Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours du 20.10.

06 Dr AYMONINO
APOPLEXIE (Zhong Feng)
(Attaque de Vent)
(Les « blancs » laissés dans le texte seront complétés en cours...)

Sous le terme apoplexie sont regroupés les troubles caractérisés par les symptômes suivants: subite perte de
conscience, non-reconnaissance des êtres et des choses, problèmes affectant la parole et hémiplégie.

Les premières notes à propos de l'apoplexie se trouvent dans le Neijing, mais ce trouble y est appelé Dajue (grand
1
évanouissement), Pojue (évanouissement d'agression), Jianjue (évanouissement consomptif) .
Par exemple, dans le Suwen - Tiao Jing Lun, il est dit que « lorsque le Sang et le Qi remontent ensemble vers le haut,
cela provoque un grand évanouissement et la mort soudaine; si le Qi revient, alors le patient reste en vie, si le Qi ne
revient pas, il meurt ». Dans le Suwen - Sheng Qu Tong Tian Lun, il est dit que « lorsque survient une forte colère, la
circulation du Qi est bloquée et le Sang s'accumule dans le Shangjiao (zone fonctionnelle supérieure), provoquant une
perte de conscience ».

De nombreuses théories différentes au sujet de l'étiologie, de la pathologie et des méthodes de traitement de


l'apoplexie ont été élaborées par les médecins au cours de l'histoire; une fois classées, on peut les regrouper en deux
catégories :

* « La doctrine de l'apoplexie causée par un facteur externe», prévalant avant les dynasties Song et Yuan. La plupart
des médecins considéraient alors que l'apoplexie était due à l'invasion des facteurs pathogènes alors que l'Énergie
correcte (Zhengqi) était déficiente, comme il est décrit dans le Lingshu . Ci jie Zhen Xie Pian : « les Énergies Ying et
Wei étant affaiblies, l'Énergie correcte s'en va, et l'Énergie pathogène reste seule, provoquant une paralysie latérale
(pianku)». Il existe de telles notes également dans les Jin Gui, Qian fin Yao Fang et Shu Shi Bing Yuan.

* « La doctrine de l'apoplexie causée par un facteur interne », prévalant après les dynasties Song et Yuan. De
nombreux médecins considéraient alors l'apoplexie comme « une modification interne des organes non causée par un
facteur pathogène Vent externe» ; ce point de vue a été soutenu notamment par Li Dongdan*, Liu Hejian* et Zhu
Danxi*.

D'un point de vue étiologique, Wang Lü* détermina « l'apoplexie vraie » et « les cas similaires ».

Sous la dynastie Ming, Zhang lingyue*, dans sa théorie de l'absence du facteur pathogène Vent, mentionne clairement
que « ce trouble survient brusquement à la suite d'une blessure ou d'une détérioration internes et n'est pas causé par
la contraction du facteur pathogène Vent-Froid de l'extérieur ».

« Les raisons de cette maladie ne peuvent être affirmées; il peut s'agir d'une blessure interne due aux Sept
Émotions ou bien d'un excès alcoolique ou sexuel , le Yin des Cinq Organes Zang serait endommagé en premier. »

Sous la dynastie Qing, Ye Tianshi* fit un pas supplémentaire quant à la pathogénie de cette maladie, exprimant l'idée
que « lorsque les Essences vitales et le Sang sont insuffisants, l'Eau ne peut plus nourrir le Bois et le Yang du Foie
devient excessif, d'où la formation d'un Vent interne ».

Cette maladie recouvre, en médecine occidentale, les troubles suivants : spasme vasculaire cérébral, embolie
cérébrale à la suite de congestion ou de trombose cérébrale et hémorragie sous-arachnoïdienne.

1
Dajue désigne l'évanouissement brutal dont la cause est une surabondance de Qi et de Sang, lesquels inondent la tête.
Pojue désigne un évanouissement dû à un reflux vers le haut du Qi et du Sang, consécutif à une violente colère.
jianjue désigne un évanouissement dû à l'épuisement du Zhen Yin (Vrai Yin) par un Feu ou une Chaleur Internes.

1
ETIOPATHOGENIE

Trouble dû aux Sept Émotions:

Mauvaise alimentation :

Excès sexuel :

2
DIFFERENCIATION DES SYNDROMES

Mouvement excessif du Vent du Foie

SYMPTÔMES : Vertiges, douleurs des yeux, sensation de tête lourde et de pieds légers, sifflements dans l'oreille,
éblouissements, palpitations, insomnies, amnésie, mucosités abondantes, engourdissement des orteils
(particulièrement du gros orteil), éventuellement problèmes temporaires de la parole; langue rouge, pouls Jin (Serré),
Hua (Glissant) et Shu (Rapide).

ANALYSE :

PRINCIPES DU TRAITEMENT: Calmer le Vent du Foie, rétablir le mouvement normal du Qi vers le bas et rétablir la
circulation dans les Méridiens.

PRESCRIPTION: Baihui VG20, Fengchi VB20, Quchi Gi11 et Yongquan ReO1.

MANIPULATION : Utilisation des aiguilles seules; pas de moxibustion.

SENS DE LA PRESCRIPTION

3
Syndrome d'obstruction

SYMPTÔMES:
Syndrome d'obstruction Yang: Inconscience, perte de la parole, mâchoires fermées et contractées, mucosités avec
bruit de respiration semblable à une scie, poings fortement serrés, visage rouge, respiration saccadée, constipation,
miction courte et rouge ; langue rouge avec enduit jaune et gras, ou jaune et sec allant jusqu'au brun sombre, avec
éruptions, pouls Hua (Glissant), Shu (Rapide), Xuan (Tendu en corde) et Jing (pouls hors classification signifiant
«avec force»).

Syndrome d'obstruction Yin : État calme, visage blanc, lèvres pourpres, membres froids; enduit lingual blanc,
glissant et gras, pouls Chen (Profond) et Huan (Calme).

ANALYSE:

PRINCIPES DU TRAITEMENT: Calmer le Vent et ouvrir les Cavités; éliminer la Chaleur et détruire les Mucosités.

PRESCRIPTIONS:

* 12 points Jing (ou bien les 10 points Xuan'), Renzhong (Shuigou) VG26 et Yongquan ReOl.

* Fengchi VB20 et Taichong Fo03.

En cas de fièvre, ajouter aux prescriptions les points Dazhui VG14, Quchi GI11 et Hegu G104.

S'il y a beaucoup de Mucosités, ajouter aux prescriptions les points Fenglong Es4O et Tiantu VC22.

Si la déglutition est difficile, la parole perdue, ajouter aux prescriptions les points Lianquan VC23, Yamen VG15 et
Tongli Co05.

MANIPULATION : Avec les aiguilles uniquement, pas de moxibustion. Sur les 12 points Jing (ou sur les 10 points
Xuan'), piquer pour faire saigner.

SENS DES PRESCRIPTIONS:

4
Syndrome d'évanouissement

SYMPTÔMES: Coma, perte totale de conscience, Cinq symptômes critiques (yeux fermés, bouche ouverte, mains
ouvertes, incontinence d'urine, faible respiration) , langue roulée et contractée, pouls Xi (Fin) et Ruo (Faible) ;
membres éventuellement inertes et froids, très forte sudation ; pouls Wei (très Faible) au bord de l'évanouissement.

ANALYSE

PRINCIPES DU TRAITEMENT: Tonifier le Qi, rétablir le Yang et éviter l'évanouissement.

PRESCRIPTION: Guanyuan VC04, Shenque VC08 et Zusanli Es36.

MANIPULATION : Moxibustion; sur Zusanli Es36, on peut appliquer l'acupuncture et la moxibustion en même temps.
SENS DE LA PRESCRIPTION :

5
SEQUELLES :

SYMPTÔMES : Après que la crise apoplectique est atténuée, la conscience se rétablit progressivement mais restent
des séquelles telles que hémiplégie, difficultés dans la parole, déviation de la bouche et des yeux, dérèglement de la
miction et de la défécation.

ANALYSE : Le Vent et les Mucosités restent dans les Méridiens, c'est pourquoi les membres restent paralysés; le Rein
dirige les excrétions, donc si le Qi et le Yin du Rein sont affaiblis, il en résulte un dérèglement des excrétions.

PRINCIPES DU TRAITEMENT: Utilisation d'aiguilles pour activer la circulation du Sang et rétablir la circulation dans
les Méridiens, réguler le Qi et le Sang.

Les séquelles consécutives à l'apoplexie sont traitées principalement en choisissant des points des Méridiens
Yangming de la Main et du Pied, secondairement en choisissant des points des Méridiens Taiyang et Shaoyang.

Puisque la fonction (activité fonctionnelle) est Yang, pour rétablir l'Énergie Yang des membres on doit choisir des
points situés sur les Méridiens Yang.

D'autre part, Yangming est un Méridien avec beaucoup de Qi et beaucoup de Sang, aussi lorsque son Qi et son Sang
sont régulés, les membres peuvent se rétablir facilement.

En général, on pique d'abord le côté sain et ensuite le côté atteint. Piquer le côté atteint s'inscrit dans le cadre du
rétablissement de la circulation de l'Énergie et du Sang localement, et piquer le côté sain permet une régulation de la
circulation de l'Énergie et du Sang dans tout le corps par l'intermédiaire d'un Méridien sain.
2
PRESCRIPTION : Sur les membres supérieurs on choisira Jianneiling (Extra), Jianyu G115, Binao GI14, Quchi
GI11, Waiguan TR05, Zhongzhu TR03 et Yemen TR02.

Sur les membres inférieurs on choisira Huantiao VB30, Yanglingquan VB34, Zusanli Es36 et jiexi Es4l.

Dans les cas où le pied est retourné vers l'intérieur, ajouter Kunlun Ve60 et Xuanzhong (juegu) VB39.

Lorsque la pointe du pied est tendue vers le bas, ajouter Taichong Fo03.

En cas de déviation de l'oeil et de la bouche, ajouter Dicang Es04, Jiache Es06, Hegu GI04, Neiting Es44 et Taichong
Fo03.

MANIPULATION : Avec les aiguilles. Pas de moxibustion.

2
(ou Jianqian) : à mi-distance entre l'extrémitédu pli axillaire et le point jianyu G115, lorsque le bras est allongé le long du corps.

6
SENS DE LA PRESCRIPTION : Tous les points sélectionnés pour traiter les séquelles de l'apoplexie permettent une
régulation locale de la circulation du Qi et du Sang dans les Méridiens afin de rétablir la fonction motrice.

Électropuncture

Choix des points : jianyu GI15, Quchi Gl11, Waiguan TRO5, Hegu GI04, Huantiao VB30, Fengshi VB31,
Yanglingquan VB34 et Xuanzhong Ouegu) VB39.

Méthode: Selon la localisation des troubles, choisir à chaque fois 2 à 3 paires de points; lorsque l'on obtient le Qi,
ajouter l'excitation électrique, en accroissant graduellement l'intensité. En général, l'excitation électrique est maintenue
de 15 à 20 minutes pendant lesquelles il est possible de l'augmenter en intensité selon les sensations du patient.

Auriculopuncture

Choix des points: Shen (Rein), Naogan (tronc cérébral), Shenmen, Xin (Coeur), Zhen (occiput) et Pizhixia
(subcortex).

• Pour les patients avec séquelles d'apoplexie, il faut inciter à l'activité et à l'entraînement afin de favoriser le
rétablissement de la motricité des membres.
3
• Il est possible d'avoir recours à la manipulation Tuina comme aide au traitement.

BIBLIOGRAPHIE :

3
Littéralement « pousser-tirer »,forme de massage.

7
• Encyclopédie des médecines naturelles- E. Techniques
• ACUPUNCTURE EN MEDECINE CLINIQUE Massimo di Villadorata Ed MALOINE