Vous êtes sur la page 1sur 34

Adhérent à la FNTP

Syndicat national des


entrepreneurs spécialistes de
Travaux de Réparation et de
Renforcement de Structures
Qui sommes-nous ?

> Le STRRES a pour vocation de regrouper les


entreprises qui exercent, à titre principal ou
secondaire, une activité d’entretien, de réparation et
de réhabilitation des structures de Génie civil.

3
Que faisons-nous ?

> La représentation de nos adhérents auprès des pouvoirs publics


> La reconnaissance de la qualité des travaux exécutés par les
entreprises adhérentes
> La promotion et le développement des techniques de réparation
et de renforcement des structures
> L’information des jeunes afin de les orienter vers nos métiers
> La sensibilisation des entreprises adhérentes dans les domaines de
la sécurité, de la qualité et du développement durable.

4
Depuis 1982

> Créé en 1982, il rassemble à ce jour environ


70 entreprises de Travaux publics (membres
actifs) et une quinzaine de membres correspondants
(fabricants de produits et de matériels).

5
Quel est notre domaine d’activité ?
> La maintenance et la réhabilitation du génie civil

Pour quel patrimoine ?


> ponts
> viaducs
> tunnels
> soutènements
> barrages
> réservoirs
> ouvrages portuaires
> ouvrages aéroportuaires
6
L’histoire de la construction : 3 grandes époques
1re et 2e
guerre
mondiale

1830 1900 1950

Peu de Grande Grande


Epoque Les Quelques grands
grandes période de période de
romaine cathédrales ponts
constructions construction construction

0 Ve XIIe XVe XVIIe XIXe XXe XXIe


Génie civil
Epoque très ancienne Ancienne
moderne

7
Les 3 grandes époques de la construction

> 1re époque : très ancienne


de l’époque romaine jusqu’à fin XIXe, 3 matériaux dominants :
la pierre, la brique et le bois

Pour cette première époque : les pathologies sont principalement


dues à l’assise de l’ouvrage (fondation) et à l’agression (mécanique
et chimique) de l’eau, sur les ouvrages en maçonnerie ou en bois.

8
Les 3 grandes époques de la construction

> 2e époque : ancienne


de 1830 à 1950
> 3 matériaux dominants : la pierre, la brique et le fer

Pour cette deuxième époque : les pathologies sont dues à l’assise


de l’ouvrage (fondation) et à l’agression (mécanique et chimique)
de l’eau, sur les ouvrages en maçonnerie ou métallique.

9
Les 3 grandes époques de la construction

> 3e époque : le génie civil moderne


des années 1950 jusqu’à nos jours avec 2 matériaux dominants :
le béton (armé ou précontraint) et l’acier.

Pour cette troisième époque : les pathologies sont beaucoup plus


orientées sur la réaction physico-chimique des matériaux (béton et
acier).

10
Un petit regard sur les ponts
> 250 000 ponts sur un réseau routiers français de l’ordre
d’1 million de km
> Ces ponts représentent à eux seuls une valeur neuve d’environ
200 milliards d’euros
> âge moyen 60 ans

Une étude récente à laquelle a participé le


STRRES précise que le budget moyen qui
devrait être affecté aux ponts pour leur maintien
en bon état de service devrait être de
25 € ht / m² de tablier par an.

11
Les
conséquences
d’une
mauvaise
maintenance…

12
13
14
15
16
17
De quels maux souffrent les ouvrages d’art « modernes » ?
Principalement de la corrosion
 Pour les structures en béton armé et précontraint, 50 ans en moyenne après leur
construction, le mariage heureux du béton et de l’acier s’avère aujourd’hui source de
désordre du fait des réactions internes entre la chaux contenue dans le béton et les agents
extérieurs (CO2, chlore…)
 Pour les structures en acier, l’oxydation naturelle provoque la corrosion du métal.

18
Le vieillissement de nos structures
est une réalité.

L’investissement dans le domaine de l’entretien est plus que


jamais nécessaire si nous voulons conserver à ces ouvrages un
bon état de service et de sécurité.

19
> Il disparaît, par obsolescence,
en France,
1 pont par jour

20
> Prendriez-vous le risque de conduire
un véhicule dont les freins sont
déficients ?
> Pourquoi donc franchirions-nous un
pont dont la structure présente un grave
danger ?

21
Comment gérer un parc d’ouvrages ?

1. connaître ce patrimoine (le situer et l’identifier) =


carte d’identité

2. évaluer les désordres = diagnostic

3. prescrire les actions correctives = carnet et projet


d’entretien, de réparation ou de renforcement

4. réaliser les travaux !

22
N’oublions pas que ces ouvrages sont
la base de notre développement
économique.
Ils en sont donc les outils indispensables.

23
Une réponse : les entreprises du STRRES

Réparateur de génie civil :


>Un vrai métier avec des règles techniques particulières
>Des contraintes sévères et multiples
>Un personnel très spécifique

Une technologie en plein développement


>La recherche au service de la maintenance des structures

24
Les publications du STRRES :
Les fameux « Guides verts » du STRRES

Le STRRES a été, dans les années 80, avec les


fameux « Guides verts », à l’origine des seules
normes encore aujourd’hui en application sur la
réparation des structures :
>NF P 95 101 reprise béton dégradé
>NF P 95 102 béton projeté
>NF P 95 103 traitement des fissures
>NF P 95 104 précontrainte additionnelle
>NF P 95 106 réparation et renforcement des fondations
>NF P 95 107 maçonnerie
25
Les publications : les Guides STRRES

26
Les publications du STRRES :
19 guides répartis en 4 familles
> FABEM :
béton et maçonnerie
> FAME :
métal
> FAFO :
fondations
> FAEC :
équipements d’ouvrage

27
Les publications du STRRES :
contenu d’un guide
> définitions des termes et des techniques
> documents de référence
> préparation de l’opération
> choix des produits et matériaux
> matériels à utiliser
> modes opératoires
> essais et contrôles à effectuer
> règles d’hygiène et de sécurité
> gestion des déchets
> plan d’assurance qualité

28
Les publications : les RECOS-STRRES

29
Les publications : les RECOS-STRRES

> Destinées aux contrôleurs et aux surveillants de


travaux

> Concernent une tâche précise (ragréage,


rivetage…)

> Fiches de 3 ou 4 pages :


 Présentation de la tâche
 Mode opératoire et références
 Proposition de plan de contrôle
30
Les journées techniques du STRRES
en région :
> elles permettent
de traiter des
thèmes spécifiques
à la maintenance
des structures, ou
des pathologies
particulières

31
> Retrouvez-nous sur :
www.strres.org

32
Je vous remercie
pour votre attention
Nos coordonnées :

Adresse postale : 3, rue de Berri • 75008 Paris


Téléphone : 01 44 13 31 82
Fax : 01 44 13 32 44
Adresse électronique : strres@strres.org
www.strres.org