Vous êtes sur la page 1sur 10

L’ECG

Il correspond à l’enregistrement de l’activité électrique de la


contraction du cœur via des électrodes cutanées positionnées en
différents points du corps.
Il permet de reconnaître immédiatement :

 des variations de la fréquence cardiaque (bradycardie, tachycardie) ;


 des troubles du rythme (fibrillation ventriculaire…) et de la
conduction (bloc auriculo-ventriculaire…) ;
 des ischémies myocardiques (analyse de l’onde Q, du segment ST,
de l’onde T) ;

Les ondes de l’ECG

Figure B - 1 contraction des oreillettes - 2 contraction des ventricules - 3


repolarisation des ventricules

L'onde P
RYTHME

Rythme sinusal normal :


– Chaque onde P est suivie d’un QRS -
– Régulier ou irrégulier
FRÉQUENCE:
– fréquence de l’onde P 60 - 100 bpm avec variation de <10 % -
Norma
– Fréquence < 60 bpm = bradycardie sinusale
– Fréquence > 100 bpm = tachycardie sinusale

1
FRÉQUENCE Méthodes :
Méthode 1 = 1 500/nombre de petites boîtes entre les intervalles RR

Méthode 2

Onde p normale:
– Hauteur < 2,5 mm à la dérivation II
– Largeur < 0,11 s à la dérivation II

ANOMALIE DE L’ONDE P

2
Hypertrophie auriculaire droite :

– Une onde P dans la dérivation II dépassant 2,5 mm (2,5


petites unités)
– L’onde P est habituellement pointue -
Hypertrophie auriculaire gauche (dilatation ou hypertrophie) :

– L’onde P présente une incisure dans la DII -


– l’onde P bi phasique dans la V1
Hyperkaliémie :

– les changements pouvant être entrainés par


l’hyperkaliémie-
– Ondes P petites ou absentes

INTERVALLE PR:

Intervalle PR normal :

0,12 à 0,20 secondes (3 - 5 petits carrés)


Figure 16 : Intervalle PR

3
ANOMALIES DE L’INTERVALLE PR:

Intervalle PR plus court : p exp:

Syndrome de Wolf-Parkinson-White

- Intervalle PR court, moins de 3 petits carrés (120 ms)

- Empâtement plus ou moins net de la branche ascendante du


complexe QRS (onde delta)

-QRS large

- Changements secondaires aux ondes ST et T

ANOMALIES À L’INTERVALLE PR:

– Intervalle PR long (sous le trouble de rythme)


– . Blocs AV
COMPLEXE QRS:

– La durée normale du complexe est de < 0, 12 s (3 petits carrés)


– AUCUNE onde Q pathologique

4
COMPLEXE QRS ANORMALE LARGE:

Bloc de branche droite :

– QRS large, plus de 120 ms (3 petits carrés)


– Onde R secondaire en V1 (RSR) donnant souvent un aspect
en M suivi d’une onde T négative

5
Bloc de branche gauche :

– QRS large, plus de 120 ms (3 petits carrés)


– Onde R secondaire en V6 (RS R’) suivi par onde T négative

QRS large sans modification : par Hyperkaliémie

6
ONDES Q PATHOLOGIQUES:
– Ondes Q > 1mm
– Leur profondeur > 25 % de la hauteur du QRS
– Ondes Q dans V6 et aVL (non pathologique… petit

Site Dérivation avec complexe ECG Artère coronaire très souvent


anatomique anormaux responsable
Inférieur II, III, aVf Artère coronaire droite
Antéro-septal V1-V2 Artère interventriculaire antérieure (AIA)
Antéro-apical V3-V4 AIA (distale)
Antéro-latéral V5-V6, I, aVL Artère circonflexe
Postérieur V1-V2 (Grande R, pas d'onde Q) Artère coronaire droite

SEGMENT ST:
-Aucune élévation ou dépression

Segment ST

7
ÉLÉVATION DU SEGMENT ST:

Parmi les causes de l’élévation :

– IM aigu (p. ex. antérieur, inférieur, latéral)

– BBG

– péricardite aiguë

Par exp IM :

Élévation ou dépression du segment ST dans les dérivations où


un IM selon le stade ou la zone de IM.

8
DÉPRESSION ST:

Parmi les causes de la dépression :

– Ischémie myocardique

– Effet de la digoxine

– Hypertrophie ventriculaire

– IM postérieur aigu

– Embole pulmonaire

– BBG

ONDES T: Repolarisation des ventricules signalée par l’onde T ,


l’onde T est positive en D I , D II , de V 4 à V 6 et négative en aV R.
Son aspect est asymétrique, avec une pente ascendante lente et
descendante raide. Son amplitude est inférieure à 5 mm en
périphérie et 10 mm en précordial.

Onde T : caractéristiques

ONDES T ÉLEVÉES:

Causes des ondes T:


– Hyperkaliémie

– IM hyperaigu

– BBG

9
ONDES T PETITES, APLATIES OU INVERSÉES:

Les causes sont nombreuses :

– Ischémie, âge, race, hyperventilation, anxiété,


consommation d’eau glacée,

– HVG, médicaments, péricardite, BBG

– Perturbations de l'équilibre électrolytique

Il est important de prendre en considération que les ondes T INVERSÉES


sont associées à l’ischémie

10