Vous êtes sur la page 1sur 16

FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE

Aspect physique : Mécanique des fluides


ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève

FORCE PRESSANTE - PRESSION


Ex1-
1- La pression en Pascal : P  F(N) ; et F(N) = m(kg).g(m/s2)
(Pa)
S(m2 )

D’où: P  10.10  100  20.103 Pa ; P2  10.10  100


 66,666.103 Pa ; P3 
10.10

100
 100.103 Pa
1
0,005 0,005 0,0015 0,0015 0,001 0,001
5
 La pression en bar : comme 1 bar = 10 Pa . D’où: P 1 = 0,2 bar ; P2 = 0,66 bar ; P3 = 1 bar
2 2 2 2 2
 La pression en daN/cm : comme 1 bar = 1 daN/cm . D’où : P1 = 0,2 daN/cm ; P2 = 0,66 daN/cm ; P3 = 1 daN/cm
2- La pression augment e lorsque la surfac e démunie

Ex2-
4
1- Force pressante sur l’huile, F= m.g = 3000 .10 = 3.10 N
D2 3,14.(0,08)2
2- Surfac e pressée, S    0,005 m2  5 0cm2
4 4
F 3.10 4
300
3- Pression en Pa, P    6.106 Pa . En bar  60 daN / cm2 ou 60bar
S 0, 005 50
Ex3-
4
 F(daN) = P(bar).S(cm 2) = 200.300 = 6.10 daN
5 5
 F(N) = P(Pa).S(m ) = 200.10 .0,03 = 6.10 N
2

Ex4-
P 
F 10.100.10
  127, 38 daN / cm2 ou 127,38bar
S 25.3,14

Ex5-
 Force pressant e F, F=P.S=250.3,14.10.10 =78500 daN
F 2000 2000
 Pression pour maintenir la charge F 1, P    9,13bar(min i )
Sa 3,14.(10  5,5 ) 219,01
2 2

Ex6-
5 -4
 La vitesse de sortie et la force disponible du vérin : C=P / P.S = 40000 / 300.10 .10.10 = 1,33 m/s
-4 5
 La force disponible du vérin : F = S.P = 10.10 .300.10 = 30000 N

PRESSION DANS UN LIQUIDE AU REPOS


Ex7-
 P = ρ.g.h = 900.10.0, 5 = 4500 Pa = 0,045 bar

Remarque :
Si, au cours de l’étude, un élève repère ce qui lui semble être une erreur
ou fautes de frappe, il le signale au professeur de la matière !!!

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 32 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
ÉQUATION DE LA STATIQUE DES FLUIDES : LIQUIDE NON MISCIBLES
Ex8-
1- Lorsque le robinet est fermé, les hauteurs des colonnes
de mercure sont :

V1 1000
 dans A 1 : h1    2 0 cm
S1 50
V 500
 dans A 2 : h2  2   50cm
S2 10
Lorsqu'on ouvre le robinet, les deux surfaces libres du
mercure sont dans le même plan horizontal (même pression).
Les déplacements x 1 et x2 des deux niveaux sont donc tels que: S1.x 1 = S2. x 2 (invariance du volume déplacé)
et x 1 + x 2 = h2 – h1 (dénivellation).
S2 S1
On en déduit : x1  (h 2  h1)  5 cm et x2  (h2  h1 )  25cm
S1  S2 S1  S2
Le niveau monte de 5 cm dans A 1 et baisse de 25 cm dans A 2 de sorte que les colonnes de mercure ont même hauteur
(25 cm) dans A 1 et A 2.

2
1500
2.a- Lorsqu'on verse 1,5 litre d'alcool dans A 1 correspondant à une colonne de hauteur, H1   30cm
50
le niveau du mercure baisse de y 1 dans A 1 et monte de y 2 dans A 2, de façon à respecter :
- la conservation du volume de mercure déplacé: S 1y 1 = S2y 2 (1)
- les lois de l'hydrostatique: P 3 – P1 = P4 - P2,
car P 1 = P2 (= pression atmosphérique)
et P 3 = P4 (surface isobare horizontale du mercure),
alcool
soit ρalcool.g.H1= ρmercure.g.(y 1 +y 2), ou y1  y 2   H (2)
mercure 1
D'après (1) et (2), le déplacement du mercure dans A 2 est :
S1 
y 2  H1   alcool  1,45 cm
S1  S2 mercure
2.b- La dénivellation entre les surfaces libres d'alcool et de mercure est,
 alcool 
compte tenu de (2), H1   y1  y 2   H1   1    28,26cm
 mercure 
3-
3.a- L'équation de l'hydrostatique s'écrit :
- dans l’alcool : P3 – P1 = ρalcool.g.H1
- dans l’acide : P4 – P2 = ρacide.g.H2
- dans le mercure : P4 – P3 = ρmercure.g.(H2 - H1)
- compte tenu de P 1 = P 2 = Patmosphérique,
on a : P 3 –P1 = (P3 - P4) + (P4 – P2)
Soit ; ρalcool.g.H1 = - ρmercure. g.(H2 - H1) + ρacide.g.H2
  alcool 
Ou H2  H1   mercure   32,68cm ;
 mercure  acide 
3
le volume d’alcool versé est donc S 2.H2 = 326,8 cm

3.b- On a P 1 = P2 = Patmosphérique
et P 3 = P4 (surface isobare horizontale du mercure)
donc P 3 – P1 = P4 – P2 ou ρalcool.g.H1 = ρacide.g.H’2
alcool
soit H'2  H1   12,88 cm ;
acide
correspondant à un volume d’acide versé
3
S2.H’2 = 128,8 cm
Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 33 ASPECT PHYSIQUE
FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
THÉORÈME D’ARCHIMÈDE
Ex9-
1- La tension T du fil 3 en utilisant la relation fondamentale de l’hydrostatique :
P   g z; PB  PA  ( 1  2 ) g  ( z A  z B ) ; P  ( 7800 820 ) 9,8 0,1  6840,4 Pa
T T 2 2
avec P   2 donc : T  a  P  0,1  6840, 4  68,40 N
S a
2- La tension T du fil 3 en utilisant le théorème d’A rchimède :
T  R  P  0 ; T  m1g  m2g  g( 1V1  2V 2 ) donc : T  ( 7800  0,13  820  0,13 ) 9,8  68,40 N

PRINCIPE DE PASCAL
Ex10-
F1 2000
a- Pression sur le petit piston : P 100 bars
S1 20
F F S 100
b- Force sur le grand piston : 1  2 d’où F2  F1 2  2000 10 4 daN
S1 S 2 S1 20

VITESSE - DÉBIT- ÉQUATION DE CONTINUITÉ


Ex11-
d
Pour que l’écoulement reste laminaire, il faut que Re = C.  2300

 4.104
C  2300.  2300.  46 m / s
d 20.103

qv  SC  (20.103 )2 .46  14, 444.103 m3 / s  14, 444 l / s  866, 64 l / mn
4

Ex12-
24000
qv(cm3 /s)
1- La vitesse V de déplacement en sortie de tige, V(cm/s)   60  10cm / s
S1(cm2 ) 40
2- La durée de la course si celle-ci fait 20 cm, d 20
t   2s
V 10
qv 400
3- La vitesse V’ pour la rentrée de tige, avec un même débit qv , V '    16 cm / s
S1  S2 25
Ex13-
1- La vitesse de l’eau : C2  C1 S1  4 0,03  12 m / s
S2 0, 01
2- Le débit massique : qm  S1C1  103  0,03  4  120 kg / s

Ex14-
qv 0, 2
La section de la conduite : S   0,04 m2
C 5
Ex15-
qv 0, 25  4
La vitesse de l’écoulement de l’eau : C   7 ,95 m / s
S  2002 106

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 34 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
Ex16-
.0,122
qv = qv 1 + qv 2 = qv 3 = S3C3 = .8  9, 048.102 m3 / s
4

qm =  qv =  qv 3 = 700 . 0,09048 = 63,33 kg/s

.0,12 .0, 082


qv = qv 1 + qv 2 = S 1C1 + S2C2 = .5  .C2  9, 048.102 m3 / s
4 4

0, 09048  0, 03927
d ' ou : C2   10, 2m / s
0, 00502
3
qv 2 = 0,00502 . 10,2 = 0,0512 m /s ; qm2 = 700 . 0,0512 = 35, 84 kg/s

TRAVAIL ET RENDEMENT
Ex17-
Le rendement η,   Wutile  800  83, 3 o
o
Wdépensé 960
Ex18-
L'énergie dépensée,
 L'énergie utile : W u = P.t = 3.736.10.60 = 1324800 J. Donc : Wdé  Wu  1324800  1892571, 429 J
 0, 7
Ex19-
 Puissance utile du moteur en c v,
 Puissance utile par la machine,
W F.d 300.10.8
Pumachine     2400 Watts  3,26CV
t t 10
Pu 2400
 Puissance dépensée par la machine, Pdémachine  machine   4800 Watts  6,52CV
machine 0,5
Donc : Pu
moteur
 Pdé machine  4800Watts 6,5 2CV
4800Pumoteur
 La puissance électrique, Péle  Pdémoteur  
 6000 Watts
moteur 0,8
P 2400
 Le rendement global de l'installation, globale  g  umachine   0,4
Péle 6000
ou bien, globale  moteur .machine  0, 8.0,5  0,4

Ex20-
8000.1
Pu
 L’énergie dépensée, P   20  500 W

g 0,8

DYNAMIQUE DES FLUIDES INCOMPRESSIBLES


Ex21-
 Le débit volume : qv = S1C1 = S2C2 alors C1 = C2. S2/S1 = 10.2/100 = 0,2 m/s
3 -4
 Le débit masse : qm =  S2C2 =  S1C1 = 10 .2.10 .10 = 2 kg/s
 Somme des forces extérieurs : R = Fext = qm (C2-C1)
R = 2.(10 – 0,2) = 19,6 N de même : R = S 2(P – Patm )  P = R/S 2 + Patm
-4 5 4
P = 19,6/(2.10 ) + 10 = 19,8.10 Pa
4 -4
Et : P = F/S1 ; alors: F = P.S1 = 19,8.10 . 100.10 = 1980 N.

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 35 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
PUISSANCE D'UN VÉRIN - PUISSANCE D'UNE POMPE
Ex22-
3
1- Puissance fournie par le vérin : Pfournie  F.V  F. qv  PressionS. qv  Pression .qv  80.105. 36.10  4800 W
vérin
S S 60
2- Puissance nécessaire au réc epteur : P Pfournie 4800
nécessaire    8000 W
g 0,6
Ex23-
1- La puissance de la pompe, Ppompe  F.V  3.103.10. 2  103 W
60
2- Le diamèt re du vérin, Pression  F  4.F donc : d 
4.3.104
 0,087m  8,7 cm
S  .d
2
50.105 .
3- Le débit de la pompe, q  Ppompe 103
v   0,2.103 m3 / s  0,2  / s  12  / min
pression 50.105
Ex24-

1- La puissance du vérin ; Puissance vérin  F.V  78500.


30.10 2
 15700 W
1,5
F 4.F 4.785.105
2- Son diamètre : Pression   donc : d   0,1m  10cm
S  .d2 
Puissancevérin 15700
3- Le débit nécessaire : qv    157.105 m3 / s  1,57  / s  94,2  / min
Pression 100.105
4- La puissance du moteur électrique d'entraînement de la pompe : P  Pu  Pvérin  15700  19625 W  19,625 kW

g g 0,8
Ex25-
d qv d 4  0,5 103
1- Le nombre de Reynolds : e  C      1273,88 ≤ 2300 : L’écoulement est laminaire
 S   20 103  25 106
2- La pert e de charge systématique par mètre
2
64  4  0,5 103 
2
Jr C 2 64  4qv  1 1
     2        3,184 J / kg  m
L   6 
2d e  d  2d 1273,88  3,14  20 10  2  20 103
2

ÉQUATION DE BERNOULLI
Ex26-
1- La pert e de charge en hauteur d’eau Δz : Bernoulli en terme de hauteur entre 1 et 2 sans machine :
P2  P1 C22  C12
   z2  z1   J12  0 donc J12  z  2m
g  2g
2- La pert e de charge en pression ΔP : Bernoulli en terme de pression entre 1 et 2 sans machine :
C22  C12
P2  P1    g  z2  z1   J12  0 donc J12  P  0, 2 105 Pa
2
Ex27-
P4  P1 C42  C12
1- Le travail fournit par la pompe : Bernoulli entre 1 et 4 avec machine :   g  z4  z1   J14  W14
 2
avec P1  P4  Patm ;C1  0 m / s;C4  4 m / s; z 4  z1  12 m d’où W14  8  10 12  128 J / kg
3
2- Le débit massique : qm  S 4C4  10  0 , 002  4  8 kg / s
3
Le débit volumique : qv  S 4C4  0 , 002  4  0 , 008 m / s
3- La puissance absorbée : P  qm W14  8 128  1024 W (J / s )

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 36 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
Ex28-
d 4qv 4  20 106
1- Le nombre de Reynolds : e  C     2,12 105  105 L’écoulement turbulent rugueux
  d    120
2- La pert e de charge systématique par mètre :
2
Jr C2   4qv  1 0, 2 8 202  10 6
   0, 79  2    0, 79   0, 42 J / kg  m
L 2d d  d  2d 120 2  1205  10 15
3- La pert e de charge P (bar) et z (m) pour 100 m de conduit e : La pert e de charge systématique pour 100 m :
J r  42 J / kg 3
Alors : P  J r   42 10  42000 Pa et z  J r / 9,8  4, 28  4, 28 m
Ex29-
d 10  103
1- Le nombre de Reynolds : e  C  1  625 ≤ 2300 : L’écoulement est laminaire
 16 106
C 2  L 64 1 3 64 1 3
2- La pert e de charge régulière dans le conduit : J r     3
  15,36 J / kg
2d e 2 10 10 625  2 10 103
P2  P1 C22  C12
3- La pression à l’entrée du circuit : Bernoulli à la sortie de la pompe :   g  z2  z1   J r  0
 2
105  P1
2
avec P2  Patm ;C2  C1 m / s; g  10 m / s ; z 2  z1  3 m d’où  0  10  3  15,36  0
900
donc : P1  140824 Pa
Ex30-
4qv 4 15 103
1- Le nombre de Reynolds : e    1447 ,59 ≤ 2300 : L’écoulement est laminaire
 d    8,8  25 106 103  60
2- La pert e de charge systématique par mètre :
2
Jr C 2 64  4qv  1 64  4  qv   64  2 15 103  25 106
    2      42, 48 J / kg  m
L 2d e  d  2d  d 4  2   8,84 1012  60
3- La puissance absorbée par les pertes de charge pour 10 m de conduit e :
Jr J 15
P  qm  10   qv  r 10  820   42, 4810 103  87 ,084 Watts
L L 60
Ex31-
Pn P 12000
1- Le travail échangé W 1-2 entre 1 et 2 : W12   n  3  857 ,14 J / kg
qm  qv 10 14 103
2- La pert e de charge J1-2 en fonction de longueur (z 2 – z 1) : J12  J r ( z2  z1 )  0,12( z2  z1 ) en m
P2  P1 C22  C12
3- L’attitude maxi : Bernoulli entre 1 et 2 avec machine :   g  z2  z1   J12  W12
 2 en (J/kg)
P2  P1 C22  C12
  g  z2  z1   g  0,12  z2  z1   857 ,14 avec P2  P1 ;C1  0;C2  4 m / s; g  9,8 m / s 2 ; z2  z1  ?
 2
16 857 ,14  8
0  9,8  ( z2  z1 )( 1  0,12 )  857 ,14 donc : ( z2  z1 )   77 ,36 m
2 9,8  ( 1  0 ,12 )
Ex32-
4
1- Le débit volumique de l’installation : qv  S  C  90  10 15  0,135 m3 / s
3 3
2- La pert e de charge en hauteur d’eau Δz : On a P = W12.qm  W12 = P / q m=200.10 / 10 .0,135=1481,48 J/kg
P  P1 C22  C12
et 2   g  z2  z1   J12  1481, 48 avec P2  P1 ;C1  0;C2  15 m / s; z2  z1  80 m
 2
et J12  568,98 J / kg donc J12  56 ,898 m

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 37 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
Ex33-
P2  P1 C22  C12
1- Bernoulli entre 1 et 2 avec machine :   g  z2  z1   J12  W12
 2
avec P2  P1 ;C1  C2 ; z2  z1 donc W12  J12

J12 0 , 4 105
2- Le travail W 1-2 de la pompe : W12    40 J / kg
 103
3- La puissance nette et la puissance absorbée : P n = W12.qm = 40.10 3 .1,2.10 -3 = 48 Watts
On a ɳ = P n / P a  P a = 48/0,78 = 61,53 Watts

Ex34-
4qv 4 103
1- La vitesse d’écoulement du fluide dans la conduite d’aspiration : C   1, 709 m / s
 d 2  27, 32 10 6
2- Le nombre de Reynolds et en déduire la nat ure de l’écoulement :
d 1, 709 27, 3 103
e  C    1036 , 79 ≤ 2300 : L’écoulement est laminaire
 0 , 45104
64 64
3- Le coefficient de perte de charge  :     0, 06172
e 1036, 79
2 L 4
4-  Les pertes de charge linéaire Jr : J r   C   0,06172 1,7092   13, 206 J / kg
2d 2  27 ,3103
 Les pertes de charge totales J1-2 : J12  J s  J r  5  13, 206  18, 206 J / kg
5- La pression P 2 à l’entrée 2 de la pompe : Bernoulli ent re 1 et 2 sans machine :
P2  P1 C22  C12 P 105 1, 7092  0
  g  z2  z1   J12  0  2   9,810 ,8 18  0
 2 900 2
donc P2  75422 , 493 Pa  0 ,75 bars
Ex35-
qv 4qv 4 1200 103
1- La vitesse d’écoulement du fluide dans la conduite : C    137 , 083 m / s
S  d 2  0,10562
2- Le nombre de Reynolds et en déduire la nat ure de l’écoulement :
d 0,1056
e  C   137 ,083 4
 72379,824  105 L’écoulement turbulent lisse
 2 10
3- Le travail W 1-2 fourni par la pompe : Bernoulli ent re 1 et 2 avec machine :
P2  P1 C22  C12
W12    g  z2  z1   J12
 2
avec P2  P1 ;C1  0;C2  137 , 083 m / s; z2  z1  0 (conduite horizontale)
137 ,0832
donc W12  0   0  5220  14615,874 J / kg
2
4- La puissance Ppompe de la pompe :
3
Ppompe  W12  qm  W12   qv  14615,874  0 ,8 10 1, 2  14031239 , 04 Watts  14031, 239 KW

Remarque :
Si, au cours de l’étude, un élève repère ce qui lui semble être une erreur
ou fautes de frappe, il le signale au professeur de la matière !!!

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 38 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève

Calcul d’une pompe


App1-
CA 1
1- La section S 2 de la conduit e de refoulement : l’équation de la continuité : SB  S A  26  13 cm 2
CB 2
4
2- Le débit volumique de la pompe : qv  C A S A  1 26 10  26  104 m3 / s  2, 6 litres / s 15 6 litres / s
3-  Le travail échangé ent re A et B : Bernoulli entre A et B avec machine :
PB  PA CB2  C A2
WAB    g  z B  z A   J AB
 2
5 5
avec PB  4 10 Pa; PA  10 Pa;C A  1 m / s;C B  2 m / s; J AB  0; z B  z A  0 (conduite horizontale)

( 4 1 )105 4 1
donc WAB    0  0  301,5 J / kg
103 2
 La puissance de la pompe :
Ppompe  WAB  qm  WAB  qv  301,5  2,6  783,9 Watts

App2-
3 -3 3
1- Le débit volume de la pompe est une donnée du problème : qv = 7,2 m /h soit qv = 2.10 m /s
3 -3
Le débit masse : qm =  qv = 10 .2.10 soit qm = 2 kg/s
2- On connaît l’expression du débit massique d’une conduite : qm =  SC soit la vitesse d’écoulement : C = qm /  S
2
donc C  2,5 m / s
10 .8.104
3

3- La pompe qui a une puissance de 1kW échange un travail avec le fluide entre A et B : P = W A-B . qm
3
Le travail échangé par la pompe pour 1kg d’eau : W A-B = P/ qm = 10 /2 Soit W A-B = 500 J/kg
PB  PA CB2  C A2
4- Appliquons Bernoulli entre A et B : WAB    g ( zB  z A )
 2
5
Avec : z A = zB ; CA = 0 ; CB = 2,5 m/s ; PA = P 0 = 10 Pa ; W A-B = 500 J/kg
CB2 (2,5) 2
Il reste donc : PB   (WAB  )  PA  103 (500  ) 105 donc PB = 596875 Pa
2 2
PC  PB CC2  CB2
5- D’après l’équation de Bernoulli entre B et C sans machine:   g ( zC  z B )  0
 2
Avec : CC = 0 (la vit esse de l’eau à l’arrivée dans le réservoir s’annule) ;
5
PC = P0 = 10 Pa ; P B = 596875 Pa ; CB = 2,5 m/s ; zC – z B = h
1  CB2 PC  PB  1  (2,5)2 105  596875 
Il reste donc : h    Soit : h = zC – z B = 50 m
g  2   10  2 103 

Remarque :
Si, au cours de l’étude, un élève repère ce qui lui semble être une erreur
ou fautes de frappe, il le signale au professeur de la matière !!!

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 39 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
ACHEMINEMENT DE L’HYDROCARBURE
App3-
Qv 4  Qv 4  0, 03
1°) Vitesse du fluide dans la conduite : V     1, 69 m / s
S  d 2
  0,152
  V  d 0,9 103 1, 69  0,15
2°) Le type de l’écoulement : e    760,5  2300 ; L’écoulement est laminaire.
 0, 3
V 2  L 64 V 2  L 64 1,692  20000
3°) Les pert es de charges régulières : J r       16023,70 J / kg
2d e 2d 760,5  2  0,15
4°) Les pert es de charges singulières :
20000 V2 1, 692
⊳ Raccords au nombre de n   4000 raccords : donc J s R   R   n  103   4000  5, 712 J / kg
5 2 2
V2 1, 692
⊳ Vannes au nombre de n’ = 5 : donc J sV  V   n '  0,1  5  0, 714 J / kg
2 2
 3,5

⊳ Coudes au nombre de n’’ = 30 : donc J sC   C  V  n ''  0,13  1,85  0,15    90 1, 692  30  5, 795 J / kg
2

 
2   2  0, 4   180
Alors : J s  J sR  J sV  J sC  5, 712  0, 714 5, 795  12, 221 J / kg
5°) ⊳ La pression de pompage avec les pertes de charges :
Bernoulli généralisé entre A et C sans machine : PC  PA  VC  VA  g ( zC  z A )  J AC  0
2 2

 2
avec : PA  ?; PC  0;   0, 9  10 kg / m ; g  10m / s ;zC  zA  30m ;VA  VC ; JA C  Jr  Js
3 3 2

soit : PA  PC    g  zC  zA   J A C 
 
donc : PA  900  10  30  16023,70  12, 221  14702328,9 Pa  147,023 bars
⊳ La pression de pompage sans les pertes de charges : PA  270000 Pa  2, 7 bars

6°) Énergie massique de pompage et la puissance méc anique :


PA  PO VA2  VO2
⊳ Énergie massique de pompage : Bernoulli entre O et A avec machine : WO  A    g ( z A  zO )
 2
avec : VO  0;VA  1.69 m / s; PO  0; PA  147, 023 bar ; zO  z A  0;   0,9 10 kg / m 3 3

donc : WO  A 
147, 023 105 1.692
  0  16337,316 J / kg
900 2
⊳ Puissance hydraulique : 𝒫  WO  A    Qv  16337,316  900  30 10
3
 441107,532 watts  441,107 kW
PHy 441107,532
⊳ Puissance mécanique : Pméc    874086, 063Watts  874, 086kW
 0, 50465
Cette étude montre qu’il faut prévoir plusieurs stations de pompage pour ac heminer l’hydrocarbure sur cette distance .
App4-
qv
4 3
1- Le diamèt re des conduites d’aspiration et de refoulement d 
4S
 C  4  4 ,5 10  0 , 0618 m  61,81 mm
  3,14 1,5
2- Le nombre de Reynolds et en déduire la nat ure de l’écoulement :
d
e  C   1,5  61,81103 106  92715  105 L’écoulement turbulent lisse

C 2  L 0,316 C 2  L 0,316 1,52  5
3- Les pertes de charges régulières : J12  J r    0,25    1,64 J / kg
2d e 2d 927150,25  2  0,06181

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 40 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
4- La pression P 2 à l’entrée de la pompe : Bernoulli entre 1 et 2 sans machine :
P2  P1 C22  C12
  g  z2  z1   J12  0
 2
5
avec P1  10 Pa;C1  0;C2  1,5 m / s; z2  z1  5 m
 C 2  C12  1,52 
donc P2  P1   2  g  z2  z1   J12   105 103   9,81 5 1,64  48185 Pa  0, 48 bars
 2   2 
   
et 0, 48 bars  0, 4 bars donc il n’y a pas, en principe, risque de cavitation .
5- La puissance nette de la pompe : Bernoulli entre 2 et 3 avec machine :
P3  P2 C32  C22
W23    g  z3  z2   J 23
 2
5
avec P3  P0  10 Pa; P2  48185 Pa;C2  C3  1,5 m / s; z3  z 2  0; J 23  0,15 J / kg
105  48185
W23   0  0  0,15  51,965 J / kg
103
3 3
d’où Pnette  W23  qm  W23  qv  51,965 10  4 ,5 10  233,8425 Watts
Pn 233,8425
6- la puissance absorbée par la pompe : Pa    248,768 watts
 0,94
App5-
qv 4qv 4  30 103
1- La vitesse du fluide dans la canalisation : C     3,821 m / s
S  d 2 3,14  0,12
Le nombre de Reynolds et en déduire la nature de l’écoulement :
d 0,1
e  C   3,821 6  38, 21105  105 L’écoulement turbulent rugueux.
 10
2- La puissance minimale de la pompe : Bernoulli entre 0 et 3 avec machine :
P  P0 C32  C02
W03  3   g  z3  z0   J 03 avec :
 2
P3  P0  105 Pa; z3  z0  40 m; z  J0 3  0 ,1 40  4 m;C3  C0  0 (fluide immobile hors du conduite)
W03  0  0  9,81 40  9,81 4  431,64 J / kg
3 3
d’où Pmin  W03  qm  W03   qv  431, 64 10  30 10  12949 , 2 Watts
3- Les pressions à l’ent rée et à la sortie de la pompe :
 Pressions à l’entrée de la pompe : Bernoulli entre 0 et 1 sans machine :
P1  P0 C12  C02
  g  z1  z0   J 01  0
 2
5
avec P0  10 Pa;C0  0;C1  3,821 m / s; z1  z0  2 m; z  0,1 2  0, 2 m ; donc :

 C12  
3 3,821
2 
P1  P0   
 g  z1  z0   J 01  10 10
5
  9,81 2  9,81 0, 2  71117 ,9795 Pa  0,71 bars
 2   2 
   
 Pressions à la sortie de la pompe : Bernoulli entre 2 et 3 sans machine :
P3  P2 C32  C22
  g  z3  z2   J 23  0
 2
5
avec P3  10 Pa;C3  0;C2  3,821 m / s; z1  z0  38 m; z  0,1 38  3,8 m ; donc :
 C 2   3,8212 
P2  P3   2  g  z3  z2   J 23   105 103   9,8138  3,8  502757,9795 Pa  5,027 bars
 2   2 
   
Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 41 ASPECT PHYSIQUE
FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App6-
1- La pert e de charge linéaire entre les sections extrêmes 1 et 2 de la conduite : Bernoulli entre 1et 2 sans machine :
P2  P1 C22  C12
  g  z2  z1   J12  0
 2
5 5
avec P1  5, 4 10 Pa; P2  1, 2 10 Pa;C2  C1 ; z 2  z1  40 m; ;

P2  P1 1, 2  5, 4
Alors : J12   0  g  z2  z1   105 10  40  20 J / kg
 1000
J 20
 En hauteur d’eau : z  12  2 m
g 10
3
 En variation de pression : P   J12  10  20  0 , 2 Pa
2- Le nombre de Reynolds et en déduire la nat ure de l’écoulement :
d 0,12
e  C   5  6  6 105  105 L’écoulement turbulent rugueux.
 10
C2  L
3- Le coefficient de pert e de charge linéaire ‘’  ’’dans la conduite : J12   alors
2 d
2  d  J12 2  0,12  20
 2
  0,0048
C L 25  40
4- Le travail échangé entre la pompe et un kilogramme d’eau qui la traverse : Bernoulli entre 0 et 1 avec machine :
P1  P0 C12  C02
W01    g  z1  z0   J 01
 2
5 5
avec : P1  4 ,5 10 Pa; P0  10 Pa; z1  z0 ;C1  5 m / s;C0  0 (fluide immobile hors du conduite)
5, 4 1 5 25
W01  10   0  452,5 J / kg
1000 2
0,122
5-  Le débit volumique de la pompe : qv  C1S1  5  3,14   0,05652 m3 / s
4
3
 Le débit massique de la pompe : qm   qv  10  0 ,05652  56 ,52 kg / s
P W q 452,5  56,52
6- La puissance absorbée : Pa  n  01 m   30088,58 Watts  30 KW
  0,85
App7-
4
1- Le débit volumique de la pompe : qv  C1S  1 251 0  25 104 m3 / s
P1  P0 C12  C02
2- La pert e de charge totale exprimée en hauteur d’eau : P /q m  W01    g  z1  z0   J 01
 2
J 01 W01 P1  P0 C12  C02 1000 1
z      g  z1  z0   4 3
0  25  14 ,95 m
g g  2 25 10 10 10 2  10
P 1000
3- Le rendement de l’installation :   n   0,949
Pa 1053

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 42 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App8-
2
1- La célérité C3 dans la conduite en (m/s) : C  C  S  0, 06   50   1,5 m / s
3  
S3 10
2-  Le débit volumique :  Le débit massique :

3,14  502 106 qm   qv  850 117 ,75 106  0,1 kg / s


qv  C  S  0, 06   117 ,75106 m3 / s
4
F1 4  35 103
3- La pression P 3 d’alimentation du vérin en (pascal) : P3    17834394 ,904 N / m 2
S 3,14  502 106
2 ,5 103
4- Le travail W1-2 fourni par la pompe en (J/kg) : W12  P /q m   25 103 J / kg
0 ,1
5- La pression de refoulement de la pompe P 2 : z2  z3 surface isobare implique : P2  P3  17834394 ,904 N / m
2

P2  P1 C22  C12
6- Les pertes de charge J1-2 en (J/kg) : J12  W12    g  z2  z1 
 2
17834394,904 105 1,52
3
J12  25 10   10  0,5  4129,88 J / kg
850 2
P q (W  J12 ) J 4129,88
7- Le rendement de l’installation :   u  m 12  1 12  1  0 ,834
Pn qmW12 W12 25000
App9-
F 4 100
1- La pression Pv dans le vérin : Pv    8846, 426 N / m 2
S 3,14  0,122
3,14  0,122
2- Le débit volumique de la pompe : qv  C  S  0 , 2   2, 2608 103 m3 / s
4
qv 2, 2608 103  4
3- La célérité C2-3 de l’huile dans la conduite 3-4 : C23    6,1728 m / s
Sint 3,14  0,02162
d 0,0216
4- Type de l’écoulement : e  C   6,1728  6
 5,333105  105 L’écoulement turbulent rugueux.
 0, 25 10
P4  P3 C42  C32
5- La pression à la sortie de la pompe :   g  z4  z3   J 34  0
 2
 C 2  C32 
P3  P4    4  g  z4  z3   J 34   8846, 426  8500  0 112  104046, 426 Pa
 2 
 
P  P1 C22  C12
6- La pression à l’entrée de la pompe : 2   g  z2  z1   J12  0
 2
 C 2  C12   6,17282  0 
P2  P1   2  g  z2  z1   J12   105  850  10  2  0, 2  66636,0295 Pa
 2   2 
   
 P3  P2 C 2
 C 2 
7- La puissance de la pompe : Pnette  W23  qm  W23  qv    3 2
 g  z3  z2   J 23   qv
  2 
 
106  66636,0295 
Pnette    0  0  0 850  2, 2608 103  2110,1492 Watts
 850 
 
PHyd PHyd 2110,1492
8- La puissance du moteur : on a le rendement :  donc : Pméc    2573, 3526 Watts
Pméc  0,82

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 43 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App10-
2
Scy  80 

1- La vitesse d’écoulement du fluide dans la tuyautrie : C  C   0,15  
 
  9, 6 m / s
T cy
ST 
10 
3,14 0 ,080 2
2- Le débit volumique de la pompe en ℓ /s : qv  Ccy  Scy  0 ,15   74 ,4 10 5 m3 / s  74 ,4 10 2 l / s
4
2 2
3- L’équation de Bernoulli entre B et C : PC  PB  CC  CB  g  zC  z B   0
 2
 CC2  CB2 
La pression en B : PB  PC     g  zC  zB   5103  8000 10  2  21000 Pa
 2 
 
App11-
1-  La vitesse de l’eau, en 1 :  La vit esse de l’eau, en 2 :
3 2
qv 4 1510 S1 150 
V1    0,849 m / s V2  V1   0,849    1,910 m / s
S1 3,14  0,152 S2 100 
P2  P1 V22 V12
2- Le travail fourni par la pompe à 1 kg d’eau qui la traverse : W12    g  z2  z1 
 2
9,8 103 1,9102  0 ,8492
W12    0  11 263 J / kg
103 2
3 3
3- La puissance nette et la puissance absorbée : Pnette  W12  qm  W12  qv  11, 26310 15 10  168,945 Watts
4-  Le travail échangé : W12  11, 263  2,74  8,523 J / kg
 La puissance absorbée : Pnette  8,52315  127,845 Watts donc Pabsorbée  127 ,845  182 , 635 Watts
0,7
App12-
1- L’énergie utile sur l’installation de turbinage :
L’énergie disponible sur l’installation de turbinage : Bernoulli entre 1et 4 avec machine et sans pert e de charge :
P4  P1 C42  C12
W14    g  z4  z1   g  z4  z1   9 ,81420  4120 , 2 J / kg car P1  P2 ;C2  C1
 2
Alors : J14  4120, 2  588, 6 J / kg
7
donc l’installation de turbinage dispose d’une énergie utile : W14u  4120, 2  588, 6  3531,6 J / kg
d 4  qv
2- Le nombre de conduites en parallèle pour un éc oulement laminaire : Il faut que e  C    2300
  d  
On connait la puissance de l’installation : P  W14u  qm
9
10
 qm    283157,77 kg / s  2,83105 kg / s
W14u 3531,6
' 3
L’ensemble de ‘’ n ’’ conduites doit avoir un débit volumique : qv  n  qv  283 m / s
4  qv 4  qv' 4  qv' 4  283
L’écoulement laminaire nécessite:   2300 ;n    52247 , 76
 d    d  n    d  2300   3,14  3 2300 106
donc nmini  52248 canales
2 2
3- La pression à l’entrée des turbines : Bernoulli entre 1et 3 sans machine : 0  P3  P1  C3  C1  g  z3  z1   J13
 2
5 qv 1 283 1
avec : P1  10 Pa; z3  z1   420 m;C 3      13, 352 m / s;C 1  0 donc :
3 S 3 3,14 1, 52
 C32  C12   2
3 13,352  0

P3  P1   
 g  z3  z1   J13  10 10
5
  9,81 420  588,6  3624924 Pa  36, 24 bars
 2   2 
   

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 44 ASPECT PHYSIQUE


FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App13-
2 2
1.a- La vitesse de l’eau à la sortie de la tuyère : Bernoulli entre 1et 2 sans machine : P2  P1  C2  C1  g  z  z   0
2 1
 2
avec P1  P2 ; z2  z1  500 m;C1  0; ; Alors : C2  2 g  z2  z1   2 10  500  100 m / s
3,14  0 ,042
1.b- Le débit volume : qv  C  S  100   0 ,1256 m3 / s
4
S
1.c- La vitesse de l’eau dans la conduite : C1'  C2 2  v 
q 0 ,1256  4
4 m/ s
S1 S1 3,14  0 , 22
d 0, 2
2.a- Le nombre de Reynolds : e  C   3,6  6  7 , 2 105  105 L’écoulement turbulent rugueux.
 10
C2  L 0 ,15 3, 62 103
2.b- La perte de charge : J     0 , 79   700 ,975 J / kg
2 D 200 2  0, 2
2.c- La vitesse de l’eau à la sortie de la tuyère : Bernoulli entre 1et 2 sans machine :
P2  P1 C22  C12
  g  z2  z1   J12  0 avec P1  P2 ; z2  z1  500 m;C1  0; J12  700,975 J / kg ;
 2
C2  2 g  z2  z1  J12   25000  700,975  92,725 m / s
Alors :
2
3 3,14  0 , 04
q
et m   qv   S 2  C 2  10   92,725  116, 462 kg / s
4
2 2
2.d- La puissance de la turbine : P  W13  qm avec W13  P3  P1  C3  C1  g  z3  z1   J13
 2
et P1  P3 ; z2  z1  800 m;C1  C3 ; J12  700,975 J / kg d’où W13  10800  700,975 7299,025 J / kg
Donc P  116,462 7299,025  850059,04955 Watts  850,059 KW
App14-
1-  Le débit volumique de la turbine :  Le débit massique :  La vit esse de l’eau à l’ent rée du diffuseur :
S3 30
qv  V3  S3  1,8  30  54 m3 / s qm   qv  54 103 kg / s V2  V3   1,8   3, 6 m
S2 15
P3  P2 V32 V22
2- La pression P 2 à l’entrée du diffuseur : Bernoulli entre 2 et 3 sans machine : 0    g  z3  z 2 
 2
5
avec : P3  10 Pa; z 3  z 2   4 m;V 3  1, 8 m / s;V 2  3, 6 m / s
V32 V22   2
3 1,8  3, 6
2 
donc : P2  P3    
 g  z3  z2   10 10
5
 10  4  55140 Pa  0,5514 bars
 2   2 
   
 Comparaison à la pression atmosphérique : P2 < P0 on peut admettre que le difeseur permet une certaine aspiration
de l’eau à travers la turbine ; en fait il permet de réc upérer une partie de
l’énergie que l’eau possède encore à la sortie de la roue.
 Interprétation : le diffuseur est quelquefois appelé as pirateur.
P3  P1 V32 V12
3-  Théorème de Bernoulli pour une turbine avec diffus eur : W13  W12  W23  W12    g  z3  z1 
 2
P2  P1 V22 V12
4-  Théorème de Bernoulli pour une turbine sans diffus eur entre 1 et 2 : W1'2    g  z2  z1 
 2
5- Le gain de puissance dû au diffuseur :
 P  P V 2  V12 P  P V 2  V12 
Δ 𝒫   W1 2  W '12   qm   3 1  3  g  z3  z1   2 1  2  g  z2  z1    qm
  2  2 
Δ 𝒫 = 2422440 Watts = 2422,44 KW
Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 45 ASPECT PHYSIQUE
FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App15-
5 5
1- Pf - Ps = ρhuile.g.h = 860.10.0, 40 = 0,03440.10 < 10 ; c.à.d ; Pf - Ps ≈ 0
d 0,02
2.a- Le nombre de Reynolds : e  C   5 6
 0,05000 105  105
 20 10
2.b- L’écoulement turbulent lisse.
P2  P1 C22  C12
3.a- L’équation générale de Bernoulli entre 1 et 2 : W12    g  z2  z1   J12
 2
3.b- La valeur des pertes de charges J1-2 entre 1 et 2 :
P  P1 C22  C12 4 1 64 16
J12  W12  2   g  z2  z1   400  105  10 1, 2  15,162 J / kg
 2 860 2
9 103
3.c- La puissance absorbée par la pompe : Pa  W12  J12   qv  400  15,162860   53,55 Watts
60
App16-
1- Fréquence de rot ation N :
qv( utile ) ( cm3 / min) 24 103
débit qv (utile) = 26 - 2 = 24 ℓ /min. Donc : N( tr / min)    300 tr / min
Cy( cm3 / tr ) 80
24 103
2.- Puissance utile du moteur : 𝒫u  P  qv   100 105   0 ,85  3400 Watts
60
2N 60  𝒫u 60 3400
3- Moment du couple : on a 𝒫u  M c   M c  Donc : M c    108, 28 Nm
60 2N 2  3,14 300
4.a- On fera varier la fréquence de rotation en faisant varier le débit.
4.b- On fera varier le moment du couple en faisant varier la pression.
3400
5- Vitesse de montée de la charge : On a 𝒫u = F.V Donc : V  𝒫u   0,34 m / s  34 cm / s
F 104
App17-
1- Moment du couple théorique M c( théorique ) : C'est le moment du couple utile M c( utile ) divisé par le rendement en couple :

On a : ( en couple ) =
M c( utile )
Soit Mc( théorique ) 
Mc( utile ) 201
  236, 47 Nm
M c( théorique ) ( en couple ) 0,85
2- Le volume par tour du moteur (cylindrée) : Formule du moment du couple utile d'un moteur hydraulique
N 60  M c( théorique )   60  M c( théorique )  2 N
On a 𝒫  P  qv  M c( théorique )  et qv  Cy  Soit Cy  
60 P N P  N  60
2 M c( théorique )2  3,14  236, 47
Donc Cy    1,35 104 m3  0 ,135 dm3
P 110 105
N 80
3- Débit utilisé dans le mot eur : qv( moteur )  Cy   1,35 104  0,18 103 m3 / s  10,8 litres / min
60 60
qv( moteur ) 10, 8
Et le débit à choisir pour la pompe : qv( pompe )    12 litres / min
( volumitrique ) 0,90
On remarque que le moteur a un débit de fuite de 12 - 10,8 = 1,2 ℓ /min.

M c( utile )  2 N 201 2  3,14  80


4- Puissance disponible sur l'arbre : 𝒫u  M c( utile )      1683, 04 Watts
60 60
12  103
5- Puissance reçue (puissance dépensée) : 𝒫  P  qv  110 105   2200 Watts
60
Puissance utile 1683, 04
6- Rendement global :  g    0 , 76
Puissance dépensée 2200
qv( pompe ) 4  qv( pompe ) 4 12 103
7- La vitesse de l'huile dans la tuyauterie : C   2
  3,98 m / s
S  dint 3,14  0,0082  60
Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 46 ASPECT PHYSIQUE
FONCTION ALIMENTER EN ÉNERGIE
Aspect physique : Mécanique des fluides
ème
2 STM
Corrigé : Exercices - Applications Doc : Prof-Élève
App18-
La pression réelle disponible est la différence de pression entre celle d’amont et celle d’aval soit 80 - 5 = 75 bars
P  Cy 75 105  600 106
M c( utile )   m   0,9  644,904 Nm
2 2  3,14
App19-
1- Le débit fourni par la pompe (donc admis dans le moteur) :
N
qv( moteur ) Cy 
60 400 106  60
qv( pompe )     0, 444 103 m3 / s  26, 666 litres / min
( volumitrique ) ( volumitrique ) 0 ,9  60
P  Cy 150  20105  400 106
2- Le moment du couple sur l’arbre : M c( utile )  m   0 ,85  703,821 Nm
2 2  3,14
M c( utile )  2 N 703,821 2  3,14  60
3- La puissance sur l'arbre : 𝒫 u  M c( utile )     4419,995 Watts
60 60
5 3
4- La puissance hydraulique fournie par la pompe : 𝒫  P  qv( pompe )  15010  0, 44410  6660 Watts

𝒫( utile ) 4419,995
5- L e rendement du moteur : moteur =   0,66
𝒫( théorique ) 6660
App20-
N 60  qv 60  90 103
1- La fréquence de rot ation en tr/min : qv  Cy  donc : N   600 tr / min
60 Cy 150 106  60
90 103 5
2- La puissance qu'il reçoit en KW : 𝒫  P  qv  130 10   19500 Watts
60
17500
3- Son rendement sachant que la puissance mécanique (puissance utile) est de 17,5 KW :   0,89
19500

Remarque :
Si, au cours de l’étude, un élève repère ce qui lui semble être une erreur
ou fautes de frappe, il le signale au professeur de la matière !!!

Rep-MÉCANIQUE DES FLUIDES 47 ASPECT PHYSIQUE