Vous êtes sur la page 1sur 34

STANDARD

EXIGENCES COMMUNES
SOUDAGE ET INSPECTION DE TUYAUTERIE
M-CR-601
Rév. 1 , décembre 1994

Page 2
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
1 sur 13
CONTENU
1 AVANT-PROPOS
2
2 PORTÉE
2
3 RÉFÉRENCES NORMATIVES
2
4 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS
3
4.1 Abréviations
3
4.2 Définitions
4
5 EXIGENCES DE QUALIFICATION DU SOUDAGE
4
5.1 Général
4
5.2 Essais non destructifs des soudures d'essai
4
5.3 Essais mécaniques
5
5.4 Variables essentielles
8
6 EXIGENCES DE SOUDAGE
9
6.1 Général
9
6.2 Qualification des soudeurs et des opérateurs de soudage
9
6.3 Consommables de soudage
9
6.4 Préchauffage et température intermédiaire
dix
6.5 Gaz de protection et de protection
dix
7 INSPECTION ET ESSAIS NON DESTRUCTIFS (END)
11
7.1 Qualification du personnel
11
7.2 Critères d'acceptation
11
7.3 Contrôle radiographique
11
7.4 Test par ultrasons
11
7.5 Étendue des tests non destructifs
12
8 RÉPARATION
12

Page 3
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
2 sur 13
1
AVANT-PROPOS
Cette norme a été élaborée par le groupe de travail sur la normalisation NORSOK
pour le
demande nationale et internationale la plus large possible. Cette norme sera utilisée
comme entrée
à l'élaboration de l'ISO 13703, «Systèmes de tuyauterie de plate-forme», qui
remplacera l'API 14E.
2
PORTÉE
Cette norme couvre les exigences techniques relatives au soudage et au contrôle de
la tuyauterie par soudage.
systèmes, pour lesquels NORSOK L-CR-001, «Tuyauterie et vannes» est la
conception dominante
la norme .
Cette norme est basée sur la norme ASME B31.3 en général et sur l’option
d’utiliser la norme EN 288 pour
les procédures de soudage et la norme EN 287 pour les qualifications des soudeurs
en particulier. le
La norme ASME B31.3 s’applique en plus des exigences données dans la présente
norme.
Cette norme s’applique à toute fabrication de tuyauterie, y compris la
préfabrication, l’assemblage de modules,
unités montées sur le paquet ou sur châssis, l’installation sur le site et sur le terrain
et doivent être considérées ensemble
avec les dessins applicables.
3
RÉFÉRENCES NORMATIVES
COMME MOI
Code des chaudières et des appareils à pression,
Section II, partie C - Baguettes de soudage, électrodes et métaux d'apport
Section V - Essais non destructifs.
Section VIII - Règles de construction des réservoirs sous pression, div. 1.
Section IX - Qualification pour le soudage et le brasage.
Code ASME B31.3 pour la tuyauterie sous pression - Tuyauterie d'usines de
produits chimiques et de raffineries de pétrole.
Méthode ASTM E 562 pour déterminer la fraction volumique par point de manuel
systématique
Compter.
Méthode d’essai standard ASTM G 48 pour la résistance à la corrosion par piqûres
et fissures des
Acier inoxydable et alliages connexes au moyen d'une solution de chlorure
ferrique.
ASTM A 370 Essais mécaniques des produits en acier.
DnV
Note de classification n ° 7, Inspection par ultrasons des assemblages de soudure.
EN 287
Épreuve de qualification des soudeurs - Soudage par fusion.
EN 288
Spécification et approbation des procédures de soudage pour les matériaux
métalliques.

Page 4
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
3 sur 13
EN 473
Qualification et certification du personnel non destructif
examen.
EN 719
Coordination du soudage - Tâche et responsabilités.
EN 729
Exigences de qualité en soudage - Soudage par fusion de matériaux métalliques.
EN 1011
Recommandation pour le soudage à l'arc des aciers ferritiques.
EN 10204
Produits métalliques - Types de documents de contrôle.
ISO 148
Essai d'impact sur faisceau avec entaille en V pour acier.
ISO 3690
Soudage - Détermination de l'hydrogène dans le métal de soudure déposé résultant
de
l'utilisation d'électrodes enrobées pour le soudage d'aciers doux et faiblement alliés.
ISO 4136
Joints bout à bout en acier soudés par fusion - Essais de traction transversaux.
ISO 5173
Joints bout à bout soudés par fusion en acier - Essai de flexion transversale de la
face et des racines.
ISO 5177
Joints bout à bout soudés par fusion en acier - Essai de pliage latéral transversal.
NS 477
Règles d'agrément des inspecteurs en soudage.
NACE
MR0175
Matériaux métalliques résistants à la fissuration sous contrainte au sulfure pour les
champs pétrolifères
Équipement.
NORSOK
L-CR-001
Tuyauterie et vannes.
4
DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS
4.1
Les abréviations
CE
Équivalent carbone
NACE
Association nationale des ingénieurs en corrosion
CND
Contrôle non destructif
NPS
Taille nominale du tuyau
PN
Pression nominale
PRÉ
Résistance aux piqûres équivalente, PRE =% Cr + 3,3% Mo + 16 x% N
SMYS
Limite de rendement minimale spécifiée
UNS
Système de numérotation unifié
WPS
Description de la procédure de soudage

Page 5
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
4 sur 13
4.2
Définitions
Type d'acier au carbone 235:
Acier au carbone avec SMYS ≥ 220 MPa et sans impact
testé.
Type d'acier au carbone 235LT:
Acier au carbone avec SMYS ≥ 220 MPa et résistant aux chocs
à - 46 ° C.
Type d'acier au carbone 360LT:
Acier au carbone avec SMYS ≥ 350 MPa et résistant aux chocs
à - 46 ° C.
Type d'acier inoxydable 316:
Alliages avec env. 2,5% Mo du type UNS
S31600 ou équivalent.
Type d'acier inoxydable 6Mo:
Alliages avec 6% de Mo et PRE> 40, p.ex. UNS S31254
UNS N 08925, UNS N 08367.
Duplex type 22Cr en acier inoxydable: Alliages à 22% de Cr selon UNS S31803 ou
équivalent.
Duplex type 25Cr en acier inoxydable: alliages à 25% de Cr et PRE> 40, p.ex.
UNS
S32550, UNS S32750, UNS S32760.
5
EXIGENCES DE QUALIFICATION DE SOUDAGE
5.1
Général
Les procédures de soudage des aciers doivent être qualifiées conformément à la
norme ASME IX ou EN 288-3
applicable et à cette norme.
Tous les travaux de soudage ou de brasage des alliages et des matériaux plaqués à
base de cuivre , de nickel et de titane
doit être qualifié selon ASME IX et cette norme.
Les limitations des variables essentielles selon 5.4 sont applicables en plus de celles
de
ASME IX ou EN 288-3.
5.2
Essais non destructifs des soudures d'essai
Les essais non destructifs doivent être conformes à la norme EN 288-3 pour tous
les types de matériaux.
Tous les traitements thermiques requis après la soudure doivent être terminés avant
la filtration finale non destructive.
essai.
Les critères d'acceptation doivent être tels que spécifiés à l'article 7.

Page 6
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
5 sur 13
5.3
Essais mécaniques
5.3.1 Général
Les essais mécaniques doivent être effectués comme spécifié dans ASME IX ou
EN 288 et le
exigences supplémentaires dans cette norme.
Si un échantillon ne répond pas aux exigences du test, deux séries de tests
supplémentaires, pour ce type particulier
d’essai, peut être réalisée avec des échantillons prélevés dans le même test de
qualification de procédure
coupon. Les résultats des deux échantillons de réanalyse doivent répondre aux
exigences spécifiées.
5.3.2 Essais de traction entre soudures croisées
Les échantillons et les essais doivent être conformes à la norme ISO 4136 ou
ASME IX et aux
les critères d'acceptation doivent être conformes aux normes ASME IX et EN 288,
respectivement.
5.3.3 Tests de pliage
Les éprouvettes de pliage doivent être préparées et testées conformément à la
norme ISO 5173/5177 ou
ASME IX et les critères d’acceptation doivent être conformes à la norme ASME IX
ou à la norme EN 288-3,
respectivement.
5.3.4 Essais d'impact
Les essais de résistance aux chocs des soudures doivent être réalisés si nécessaire et
conformément aux exigences du
tableau 5.1.
Les essais et les dimensions de toutes les éprouvettes d’impact doivent être
conformes à la norme ISO.
148 ou ASTM A 370. Des échantillons de taille normale doivent être appliqués
dans la mesure du possible.

Page 7
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
6 sur 13
Tableau 5.1 Exigences relatives aux tests d’impact 1 )
Matériel
Emplacement de l'encoche 2)
Tests de température
Critères d'acceptation 3), 5)
Acier CMn Type 235 WM, FL, FL + 2,
FL + 5
N'est pas applicable
N'est pas applicable
Type d'acier CMn
235LT et 360LT
WM, FL, FL + 2,
FL + 5
- 46 ° C
27 J pour Type 235 LT
36 J pour le type 360 LT
Acier CMN avec
SMYS> 420 MPa
WM, FL, FL + 2,
FL + 5
Min. temp de conception
42 J
Type 316 et 6Mo WM et FL
Min. temp de conception si
utilisé à des températures
en dessous de -105 ° C 4)
Expansion latérale min.
0,38 mm.
Type 22Cr duplex
WM et FL
- 46 ° C ou à min.
température de conception.
27 J
Type 25Cr duplex
WM et FL
- 46 ° C ou à min.
température de conception.
27 J ou expansion latérale
min. 0,38 mm.
REMARQUES
1.
Aucun test d'impact n'est requis pour une épaisseur de paroi <6 mm.
2
WM signifie ligne centrale du métal soudé et FL, ligne de fusion.
3
Aucune valeur unique ne doit être inférieure à 75% de l'exigence moyenne.
4
Si les types 316 et 6Mo sont soudés avec des consommables en alliage Nb
supérieurs à 0,5%, et
le min. la température de conception est inférieure à - 29 ° C, l’essai au choc doit
être effectué à -105 ° C ou à
température minimale de conception.
5
Les facteurs de réduction des besoins en énergie des échantillons de sous-taille
doivent être:
7,5 mm - 5/6 et 5 mm - 2/3.
5.3.5 Macrosections
Une macrosection doit être effectuée sur toutes les soudures. Elle doit être
examinée visuellement et respecter les
critères d'acceptation selon EN 288-3.
5.3.6 Essais de dureté
Des essais de dureté sont requis pour les matériaux énumérés dans le tableau 5.2 et
doivent satisfaire aux exigences énoncées.
exigences.
Page 8
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
7 sur 13
Tableau 5.2 - Exigences d'essai de dureté
Type de materiau
Max. dureté
HV10
Max. dureté, HV10
Service aigre
Aciers C et CMn
350
250 (côté racine), 275 (côté capuchon)
Les aciers inoxydables duplex,
Type 22Cr
Type 25Cr
350
350
290 (28 HRc)
290 (28 HRc)
Autres aciers inoxydables et non
matériaux ferreux
Acc. NACE MR 0175
Titane Grade 2
La dureté du métal de soudure et la zone affectée thermiquement
ne doit pas dépasser le matériau de base de plus de 50 HV10.
5.3.7 Essais de corrosion
Soudures en aciers inoxydables type 6Mo, duplex type 25Cr et alliages à base de
nickel utilisés dans
le service d'eau de mer doit être soumis à un test de corrosion selon la norme
ASTM G 48, méthode A.
L'éprouvette d'essai doit être dans l'état tel que soudé après le nettoyage normal de
la soudure et
avoir une épaisseur de paroi totale de 25 mm le long de la soudure et de 50 mm le
long de la
souder. L’essai doit exposer les surfaces externe et interne et une surface de section
transversale
y compris la zone de soudure en pleine épaisseur de paroi. Le temps d'exposition
doit être de 24 heures.
Les températures d'essai doivent être:
• 40 ° C pour le type 6Mo
• 35 ° C pour les duplex de type 25Cr
Les critères d'acceptation seront:
• Aucune piqûre sur la surface interne ou externe n'est acceptable avec un
grossissement de 20 fois.
• La perte de poids ne doit pas dépasser 4,0 g / m 2 .
5.3.8 Examen de la microstructure
Les échantillons d’essai pour les duplexs en acier inoxydable de types 22 et 25Cr
doivent comprendre le métal de soudure,
zone affectée par la chaleur et le métal de base de la surface à la surface du
tuyau. le
microstructure doit être convenablement gravée et examinée à un grossissement de
400 X et doit être
exempt de carbures et de précipités à la limite des grains.
Pour l'acier inoxydable de type 22 et 25 Cr duplex, la teneur en ferrite dans le pied
en métal fondu
soudés et non soudés doivent être déterminés conformément à la norme ASTM E
562 et doivent être
dans la gamme de 25-65%.

Page 9
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
8 sur 13
5.4
Variables Essentielles
La requalification d’une procédure de soudage est requise lors de toute
modification de l’essentiel
les variables répertoriées dans la norme EN 288-3 ou ASME IX et les variables
essentielles supplémentaires répertoriées
ci-dessous sont engagés:
Matériaux de base - Général:
• Un changement d'épaisseur de matériau (t) hors des limites de la norme EN 288-
3, tableau 5.
• Un changement de type 22Cr en type 25Cr en duplex.
• Un changement de tout autre matériau en type 6Mo.
Matériaux de base - Aciers au carbone et au manganèse au carbone:
Pour les aciers auxquels s'applique le service «acide»:
• Une augmentation en équivalent carbone (CE) supérieure à 0,03.
CE = C +
Mn
6
+
Cr Mo V
+
+
5
+
Ni Cu
+
15
ou
Lorsque les éléments résiduels ne sont pas rapportés: CE = C +
Mn
6
+ 0.04
Consommables:
• Tout changement de classification des consommables.
• Tout changement de nom de marque de consommable lorsque des tests de
corrosion ou de choc sont
Champs obligatoires.
• Toute augmentation de la taille des consommables à la racine des soudures
unilatérales.
Apport de chaleur:
• Les exigences d'entrée de chaleur de l'EN 288-3 doivent s'appliquer.
• Pour les aciers inoxydables et les matériaux non ferreux, la variation maximale de
l'apport de chaleur doit
être ± 15%.
Position de soudage:
• Un changement de vertical en haut en vertical ou inversement.
Gaz:
• Toute modification du gaz de protection et de purge au-delà des exigences
d’ASME IX, même si
le soudage est effectué selon EN 288-3

Page 10
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
9 sur 13
6
EXIGENCES DE SOUDAGE
6.1
Général
Tous les travaux de soudage et activités connexes doivent satisfaire aux exigences
des normes EN 719, EN 729-2,
ASME B31.3 et les exigences supplémentaires de cette norme.
Des WPS doivent être établis pour toute soudure qui sera utilisée dans la
fabrication de la tuyauterie
systèmes. Le WPS doit contenir les informations énumérées dans l'EN 288-2.
Le passe-niveau des soudures dans les aciers inoxydables type 6Mo et type 25Cr
duplex pour eau de mer
le service doit être effectué avec du métal d'apport.
Un procédé de soudage sans scorification doit être utilisé pour le passage de racine
sur toutes les soudures à simple face dans
tous les aciers inoxydables, alliages à base de nickel et à base de titane. La même
chose s'applique aux célibataires
soudures latérales dans les systèmes de canalisations en acier C et CMn avec la
propreté requise, par exemple au gaz
systèmes de compression.
Toutes les soudures d'angle directement soudées à la tuyauterie sous pression
doivent être continues.
La préfabrication des aciers inoxydables, des alliages à base de cuivre, de titane et
de nickel doit être
réalisés dans un atelier, ou des parties de ceux-ci, qui sont réservés exclusivement à
ces types de
matériaux.
Contamination des biseaux de soudure et des zones environnantes avec des métaux
à bas point de fusion, tels que
Le cuivre, le zinc et le bronze ne sont pas acceptables.
6.2
Qualification de soudeur et d'opérateur de soudage
Tous les brassards, soudeurs et opérateurs de soudage doivent être qualifiés
conformément à la norme ASME
IX, EN 287 selon le cas ou codes équivalents.
6.3
Consommables de soudage
6.3.1 Général
Tous les consommables de soudage doivent avoir un marquage individuel.
Tous les consommables à très faible teneur en hydrogène pour les aciers C et CMn
et tous les consommables pour
la soudure de l'acier inoxydable type 6Mo, type 22Cr ou 25Cr duplex devrait être
livrée
selon les fiches techniques du fabricant et avec certification selon EN 10 204 Type
3.1B. Les certificats doivent contenir une analyse chimique du métal de soudure, y
compris C, Si, Mn, P, S
et tout autre élément ajouté intentionnellement indiqué dans la fiche
technique. Niveau d'impuretés
maximum dans la fiche technique ou le code de classification doit être indiqué,
mais peut être indiqué comme suit:
maximum garanti. Les essais mécaniques et d’impact doivent être effectués
conformément aux
ASME II, partie C, ZPC 5.01, annexe I ou l’équivalent.
Les consommables pour d'autres matériaux et les flux pour les procédés de soudage
à l'arc sous flux
livré avec certification selon EN 10 204 Type 2.2.

Page 11
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
10 sur 13
6.3.2 Aciers au carbone et au manganèse au carbone
Pour les aciers ayant une limite d'élasticité minimale spécifiée ³ 420 MPa, type à
très faible teneur en hydrogène
consommable, H DM £ 5 ml / 100 g de métal de soudure, mesuré conformément à
l'ISO 3690, doit être utilisé.
Pour tous les autres ensembles soudés où des essais de choc sont requis, des
consommables de type hydrogène bas,
H DM £ 10 ml / 100 g de soudure, doit être utilisé.
Pour les systèmes d’injection d’eau, la passe et le passage à chaud doivent être
réalisés avec un alliage à faible teneur en alliage.
consommables contenant:
• 0,8 - 1,0% Ni
• 0,4-0,8% de Cu et 0,5-1,0% de Ni
Pour les systèmes avec des exigences de service acides, la teneur en Ni doit être
<2,2%.
6.3.3 Aciers inoxydables austénitiques du type 6Mo et alliages à base de nickel
Les consommables pour le soudage d’acier inoxydable austénitique de type 6Mo
doivent contenir au minimum 8
% Mo, 15% Cr et 28% (Mo + Cr). Les limitations suivantes s'appliquent également:
0,03 €
% et S 0,020%.
6.3.4 Aciers inoxydables duplex
Un consommable à teneur en Ni améliorée par rapport au matériau de base doit être
utilisé. le
La teneur en S ne doit pas dépasser 0,020%.
6.3.5 Alliages à base de titane
Le matériau de remplissage en titane de catégorie 2 doit être conforme à la norme
ASME II, partie C, SFA 5.16 et
classification ERTi-1 ou ERTi-2 ou équivalent.
6.4
Préchauffer et température intermédiaire
Le préchauffage minimum des aciers C et CMn doit être basé sur le prEN 1011.
La température entre les passages doit être mesurée dans le biseau du
joint. L'interpass minimum
la température ne doit pas être inférieure à la température de préchauffage
spécifiée. Le maximum
la température interpass ne doit pas dépasser la valeur maximale qualifiée ou
indiquée ci-dessous:
• 250 ° C pour les aciers C et CMn
• 150 ° C pour les aciers inoxydables et les alliages à base de nickel
6,5
Gaz de protection et de protection
La surface intérieure de tous les tubes d’acier à teneur en chrome égale ou
supérieure à 12% et toutes
les matériaux non ferreux doivent être purgés en quantités suffisantes avec un gaz
inerte pendant
soudure de minimum les trois premières passes.
Pour le soudage des aciers inoxydables, les gaz de blindage duplex de type 22 et 25
Cr ne doivent pas contenir
Hydrogène.
Pour le soudage des alliages à base de titane, le gaz de protection et de purge sera
l'argon, l'hélium
ou un mélange des deux et doit être maintenu jusqu'à ce que la température du
métal soit inférieure à 250
°C

Page 12
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
11 sur 13
7
INSPECTION ET ESSAIS NON DESTRUCTIFS (END)
7.1
Qualification du personnel
Les opérateurs END doivent être qualifiés conformément à la norme EN 473
niveau II ou à une norme équivalente.
schème. Les inspecteurs visuels doivent être qualifiés conformément à NS 477 ou
équivalent. le
Le responsable du système END doit être qualifié selon EN 473 niveau III ou
équivalent.
7.2
Critères d'acceptation
Le niveau d’acceptation du défaut doit être conforme à la norme ASME B31.3,
chapitre VI,
Service des fluides et Chapitre IX, Service à haute pression, pour les classes de
tuyauterie ayant les valeurs nominales supérieures
2500psi.
Si les examens radiographiques sont remplacés par des ultrasons, les critères
d’acceptation des ultrasons doivent être respectés.
être en conformité avec ASME VIII, Div. 1, annexe 12.
Pour les essais de pénétration de colorant et de magnétoscopie, les critères
d'acceptation doivent être
conformément à ASME VIII, Div. 1, annexes 6 et 7, respectivement.
Les zones de soudure en aciers inoxydables, alliages de nickel et de titane doivent
être examinées à l'intérieur
extérieur et remplissent les critères énoncés ci-dessous.
a) Les niveaux d'oxydation présentant une couleur allant du brun clair au brun sont
acceptables.
b) Niveaux d'oxydation montrant une bande étroite de couleur brun foncé et des
taches intermittentes
de couleur bleue sont acceptables.
7.3
Test radiographique
La sensibilité du film radiographique doit être celle indiquée dans le tableau 7.1.
Tableau 7.1 - Sensibilité du film radiographique
Technique
Epaisseur nominale de la paroi
Sensibilité
radiographie
> 3 mm
3 mm
2,0%
3,0%
Rayon gamma
> 5 mm
5 mm
2,0%
3,0%
7.4
Test par ultrasons
Les tests par ultrasons doivent, s’ils sont utilisés, être effectués conformément à la
norme ASME V, article 5 ou DnV.
Note de classement n ° 7.
Les tests par ultrasons ne doivent pas être utilisés pour des épaisseurs inférieures à
10 mm.
Les tests par ultrasons des aciers inoxydables austénitiques et ferritiques /
austénitiques nécessitent des
qualifications.

Page 13
Soudage et inspection de la tuyauterie
M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
___________________________________________________________________
_____________
Norme NORSOK
12 sur 13
7.5
Étendue des tests non destructifs
L'étendue du CND des systèmes de tuyauterie doit être conforme au tableau 7.3. Le
CND
les groupes sont définis dans le tableau 7.2.
Tableau 7.2 - Définition des groupes CND
Groupe CND
Service système
Note de pression
Temp de conception ( ° C)
1 1)
Ininflammable et
fluides non toxiques uniquement
<150 psi
(£ 20)
- 29 à 185
2
Tous les autres systèmes
<300 psi
(£ 50 PN)
Tout
3
Tous les autres systèmes
≥ 600 psi
(≥ PN 100)
Tout
Remarque
1)
Applicable aux aciers C et CMn et à l'acier inoxydable de type 316 uniquement.
Tableau 7.3 - Étendue des tests non destructifs
CND
Groupe
Type de
connexion 1)
Visuel
inspection
Radiographique
ou à ultrasons
test 2)
Particule magnétique ou
pénétrant liquide
essai
1
Mélanger
100
0
0
2
Mélanger
100
5 3, 4)
5 3, 4)
3
Mélanger
100
100
100
REMARQUES
1)
Les soudures de branches angulaires doivent être examinées dans la même mesure
que les soudures bout à bout. Tout
les socles, les connexions de branchement, les "o" -lets et les soudures de fixation
doivent être en surface
examiné dans la même mesure que celle indiquée pour les soudures bout à bout.
2)
Lorsque le procédé de soudage à l'arc sous gaz est utilisé
méthode appropriée de CND doit être appliquée pour vérifier l’absence de fusion.
3)
Le pourcentage spécifié ou au moins une soudure, la valeur la plus élevée étant
retenue.
4)
L'examen progressif doit être appliqué conformément à la norme ASME B31.3,
par. 341.3.4.
8
RÉPARATION
La même zone sur une soudure ne doit pas être réparée plus de deux fois. Pour les
soudures en acier inoxydable
Les alliages à base de titane de type 6Mo, 25Cr Duplex et Titanium constituent une
tentative de réparation locale.
acceptable dans le même domaine.

Page 14

Soudage et inspection de la tuyauterie


M-CR-601
Rév. 1, décembre 1994
RB-EG-UE301 Comparaison
ASME B31.1, B31.3 et B31.8
30 septembre 2013
Ceci est un document LIVE STUDY et sera modifié sans préavis. Le contenu peut
contenir des erreurs et des omissions.
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

Canalisations électriques : Tuyauterie de traitement : Systèmes de transport


généralement présentes dans les généralement trouvée dans les et de distribution de
centrales électriques, dans les raffineries de pétrole, les usines gaz : tuyauterie
systèmes de chauffage et de chimiques, pharmaceutiques, transportant des
refroidissement textiles et de papier produits, principalement
du gaz

Applicable : tuyauterie externe de Exclusions Exclusions


la chaudière à partir du premier
joint jusqu'à la première vanne de  tuyauterie pression  récipients sous
blocage pour chaudières incluse, supérieure à 0 et inférieure pression, échangeurs
où: à 105 kPa ininflammable, de chaleur, pompes
non toxique et
 de la vapeur ou de la vapeur n'endommageant pas les  températures de
est générée sur 100 kPa tissus humains métal inférieures à -
28,88 Celsius (-20 F)
 eau à haute température  chaudières électriques ou supérieures à
supérieure à 1103 kPa et / ou couvertes dans le code BPV 232,22 Celsius (450
à une température de 120 et tuyauterie extérieure F)
degrés Celsius couverte dans B31.1
 tuyauterie au-delà de
Non compris : fatigue due aux  tubes, embases de tubes, l'ensemble de
cycles de pression croisements et collecteurs compteurs du client
de réchauffeurs à feu
 tuyauterie dans les
 récipients sous pression, raffineries,
échangeurs de chaleur, extraction d’essence
pompes naturelle, usines de
traitement du gaz
Y compris : fatigue due aux
cycles de pression et  purger la tuyauterie à
thermiques des pressions
sensiblement
atmosphériques
 assemblages de têtes
de puits
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

 articles exclusifs tels


que l'équipement
 systèmes de
transport de pétrole
liquide, transport de
lisier, systèmes de
canalisation de
dioxyde de carbone
et de gaz naturel
liquéfié

Stress admissible : Stress admissible : Stress admissible :


 selon les tableaux de l'annexe  selon les tableaux A-1 et A-  conformément au
A 2 tableau Annexe D,
facteur de
 le cisaillement doit rester  le cisaillement doit rester déclassement de la
inférieur à 80%, le roulement inférieur à 80%, le température dans le
doit rester inférieur à 160% de roulement doit rester tableau 841.116A
la contrainte admissible inférieur à 160% de la
contrainte admissible
 les bases sont les mêmes que
celles de la section II de la  base de boulonnage, fonte,
partie II de l'appendice autre matériau
ASME, à l'exception de la
fonte  brides dues à des fuites
inférieures à 75%
 les contraintes admissibles
des matériaux non
répertoriés (non conforme
323.1.2) ne peuvent pas être
utilisées

Matériaux : des matériaux de Matériaux : des matériaux de Matériel : matériel


spécification inconnue ne doivent spécification inconnue ne seulement
pas être utilisés pour les doivent pas être utilisés pour les conformément à l'annexe
composants sous pression composants sous pression A

Facteur de qualité E : en Facteur de qualité E : en Facteur de qualité E :


fonction du type de soudure, de la fonction du type de soudure, de en fonction du type de
radiographie et du matériau la radiographie et du matériau soudure, de la
radiographie et du
matériau

Facteur y : facteur dépendant des


métaux ferritique, austénitique, du
nickel et de la température de
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

conception

Facteur W : facteur de réduction Facteur W : facteur de


de la résistance de la soudure réduction de la résistance de la
soudure

Facteur f : facteur de plage de


stress

Facteur F : facteur de
conception

Facteur T : facteur de
déclassement en
température,
compensation des
valeurs de contrainte
admissibles du matériau
pour la température,
tableau 841.166A

Tuyau sous pression interne Tuyau sous pression interne Tuyau sous pression
(104.1.2 et 104.1.4 (en fluage)) : (304.1.2) : interne (841.11) :

P = pression nominale de P = pression nominale


P = pression nominale de
conception de conception
conception
D = diamètre extérieur du tuyau D = diamètre extérieur
D 0 = diamètre extérieur du tuyau
nominal du tuyau
S = valeur de contrainte pour le
SE = contrainte maximale
matériau S = limite d'élasticité
admissible, y compris le facteur
minimale spécifiée
de qualité E = facteur de qualité
E = facteur de joint
t m = épaisseur minimale requise t = épaisseur de conception de
longitudinal, tableau
pression 841.115A
y = table de coefficients 104.1.2A
y = coefficient, également de la t = épaisseur de la paroi
A = épaisseur supplémentaire
table 304.1.1
pour compenser le filetage,
F = facteur de
fournir une résistance W = facteur de réduction de la conception tiré du
supplémentaire, résistance à la résistance de la soudure tableau 841.114A
corrosion
T = facteur de
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

W = Le facteur de réduction de la déclassement de la


résistance de la soudure dans la température du tableau
plage de fluage est égal à 1 en 841.116A
dehors de la plage de fluage
(tableau 102.4.7)

Plier sous pression interne Plier sous pression interne Plier sous pression
(102.4.5): (304.2.1): interne (841.231):
Pour les courbures à
froid, la flèche de l'axe
longitudinal et le rayon
sont limités
tuyau sous pression interne où I tuyau sous pression interne où I conformément au
pour intrados est: pour intrados est: tableau du paragraphe
841.231.
Les coudes à
chaud doivent être
conçus et fabriqués
conformément à la
et moi pour l'extrados c'est: norme ASME B16.49.
et moi pour l'extrados c'est:
La pression nominale
interne ne doit pas être
inférieure à celle
calculée pour les tubes
sans soudure rectilignes
et au flanc I = 1,0, et l'épaisseur de la paroi
et au flanc I = 1,0, de l'intrados doit être
R = rayon de courbure égale à:
R = rayon de courbure

où le t l'épaisseur de la
paroi du tuyau est

Coudes sous pression interne Coudes sous pression interne Coudes sous pression
(102.4.5): (304.2.1): interne (841.231?):
Les coudes fabriqués Les coudes fabriqués Aucune règle de
conformément aux normes conformément aux normes conception spécifique
énumérées dans le tableau 126.1 énumérées dans le tableau n'est répertoriée pour les
peuvent être utilisés aux indices 326.1 conviennent à une
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

de pression-température spécifiés utilisation aux indices de coudes fabriqués


par ces normes. pression-température spécifiés
par ces normes. (Cela signifie-t-il ou
Les coudes non conformes aux permet-il qu'un coude
normes ci-dessus ou pour lesquels Les coudes non conformes aux puisse être calculé selon
les formules de calcul et non normes ci-dessus ou pour une courbure d'épaisseur
spécifiées dans le code doivent lesquels les formules de calcul uniforme? Voir B31.3)
être basées sur des calculs et non spécifiées dans le code
cohérents avec les critères de doivent être basées sur des
conception de ce code. Ces calculs cohérents avec les
calculs doivent être justifiés par critères de conception de ce
un ou plusieurs des moyens code. Ces calculs doivent être
indiqués en ABC ou en D de justifiés par un ou plusieurs des
104.7.2 (Cela signifie-t-il ou moyens indiqués en ABC ou en
permet-il qu'un coude puisse être D de 304.7.2, ou le coude peut
calculé selon une courbure être calculé selon le calcul de la
d'épaisseur uniforme? Voir courbure, voir 304.2.2.
B31.3)

Onglet se plie sous la pression Onglet se plie sous la pression Onglet se plie sous la
interne (104.3.3): interne (304.2.3): pression interne
(841.232):
1. Seuls les calculs de conduites 1. Quand thêta = <22,5 deg que
droites sont requis si: max. la pression admissible doit 1. Si les contraintes du
être le moindre de ( t = T - c ): système> 40% de la
limite d'élasticité
minimale spécifiée ne
sont pas autorisées. Les
2. La pression est limitée à 70 kPa déviations causées par
si: et un désalignement jusqu'à
3 degrés ne sont pas
ou considérées comme des
et l'épaisseur n'est pas inférieure à onglets.
celle requise pour un tuyau droit 2. Quand thêta> 22,5 deg que 2. Si 10% <contrainte du
max. la pression admissible doit
3. La pression doit être limitée à être calculée comme suit ( t = T cercle <40% SMYS, la
700 kPa si: déflection de chaque
- c ): onglet ne doit pas
et dépasser 12,5 degrés.

et l'épaisseur n'est pas inférieure à 3. Si la contrainte du


celle requise pour un tuyau droit Pour toutes les courbures cercle <10% SMYS,
l'angle de déviation total
4. Pour une pression supérieure à d'onglet, le R1 ne doit pas être ne doit pas dépasser 90
700 kPa: test de résistance, FEA, inférieur à: degrés.
etc. requis avec un minimum
défini pour une courbure à onglet 4. Si la contrainte
rapprochée et largement espacée circulaire est> 10%
SMYS, la distance
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

avec un: mesurée à l’entrejambe


ne doit pas être
(Tc) = <13 mm → A = 25 inférieure à un diamètre
13 <(Tc) = <22 mm → A = 2 de tuyau.
(Tc)
(Tc)> 22 mm → A = 2 (Tc) / 3
+ 30

Réducteur sous pression interne Réducteur sous pression Réducteur sous


(104.6): interne (304.6.1 (b)): pression interne
(831.373):
1. Les réducteurs à bride 1. Les réducteurs selon le
conformes au tableau 126.1 sont tableau 326.1 doivent être 1. Les raccords en acier
considérés comme appropriés aux considérés comme étant soudés bout à bout
pressions de température appropriés pour une utilisation doivent être conformes à
spécifiées. avec les valeurs nominales de la norme ASME B16.9
pression / température établies ou à la norme MSS et
2. Lorsque les réducteurs de ou avec un tube droit avoir des valeurs de
soudage bout à bout sont réalisés correspondant avec 87,5% de pression et de
sur une épaisseur de tube l'épaisseur nominale de la paroi.température basées sur
nominale, ils doivent être les contraintes
considérés comme étant adaptés à 2. Les réducteurs concentriques appliquées à des tubes
une utilisation avec des tubes de ne figurant pas dans le tableau de même matériau
même épaisseur nominale. 326.1 peuvent être conçus (831.31b).
conformément aux fermetures
3. Les composants non couverts selon ASME VIII div.1 2. Les autres composants
par les normes énumérées dans le sous pression doivent
tableau 126.1 doivent être basés 3. Les réducteurs excentriques être conçus
sur des calculs conformes à ce ne figurant pas dans le tableau conformément à la
code. Les calculs doivent être 326.1 sont qualifiés de philosophie de
justifiés par l'un des éléments composants non répertoriés et conception de ce code,
suivants: doivent être conçus et étayée par l'un des
documentés et justifiés par l'un éléments suivants:
- vaste expérience de service des éléments suivants:
réussie - vaste expérience de
- vaste expérience de service service réussie
- analyse expérimentale réussie
- Test de résistance - analyse expérimentale
- analyse expérimentale
- analyse détaillée des contraintes, - Test de résistance - Test de résistance
telle que l'analyse par éléments - calculs d'ingénierie
finis - analyse détaillée des
contraintes, telle que l'analyse 3. Les têtes de fermeture
(Est-ce que ASME VIII div.1 par éléments finis telles que les têtes plates,
UG32 est acceptable?) ellipsoïdales, sphériques
(Est-ce que ASME VIII div.1 ou coniques peuvent être
UG32 est acceptable?) utilisées en vertu de ce
code. Ces éléments
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

peuvent être conçus


conformément à la
norme ASME VIII div.1
(UG32).

Stubon sous pression interne Stubon sous pression interne Stubon sous pression
(104.3.1 (D)): (304.3.3): interne (831.4 et app.
F):
La zone de renforcement requise La zone de renforcement
est requise est La surface de
renforcement requise est
(Fig. F-5):
= angle entre la branche et la = angle entre la branche et la
course course
renforce
avec A est en- ment par en-tête
l'épaisseur supplémentaire pour la tête en excès, avec
corrosion et les tolérances, tmh à renforc
partir du calcul du tuyau droit ement par branche avec
(104.1.2)

en-tête
zone excédentaire renfort attaché, zone
de soudure et autre zone
Évaluation:

renfort attaché, zone de


Les
soudure et autre zone
zones A2 et A3 doivent
excès être multipliées par le
Évaluation:
de branche rapport de la contrainte
Les zones A2, A3 et A4 doivent de travail admissible, le
être multipliées par le rapport facteur de multiplication
tr est l'épaisseur du coussinet de de la contrainte de travail maximal étant de 1,0
renfort admissible, le facteur de
multiplication maximal étant de
zone de soudure 1,0 (par. 304.3.3 (f3))

anneau de renforcement de
zone

surface de selle sur les


connexions à angle droit
Évaluation: (par. 831.4 f))

Les zones A2, A3, A4 et


ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

A5 doivent être multipliées par le


rapport de la contrainte de travail
admissible, le facteur de
multiplication maximal étant égal
à 1,0 (par. 104.3.1 (D.2.3))

Si puis
évaluer

Si puis
évaluer

Té (sortie extrudée) sous Té (sortie extrudée) sous Té (sortie extrudée)


pression interne (104.3.1 (G)): pression interne (304.3.4): sous pression interne
(831.4 réf. App. F):
La zone de renforcement requise La zone de renforcement
est requise est La zone de renforcement
requise est

K = 1,0 lorsque K = 1,0 lorsque


K = 1,0 lorsque d / D>
K K 0,60
K = 0.6+ (2d) / (3D)
= quand = quand
lorsque 0,15 <d / D <=
0,60
K = 0,7 quand K = 0,7 quand K = 0,7 lorsque d / D <=
0,15
renforcement
par en-tête renforcement par en-tête renforc
ement par en-tête
renforcement renforcem
par branche avec ent par branche avec renforc
ement par branche avec

zone de zone de
branche excédentaire branche excédentaire zone
de branche excédentaire
Évaluation: Évaluation:
Évaluation:
Si puis
évaluer
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

Si puis
évaluer

Weldolet (branche) sous Weldolet (branche) sous Weldolet (branche)


pression interne (104.3.1 (D)): pression interne (304.3.3): sous pression interne
(831.4 réf. App. F):
La zone de renforcement requise La zone de renforcement
est requise est La surface de
renforcement requise est
(Fig. F-5):
renforcement
par en-tête, avec renforcement par en-tête, avec
renforce
ment par en-tête

renforc
ement par branche avec

renforcement renforce
par branche avec ment par branche avec
renfort attaché, zone
de soudure et autre zone

avec avec Évaluation:

= épaisseur du patin ou = épaisseur du tampon ou


une hauteur de 0 Les
hauteur de 60 ° convenant au zones A2 et A3 doivent
renfort
= surface fournie par le être multipliées par le
métal de soudure déposé et le rapport de la contrainte
= surface fournie par le métal
ferraillage fixé de travail admissible, le
de soudure déposé
facteur de multiplication
surface de soudure Évaluation: maximal étant de 1,0
excessive dans la zone de (par. 831.4 f))
Les zones A2, A3 et A4 doivent
renforcement
être multipliées par le rapport
Évaluation: de la contrainte de travail
admissible, le facteur de
multiplication maximal étant de
Les zones A2, A3, A4 et 1,0 (par. 304.3.3 (f3))
A5 doivent être multipliées par le
rapport de la contrainte de travail
admissible, le facteur de
multiplication maximal étant égal
à 1,0 (par. 104.3.1 (D.2.3))

Bouchon sous pression interne Bouchon sous pression Bouchon sous pression
interne (831.372 et
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

(104.4.1 (B)): interne (304.4.1 (b)): 831.373):


Peut être calculé avec ASME Peut être calculé avec
VIII div.1 UG-32 app.1-4 ASME VIII div.1 UG-32
Peut être calculé avec ASME VIII app.1-4
div.1 UG-32 app.1-4

L = rayon plat
L = rayon plat
L = rayon plat r = rayon d'articulation
r = rayon d'articulation
r = rayon d'articulation
ou
ou
ou

Fermeture à plat sous pression Fermeture à plat sous Fermeture à plat sous
interne (104.4.1 (b)): pression interne (304.4.1 (b)): pression interne
(831.373):
Peut être calculé avec ASME VIII Peut être calculé avec ASME
div.1 UG 34 VIII div.1 UG 34 Peut être calculé avec
ASME VIII div.1 UG 34
… …

Bride sous pression interne Bride sous pression interne Bride sous pression
(104.5.1 (B)): (304.5.1 (b)): interne (831.2):
Peut être calculé selon ASME Peut être calculé selon ASME Autorisé à utiliser:
VIII div.1 app. 2 en utilisant les VIII div.1 app. 2 en utilisant les
contraintes admissibles B31.3 et contraintes admissibles B31.3 Série ASME B16
les limites de température avec: et les limites de température comme indiqué à
avec: l’annexe A, par exemple
= pression de calcul B16.5.
= pression de calcul
Aussi MSS SP-44.
= contrainte de conception du
boulon à la température = contrainte de conception Pour les brides à souder
atmosphérique du boulon à la température glissantes, il est fait
atmosphérique référence à la conception
= contrainte de conception du ASME VIII div.1.
boulon à la température de = contrainte de conception
conception du boulon à la température de Peut-on utiliser ASME
conception VIII div.1 pour le
= produit SE calcul?
= produit SEW

Bride aveugle sous pression Bride aveugle sous pression Bride aveugle sous
ASME B31.1 (2008) ASME B31.3 (2008) ASME B31.8 (2007)

interne (104.5.2 (B)): interne (304.5.2 (b)): pression interne:


Peut être calculé selon ASME Peut être calculé selon ASME Peut-on utiliser ASME
VIII div.1 UG-34 avec: VIII div.1 UG-34 avec: VIII div.1?

= somme des indemnités = somme des indemnités

= pression nominale de calcul = pression nominale de


interne calcul interne

= produit SE = produit SEW

= épaisseur nominale de = épaisseur nominale de


pression selon ASME VIII div. 1 pression selon ASME VIII
ug-34 div. 1 ug-34

Blancs (bêche) sous pression Blancs (bêche) sous pression Blancs (bêche) sous
interne (304.5.3 (B)): interne (304.5.3 (b)): pression interne:
Peut-on utiliser ASME
VIII div.1?

= somme des indemnités = somme des indemnités

= diamètre intérieur du joint = diamètre intérieur du


joint

 Prev

 Suivant

BIBLIOTHÈQUE

 Normes d'AQ
 Procédures générales
 Procédures départementales
 Instructions de travail
 Guides généraux
 Guides de conception
 Guides d'ingénierie
 Normes Générales
 Normes de conception
 Normes d'ingénierie
 Caractéristiques
 Réquisitions
 Formes
 Codes de coût
 Papiers

PCC

 Introduction de PCC
 Logiciel PCC
 Manuel de l'utilisateur du PCC
 Logiciel ASME B31.3
 Logiciel EN 13480
 Logiciel EN 1594
 Liste de faits PCC
Confidentialité - Juridique - Vision

What is the Maximum Allowable Working Pressure?


Share on

 Facebook
 Twitter

The ASME maximum allowable working pressure (MAWP) for the pressure vessel is
calculated by pressure vessel manufacturer. The design pressure is different from
MAWP. The design pressure is provided by the purchaser (Owner /User) but the
MAWP shall be provided by the manufacturer and must be indicated in the design
document and pressure vessel nameplate.

What is the ASME Maximum Allowable Working


Pressure calculation process?
The design pressure is the maximum expected pressure and normally determined by
purchase process engineer. Now, the manufacturer will use following formula to
calculate wall thickness:

P in this formula is design pressure (provided by the purchaser), R inside radius of


the pressure vessel ( provided by the purchaser). The S is allowable stress at the
design temperature for selected material and can be obtained from a table in the
ASME Section II Part D.
The E is joint efficiency and refers to the level of radiography and can be considered
1 for full radiography. Now you have everything to calculate your wall thickness.

Your wall thickness for 200 PSI design pressure with 60 inch inside diameter and
20,000 PSI allowable stress with joint efficiency 1 will be 0.6 inch. If you put these
values in above formula, you will get this 0.6 inch wall thickness.

Now go to the market, is it any plate material with 0.6 inch? No the nearest one that
you can find is the plate with 0.75 inch.

You need to get some credit fo using a plate with higher thickness.

Let us reverse above formula. You have the wall thickness, and you want to calculate
P.

Put the same value in the formula except for design pressure and calculate P. This P
will be your MAWP. So for above example, the MAWP will be 248 PSI. The 248
PSI is the MAWP and will go to the nameplate and will be the base for calculation of
test pressure for hydrostatic test pressure.

As you can see, your maximum allowable working pressure always is greater than
design pressure. In the worse case scenario that can be equal to design pressure but
never will be less than that.

What is vessel MAWP and Part MAWP?

Based on UG-98 on the ASME Section VIII Div. 1, the vessel MAWP is the lowest
part MAWP, and it is in topmost point of the vessel.

Look at the following sketch as you come down, your part MAWP is increasing. Why?
Because of the static head. The question is that which of the following MAWP's will
be in the design document and nameplate? The answer is the one which is in the
topmost of the vessel and is lowest of the other part MAWP.

Conclusion: The purchaser provides, the design pressure and temperature and
manufacturer is responsible for making the calculation and provide the vessel
MAWP. The hydrostatic testing also will be based on MAWP and not design
pressure.

Please note this apply to the pressure vessel only. For instance, in process piping
based on ASME B31.3, we do not calculate the MAWP and everything will be based
on the design pressure.
Return to pressure vessel inspection

Did you find this article useful? Click on below Like and G+1 buttons!

New! Comments
Have your say about what you just read! Leave me a comment in the box below.

Share on

 Facebook
 Twitter

Did you find this article useful? Click on below Like and G+1 buttons!

 Home

GENERAL
 Pre-Shipment Inspection
 Third Party Inspection
 Vendor Inspection
 Commodity Inspection
 Inspection and Test Plan
 Factory Acceptance Test
 Industrial Inspection
 Quality Control
 Plant Inspection
 Coating Inspection

FIX EQUIPMENT
 Pressure Vessel
 Heat Exchanger
 Piping System
 Industrial Valve
 Steam Boiler
 Storage Tank
 Process Heater

ROTARY EQUIPMENT
 Centrifugal Pump
 Centrifugal Compressor
 Reciprocating Compressor
 Gas Turbine
 Steam Turbine
 Fan & Blower

E & I EQUIPMENT
 Electric Generator
 Electric Motor
 Power Transformer
 Control Panel
 Switchgear
 Power Cable

GET IN TOUCH
 About Me
 Contact
 Services
 Blog
 Privacy Policy

We will be updating and growing this site with more and more of industrial inspection
related articles.

Please subscribe to my monthly newsletter so you don't miss a thing.

Email

Enter Your First Name (optional)

I am at least 16 years of age.

I have read and accept the privacy policy.

I understand that you will use my information to send me a newsletter.

Subscribe

Follow on

TwitterFacebookYouTubeGoogle+

Search this Site! More than 300 Articles!


Site Sponsors

inspection-for-industry.com Copyright © 2012-2013 Inspection-for-Industry.Com

Vous aimerez peut-être aussi