Vous êtes sur la page 1sur 72

Université Victor Segalen Bordeaux 2

Diplôme inter-universitaire d’acupuncture

Mémoire de fin d’études

Indications des points 11 à 25 de Zutaiyang :


Essai de synthèse didactique à partir
d’un consensus historique

Docteur : ATTIA ABDI Touria

Née le : 27 août 1958

A : AZROU - MAROC

Enseignant responsable et coordinateur de l’enseignement :

Docteur Philippe CASTERA

Bordeaux 2009
TABLE DES MATIERES

Introduction…………………………………………………….. 6

1-Vessie 11 Da Zhu…………………………………………….. 8
1.1-Analyse systématique ………………………………………. . 8
1.1.1-Signes généraux …………………………………………. 8
1.1.2-Signes neuro-psychiatriques …………………………….. .8
1.1.3-Signes ophtalmologiques ………………………………… 8
1.1.4-Signes O.R.L……………………………………………… 9
1.1.5-Signes respiratoires ………………………………………. 9
1.1.6-Signes digestifs ………………………………………….. 9
1.1.7-Signes locomoteurs ………………………………………. 9
1.1.8- Autres……………………………………………………. 10
1.2- synthèse et sélection des indications …………………………10
1.3- Commentaires……………………………………………….. 11

2-Vessie 12 Feng Men…………………………………………… 12


2.1-Analyse systématique ………………………………………... 12
2.1.1-Signes généraux …………………………………………... 12
2.1.2-Signes neuro-psychiatriques ……………………………… 12
2.1.3-Signes ophtalmologiques …………………………………. 12
2.1.4-Signes O.R.L ……………………………………………… 12
2.1.5-Signes digestifs …………………………………………….12
2.1.6-Signes respiratoires…………………………………………13
2.1.7Signes dermatologiques …………………………………….13
2.1.8-Signes locomoteurs ………………………………………..13
2.2-Synthèse et sélection des indications ………………………….13
2.3-Commentaires …………………………………………………14

3-Vessie 13 Fei shu………………………………………………..16


3.1-Analyse systématique …………………………………………16
3.1.1-Signes généraux ……………………………………………16
3.1.2-Signesneuro-psychiatriques ………………………………..16
3.1.3-Signes O.R.L ………………………………………………16
3.1.4-Signes stomatologiques …………………………………….16
3.1.5-Signes ophtalmologiques…………………………………...17
3.1.6-Signes cardiologiques ……………………………………..17
3.1.7-Signes respiratoires ………………………………………..17
3.1.8-Signes digestifs ……………………………………………17
3.1.9-Signes dermatologiques…………………………………….18
3.1.10-Signes locomoteurs ………………………………………18
3.2-Synthèse et sélection des indications ………………………….18

2
3.3-Commentaires………………………………………………… 19

4-Vessie 14 Jue Yin Shu…………………………………………..21


4.1-Analyse systématique ………………………………………….21
4.1.1-Signes généraux …………………………………………...21
4.1.2-Signes neuropsychiatriques ………………………………...21
4.1.3-Signes O.R.L et dentaires …………………………………..21
4.1.4-Signes cardio vasculaires …………………………………...21
4.1.5-respiratoires ………………………………………………. 21
4.1.6-Signes digestifs ……………………………………………21
4.2-Synthèse et sélection des indications…………………………. 22
4.3-Commentaires ……………………………………………….. 22

5-Vessie 15 Xin Shu……………………………………………….23


5.1-Analyse systématique …………………………………………23
5.1.1-Signes généraux ……………………………………………23
5.1.2-Signes neuro-psychiatriques ………………………………..23
5.1.3-Signes ophtalmologiques …………………………………...23
5.1.4-Signes O.R.L………………………………………………. 24
5.1.5-Signes cardio-vasculaires ………………………………….24
5.1.6-Signes pédiatriques ………………………………………. 24
5.1.7-Signes respiratoires ……………………………………….. 24
5.1.8-Signes digestifs ………………………………………….. 24
5.1.9-Signes néphrologiques……………………………………...25
5.1.10-Signes gynécologiques ………………………………….. 25
5.1.11-Signes andrologiques ……………………………………. 25
5.1.12-Signes dermatologiques …………………………………. 25
5.1.13-Signes locomoteurs ……………………………………... 25
5.2-Synthèse et sélection des indications ………………………… 25
5.3-Commentaires………………………………………………….26

6-Vessie 16 Du Shu………………………………………………..28
6.1-Analyse systématique …………………………………………28
6.1.1-Signes généraux …………………………………………....28
6.1.2-Signes cardio-vasculaires ………………………………….28
6.1.3-Signes respiratoires ………………………………………..28
6.1.4-Signes digestifs ……………………………………………28
6.1.5-Signes dermatologiques …………………………………...28
6.1.6-Autres ……………………………………………………...28
6.2-Synthèse et sélection des indications…………………………..29
6.3-Commentaires………………………………………………….29

3
7-Vessie 17 Ge Shu………………………………………………..30
7.1-Analyse systématique ………………………………………...30
7.1.1-Signes généraux …………………………………………...30
7.1.2-Signes cardio-vasculaires …………………………………30
7.1.3-Signes respiratoires ……………………………………….30
7.1.4-Signes O.R.L……………………………………………….31
7.1.5-Signes digestifs ……………………………………………31
7.1.6-Signes hématologiques ……………………………………31
7.1.7-Signes endocrinologiques …………………………………31
7.1.8-Signes dermatologiques ……………………………………31
7.1.9-Signes locomoteurs ………………………………………...32
7.1.10-Signes neuro-psychiatriques ……………………………...32
7.1.11-Autres ……………………………………………………..32
7.2-Synthèse et sélection des indications …………………………32
7.3-Commentaires …………………………………………………33

8-Vessie 18 Gan Shu………………………………………………35


8.1-Analyse systématique …………………………………………35
8.1.1-Signes généraux ……………………………………………35
8.1.2-Signes neuro-psychiatriques ……………………………….35
8.1.3-Signes ophtalmologiques …………………………………..35
8.1.4-Signes O.R.L ………………………………………………36
8.1.5-Signes stomatologiques ……………………………………36
8.1.6-Signes respiratoires ………………………………………..36
8.1.7-Signesdigestifs ……………………………………………..36
8.1.8-Signes gynécologiques ……………………………………..37
8.1.9-Signes locomoteurs ………………………………………..37
8.2-Synthèse et sélection des indications …………………………37
8.3-Commentaires ………………………………………………...38

9-Vessie 19 Dan Shu ……………………………………………...40


9.1-Analyse systématique ………………………………………...40
9.1.1-Signes généraux …………………………………………...40
9.1.2-Signes neuro-psychiatriques ………………………………40
9.1.3-Signes ophtalmologiques ………………………………….40
9.1.4-Signes O.R.L. ……………………………………………..40
9.1.5-Signes stomatologiques …………………………………...40
9.1.6-Signes cardio-vasculaires …………………………………41
9.1.7-Signes respiratoires ………………………………………..41
9.1.8-Signes digestifs ……………………………………………41
9.1.9-Signes andrologiques ……………………………………...41
9.1.10-Signes dermatologiques ………………………………….41
9.1.11-Signes locomoteurs ………………………………………41

4
9.2-Synthèse et sélection des indications ………………………… 42
9.3-Commentaires ……………………………………………….. 42

10-Vessie 20 Pi Shu ………………………………………………44


10.1-Analyse systématique ……………………………………….44
10.1.1-Signes généraux ………………………………………….44
10.1.2-Signes neuro-psychiatriques ……………………………. 44
10.1.3-Signes cardiologiques ……………………………………44
10.1.4-Signes respiratoires ………………………………………44
10.1.5-Signes digestifs …………………………………………..45
10.1.6-Signes uro-néphrologiques ………………………………45
10.1.7-Signes gynécologiques …………………………………..45
10.1.8-Signes hématologiques …………………………………..46
10.1.9-Signes endocrinologiques ………………………………..46
10.1.10-Signes dermatologiques ………………………………...46
10.1.11-Signes locomoteurs ……………………………………..46
10.2-Synthèse et sélection des indications ………………………...46
10.3-Commentaires ……………………………………………….47

11-Vessie 21 Wei Shu …………………………………………….49


11.1-Analyse systématique ………………………………………..49
11.1.1-Signes généraux …………………………………………..49
11.1.2-Signes neurologiques …………………………………….49
11.1.3-Signes ophtalmologiques …………………………………49
11.1.4-Signes digestifs …………………………………………..49
11.1.5-Signes respiratoires ……………………………………….50
11.1.6-Signes locomoteurs ……………………………………….50
11.1.7-Signes gynécologiques …………………………………...50
11.2-Synthèse et sélection des indications ………………………...51
11.3-Commentaires ……………………………………………….51

12-Vessie 22 San Jiao Shu ………………………………………..53


12.1-Analyse systématique ………………………………………..53
12.1.1-Signes généraux …………………………………………..53
12.1.2-Signes neuro-psychiatriques ……………………………...53
12.1.3-Signes ophtalmologiques …………………………………53
12.1.4-Signes digestifs …………………………………………...53
12.1.5-Signes uro-néphrologiques ………………………………..54
12.1.6-Signes andrologiques ……………………………………..54
12.1.7-Signes locomoteurs ………………………………………54
12.2-Synthèse et sélection des indications ………………………...55
12.3-Commentaires ………………………………………………..55

5
13-Vessie 23 Shen Shu …………………………………………. 57
13.1-Analyse systématique………………………………………. 57
13.1.1-Signes gènèraux ………………………………………… 57
13.1.2-Signes neurologiques ……………………………………. 57
13.1.3-Signes ophtalmologiques ………………………………... 57
13.1.4-Signes O.R.L ……………………………………………. 58
13.1.5-Signes respiratoires ……………………………………… 58
13.1.6-Signes digestifs ………………………………………….. 58
13.1.7-Signes uro-néphrologiques ……………………………… 58
13.1.8-Signes andrologiques ……………………………………. 59
13.1.9-Signes gynécologiques ………………………………….. 59
13.1.10-Signes endocrinologiques ……………………………… 59
13.1.11-Signes dermatologiques ………………………………... 60
13.1.12-Signes locomoteurs ……………………………………. 60
13.1.13-Signes cardiologiques ………………………………….. 60
13.2-Synthèse et sélection des indications ……………………….. 60
13.3-Commentaires ………………………………………………. 61

14-Vessie 24 Qi Hai Shu …………………………………………63


14.1-Analyse systématique ………………………………………..63
14.1.1-Signes neurologiques ……………………………………..63
14.1.2-Signes cardio-vasculaires …………………………………63
14.1.3-Signes digestifs …………………………………………..63
14.1.4-Signes gynécologiques ……………………………………63
14.1.5-Signes andrologiques …………………………………….63
14.1.6-Signes locomoteurs ……………………………………..63
14.2-Synthèse et sélection des indications ………………………..63
14.3-Commentaires ………………………………………………..64

15-Vessie 25 Da Chang Shu ……………………………………...65


15.1-Analyse systématique ……………………………………….65
15.1.1-Signes généraux ………………………………………...65
15.1.2-Signes neurologiques …………………………………….65
15.1.3-Signes digestifs ………………………………………….65
15.1.4-Signes uro-néphrologiques ……………………………….65
15.1.5-Signes gynécologiques …………………………………..66
15.1.6-Signes locomoteurs ………………………………………66
15.2-Synthèse et sélection des indications ………………………...66
15.3-Commentaires ………………………………………………. 67

Conclusion ………………………………………………………68

Bibliographie …………………………………………………….69

6
INTRODUCTION

Ce travail s’inscrit dans une dynamique de recherche instituée au sein du diplôme inter-
universitaire d’acupuncture de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, depuis 2001.

L’instigateur de cette dynamique, le Docteur Philippe Castera, coordinateur du DIU, résume


ainsi la problématique [1]:
« Depuis les origines jusqu’à nos jours, les meilleurs experts ont écris des ouvrages donnant
les indications des points d’acupuncture. De tous temps également, des acupuncteurs peut-être
moins brillants mais plus besogneux, ont cherché à faire des compilations de ces indications.
Tous ces efforts conjugués font que nous sommes aujourd’hui face à un amalgame plus ou
moins cohérent d’informations. Ceci n’est pas mémorisable en l’état.
De nombreuses tentatives ont eu lieu pour sélectionner les indications les plus reconnues ou
les plus logiques. Mais force est de constater que ceci a été opéré de façon subjective, selon
des idées d’école ou « à la louche ».Quelques rares auteurs, qui se comptent sur les doigts
d’une main, semblent plus rigoureux mais ne précisent pas la méthodologie utilisée [2,3]».

18 mémoires ont déjà été réalisés avec les mêmes objectifs : shoutaiyin [4]; shouyangming
[5] ; shoujueyin [6] ; shoushaoyin [7] ; quinze premiers points de zuyangming [8] ; huit
derniers points de zutaiyang [9] ; points V40 à V59 de zutaiyang [10] ; zujueyin [11] ; points
30 à 40 de zushaoyang [12] ; points 16 à 30 de zuyangming [13] ; points 31 à 38 de
zuyangming [14] ; points 12 à 24 de renmai [15] ;points 1 à 10 de zutaiyin [16] ;points 39 à
40 de zuyangming [17] ;points 11 à 21 de zutaiyin [18] ;points 1 à 9 de shoutaiyang
[19] ;points 10 à 19 de shoutaiyang [20] ; points 1 à 13 de zushaoyang [21].

Outre celui-ci, d’autres sont en cours, et la totalité des points des méridiens devrait avoir été
étudiée d’ici l’année 2010.

OBJECTIFS :

L’objectif de ce travail, réalisé dans le cadre du diplôme inter-universitaire d’acupuncture


de l’Université Victor Segalen de Bordeaux est triple :
. Méthodologique : sélectionner les indications selon une procédure objective,
rigoureuse et clairement explicitée, susceptible d’être critiquée par tout
lecteur.
. Pédagogique : expliquer les indications retenues selon les théories les plus
reconnues de la médecine traditionnelle chinoise.
. Didactique : présenter le travail de la façon la plus lisible et la plus claire
Possible.

Cet objectif sera appliqué ici au Méridien zutaiyang, dit de Vessie, pour les points 11 à 25.

METHODOLOGIE :

La première étape consiste à faire une analyse systématique des indications retrouvées dans
une soixantaine d’ouvrages classiques et modernes.

7
Les indications libellées parfois de façon légèrement différente sont ensuite regroupées sous
une seule appellation, lorsque ceci correspond à des traductions différentes d’un même
symptôme traditionnel chinois.
Les indications non consensuelles sont celles citées par moins de 15 ٪ des auteurs historiques
et/ou contemporains qui abordent chaque point et sont éliminées.
Les indications retenues sont ensuite classées en 3 catégories :
A- Consensus fort : citation par plus de 50٪ des auteurs.
B- Consensus moyen : citation par 30 à 49٪ des auteurs.
C- Consensus faible : citation par 15 à 29 ٪ des auteurs.
 
Les indications sont regroupées et expliquées selon les données les plus classiques de la
médecine traditionnelle chinoise.

PRESENTATION :

Chacun des quinze points appartenant au méridien zutaiyang (V11 à V25) est abordé en trois
chapitres :
• Analyse systématique des différents auteurs.
• Synthèse et sélection des indications, selon les principes établis dans la méthodologie.
• Commentaires. Essai d’explication des différentes indications.

8
1- VE 11 = DA ZHU

1.1. Analyse systématique

1.1.1. Signes généraux :

• Coup de froid (shanghan) [42 ; 47; 50; 62 ; 68] avec absence de sueur [2; 26 ; 28 ; 42 ;
47 ; 50 ; 62 ; 68] ; tremblement de froid [2] ; blessure par le vent qui ne se libère pas
[49] ; facilité d’atteinte par le vent et le froid [2 ; 3 ; 49] ; crainte du vent et du froid
[28] ; accès de froid et de chaleur [68] ; sensation de froid dans le dos et les épaules
[65] ; syndrome grippal [66 ; 70] ; frilosité [47 ; 62 ; 65] ; frissons [26 ; 28; 42 ; 47]
• Fièvre [2 ; 3 ; 28 ; 47; 62 ; 63 ; 65 ; 68 ; 70] ; accès pernicieux [28 ; 42 ; 47 ; 50] ;
Paludisme [62]
• Chaleur du corps [26 ; 42 ; 47 ; 50] ; maladie de la chaleur débutant à la tête [23] ;
excès de chaleur qui ne se dissipe pas [42 ; 47]
• Reflux du qi vers le haut [28 ; 32; 42 ; 47]
• Lipothymie avec chute en cas de station debout prolongée [42 ; 47; 50] ; impossibilité
de rester debout longtemps [2; 28 ; 47]
• Surmenage [42 ; 47]
• Tête lourde [2], lourdeur du cerveau [38]
• Vent de la tête [2 ; 47 ; 42 ; 62]

1.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Inquiétude [42 ; 47] ; inquiétude avec protrusion de la langue [38] ; anxiété [50]
• Folie [26 ; 38 ; 47] ; folie avec corps contracturé [2 ; 23 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62] ; corps
recroquevillé avec contractures [47]
• Sujet se sentant maltraité, présentant des sursauts nerveux, une agitation nerveuse ou
un corps tordu [65] ; agitation au lit [31] ; nervosité [47]
• Mélancolie, morosité [42 ; 47]
• Céphalée [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 31 ; 47 ; 49 ; 50 ; 64 ; 65 ; 66 ; 70]
• Vertiges [2 ; 38 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65]
• Eblouissements [42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65]
• Epilepsie [62 ; 64 ; 68] ; spasmes cloniques [2] ; convulsions [26 ; 50 ; 68] ; tétanie
[2]
• Névralgie ciliaire [65]
• Névralgie scapulaire [64]
• Paresthésie des membres [69]

1.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Amblyopie importante [28]


• Vision trouble [2 ; 28]
• Conjonctives rouges et oedématiées [70]

9
1.1.4. Signes O. R. L :

• Affections de la gorge [66] ; pharynx rouge et oedématié [70], mal de gorge [3] ;
obstruction douloureuse de la gorge, bi de la gorge [2 ; 28 ; 50] avec dysphagie [28] ;
inflammation de la gorge, angine [28]
• Bourdonnements [64]
• Obstruction nasale [3 ; 70]

1.1.5. Signes respiratoires :

• Sensation de chaleur à la poitrine [2 ; 23 ; 62 ; 47]


• Toux [2 ; 3 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 63 ; 64 ; 65 ; 68 ; 70]
• Bronchite [3 ; 50 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69] ; Pneumonie [66 ; 69]
• Dyspnée [2 ; 32 ; 47 ; 64] ; halètement [31] ; asthme [3]
• Tuberculose pulmonaire [65]
• Sensation d’angoisse intra thoracique [28 ; 31] ; stagnation du qi dans le thorax [42 ;
47] ; plénitude de la poitrine [2] ; tension intercostale [31]
• Poitrine creusée [2]

1.1.6. Signes digestifs :

• Dysphagie [28]
• Douleur abdominale [2 ; 32 ; 42 ; 47 ; 62] ; douleur des flancs [26] ; colique [47] ;
douleur du qi herniaire [40 ; 42] ; hernie inguinale [62]
• Ballonnement au ventre [62] ; œdème abdominal [38] ; plénitude abdominale, avec
sensation de besoin [42 ; 47] ou avec agitation et urgence abdominale [2]
• Aérophagie [34]

1.1.7. Signes locomoteurs :

• Maladies des os [2]


• Raideur cervicale [47 ; 62 ; 69] avec impossibilité de redresser et de fléchir et le cou
[2 ; 24 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 68 ; 69] ; douleur de la nuque [26 ; 28 ; 31] ;
contracture de la nuque [70] ; torticolis [3 ; 62; 64]
• Raideur lombaire [28] ; raideur douloureuse lombaire et de la colonne vertébrale [50] ;
douleurs lombaires [2; 26 ; 31 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68] ; contracture de la région rénale et
vertébrale [62] ; muscles lombaires contracturés, empêchant le malade de se pencher
ou de se redresser [65] ; douleur, inflammation, rhumatisme au niveau de la hanche
[70]
• Douleur dorsale [2 ; 26 ; 31 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68] ; douleur et lassitude du dos et de
l’omoplate [2 ; 49] ; douleur de l’omoplate [69] ; douleur de l’épaule [28 ; 63 ; 70] et
du dos [2 ; 3 ; 28 ; 31] ; douleur vertébrale et dorsale [3 ; 50] ; douleur, inflammation,
rhumatisme au niveau de l’épaule, du bras [70]
• Gonalgie avec impossibilité de flexion extension [2 ; 23 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62] ; arthrite du
genou [50] ; douleur, inflammation, rhumatisme au niveau du genou [70]
• Tuberculose osseuse [69]
• Arthrite [69]

10
• Contractures musculaires, le sujet ne pouvant plus se tenir debout [62]
• Spasme des tendons [68] ; contracture des tendons [2 ; 68]

1.1.8. Autres :

• Dermite infectieuse du nourrisson qui s’étend aux yeux [32]

1-2- Synthèse et sélection des indications.

22 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Raideur cervicale avec impossibilité de redresser et de fléchir 14
le cou, douleur de la nuque, torticolis
Céphalée 13
Douleur dorsale, douleur et lassitude du dos et de l’omoplate, 13
douleur de l’épaule et du dos
Coup de froid (shanghan) avec absence de sueur, frissons, 13
syndrome grippal, crainte du vent et du froid
Fièvre, wenbing, 13
Toux 12
Consensus moyen B
Douleur et raideur lombaire 10
Folie, folie avec corps contracturé 9
Vertiges, éblouissements 7
Gonalgie avec impossibilité de flexion extension 7
Consensus faible C
Infections respiratoires: bronchite, pneumonie 6
Dyspnée, halètement, asthme. 6
Bi de la gorge, angine 6
Stagnation de qi dans le thorax, plénitude thoracique 6
Inquiétude, anxiété 6
Douleur abdominale 6
Epilepsie, convulsions 5
Plénitude abdominale avec sensation de besoin, aérophagie 5
Lipothymie avec chute en cas de station debout prolongée, 5
impossibilité de rester debout longtemps.
Paludisme 5
Reflux du qi vers le haut 4
Sensation de chaleur à la poitrine. 4
Vent de la tête. 4
Tableau 1 : Indications de VE11 selon la fréquence des citations.

11
1-3- Commentaires.

VE11 est localisé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la première vertèbre dorsale,
dans le premier espace intercostal.

VE11 est le point hui des os, et ceci peut expliquer, outre sa localisation à proximité du
rachis cervical, ses indications dans les douleurs et raideurs du rachis cervical (A-14), du
rachis dorsal (A-13) et du rachis lombaire (B-10). On peut en rapprocher également les
gonalgies avec impossibilité de flexion et extension (B-7). Cette raideur évoque une atteinte
en profondeur des articulations avec déformations (arthrose notamment).

Le Lingshu (chapitre 22) recommande VE11 dans les folies avec contracture des tendons
(B-9).

Dans les Shanghan le Taiyang est le niveau le plus superficiel, le premier à être lésé en cas
d’attaque par le Vent-Froid. Le Taiyang est constitué de zutaiyang-Vessie et Shoutaiyang-
Intestin grêle. VE11 est un point de croisement des deux méridiens. On retrouve ainsi
VE11 indiqué dans des signes d’attaque du taiyang par le Vent-froid : céphalées (A-13), coup
de froid (A-13), douleurs et raideur du dos et de l’omoplate, toux (A-12), infections
respiratoires (C-6), dyspnée (C-6), plénitude thoracique (C-6), Bi de la gorge (C-6), Vent à la
tête (C-4). Ainsi VE11 a une forte action sur la Surface et sur le Poumon, en cas
d’attaque par le Vent-froid, en tant que point majeur de contrôle du taiyang. Il chasse le
Vent-froid pathogène externe et renforce la Surface en cas de Vide de celle-ci.

VE11 est, selon le Suwen (chapitre 61), un des 8 points qui chasse la chaleur de la
poitrine (avec ES12, PO1 et VE12). Outre la « sensation de chaleur dans la poitrine » (C-4),
on peut éventuellement en rapprocher les signes suivants : inquiétude, anxiété (C-6) ;
convulsions (C-5).

Vertiges, éblouissements (B-7) et lipothymies (C-5), peuvent être en lien avec la raideur
cervicale, le Vent à la tête.

12
2 - VE 12 =FENG MEN
2-1 Analyse systématique :

2.1.1. Signes généraux :

• Blessure par le froid (shanghan) [2 ; 32 ; 42 ; 47; 46 ; 50 ; 62 ; 68] ; tremblement de


froid [2] ; tendance à attraper un vent-froid [2 ; 49 ; 62 ; 65] ; attaque de vent [2] ;
blessure par le vent- rhume [24] ; grippe [66 ; 69 ; 70] ; maladie du vent [32 ; 42 ; 47]
(avec vomissement, rhinorrhée)
• Fièvre [2 ; 3 ; 47 ; 62 ; 70]
• Chaleur du corps [34 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68]
• Tendance à fermer les yeux [2 ; 42 ; 47] ; aime dormir [65]
• Œdème [3]
• Sensation que l’énergie remonte vers le haut du corps [47 ; 62], reflux de qi vers le
haut [28 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50]
• Coqueluche [62 ; 65]

2.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Sommeil agité [2 ; 47 ; 62] ; sensation d’inconfort en position allongée [47 ; 50 ; 62]


• Inquiétude [46] ; tristesse [47] ; angoisse [32]
• Eblouissements [2 ; 34 ; 47 ; 62] ; étourdissements [3] ; vertige [2 ; 24 ; 26 ; 28 ; 31 ;
70] (type vent)
• Céphalée [2 ; 3 ; 24 ; 26 ; 28 ; 31 ; 46 ; 47 ; 50 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70] ; spasme à la tête
[47 ; 62] ; tête lourde [49]

2.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Congestion oculaire ou hémorragie de la rétine ou du corps vitré [65]


• Trouble de la vue [32 ; 47 ; 50] ; diminution de l’acuité visuelle [46]
• Larmoiement [31]

2.1.4. Signes O.R.L. :

• Toutes les affections nasales [62]


• Eternuements fréquents [2 ; 26 ; 42 ; 47 ; 49 ; 50 ; 62 ; 65]
• Epistaxis [2 ; 24 ; 28 ; 31; 46 ; 62]
• Rhinorrhée abondante [2 ; 3 ; 24 ; 26 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 66 ; 70]
• Obstruction nasale [3 ; 26 ; 31 ; 32 ; 46] ; congestion nasale [2 ; 28]
• Sinusite [3] ; Rhinite [2]
• Rhume [3 ; 24 ; 63 ; 65 ; 66 ; 68 ; 69]

2.1.5. Signes digestifs :

• Toutes les attaques feng affectant l’œsophage [64]


• Anorexie [64]

13
• Vomissements [2 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62], par reflux du qi vers le haut [28 ; 32 ;
46]
• Ictère [28 ; 50 ; 62]
• Chaleur à l’intérieur de l’intestin [42]

2.1.6. Signes respiratoires :

• Toutes les attaques feng affectant les voies respiratoires [64 ; 65]
• Bronchite [3 ; 62 ; 63 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; pneumonie [65 ; 66] ; pleurésie [65]
• Dyspnée [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 49 ; 50 ; 51; 62 ; 66 ; 68] avec orthopnée[33 ; 68] ; souffle
court [28 ; 32 ; 46 ; 50 ] ; sensation d’étouffement [31] ; asthme [3 ; 65] ; suffocation
intermittente [66]
• Toux [2 ; 3 ; 24 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 49 ; 50 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70], avec quintes [62]
• Expectoration de sang [2]
• Sensation de chaleur thoracique [2 ; 3 ; 23 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 68 ; 70]
• Douleur thoraco-dorsale [2 ; 3 ; 28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62]

2.1.7. Signes dermatologiques:

• Toutes les attaques feng affectant la peau [64 ; 65]


• Sueur des mains et des pieds [64]
• Furoncle et anthrax dans le haut du dos [2 ; 3 ; 33 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68 ; 70] ; abcès du
dos [62] ; abcès du cou et du dos [64] ; furoncles de la nuque [52] ; acné surtout des
épaules et du dos [65]
• Urticaire [2 ; 63 ; 66 ; 69]
• Eczéma [3]

2.1.8. Signes locomoteurs :

• Raideur de la nuque [2 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 66 ; 68 ; 70] ; rigidité de la tête et


du cou [2 ; 65] ; contracture cervicale [66] ; torticolis [3 ; 62 ; 64]
• Douleur de l’épaule [2]
• Lombalgie [2 ; 64]
• Rhumatisme [3]
• Tous les types de qi chaleur yang du dos [33 ; 52 ; 65] ; chaleur du dos [52 ; 62]

2-2- Synthèse et sélection des indications.

23 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 12 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 11citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Toutes rhinites, rhumes, avec éternuements fréquents, 19
écoulement, congestion et obstruction nasale
Toutes formes de dyspnées 16
Céphalées 15

14
Toux 14
Blessure par le froid (shanghan), frissons (grippe, rhume) 14
Raideur de la nuque, torticolis. 13
Furoncles, abcès, acné, anthrax dans le haut du dos 12
Consensus moyen B
Vertiges, éblouissements, étourdissements 10
Fièvre, chaleur du corps 9
Douleur thoraco-dorsale 9
Sensation de chaleur thoracique 9
Vomissements 8
Affections respiratoires : bronchites, pneumonies, pleurésies 7
Consensus faible C
Reflux du qi vers le haut 6
Epistaxis 6
Attaque par le vent 5
Eczéma, urticaire 5
Tendance à fermer les yeux, aime dormir. 4
Sommeil agité, sensation d’inconfort en position allongée. 4
Troubles de la vue 4
Tous les types de qi chaleur yang du dos 4
Tableau 2 : Indications de VE12 selon la fréquence des citations.

2-3 commentaires :

VE 12 est localisé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la deuxième vertèbre dorsale,
dans le deuxième espace intercostal.

VE12, « Porte du Vent », est un point majeur pour expulser le Vent et chasser les
facteurs pathogènes de la Surface du corps. On a vu que le Taiyang est le premier rempart
contre l’invasion par le Vent-Froid. Situé dans le haut du dos, il est en rapport étroit,
anatomiquement, avec le Poumon, et à proximité de VE13, son point beishu. Or le Poumon
appartient à la Surface. Enfin VE12 est un point de croisement entre zutaiyang et dumai,
qui commande tous les Méridiens yang du corps et a donc une forte relation avec la Surface.

On peut intégrer dans un syndrome d’atteinte de la Surface par le Vent-Froid les signes
suivants :
• Rhinites, rhumes avec écoulement nasal important (A-19)
• Toutes formes de dyspnées (A-16)
• Céphalées (A-15)
• Toux (A-14)
• Blessure par le froid, frissons (A-14)
• Raideur de la nuque (A-13)
• Fièvre, chaleur du corps (B-9)
On peut ainsi utiliser VE12 aussi bien pour libérer la Surface et chasser le Vent, que pour
tonifier le qi protecteur en cas de sensibilité importante aux rhumes.

15
VE12 est particulièrement indiqué dans tous les troubles du nez, aussi bien infectieux,
qu’allergiques. Il est aussi indiqué dans les épistaxis (C-6)

VE12 fait parti des 8 points qui éliminent la chaleur de la poitrine, avec VE11, PO1 et
ES12, selon le Suwuen (chapitre 61). (B-9)

Enfin, VE12 est utilisé pour éliminer la Chaleur des zones yang du corps (peau, haut du dos)
(C-4) et permet de traiter ainsi les lésions cutanées allergiques ou infectieuses : furoncles,
abcès du haut du dos (A-12) ; eczéma ou urticaire (C-5)

Vertiges, éblouissements, étourdissements (B-10), reflux du qi vers le haut (C-6),


vomissements (B-8), traduisent l’atteinte du Poumon qui n’assure pas avec efficacité sa
fonction de diffusion et descente du qi. Les vertiges traduisent également la présence de Vent.

Le sommeil agité, une certaine impatience (C-4) peuvent également traduire la présence du
Vent.

La tendance à fermer les yeux (aime dormir) (C-4) et les troubles de la vue (C-4) sont des
indications non consensuelles et peu usitées aujourd’hui.

16
3- VE 13 = FEI SHU
3.1. Analyse systématique :

3.1.1. Signes généraux :

• Transpiration [28 ; 42 ; 47 ; 62 ; 65] ; transpiration nocturne [2 ; 3 ; 50 ; 66] ;


diaphorèse apparaissant durant le sommeil [70]
• Accès de fièvre et frissons [2 ; 28 ; 31 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50] ; fièvre [2 ; 46 ; 50 ;
65] ; intermittente [70] ; chaleur du corps [2 ; 26]
• Frissons [26] ; crainte du froid [2 ; 26 ; 28 ; 50]
• Absence de transpiration [2 ; 26 ; 50]
• Crainte du vent [26]
• Asthénie [2 ; 42 ; 47 ; 50 ; 53] ; épuisement [3] ; faiblesse [2 ; 42 ; 47; 50 ; 53] ; état
de vide [33 ; 50] ; surmenage [24 ; 42 ; 47 ; 50; 53]
• Bouffées de chaleur [3]
• Pouls tendu en peau de tambour [26]
• Reflux du qi vers le haut [26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50]
• Impossibilité de parler [26]
• Grippe [69]

3.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Angoisse [68] ; anxiété [50 ; 68] ; Pleurs [26] ; tristesse [47] ; inquiétude [28 ; 32 ; 42 ;
47]
• Folie dian [26] ; agitation [2] de type vide, agitation kuang avec tendance suicidaire
[24 ; 26 ; 42 ; 47] ; état maniaque [2] ; déambulation démente [2] ; ennui aveuglant,
désir de se tuer [65] ; idées suicidaires [28 ; 47]
• Eblouissement [50 ; 68]
• Epilepsie [2 ; 66] ; convulsion [26 ; 28 ; 32] ; spasmes [31]
• Vertige [42 ; 47]
• Perte de connaissance [26] avec incapacité de reconnaître les gens [31]

3.1.3. Signes O.R.L :

• Affections de la gorge [66] ; obstruction douloureuse de la gorge [2 ; 70] ; mal de


gorge [3] ; bi de la gorge [28 ; 50] ; perte de la voix [3]
• Adénopathies cervicales [47]
• Sinusite [3]
• Rhume [3]
• Goitre [2 ; 28 ; 66] ; qi goitreux ying-qi [42 ; 46 ; 47 ; 50]
• Hyper sialorrhée [28 ; 50]

3.1.4. Signes stomatologiques :

• Bouche et langue sèches [2 ; 42 ; 47 ; 65] ; bouche sèche [33 ; 50 ; 68]


• Muguet [65]

17
3.1.5. Signes ophtalmologiques :

• Révulsion oculaire [26]


• Baisse de l’acuité visuelle [26 ; 31]
• Yeux larmoyants [31]

3.1.6. Signes cardiologiques :

• Nouure thoracique et sensation de masse au dessous du cœur [42 ; 47]


• Palpitation [3]
• Endocardite, péricardite [65]

3.1.7. Signes respiratoires :

• Toutes les inflammations pulmonaires [65] ; toutes les maladies du poumon [64]
• Invasion du poumon par le vent [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50]
• Froid du poumon [2 ; 28]
• Toux [2 ; 3 ; 24 ; 26 ; 28 ; 31 ; 32 ; 43 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 63 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; toux
quinteuse [44] ; toux dyspnéisante avec glaires [68]
• Congestion thoracique [65 ; 70] ; plénitude de la poitrine [2 ; 26 ; 28 ; 42 ; 47 ; 46 ;
50] ; plénitude de la poitrine et des flancs [32] ; oppression [3] ; gêne intra thoracique
[46] ; distension thoracique [26 ; 31 ; 46] ; tension thoracique [32]
• Bronchite [3 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; pleurésie [65 ; 70] ; pneumonie [63 ; 65 ; 66 ; 69] ;
abcès des poumons [2 ; 65]
• Tuberculose pulmonaire [3 ; 42 ; 47 ; 63 ; 65 ; 70]
• Dyspnée [2; 26 ; 28 ; 32 ; 34 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 63 ; 66 ; 69 ; 70] ; halètement [31] ;
essoufflement [2 ; 65] ; souffle court et impossibilité de parler [28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ;
50] ; souffle rapide [26] ; asthme [2 ; 3 ; 34 ; 65 ; 70]
• Hémoptysie [66 ; 70] ; crachat de sang [2 ; 24 ; 28 ; 32 ; 50 ; 65]
• Douleurs thoraciques [2 ; 28 ; 46] ; spasme paralysant les poumons [65]
• Expectorations glaireuses [2 ; 65]
• Sensation de chaleur de la poitrine [2 ; 42 ; 47] et au niveau du diaphragme [26]
• Atrophie pulmonaire [2 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68]

3.1.8. Signes digestifs :

• Vomissements [2 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 65 ; 68] ; de glaires [26] ; vomissement par


reflux avec tension thoracique [32] ; nausée [31 ; 47 ; 68] et bouche écumeuse [31]
• Inappétence [26 ; 31 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 64 ; 65]
• Plénitude abdominale avec absence de plaisir de manger [2 ; 47] ; plénitude des flancs
[32]
• Spasme des flancs [26]
• Ictère [28 ; 42 ; 47 ; 50] ; jaunisse [2 ; 65]
• Sécheresse de la bouche et de la langue [2]
• Hématémèse [3] ; vomissements de sang [24 ; 28 ; 50]
• Amas et accumulation – ji ju [34]

18
3.1.9. Signes dermatologiques :

• Toutes les maladies de la peau [64]


• Prurit [32 ; 42] et douleur de la chair [2 ; 46 ; 62 ; 65 ; 47]
• Urticaire [2]

3.1.10. Signes locomoteurs :

• Lombalgie [3 ; 64 ; 65] ; douleur de la colonne lombaire [26] ; douleur et raideur


lombaire [2 ; 42 ; 47; 50 ; 68]
• Raideur de la colonne vertébrale [32 ; 46 ; 47], algies vertébrales [3 ; 70]
• Raideur de la nuque [42 ; 47]
• Raideur dorsale aigue [31] ; dorsalgie [69] ; douleur du haut du dos et de l’épaule [2] ;
colonne vertébrale déformée, dos de tortue chez les enfants [2 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ;
62] ; cyphose dorsale [68], affections des tissus mous du dos [63]
• Sensation de chaleur des os [2 ; 24 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 64 ; 68]
• Myalgie [32 ; 42 ; 47]
• Enflure des 4 membres [28]

3-2- Synthèse et sélection des indications.

25 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 13 citations et au-delà,
comme moyen de 8 à 12 citations et comme faible de 4 à 7 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Toux 19
Dyspnée, asthme, souffle court 16
Plénitude, congestion thoracique, oppression 13
Consensus moyen B
Douleur et raideur du rachis, du rachis lombaire 12
Accès de fièvre et frissons, fièvre, chaleur du corps 11
Vomissements 11
Transpiration, notamment nocturne 10
Sensation de chaleur des os 9
Inappétence 8
Cyphose 8
Asthénie, surmenage, épuisement, faiblesse 8
Hémoptysie 8
Consensus faible C
Reflux de qi vers le haut 7
Folie dian ; tristesse, idées suicidaires. 7
Infections respiratoires : bronchite, pleurésie, pneumonie… 7
Goitre yingqi 7
Bouche et langue sèche. 7
Anxiété, inquiétude, angoisse 6

19
Bi de la gorge 6
Ictère 6
Tuberculose pulmonaire. 6
Atrophie pulmonaire. 6
Folie kuang, agitation, accès maniaque 5
Epilepsie, convulsions 5
Douleurs de la chair 5
Raideur et douleur du haut du dos et de l’épaule, de la nuque 5
Frissons, crainte du froid 4
Douleurs thoraciques 4
Sensation de chaleur dans la poitrine 4
Hématémèse 4
Tableau 3 : Indications de VE13 selon la fréquence des citations.

3.3- Commentaires

VE 13 est situé à 1,5 cun du processus épineux de la troisième vertèbre thoracique, dans le
troisième espace intercostal.

VE13 est le point beishu du Poumon et est donc le point le plus important pour traiter
tous les troubles de l’Organe Poumon. Il est utilisé pour tonifier le qi et nourrir le yin du
Poumon.

En cas de Vide de qi du Poumon nous trouvons : toux (A-19) ; dyspnée, asthme aggravé à
l’effort, souffle court gênant la parole (A-16) ; asthénie (B-8).
En cas de Vide de yin du Poumon nous trouvons : toux ; asthme ; crachats secs, ou filants et
parfois striés de sang (hémoptysie, B-8) ; transpiration nocturne (B-10) ; bouche et langue
sèche (la nuit) (C-7). Dans les cas plus graves on peut avoir des accès de fièvre (B-11) ; un
syndrome de chaleur des os (B-9) ; une agitation de type vide avec anxiété, inquiétude,
angoisse (C-6), des hémoptysies ; une sensation de chaleur de la poitrine (C-4). On en
rapproche la tuberculose pulmonaire (C-6).
VE13 est traditionnellement indiqué dans les tableaux d’atrophie du Poumon (C-6) se
traduisant par états d’épuisement graves (B-8).

L’action de VE13 est tout aussi importante dans les tableaux de Plénitude du Poumon. Il
est ainsi indiqué dans la plénitude de la poitrine (A-13), la douleur de la poitrine (C-4), les
infections respiratoires (C-7) ; Bi de la gorge (C-6).

VE13 est utilisé pour soulager les syndromes fébriles de Surface (taiyang dans les
Shanghan ou weiqi dans les wenbing) : accès de fièvre et frissons (B-11) ; frissons (C-4) ; Bi
de la gorge ; raideur de la nuque, du haut du dos (C-5).

Par le Réchauffeur supérieur, le Poumon et le Cœur sont liés l’un à l’autre, et la chaleur du
Poumon se transmet volontiers au Cœur : folie kuang, agitation, accès maniaque (C-5) ; folie
dian avec idées suicidaires (C-7).

Le Méridien du Poumon prend naissance dans le Réchauffeur moyen dans la région de


l’Estomac. Les deux Viscères sont unis dans la fonction de descente. Une incapacité du qi du
Poumon à descendre peut léser la fonction de descente de l’Estomac et entraîner un reflux du
qi : vomissements (B-11) ; inappétence (B-8) ; reflux de qi vers le haut (C-7) ; hématémèse

20
(C-4). L’indication de VE13 est d’autant plus forte que ces signes sont accompagnés de signes
pulmonaires.

Les douleurs du haut du dos en lien avec un trouble des poumons sont une autre
indication importante de VE13. Le Suwen au chapitre 16 évoque même le dos de tortue des
enfants (cyphose) (B-8) qui ont un vide de qi du Poumon grave.

Les convulsions (épilepsie) (C-5) peuvent être en lien avec la Chaleur.

Restent les indications : goitre (yingqi) (C-7) et ictère (C-6).

21
4 - VE 14 =JUE YIN SHU
4.1. Analyse systématique :

4.1.1. Signes généraux :

• Reflux du qi [32 ; 42 ; 47]


• Céphalée du vertex [63 ; 69]
• Mal des montagnes [65] ; malaise au soleil, à la chaleur [65]

4.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Neurasthénie [63 ; 66]


• Inquiétude [32 ; 42 ; 47] ; anxiété [50] ; tristesse [47]
• Maladies mentales [69]
• Nervosité, agitation [2]
• Névralgie inter costale [66]

4.1.3. Signes O. R. L et dentaires :

• Epistaxis [65]
• Odontalgie [2 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 66] ; douleur aigue des molaires [65]

4.1.4. Signes cardio-vasculaires :

• Troubles cardiaques [65]


• Douleur cardiaque [2 ; 3 ; 33 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65]
• Maladies du cœur (péricarde et coronaire) [64] ; péricardite [63 ; 65 ; 69] ;
cardiopathie rhumatismale [66]
• Palpitations [2 ; 3]

4.1.5. Signes respiratoires :

• Toux [2 ; 3 ; 42 ; 47 ; 50 ; 66] ; avec quintes [62 ; 65]


• Douleur thoracique [2 ; 63 ; 69]
• Sensation de plénitude de la poitrine [42 ; 47 ; 65] ; oppression thoracique [2 ; 3 ; 47 ;
63 ; 69] ; gêne intra thoracique [46] ; stagnation intra thoracique [32]
• Pneumonie [65]
• Dyspnée [66], essoufflement [2]

4.1.6. Signes digestifs :

• Vomissements [2 ; 3 ; 32 ; 42 ; 47; 46 ; 50; 62; 64 ; 65 ; 66], tendance à vomir [28]


• Hoquet [63 ; 69]
• Douleur abdominale, douleur épigastrique [47]
• Accumulation douloureuse du qi du diaphragme [28] ; amas et accumulation [50]

22
4-2- Synthèse et sélection des indications.

15 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 8 citations et au-delà,
comme moyen de 5 à 7 citations et comme faible de 3 à 4 citations. Les indications citées par
1 ou 2 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Vomissements 12
Oppression thoracique, sensation de plénitude de la poitrine, 9
gêne intra thoracique, stagnation intra thoracique.
Toux 8
Douleur cardiaque 8
Odontalgie 8
Consensus moyen B
Maladies du coeur, péricardite, cardiopathie rhumatismale. 5
Inquiétude, anxiété, nervosité 5
Consensus faible C
Reflux du qi. 3
Tableau 4 : Indications de VE14 selon la fréquence des citations.

4-3- Commentaires :

VE 14 est situé à 1,5cun en dehors du processus épineux de la quatrième vertèbre thoracique,


dans le quatrième espace intercostal.

VE14 porte le nom du Méridien jueyin du Maître du Cœur et du Foie, ce qui est une
exception. Ceci marque son indication pour libérer la poitrine en favorisant la
circulation du qi action dévolue au jueiyin.

La stagnation du qi du Foie, généralement pour des facteurs émotionnels, bloque le qi du


Réchauffeur supérieur, avec des symptômes comme : oppression et plénitude de la poitrine
(A-9) ; douleur du cœur (A-8) ; inquiétude, anxiété, nervosité (B-5).

En tant que point beishu du Maître du Cœur, il est particulièrement indiqué dans tous les
dysfonctionnements du Cœur, plutôt de type Chaleur, inflammatoires : cardiopathie
rhumatismale, péricardite…(B-5).

La libre circulation du qi va favoriser la fonction de descente du qi de l’Estomac et celle


du Poumon : vomissements (A-12) ; toux (A-8) ; reflux du qi (C-3).

Reste l’indication odontalgies (A-8). Y a-t-il un lien identifié entre les infections dentaires et
les endocardites infectieuses ? Bien que de niveau A cette indication ne semble plus utilisée
aujourd’hui.

23
5- VE 15 = XIN SHU
5.1. Analyse systématique :

5.1.1. Signes généraux :

• Transpiration [28 ; 42 ; 47] ; nocturne [2 ; 66]


• Accès de fièvre et de frissons [26 ; 31] ; accès de froid et de chaleur [50 ; 68]
• Crainte du froid [28]
• Fièvre intermittente [65] ; accès pernicieux [26]
• Absence de sudation [26 ; 28 ; 32]
• Epuisement [3] ; faiblesse [43]
• Impossibilité de se coucher en décubitus latéral [28 ; 42 ; 47; 50]
• Lèvres rouges [2 ; 42 ; 47 ; 62] ; lèvres écarlates [65]
• Stagnation du qi [32]
• Anémie [3]
• Reflux du souffle [28].

5.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Troubles psychiques [70] ; Neurasthénie [63 ; 66] ; schizomanie (forme de caractère


où dominent l’émotivité, la timidité, le repli sur soi-même avec tendance à la rêverie ;
elle est souvent la conséquence de chocs affectifs répétés dans l’enfance) [63]
• Perte de mémoire [2 ; 3 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 69 ; 70] ; désorientation [2] ; esprit
troublé et état confus [68]
• Folie agitée [3 ; 50 ; 62] ; démence [2] ; agitation [2 ; 42 ; 47 ; 50] ; crise
d’agitation [70] ; hystérie [3 ; 66 ; 69] ; schizophrénie [63 ; 66] ; propos incohérents
[32]
• Insomnie [2 ; 3 ; 68 ; 70]
• Tristesse [26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50] et pleurs [2 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50 ; 65] ; angoisse
[32 ; 49 ; 50] ; anxiété [42 ; 47 ; 50] ; inquiétude [28 ; 33] ; mélancolie [28 ; 65]
• Peur [65 ; 68] ; sursauts [3] ; palpitation de type frayeur [2]
• Nervosité [28] ; énervement [3]
• Excès de rêves [2]
• Troubles maniaco-dépressifs [2]
• Hémiplégie [2 ; 42 ; 47 ; 62 ; 63]
• Epilepsie [2 ; 3 ; 32 ; 44 ; 46 ; 49 ; 62 ; 63 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; crises convulsives
[42 ; 47 ; 50 ; 65]
• Absence et hébétude [28 ; 42 ; 47]
• Eblouissement [42 ; 47 ; 62]
• Tendance syncopale [42 ; 47], syncope [62], coma [3]
• Vertige [42 ; 47]
• Névralgie inter costale [66]

5.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Larmoiement [2 ; 26 ; 31]
• Douleur oculaire [2 ; 31 ; 32]

24
• Vision trouble [26 ; 65]
• Myoclonies palpébrales [42 ; 47]

5.1.4. Signes O.R.L :

• Epistaxis [2 ; 47 ; 62 ; 65]
• Mutité [62 ; 65]
• Contraction de la gorge [65]
• Hyper sialorrhée [26 ; 31 ; 32]

5.1.5. Signes cardio-vasculaires :

• Affections cardiaques [63] ; maladies du cœur [64] ; point de dispersion des affections
du cœur [62] ; point maître des troubles du cœur [65]
• Cardiopathie rhumatismale [66] ; endocardite [65]
• Précordialgie [66 ; 70] ; douleur cardiaque [2 ; 3 ; 28 ; 31] qui irradie vers le dos [26 ;
65] ; douleur du cœur chez la femme [62] ; angine de poitrine [70]
• Troubles du rythme cardiaque [69 ; 70] ; tachycardie [66] ; palpitations [2 ; 3 ; 68 ;
69 ; 70]
• Pouls irrégulier [2]
• Gonflement du cœur [26]
• Vent du cœur [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 62] ; attaque directe du cœur par le vent [32] avec
impossibilité de se coucher en décubitus latéral [28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62]
• Sensation de plénitude à l’intérieur du cœur [32]
• Perturbations du qi du cœur [50], avec absence et hébétude [42 ; 47]
• Les différentes chaleurs perverses qui atteignent le cœur [49]

5.1.6. Signes pédiatriques :

• Insuffisance de l’énergie du cœur chez l’enfant ; avec un retard de la parole [2 ; 3 ;


24 ; 32 ; 42 ; 47 ; 62 ; 64 ; 65 ; 68]

5.1.7. Signes respiratoires :

• Toux [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 31 ; 32 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 66 ; 70]
• Hémoptysie [26 ; 28 ; 47 ; 66 ; 70] ; expectoration de sang [2 ; 31 ; 65]
• Tuberculose [65]
• Difficulté à respirer [26 ; 32]
• Plénitude thoracique [28] ; angoisse thoracique [42 ; 47] ; gêne intra-thoracique [68] ;
algie et oppression thoracique [2 ; 70]
• Douleur thoracique [31 ; 70] ; douleur de la poitrine qui irradie vers le haut du dos [2 ;
3 ; 26]

5.1.8. Signes digestifs :

• Ictère [28 ; 42 ; 47 ; 62] ; jaunisse [2 ; 65]


• Nausées [31] ; vomissements [2 ; 32 ; 42 ; 47; 50 ; 62 ; 66]
• Inappétence [26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 47]

25
• Hématémèses [65] ; vomissements de sang [2 ; 28 ; 32 ; 47 ; 42 ; 62 ; 64]
• Ingestion difficile [2], dysphagie [50] ne peut avaler la nourriture [62]
• Indigestion [28]
• Distension abdominale [2] ; ballonnement et plénitude abdominale [28 ; 32 ; 50] ;
plénitude épigastrique [32 ; 50]
• Flatulence [28] avec mauvaise haleine [26]
• Rétrécissement de l’œsophage [62] ; spasme, contraction de l’œsophage [65]

5.1.9. Signes uro-néphrologiques :

• Urines troubles [62]


• Ecoulement uréthral [42]
• Faiblesse et vide des reins avec pollution nocturne [43]

5.1.10. Signes gynécologiques :

• Douleurs pelviennes chez la femme [47]


• Leucorrhées [47]

5.1.11. Signes andrologiques :

• Spermatorrhée [2 ; 42] ; dans les rêves [3] ; spermatorrhée nocturne [62 ; 66 ; 69]

5.1.12. Signes dermatologiques :

• Acné [65]
• Abcès [62 ; 65] ; furoncles [3 ; 52]
• Eruption maculeuse de type froid [32]
• Perlèche [49]
• Erysipèle [42]

5.1.13. Signes locomoteurs :

• Contractures tendino-musculaires [28]


• Contractions des doigts et des orteils [65]
• Amaigrissement des quatre membres [28]
• Douleur de l’épaule et du flanc [28]
• Douleur du dos [28 ; 31], dos de tortue des enfants (cyphose) [32]
• Tiraillements dans les mains [28]

5-2- Synthèse et sélection des indications.

24 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 12 citations et au-delà,
comme moyen de 8 à 11 citations et comme faible de 4 à 7 citations. Les indications citées par
1à 3 auteurs sont retirées.

26
SIGNES Nombre de citations
Consensus fort A
Epilepsie, crises convulsives. 16
Toux. 13
Troubles du rythme, palpitations, vent du cœur, avec 12
impossibilité de se coucher en décubitus latéral
Consensus moyen B
Anxiété, inquiétude, angoisse, peur 11
Perte de mémoire, confusion 11
Précordialgies, douleurs cardiaques 10
Folie agitée (kuang), hystérie, schizophrénie 10
Insuffisance de l’énergie du cœur chez l’enfant avec un retard 10
de la parole.
Vomissements 8
Tristesse, pleurs, mélancolie 8
Hémoptysie 8
Hématémèse 8
Consensus faible C
Plénitude, angoisse, gêne, oppression thoracique 6
Ictère 6
Spermatorrhées nocturnes 6
Transpirations, transpirations nocturnes 5
Accès de fièvre et de frissons 5
Lèvres rouges, écarlates 5
Hémiplégie 5
Toutes maladies du cœur 5
Douleurs thoraciques 5
Inappétence 5
Ballonnement, distension abdominale 5
Neurasthénie, faiblesse, épuisement 4
Insomnie 4
Epistaxis 4
Abcès, furoncles. 4
Dysphagie, spasmes oesophagiens 4
Tableau 5 : Indications de VE15 selon la fréquence des citations.

5-3- Commentaires :

VE 15 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la cinquième vertèbre thoracique,
dans le cinquième espace intercostal.

VE15 est le point beishu du Cœur et est donc particulièrement utilisé pour tonifier
l’Organe Cœur. En fait il est aussi bien utilisé pour les tableaux de plénitude (stases de
Sang, Feu du Sang, obstruction par les Glaires) que pour les tableaux de vide (Sang, qi,
yin ou yang).

Lorsque le Sang ou le yin du Cœur souffrent de vide, l’Esprit, mal nourri et sans racine, perd
son équilibre et devient agité et inquiet, ce qui engendre des symptômes comme : anxiété,

27
esprit craintif (B-11) ; perte de mémoire, confusion (B-11) ; tristesse, pleurs, mélancolie
(B-8) ; insomnie (C-4), transpirations nocturnes surtout en cas d’excès de rêves (C-5) ;
neurasthénie, faiblesse, épuisement (C-4).

Le Cœur contrôle le pouls et lorsque le qi du Cœur est vide on peut avoir des palpitations
(A-12). VE15 est particulièrement indiqué dans tous les troubles du rythme cardiaque.

Lorsque le qi, le yang du Cœur sont vides, il peut y avoir des stases de sang avec :
précordialgies, douleurs cardiaques (B-10) ; oppression thoracique (C-6).

VE15 peut être utilisé pour éliminer la chaleur du Cœur. Celle-ci peut léser les vaisseaux
sanguins, expliquant l’indication de VE15 dans : hémoptysies (B-8) ; hématémèses (B-8) ;
épistaxis (C-4). Le feu du Cœur peut également entraîner des troubles psycho-
émotionnels : insomnie (C-4) ; anxiété. Mais si le Feu se combine aux Glaires et obstrue
les orifices du cœur, les signes s’aggravent : épilepsie, crises convulsives (A-16) ; folie
agitée (kuang), hystérie, schizophrénie (B-10).

VE15 est indiqué dans les émissions de sperme nocturnes avec rêves érotiques (C-6),
même si le Cœur n’est pas en jeu.

La langue étant le bourgeon du cœur, VE15 est indiqué dans l’insuffisance de l’énergie du
cœur chez l’enfant avec un retard de la parole (B-10).

Restent la toux (A-13), les vomissements (B-8) ; l’inappétence (C-5), ictère (C-6) ; lèvres
rouges (C-5), hémiplégie (C-5) ; accès de fièvre et de frissons (C-5) ; ballonnement et
distension abdominale (C-5) ; abcès et furoncles (C-4) ; spasmes oesophagiens (C-4). La
plupart de ces signes peuvent s’intégrer dans les justifications précédentes.

28
6-VE 16=DU SHU
6.1 Analyse systématique :

6.1.1 Signes généraux :

• Accès de fièvre et de frissons [2 ; 32 ; 46 ; 47 ; 64] ; froid et chaud allant et venant


[65]
• Etourdissement [64]
• Reflux du qi [32 ; 46 ; 47]
• Trouble de l’énergie [62 ; 65]

6.1.2. Signes cardio-vasculaires :

• Affections cardiaques [64]


• Douleur cardiaque [2 ; 3 ; 32 ; 46 ; 47 ; 62 ; 65] ; précordialgie [66]
• Endocardite [63 ; 65 ; 66 ; 69]
• Péricardite [66]

6.1.3. Signes respiratoires :

• Douleur costale [65]


• Dyspnée [66]

6.1.4. Signes digestifs :

• Douleur abdominale [32 ; 46; 47 ; 62 ; 63; 69] ; douleur épigastrique [2 ; 65] ; mal au
ventre [3] ; coliques abdominales [66]
• Borborygmes [2 ; 3 ; 32 ; 46 ; 47 ; 62 ; 63 ; 66 ; 69]
• Hoquet [63 ; 69]
• Nausée [3]
• Distension abdominale [2 ; 3]
• Affections intestinales [64]

6.1.5. Signes dermatologiques :

• Alopécie [2] ; chute des cheveux [63 ; 66 ; 69]


• Prurit [63 ; 66 ; 69], démangeaisons [2]
• Psoriasis [2]

6.1.6. Autres :

• Abcès du sein [2]


• Spasme du diaphragme [66]

29
6-2- Synthèse et sélection des indications.

11 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 6 citations et au-delà,
comme moyen de 4 à 5 citations et comme faible de 2 à 3 citations. Les indications citées par
1 auteur sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Borborygmes 9
Douleurs cardiaques, précordialgies 8
Douleurs abdominales 8
Accès de fièvre et de frissons 6
Consensus moyen B
Affections cardiaques, endocardite. 5
Alopécie 4
Prurit 4
Consensus faible C
Reflux du qi 3
Nausée, hoquet 3
Distension abdominale 2
Trouble de l’énergie 2
Tableau 6 : Indications de VE16 selon la fréquence des citations.

6-3- Commentaires :

VE16 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la sixième vertèbre thoracique,
dans le sixième espace intercostal.

Bien qu’identifié comme le point beishu de dumai, les indications de ce point sont très
pauvres dans les textes classiques et modernes. Aucune indication n’est vraiment
caractéristique. Les indications sont métamériques, sur le Cœur, l’estomac et l’intestin. Elles
évoquent des tableaux cardiaques à manifestation digestive. L’action sur le prurit et l’alopécie
peut être mis en rapport avec l’action sur le dumai.

30
7- VESSIE 17 = GE SHU
7.1.Analyse systématique :

7.1.1 Signes généraux :

• Fièvre [2 ; 32 ; 70] ; fièvre sans sueur [62] ; fièvre intermittente [66]


• Maladies pernicieuses [46]
• Accès de fièvre et de frissons [28 ; 32 ; 46] ; frissons avec étirement fréquents [26] ;
crainte du froid [2 ; 26 ; 28 ; 31]
• Transpiration [2 ; 26 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 65] nocturne [3 ; 62 ; 66] ; diaphorèse
apparaissant durant le sommeil [70]
• Sensation de corps lourd [2 ; 47 ; 62], corps lourd et souvent tiède [42 ; 47] ; corps
souvent humide [28 ; 46 ; 65]
• Adynamie, envie de s’allonger, absence de désir de bouger [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50] ;
somnolence [2] ; étirements et bâillements [2 ; 26 ; 31 ; 46] ; tendance au sommeil
[62] ; asthénie, aime s’allonger [66]
• Chaleur de sang [50] ; maladies « chaleur » [66]
• Absence de transpiration dans la maladie de la chaleur [2 ; 42 ; 47 ; 50]
• Bouffées de chaleur [3]
• Distension et douleur du corps [2]
• Gonflement type vide [32] ; enflure [2 ; 42 ; 47 ; 65]
• Reflux du qi [32 ; 49]
• Phlegmes et glaires tanyin [32 ; 46] ; stagnation des glaires [49]
• Nouure du qi [28]

7.1.2. Signes cardio-vasculaires :

• Tout trouble du cœur [65] ; maladies du cœur [64]


• Douleur cardiaque [2 ; 3 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 49 ; 50 ; 62] ; angor, douleur en coup de
poignard dans le Coeur [2]
• Endocardite [65]
• Rhumatisme cardiaque [3]
• Plénitude du cœur [50]
• Reflux vers le cœur de sang vicié du post partum [50]

7.1.3. Signes respiratoires :

• Maladies des poumons [64]


• Bronchite [28 ; 62]
• Dyspnée [2 ; 62 ; 70] ; souffle court [28 ; 31] ; respiration rapide et haletante [50] ;
asthme [3]
• Toux [2 ; 3 ; 28 ; 31 ; 32 ; 42 ; 47 ; 65 ; 70] avec quintes [62]
• Plénitude thoracique [68] ; distension thoracique [28 ; 32 ; 46] ; oppression thoracique
[2] ; engorgement thoraco costal [28]
• Sensation de froid au niveau du diaphragme [31]
• Hémoptysie [66 ; 70] ; expectoration de sang [2]

31
• Douleur costale [3] ; douleur thoracique [31] ; douleur sus-diaphragmatique [32 ; 46] ;
douleur du thorax et des flancs [46]
• Impossibilité de s’allonger [28]

7.1.4. Signes O. R. L :

• Gorge enflée [28 ; 65] ; angine [70] ; obstruction douloureuse de la gorge [2] ; bi de la
gorge [28 ; 46 ; 50]
• Epistaxis [2 ; 50 ; 70]
• Salivation abondante [26]

7.1.5. Signes digestifs :

• Nausée [3 ; 42 ; 47 ; 49 ; 50 ; 63]
• Vomissements [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 63 ; 65 ; 68; 69 ; 70]
• Régurgitation [68] ; reflux de l’estomac [2]
• Hématémèse [2 ; 3 ; 50 ; 70]
• Hoquet [2 ; 63 ; 68 ; 69]
• Dysphagie [3 ; 28 ; 32 ; 49 ; 68] ; ingestion difficile [2]
• Méléna [2 ; 70] ; rectorragie [50] ; hémorragie intestinale [62 ; 65 ; 70]
• Inappétence [26 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 68 ; 70]
• Impossibilité de s’alimenter [28 ; 42 ; 47] ou de boire [31]
• Douleur épigastrique [2 ; 3 ; 28 ; 65 ; 70] ; douleur abdominale [31 ; 49] ; douleur des
flancs [46 ; 49]
• Plénitude abdominale et de la zone latérale des côtes [2 ; 28 ; 42 ; 47] ; ballonnement
abdominal [3 ; 28 ; 46] et des flancs [50 ; 62]
• Masse abdominale [42 ; 47 ; 46 ; 50] ; stagnation chronique du qi qui se prend en
masse dans l’abdomen [32] ; amas et accumulation abdominal [28]
• Présence de glaires froides au niveau de l’estomac [42 ; 47 ; 50]
• Estomac: Gastrite [70] ; cancer de l’estomac [62 ; 65 ; 66] ; ulcère [65]
• Cholécystite [70]
• Rétrécissement de l’œsophage [2 ; 62 ; 65] ; sténose oesophagienne [66]
• Jaunisse [2]

7.1.6. Signes hématologiques :

• Tous les troubles du sang [62 ; 65] ; toutes les pathologies du sang [2 ; 66] ; maladies
hémorragiques chroniques [63 ; 66] ; syndromes hémorragiques [70]
• Anémie [3 ; 63 ; 66 ; 69 ; 70]

7.1.7. Signes endocrinologiques :

• Diabète et ascite [64]

7.1.8. Signes dermatologiques :

• Urticaire [2 ; 63 ; 66 ; 69]
• Douleur de la peau, chair et os [2 ; 28]

32
• Eczéma [3 ; 66]
• Calvitie [66]
• Prurit [66]
• Abcès froid [62]

7.1.9. Signes locomoteurs :

• Fatigue des 4 membres [2 ; 65 ; 47] ; enflure douloureuse des 4 membres [50] ;


lassitude et paresse des 4 membres [42 ; 47 ; 62]
• Lombalgie [3]
• Douleur du dos [2 ; 26 ; 32 ; 63 ; 70] ; rigidité du dos et de la colonne vertébrale [2 ;
26 ; 70] ; dos et épaule raides [46 ; 65] ; cyphose dorsale des enfants [32] ; crampes et
froid dans le dos et l’épaule [28]
• Syndrome de chaleur des os [2 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62] ; douleur des os [28 ; 32 ; 46]
• Rhumatisme [42 ; 47 ; 65]
• Raideur et spasme de la nuque et de la tête [65]
• Tuberculose osseuse [62 ; 65]

7.1.10. Signes neuro-psychiatriques :

• Troubles maniaco dépressifs [2]


• Trismus [26]
• Opisthotonos [26]
• Paresthésie, paralysie de tout le corps [31]
• Sensation vertigineuse [2], vertige par vide de sang [50]

7.1.11. Autres :

• Mammite [3] ; hypogalactie [3]


• Héméralopie [3]

7-2- Synthèse et sélection des indications.

19 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 10 citations et au-delà,
comme moyen de 6 à 9 citations et comme faible de 3 à 5 citations. Les indications citées par
1à 2 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Nausées, vomissements, hoquets, régurgitations 16
Dysphagie, impossibilité de s’alimenter, de boire, sténose 12
oesophagienne
Transpiration, transpiration nocturne 11
Douleur cardiaque, angor 11
Adynamie, a envi de rester coucher, de ne pas bouger, 10
somnolence, étirements et bâillements, asthénie
Toux 10
Consensus moyen B

33
Masses abdominales, cancer de l’estomac 9
Syndrome de chaleur des os, douleurs des os ; tuberculose 9
osseuse
Douleurs épigastriques, abdominales et des flancs 8
Inappétence. 8
Ballonnements, plénitude abdominale et des flancs 8
Douleur et raideur du rachis, dos et épaules raides 8
Rectorragie, méléna 7
Sensation de corps lourd, tiède, souvent humide 7
Dyspnée, souffle court, asthme 7
Bi de la gorge 6
Consensus faible C
Fièvre 5
Crainte du froid, frissons 5
Absence de transpiration dans les maladies de la chaleur 5
Gonflement, œdème 5
Plénitude, distension, oppression thoracique 5
Anémie 5
Urticaire, eczéma, prurit 5
Fatigue des 4 membres 5
Tous troubles du sang 4
Douleurs costales, thoraciques, sus-diaphragmatiques 4
Hématémèse 4
Accès de fièvre et frissons 3
Stagnation de glaires 3
Hémoptysie 3
Epistaxis 3
Maladies hémorragiques 3
Rhumatisme 3
Stagnation de Glaires froides au niveau de l’estomac 3
Tableau7: Indications de VE17 selon la fréquence des citations.

7-3 Commentaires :

VE 17 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la septième vertèbre thoracique,
dans le septième espace intercostal.

VE17 est le point hui du Sang, utilisé dans tous les troubles du sang (C-4). Il va être
particulièrement utilisé pour traiter les douleurs par stases de Sang (surtout dans les
réchauffeurs supérieur et moyen) : douleur cardiaque, angor (A-11) ; masses abdominales,
cancer de l’estomac (B-9) ; douleurs épigastriques, abdominales et des flancs (B-8) ; douleurs
costales, thoraciques, sus-diaphragmatiques (C-4).

VE17 est aussi utilisé pour traiter diverses sortes de fièvres liées aux stases de sang :
fièvre (C-5) ; frissons (C-5).

VE17 est indiqué dans toutes sortes de saignements liés aux stases de sang et à la chaleur
du sang : sang dans les selles (B-7) ; hématémèse (C-4) ; hémoptysie (C-3); épistaxis (C-3) ;
maladies hémorragiques (C-3).

34
VE17 est utilisé pour nourrir le Sang (et le yin) : transpiration nocturne (A-11) ; syndrome
de chaleur des os, douleurs des os ; tuberculose osseuse (B-9) ;

VE17 peut être associé à VE19 (sous le nom les 4 fleurs dans les textes classiques) pour
traiter les épuisements, les tableaux de consomptions : Adynamie, a envi de rester coucher,
de ne pas bouger, somnolence, étirements et bâillements, asthénie (A-10)

La stase de sang mène à l’anémie et VE17 est indiqué (C-5).

La stase de sang, va rendre à la longue la personne sujette à l’invasion par le Vent-


Humidité : Sensation de corps lourd, tiède, souvent humide (B-7) ; gonflement, œdème
(C-5), pour les rétentions d’humidité : fatigue des 4 membres (C-5) ; stagnations de flaires
froides (C-3), notamment au niveau de l’estomac (C-3).

En harmonisant le diaphragme, VE17 est capable de faire descendre le qi rebelle du


Poumon et de l’Estomac : Nausées, vomissements, hoquets, régurgitations (A-16) ;
inappétence (B-8) ; toux (A-10) ; dyspnée (B-7).

VE17 est spécifiquement indiqué dans les spasmes oesophagiens (A-12).

35
8 - VE 18 = GAN SHU
8.1 Analyse systématique :

8.1.1. Signes généraux :

• Teinte violacée péri orbitaire et des pommettes [42 ; 47 ; 65]


• Asthénie, épuisement [3] ; altération de l’état général [28] ; faiblesse [65] ; manque
d’énergie [62]
• Crainte du froid [28] ; shanghan [47]
• Accès de fièvre et de frissons [26]
• Reflux du souffle [28]

8.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Trouble psychique [69 ; 70]


• Neurasthénie [66]
• Excès de colère [2 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68]
• Crise d’agitation [70]
• Folie kuang [3 ; 47 ; 50] et dian [26] ; schizophrénie |63] ; hystérie [65] ; troubles
maniaco dépressifs [2]
• Accès de terreur [26 ; 42 ; 47] ; peur [47]
• Lipothymie [42 ; 47]
• Sommeil troublé de rêves [63]
• Céphalée [31 ; 50] ; céphalée sus orbitaire [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 65]
• Opisthotonos [2 ; 26 ; 42 ; 47; 50]
• Epilepsie [2 ; 3 ; 47 ; 70] ; mouvements cloniques [42 ; 47] ; convulsions dues à la
chaleur [28 ; 42 ; 46 ; 47]
• Paralysie [3]
• Névralgie intercostale [66 ; 69 ; 70]
• Vertiges [2 ; 3 ; 31 ; 47 ; 50 ; 65 ; 68 ; 70] ; éblouissements [2 ; 26]
• Tétanie [2]

8.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Toutes les affections oculaires [49 ; 63 ; 68] ; maladies des yeux [69]
• Amblyopie consécutive à une maladie de la chaleur [47]
• Baisse de la vision (attaque du vent sur le foie) [42 ; 47 ; 70]
• Vision trouble [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 47] ; obscurcissement de la vue [26 ; 42 ; 43 ;
46 ; 47 ; 65]
• Conjonctivite aigue et chronique [70] ; rougeur des yeux [2 ; 3 ; 28 ; 70]
• Cécité nocturne [2]
• Yeux révulsés [2 ; 26 ; 42 ; 47 ; 50]
• Larmoiements après les maladies de la chaleur [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50; 68]
• Maladies de la chaleur avec ptérygions [43 ; 49 ; 50 ; 68] ; taie oculaire [26 ; 42 ; 47]
• Héméralopie [3 ; 28 ; 46 ; 49; 70]
• Gonflement et prurit du canthus interne [2 ; 28]

36
8.1.4. Signes O.R.L :

• Epistaxis [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 66 ; 70]
• Douleur du nez [2]
• Ecoulement nasal [26 ; 42 ; 47 ; 50]
• Inflammations nasales [47 ; 65]
• Trismus [2 ; 26]

8.1.5. Signes stomatologiques :

• Sécheresse buccale [2 ; 32 ; 42 ; 47]

8.1.6. Signes respiratoires:

• Bronchite [65]
• Hémoptysie [28 ; 50 ; 65 ; 66 ; 68] ; expectoration de sang [2 ; 31 ; 42 ; 47]
• Toux [2 ; 26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 47; 50 ; 65]
• Distension thoracique [32 ; 46] ; plénitude thoracique [28] ; distension et douleur de la
zone latérale des côtes [2 ; 31 ; 32] ; plénitude de la poitrine [2 ; 28 ; 50]
• Douleur thoracique [26 ; 31 ; 42 ; 47] ; douleur costale [2 ; 3], algie thoracique [70]
• Dyspnée [26] ; souffle court [26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50] ; difficulté à respirer [42 ;
47 ; 50] et à se retourner [42 ; 47 ; 50] ; essoufflement [2]

8.1.7. Signes digestifs :

• Toutes les affections du foie [49 ; 68]


• Hépatite [3 ; 63 ; 66 ; 69 ; 70] ; cirrhose [3]
• Hépatomégalie [26 ; 63]
• Ictère [28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 64 ; 66 ; 70] ; jaunisse [2 ; 3 ; 65]
• Attaque directe du foie par le vent [28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47]
• Cholécystite [63 ; 70]
• Calculs vésiculaires [3 ; 66]
• Affections gastriques [64 ; 66]
• Gastrite chronique [70]
• Plénitude abdominale [31] ; ballonnement abdominal [28] ; plénitude et gêne des
flancs [50] ; distension et douleur de la zone latérale des côtes [2] ; distension
épigastrique [65] ; plénitude des flancs [26 ; 32] ; plénitude et douleur des flancs [28 ;
42 ; 46 ; 47; 50 ; 68]
• Indigestion [28 ; 32 ; 46]
• Inappétence [28 ; 32; 46]
• Vomissement de sang [26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50] ; hématémèse [2 ; 3 ; 70] ;
nausée [3]
• Douleurs épigastriques [2 ; 3 ; 28] ; crampes abdominales [2 ; 28 ; 65] ; douleur des
flancs [46 ; 68] ; algie de l’hypocondre et du thorax [70]
• Douleur de la région ombilicale [32] ; sensation de déchirure du nombril [31] ;
contractures s’étendant de l’aisselle jusqu’au nombril [26]
• Masses abdominales [2 ; 28] ; amas et accumulation de l’abdomen [42 ; 47 ; 50 ; 66]

37
• Hémorragies intestinales [65]
8.1.8. Signes gynécologiques :

• Troubles des règles [66 ; 69]


• Douleur du bas ventre [2 ; 42 ; 47 ; 65] ; hernie type froid hanshan [31 ; 32 ; 42 ; 46 ;
47] ; douleur hypogastrique [42 ; 47] ; tension hypogastrique [28] ; plénitude et
douleur hypogastrique [2]

8.1.9. Signes locomoteurs :

• Rigidité du cou et de la colonne vertébrale [2] ; algie vertébrale [70] ; impossibilité de


baisser la tête en position assise [42 ; 47] ; douleur du cou, de la colonne vertébrale et
des épaules [2] ; douleur cervico-scapulaire [26] ; douleur de l’épaule [32 ; 46 ; 68 ;
65]
• Douleur lombaire [2 ; 3 ; 32 ; 46]
• Douleur du dos [50 ; 63 ; 68]
• Froid et spasme des tendons [42 ; 47] ; crampes, douleur des tendons [2] ; douleur et
spasme des tendons [26]

8-2- Synthèse et sélection des indications.

21 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Hépatite, ictère, cirrhose 12
Plénitude, ballonnement abdominal avec plénitude et douleurs 12
des flancs
Vision trouble, baisse de la vision 11
Consensus moyen B
Hématémèse 10
Epistaxis 9
Hémoptysie 9
Dyspnée, souffle court 8
Toux 8
Vertiges 8
Céphalées (notamment sus-orbitaires) 7
Epilepsie, convulsions (notamment par chaleur) 7
Maladies de la chaleur avec ptérygions, avec taies 7
Distension, plénitude du thorax 7
Douleurs thoraciques, costales 7
Consensus faible C
Larmoiements après les maladies de la chaleur 6
Folie agitée (kuang), ou folie calme (dian), psychose maniaco- 6
dépressive
Masses abdominales, amas et accumulation de l’abdomen. 6
Douleurs de l’épaule, douleurs cervico-scapulaires avec 6

38
impossibilité de baisser la tête en position assise
Asthénie, faiblesse 5
Opisthotonos. 5
Yeux révulsés. 5
Excès de colère 5
Héméralopie 5
Ecoulement, inflammation du nez 5
Attaque directe du foie par le Vent 5
Douleurs du bas ventre 5
Hernie de type froid 5
Douleurs du dos 5
Toutes les affections ophtalmologiques 4
Cholécystite, calculs vésiculaires. 4
Douleurs lombaires 4
Douleurs, spasmes des tendons 4
Conjonctivites, yeux rouges 4
Sècheresse de la bouche 4
Tableau 8 : Indications de VE18 selon la fréquence des citations.

8-3- Commentaires :

VE18 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la neuvième vertèbre thoracique,
dans le neuvième espace intercostal.

V18 est le point beishu du Foie et est donc le point le plus important pour traiter tous les
troubles de l’organe Foie. Il est utilisé pour faire circuler le qi du foie, nourrir et
rafraîchir le sang du foie, éliminer la chaleur humidité et apaiser le vent.

En cas de stagnation du qi du Foie nous trouvons : distension (B-7) et douleur de la poitrine


(B-7), de la zone latérale des côtes, de l’épigastre (A-12) et de l’hypogastre (C-5).

La stagnation du qi peut conduire à des stases de sang : masses abdominales (C-6).

Quand la stagnation du qi du foie inhibe la fonction qu’a la vésicule biliaire de sécréter


la bile, il y aura chaleur humidité du foie et de la vésicule biliaire : jaunisse (A-12).

La stagnation prononcée, peut se transformer en feu : colère (C-5), manifestations


maniaco dépressives (C-6), épilepsie (B-7).
Vomissements de sang (B-10), épistaxis (B-9), crachements et expectoration de sang (B-9)

La stagnation du qi du foie ou la montée du yang du foie : peut conduire à la raideur et la


douleur du cou et des épaules (C-6)

Si le qi du foie ou le feu du foie envahissent le poumon : toux (B-8) avec douleur de la


poitrine (B-7), expectoration de sang (B-9), toux avec plénitude de la zone latérale des côtes
et impossibilité de reprendre son souffle ou essoufflement (B-8).

Le feu du foie peut conduire à l’agitation du vent : yeux révulsés (C-5)

39
Si le feu du foie ou une forte fièvre consume le yin du foie et engendre le vent on
retrouve : opisthotonos (C-5), rigidité du cou et de la colonne vertébrale (C-6).

Le foie stocke le sang ; le sang est la résidence de l’âme éthérée


En cas de vide de qi du foie : peur.
En cas de plénitude : colère (C-5).

V18 est indiqué pour toutes les pathologies des yeux liées au foie
En cas de vide de sang ou de yin du foie : vision trouble (A-11), écoulement lacrymal
anormal (C-6), sensations vertigineuses (B-8).
Si la chaleur du feu du foie ou du yang foie monte perturber les yeux : rougeur,
démangeaisons, douleur (C-4).

Le foie gouverne les tendons du corps entier : si le sang du foie ou le yin du foie n’arrive
plus à nourrir les tendons et donc à maintenir leur souplesse : raideur et contracture
chroniques, crampes et douleur (C- 4).

Restent : céphalées (notamment sus-orbitaires) (B-7), maladies de la chaleur avec ptérygions


(B-7), asthénie, faiblesse (C-5), héméralopie (C(5), écoulement, inflammation du nez (C-5),
hernie de type froid (C-5), douleur du dos (C-5), cholécystite, calculs vésiculaires
(C-4),douleurs lombaires (C-4), sécheresse de la bouche (C-4).La plupart de ces signes
peuvent s’intégrer dans les justifications précédentes.

40
9- VE 19 = DAN SHU
9.1. Analyse systématique :

9.1.1. Signes généraux :

• Sujet qui médite beaucoup sans se décider (vide de VB) [23]


• Teint verdâtre autour des yeux et au front [62]
• Epuisement [42 ; 47]
• Accès de fièvre [2 ; 65 ; 70] ; fièvre intermittente [70]
• Frissons [33 ; 40 ; 42 ; 46 ; 47] ; frilosité [62]
• Absence de transpiration [2 ; 33 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62]
• Surmenage de type chaleur [50 ; 68] ; peu d’énergie [65]
• Bouffées de chaleur [3]

9.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Folie [62]
• Peur de mourir [62]
• Palpitation de type frayeur avec sommeil agité [2]
• Gêne et inquiétude provoquées par les glaires [46]
• Colère [65]
• Névralgie intercostale [62 ; 69 ; 70]
• Opisthotonos avec yeux révulsés [62]
• Céphalée [2 ; 33 ; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 62 ; 65 ; 66 ; 69] ; migraines [64 ; 65]
• Insomnie [2]
• Sciatique [66]
• Eblouissement [62]

9.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Toutes les affections des yeux car le foie régit les yeux [62 ; 64]
• Larmoiement [62]
• Troubles de la vision [47 ; 62]
• Yeux révulsés [62]
• Anoblepsie (mouvements oculogyres avec souvent les yeux fixés vers le haut) [47]

9.1.4. Signes O. R. L :

• Angine [62 ; 64] ; pharyngite aigue [70] ; douleur de la gorge [2 ; 3 ; 33 ; 42 ; 47; 50 ;


65 ; 66]
• Sécheresse de la gorge [2]
• Epistaxis avec troubles oculaires [62]

9.1.5. Signes stomatologiques :

• Bouche amère [2 ; 3 ; 23 ; 26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65, 66 ; 68 ; 69 ; 70]


• Langue sèche [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 68 ; 70]

41
9.1.6. Signes cardio-vasculaires :

• HTA [65]
• Ballonnement et plénitude du cœur [50] ; plénitude et enflure du cœur [65]

9.1.7. Signes respiratoires :

• Toux avec quintes et douleur de la poitrine empêchant la respiration [62]


• Crachats sanguinolents [62]
• Tuberculose pulmonaire [3 ; 65 ; 69 ; 70]
• Distension thoracique [2 ; 31 ; 32 ; 42] ; plénitude thoracique [26 ; 33] ; engorgement
thoracique [28]
• Algie de la face latérale du thorax [70] ; douleur costale [3 ; 28 ; 66 ; 64] ; douleur du
thorax et des flancs [33 ; 49 : 50; 68] avec impossibilité de se retourner [2 ; 33 ; 50] ;
spasme à la poitrine [62] ; rotation du tronc impossible [46]
• Souffle court [32 ; 46] ; asthme [65]

9.1.8. Signes digestifs :

• Ictère conjonctival [33 ; 42 ; 46 ; 47; 50] ; yeux jaunes [2 ; 44 ; 62 ; 65]


• Hépatite [63 ; 69 ; 70] ; Jaunisse [2 ; 3 ; 65] ; ictère [62 ; 65 ; 64 ; 68 ; 69 ; 70]
• Cholécystite [63 ; 70]
• Nausée [2 ; 28 ; 31 ; 62 ; 65]
• Inappétence [42 ; 47 ; 50] ; anorexie [70]
• Dysphagie [3 ; 28]
• Ingestion difficile [2] ; œsophage contracté, aliments ne descendant pas [65] ;
impossibilité de s’alimenter [26 ; 32 ; 33 ; 46 ; 50] ou de boire [31]
• Indigestion [32 ; 46]
• Gastrite chronique [66 ; 70]
• Douleur abdominale
• Vomissements [2 ; 3 ; 26 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 62]
• Ballonnement et plénitude épigastrique [46 ; 50 ; 68] ; ballonnement et plénitude
thoraco abdominale (épigastrique) [33 ; 42] ; distension des flancs et du thorax [32] ;
gonflement abdominal [65]
• Douleur des flancs avec impossibilité de s’allonger [28]

9.1.9. Signes andrologiques :

• Spermatorrhée au cours de la miction [66]

9.1.10. Signes dermatologiques :

• Enflure des aisselles [2 ; 3 ; 33 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 66]


• Adénopathie axillaire [70]

9.1.11. Signes locomoteurs :

• Crampes musculaires [64]


• Tuberculose osseuse [62 ; 65 ; 64]

42
• Douleur du dos [63]
• Chaleur des os [2 ; 47 ; 50]

9-2- Synthèse et sélection des indications.

22 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1à 3 auteurs sont retirés.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Ictère (notamment conjonctival), hépatite, cholecystite 15
Bouche amère. 15
Langue sèche 13
Vomissement, nausée. 12
Enflure des aisselles, adénopathie axillaire. 11
Algie de la face latérale du thorax, douleur costale, du thorax et 11
des flancs avec impossibilité de se retourner.
Céphalée, migraine. 11
Douleurs de la gorge, angine 11
Consensus moyen B
Dysphagie, spasme oesophagien, impossibilité de s’alimenter 10
ou de boire
Douleur des os, chaleur des os, tuberculose osseuse 7
Distension, plénitude thoracique. 7
Absence de transpiration 7
Consensus faible C
Frissons, frilosité. 6
Ballonnement et plénitude épigastrique 5
Tuberculose pulmonaire, crachats sanguinolents 5
Inappétence 4
Tableau 9 : Indications de VE19 selon la fréquence des citations.

9-3- Commentaires :

VE19 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la dixième vertèbre thoracique,
dans le dixième espace intercostal.

V19 est le point beishu de la vésicule biliaire.

C’est un des points important pour éliminer la chaleur de la vésicule biliaire et du foie
qui engendre : jaunisse avec yeux jaunes (A-15), vomissements (A-12), distension de la zone
latérale des côtes (B-7), et goût amer dans la bouche (A-15).

La chaleur –humidité perturbe la fonction qu’a la vésicule biliaire de sécréter la bile,


V19 est indiqué dans ces cas.

Selon l’axe spirituel et les questions essentielles « Le taiyang est l’ouverture, le yang ming la
clôture et le shaoyang le pivot ». Donc un tableau shaoyang correspond au stade où le facteur

43
pathogène réside entre le taiyang (l’extérieur) et le yang ming (l’intérieur). Et quand le
facteur pathogène perturbe la fonction de la vésicule biliaire, il engendre la stagnation du
qi l’altération de la fonction de descente de l’Estomac et la montée de la chaleur de la vésicule
biliaire : gorge sèche (A-13), goût amer dans la bouche (A-15), plénitude et distension de la
poitrine et de la zone latérale des côtes (B-7), vomissements et nausée (A-12).

V19 peut être associé à V17 (sous le nom les 4 fleurs dans les textes classiques) pour
traiter le syndrome de chaleur des os (B-7).

Restent les indications : enflure des aisselles, adénopathies axillaires (A-11), algie de la face
latérale du thorax, douleur costale, du thorax (A-11), céphalée, migraine (A-11), douleur de la
gorge, angine (A-11), dysphagie, spasme œsophagien (B-10), absence de transpiration (B-7),
frissons, frilosité (C-6), ballonnement et plénitude épigastrique (C-5), tuberculose pulmonaire
(C-5), inappétence (C-4).

44
10 - VE 20 = PI SHU
10.1 Analyse systématique :

10.1.1 Signes généraux :

• Epuisement [3] ; lassitude [2]


• Chaleur et tendance à s’allonger [50]
• Pesanteur du corps [46], sans envie de bouger [2 ; 28] ; tendance à s’allonger sans
envie de se lever [32] ; corps lourd avec faiblesse des 4 membres [50] ; enflure du
corps [62]
• Bâillements fréquents [2 ; 26 ; 28 ; 31; 42 ; 47 ; 50]
• Somnolence [2]
• Fièvre et frissons en alternance [2 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50] ; troubles paludéens avec
fièvre et frissons [2] ; malaria [63] ; maladies pernicieuses [50]
• Malnutrition infantile [2]
• Accès fébriles dus aux glaires [33 ; 42 ; 47]
• Surmenage [28]
• Amaigrissement [50]
• Boulimie [50]

10.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Anxiété [50]
• Irritabilité [31]
• Tristesse [44]
• Paralysie des muscles abdominaux [63]
• Contractures convulsions dues à la chaleur [26] ; avec douleurs osseuses [28 ; 46] ;
spasmes cloniques [2]
• Vertiges [3]
• Insomnie [3]

10.1.3. Signes cardiologiques :

• Plénitude et douleur à la poitrine [62] ; angine de poitrine [65]


• Palpitations [3]

10.1.4. Signes respiratoires :

• Dyspnée [62] ; essoufflement [65]


• Expectoration sanglante [28]
• Douleurs thorax et du dos [47] ; douleur costale [3] ; algie des faces latérales du thorax
[70] ; douleur de la zone latérale des côtes [2] ; crampes intercostales [64]
• Plénitude intercostale [31] ; plénitude au dessous des côtes [50] ; plénitude de la
poitrine, du dos et du ventre
• Toux [2]

45
10.1.5. Signes digestifs :

• Dysphagie [49] ; rétrécissement oesophagien [62] ; œsophage contracté [65]


• Ballonnement abdominal avec douleurs [2 ; 26 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 68 ; 70] ;
distension abdominale [3 ; 31] ; plénitude abdominale [28 ; 32] ; plénitude au dessous
des flancs [26 ; 33 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50] ; plénitude abdominale responsable de douleur
dorsale [32]
• Douleur brutale et contracture des flancs [28] ; douleur abdominale [2 ; 46 ; 50] ;
chaleur responsable de douleur de l’estomac [26 ; 63] ; spasme de l’estomac [62] ;
crampes de l’estomac [65]
• Maigreur malgré la boulimie [2 ; 26 ; 31 ; 46 ; 42 ; 47]
• Ictère [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 49 ; 50 ; 70]
• Hépatite [3 ; 63 ; 66]
• Manque d’appétit [2 ; 26 ; 31 ; 42 ; 50 ; 47] ; anorexie [69]
• Vomissement de sang [2 ; 28], hématémèse [65]
• Nausée [3 ; 26 ; 69 ; 70] ; besoin de vomir [31] ; vomissement [2 ; 3 ; 28 ; 46; 50 ; 69 ;
70] ; régurgitation [50] ; vomissement de liquide salé [42] ; vomissements
neurologiques [66]
• Diarrhée [2 ; 3 ; 42 ; 46 ; 47; 49 ; 50 ; 62 ; 63 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70] avec malabsorption
[28]
• Aliments mal digérés dans les selles [2 ; 70] ; indigestion [3 ; 28 ; 42 ; 50] ; mauvaise
digestion [62 ; 64] ; dyspepsie [63 ; 66 ; 68 ; 69 ; 70]
• Gastrite [66 ; 69 ; 70] ; ulcère gastrique [63 ; 66]
• Ptôse gastrique [3 ; 66 ; 69]
• Dysenterie [2 ; 3 ; 28 ; 62 ; 68 ; 69 ; 70]
• Sang dans les selles [2 ; 3] ; méléna [70]
• Masses abdominales [2 ; 46] ; syndrome d’accumulation et de prise en masse
abdominale [33 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50; 68] ; amas et accumulation avec douleur
abdominale [32]
• Gonflement de la rate [26]
• Vide de rate [43]
• Aérocolie avec la sensation d’un verre retourné à la palpation [26] ; sensation d’une
tasse vide à la palpation [31]
• Froid du qi de la rate [2 ; 26]
• Prolapsus anal [3] ; prolapsus rectal [70]

10.1.6. Signes uro-Néphrologiques :

• Uréthrite [28]
• Oedèmes [2 ; 3 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 63 ; 64 ; 65 ; 66 ; 68 ; 69 ; 70]
• Sang dans les urines [2 ; 28]
• Urines blanches et troubles [2]

10.1.7. Signes gynécologiques :

• Prolapsus utérin [2 ; 3 ; 66]


• Hémorragie utérine [3]
• Ménorragie [2] ; métrorragie [70]

46
• Règles irrégulières [3 ; 70]
• Aménorrhée [3 ; 70]
• Pertes blanches [3]

10.1.8. Signes hématologiques :

• Anémie [66]
• Maladies hémorragiques chroniques [2 ; 63 ; 66 ; 69]

10.1.9. Signes endocrinologiques :

• Diabète [65]

10.1.10. Signes dermatologiques :

• Urticaire [66 ; 69]


• Mauvaise odeur du corps [65]
• Douleur de la peau [2]

10.1.11. Signes locomoteurs :

• Raideur et tension de la colonne vertébrale et lombaire [28]


• Douleurs lombaires [2 ; 3 ; 28 ; 65]
• Douleur de l’épaule et du dos [2] ; dorsalgie [32 ; 70]
• Douleur de la colonne vertébrale [46 ; 47 ; 62]
• Accès de frissons et de chaleur des 4 membres [28] ; sensation de chaleur des 4
membres [32] ; absence d’envie de remuer les 4 membres [2 ; 32]
• Spasme aigu des extrémités avec irritabilité [31]
• Sensation de chaleur des os [46]

10-2- Synthèse et sélection des indications.

21 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Diarrhée 14
Oedèmes 13
Ballonnement (distension, plénitude) abdominal, au-dessous 13
des flancs
Ictère, hépatite. 12
Dyspepsie, indigestion 12
Nausées, vomissements 11
Consensus moyen B
Bâillements fréquents 7
Alternance fièvre et frissons ; paludisme 7
Dysenterie. 7

47
Manque d’appétit. 7
Masses abdominales 7
Maladies hémorragiques chroniques se traduisant par des 7
saignements digestifs, urinaires, utérins….
Douleurs vertébrales, lombaires 7
Consensus faible C
Corps lourd, sans envie de bouger, épuisement, lassitude, 6
somnolence
Douleurs des faces latérales du thorax, crampes intercostales, 6
des flancs
Maigreur malgré la boulimie 6
Douleurs et crampes abdominales, épigastriques 4
Gastrite 4
Chaleur, froid, fatigue des 4 membres 4
Tableau 10 : Indications de VE20 selon la fréquence des citations.

10-3- Commentaires :

VE20 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la onzième vertèbre thoracique,
dans le onzième espace intercostal.

V20 est le point beishu de la Rate .Il a donc une forte action de régulation et de
tonification au niveau le plus profond de l’organe Rate.
La principale fonction de la Rate est de contrôler le transport et la transformation des
produits des aliments et des boissons. Cette activité vitale, base du qi post natal du corps,
nécessite une activité continuelle du yang et de la chaleur, et au niveau pathologique la
Rate souffre donc principalement de vide de qi et du vide de yang.

Le vide de qi de la Rate et l’altération de sa fonction de transport et de transformation


entraînent : Lassitude (C-6), manque d’appétit (B-7), diarrhée (A-14) avec aliments mal
digérés (A-12).

Un vide de Rate associé à un feu de l’Estomac : donne souvent un état de maigreur malgré
une alimentation copieuse. (C-6), V20 est spécifiquement indiqué dans ce cas.

Un vide interne du qi de la Rate et l’altération de la fonction de transport et de


transformation peuvent être responsables de la séparation incomplète du pur et de l’impur et
de la formation de l’humidité interne qui en découle. Ou bien, si l’humidité ou la chaleur-
humidité externes envahissent le corps, surtout en présence d’un vide de la rate sous-jacent, la
fonction de la Rate peut rapidement être mise en péril. L’humidité engendre des symptômes
comme : lourdeur du corps, lassitude, somnolence (C-6), diarrhée (A-14), troubles
dysentériques (B-7), jaunisse (A-12) et œdèmes (A-13). V20 est un point essentiel pour à la
fois tonifier le qi de la Rate et pour éliminer l’humidité

Lorsque la Rate souffre de vide, elle est incapable de contrôler le sang, ce qui entraîne des
hémorragies dans n’importe quelle partie du corps : sang dans les urines ou les selles,
ménorragies, vomissements de sang (B-7).

La stagnation dans le réchauffeur moyen (symptôme important de déséquilibre de la


Rate) se traduit par : plénitude abdominale (A-13), la distension et la douleur (C-4) et

48
douleur des zones latérales des côtes (C-6). Le principe de traitement dans ce cas c’est
d’harmoniser le Foie et la Rate.

La distension focale est une forme particulière de stagnation abdominale, pour laquelle
V20 est indiqué : elle se caractérise par une sensation de distension intense (A-13) ou
l’apparition d’une enflure ressemblant à un bol retourné (B-7).

Comme V 20 tonifie la Rate et régule le réchauffeur moyen, on peut aussi l’utiliser pour
traiter le déséquilibre que l’on rencontre fréquemment entre l’Estomac et la Rate avec
distension abdominale (A-13), nausées et vomissements (A-11) et diarrhée (A-14).

Restent : bâillements fréquents (B-7), alternance fièvre et frissons (B-7), douleur vertébrale,
lombaire (B-7), gastrite (C-4), chaleur, froid, fatigue des 4 membres (C-4).

49
11 – VE 21 = WEI SHU
11.1 Analyse systématique :

11.1.1 Signes généraux :


 
• Toutes les affections dues à l’énergie perverse de l’humidité [62]
• Amaigrissement [50 ; 68] ; cachexie [69] ; amaigrissement des enfants [42 ; 47] avec
inappétence [32 ; 50] ; enfant maigre [47 ; 62 ; 64 ; 65]
• Malnutrition infantile [2]
• Affection de type vent et froid [26 ; 31]
• Œdème [2 ; 66]
• Distension en peau de tambour [2]
• Paludisme [2]
• Fatigue de la peau [50]
• Choléra [68]

11.1.2. Signes neurologiques :

• Contractures musculaires [62 ; 65] ; Crampes et spasmes [28] ; tendons contractés [2]
• Névralgie des muscles pré vertébraux [64]
• Paralysie des muscles abdominaux [63]
• Insomnie [3 ; 66]

11.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Vue trouble [42 ; 47]


• Affaiblissement de la vision [2 ; 62 ; 65] ; ne voit pas au crépuscule [65] ;
héméralopie chez les enfants [62] ; amblyopie [28 ; 47 ; 69]
• Fragilité de l’œil au vent et au froid [28]

11.1.4. Signes digestifs :

• Toutes les maladies de l’estomac et de l’intestin [64]


• Nausée [3 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 63 ; 68 ; 69 ; 70]
• Vomissement [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 49 ; 50 ; 62 ; 63 ; 65 ; 66 ; 68 ; 69 ;
70] ; régurgitation de lait chez les enfants [2]
• Ballonnement abdominal [31 ; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 62 ; 68 ; 70] ; plénitude abdominale
[26 ; 31; 32 ; 50] ; distension abdominale [2 ; 3] ; engorgement abdominal [28] ;
plénitude des flancs [46]
• Borborygmes [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 31; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 62 ; 65 ; 70]
• Masses abdominales [2]
• Dysenterie et selles sanguinolentes [3 ; 68]
• Dyspepsie [63 ; 69 ; 70] ; dyspepsie de l’enfant [3 ; 68] ; indigestion [3 ; 44; 66] ;
mauvaise digestion [62 ; 65]
• Etat de maigreur malgré une boulimie [2 ; 26 ; 31; 42 ; 47 ; 62]
• Diarrhée [2 ; 63 ; 65 ; 70] cholériforme [23 ; 42 ; 47; 50]

50
• Faim avec impossibilité de manger [2 ; 65]
• Douleur abdominale [34 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50; 68] ; douleur épigastrique [2 ; 3 ; 63 ; 70] ;
gastralgie [66] ; crampe d’estomac [65] ; spasme d’estomac [62] ; hypocondralgie [69]
• Froid de l’estomac [2] avec indigestion [31 ; 42 ; 44 ; 47 ; 49 ; 50 ; 68]
• Faiblesse de l’estomac [49] ; estomac froid et faible [2]
• Ulcère gastrique [63 ; 66 ; 70] ; cancer de l’estomac [62 ; 65]
• Ptôse de l’estomac [3 ; 63 ; 66] ; gastrite [70] ; brûlure d’estomac [65]
• Reflux de l’estomac [2]
• Manque d’appétit [2] ; inappétence [26 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50; 68] ; anorexie [69] ; perte de
l’appétit [62]
• Ingestion difficile [2] ; dysphagie [28]
• Hépatite [3] ; dilatation du foie [62] ; foie distendu [65] ; ictère [62] ; jaunisse [2 ; 65]
• Prolapsus du rectum [2 ; 50 ; 68]
• Entérite [66]
• Cancer de l’intestin [66]

11.1.5. Signes respiratoires :

• Plénitude du thorax et des flancs [26] ; plénitude de la zone latérale des côtes [2] ;
distension du thorax et des flancs [31 ; 42 ; 47] ; engorgement de la région thoraco
costale et claviculaire [28]
• Douleur de la poitrine [2 ; 3] ; algie du thorax et de ses faces latérales [70] ; douleurs
costales [3]

11.1.6. Signes locomoteurs :

• Contractures musculaires [62]


• Névralgie des muscles pré vertébraux [64]
• Rachialgie, rachitisme, amyoplasie (affection congénitale caractérisée par l’ankylose
fibreuse en extension de toutes les articulations des bras et des jambes accompagnées
d’atrophie musculaire et de déformation des extrémités) chez l’enfant [47 ; 69]
• Douleur de la colonne lombaire [20]
• Contracture et douleur du dos [2] ; douleur de la colonne dorsale [50] ; dorsalgie [2 ;
66]
• Douleur de la colonne vertébrale [42 ; 46 ; 47 ; 62] ; raideur douloureuse de la colonne
vertébrale [26 ; 42 ; 47]
• Contracture des tendons et des vaisseaux [42 ; 46 ; 47 ; 50] ; tendons contractés [2] ;
spasme des tendons [26 ; 50]

11.1.7. Signes gynécologiques :

• Aménorrhée [3] surtout à la suite d’anorexie


• Règles irrégulières [3]
• Hypogalactie [3]

51
11-2- Synthèse et sélection des indications.

21 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 11 citations et au-delà,
comme moyen de 7 à 10 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Nausées, vomissements 17
Dyspepsie, indigestion 15
Douleurs abdominales, épigastriques 14
Ballonnement, plénitude abdominale 13
Borborygmes. 12
Consensus moyen B
Amaigrissement, notamment des enfants, avec inappétence, 10
malnutrition
Inappétence 9
Diarrhée (cholériforme) 9
Contractures, crampes musculaires 9
Vue trouble, baisse de la vue 7
Consensus faible C
Plénitude, distension du thorax et des flancs 6
Etat de maigreur malgré une boulimie. 6
Douleurs et raideur de la colonne vertébrale 6
Gastrite, ulcère gastrique 5
Hépatite, ictère 4
Tableau 11 : Indications de VE 21 selon la fréquence des citations.

11.3- Commentaires :
VE21 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la douzième vertèbre thoracique,
au-dessous de la douzième côte.

V21 est le point beishu de l’Estomac et est donc un point important pour traiter tous les
troubles de l’Estomac, de même que pour réguler le réchauffeur moyen dans son
ensemble. La fonction de l’Estomac est de recevoir la nourriture et les boissons, de les
mûrir, et de les faire descendre à l’intestin grêle.

Une défaillance de sa fonction de descente entraîne une stagnation du qi de l’Estomac :


distension, plénitude (A-13) et douleur de l’épigastre et de l’abdomen (A-14).
Tandis que la rébellion vers le haut du qi de l’Estomac mène aux nausées et aux
vomissements (A-17). V21 permet de rétablir l’équilibre de l’Estomac.

L’Estomac et la Rate sont associés dans la relation intérieur-exctérieur, et la descente du


qi de l’Estomac et la montée du qi de la Rate gouvernent ensemble la totalité du
processus de la digestion. Grâce à cette relation V21 est capable de réguler le déséquilibre à
la fois de l’Estomac et de la Rate qui provoque une montée anormale du qi de l’Estomac :

52
vomissements (A-17), une descente anormale du qi de la Rate : diarrhée (B-9) et la
défaillance de la fonction de transport et de transformation de la Rate : borborygmes (A-12).

Un appétit sain est le signe d’un fonctionnement harmonieux à la fois de l’Estomac et de


la Rate, et V21 est indiqué pour divers troubles qui touchent l’appétit : petit appétit (B-9) et
(B-10), une prise de nourriture excessive sans de gain de poids (C-6).

Un vide de yin de l’Estomac avec la sécheresse qui en résulte entraînent l’impossibilité de


digérer ce qui est absorbé (A-15).

Restent : contractures, crampes musculaires (B-9), vue trouble, baisse de la vue (B-7),
plénitude, distension du thorax et ds flancs (C-6), douleur et raideur de la colonne vertébrale
(C-6), gastrite, ulcère gastrique (C-4).

53
12-VE 22 =SAN JIAO SHU

12.1 Analyse systématique :

12.1.1 Signes généraux :

• Accès de fièvre et de frissons [2 ; 28]


• Coup de froid [42 ; 47 ; 50 ; 62]
• Atteinte du triple réchauffeur par le froid [49]
• Dysharmonie des trois réchauffeurs [68]
• Chaleur dans le corps [2]
• Accumulation de chaleur dans le triple réchauffeur [49]
• Obstruction du diaphragme qui n’est plus perméable [50]
• Absence de montée et de descente du qi [49]
• Fièvre [32 ; 50]
• Consomption vide [2]
• Amaigrissement [28 ; 42 ; 47 ; 50 ; 68] ; amaigrissement chez la femme [2] ; malade
maigre sans appétit [62 ; 65]
• Surmenage [28]

12.1.2. Signes neuro-psychiatriques :

• Céphalée [2 ; 26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 62 ; 65]


• Vertige [46 ; 50 ; 62 ; 66]
• Paresthésie de la colonne lombaire [28]
• Neurasthénie [63 ; 66] ; nerfs crispés affaiblis [65]
• Lipothymie [33 ; 46]
• Eblouissement [2 ; 62]

12.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Douleurs oculaires [66]


• Obscurcissement de la vue [33 ; 42 ; 47]

12.1. 4. Signes digestifs :

• Toutes les affections digestives [62 ; 64]


• Ballonnement abdominal [26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 68 ; 70] ; distension
abdominale [2 ; 3] ; plénitude thoraco-abdominale [28]
• Douleur abdominale [46 ; 65] avec envie d’aller à la selle [33 ; 50 ; 68] ; douleur de
l’estomac [62] ; crampe de l’estomac [65] ; gastralgie [63 ; 69]
• Borborygmes [2 ; 3 ; 26 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 66 ; 68 ; 70]
• Diarrhée [2 ; 3 ; 26 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70]
• Dysenterie [3] ; troubles dysentériques [2 ; 3 ; 62 ; 70]
• Dyspepsie [63 ; 66 ; 69] ; aliments mal digérés [2 ; 50 ; 70] ; indigestion [3 ; 28 ; 42 ;
46 ; 47 ; 50]

54
• Constriction oesophagienne [2] ; ingestion difficile [2] ; impossibilité de se nourrir et
de boire [31 ; 42 ; 47]
• Nausée [26 ; 31 ; 68 ; 70]
• Vomissement [2 ; 3 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 49 ; 50 ; 62 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70]
• Masses abdominales [2] ; masses grosses et dures de l’hypogastre [2] ; amas et
accumulation des organes et des entrailles [42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62] ; syndrome d’amas et
d’accumulation du bas ventre de la taille d’un bol [28] ; amas et accumulation chez
l’enfant avec amaigrissement et perte de l’appétit [68]
• Anorexie [68] ; inappétence [26]
• Entérite [63 ; 66 ; 70] ; entérocolite [69]
• Prolapsus rectal [68]
• Goût amer dans la bouche [2 ; 49]
• Lèvres gercées [2] ; lèvres fissurées [49]
• Jaunisse [2] ; ictère [66]
• Maladies des intestins avec plénitude de feng [64] ; relâchement intestinal fréquent
[31]

12.1.5. Signes uro-néphrologiques :

• Enurésie [63]
• Néphrite [63 ; 66 ; 69] ; inflammation des reins [62 ; 65]
• Uréthrite [28]
• Incontinence urinaire [65 ; 69] ; perte d’urine [66]
• Dysurie [3 ; 28 ; 70] ; miction difficile [2]
• Sang dans les urines [2] ; Hématurie [28]
• Œdème [2 ; 3 ; 70]
• Masses grosses et dures de l’hypogastre [2 ; 28]
• Rétention d’urines [66]

12.1.6. Signes andrologiques :

• Pertes séminales [65]

12.1.7 Signes locomoteurs :

• Rigidité et raideur de l’épaule et du dos [2] ; contracture de la ceinture scapulaire [70]


• Douleur et raideur de la colonne lombaire [2 ; 32 ; 46] ; lumbago [63] ; lombalgie
[66 ; 69 ; 70] ; contracture lombaire avec impossibilité de se pencher et de se redresser
[42 ; 47] ; raideur douloureuse de la région rénale [62]
• Douleur dorsale [32]
• Raideur de la colonne vertébrale [50 ; 62 ; 70] ; douleur de la colonne vertébrale et de
la hanche [64]
• Contracture de la région dorso-scapulaire [33 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50]

55
12-2- Synthèse et sélection des indications.

20 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 10 citations et au-delà,
comme moyen de 6 à 9 citations et comme faible de 3 à 5 citations. Les indications citées par
1à 2 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Vomissement, nausée. 15
Ballonnement, distension, plénitude abdominale 13
Borborygmes. 12
Diarrhée 12
Dyspepsie, indigestion, aliments mal digérés. 11
Céphalée 10
Douleur et raideur de la colonne lombaire, lumbago, lombalgie 10
Consensus moyen B
Masses abdominales 8
Amaigrissement 8
Surmenage, lipothymie, éblouissement, neurasthénie 7
Contractures de la région dorso-scapulaire 7
Consensus faible C
Douleurs abdominales (avec envie d’aller à la selle) 5
Néphrite 5
Vertiges 4
Douleurs et crampes d’estomac 4
Coup de froid 4
Entérocolite. 4
Dysenterie 4
Dysurie 4
Impossibilité de s’alimenter et de boire 4
Obscurcissement de la vue. 3
Incontinence urinaire 3
Œdème 3
Tableau 12 : Indications de VE 22 selon la fréquence des citations.

12- 3 – Commentaires :

VE 22 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la première vertèbre lombaire.

V 22 est le point beishu du triple réchauffeur et a pour action de réguler le qi


uniquement du réchauffeur moyen et du réchauffeur inférieur. Il unifie les activités de
l’Estomac et de la Rate dans le réchauffeur moyen, et du rein, de la vessie et des intestins
dans le réchauffeur inférieur, et donc la transformation, le transport et l’excrétion à la
fois des aliments et des boissons.

56
Une perte de l’harmonie entre l’Estomac et la Rate dans le réchauffeur moyen et les
intestins dans le réchauffeur inférieur se traduit par une distension abdominale (A-13), des
borborygmes (A-12), une diarrhée (A-12) ou des troubles dysentériques (C-4), des aliments
mal digérés [dans les selles] (A-11), une ingestion difficile (C-4) et des vomissements (A-15).

V22 est particulièrement efficace pour stimuler et harmoniser le qi des réchauffeurs


moyen et inférieur, disperser l’humidité et éliminer les stases, c’est un des points les plus
important traditionnellement indiqués pour les masses abdominales (B-8).

Une perte de l’harmonie entre la Rate dans le réchauffeur moyen et le Rein et la Vessie
dans le réchauffeur inférieur se manifeste par des œdèmes (C-3), avec mictions difficiles
(C-4). V22 est susceptible d traiter ces troubles grâce à sa capacité à faire circuler les liquides
et à stimuler la fonction de transformation du qi de la Vessie.

Le méridien du triple réchauffeur appartient au shaoyang, V 22 est indiqué pour traiter


les céphalées (A-10) et les éblouissements (B-7).

Restent : douleur et raideur de la colonne lombaire (A-10), amaigrissement (B-8), contracture


de la région dorso-lombaire (B-7), douleur abdominale (C-5), néphrite (C-5), vertiges (C-4),
douleur et crampe de l’Estomac (C-4), coup de froid (C-4), entérocolite (C-4), incontinence
urinaire (C-3), obscurcissement de la vue (C-3).

57
13- VE 23= SHEN SHU
13.1 Analyse systématique :

13.1.1. Signes généraux :

• Teint jaune noir [2 ; 42 ; 47 ; 50 ; 62 ; 65 ; 68]


• Rougeur du visage [2 ; 28 ; 47] ; faciès vultueux [26]
• Crainte du vent et du froid [28] ; attaque de vent [2]
• Fièvre [26 ; 31 ; 68] intermittente [62 ; 66] ; accès de fièvre qui débute à la colonne
lombaire [28]
• Frissons [28 ; 42 ; 47 ; 50] ; sensation de froid [68] ; frilosité [62]
• Sensation de tête lourde [2 ; 42 ; 62 ; 65 ; 68] avec chaleur dans le corps [2 ; 42 ; 47],
ou avec pieds légers [68]
• Accès de fièvre et de frissons [2 ; 26 ; 28 ; 33 ; 34 ; 42 ; 46 ; 47] ; accès pernicieux
[26]
• Epuisement [3] ; lassitude [28 ; 42 ; 47] ; faiblesse [50 ; 68] ; tendance à s’allonger
[46] ; altération de l’état général [50] ; fatigue due à un manque d’énergie [3 ; 62] ;
syndrome de vide [42] ; syndrome de surmenage [28 ; 31 ; 32 ; 42 ; 50] par vide ; cinq
surmenages et sept blessures [28 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50]
• Amaigrissement [2 ; 42 ; 50 ; 62 ; 64 ; 68], avec surmenage [42 ; 46 ; 47 ; 50]
• Œdème [2 ; 3 ; 28 ; 32 ; 42 ; 47 ; 62 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; corps gonflé [50] ;
gonflement généralisé [42 ; 47] ; corps lourd [65] comme de l’eau [46]
• Chaleur du corps [2 ; 28 ; 42 ; 47 ; 50]
• Stagnation chronique [50]
• Désir dormir seul [32 ; 46 ; 65]

13.1.2. Signes neurologiques :

• Céphalée type vent [2 ; 28 ; 31 ; 50]


• Opisthotonos [28]
• Névralgie intercostale [65]
• Epilepsie [66]
• Spasmes [28 ; 31]
• Séquelles de poliomyélite [66]
• Hémiplégie [2] ; paralysie
• Vertiges [70] ; éblouissements [2] ; étourdissement [3]

13.1.3. Signes ophtalmologiques :

• Vision trouble [2 ; 26 ; 42 ; 47 ; 62 ; 65] ; obscurcissement de la vue [46]


• Amblyopie importante [28]
• Fragilité de l’œil au vent et au froid [28]
• Cécité nocturne [2] ; diminution de l’acuité visuelle [70]
• Maladies chroniques des yeux [3]

58
13.1.4. Signes O.R.L:

• Surdité par vide de rein [2 ; 3 ; 32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 63 ; 64 ; 66 ; 68 ; 69 ; 70]


• Acouphènes [2 ; 66 ; 69 ; 70] ; sifflement d’oreille [3] ; tintement d’oreille [63]

13.1.5. Signes respiratoires :

• Toute maladie due à une insuffisance respiratoire [28]


• Dyspnée [2 ; 28 ; 70] ; souffle court [26 ; 42 ; 47 ; 50] ; respiration faible et
superficielle [70] ; insuffisance du souffle [50] ; asthme [2 ; 3 ; 69] ; halètement [31]
• Reflux du qi avec douleur du cœur [34]
• Toux [2 ; 3 ; 26 ; 28 ; 31; 70]
• Bronchite asthmatiforme [66]
• Stagnation du sang au niveau du thorax [44]
• Douleur des zones latérales des côtes [2]
• Tuberculose [65]

13.1.6. Signes digestifs :

• Ballonnement, plénitude thoraco abdominale avec envie d’aller à la selle [42 ; 47 ;


50] ; plénitude abdominale [23] ; plénitude des flancs qui irradie vers le bas du ventre
[50] avec sensation douloureuse [42 ; 47 ; 50] ; ballonnement et chaleur [42] ;
gonflement et froid de l’estomac [34] ; distension et froid de l’estomac [2]
• Douleur des flancs [26 ; 46] ; douleur abdominale [34] ; douleur brutale du bas ventre
[26]
• Indigestion [28 ; 31 ; 42 ; 47 ; 50 ; 64]
• Diarrhée [3 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 64 ; 65 ; 70] de type froid ou humidité [2] ;
diarrhée chronique [62 ; 63]
• Nausée [28] ; vomissement [2 ; 31 ; 46] type froid
• Borborygme [2 ; 34 ; 42 ; 47]
• Aliments mal digérés dans les selles [2 ; 42 ; 47 ; 65]
• Personne qui mange beaucoup mais reste maigre [2 ; 26 ; 31; 42 ; 47 ; 62 ; 65]
• Ictère [28]
• Foie gros [65] ; dilatation du foie [62]
• Froid du réchauffeur moyen [28 ; 46]
• Hémorroïdes [65]

13.1.7. Signes uro-Nephrologiques :

• Lombalgie [2 ; 3 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 68 ; 70] ; lumbago [3 ; 63] ; contracture et


douleur lombaire [32] ; gonflement des reins [26] ; vide de reins [28 ; 32 ; 50]
• Faiblesse des genoux [3] ; contracture du genou ou de la taille [68]
• Pieds froids [31; 50 ; 68] ; froid des membres inférieurs [28] ; jambes froides [2] ;
froid des reins [28] ; froid des lombes [2 ; 42 ; 47] sensation de froid glacé de la
région lombaire [2]
• Ptôse rénale [69]
• Hématurie [2 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 66]

59
• Urine trouble [2 ; 26 ; 32 ; 42 ; 47; 62] ; urine foncée avec égouttement blanchâtre [46]
• Enurésie [2 ; 3 ; 62 ; 63 ; 70] ; écoulement uréthral avec absence de force [50] ;
incontinence urinaire [3]
• Mictions fréquentes [2] ; filet d’urine [2] ; pollakiurie des sujets âgés [43]
• Néphrite [63 ; 64 ; 65 ; 69 ; 70] ; uréthrite [28 ; 42 ; 70]
• Dysurie [3 ; 26 ; 28 ; 31 ; 42 ; 47 ; 70] ; miction difficile [2]
• Eau des reins [42 ; 46] ; gonflement des organes [42 ; 46]
• Ballonnement de l’organe de l’eau [32]
• Froid chronique de l’organe de l’eau [2 ; 42 ; 47 ; 50]
• Tension du bas ventre qui est gonflé et chaud [28]
• Atteinte des reins par le vent [42 ; 47] avec vide et obstruction [28] ; vide des reins et
des lombes [43]
• Absence de force des lombes et des 4 membres [28 ; 47 ; 42]

13.1.8. Signes andrologiques :

• Spermatorrhée [2 ; 3 ; 46 ; 63 ; 65 ; 66 ; 68 ; 69] nocturne [62] ; émission involontaire


de sperme avec rêves [2 ; 47] ; pollution nocturne [28 ; 42 ; 43 ; 47 ; 50 ; 63]
• Hématospermie [32]
• Urines contenant du sperme [2]
• Impuissance [2 ; 3 ; 63 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; absence d’érection ou érection
incomplète [70]
• Priapisme [69]
• Ejaculation précoce [2 ; 62 ; 70]
• Maladie des organes génitaux [64] ; douleurs des organes génitaux [2 ; 32]
• Douleur hypogastrique aigue [2]

13.1.9. Signes gynécologiques :

• Règles irrégulières [2 ; 3 ; 49 ; 50 ; 62 ; 63 ; 70]


• Froid chronique de l’utérus [2 ; 49]
• Dysménorrhée [3 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70]
• Douleur de la région génitale [49 ; 50]
• Douleur du bas ventre [26 ; 46]
• Leucorrhées rouges ou blanches [2 ; 3 ; 49 ; 50 ; 62; 68 ; 70]
• Prolapsus utérin [3]
• Altération de l’état général due au coït pendant les règles [33] ; amaigrissement suite à
des rapports sexuels pendant les règles [2 ; 42 ; 47 ; 65]
• Accumulation de froid qui engendre la consomption chez la femme [2] ; accumulation
de froid chez la femme qui se transforme en fatigue[42 ; 47]
• Hémorragie utérine [3], métrorragie [49]
• Stérilité [3]

13.1.10. Signes endocrinologiques :

• Diabète [3 ; 62 ; 64 ; 65]
• Polyuro-polydipsie [16] ; trouble de la soif et de la miction [2] ; polydipsie [42 ; 47]

60
13.1.11. Signes dermatologiques :

• Chute des cheveux [3 ; 66]


• Eczéma aux plis inter digitaux avec prurit [47]

13.1.12. Signes locomoteurs :

• Contracture des pieds et des genoux [32 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50]


• Contracture et douleur lombaire [32]
• Accès de froid et de chaleur des os [2 ; 26 ; 42]

13.1.13. Signes cardiologiques :

• Douleur sous le cœur [26 ; 31] ; douleur du cœur [34 ; 46] ; cardialgie [28 ; 64] ;
douleur de type rébellion du qi du cœur [2]
• Reflux du qi avec douleur du cœur [34]
• Cœur est comme suspendu [26 ; 46 ; 65]
• Insuffisance cardiaque [28].

13-2- Synthèse et sélection des indications.

24 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 12 citations et au-delà,
comme moyen de 8 à 11 citations et comme faible de 4 à 6 citations. Les indications citées par
1 à 3 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Spermatorrhée 15
Œdème, corps lourd 14
Surdité par vide de Rein 14
Diarrhée 13
Lombalgies 12
Consensus moyen B
Sensation de tête lourde (avec chaleur du corps) ; céphalées de 11
type vent
Epuisement, faiblesse, surmenage 11
Dyspnée, souffle court, asthme 11
Troubles de la sexualité masculine avec en premier lieu 9
l’impuissance, mais aussi l’éjaculation prématurée, le priapisme
Dysménorrhée, douleurs dans le bas ventre 9
Accès de fièvre et frissons 8
Amaigrissement, avec surmenage 8
Vision trouble 8
Dysurie, uréthrite 8
Diabète, polyuro-polydipsie 8
Froid des lombes, des membres inférieurs 8
Consensus faible C
Teint jaune noir 7

61
Mange beaucoup mais reste maigre 7
Hématurie 7
Urines troubles 7
Règles irrégulières 7
Pertes rouges ou blanches 7
Douleurs cardiaques ou sous le cœur, cœur comme suspendu 7
Fièvre, fièvre intermittente 6
Frissons, frilosité 6
Acouphènes 6
Toux 6
Indigestion 6
Enurésie, incontinence 6
Chaleur du corps 5
Néphrite 5
Altération de l’état général, amaigrissement suite à des rapports 5
sexuels durant les règles
Contractures des pieds et des genoux 5
Faciès vultueux, rouge 4
Ballonnement, plénitude thoraco-andominale avec envie d’aller 4
à la selle, plénitude des flancs irradiant vers le bas ventre
Nausées, vomissements 4
Borborygmes 4
Aliments mal digérés dans les selles 4
Vide des reins, absence de force dans les lombes et dans les 4 4
membres
Tableau 13 : Indications de VE 23 selon la fréquence des citations.

13-3- Commentaires :

VE 23 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la deuxième vertèbre lombaire.

V 23 est le point beishu du rein et est donc un des principaux points pour renforcer le
Rein, fortifier le yang, nourrir le yin et il a des effets bénéfiques sur l’essence.

Selon l’axe spirituel « Le Rein stocke l’essence », et « l’essence est la source de la vie ». Un
adage chinois souligne que « Le Rein est la racine du ciel antérieur ». Comme ni l’essence ni
le qi du ciel antérieur ne peuvent être en excès, le Rein ne peut souffrir que de tableaux
de vide.

Un vide de Rein peut altérer la capacité du Rein de concentrer et de retenir fermement


les urines, entraînant mictions fréquentes (B-8), énurésie (C-6).

Un vide de qi du Rein peut aussi engendrer des fuites de l’essence se traduisant par
l’émission involontaire de spermes (A-15) et l’éjaculation précoce (B- 9).

« Le Rein contrôle le yang du corps tout entier et gouverne l’eau». Lorsque le yang du
Rein n’arrive plus à faire circuler les liquides organiques, on peut avoir des œdèmes (A-14)
avec des mictions difficiles (B-8).

62
L’utérus dépend de l’essence du Rein pour son développement, sa maturation et sa
nutrition. V23 est donc indiqué pour toute une variété de troubles de l’utérus : menstruations
irrégulières (C-7), amaigrissement chez la femme en raison de rapports sexuels pendant les
menstruations (C-5), leucorrhées (C-7).

Le yang du Rein correspond au feu de ming men et est la source du feu du corps tout
entier. Si le yang du Rein n’arrive plus à réchauffer le corps, il en résulte des symptômes
comme le froid chronique de la région lombaire, des jambes et des os (B-8)

La diminution du yang du Rein et le déclin de ming men peuvent conduire à


l’affaiblissement des fonctions sexuelles et donc à l’impuissance (B-9).

Le yang du Rein est aussi la source du yang de la Rate. Lorsque le yang du Rein est
incapable de réchauffer la terre de la Rate et de l’Estomac, il peut s’ensuivre une diarrhée
chronique (A-13), un diarrhée contenant des aliments mal digérés dans les selles (C-4), une
distension de l’Estomac (C-4) et des vomissements (C-4).

Le Poumon est l’organe le plus haut et il a pour fonction de faire descendre le qi et de


contrôler son exhalation, alors que le Rein est l’organe le plus bas et il a pour fonction
de recevoir le qi et de contrôler l’inhalation. Si le qi du Rein est insuffisant et incapable de
recevoir et de retenir le qi , il s’ensuit de la dyspnée, de l’asthme (B-11) ou de la toux (C-6).
Ce tableau se rencontre généralement en même temps que d’autres signes de vide de Rein.

Le vide de yin du Rein peut engendrer une perturbation de la nutrition du corps et la


montée du feu vide provoquant amaigrissement (B-8), syndrome de la soif et des mictions
(B-8) et rougeur et chaleur du corps (C-5) et du visage (C-4).

V23, comme tous les points shu du dos permet de nourrir et de réguler les organes des
sens correspondant. Comme le Rein stocke l’essence, produit la moelle qui remplit le
cerveau et contrôle le yin V23 est indiqué non seulement pour les troubles de l’oreille
comme les acouphènes (C-6) et la surdité (A -4) mais aussi pour la vision trouble (B-8).

Tout tableau de vide de Rein peut engendrer : douleur lombaire (A-12), faiblesse (B-11) et
sensibilité des genoux (C-5), tandis que dans les cas de vide de yin du Rein, on peut
rencontrer des sensations de chaleur dans les os, et dans le cas de vide de yang du Rein on
peut avoir des sensations de froid dans les os.

Restent sensation de tête lourde, céphalées type vent (B-11), dysménorrhée, douleurs du bas
ventre (B-9), accès de fièvre et de frissons (B-8), teint jaune noir (C-7), mange beaucoup mais
reste maigre (C-7), hématurie (C-7), urines troubles (C-7), douleurs cardiaques (C-7), fièvre
(C-6), frissons, frilosité (C-6), indigestion (C-6), néphrite (C-5), borborygmes (C-4), vide des
reins, absence de force dans les lombes et dans les 4 membres (C-4).

63
14 - VE 24 =QI HAI SHU
14.1 Analyse systématique :

14.1.1 Signes neurologiques :

• Paralysie des membres inférieurs [66]


• Hémiplégie [3]

14.1.2. Signes cardio-vasculaires :

• H.T.A [65]

14.1.3. Signes digestifs :

• Maladie hémorroïdaire [46] ; hémorroïdes [3 ; 32 ; 47 ; 62 ; 63 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69] qui


saignent [2]
• Douleur abdominale [2] ; mal au ventre [3] ; douleur ou spasme intestinal [65]
• Rectorragie [2 ; 32] ; diarrhée contenant du sang [2]
• Diarrhée [2]
• Fistule anale [2 ; 47 ; 65]

14.1.4. Signes gynécologiques :

• Dysménorrhée [2 ; 3 ; 47 ; 66] ; algoménorrhée [69]


• Métrorragie fonctionnelle [47 ; 66]
• Leucorrhées [2 ; 3]
• Menstruations irrégulières [2 ; 3]

14.1.5. Signes andrologiques :

• Blennorragie [65]

14.1.6. Signes locomoteurs :

• Douleur du membre inférieur [2] du genou, de la jambe et du pied


• Lombalgie [2 ; 3 ; 32 ; 46 ; 47 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69] et raideur lombaire [2] ; lumbago
[63] ; douleur de la région rénale [62]
• Syndrome d’atrophie [2]
• Raideur des genoux [3]

14-2- Synthèse et sélection des indications.

11 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 6 citations et au-delà,
comme moyen de 4 à 5 citations et comme faible de 2 à 3 citations. Les indications citées par
1 auteur sont retirées.

64
SIGNES Nombre de citations
Consensus fort A
Hémorroïdes 11
Lombalgies 11
Consensus moyen B
Dysménorrhée 5
Consensus faible C
Douleur abdominale 3
Fistule anale. 3
Rectorragie 2
Métrorragie fonctionnelle 2
Leucorrhée 2
Menstruations irrégulières 2
Tableau 14 : Indications de VE 24 selon la fréquence des citations.

14-3- Commentaires :

VE 24 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la troisième vertèbre lombaire.

En dépit de son nom évocateur de « shu de la Mer du qi » V 24 ne se voit attribuer aucune


propriété de tonification ou de régulation du qi. En pratique clinique, on l’utilise surtout (en
particuliers s’il est sensible) dans le traitement de la douleur lombaire (A-11).

65
15 – VE 25 = DA CHANG SHU
15.1 Analyse systématique :

15.1.1. Signes généraux :

• Patient ne pouvant pas s’alimenter [28]


• Tendance à boire beaucoup [28]
• Œdème de la face [31]
• Chaleur perverse des organes et des entrailles [49]
• Obésité [65].

15.1.2. Signes neurologiques :

• Paralysie [3] des membres inférieurs [63]


• Hémiplégie [3]
• Sciatalgie [63 ; 70]
• Sacralgie [70]

15.1.3. Signes digestifs :

• Borborygmes [2 ; 3 ; 28 ; 31 ; 42 ; 46 ; 47; 62 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70]


• Diarrhée [2 ; 3 ; 28 ; 42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62 ; 63 ; 65 ; 66 ; 68 ; 70]
• Aliments mal digérés dans les selles [2] ; indigestion [42 ; 46 ; 47 ; 50] ; digestion
difficile [28] ; mauvaise digestion [62]
• Troubles dysentériques [2 ; 3 ; 28 ; 62 ; 63 ; 68 ; 69 ; 70] ; selles glaireuses [42 ; 46 ;
50 ; 70]
• Sang dans les selles [2] ; rectorragie [49]
• Intestins : inflammation [65] ; entérocolite [66 ; 69] ; hémorragie intestinale [62 ; 65] ;
maladies des intestins [64] ; sécheresse du gros intestin [42 ; 47 ; 62] ; abcès intestinal
[2]
• Constipation [2 ; 3 ; 28 ; 47; 49 ; 62 ; 63 ; 70] ancienne [65]
• Prolapsus du rectum [2]
• Distension et douleur de l’abdomen [2 ; 3 ; 46] ; ballonnement abdominal [28 ; 31;
42 ; 46 ; 47 ; 50; 62 ; 65 ; 68 ; 70]
• Douleur abdominale [3 ; 70] qui enserre l’ombilic [32 ; 42 ; 47] ; douleur péri
ombilicale [2 ; 46 ; 50 ; 62 ; 66] ; colique du bas ventre [28 ; 47]
• Personne qui reste maigre alors qu’elle mange beaucoup [2 ; 42 ; 47 ; 62]
• Impossibilité de manger et de boire [2 ; 28] ; inappétence [28 ; 31]
• Appendicite [62 ; 65]
• Atteinte du GI par le vent [42]
• Hémorroïdes [70]

15.1.4. Signes uro-néphrologiques :

• Dysurie [2 ; 28 ; 47 ; 66] ; difficulté à uriner [64] et à déféquer [2 ; 42 ; 46 ; 50 ; 68]


• Incontinence urinaire [62 ; 65]

66
• Urines rares et difficiles [65]
• Inflammation des reins [62 ; 65]
• Urétrite [65]

15.1.5. Signes gynécologiques :

• Douleur pelvienne violente [2] ; douleur du bas ventre [2 ; 42 ; 62]


• Dysménorrhée [2]
• Maladie de l’utérus [64]

15.1.6. Signes locomoteurs :

• Lombalgie [2 ; 3 ; 42 ; 46 ; 47; 50 ; 64 ; 65 ; 66 ; 69 ; 70] ; lumbago [63] ; douleur


rénale [62] ; colonne vertébrale raide et douloureuse, empêchant le malade de se
pencher ou de se redresser [42 ; 46 ; 47 ; 50 ; 62] ; raideur douloureuse de la colonne
lombaire [2 ; 28 ; 65 ; 68], entorse lombaire [63 ; 66]
• Douleur dorsale [31]
• Cruralgie [66]
• Douleur et obstruction douloureuse des membres inférieurs [2]
• Syndrome d’atrophie [2]

15-2- Synthèse et sélection des indications.

18 auteurs citent ce point. Le consensus est considéré comme fort à 9 citations et au-delà,
comme moyen de 6 à 8 citations et comme faible de 3 à 5 citations. Les indications citées par
1 à 2 auteurs sont retirées.

SIGNES Nombre de citations


Consensus fort A
Lombalgies, empêchant le patient de se pencher et de se 15
redresser
Diarrhée 13
Ballonnement, distension abdominal 13
Borborygmes 12
Douleurs abdominales péri-ombilicales 12
Troubles dysentériques, selles glaireuses 11
Dysurie, difficultés à uriner et à déféquer 10
Inflammation des intestins, sang dans les selles 9
Constipation 9
Consensus moyen B
Indigestion, digestion difficile 7
Consensus faible C
Personne qui reste maigre alors qu’elle mange beaucoup 4
Inappétence, impossibilité de boire ou de manger. 3
Douleur pelvienne violente 3
Sciatalgie. 3
Tableau 15 : Indications de VE 25 selon la fréquence des citations.

67
15-3 Commentaires :

VE 25 est situé à 1,5 cun en dehors du processus épineux de la quatrième vertèbre lombaire.

V 25 est le point beishu du gros intestin et est un point important pour réguler la
fonction de l’entraille GI, et son champ d’application est très vaste.

V 25 est un point important pour raffermir et tonifier les intestins. Il est utilisé en
association avec des points qui tonifient la Rate et l’Estomac, en cas de Rate vide ou souffrant
d’humidité : diarrhée (A-13), aliments mal digérés dans les selles (B-7), borborygmes (A-12),
impossibilité de grossir malgré une alimentation copieuse (C-4).

V25 est capable de réguler le qi et de dissiper la stagnation (de qi, de sang, de chaleur
humidité…) dans la région des intestins qui se traduit par : une distension (A-13), douleur
(A-12), douleur cinglante (C-3) et constipation.

V25 est un point local important pour le traitement de la douleur lombaire (A-15).

Restent : troubles dysentériques (A-11), dysurie (A-10), inflammation des intestins, sang dans
les selles (A-9), inappétence (C-3), sciatalgie (C-3).

68
CONCLUSION

Ce travail axé sur quinze points du méridien vessie -zutaiyang -(VE 11 à VE 25) a permis
dans un premier temps de dégager les indications les plus consensuelles pour chacun de ces
points. Dans un second temps, cette sélection est analysée, cherchant à mieux comprendre le
pourquoi de telles indications.
Cependant, les différentes étapes de cette approche ne verront leur pleine signification qu’à la
lecture du travail entrepris par d’autres médecins sur l’ensemble des autres points du méridien
zutaiyang.

69
BIBLIOGRAPHIE

1- Castera Ph. Indications des points de shoutaiyin : essai de présentation didactique à partir
d’un consensus historique. Actes du congrès d’Acupuncture de Genève – 1 et 2 Octobre 2004.
2- Deadman P, Al-Khafaji M, Baker K. A manual of acupuncture. Hove (England) : Journal
of Chinese Medicine Publications; 1998.
3- Lu Jingda, Amnon Y. Les points d’acuponcture: leurs fonctions, indications et applications
cliniques. Paris (France) : You Feng éditeurs ; 1996.
4- Thèvenot JM. Analyse et synthèse des points de shoutaiyin du Poumon [Mémoire]:
Université Bordeaux 2; 2002.
5- Covin J. Indications des points d’acupuncture du méridien du Gros Intestin [Mémoire]:
Université Bordeaux 2; 2003.
6- Kaddouri Saïd. Indications des points shoujueyin: essai de synthèse didactique à partir d’un
consensus historique [Mémoire]: Université Bordeaux 2; 2004.
7- Picoulet L. Indications des points de shoushaoyin: essai de synthèse didactique à partir
d’un consensus historique [Mémoire]: Université Bordeaux 2; 2004.
8- Perrin L. Indications des quinze premiers points de zuyangming: essai de synthèse
didactique à partir d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2; 2005.
9- Monfraix M. Ch. Indications des 8 derniers points de zutaiyang: essai de synthèse
didactique d’un consensus historique [Mémoire]: Université Bordeaux 2; 2006
10- Zeineddine H. Indications des points VE 40 à VE59 de zutaiyang: essai de synthèse
didactique d’un consensus historique [Mémoire]: Université Bordeaux 2; 2006
11- Marty A. Indications des points de zujueyin: essai de synthèse didactique d’un consensus
historique [Mémoire]: Université Bordeaux 2; 2006.
12- Proy A.M. Indications des points 30 à 40 de zushaoyang : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2006.
13- Chamate D.F. Indications de points 16 à 30 de zuyangming : essai de synthèse d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2007.
14- Brocard A. Indications des points 31 à 38 de zuyangming : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2007.
15- Mauline Th. Indications des points 12 à 24 de renmai : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2007.
16- Veyrac G. Indications des points 1 à 10 de zutaiyin : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2007.
17- Cognard J. Indications des points 39 à 45 de zuyangming : essai de synthèse didactique
d’un consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2008.
18- Raboutet J. Indications des points 11 à 21 de zutaiyin : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2008.
19- Gozlan P. Indications des points 1 à 9 de shoutaiyang : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2008.
20- Blais Ph. Indications des points 10 à 19 de shoutaiyang : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] : Université Bordeaux 2 ; 2008.
21- Ah Sane E.Indications des points 1 à 13 de zushaoyang : essai de synthèse didactique d’un
consensus historique [Mémoire] :Université Bordeaux 2 ; 2008.

70
22- Guillaume G, Mach Chieu. Dictionnaire des points d’acupuncture. Paris(France) : Guy
Trédaniel éditeurs ; 1995.

Références historiques : du plus ancien au plus récent.

23- X. Neijing Suwen Lingshu.


24- X. Shen nong ben cao jing (Herbier classique de Shen Nong), sous les Han.
25- X. Biao you fu (Ode pour élucider les mystères). Mentionné pour la première fois dans le
Guide d’acupuncture et moxibustion en 241.
26- Huang Fu Mi. Zhen jiu jia yi jing (Classique systématique d’acupuncture et moxibustion).
Publié en 282.
27- Ge Hong. Zhou hou bei ji fang ou Zhou hou fang (Manuel de prescriptions d’urgence).
Publié entre 281 et 341.
28- Sun Si Miao. Qian jin yao fang (formule valant mille ducats) (625) et Qian jin yi fang
(supplément aux formules valant mille ducats) (682).
29- Wang Tao. Wai tai mi yao (Secrets d’un fonctionnaire de la frontière). Publié en 752.
30- Wang Bing. Huang di nei jing su wen ling shu (Classique de médecine interne de
l’empereur jaune. Fini de compilé en 762.
31- Tamba Yasuyori. Ishimpo. 10eme siècle.
32- Wang Huai Yin. Tai ping sheng hui fang (Prescriptions de sagesse de l’ère Taiping).
Publié en 992.
33-Wang Wei Yi. Tong ren shu xue zhen jiu tu jing (Manuel illustré des points d’acupuncture
et de moxibustion sur la statuette de bronze. Publié en 1027.
34- Wang Zhi Zhong. Zhen jiu zi sheng jing (Expérience de thérapie d’acupuncture et
moxibustion). Publié en 1220.
35- Chang Sanjun. Tian xing bi que. Poème rapporté dans le Leijing tuyi.
36- X. Yu long ge (Chant du dragon de jade). Mentionné pour la première fois dans le Guide
spirituel de Bian Que pour l’acupuncture et la moxibustion, de Wang Guo Rui, publié en
1329.
37- Wang Guo Rui. Yu long jing ou Bian Que shen ying zhen jiu yu long jing (Guide spirituel
de Bian Que pour l’acupuncture et la moxibustion ). Publié en 1329.
38- Teng Hong et al. Pu Ji Fang (Recettes à soulagement universel). Publié en 1406.
39- X. Ling guang fu (Ode à l’éclat spirituel). Mentionné pour la première fois dans la
Collection complète d’acupuncture et moxibustion (xu feng) publié environ en 1439.
40- X. Xi hong fu (Ode de Xi Hong). Mentionné pour la première fois dans la Collection
complète d’acupuncture et moxibustion, publiée vers 1439.
41- Xu Feng. Zhen jiu da quan (Collection complète d’acupuncture et moxibustion). Publié
vers 1439.
42- Gao Wu. Zhen jiu ju ying (Collection précieuse d’acupuncture et moxibustion). Publié en
1529.
43- X. Yu long fu (Ode du dragon de jade). Mentionné pour la première fois dans la Glorieuse
anthologie d’Acupuncture et moxibustion (Zhen jiu ju ying qi) de Gao Wu, en 1529.
44- Gao Wu. Bai zheng fu ( Ode aux cent symptômes). Publié en 1529.
45- X. Lan jiang fu (Ode de la rivière obstruée). Mentionné pour la première fois dans la
Glorieuse anthologie d’acupuncture et moxibustion de Gao Wu, en 1529.
46- Li Yan. Yi xue ru men (Introduction à la médecine). Publié en 1575.

71
47- Yang Ji Zhou. Zhen jiu da cheng (Grand compendium d’acupuncture et moxibustion).
Publié en 1601.
48- X. Tong xuan zhi yao fu (Ode de l’essentiel de la connaissance). Mentionné pour la
première fois dans le Grand compendium d’acupuncture et moxibustion de Yang Ji Zhou,
publié en 1601.
49- Yan Zhen. Xun jing (1620 ?).
50- Zhang Jie Bin. Lei jing tu yi (Supplément illustré du classique des catégories) Publié en
1624.
51- X. Tian yan tai yi ge ou tai yi ge. Cité pour la première fois dans le Lei jing tu yi publié en
1624.
52- Qi Kun. Wai ke da cheng (compendium des maladies externes). Publié en 1665.
53- Zhu Quan. Quan Kun Sheng yi (époque Ming).
54-Wu Qian. Yi Zong Jin Jian (Miroir d’or de la médecine) (1742).
55- Zhang Jing. Ci jing jie fa ou Jie fa. Publié en 1876.
56- X. Zhen jiu jie jing.
57- Ma Dan Yang. Ma Da Yang Xing Shi Er Xue. Poème cité dans le Zhenjiu Daquan.
58- X. Sizhong Xuege. Poème cité dans le Zhenjiu Daquan.
59- Zhang Jiebin. Jingyue Quanshu
60- X. Zhen jiu ji cheng (ou Ji cheng) (1853).
61- Wu Yansheng. Shenjiu Jinglun (1853).

Références contemporaines: du plus ancien au plus récent.

62- Chamfrault A. Traité de médecine chinoise. Coquemard éditeurs; 1964.


63- X. Précis d’acupuncture chinoise de Pékin. Académie de MTC de Pékin ; 1977.
64- Duron, Laville-Mery, Borsarello. Bioénergétique et médecine chinoise. Maisonneuve
éditeurs ; 1978.
65-Soulié de Morant G. L’acupuncture chinoise. Maloine éditeurs ; 1979.
66- Roustan C. Traité d’acupuncture de l’Université de Shanghai. Masson éditeurs; 1979.
67- Kespi JM. Acupuncture. Maisonneuve éditeurs ; 1982.
68- Liu Jie Sheng. Tai yi shen zhen. 1983.
69- Nguyen VN. Médecine traditionnelle chinoise. Nguyen Van Nghi éditeurs ; 1984.
70- Zhang RF, Wu RF. Les points d’acupuncture et leurs mécanismes d’action. Masson
éditeurs ; 1992.

72