Vous êtes sur la page 1sur 4

La société TRANSFRUIT est spécialisée dans la production et la distribution de produits agroalimentaire.

Elle dispose d'une flotte en propre de


moyen et petits porteurs pour la distribution urbaine. Quant au transfert inter-villes il est assuré par les moyens des prestataires logistiques.

Pour évaluer sa performance logistique, l’entreprise a fait appel à un cabinet d’audit pour mesurer sa performance logistique et déterminer son
niveau de maturité logistique. Votre mission consiste à répondre aux questions suivantes :

Travail à faire: Sur la base des résultats (Voir annexe) qui sont communiqués par le cabinet d’audit selon le référentiel ASLOG,
évaluer le niveau de maturité logistique de l’entreprise et présenter les actions correctives.

ANNEXE :

note
Questions
maxi
TRANSPORT Le choix des transporteurs
Comment les transporteurs assurant les approvisionnements sont-ils
TRANSPORT 5.1.1
choisis ?

Pour les principaux fournisseurs sur le flux amont, le transporteur est connu, Pour l'import, l'achat est fait CFR. L'information n'est
TRANSPORT 5.1.1 1
même si l’approvisionnement est fait selon les Incoterm DDU ou DDP. disponible qu'à posteriori.

L’entreprise connaît ses coûts d’acheminement sur le flux amont grâce à


des pratiques de facturation détaillée avec ses fournisseurs, lorsqu’elle
s’approvisionne DDU ou DDP. Lorsqu’elle s’approvisionne EXW, l'entreprise Il faut noter que si tous les achats import sont CFR,
TRANSPORT 5.1.1 2 adresse ses ordres d’enlèvement aux transporteurs dans des conditions les bases de calculs donnés par les fournisseurs sont
négociées au préalable et incluses dans des cahiers des charges avec les très variées, et que le prix EXW n'est jamais donné.
transporteurs. La responsabilité du transport, la façon de comprendre le jour
et l'heure de la demande de livraison sont maîtrisées

Les processus de planification des livraisons permettent de réserver la


capacité nécessaire auprès du transporteur, pour un laps de temps suffisant
et selon des accords convenus. Des relations de type collaboratif avec les
TRANSPORT 5.1.1 3 Non.
fournisseurs permettent de chercher à généraliser l’utilisation de l’Incoterm
EXW. Le transport est optimisé en partenariat avec plusieurs fournisseurs.
L’obligation de résultat est systématiquement recherchée.
Comment les transporteurs assurant les livraisons vers les clients ou
TRANSPORT 5.1.2
prestataires intermédiaires sont-ils choisis ?
Le transport en compte propre utilise des semi
Un contrôle avant chaque chargement permet de vérifier la conformité du
TRANSPORT 5.1.2 1 remorques isothermes, mais la rupture de la chaîne du
véhicule qui se présente (aspects légaux, réglementaires, contractuels, …)
froid est certaine. Après cette transposition.

Le choix des transporteurs s’effectue selon un processus précis. Celui–ci


prévoit, entre autres, la rédaction préalable d’un cahier des charges, une
Le choix des véhicules n'est pas fait de façon
TRANSPORT 5.1.2 2 réponse claire, complète et sans ambiguïté du transporteur, et les moyens
structurée, ni optimisée.
de contrôle prévus par le chargeur pour évaluer les réalisations du
transporteur par rapport à ses engagements.
Les principaux transporteurs sélectionnés sont préalablement audités, dans
La prise en compte de la flotte actuelle à tout moment
TRANSPORT 5.1.2 3 le but de vérifier la faisabilité des opérations actuelles et à venir pouvant leur
pour des opérations à venir n'est pas faite.
être confiées.
TRANSPORT Maîtrise du flux aval
TRANSPORT 5.2.1 Comment les besoins de transport sont-ils évalués ?
Un processus d’évaluation des besoins existe. La manière de traiter les
Le processus actuel qui permet de déterminer les
TRANSPORT 5.2.1 1 besoins et de mettre à disposition les ressources nécessaires au bon
besoins en véhicules est largement perfectible.
moment est définie.
Le processus est formalisé et intégré dans le dispositif de planification
TRANSPORT 5.2.1 2 générale. Des réunions régulières ont lieu dans le but de réévaluer les Non.
besoins en ressources et de veiller à leur disponibilité.
Le processus est piloté par un responsable chargé de simuler des solutions Même si le responsable est de fait le Responsable
TRANSPORT 5.2.1 3 pour optimiser la gestion du flux aval. Ce responsable est habilité à réaliser Logistique, le pilotage souhaité par l'exigence est
les arbitrages nécessaires entre les différents partenaires. perfectible.
Comment l’ordonnancement des ordres de livraisons et le lancement
TRANSPORT 5.2.2
du transport sont-ils effectués ?

Le lancement des ordres de livraison et est mis en œuvre pour que les L'entreprise est plus dans une vision "poussée", avec
TRANSPORT 5.2.2 1
délais convenus avec le client soient respectés. peu ou pas de planification.

Des moyens sont mis en place pour garantir que toutes les commandes à
expédier selon le plan de transport le soient effectivement. Lorsqu’un
TRANSPORT 5.2.2 2 Non.
problème se pose, le client est avisé du retard et informé de la date
probable de livraison.
Le respect des délais étant maîtrisé, leur réduction fait l’objet d’une étude
TRANSPORT 5.2.2 3 Non.
constante.
TRANSPORT Partenariat avec les transporteurs
TRANSPORT 5.3.1 Quelle maîtrise est exercée sur les opérations de transport
Un programme de transport tient compte des jours et horaires d’ouverture
L'entreprise travail du jour au lendemain, voire au jour
TRANSPORT 5.3.1 1 des clients. Ce programme est établi avec le transporteur et permet de livrer
le jour; il n'y a pas de planification.
dans les délais toutes les commandes traitées.
Tous les moyens sont mis en œuvre pour que les commandes soient livrées
dans les délais. Des appels d’offres sont émis et traités à fréquence
TRANSPORT 5.3.1 2 Même après transposition, ce n'est pas le cas.
régulière de manière à répertorier les meilleurs opérateurs de transports
répondant au schéma de distribution souhaité.
De plus, les principaux transporteurs s’engagent contractuellement à mettre
Après transposition, on constate que des solutions
en place des solutions alternatives qui permettent de résoudre les
TRANSPORT 5.3.1 3 alternatives existent, mais on reste plutôt dans le
problèmes auxquels ils peuvent être confrontés (grève, problème sur une
domaine curatif.
agence, périodes de congés massifs, …)
Quelle maîtrise est exercée sur la transmission des informations
TRANSPORT 5.3.2
(incidents de transport) ?
Si une commande ne peut être acheminée correctement, le service chargé Une information est donnée par le chauffeur, au
TRANSPORT 5.3.2 1 de l’administration des ventes (ADV) est avisé pour que le client puisse en destinataire du convoyage, ainsi qu'au responsable du
être informé. transport; le point est accordé.
Si un retard de transport survient, le transporteur prend contact avec le
client pour fixer une autre date; en même temps le service ADV est avisé.
TRANSPORT 5.3.2 2 Pour les mêmes raisons.
Sur les envois, un étiquetage approprié permet au transporteur de prendre
tous les contacts nécessaires, rapidement.
Un plan général d’amélioration inclut la réduction des retards, des délais et
TRANSPORT 5.3.2 3 des coûts de transport. Les statistiques fournies par le transporteur et Cela n'existe pas.
l’entreprise sont discutées plusieurs fois par an.
TRANSPORT Maîtrise opérationnelle
Quelle maîtrise est exercée sur la sécurité des produits pendant les
TRANSPORT 5.4.1
opérations de transport ?
Les aspects concernant la sûreté et la sécurité sont inclus dans les
documents contractuels liant le chargeur et l’opérateur de transport
(contrôles, sensibilité des marchandises, des lieux, des périodes, par
Le non respect de la chaîne du froid est connu de
TRANSPORT 5.4.1 1 exemple). Un contrôle qualitatif et quantitatif des marchandises expédiées
toute l'organisation; le point n'est pas accordé,.
est réalisé à la prise en charge par le transporteur. L’ADV est
immédiatement avisée en cas d’anomalie, avant le départ du moyen de
transport.
Tout incident ou aléa survenant pendant l’opération de transport et
entraînant le non respect des engagements contractuels est signalé Il y a plus d’habitudes que de règles, pas de suivi
TRANSPORT 5.4.1 2
immédiatement par l’opérateur du transport. Les règles de re-facturation des organisé, donc pas d'analyse.
produits détériorés et de leur transport sont respectées.
Un plan de communication prédéfini, testé et revu permet d’alerter les
clients, les autorités et les médias dans les meilleures conditions. Tout
TRANSPORT 5.4.1 3 incident pouvant avoir des répercutions graves sur la sécurité et/ou la santé L'entreprise n'en est pas encore là.
publiques fait l’objet d’une communication immédiate et pertinente. Le plan
média préserve l’image de l’entreprise.
Quelle maîtrise est exercée sur la qualité du transport et de la
TRANSPORT 5.4.2
livraison ?

Le service ADV est avisé dès qu’une anomalie est constatée par le client La prévenance est très aléatoire, et souvent c'est le
TRANSPORT 5.4.2 1
afin de réagir et d’amoindrir l’effet des erreurs de livraison. client qui se manifeste, le point n'est pas accordé

Un état analytique permet de suivre les dommages et les erreurs de


livraison. Des enquêtes ponctuelles sont renseignées par les clients. Elles
TRANSPORT 5.4.2 2 Non.
indiquent la qualité de service perçue. Un plan de formation, des moyens de
prévention existent en rapport avec ce qui précède.
Des moyens ont été mis en place avec le transporteur et le service client de
façon à éviter la répétition des erreurs. Ces moyens sont contrôlés
périodiquement et leur efficacité est attestée par les résultats. Des enquêtes
TRANSPORT 5.4.2 3 systématiques sont effectuées auprès des clients pour mesurer leur niveau Non.
de satisfaction en matière de transport et de livraison. Les résultats
comparatifs sont régulièrement publiés. Un benchmarking de la concurrence
est en place.

Vous aimerez peut-être aussi