Vous êtes sur la page 1sur 12

LICENCE PROFESSIONNELLE S.T.M.

O Mise en œuvre d’un système Trinômes 11, Groupe 1


TP 4 TDS d’échantillonnage blocage BENDIABDELLAH Marouane
GUETCHA Naёl
KHARBOUCHE Afaf

TP TDS 4

Mise en œuvre d’un système d’échantillonnage blocage

I. Introduction :

Dans ce TP on va mettre en œuvre un circuit d’échantillonnage-blocage et effectuer les différentes


études en fonction des caractéristiques de l’échantillon puis l’étude de spectre du signal
échantillonné et bloqué.

II. Matériels :
 Dispositif composé de deux LF398
 Inverseur
 Un oscilloscope
 Une alimentation de +5V -5V et +18V -18V
 Un générateur agilant 33220A

III. Mise en oeuvre d’un circuit LF398

 Les tensions d’alimentation sont : +5V /-5V et +18V/-18V


 Les signaux d’entré et de sortie : « logic input » signal donnant fréquence d’échantillonnage
qui ferme l’interrupteur en état bas l’ouvre en état haut. « analog input » c’est l’entrée du
signal analogique . « Output » c’est la sortie, on trouvera donc le signal avec
d’échantillonnage bloqué.
 L’interrupteur est fermé lorsque le niveau de tension sur l’entrée logique est 0.
 Cette phase appelle « HOLD ».
 La tension aux bornes de la capacité est commencée à décharger.
 L’interrupteur est ouvert lorsque le niveau de tension sur l’entrée logique est 5.
 Cette phase appelle « SAMPLE ».
 La tension aux bornes de la capacité est 0.5mV.
 Si on prend une capacité de maintien de 10nF, le temps d’acquisition 1%.

 Visualisation simultanément : le signal d’échantillonnage, le signal analogique à


échantillonné et le signal échantillonné.
On observe le signal d’échantillonnage (jaune), le signal analogique à échantillonné (vert) et le signal
échantillonné (bleu).

Le type de signal à la sortie du générateur est un signal carré. Le rapport cyclique est de 50%. Les
niveaux de ce signal sont état bas et état haut soit un codage binaire. L’amplitude du signal est de
4,2V.

Le fonctionnement du circuit LF398 : pour L’état bas il s’agit d’un interrupteur ouvert et l’état haut
d’un interrupteur fermé.

 Après avoir zoomer et détecter la phase d’acquisition en place les curseurs X1 X2 pour mesurer la
période d’acquisition :
On a obtenu une valeur de 2,2𝜇s elle est inférieur à 10𝜇𝑠 la valeur donner en fiche technique du
LF398.

 Ensuite on fait un zoom sur la période de l’échantillonnage, à l’aide des curseurs on mesure :

On obtient une valeur de 100,4 𝜇𝑠 qui correspond à la fréquence d’échantillonnage 10Khz.

 Après avoir configurer le zoom sur une période d’échantillonnage et à l’aide des curseurs on
mesure la durée du blocage d’un échantillon :
On a une durée de blocage de 50𝜇𝑠

 Après avoir déterminer la durée d’acquisition et la durée de blocage on va déterminer la durée


entre ces deux phases en utilisant les curseurs X1 X2 :

On a trouvé une valeur de 47,46𝜇𝑠


En analysant les captures précédentes on peut conclure que lorsqu’on est en front montant le circuit
joue le rôle d’un échantillonneur et en front descendant il effectue le blocage de ce dernier.

IV. Mise en œuvre de 2 circuits

Mise en œuvre de 2 circuits LF398 commandée par un signal d’échantillonnage de rapport cyclique
50%, afin de réaliser une opération Sample and Hold.

 Le rôle de l’inverseur et d’inverser le signal entrant dans le premier circuit LF398 c’est-à-dire
lorsqu’on a une amplitude de 5v pour un signal l’autre aura une amplitude de 0v et l’inverse.

 On superpose les signaux des voies 2, 3 et 4 on obtiendra l’allure suivante :


 Grace à ce système composé de deux circuits LF398 et un inverseur on arrive à réaliser un
échantillonnage complet.

 Ce montage réalise un échantillonnage blocage complet : à chaque front montant on prend un


échantillon et on le bloque jusqu’au le prochain front montrant c’est-à-dire prochain échantillon.
 Pour pouvoir étudier le spectre de ce signal en passe en mode math FFT de l’oscilloscope puis on
configure les paramètres suivants :

Span= 50Khz et center=5Khz

FFT resolution < 10 𝐻𝑧

Fenêtre de mesure : flat top

Unité axe vertical : dBv


En visualisant les raies spectrales qui ont une amplitude supérieure à -40dBv en mesure les
fréquences suivantes :

f1=1 Khz f2= 9 Khz f3= 11 Khz f4= 19 Khz f5= 21 Khz

f6= 29 Kh f7= 31 Khz f8= 39 Khz f9=41 Khz f10= 49 Khz

 En faisant variée la fréquence du signal analogique entre 50Hz et 5 Khz, nous obtenons l’allure
suivante :
 On observe l’affichage d’un sinus cardinal

V. Phénomène de sous échantillonnage


 Pour une un signal analogique de 5 Khz et une fréquence d’échantillonnage de 10 Khz on a une
superposition des deux raies en une seule raies dans le domaine spectral. (f0=5 Khz et f0-fe=5
Khz)

 En domaine temporel il aura un chevauchement dû au prélèvement de deux échantillons par


période.
 un signal d’échantillonnage de fréquence égale à 10KHz et un signal analogique de fréquence
égale à 8KHz.
En augmentant la fréquence du signal analogique à 8khz nous observons l’apparition d’une première
raies à 2Khz (fe-f0=10Khz-8Khz=2Khz) donc on aura une transposition de spectre .

Dans le domaine temporel on a aussi une fréquence de sortie de 2Khz cette dernière correspond à la
fréquence de la première raie en domaine spectral.
 Pour éviter les changements de fréquence ou repliement de spectre il faut prendre la
fréquence d’échantillonnage égale deux fois la fréquence du signal à échantillonné selon le
théorème de Shannon.

 un signal d’échantillonnage de fréquence égale à 10KHz et un signal analogique de fréquence


égale à 42KHz,

Dans le domaine temporel en trouve f= 2Khz la même fréquence trouver en domaine fréquentiel