Vous êtes sur la page 1sur 15

Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture

S .S Module d’équipement 01

Lecture 07 : la CLIMATISATION
INTRODUCTION :

Faire la distinction entre ventilation et climatisation

La climatisation :

1.1. Le climatiseur individuel :


1.1.1. Principe de fonctionnement :
Un climatiseur de local est une machine frigorifique prévue pour extraire la chaleur des locaux et la
rejeter à l'extérieur.
Le fonctionnement d'un climatiseur est basé sur le changement de phase d'un fluide frigorigène :
 dans l'évaporateur, le fluide capte la chaleur dans l'air du local et s'évapore;
• dans le condenseur, le fluide redevient liquide car il est refroidi par l'air extérieur.

Le compresseur a pour rôle de comprimer le gaz, opération accompagnée d'une forte élévation de
température qui permettra au fluide frigorifique de céder sa chaleur à l'air extérieur.
Le détenteur relâche la pression, opération accompagnée d'une forte diminution de température
nécessaire à l'échange de chaleur avec l'air ambiant.
1.1.2 Typologie des climatiseurs de locaux :
A)-Le climatiseur mobile :
Ce système est de moins en moins utilisé. Son emploi se limite souvent aux situations provisoires.
S'il est séparé, pour des raisons de mobilité de l'unité extérieure, le compresseur est situé dans l'unité
intérieure. La distance entre les deux unités est généralement limitée à 2 m.

B)- Le "Window Unit" ou climatiseur de fenêtre :


Le climatiseur de "fenêtre" ("window"), est un climatiseur monobloc installé dans un percement effectué dans une
paroi extérieure (mur ou baie).

1
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

c)-Le "split system" :


"Split System" signifie "climatiseur à éléments séparés", à savoir que l'unité de condensation est séparée de l'unité
d'évaporation.
Avec un split, l'évaporateur est souvent situé dans le local à traiter, tandis que condensateur et compresseur sont
situés à l'extérieur (en terrasse, au sol,...), ce qui permet de diminuer le bruit !

d)-Le "multi-split system" :


Les unités de condensation et d'évaporation sont séparées et reliées par des liaisons frigorifiques et
électriques dont la longueur peut être adaptée au cas traité, ce qui autorise une grande souplesse
d'installation.

Les unités d'évaporation peuvent être posées diversement, y compris dans un local annexe avec des
gaines de soufflage dans 1 ou 2 locaux.
e)-le Roof-Top :
L'unité de condensation et d'évaporation sont intégrées dans le même appareil posé en toiture et relié par
une gaine à un diffuseur d'air séparé.

2
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

1.1.3 Détails technologiques :

Remarque.
Pour des raisons d’esthétiques ou de sécurité, il est également possible de ne pas disposer le condenseur à l'extérieur
mais en cave. Ceci n'est uniquement possible que si on garantit une ventilation de la cave (pulsion-extraction) d'un
débit au moins égal au débit d'air nécessaire pour le bon fonctionnement du condenseur. Eventuellement, une
ventilation mécanique peut être asservie à un thermostat d'ambiance dans la cave pour garantir le débit nécessaire.

a)- L'unité d'évaporation :


Un ventilateur centrifuge fait circuler l'air intérieur au travers d'un filtre, puis de l'évaporateur, avant de le
rejeter au travers de grilles de diffusion dont l'inclinaison est réglable.
Divers emplacements sont possibles pour l'insertion de l'évaporateur

3
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

b)- L'unité de condensation :


Le fluide frigorigène (à l'état vapeur) est comprimé par le motocompresseur hermétique, puis refroidit dans le
condenseur, avant d'être détendu et repartie vers le local.

c)- Les liaisons frigorifiques et électriques :


Voici les connexions d'un multisplit : 3 évaporateurs sont reliés à un condenseur commun.

1.1.4 : La régulation :

a)- La régulation de la température ambiante :

La température ambiante du local conditionné est régulée au moyen d'un thermostat


d'ambiance agissant sur le fonctionnement du compresseur. Le ventilateur de
soufflage fonctionne en même temps que le compresseur, ou fonctionne en continu. Ce
deuxième mode de fonctionnement est plus favorable au confort car il entretient un
brassage continu de l'air et prévient toute stagnation inconfortable d'air chaud ou
froid.

4
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

b)-La régulation du compresseur :


Un climatiseur, dimensionné pour vaincre les apports thermiques maximum (solaires, par exemple), fonctionne très
souvent à charge partielle. Le contrôle traditionnel par mode MARCHE/ARRET du climatiseur entraîne des
fluctuations inconfortables de la température du local et des mauvaises conditions de rendement du compresseur.

Les climatiseurs équipés de compresseurs à vitesse variable peuvent adapter leur puissance frigorifique à la charge
thermique du local. Ce mode de régulation est appelé "INVERTER". Il permet une variation de vitesse du compresseur sans
pertes importantes de rendement. Le démarrage du compresseur se fait alors à basse vitesse, ce qui réduit la pointe de
courant au démarrage.

1.2. Les armoires de climatisation :

Une armoire de climatisation constitue en quelque sorte un "caisson de traitement d'air vertical".
Elle s'installe généralement directement dans la pièce à climatiser. Typiquement, c'est la solution adoptée pour
climatiser une salle informatique.
En pratique, cette armoire métallique verticale peut regrouper tous les éléments nécessaires au traitement
• un filtre,
• une batterie froide,
• une batterie chaude (électrique ou à eau),
• un humidificateur,
• un ventilateur centrifuge.

On notera que la présence du compresseur dans le local impose une isolation acoustique sérieuse des paroi de
l'armoire ! Mais il existe aussi des armoires de climatisation dont la batterie froide est raccordée à la boucle
d'eau glacée du bâtiment. Dans la plupart des cas, l'air repris est aspiré en partie inférieure et pulsé en partie
supérieure de l'armoire, éventuellement via un réseau de gainage restreint.

5
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

1.3. La climatisation à débit de réfrigérant variable

1 Fonctionnement en froid seul

2 Fonctionnement réversible (froid ou chaud)

3 A récupération d'énergie (froid et chaud simultanément)

6
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

Les système « tout air » :

1 Le débit d'air constant à un conduit

7
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

Principe de fonctionnement

Avantage :

• Simplicité globale,
• facilité de dimensionnement,
• régulation simple, fiable et centralisée,
• fonctionnement stable, donc coût de maintenance réduit,
• pas d’alimentation en eau chaude ou froide dans les locaux, sauf si la variante avec batteries de réchauffage en eau
chaude est choisie,
• faible niveau sonore, sauf avec les installations haute pression,
• possibilité d’utilisation d’air extérieur pour le refroidissement gratuit (free cooling),
• contrôle de l’humidité relative en centrale et de l’empoussièrement.

Inconvénients :

8
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

• Le débit d'air est constant. Or il est dimensionné pour la situation extrême, généralement celle de l'été, en période
de canicule avec un soleil de plomb ! Conclusions : de tels débits entraînent une consommation élevée des
ventilateurs et, dans certains cas, de l'inconfort toute l'année !
• La consommation élevée du ventilateur devient très élevée dans le cas des installations à Haute Pression.
• L'encombrement de la centrale et du réseau de gaines (gros débits, section importante des conduites d'air neuf,
d'air pulsé et d'air extrait),

2 Le débit d'air constant à deux conduits

Principe de fonctionnement

Avantages :

• Possibilité d'adapter individuellement les ambiances suivant les locaux,


• rapidité de la réponse du système à la demande des locaux,

9
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

• possibilité d’utilisation d’air extérieur pour le refroidissement gratuit (free cooling),


• contrôle de l’humidité relative en centrale et de l’empoussièrement.

Inconvénients :

• Le débit d'air est constant. Or il est dimensionné pour la situation extrême, généralement celle de l'été, en
période de canicule avec un soleil de plomb ! Conclusions : de tels débits entraînent une consommation
élevée des ventilateurs et, dans certains cas, de l'inconfort ... toute l'année !
• La consommation élevée du ventilateur devient très élevée dans le cas des installations hautes pression.
• L'encombrement de la centrale, des caissons de préparation terminaux et du double réseau de gaines (gros
débits, section importante des conduites d'air neuf, d'air pulsé et d'air extrait).

3 Le débit d'air variable :

Principe de fonctionnement

10
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

Le système air-eau

1. Le ventilo-convecteur

Le ventilo-convecteur suppose l'installation de deux réseaux distincts


• un réseau d'eau pour apporter chaleur et froid au local,
• un réseau d'air pour assurer la pulsion minimale d'air neuf hygiénique.

L'habillage est constitué en acier galvanisé, généralement recouvert intérieurement de laine de verre ou de mousse
polyuréthane pour des raisons thermiques et acoustiques. Mais il arrive que pour des raisons esthétiques, la
carcasse du ventilo soit intégré dans la structure décorative du local ou dans une armoire et dans ce cas, seules les
grilles restent visibles.

2. L'éjecto-convecteur

L'éjecto-convecteur est le frère du ventilo-convecteur ! Comme lui, il suppose deux réseaux distincts un réseau
d'eau pour apporter chaleur et froid au local, un réseau d'air pour assurer la pulsion minimale d'air neuf
hygiénique.Ces deux apports se combinent astucieusement dans l'éjecto : l'air neuf pulsé à haute vitesse va induire
le passage d'air secondaire dans les batteries d'eau chaude et d'eau glacée.

11
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

3. Les poutres froides

Il s'agit de tuyauteries parcourues par de l'eau glacée, serties d'ailettes pour favoriser l'échange convectif. Elles sont
placées au plafond ou intégrées dans le faux plafond.

La poutre froide convective se présente sous la forme d'un échangeur de grande longueur. Il est placé nu ou habillé
pour être intégré à un faux plafond. Les poutres sont parcourues par de l'eau qui varie entre 15 et 19°C selon les
besoins de refroidissement. On ne peut descendre plus bas suite au risque de condensation de la vapeur d'eau contenue
dans l'ambiance.

4. Les plafonds rayonnants froids

12
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

13
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

5. Les pompes à chaleur

6. Le refroidissement par la dalle (slab cooling)

Le principe de base consiste à intégrer des tuyauteries dans la dalle de chaque étage, parcourues par de l'eau froide.

14
Département d’architecture de BEJAIA 2012– 2013 3ème Année LMD Architecture
S .S Module d’équipement 01

Les nappes peuvent être livrées déjà assemblées ou prémontées sur des dalles préfabriquées.

L'installation est vérifiée par mise sous pression

Puis bétonnée.

Il est possible également de refroidir par les murs latéraux

15

Vous aimerez peut-être aussi