Vous êtes sur la page 1sur 44

Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

UFR de Musique et Musicologie

ANNALES
« MUSIQUE ET MUSICOLOGIE »

Licence 3

Année 2011

1, rue Victor Cousin – 75 005 Paris


Licence 3e année
- semestres 5 et 6 -

UE 1. Unité d’enseignements « Musique »

FORMATION AUDITIVE
L5-L6 MU 01 A1 (Mus) et L3-L4 MU 02 A1 (CNED)
L5 janvier :
Mus : contrôle continu écrit et oral, et examen oral (moyenne).
CNED et Dérogatoires : examen oral.
L6 juin :
Mus : contrôle continu écrit et oral, et examen écrit 2h (moyenne).
CNED et Dérogatoires : ex. écrit 2h
Rattrapage : ex. écrit 1h (1 seul examen commun L5/L6)

JANVIER / SEPTEMBRE (oral) :

1) Rythme
2) Chant s
[SEVERAC : Le beau Daphnis]
[WOLF, Mignon]
JUIN (écrit) :

1) Dictée harmonique : dictée tonale de 10 accords + 5 agrégats de 4 sons


2) Dictée d’intonation

[HINDEMITH, Concerto pour cor. 3e mouvement]


3) Choral
[BACH : Cantate BWV 2]

4) Dictée de synthèse
[FRANCK : Quatuor à cordes en Ré majeur. 3e mouvement]
ÉCRITURE ET HARMONISATION AU CLAVIER
L5-L6 MU 01 A2 (Mus) et L5-L6 MU 02 A2 (CNED)
L5 janvier :
Mus : Contrôle continu Ecriture (Quatuor classique et Choral) (coef. 1), Clavier : examen oral (coef. 1).
CNED et Dérogatoires : ex. écrit 2h (Quatuor classique ou choral)
L6 juin :
Mus : Contrôle continu Ecriture (Quatuor romantique et Invention) (coef. 1), Examen écrit 5h (coef. 1), Clavier :
examen oral (coef. 1).
CNED et Dérogatoires : examen écrit (coef. 1) et oral (coef. 1)
Rattrapage : Ecriture : L5 et/ou L6 : 1 seul et même écrit 5h : Harmonie (Quatuor classique ou romantique) et Contrepoint
(Choral ou Invention). Clavier : 1 seul ex. oral L5 et/ou L6

ECRIT

1er SEMESTRE (L5) JANVIER - CNED et Dérogatoires (Quatuor classique)


2e SEMESTRE (L6) JUIN : Quatuor romantique
L5-L6 SEPTEMBRE :

Quatuor classique
Choral
HARMONISATION AU CLAVIER

JANVIER :

1) Basse donnée

2) Chant donné
Autre sujet :

1) Basse donnée

2) Chant donné
JUIN / SEPTEMBRE :

1) Basse donnée

2) Chant donné

Allegretto d’après une « Valse » de Weber

Autre sujet :

1) Basse donnée
2) Chant donné

D’après SCHUBERT, « Menuet 10 »

PRATIQUE MUSICALE : INTERPRETATION INSTRUMENTALE


L5-L6 MU 01 A3 (Mus) et L5-L6 MU 02 A3 (CNED)
Mus : Contrôle continu
Dérogatoires : Voir avec les enseignants
Rattrapage : report de la note de contrôle continu
CNED : Examen oral en janvier, juin, idem rattrapage septembre

PRATIQUE MUSICALE COLLECTIVE


L5-L6 MU 01 A4 (Mus) et L5-L6 MU 02 A4 (CNED)
Mus : Contrôle continu
Dérogatoires : accord écrit et contractuel avec 1 enseignant de pratiques collectives au choix.
Rattrapage : report de la note de contrôle continu
CNED : Validation de l’E.C. sur présentation d’une attestation de pratique collective.

EXPRESSION VOCALE
L5-L6 MU 01 A5 (Mus) et L5-L6 MU 02 A5 (CNED)
Mus : Contrôle continu, CNED et Dérogatoires : examen oral (Note forfaitaire de 13/20 pour les étudiants du COUPS qui
ne seront pas venus)
Rattrapage : un examen oral commun L5/L6
UE 2. Unité d’enseignements « Musicologie »

HISTOIRE DE LA MUSIQUE Semestre 5


L5 MU 01 B (Mus) et L5 MU 02 B (CNED)

L5- PREMIER XXe SIECLE


Examen écrit 4h (TSA)
Rattrapage : examen écrit 4h (TSA)

JANVIER :

SUJET 1 – Du post-romantisme au néoclassicisme : théories esthétiques dans la première


moitié du XXe siècle (de A… à G…)

A l'aide d'exemples précis, montrer en quoi que le Groupe des Six et le courant néo-
classique parisien des années 1920 ont représenté une voie de modernité dans la première moitié
du XXe siècle.
(Le devoir ne devra pas excéder quatre pages rédigées).

SUJET 2 – Des audaces novatrices de Debussy à la radicalité d’Anton Webern (de H… à


Z…)

En réfléchissant à un certain répertoire musical de la première moitié du XXe siècle, vous


discuterez ce jugement du compositeur, chef d’orchestre et essayiste Pierre Boulez :

« Évidemment, maintenir les grandes formes, à tout prix, serait une attitude conservatrice
parce qu’elles ne signifieraient plus rien par rapport à ce qu’elles ont exprimé à une certaine
époque […] L’histoire faite par les grands compositeurs est, non pas une histoire conservatrice,
mais, au contraire, une histoire de destruction, tout en chérissant l’objet qu’on détruit ».1

SEPTEMBRE :

SUJET 1 – Du post-romantisme au néoclassicisme (de H… à Z…)

A l'aide d'exemples précis, montrer en quoi Debussy et le courant de


l’impressionnisme musical ont marqué une étape importante dans l’évolution
de la musique au tournant des XIXe et XXe siècles.

(Le devoir ne devra pas excéder quatre pages rédigées).

SUJET 2 - Des audaces novatrices… (de A… à H…)

1
Pierre Boulez, Par volonté et par hasard, Entretiens avec Célestin Deliège, « Options et jugements », Paris,
Éditions du Seuil, 1975, p. 23.
« Les formes sont avant tout des structures organisées en vue d’exprimer des idées de
manière intelligible. En cherchant à s’exprimer soi-même, on fait un pas très utile sur la voie qui
permet de comprendre les méthodes employées par les grands compositeurs ».2

En faisant référence au répertoire du premier XXe siècle, que vous inspire ce jugement
exprimé par le compositeur Arnold Schoenberg ?

LISTE QUESTIONS SPECIFIQUES D’HISTOIRE DE LA MUSIQUE (L5)


Mus : Contrôle continu
CNED : Ecrit 4h
Rattrapage : Mus et CNED : Oral.

JANVIER : Sujet CNED : Les Ecoles pianistiques entre 1750 et 1830

A. Commentaire de documents : vous commenterez chacun des extraits proposés (genre, style,
écriture instrumentale) en les rattachant à une « école ».

1. C.P.E. Bach, fantaisie H. 75 du Versuch (extrait)

2. Muzio Clementi, Gradus ad Parnassum, n°25 (extrait)

B. Questions de cours :
e
1. Quelles sont les caractéristiques sonores des instruments viennois à la fin du XVIII siècle ?
Quels sont les facteurs les plus fameux de cette école ?

2. Citez une œuvre de Beethoven qui témoigne de l’influence de l’école londonienne sur son style
et justifiez votre affirmation.

2
Arnold Schoenberg, Le Style et L’Idée (Style and Idea), Choix d’écrits réunis par Léonard Stein, Traduit de
l’anglais par Christiane de Lisle, Titre VII « L’enseignement, 4. L’entraînement de l’oreille par la composition »
(1939), Paris, Buchet/Chastel, p. 292.
HISTOIRE DE LA MUSIQUE Semestre 6
L6 MU 01 B (Mus) et L6 MU 02 B (CNED)

LISTE SECOND XXe SIECLE ET XXIe SIECLE


Examen écrit 4h (TSA)
Rattrapage : examen écrit 4h (TSA)

JUIN :

- Sujet 1 : Diversité et foisonnement des musiques du second XXe siècle (De A… à


E…)
En réfléchissant à un répertoire musical choisi dans la deuxième moitié du
XXe siècle, vous discuterez ce jugement du compositeur italien Luigi Nono très engagé
dans un rapport constructif entre le vécu, l’expérience musicale et l’esprit de la Resistenza :

« La forme est le moment où se manifeste, au plus haut point de liberté inventive, la prise
de conscience créatrice, chez le compositeur, du matériau comme moyen expressif du
contenu. »3

- Sujet 2 au choix A ou B : Initiation aux musiques dites « populaires » à partir de


1950 :
• A : contexte anglo-américain
« L’enregistrement a été au centre de changements fondamentaux, lesquels changements ont affecté
toutes les facettes de l’activité musicale – la technique, l’invention, l’esthétique. »

Vous commenterez cette phrase de Mark Katz en axant votre réflexion sur
l’histoire des musiques populaires anglo-américaines depuis les années 1950.

• B : contexte francophone
Comment le texte, la voix et la musique interagissent-ils dans les musiques populaires
françaises de tradition phonographique, principalement à partir de la deuxième moitié du
XXe siècle ?

- Sujet 3 : Histoire de la musique électroacoustique

1) Nommez les instruments solistes de Répons de Pierre Boulez.

2) Sur le plan informatique, qu'est ce qui distingue Répons et Jupiter ?

3) Quelles sont les techniques musicales inventées par la musique concrète ?

4) Citez et décrivez une œuvre mixte autre que Répons et Jupiter.

1
Sources : « Musica e Resistenza », tapuscrit (ALN) ; Rinascità, 7 septembre 1963, n° XX/34, p. 27.
SEPTEMBRE :

- Sujet 1 : Diversité et foisonnement des musiques du second XXe siècle

En vous appuyant sur un certain nombre d’œuvres appartenant à la 2e moitié du


e
XX siècle, vous commenterez, à l’aide d’exemples précis, le propos du musicologue
Pierre Albert Castanet extrait de son ouvrage Tout est bruit pour qui a peur :

« Rejetant ostensiblement le devoir conservateur du respect (de respiscere voulant


dire regarder en arrière), l’œuvre contemporaine moderne quitte l’idéal d’une
communauté sociale close, hiérarchisée et de surcroît repliée sur elle-même pour
s’intégrer dans l’image multi-dimensionnelle d’une société qui diffuse, dynamise, ose et
prospère. »4

- Sujet 2 au choix A ou B : Initiation aux musiques dites « populaires » à partir de


1950 :
• A : contexte anglo-américain

« Les premières discothèques ont peut-être vu le jour à Paris, mais l’émergence du DJ considéré
comme une personne susceptible d’agir sur les disques qui sont en train d’être diffusés date des débuts de la
scène disco new-yorkaise, à la fin des années 1960 et au début des années 1970. »

Vous commenterez cette phrase de Ken Garner en cherchant à mettre en


évidence la façon dont l’évolution évoquée par l’auteur a conduit au développement de
l’échantillonnage numérique tel qu’il est aujourd’hui pratiqué dans les musiques
populaires.

• B : contexte francophone

"Comment le texte, la voix et la musique interagissent-ils dans les musiques


populaires française de tradition phonographique, principalement à partir de la deuxième
moitié du XXe siècle?"

- Sujet 3 : Histoire de la musique électroacoustique


En vous limitant aux années 1948-1958, décrivez les inventions musicales de
Pierre Schaeffer, Karlheinz Stockhausen et Luciano Berio. Vous ne traiterez que les
œuvres électroacoustiques. Citez le nom des œuvres déterminantes.

4
Pierre Albert Castanet, Tout est bruit pour qui a peur « Pour une histoire du son sale », 2e édition, Paris,
Michel de Maule, 2007, p. 387.
LISTE QUESTIONS SPECIFIQUES D’HISTOIRE DE LA MUSIQUE (L6)
Mus : Contrôle continu
CNED : Ecrit 4h
Rattrapage : Mus et CNED : Oral.

JUIN : Sujet CNED : Débordements de l’orchestre

Edgar Varèse appelait de ses vœux de nouveaux instruments. Considérant l’utilisation des
percussions comme un levier permettant de libérer le son, il espérait également beaucoup de la
lutherie électronique.
Vous montrerez comment l’orchestre a évolué après le post-romantisme avec l’élargissement du
pupitre des percussions, puis l’intégration d’instruments électroniques. Vous donnerez des
exemples précis.

ÉVOLUTION DU LANGAGE Semestre 5


L5 MU 01 B2 (Mus) et L5 MU 02 B2 (CNED)
L5 janvier :
Mus : contrôle continu et examen écrit 3h (moyenne).
CNED et Dérogatoires : ex. écrit 3h (Jusqu’en 1939)
L6 juin :
Mus : contrôle continu et examen écrit 3h (moyenne)
CNED et Dérogatoires : ex. écrit 3h (De 1939 à nos jours)
Rattrapage : L5 ex. écrit 3h ; L6 ex. écrit 3h

ANALYSE-COMMENTAIRE Semestre 5

JANVIER :

ANALYSE

1 Réalisez une « réécriture verticalisée » à quatre voix, sur deux portées à raison de deux voix par portée, de
cette variation de Jean-Sébastien Bach sur la première phrase du Choral O Gott, du frommer Gott. L’exemple
1a donne le début de la réalisation. Faites ensuite un chiffrage harmonique en deux niveaux : le premier où
vous inscrivez entre parenthèses les accords qui effectuent les prolongations, le deuxième ne reprenant
que les accords prolongés. Ajoutez un chiffrage mélodique indiquant la ligne mélodique principale.
Exemple 1 : J.-S. BACH, O Gott, du frommer Gott, BWV 767, Partita [Variation] IV

Exemple 1a : début de la réécriture verticalisée

2 Ces huit premières mesures du premier mouvement du Quatuor KV 464 de Mozart pourraient être
représentées sommairement comme dans l’exemple 2a ci-dessous. Établissez un graphe intermédiaire
entre la partition et ce graphe sommaire, qui mette en évidence la conduite des voix dans ce passage :
conservez des notes blanches pour les notes du dessus et de la basse de l’exemple 2a, utilisez des notes
noires pour les voix intérieures principales et des noires sans hampes pour les lignes qui relient entre elles
les différentes voix ; indiquez les échanges de notes par des lignes croisées. Ajoutez à votre graphe
intermédiaire un chiffrage harmonique et un chiffrage mélodique qui y situent les mouvements principaux
décrits par l’exemple 2a.

Exemple 2 : W.-A. MOZART, Quatuor KV 464, 1er mvt., mes. 1-8

Exemple 2a : analyse graphique sommaire de l’exemple 2

3 Ce thème du deuxième mouvement de la Sonate op. 2 no 1 de Beethoven (exemple 3) peut s’analyser


conformément au graphe présenté dans l’exemple 3a.
Exemple 3 : L. van Beethoven, Sonate no 1, op. 2 no 1, 2e mvt., mes. 1-8

Exemple 3a : analyse graphique de l’exemple 3

Répondez brièvement (au maximum, deux lignes par réponse) aux questions suivantes :
1) Que représente le signe || dans cette analyse ?
2) Comment décririez-vous les deux si≅, surmontés chaque fois du chiffrage ⇒4, dans cette analyse ?
3) Quelle est la signification des deux signes de ligature oblique ( ) dans l’exemple 3a ?
4) Que représente la liaison à double courbe ( ) dans la deuxième partie de l’exemple 3a ?

4 a) Proposez d’abord une réécriture verticalisée de ce thème de Beethoven, en vous inspirant du début
proposé à l’exemple 4a. Utilisez des notes blanches pour les notes de l’accord de tonique, des noires et des
noires sans hampes pour les autres notes. Ajoutez-y un chiffrage harmonique qui mette en évidence les
prolongations.

Exemple 4 : L. VAN BEETHOVEN, Sonate no 2, op. 2 no 2, 2e mvt., mes. 1-8


Exemple 4a : début de la réécriture verticalisée

b) Proposez de ce même thème un graphe de la structure fondamentale à deux voix, sur une seule portée.
Souvenez-vous que, dans une structure fondamentale avec interruption, comme celle-ci, la seconde
partie est d’abord la reprise de la première, amenée ensuite jusqu’à sa conclusion : la ligne fondamentale de
la deuxième partie doit être analogue à celle de la première partie, même si son ornementation est
différente.

Vous pouvez effectuer de premiers essais de chiffrages dans les exemples fournis ci-dessus, mais il faudra ensuite les mettre au
net avec vos analyses graphiques, que vous reporterez sur les feuilles de papier à portées qui vous seront fournies. Vos réponses
consisteront en :
– une réécriture verticalisée chiffrée pour la question 1 ;
– un graphe intermédiaire chiffré pour la question 2 ;
– quatre réponses de deux lignes maximum chacune pour la question 3 ;
– une réécriture verticalisée sur deux portées et une représentation de la structure fondamentale sur une portée pour la question
4.
Efforcez-vous de fournir des réponses sur portées (réductions et graphes) sans ratures ni surcharges. Il est important que vos
réponses soient aussi claires, aussi lisibles et aussi explicites que possible.

SEPTEMBRE :

ANALYSE

Ce contrôle consiste en quelques questions posées à propos de trois extraits de musique, aux trois pages
suivantes.
Les réponses peuvent être données sur ces pages elles-mêmes (faites alors des brouillons sur les
feuilles qui vous seront fournies) ou sur les feuilles qui vous seront distribuées (les brouillons
peuvent alors être faits sur les pages ci-jointes). Dans tous les cas, la qualité graphique des réponses
fournies est importante : efforcez-vous de faire vos graphes aussi propres, aussi lisibles et aussi
convaincants que possible. Évitez les graphes surchargés, préférez la simplicité : faites la preuve
de votre capacité à expliquer les choses simplement.
Pour les quelques mots demandés en réponse à la fin des pages 1 et 2, de même, cherchez la
concision : il est possible chaque fois de donner une réponse complète en peu de mots.

Le corrigé de ce contrôle sera disponible sur internet, 48 h. après la séance d’examen, à l’adresse
nicolas.meeus.free.fr/Schenker.html.
1

Frédéric CHOPIN, Étude en do majeur, op. 10 no 1, mes. 1-9

Procédez à une réécriture à quatre voix de ce passage, dans les portées ci-dessous, en vous inspirant de la
première mesure écrite et des autres indications fournies (la partie de basse est donnée en entier). Ajoutez-
y un chiffrage harmonique.

Ce passage constitue une phrase tonale complète, comprenant Tonique, Préparation de dominante (sous-
dominante), Dominante, Tonique : soulignez les chiffres romains de votre chiffrage exprimant ces quatre
fonctions principales. Par rapport à ce cycle de fonctions tonales, comment expliquez-vous l’accord de la
mesure 6 ? Quelques mots suffisent.
2

Wolfgang Amadeus MOZART, Sonate en si bémol majeur, KV 281, 3e mvt., m. 1-8


Les portées ci-dessous donnent le début d’une réécriture à deux voix (dessus et basse) pour ce thème de Mozart. Le
thème est en deux parties, antécédent et conséquent. Les notes ligaturées à la voix supérieure mettent en évidence le
début d’une ligne conjointe importante, fa4–mi≅4–mi≅4–ré4, qui se prolonge plus loin jusqu’à ré4–do4 à la fin de
l’antécédent (première moitié de la mes. 4), ou jusqu’à do4–si≅3 à la fin du passage entier. Le début de cette descente
est formé de deux répétitions d’un même motif, dont les deux dernières notes ont été considérées moins importantes
que celle qui tombe sur le premier temps des mes. 1 et 2, parce qu’elles ne font que déployer l’accord : ii, mi≅–(ré–do),
à la mes. 1 ; I, ré–(do–si≅), à la mes. 2.
Mozart prolonge la suite de chacune des deux phrases par un transfert de registre : complétez le graphe à deux voix de
l’antécédent dans la première portée ci-dessous, en continuant aussi le chiffrage harmonique, pour montrer comment
ce transfert fait la liaison avec la fin de la phrase ; et réalisez le graphe du conséquent dans la deuxième portée.

Décrivez ensuite en quelques mots ce qui empêche Mozart de traiter la fin du transfert de registre du conséquent
(mes. 7-8) de la même manière qu’il l’avait fait pour l’antécédent (mes. 3-4) et indiquez comment il résout ce
problème.
3

Wolfgang Amadeus MOZART, Klavierstück en fa majeur, KV 33B, mes. 1-12

Complétez la réécriture commencée dans les portées ci-dessous, en vous inspirant des mesures déjà
remplies. Ajoutez-y un chiffrage harmonique.

Complétez ensuite ce graphe à deux voix de la structure fondamentale de ces 12 mesures :


ANALYSE-COMMENTAIRE Semestre 6

JUIN :

ANALYSE
Durée : 4’ 08’’
Après avoir pris connaissance du 4e mouvement « Adagio » tiré du Quatuor à cordes n° 9 en mi
bémol majeur (op. 117) composé par Dimitri Chostakovitch, vous proposerez de noter :

1) Une découpe formelle du passage concerné.


2) Des indications pertinentes sur l’écriture du quatuor à cordes.
3) Des éléments d’analyse mélodique, harmonique et rythmique situés à 2 endroits précis de la
partition.

La sélection opérée est la suivante : du chiffre 54 au chiffre 55 pour le 1er exemple et du chiffre 57 au
chiffre 58 pour le 2e exemple.

COMMENTAIRE D’ECOUTE
Durée : 1’ 58’’

(La durée impartie au commentaire d’écoute ne devrait pas excéder 45 minutes)

Nom du compositeur : Igor Stravinsky


Extrait musical choisi : Trois pièces pour quatuor à cordes, pièce n° 2.
Date de composition : 1914
Lieu : Salvan (Suisse)

1) Identifiez la formation instrumentale, ainsi que les textures et les modes de jeu qui caractérisent le
matériau musical.
2) Commentez brièvement le (s) principe (s) formel (s), sans omettre de proposer un tableau de
synthèse.
3) Situez cette pièce dans l’histoire musicale de la 1re moitié du XXe siècle et, plus spécifiquement,
dans la production d’Igor Stravinsky.
SEPTEMBRE :

ANALYSE
Après avoir pris connaissance de cet extrait musical (5 écoutes) intitulé « Chant de Linos » pour
Flûte principale, Violon, Alto, Violoncelle et Harpe (ou Piano) du compositeur André Jolivet, vous
proposerez :

1) Des indications pertinentes sur l’écriture de la formation instrumentale


2) Une découpe formelle
3) Une situation du langage musical
4) Des remarques sur le vocabulaire rythmique employé par le compositeur
5) Une analyse allant de la mes. 17, p. 3 (Lettre A, Meno mosso, noire = 72) à la mes. 33
(p. 4, ritard., point d’orgue).

COMMENTAIRE D’ECOUTE
- Extrait sonore : Milhaud : Suite pour violon, clarinette et piano op. 157. 1er mouvement.

Pour commenter cette pièce, composée en 1936 :

1. Identifiez la formation instrumentale, le mouvement général et le caractère


2. Dégagez les principales caractéristiques du langage musical
3. En étayant vos propos par des comparaisons à d’autres œuvres, situez cette pièce dans
l’histoire musicale et esthétique du XXe siècle (courant musical, compositeur).

JAZZ - ETHNOMUSICOLOGIE
L5-L6 MU 01 B3 (Mus) et L5-L6 MU 02 B3 (CNED)
L5 janvier : Mus, CNED et Dérogatoires : ex. écrit 2h
L6 juin : Mus, Sc-Mus, CNED et Dérogatoires : ex. écrit 2h
Rattrapage L5 L6 : 1 seul examen écrit ou oral 2h commun

INTRODUCTION AUX TECHNIQUES ET A L’HISTOIRE DU JAZZ (L5)


JANVIER :

Extraits sonores:
- Jumpin’ at the Woodside
- Society Blues
- Donna Lee
- Fat lip

• Quatre enregistrements sont proposés à l’écoute. Chacun d’entre eux est joué trois fois
successivement avec un intervalle de deux minutes environ après chacune des deux
premières et huit minutes environ après la troisième.

Pour chacun des extraits, vous indiquerez :

- la forme et la structure de la composition


- la structure de la performance à l’aide d’un diagramme
- le type d’harmonie à l’œuvre
- une description rapide du descriptif orchestral
- le style historique à quoi rapporter cet enregistrement
- l’époque
- les musiciens que vous pourriez reconnaître

• Dix accords chiffrés vous sont proposés : vous devez les noter en notes sur la portée.
• Dix accords en notes vous sont proposés : vous devez les chiffrer au-dessus de la portée
en chiffrage américain.

ETHNOMUSICOLOGIE L6
JUIN :

« Commentaire rédigé de deux documents sonores indépendants »

Le sujet d'examen pour le cours d'ethnomusicologie L3 consiste en deux commentaires d'un


document sonore, écouté trois fois, au début de chaque heure.
UE 3. Unité d’enseignements « Transversaux »

LANGUE VIVANTE
L5-L6 MU 01 C1 (Mus) et L5-L6 MU 02 C1 (CNED)
Mus, Pôle sup : contrôle continu.
CNED et Dérogatoires (anglais musicologique) : Janvier et Juin : Écrit 2h.
Rattrapage : Écrit 2h ou oral organisé par l’UFR.

Anglais musicologique CNED

JANVIER :

Partie A. Connaissance et mise en pratique du vocabulaire spécialisé. Pour chaque mot ou expression
déterminez l’équivalent anglais, puis donnez-en une définition succincte. NB L’un des sept exercices comporte deux
réponses et comptera deux points. (6 points)
1. refrain
2. sarabande
3. tritone
4. chorale (substantif)
5. artist’s fee

Partie B. Traduction. Traduisez en anglais le passage suivant en soignant tous les éléments de style (temps
idiomatiques en anglais, ordre naturel des mots…) et de présentation. Pensez à tenir compte de l’année de publication
de ce texte. (7 points)
C’est dans les années 90 que commencent à naître les premiers musiciens de […] l’« école de
Paris » (ou « de Fontainebleau ») américaine. Plusieurs générations de compositeurs vont en effet
suivre, à Paris ou au Conservatoire américain de Fontainebleau, l’enseignement du plus célèbre
— et probablement du plus grand — professeur de musique du XXe siècle : Nadia Boulanger.
On peut dire qu’elle a, plus que quiconque, contribué à façonner la musique américaine
d’aujourd’hui.
— Pierre Balascheff, art. « La musique américaine » in Jacques Chailley (dir.),
Précis de Musicologie, Paris, P.U.F, 1958, 21984, p. 376 – très légèrement adapté.

Suggestions : naître → to be born • en effet → indeed • enseignement → [ici] instruction, lessons •


quiconque → anyone [else] • façonner → to shape

Partie C. Analyse et commentaire d’un document musicologique. Décrivez l’image ci-contre en utilisant un
maximum de vocabulaire de spécialité et en y incorporant tout élément pertinent d’analyse musicologique. (7 points)
JUIN :

Note préliminaire : L’écoute musicale formant la matière de la Partie B interviendra à une demi-heure du
début de l’examen. Veuillez prévoir votre travail en fonction de cette intervention.

SUJET

Partie A. Connaissance du vocabulaire spécialisé, traduction et commentaire. (10 points)


Devoir 1 : Traduisez en anglais la partie soulignée du texte suivant. (4 points)
Devoir 2 : Répondez aux questions posées. (Voir ci-après) (4 points)
Devoir 3 : Commentez en anglais ce texte : son sujet, le contexte qu’il traduit, votre avis sur les questions qu'il
soulève explicitement ou implicitement… (2 points)

Songe d’une nuit d’été


1 L’expérience du « robot-chef-d’orchestre » va peut-être se généraliser, mais, comme les
2 musiciens qui ont joué sous sa direction se plaignent de son manque de souplesse, pourquoi
3 ne pas fabriquer aussi des robots-musiciens ? Quelle source d’économies ! Que d’ennuis
4 épargnés !
5 Que travailleront ces orchestres-robots ? Le grand répertoire, bien sûr. Mais, dans les
6 programmes, les noms des œuvres seront réécrits en langage SMS, afin que tout le monde
7 puisse comprendre. Connaissez-vous la symphonie InHV de Schubert, comme l’a écrit
8 récemment un candidat au bac musique ?
9
Avec quels instruments ? Des faux, bien sûr, le tout ayant été préenregistré sur
10
synthétiseurs. Le public (robotisé lui aussi, comme déjà à la télévision) applaudira au signal
11 rouge et se lèvera au signal vert pour la standing ovation.
— Michèle Worms, Éditorial, La Lettre du Musicien n° 360 (été 2008), p. 1
Quelques suggestions :
se généraliser → to become the rule • se plaindre → to complain
manque de souplesse → lack of flexibility • faux (adjectif) → artificial, false, unauthentic
afin que … → so that…
bac → high school diploma (équivalent approximatif en raison des différence fondamentales de système)

Questions pour le deuxième devoir :


1. Describe the style and tone of this passage as fully and as precisely as possible.
2. Explain as fully as possible the title of this editorial from a widely-circulated musicians’
magazine.
3. What is the work alluded to in line 7 and what is special about it?
4. Describe the instrument referred to in line 10 and tell about its possible uses.

Partie B. Commentaire d’écoute. (5 points)


Vous entendrez quatre fois une œuvre musicale d’une durée de trois minutes environ. Donnez-en en anglais une
description et une analyse musicologique aussi complète que possible.
Le la sera donné avant chaque écoute et les intervalles entre les passages s’établiront ainsi : 1ère écoute •
10 secondes • 2e écoute • 1 minute • 3e écoute • 2 minutes • 4e écoute. Total de la phase audition : 15 minutes
environ.

Partie C. Rédaction libre. (5 points)


Sujet :
Arnold Schoenberg wrote: “If it is art, it is not for all, and if it is for all, it is not art.” Is this a fact or an
opinion? If it is an objective fact, explain in detail what it means; if it is an opinion, give your own ideas
on the subject, taking into account Schoenberg’s place in music history.

INFORMATIQUE MUSICALE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES


L5-L6 MU 01 C2 (Mus) et L5-L6 MU 02 C2 (CNED)
Mus et pôle sup : C.C.
CNED et Dérogatoires
- Janvier : dossier
- Juin : oral
Dans une salle informatique dédiée à la musique, exercice pratique sur ordinateur, sujet commun donné en une seule fois à chaque
groupe, se déroulant sur une heure, et donnant lieu à un dialogue avec chaque étudiant au cours de sa réalisation. Tous les
étudiants travaillent donc en même temps sur leurs ordinateurs et l’enseignant passe derrière eux afin de leur poser quelques
questions en fonction du contenu du cours et de ce qu’il voit sur leur écran.
Rattrapage : 1 examen oral commun L5/L6.
UE 4. Unité d’enseignements « Pré-spécialisation »
D1A Musicologie
LISTE PATRIMOINES MUSICAUX
L5-L6 MU 1 DA1 (Mus) et L5-L6 MU 2 DA1 (CNED)
Mus : Contrôle continu
CNED : Ecrit 4h
Rattrapage : Mus : Oral
CNED : écrit 4h

L5
CNED écrit – cours imposé : Histoire des musiques populaires anglo-américaines

« La British Invasion a joué un rôle déterminant dans l’évolution des musiques populaires
américaines au début des années 1960. Bien qu’ayant freiné l’essor du rhythm & blues noir et des girl
groups, elle a entraîné l’apparition du rock garage. Le succès des Beatles a également contribué à
populariser la formation type du rock (batterie, guitare soliste, guitare rythmique, guitare basse et voix)
ainsi que l’image de l’auteur-compositeur interprète. »
Roy Shuker

Vous commenterez cette citation en axant votre réflexion sur les interactions entre musiques
populaires britanniques et musiques populaires américaines de la fin des années 1950 à la fin des
années 1960.

L6
CNED écrit – cours imposé : Rameau, musicien des Lumières

Dans l’éloge qu’il écrivit au lendemain de la mort de son maître, Paul-Louis de Chabanon
parle de « révolution » pour qualifier l’impact de l’œuvre musicale et théorique de Rameau.
En quoi Rameau a-t-il été révolutionnaire ? En quoi a-t-il aussi été un homme de son
temps ?

APPLICATIONS
L5-L6 MU 1 DA2 (Mus) et L5-L6 MU 2 DA2 (CNED)

Janvier : Mus : Contrôle continu


CNED : Oral
Rattrapage : Oral

L5
CNED oral TD imposé : Etudes stylistiques 1750 et 1830

L6
CNED oral TD imposé : Harmonie Jazz

Vous aimerez peut-être aussi