Vous êtes sur la page 1sur 62

Comportement

dynamique des
Contraintes
Déformations structures
Sollicitations

Mouvements de la
structure

Structures
-Masses
-Raideurs

Mouvements
du sol

Séisme
Séisme
-magnitude
-intensité
-mécanisme au foyer

Structures Mouvements du sol


-Masses -accélérogrammes
-Raideurs -Spectres de Fourier
-Matériaux -Spectres de réponses

Mouvements de la structure
-Périodes
-Modes propres
Forces sismiques

Sollicitations
-Moments fléchissant
-Efforts tranchant
-Efforts normaux

Contraintes
Déformations
Masses
Rigidité/ déformabilité
F = k.X  k = F/X
F [N] Force
X [m] déplacement
k [N/m] raideur

E,I
Raideur X
d’une poutre L

en console
x = F.L3 /3.E.I soit F= [3EI/L3 ]. x = k.x

avec k = 3.E.I/L3
Raideurs
F= K.X
E, I Due au moment fléchissant
X K = n.EI/L3
L

X F = K.X Due à l’effort normal


E, S
K = ES/L
L

 F=K.X
Due à l’effort tranchant
K = GS/L
L X
θ
Due au moment de torsion
T=K.θ K = GJ/L
L
Les paramètres de la rigidité
Inertie des
sections

I [m4]

Matériaux

E [MPa]

Longueur

L [m]

nature des
liaisons
n [\]
Exemples de raideurs de qq. structures élémentaires
F=K.x
E,I
Poutre en console X k = 3.E.I/L3
L

Poutre
k = 192.E.I/L3 k = 48.E.I/L3
F x x F
F
x

Portique

k =  3.E.I/L3 k =  12.E.I/L3 k =  α.12.E.I/H3


k = n.E.I/L3 avec H hauteur poteaux
k [MN/m] raideur de la structure L portée de la poutre
n [-] coefficient fonction de la nature des liaisons I moment quadratique
E [MPa] module d’Young du matériau  = (Ipoutre.H/Ipoteau.L)
I [m4] inertie des sections α = (1+6)/(4+6)
L [m] longueur de l’élément
Matériaux: Lois de comportement


L
L

 =L/L 
2.10-3 3,5.10-3 150 à 250.10-3

Béton Acier
Comportement sur un cycle de chargement
 

 
Corps élastique linéaire Corps élastique non linéaire

  

  

Corps élastique non Corps viscoélastique Corps plastique


linéaire avec hystérésis non linéaire
Sollicitations cycliques

 

  

cycles stables Perte de rigidité Perte de rigidité et de


(ex: acier) (ex: béton armé, du résistance
fait de la fissuration) (ex: béton non armé, ou
maçonnerie non chaînée
Sollicitations Béton armé
cycliques
D’après: Krawinkler-Bertero-Popov Priesley

Acier

Maçonnerie
Etude de l’oscillateur simple

Analyse modale
Les masses sont La dalle est supposée
supposées infiniment rigide vis à vis
Modélisation
concentrées dans la des efforts horizontaux
dalle
X
F F
Etude dynamique
X Réponse de la structure
T=f(k,m) a = f(T,séisme)

F = k.X

k =f(E,I,L, nature
des liaisons)

Statique Dynamique Dynamique


Oscillations libres Oscillations forcées
Y
X

Xsol
X

Principe fondamental de la dynamique


ΣFe = m.a
force de rappel + force d’amortissement = force d’inertie
- kx - cx’ = m (x+xsol)’’ (en projection sur X)
Equations du mouvement :
Oscillations libres, non amorties

F(inertie) + F(rappel) = 0  m.x’’ + kx = 0


 x’’+ 2x = 0 avec 2 = k/m solutions de la forme x = A.sin(t+)
de période T = 2..(m/k)1/2

Oscillations libres, amorties

F(inertie) + F(rappel) + F(amortissement) = 0  m.x ’’ + kx + cx’ = 0

Oscillations forcées (séisme), amorties

F(inertie) + F(rappel) + F(amortissement) = F  m.x ’’ + kx + cx’ = -m.x”sol


Analyse modale
=
recherche du (ou des) mode propre
de vibration (T, f, )
PERIODES
Transamerica Bldg Alcoa Building (S.Fr.)
(San Francisco) 26 étages
60 étages
T= 2.9 s (N-S et E-O) T = 2.21 s E-O
T= 1.67 s N-S
T= 1.12 s torsion

Golden Gate Bridge (S.Fr) Pine Flat Dam (Californie) h= 122 m


T = 18.2 s transversalement T =0.288 s pour 1 niveau d’eau de 95m
T = 10.9 s verticalement T = 0.306 s pour 1 niveau d’eau de 105 m
T = 3.81 s horizontalement
T = 4.43 s torsion /axe de pont
Amortissement
dissipation d’énergie sismique

fortement amorties (c>c0) faiblement amorties (c<c0)


X(t)

X(t) X(t)
C>C0 >1 C<C0 <1

Temps
Temps
Oscillations libres
pour différents facteurs d’amortissement
Quelques valeurs du facteur
d ’amortissement...
Matériaux 
Maçonnerie 0.05
Béton non armé 0.03
Béton armé 0.04
Béton précontraint 0.02
Bois cloué 0.05
Bois boulonné 0.04
Bois lamellé collé 0.04
Acier soudé 0.02
Acier boulonné 0.04
Fonction
Energie
de k et X Fonction Energie
potentielle
de c et x' cinétique

Esismique = Epotentielle + Ecinétique + Edissipée

Energie
Communiquée à la Fonction dissipée
structure par les de m et v
mouvements du sol

Energie
sismique
Conception des structures
Augmenter le stockage d'énergie: Energie mécanique stockée
Augmenter la résistance mécanique (potentielle et cinétique)
dans le domaine élastique

Augmenter la dissipation d'énergie: Energie


Augmenter l'amortissement externe dissipée
ou interne (plastification de matériaux)

Minimiser les forces d'inertie: Energie


Diminuer la masse sismique
Diminuer l'accélération réponse
(modifier les raideurs)
Analyse spectrale
=
recherche de la réponse de la structure
(accélération, vitesse ou déplacement) par la
méthode des spectres
Pont de Tacoma (Californie) Passerelle Eole (Brest)

Vidéo Mur Marseille


x max
Réponse de la a max

structure

Accélération du sol x(t)


déplacement
Réponse en
maximum
déplacement
Temps
Temps

a(t) accélération
v(t)
Réponse en maximum
Réponse en vitesse
accélération

Temps Temps
Oscillations forcées F(inertie) + F(rappel) + F(amortisst) = F
(séisme), amorties
m.x ’’ + kx + cx’ = f(t)

Résolution Méthode du
mathématiques spectre de réponse

x(t) déplacement en fct du temps xmax déplacement maxi


x’(t) vitesse x''max acc. maxi
x’’(t) accélération
Utilisation du spectre de réponse en
accélération d ’un séisme

T1 ≈ 0 T2 T3 T4
Structure très raide Structure raide Structure souple Structure très souple

Accélération maxi subie par la masse de l’oscillateur simple


a max [m/s2]
a2
Allure d’un spectre réglementaire
a1
caractéristique d’un séisme
a3
a4
T1 T2 T3 T4 T période propre des
différentes structures
Masses
Sections Liaisons

hauteurs Matériaux
Déplacement bâtiment /Amplitude des mouvements du sol Spectre de réponse
5 d’un bâtiment à un
0 étage soumis à un

Facteur d’amortissement
4 mouvement périodique
0,1

3 0,2

2 0,5

1
1

1 2 3 4
Tbâtiment/Texcitation
Northridge 94
Spectres de réponse
a max [m/s2]
a max [m/s2]

Spectre réel d’un Spectre d’un séisme


séisme donné pour réglementaire
différents sites

T [s] T [s]
spectre de dimensionnement
réglementaire
réglementaire
a[m/s2 a[m/s2 Zone II a[m/s2 Sol dur

lissé Zone I Sol mou

réél

T [s] T [s] T [s]

Bât. de classe D Amortissement


a[m/s2 a[m/s2 élevé a[m/s2 Spectre élastique

Classe A Amort. faible Réduit par q

T [s] T [s] T [s]


170 cm/s²

T ~ 2s

35 cm/s²
MEXICO :1985 T ~ 2s

150 cm/s²
a (g) T ~ N/10

0.75g

MEXICO1985
SCT
x 7.7 Rocher

0.15g Spectre
x5 règlementaire
0.035g

T (s)
MEXICO 1985
Tour Latino
Américaine de
Bâtiments de 10 à 30 étages 50 étages
Beaucoup de destructions
Aucun
dommage

Bâtiments
peu élevés

Peu de dégâts
Effet de site :
Mexico (1985)
Comparaison
d’accélérogrammes
et de
spectres de réponse
Durée du séisme : 7s
a(t) = ΣXi.sin[2Πfi.t]

Enregistrement des accélérations du


mouvement du sol Nord Sud (ou Est Ouest)

Xi 13 facteur
d’amortissement de
amax l’oscillateur simple
de l’oscillateur
simple

2 fi 4

Contenu fréquentiel de Fréquence propre de


l’accélérogramme du sol l’oscillateur simple
Microzonage de
Fort de France

0 0,5 km

Carte des Effets de Site


BRGM, 1996

Microzonage de Fort-de-France : effets de site.


Chaque spectre de couleur correspond à une zone de la carte précédente.
Structure Séisme
Masse Raideur Amortissement

m.x ’’ + kx + cx’ = f(t)

Analyse Analyse modale


temporelle spectrale

x(t) déplacement en fct du tps xmax déplacement maxi


x’(t) vitesse x''max accélération maxi
x’’(t) accélération
Exemple 1: Château d’eau
Modélisation

M = 150 tonnes

Diamètre 2m K = 3EI/L3
Epaisseur 0,30m
15 m
Château d’eau: Masse, Raideur

M = 150 tonnes

K = 3EI/L3 = 17,1 MN/m


avec
L = 15 m
E = Eij = 11000.fcj1/3 = 11000.251/3 = 32164 MPa
I = .(D4 - d4)/64 =.(24-1,44)/64 = 0,597 m4
Analyse modale

T = 2. .(M/k)1/2
3,86 m/s2
T = 2. .(150000/17,1.106)1/2
T = 0,59 s

Analyse spectrale
a max
[m/s2]

5.(0,4/T)2/3
3,86

0,4 0,59 T [s]


Force sismique, déplacement

X = F/K = 0,58/17,1
X = 0,034m
Effort
Moment normal

F = M.a
F = 150000.3,86
Principe de
F = 580 000 N
ferraillage
F = 0,58 MN
Exemple 2:
Bâtiment sur
poteaux
Modélisation

Dans le sens X:
• Dalle = diaphragme rigide

• Masse concentrée dans la dalle

• Oscillateur simple

• Raideur
k = raideur des 10 poteaux

k
Analyse modale

• M = G+0,25Q = 274000 kg X F = k.X


M
• k = 10x3EI/l3 si les poteaux sont encastrés en pied et
articulés en tête
– E = 11000.(25)1/3 = 32160 MPa
– I = b.h3/12 = 0,002133 m4
– h = 4,25 m k
– k = 10x3x32160x0,002133/4,253 = 26,82 MN/m

M 274000 Période T
T  2.Π.  2.Π.  0,635s
K 26820000
Analyse
spectrale

• Force sismique totale


F = 0,271x3,69 = 1 MN

• Chaque poteau reprend la même charge F = m.a


soit 1/10 = 0,1 MN.

• Déplacement maxi
X = F/k = 0,1/26,82 = 0,037m

Période T
Exemple 3: Etude d’un pont

Z
Y X

Culées
enterrées
X
Etude vis-à-vis des
3 composantes de
l’action sismique

Z
4 appuis
17m néoprène
2 butées
12m transversales

0,6m

Chevêtre

Appui néoprène
surface 40cmx40cm
épaisseur 6,5cm

Tablier

Chevêtre

Z Butée
transversale
Y

Coupe transversale sur culée (détail)


Modélisation
M
Longitudinalement
Raideur des
Sens X
8 appuis
néoprènes

Transversalement
Dalle bloquée
Sens Y Diaphragme rigide

M/2
Verticalement

Sens Z Raideur de
la dalle
Analyse modale

M = 400000 kg
Longitudinalement kappui = GS/e = 2,954 MN/m T =2..(400000/26,63.106)1/2

Sens X G = 1,2MPa
S = 0,4x0,4 m2
e = 0,065 m T = 0,82s
k8appuis = 8x2,954 = 23,63 MN/m
Transversalement M = 400000 kg
k quasi infini
Sens Y T=0
M/2 = 200000 kg
Verticalement k = 48EI/L3 = 79,39 MN/m T = 2..(200000/79,39.106)1/2

Sens Z L= 17m,
T = 0,315s
E = 11000.401/3 = 37620 MPa
I = 12.0,63/12 = 0,216m4
Spectre de dimensionnement du
séisme
 Ouvrage de classe 1 du titre II du fascicule 61 a(T) [m/s2] Spectre de réponse
 Classe d’ouvrage C 6,75
en accélération
 Nice, zone II
 Graves sableuses: catégorie b
4,05./T
 Sol de catég. b sur 21m d’épais: siteS2
 Béton armé
 Terrain à pente régulière
T [s]
 Coefficient de comportement q=1 0,6
Analyse spectrale

a(T) [m/s2]

ay = az = 6,75 4,05./T
ax = 4,95
0,6
T [s]
Ty Tz Tx
0 0,31 0,82

Spectre de réponse en accélération


Analyse spectrale

Longitudinalement 1980 kN
Fx = M.ax
Sens X à répartir sur 8 appuis
248kN
248kN

Transversalement 1350kN 1350kN


Fy = M.ay
Sens Y à répartir sur 2 butées
2700kN

Verticalement
Fz = [M/2].az
Sens Z à répartir sur 8 appuis
1350kN
Remarques sur la discrétisation des masses
m = M/L M/4 M/2 M/4

L
L

Moment Moment
fléchissant fléchissant
mgL2/8 mgL2/8

Effort
Effort
tranchant
tranchant
mgL/2 mgL/4

Flèche 5mgL4/384EI Flèche 4mgL4/384EI

m m
T  0,641.L 2 T  0,636.L 2
EI EI