Vous êtes sur la page 1sur 20

Boite à outils

Objectif
Acquérir les outils indispensables à l’étude des systèmes automatisés.
 Les circuits électriques en régime sinusoïdal.
 Simulation des circuits électriques avec le logiciel PSIM (gratuit en version démo
largement suffisante)

V2

V1 Maille V3

V4
 Lecture et

Sur les courbes qui suivent, trace v1 = f(t) en additionnant points à points v2, v3 et
v4 puis détermine par lecture sur les courbes les valeurs efficaces de V1, V2, V3 et
V4.

V1 V2 V3 V4

V1 = 70.7 V
V2 = 15.0 V
V3 = 21.2 V
V4 = 47.1 V

v1 v2 + v3 + v4

Boite à outils Page 1


On remarque que V2 + V3 + V4 = 15 + 21.2 + 47.1 = 83.3 est différent de V1 = 70.7. Explique
pourquoi.

Objectif 1-1-3 Maitriser la loi des mailles


Demande Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019
ESY 00-1 Boite à outils : Régimes sinusoïdaux : ESY 00 somme tension complexe

Boite à outils Page 2


1.1. Représentation de Fresnel
La représentation de Fresnel est un outil graphique permettant d'ajouter, de soustraire,
de dériver et d'intégrer des fonctions sinusoïdales de même fréquence.

𝑢(𝑡) = 𝑈√2 sin(𝑤𝑡 + 𝜑)

Reprenons l’exercice sur la loi des nœuds


𝑖2(𝑡) = 7√2 sin(314𝑡 + 0)
𝑖3(𝑡) = 7√2 sin(314𝑡 − 𝜋/2)
Pour calculer la somme on réalise la construction de Fresnel à l’échelle puis on mesure pour
déterminer la valeur efficace du courant et son déphasage.
I2 On retrouve bien les 10 A

I2 + I3
I3

Prenons un autre exemple. Un tableau de distribution comprend 3 départs qui consomment


respectivement
- i1 (t )  7 2 sin  314  t  0 
- i2 (t )  10 2 sin  314  t  0.52 
- i3 (t )  12 2 sin  314  t  1.05
On souhaite calculer le courant total afin de dimensionner la protection. (0.52 rd = 30° et
1.05 rd = 60°). Réalise la construction de Fresnel afin de déterminer graphiquement la
valeur efficace de Itotal.

Boite à outils Page 3


y Si tu trouves environ 26.4 A tu peux
poursuivre.
I1 x

-30°
I2

IT -60°

I3

On peut également calculer le courant total. Pour cela il faut effectuer la projection des
vecteurs sur les axes x et y.
I x  I1 cos 1  I 2 cos 2  I3 cos 3
I y  I1 sin 1  I 2 sin 2  I 3 sin 3
Puis on applique le théorème de Pythagore pour déterminer la valeur efficace et son
déphasage:
Iy
I t  I x2  I y2 tan  
Ix
Pour notre application cela donne :
I x  7cos0  10cos  30  12cos  60  7  8,66  6  21.7
I y  7sin 0  10sin  30  12sin  60  0   5   10.4  15.4

Donc It  21.72   15.4  26.6 A


2

15.4
Et tan    0.71  φ = -35°
21.7

Objectif 1-1-4 Maitriser les représentations de Fresnel


Demande Un tableau de distribution comprend 4 départs qui consomment
respectivement
- i1 = 10 √2 sin (314 t + 0)
- i2 = 20 √2 sin (314 t – 0.52)
- i3 = 6 √2 sin (314 t – 0.785)
- i4 = 12 √2 sin (314 t + П/2)
Détermine la valeur efficace du courant total graphiquement et par le
calcul.

Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019


ESY 00-1 Boite à outils : Régimes sinusoïdaux : ESY 00 3 courants complexe

Résultats Note de calcul

Boite à outils Page 4


1.2. Dipôles élémentaires
Dipôle Résistance Inductance Condensateur
Schéma i i

A B A B iC
uR uL
uC

Impédance (Ω) 1
ZR Z  L Z
C
Loi d’Ohm I
U  LI U ,
U  RI , C

φ=0  
2  
2

Pour l’association des dipôles élémentaires, nous allons afin de simplifier les choses expliquer
le circuit le plus complexe (circuit RLC série). Pour calculer l’impédance d’un circuit RLC série,
on s’en remet à Pythagore.

Schéma Diagramme des Z Impédance


Comment calculer On représente le diagramme On calcule la réactance (L On applique Pythagore pour
l’impédance de ce des impédances. Si le dessin déterminer l’impédance
– 1/C) pour simplifier le
circuit ? est à l’échelle, on peut en
diagramme
déduire l’impédance.

1 2
1/Cw 𝑍 = √𝑅 2 + (𝐿𝜔 − )
Z 𝐶𝜔
(Lw - 1/Cw)
Z Lw R 1
𝐿𝜔 −
𝑡𝑔𝜑 = 𝐶𝜔
R
𝑅

Pour te débrouiller, il est simplement nécessaire de te rappeler comment on détermine les


différentes impédances ( R, L, 1/C) et de connaître les relations dans un triangle rectangle.
Pour vérifier que tout est bien clair, tu vas étudier les cas d’un circuit RL, RC et LC.

Objectif 1-1-5 Déterminer une impédance


Demande La bobine d’un contacteur de résistance 10 Ω et inductance 100 mH est
alimentée en 24 V 50 Hz. Détermine l’intensité du courant qui traverse la
bobine du contacteur et le déphasage entre I et U.

Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019


ESY 00-1 Boite à outils : Régimes sinusoïdaux : ESY 00 Modélisation RL série et
parallèle

Résultats Note de calcul

Boite à outils Page 5


1.3. Puissance d’un dipôle
En électrotechnique, le concept de puissance active, réactive et apparente est d’une
importance capitale. Nous verrons qu’il est plus simple d’étudier les phénomènes
électrotechniques en travaillant avec les puissances plutôt qu’avec les tensions et les
courants.
Dans les circuits alimentés par des sources de courant continu, on détermine les
transferts de puissance par la relation P = UI. Ce n’est plus valable en régime sinusoïdal
ou nous utilisons le concept de puissance active, réactive et apparente.
Puissance
Apparente Active Réactive
S = UI P = UIcosφ Q = UIsinφ
(VA) Voltampère (W) Watt (VAR) Voltampère Réactif

Pour les puissances, on utilise encore les relations sur les triangles rectangles et
principalement :
𝑆 = √𝑃² + 𝑄²
S 𝑄
Q 𝑡𝑔𝜑 =
𝑃
𝑃
𝑐𝑜𝑠𝜑 =
P 𝑆

Puissances dissipée par les dipôles élémentaires :


Dipôle Résistance Inductance Condensateur
Schéma i i

A B A B iC
uR uL
uC

Active (W) U2 P=0 P=0


P  RI 2 
R
Réactive (VAR) Q=0 U2 I2
Q  LI  2
Q  CU   2

L C

Objectif 1-1-6 Maitriser les calculs de puissances


Demande Un moteur électrique monophasé consomme 10 kW sous 230 V 50 Hz
avec un facteur de puissance (cos φ) de 0.76. On souhaite modéliser ce
moteur par un circuit RL série ou RL en parallèle.
- Déterminez les puissances P, Q , S de l’installation.
- En déduire I
- Pour la modélisation par un circuit RL série : représenter le
schéma, flécher les tensions et les courants, exprimer P et Q
en fonction de I, R et L en déduire R et L
- Pour la modélisation par un circuit RL parallèle : représenter le

Boite à outils Page 6


schéma, flécher les tensions et les courants, exprimer P et Q
en fonction de U, R et L en déduire R et L

Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019


ESY 00-1 Boite à outils : Régimes sinusoïdaux : ESY 00 3 courants Boucherot

Résultats Note de calcul

2. Simulation - Psim

Les bureaux d’études utilisent pour les phases de développement de matériel industriel des
logiciels de simulation. Ces logiciels permettent la validation des calculs et des choix réalisés par
les ingénieurs et les techniciens. Nous utilisons Psim qui permet de modéliser le comportement de
circuit d’électrotechnique et d’électronique de puissance. Ce logiciel est téléchargeable
gratuitement en version de démonstration http://powersimtech.com/products/psim/

2.1. Mise en œuvre


Nous allons te guider pour une première application sous Psim. Tu trouveras ici une
procédure de prise en main du logiciel et la documentation officielle du constructeur.

Démarre le logiciel : Démarrer CAO-DAOPSIM Demo VersionPSIM

On va créer un nouveau fichier : FileNew


Puis le sauvegarder dans ton espace perso : FileSave Sélectionne le bon répertoire et
nome ton fichier : Mesure de Puissance Enregistrer

Boite à outils Page 7


On peut maintenant saisir le schéma. Implantons
 une source de tension sinusoïdale : ElementsSourceVoltageSin,
 une résistance : ElementsPowerRLC Branches Resistor
 un circuit résistance et inductance : ElementsPower Resistor, puis Inductor,
 un ampèremètre ElementsOtherProbesCurrent Probe,
 un voltmètre ElementsOtherProbesVoltage Probe
 et enfin le 0 v du circuit ElementsSourceGround
Le résultat doit ressembler à cela
Remarque :
Pour pivoter les composants, il faut sélectionner

le composant et cliquer sur


Ou clique droit à l’implantation du composant

Il faut maintenant paramétrer les composants :


Double clic sur la source de tension
Choisir un nom parlant et cocher Display
pour le visualiser sur le schéma.
Peak Amplitude signifiant valeur crête, si
l’on veut 230 V efficace, il faudra mettre
230 2  325 V pour la valeur max.
La fréquence est de 50 Hz

Boite à outils Page 8


Double clic sur la résistance et sur le circuit RL
La résistance La bobine en série avec sa résistance
interne

Remarques :
 Cocher la case display permet l’affichage des paramètres (nom et valeurs) du
composant
 Current-Flag = 1 indique au logiciel que l’on souhaite visualiser le courant dans le
composant. C’est équivalent à un ampèremètre.
 Pour la saisie des données numériques, on peut utiliser les préfixes

G109 M106 k ou K103 m 10-3 u 10-6 n 10-9 p 10-12

Sélectionne et trace les liaisons du schéma

Attention : si un point
blanc apparait, la liaison
électrique est défectueuse

Boite à outils Page 9


Il nous reste à paramétrer la simulation : Simulate  Simulation Control
Total time : durée de la simulation 10 s
dans notre cas.
Print time : on trace les résultats des
calculs à partir 9.96 s. Dans notre cas, on
va tracer de 9.96 à 10 soit 40 ms
Time step : c’est l’intervalle de temps
entre deux mesures 10-5s
On va donc mémoriser 40 10-3/10-5 soit
4000 points. Ça tombe bien car Psim et
limité à 6000 points dans sa version de
démo
Et simuler Simulate Run simulation
Sélectionne I(R2), I(L1) et I1 AddOK

Et voilà le résultat de ta première simulation.

Cette barre d’outils permet de faire des mesures sur les signaux visualisés (voir
procédure de prise en main).

Boite à outils Page 10


Par exemple rms donne la
valeur efficace des signaux
𝑥̅ donne la valeur moyenne
PF (facteur de puissance), P, S,
sont donnés si u et i sont
représentés

Maintenant tu as les billes pour te débrouiller avec PSIM. Pour


progresser utilise les procédures, l’aide du logiciel et tes profs

2.2. Missions
L’objectif suivant permettra de déterminer le modèle équivalent d’une installation
consommant P et Q.
Une installation étant souvent complexe permettra de remplacer celle-ci par deux dipôles
simples en série (R et L ou R et C) ou en parralèle.
Plus de détails de calculs : Modéle série et parallèle

Pour mesurer
 la puissance active d’une installation, vous placerez un wattmètre :
ElementsOtherProbesWattmeter, filtre passe bas à 10 Hz
 la puissance réactive d’une installation, vous placerez un varmètre :
ElementsOtherProbesVAR meter, fréquence de travail à 50 Hz

Lors de la simulation PSIM est capable d’afficher le résultat d’un calcul sur une courbe

Boite à outils Page 11


Comme le produit de deux courbes ou une courbe divisée par 10 par

exemple

Objectif 1-2-1 Modéliser un MAS sous PSIM


Résultats On souhaite modéliser la consommation d’un moteur asynchrone pour son
régime nominal par un circuit RL parallèle. La plaque signalétique indique
P = 3 kW et cos φ = 0.76 pour une alimentation en 230 V 50 Hz.
 Calculer R et L
 Effectuer l’étude avec PSIM, visualiser le courant et la tension
aux bornes du moteur. (2 périodes à partir de 5 s).
 Mesurer les valeurs efficaces de U, I et le déphasage entre U et
I.
 Visualiser u*i et mesurer la fréquence et la valeur moyenne de ce
signal.
 Modifier le schéma afin de mesurer P et Q.
 Faire la simulation et réaliser les mesures.
 Comparer les résultats de la valeur moyenne de u*i avec la
mesure de P et avec U*I*cosφ.
 Rédiger un compte rendu de la mission comportant
o Objectif
o Essais
o Résultats
o Conclusion

Boite à outils Page 12


3. Lecture et interprétation des schémas électrotechniques

3.1. Objectifs d’un schéma électrique


Un schéma électrique est un dessin qui représente un simple circuit électrique ou une
installation électrique complète. Des symboles graphiques représentent les éléments de
cette installation mais, aussi les connexions qui les relient fonctionnellement. Le but du
schéma est :
- D’expliquer le fonctionnement du système
- Fournir le document pour la réalisation de l’installation
- Faciliter les essais de mise en service
- Faciliter la maintenance

3.2. Symboles
Il existe un grand nombre de symbole permettant la description de l’ensemble du matériel
électrique. Dans cette introduction à l’électrotechnique, nous allons te présenter les bases
indispensables pour débuter.
Symbole Désignation Fonction
Interrupteur Etablir et interrompre
l’énergie par commande
manuelle.
Sectionneur Isoler et condamner

Contacteur Etablir et interrompre


l’énergie par commande
automatique.
Disjoncteur Protéger contre les
surcharges et les court-
circuits
Contact à fermeture et à Transmettre une
ouverture information

Fusible Protéger contre les court-


circuits

Bobine de contacteur Piloter les contacts du


contacteur

Transformateur Transformer une tension


alternative

Boite à outils Page 13


Moteur asynchrone Convertir une énergie
électrique en énergie
mécanique

3.3. Repérage
Dans une installation électrique, tous les composants sont repérés dans l’armoire
électrique et sur le schéma. Il y a une règle qu’il faut absolument respecter, c’est l’unicité
des repères. Pour faire simple, deux composants ne peuvent pas porter le même repère et
tous les organes appartenant à un même composant ont le même repère.
Prenons comme exemple un contacteur tripolaire avec une commande en 24 VAC et un
contact à fermeture.
Ce contacteur est composé d’une bobine, de 3
contacts de puissance et d’un contact auxiliaire.
Ces trois organes porteront le même repère sur
le schéma : KM1

Les conducteurs de l’installation sont numérotés sur le schéma et dans l’armoire


électrique. Ici aussi on respecte l’unicité de la numérotation.
C’est le même conducteur qui arrive sur
les 4 contacts donc c’est le même numéro
0303 …
L’information 3-10 indique que ce
conducteur provient du folio 3 colonnes 10.

Tu veux devenir Electrotechnicien ?


Il faut connaitre le symbole et la fonction
de ces composants

3.4. Mission 1.
Objectif 1-3-1 Analyse du schéma de la Micro centrale
Résultats  Identifier sur le schéma le circuit d’alimentation de la turbine Schéma
 Indiquer le repère, le nom et la fonction des différents composants
qui assurent l’alimentation de la turbine.
 Préciser la numérotation des conducteurs en aval et en amont de KM1.
 Indiquer la destination des conducteurs en amont du moteur turbine.
 Identifier sur le schéma l’ensemble des organes de KM1. Préciser la
nature (contact de puissance, bobine, contact auxiliaire NO NF) et la

Boite à outils Page 14


position (folio et colonne).
 Préciser la signification de 20-4 sous le repère KM1

Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019 ESY 00-3 Boite à outils: Identification
de composants : ESY 004 Bases de schéma

3.5. Mission 2
Objectif 1-3-2 Identifier les composants du système (à choisir avec ton prof)
Résultats  Photos de l’armoire avec repère du composant
 Nomenclature avec
Repère Symbole Fonction Constructeur

 Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019 ESY 00-3 Boite à outils:


Identification de composants : :
ESY 004 Identifier un composant type (correspondance)
ESY 004 Identifier un composant type (tableau)

Mission : déterminer les conditions de commande d’une


bobine (équation logique)

4. Mise en œuvre de mesures électriques


4.1. Objectifs des mesures électriques
Les mesures des grandeurs électriques permettent le diagnostic des installations
électriques. Cet outil fondamental de l’électrotechnicien doit être maitrisé
Lors du dépannage :
 une bobine de contacteur ne ferme pas… est-elle alimentée sous la bonne tension ?
Mesure au voltmètre en DC
 la continuité des câbles est-elle respectée ? Mesure au testeur de continuité
 un moteur défaillant…les enroulements du moteur ont-ils tous la même résistance ?
Mesure à l’ohmètre
 une alimentation DC fait disjoncter … une diode du redresseur ne serait-elle pas
en court-circuit ? Test de composant (diode)
Lors de la mise en service d’une installation :
 Vérification progressive des tensions attendues au fur et à mesure de
l’alimentation des tous les organes. Mesure au voltmètre en DC et AC
Lors du diagnostic énergétique d’une installation :
 Vérification du courant consommé par une installation Mesure à la pince
ampèremétrique.
 Bilan de puissances d’une installation : Mesure au wattmètre

Boite à outils Page 15


Tu veux devenir Electrotechnicien ?
La maitrise et le bon entretien d’appareils de mesures adéquat et
fiables et primordial

4.2. Le multimètre
Le multimètre ou contrôleur universel est un instrument de mesure permettant la mesure
des principales grandeurs électriques (tension, courant, résistance, puissance... ) . Cet
instrument est le compagnon de l’électrotechnicien de terrain pour les activités de
maintenance, mise au point, diagnostique.

Quelques multimètres utilisés dans le labo de STS

MX 26 MX3282 F205

4.3. Mesure de résistance et continuité


 Pour une mesure de résistance on positionne le multimètre sur Ω et on mesure la
résistance entre les bornes V (rouge) et COM (noir). Attention le résultat de la
mesure peut être en KΩ ou MΩ. Si l’afficheur indique OL (OverLoad), c’est que l’on
dépasse les capacités de mesure du multimètre
 Les tests de continuité permettent de vérifier si une liaison électrique est valide ou
non. On peut par exemple tester un fusible, la liaison entre deux composants dans une
armoire électrique. Cette fonction est pratique pour le dépannage. Pour la mesure on

positionne le multimètre sur


4.4. Test de diodes et transistors
Avec les multimètres on peut également tester une jonction électronique avec la position
 Un test correct d’une diode prise dans le bon sens indiquera environ
0.6 V, et OL dans l’autre sens.
 Un transistor indiquera la même chose entre sa Base et son Collecteur
ainsi qu’entre sa base et son Emetteur.

Objectif 1-4-1 Réaliser une mesure de résistance et de continuité


Demandes  Mesure de la résistance du four tunnel chauffant (A71)
 Vérifier l’état d’un lot de fusible

Boite à outils Page 16


 Tester les composants (diode, transistors, pont de diode)
 Déterminer le couplage des boitiers bleus
 Vérifier la continuité et dénomination de l’alimentation de la résistance du
four du tunnel chauffant (A71)
Résultats Compte rendu de mesures

Faire l’exercice WIMS STS1 2018-2019 ESY 00-4 Boite à outils: Multimètres : ESY
001 Mesures au multimètre

4.5. Mesure de tension

Pour une mesure de tension, on positionne le multimètre sur :

- DC pour mesurer une grandeur moyenne (voir cours de Physique) ou continue.

Tension continue Valeur moyenne (rouge) d’une tension


périodique

0V 0V

- AC + DC pour mesure une grandeur efficace (voir cours de Physique). Si l’appareil et RMS
(Root Mean Square) on mesure la valeur efficace d’un signal sinus. Si l’appareil est TRMS
(True Root Mean Square) on mesure la valeur efficace quelque soit le signal.

Objectif 1-4-2 Réaliser une mesure de tension


Demandes  Mesure de la tension de l’accumulateur du multimètre MX26
 Mesure de la tension sur le jeu de barres du TGBT A6.
 Mesure de la valeur efficace et moyenne de l’alimentation trouver
un pont redresseur sans filtre

Résultats  Compte rendu de mesures

4.6. Mesure de courant


En électrotechnique nous intervenons sur des équipements en ordre de fonctionnement, il
est interdit de retirer des conducteurs pour insérer un ampèremètre dans le circuit. Nous
utilisons donc des pinces ampère métriques pour les mesures de courants. Pour le choix et
le réglage de la pince (DC ou AC+DC, RMS ou TRMS), il faut adopter la même logique que
pour les mesures de tension.

Boite à outils Page 17


Objectif 1-4-3 Réaliser une mesure de courant
Résultats  Mesure du courant consommé par un PC
 Mesure du courant consommé par le moteur de la pompe 3 du
système de pompage.

Résultats  Compte rendu de mesures

Boite à outils Page 18


5. Exploitation des mesures - Excel
5.1. Utilisation Excel
Tu trouveras ici et là un cours sur l’utilisation du tableur Excel. C’est un outil qui permet
d’automatiser les calculs. Réalise les 10 leçons proposées avant de poursuivre.

5.2. Mission 1
Objectif 1-5-1 Réaliser le traitement de mesure avec un tableur
Demande Suite à des essais réalisés sur un système de production électrique, on vous
demande de réaliser le traitement des données afin de déterminer le
rendement du système.
Résultats  Mise en forme du tableau de mesure
 Détermination de Pméca, η et cosφ
 Courbes cosφ = f(Pelec) et η = f(h)

Données :
- Pelec : puissance fournie par le système
- Pméca : puissance mécanique. Pméca = Q.ρ.g.h avec
o Q débit en m3/s
o ρ masse volumique de l’eau 1000 kg/ m3
o g = 9.81 m/s²
o h hauteur de chute en m
- N : vitesse de rotation en tr/mn
- η : rendement Pu/Pa
- Qelec Puissance réactive en VAR
- η = Pélec / Pméca

Mesures

Hauteur(m) Débit(l/s) Pelec(W) Qelec(VAR)


30 4,29 120 2100
35 4,55 410 2100
40 4,72 715 2100
45 5,14 1030 2100
50 5,46 1382 2100
55 5,71 1725 2100
60 5,95 2035 2100
65 6,21 2354 2100
70 6,34 2592 2100

Boite à outils Page 19


Synthèse

Dans ce chapitre, nous avons mis en œuvre les outils de base qui vont nous
permettre d’aborder l’étude des systèmes automatisés.

Ces notions sont fondamentales, il faut absolument les maitriser.

Boite à outils Page 20