Vous êtes sur la page 1sur 8

2ème Licence PROTEE Ens. : L.

Boufenneche

Chapitre VI
Contacteur
Le contacteur est un appareil mécanique de connexion ayant une seule position de repos et
une seule position de travail.

Figure 1 Constitutions d’un contacteur.

I. Principe de fonctionnement
II est capable d’établir, de supporter et d’interrompre des courants dans les conditions
normales du circuit, y compris les conditions de surcharges en service.
Ils sont constitués d’une bobine, placée dans l'armature d'un circuit magnétique. La culasse
repoussée par un ressort est solidaire de contacts mobiles au travers de cages (ou d'un barreau
pour les fortes puissances). Le passage du courant dans la bobine ferme le circuit magnétique
qui positionne les contacts mobiles sur les contacts fixes.
Les circuits magnétiques des bobines alimentés en courant alternatif sont feuilleté et
comporte des spires de frager pour éviter les vibrations.
Les circuits magnétiques des bobines alimentés en courant continu sont massifs ; en revanche
on insère une résistance dans le circuit de commande pour réduire l'intensité lorsque le
contacteur est fermé. Les contacts des contacteurs à courant continu sont équipés de soufflage
magnétique.

II. Avantage
L’intérêt du contacteur est de pouvoir être commandé à distance.

-1-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

III. Symboles

IV. Critère à prendre en compte pour choisir un contacteur


IV.1 Tension nominale d'emploi Ue
Tension qui, combinée avec le courant d'emploi, détermine l'emploi du contacteur et à
laquelle se rapportent le pouvoir de coupure et de fermeture, le type de service et la catégorie
d'emploi. (Ue en volts entre phases).

IV.2 Courant nominale d'emploi Ie


Il est défini pour une tension nominale d'emploi, une catégorie d'emploi et pour des
conditions d'environnement données. (Ie en A).
IV.3 Durée de vie électrique
C'est le nombre moyen de cycles de manœuvres en charge que les pôles principaux
peuvent effectuer sans remplacement.
IV.4 Pouvoir de coupure (pdc)
Valeur efficace du courant que le contacteur doit couper sous une tension donnée. Plus
cette tension est faible plus le pouvoir de coupure est grand.
IV.5 Courant nominal thermique Ith
Courant que peut supporter un contacteur en position de fermeture pendant un temps infini.
Ce courant s'appelle également courant permanent maximal (à température ambiante < 40 °C)

-2-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

IV.6 Courant temporaire admissible


Courant que peut supporter un contacteur en position fermée pendant un temps court
consécutif à un temps de repos. Ce courant est supérieur au courant nominal thermique (Ith).

IV.8 Catégories d'emploi en courant alternatif (Voir document donné)


Elles dépendent de la nature du récepteur et des conditions dans lesquelles s'effectuent les
fermetures et les ouvertures du circuit électrique.

-3-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

IV.9 Choix des contacteurs suivant la catégorie d'emploi

-4-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

-5-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

-6-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

-7-
2ème Licence PROTEE Ens. : L. Boufenneche

-8-