Vous êtes sur la page 1sur 30

Etude du parcours Post-Création des entreprises créées

dans la région de Casablanca-Settat via le CRI


« Post-creation survey »
Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte C. Facteurs clés de
monographiques de
et objectifs de l’étude survie et de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines B. Leviers d’appuis C. Focus sur les


d’intervention clés identifiés initiatives phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 2


Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte C. Facteurs clés de survie et
monographiques de
et objectifs de l’étude de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention C. Focus sur les initiatives


B. Leviers d’appuis identifiés
clés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 3


A Contexte et objectifs de l’étude

Malgré une progression continue du Maroc au classement Doing Business, le taux de création des
entreprises régresse, le taux de défaillance demeure élevé et l’impact socio-économique des TPME
paraît limité

01 Faible activité entrepreneuriale


▪ Taux de création en baisse ces dernières
années : de 11% en 2007 à 8% en 2015
▪ Activité entrepreneuriale parmi les plus
faibles avec ≈4% de la population adulte
(Egypte ≈7%, Tunisie ≈10%, Canada ≈15%)

Climat des affaires 02 Impact socio-économique limité pour la TPME


▪ Intention déclarée par les entreprises à
employer ≥6 personnes d’ici 5 ans :
Maroc : 10,8% ; Pologne 14,9% ; Egypte :
23,7% ; France : 27,9%

Fort taux de défaillance


03 ▪ Augmentation du rapport défaillance vs création sur
les 10 dernières années
▪ Stock important d’entreprises inactives

Source : OMPIC, Global Entrepreneurship Monitor, 2015-2017 © Capital Consulting & Claire Vision 4
A Contexte et objectifs de l’étude

Le projet doit permettre d’analyser les facteurs influençant le devenir des entreprises et d’établir
un plan d’action détaillé pour renforcer l’écosystème entrepreneurial de la région

Radioscopie
Facteurs de succès ?

Taux de survie
Difficultés surmontées
Démarrage
activité Plan d’action
Facteurs endogènes et
exogènes

Taux de mortalité*

Analyse macro-économique (contribution des entreprises de Casablanca-Settat)


Richesse générée, Contribution à l’export, Emplois créés etc.

(*) La cessation d’activité est le résultat d’un processus progressif qui commence par la cessation de paiement © Capital Consulting & Claire Vision 5
Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de survie et
objectifs de l’étude
monographiques de de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention C. Focus sur les initiatives


B. Leviers d’appuis identifiés
clés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 6


B Eléments monographiques des entreprises de la région
1 Profil de l’entreprise de la région

Sur 64.000 entreprises immatriculées, la moitié est encore active générant 249.000 emplois
93% sont des TPE avec un CA <10 MDh et <10 employés
80% interviennent dans le Tertiaire, notamment le Commerce et les Activités spécialisées

93% TPE
• 93% TPE avec un CA <10 MDh et <10 employés
• Statut : SARL ou SARL AU
≈64.000 • Profil type : 5 Mdh de CA moyen et 13% de RN
immatriculations • CA réalisé : 85% Privé, 10% Public et 5% Export

~ 51% 249.000
actifs emplois • 70% d’emplois masculin et 30% d’emploi féminin
• 17% d’emplois par les moins de 25 ans
• Salaire mensuel moyen de 3.977 Dhs en 2015
• Amélioration du salaire de 6,3% par an sur la période

au CRI de la région à fin 2015


entre 2003 – 2015 80% Tertiaire
• 34% dans le secteur du commerce
• 18,5% dans le secteur des activités spécialisées
• 13% dans le secteur de la construction
• Le secteur de l’industrie occupe 7,4% des entreprises

Source : CRI Casablanca – Settat, Direction Régionale des Impôts, OMPIC, CNSS, Enquête terrain, Analyse Capital Consulting © Capital Consulting & Claire Vision 7
B Eléments monographiques des entreprises de la région
2 Taux de survie de l’entreprise

1 entreprise immatriculée sur 4 n’a jamais démarré son activité et 1 entreprise sur 2 atteint 3 ans
d’activité et à peine 1 sur 3 atteint 5 ans d’activité. Certains secteurs sont plus propice à la survie
tels que l’Enseignement, les Activités financières et l’Industrie

27% • 27% des entreprises immatriculées n’auraient jamais


- Taux de survie - « mort-née » démarré leur activité
• Elle représentent 55% des entreprises inactives
73%

48% Fragilité
32% accrue avant • 1 entreprise sur 2 atteint 3 ans d’activité
3 ans • 1 entreprise sur 3 atteint 5 ans d’activité
6%
• Survie des SA, SAS et succursales sensiblement
meilleure
0 3 5 10 Année
atteinte
Spécificité
sectorielle
• Activités les plus propices à la survie : enseignement,
activités financières et industrie manufacturière
• Activités les moins propices : industrie extractive,
production & distribution électricité, information &
communication
Source : CRI Casablanca – Settat, Direction Régionale des Impôts © Capital Consulting & Claire Vision 8
B Eléments monographiques des entreprises de la région
3 Profil du fondateur et préparation initiale du projet

Les entreprises qui ne préparent pas leur projet en amont sont plus enclines à échouer

• La bonne préparation initiale du projet entrepreneurial est


Impact préparation également un facteur clé de succès
initiale • 1 entreprise sur 2 qui a cessé son activité n’a pas préparé son
projet en amont

Entreprises • Moins de 5% des entreprises enquêtées ont été accompagnées


accompagnées par un dispositif d’appui (e.g. Maroc PME, CCG)

Facilitation accès au financement


- Services
d’accompagnement Démarches administratives
plébiscités -
Accès information marchés

Source : Enquête terrain / échantillon représentatif de 1’230 entreprises © Capital Consulting & Claire Vision 9
Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de
monographiques de
objectifs de l’étude survie et de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention C. Focus sur les initiatives


B. Leviers d’appuis identifiés
clés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 10


C Facteurs clés de survie et de mortalité des entreprises
1 Facteurs endogènes favorisant la survie de l’entreprise

Les entreprises actives sont 2 à 3 fois plus nombreuses que les inactives à mettre en place les
bonnes pratiques managériales…

- Pratiques managériales -
68%

47%

37%
31%
26% 25%
21%
15% 15
9%
7%

Veille
Veillemarché
marché Fixationd'objectifs
Fixation d’objectifs Formations
Formations Dispositifde
Dispositif Procédures Budge
continues
continues degestion
gestion opérationnelles
Les entreprises actives sont 2 à 3 fois plus nombreusesActives
à mettre en place les bonnes pratiques managériales :
Inactives
Points ▪ La veille marché et concurrentielle est en place chez 68% des actifs vs 31% des inactifs
saillants ▪ La fixation d’objectifs est en place chez 47% des actifs vs 26% des inactifs
▪ La formation continue est en place chez 37% des actifs vs 15% des inactifs

Source : Enquête terrain © Capital Consulting & Claire Vision 11


C Facteurs clés de survie et de mortalité des entreprises
2 Facteurs endogènes déclencheurs de la mortalité de l’entreprise

Pour près de 2 entreprises sur 3 qui ont cessé leurs activités, la mauvaise gestion financière a été
le principal facteur déclencheur à court terme de la cessation d’activité

- Facteurs directs de cessation d’activité-

Charges fixes importantes et contraignantes


Charges (investissements
fixes importantes en équipement et
et contraignantes 34%
Rh)
(investissements en équipement et RH)

Gestion
Gestion de ladetrésorerie
la trésorerie 33%
Faible compétitivité des produits
Faible compétitivité des produits
sur sur le marché
le marché 32%

Raisons personnelles
Raisons personnelles de
du gérant 22%
l’entrepreneur
Faible niveau de recouvrement des créances clients et délais de paiement
22%
importants

Climat social ayant conduit à une situation de blocage (grève, …) 5%

Points La bonne gestion financière de l’entreprise (particulièrement le bon dimensionnement des charges
Problème
fixes de relève / succession
par rapport aux fluxduanticipés
chef d’entreprise
d’entrée de 5%
cash) apparaît comme un levier déterminant dans la
saillants
survie de l’entreprise
Corruption 1%
Source : Enquête terrain © Capital Consulting & Claire Vision 12
C Facteurs clés de survie et de mortalité des entreprises
3 Facteurs exogènes favorisant la mortalité des entreprises

L’accès au marché est la principale difficulté rencontrée par les entreprises. L’accès au
financement constitue la seconde difficulté citée. La fiscalité, l’immobilier et les RH ne
constituent pas des difficultés prioritaires pour les entreprises [1/2]
- Difficultés prioritaires pour les entreprises -

Marché

Financement

Fiscalité

Immobilier et infrastructures

Réglementation et procédures

Ressources humaines

▪ L’accès au marché est la première difficulté telle que hiérarchisée par les entreprises et ce quel que soit leur
secteur d’activité (7 entreprises actives sur 10 la considèrent prioritaire, 6 entreprises inactives sur 10 la
Points considèrent prioritaire)
saillants ▪ L’accès au financement est la seconde difficulté (6,5 entreprises actives sur 10 la considèrent prioritaire, 4
entreprises inactives sur 10 la considèrent prioritaire)
▪ La Fiscalité, l’immobilier et les RH ne constitueraient pas une difficulté prioritaire pour les entreprises
Source : Enquête terrain © Capital Consulting & Claire Vision 13
C Facteurs clés de survie et de mortalité des entreprises
3 Facteurs exogènes favorisant la mortalité des entreprises

L’accès au marché est la principale difficulté rencontrée par les entreprises. L’accès au
financement constitue la seconde difficulté citée. La fiscalité, l’immobilier et les RH ne
constituent pas des difficultés prioritaires pour les entreprises [2/2]

- Principales difficultés liées au marché privé - - Principales difficultés liées à l’accès au financement bancaire -

45%
61%

33%
27%
31%
27%
16% 23%
11% 11%
9% 8% 8%

Délais
Délaisde de Concurrence
Concurrence Concurrence
Concurrencedu Existence de
de Compléxité
Niveaudesde
Niveau Aucunne
garanties
de garanties Concurrence
Complexité
/ Complexité et Difficultés
et longueur Coûts de des Peu
Coûts financiers Aucune diff
recouvrement
recouvrement des grands des grands du secteur
secteur situations de / cautions
situations de procédures exigées
de exigées
cautions difficulté
trop longueur
des des des
produits
procédures de financiers
s’aligner aux
crédits trop des
lourdsd’information d
importants
importants comptes
comptes / / informel
informel monopôle
monopole / trop
mise sur le important
important procédures
demande de de
crédit
importés crédits
normes trop sur le potentiel
entreprises
entreprises Cartels marché demande de crédits lourd marché
étrangères
étrangères d
installées au
Source : Enquête terrain Maroc © Capital Consulting & Claire Vision 14
C Facteurs clés de survie et de mortalité des entreprises
4 Chiffres remarquables

Parmi les données collectées, 5 chiffres remarquables ressortent de l’enquête terrain

Age des
Défaillance entrepreneurs
2 entreprises sur 3 Aucun entrepreneur
ne dépassent pas le n’avait moins de 25
seuil de 5 ans ans au moment de
d’existence l’enquête
« Mort-nées » Accompagnement Préparation du
1 entreprise sur 4 Plus de 9 entreprises projet
n’aurait jamais sur 10 n’ont bénéficié 1 entreprise sur 2 qui a
démarré son d’aucun cessé son activité n’a pas
activité accompagnement préparé son projet en
amont

Source : CRI Casablanca – Settat, Direction Régionale des Impôts, Enquête terrain © Capital Consulting & Claire Vision 15
Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de survie et
monographiques de
objectifs de l’étude de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines C. Focus sur les initiatives


B. Leviers d’appuis identifiés
d’intervention clés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 16


A Objectifs et Domaines d'intervention

La démarche engagée par l’étude a combiné des analyses statistiques, quantitatives et qualitatives qui ont
permis d’identifier et de confirmer les difficultés prioritaires rencontrées par les entreprises de la région…

1°/ Analyse statistique


• Périmètre : 64.000 entreprises
• Données DRI, CNSS, OMPIC, CRI, Maroc PME
• Résultat :
Confirmation des
✓ Taux de survie / mortalité, objectifs de l’étude
✓ Création d’emploi,
✓ indicateurs financiers (CA, RN, …)

I d e n t i f i c a t i o n
d e s D o m a i n e s
d ' i n t e r v e n t i o n

2°/ Analyse quantitative


• Démarche : Enquête terrain
• Périmètre : 1.280 entreprises
• Résultat : 3°/ Approche qualitative
✓ Identification des difficultés,
✓ Identification de pistes de solutions a. Orientations du Comité de Pilotage
➔ Identification des domaines prioritaires
b. Benchmark de démarches similaires
➔ Exploration de solutions adaptables
c. Focus Group avec des chefs d’entreprises
➔ Confirmation des pistes de solutions

© Capital Consulting & Claire Vision 17


A Objectifs et Domaines d'intervention

Les difficultés rencontrées permettent d’identifier 5 domaines d'intervention clés qui devraient
orienter la déclinaison du Plan d’Action opérationnel

• Développement du Chiffre d’Affaires


Accès au Marché • Accès aux marchés publics et à l’export
• Délais de paiement client

• Accès aux crédits bancaires


Accès au Financement • Accès aux dispositifs d’accompagnement
• Accès à d’autres sources de financement

I d e n t i f i c a t i o n • Pression fiscale liée à l’IS, l’IGR et la TVA


d e s D o m a i n e s Fiscalité • Calendrier fiscal
d ' i n t e r v e n t i o n • Crédit TVA de l’état

• Accès à l’immobilier d’entreprise


Infrastructures d’accueil • Infrastructures de communication
• Services des Télécom, Internet et utilities

• Accès aux Ressources qualifiés


Ressources Humaines • Accès aux programmes de formation
• Accès aux dispositifs professionnalisant

© Capital Consulting & Claire Vision 18


A Objectifs et Domaines d'intervention

La phase de consultation a permis de confirmer les difficultés remontées par l’enquête terrain et
de valider le Plan d’Action

Focus Group Entreprises :

✓Chefs d’entreprises B2B marché privé C o n f i r m a t i o n d e s


✓Chefs d’entreprises B2B marché public r é s u l t a t s d e
l ’e n q u ê t e t e r r a i n
✓Chefs d’entreprises B2C

Consultations Public – Privé :

✓Conseil Régional de Casablanca Va l i d a t i o n d u p l a n


d ’A c t i o n
✓CJD
✓Ordre des experts comptables
✓Maroc PME
✓CCG
✓Université d’El Jadida

© Capital Consulting & Claire Vision 19


Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de survie et
monographiques de
objectifs de l’étude de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention B. Leviers d’appuis C. Focus sur les initiatives


clés identifiés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 20


B Leviers d’appui identifiés
1 Structuration du Plan d’action

La démarche a permis d’aboutir à un Plan d’action regroupant 3 initiatives phares


et ≈ 30 actions opérationnelles

Leviers d’appui 3 initiatives phares


Levier 1 : Mieux préparer et réussir son lancement

Levier 2 : Mettre à niveau les capacités internes des entreprises


Création d’un Accompagnement des Activation d’un
Levier 3 : Favoriser l’acte d’entreprendre « Fonds de Promotion et porteurs de projets et suivi « Small Business Act »
d’Investissement régional » post-création national

Levier 4 : Favoriser l’accès aux marchés pour les TPME

Levier 5 : Améliorer les conditions de paiement ……


……
…………
……
Levier 6 : Favoriser le développement du marché de l'export ……
…… ≈30 actions
……
…………
Levier 7 : Instaurer une culture de l’innovation au sein de l’entreprise
…… opérationnelles
Levier 8 : Accompagner les entreprises en difficulté
……

✓ Domaines d’intervention ✓ Description de l’action


✓ Objectif(s) visé(s) ✓ Acteur responsable
✓ Indicateurs de suivi ✓ Échéance de mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 21


B Leviers d’appui identifiés
2 Leviers du Plan d’action

8 Leviers d’appui exogènes et endogènes ont été identifiés pour soutenir l’écosystème entrepreneurial
dont 2 actionnables à court terme…

Exogène
Endogène Leviers d’appui

Levier 1 : Mieux préparer et réussir son lancement X X X


Plan d’Action
à court terme
Levier 2 : Mettre à niveau les capacités internes des entreprises X X X

Levier 3 : Favoriser l’acte d’entreprendre X X X X


Levier 4 : Favoriser l’accès aux marchés pour les TPME X X X

Levier 5 : Améliorer les conditions de paiement X


Propositions à
X X plus long terme
Levier 6 : Favoriser le développement du marché de l'export

Levier 7 : Instaurer une culture de l’innovation au sein de l’entreprise X X X X

Levier 8 : Accompagner les entreprises en difficulté X X


© Capital Consulting & Claire Vision 22
B Leviers d’appui identifiés
3 Synthèse des actions opérationnelles
Plan d’Action à court terme

Levier 2 : Aligner les Levier 4 : Favoriser


Levier 1 : Mieux préparer Levier 3 : Favoriser
capacités internes des l’accès aux marchés pour
et réussir son lancement l’acte d’entreprendre
entreprises les TPME
L1-A1 : Mettre en place un L4-A1 : Simplifier les procédures
« Passeport d’entrepreneuriat » L2-A1 : Mettre à disposition une L3-A1 : Favoriser l’initiative d’accès aux marchés pour la TPME

Marché publics
L1-A2 : Fournir un conseil et animer « Boîte à outil de l’entrepreneur » entrepreneuriale académique
L4-A2 : Suivre le quotas des
un réseau d’expert L2-A2 : Subventionner des L3-A2 : Détecter et financer les marchés attribués aux TPME
L1-A3 : Mettre à disposition les formations sur la bonne gestion meilleurs projets
L4-A3 : Promouvoir la sous-
informations utiles et actualisées financière et commerciale L3-A3 : Mettre en place des traitance et le groupement des
L1-A4 : Présélectionner les projets L2-A3 : Sensibiliser à la pépinières d’entreprises TPME
pour un « Early-stage Financing » problématique de transmission de L3-A4 : Renforcer l’offre d’accueil L4-A4 : Labéliser et soutenir les
L1-A5 : Créer et animer un « Club l’entreprise avec des « Hôtels d’entreprises » entreprises privées qui sous-
des entrepreneurs » traitent aux TPME

Levier 5 : Améliorer les Levier 6 : Favoriser le Levier 7 : Instaurer une Levier 8 : Accompagner
conditions de paiement développement du culture de l’innovation les entreprises en
marché de l'export au sein de l’entreprise difficulté
L5-A1 : Suivre l’application de la
Marché publics

loi sur les délais de paiement L6-A1 : Promouvoir l’export auprès L7-A1 : Faire appel aux TPME pour L8-A1 : Mettre en place un
L5-A2 : Contrôler les délais de des entreprises régionales des projets innovants pour la région dispositif d’accompagnement des
réception des travaux entreprises en difficulté
L6-A2 : Apporter un appui dans la L7-A2 : Subventionner les projets
L5-A3 : Réceptionner et traiter les prospection des marchés de R&D et innovation collaboratifs L8-A2 : Animer un réseau d’expert
réclamations des entreprises (milieu académique / scientifique et en redressement des entreprises
L6-A3 : Sécuriser les projets
L5-A4 : Promouvoir les solutions d’export des entreprises entreprise)
L8-A3 : Faciliter l’accès à la
d’affacturage L7-A3 : Valoriser l’innovation et médiation pour des résolution des
L6-A4 : Soutenir la politique de
L5-A5 : Informer et sensibiliser à consortiums d’export récompenser les projets internes conflits à l’amiable
travers un portail collaboratif

© Capital Consulting & Claire Vision 23


B Leviers d’appui identifiés
4 Initiatives phares du Plan d’action

3 initiatives phares permettraient d’influer directement sur le devenir des entreprises créées

Création d’un Accompagnement des Activation d’un


« Fonds de Promotion et porteurs de projets et suivi « Small Business Act »
d’Investissement régional » post-création niveau régional
Soutient financier et technique pour Challenge des projets de création Suivi des quotas des marchés
promouvoir le développement de d’entreprise, mise à niveau des publics attribués aux TPME,
l’écosystème entrepreneurial de la connaissances et facilitation dans sensibilisation des donneurs
région et contribuer à la mise en place l’accès aux financements et autres d’ordres publics autour de la
d’une culture de l’innovation dispositifs d’appui démarche

Actionnable à
court terme

© Capital Consulting & Claire Vision 24


Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de survie et
monographiques de
objectifs de l’étude de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention C. Focus sur les


B. Leviers d’appuis identifiés
clés initiatives phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 25


C Focus sur les initiatives phares
1 Accompagnement des porteurs de projets et suivi post-création

La mise en place d’un dispositif de Conseil et d’accompagnement au niveau du CRI de la région permettrait
de mieux guider le créateur d’entreprise et d’augmenter ses chances de succès

Plan d’Action à court terme

Accompagnement Suivi et accompagnement


à la création Post-création

Accompagnement du
porteur de projet Conseil et Mise en relation
• Mise à niveau des “Club des entrepreneurs”
connaissances avec un • Animation d’un réseau • Constitution d’un BdD Evaluation d’impact
« Passeport d’accompagnateurs d’entreprises référençant • Coordonner l’actualisation
d’entrepreneuriat» « labellisés » par vocation leurs besoins (partenariat...) de l’indicateur taux de
• Challenge du projet et aide • Présélection des projets et • Organisation de débats et survie des entreprises de la
à la structuration du BP mise en relation Networking B2B région
• Partage d’information utiles • Conseil et mentoring des • Accès à des dispositifs de • Evaluer l’impact des
au créateur (financement, porteurs sélectionnés sur 12 médiation différentes initiatives sur
immobilier, démarches…) mois (CJD, AFEM, REM,…) • Accès à des formations l’écosystème
subventionnées • Publication périodique des
indicateurs

© Capital Consulting & Claire Vision 26


C Focus sur les initiatives phares
2 Création d’un « Fonds de Promotion et d’Investissement régional »

La création d’un « Fonds de Promotion et d’Investissement régional » serait une initiative phare qui permettra
de soutenir financièrement et techniquement le développement de l’écosystème entrepreneurial de la région

Proposition à plus long terme

Financement en phase Accompagnement technique


d’amorçage Le financement de l’entreprise doit s’accompagner
Appuyer les meilleurs projets, nécessairement par un accompagnement
sélectionnés par un comité sur la région, technique du chef d’entreprise (Mentoring)…
par un « Early-stage Financing » …Et participation au financement des programmes
de formation des chefs d’entreprises
Financement en phase de
développement Fonds de Promotion Développement de la sous-traitance
Financer les projets de développement des et d’Investissement aux TPME
entreprises de la région ayant un fort Inciter les grandes entreprises de la région à
régional sous-traiter aux TPME à travers un mécanisme
impact socio-économique
d’Incentive permettant de compenser le
différentiel de coûts d’acquisition (entreprises
labélisées)
Soutien dans l’accès au financement
bancaire Promotion des projets R&D et
Intervenir en tant que Fonds de garantie pour innovation
assouplir les conditions d’accès aux crédits Promouvoir les projets collaboratifs de R&D
bancaires et financer une bonification des taux et innovation entre le milieu académique &
d’intérêt pour alléger le coût du crédit et /ou un scientifique et le milieu des entreprises à
différé des paiements travers des incitations financières

© Capital Consulting & Claire Vision 27


C Focus sur les initiatives phares
3 Activation d’un « Small Business Act » au niveau régional

La commande publique est un leviers majeur de développement des entreprises et une initiative nationale de
type « Small Business Act » permettrait de garantir son accès aux TPME

« Small Business Act » Proposition à plus long terme


à décliner au niveau
régional
Suivi du quotas des marchés
publics attribués aux TPME
Faciliter la mise en application de la
loi en simplifiant les procédures
d’accès aux marchés pour la TPME Amélioration des
et en sensibilisant les donneurs
conditions de réception
d’ordres publics
et de paiement
Contrôler le respect des
Promotion de la sous- engagements du donneur
d’ordre en matière de délais
traitance et du groupement de réception des travaux
Privilégier les entreprises qui
présentent un « plan de sous-
traitance » et le groupement des Réception des
TPME dans l’accès aux marchés
publics
réclamations
Mettre en place un dispositif
de réception des réclamations
des prestataires des marchés
publics

© Capital Consulting & Claire Vision 28


Sommaire

I. Difficultés rencontrées par les entreprises de la région

B. Eléments
A. Rappel du Contexte et C. Facteurs clés de survie et
monographiques de
objectifs de l’étude de mortalité
l’écosystème

II. Déclinaison du Plan d’action

A. Domaines d’intervention C. Focus sur les initiatives


B. Leviers d’appuis identifiés
clés phares

III. Mise en œuvre

© Capital Consulting & Claire Vision 29


Mise en œuvre du Plan d’Action
1 Première action enclenchée

Des premières actions ont été initiées dont une première qui a débouché sur la conception d’un module de
formation à destination des créateurs d’entreprises

Première action enclenchée

Formation à destination des


créateurs d’entreprises de la région
Assistance technique
Chambre Française de Commerce et
d’Industrie au Maroc (CFCIM)

Cible
Créateurs d’entreprises de la région
de Casablanca-Settat

Contenu
Financement Renforcement des compétences en
✓ Participation partielle du créateur aux frais gestion d’entreprises
de formation
5 jours étalés sur 3 à 6 mois
✓ Financement complémentaire à définir (à
travers le Fonds de Promotion et
d’Investissement régional à terme)

© Capital Consulting & Claire Vision 30

Vous aimerez peut-être aussi