Vous êtes sur la page 1sur 1

Remerciements

A tous ceux qui, au cours de la réflexion et de l’élaboration dont cette thèse est le fruit, m’ont
aidé de leur savoir, de leurs encouragements et de leurs critiques bienveillantes, je tiens à
exprimer ici ma très vive et très cordiale gratitude.

Cette thèse de doctorat n’aurait pas pu voir le jour sans la précieuse collaboration et le soutien
de mon directeur de recherche, le Professeur Mohamed Bouattour.
Mes remerciements vont également aux membres du jury qui, en dépit de leurs responsabilités,
ont bien voulu donner de leur temps et m’honorer de leur participation afin de parfaire ce travail
de recherche.
Particulièrement grande est ma dette à l’égard de M. Noureddine Gargouri, M. Taoufik
Kalamoun, M. Yacoob Ghérissi, M. Badreddine Hamma, M. Abouda Ben Jmaa, M. Imed
Lahyeni, M. Amin Bouassida, Mme Dhouha Lajmi et Mme Rafika Ben Amor. Du premier, je
regarde le souvenir d’un maître profond et attachant. Aux seconds, je renouvelle mes
remerciements les plus chaleureux.

Je tiens à remercier M. Mohamed Bouattour, mon directeur de recherche que je considère


comme un deuxième père, à qui je dois une grande partie de ma formation scientifique et
pédagogique, ainsi que de mon éducation dans la vie. Outre le dévouement pour le travail, la
modestie, la rigueur scientifique dont il a fait preuve tout le long de ces dernières années. Il
m’a appris à aimer la linguistique ; j’ai découvert, en effet, que rien n’égale l’amour que l’on
peut avoir envers une activité à laquelle on s’unit pour la vie. Mohamed Bouattour n’a jamais
hésité à sacrifier ses heures de repos et ses vacances pour la relecture d’un paquet de pages
qu’il passe au peigne fin. Si, aujourd’hui, j’ai pu mener à terme le présent travail, c’est
incontestablement grâce à ses encouragements et à sa bienveillance. Pour toutes ces raisons, je
le remercie du fond du cœur.

Toute ma reconnaissance à M Gargouri pour les précieuses remarques dont il m’a fait part, au
moment où je rédigeais une première version de cette thèse.

Je voudrais remercier, toutes les personnes que j’ai croisées à l’occasion d’un colloque, d’un
séminaire et qui m’ont aidé ou prodigué des conseils qui m’ont beaucoup servi dans mon
parcours.

J’adresse pareillement un grand merci à mes ami(e)s avec qui j’ai partagé de grands moments
lors de la rédaction de la thèse. Ils m’ont beaucoup soutenu durant ce parcours. Ils m’ont
motivé et soutenu pendant les moments de stresse et de fatigue. Mille mercis !

Et je n’oublie pas ma famille, surtout mon père et ma mère, qui me consacrent des prières
pour ma réussite. Ils m’ont beaucoup encouragé.