Vous êtes sur la page 1sur 2

HISTOIRE DE COLON.

Maladie difficile à diagnostiquer et à traiter, le syndrome de l’intestin (colon) irritable est parfois négligé. S’il ne
diminue pas l’espérance de vie, il s’agit pourtant d’une véritable maladie dont la prévalence tourne autour de 5% en
Europe et qui doit être prise en charge car son impact économique pour la société est important. La qualité de vie de
ces patients souffrant de ce syndrome est altérée en comparaison de la population générale.
La survenue du syndrome du colon irritable semble mettre en jeu des phénomènes inflammatoires au niveau de la
muqueuse intestinale et des modifications de la libération et probablement de la fabrication de la sérotonine par les
cellules entérochromaffines du tube digestif. Les concentrations de sérotonine plasmatique sont ainsi abaissées avec
constipation prédominante alors qu’elles sont au contraire augmentées dans le syndrome de l’intestin irritable avec
diarrhée prépondérante. Ces changements métaboliques contribuent très vraisemblablement aux altérations de la
motricité et de la sensibilité intestinales qui accompagnent cette maladie.

La MTC avec l’étude du mouvement du Métal et de ses correspondances peut nous aider à mieux cerner le profil du
colitique.

Elément Métal : l’Ouest, l’Automne, la Sécheresse.

L’automne est lié au couple Poumon/Gros Intestin.


(SW.8) Le Poumon a la charge de ministre et de chancelier. La régulation des relais d’animation en procède.
(SW.8) Le Gros Intestin a la charge du transit. Les résidus des transformations en proviennent.

Poumon : le poumon a cinq fonctions principales :


- Il gouverne le Qi et contrôle la respiration.
- Il contrôle les fonctions de diffusion et de descente.
- Il régule la voie des eaux.
- Il contrôle la peau et le système pileux.
- Il s’ouvre au nez.

L’inquiétude et la tristesse sont les émotions liées au Poumon. Tout excès de ces sentiments va diminuer le
mouvement naturel de descente et de diffusion du Poumon et provoquer des stagnations et des blocages.

Gros Intestin : la fonction de l’entraille Gros Intestin est de recevoir les déchets, d’en absorber les composantes
liquides et de transformer pour excréter.
(LS.10) Le gros intestin est en relation avec la fraction Jin des liquides organiques. Jin représente une circulation
perpétuelle avec pour fonction de nettoyer, de rafraîchir, de drainage et d’évacuation.
Le Gros Intestin, chargé du transit et de l’élimination des résidus, est ainsi un puissant émonctoire.

Les maux (mots) du Gros Intestin.

Avec son rôle d’éboueur, il évite à l’organisme de s’engorger, de s’encrasser, de saturer, et par conséquence de
s’étouffer, de s’intoxiquer. Il contribue donc à la bonne « respiration » du corps. C’est pourquoi en énergétique il est
complémentaire du Poumon.
Les tensions, souffrances du Gros Intestin signifient que nous retenons les choses, et que nous les empêchons de
partir. Peur de manquer, de se tromper, retenue excessive (timidité) ou refus d’abandonner, de lâcher, sont exprimés
par ces problèmes (constipation, douleurs, ballonnement, gaz, etc.).
Les maux du Gros Intestin nous parlent aussi de notre difficulté à « cicatriser », à oublier les mauvaises expériences.
L’acidité venant souvent signer la présence supplémentaire d’une colère rentrée et gardée. Comme il sert à éliminer,
à rejeter ce que nous avons ingéré (aliments) et que nous n’avons pas assimilé, le Gros Intestin sert aussi à évacuer, à
rejeter les expériences que nous avons ingérées (vécues) et que nous n’avons pas acceptées.
Ainsi en dehors d’un prise en charge diététique correcte, il ne faudra jamais perdre de vue cette fonction
immatérielle mais bien réelle liée à la pathologie de cette entraille.

Réunion SAA du 16 Avril 2005. Dr DUGOUA Bruno Patrice, 3 rue de la Liberté, 33640 PORTETS
Tel : 05 56 67 22 37 ; mail : docteur.dugoua@wanadoo.fr
TRAITEMENT DES HEMORROÏDES.
(George Soulié de Morant p824 et 825)

Pour illustrer par des mots : enflure douloureuse et brûlante de l’anus.


L’anus est aussi appelé la porte du « Po ».
Lingshu 8 : « sortir et entrer avec le Jing (essence), ceci s’appelle le Po (sensation).
Po correspondrait au vécu, à la conscience de ce qui est corporel dans le vivant : sensorialité, sensibilité, besoins
vitaux, etc.…Le Poumon s’identifie à ce mouvement du Po car il contrôle cette limite et de même les sorties et les
entrées.

Les causes sont variées : constipation ; inflammation du rectum ; maladies de Cœur et Poumon ; circulation du sang
interrompue ; station debout ou assise prolongée ; problèmes pelviens féminins gênant la circulation ; vers
intestinaux.

Chez les hypertendus et congestifs, commencer par faire baisser la tension : tonifier MC7, C7.
Servant de soupape de sécurité à une insuffisance du Foie : tonifier FO8, FO3.

Point-maître spécial des hémorroïdes ; racine des hémorroïdes : VG1.


Les 5 hémorroïdes : VG1, VE57.
Suintantes, ou saignantes, ou pressant à l’intérieur ; lourdeur ; démangeaisons ; douleur : VE57.
Autres points : VE40, VE67, VE56, RA5, RA6, VE36, VE58, VE25, VE27, VE35, VB39.
Hémorroïdes anciennes, chroniques : VG1, VE57, VE35, VC1.
Douleurs : VE40, VE58.
Graves avec écoulement de sang : RA5. Douleurs et perte de sang : VE27. Saignant après défécation : RN7. Amas
de sang : VB39. Hémorroïdes externes : RA5.
Enflammées et douleur de lésions : VE58.
Difficulté de défécation : VE57.
Enflure à la défécation : PO7.
Douleur de lombes par hémorroïdes : VE24.

______________________

Réunion SAA du 16 Avril 2005. Dr DUGOUA Bruno Patrice, 3 rue de la Liberté, 33640 PORTETS
Tel : 05 56 67 22 37 ; mail : docteur.dugoua@wanadoo.fr