Vous êtes sur la page 1sur 46

Palplanches

Le rideau étanche

palplanches

de

Partie 2: Approche pratique

Palplanches Le rideau étanche palplanches de Partie 2: Approche pratique

LE RIDEAU DE PALPLANCHES ETANCHE PARTIE 2: APPROCHE PRATIQUE

INDEX

Introduction

3

1.1.2.8

Transport des palplanches

18

 

1.1.2.9

Mise en œuvre des palplanches

18

Principaux systèmes d’étanchement vertical et horizontal

3

1.1.3

Soudure 21

 

1.1.3.1

Introduction 21

1.

Etanchement vertical

4

1.1.3.2

Possibilités de soudage des serrures de palplanches

21

1.1

Caractéristiques des produits et

1.1.3.3

Choix du procédé de soudage sur chantier

21

procédures de mise en œuvre de l’étanchement vertical

4

1.1.3.4

Automatisation du soudage des serrures de palplanches sur chantier

25

1.1.1

Produit hydrocarboné mis en œuvre à chaud

4

1.1.4

Autres solutions d’étanchement vertical des rideaux de palplanches 27

1.1.1.1

Caractéristiques du produit 4

1.1.4.1

Rideau de palplanches combiné avec

1.1.1.2

Conditionnement

4

une paroi bentonite-ciment

27

1.1.1.3

Conditions d’application

4

1.1.4.2

Préforage vertical dans l’axe des

1.1.1.4

Durabilité du produit dans différents

serrures 27

milieux

4

1.1.4.3

Utilisation d’un profil auxiliaire spécial 27

1.1.1.5

Consommation

4

1.1.4.4

Utilisation d’un élément de

1.1.1.6

Mise en œuvre du produit d’étanchéité

refoulement

27

en usine

6

1.1.4.5

Injection de coulis derrière la paroi en

1.1.1.7

Mise en œuvre du produit d’étanchéité in situ 10

palplanches 27

1.1.1.8

Transport des palplanches 10

1.1.5

Réparation de défauts d’étanchéité

1.1.1.9

Mise en œuvre des palplanches

10

des serrures

29

 

1.1.5.1

Réparation au-dessus du niveau du sol

1.1.2

Produit hydrogonflant

12

(serrures accessibles du côté

1.1.2.1

Caractéristiques du produit 12

 

excavation)

32

1.1.2.2

Conditionnement

12

1.1.5.2

Réparation en dessous du niveau

1.1.2.3

Conditions d’application

12

du sol

33

1.1.2.4

Durabilité du produit dans différents milieux 12

1.1.5.3

Réparation sous eau

36

1.1.2.5

Consommation

12

1.1.2.6

Mise en œuvre du produit d’étanchéité en usine

12

2.

Etanchement horizontal

38

1.1.2.7

Mise en œuvre du produit d’étanchéité

3.

Références

44

in situ 12

1

Introduction

L’étanchéité des parois est un des critères importants de sélection des procédés de construction dans certains types d’ouvrages comme par exemple: les parkings sou- terrains, les tunnels, les confinements de décharges,

La palplanche métallique, de par sa définition d’élément de séparation de deux milieux différents, constitue une solution idéale pour résoudre le problème des parois étanches, dès lors que l’on propose:

1. une méthode pour déterminer de façon précise l’écoulement à travers les serrures,

2. des solutions aux problèmes pratiques qui se posent lors de la réalisation de parois étanches.

La partie 1 est traitée in extenso dans la brochure:

«Approche théorique».

La partie 2 fait l’objet de la présente publication qui détaille les différents systèmes d’étanchement ainsi que tous les aspects pratiques les concernant.

Principaux systèmes d’étanchement vertical et horizontal

Considérant un rideau de palplanches étanche, il faut distinguer deux types d’étanchement:

• l’étanchement vertical, qui consiste principale- ment à rendre étanches les serrures des palplanches;

• l’étanchement horizontal, qui concerne la jonction étanche entre la paroi de palplanches et un élément d’ouvrage horizontal s’y raccordant (par exemple une dalle en béton, une géo-

membrane,

).

1. Etanchement vertical

1.1.1.2

Conditionnement

Plusieurs systèmes d’étanchement possibles dé- pendant du degré d’étanchéité souhaité:

A. Les produits mis en place dans les

serrures avant ou après enclenchement

des palplanches:

produit hydrocarboné (mise en œuvre à chaud) pour les applications à performance moyenne ( = 6 10 -8 m/s) (voir 1.1.1);

produit hydrogonflant (mise en œuvre à froid) pour les applications à performance élevée ( = 3 10 -10 m/s) (voir 1.1.2).

B. La soudure pour les applications à perfor-

mance très élevée:

en usine pour les serrures intermédiaires des palplanches livrées par paires ou en triplettes;

in situ et au-dessus du niveau du sol ou à partir d’une faible profondeur sous le fond de fouille pour les serrures enclenchées sur chantier (voir 1.1.3).

C. Diverses autres méthodes d’étanchement

vertical (voir 1.1.4).

1.1 Caractéristiques des produits et procédures de mise en œuvre de l’étanchement vertical

1.1.1 Produit hydrocarboné mis en œuvre à chaud

1.1.1.1 Caractéristiques du produit

Composition:

Poids spécifique à 25 °C:

Point de ramollissement:

Couleur:

bitume - polymères - filler 1.38-1.48 (ASTM D70) ~ 90 °C (ASTM D36) noir-brun

Ces caractéristiques ne sont données qu’à titre indicatif et peuvent être modifiées par le fournisseur suivant besoin.

4

Le produit peut être livré en fûts ou en pains emballés prêts à l’emploi.

1.1.1.3 Conditions d’application

Le comportement du produit hydrocarboné lors de sa mise en œuvre (à chaud) sous certaines conditions est résumé ci-après:

application sur surface recouverte d’eau stagnante: à éviter;

application sur métal humide (point de rosée): très bon, mais à éviter autant que possible;

application sur métal de –10 °C à +70 °C: excellent;

durcissement sous pluie: excellent;

séchage sous UV: excellent.

1.1.1.4 Durabilité du produit dans différents milieux

La pérennité du produit placé dans les serrures des palplanches est fonction du milieu ambiant:

eau à pH 3.5 - pH 11.5: excellente

eau de mer: excellente

huile minérale: faible

essence: très faible

pétrole: très faible

1.1.1.5 Consommation

a. Application dans une serrure libre

(figure 1-1):

Consommation approximative: 0,3 l par mètre de serrure.

b. Application dans les serrures enclenchées

(figure 1-2):

Consommation approximative: 0,1 l par mètre de serrure et par côté, soit 0,2 l/m si l’on pratique au remplissage des deux côtés de l’enclenchement.

Produit hydrocarboné: Mise en œuvre à chaud dans les serrures

1) Remplissage d’une serrure libre

8 mm min. 12 mm max.

1) Remplissage d’une serrure libre 8 mm min. 12 mm max. Palplanches AU/PU/LS/JSP 8 mm min.

Palplanches AU/PU/LS/JSP

serrure libre 8 mm min. 12 mm max. Palplanches AU/PU/LS/JSP 8 mm min. 12 mm max.
serrure libre 8 mm min. 12 mm max. Palplanches AU/PU/LS/JSP 8 mm min. 12 mm max.

8 mm min. 12 mm max.

Palplanches AZ

2) Remplissage des serrures enclenchées en tenant compte de la poussée hydrostatique

des serrures enclenchées en tenant compte de la poussée hydrostatique Palplanches AU/PU/LS/JSP 5 Palplanches AZ Figure

Palplanches AU/PU/LS/JSP

des serrures enclenchées en tenant compte de la poussée hydrostatique Palplanches AU/PU/LS/JSP 5 Palplanches AZ Figure
des serrures enclenchées en tenant compte de la poussée hydrostatique Palplanches AU/PU/LS/JSP 5 Palplanches AZ Figure

5

Palplanches AZ

Figure 1

1.1.1.6 Mise en œuvre du produit d’étanchéité en usine (figures 2, 3 et 4)

L’application du produit hydrocarboné en usine est réalisée suivant les prescriptions suivantes:

les serrures doivent être sèches ou très légèrement humides;

les palplanches sont disposées en position parfaitement horizontale;

pour des raisons d’adhérence du produit dans les serrures, un nettoyage à l’air comprimé, à la brosse en acier ou au jet d’eau à haute pression est recommandé en cas de présence de corrosion. Les palplanches provenant d’un laminage récent ne nécessitent aucune préparation particulière;

afin d’éviter tout écoulement du produit chaud et liquide par les extrémités des palplanches lors du remplissage des serrures, un colmatage préalable est réalisé en tête et en pied des barres à l’aide de mastic;

chauffage du produit à la température indiquée sur la fiche technique;

mélange du produit jusqu’à l’obtention d’une masse homogène (impératif);

mise en place du produit dans les serrures à l’aide d’un déversoir approprié en tenant compte du sens de battage des palplanches et de leurs positions par rapport à la poussée hydrostatique:

*si les palplanches sont livrées en éléments simples, une seule serrure libre par barre est remplie (figure 2)

*si les palplanches sont livrées en paires, la serrure intermédiaire et une seule serrure libre sont remplies (figure 3);

hauteur de remplissage des serrures libres: 8 à 12 mm (figure 1-1).

Remarque:

Pour ne pas diminuer la résistance des points de pinçage dans le cas de palplanches enclenchées et pincées, le produit hydrocarboné doit être mis en place après pinçage.

6

Produit hydrocarboné: Mise en œuvre à chaud dans les serrures de palplanches simples

1) Palplanche AZ

serrure sans produit

«X» Pos. B serrure à l’avancement avec produit Pos. A serrure à l’avancement avec produit
«X»
Pos. B
serrure à l’avancement
avec produit
Pos. A
serrure à l’avancement
avec produit
«X»
serrure sans produit
sens de battage

2) Palplanche AU/PU/LS/JSP

Détail «X» voir Fig. 1-1

serrure sans produit serrure à l’avancement avec produit serrure à l’avancement avec produit «X» «X»
serrure sans produit
serrure à l’avancement
avec produit
serrure à l’avancement
avec produit
«X»
«X»

serrure sans produit

sens de battage

à l’avancement avec produit «X» «X» serrure sans produit sens de battage 7 Détail «X» voir

7

Détail «X» voir Fig. 1-1

Figure 2

Produit hydrocarboné: Mise en œuvre à chaud dans les serrures de palplanches enclenchées

1) Palplanche AZ

produit appliqué dans les serrures du côté de la pression hydrostatique serrure à l’avancement avec
produit appliqué dans les serrures du
côté de la pression hydrostatique
serrure à l’avancement
avec produit
serrure enclenchée
serrure sans produit
en usine

2) Palplanche AU/PU/LS/JSP

sens de battage

produit en usine 2) Palplanche AU/PU/LS/JSP sens de battage «X» Détail «X» voir Fig. 1-1 produit

«X»

Détail «X» voir Fig. 1-1

produit appliqué dans les serrures du côté de la pression hydrostatique serrure à l’avancement avec
produit appliqué dans les serrures
du côté de la pression hydrostatique
serrure à
l’avancement
avec produit
serrure sans produit
serrure enclenchée
en usine
«X»
sens de battage

Figure 3

8

Détail «X» voir Fig. 1-1

Illustration de la mise en œuvre du produit hydrocarboné

FUT gaz de chauffage
FUT
gaz de chauffage
PAIN produit hydrocarboné
PAIN
produit hydrocarboné

(mélange homogène)

1)

fourniture du produit hydrocarboné en fût de 200 l ou en pain (le fût est ouvert et le produit en est extrait par morceaux)

2)

four de chauffage (fusion) pour produit hydrocarboné

3)

mélangé avant utilisation

bouchon de mastic four de chauffage robinet déversoir 4) contrôle de l’horizontale de la palplanche
bouchon de mastic
four de chauffage
robinet
déversoir
4)
contrôle de
l’horizontale de la
palplanche à traiter
déversoir
5) remplissage d’une serrure
d’une palplanche simple AU/PU/LS/JSP
bouchon de mastic
Figure 4

9

1.1.1.7 Mise en œuvre du produit d’étanchéité in situ

L’application du produit hydrocarboné in situ se fait suivant les prescriptions citées en 1.1.1.6 pour la mise en œuvre en usine.

Par temps sec la mise en œuvre à l’air libre ne pose aucun problème.

Par temps pluvieux, il faut veiller à éviter la présence d’eau dans les serrures à traiter. Les opérations d’étanchement des serrures pourront se faire à l’abri d’une bâche.

1.1.1.8 Transport des palplanches

Tant que le produit hydrocarboné ne s’est pas solidifié, les palplanches doivent être transportées en position horizontale, avec l’ouverture des serrures munies du joint d’étanchéité tournée vers le haut.

Après refroidissement du produit, les palplanches doivent être protégées contre tout échauffement trop important (point de ramollissement du produit:

~ 90 °C) afin d’éviter un écoulement hors des serrures.

1.1.1.9 Mise en œuvre des palplanches (figure 5)

Les palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrocarboné peuvent être foncées par battage, par vibrage ou par vérinage.

Concernant leur mise en œuvre, il y a lieu de procéder comme suit:

• la serrure garnie du produit hydrocarboné devra toujours être placée à l’avancement;

• lors du fonçage des palplanches un guidage approprié sera réalisé de manière à éviter tout dévers longitudinal ou transversal. L’utilisation de guides est primordiale pour respecter une tolérance maximale de 1% (voire même inférieure à 1%) sur la verticalité des barres;

• lors de l’installation des palplanches par simple pose sans fonçage, il peut arriver que, suite à un excès de produit dans la serrure ou à un raidissement localisé du produit, les palplanches ne parviennent pas à la côté requise. Il faut alors prévoir sur le chantier l’utilisation d’un engin de battage permettant une mise en œuvre correcte, et, le cas échéant, pratiquer avec précaution un léger chauffage de la zone récalcitrante.

Attention!! Ne pas dépasser la température du point de ramol- lissement du produit.

10

Mise en œuvre des palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrocarboné

1) Palplanches simples

sens de battage

produit hydrocarboné 1) Palplanches simples sens de battage serrure sans produit serrure à l’avancement avec produit

serrure sans produit

serrure à l’avancement avec produit hydrocarboné1) Palplanches simples sens de battage serrure sans produit 2) Palplanches enclenchées par paires sens de

2) Palplanches enclenchées par paires sens de battage serrure sans produit 11
2) Palplanches enclenchées par paires
sens de battage
serrure sans produit
11

serrure avec produit hydrocarboné

serrure à l’avancement avec produit hydrocarboné

serrure enclenchée avec produit hydrocarboné

serrure avec produit hydrocarboné

Figure 5

1.1.2 Produit hydrogonflant

1.1.2.1 Caractéristiques du produit

Composition:

en principe prépolymère uréthane

Poids spécifique à 20 °C: 1.22

Point d’inflammation:

500 °C

1.1.2.5 Consommation

Application dans une serrure libre (figure 6-1):

consommation approximative: ~ 0,15 l par mètre de serrure.

1.1.2.6 Mise en œuvre du produit d’étanchéité en usine (figures 7, 8, 9)

Gonflement

maximum:

immersion en continu en eau potable: 115%; en eau de mer: 90%

L’application du produit hydrogonflant se fera de pré- férence en usine et doit se faire suivant les prescriptions suivantes:

cycles alternés eau potable: 115%; eau de mer: 90%

les serrures doivent être sèches ou très légèrement

pas de gonflement dans l’huile

humides;

gonflement dans lixiviats:

Couleur:

identique à eau potable en principe gris clair

l’étalage des palplanches en position parfaitement horizontale n’est pas indispensable;

Ces caractéristiques ne sont données qu’à titre indicatif et peuvent être modifiées par le fournisseur suivant besoin.

1.1.2.2 Conditionnement

Le produit est livré en cartouches de 320 ml ou en fûts de ~ 15 l à extruder.

1.1.2.3 Conditions d’application

Le comportement du produit hydrogonflant lors de sa mise en œuvre (à froid) sous certaines conditions est résumé ci-après:

application sur surface recouverte d’eau stagnante: impossible;

application sur métal humide (point de rosée):

excellente;

application sur métal à –10 °C: délicate ou critique;

application sur métal de +5 °C à +70 °C: excellente;

polymérisation sous pluie: délicate ou critique;

polymérisation sous UV: excellenteé.

1.1.2.4 Durabilité du produit dans différents milieux

La pérennité du produit placé dans les serrures des palplanches est fonction du milieu ambiant:

eau à pH 3.5 - pH 11.5: excellente

eau de mer: excellente

huile minérale: excellente

essence: excellente

pétrole: excellente.

pour des raisons d’adhérence du produit dans les serrures, un nettoyage à l’air comprimé est de rigueur. En cas de présence de corrosion dans les serrures, un nettoyage à la brosse en acier et/ou au jet d’eau à haute pression est nécessaire;

mise en place du produit par extrusion et répartition à l’aide d’un gabarit spécial (brevet ProfilARBED LU88397) qui distribue le produit de façon adéquate dans la serrure. !! Attention: l’utilisation du gabarit spécial est indis- pensable pour garantir l’étanchéité de la serrure.

Cette opération s’effectue en tenant compte du sens de battage des palplanches:

si les palplanches sont livrées en éléments simples:

une seule serrure par barre est remplie (figure 7);

si les palplanches sont livrées en paires (figure 8):

* une serrure libre est traitée;

* la serrure intermédiaire peut être remplie de produit hydrogonflant avant enclenchement ou soudée après enclenchement.

A noter qu’il est possible de solidariser par pinçage les serrures intermédiaires étanchées et enclenchées.

1.1.2.7 Mise en œuvre du produit d’étanchéité in situ

L’application du produit hydrogonflant in situ est à déconseiller, sauf si le travail peut être fait sous abri. Il doit alors être réalisé suivant les mêmes prescriptions que pour la mise en œuvre en usine (avec assistance du service technique d’Arcelor Long Commercial Palplanches).

12

Produit hydrogonflant: Mise en œuvre dans les serrures

1) Remplissage d’une serrure libre

dans les serrures 1) Remplissage d’une serrure libre Palplanches AU/PU/LS/JSP gabarit breveté Palplanches AZ 2)

Palplanches AU/PU/LS/JSP

gabarit breveté

serrure libre Palplanches AU/PU/LS/JSP gabarit breveté Palplanches AZ 2) Expansion du joint hydrogonflant dans les

Palplanches AZ

2) Expansion du joint hydrogonflant dans les serrures enclenchées

AZ 2) Expansion du joint hydrogonflant dans les serrures enclenchées Palplanches AU/PU/LS/JSP 13 Palplanches AZ Figure

Palplanches AU/PU/LS/JSP

13

AZ 2) Expansion du joint hydrogonflant dans les serrures enclenchées Palplanches AU/PU/LS/JSP 13 Palplanches AZ Figure

Palplanches AZ

Figure 6

Produit hydrogonflant: Mise en œuvre dans les serrures de palplanches simples

1) Palplanche AZ

serrure avec produit hydrogonflant

«X» serrure à l’avancement sans produit Pos. B «X» Pos. A serrure à l’avancement sans
«X»
serrure à l’avancement
sans produit
Pos. B
«X»
Pos. A
serrure à l’avancement
sans produit

serrure avec produit hydrogonflant

2) Palplanche AU/PU/LS/JSP

sens de battage

hydrogonflant 2) Palplanche AU/PU/LS/JSP sens de battage Détail «X» voir Fig. 6-1 serrure avec produit

Détail «X» voir Fig. 6-1

serrure avec produit hydrogonflant serrure à l’avancement sans produit «X» serrure à l’avancement sans
serrure avec produit hydrogonflant
serrure à l’avancement
sans produit
«X»
serrure à l’avancement
sans produit
«X»

serrure avec produit hydrogonflant

Figure 7

sens de battage

sans produit «X» serrure avec produit hydrogonflant Figure 7 sens de battage 14 Détail «X» voir

14

Détail «X» voir Fig. 6-1

Produit hydrogonflant: Mise en œuvre dans les serrures de palplanches enclenchées

1) Palplanche AZ

serrure enclenchée en usine:

A) soudée ou

B) étanchée à l’aide d’un produit hydrogonflant

«X» sens de battage serrure enclenchée en usine: A) soudée ou B) étanchée à l’aide
«X»
sens de battage
serrure enclenchée en usine:
A) soudée ou
B) étanchée à l’aide d’un produit hydrogonflant
«X»

serrure à l’avancement sans produit

serrure avec produit hydrogonflant

Détail «X» voir Fig. 6-1

2) Palplanche AU/PU/LS/JSP

serrure à l’avancement sans produit

serrure avec produit hydrogonflant

sens de battage

à l’avancement sans produit serrure avec produit hydrogonflant sens de battage 15 Détail «X» voir Fig.

15

Détail «X» voir Fig. 6-1

Figure 8

Illustration de la mise en œuvre du produit hydrogonflant

Pot 15 l
Pot 15 l

1)

fourniture du produit hydrogonflant en pots de 15 l ou en cartouches de 320 ml

2)

le produit est extrudé à l’aide d’une pompe pneumatique ou d’un pistolet

320 ml

d’une pompe pneumatique ou d’un pistolet 320 ml pistolet cartouche gabarit breveté chariot avec pompe
d’une pompe pneumatique ou d’un pistolet 320 ml pistolet cartouche gabarit breveté chariot avec pompe

pistolet

cartouche

gabarit breveté

chariot avec pompe pistolet pistolet gabarit breveté 3) remplissage d’une serrure d’une palplanche simple
chariot avec pompe
pistolet
pistolet
gabarit breveté
3)
remplissage d’une serrure d’une
palplanche simple
AU/PU/LS/JSP
Pot
Pot

produit hydrogonflant

Figure 9

16

Transport et stockage des palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrogonflant

serrures avec

produit hydrogonflant

p roduit hydrogonflant serrures avec produit hydrogonflant serrures sans produit serrures avec produit hydrogonflant

serrures sans produit

serrures avec

produit hydrogonflant

serrures sans produit serrures avec produit hydrogonflant serrures sans produit bois de calage serrures avec produit

serrures sans produit

bois de calage

serrures avec

produit hydrogonflant

serrures sans produit bois de calage serrures avec produit hydrogonflant bois de calage 17 serrures sans

bois de calage

17

serrures sans produit

Figure 10

1.1.2.8 Transport des palplanches (figure 10)

Les palplanches doivent être transportées de façon à ce qu’aucune serrure libre garnie de produit hydro- gonflant ne soit en contact avec de l’eau stagnante (risque de gonflement du produit après polymérisation et perte d’adhérence). Il faut donc veiller à transporter les palplanches avec l’ouverture des serrures libres garnies tournées vers le bas.

Dans le cas de palplanches enclenchées non pinçées où la serrure intermédiaire et une serrure libre sont étanchées avec le produit hydrogonflant, tout glisse- ment d’une barre par rapport à l’autre doit être évité par blocage pour empêcher une détérioration du produit d’étanchéité.

1.1.2.9 Mise en œuvre des palplanches (figure 12)

Les palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrogonflant peuvent être foncées par battage, vibrage ou par vérinage.

Concernant leur mise en œuvre, il y a lieu de procé- der comme suit:

après fonçage du premier élément du rideau, la serrure libre en attente dans le sol et placée à l’avancement est nettoyée sur toute sa longueur par le passage d’une pièce (figure 11) qui est poussée dans la serrure par l’enclenchement de la palplanche suivante. Cette pièce, qui reste dans le sol après utilisation, peut être fournie par ProfilARBED. Il est important de faire remarquer que le fonçage une à une des barres d’une même paire dont la serrure intermédiaire a été étanchée en usine doit être évité (détérioration du produit);

18

lors du fonçage des palplanches un guidage approprié sera réalisé de manière à éviter tout dévers longitudinal ou transversal. L’utilisation de guides est primordiale pour assurer une mise en œuvre correcte et respecter une tolérance maximale de 1% sur la verticalité des barres;

le produit d’étanchéité doit être lubrifié au moyen d’un produit savonneux du commerce avant de procéder à l’enclenchement. Ce produit est à répartir dans la serrure étanchée à l’aide d’un pinceau;

lors de l’installation des palplanches par simple pose sans fonçage, il peut arriver qu’à cause du produit, les palplanches ne parviennent pas à la profondeur voulue. Il faut alors prévoir sur le chantier un engin de battage permettant une mise en œuvre correcte;

lors de la mise en œuvre des palplanches par vibrage, il faut veiller à ne jamais dépasser une température de 130 °C dans les serrures (risques d’endommagement du joint);

en présence d’eau il faut éviter de laisser une palplanche partiellement enfoncée pendant plus de deux heures. Le gonflement du produit d’étanchéité provoquerait son arrachement lors de la reprise du fonçage.

Mise en œuvre des palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrogonflant

Nettoyeur de serrure

serrure à l’avancement sans produit hydrogonflant en attente dans le sol

position de battage

hydrogonflant en attente dans le sol position de battage chanfreinage de l’extrémité de la serrure 19
hydrogonflant en attente dans le sol position de battage chanfreinage de l’extrémité de la serrure 19
hydrogonflant en attente dans le sol position de battage chanfreinage de l’extrémité de la serrure 19

chanfreinage de l’extrémité de la serrure

19

Figure 11

Mise en œuvre des palplanches étanchées à l’aide d’un produit hydrogonflant

1) Palplanches simples

sens de battage

h ydrogonflant 1) Palplanches simples sens de battage serrure avec produit hydro- gonflant lubrifié avec un

serrure avec produit hydro- gonflant lubrifié avec un produit du commerce à base de savon

lubrifié avec un produit du commerce à base de savon serrure à l’avancement sans produit nettoyeur

serrure à l’avancement sans produit

nettoyeur de serrure à base de savon serrure à l’avancement sans produit chanfreinage de la serrure serrure à l’avancement

chanfreinage de la serrure serrure à l’avancement
chanfreinage de la serrure
serrure à
l’avancement

sans produit

de la serrure serrure à l’avancement sans produit 2) Palplanches enclenchées par paires sens de battage
de la serrure serrure à l’avancement sans produit 2) Palplanches enclenchées par paires sens de battage

2) Palplanches enclenchées par paires

sens de battage

2) Palplanches enclenchées par paires sens de battage serrure avec produit hydro- gonflant lubrifié avec un

serrure avec produit hydro- gonflant lubrifié avec un produit du commerce à base de savon

lubrifié avec un produit du commerce à base de savon Figure 12 serrure à l’avancement sans
lubrifié avec un produit du commerce à base de savon Figure 12 serrure à l’avancement sans
lubrifié avec un produit du commerce à base de savon Figure 12 serrure à l’avancement sans

Figure 12

serrure à l’avancement sans produit

serrure enclenchée et étanchée

nettoyeur de serrure

chanfreinage de la serrure

serrure à l’avancement sans produit

20

1.1.3 Soudure

1.1.3.1 Introduction

La majorité des procédés de soudage à l’arc électrique est reconnue valable pour étancher les serrures des palplanches enclenchées en atelier ou sur chantier.

Comme l’utilisateur est toujours amené à veiller de près aux problèmes liés à la qualité des soudures, il doit attacher une importance accrue à la rentabilité et à la compétitivité des procédés de soudage.

Il faut rappeler que la notion de compétitivité d’un pro- cédé de soudage repose sur une série de facteurs, qui font intervenir:

le taux de dépôt en kg/h,

le facteur de marche, c - à - d. le temps d’arc par heure,

le rendement du produit de soudage (le poids réellement déposé par kg de produit),

la préparation du joint,

la position de soudage.

Dans des conditions autres que celles proposées en usine, connues et maîtrisées, les critères définis précédemment peuvent devenir aléatoires et une attention particulière devra être portée sur les points suivants:

la possibilité d’accès à la palplanche,

la situation atmosphérique sur le chantier,

la résistance mécanique de la soudure (voir épaisseur du cordon et pénétration à respecter),

le degré d’humidité dans les serrures,

l’écartement des serrures,

l’agressivité du milieu agissant sur les soudures.

Pour tout projet d’étanchement des serrures de palplanches, il y a lieu de choisir la solution la mieux adaptée aux conditions rencontrées. Le Service Technique Arcelor Long Commercial Palplanches est à votre disposition pour vous conseiller quant au choix du meilleur procédé.

1.1.3.2 Possibilités de soudage des serrures de palplanches (voir figures 13 et 14)

Il faut différencier le cas où les palplanches sont livrées enclenchées soudées à partir de l’usine de celui où les barres doivent être solidarisées par soudure une fois en place dans l’ouvrage:

dans le cas d’une fourniture de palplanches jumelées une soudure des serrures enclenchées peut être

21

exécutée soit en usine soit sur chantier avant fonçage. Cette soudure est réalisée en position horizontale; les serrures enclenchées lors du fonçage des pal- planches ne peuvent être soudées qu’après mise en œuvre des barres et éventuellement seulement après excavation. Ces soudures sont exécutées en position verticale.

Le tableau 1 ci-après résume les principales conditions régissant le choix des soudures dans les différents cas.

Remarque:

Si en raison d’exigences d’étanchéité parfaite il y a lieu de procéder à un soudage des serrures enclenchées sur chantier, le remplissage préalable des serrures libres avant fonçage à l’aide d’un joint hydrocarboné est recommandé. Cet étanchement préliminaire empêche une humidification trop importante des serrures pouvant gêner les opérations de soudage. Le joint hydro- carboné doit alors être placé de manière à éviter tout contact entre la soudure et le produit d’étanchéité. Ces indications doivent être mentionnées dans la spécification.

1.1.3.3 Choix du procédé de soudage sur chantier

Il se limite aux systèmes suivants:

a) Soudage à l’électrode enrobée

Avantages:

procédé connu,

emploi universel,

facile à mettre en œuvre,

bonne qualité de la soudure,

très peu lié à la situation atmosphérique sur chantier,

personnel aisément disponible (peu de formation),

investissement machine minimal,

robuste, peu d’arrêts.

Inconvénients:

taux de dépôt plutôt faible (figure 15).

Exécution des soudures d’étanchéité

Palplanches AZ jumelées

palplanches palplanches en usine en usine enclenchées enclenchées 1 2 1) Serrures enclenchées en usine
palplanches
palplanches
en usine
en usine
enclenchées
enclenchées
1
2
1) Serrures enclenchées en usine
serrures sèches
«X»

soudage en position horizontale

côté terre

«X» – soudage en position horizontale c ô t é terre c ô t é excavation

côté excavation

2) Serrures enclenchées sur chantier

– serrures sèches ou humides

– soudage en position verticale

support de soudure en cas d’ecartement max. des serrures (facultatif) Détail «X» a eff
support de soudure en cas
d’ecartement max. des serrures
(facultatif)
Détail «X»
a eff

Figure 13

a) serrures sèches côté terre
a) serrures sèches
côté terre

b) serrures humides

c) serrures humides (ruissellement deau)

côté excavation côté terre
côté excavation
côté terre
côté excavation côté terre côté excavation
côté excavation
côté terre
côté excavation

22

Exécution des soudures d’étanchéité

Palplanches AU/PU/LS/JSP jumelées

palplanches palplanches en usine en usine enclenchées enclenchées
palplanches
palplanches
en usine
en usine
enclenchées
enclenchées
1 2 1) Serrures enclenchées en usine – serrures sèches
1
2
1) Serrures enclenchées en usine
– serrures sèches

– soudage en position horizontale

côté terre

«X»

côté terre

2) Serrures enclenchées sur chantier

– serrures sèches ou humides

– soudage en position verticale

support de soudure en cas d’écartement max. des serrures (facultatif) Détail «X» a eff
support de soudure en cas d’écartement
max. des serrures (facultatif)
Détail «X»
a eff

a) serrures sèches

côté excavation

b) serrures humides

(ruissellement deau)

côté excavation

Figure 14

23

Tableau 1

InconvénientsAvantages

des 2 bords).de

du soudage-

érationfonction

altôle

(pas dla

d eau à travers le jointa

’écoulemente

(voir chapitre

Procédé de

soudage

de la quantit é dé

1.3.3)

horizontale

des joints de palplanches

en

et dautre du joint de la palplanche - La goulotte de recouvrement d oit être dimensionn

les réserves contre les risques d ’électrocution.humidit

(a glf: > 6 mm) descendant (a glf: 3-4 mm)montant

soudage récapitulatif)

Position de soudage

sens de soudage

verticale

Possibilités de (Tableau

noter toutesrecommand

é. Il fautd

couverture:’él

de la zone à souder est

de partre

tôle deConcernant

à ce quelle soit bien répartiemaniè

avec tôle de couverture

tanchement moyennant soudage d une2:

Type de soudure

é un s éle chagede

serrure la

dans

remarque

humide

voir

1

présence

Serrure

de

sèche

cas

t

placer

Remarque 1: Dans

lieu

Remarque

Il y

 

taux de chargement élevé

rendement médiocre

 

risque de collage (peu de pénétration)

caractéristiques mécaniques min.

parfois soudage multipasse

taux de chargement élevé

rendement médiocre

 

risque de collage (peu de pénétration)

caractéristiques mécaniques min.

parfois soudage multipasse

taux de chargement élevé

rendement médiocre

 

aspect visuel (dépend du degré

dhumidité)

 

fonction du degré dhumidit éen

soudage multipasse nécessaire

 

risque de collage (peu de pénétration)

caractéristiques mécaniques min.

taux de chargement élevé

rendement médiocre

 

fonction du degré dhumidit éen

soudage multipasse possible (porosités)

risque de collage

caractéristiques mécaniques min.

prix

prix

coût

limitation

(porosités)

coût

limitation

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

tous les avantages dune soudure horizontale par rapport à une soudure verticale

 

caractéristiques mécaniques garanties

une seule passe de soudure

 

taux de chargement min.

vitesse dexécution élevée

   

caractéristiques mécaniques garanties

une seule passe de soudre

taux de chargement min.

vitesse dexécution élevée

   

caractéristiques mécan. élevées

par dispersion

ascensionnelle

calorifique

une seule passe de soudure (dépend du

   

taux de chargement min.

   

caractéristiques mécan. garanties

par dispersion

ascensionnelle

calorifique

une seule passe de soudure

taux de chargement min.

 

pénétration

pénétration

pénétration

montante

chauffe

degré dhumidité)

vitesse dexécution

pénétration

montante

chauffe

vitesse dexécution

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

 

tous

 

tous

 

tous

 

tous

 

tous

 

tous

 

tous

   

tous

tous

 

X

   

voir

remarque

2

voir

remarque

2

     

voir

remarque 2

voir

remarque 2

     

écart min. dans les serrures sollicitation en flexion min. de la paroi

   

dune sollicitation en flexion min. de la paroi

     

dun écart min. dans les serrures

dune sollicitation en flexion min. de la paroi

     

dune sollicitation en flexion min. de la paroi

 

Pour le cas:

und

uned

Pour le cas:

 

Pour le cas:

Pour le cas:

-

-

-

 

-

-

-

 

Pour le cas:

de nimporte quel écart dans les serrures

dune sollicitation en flexion max. de la paroi

dun environnement corrosif

 

Pour le cas:

dune sollicitation en flexion max. de la paroi

dun environnement corrosif

 

Pour le cas:

de nimporte quel écart dans les serrures

dune sollicitation en flexion max. de la paroi

dun environnemenr corrosif

 

Pour le cas:

dune sollicitation de flexion max. de la paroi

dun environnement corrosif

 

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

     

X

 

X

 

X

   

X

   
   

X

         

X

     

X

 

X

           

X

   

X

 

X

 

X

 

X

 

X

   

X

 

X

 

X

       

eSerrure à lusineenfilé

avec soudage à lusine ou sur chantier

 

Serrure

ejumelé

sur

chantier

 

avec

soudage

sur

 

chantier

kg/h

soudage semi-automatique au fil fourré

8 6 soudage semi-automatique 4 au fil plein sous flux 2 0 100 200 300
8
6
soudage semi-automatique
4
au fil plein
sous flux
2
0
100
200
300
400 (a)
intensité
taux de dépôt

b) Soudage semi-automatique au fil plein sous flux

Avantages:

facile à mettre en œuvre,

taux de dépôt élevé (figure 15).

Inconvénients:

formation du personnel,

investissement machine plus élevé que pour le soudage à l’électrode,

protection gazeuse déficiente en cas de courant dair, doù qualité de soudure parfois irrégulière.

c) Soudage semi-automatique au fil fourré

Avantages:

emploi universel,

facile à mettre en œuvre,

taux de dépôt élevé (figure 15),

utilisable sans gaz et sans protection spécifique en cas de courant dair,

procédé alliant lefficacité du soudage à l’électrode à une procédure semi-automatique.

Inconvénients:

Figure 15

investissement machine plus élevé que pour le soudage à l’électrode,

formation personnel.

1.1.3.4 Automatisation du soudage des serrures de palplanches sur chantier

En raison de la multitude des paramètres intervenant dans l’élaboration de ce travail sur chantier, il est judi- cieux de traiter ce chapitre avec les plus grandes réserves, car une automatisation demande une grande constance des paramètres de soudage.

En raison des différents écartements des serrures et des conditions de chantier, une trop grande automati- sation semble difficile et peu utile. Linvestissement ne sera pas suffisamment rentabilisé et le matériel né- cessitera des manipulations supplémentaires, ce qui risque dalourdir les frais de soudure inhérents à ce type de travail.

25

Autres solutions d’étanchement vertical des rideaux de palplanches

1)

Rideau de palplanches combiné avec une paroi bentonite-ciment

2)

palplanche bentonite-ciment fiche en cas de couche imperm é able couche imperm é able Colonne

palplanche

bentonite-ciment
bentonite-ciment

fiche en cas de couche imperméable

couche imperméable

Colonne de bentonite autour des serrures

serrure étanchéifiée sur chantier

a) Préforage dans l’axe des serrures bentonite-ciment serrure étanchée
a) Préforage dans l’axe des serrures
bentonite-ciment
serrure étanchée

b)

en usine

profil auxiliaire (injection durant lextraction)

Utilisation d’un profil auxiliaire spécial

en usine profil auxiliaire (injection durant l ’ extraction) Utilisation d’un profil auxiliaire spécial Figure 16

Figure 16

26

1.1.4 Autres solutions d’étanchement vertical des rideaux de palplanches

Il est tout à fait possible de rendre étanches les rideaux de palplanches par dautres moyens que ceux décrits précédemment.

1.1.4.1 Rideau de palplanches combiné avec une paroi bentonite-ciment (figure

16-1)

Ces systèmes allient les qualités d’étanchéité de la bentonite à celle de la résistance mécanique des palplanches en acier. Ils permettent en outre une exé- cution en grande profondeur et en terrain difficile. Le désavantage de la technique réside dans la pro- duction de déblais quil faut considérer comme des déchets.

1.1.4.2 Préforage vertical dans l’axe des serrures (figure 16-2a)

Un forage est pratiqué dans le sol à lemplacement des futures serrures libres. Diamètre de forage: entre 300 et 450 mm. Distance entre 2 trous: distances entre les serrures extrêmes dune palplanche double 1200 mm pour les PU. Le sol extrait est remplacé par un coulis bentonite. Le coulis offrant ainsi moins de résistance à la pénétration des barres. Cette méthode représente une aide au battage lorsque le terrain à traverser est difficile et peut être combinée si nécessaire aux techniques d’étanchéité des serrures de palplanches décrites dans les chapitres précédents. La production de déblais boueux est limitée.

1.1.4.3 Utilisation d’un profil auxiliaire spécial (figure 16-2b)

Un profil auxiliaire spécial, de dimensions réduites, est enclenché dans la serrure dune palplanche et installé avec elle dans le sol. Si les caractéristiques géotechniques du terrain le permettent, il peut être foncé après coup dans la serrure libre dune palplanche déjà en place. Ce profil est muni de tubes qui écartent le sol au voisinage des serrures. Un coulis est alors injecté par ces même tubes au fur et à mesure que le profil auxiliaire est extrait. Le vide ainsi créé est rempli de matériau permettant un passage plus aisé de la griffe à venir et assurant l’étanchéité ultérieure de la zone.

1.1.4.4 Utilisation d’un élément de refoulement (figure 17)

Pour ce procédé dexécution, deux éléments de refoulement sont réalisés. Chacun deux est constitué dune poutrelle avec des tôles latérales soudées sur toute la longueur, munies de trousses coupantes en pied. Ils sont reliés entre eux par un système den- clenchement. Pendant lopération de fonçage, le sol est écarté et après avoir atteint la profondeur requise, l’élément refouleur est retiré, laissant une cavité qui est remplie de coulis de bentonite. Les palplanches métalliques sont alors placées dans ce coulis en suspension. Le procédé permet d’éviter la création et donc l’élimination de déblais parfois gênants.

1.1.4.5 Injection de coulis derrière la paroi en palplanches

Ce système dinjection de coulis du côté terre est assez rudimentaire et peu fiable étant donné la répartition aléatoire du produit d’étanchement, cest- à-dire du coulis, à larrière du rideau.

27

Autres solutions d’étanchement vertical des rideaux de palplanches

- par utilisation d’éléments refouleurs

des rideaux de palplanc hes - par utilisation d’éléments refouleurs élément spécial de refoulement Figure 17
élément spécial de refoulement
élément spécial
de refoulement
des rideaux de palplanc hes - par utilisation d’éléments refouleurs élément spécial de refoulement Figure 17

Figure 17

28

1.1.5 Réparation de défauts d’étanchéité des serrures

Lorsquun incident de battage endommage une serrure étanchée, certains procédés permettent de la réparer.

Le choix du procédé de réparation à utiliser dépend des facteurs suivants:

type de technique d’étanchéité (par exemple:

par produit hydrocarboné, hydrogonflant, ou par soudure);

localisation du joint d’étanchéité (voir figures 18 et 19);

écartement des serrures (voir figure 20);

degré dhumidité dans les serrures;

possibilité daccès.

Les différents procédés sont résumés ci-après et le tableau 2 indique les principaux critères permettant le choix du procédé adéquat.

Réparation des défauts d’étanchéité des serrures Localisations possibles du joint d’étanchéité (palpl. U)

côté eau

voir détail «A» ou «B» côté excavation
voir détail «A» ou «B»
côté excavation

Détail «A»

Détail «B»

ou «B» côté excavation Détail «A» Détail «B» joint hydrocarbon é ou hydrogonflant joint hydrocarbon é

joint hydrocarboné

ou hydrogonflant

joint hydrocarboné

ou hydrogonflant

é ou hydrogonflant joint hydrocarbon é ou hydrogonflant c ô t é eau c ô t

côté eau

côté excavation

côté eau

côté excavation

29

t é eau c ô t é excavation c ô t é eau c ô t

joint soudé

t é eau c ô t é excavation c ô t é eau c ô t

joint soudé

Figure 18

Réparation des défauts d’étanchéité des serrures Localisations possibles du joint d’étanchéité (palpl. Z)

côté eau

voir détail «A» ou «B» côté excavation
voir détail «A» ou «B»
côté excavation

Détail «A»

joint hydrocarboné

du hydrogonflant

Détail «A» joint hydrocarbon é du hydrogonflant Détail «B» joint hydrocarbon é ou hydrogonflant Figure

Détail «B»

joint hydrocarboné

ou hydrogonflant

Détail «B» joint hydrocarbon é ou hydrogonflant Figure 19 c ô t é eau c ô

Figure 19

côté eau

côté excavation

côté eau

côté excavation

30

joint soudé

Figure 19 c ô t é eau c ô t é excavation c ô t é

joint soudé

Figure 19 c ô t é eau c ô t é excavation c ô t é

Réparation de défauts d’étanchéité des serrures

Ecartement des serrures (palpl. U)

A) Sans écartement

B) Avec écartement

B) Avec écartement
B) Avec écartement

Ecartement des serrures (palpl. Z)

A)

Sans écartement

écartement B) Avec écartement B) Avec écartement Ecartement des serrures (palpl. Z) A) Sans écartement Figure
écartement B) Avec écartement B) Avec écartement Ecartement des serrures (palpl. Z) A) Sans écartement Figure

Figure 20

31

1.1.5.1 Réparation au-dessus du niveau du sol (serrures accessibles du côté excavation)

Procédure 1:

Etanchement par soudure le long de la serrure sur la hauteur nécessaire.

Procédure 2:

côté eau ou terre

côté excavation

joint d’étanchéité défaillant (hydrocarboné, hydrogonflant ou soudure)

d é faillant (hydrocarbon é , hydrogonflant ou soudure) soudure de r é paration torche de
d é faillant (hydrocarbon é , hydrogonflant ou soudure) soudure de r é paration torche de

soudure de réparation

torche de soudage (manuel ou semi-automatique)

Etanchement par soudage dun plat ou dune cornière au-dessus de la serrure sur la hauteur nécessaire.

côté eau ou terre

côté excavation

joint d’étanchéité défaillant (hydrocarboné, hydrogonflant ou soudure)

d é faillant (hydrocarbon é , hydrogonflant ou soudure) plat ou corni è re (selon le

plat ou cornière (selon le débit deau)

soudure

plat ou corni è re (selon le d é bit d ’ eau) soudure soudure torche
plat ou corni è re (selon le d é bit d ’ eau) soudure soudure torche

soudure

torche de soudage (manuel ou semi-automatique)

32

Procédure 3:

Etanchement par obturation de lespace dans les serrures à laide de coins en plastique, de rubans en caoutchouc hydrogonflant ou de lattes en bois prélaminées, sur la hauteur nécessaire.

côté eau ou terre

joint d’étanchéité défaillant (hydrocarboné, hydrogonflant ou soudure)

d é faillant (hydrocarbon é , hydrogonflant ou soudure) utilisation de coin en plastique ou en

utilisation de coin en plastique ou en bois

ou soudure) utilisation de coin en plastique ou en bois utilisation de ruban en caoutchouc (hydrogonflant)

utilisation de ruban en caoutchouc (hydrogonflant)

côté excavation

de ruban en caoutchouc (hydrogonflant) c ô t é excavation utilisation de latte en bois pr

utilisation de latte en bois prélaminée

1.1.5.2 Réparation en dessous du niveau du sol

Procédure 4:

Approfondissement de la fouille au droit de la serrure à étancher et prolongation de la soudure d’étanchéité ou du bourrage des serrures jusqu’à la profondeur nécessaire.

palplanche longueur étanchée au-dessus du niveau d’excavation appronfondissement de la fouille réalisé uniquement
palplanche
longueur étanchée au-dessus
du niveau d’excavation
appronfondissement de la fouille réalisé uniquement à l’endroit des
serrures (à faire agréer par l’ingénieur responsable de la conception)
niveau d’excavation
longueur étanchée après
excavation supplémentaire
33
serrure type jumelée sur chantier

Tableau 2

Choix des procédures de réparation de l’étanchéité des palplanches

ruissellement-

doncserrures

le joint,des

à traversécartement

importantA-

deauétail

d éhydrogonflant bitd

- avec

figure 19

svt.-

localis é côté eauAZ

possibilité daccès par lintermédiaire du batardeau.

les indications des procé dures.suivant

Joint

Exemple: Palplanche

Réparation:

-

-

 

Procédure à appliquer

(voir texte sub 1.1.5.1)

Procédure 1 ou 2

Procédure 1 ou 2 ou 3

sub 1.1.5.1) Proc é dure 1 ou 2 Proc é dure 1 ou 2 ou 3

Procédure 2 ou 3

Procédure 2

Procédure 2 ou 3 (ponctuellement)

Procédure 1 (ponctuellement) ou 2

Possibilité

daccès

   

Côté

excavation

uniquement

X

X

 

X

X

X

X

 
 

Humidité dans les serrures

   

Humidité

avec

ruissellement

   
Humidit é dans les serrures     Humidit é avec ruissellement     X   X

X

 

X

X

 
 

Humidité

sans

ruissellement

X

X

   

X

X

X

Ecartement des serrures

   

Avec

écartement

   

X

 

X

 

X

X

(voir figure 20)

   
(voir figure 20)    
     
 

Sans

écartement

X

     

X

 

X

     

Joint

soudé

X

X

 

X

   

X

Type de joint d’étanchéité

 

hydrogonflant

               
 

Joint

X

X

  Joint X X X X X

X

X

X

 
   

Joint

hydrocarboné

X

X

 

X

X

X

 
 

du joint

Localisation

d’étanchéité

Suivant détail A

(figures 18 et 19) (joint côté eau)

Suivant détail B

(figures 18 et 19) (joint côté excavation)

Procédure 5: Forage à larrière du rideau au niveau des serrures, puis injection [ciment (à prise rapide) ou bentonite] le long des serrures à étancher.

forage et injection côté terre serrures enclenchées et étanchées en usine palplanche injection ciment-bentonite
forage et injection
côté terre
serrures enclenchées et étanchées en usine
palplanche
injection ciment-bentonite
côté excavation
serrure jumelée sur chantier
injection ciment-bentonite

Procédure 6:

En cas de fuites deau importantes, il est recommandé dinstaller un système de drainage légèrement sous la côté de terrassement et de le raccorder à un système de pompage.

palplanche longueur étanchée au-dessus du niveau d’excavation drainage (à faire agréer par l’ingénieur
palplanche
longueur étanchée au-dessus
du niveau d’excavation
drainage (à faire agréer par l’ingénieur
responsable de la conception)
niveau d’excavation
longueur étanchée après
excavation
tuyau de drainage (raccordement à un
système de pompage)
35
serrure jumelée sur chantier

1.1.5.3 Réparation sous eau

Procédure 7:

Il est fait mention ci-après de 2 cas possibles (figures 2/a et 2/b) de réalisation ou réparation dune étanchéité côté eau dun ouvrage.

palplanche U

profil

it é c ô t é eau d ’ un ouvrage. palplanche U profil c ô
it é c ô t é eau d ’ un ouvrage. palplanche U profil c ô

côté eau

palplanche intérieur batardeau
palplanche
intérieur batardeau
U profil c ô t é eau palplanche intérieur batardeau palplanche Z côté eau produit d’injection

palplanche Z

côté eau produit d’injection profil intérieur batardeau
côté eau
produit d’injection
profil
intérieur batardeau

Figure 21/a

36

profil

produit d’injection côté eau
produit d’injection
côté eau

intérieur batardeau

Possibilités d’étanchement du côté eau

Possibilités d’étanchement du côté eau m é lange sciure de bois et ciment à prise rapide

mélange sciure de bois et ciment à prise rapide

Palplanche côté eau intérieur batardeau x x
Palplanche
côté eau
intérieur batardeau
x
x

coupe x-x

côté eau intérieur batardeau
côté eau
intérieur batardeau

37

Figure 21/b

2. Etanchement horizontal

De l’étanchement horizontal il nest traité que de la liaison étanche entre le rideau de palplanches (rigide et ondulé) et l’élément de construction horizontal, (rigide ou souple et généralement plan).

On distingue en général deux types d’étanchement:

l’étanchéité avec la dalle de fond, cest-à-dire la réalisation dune étanchéité dans des zones souvent sous eau;

l’étanchéité avec la dalle de couverture.

1) Tunnel ou structure enterrée

Plusieurs exemples de connexions étanches entre palplanches et éléments horizontaux sont traités ci- après, notamment:

Figures 23-24: raccordement à une dalle de fond (radier);

Figures 25-27: raccordement à une dalle de couverture.

dalle de couverture voir fig. 25-27 voir fig. 23-24 dalle de fond/radier voir fig. 23-24
dalle de couverture
voir fig. 25-27
voir fig. 23-24
dalle de fond/radier
voir fig. 23-24
palplanche
palplanche

Figure 22

38

Etanchéité horizontale avec la dalle de fond à l’aide d’un système tôle/membrane pour sollicitation faible à moyenne

coupe: 1) 4 2) 7 1 3) 4) palplanche tôle (fixation aux palplanches par soudure)
coupe:
1)
4
2)
7
1
3)
4)
palplanche
tôle
(fixation aux palplanches par
soudure)
béton de propreté
goujons
6
5)
6)
membrane d’étanchéité
fixation: soit mécanique
ou par collage
béton de protection
5
7)
béton radier/dalle de fond
2
3
a
m i n = 6 mm
1
palplanche double
7
6
5
2
Figure 23
4

39

Etanchéité horizontale avec la dalle de fond à l’aide d’un système tôle/membrane pour sollicitations et exigences élevées

«x» 3 16 4 1 8 5 coupe: 7 6 2 détail «x»
«x»
3
16
4
1
8
5
coupe:
7
6
2
détail «x»

1)

palplanche

2)

radier bétonné sous eau

3)

tôle (ép.~ 8-10 mm)

4)

fixée aux palplanches par soudure cordons de soudure

5)

peinture à base de résine époxy

6)

drain

7)

béton drainant

8)

membrane d’étanchéité

9)

membrane d’étanchéité

10)

(ép. 2 mm/larg. 400 mm) feuille PVC

11)

(ép. 2 mm/larg. 140 mm) soudure par pointage

12)

goujon fileté avec écrou à souder

13)

plaque dacier

14)

(ép. 10 mm/larg. 100 mm) feuille PVC

15)

(ép. 2 mm/larg. 400 mm) membrane d’étanchéité

16)

(ép. 2 mm/larg. 350 mm) béton de protection

17)

bourrage d’étanchéité

18)

tôle profilée

14 18 12 13 15 9 8
14
18
12
13
15
9
8
11 3 10 17 9 16 14 15 8
11
3
10
17
9
16
14
15
8
1 palplanche double 18 4 10 3 12 13 9
1
palplanche double
18
4
10
3
12
13
9

Figure 24

40

Etanchéité horizontale avec la dalle de couverture Articulation dalle/rideau de palplanches en présence d’infiltration d’eau

7 6 9 5 3 4 8 2 1
7
6
9
5
3
4
8
2
1

1) palplanche 2) couronnement en béton armé 3) joint type Sika ou similaire 4) appui 5) dalle de couverture en béton armé 6) étanchéité 7) béton de protection ou chape en asphalte 8) polystyrène expansé (coffragé perdu) 9) protection verticale

phases dexécution:

a) terrassement, mise à niveau de la tête des palplanches, nettoyage, etc

b) préparation du coffrage pour le couronnement en béton armé, mise en place de la partie inférieure de lappui, ferraillage, mise en place du joint Sika (ou similaire), bétonnage

c) coffrage pour la dalle de couverture

d) mise en œuvre:

de l’étanchéité

du béton de protection ou de la contre-chape en asphalte

de la protection supplémentaire verticale

41

Figure 25

Etanchéité horizontale avec dalle de couverture Encastrement dalle/rideau de palplanches en présence d’infiltration
Etanchéité horizontale avec dalle de couverture
Encastrement dalle/rideau de palplanches en présence d’infiltration d’eau
7
6
5
4
3
2
1

1) palplanche 2) b