Vous êtes sur la page 1sur 15

COMMANDEMENT DES ÉCOLES DE LA GENDARMERIE

FORT

DE

CHARENTON

94706 MAISONS-ALFORT

FICHES DE DOCUMENTATION SÉRIE 62

CENTRE

DE DOCUMENTATION

ET

DE

PÉDAGOGIE

PROCÉDURE PÉNALE

CENTRE DE DOCUMENTATION ET DE PÉDAGOGIE PROCÉDURE PÉNALE DOCUMENT EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉ AU PERSONNEL DE LA

DOCUMENT EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉ AU PERSONNEL DE LA GENDARMERIE

DE DOCUMENTATION ET DE PÉDAGOGIE PROCÉDURE PÉNALE DOCUMENT EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉ AU PERSONNEL DE LA GENDARMERIE

01-09-2005 15-07-2005

- X -

Fiche Série n° 11-04 62

AVERTISSEMENT

Les OFFICIERS et SOUS-OFFICIERS, utilisateurs de ce document, directement (1) : au Fort de Charenton
Les OFFICIERS et SOUS-OFFICIERS,
utilisateurs de ce document,
directement (1) :
au
Fort de Charenton
94706 Maisons-Alfort cedex

sont invités à participer à son amélioration en adressant

leurs suggestions (d'ordre pédagogique) ;

leurs remarques (omission, imprécision),

commandant du Centre de documentation et de pédagogie

Ce document à vocation pédagogique ne constitue pas une référence législative, réglementaire ou doctrinale. En
Ce document à vocation pédagogique ne constitue pas
une référence
législative, réglementaire ou doctrinale. En particulier, il ne peut être opposé aux
textes publiés au Mémorial de la Gendarmerie nationale.

(1) – Fiche ou bulletin de correspondance.

– Intranet : cdp@gendarmerie.defense.gouv.fr

– Internet : cdp01.gendarmerie@wanadoo.fr

MISES À JOUR

SÉRIE 62

PROCÉDURE PÉNALE

DATE

NUMÉRO

FICHES INTÉRESSÉES

OBSERVATIONS

01-04-1999

01/62/99

Tomes 1 et 2

Refonte complète

15-07-1999

02/62/99

Fiches n os 62-02, 62-09, 62-10, 62-11, 62-13, 62-14, 62-15, 62-16, 62-19, 62-28, 62-29, 62-36 et 62-37

Loi n° 99-515 du 23 juin 1999

01-01-2002

03/62/02

Fiches n os 62-01, 62-02, 62-03, 62-04, 62-05, 62-06, 62-07, 62-08, 62-09, 62-10, 62-11, 62-12, 62-13, 62-14, 62-15, 62-16, 62-161, 62-17, 62-18, 62-19, 62-20, 62-21, 62-22, 62-23, 62-24, 62-25, 62-26, 62-27, 62-28, 62-29, 62-30, 62-31, 62-32, 62-33, 62-34, 62-35, 62-36 et 62-37

Loi n° 2000-516 du 15 juin 2000

01-03-2003

04/62/03

Fiches n os 62-01, 62-02, 62-03, 62-04, 62-05, 62-06, 62-07, 62-08, 62-09, 62-10, 62-11, 62-12, 62-13, 62-14, 62-15, 62-16, 62-161, 62-17, 62-18, 62-19, 62-21, 62-22, 62-23, 62-28, 62-29, 62-32, 62-34, 62-35 et 62-36

01-04-2004

05/62/04

Fiches n os 62-02, 62-03, 62-04, 62-05, 62-06, 62-07, 62-09, 62-11, 62-12, 62-13, 62-14, 62-15, 62-16, 62-161, 62-17, 62-18, 62-19, 62-20, 62-21, 62-22, 62-23, 62-24, 62-25, 62-26, 62-27, 62-28, 62-29, 62-30, 62-31, 62-32, 62-33, 62-34, 62-35 et 62-37

01-10-2004

06/62/04

Fiches n os 62-05, 62-13, 62-15, 62-16, 62-161, 62-17, 62-18, 62-19, 62-20, 62-22, 62-23, 62-27, 62-28, 62-30 et 62-38

01-01-2005

07/62/05

Fiches n os 62-02, 62-09, 62-13, 62-15, 62-161, 62-18, 62-19, 62-27, 62-31, 62-34, 62-36 et 62-38

01-01-2005

08/62/05

Fiche n° 62-18

Mise à jour

01-04-2005

09/62/05

Lexique, fiches n os 62-02, 62-04, 62-06, 62-09, 62-10, 62-11,62-13, 62-15, 62-16, 62-18, 62-19, 62-21, 62-23, 62-27, 62-28, 62-35, 62-29 et

Mise à jour

62-38

- 2 -

DATE

NUMÉRO

FICHES INTÉRESSÉES

OBSERVATIONS

15-07-2005

10/62/05

Fiches n os 62-06, 62-10, 62-12, 62-13, 62-16, 62-17, 62-18, 62-22, 62-23, 62-27, 62-28, 62-29 et 62-30

Mise à jour

30-10-2005

11/62/05

Fiches n os 62-11, 62-12, 62-13, 62-15, 62-18, 62-28, 62-29, 62-35 et 62-38

Mise à jour

01-03-2006

12/62/06

Lexique, fiches n os 62-02, 62-09, 62-10, 62-12, 62-13, 62-14, 62-15, 62-16, 62-161, 62-18, 62-19, 62-21, 62-22, 62-27, 62-28, 62-29,62-36, 62-37 et

Mise à jour

62-38

01-05-2006

13/62/06

Sommaire tome 2, fiches n os 62-13, 62-15, 62-16, 62-161, 62-19, 62-32, 62-36, 62-37 et

Mise à jour

62-38

15-07-2005

PROCÉDURE

PÉNALE

Série 62

Tome 1

PROCÉDURE PÉNALE

SOMMAIRE

Fiche n° 62-01

- La faute civile et la faute pénale

Fiche n° 62-02

- L'action publique

Fiche n° 62-03

- L'action civile

Fiche n° 62-04

- Le ministère public

Fiche n° 62-05

- Le procureur général près la cour d'appel

Fiche n° 62-06

- Le procureur de la République

Fiche n° 62-07

- Le ministère public près le tribunal de police

Fiche n° 62-08

- La police judiciaire

Fiche n° 62-09

- Les officiers de police judiciaire

Fiche n° 62-10

- Les agents de police judiciaire et les agents de police judiciaire adjoints

Fiche n° 62-11

- Les fonctionnaires et agents chargés de certaines fonc- tions de police judiciaire

Fiche n° 62-12

- Les contrôles et les vérifications d'identité

Fiche n° 62-13

- L'enquête dite de flagrant délit

Fiche n° 62-14

- L'enquête de découverte de cadavre ou de personne griè- vement blessée et de disparition de personne

Fiche n° 62-15

- L'enquête préliminaire

Fiche n° 62-16

- Le juge d'instruction

Fiche n° 62-161 - Le juge des libertés et de la détention

Fiche n° 62-17

- Les actes du juge d'instruction

Fiche n° 62-18

-

Les mandats de justice et les extraits de jugement ou d'arrêt

Fiche n° 62-19

- La commission rogatoire

01-05-2006

PROCÉDURE

PÉNALE

Série 62

Tome 2

PROCÉDURE PÉNALE

SOMMAIRE

Fiche n° 62-20

- L'enquête de personnalité et autres

Fiche n° 62-21

- La détention provisoire

Fiche n° 62-22

- Le contrôle judiciaire

Fiche n° 62-23

- La chambre de l'instruction

Fiche n° 62-24

- Les preuves en matière répressive

Fiche n° 62-25

- Les juridictions répressives

Fiche n° 62-26

- Le traitement en temps réel des procédures pénales

Fiche n° 62-27

- La cour d'assises statuant en premier ressort et en appel

Fiche n° 62-28

- Le tribunal correctionnel

Fiche n° 62-29

- Le tribunal de police

Fiche n° 62-30

- Les voies de recours

Fiche n° 62-31

- La protection des mineurs en danger physique ou moral

Fiche n° 62-32

- L'enfance délinquante

Fiche n° 62-33

- L'enquête sur le mineur, sa famille et son milieu

Fiche n° 62-34

- L'exécution des décisions judiciaires concernant les mi- neurs

Fiche n° 62-35

- Les juridictions spécialisées

Fiche n° 62-36

- Les juridictions de l'application des peines

Fiche n° 62-37

- Le suivi socio-judiciaire

Fiche n° 62-38

- La procédure applicable au traitement de la criminalité et de la délinquance particulières

01-04-2005

- 1

-

LEXIQUE

Série n° 62

Abrogation

Substitution d'un texte nouveau (loi, décret

texte ancien, la modification ne porte effet que pour l'avenir. À partir de la date d'effet mentionnée, elle est expresse quand la suppression est prévue par une disposition législative ou réglementaire ; elle est tacite quand elle résulte de l'incompatibilité entre les deux normes, ancienne et actuelle. Ne pas confondre avec annulation (voir ce mot) en raison d'un rapport de subordination d'un contrat ou autre lien.

),

à un

Acquiescement

Acte juridique unilatéral, exprès ou tacite, d'un plaideur, par lequel il se soumet aux prétentions de l'autre (acquiescement à la demande) ou plus couramment, au jugement (acquiescement au jugement).

Action récursoire

Recours en justice exercé par une personne physique ou morale, qui a dû exécuter une obligation dont une autre était débitrice (exemple : versement initial de dommage-intérêts par l'État, à une victime du fait de la faute d'un de ses agents ; recours ultérieur de l'État, aux fins de remboursement contre l'agent, auteur d'une faute personnelle détachable du service).

Affaire en l'état

Dossier contentieux prêt à être jugé.

Amnistie

Acte du pouvoir législatif prévu par l'article 34, al. 5 de la Constitution du 4 octobre 1958 qui efface rétroactivement le caractère délictueux des faits auxquels il s'applique, éteint l'action publique et supprime la peine prononcée, sans effacer les faits.

Annulation

Suppression rétroactive d'un texte antérieur par un autre texte qui est considéré comme n'ayant jamais existé. L'annulation efface également a posteriori tous les effets du texte visé, sauf s'ils ont créé des droits acquis (cf. nullité).

Appel

Voie de recours visant à faire modifier par une juridiction supérieure une affaire déjà jugée en premier ressort.

Arrêt

Décision rendue par une des juridictions supérieures (Cour de cassation, cour d'appel, cour d'assises, cour administrative d'appel, Conseil d'État et Cour des comptes).

Assemblée plénière

Formation de la Cour de cassation composée du premier président et des représentants des six chambres. Suite à une première cassation, elle statue sur les seconds pourvois formés contre la décision de la cour d'appel de renvoi, quand celle-ci ne s'est pas inclinée. La nouvelle juridiction de renvoi doit alors se conformer à l'arrêt de renvoi rendu par l'assemblée plénière.

Assignation

Acte notifié par huissier qui informe le destinataire d'une procédure engagée contre lui et l'incite à se défendre. Autre sens : injonction juridictionnelle (exemple :

assignation à résidence).

Attraire

Droit pour une autorité d'ordonner qu'une affaire lui soit transmise. Autre sens : assigner ou citer quelqu'un devant un tribunal.

Autorité de la chose jugée

Décision de justice devenue définitive.

Auxiliaire de justice

Personne qui concourt à la bonne administration de la justice : avocat, expert, huissier de justice, avoué d'appel, syndic, administrateur judiciaire, etc.

Avocat général

Magistrat du parquet, hiérarchiquement situé entre les substituts généraux et le procureur général, qui représente le ministère public devant une juridiction supérieure (cour d'assises, cour d'appel, Cour de cassation et Cour des comptes).

Bâtonnier

Avocat élu par ses confrères pour présider le conseil de l'ordre, auprès des juridictions. Il est chargé d'administrer le barreau qui est l'ensemble des avocats constitués auprès d'un tribunal de grande instance. Il exerce essentiellement deux attributions : pouvoir de représentation et exercice d'un certain pouvoir disciplinaire sur ses collègues.

Blâme

Sanction disciplinaire.

- 2 -

Cancellation

Citation à personne

Suppression manuscrite de tout ou partie d'un acte juridique réalisée par rature, rayure, biffage. Selon les espèces et le moment où elle intervient, la cancellation opère d'elle-même ou requiert approbation.

Assignation à comparaître remise à la personne elle- même (défendeur ou témoin).

Citation directe

Cassation (pourvoi en)

Acte par lequel la juridiction de jugement est saisie directement, sans passer par l'intermédiaire de la juridiction d'instruction. Elle a pour effet de mettre en mouvement l'action publique.

Civils (droits)

Voie de recours qui a pour but de faire annuler un jugement rendu en dernier ressort ou un arrêt prononcé sur appel entaché d'une erreur de droit. Si l'arrêt est cassé, l'affaire est renvoyée par la Cour de cassation devant une juridiction du même ordre que celle qui a rendu la décision attaquée.

Droits relatifs à l'état des personnes, aux biens et aux obligations.

Cause légale de diminution de peine

Commission

Un des faits limitativement énumérés par la loi et qui a pour effet d'abaisser le quantum de la peine.

Acte d'une autorité conférant charge et pouvoir à une personne dans un cadre déterminé de l'espace et du temps.

Cause légale d'exemption de peine

Une des circonstances limitativement édictées par la loi qui dispensent de la peine, sans toutefois supprimer l'infraction, ni exclure la culpabilité de l'auteur (exemple :

vol entre époux).

Commission rogatoire

Forme de réquisition par laquelle un juge délègue ses pouvoir à un autre magistrat ou à un officier de police judiciaire pour accomplir à sa place un ou plusieurs actes d'information déterminés : audition, perquisition, saisie, etc.

Cessionnaire

Bénéficiaire d'une cession, qui est la transmission à une personne de la chose ou du droit dont on est propriétaire ou titulaire.

Commutation

Chambre criminelle (de la Cour de cassation)

Modalité de grâce en faveur du condamné consistant à substituer une peine à une autre.

Subdivision de la juridiction, chargée d'examiner les pourvois en matière pénale. Il s'agit des pourvois en cassation ou pourvois en révision, formés en matière criminelle ou correctionnelle.

Comparaître

Se présenter sur citation au tribunal ou au juge. Dans certains cas, la personne citée peut être représentée par un avocat.

Chambre du conseil (audience en

)

 

Conciliateur de justice

Audience du juge des enfants d'un tribunal ou d'une cour d'appel dans une salle fermée au public, pour juger certaines affaires sans publicité ; toutefois, les décisions sont rendues en audience publique.

Personne désignée par le premier président de la cour d'appel pour favoriser et constater le règlement à l'amiable des différends qui lui sont soumis.

Chose jugée (autorité de la)

Conclusions écrites

Ensemble des effets attachés à une décision juridictionnelle.

Arguments et prétentions d'une partie au procès communiqués par écrit au tribunal.

Chose jugée (force de la)

Confrontation

Pouvoir qu'acquiert une décision quand elle n'est susceptible d'aucun recours suspensif d'exécution. Le jugement ou l'arrêt devient exécutoire et peut alors être mis à exécution.

Mesure d'enquête ou d'instruction qui consiste à mettre en présence au moins deux personnes pour comparer leurs dires sur une même affaire.

Circonstances aggravantes

Faits limitativement édictés par la loi accompagnant l'infraction principale, et qui entraînent une ou des pénalités plus importantes que celles prévues pour une infraction à l'état simple.

01-04-2005

Connexes (infractions)

Infractions commises :

– en même temps, par plusieurs personnes réunies ;

– par différentes personnes, même en des temps et des lieux différents, mais à la suite d'une entente préalable ;

– pour se procurer les moyens d'en commettre une autre, pour en faciliter ou en consommer l'exécution ou pour en assurer l'impunité.

Conseil d'État

Juridiction administrative suprême ayant un rôle étendu dans deux domaines :

– attributions contentieuses : juge en premier et dernier ressort, juge d'appel des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, juge de cassation, selon la nature du litige ;

– attributions consultatives : conseiller du gouverne- ment pour avis sur un projet de loi, de décret, ou de décision particulière.

Conseil de prud'hommes

Tribunal spécialisé compétent pour juger les litiges individuels nés du contrat de travail. Il est composé d'employeurs et d'employés en nombre égal. La procédure comprend une phase obligatoire de conciliation.

Contrainte (mesure de)

Utilisation des voies et moyens juridiques : procédures, arguments en vue de faire exécuter des obligations ou de faire respecter des droits.

Contrainte judiciaire

Mesure privative de liberté prise à l'encontre d'une personne condamnée pénalement pour l'obliger au paiement de l'amende, des frais de justice et de toute autre condamnation pécuniaire au profit du Trésor public. Son exécution ne dispense pas du paiement des sommes dues.

Contraire (preuve du)

Lorsque le procès-verbal fait foi jusqu'à preuve du contraire, la loi attache à ses constatations une présomption légale de vérité qui ne cède que devant une démonstration opposée. La pièce de procédure suffit à elle seule pour former la base du jugement ; le juge ne peut ni la rejeter, ni en repousser les énonciations tant que des preuves différentes ne lui sont pas apportées (exemple : constat d'huissier).

- 3 -

Série n° 62

Cour administrative d'appel

Juridictions administratives siégeant à BORDEAUX (33), LYON (69), NANCY (54), NANTES (44) et PARIS (75) et créées pour "filtrer" le contentieux dévolu au Conseil d'État notamment ; elle est compétente pour recevoir les appels formés contre les jugements des tribunaux administratifs, dans les domaines qui ne sont pas ceux du Conseil d'État.

Débats

Phase du procès réservée aux plaidoiries des avocats et aux conclusions du parquet.

Défaut

Au pénal, situation de la personne qui ne se présente pas à l'audience où elle devait comparaître et qui pourra être jugée en son absence

Défendeur

Personne contre laquelle est formée une demande en justice (cf. "demandeur"). En appel, il est nommé intimé.

Délégation

Acte par lequel une personne (le délégant) transfère certaines de ses attributions à une autre (le délégataire) ; le délégant ne peut pas permettre au délégataire d'exercer tous ses pouvoirs.

Demandeur

Personne qui demande en justice et prend ainsi l'initiative du procès (cf. "défendeur").

Dénonciation

Déclaration à la justice, à la Gendarmerie ou à la Police d'un crime ou d'un délit. La non-dénonciation est une infraction.

Dépens

Frais de justice engagés pour un procès. À l'issue de celui-ci, le tribunal détermine qui devra les supporter. Les honoraires d'avocat ne font pas partie des dépens et ne sont pas, à ce titre payés par la partie condamnée aux dépens, sauf si la partie adverse en a fait la demande.

Désistement

Abandon volontaire d'un droit, d'un avantage ou d'une prétention. Le désistement d'instance consiste pour une partie, à renoncer à sa demande principale ou à son recours.

Dessaisissement

Dépossession.

Dispense de peine

Faculté discrétionnaire laissée au tribunal correctionnel ou au juges des enfants, des peines qui peuvent, après avoir déclaré le prévenu coupable, le dispenser de peine.

Dol

Comportement malhonnête, manœuvre frauduleuse de tromperie, en vue d'amener une personne à contracter un engagement.

Domicile

Lieu où la personne a son principal établissement.

Élection de domicile

Lieu d'habitation fictif, choisi pour l'accomplissement d'un acte juridique.

Émancipation (de mineur)

Acte judiciaire par lequel un mineur cesse d'être sous l'autorité parentale ; l'émancipation confère au mineur la capacité juridique du majeur dans les actes de la vie civile, sauf pour être commerçant.

Ester en justice

Participer comme demandeur, défendeur ou intervenant à un procès.

État d'urgence

Régime juridique d'exception conférant aux autorités civiles, en cas de situation grave, des prérogatives pour limiter l'exercice des libertés publiques.

Évoquer

– Cour d'appel : pouvoir d'attraire à elle le fond des litiges pour statuer sur l'appel et sur les points non jugés en première instance.

– Chambre de l'instruction : pouvoir de se saisir d'un dossier.

Expertise

Mesure d'instruction confiée par le juge ou le tribunal à une personne qualifiée, pour étudier et apprécier un sujet technique (exemple : origine d'accident d'aéronef) ou pour permettre d'évaluer un préjudice ayant des conséquences financières (exemple : taux d'invalidité). L'avis de l'expert ne lie pas le juge.

Exploit d'huissier

Acte d'huissier de justice par lequel s'exécutent les citations et les significations.

- 4 -

Extraction judiciaire

Action qui consiste à faire sortir et acheminer un détenu à partir d'un établissement pénitentiaire, aux fins de comparution devant une autorité judiciaire.

Faux (inscription de)

Procédure exceptionnelle dont dispose le prévenu pour contredire les constatations matérielles relatées dans un procès-verbal. Les matières donnant lieu à des procès-verbaux faisant foi jusqu'à l'inscription de faux sont réglées par des lois spéciales. À défaut de dispositions expresses, cette procédure est prévue par les articles 642 à 647-4 du Code de procédure pénale.

Flagrance

État de ce qui vient de se commettre.

Les quatre situations de flagrance pour les crimes et les délits sont énumérées à l'article 53 du Code de procédure pénale :

– commission actuelle ;

– commission récente de l'infraction ;

– poursuite de la personne soupçonnée par la clameur publique ;

– individu trouvé en la possession d'objets ou présentant des traces ou indices faisant présumer sa participation au crime ou au délit.

Forclusion

Perte d'un droit qui n'a pas été exercé en temps utile.

Forestier (régime)

Réglementation qui s'applique aux forêts de l'État et à celles des collectivités publiques.

Fouille-perquisition

Mesure d'enquête qui a pour but de rechercher des pièces à conviction, utiles à la manifestation de la vérité et qui est soumise à formalités.

Fouille-sûreté

Fouille de précaution qui a pour but de rendre inoffensif une personne, en lui retirant tous les objets susceptibles de lui nuire ainsi qu'aux tiers.

Grâce

Acte individuel du Président de la République qui accorde soit une remise totale ou partielle de la peine, soit une commutation de celle-ci.

01-04-2005

Greffe

Local du tribunal où sont conservés les originaux des jugements ou arrêts, les actes divers d'un tribunal ou d'une cour, les doubles de l'état civil, du casier judiciaire, des répertoires des notaires, ainsi que les preuves matérielles sous scellés des actes incriminés.

Huis clos

Audience à laquelle le public n'est pas admis, à l'inverse de certaines personnes qui ont à connaître de l'affaire (témoins, parents, avocat, etc.).

Huissier de justice

Officier ministériel dont les tâches sont multiples :

– porter à la connaissance du défendeur les actes de procédure et les décisions de justice ;

– assurer l'exécution de ces dernières (saisies, expulsion, etc.) ;

– constater des faits ou des situations…

Immunité

Cause d'impunité tenant à la situation personnelle ou professionnelle particulière de l'auteur de l'infraction et qui s'oppose définitivement à toute poursuite.

Incrimination

Acte législatif ou réglementaire par lequel est défini une infraction ; par extension fait d'accuser une personne d'avoir commis une infraction.

Injonction

Ordre exprès émanant d'une autorité publique.

Instance

Démarches ayant pour objet de saisir un tribunal d'une affaire, de la faire instruire si nécessaire, et d'en obtenir le jugement.

Instruction

Phase de la procédure pénale qui met en oeuvre des pouvoirs d'investigation particuliers, pouvoirs exercés par le juge ou sous son autorité.

Interjeter appel

Acte par lequel il est fait appel d'un jugement d'une juridiction du premier degré devant une juridiction de niveau supérieur.

- 5 -

Série n° 62

Mémoire

Document destiné à soutenir les arguments et prétentions d'une partie devant certaines juridictions (Cour de cassation, Conseil d'État). Autre sens : dans la pratique professionnelle, état des sommes dues (frais) pour des travaux particuliers ou la fourniture de prestations.

Mise en examen

Procédure diligentée par le juge d'instruction à l'encontre d'une personne contre laquelle il existe des indices laissant présumer qu'elle a participé, comme auteur ou complice, aux faits dont le magistrat est saisi.

Minute

Original d'un acte rédigé par un officier ou d'un jugement.

Non avenu

Acte manifestement nul, et considéré comme n'ayant jamais eu lieu.

Non-lieu

Décision de clôture par laquelle une juridiction d'instruction se fondant soit sur un motif de droit, soit sur une insuffisance de charges, dit qu'il n'y a pas lieu de poursuivre la procédure c'est-à-dire de faire comparaître la personne mise en examen devant une juridiction de jugement.

Notification

Communication personnelle d'une mesure individuelle faite à une partie.

Nullité

Sanction prononcée par le juge et consistant dans la disparition rétroactive de l'acte juridique qui ne remplit pas les conditions requises pour sa formation.

Nullité d'acte de procédure

Sanction d'irrégularité commise dans la rédaction ou dans la signification d'un acte de procédure (exception de nullité).

Opportunité des poursuites

Pouvoir du parquet d'engager ou non des poursuites à l'encontre d'une personne ayant commis une infraction, au regard de considérations tenant à l'ordre public ou à la politique pénale.

Opposition

Voie de recours ordinaire de droit commun et de rétroaction ouverte au défendeur contre lequel a été rendue une décision par défaut ; le tribunal qui a déjà statué est alors de nouveau saisi, pour un second jugement de l'affaire.

Ordonnance

Décision prise par un juge unique : juge d'instruction (ordonnance de mise en liberté, ordonnance de non- lieu, etc.), juge aux affaires familiales (ordonnance de non-conciliation, etc.), juge des référés.

Partie civile

Personne ayant directement souffert du dommage d'une infraction et qui peut exercer une action civile en réparation ; cette dernière peut être exercée en même temps que l'action publique et devant la même juridiction.

Patrimonial

Qui se rapporte au patrimoine, c'est-à-dire aux biens, aux droits et aux charges d'une personne.

Perquisition

Acte d'enquête effectué sous la direction d'un officier de police judiciaire dans tous les lieux où peuvent être découverts des objets utiles à la manifestation de la vérité ; ses conditions d'exécution font l'objet de dispositions particulières.

Personnalité morale

Existence juridique reconnue à des groupements (collectivités publiques, établissements publics, institutions, associations de droit privé, société civiles ou commerciales, syndicats) les faisant sujets de droits et d'obligations comme les individus.

Plainte

Acte par lequel la victime d'une infraction en réfère aux autorités compétentes (Gendarmerie, Police, ministère public ou juge d'instruction).

Préjudice

Conséquence du dommage subi par une personne et qui emporte généralement une réparation financière (manque à gagner, travail, atteinte morale, désavantage esthétique, etc.) ou une condamnation symbolique (le franc de dommages-intérêts).

Préjudicielle (question)

Point de litige annexe à la contestation principale, et préalable à son jugement, qui ne peut être tranchée par la juridiction saisie ; celle-ci doit alors surseoir à statuer jusqu'à ce qu'un tribunal spécialisé se soit prononcé sur le sujet.

- 6 -

Prérogative

Privilège exclusif qui appartient au titulaire d'un droit.

Prescription (action publique)

Extinction des poursuites, en l'absence d'actes interruptifs, après un certain temps de non-exercice de celles-ci (crime : dix ans, délit : trois ans, contra- vention : un an).

Prévenu

Sens large : personne qui, en prison ou en liberté, doit répondre de ses actes devant la justice pénale. Sens étroit : personne en détention provisoire. Sens particulier : personne poursuivie devant le tribunal correctionnel.

Prise à partie

Voie de recours extraordinaire ouverte aux parties à l'encontre du juge qui a notamment porté atteinte indûment à la liberté individuelle d'un individu. C'est également un moyen indirect de mettre en cause toute procédure diligentée par ce juge (cf. article 136 du Code de procédure pénale).

Public (officier)

Homme de loi titulaire d'un office vénal, conféré par l'autorité publique mais non rattaché à l'administration de la justice (notaire, commissaire-priseur, etc.) ; il est chargé de dresser des actes authentiques ou de procéder à l'accomplissement de certaines formalités.

Purger la contumace

L'auteur d'un crime qui se soustrait à l'obligation de comparaître devant une cour d'assises chargée de le juger est condamné par contumace. Si le criminel, en état de contumace (contumax), se constitue prisonnier ou est arrêté avant l'extinction par prescription de la peine dont il a fait l'objet (vingt ans), l'arrêt rendu et les procédures faites depuis l'ordonnance de se présenter sont anéantis, et les déchéances (séquestre des biens, confiscation de ceux-ci au profit de l'État, perte des droits de citoyen, etc.) cessent aussitôt. Le criminel a alors purgé sa contumace ; il doit ensuite être rejugé.

Recours suspensif

Demande formelle qui empêche provisoirement l'exécution d'une décision de justice.

Référé

Procédure ouverte essentiellement en cas d'urgence pour obtenir une décision de justice rapide. Sous certaines conditions et à titre provisoire, le maintien d'une situation contestée, le règlement d'une difficulté, la constitution ou la conservation d'une preuve, la réparation d'un préjudice peuvent être décidés.

01-04-2005

Relaxe

Décision sur le fond d'une juridiction de jugement autre que la cour d'assises qui met hors de cause la personne poursuivie.

Renvoi des fins de poursuite

Décision d'une juridiction de jugement qui constate la non-culpabilité (fait non établi ou absence de culpabilité) ou la non-application de la loi pénale (causes d'irresponsabilité ou d'atténuation de la responsabilité, amnistie, prescription, autorité de la chose jugée, etc.).

Requête

Demande écrite adressée à une autorité judiciaire, pour déclencher une mesure d'urgence à caractère provisoire en procédure civile, pour mettre en cause une décision d'une autorité administrative en procédure administrative.

Réquisitions écrites (du ministère public)

Formulations écrites du parquet qui fait connaître aux juridictions d'instruction ou de jugement la mesure qu'il lui demande d'adopter ; elles doivent être conformes aux instructions données par l'autorité hiérarchique, mais sont à distinguer du réquisitoire à l'audience, oral et libre (cf. ci-dessous).

Réquisitoire

Acte par lequel le parquet saisi le juge d'instruction (réquisitoire introductif d'instance), requiert une nouvelle mesure d'instruction (réquisitoire supplétif) ou communique au juge d'instruction son avis sur la suite à donner à l'affaire (réquisitoire définitif). Le réquisitoire à l'audience représente l'exposé oral par le ministère public, des moyens de l'accusation pour demander au juge du siège d'appliquer la loi pénale.

Responsabilité civile

Obligation de réparer le préjudice issu d'un dommage ou de la non-exécution d'un contrat. «Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage oblige celui par la faute duquel il est arrivé de le réparer.» (cf. article 1382 du Code civil).

Révision

Voie de recours spéciale (article 622 du Code de procédure pénale) dont l'objet est de faire annuler une condamnation devenue définitive, en raison d'un fait ou d'un élément nouveau permettant de faire douter de la culpabilité du condamné.

Scellé

Mode de préservation d'une chose et, par extension, pièce à conviction saisie au cours d'une perquisition, placée sous emballage fermé (avec lien, tampon de cire) attestant son authenticité.

- 7 -

Scellé fermé

Série n° 62

Une personne ne peut examiner la pièce à conviction sans avoir au préalable brisé le scellé.

Scellé ouvert

Une personne peut examiner la pièce à conviction sans avoir à briser le scellé.

Séquestre (droit de)

Dépôt provisoire entre les mains d'un tiers d'un bien litigieux, en vue de sa conservation, jusqu'à décision judiciaire définitive.

Signification (acte signifié)

Notification d'un acte, d'un jugement, faite par un huissier de justice.

Suite (droit de)

Droit de saisir un bien dans les mains de tout détenteur.

Sursis

Simple : dispense d'exécuter la peine prononcée. Avec mise à l'épreuve : dispense d'exécuter la peine prononcée, tout en soumettant le condamné à certaines obligations (mesures d'assistance, de surveillance et de contrôle) destinées à aider à la réinsertion sociale du condamné.

Transaction

Acte par lequel les deux parties s'accordent sur un différend, par des concessions réciproques et pour éviter un procès, même entamé.

Tribunal administratif

Juridiction de droit commun en matière administrative à l'égard des décisions prises par l'État, la région, le département, la commune, les services publics et lésant une personne. Le tribunal administratif est compétent pour connaître de tous les litiges, sauf ceux expressément attribués à un autre niveau juridictionnel (cour administrative d'appel, Conseil d'État), ou à un autre ordre de juridictions (exemple :

en matière d'accident de véhicule, compétence des tribunaux de l'ordre judiciaire).

Tribunal de commerce

Juridiction chargée de juger notamment les procès entre commerçants, les liquidations de biens et les règlements judiciaires. Elle est composée de juges non professionnels, élus par un collège de commerçants domiciliés dans le ressort du tribunal.

01-05-2003

01-05-2003 TABLE ALPHABÉTIQUE   A   D   Abandon d'enfant (provocation de parents à l')

TABLE ALPHABÉTIQUE

 
A
A
 

D

 

Abandon d'enfant (provocation de parents à l') 23-30

Abandon de faiblesse Abandon moral ou matériel d'enfant

23-28

Délaissement de mineurs Délaissement de personnes Dénonciation calomnieuse Détournement de moyen de transport collectif Discriminations Dissimulation d'enfant Divulgation d'informations nominatives Domicile d'autrui (introduction ou maintien dans le) Droit pénal spécial

23-27

23-11

23-24

23-17

23-18

23-30

23-26

23-22

23-00

23-31

Abstention volontaire de combattre un sinistre 23-12

Actes de barbarie Administration de substances nuisibles Adoption d'enfant (entremise en vue de) Aéronef (détournement) Agressions sonores Agressions sexuelles Aliments (privation d') Appels téléphoniques malveillants Assassinat Assistance (entrave aux mesures) Atteintes à l'exercice de l'autorité parentale Atteintes à l'intégrité du cadavre Atteintes à la filiation Atteintes à la moralité d'un mineur Atteintes à la représentation de la personne Atteintes à la vie privée Atteintes à l'honneur ou à la considération de la personne Atteintes au secret professionnel Atteintes au secret des correspondances Atteintes au secret de la santé Atteintes aux droits de la personne résultant

23-04

23-05

23-30

23-17

23-05

23-08

23-31

23-05

23-02

     

23-12

E

23-29

23-21

Empoisonnement Enfant mineur :

 

23-02

23-30

 

23-31

– provocation des parents à l'abandon

23-30

23-23

– dissimulation

23-30

23-22

– non-représentation ou soustraction

23-29

– substitution

23-30

23-221

– entremise en vue d'adoption

23-30

23-25

– abandon moral ou matériel

23-31

23-25

Enlèvement Entrave au droit de visite ou d'hébergement Entrave aux mesures d'assistance Entremise en vue de l'adoption d'enfant Établissement de prostitution Exercice de l'autorité parentale (atteintes) Exhibition sexuelle Expérimentation illégale sur la personne humaine Exploitation abusive du travail d'autrui Exploitation pornographique de l'image d'un mineur

23-16

23-29

23-12

23-30

23-19

23-29

23-08

23-13

23-20

23-31

23-25

des fichiers et des traitements informatiques . 23-26 Atteintes involontaires à l'intégrité de la

personne Atteintes involontaires à la vie Atteintes sexuelles sur mineur sans violence contrainte, menace ni surprise Atteintes volontaires à la vie Atteintes volontaires à l'intégrité de la personne Atteintes à la dignité des personnes

23-07

23-03

23-31

23-02

23-04

23-20

 

Autorité parentale (atteintes à l'exercice de l') 23-29

 
F
F
 

Avortement

23-14

 
B C
B
C

Famille (abandon)

23-28

Fausses informations relatives à la sécurité d'un moyen de transport collectif Fichiers informatiques Filiation (atteintes) Funérailles

23-17

23-26

23-30

23-21

Barbarie (actes de) Bioéthique

23-04

23-13

 

Cadavre Calomnieuse (dénonciation) Captation des paroles ou de l'image d'une personne Commission d'un crime ou d'un délit (non obstacle à la) Conditions d'hébergement abusives Conditions de travail abusives Corps humain (respect du) Correspondances (atteintes au secret des) Crimes contre l'humanité

23-21

 
G
G

23-24

Génocide Grossesse (interruption illégale)

23-01

23-14

23-22

 

23-12

23-20

23-20

23-13

23-25

23-01

- 2 -

23-30

23-19

23-00

23-19

23-21

23-00

23-23

23-10

23-25

23-21

23-16

23-08

23-31

23-12

23-12

23-29

23-09

23-05

23-09

23-30

23-15

23-42

23-21

23-04

23-09

23-181

23-20

23-20

– H 23-081 Q 23-08 23-20 Qualification de l'infraction 23-01 R I 23-31 23-22 23-31
H
23-081
Q
23-08
23-20
Qualification de l'infraction
23-01
R
I
23-31
23-22
23-31
23-26
23-00
S
23-14
23-22
Secret (atteintes)
Sépultures (violation)
M
Séquestration
Sexuelles :
23-22
– agressions
23-06
23-12
23-02
23-31
23-31
23-27
23-31
– nuisibles
23-31
– vénéneuses
23-31
23-31
23-31
23-31
23-31
23-17
T
N
23-17
23-12
23-12
23-29
P
U
23-22
Usage illicite :
23-31
23-12
23-13
de stupéfiants
23-02
V
23-31

23-14

23-25

23-14

23-15

23-19

23-14

23-15

23-31

atteintes

privée

de parents à l'abandon d'enfant Proxénétisme

Harcèlement moral Harcèlement sexuel Hébergement (conditions) Humanité (crimes contre)

Racolage Recel de cadavre Recherche de l'infraction Représentation de la personne (atteinte) Risques causés à autrui

Image d'un mineur (exploitation pornographique) Image d'une personne (captation) Incitation de mineur à la corruption Informatique Infraction (recherche et qualification) Interruption illégale de la grossesse Introduction dans le domicile d'autrui

Maintien dans le domicile d'autrui Menaces Mesures d'assistance (entrave aux) Meurtre Mineur :

– incitation à la corruption

– atteinte à la moralité

– délaissement

– exploitation pornographique de l'image

– mise en péril

– privation de soins d'aliments

– provocation

Mise en péril des mineurs Monuments aux morts (violations) Moralité d'un mineur (atteintes) Moyen de transport collectif (détournement)

atteintes sur mineur sans violence, contrainte, menace, ni surprise Sinistre (abstention volontaire) Soins (privation) Soustraction d'enfant mineur Stupéfiants Substances :

Substitution d'enfant Suicide (provocation) Systèmes de traitement automatisé de données (atteintes aux)

Tombeaux (violations) Tortures Trafic de stupéfiants Traite des êtres humains Traitements automatisés d'informations nominatives Travail d'autrui (exploitation abusive)

Navire (détournement) Non-assistance à une personne en péril Non-obstacle à la commission d'un crime ou d'un délit Non-représentation d'enfant mineur

Paroles (captation) Péril des mineurs Personne en péril (non-assistance) Personne humaine (expérimentation illégale) Préméditation (meurtre)

Privation de soins ou d'aliments à mineur de 15 ans Produits contraceptifs (vente) Professionnel (atteinte au secret) Propagande :

– contre la natalité

– en faveur du suicide

Prostitution

Provocation :

– à une interruption de grossesse

au suicide

de mineur

d'un enregistrement ou d'un document capté

23-22

23-09

23-22

23-02

23-03

23-22

23-08

23-21

23-05

Vidéosurveillance

Vie :

– atteintes involontaires

Viol Violations de sépultures, tombeaux, monuments aux morts Violences