Vous êtes sur la page 1sur 5

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE


‫وزارة التعليم العالي و البحث العلمي‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université M’Hamed Bougara Boumerdes

Formation des émulsions

Département : Génie des procédés

Présenté par : FEFKAL Sarra/ Célia


BOUZID Imene

Groupe : LGP15/C

2017/2018
Introduction :
Une émulsion est la dispersion d'un liquide en fines gouttelettes dans un autre liquide, ces deux
liquides doivent être non miscibles et avoir des solubilités différentes. Le liquide sous forme de
gouttelettes est appelé phase dispersée (ou discontinue), tandis que l'autre liquide est appelé phase
dispersante (ou continue), elles sont considérées comme étant des systèmes dispersés. Une émulsion
est, en général, composée de deux phases : une phase hydrophile et une phase lipophile.

But du tp :
C’est obtention des émulsions de nature différente, l’étude l’inversion d’émulsion et la
détermination de la stabilité agrégative des émulsions.

Partie théorique :
Définition des émulsifiants :
Les émulsifiants, également appelés tensioactifs, sont en général de petites molécules
amphiphiles. Elles sont constituées d'une tête hydrophile ayant une affinité pour l'eau, et d'une queue
hydrophobe n'ayant pas ou peu d'affinité pour l'eau. Ils forment un « film interracial » autour des
gouttelettes se trouvant dans la phase dispersée, ils donnent une stabilité importante dans le temps aux
émulsions.

Définition d’une émulsion simple :


Une émulsion simple est une émulsion composée d'une phase hydrophile, d'une phase lipophile
et d'un émulsifiant.

Type des émulsions :

En fonction de la phase dispersante, il existe deux types d'émulsions simples : les émulsions huile dans
eau (H/E) et eau dans huile (E/H).

Les effets stabilisateurs :


Des substances peuvent être ajoutées à la phase hydrophile et lipophile pour faciliter l'émulsion
et/ou participer à sa stabilisation. Ces substances stabilisent l'interface entre les gouttelettes dispersées
et la phase dispersante et/ou limitent la rencontre entre les gouttelettes dispersées. Il existe plusieurs
mécanismes de stabilisation:

- La stabilisation stérique.
- La stabilisation électrostatique.

Formulation d'une émulsion :


Cette partie présente les différentes étapes de la fabrication d'une émulsion. En effet, en fonction
de la nature de l'émulsion que l'on souhaite obtenir, la fabrication implique une série de choix tels que
:

- Le type d'émulsion (E/H ou H/L).

- Les ingrédients (nature des 2 phases, tensioactifs émulsifiants, etc.)

- Le procédé (ordre d'incorporation des ingrédients, vitesse d'agitation, température d'émulsifiassions


et de refroidissement, etc.)

Procédés d'émulsifiassions :
Le choix du procédé d'émulsifiassions est une étape importante. En effet, en fonction du choix
des différents paramètres de procédés, différents types d'émulsion peuvent être obtenus à partir de la
même formule (simple E/H, H/E, multiple, etc.).

Les variables de procédé susceptibles de changer sont les suivantes :

- L'ordre d'incorporation des ingrédients.

- La température.

- La vitesse et la durée d'agitation.

- La géométrie de l'agitateur.

Partie expérimentale :

Mode opératoire :

1/formation des émulsions :


-verser 5ml d’eau distillée dans une éprouvette, ajouter 1ml d’huile de table. L’émulsion obtenu se
détruit très vite et la formation de deux couches à cause de la coalescence pour stabiliser cette
émulsion on ajoute quelque gouttes de la solution d’oléate de sodium à 1٪ on agit le système de
nouveau, on obtient l’émulsion stable de couleur blanche.

.verser 10ml d’eau distillée et 1ml d’huile pour machine dans une éprouvette et agiter ce mélange
énergiquement. Examiner la stabilité d’émulsion obtenue. Puis ajouter dans le système 1ml de la
solution de NaOH à 10٪ et agiter l’émulsion de nouveau.

2/inversion des émulsions :


.verser (2-3) ml du vinaigre coloré par le colorant soluble dans le vinaigre et insoluble dans l’eau dans
une éprouvette.

.ajouter la même quantité de la solution d’oléate de sodium à 1٪. Boucher l’éprouvette et secouer
énergiquement.
.déterminer le type d’émulsion obtenu a l’aide d’un microscope.

.ajouter dans l’éprouvette (2-3) ml de vinaigre pur et 2ml de la solution de CaCl2 à 2٪. Boucher
l’éprouvette et agiter le système.

3/détermination de la stabilité agrégatives des émulsions :


.verser 5ml du vinaigre et 5ml d’eau distillée dans une éprouvette. Boucher et agiter jusqu'à
l’apparition d’une émulsion.

.transverse l’émulsion obtenue dans un cylindre gradué et mettre en marche le chronomètre


déterminer la vitesse de la formation de 2ml de la couche de vinaigre.

.calcule de la stabilité d’émulsion par :

V= 2÷t

huile utilisée Temps de formation de 2ml Stabilité d’émulsion


d’huile (sec) (ml/min)
Vinaigre 10 0.2
Huile de table 40 0.05
Huile de moteur 6 0.33
Repenses aux questions :
a). émulsion huiles/eau et eau/ l’huile, émulsion simple.
La différance : la séparation des 2 phases est plus rapide l’émulsion huile /eau par rapport à l’émulsion
eau/huile.

b). NaOH permet d’abaisse la tension inter faciale et assure la formation des micelles autour des
matières grasse et il aura une émulsion stable.

c).

d).l’émulsion la plus stable est :

Emulsion huile dans l’eau.

Conclusion :
.