Vous êtes sur la page 1sur 5

ZAD AL MUSTAQNI' - Imam Al Hajjawy Commentaire par Salih ibn Fawzan al Fawzan

CHAPITRE DE LA NOURRITURE :

Hajjawy : La nourriture est essentiellement permise. Les aliments propres qui ne sont pas nocifs composés de céréales et de produits frais et d'autres peuvent être consommés. Les choses qui sont najis telles que les carcasses mortes et le sang ne sont pas autorisées à être mangées. De même, ce qui est nocif comme le poison et autres ne devrait pas être consommé. Tous les animaux terrestres sont autorisés à être mangés sauf l'âne et les animaux qui ont des défenses et des canines qui peuvent déchirer la chair à l'exclusion de la hyène. Les exemples sont l'éléphant, le lion, le tigre, le loup, le chien, le cochon, le chacal, la belette, le chat, le furet, le singe et l'ours. Les oiseaux qui ont des serres qui sont utilisées pour chasser comme l'aigle, le faucon, le faucon indien, le moineau, le milan et le hibou ne sont pas autorisés à être mangés non plus.

Fawzan: Ce chapitre nous explique les différents types de nourriture qui sont permises à la consommation et celles qui ne le sont pas. Le mot al-At’ima (pluriel de ta’am) ici, fait référence à la fois aux denrées alimentaires et aux boissons.

« La nourriture est essentiellement permise. » Comme mentionné par Allah dans le verset suivant :

« C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis S’est orienté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient. » (Sourate Al Baqara V.29)

« Les aliments propres » En opposition à la nourriture sale qui n’est pas permise pour la consommation. Allah a dit : « leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, » (Sourate Al A’raf – V.157)

« qui ne sont pas nocifs » Se protéger de la consommation de substances toxiques et d'autres

substances qui peuvent normalement tuer. Par conséquent, les aliments autorisés doivent avoir

deux facteurs: 1) Ils doivent être propres et 2) Ils ne doivent pas être nocifs.

« composés de céréales et de produits frais » C’est-à-dire des types d’aliments propres et nutritifs.

« Les choses qui sont Najis…à être mangées. » Cela parcequ’Allah a dit : « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang […] » (Sourate Al Ma’ida – V.3)

« De même, ce qui est nocif…être consommé. » Comme mentionné dans le verset : « Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. » (Sourate Al Baqara V.195)

« Tous les animaux terrestres sont permis sauf l’âne » Basé sur le hadith transmis par Jabir (Radiya Allahu ‘anhu) que le Prophète (‘Alayhi salat wa salam) a interdit la consommation de la viande d’âne et permis la consommation de la viande de cheval le jour de Khaybar. [Hadith rapporté par Al Bukhary (5/173) (7/123), Muslim (6/65) et d’autres.]

« et les animaux qui ont des défenses et des canines…de la hyène. » Pour déchirer la proie. Ceci est basé sur le hadith transmis par Th'alaba al-Khashani qui a dit : « Le Messager d'Allah nous a interdit de manger tout animal prédateur qui avait une canine ou une défense. » [Hadith rapporté par Al Bukhary (7/124, 181), Muslim (6/59, 60) et d’autres.]

« à l’exclusion de la hyène » La hyène est permise à la consommation même si ses dents déchirent

la chair avec ses canines. Cela est basé sur le hadith transmit par Jabir : « Le Messager d’Allah nous

a ordonné de manger la hyène. »

« Les exemples sont l’éléphant… et l’ours. » Ce sont des exemples d’animaux avec des défenses et des canines qui ne peuvent pas être consommés basé sur le hadith mentionné précédemment.

« Les oiseaux qui ont des serres qui sont utilisés pour chasser » Le Messager d’Allah (SallaAllahu ‘alayhi wa salam) nous a interdit de manger un quelconque prédateur qui a des canines ou aucun oiseau qui a des serres. [Hadith rapporté par Abu Dawud (3803)]

« comme l’aigle…le hibou » Ce sont des exemples d’oiseaux qui ont des serres, qui ne sont pas permis à la consommation.

Hajjawi : Et ce qui mange de la charogne comme le vautour, cigogne, pie et corbeau et ceux qui sont désagréables comme le hérisson, porc-épic, rat, serpent, tous les insectes, chauve-souris et un animal né de un type qui peut être consommé et un animal qui ne peut pas être consommé, comme le mulet.

Fawzan : « Et ce qui mange de la charogne » Cela fait référence aux espèces d’oiseaux qui sont interdits à la consommation.

« comme le vautour, cigogne, pie et corbeau » Ce sont des exemples d’oiseaux qui sont interdits à

la consommation car ils se nourrissent de charogne. Cette interdiction est basée sur le hadith où le Prophète (‘Alayhi salat wa salam) a dit : « Cinq choses sont fawasiq : » [Hadith rapporté par Muslim (4/17), Ahmad (6/97, 203) et d’autres.] Il a continué en nommant le corbeau, qui mange la charogne. Par conséquent, d'autres oiseaux mangeurs de charognes ne sont pas non plus autorisés

à la consommation.

« et ceux qui sont désagréables comme le hérisson…comme le mulet. » Ils sont tous interdits basé sur le verset : « leur interdit les mauvaises, » (Sourate Al A’raf – V.157)

Un mulet est un hybride entre le cheval et l’âne. Un animal prédateur peut être croisé entre un loup et une hyène.

En résumé : Les animaux terrestres suivants sont interdits à la consommation :

1. Les animaux qui sont clairement évident interdits à la consommation, comme par exemple l’âne et le porc.

2. Tous les animaux prédateurs qui ont des canines et des défenses avec lesquels ils transpercent la chair.

3. Tous les oiseaux qui ont des serres qui transpercent la chair.

4. Des animaux mangeurs de charognes.

5. Un animal croisé né entre un animal consommable et un autre qui ne l'est pas.

La sixième catégorie contient le reste des animaux prescrits dans la Shari’a à tuer ou à interdire d'être tué.

SECTION LA NOURRITURE :

Hajjawy : En dehors de cela, tous les autres animaux sont halal comme le cheval, le pâturage du bétail, le poulet, l'onagre sauvage (sorte d’âne sauvage), la vache, la gazelle, l'autruche, le lapin et tous les autres animaux sauvages. Tous les animaux marins peuvent être consommés sauf la grenouille, le crocodile et le serpent de mer. Si l'on est obligé de manger un animal qui n'est pas permis à la consommation, il peut le faire simplement pour se maintenir en vie, sauf les substances toxiques. Celui qui est obligé de profiter de la propriété de quelqu'un d'autre sans trop s'user pour se protéger du froid, recueillir l'eau de pluie ou autre, alors le propriétaire doit lui permettre d'en bénéficier gratuitement. Celui qui traverse un jardin avec un arbre fruitier qui n'est ni gardé ni clôturé peut le cueillir de l'arbre ou le ramasser s'il est tombé et le manger gratuitement. Cependant, il ne doit pas apporter de fruits avec lui. Il est obligatoire d'accueillir un invité musulman qui traverse les villages pour un jour et une nuit.

Fawzan : Cette section nous donne plus d’explications concernant les animaux qui sont halal ou haram. Il nous parle des règles pour consommer quelque chose de haram dans une situation difficile. Il énonce également les règles relatives à l'accueil de l'invité.

« En dehors de cela » C’est-à-dire les animaux qui ont été mentionnés précédemment comme haram pour la consommation.

« tous les autres animaux sont halal » Comme ils maintiennent l'aspect essentiel de la nourriture qui est permissible.

« comme le cheval » Comme le Prophète (‘Alayhi salat wa salam) a permis la consommation de sa viande basé sur le hadith qui est « muttafaqun alayhi » (rapporté par Al Bukhary et Muslim)

« le bétail de pâturage » Comme les chameaux, les vaches et les moutons comme Allah dit :

« Vous est permise la bête du cheptel » (Sourate Al Ma’ida – V.1)

« poulet, l’onagre sauvage, vache » La vache ici signifie le type de vache sauvage.

« la gazelle, l’autruche » L’autruche est l’oiseau qui a des similarités physiques avec le chameau.

« lapin et tous les autres animaux sauvages » Comme ils tombent dans la catégorie des animaux qui sont bons pour la consommation comme le dit le verset : « leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, » (Sourate Al A’raf – V.157)

« Tous les animaux marins peuvent être consommé » Comme mentionné par Allah dans le verset :

« La chasse en mer vous est permise, et aussi d’en manger » (Sourate Al Ma’ida – V.96)

« sauf la grenouille » Car cela est désagréable. Le Prophète (SallaAllahu ‘alayhi wa salam) a interdit de la tuer et l’utiliser pour la médecine.

« Crocodile » Car il a des dents qui transpercent la chair et il mange l’homme.

« et serpent de mer » Car c’est un animal désagréable.

« Si l’on est obligé de consommer un animal qui n’est pas permis à la consommation » Celui qui a peur de mourir s’il ne le mange pas. Un exemple est quand une personne mange une carcasse en état de famine.

« il peut le faire » Il est permis pour lui dans ce scénario critique sauf pour les substances intoxicantes.

« pour se maintenir en vie » Pour maintenir sa vitalité et éviter la mort. Allah a dit : « Il n’y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate Al Baqara V.173)

« sauf les substances toxiques. » Le poison est interdit dans toutes les conditions.

« Celui qui est obligé dutilisédu froid. » Comme un T-shirt quil porte pour rester au chaud.

« recueillir leau de pluie » En utilisant une corde ou un seau pour le recueillir afin d'étancher sa soif.

« ou autre » Par exemple, une hache, un pot, un tamis ou une épingle.

« alors le propriétaire doit lui permettre den bénéficier gratuitement. » Compte tenu de sa

situation difficile sans demander de compensation. Allah réprime ceux qui refusent de le faire avec les mots : « et refusent l’ustensile (à celui qui en a besoin). » (Sourate Al Maun V.7)

« Celui qui traverse un jardin avec un arbre fruitiersil est tombé. » Il n'y a pas de garde qui veille sur elle et elle n'est pas clôturée.

« et le manger gratuitement. Cependant il ne doit pas prendre de fruits avec lui. » Trois conditions doivent être présentés :

1. Les fruits ne doivent pas avoir été récoltés après la récolte (par le propriétaire).

2. Le jardin ou le verger ne devrait pas avoir de clôture autour de son périmètre et aucun gardien ne devrait le garder.

3. Il ne devrait pas apporter de fruits avec lui quand il s'éloigne.

« Il est obligatoire daccueillirpour un jour et une nuit. » Daccueillir un invité est obligatoire quand trois critères sont réunis :

1. Linvité doit être musulman.

2. L'accueil de linvité se fait dans un cadre non urbain (campagne, endroits reculés).

3. La durée doit être dun jour et dune nuit.