Vous êtes sur la page 1sur 268

ANCRAGE

© Institut Kishori inc.


Tous droits réservés
ISBN 978-2-9 807 441-7-4
Dépôt légal : deuxième trimestre 2007
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada
Première édition : mars 2007
Deuxième impression révisée : octobre 2009
Révision : Patricia Bedwani, Suzanne Alix, Sonia Laberge
Couverture et mise en page : Devin Young
Éditeur :
Institut Kishori inc.
Casier postal 252
Magog (Québec)
JIX 3W8
Téléphone : 819 868-1284
Site Internet : www.kishori.org
Courriel : kishori@kishori.org
Libraires, veuillez vous adresser à :
Au Canada : Messageries de Presse Benjamin inc.
En France et en Belgique : DG Diffusion
En Suisse : Transat Diffusion
INTRODUCTION

Ce livre, Ancrage, se voulait être la continuité de l’expérience décrite dans le


livre Essence. Mais en prenant vie, il s’est individualisé à sa guise. Le lecteur
peut très bien l’aborder sans avoir lu mes ouvrages précédents. Ce n’est pas un
manuel sur la reprogrammation de l’ADN, mais sur l’enracinement de notre
nature profonde et essentielle en cette vie, ici et maintenant. Les protocoles de
reprogrammation du code génétique que j’ai élaborés dans L’ADN Démystifié et
L’ADN et le Choix Quantique m’ont servi à changer de paradigme et à m’ouvrir
à la conscience de l’Essence et du pouvoir d’attraction de l’intention au point
zéro. Le point zéro préconise l’utilisation de l’ombre pour qu’elle devienne le
moteur de nos intentions positives au lieu de travailler incessamment à s’en
défaire. En utilisant le positif et le négatif dans l’usage de nos commandes,
celles-ci deviennent magnétiques et ont un effet visible qui se répercute dans
notre réalité.
Dans le livre Essence, j’avais abordé le concept de la fréquence vibratoire
individualisée et de l’Amour de soi. J’ai expliqué comment nous pouvions
atteindre l’Ascension consciente en faisant coexister la fréquence de notre
Essence et celle de l’Amour de soi pour pouvoir avoir accès au réservoir
cosmique de notre Essence que je nomme l’Âme centrale. J’ai expliqué que
c’était à ce point de notre évolution que nous commencions à percevoir la vérité
sur l’Âme centrale qui donne naissance à la fréquence de l’Essence en cherchant
à se manifester harmonieusement dans notre vie terrestre. Nous pouvions diriger
nos changements en cherchant à activer notre onde vibratoire. Cette nouvelle
étape nous offrait la possibilité d’expérimenter la création intentionnelle. Si nous
recréions notre vie à partir de notre fréquence individuelle, nous ne pourrions
plus oublier qui nous étions vraiment. Petit à petit, nous découvririons notre
magnificence et notre unicité.
Au cours du processus d’amplification et d’ancrage, j’ai médité sur le concept
du Un et de l’Unité et j’ai eu la chance d’en faire l’expérience kinesthésique à
l’intérieur de moi. En effet, le GRAND TOUT, dans son élan créateur, s’est
exprimé en multiples étincelles toutes porteuses d’une vibration unique
essentielle. Chacune de ces étincelles a donné naissance à une Âme centrale qui
est la source infinie de son onde vibratoire essentielle. C’est à partir de ce
réservoir que jaillissent toutes les incarnations porteuses de la même signature
vibratoire. L’Essence peut s’incarner à volonté grâce à la Loi du libre arbitre. Il
existe des milliards de vibrations différentes. Le bassin de chacune d’elles est
représenté par l’Âme centrale. Chaque être humain possède sa fréquence qui le
relie à son Âme centrale. De même, chaque Âme centrale possède sa propre
fréquence qui la relie au GRAND TOUT.
Chaque Âme centrale est un immense réservoir de l’une de ces vibrations qui
s’exprime dans le cosmos à travers différentes incarnations et en définit la nature
essentielle. C’est ainsi que chacun porte en soi les codes qui composent son
individualité telle que conçue par la fréquence de son Essence émergeant de
l’Âme centrale. Toutes nos incarnations sont imprégnées de cette fréquence.
C’est la signature vibratoire de notre existence qui détermine la vibration de
notre matrice.
Dans le processus d’amplification et d’ancrage de mon Essence et de l’Amour
de soi, qui coexistent à l’intérieur de moi avec tout ce qui est figé et fixe et que
j’appelle l’Abîme cosmique, j’ai pris conscience de cette dynamique de
l’harmonique des deux vibrations mobiles de l’Essence et de l’Amour de soi,
soutenues par le pôle opposé non mobile. Je l’ai nommé le TOUT
INDIVIDUALISÉ qui permet au GRAND TOUT de s’exprimer dans notre
existence de façon circulaire en y incluant nos pôles positifs et négatifs. Puis, j’ai
saisi comment le GRAND TOUT se déployait à travers des matrices qui forment
des réseaux de possibilités accomplies ou non accomplies. J’ai vu mon existence
comme une matrice plutôt que comme une voie temporelle rectiligne. J’ai par la
suite visualisé la matrice de l’Âme centrale, et celle de la Matrice cosmique : la
première étant un réservoir infini de la fréquence de mon Essence et la seconde,
un flux cosmique d’où jaillissent les vibrations originelles formant les différentes
Âmes centrales.
Ce concept de la matrice m’a permis de saisir le sens de l’existence et de la
coexistence, puis de comprendre l’impact et la puissance des choix et du libre
arbitre. En visualisant notre vie comme une matrice, un réseau ou une toile où
chaque décision influe sur le GRAND TOUT, j’ai décidé d’ancrer de façon
constante et continue la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ dans cette
nouvelle conscience globale.
La matrice est une toile. Pour illustrer ce constat, imaginons une feuille de
papier quadrillée qui flotte au vent et qui pourrait se replier sur elle-même pour
ensuite se déployer de nouveau selon l’onde qui la traverse et les intentions
émises. En voulant ancrer la fréquence de mon Essence, j’ai pris pleine
conscience de son terrain d’expression qu’est la matrice existentielle. J’ai
compris que la matrice existentielle est mon terrain de jeu pendant que je vis
cette incarnation et que j’en suis la maîtresse. Il y a des codes dans ce grand jeu :
la matrice est disponible et comprend des milliards de possibilités ; son seul but
est l’expression de la vibration essentielle de l’Âme centrale sur Terre, ici et
maintenant. Chaque incarnation possède une matrice existentielle dans laquelle
elle peut se déployer. Il n’existe qu’un code secret, qu’une seule clef pour activer
correctement la matrice et c’est l’onde de notre Essence et de l’Amour de soi,
supportée par le non-mouvement de l’Abîme cosmique. Cette combinaison des
trois notions se nomme le TOUT INDIVIDUALISÉ. Dans ce livre, au lieu
d’utiliser le terme « Essence », j’emploierai le terme « TOUT
INDIVIDUALISÉ » qui comprend les trois notions, car l’une ne va pas sans
l’autre.
Le pouvoir de la matrice est latent et dépend de notre intention consciente.
Grâce au pouvoir du point zéro, qui inclut l’ombre et la lumière, nous pouvons
commander à notre matrice de s’aligner sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ même si nous nous sentons impuissants. La matrice, qui
n’attendait que cette décision de notre part, répondra à cette impulsion
essentielle et commencera son alignement. En s’activant, elle s’unit à la
Substance universelle qui nourrit le cosmos et vient du GRAND TOUT. Elle
devient alors abondante et lorsque nous choisissons que toutes nos décisions
soient alignées sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, qui est
l’expression naturelle de la Pensée du GRAND TOUT, nous purifions la matrice,
la libérons d’influences en désaccord avec son taux vibratoire, lui redonnons ses
lettres de noblesse et accédons à une abondance sur tous les plans. Voilà la règle
du jeu suprême dont nous sommes les maîtres et que nous allons ancrer pour
qu’il puisse enfin s’enraciner en physicalité et ainsi, ouvrir la porte au GRAND
CŒUR de l’univers.
La force d’une telle décision est incommensurable. En réveillant le pouvoir
latent de la matrice au lieu de contribuer à une réaction en chaîne en désaccord
avec notre nature profonde, nous avons le pouvoir d’instaurer et d’ancrer un
ordre harmonieux dont les répercussions sont extrêmement avantageuses : elles
vont rayonner dans notre vie et se transférer dans les matrices de notre
entourage, de notre société et de notre monde. Tout ce dont nous avons besoin
existe déjà sous forme de possibilités dans la matrice. La nature essentielle
réalisée devient alors une corne d’abondance puisqu’elle puise ses ressources
directement dans la réserve infinie de l’Âme centrale, qui tend vers l’expression
parfaite de sa nature vibratoire dans le cosmos, selon la Pensée du GRAND
TOUT.
La découverte de la matrice existentielle nous libère totalement de la pensée
linéaire. L’existence devient une série de possibilités accomplies ou non
accomplies, influencées par la pensée de l’individu conscient. Ces possibilités
sont reliées entre elles par un réseau et forment une toile qui est constamment en
mouvement. Il y a la matrice de notre existence qui est reliée à celles des
membres de notre famille, à celles de notre région, de notre pays, de notre terre,
de notre galaxie, de notre univers et finalement à celle du GRAND TOUT ou de
la Matrice cosmique.
Depuis la parution du livre Essence, j’ai exploré ces concepts jour après jour
en essayant de les ancrer dans ma réalité quotidienne tout en commandant
l’amplification et l’ancrage de mon taux vibratoire essentiel. J’ai voulu ancrer
consciemment ces réalisations pour pouvoir atteindre la conscience continue du
GRAND TOUT et de l’Unité.
Le but de l’amplification et de l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ est de
maintenir ce qui est acquis sans avoir à toujours repasser par les mêmes étapes.
J’ai voulu avoir une expérience vibratoire constante, que ce soit la nuit, le jour,
l’automne ou le printemps. D’une part, je cherche la façon d’ancrer un taux
vibratoire qui m’est spécifique dans un état très dense qu’est celui de la
physicalité et, d’autre part, je veux être capable de le maintenir de façon
permanente. Heureusement que j’ai eu les intentions au point zéro pour m’aider
et le courage de croire que ce qui m’arrivait et continue de m’arriver est en
réponse à l’intention de l’amplification et de l’ancrage de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ. Cette certitude, que je suis en train de développer, aligne ma
réalité sur la possibilité d’être incarnée dans un corps physique et de vibrer
complètement à la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. En choisissant
que tout ce qui m’arrive fasse partie de cette expérience, j’arrive à maintenir une
continuité et les exigences inhumaines que je m’imposais auparavant
commencent à s’estomper pour faire place à la bienveillance envers moi-même.
Je voudrais présenter ici les découvertes que j’ai faites en tentant d’ancrer la
fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ dans mon corps physique et dans
ma vie de tous les jours. J’aborde la question avec un peu d’hésitation quant aux
certitudes et aux affirmations polarisées. L’amplitude de la fréquence de mon
TOUT INDIVIDUALISÉ m’a projetée dans le flux cosmique où les concepts
quantiques abondent et où les univers parallèles ainsi que les possibilités
multiples régissent la matière. Les absolus ne peuvent faire partie des concepts
quantiques. Tout existe en physique quantique ; les possibilités sont infinies et le
choix de l’observateur définit la nature de ce que nous associons à la réalité.
Comment donc écrire un livre sur l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ dans un tel contexte ? D’abord, nous devons réviser l’idée de
l’existence d’une réalité pour la remplacer par le concept de coexistence de cette
réalité avec une multitude d’autres possibilités toutes aussi réelles les unes que
les autres. Si je choisis une réalité quelconque, cela ne veut pas dire que toutes
les autres cessent d’exister : elles continuent de faire partie des réalités possibles.
Si je choisis que l’univers a un ordre sacré et que chacun d’entre nous vibre à
une fréquence unique et spécifique, je me positionne dans une matrice en accord
avec ce paradigme. Cela ne veut pas dire que le contraire n’existe pas et que
l’isolement et le chaos ne sont pas disponibles, cela veut simplement dire que je
n’adhère pas à cette croyance. Il s’agit de choisir une réalité pour qu’elle soit
réelle, car c’est notre choix qui influe un pouvoir existentiel à cette réalité.
J’ai donc conçu un modèle d’amplification et d’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ en physicalité dans notre troisième dimension, mais si celui
que j’ai choisi ne vous convient pas, il n’en tient qu’à vous d’en concevoir un
autre. Celui-ci pourra sans aucun doute coexister avec celui que je préconise.
J’espère que la réalité que j’ai choisie pour ancrer mon TOUT INDIVIDUALISÉ
saura vous guider vers la vôtre et vous aidera à vous aligner sur le plan sacré du
GRAND TOUT d’où jaillit la Substance universelle et l’abondance permanente
sur tous les plans.
Il est aussi fascinant de vivre l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ à l’intérieur de soi que de l’observer chez les autres : voir
chaque individu s’approprier sa nature véritable et l’exprimer est une oeuvre
d’art en soi. En effet, observer ce TOUT INDIVIDUALISÉ parfaitement adapté
aux corps physique, émotionnel, mental et spirituel de chaque individu me révèle
une fois de plus la diversité grandiose de la Pensée du GRAND TOUT. Il
m’importe de préciser que même si je peux observer l’expression du TOUT
INDIVIDUALISÉ de mon prochain, je ne peux être qu’en relation avec le mien
propre. Je ne peux qu’en être l’observatrice fascinée où je ne sais jamais
comment l’autre fera pour incarner son TOUT INDIVIDUALISÉ.
Par le biais de l’intention au point zéro, nous ressentons que notre vie est
bénie, que nos idées sont alignées sur celle du GRAND TOUT et que nous
sommes enveloppés de sa protection et de sa bienveillance. Ce bien-être est
possible tout en continuant à vivre et à croire que tout ce qui nous arrive est en
réponse à l’intention émise de vivre l’amplification maximale et l’ancrage
maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ et ce, même si parfois le processus
semble devenir exigeant. Je sais qu’il est possible d’atteindre et d’occuper
l’espace de notre Âme centrale. À partir de la Terre, nous avons enfin accès à
tout ce qui nous appartient et qui vibre à la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ dans la grande Matrice cosmique. C’est l’endroit juste avec le
taux vibratoire essentiel qui nous convient. Il nous faut opter pour des choix
s’alignant sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ pour manifester
l’abondance et puiser directement dans la Substance universelle du GRAND
TOUT même si nous ne savons pas comment.
C’est avec un vif plaisir et une grande révérence que j’ai eu la chance de
concevoir les idées de ce nouveau livre. J’ai eu une intuition du GRAND TOUT
avec mon livre Essence et maintenant, j’ai, une autre fois, la chance de pouvoir
exprimer de nouveaux concepts d’amplification, d’ancrage et de coexistence
pour rétablir le lien brisé entre notre vie sur Terre et la matrice de l’Âme
centrale. Par le pouvoir du libre arbitre au point zéro, nous pouvons mettre fin à
ce déchirement et à cette séparation qui sévissent entre nous, notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, l’Âme centrale et le GRAND TOUT. En reconnaissant cette
coupure, nous actualisons la possibilité quantique d’une vie alignée sur le plan
cosmique. Cette possibilité existait de façon non accomplie dans une section
parallèle de la matrice existentielle et il n’en tient qu’à nous de la choisir. Ma
gratitude est profonde pour ce processus emballant et les idées qui me sont
venues directement de la Matrice cosmique sans que, dans cette vie-ci, j’aie à
méditer des années en contemplant le Vide cosmique. C’est le TOUT
INDIVIDUALISÉ qui m’a tout livré et je lui en suis reconnaissante.
En terminant, je tiens à remercier mes amis et ma famille qui, encore une fois,
ont servi de cobayes à ces nouvelles idées. Je remercie en particulier mon
conjoint Bruno et mon amie Lise Garceau avec qui j’ai exploré plusieurs des
concepts inscrits ici. Je les ai ensuite transmis au cours des trois stages
exceptionnels auxquels j’ai eu la chance de participer en France, au mois de
septembre 2006. Merci à tous les stagiaires qui ont permis de tester et de parfaire
les réflexions et les concepts de cet ouvrage. J’honore leur passion et leur
courage. Je suis ensuite allée rédiger mon manuscrit à Sedona, en Arizona. C’est
avec émerveillement qu’une fois encore je fus touchée par cet endroit qui est un
amplificateur extraordinaire. Amplificateur de l’inspiration autant que des
doutes ! Dirigée avec intention, cette amplification m’a permis de trouver une
paix profonde dans la certitude de ma relation avec le TOUT INDIVIDUALISÉ
et le GRAND TOUT au point zéro en incluant le mouvement de l’Essence et de
l’Amour de soi avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique.
RÉFLEXIONS
J’aimerais apporter quelques précisions sur les réflexions des chapitres. C’est
si facile quand la vie nous accable et que nous nous sentons remis en question,
de perdre la vision et l’identité essentielle de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Il
est en effet facile de perdre le cap et de faire des compromis à propos de notre
nature profonde. Pour nous aider à garder notre direction, j’ai élaboré des
questionnements ou des réflexions pour nous permettre de revenir sur les
différents points soulevés dans les chapitres. Ces réflexions sont comme des
amis qui gardent le souvenir et la conscience de l’image de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ quand nous l’oublions. Elles sont concises et faciles à relire à
volonté.
Ces réflexions sont des références pour nous aider à nous retrouver, comme un
ami saurait le faire. Elles servent de repère quand le changement de fréquence
est déroutant et elles assurent une sécurité vibratoire et un équilibre quand les
bouleversements deviennent trop déstabilisants et que nous avons l’impression
d’être le pilote de chasse d’un avion qui vrille. La vrille est une figure de voltige.
L’avion est en perte de mouvement et tournoie sur lui-même. L’appareil effectue
une descente verticale avec le nez en bas décrivant une spirale très serrée. Les
pilotes qui sont en chute libre n’ont plus aucun repère. Ils ne savent plus si le bas
est en haut ou si le haut est en bas. Ils ne peuvent plus reconnaître ce qui est
devant ou derrière. Pour sortir de la vrille, il faut avoir un point de repère fixe.
C’est en général une poignée à la hauteur des genoux de l’aviateur qui est facile
d’accès même quand toutes les orientations ont disparu. Ce point fixe sert à
éduquer ses réflexes et l’aide à contrôler l’avion. Pour moi, le seul point fixe à
présent est la fréquence continue et constante de mon TOUT INDIVIDUALISÉ
et lorsque je m’en éloigne, je peux y revenir rapidement par l’usage de ces
réflexions ou des méditations à la fin des chapitres.
Pour pouvoir ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ, je me suis servie des
protocoles de l’ADN Démystifié et de ceux de l’ADN et le Choix Quantique et
j’ai fait les exercices d’Essence. Ensuite, j’ai réfléchi au processus de
l’amplification et de l’ancrage et j’ai élaboré des listes pour pousser plus avant le
processus. Ce sont ces listes que vous trouverez dans les questionnements des
chapitres. Cette méthode m’a permis de structurer ma pensée pour pouvoir
ensuite la transmettre aux stagiaires.
Les détails des réflexions sont des indices de notre paysage intérieur. Ils ne
sont pas là pour nous confronter ou pour établir un standard exceptionnel.
Sachez que chaque réponse est l’une des positions ou des possibilités de la
matrice existentielle. Une matrice est une toile avec des réseaux qui
communiquent entre eux et qui s’influencent les uns les autres. Chaque donnée
identifiée est un point du réseau qui permettra de maintenir le réseau en
mouvement.
INSPIRATION
J’ai été profondément inspirée dans mes processus d’amplification et
d’ancrage par la relecture de La Vie des Maîtres de Baird T. Spalding. En le
lisant de nouveau, je l’ai repositionné en y incorporant le concept du point zéro
et celui de l’Essence. Une nouvelle compréhension s’est inscrite dans le texte et
les mystères décrits par les grands maîtres de l’Himalaya sont devenus limpides.
Vous trouverez quelques citations que je n’ai pas pu omettre tant elles supportent
ma pensée. Ce livre a été écrit en 1946, mais grâce à la pensée quantique, j’ai pu
enfin en saisir le sens non linéaire et voir que l’image vibrationnelle de notre
signature essentielle, dont le réservoir est l’Âme centrale qui origine du GRAND
TOUT, est un concept connu des grands initiés. J’ai refait le même exercice avec
Le Prophète de Khalil Gibran et j’y ai découvert des idées que je n’avais jamais
comprises. En fait, je réalise que tous les ouvrages mystiques peuvent être
décodés selon ces barèmes.
Plus que tout, c’est la relation entre mon TOUT INDIVIDUALISÉ et le
GRAND TOUT qui m’a tant touchée. En reconnaissant la fréquence de mon
Essence et en l’harmonisant avec celle de l’Amour de soi, j’ai pu enfin
expérimenter le sens de l’expression JE SUIS. C’est la reconnaissance de notre
existence vibratoire et notre endroit juste dans la grande Matrice universelle.
J’ai aussi compris le sens profond du terme sanskrit Namaste qui selon moi
veut dire : le TOUT INDIVIDUALISÉ en moi reconnaît le TOUT
INDIVIDUALISÉ en vous. Je me permets donc ici de citer La Vie des Maîtres
pour corroborer ma pensée : « Alors l’individu peut découvrir le JE SUIS et
savoir que c’est à l’intérieur de lui-même que se trouve tout pouvoir capable de
satisfaire l’âme, de répondre à tous ses besoins et désirs. Dès qu’il sait que JE
SUIS est l’accomplissement de son désir, celui-ci se trouve accompli1. »
L’amplification et l’ancrage de ce JE SUIS et leur expression constante et
continue s’avèrent notre raison d’être. Nous n’avons plus à chercher comment le
faire, nous devons tout simplement commander que tous nos choix s’alignent sur
le dessein de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et le plan du GRAND TOUT même
si nous ne pensons pas que cela peut fonctionner !

1 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 129


CHAPITRE 1
ÉTAPES D’AMPLIFICATION ET D’ANCRAGE
Pour pouvoir ancrer l’Essence, nous devons d’abord en avoir fait au moins
une fois l’expérience pour ensuite en commander l’amplification et l’ancrage
même si nous ne savons pas comment. Pour pouvoir ancrer l’Amour de soi, nous
devons choisir de nous aimer même si nous ne savons pas comment. Finalement,
pour savoir comment faire coexister la force de l’Abîme cosmique avec ces deux
amplifications, il s’agit premièrement de se permettre de concevoir cet abîme,
puis d’en commander la coexistence même si elle nous fait peur. Dans le chapitre
suivant, nous allons explorer le concept de l’Abîme cosmique beaucoup plus à
fond.
Si vous ne savez pas quelle est la fréquence de votre Essence, souvenez-vous
d’un moment de votre vie pendant lequel vous avez ressenti l’innocence et avez
eu le sentiment d’être entouré d’une beauté tranquille. Prenez ce sentiment et
demandez qu’il s’amplifie totalement. Le processus d’ancrage de l’Essence et
l’amplification de son mouvement m’ont amenée à réaliser une concordance de
la Matrice cosmique et des matrices individuelles.
Ce que j’entends par « ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ », ce sont les
possibilités suivantes qui s’imbriquent les unes dans les autres et que nous
pouvons commander par le pouvoir de l’intention au point zéro :

L’amplification de la fréquence de l’Essence et de l’Amour de soi.


L’amplification du mouvement de la fréquence de l’Essence et de
l’Amour de soi au point zéro, c’est-à-dire en incluant la charge opposée
du non-mouvement de l’Abîme cosmique.
La coexistence de la fréquence de l’Essence et de celle de l’Amour de soi
soutenues par le non-mouvement de l’Abîme cosmique.
La conscientisation de nos corps et de notre vie sous forme de matrice
qui peut être modulée par un flux conscient, vibrant à la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
La concordance de notre matrice existentielle avec celle de l’Âme
centrale et du GRAND TOUT.
La relation constante et continue avec le GRAND TOUT où l’Unité se
nourrit du GRAND TOUT et où le GRAND TOUT se nourrit de
l’Unité.
La relation constante et continue avec le GRAND TOUT où notre
volonté et celle du GRAND TOUT s’associent, faisant de nous des
cocréateurs.
L’Ancrage suprême : la relation constante et continue du Cœur du
GRAND TOUT au cœur du TOUT INDIVIDUALISÉ et vice versa à
l’infini.
MATRICE
La matrice n’est pas comparable à une petite nappe à carreaux rouges et
blancs. C’est comme une toile extensible qui flotterait au vent, un réseau de
lignes qui s’entrecoupent, un flux, un moustiquaire en mouvement, un mandala
cosmique. Cette toile qui flotte crée des creux où se trouve la matière sombre. Il
ne s’agit pas de matière abstraite, mais plutôt d’une matière invisible qu’il nous
est difficile de décoder. C’est l’antimatière qui existe « sous » la matière.
Lorsque les deux se rencontrent, elles créent un point zéro, un équilibre d’où
peut jaillir, entre autres choses, une autre possibilité, un autre univers.
Chaque parcelle du cosmos, qu’elle soit humaine ou non, est remplie du
potentiel créatif unique d’un aspect de la Pensée du GRAND TOUT. Chaque
incarnation est une matrice existentielle qui fait partie de la matrice de l’Âme
centrale. L’Âme centrale est une matrice qui fait partie de la matrice du GRAND
TOUT. Chaque idée émise par chaque entité dans chacune des matrices
existentielles résonne, se répercute et affecte la matrice de l’Âme centrale et
celle du GRAND TOUT. Elle crée une onde dans la toile de la matrice qui se
répercute dans la matrice de l’Âme centrale, puis directement dans celle du
GRAND TOUT et vice versa. Chaque Pensée du GRAND TOUT émet une
résonance qui se répercute jusqu’à nous. Nous sommes tous UN dans cet
échange, nous sommes liés au GRAND TOUT, mais aussi à toutes les autres
matrices qui forment le GRAND TOUT.
L’ÂME CENTRALE
Lorsque nous sommes incarnés, nous avons une âme qui nous relie à notre
Âme centrale ou parentale. Les Âmes centrales sont les étincelles du GRAND
TOUT. Chaque Âme centrale est le réservoir d’une fréquence vibratoire unique
et essentielle. Chacune de nos existences est une projection de l’Âme centrale
dans une dimension ou un environnement espace/temps. Elle reste libre de toutes
définitions temporelles et se situe au centre de toutes ces incarnations qui se
déroulent simultanément sur différents rayons. Les Âmes centrales sont des
fractions individualisées du GRAND TOUT et communiquent avec Lui sans
intermédiaire.
L’Âme centrale est une matrice qui pourrait être comparée à un soleil. À
l’intérieur de chaque rayon, chaque vie se déroule séparément des autres mais
elle brille de la même couleur. L’information contenue dans ces multiples rayons
est stockée dans l’Âme centrale. C’est comme si toutes les expériences vécues
au cours de multiples incarnations étaient emmagasinées dans une mémoire
centrale qui est continuellement accessible par le biais de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
L’Âme centrale choisit le genre d’incarnations qu’elle désire expérimenter.
Notre âme supervise notre vie actuelle pour s’assurer que nous remplissons bien
notre objectif initial vibratoire. Ensuite, elle retourne de nouveau à l’Âme
centrale. Elle n’a pas d’autres fonctions en tant que tel.
Cette Âme centrale est notre signature unique et elle est associée à chacune de
nos incarnations. De cette Âme centrale, qui est en lien direct avec le GRAND
TOUT, jaillissent toutes nos vies.
Un jour où je me trouvais dans un état de méditation et de relaxation
profondes, j’ai eu la chance de voir mon Âme centrale, qui ressemble à une balle
ou à un amas d’énergie en mouvement continuel et constant, et vibrant à une
seule fréquence. Cela change tellement vite, ce n’est pas statique. C’est un
réseau énergétique qui vibre à un taux vibratoire constant et qui offre toutes les
possibilités en même temps. Il n’y a rien de précis à voir. Nous devons nous
concentrer sur un point pour entrer dans le réseau et choisir un moment, une vie,
une époque. Ce qui est formidable, c’est la constance vibratoire qui m’était
tellement familière. Je me reconnaissais totalement et je me sentais chez moi
dans la matrice au complet ; j’étais enfin de retour au bercail.
MATRICE ET ÂME CENTRALE
La mécanique quantique a modifié ma façon de penser et a influencé ma
manière d’élaborer des concepts. L’image du soleil que j’avais utilisée
auparavant est toujours valable, mais je perçois désormais le schéma « GRAND
TOUT– Âme centrale – âme incarnée » comme une matrice, un maillage
élastique ou un réseau de possibilités formé de lignes qui représentent toutes nos
vies.
La manifestation de l’Âme centrale m’apparaît comme un réseau de mailles
dans lequel la dimension espace/temps est influencée par le choix de
l’observateur. En pensant en terme de réseau, je conçois toutes les vies comme
fluctuant au sein de ce réseau. Elles s’entremêlent, se rapprochent et s’éloignent.
Elles sont toujours en mouvement et se croisent à certains points. Ces points de
rencontre sont moins importants que l’ensemble du réseau. En effet, le réseau
tout entier vibre sous la direction de l’Âme centrale et chaque Âme centrale
vibre à une fréquence particulière. Cette coexistence de toutes nos incarnations
et notre lien avec l’Unité originelle définissent notre place dans le cosmos.
L’Âme centrale n’est plus un point précis mais un réseau vibratoire qui porte une
signature bien particulière.
Chacune de nos incarnations peut exister simultanément dans ce réseau. Cela
signifie que nous pouvons, aujourd’hui même, accéder à tout ce que nous avons
été et à tout ce que nous serons. Il n’existe aucun jugement dans le cosmos. Nous
sommes tout ce que nous avons été et tout ce que nous serons. Cette découverte
est très libératrice. Rien n’est plus inspirant que de voir une personne rayonner
au point zéro en incorporant tous les aspects de son être. Au lieu de nous
identifier à une seule incarnation ou d’être limités par elle, nous savons que nous
sommes une véritable mosaïque d’éléments diversifiés.
Nous sommes désormais capables d’apprécier toutes ces parties. L’Amour de
soi, dirigé vers l’Âme centrale qui est en communication directe avec le
GRAND TOUT, nous donne la certitude que nous faisons UN avec tout ce qui
existe, en commençant par nous-mêmes.
Cette révélation a instauré en moi un profond sentiment de paix, d’ordre et
d’harmonie. Mon cheminement métaphysique, inspiré du schéma quantique,
m’incite à mettre fin à la dualité qui existe entre mes différentes incarnations et à
les placer au point zéro. Je veux avoir accès à l’information inhérente à la totalité
de ce que je suis. Je veux intégrer toutes les parties de mon être et leur permettre
de coexister consciemment. Je veux ressentir la connexion à mon Âme centrale
et me relier au GRAND TOUT en vertu du lien qui l’unit avec mon Âme
centrale qui représente une partie individualisée du GRAND TOUT. J’entrevois
que le retour à la Cause initiale, tant préconisé par les maîtres spirituels, soit en
fait la conscience de notre coexistence avec Elle, où l’Unité se nourrit du
GRAND TOUT et où le GRAND TOUT se nourrit de l’Unité. J’ai finalement
compris les paroles du livre Le Prophète de Khalil Gibran : « Elle me boit tandis
que je la bois1. »
LA MATRICE ET LE POINT ZÉRO
Nous vivons dans un monde de cause à effet où la pensée de l’observateur
peut influencer la matière. C’est le monde nouménal qui peut être conçu en
dehors de toutes les expériences possibles. L’intention au point zéro est le secret
bien caché qui a le pouvoir de conduire nos idées vers leurs manifestations. Le
pouvoir magnétique engendré par une intention au point zéro est tellement
puissant qu’il peut influencer la matrice de l’Âme centrale et influencer toutes
nos autres incarnations avoisinantes ou celles qui ont un thème en commun avec
notre vie actuelle.
La pensée voyage dans un réseau, une matrice, qui est un champ vibratoire
formé de voies quantiques, d’univers parallèles visibles et invisibles qui sont en
résonance les uns avec les autres. Il est excessivement facile de contrôler une
matrice qui n’a pas une constante vibratoire essentielle. Les possibilités qui y
sont inscrites sont souvent celles de la famille, du milieu ou de la société. Les
médias connaissent ces tendances vibratoires et les exploitent au maximum. La
vie est comme un grand jeu, mais c’est aussi le jeu de notre vie. Il y a un code
secret et un point de repère pour reprendre le contrôle de notre matrice
existentielle : c’est la constante vibratoire du TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous
n’avons plus à nous préoccuper de résoudre des énigmes psychologiques,
philosophiques ou spirituelles. La réponse est très simple et abordable : c’est la
vibration essentielle que l’on ressent dans son for intérieur lorsqu’on est
heureux et innocents, dans la plénitude du cœur, faisant UN avec le cosmos tout
en sentant que nous sommes uniques. Comme dirait Khalil Gibran : « C’est
l’illimité en nous2. »
Plus la matrice est amplifiée et vibre à la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, plus nous devenons maîtres de notre jeu. Nous pouvons
maintenant choisir cela en utilisant la force de nos doutes. Nos pensées et nos
paroles émettent des ondes qui créent des tendances dans la matrice. Nous
n’avons plus besoin d’être forts et en contrôle pour émettre des intentions qui
nous permettent d’amplifier et d’ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ dans notre
existence. Grâce au point zéro, nous pouvons choisir même si… En effet, en
formulant une intention comportant à la fois un pôle positif et un pôle négatif,
nous créons un équilibre qui rend nos commandes plus magnétiques. Cette
approche, qui s’inscrit en dehors de la dualité et englobe nos émotions tant
négatives que positives, garantit l’efficacité de nos intentions. En acceptant à la
fois notre côté sombre et notre côté lumineux, nous atteignons le point zéro, ce
qui nous permet de modifier la structure de notre ADN grâce au pouvoir de
l’intention au point zéro.
Le point zéro est un espace situé au-delà des polarités positive et négative.
Dans cet espace, le bien et le mal, la lumière et la noirceur, le bon et le mauvais,
ainsi que toutes les autres manifestations de la dualité, coexistent en un point
d’équilibre. Le point zéro n’est pas un état neutre ni statique. Il est
multidimensionnel, en mouvement continu ; c’est le point central d’un espace en
perpétuel changement. Si le point zéro est constamment en mouvement, c’est
que la force positive de la lumière et la force négative de la noirceur y cohabitent
sans s’annuler, malgré leurs polarités opposées.
Le concept du point zéro et celui de la charge magnétique négative de nos
émotions ont jeté les bases d’un nouveau paradigme. L’intégration des charges
négatives est un processus puissant. Imaginez l’intensité de la charge de la colère
accumulée depuis des années face à un parent violent. Si nous pouvions mesurer
l’intensité énergétique de cette colère, nous obtiendrions une force magnétique
impressionnante. Une fois cette charge intégrée, elle devient un pôle négatif
formidable auquel nous pouvons agencer un pôle positif équivalent sans avoir
besoin d’éprouver de la colère. Dorénavant, les agencements de ce type
constitueront notre pouvoir de manifestation.
En vertu du concept du point zéro, nous utilisons la charge magnétique d’une
émotion négative comme l’un des pôles d’un aimant. Sa coexistence avec une
charge positive génère alors un champ magnétique. Or, pour pouvoir manifester
nos désirs sur Terre, nous devons associer nos commandes à un champ
magnétique. Par exemple, si nous craignons d’être victimes d’une attaque
terroriste en voyage, nous pouvons commander que notre voyage se déroule en
toute sécurité même si... Lorsqu’une commande positive est équilibrée par une
charge négative, elle a une plus grande portée.
DÉFINITION DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Dans les contextes d’amplification et d’ancrage, nous ne parlerons plus
seulement de la fréquence de l’Essence, mais plutôt du mouvement de l’Essence
et de l’Amour de soi coexistant avec le pôle opposé du non-mouvement de
l’Abîme cosmique.
Il importe de clarifier que l’expression « TOUT INDIVIDUALISÉ » utilisée
dans ce livre décrit l’expérience de la coexistence des mouvements de l’Essence
et de l’Amour de soi soutenus par le non-mouvement de l’Abîme cosmique.
Comme le GRAND TOUT, qui inclut tout (mouvement et non-mouvement), le
TOUT INDIVIDUALISÉ fait lui aussi coexister le mouvement de l’Essence
avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique. L’Abîme cosmique coexiste avec
le mouvement de la Création et est la toile de fond qui lui permet de se
manifester en lui procurant un pôle opposé.
Supposons que nous sommes dans un cours de yoga et que tous les
participants chantent le Aum à la fin du cours. Comme tout le monde n’a pas la
même voix, il y aura donc des Aum plus aigus et d’autres plus graves qui
s’accorderont pour ne former qu’un seul son : c’est ce que l’on appelle une
harmonique. En ce sens, l’Amour de soi est une vibration ; l’Essence en est une
autre. Les deux vibrations, ensemble, forment une tonalité harmonique. Ce
nouveau ton, lorsqu’il vibre en présence de tout ce qui n’est pas en mouvement
et qui est statique dans l’Abîme cosmique, crée une nouvelle énergie au point
zéro qui inclut simultanément mouvement et non-mouvement. Voilà le TOUT
INDIVIDUALISÉ !
L’ANCRAGE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Pour faire un travail cohérent et complet d’amplification et d’ancrage, j’ai
appliqué initialement l’intention préconisant l’amplification maximale et
l’ancrage maximal de la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. J’ai senti
que pour accéder à l’Âme centrale, il fallait faire coexister la fréquence de
l’Essence avec celle de l’Amour de soi et, ainsi, créer une nouvelle fréquence
provenant de l’harmonique de leur tonalité respective. Il a donc fallu que je
commande l’amplification et l’ancrage de l’Essence mais aussi ceux de l’Amour
de soi.
J’ai vécu beaucoup de transformations, parfois même très intenses. Mon mode
de penser s’est raffiné, ma relation avec moi-même a changé et l’Amour de soi
s’est amplifié de façon exponentielle. J’ai développé de nouvelles aptitudes face
aux concepts vibratoires et, graduellement, je me réapproprie mon vide
interstitiel. Mon corps commence à s’aligner sur la fréquence de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ non pas par un processus mental, mais de l’intérieur, à partir
du vide interstitiel qui en syntonise de plus en plus la vibration. Je vous invite
vous aussi à oser commander cette intimité de tous les moments même si…!
Chaque décision, chaque choix déclenche une série de réactions en chaîne
dans notre matrice existentielle. C’est de cette façon que notre TOUT
INDIVIDUALISÉ peut s’ancrer. C’est d’abord et avant tout un choix, une
décision. Au début de l’année 2006, j’ai déclaré que, pour moi, cette année serait
celle de l’Ascension consciente. J’ai nommé cette réalité comme étant un fait
accompli même si j’avais des doutes. Puis, à la fin du mois de mai, un déclic
s’est produit et j’ai ressenti que le processus s’était enfin amorcé de façon
irrévocable. C’est un processus irréversible et inévitable. C’est le retour vers la
coexistence du mouvement de l’Essence et de l’Amour de soi et du non-
mouvement de l’Abîme cosmique qui forment le TOUT INDIVIDUALISÉ. Il
ouvre la porte sur la conscientisation de l’Âme centrale et des autres incarnations
qui portent la même signature que la nôtre et sur la reconnaissance des mondes
multiples, de leur point zéro individuel, de leurs influences sur cette vie-ci et
vice versa. C’est l’alignement de la volonté avec la Pensée du GRAND TOUT et
finalement, le début d’une intimité exceptionnelle entre l’UN et l’Unité. En
affirmant une telle résolution d’accéder à la nouvelle étape d’évolution
essentielle au point zéro en ayant la conviction qu’elle existe quelque part dans
la matrice existentielle et tout en y incluant mes doutes, je lui ai permis de
devenir une possibilité accomplie et d’ouvrir la porte à cette nouvelle étape.
EXPRESSION DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Un ancrage permanent, durable, est caractérisé par une existence en
mouvement qui s’harmonise et qui devient plus facile. Chaque décision alignée
sur la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ conduit à une série de possibilités
concordantes avec notre signature vibratoire et notre nature essentielle. Dans
cette matrice existentielle, toutes les décisions sont reliées entre elles par une
série d’effets possibles. En choisissant des possibilités essentielles, nous donnons
une texture cohérente à la matrice.
Notre vie ressemble à une toile tissée de différents fils de couleur. Chacun de
ces fils est un choix conscient ou inconscient. Ils sont tous reliés entre eux et
tirent les uns sur les autres. Certains sont rigides, d’autres plus flexibles. C’est
une matrice traversée par un flux énergétique. Pour pouvoir accéder à la nouvelle
étape d’évolution essentielle, notre matrice existentielle doit avoir un taux
vibratoire unique et spécifique provenant de la coexistence des fréquences de
l’Amour de soi et de l’Essence soutenues par l’Abîme cosmique. Ce taux
vibratoire est une décision individuelle et qui doit être prise librement. En
devenant le capitaine de notre matrice existentielle, nous permettons au TOUT
INDIVIDUALISÉ de s’y déployer et de se manifester dans notre vie. C’est ça le
secret de l’amplification et de l’ancrage : une décision vibratoire qui englobe
toute notre toile existentielle !
Prendre des décisions est parfois difficile ; prendre la décision que toutes nos
décisions à partir de maintenant seront alignées sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ est envisageable grâce au point zéro, qui permet d’utiliser la
charge négative de nos émotions comme moteur de nos intentions. Pour y
arriver, nous devons prendre position et la maintenir, peu importe ce qui nous
arrive. De cette façon, nous allons permettre à la fréquence de notre Essence qui
coexiste avec celle de l’Amour de soi, soutenues par l’Abîme cosmique,
d’éclore, d’émerger et de s’enraciner, ici et maintenant. Grâce au libre arbitre,
nous avons le choix d’exprimer ou de ne pas exprimer notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous pouvons ne pas prendre de décisions et demeurer
inerte. Mais, rien n’est inerte dans la matrice et cette position, qui semble
passive, crée une série de réactions dans la matrice existentielle. La matrice
existentielle est reliée à la matrice mondiale et les courants qui circulent dans la
grande matrice de notre époque forment des vagues dans notre matrice
personnelle, que nous le voulions ou non. Notre inertie est souvent due à notre
passé ou à notre environnement. Cela ne mène à rien de ne pas vouloir
s’impliquer. En choisissant que toutes nos décisions s’alignent sur la fréquence
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous devenons des participants qui influent
la matrice mondiale de façon authentique.
Nos cellules et notre conscience veulent vivre et s’impliquer dans cette
nouvelle réalité. Lorsque la volonté individuelle s’aligne avec la volonté du
TOUT INDIVIDUALISÉ et avec celle du GRAND TOUT, nous influons une
ouverture dans la matrice qui nous permet de choisir une nouvelle possibilité et
de créer un temps et un espace, à l’intérieur de notre matrice existentielle. Nous
aurons la possibilité d’y inclure ce qui reflète notre nouvelle compréhension.
Nous pouvons sceller cet espace/temps et décider que tout ce qui s’y produira
sera en synchronicité avec la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et le
plan du GRAND TOUT. Nous pourrons nous envelopper de cette nouvelle
réalité et nous sentir en sécurité puisque ce nouveau paradigme se manifestera de
façon constante et continue dans notre réalité quotidienne.
Lorsque nous dégageons cette fréquence, nous devenons magnétiques et nous
pouvons attirer tout ce dont nous avons besoin pour l’expression juste de notre
moi véritable, peu importe le bouleversement planétaire auquel nous devons
faire face même si…! Les vrais maîtres ne s’annoncent pas. Ils se promènent sans
prétention et, si vous résonnez à leur fréquence, vous les reconnaissez. Sinon,
vous passez outre. Il en va de même de ces moments charnières de ce début de
XXIe siècle : la façon dont nous les vivons, l’endroit où nous sommes et les
personnes qui nous entourent sont une question de résonance et de concordance
des fréquences. Nous pouvons les vivre inconsciemment ou intentionnellement.
Nous pouvons être des touristes dans cette nouvelle étape d’évolution essentielle
ou des participants conscients. Nous pouvons vouloir attirer de la magie dans
notre vie, mais, sans notre valeur essentielle, nous aurons peut-être accès à
l’illusion plutôt qu’à la vraie magie et à l’harmonie des fréquences.
Il va sans dire qu’il y a des conséquences à nos intentions. Le pouvoir des
intentions au point zéro associé à la loi de l’attraction est indéniable ainsi que
celle des causes à effets. Toutefois, pour être alignés sur la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, nous devons à la fois en avoir fait l’expérience et
prendre le temps d’écouter nos sentiments. Si nous ne nous sentons pas bien et
que nous sommes anxieux avec un coeur voguant à la dérive, il est peu probable
que nous soyons sur le chemin de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Le TOUT
INDIVIDUALISÉ est naturel et ce qui en découle est facile et confortable. En
prenant le temps de s’écouter et en se permettant de ne pas douter de nos
perceptions, nous saurons trouver notre domaine véritable et son expression
légitime. Notre intention agit comme une nouvelle pulsion dans la matrice et
déclenche des possibilités. Ces possibilités qui se présentent dans nos vies
doivent alors être ressenties pour que nous sachions si elles s’accordent ou non
avec la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Dans le doute, nous
pouvons prendre notre temps et réaffirmer notre position essentielle. Nous
devons arrêter l’excitation émotionnelle et mentale pour nous ramener à
l’Essence et y prêter attention tout autant qu’à la manifestation de l’Amour de
soi et à la bienveillance. Ce rapport avec le TOUT INDIVIDUALISÉ est
fondamental pour avoir une manifestation alignée et abondante qui ne créera pas
un chaos. En effet, au moment où nous incluons une cause dans la matrice, son
effet probable est déjà enregistré. « L’extérieur est devenu l’intérieur. L’homme
se meut alors dans un monde de causes tandis qu’il se mouvait auparavant dans
un monde d’effets3 . »
ENRACINEMENT
Je suis engagée sur le chemin de la connaissance de soi depuis plus de 30 ans
et je viens enfin de saisir l’importance de l’ancrage. Au cours de ces années, j’ai
vécu plusieurs moments significatifs, que ce soit en Tantra, en Raja Yoga, en
Reiki ou en méditation. Je reconnais le fait que le chemin menant à soi est
parsemé de hauts et de bas. Des plus hauts sommets spirituels, nous pouvons
descendre vers les plus profonds abysses où la stupeur fait place à la gratitude. Je
viens de comprendre que ce mouvement de balancier polarisé peut être entravé si
nous ne prenons pas le temps de bien enraciner les expériences de félicité et de
béatitude métaphysique. Le point zéro m’avait pointé la direction circulaire,
mais c’est l’expérience de l’amplitude du TOUT INDIVIDUALISÉ qui m’a
amenée à la nécessité de l’enracinement. Je réalise qu’en demandant à mon
TOUT INDIVIDUALISÉ de s’enraciner sur la Terre, je me suis engagée à
exprimer une totalité de moi-même que je ne soupçonnais pas. En annonçant
qu’ici et maintenant, j’avais le désir d’ancrer tout ce que j’étais, je n’avais pas
réalisé que je serais confrontée à une résistance à laquelle j’avais dû faire face
maintes et maintes fois.
Je me souviens que lorsque j’étais adolescente, j’avais une affiche dans ma
chambre sur laquelle était écrit : « Vous êtes une enfant de l’univers, aussi bien
que la lune et les étoiles, vous avez le droit d’être ici4. » Malgré ce message
encourageant, je sais que j’ai souvent eu un sentiment d’exclusion à l’égard de la
vie courante. Il n’est pas surprenant que je me sois lancée sur le chemin spirituel
dès l’âge de 17 ans, puisque c’est le seul qui réfute la réalité telle que nous la
concevons et à laquelle je n’arrivais pas à m’enraciner. Maintenant que j’ai enfin
un sentiment d’enracinement à l’intérieur et à l’extérieur de moi, je dois admettre
que c’est l’intention d’appartenance et d’enracinement au point zéro incluant le
sentiment d’isolement qui m’a permis d’y arriver. Heureusement que j’ai choisi
cela, car je ne crois pas que j’aurais pu y arriver sans la présence de mon mari,
de mes enfants et de mes amis, qui m’ont tellement retenue ici et m’ont aidée à
participer à la farandole de l’existence. Il m’a fallu prendre le temps de
commander le sentiment d’appartenance et de communauté même si je ne
croyais pas que ce soit possible et permanent.
Alors que je suis finalement bien entourée et heureuse, grâce à l’intention au
point zéro, voici que je me lance dans cette aventure du TOUT
INDIVIDUALISÉ et surtout celle de son ancrage. Grâce à elle, je suis descendue
profondément au centre de mon être, ma conscience s’est élargie et j’y ai ressenti
et entrevu l’Âme centrale, la Matrice cosmique et le GRAND CŒUR. Je me suis
sentie solide et claire jusqu’à ce que je rencontre de nouveau et de façon
consciente la partie en moi qui dit « non » à l’enracinement sur Terre. J’ai dû y
faire face personnellement, mais je l’ai aussi vue chez les personnes autour de
moi qui sont engagées dans l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. En fait, nous avons tous une partie de nous qui refuse et
résiste. Cette rencontre allait devenir inévitable : en amplifiant et en ancrant la
fréquence unique de notre nature essentielle, nous allions à coup sûr, déclencher
une réaction adverse. Je suis donc retournée à ce moment dans la matrice de mon
existence terrestre où j’ai hésité et j’ai alors permis à cette hésitation de coexister
avec la possibilité d’une acceptation heureuse en sachant que l’univers a un plan
harmonieux et que j’ai ma place dans celui-ci autant que la lune et les étoiles :
« Je permets à cette itinérante de coexister avec celle qui commence à dire : oui,
je veux incarner et enraciner mon TOUT INDIVIDUALISÉ totalement et
continuellement, ici et maintenant. »
Nous sommes des pèlerins sur la Terre, des êtres spirituels qui ont une
expérience humaine. Nous cherchons comment vivre, où vivre et ce que nous
devons faire et devenir pour nous réaliser complètement. Certains d’entre nous
s’y retrouvent plus facilement que d’autres, mais il est évident que la seule
certitude est à propos de notre moi profond ; celui qui ne change pas d’une
incarnation à l’autre. Mon ressenti m’amène à penser que le but de n’importe
quelle existence est d’ancrer cette fréquence, peu importe la dimension ou la
planète de résidence. Si, comme moi, vous devez faire face à la partie de vous
qui y résiste, n’ayez crainte, ne tentez pas de l’extirper de votre matrice
existentielle pour qu’elle flotte à la dérive en étant fragmentée. Accueillez-la au
point zéro sans en avoir peur, en commandant le sentiment d’appartenance et de
justesse du TOUT INDIVIDUALISÉ même si vous vous sentez perdus ou
confus. Demandez que le processus d’amplification et d’ancrage soit bien au
point zéro et qu’il soit toléré malgré tout ce qui remonte à la surface. Faites ce
choix même si vous voudriez que ce soit plus facile et que l’expérience humaine
soit moins exigeante. Soyez bienveillant à votre égard, accompagnez-vous et
attendez tranquillement que cette étape se place pour vous mener vers un
enracinement de plus en plus profond du TOUT INDIVIDUALISÉ dans votre
vie actuelle.
Nous sommes parfois conduits par la peur, celle de perdre nos balises en nous
aventurant vers de nouveaux horizons. Nous sommes souvent définis par nos
choix non essentiels parce qu’ils sont récurrents et connus et que nous ne
sommes pas convaincus de notre valeur essentielle intrinsèque. Nous pouvons
savoir qu’un choix est néfaste mais continuer sur cette voie car elle est
confortable et rassurante. Nous connaissons tous des personnes qui savent que le
sucre est mauvais pour elles et qui, malgré tout, continuent d’en manger. Nous
connaissons bien des fumeurs, ou peut-être en sommes-nous un nous-mêmes, qui
souhaitent cesser de fumer, qui détestent l’odeur du tabac, qui connaissent ses
effets néfastes pour la santé et qui vivent du rejet des non-fumeurs, mais qui,
somme toute, continuent de fumer parce que c’est un repère confortable. Dans
nos vies, nous avons été témoins de l’attraction de nos résistances mais, souvent,
nous choisissons de nouveau la prison de nos blessures parce qu’elles nous
semblent familières.
Il ne faut pas se décourager ni se critiquer pour autant, mais plutôt continuer
d’insister pour que ce que nous sommes réellement devienne constant et continu
en utilisant la force de nos blessures et de nos résistances comme pôle
magnétique négatif. Après tout, notre but est d’atteindre l’état alchimique de
constance et de continuité, dans lequel, d’une incarnation à l’autre, l’adepte
garde le contact avec l’Âme centrale et son TOUT INDIVIDUALISÉ sans qu’il
n’y ait de brèche de conscience. Il se souvient de toutes ses vies et ne perd plus
jamais la connexion avec le GRAND TOUT, peu importe la dimension dans
laquelle il se trouve. Pour espérer atteindre un tel état, nous devons commencer
par être capables d’ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ dans l’incarnation
actuelle. Pour cela, il est impératif que ce soit toléré pour qu’il n’y ait pas un
phénomène de rejet. C’est ici qu’entrent en jeu le pouvoir extraordinaire du point
zéro et de l’intention. Voici ce qu’une lectrice m’a écrit à propos du point zéro :
« Pour la première fois, une technique permet la coexistence des deux polarités
(positive et négative) sans connotation de bien et de mal. Dans les formations de
relation d’aide que j’ai pu suivre, certaines occultaient totalement le négatif,
d’autres le recherchaient afin de le dissoudre, mais aucune ne donnait la
possibilité d’utiliser ces deux forces. Que le négatif magnétise et renforce le
positif a été une grande découverte pour moi ainsi que la compréhension des
limites que je pouvais rencontrer avec moi-même ou avec les personnes que
j’accompagne. » L.A.
J’avoue que cela me donne toujours un très grand sentiment d’appartenance
de rencontrer des personnes ou des lecteurs qui, comme moi, veulent s’aimer
plus profondément et ont le courage et la détermination d’exprimer leur TOUT
INDIVIDUALISÉ pendant qu’ils font face aux vicissitudes de la vie sur Terre.
Je me réjouis chaque fois que je suis témoin de l’expression juste et pure du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
Lorsque nous nous avançons sur des terrains qui ne sont pas encore exploités,
nous pouvons oublier le principe de l’expansion au point zéro, tant nous sommes
émerveillés par les possibilités nouvelles qui s’offrent à nous. Nous avons tous
entendu parler de millionnaires qui ont fait faillite ou de vedettes qui avaient
atteint la renommée pour ensuite tomber en décadence. À une certaine époque de
ma vie, j’ai aussi atteint des sommets que je n’ai pas pu conserver de façon
continue et constante. Je pensais alors que c’était comme cela que se déroulait la
vie. N’y a-t-il pas un proverbe chinois qui dit que ce qui monte doit descendre ?
Mais quand, de plus en plus ravie de la présence de la fréquence de mon Essence
à l’intérieur de moi, j’en ai demandé l’amplification et l’ancrage constant et
continu, j’ai accédé à un nouvel état d’être. En voulant amplifier l’ancrage, j’ai
dû faire face à ce qui en moi ne voulait pas être enraciné sur Terre. J’ai accepté
et accueilli cette partie qui vit en moi et qui ne veut pas faire partie de la grande
famille humaine, qui ne pense pas avoir une place à elle sur cette Terre, en
d’autres mots, celle qui dit non. Heureusement que le paradigme du point zéro
est bien intégré ; c’est lui qui me remet sur la bonne voie lorsque je deviens
polarisée. Lorsque l’Essence coexiste avec la vibration de l’Amour de soi, cela
crée une harmonique pouvant être soutenue par le non-mouvement de l’Abîme
cosmique et c’est cela que j’appelle le TOUT INDIVIDUALISÉ. En choisissant
d’ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ dans tous les corps, j’ai changé de niveau
de conscience et ma réalité s’est transformée. Pour la première fois de ma vie,
j’ai vécu une expérience spirituelle pouvant être à la fois émotive, mentale et
physique, et qui incluait ces parties de moi qui n’étaient ni grandioses ni
constantes ni confiantes et fières.
Sur le plan physique, j’ai senti que mon corps n’était pas assez en forme pour
soutenir l’ampleur de la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ et qu’il avait de
la difficulté à l’ancrer. L’énergie revitalisante et forte de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ m’a conduite vers le yoga. Je me suis investie en yoga pour le
simple plaisir de matérialiser cette vibration interne en ce qui concerne le corps
physique. Je n’ai pas fait du yoga pour accéder au TOUT INDIVIDUALISÉ,
mais plutôt parce que je vivais une amplification si importante que j’avais un
désir profond de l’ancrer et d’en bénéficier sur tous les plans.
Avec l’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ, ma conscience
a évolué, je commence à concevoir l’existence sous forme de matrice, où chaque
« intention/cause » a un « effet/forme ». Je deviens de plus en plus responsable
de mes choix et de mes refus. Je prends le contrôle de mon existence en y
infusant la fréquence de mon Essence et de l’Amour de soi tout en permettant la
coexistence du non-mouvement de mes parties figées ou fragmentées.
Plus je progresse dans l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ, plus je réalise que les domaines de ma vie qui ne sont pas
satisfaisants ne vibrent pas à la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ
d’une part, et d’autre part, qu’ils ne sont pas ancrés dans tous les corps :
physique, émotif, mental ou spirituel. Dans ces domaines, je dois retourner au
point de départ et choisir une autre possibilité latente qui s’aligne sur la
fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. Je commande ensuite que les
conséquences de ces choix ultérieurs non essentiels se syntonisent avec la
fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et que l’amplification et l’ancrage
se fassent dans tous les corps même si je me sens coupable de m’être éloignée de
ma nature profonde et de ma raison d’être. Je me réapproprie ainsi l’information,
la sensation et la charge énergétique de ces moments que je croyais avoir perdus
à jamais. Quand nous vivons une expansion et que nous ne nous soucions pas de
son enracinement, nous courons la chance qu’elle nous glisse des mains après
avoir atteint son apogée. Nous allons peut-être avoir l’air d’un grand chêne
puissant mais très fragile, pouvant tomber dès la première tempête, car il n’a pas
de racines pour s’ancrer dans la bonne terre. En retournant à la base, on peut
refaire le parcours en s’assurant que l’enracinement se perpétue à toutes les
étapes. Il ne faut pas s’attendre à un long chemin sinueux et ardu, comme si nous
recommencions tout le processus. En revenant en arrière par le pouvoir de
l’intention au point zéro pour ancrer un processus ou une réalisation qui nous a
échappée, nous devons nous éloigner du contexte linéaire et choisir la réalité
quantique.
À partir de maintenant, en choisissant que tous les projets que nous
entreprenons s’alignent sur la voie de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et qu’ils
s’ancrent dans notre réalité même si…, nous allons commencer à vivre comme le
maître de notre matrice existentielle. Au lieu de suivre un parcours logique,
cristallisé dans un espace/temps linéaire, nous allons vivre nos projets par bonds
quantiques, avec synchronicité et des concours de circonstances plutôt
surprenants. Puisque l’enracinement sera solide, nous pourrons enfin garder ce
qui est acquis et le faire rayonner en toute sécurité. Je vous invite donc à
retourner dans les domaines de votre vie où vous aviez renoncé et à refaire le
chemin. Vous pourrez essayer cela, par exemple, à propos d’une relation
amoureuse qui se serait enlisée dans les affres du quotidien ou pour un moment
spirituel ou artistique extraordinaire que vous n’avez pas su garder. Puis,
choisissez de reprendre cette situation sur une voie quantique essentielle, tout en
commandant l’amplification maximale et l’ancrage maximal même si vous ne
savez pas comment.
ANCRAGE DU TOUT INDIVIDUALISÉ PAR LA RESPIRATION
L’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ sont des manières
bien tangibles de contacter notre Âme centrale à partir de la Terre lorsque nous
nous sentons affaiblis et que nous avons besoin d’inspiration et de direction. Si,
par exemple, nous nous sentons perdus, épuisés et que nous avons besoin de plus
d’énergie, nous pouvons contacter consciemment l’Âme centrale. Il est possible
de communiquer directement avec Elle par l’intention au point zéro et par le
biais de l’hypothalamus.
La connexion doit d’abord passer par l’hypothalamus, qui est un relais entre le
corps physique et l’Âme centrale, et ensuite par la respiration. L’hypothalamus
est sensible à la lumière du soleil et des photons. L’information cosmique entre
dans le corps par l’hypothalamus qui est le directeur de toutes les glandes
endocrines. En nous concentrant sur notre hypothalamus, il devient plus présent
et nous permet de garder la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ de
façon constante et continue. En effet, l’hypothalamus s’ajuste à la pensée en
sécrétant davantage de peptides selon nos programmes qui se répètent
fréquemment, et il cesse la production d’autres peptides quand nous évitons
certains comportements. Nous ne naissons pas colériques, mais nous pouvons
devenir totalement figés dans cette réaction psychocorporelle si, durant notre
enfance, nous avons répété ce comportement régulièrement en réponse à notre
environnement, social ou familial. C’est comme une réaction apprise à force de
stimulations, tout comme le font les chiens de Pavlov. Plus tard, fatigués de ces
réactions par défaut, nous pourrons reprogrammer les réponses de
l’hypothalamus par l’introspection et les nouveaux choix conscients.
Quand une catastrophe survient quelque part sur Terre, elle est relatée
plusieurs fois par jour à la télévision, à la radio et dans les journaux. Elle est
représentée le plus souvent possible, et comme c’est le cas du 11 septembre, cinq
ans plus tard, on en reparle afin que cette réalité se fige pour que la peur
continue à s’enraciner. C’est ainsi que fonctionne l’hypothalamus : en se
positionnant à la suite de comportements répétitifs, lesquels lui indiquent alors
quelle sorte de peptides (molécules émotionnelles) à sécréter. En choisissant
plusieurs fois par jour l’ancrage et l’amplification de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous répétons un comportement qui aura des effets sur la
sécrétion des peptides. En reprenant sans arrêt la même décision de
l’amplification et de l’ancrage, nous allons donc installer l’ordre, la justesse et la
paix à l’intérieur et autour de nous. Il en sera ainsi puisque le TOUT
INDIVIDUALISÉ vient directement du GRAND TOUT et qu’il nous ramène à
l’harmonie vibratoire cosmique. C’est le fondement de la géométrie sacrée, des
lois cosmiques et de l’endroit juste et bon pour chacun d’entre nous dans
l’univers.
En prenant connaissance de la relation de la pensée sur les peptides du
système nerveux et du système immunitaire, j’ai décidé de commander à mon
hypothalamus de sécréter des peptides qui sont en accord avec mon TOUT
INDIVIDUALISÉ même si je ne suis pas convaincue d’avoir un impact.
Rappelons-nous que si nous avons toujours les mêmes réponses émotives,
l’hypothalamus se limite aux peptides en rapport avec nos réactions. Par le
pouvoir du libre arbitre, j’ai l’opportunité de faire d’autres choix et de modifier
ainsi la variété des peptides provenant du cerveau limbique. Nous pouvons, par
exemple, demander que la colère et la victimisation servent à commander
l’amplification et l’ancrage de la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
L’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ se font sur les plans
spirituel, mental, émotionnel et physique. Il ne faut pas oublier que le corps
physique est soumis au même processus, mais qu’il est le corps le plus lent, le
plus dense et celui qui doit vivre ce changement sur un plan plus tangible. En
nous servant de l’intention au point zéro, même si nous ne savons pas comment,
nous enracinons la fréquence de notre Essence et celle de l’Amour de Soi au
point zéro en faisant coexister tout ce qui est figé et qui résiste au processus. Le
but de l’amplification et de l’ancrage est de ressentir dans tous nos corps, y
compris le corps physique, la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ en
coopération avec le GRAND TOUT, de façon constante et continue.
Grâce à l’amplification et à l’ancrage, il nous est possible de subir une
transformation énergétique. Elle pourra s’exprimer par un changement hormonal
en ce qui concerne toutes les glandes endocrines et les systèmes nerveux et
immunitaire. Ces glandes, il va sans dire, devront s’adapter à ces transformations
biochimiques des peptides. Au lieu de prendre immédiatement des médicaments
pour effacer les symptômes de transition, mieux vaut prendre du recul face à
cette étape inévitable afin de nous permettre de nous ressourcer. En voulant
ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ, j’ai traversé des périodes pendant lesquelles
je me sentais sollicitée jour et nuit. Je suis devenue éreintée et découragée par le
processus. Les épisodes d’hypoglycémie sont devenus de plus en plus fréquents,
jusqu’au jour où j’ai réalisé que je pouvais inclure la partie de moi qui ne voulait
pas être incarnée sur Terre au lieu de l’ignorer. J’ai compris que le processus
devait se faire au point zéro plutôt que d’être polarisé par l’obligation et le
devoir. J’ai donc acquiescé pleinement à l’amplification et à l’ancrage de cette
fréquence sur Terre, tout en me permettant le refus de m’incarner totalement. J’ai
permis à la vie de coexister avec la mort ; j’ai accueilli le mouvement de
l’Essence et celui de l’Amour de soi avec le non-mouvement de l’Abîme
cosmique sans que ni l’un ni l’autre soit vainqueur. Il m’est possible de choisir
ce que je veux exprimer dans ma vie, sans en exclure aucun aspect de moi. Je me
suis libérée du il faut que sur le plan de l’amplification et de l’ancrage et, par la
respiration, j’ai inclus au point zéro cette résistance.
En effet, je pratique maintenant une respiration essentielle qui, d’une part, dit
oui à la vie sur Terre et qui, d’autre part, se permet de prendre des pauses et de
faire l’école buissonnière ! Pendant ces pauses, entre l’inspiration et l’expiration,
j’ai d’abord donné la permission à la partie de moi qui ne veut ni respirer ni
s’enraciner ni vivre sur Terre, d’avoir une place. Quel répit et quel repos ! Puis,
lorsque la respiration reprend d’elle-même et que cette vacuité fait place à la vie,
c’est tout aussi reposant. Petit à petit, avec une très grande acceptation de soi et
avec un amour inconditionnel, j’ai commencé, au cours de ces pauses
respiratoires, à vivre une nouvelle expérience : ressentir une présence infinie,
celle de mon Âme centrale. Quelle n’a pas été ma surprise de sentir ce contact et
le ressourcement qui en découle. C’est comme si je pouvais maintenant prendre
un petit arrêt à chaque inspiration et à chaque expiration pour me connecter à la
source infinie de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. Cela me permet de ressentir
une amplification du taux vibratoire et une aisance quand la respiration reprend
pour pouvoir l’ancrer ici et maintenant sans qu’il n’y ait de coupure avec l’Âme
centrale et le GRAND TOUT. Pouvoir à volonté quitter l’expérience humaine
pendant quelques secondes pour se ressourcer totalement à l’Âme centrale et
s’aligner sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ et sur le dessein du
GRAND TOUT est une libération exceptionnelle. En somme, c’est cela
l’Ascension consciente : avoir une relation constante et continue avec l’Âme
centrale qui vibre à une fréquence unique et qui est en contact direct avec le
GRAND TOUT. C’est la transmutation alchimique où l’Unité se nourrit du
GRAND TOUT et où le GRAND TOUT se nourrit de l’Unité. Le retour vers le
TOUT INDIVIDUALISÉ est le seul retour possible !

1 Le Prophète, Khalil Gibran, Éditions Casterman, p. 88


2 Le Prophète, Khalil Gibran, Éditions Casterman, p. 84
3 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 198
4 Desiderata par Max Erhmann
CHAPITRE 2
LE PRÉTENDU RETOUR VERS LA SOURCE
En désirant remplir mon vide interstitiel de l’onde vibratoire de mon Essence,
j’en ai ressenti de plus en plus l’amplification à l’intérieur de moi. Cette
amplitude du mouvement vibratoire m’a fait toucher à sa force opposée :
l’immobilisme de l’Abîme cosmique. Il ne s’agit pas ici du Vide cosmique
rempli de potentiel créateur non accompli mais plutôt d’une force cosmique où
rien ne bouge ; c’est une force qui n’est pas impliquée dans le mouvement de la
Création et que j’ai finalement baptisée l’Abîme cosmique. Je dois sincèrement
avouer que l’histoire ne s’est pas tout à fait déroulée dans cet ordre. J’ai tout
d’abord rencontré cet Abîme à un moment de ma vie où je voulais comprendre
pourquoi tant d’événements contribuaient à créer de la séparation et de
l’isolement au sein de ma relation de couple. C’est au cours d’une session de
thérapie à ce propos que, de plein fouet, j’ai fait face à cet Abîme cosmique. En
voulant recréer l’union du couple, j’ai été ramenée à mon désir d’union
originelle avec le Créateur. Pour y retourner, j’ai imaginé que je suivais des
lignes vibratoires, comme une toile d’araignée ou un hologramme, et tout à
coup, j’ai vu un espace gigantesque : un immense canyon, un Abîme cosmique,
noir et sans mouvement, où rien ne vit ni n’engendre la vie. Il n’est pas ici
question du grand Vide cosmique riche de possibilités latentes et vibrant en
harmonie avec l’Essence créatrice mais de l’immobilisme de l’Abîme cosmique.
J’ai constaté que cet Abîme s’étendait partout dans le cosmos. C’est une force
qui me semblait être située en dehors du grand élan créateur. J’ai observé ce trou
sans fond qui semblait nous séparer de la Cause initiale de la Création et qui
bloquerait alors notre retour. Ce fossé, rempli de non-mouvement, m’a
désamorcée et je me suis demandé ce qu’il fallait faire pour pouvoir le franchir
et continuer mon chemin linéaire vers l’Origine. Ce grand canyon infini dans la
Création était sinistre, solide et sans émotion. Il me semblait incontournable
tellement il paraissait se déployer à travers tout le cosmos. Heureusement
qu’auparavant j’avais compris que les lois de l’Amour de soi, de l’acceptation de
l’ombre et des intentions au point zéro fonctionnant ici sur Terre pouvaient nous
secourir dans toutes les autres dimensions. J’ai alors émis l’intention au point
zéro de retourner au Créateur même si ce gouffre m’apparaissait infranchissable.
Cette intention allait non pas me guider vers la Source de la Création mais vers
une collaboration avec le GRAND TOUT et me faire comprendre que tout n’est
qu’énergie circulaire sans début ni fin. Il me restait encore à découvrir que la
Cause initiale et ma vie actuelle ne faisaient qu’UN et à découvrir la beauté de
l’échange où l’Unité se nourrit du GRAND TOUT et où le GRAND TOUT se
nourrit de l’Unité.
En contemplant cette coupure de communication entre la Cause initiale et
nous, je me suis rendu compte que la présence de ce gouffre affecte notre réalité
et que l’image de la séparation déteint dans nos relations intimes et sociales
puisque nous la portons à l’intérieur de nous. J’ai aussi senti qu’il y avait des
parties de nous qui s’y trouvaient fixées et presque sans vie. Elles y étaient
figées et ne pouvaient pas en sortir. On aurait dit que j’étais sur le bord du
gouffre et que je les percevais sans rien pouvoir faire pour les sortir de là.
Nous sommes influencés par cette coupure cosmique. Elle exerce une lutte
interne qui recherche une expression manifestée dans notre quotidien. Nous
reproduisons ce schéma dans nos familles, nos cercles sociaux et professionnels.
Pour y mettre fin et me rassurer, j’ai d’abord essayé de tendre un pont au-dessus
des manifestations de cet abîme dans ma vie pour recréer au moins des liens aux
endroits où j’avais choisi la coupure et les séparations. Je suis retournée dans ma
vie et j’ai repassé par les chemins de mon passé pour rebâtir tous les ponts qui
avaient été coupés. J’ai accepté que ceux qui m’avaient blessée souffraient aussi
et subissaient l’influence de cette coupure originelle. J’ai alors vu leur souffrance
sous un autre angle ; je l’ai acceptée comme telle pour ensuite retracer les
sentiers qui avaient été entravés et j’ai commandé que les liens soient refaits
même si j’avais des émotions négatives par rapport à ces blessures. En refusant
de contribuer une minute de plus à cette coupure universelle et de la manifester
dans ma vie, j’allais au-delà du pardon à ceux qui m’avaient offensée et
j’acceptais que, malgré tout ce que nous avions vécu ensemble, j’étais liée à eux,
que je le veuille ou non. Je pensais qu’en refaisant ces liens émotionnels, je
pourrais peut-être transférer l’expérience sur le plan spirituel et refaire le chemin
du grand retour vers la Source. Je ne savais pas encore que cette démarche allait
me mener vers la coexistence et la conscience des matrices où tout arrive en
même temps et où tout vibre à des fréquences individuelles. Je ne savais pas que
l’amplification du taux vibratoire de mon Essence et mon désir de l’ancrer dans
ma vie terrestre allaient me diriger non pas vers une Cause initiale, mais vers
l’acceptation du plan harmonieux du GRAND TOUT qui n’a ni commencement
ni fin.
En réalisant l’ampleur de la souffrance que je croyais causée par l’Abîme
cosmique, j’ai commencé à refuser d’y participer de n’importe quelle façon. En
passant par l’imaginaire, je suis revenue au moment de ma vie où j’ai pu
contribuer aux coupures des liens qui m’unissaient avec ma famille et mes amis
et j’ai choisi de refaire les liens que j’avais coupés moi-même. Au cours des
semaines suivantes, j’ai refusé de participer à la séparation et à la coupure
chaque fois que je reconnaissais des schémas personnels qui existaient dans mes
relations intimes et qui me semblaient être dictés par cette séparation cosmique.
Mon mari et moi avons interrompu tous nos comportements qui nous
apparaissaient comme inspirés de cet Abîme. Petit à petit, nous avons vu
émerger un nouveau mode relationnel conscient qui ne nourrissait plus cette
séparation.
Je pensais avec joie qu’enfin je pourrais retourner vers la Cause initiale de la
Création. Je n’avais pas encore compris qu’il n’y avait ni début ni fin et qu’il n’y
aurait pas de retour. Cette réalisation allait devenir le fruit d’une évolution de
conscience quantique qui venait juste d’être amorcée.
Puis, une amie m’a écrit un texte au sujet du retour vers la Cause initiale qui a
remis en question ce retour préconisé par la spiritualité et ce texte m’a ouvert
une fenêtre sur la futilité d’une telle entreprise : « Dans ma réalité, l’Abîme
prend souvent l’apparence non pas d’un espace mais d’un mur auquel je me
heurte, un mur qui empêche une continuité dans le mouvement, un mur qui
bloque tout progrès. Je me cassais continuellement la face dessus. Un jour, je me
suis dit que ça n’avait pas de sens, que je n’allais nulle part à me casser la face
comme ça, que ça me bouffait le courage de continuer et qu’il me fallait trouver
une autre approche.
Je me suis laissée alors aller dans une approche plus instinctive si je peux
dire, comme une rivière qui décide de suivre les méandres du paysage plutôt que
de tenter de se frayer un chemin en défonçant des massifs rocheux. Je me suis
faite plus molle intérieurement, plus « cool », et j’ai évité le plus possible les
situations qui renforçaient l’attitude rigide de mes parties emmurées. En même
temps, j’ai continué d’affirmer ce que je choisissais à partir de maintenant : ‘‘a
life engendering experience’’ (une vie qui contribue à la création d’expériences),
une appartenance au grand flot de la Création et une participation à ce flot avec
élan et plaisir. Cette affirmation signifiait entre autres choses que je changeais
de direction, que j’arrêtais de tendre vers la symbiose avec la Source, ce fameux
retour à la maison, et que je me tournais de 180o vers la Création et la vie, avec
le GRAND TOUT dans le dos pour m’épauler. J’allais être comme une enfant
heureuse qui a des parents qui la soutiennent et qui vit sa vie ayant comme
perspective de devenir adulte et de bâtir quelque chose et non de rentrer dans le
sein de sa mère. Cela voulait dire que je désirais connaître une existence
heureuse, confiante. Cela allait être palpitant et nourrissant.
Dans mon cas, ce fameux retour à la maison inspiré par une spiritualité qui
ne m’appartenait pas, m’aurait servi à me cacher à moi-même que je n’aimais
pas vivre et que je voulais absolument retourner dans le sein cosmique sans
avoir vraiment vécu une vraie vie. Sous le couvert d’une expression spirituelle
qui affirmait que la symbiose avec la Source était son plus précieux moteur, sa
destination, son grand oeuvre, je me cachais à moi-même le fait que je me
sentais impuissante à vivre, à progresser, que je détestais ma propre aventure,
mon destin. Je me sentais inférieure, en manque d’outils pour vivre une vraie
vie, mal partie, avec des parties handicapées, entêtées, gelées dans leur forme,
qui me tiraient par en arrière - car tel est leur pouvoir, celui d’agir comme des
poids morts ou des forces qui nous tirent dans leur direction et que nous devons
traîner à n’importe quel prix. Cela freine nos élans, nous essouffle, nous
décourage, déforme notre création, interfère dans nos manifestations, etc.
Et il n’y a pas si longtemps, certaines de ces parties de moi qui étaient figées,
comme emmurées, qui semblaient ne pas vouloir bouger ad vitam aeternam, ont
comme repris vie. Oh ! C’est encore fragile, mais je sens bien la différence dans
mon énergie. Un beau matin le mois dernier, elles ont exprimé clairement et par
elles-mêmes qu’elles voulaient vivre, qu’elles voulaient participer à l’aventure
de la Création. J’en étais si étonnée ! C’est arrivé comme ça. À venir jusqu’à
maintenant, c’est moi, la partie centrale connectée à mon Essence, qui devait en
affirmer l’intention en leur nom. Mais là, surprise, elles parlent. Elles
« désirent » de nouveau. Il y a une fente dans le mur et le jus du désir passe. Ça
là, dans mon cas Kishori, c’est fantastique ! Oui, on est en train de changer le
monde chacun avec notre apport d’expérience, nos trouvailles, et je suis fière de
nous. » H.D.
Après avoir lu cela, je me suis demandé si ce fameux retour était vraiment
nécessaire et si c’était cela le but de l’existence. Je suis revenue vers le modèle
quantique de coexistence des réalités parallèles opérant toutes en même temps.
Je me suis demandé si cette course continue vers un père et/ou une mère céleste
était vraiment nécessaire. J’ai constaté que j’abordais la question d’un point de
vue polarisé et fusionnel : d’un côté, le retour, et de l’autre, l’isolement et la
coupure.
C’est grâce au point zéro que j’ai pu finalement accéder au concept de la
coexistence et comprendre le rôle de cet Abîme. J’ai finalement pu entrevoir que
cette partie du GRAND TOUT n’était pas en mouvement, qu’elle ne bloquait
aucune trajectoire de retour et que tout se passait simultanément dans une
Matrice cosmique en mouvement, équilibrée par son antagoniste immobile :
l’Abîme cosmique. De telles réalisations étaient impossibles lorsque je
fonctionnais avec un code génétique polarisé dans la lumière. Je ne pouvais
même pas concevoir avant l’avènement du point zéro dans ma conscience que le
mobile puisse être soutenu par l’immobile sans qu’il n’en soit affecté. Je n’avais
pas encore compris que l’endroit et la forme juste étaient l’un des codes
inviolables du plan du GRAND TOUT et que nous devions le respecter
implicitement. Pourtant, le corps émotionnel était là pour m’avertir, mais je
n’avais pas non plus compris le sens de la souffrance et la panique émotionnelle
quand l’une de nos parties glissait dans l’immobilisme de l’Abîme cosmique et
qu’elle ne pouvait plus bouger. Mais nous considérons rarement les messages
émotifs, et pourtant, notre ressenti est un moyen extraordinaire pour évaluer une
situation. Si nous ne nous sentons pas bien, c’est un signal qu’il y a anguille sous
roche et que nous devrions reconsidérer notre position.
Nous pensons tous que nous devons être sauvés de quelque chose pour
atteindre l’amour, la paix et le bonheur. Nous pensons que nous devons retourner
au bercail pour nous sentir en sécurité. Mais en sécurité par rapport à quoi au
juste ? Au Néant ? À la non-existence ? Nous portons à l’intérieur de nous la
conscience de cet Abîme, voilà ce qui nous trouble ! Inconsciemment, nous
avons tous peur de nous y engouffrer et de disparaître. Mais nous nous sommes
trompés : nous ne devons pas être sauvés de l’Abîme cosmique, nous devons
simplement coexister avec lui au point zéro et occuper totalement l’espace
de vie de notre matrice existentielle grâce au pouvoir magnétique de cet
Abîme. Pour y arriver, nous devons d’abord connaître et ressentir notre Essence
et l’Amour de soi, puis comprendre la coexistence des opposés au point zéro.
L’IMMOBILISME DE L’ABÎME COSMIQUE
L’équilibre du cosmos est établi grâce à la coexistence de forces opposées et
de l’individualisation des taux vibratoires. C’est cette différence de taux
vibratoires qui constitue l’assise de l’existence simultanée de mondes parallèles
quantiques ne se mêlant pas les uns aux autres. De la même manière, le mobile
ne doit pas essayer d’entrer en relation avec l’immobile, mais doit plutôt
coexister parallèlement avec lui. En d’autres mots, le mouvement de l’onde
essentielle ne doit pas se mêler avec l’immobilisme de l’Abîme cosmique : ces
deux réalités doivent demeurer parallèles pour que le TOUT INDIVIDUALISÉ
puisse s’ancrer dans nos vies.
En demandant l’amplification de l’Essence, je suis devenue de plus en plus
consciente de la fréquence de son onde et du mouvement essentiel. J’ai tellement
aimé cette fréquence, elle me convenait si bien, que j’ai eu le désir de l’enraciner
dans la dimension terrestre. Mais pour s’ancrer sur Terre, le mouvement de
l’Essence devait trouver son pôle magnétique opposé. La Terre est une belle
planète ronde et magnétique avec un pôle Nord et un pôle Sud, et pour qu’une
expérience vibratoire puisse s’y enraciner, elle doit répondre à cette structure
magnétique. Le pôle complémentaire du mouvement essentiel est, dans le cas
présent, l’immobilisme de l’Abîme cosmique.
Enfin, je comprenais la raison pour laquelle il y avait ce gouffre. Tout comme
les mondes parallèles ont tous leur place et leurs fonctions selon le dessein du
GRAND TOUT, l’Abîme cosmique, lui aussi, a sa raison d’être dans le dessein
du cosmos. Au début, je l’avais considéré comme une entrave au retour vers la
Cause initiale de la Création. Je pensais qu’il fallait le transformer pour qu’il
cesse d’obstruer le passage vers une Source divine, mais je n’avais rien saisi, je
ne m’étais pas rendu compte qu’il avait un rôle juste et adéquat et qu’il n’y avait
pas de retour puisqu’il n’y a ni début ni fin au flux cosmique. C’est l’amplitude
du mouvement de la fréquence de mon Essence qui me l’a révélé. L’Abîme
cosmique permet à l’Essence de s’ancrer en lui fournissant une polarité
opposée !
Je venais de comprendre que nous ne sommes pas censés être en relation avec
ce gouffre, mais que nous devons coexister avec lui pour pouvoir ancrer le
mouvement de l’Essence. C’est la raison pour laquelle tous les ponts que j’avais
essayé d’ériger pour retourner vers la Cause initiale ne semblaient pas vouloir
s’installer, car l’idée d’un « retour » à une Cause initiale n’était pas dans le plan
du GRAND TOUT. Ce qui prime dans le dessein de la Matrice cosmique est la
coexistence au point zéro et l’endroit juste. Il n’y a ni début ni fin et il n’y a donc
aucun retour possible. Tout coexiste en même temps à un taux vibratoire
individualisé. Nous ne retournerons jamais vers la Cause initiale ; nous allons
plutôt trouver notre place adéquate dans le plan ultime et nous finirons par
comprendre que collaborer à la concordance des fréquences en coopérant avec le
plan originel est la seule façon d’avoir un sentiment d’appartenance et de valeur.
Nous ne parlerons donc plus d’un retour rectiligne vers des parents célestes mais
d’un alignement de l’individualité avec le GRAND TOUT, soutenu par la force
de l’immobilisme de l’Abîme cosmique.
En prenant conscience du rôle de l’Abîme cosmique, nous pouvons l’entrevoir
comme étant une toile de fond, un Néant immobile qui permet à tout ce qui
bouge de s’ancrer. L’Essence, pour s’implanter ici sur Terre, a besoin de son pôle
opposé puisque l’expérience terrestre est magnétique. Son mouvement doit
coexister avec l’immobilisme de l’Abîme cosmique. Cet abîme immobile est la
toile de fond cosmique derrière tout ce qui est mobile et potentiellement créé,
que ce soit accompli ou non accompli.
La Création est potentiellement en mouvement. Tous ces aspects, que ce soit
le positif, le négatif, la force régressive anti-création, le Vide cosmique, la
matière sombre, les ombres fixées et immobiles de nos corps et de la matrice de
notre existence, le manifesté ou le non-manifesté et la partie de nous qui résiste
et abdique de son libre arbitre, tout, absolument tout ce qui existe est en relation
avec l’expression ou la non-expression du processus créateur en mouvement.
Toutes ces possibilités réalisées ou non réalisées génèrent la vie, contrairement
au néant de l’Abîme cosmique. Dans cet abîme, rien ne bouge et il n’a pas
d’Essence.
Il a été long ce chemin menant à la coexistence des univers parallèles, du
mouvement et du non-mouvement et à la compréhension du rôle des frontières
saines. À partir de maintenant, je ne peux plus concevoir aucune raison de faire
un compromis et de m’aventurer dans des territoires de la Matrice universelle
qui ne me concernent pas et qui ne vibrent pas en résonance avec la fréquence de
mon Essence !
PARTIES MOBILES DANS L’IMMOBILISME
L’Abîme cosmique est immobile. Si je l’approche d’un point de vue polarisé
mobile en pensant que l’immobile est mauvais et que le mobile est bon, je
voudrai être en relation avec lui pour le transformer. J’aurai tendance à y glisser
des parties mobiles de mon être plutôt que de le faire coexister sans que nous
soyons en relation. En l’abordant d’un point de vue polarisé, je considérerai mon
Essence comme étant vivante et nourricière, tandis que l’Abîme cosmique sera
néfaste et devra être transformé. Cette position polarisée a contribué à tellement
de souffrances et de réactions antagonistes en intervenant avec un territoire de la
Matrice cosmique qui ne lui était pas dédié. Selon le plan harmonique des
univers, nous devrions coexister avec l’immobilisme de l’ Abîme cosmique et
non pas communiquer avec lui pour le conquérir.
Après avoir contacté cet Abîme, j’ai réalisé que son influence se répercutait
partout lorsqu’il était polarisé. Du point de vue du mobile, il ne peut représenter
que la séparation, l’isolement et la coupure. En voulant le transformer, nous
avons ouvert une porte entre l’immobile et le mobile. Cette ouverture entre ces
deux mondes, qui se devaient d’être parallèles et de coexister sans être en
relation, a eu des répercussions terribles pour le corps émotionnel. Il a fallu que
je sois isolée sur la Terre, coupée du restant de la Matrice cosmique et tellement
ralentie par la densité terrestre pour enfin prendre le temps et bien ressentir que
quelque chose de fondamental ne fonctionnait pas. Dans les autres dimensions
moins denses que la nôtre, tout va si vite qu’il est difficile de concevoir un tel
immobilisme. C’est ici avec nos émotions et nos ressentis que nous pouvons
accéder à la douleur profonde qu’expérimentent nos fragments mobiles
emprisonnés dans l’immobilisme de l’Abîme cosmique.
Avec un peu de recul et en méditant sur cette erreur d’interprétation quant à
mes choix polarisés non essentiels, j’ai cherché à remédier à cette catastrophe en
utilisant toujours la même arme qui m’y avait conduite, soit mon libre arbitre. Je
me suis donc aventurée un peu plus près du gouffre pour entrevoir l’envergure
du désastre. J’ai voulu contacter les parties mobiles qui avaient glissé dans
l’immobilité pour pouvoir les ramener. Et c’est alors que j’ai constaté qu’elles
sont fixes, figées et ne peuvent plus bouger pour me rejoindre même si elles
ressentent qu’il y a enfin une réponse à leur détresse. Notre seul lien est la
fréquence vibratoire de l’Essence. C’est le point de repère commun. Je peux les
identifier, car même si elles ne peuvent plus vibrer, elles possèdent la mémoire
de ce taux vibratoire. Elles gardent le souvenir de leur signature vibratoire même
si elles sont figées. Il se peut qu’elles soient figées ou immobiles, mais cela ne
les empêche pas d’avoir une conscience émotionnelle et une vie, aussi ténue
soit-elle. Je peux les ramener par la vélocité de l’Essence mais en m’assurant
d’utiliser aussi l’immobilité de l’Abîme cosmique pour y arriver. L’Abîme
cosmique ne répond pas, ne se transforme pas, il est juste présent en toile de
fond pour permettre à tout ce qui n’est pas lui et qui veut vivre de pouvoir
exister. Il m’a fallu cesser de vouloir être en relation avec lui pour pouvoir
remettre de l’ordre et rappeler tout ce qui était en mouvement et qui occupait un
espace immobile.
L’Abîme cosmique n’est pas mauvais en soi et ne se remet pas en question. Il
n’est tout simplement pas fait pour bouger et ne sollicite pas la présence de nos
parties mobiles. C’est notre côté mobile qui est trop « curieux » et qui n’a aucun
sens des frontières saines. Le mobile peut coexister avec l’immobile en toute
sécurité et maintenir son intégrité s’il respecte les territoires qui ne lui sont pas
destinés. Les parties en mouvement qui ont glissé dans l’Abîme cosmique
occupent un espace qui ne leur est pas attribué. L’ Abîme cosmique est un espace
de non-mouvement et ne désire pas avoir de parties mobiles ou devenir lui-
même mobile.
En brisant le lien qui me retenait à l’Abîme cosmique, en voulant le
transformer, je touchais et retrouvais enfin les parties de moi qui y étaient
emprisonnées. En même temps, je réveillais aussi une douleur profonde du corps
émotionnel qui s’y était égarée. Lorsque j’ai touché à cette douleur, j’ai cru que
j’allais m’y noyer. C’est grâce à la coexistence, à l’amplification et à l’ancrage
de mon taux vibratoire essentiel que j’ai pu avoir assez de recul pour ne pas m’y
perdre. Cela m’a également permis de rappeler ces parties émotives en utilisant
la douleur asphyxiante de l’abîme immobile comme pôle négatif de mon
intention au point zéro. Par cette intention, j’ai choisi de rappeler toutes les
parties qui portent ma vibration essentielle vers l’Âme centrale. J’ai aussi
rappelé toutes celles qui s’y sont trouvées à cause de moi et je les ai redirigées
vers leur Âme centrale.
Avant cela, j’avais peur du gouffre de souffrances infinies et de tortures
perpétuelles que j’avais entrevues dans ce grand Abîme sans mouvement.
Maintenant, je comprends qu’en coexistant avec l’Abîme cosmique, je n’ai pas à
être en relation avec lui. La coexistence et l’acceptation du rôle de cet abîme
m’ont permis de voir et de me réapproprier ces pauvres parties de moi qui
souffraient perpétuellement sans qu’elles ne puissent jamais entrevoir de
changements.
Dans l’Abîme cosmique, les parties mobiles sont en détresse parce qu’elles
sont en vie et que leur nature profonde est le mouvement. Elles ne peuvent pas
s’empêcher de vouloir bouger et c’est ainsi que leur désarroi émotif se répète à
l’infini. Il n’y a aucune évolution. Imaginons un scénario d’impuissance ou de
violence qui se serait glissé dans ce gouffre : ce scénario n’évoluerait pas ; il ne
passerait pas à autre chose, il serait une souffrance perpétuelle et sans
mouvement, comme une torture à l’infini. J’espère que cette image est assez
concrète pour que nous saisissions l’urgence de se réapproprier nos fragments en
mouvement qui s’y sont écartés. Nous devons aussi aller repêcher tout ce qui est
mobile et qui s’est infiltré dans le non-mobile, soit à cause de blessures
émotives, physiques, mentales, spirituelles, soit à cause de pratiques spirituelles
ou autres. Les émotions auxquelles nous n’avons pas pu faire face auparavant et
que nous avons rejetées se sont aussi retrouvées dans l’Abîme cosmique, mais
elles ne sont pas à leur endroit juste. Ce gouffre dégage une force d’entraînement
lorsque nous ne comprenons pas son rôle. L’Abîme n’existe pas pour que nous
nous y aventurions ou que nous y laissions glisser les émotions ou les parties de
nous avec lesquelles nous sommes en désaccord ou qui semblent ne pas nous
convenir parce qu’elles entraînent avec elles la peur et la déchéance. En
amplifiant notre Essence et en permettant à l’Abîme cosmique d’être à sa vraie
place et d’avoir seulement le rôle pour lequel il existe, nous pourrons ramener
nos parties égarées par le pouvoir de l’intention au point zéro.
Pour nous réapproprier ces parties de nous paralysées dans le gouffre de
l’Abîme cosmique, il faut d’abord les contacter en émettant notre fréquence
vibratoire essentielle qu’elles sauront reconnaître. Souvenons-nous qu’elles
portent notre signature vibratoire, même si l’amplitude en est presque nulle. Par
le pouvoir de l’intention au point zéro à partir de notre position terrestre très
dense et lourde, nous pouvons commander qu’elles retournent à notre Âme
centrale dont elles découlent. Nous voulons nous assurer que nous sommes pour
elles des passeurs vers l’Âme centrale et qu’elles ne s’attardent pas dans cette
incarnation, à moins qu’elles en proviennent. Au début je ne savais pas que,
même si j’essayais de faire sortir les parties de moi en mouvement qui étaient
emprisonnées dans l’Abîme cosmique, j’allais échouer si je n’étais pas au point
zéro. Je ne savais pas qu’il fallait inclure le non-mouvement pour pouvoir, par
l’intention, se réapproprier tout ce qui vibrait à la fréquence de l’Essence. Nous
devons donc aligner ces parties sur la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ en
incluant la fréquence de l’Essence et celle de l’Amour de soi, soutenues par
l’immobilisme du non-mouvement de l’Abîme cosmique, pour pouvoir les
conduire vers leur Âme centrale.
Malheureusement, nous n’avons aucun pouvoir sur toutes les autres parties
qui ne syntonisent pas notre propre fréquence et qui y sont coincées. Ce sera une
autre âme qui vibre à la fréquence de leur Essence qui pourra les contacter. Ce
fut pour nous, Bruno et moi-même, une grande épreuve que de les laisser là.
Nous avons demandé de nous désengager du drame énorme qui s’y déroule pour
nous concentrer sur ce qui nous concernait et que nous pouvions libérer. Nous
avons dû accepter que tout cela ne soit qu’une simple expérience pour satisfaire
le désir du Créateur de faire l’expérience de Lui-même à travers sa Création.
Nous avons donc senti qu’il serait salutaire de nous détacher du drame, de nous
retirer et de ne pas contribuer à cette réalité au-delà de ce qui nous était permis.
Je commence peu à peu à accepter ce que je ne peux pas changer et à accepter
que mon rôle soit limité comme le dit si bien la prière de la Sérénité :

Mon Dieu, donnez-moi


la SÉRÉNITÉ
d’accepter les choses
que je ne peux changer,
le COURAGE
de changer les choses
que je peux changer,
et la SAGESSE
d’en connaître la différence.
L’ABÎME COSMIQUE
Il me semble que, maintenant, tout ce que je peux faire est de servir mon
Essence en accord avec le plan cosmique et d’accepter de faire confiance au
dessein du GRAND TOUT sans intervenir dans les dossiers qui ne me
concernent pas. J’ose espérer que nous allons accepter que tout le cosmos soit
régi par le plan du GRAND TOUT et que c’est une très, très bonne idée que d’y
souscrire afin d’éviter des erreurs de jugement comme celles-ci, parce qu’elles
ont des répercussions non essentielles pouvant se retourner contre nous aussi
brutalement qu’un tsunami. C’est grâce aux corps émotionnel et physique que
nous pouvons vraiment ressentir les conséquences de ces écarts de jugement et
c’est par amour pour eux que nous pouvons décider de respecter l’ordre et la
géométrie sacrée cosmique même si nous ne savons pas comment.
L’Abîme cosmique est la non-vie. Dans l’Abîme cosmique, il n’y a aucun
mouvement, tout est figé. Dans la matrice de l’Âme centrale qui vibre à la
fréquence de l’Essence, tout est mouvement accompli ou potentiellement
accompli. Il n’y a pas de place pour l’immobilisme de l’Abîme cosmique et vice
versa. Si nous ne nous dégageons pas de l’Abîme cosmique, nous recréerons
dans nos vies le modèle polarisé que nous en avons. Cette présence invisible
nous conduit perpétuellement vers la séparation et l’isolement. Nous avons
longtemps pensé qu’il était la cause du sentiment d’isolement et d’abandon que
nous ressentions. Le sentiment d’abandon ou celui de l’isolement sont des
émotions qui sont mobiles même si elles sont douloureuses. Or, l’Abîme
cosmique n’est pas en mouvement ; c’est notre incompréhension polarisée du
rôle magnétique de l’immobilisme et notre manque de sagesse qui ont mêlé les
cartes et nous ont conduits vers les conséquences que nous connaissons
maintenant, soit ce gigantesque chaos vibratoire.
Je ne veux pas non plus devenir polarisée par rapport à cette confusion du
mobile et de l’immobile. Je veux plutôt devenir totalement responsable de mon
taux vibratoire et être la gardienne bienveillante de son expression vitale, en
respectant l’ordre et la justesse cosmique même si j’ai contribué au désordre et à
la confusion vibratoire par mon désir de pouvoir et d’ingérence antérieurs.
L’Essence engendre la vie et, lorsque nous choisissons que la matrice de notre
existence s’aligne sur notre fréquence originelle, nous émettons une intention qui
va nous mener dans une direction qui suit le sens de qui nous sommes vraiment.
Nous allons engendrer plus de mouvement et plus de vie. Nous allons nous
placer dans un espace d’ouverture en laissant aller les comportements et les
choix non essentiels qui nous plaçaient en position de victime ou face à des
conséquences qui ne nous ressemblaient pas du tout et qui ne servaient qu’à
augmenter nos malaises. Nous pouvons nous servir de la richesse et de la
diversité de tout ce bagage d’expériences amassées pour comprendre l’ordre et le
plan cosmique essentiel et faire de nouveaux choix. En nous alignant sur une
nouvelle sorte d’expérience d’un monde cocréé par notre Essence et le GRAND
TOUT, en incluant, au point zéro dans l’état d’amour, l’Abîme cosmique qui ne
soutient pas la vie et refuse le mouvement, nous collaborerons à la manifestation,
à l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ qui nous offre une expérience
répondant aux élans de notre coeur. J’avance exponentiellement dans cette
conception de l’immobile et du mobile et ceci me permet enfin d’ancrer de plus
en plus l’amplitude de l’Essence et de l’Amour de soi.
Retrouver cet Abîme où s’étaient glissées des parties du corps émotionnel, se
les réapproprier par le biais du taux vibratoire essentiel pour ensuite les diriger
vers leur section appropriée de la matrice de l’Âme centrale, est un pas
inévitable dans le processus de la nouvelle étape d’évolution. Il en est ainsi, car
l’Ascension consciente, c’est devenir conscient de tout ce que nous sommes et y
avoir accès. Il se peut que certaines de nos parties ne se trouvent pas là où elles
devraient être, c’est-à-dire dans l’Âme centrale, et qu’elles se soient égarées.
Heureusement, nous commençons à saisir que le seul endroit, le seul chemin et
la seule destination qui nous conviennent sont ceux qui vibrent à la même
fréquence que notre Essence et que nous pouvons nous les réapproprier par
l’intention au point zéro.
La réflexion suivante permet d’avoir accès à ce qui est mobile, qui s’est glissé
dans l’Abîme cosmique et que nous pourrions rappeler dans l’Âme centrale.
Nous ne pouvons ramener que ce qui porte notre signature vibratoire ou ce qui
s’y est glissé à cause de nous. Par exemple, si nous avons été un gouverneur ou
un chef de tribu, nous aurions pu y conduire tout un peuple qui était sous notre
gouverne. Il se peut que nous voyions d’autres incarnations qui ne portent pas
notre signature vibratoire mais qui appellent à l’aide. Nous devons les laisser là.
Nous ne pouvons pas les secourir. N’oublions pas que nous n’avons accès
qu’aux fragments qui vibrent à la fréquence de notre Essence. Nous n’avons
aucun pouvoir pour secourir les autres, car le code de libération est la fréquence
de l’Essence.
Réflexion 1 L’ABÎME COSMIQUE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.
I. RÔLE DE L’ABÎME COSMIQUE

1. VÉRIFIER si la personne perçoit l’Abîme cosmique grâce à


l’expérience de mouvement découlant de la syntonisation de son
Essence.
2. VÉRIFIER si la personne a une non-perception de l’Abîme
cosmique.
Si OUI, VÉRIFIER si tous ses corps peuvent tolérer la perception de
l’Abîme cosmique :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
3. VÉRIFIER si la personne comprend le rôle de l’Abîme cosmique
dont le non-mouvement soutient le principe créateur en mouvement.
4. VÉRIFIER si la personne peut comprendre que l’Abîme cosmique
est un espace inerte avec lequel elle ne doit pas être en relation mais
qu’elle doit le faire coexister avec son propre mouvement essentiel.

II. ABÎME COSMIQUE – ABSENCE DE MOUVEMENT

1. VÉRIFIER si une ou plusieurs parties ou fragments en mouvement


de la personne ont glissé dans l’Abîme cosmique. Si OUI, VÉRIFIER
s’il y a un ancrage dans l’Abîme cosmique et s’il faut le mettre au point
zéro ou le dissoudre.
2. VÉRIFIER si la personne est capable de rappeler cette partie mobile
ou ces parties mobiles de l’immobilisme de l’Abîme cosmique par le
biais de la fréquence de son Essence en utilisant le pouvoir de
l’intention au point zéro. Si OUI, VÉRIFIER si elle doit :
a. se la (les) réapproprier dans l’incarnation actuelle ;
b. la (les) renvoyer à l’Âme centrale.
FORCE RÉGRESSIVE ANTI-CRÉATION
La force régressive anti-création fait partie de la Création. C’est une énergie
qui s’oppose au mouvement de la Création et elle existe parce que la Création
existe. Elle n’est pas liée à l’Abîme cosmique qui, lui, n’est pas en rapport avec
le mouvement, mais coexiste avec lui comme une partie du GRAND TOUT qui
n’est pas impliquée dans le processus créateur.
« Chaque fois qu’on utilise ou met en action une force de création qui n’est
pas au point zéro, cela peut générer sa polarité opposée, c’est-à-dire une force
régressive anti-création. À certains moments de notre existence, le mal de vivre
peut nous détourner du mouvement créateur et nous enraciner dans la force
régressive anti-création. Cela nous fait perdre une partie de notre force vitale.
Pour pouvoir créer dans le présent et participer à la Création, nous devons nous
réapproprier cette partie de nous1. »
Réflexion 2 FORCE RÉGRESSIVE ANTI-CRÉATION
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si une partie du TOUT INDIVIDUALISÉ de la personne


a été cédée à la force régressive anti-création.
Si OUI, VÉRIFIER à quel pourcentage.
2. VÉRIFIER si la personne est capable de rappeler cette partie de son
TOUT INDIVIDUALISÉ en lui commandant de vibrer à la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ, en utilisant le pouvoir de
l’intention au point zéro.
Si OUI, VÉRIFIER si elle doit :
a. se la réapproprier dans l’incarnation actuelle ;
b. la renvoyer à l’Âme centrale.
3. VÉRIFIER s’il y a un ancrage dans la force régressive anti-création.
Si OUI, VÉRIFIER s’il faut le mettre au point zéro ou le dissoudre.
COEXISTENCE
La coexistence est l’existence simultanée et la tolérance de deux états très
différents. Elle leur permet de vibrer à des taux vibratoires qui n’ont pas la même
fréquence sans qu’ils ne se confondent l’un avec l’autre. La multiplicité des
mondes parallèles qui coexistent peut former une tonalité harmonique lorsqu’ils
coexistent dans le même espace. Encore une fois, lorsqu’elles vibrent
simultanément dans un même espace, leurs fréquences produisent une troisième
tonalité harmonique qui se superpose aux deux premières. Elles occupent le
même espace sans perdre l’intégrité de leur fréquence. Il ne faut pas que les
éléments qui sont en troisième dimension glissent dans une autre dimension ou
que les énergies de l’une entrent dans celles de l’autre. Il faut plutôt qu’elles
puissent coexister sans perdre leur identification unique. L’existence simultanée
de deux univers doit se faire sans jugement de valeur : aucun des mondes n’est
meilleur que l’autre ; c’est une question de choix et de préférence selon le plan
essentiel de notre expression individuelle.
Nous pensions que la porte et l’organe du corps qui permettait au plan
spirituel d’ouvrir le chemin entre les différentes dimensions était la rate. Mais
avec le travail de l’amplification et de l’ancrage, nous avons réalisé que la rate
n’est que l’activatrice des dimensions qui ne sont pas identiques. Elle permet
l’accès à la coexistence des mondes multiples parallèles qui vibrent à des
fréquences différentes. Pour activer la coexistence, il faut donc que la rate
revienne au plan originel et reprenne ses fonctions d’activatrice.
Réflexion 3 COEXISTENCE DU MOUVEMENT DE L’ESSENCE ET DE
CELUI DE L’AMOUR DE SOI AVEC LE NON-MOUVEMENT DE L’ABÎME
COSMIQUE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si l’Essence de la personne peut coexister avec le non-


mouvement de l’Abîme cosmique au point zéro.
2. VÉRIFIER si la personne se sent séparée du plan du GRAND TOUT
à cause de sa relation polarisée avec l’Abîme cosmique.
3. VÉRIFIER si la personne est soumise à un programme par défaut
qui fait qu’elle ressent de la séparation et de l’isolement à cause de
l’Abîme cosmique.
4. VÉRIFIER si la personne sait que son Essence et l’Amour de soi
doivent coexister avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique pour
rester magnétique et la conduire vers le GRAND TOUT.
5. VÉRIFIER si la personne sait que son Essence et l’Amour de soi
doivent coexister avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique pour
être bien incarnée dans son corps.
6. VÉRIFIER si la personne sait que son Essence et l’Amour de soi
doivent coexister avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique pour
être ressentie dans son amplitude maximale.
7. VÉRIFIER si la personne sait que, lorsque l’Abîme cosmique
coexiste au point zéro avec la vie et le mouvement, il peut s’intégrer à
un processus de régénération et de guérison.
8. VÉRIFIER si la personne est découragée, impatiente, affaiblie ou
immobile, ou vit toute autre émotion, à cause du non-mouvement de
l’Abîme cosmique polarisé.
9. VÉRIFIER si la personne peut revenir en arrière et dissoudre le
programme qui fait qu’elle ressent de la séparation et de l’isolement
à cause de l’Abîme cosmique, afin de reconstruire les liens brisés :
a. dans son enfance ;
b. dans ses relations amoureuses ;
c. dans ses relations d’amitié ;
d. dans ses relations familiales ;
e. dans ses relations professionnelles ;
f. autre.
10. VÉRIFIER si la personne sait que, lorsqu’elle formule des intentions
en incluant le non-mouvement de l’Abîme cosmique, celui-ci leur
influe une amplification magnétique extraordinaire.
11. VÉRIFIER si, lorsqu’elle traverse une période d’expansion, la
personne sait qu’elle doit faire coexister cette expansion avec le non-
mouvement de l’Abîme cosmique.
12. VÉRIFIER si la personne sait que la magnitude de l’Abîme
cosmique recèle un pouvoir magnétique extraordinaire qu’elle
pourrait intégrer
a. son code génétique ;
b. sa santé physique ;
c. sa santé émotionnelle ;
d. sa santé mentale ;
e. sa santé spirituelle ;
f. autre.
13. VÉRIFIER si la personne peut accepter que la Création soit en
évolution constante.
14. VÉRIFIER s’il faut dissoudre la mémoire émotionnelle de la perte
du paradis et la remplacer par la possibilité de vivre dans le bien-être
du point zéro, là où l’Abîme cosmique peut coexister avec l’Essence
et l’Amour de soi.
15. VÉRIFIER si la personne peut, grâce à son pouvoir d’être humain
incarné sur le plan physique, commander :
a. la reconnexion de son Âme centrale avec le GRAND TOUT ;
b. la fin de l’isolement et de la séparation ;
c. l’amplitude maximale de son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. l’ancrage maximal de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
16. VÉRIFIER si, en permettant cette coexistence du mouvement et du
non-mouvement, la personne peut :
a. retrouver son Unité originelle ;
b. se sentir réintégrée dans la galaxie ;
c. mettre fin à son isolement ;
d. accéder à un plus grand éventail d’expériences ;
e. communiquer avec ses autres incarnations ;
f. communiquer avec son Âme centrale ;
g. se reconnecter au plan du GRAND TOUT ;
h. s’aligner sur le plan du GRAND TOUT ;
i. maintenir un mouvement magnétique dans sa réalité quotidienne ;
j. ressentir un sentiment d’amour et de relation avec le GRAND
CŒUR de façon constante et/ou continue.

Après avoir réalisé que je ne devais pas commander un pont pour retourner à
la Cause initiale parce qu’il n’y avait ni commencement ni fin sur le plan de la
Matrice cosmique, j’ai commandé la reconnexion et la collaboration avec le
GRAND TOUT. Grâce au pouvoir magnétique terrestre que je détiens en tant
qu’être incarné sur la Terre, j’ai commandé que la matrice de mon existence se
mette à vibrer à la fréquence de mon Essence pour retrouver mon lien avec le
GRAND TOUT en utilisant la puissance opposée de l’immobilisme de l’Abîme
cosmique.
Aujourd’hui, grâce à cette commande au point zéro, je peux ancrer mon
Essence et l’Amour de soi parce qu’ils peuvent coexister avec le non-
mouvement de l’Abîme cosmique et finalement devenir magnétiques. J’ai
compris, selon le plan cosmique, que pour être magnétique et conduire vers le
GRAND TOUT, l’Essence doit coexister avec le non-mouvement de l’Abîme
cosmique. J’ai réalisé que l’immobilisme du GRAND TOUT était le pôle
magnétique nécessaire à l’amplification et à l’ancrage des fréquences de
l’Amour de soi et de l’Essence. J’ai alors béni l’Abîme cosmique et lui ai permis
d’être immobile. J’ai changé mon fusil d’épaule et au lieu de vouloir ancrer
seulement mon Essence et la vibration de l’Amour de soi, j’ai permis qu’elles
puissent coexister avec l’immobilisme de l’Abîme cosmique et j’ai appelé cela le
TOUT INDIVIDUALISÉ.
RATE
Dans ce nouveau paradigme de coexistence entre la Création et l’Abîme
cosmique, la rate cesse d’être une porte entre les deux et devient une activatrice
de cette coexistence.
La rate est la représentante de l’élément Terre en médecine chinoise. Sa saison
en est une de transition entre l’été et l’automne. Au Moyen Âge, il y avait une
période de transition de 48 heures entre les saisons qui était dédiée à la rate ;
c’était le festival de la rate.
Elle est l’élément nourricier et est associée à la bouche ainsi qu’au transport et
à la transformation des aliments et des liquides. Sur le plan physique, la rate est
d’abord un organe impliqué dans la réponse immunitaire et lymphatique ainsi
que dans le processus de la digestion. Elle dirige le système digestif, nourrit le
sang et a une fonction de ravitaillement. Sur le plan émotionnel, elle permet de
se sentir intégré et stable tout en étant concentré et équilibré. En ce qui concerne
le mental, c’est le siège des idées et de la volonté. Sur le plan spirituel, la rate est
l’activatrice de la coexistence du mouvement et du non-mouvement.
En prenant conscience du rôle de l’Abîme cosmique, on pourra entrevoir ce
dernier comme étant une toile de fond, un abîme immobile qui permet à la
Création d’exister. Pour être ancrée, l’Essence doit coexister avec l’Abîme
cosmique ou l’immobilisme de l’Abîme cosmique. Sur le plan physique, cette
coexistence est activée par la rate. C’est grâce au point zéro que j’ai pu accéder
au concept de la coexistence et remplacer l’image relationnelle antérieure. Je
pensais auparavant en termes fusionnels et relationnels et la rate, dans cette
optique, servait de porte permettant l’accès ou la transition entre l’Essence et
l’Abîme cosmique.
Cette erreur d’interprétation de l’Abîme cosmique et de la vie a provoqué une
corruption ou une pollution de l’Abîme cosmique. En effet, la rate, par sa
position en tant que porte, a laissé filtrer des fragments d’Essence en mouvement
dans l’immobilisme de l’Abîme cosmique. Elle doit cesser d’être une porte ou
une transition entre les deux pour devenir une activatrice de la coexistence. Elle
pourra ainsi reprendre son identité essentielle.
À la suite du stage d’Ancrage, une stagiaire m’a écrit un commentaire
important sur la rate : « Par rapport à la réflexion sur la rate, j’ai vécu des
choses assez fortes quelque temps après. J’ai fait un rêve assez déroutant mais
qui, je pense, est le résultat du travail sur la rate. Je pense que j’ai contacté la
force de la noirceur à travers ce rêve qui, somme toute, m’a mise mal à l’aise.
En gros, le rêve est une lutte entre moi et une personne maléfique. Mais
apparemment une personne que je connaissais. J’aimerais avoir ton avis là-
dessus. » M.M.
Je lui ai répondu que nous ne sommes pas responsables des autres vies qui ne
vibrent pas à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous ne devons
pas aller dans l’Abîme cosmique. Cependant, nous pouvons repêcher les parties
de nous qui s’y sont égarées mais c’est tout ! Nous ne sommes pas censés nous y
promener. Cette personne doit retourner ou remettre cette partie dans l’Abîme
cosmique et ne surtout pas utiliser la rate comme porte d’entrée.
Réflexion 4 RATE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.
I. RÉGÉNÉRATION DE LA RATE

1. VÉRIFIER si la rate peut commencer à se régénérer dans tous les


aspects :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
2. VÉRIFIER si la rate est dans le bon temps et dans le bon espace.
3. VÉRIFIER si le vide interstitiel de la rate vibre totalement à la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
4. VÉRIFIER si le vide interstitiel de la rate vibre à la fréquence de
vibrations non essentielles.
Si OUI, VÉRIFIER le type de vibrations et le pourcentage :
a. galactiques ;
b. intergalactiques ;
c. terrestres ;
d. extraterrestres ;
e. intraterrestres ;
f. satellites ;
g. Haarp ;
h. autre.
5. VÉRIFIER si la personne peut commander l’amplification maximale
et l’ancrage maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ dans la rate.
6. VÉRIFIER si les liquides régis par la rate vibrent totalement à la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
7. VÉRIFIER si la rate équilibre parfaitement les liquides corporels et
la digestion lorsqu’elle agit en tant qu’activatrice de la coexistence.
8. VÉRIFIER s’il faut installer la couleur, le son, la saveur, la senteur
de l’Essence dans le vide interstitiel de la rate.
9. VÉRIFIER si la rate reçoit l’amplification de l’Essence par le cœur.
10. VÉRIFIER si le courant essentiel provenant du coeur est adéquat
pour que la rate puisse devenir activatrice de la coexistence plutôt
qu’une porte entre les mondes.
11. VÉRIFIER si la rate est :
a. fixe ;
b. congestionnée ;
c. autre.
12. VÉRIFIER si le processus d’ancrage et/ou d’amplification du TOUT
INDIVIDUALISÉ dans la rate sera totalement toléré en ce qui
concerne les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.

II. RATE - ACTIVATION DE COEXISTENCE

1. VÉRIFIER si la personne peut commander à sa rate de reprendre


son rôle d’activatrice de la coexistence entre la fréquence de
l’Essence et de l’Amour de soi et le non-mouvement de l’Abîme
cosmique selon le plan originel.
2. VÉRIFIER si la rate sait qu’elle doit revenir au programme qui lui
permettra d’être activatrice de la coexistence plutôt que d’avoir un
rôle de transition ou de portail entre les mouvements de l’Essence et
de l’Amour de soi et le non-mouvement de l’Abîme cosmique.
3. VÉRIFIER si la rate peut devenir active à 100 % dans son rôle
d’activatrice de la coexistence des mouvements de l’Essence et de
l’Amour de soi et du non-mouvement de l’Abîme cosmique.
4. VÉRIFIER s’il existe un programme fautif qui implique que la rate
doit demeurer un organe de transition entre l’Essence et l’Abîme
cosmique.
Si OUI, commander que la mémoire de ce programme soit mise au point
zéro ou dissoute.
5. VÉRIFIER si la rate, en tant qu’activatrice de la coexistence, peut
être totalement intégrée dans tous les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
6. VÉRIFIER si la rate est activatrice de la coexistence en ce qui
concerne les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
7. VÉRIFIER s’il y a un trou dans les corps énergétiques sur le plan de
la rate à cause de sa fonction antérieure en tant que porte plutôt
qu’activatrice de la coexistence en ce qui concerne les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
8. VÉRIFIER si la rate a laissé passer des parties ou des fragments
d’Essence (mobile) dans l’Abîme cosmique (immobile).
Si OUI, VÉRIFIER :
a. combien ou dans quelle proportion ;
b. si la personne peut les récupérer à 100%.
9. VÉRIFIER si la personne est consciente de la fuite des parties ou des
fragments d’Essence (mobile) dans l’Abîme cosmique (immobile).
10. VÉRIFIER si la personne est consciente que dans l’Abîme cosmique,
il peut y avoir des fuites, des parties ou des fragments de l’Essence
d’autrui vers l’Abîme cosmique, et qu’elle ne peut pas intervenir
pour les récupérer puisqu’elles ne vibrent pas à sa fréquence
vibratoire essentielle.
11. VÉRIFIER si la personne, lorsqu’elle devient consciente de la fuite
des parties ou des fragments de l’Essence d’autrui vers l’Abîme
cosmique, peut choisir de servir son TOUT INDIVIDUALISÉ plutôt
que de vouloir sauver autrui.
12. VÉRIFIER si la personne a servi de tremplin pour permettre la fuite
des parties ou des fragments de l’Essence d’autrui vers l’Abîme
cosmique :
a. dans cette vie ou dans une autre ;
b. dans cette dimension ou dans une autre.
13. Si la personne a servi de tremplin pour permettre la fuite de
l’Essence d’autrui vers l’Abîme cosmique, VÉRIFIER si elle peut
servir de pont pour permettre le retour de ces fragments vers leur
Âme centrale.
14. VÉRIFIER si la personne peut commander que tout ce qui est en
mouvement et aligné sur la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ mais qui n’est pas dans sa matrice existentielle,
soit rapatrié et retourné à l’endroit juste dans sa matrice
existentielle.
15. VÉRIFIER si la rate, dans son rôle de porte plutôt que d’activatrice
de la coexistence entre les mondes, a permis à la fréquence d’une
autre époque de s’infiltrer dans la matrice existentielle.
Si OUI, identifier la fréquence en vérifiant l’époque et le contexte. Par
exemple, une personne pourrait se sentir en état d’urgence chaque fois
que quelqu’un est en état de panique parce que la fréquence de la
Deuxième Guerre mondiale se serait infiltrée à l’intérieur de son vide
interstitiel.
16. VÉRIFIER si la personne peut commander que soit scellé(e), grâce à
son rôle d’activatrice de la coexistence :
a. elle-même ;
b. sa matrice existentielle ;
c. son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. son Âme centrale.
17. VÉRIFIER si la rate est freinée dans son rôle d’activatrice de la
coexistence parce que la personne a fait des choix non essentiels et :
a. a été envahie ;
b. a été l’envahisseur ;
c. autre.
18. VÉRIFIER si les corps énergétiques ont subi des déséquilibres
lorsque la rate agissait comme porte plutôt qu’activatrice de la
coexistence.
Si OUI, VÉRIFIER :
a. s’il y a dissociation ;
b. s’il y a un trou, une déchirure ou une tache (noire ou grise) ;
c. s’il y a transfert de la conscience dans une autre dimension, une
autre réalité ou une autre orbite (exemple : maladie mentale) ;
d. si la personne est prise dans le non-temps et le non-espace ;
e. si la personne est prise dans la polarité à travers le temps, l’espace
et les univers, etc.
19. VÉRIFIER si la rate agit comme siège des hologrammes lorsqu’elle
est une porte plutôt qu’une activatrice de la coexistence.
20. VÉRIFIER si la rate est au point zéro dans son rôle d’activatrice
même s’il y a eu des erreurs auparavant en ce qui concerne son rôle.
21. VÉRIFIER si la rate, dans son rôle de porte plutôt que d’activatrice
de la coexistence entre les mondes :
a. a contribué à la perte de l’amplitude de la fréquence de
l’Essence ;
b. a contribué aux choix non essentiels et à leurs conséquences ;
c. a permis aux fragments de la personne de glisser dans l’Abîme
cosmique ;
d. a permis aux fragments de la personne de glisser dans des univers
parallèles qui ne sont pas alignés sur la fréquence de l’Essence ;
e. a permis à des toxines qui vibrent à d’autres fréquences que celle
de l’Essence de la personne de s’infiltrer dans le vide interstitiel ;
si OUI, VÉRIFIER si cela s’est infiltré dans le sang, la lymphe ou
dans un autre endroit ;
f. autre.
22. VÉRIFIER si la personne, parce que la rate était une porte plutôt
qu’une activatrice de la coexistence, peut et/ou… ( voir la liste ci-
dessous ) remplacer les fréquences non essentielles qui l’habitent par
la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. est prête à ;
b. est ouverte à ;
c. peut assumer de ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire de ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
CŒUR
Au cours de mes recherches pour ancrer en physicalité la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, j’ai découvert le rôle et l’influence du cœur. À bien y penser,
j’avais déjà compris son influence en ce qui concerne la nouvelle étape
d’évolution, en réalisant le pouvoir de l’harmonique résultant de la fréquence de
l’Essence et de celle de l’Amour de soi. Le cœur, qui est traversé d’un courant
électrique, agit comme une batterie. Il est en mouvement grâce à ses battements.
C’est donc un organe électrique et ondulatoire. Le cœur, en syntonisant la
fréquence de l’onde de l’Essence, peut aussi inclure la présence de
l’immobilisme de l’Abîme cosmique au moment de l’arrêt entre les battements.
Pour ainsi dire, il est l’organe parfait pour syntoniser une fréquence vibratoire ou
une onde. En commandant que ce battement se mette à émettre la fréquence de
l’Essence, je venais de trouver un allié sans précédent. Le cœur s’est ajusté à
cette intention et a rarement changé de fréquence. Je me souviens du moment où
j’ai fait cette commande dans un cours de yoga : j’ai alors senti le cœur
s’installer confortablement dans sa cavité, se détendre et se mettre à ronronner.
Le battement de mon cœur est devenu tranquille, juste et tellement puissant.
De jour en jour, quelle ne fut pas ma surprise de réaliser que le cœur était
fidèle à cette fréquence. Je crois que le cœur n’attendait que cette commande
consciente pour pouvoir enfin s’ajuster au rythme du GRAND CŒUR
COSMIQUE. J’ai été tellement réconfortée par ce changement de fréquence
cardiaque. J’ai aussi compris que c’était lui l’organe central pour l’amplification
et l’ancrage de la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ. Maintenant, chaque
fois que je teste en kinésiologie (ou par un autre moyen intuitif), je m’assure que
le cœur vibre fidèlement à la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et
qu’il l’envoie partout dans le corps par le sang et la lymphe.
Je venais de découvrir le cœur noble. Représentant du yin et du yang, du
principe mâle et du principe féminin, il émanait de ce cœur ajusté à la fréquence
du TOUT INDIVIDUALISÉ une telle présence ! C’était la bonté, l’autorité et les
frontières saines. Il devenait le maître de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ et l’imposait à tout le corps en y faisant circuler le sang et la
lymphe.
Je pouvais imaginer le sang et la lymphe, porteurs de cette fréquence, qui
irriguaient tous les organes en leur apportant la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Sous la direction du cœur, mon corps au grand complet s’est
mis à vibrer à l’unisson. Par mon cœur qui venait de découvrir le TOUT
INDIVIDUALISÉ, j’ai pu trouver la paix véritable de la tête aux pieds. À la
suite de cette réalisation, j’ai vécu des semaines de grande tranquillité.
RYTHME CARDIAQUE ET FRÉQUENCE DE L’ESSENCE
Le cœur a un rythme et il peut maintenir une fréquence sur laquelle nous
avons un certain pouvoir. Ainsi, pour pouvoir ancrer la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ dans la matière de façon permanente, nous allons commander
que notre cœur se mette à vibrer à la fréquence de notre Essence, de celle de
l’Amour de soi, en coexistant avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique et
nous allons commander qu’il contacte le vide interstitiel et l’hypothalamus pour
pouvoir y accéder. J’ai remarqué qu’une fois que le cœur s’ajuste à cette
fréquence, il prend sa « vraie » place d’autorité noble dans notre être et devient
la manifestation physique de l’Âme centrale en faisant coexister l’Amour de soi
et la fréquence de l’Essence sur le plan physique.
Pour arriver à cet ajustement, j’ai d’abord commandé l’amplification de mon
Essence par le biais de la connexion entre l’hypothalamus et l’Âme centrale
comme je l’ai longuement expliqué dans le livre Essence. L’amplification de
l’onde vibratoire essentielle et celle de l’Amour de soi à l’intérieur de moi m’ont
guidée vers le cœur, qui en est l’amplificateur, et vers la rate, l’activatrice de
l’harmonique de ces deux fréquences mobiles avec l’immobilisme de l’Abîme
cosmique.
Le rythme cardiaque est l’un des moyens que nous avons pour contacter
l’Âme centrale. La fréquence vibratoire de l’Essence émise par le cœur physique
terrestre déclenche une résonance énergétique à travers le cosmos et nous relie à
cette source inépuisable. À travers le réseau de possibilités innombrables, il se
peut que nous ayons perdu le contact avec elle. En se permettant de ressentir le
battement cardiaque et en commandant qu’il s’ajuste à la fréquence vibratoire du
TOUT INDIVIDUALISÉ, nous persistons dans notre quête de reconnaissance et
de connexion vibratoire avec l’Âme centrale. C’est comme s’il y avait un
chemin peu fréquenté que nous avions oublié d’emprunter et qu’il s’ouvrait
devant nous par le rythme et la fréquence essentielle du cœur physique,
émotionnel, mental et spirituel. L’Âme centrale reconnaîtra cet appel, car c’est la
même fréquence que la sienne.
Notre relation avec le temps et l’espace nous a permis de mieux explorer
l’isolement, la coupure, le découragement et l’humiliation de vivre en dehors de
cette relation vibratoire heureuse. Nous savons ce que c’est qu’être isolé,
découragé et déconnecté et c’est la raison pour laquelle nous saurons reconnaître
ce que c’est que de revenir chez soi sur le plan vibratoire.
Nous vivons maintenant dans l’ère du Verseau et notre relation au temps est
en train de se transformer. Dans l’ère précédente du Poisson, nous fonctionnions
en vertu d’un temps linéaire avec des balises bien fermes. De nos jours, tout a
changé : tout se passe très vite et nous avons perdu la main mise sur le temps.
Plutôt que de considérer ce qui nous arrive selon notre âge, que ce soit
l’adolescence ou la quarantaine, nous pourrions le concevoir en termes d’époque
ou de section de la matrice existentielle comme c’est le cas pour la période très
intense que nous traversons présentement. En 2007, à l’heure des grands
changements climatiques, politiques, spirituels et autres, une fenêtre s’ouvre et
nous pouvons commander la reconnexion avec notre point d’origine vibratoire.
Au cœur de ces transformations internes et planétaires, il est possible de trouver
une cohérence et un refuge avec une constante vibratoire rassurante en lien direct
avec notre cœur, le cœur de l’Âme centrale et celui du GRAND TOUT. En usant
de tous les moyens pour maintenir la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ,
nous pouvons y arriver et avoir accès à la matrice de l’Âme centrale par le
processus de l’Ascension consciente.
Avec la Loi du libre arbitre, qui est une loi exceptionnelle régissant
l’expression du TOUT INDIVIDUALISÉ, nous avons la permission de
commander ce que nous voulons ; pourquoi pas la fréquence à laquelle vibre
notre cœur ? Plusieurs personnes pourraient être très sceptiques et c’est bien
normal. Mais rien ne peut entraver cette loi du libre arbitre et sur le plan
quantique, il n’existe aucune possibilité qui ne puisse exister. Si c’était le cas, ce
serait une Création bien ennuyante ! Il n’y aurait plus d’individualités et tout le
monde jouerait la même note. Mon désir de pouvoir entrer en contact avec mon
Âme centrale ainsi que celui d’établir un contact constant et continu avec Elle
est une décision possible. Nous avons tous le choix de nous brancher sur le
courant continu vibratoire de notre signature personnelle et essentielle et nous
pouvons à volonté ajuster la fréquence de notre cœur. Par exemple, nous
pouvons visualiser cette connexion dans des moments de stress ou d’insomnie.
Imaginons que nous soyons couchés et que nous envoyions une onde du TOUT
INDIVIDUALISÉ à partir du cœur, que nous la fassions se réverbérer partout
pour ensuite la diriger par la pensée vers l’Âme centrale. Il est fort probable que
nous ressentions une grande paix, celle de la fréquence juste, l’état de liberté
totale, surtout si nous lui permettons d’être soutenue par la présence du non-
mouvement de l’Abîme cosmique. Permettons-nous de ressentir la réponse de
l’Unité cosmique comme un battement régulier, générateur de fréquence
essentielle. C’est une nouvelle présence, une autorité noble, à la fois féminine et
masculine, pleine d’amour, c’est le battement de l’Amour universel. Il provoque
une aisance profonde et un désir de collaboration avec le plan du GRAND
TOUT et du GRAND CŒUR.
En fait, lorsque le coeur s’aligne sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, cela peut se comparer à l’harmonique que nous observons
dans la nature sauvage. Tout est fluide : nous ressentons un accord entre le corps
physique et l’Âme centrale. Nous nous sentons bien alignés avec nos systèmes ;
notre corps cesse de nous paraître aussi mystérieux et incompréhensible. Ce
n’est plus une question de foi aveugle, c’est un réconfort vibratoire familier et
réconfortant.
Je crois que l’Amour n’a pas encore été enraciné dans le cosmos. En ancrant
le TOUT INDIVIDUALISÉ, l’Amour pourra prendre racine dans la densité
terrestre et se déployer vers les dimensions moins denses. Le GRAND CŒUR
ancré en physicalité pourra enfin jaillir et devenir assez tangible pour que nous
puissions le ressentir jour après jour même si cela n’est encore jamais arrivé.
Réflexion 5 CŒUR
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne sait que le cœur peut changer de fréquence


cardiaque comme les yogis ou les sages qui méditent ont réussi à le
faire.
2. VÉRIFIER si la personne sait que le cœur est le directeur de la
conscience.
3. VÉRIFIER si la personne sait que la syntonisation de la fréquence de
l’Essence par le cœur ancre le processus du TOUT INDIVIDUALISÉ
dans la matière.
4. VÉRIFIER si le cœur peut entrer en contact avec le vide interstitiel
et l’hypothalamus pour recevoir l’information lui permettant de
syntoniser la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
5. VÉRIFIER si le cœur reçoit assez de soutien du reste du corps et s’il
est bien supporté par les tissus environnants.
6. VÉRIFIER si le cœur est bien installé dans sa cavité.
7. VÉRIFIER si la personne peut commander l’amplification de la
fréquence de l’Essence par le biais du rythme cardiaque qui vibre à
la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
8. VÉRIFIER si la personne peut commander que le rythme cardiaque
s’ajuste et syntonise la fréquence vibratoire du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
9. VÉRIFIER si la personne peut commander que les sites récepteurs
des cellules syntonisent ce nouveau rythme.
10. VÉRIFIER si la personne peut commander que la vibration du
TOUT INDIVIDUALISÉ s’installe dans le cœur, ici et maintenant, et
pour toujours.
11. VÉRIFIER si la personne peut commander que le cœur communique
la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ à la circulation sanguine et
lymphatique.
12. VÉRIFIER si la personne peut commander que la lymphe et le sang
communiquent la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ à tout le
corps.
13. VÉRIFIER si la personne peut ressentir la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ dans le cœur.
14. VÉRIFIER si la personne peut laisser monter la présence noble du
cœur au point zéro qui vibre à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
15. VÉRIFIER si une autre fréquence est présente dans l’organisme.
Si OUI, demander au cœur qui vibre à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ de coexister avec cette fréquence au point zéro.
16. VÉRIFIER si la personne peut ressentir cette nouvelle présence
d’autorité noble, à la fois féminine et masculine, quand le cœur se
met à vibrer à la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
17. VÉRIFIER si la personne peut ressentir l’accord entre le cœur
physique sur la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ et l’Âme
centrale.
18. VÉRIFIER si la personne peut commander que l’Âme centrale
puisse reconnaître et s’ajuster à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ émise par le cœur physique et terrestre.
19. VÉRIFIER si la personne peut se permettre de ressentir ce transfert
d’information et de recevoir l’amplification de la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ qui a été transmutée par la reconnexion du
cœur et de l’Âme centrale.
20. VÉRIFIER si la personne peut se permettre de ressentir la réponse
de l’Unité cosmique comme un grand battement de cœur régulier,
générateur de toutes les fréquences essentielles.
POINTS D’AMPLIFICATION ET D’ANCRAGE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Maintenant que nous avons bien saisi le rôle des différents aspects de ce grand
jeu cosmique et que nous comprenons les façons d’ancrer le TOUT
INDIVIDUALISÉ de façon constante et continue, je vous invite à revoir la liste
qui suit, de temps à autre, afin de s’assurer d’être toujours dans la bonne voie. La
réflexion suivante a pour but de vérifier l’amplification et l’ancrage de l’Essence
et de l’Amour de soi soutenues par l’Abîme cosmique. Pour reconnaître la
fréquence de votre Essence soutenue par la force magnétique négative de
l’Abîme cosmique, pensez à un moment de votre vie où vous vous êtes senti
complètement vous-mêmes et pendant lequel vous avez ressenti la pureté de
l’innocence d’un enfant, en acceptant tout ce que vous étiez, bon ou mauvais. Si
vous obtenez un « non » aux questions suivantes, commandez simplement que
ce soit accompli même si vous ne savez pas comment. Si vous vous sentez
découragés et que vous ne pensez jamais y arriver, contactez une autre de vos
incarnations qui a réussi l’amplification maximale et l’ancrage maximal du
TOUT INDIVIDUALISÉ pour pouvoir accéder à l’information de cette autre
vie. Commandez le transfert vibratoire de cette réussite.
Réflexion 6 VÉRIFICATION DES POINTS D’AMPLIFICATION ET
D’ANCRAGE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si l’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ dans les


corps physique et/ou émotionnel et/ou mental et/ou spirituel et/ou
autre est constante et/ou continue, et/ou si ce qui est acquis est
maintenu.
Si OUI, passer au point suivant.
Si NON, commander l’amplification maximale de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ avec la force magnétique négative :
a. du doute de ne jamais y arriver ;
b. du mécontentement de soi ;
c. du découragement ;
d. de la peur que les gains acquis se perdent ;
e. autre.
2. VÉRIFIER si l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ dans les corps
physique et/ou émotionnel et/ou mental et/ou spirituel et/ou autre est
constant et/ ou continu, et/ou si ce qui est acquis est maintenu.
Si NON, commander l’ancrage maximal de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ avec la force magnétique négative :
a. du doute de ne jamais y arriver ;
b. du mécontentement de soi ;
c. du découragement ;
d. de la peur que les gains acquis se perdent ;
e. autre.
3. VÉRIFIER si la relation de soutien de l’Âme centrale est constante
et/ ou continue, et/ou si ce qui est acquis est maintenu.
4. VÉRIFIER si l’amplification maximale du TOUT INDIVIDUALISÉ
est tolérée.
5. VÉRIFIER si l’ancrage maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ est
toléré.
6. VÉRIFIER si le rythme cardiaque syntonise la fréquence de l’onde
du TOUT INDIVIDUALISÉ.
7. VÉRIFIER si le cerveau syntonise seulement la fréquence de l’onde
du TOUT INDIVIDUALISÉ.
8. VÉRIFIER si les os, qui sont comme un diapason, vibrent à la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
9. VÉRIFIER si le vide interstitiel est rempli complètement par la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
10. VÉRIFIER si le vide interstitiel vibre entièrement à la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
11. VÉRIFIER si la mitochondrie sait comment transmuter
l’amplification de la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ pour la
transmettre aux cellules.
12. VÉRIFIER si la rate agit à 100% comme activatrice de la
coexistence du mouvement (Essence et Amour de soi) et du non-
mouvement (Abîme cosmique).
13. VÉRIFIER si tous les corps (physique et/ou émotionnel et/ou mental
et/ou spirituel et/ou autre) coexistent et se sentent soutenus par le
non-mouvement de l’Abîme cosmique lorsqu’ils vibrent à la
fréquence de l’Essence et de l’Amour de soi.
14. VÉRIFIER si la relation entre le cœur du GRAND TOUT et celui du
TOUT INDIVIDUALISÉ est constante et/ou continue à l’infini.
15. VÉRIFIER si la personne est au service d’autrui au lieu d’être au
service de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
16. VÉRIFIER si la matrice existentielle de la personne pouvant vibrer à
la fréquence de son Essence est complètement en mouvement ou s’il
y a une région qui est figée.
Si OUI, VÉRIFIER si la personne peut mettre cette région au point zéro
en choisissant d’y faire vibrer la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.

1 L’ADN Démystifié, Kishori Aird, Institut Kishori inc, p. 173


CHAPITRE 3
PROCESSUS D’ÉVOLUTION ESSENTIELLE
Le processus de l’amplification et de l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ
est déjà amorcé. C’est le processus par lequel, peu à peu, nous allons
expérimenter l’amplification maximale et l’ancrage de la fréquence de notre
Essence et de celle de l’Amour de soi, soutenues par l’immobilisme de l’Abîme
cosmique dans un corps humain. C’est la nouvelle étape évolutive essentielle de
l’expression en physicalité du TOUT INDIVIDUALISÉ. Ce nouvel état de
conscience nous fait entrevoir notre matrice existentielle, celle de l’Âme centrale
et l’alliance qui existe entre l’Unité et le GRAND TOUT. Il ouvre la porte à
l’Ascension consciente qui va nous permettre d’accéder à l’information de toutes
nos incarnations vibrant à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et qui
sont dans notre Âme centrale. La permanence et la stabilité de cet ancrage sont
des possibilités latentes disponibles dans notre matrice existentielle mais que
nous n’avons pas encore explorées.
Il y a d’abord les étapes de conscience précédant la décision de l’alignement
du libre arbitre sur la volonté du TOUT INDIVIDUALISÉ et du GRAND
TOUT. Puis, il y a le déclic formidable quand le cheminement glisse vers
l’Essence. C’est cela le retour vers la Source : la source de sa propre énergie
essentielle. C’est à partir de ce moment-là que la conscience s’émerveille.
Chaque expérience et chaque journée sert à observer le TOUT
INDIVIDUALISÉ qui s’exprime dans notre vie. À cette étape, il devient crucial
de commencer par cocréer ce que nous désirons avec la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, puis de lâcher prise pour lui permettre de s’exprimer.
Ce que je n’avais pas anticipé et que je découvre graduellement, c’est
l’influence énorme du GRAND TOUT. Lorsque j’ai commandé l’amplitude et
l’ancrage de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et que j’ai exprimé le désir
d’accéder à l’Ascension consciente, je pensais que cela me permettrait de
devenir multidimensionnelle. Maintenant, je sais que la multidimensionnalité,
qui donne accès à l’information de toutes les incarnations de notre Âme centrale,
est l’une des conséquences inévitables de cette conscientisation du lien qui unit
la Matrice cosmique et l’Âme centrale. Il n’y a pas d’Ascension, il n’y a qu’un
retour vers le TOUT INDIVIDUALISÉ et une conscientisation de notre foyer
cosmique qu’est notre Âme centrale et le GRAND TOUT. C’est ce qui nous
ramène à nous-même et à l’expression de notre taux vibratoire à travers les
univers. La nouvelle étape d’évolution essentielle ne peut être vécue qu’à partir
de la syntonisation constante et continue de cette fréquence essentielle. Elle nous
permet l’accès continu et constant à l’information des autres incarnations de
notre Âme centrale et l’alignement sur le plan vibratoire du GRAND TOUT.
Le but de l’amplification et de l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ est
l’alignement de l’intention individualisée au point zéro en accord avec le plan
essentiel plutôt qu’avec celui de l’ego, aligné sur l’intention universelle du
GRAND TOUT. Lorsque je vivais l’isolement vibratoire et que je n’avais que
l’ego comme boussole, je devais à tout prix conserver mon individualité. Pour
survivre, je m’étais isolée et j’avais développé des attitudes indépendantes et
rigides. Toute collaboration extérieure représentait une attaque qui pouvait faire
sauter les digues.
Le nouveau processus n’a plus besoin d’être endigué et contrôlé. Il est
harmonieux et naturel parce qu’il est aligné avec le plan essentiel. Il est régi par
la force et la clarté vibratoire du TOUT INDIVIDUALISÉ. Le fondement en est
cosmique et infini. Je peux être moi-même à l’infini, remplie d’une tonalité pure
et cristalline sans interruption et sans manque.
On peut imaginer que cette perspective est utopique, que les embûches sur le
chemin sont très nombreuses et que certaines énergies négatives vont persister à
lui faire obstacle car telle est leur programmation et leur dessein. Cependant, il
me semble de plus en plus évident que le pouvoir de l’intention avec ses pôles
négatif et positif met un frein à ce cycle polarisé de résistance. Avec son pôle
Nord et son pôle Sud, la Terre est elle aussi magnétique et elle amplifie nos
intentions magnétiques. On peut se servir de ces résistances et de ces embûches
pour insister et commander que le processus vibre à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, que notre matrice essentielle vibre à la fréquence
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, que les conséquences de nos choix non
essentiels vibrent à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et que
tous nos corps, physique, émotionnel, mental et spirituel, vibrent à la fréquence
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ même si nous nous sentons impuissants face
aux embûches. Le TOUT INDIVIDUALISÉ pourra ainsi prendre toute sa place
et, par le fait même, se substituer à tout ce qui n’est pas intrinsèque. Dans La Vie
des Maîtres, on parle de cette perspective simple et vibratoirement juste : « Ce
plan (…) ne pourra comporter ni erreurs ni contradictions. Son interprétation
devra être si simple qu’il ne pourra y avoir de malentendus. Le tigre de la
spiritualité et de l’intelligence supérieure est réveillé. Il refusera de se
rendormir, car il est déjà blessé par les fragments du passé et déçu par les
tortures résultant de sa confiance mal placée. Il va exiger une pensée directrice
plus forte et plus vivante, basée sur la Vérité elle-même1. »
La pression que nous nous imposons pour vouloir nous en sortir au plus vite
peut nous faire oublier que l’amplification et l’ancrage est un processus. Le
déroulement naturel d’un processus doit être abordé selon le « long » temps
plutôt que le « court » temps. Pour nous aider à tenir bon à travers les différentes
étapes qui sous-entendent l’émergence d’émotions particulières, de prises de
conscience, d’évolution dans l’expérience et de remises en question, nous ne
devons pas perdre de vue notre intention première au point zéro. C’est elle qui
doit primer. Notre désir d’ancrer la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ
au point zéro en physicalité, même si nous sommes déçus ou que nous éprouvons
toute autre émotion, est en accord avec l’expression du plan sacré du GRAND
TOUT.
Il faut savoir garder le cap et observer l’excitation et le ressassement mental
sans pour autant adhérer à ces concepts inconsciemment. Il est préférable de se
détacher des détails et de garder la vision globale de l’amplification et de
l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ dans notre vie et dans notre quotidien.
Quand nous avons l’impression que nous n’y arriverons jamais, c’est le moment
où il faut continuer en affirmant notre intention ; nous ne devons surtout pas
abdiquer devant la peur, le doute et le sentiment de pénurie. C’est l’instant
crucial où il ne faut pas abandonner, mais utiliser toutes ces émotions plus ou
moins éprouvantes. Avec le pouvoir qui est investi de nos peurs et de nos doutes,
nous pouvons commander l’amplification maximale de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ même si nous ne pensons jamais y arriver.
Le TOUT INDIVIDUALISÉ est guidé par le plan du GRAND TOUT et fera
son possible pour se manifester dans notre vie. Nous allons apprendre à nous
abandonner et surtout à instaurer de l’ouverture. Là où il y avait de la fixité et de
l’immobilisme, il y aura du mouvement et une rectitude continue qui pourront
coexister avec le non-mouvement au point zéro.
Offrons-nous la possibilité de ralentir un moment, d’ouvrir notre être et notre
matrice aux possibilités latentes essentielles qui ne se sont pas encore
manifestées. Permettons-nous d’envisager de nouveaux potentiels, de nouveaux
scénarios dans lesquels nous pouvons espérer exprimer totalement notre nature
profonde et essentielle. Osons ouvrir dans la matrice de nouveaux réseaux qui
n’ont pas encore été ternis ! Utilisons les leçons antérieures que nous avons
apprises à propos des frontières vibratoires pour recommencer à rêver et à
désirer des scènes vibratoirement essentielles et heureuses même si nous sommes
spirituellement épuisés, avons la mort dans l’âme ou le cœur vidé. C’est une
petite pause qui sera suivi d’un grand torrent !
Passer du mode de survie à celui du succès et adopter l’attitude gagnante de
quelqu’un ayant atteint son but plutôt que celle du pèlerin constamment en
recherche, est l’une des étapes les plus laborieuses. Choisir d’accéder à un
mieux-être intérieur essentiel et y demeurer même si nous sommes essoufflés par
les efforts précédents, affirmer que nous avons atteint un nouveau plateau qui
vibre à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, déclarer que nous ne
retournerons plus en arrière pour faire un compromis vibratoire et qu’enfin nous
avons le pouvoir de communiquer avec notre Âme centrale, de devenir
multidimensionnels et d’accéder à l’abondance et à la santé, est un revirement
ministériel gigantesque ! Pourtant, nous avons tant voulu y arriver. Nous avons
tant prié pour y accéder. L’heure des grands changements est enfin arrivée et la
conjoncture est favorable. Changeons de paradigme et choisissons, cette fois-ci,
de nous en sortir même si nous ne pensons pas que ce soit possible et que nous
avons peur de faire fausse route. Alignons-nous une fois pour toute sur une seule
fréquence qui nous a été accordée par le GRAND TOUT en imposant des
frontières vibratoires saines. En devenant conscients du rôle de l’Abîme
cosmique, nous pourrons nous en servir pour supporter notre intention plutôt que
de nous y égarer !
Nous entendons tellement de prédictions à propos des changements
planétaires. Je sais que nous sommes en changement. Je peux en être
l’observatrice. Je peux entendre parler de différentes dates charnières. Mais est-
ce vrai tout cela ? Je ne le sais pas, mais je comprends que dans la matrice,
toutes les possibilités existent, qu’elles soient accomplies ou non. Ces
possibilités peuvent donc se manifester, mais cela reste encore et toujours une
question de choix. Cependant, chose certaine, il se peut que nous traversions des
moments historiques, que des portes spirituelles s’ouvrent ou que des
bouleversements sociaux énormes se produisent ; il se peut que ce soit la fin
d’un monde et le début d’un autre, mais personne ne peut décider à notre place
comment nous allons vivre et traverser cette époque de grands changements.
Toutes les prédictions ne peuvent que nous indiquer des tendances du flux dans
la matrice. Ce sont nos choix et nos intentions qui en définissent la texture. Le
changement le plus radical qui puisse arriver est celui que nous effectuerons sur
le plan de nos perceptions et de nos intentions au point zéro. Une fois branchés
sur la vibration de notre Essence à l’intérieur de nous, nous avons un indicateur
juste qui nous informe si une prédiction est une réalité personnelle ou une
possibilité en dehors de notre fréquence qui est illusoire pour nous.
Il est bien certain que l’heure est venue pour la diffusion et l’implantation de
nouvelles idées et de nouveaux concepts quantiques et vibratoires. Nous savons
que nous sommes à la fin du calendrier Maya et à l’heure des prophéties des
Hopis. Nous savons que nous sommes au début de l’ère du Verseau, que la
globalisation a changé notre façon de vivre et que Internet nous a sortis de
l’isolement. Nous devons cependant décider consciemment de l’effet de tous ces
changements sur le plan de notre individualité. Nous sommes en charge de notre
propre territoire vibratoire et c’est nous qui allons devoir affirmer que la
nouvelle étape d’évolution essentielle est commencée. L’heure du changement
est inévitable car l’être humain avec ses réactions très vives et ses émotions
débridées, semble toujours à la case départ concernant son évolution
émotionnelle. Cela se traduit par ce que l’on voit actuellement dans nos
sociétés : les cas d’enfants mal nourris et maltraités, les prisons qui débordent, la
torture, les guerres toujours aussi présentes, le trop grand manque de respect
envers les personnes âgées, les difficultés flagrantes dans la gestion de conflits,
et dans la gestion de l’environnement. Si l’on compare cette évolution avec celle
de la physique, de l’astronomie et de la technologie, on peut s’apercevoir que
l’humain n’a pas emboîté le pas. Il faut cesser d’attendre qu’une force supérieure
choisisse à notre place. Il n’en tient qu’à nous, qui faisons partie intégrante de
cette humanité, d’initier un changement de paradigme vibratoire et de se donner
des frontières saines essentielles en choisissant consciemment au point zéro une
nouvelle étape évolutive. Nous pouvons le faire car il nous reste encore une
parcelle de notre Essence originelle et nous pouvons commander qu’elle
s’amplifie et qu’elle s’ancre totalement au point zéro, ici et maintenant.
En suivant la direction de notre taux vibratoire essentiel, nous nous allions à
celui du GRAND TOUT et nous nous joignons à son plan directeur. Cependant,
cette alliance ne conclut en aucune manière la façon dont nous allons le vivre,
parce que cette façon appartient à chacun d’entre nous uniquement.
L’un des participants à un stage de l’Ancrage a décrit ce changement d’étape.
Il a eu l’impression que quelque chose avait soudainement changé, comme un
revirement kinesthésique. Comme s’il avait glissé dans un autre canevas et que
le chemin était devenu celui de l’amour de l’Essence. En s’accrochant à cet
amour, il s’est instauré, à l’intérieur de lui-même, une foi en l’Essence et une
certitude profonde. Moi aussi, j’ai eu une telle conviction à partir du mois de
juin 2006. Avant, l’Essence était comme un fait inévitable et depuis quelques
mois, ce fait inévitable est devenu une certitude rassurante. Je suis grisée par la
manifestation de l’Essence. J’observe tout ce qui arrive avec fascination. Je peux
lâcher prise car je n’ai pas à justifier la nature de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ : j’en suis devenue la collaboratrice. Je suis transportée par le
phénomène et agréablement surprise de ses manifestations dans mon quotidien.
Quand j’étais plus jeune, je pouvais méditer cinq heures par jour pendant
plusieurs mois sans que rien ne se produise. De nos jours, avec le changement de
fréquence planétaire, j’émets une intention au point zéro alignée sur la fréquence
de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et j’ai une conséquence presque immédiate. Je
sens que mes intentions sont amplifiées parce qu’elles portent une signature
vibratoire essentielle. Avec l’accélération planétaire actuelle, le temps qui
s’écoule entre la cause et l’effet est considérablement écourté. Il faut toutefois
s’assurer que dans cette accélération mondiale, les événements extérieurs ne
deviennent pas plus importants que l’activation interne. Même si les crises
environnantes peuvent nous détourner de notre chemin, nous devons retirer notre
énergie vibratoire de tout ce qui n’est pas en accord avec la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ et nous ramener à notre matrice en y incluant ce que
nous voulons vivre et ce que nous voulons créer, sans nous laisser distraire par
les mises en scène des matrices environnantes. Supposons, par exemple, que
nous entendions parler d’un couple qui divorce, d’une connaissance qui a un
cancer ou d’une autre qui a perdu son emploi, et puis d’une autre encore qui a
perdu son argent à la bourse ; naturellement, nous ressentirions des émotions
devant de telles catastrophes. Par contre, il faut se questionner lorsque ces
émotions deviennent obsessionnelles. Les crises extérieures ont pour effet de
nous éloigner de notre centre et de nous faire douter de notre propre bien-être.
Cet éloignement peut devenir de plus en plus intolérable, surtout lorsque nous
avons commencé à goûter à la saveur et au confort de notre réalité essentielle.
Notre désir de retourner à la fréquence et à l’authenticité de notre existence
essentielle va nous inciter à retirer notre attention et notre énergie vibratoire des
mésaventures d’autrui pour les faire coexister et retourner à une vision plus
claire et une perspective plus précise de la vie unique et universelle. Me retirer
des crises des personnes qui m’entourent est devenu une discipline vibratoire. Je
commande de rapatrier tout ce qui s’est égaré dans leur matrice pour diriger cette
énergie vers l’amplification et l’ancrage de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. Je
peux alors revoir et accompagner ces personnes dans leur cheminement vers
elles-mêmes sans pour autant occuper leur espace vibratoire. Je peux me servir
de l’énergie environnante pour choisir que l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ deviennent constants et continus et que le processus en soit
toléré même si les épreuves de mes proches m’affectent. Il y a quelque chose de
nouveau qui s’en vient. C’est de cette étape dont parlait ce stagiaire et qui a aussi
été mon expérience. C’est cela qui nous intéresse et ce sur quoi nous voulons
nous attarder, et non pas sur tous les drames qui se passent dans la vie des gens
autour de nous et ailleurs sur la planète.
Nous sommes à un tournant que nous attendions depuis très longtemps. Ce
passage nous appelle, nous pouvons lui résister, refuser d’y participer ou nous en
servir comme fenêtre de conscience. Tout est permis, tout est possible. Il va sans
dire que cela prend de la détermination pour maintenir la décision qu’à partir de
maintenant, ce sera l’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ en
alliance continue et constante avec le GRAND TOUT qui deviendra notre seule
manière d’agir. Marcher main dans la main avec le GRAND TOUT, au rythme
de notre fréquence essentielle, deviendra notre unique chanson. Si nous utilisons
tout ce qui nous arrive de difficile et de contraignant comme pôle magnétique
négatif pour renforcer cette décision, nous allons enclencher un raz-de-marée
dans notre matrice existentielle qui nous permettra d’utiliser notre pouvoir
créateur pour nous réaliser pleinement. Une fois commencée, cette nouvelle
étape d’évolution essentielle ne permet plus de faire marche arrière. Un déclic
soudain et intuitif se produit et la matrice au complet glisse dans ce nouveau
paradigme. Le GRAND TOUT, jusque-là impersonnel et intemporel, devient un
allié aimant et personnel pour chacun. Il devient la cause, à la fois directe et
dirigeante, qui unit toutes les formes. Il cesse d’être un principe autoritaire et
polarisé pour devenir l’expression d’amour inhérente à la vie et à la conscience.
Dans ce nouvel épisode de notre histoire personnelle, nous n’avons pas besoin
d’abdiquer le passé, il fait partie intégrante de notre matrice. Il en forme
différents aspects sans pour autant diriger toute la toile avec son histoire non
essentielle. C’est la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ qui contrôle
maintenant le réseau balayant les restes d’illusions et de terreurs semés sur les
sentiers de notre désir d’évolution.
L’approche la plus bénéfique pour arriver à notre but est celle du point zéro et
de l’acceptation du déroulement du processus. En sachant que ce changement de
fréquence est inévitable, nous pourrons accepter de passer à une nouvelle étape.
Lorsqu’il se déroule naturellement, le processus d’amplification et d’ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ passe par une série d’étapes. De son émergence à son
installation permanente, il importe de garder le cap en faisant confiance au
processus. Il vaut mieux considérer chaque transition comme un pas de plus vers
notre destination et comme une phase de l’évolution du processus
d’amplification et d’ancrage. Je sais qu’un proverbe disait que le voyage est plus
important que la destination et que sans cette optique, nous pourrions sombrer
ou changer de cap durant le déroulement de certaines étapes.
Le point zéro, qui inclut notre ombre, nos hésitations, nos doutes, nos envies,
notre peine, nos peurs et nos résistances, en même temps qu’il inclut notre désir
d’accéder à la nouvelle étape d’évolution essentielle et à notre Âme centrale,
d’ancrer notre TOUT INDIVIDUALISÉ et celui de devenir multidimensionnels,
est le secret de notre réussite. Voici ce que Khalil Gibran a écrit à propos du
pouvoir de l’ombre :

Et moi le croyant je fus aussi le sceptique ;


Car souvent j’ai mis le doigt dans ma propre blessure, (…)
Ce qui semble le plus faible et le plus égaré
en vous est le plus fort et le plus déterminé. (…)
Mais vous ne voyez, ni n’entendez, et c’est bien ainsi. (…)
Pourtant vous ne déplorerez point d’avoir connu la cécité,
ni ne regretterez d’avoir été sourds.
Et vous bénirez l’obscurité comme vous
voudriez bénir la lumière 2 .

Les questions suivantes mettent l’accent sur le processus d’évolution


essentielle. Elles nous aideront à prendre le temps d’écouter et de prospecter au
plus profond de nous-mêmes, la nature de l’Essence, de l’Amour de soi et de la
coexistence de l’Abîme cosmique. De cette façon, nous allons garder en vue
notre intention d’ancrer de plus en plus le TOUT INDIVIDUALISÉ chaque jour
de notre incarnation terrestre même si nous ne savons pas comment. Nous
accédons finalement à la grande coopération cosmique avec le GRAND TOUT
dont la « force vous attache à la terre, son parfum vous élève dans l’espace, et
dans sa pérennité vous êtes immortels3. »
Nous arrivons à un tournant où nous sommes épuisés et ne pouvons plus
refuser un TOUT INDIVIDUALISÉ réglé sur le dessein harmonieux du
GRAND TOUT avec des fréquences justes et des frontières saines. Nous
pouvons choisir de délaisser les anciens territoires dissonants de la Matrice
cosmique, qui comprend toutes les possibilités accomplies ou non accomplies,
pour atteindre d’autres secteurs plus harmonieux grâce au pouvoir du libre
arbitre et de l’intention au point zéro, amplifiés par le pouvoir magnétique de
notre Mère, la Terre. Les messages d’espoir qui nous ont été envoyés vont enfin
s’enraciner grâce à ce tournant évolutif au point zéro de l’amplification et de
l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ, au contact avec le GRAND TOUT et à
l’amour du GRAND CŒUR. Nous allons cocréer une réalité parfaite en ce qui
concerne les taux vibratoires essentiels de chacun et le respect adéquat des
frontières vibratoires. Nous allons choisir de ne plus jamais envahir des matrices
existentielles qui ne vibrent pas en accord avec la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous choisirons aussi de ne plus jamais nous laisser envahir
par des fréquences extrinsèques qui ne s’accordent pas à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous allons cesser de faire des compromis vibratoires
et des choix non essentiels. Nous allons commander notre place adéquate dans la
Matrice cosmique et nous accéderons à d’autres possibilités cosmiques
vibratoires parfaites par le pouvoir de l’intention au point zéro. Notre futur sera
un futur béni où les « hommes sont à nouveau délivrés et possèdent un cœur, une
âme, un corps et des instincts libres. Je les vois franchissant les époques
cycliques, marchant main dans la main avec Dieu. (…) Ils ont l’audace de
s’avancer en déclarant qu’ils sont une partie du Dieu éternel (…), Dieu et
l’homme unis éternellement à la vie éternelle. (…) La nouvelle race sait que
l’homme peut vivre consciemment dans un univers parfait, en accord parfait
avec des gens parfaits, dans des situations et des conditions parfaites, et avec la
certitude absolue qu’aucune erreur ne s’est glissée dans le grand plan spirituel
du Cosmos4. »
Réflexion 7 NOUVELLE ÉTAPE D’ÉVOLUTION ESSENTIELLE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.
I. IDENTIFICATION DE LA NOUVELLE ÉTAPE D’ÉVOLUTION
ESSENTIELLE

1. VÉRIFIER si la personne sait consciemment que, malgré les


résistances et les embûches, elle est arrivée à la nouvelle étape
d’évolution essentielle.
2. VÉRIFIER si la personne sait consciemment que la nouvelle étape
d’évolution essentielle lui permet :
a. de marcher main dans la main avec le GRAND TOUT ;
b. d’amplifier totalement la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ à l’intérieur d’elle-même ;
c. d’ancrer totalement la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ
à l’intérieur d’elle-même ;
d. d’amplifier totalement la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ dans sa matrice existentielle ;
e. d’ancrer totalement la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ
dans sa matrice existentielle ;
f. de coexister avec l’Abîme cosmique sans s’y infiltrer ;
g. d’établir des frontières vibratoires saines en résonance avec la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
h. de communiquer avec l’Âme centrale ;
i. d’avoir un accès constant et/ou continu à l’information de toutes
les autres incarnations de son Âme centrale vibrant à la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
j. d’ancrer son TOUT INDIVIDUALISÉ sur la Terre ;
k. de contacter et de s’unir au GRAND CŒUR.

II. ACCÈS CONSTANT ET CONTINU À LA NOUVELLE ÉTAPE


D’ÉVOLUTION ESSENTIELLE
1. VÉRIFIER si la personne peut croire qu’elle a atteint le point
tournant de l’évolution et qu’elle peut avoir accès de façon continue
et/ou constante à cette nouvelle étape d’évolution essentielle.
2. VÉRIFIER si la personne sait que cette étape correspond à une
alliance du TOUT INDIVIDUALISÉ avec le GRAND TOUT, où
l’Unité se nourrit du GRAND TOUT et où le GRAND TOUT se
nourrit de l’Unité selon le plan cosmique.
3. VÉRIFIER si la personne peut ancrer dans son quotidien
l’expression de la nouvelle étape d’évolution essentielle.
4. VÉRIFIER si la personne peut ancrer dans sa matrice existentielle
l’expression de la nouvelle étape d’évolution essentielle.
5. VÉRIFIER si la personne peut lâcher prise et permettre à ses doutes
de coexister avec certitude au point zéro avec l’expression de la
nouvelle étape d’évolution essentielle.
6. VÉRIFIER si la personne peut accéder à cette nouvelle étape de
façon constante et/ou continue.
7. VÉRIFIER si la personne sait que, lorsqu’elle commande
l’amplification maximale et/ou l’ancrage maximal de son TOUT
INDIVIDUALISÉ :
a. la fréquence d’une ancienne blessure polarisée ne peut plus créer
un point de fixité dans la matrice existentielle et pourra vibrer à la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
b. les peptides de l’hypothalamus pourront vivre un changement
biochimique ;
c. son intention au point zéro est le moteur du processus ;
d. chaque incident « fâcheux » fait partie du processus et qu’il peut
devenir un cadeau contribuant à l’expression de la nouvelle étape
d’évolution essentielle ;
e. la résistance face au processus d’amplification et/ou d’ancrage
peut être mise au point zéro ;
f. le processus de l’expression de la nouvelle étape d’évolution
essentielle est irrévocable.
8. VÉRIFIER si la personne, lorsqu’elle commande l’amplification
maximale et/ou l’ancrage maximal de son TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. peut lâcher prise avec confiance et se laisser aller dans le
processus de l’expression de la nouvelle étape d’évolution
essentielle ;
b. peut se permettre d’avoir du temps pour elle pour pouvoir se
laisser aller dans le processus de l’expression de la nouvelle étape
d’évolution essentielle ;
c. est capable d’identifier et d’honorer ses besoins spécifiques ;
d. sait que le processus est nécessaire et contribue à l’expression de
la nouvelle étape d’évolution essentielle ;
e. sait que, si sa matrice existentielle vibre à une fréquence en
harmonie avec son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle en ressentira
immédiatement les bienfaits, car elle bénéficie de la puissance de
celui-ci.
ACCÉDER À LA NOUVELLE ÉTAPE D’ÉVOLUTION ESSENTIELLE ET
LÂCHER PRISE
Maintenant que nous avons changé de processus et que nous sortons
tranquillement du programme de survie de l’ego en réaction à l’Abîme
cosmique, nous allons passer à une nouvelle étape dans notre évolution. Nous
commençons en effet à vivre dans la puissance de l’ancrage et de l’amplification
du TOUT INDIVIDUALISÉ qui collabore et est inspiré par le plan du GRAND
TOUT.
Rappelons-nous ce proverbe qui dit que l’on ne peut pas apprendre à un vieux
singe à faire la grimace. Il y a certainement une force d’entropie qui nous tire en
arrière. Nous sentons qu’il y a une résistance. Cette résistance est la marque de
notre ego. Celui-ci, dans son travail impeccable pour nous permettre de survivre
sans Essence, utilise un mode de fonctionnement très sophistiqué.
Conséquemment, il est tout à fait normal que nous vivions des moments
d’hésitation et que nous ayons peur de changer nos façons d’agir.
Il se peut également que nous ayons de la difficulté à lâcher prise et à aller de
l’avant. Nous avons tous connu le sentiment d’isolement provenant du manque
d’identification essentielle. Nous avons passé beaucoup de temps à nous
questionner sur qui nous étions vraiment et, tant bien que mal, avons réussi à
nous bâtir une identité plus ou moins solide. Elle n’est pas parfaite mais nous y
sommes habitués. Le changement fait peur mais nous devons accueillir cette
émotion et nous en servir pour commander une amplification de notre identité
vibratoire plutôt que de l’écarter.
Il est normal de résister au changement et notre découragement peut coexister
avec notre contentement. Notre chemin porte notre signature personnelle et nous
en sommes les gardiens bienveillants. Même si nous le trouvons long et ardu,
nous atteindrons certainement notre destination puisque notre destin est de
revenir à nous-mêmes.
Il est plus facile de lâcher prise et de laisser derrière nous l’histoire de notre
vie sans amplification ou ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ si nous
comprenons ce qui se passe et que nous avons une vision d’ensemble. En
comprenant que l’ego nous ramenait continuellement vers un processus
d’identification de soi basé sur notre histoire personnelle, familiale,
transgénérationelle ou issue de nos incarnations précédentes, nous pourrons
affirmer avec conviction que ces étapes sont révolues. Au lieu de continuer à
refaire inlassablement le même chemin en revisitant sous tous les angles nos
blessures physiques, émotives, mentales et spirituelles, nous allons plutôt nous
en désengager pour nous identifier de plus en plus à la justesse de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Notre découragement profond s’allégera et nous
commencerons à ressentir une toute puissance paisible. La première fois où j’ai
osé affirmer qu’une étape d’identification avec ma blessure d’enfance était bel et
bien terminée, j’ai failli mourir de peur. Mais, mon intention d’amplifier mon
TOUT INDIVIDUALISÉ a tenu le coup. Et maintenant, je réalise que le
processus agit vraiment parce que ma vie s’est accélérée et je me sens plus en
sécurité et plus sûre de moi.
En s’alignant sur le plan de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et en ressentant la
communication qui existe avec le GRAND TOUT, nous allons savoir que nous
ne pourrons plus jamais nous écarter de nous-mêmes. Au lieu d’avoir peur de
l’Abîme cosmique, nous pouvons l’inviter à encercler et à englober notre matrice
existentielle, à la soutenir pour qu’elle ne soit pas dans le vide et à supporter son
potentiel créateur ainsi que celle du GRAND TOUT dont cet abîme fait partie.
Nous pourrons nous épanouir chacun à notre façon. Nous pourrons exprimer
notre TOUT INDIVIDUALISÉ. « Une âme qui a compris cela ne peut plus
flotter au gré des vents, car toute la raison d’être de la vie se révèle dans le
privilège et la possibilité pour l’homme d’exprimer son moi divin intérieur5. »
Nous pouvons enfin lâcher prise facilement et sans panique. Nous ne sommes
plus en réaction à la vacuité de l’Abîme cosmique. En affirmant notre TOUT
INDIVIDUALISÉ au point zéro et en incluant toutes nos résistances, nous
pouvons calmer cette panique de la non-existence sous-jacente au processus
antérieur. Nous n’avons plus besoin de subjuguer le destin ou de vouloir nous en
approprier la finalité. En ayant la certitude de notre existence et la conviction
d’être soutenu par l’Abîme cosmique, nous pouvons participer avec assurance au
projet de la connaissance du GRAND TOUT. Nous ne disparaîtrons pas dans le
processus, car cette nouvelle étape est celle où l’Unité se nourrit du GRAND
TOUT et où le GRAND TOUT se nourrit de l’Unité. Notre plus grand défi sera
d’accepter que nous avons fini cette phase de notre évolution et que nous
pouvons accéder à une nouvelle étape essentielle.
La réflexion suivante nous invite à lâcher prise relativement à l’ancien mode
d’exister de façon non essentielle et de célébrer notre succès pour que finalement
nous puissions entrer pleinement dans la nouvelle étape de notre évolution.
Réflexion 8 LÂCHER PRISE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne peut se détacher des étapes précédentes du


processus évolutif pour se laisser aller dans l’étape d’évolution
essentielle actuelle de l’amplification maximale et/ou de l’ancrage
maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ.
2. VÉRIFIER si la personne peut accepter que les étapes précédentes
puissent faire place à la nouvelle étape d’évolution essentielle parce
qu’elles ne peuvent plus exister dans le changement de fréquence dû
à l’amplification maximale et/ou à l’ancrage maximal du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
3. VÉRIFIER si la personne peut pardonner à ses expériences passées
en faisant coexister son ressentiment au point zéro pour pouvoir
accéder à la nouvelle étape d’évolution essentielle.
4. VÉRIFIER si la personne peut reconnaître les signes lui indiquant
que l’étape précédente non essentielle est terminée.
5. VÉRIFIER si la personne est prise dans un processus sans fin et
infernal par rapport à une blessure précédente qui l’empêche
d’accéder à cette nouvelle étape d’évolution essentielle.
Si OUI, VÉRIFIER si la blessure particulière se doit d’être identifiée.
6. VÉRIFIER si la personne peut abdiquer l’identification de ses
blessures passées pour passer à la nouvelle étape d’évolution
essentielle tout en conservant les leçons apprises grâce à cette
blessure.
7. VÉRIFIER si la personne peut faire coexister dans son ADN la
charge des blessures évolutives précédentes et celle de la réussite de
cette nouvelle étape.
8. VÉRIFIER si la personne peut inclure la charge positive du succès
de cette nouvelle étape dans son ADN.
9. VÉRIFIER si l’hypothalamus peut s’ajuster à cette nouvelle étape et
sécréter de nouveaux peptides du TOUT INDIVIDUALISÉ ou s’il est
figé et ne peut que fournir les peptides inhérents à l’étape qui est
terminée.
10. VÉRIFIER si tous les corps (physique et/ou émotionnel et/ou mental
et/ ou spirituel et/ou autre) vibrent à l’amplitude de cette nouvelle
étape.
11. VÉRIFIER si tous les corps (physique et/ou émotionnel et/ou mental
et/ ou spirituel et/ou autre) sont restés attachés à l’étape du processus
d’évolution qui vient de s’achever.
12. VÉRIFIER si la personne peut lâcher prise et laisser aller son
implication dans le genre d’événements ou dans l’histoire non
essentielle reliés à l’étape précédente pour accéder à la nouvelle étape
d’évolution essentielle, que ce soit sur le plan :
a. familial ;
b. personnel ;
c. professionnel ;
d. social ;
e. autre.
13. VÉRIFIER si la personne peut transmuter l’attachement ou toute
autre émotion face aux anciennes blessures et rediriger cette charge
vers son intention primordiale de l’amplification et/ou de l’ancrage
de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
14. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle peut faire confiance au
processus et lâcher prise quant à la gestion, à la planification et à
l’expression de cette nouvelle étape d’évolution essentielle de
l’amplification et/ou de l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
15. VÉRIFIER si la personne a une réaction antagoniste qui l’empêche
de lâcher prise et de choisir de vivre dans la nouvelle étape
d’évolution essentielle, due :
a. au renoncement ;
b. à l’incertitude ;
c. à l’inertie ;
d. autre.
16. VÉRIFIER si la personne peut choisir l’expression de la nouvelle
étape d’évolution essentielle ici et maintenant, en présence :
a. de l’anxiété anticipatoire ;
b. des doutes internes ;
c. de la peur qu’il lui manque des facultés pour y arriver ;
d. de la peur que son code génétique n’ait pas les programmes
nécessaires pour y arriver ;
e. de la peur qu’il soit trop tard ;
f. autre.
ANCRER LE PROCESSUS DANS TOUS LES CORPS
Nous avons plus qu’un seul aspect. Nous avons bien sûr un corps physique,
mais il y a une sorte de bulle autour de nous qui contient des corps énergétiques.
On connaît bien cette expression : « Il est entré dans ma bulle ». Elle signifie que
quelqu’un nous envahit ou qu’il se tient trop près de nous. Le corps physique est
enveloppé des corps émotionnel, mental et spirituel et ils ont chacun une
personnalité qui leur est propre. Imaginons un dialogue que ces différents corps
auraient entre eux si une personne vivait du mécontentement. Le corps spirituel
dirait : « Mais c’est pour le plus grand bien, il y a une leçon de vie là-dedans ».
Le corps mental, lui, ne peut que comprendre ou agir, alors, il dirait : « J’ai
compris quelque chose à propos de moi et de mon enfance dans toute cette
histoire » ou encore « Je vais me servir de cet incident pour établir de meilleures
frontières ou mieux prendre soin de moi ». Le corps émotionnel, qui ne
comprend rien, qui n’agit pas et qui n’a aucun agenda de croissance spirituelle,
ne peut répondre que par le ressenti : « Je me sens si mal et si impuissant dans
cette situation, j’ai peur ». Finalement, le corps physique, qui est le plus dense et
le plus tangible, répondra par un malaise, que ce soit un mal de tête, une douleur
au dos ou des troubles digestifs ou rénaux.
Imaginez maintenant que vous essayez d’avoir une conversation avec
quelqu’un polarisé sur le plan du mental et que vous l’êtes sur le plan émotif.
Cette conversation ne mènera nulle part, car votre interlocuteur voudra que vous
compreniez et que vous agissiez, tandis que vous, vous souhaiterez qu’il ressente
ce qui se passe à l’intérieur. Il en va de même entre deux personnes dont l’une
serait polarisée spirituellement et l’autre, émotionnellement. La première
voudrait que la seconde saisisse le sens profond et sacré du lâcher prise, pendant
que la seconde ne pourrait entrevoir le lâcher prise que comme une forme de
soumission impuissante.
Dans le processus de cette nouvelle étape évolutive essentielle, nous incluons
tous les aspects de notre être : physique, émotionnel, mental et spirituel. En
considérant ces corps comme des matrices, nous imaginons que l’onde de
l’Essence puisse s’y répandre comme une vague de fond et que tous ces corps,
reliés entre eux par l’individualité et l’incarnation, ne vibrent qu’à une seule
fréquence essentielle, malgré leurs caractères particuliers.
Chacun de ces corps porte des points de fixité et d’ombre. Même le corps
spirituel peut souffrir. Il est très sincère dans sa quête et veut rejoindre le
GRAND TOUT, mais il peut lui aussi vivre des crises et des accidents. Son
parcours est ardu. Les concepts et obligations spirituels s’interposent entre nous
et cette nouvelle étape évolutive essentielle pour nous convaincre que le chemin
doit être laborieux et qu’il doit y avoir une guerre avec le mental ou l’ego. Après
avoir fait plusieurs démarches pour le développement de l’âme sans avoir réussi
le retour vers Soi ni atteint la paix de l’esprit, il se peut que le corps spirituel soit
épuisé et découragé. Il faut l’aborder avec autant de bienveillance que nous
avons appris à le faire pour le corps émotionnel. Nous pouvons commander que
le bien-être de cette étape évolutive essentielle de l’amplification et de l’ancrage
du GRAND TOUT se transmettent à tous nos corps.
Certaines situations sont mieux comprises par un corps que par un autre.
Prenons l’exemple d’une cliente dont la sœur avait été hospitalisée en
psychiatrie. Ma cliente trouvait que sa sœur n’avait aucune chance de s’en sortir
vu le diagnostic et son état intellectuel. Je lui ai dit que c’était vrai, mais qu’il y
avait plusieurs façons de s’en sortir. J’ai souvent remarqué qu’une personne
avec des faiblesses mentales détenait un pouvoir émotif accru. On dirait que ce
qu’elle avait perdu sur le plan de l’un de ses corps s’était transmis à un autre.
Dans mes stages, j’ai souvent rencontré des couples qui ne se comprenaient
pas. L’un des partenaires communiquait à partir du corps mental tandis que
l’autre voyait la situation d’un point de vue émotif. Le point zéro, qui permet la
coexistence des différences, leur a permis de communiquer de façon plus
circulaire en permettant à tous les aspects d’avoir une place dans l’équation.
Les personnes dans le coma, qui semblent complètement absentes
physiquement, peuvent recevoir des informations sur le plan des autres corps.
J’ai une amie qui a un fils trisomique à qui elle s’est toujours adressée comme
s’il pouvait tout comprendre – elle s’adresse à lui sur le plan du corps émotif
plutôt que sur le plan du corps mental. Cet enfant, qui est maintenant un adulte,
nous impressionne toujours par ses observations émotives très perspicaces et
subites.
J’ai eu des clients qui se sont critiqués parce que leur corps physique ne
pouvait pas suivre le rythme de leurs autres corps. J’ai aussi eu une cliente
atteinte d’un cancer du sein et qui savait que son cancer avait des causes
émotives profondes reliées à son enfance et à sa mère. Elle savait que plusieurs
mémoires y étaient logées depuis son adolescence. Mais voilà qu’elle s’est mise
à se critiquer de s’être si mal aimée et de s’être fabriqué ce cancer pour faire face
à ce manque d’amour envers elle-même. Elle s’est trouvée si stupide d’être allée
jusque-là. Il faut comprendre que nous avons pu toucher à une blessure sur les
plans mental, émotionnel et spirituel sans que le corps physique n’ait pu y
accéder. Il se peut que notre corps ne puisse pas éviter la maladie pour pouvoir
s’en sortir. Il se peut aussi que les blessures ayant été vécues soient des thèmes
récurrents de l’Âme centrale et que notre maladie serve à guérir d’autres
incarnations. Au lieu de critiquer et de considérer notre corps physique comme
un traître, nous devons l’honorer et lui donner de la bienveillance et de l’amour,
en faisant coexister cette partie plus lente avec les autres corps au lieu de la
fragmenter et de l’abandonner.
Je crois également qu’il faut faire tout en son pouvoir pour guérir, que ce soit
de façon allopathique et/ou alternative. Cependant, je reste convaincue que la
seule guérison réelle ne s’effectue qu’à travers l’amplification du TOUT
INDIVIDUALISÉ. En lui demandant de s’ancrer dans l’organe malade même si
nous sommes terrifiés par la maladie, nous y changeons la fréquence. Le TOUT
INDIVIDUALISÉ, qui comprend le mouvement de l’Essence et de l’Amour de
soi en même temps que le non-mouvement de l’Abîme cosmique, va s’infiltrer
dans le vide interstitiel de l’organe malade et lui redonner la vie pendant que
nous allons vivre le processus de notre maladie.
Maintenant que nous comprenons mieux les possibilités quantiques latentes et
accomplies, il n’en tient qu’à nous de les choisir même si nous ne savons pas
comment. Pour pouvoir bien ancrer la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ dans la physicalité, nous devons avoir accès à tous nos corps
énergétiques. Nous arriverons ainsi à en faire rayonner la fréquence dans tous
nos corps.
Cet ancrage tellement attendu peut se faire simplement dans le plaisir et la
facilité. En demandant qu’à partir de maintenant, toutes nos décisions s’alignent
sur le TOUT INDIVIDUALISÉ, nous incluons aussi le soutien de l’Abîme
cosmique et non seulement le mouvement de l’Essence et de l’Amour de soi.
Nous ouvrons la porte à une série de nouvelles possibilités en accord avec le
plan du GRAND TOUT. L’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ ne veut pas dire
l’enracinement seulement sur la Terre mais avant tout l’ancrage dans notre
matrice existentielle et dans notre Âme centrale.
Réflexion 9 CORPS ÉNERGÉTIQUES
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER combien de corps sont ici et maintenant à 100% :


a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
Si nous n’avons pas tous nos corps avec nous ici et maintenant, nous
pouvons ressentir beaucoup d’isolement sur Terre présentement.
2. VÉRIFIER si la personne peut expérimenter le processus de la
nouvelle étape d’évolution essentielle d’amplification et/ou d’ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ en ce qui concerne tous ses corps
à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
3. VÉRIFIER si l’amplification maximale de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut être établie dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
4. VÉRIFIER si l’ancrage maximal de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut être établi dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
5. VÉRIFIER si la coexistence du mouvement de l’Essence et de celui
de l’Amour de soi avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique peut
être établie dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
6. VÉRIFIER si l’expérience constante et/ou continue du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut être établie dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
7. VÉRIFIER si le pourcentage de l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ qui a été acquis est maximal dans tous ses corps
à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
8. VÉRIFIER si le pourcentage de l’amplification du TOUT
INDIVIDUALISÉ qui a été acquis est maximal dans tous ses corps
à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
9. VÉRIFIER si la relation entre le GRAND TOUT et le TOUT
INDIVIDUALISÉ est constante et/ou continue dans tous les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
10. VÉRIFIER si la relation d’amour avec le GRAND CŒUR de la
Création est constante et/ou continue dans tous les corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
11. VÉRIFIER si la personne peut comprendre le processus de la
nouvelle étape d’évolution essentielle en ce qui concerne tous ses
corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
12. VÉRIFIER si la personne, lorsqu’elle expérimente un inconfort non
toléré (à identifier ici), soit physique (exemple : maladie), émotionnel
(exemple : dépression) ou autre, peut y avoir accès sur le plan de tous
ses corps à 100% pour le mettre au point zéro :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
13. VÉRIFIER si le rythme cardiaque ajusté à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut être établi dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
14. VÉRIFIER si la rate, en tant qu’activatrice de la coexistence du
mouvement de l’Essence et de l’Amour de soi et du non-mouvement
de l’Abîme cosmique, peut être établie dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
15. VÉRIFIER si les os, qui sont comme un diapason, vibrent à la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
16. VÉRIFIER si le vide interstitiel vibre entièrement à la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
17. VÉRIFIER si la fréquence de l’amplification et/ou de l’ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ peut être transmise aux cellules par la
mitochondrie dans tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
18. VÉRIFIER s’il y a d’autres aspects ou situations particulières à
identifier ici ________________________ que la personne ne peut pas
intégrer sur le plan de tous ses corps :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.

1 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 328


2 Le Prophète, Khalil Gibran, Éditions Casterman, p. 92
3 Le Prophète, Khalil Gibran, Éditions Casterman, p. 85
4 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 330
5 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 128
CHAPITRE 4
LA MATRICE DE L’ÂME CENTRALE
Tout ce qui vit est constitué de réseaux énergétiques vibrant à la tonalité d’une
fréquence particulière. Ce sont des matrices. Même notre corps est un réseau : il
est formé de cordelettes quantiques vibrant à différentes fréquences qui
s’harmonisent avec celle de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
À chaque point de contact d’un réseau, s’ouvre un monde ou une potentialité
parallèle accomplie ou non accomplie. Une supercordelette s’ouvre sur un autre
monde en se déroulant sur elle-même. Toute la matrice de l’Âme centrale vibre à
la fréquence de son Essence. Chaque point de la matrice de l’Âme centrale
représente la possibilité d’une autre incarnation accomplie ou non accomplie. La
matière de ce grand réseau d’Essence est constamment moulée dans l’une ou
l’autre forme selon le dessein de l’Âme centrale en relation avec le GRAND
TOUT et des choix que nous faisons, ici et maintenant. En considérant ce
schéma, la perception linéaire que nous avons à l’égard des incarnations passées
ou futures n’existe plus. Puisque la matrice vibre, résonne et répond
constamment, tout y est disponible à tout moment et chaque impulsion induite
affecte non pas une partie mais l’ensemble des éléments qui y vivent. Au sein de
cette matrice, dans laquelle tout est régi par les intentions et les choix, tout se
produit en même temps et n’est pas géré par le temps linéaire, tout s’influence,
bouge et change continuellement.
Nous avons le pouvoir de changer la direction de n’importe quelle réalité par
un changement de paradigme. Voici le cas de Solange (nom fictif) qui a pris sa
retraite et qui n’entrevoit plus la possibilité d’avoir de défis professionnels dans
sa vie. Cela reste tout de même une probabilité mais c’est ce que vivent la
plupart des gens qui sont à la retraite. Regardons maintenant sa matrice
existentielle et imaginons qu’il y ait un secteur « 65 ans et plus ». Cette
probabilité existerait comme l’un des points du réseau. Considérons maintenant
que, dans ce même secteur, se trouveraient plusieurs autres points dont certains
représenteraient une deuxième carrière. Il n’en tiendrait donc qu’à elle
d’exploiter ces autres points et c’est ici qu’entrerait en jeu son pouvoir de
modifier ses paramètres de vie pour changer sa réalité. Chaque intention affecte
ce réseau de points et redirige son courant. Par exemple, Solange pourrait choisir
d’exprimer sa créativité et son Essence même si elle se croit trop âgée.
Dernièrement, j’ai eu la chance d’assister à un spectacle de Clémence
Desrochers, l’une de nos humoristes et chanteuses québécoises qui avait pris sa
retraite mais qui, quelques années plus tard, a décidé de faire un retour sur scène.
J’ai éprouvé beaucoup d’admiration devant sa verve et son dynamisme. J’ai alors
constaté que la retraite pouvait être quelque chose de bien aléatoire quand je l’ai
vu danser, chanter et faire rire sur scène. Au cours de cette prestation, elle a
raconté, entre autres choses, qu’elle avait repris sa carrière grâce à une rencontre
inédite avec des musiciens extraordinaires. J’avoue que j’assistais là à une
renaissance et à l’expression artistique essentielle qui continuait de s’exprimer à
travers elle. Merci Clémence !
Notre vie est une matrice régie par nos choix ; c’est une matrice existentielle.
Elle peut vibrer à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ à 100%, ou
moins, si elle porte des parties figées qui ne laissent passer aucune onde. Ces
parties figées sont dues au manque de mouvement et ne viennent pas de l’Abîme
cosmique. En faisant partie de la matrice existentielle, elles sont directement
incluses dans la Création même si elles sont immobiles. Cette absence de
mouvement est une fixité de la matrice qui n’est pas imprégnée de l’Essence ou
du TOUT INDIVIDUALISÉ. Ces parties figées diffèrent du Vide cosmique en
gestation, car ce sont des parties immobiles et fixes où le réseau de la matrice
s’est cristallisée. C’est un peu comme si la toile ne pouvait plus voler au vent :
ce point rigide instaure un vecteur qui déforme le mouvement fluide de l’onde de
l’Essence. Nous pouvons nous désengager de ces parties en commandant la
coexistence de la fréquence de notre Essence au point zéro avec ces parties
figées qui nous semblent être immobiles même si nous pensons que nous ne nous
en sortirons jamais. Nous pouvons aussi commander que notre matrice
existentielle vibre complètement à la fréquence de notre Essence et que tous nos
choix soient alignés sur l’onde de notre TOUT INDIVIDUALISÉ même si nous
ne savons pas comment faire ou que nous ne sommes pas conscients du pouvoir
de nos choix et de notre pensée.
Il n’existe pas de section de la matrice existentielle qui ne soit pas régie par
une décision de l’observateur en soi. En insistant, par l’intention que notre
matrice existentielle syntonise la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ,
nous allons instaurer un nouvel ordre sacré dans notre toile et libérer notre
matrice existentielle de toutes les vibrations extrinsèques. Cette harmonie
géométrique sacrée permettra de revenir à la vision parfaite de la Pensée du
GRAND TOUT par rapport à l’endroit juste de chaque fréquence.
IMPACT DES AUTRES VIES DE LA MATRICE DE L’ÂME CENTRALE
Notre vie actuelle est un point focal ; par contre, elle est un choix qui ne dénie
pas les autres possibilités de la matrice de l’Âme centrale. Chacun des points de
ce réseau s’ouvre sur une vie qui elle aussi est une matrice. Chacune de ces vies
fait partie d’une matrice espace/temps. Toutes ces matrices sont liées les unes
aux autres par une géométrie sacrée, par laquelle chacune des pensées circule
d’un réseau à l’autre au moyen des ondes vibratoires tout en affectant les
matrices environnantes.
Le fait de désirer vivre notre vie au point zéro et de permettre à la charge
négative de nos émotions de retrouver son rôle magnétique a déclenché une
vague dans la matrice de notre Âme centrale. Cela exerce inévitablement un
impact sur les autres vies n’ayant pas bénéficié de ce grand lâcher prise. Cette
acceptation de la souffrance, qui se veut être la reconnaissance de notre ombre,
s’est répandue au sein de notre matrice existentielle. Les prières de nos autres
incarnations n’ayant jamais eu de réponses cherchent toujours un interlocuteur et
cette nouvelle vague de non-jugement et d’acceptation résonne intensément à
leur détresse. Nous pouvons être affectés par la maladie et le décès d’autres vies
sans nous en rendre compte car elles s’inscrivent dans notre aura et dans nos
corps énergétiques.
Pour pouvoir être ainsi inscrites, ces vies doivent porter la même signature
vibratoire que la nôtre, donc celle de notre Essence. Elles originent aussi de
notre Âme centrale. Sur le plan de cette dernière, le temps n’existe pas. Nous
pouvons donc être affectés par des vies passées, présentes ou futures, ou encore
par des vies sur d’autres planètes ou dans d’autres dimensions qui ne sont pas
affectées par l’espace/ temps. Ces autres vies peuvent également être coincées
dans le non-temps et le non-mouvement de l’Abîme cosmique. Elles peuvent
aussi avoir été redirigées par l’Âme centrale, par le biais de notre incarnation
actuelle, pour que nous puissions répondre à leurs prières. Ces autres vies sont
des incarnations en détresse ou en train de mourir et elles ont besoin du point
zéro. C’est comme si ces prières étaient coupées de l’Âme centrale et qu’elles
cherchaient une réponse vibrationnelle ailleurs.
Prenons par exemple le cas d’un enfant victime d’abus sexuel ou de toute
autre situation dite traumatisante. En plus de subir cette épreuve, l’enfant est
souvent isolé dans sa souffrance parce que les adultes autour de lui ignorent le
problème ou encore ne veulent pas le reconnaître. Cependant, la douleur pourra
se désengager aussitôt qu’un adulte de l’entourage, peu importe qui il est,
reconnaîtra sa souffrance et lui dira qu’il a été vu et entendu. Bien souvent, c’est
seulement à l’âge adulte que la personne vivra une telle reconnaissance, mais le
processus n’en diffère pas. Dès qu’elle est reconnue, cette souffrance cristallisée
dans la matrice existentielle peut se remettre en mouvement. C’est la même
chose qui se passe avec ces autres vies. Elles n’ont jamais eu de réponses et leurs
prières sont restées figées dans la matrice de l’Âme centrale. Comme le temps
n’est pas linéaire, nous pouvons y accéder par le pouvoir du point zéro que nous
avons conceptualisé dans cette région de la matrice : notre vie actuelle.
J’ignore s’il est facile de trouver une vie dans la matrice quand on pense à
toutes les possibilités accomplies ou non accomplies, tous les espaces/temps et
les espaces/non-temps. Il est certain qu’à partir de l’espace/temps que nous
occupons sur la Terre, il est facile de reconnaître la souffrance et l’impuissance.
Peut-être pouvons-nous retrouver une autre incarnation en détresse par le biais
des thèmes émotionnels similaires résonants d’une incarnation à l’autre et qui
créent, eux aussi, un réseau continuant d’exister en dehors du temps, quelque
part dans la matrice de l’Âme centrale. Ce ne serait après tout qu’un tout petit
point dans la grande Matrice cosmique qui fluctue sans arrêt et qui comprend
tous les univers et toutes les pensées accomplies ou non accomplies du GRAND
TOUT.
Ce concept ouvre certainement une boîte de Pandore et nombreuses sont les
questions qui peuvent en surgir ! Pourquoi devons-nous être en charge ?
Comment se fait-il que le GRAND TOUT ne s’en occupe pas ? Pourquoi l’Âme
centrale n’est-elle pas en charge ? Est-ce possible que des âmes ou des vies en
détresse ne reçoivent pas d’aide de l’au-delà et que les prières n’aient pas eu de
réponses ? Pouvons-nous être perdu dans la matrice ? Est-ce à cause du libre
arbitre ? Sommes-nous responsables ? N’y a-t-il pas un plan divin ? Est-il
possible qu’une coupure existe entre le Créateur et sa Création ? Est-ce que la
perte du paradis existe vraiment ? Pourquoi sommes-nous tant isolés ? L’avons-
nous choisi ou sommes-nous impuissants ? N’y a-t-il point d’amour ? À toutes
ces interrogations, je ne saurais répondre autre chose que tout est un choix. Peut-
être devait-il d’abord y avoir une réponse en provenance du plus petit commun
dénominateur pour qu’il y en ait une de l’au-delà ? Peut-être devions-nous
devenir souverains et être les premiers à nous aimer et à nous secourir nous-
mêmes pour que le lien se recrée avec le GRAND TOUT ?
Si tout est un choix, comme semble l’indiquer la physique quantique, et que
chaque choix et chaque pensée crée une vague affectant une matrice ou un
territoire qui nous est attribué, nous avons un pouvoir de décision énorme. De
plus, notre matrice existentielle est reliée à d’autres matrices avec lesquelles
nous sommes en relation comme celle de notre famille, de notre société, de notre
Terre, de notre système solaire, de la galaxie, de l’univers, et finalement du
cosmos. Notre matrice n’est qu’un petit point parmi tant d’autres. Ce qui la
différencie, c’est son taux vibratoire essentiel qui la relie à celle de l’Âme
centrale. Chacun de nos choix se répercute d’une matrice à l’autre et c’est
pourquoi nous ne faisons qu’un, car les choix de tous et chacun suivent la même
trajectoire. Heureusement qu’il y a la loi de la résonance des fréquences pour y
mettre de l’ordre et que nous avons le pouvoir de choisir d’émettre une vibration
essentielle claire et pure, permettant ainsi d’établir des frontières harmonieuses.
À la suite de ce constat, je suis retournée dans ma matrice familiale en la
visualisant et j’ai utilisé le pouvoir de l’intention pour recréer les liens avec mes
frères, mes sœurs et mes parents sur le plan de leur Essence, en incluant nos
blessures mutuelles. J’ai revisité tous les points fixes et toutes les déchirures de
notre constellation familiale, puis j’ai commandé la coexistence au point zéro. Je
réalise comment notre lien avec l’Abîme cosmique est polarisé et qu’il contribue
à l’isolement et à la séparation. Cet abîme s’intègre à un processus de
régénération et de guérison lorsque nous lui permettons de coexister au point
zéro avec la vie et le mouvement. Il devient le support de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ en mouvement et la toile de fond de l’élan créateur.
ISOLEMENT VIBRATOIRE
La plus grande souffrance et le plus grand isolement que nous puissions
expérimenter sont liés à notre TOUT INDIVIDUALISÉ. En choisissant chaque
jour l’amplification maximale et l’ancrage maximal de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ, je me retrouve de plus en plus. J’éprouve maintenant moins
de difficulté à aller à l’intérieur de moi. Avant de faire ce choix d’amplification
maximale, je me reliais à mon intérieur, je rencontrais toutes sortes de vibrations,
d’idées et d’entités différentes. J’avais l’impression que les animaux d’un zoo
provenant de toutes les régions du monde essayaient de vivre dans le même
espace ! Très coloré, certes, mais ô combien épuisant ! Plus je demande
l’amplification de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et plus je me sens apaisée.
J’ai tellement voulu unifier et faire de l’ordre dans ce zoo : j’ai médité, fait de
la thérapie, fait la fête, eu des enfants, acheté, vendu, perdu, joué, pleuré, crié et
passionnément cherché, sans y arriver. Parce que je m’attaquais aux
conséquences du problème plutôt qu’à la cause primordiale. Je n’avais pas
encore saisi que j’avais une identité vibratoire.
C’est la reprogrammation de l’ADN et l’intention au point zéro qui me l’ont
fait découvrir. Il s’agissait d’identifier la saveur de mon Essence pour pouvoir
ensuite en commander l’amplification. Lorsque nous retrouvons notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous vivons en ressentant cette pureté vibratoire. La
fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ devient de plus en plus claire et
tangible. Pour retrouver son Essence, il s’agit simplement de se souvenir d’un
moment dans notre vie où nous avons connu l’innocence. C’est un moment
pendant lequel la fréquence vibratoire de l’Essence est claire et tangible. Après
l’avoir distinguée des autres fréquences, nous pouvons en commander
l’amplification maximale, même si nous ne savons pas comment, en utilisant le
soutien du non-mouvement de l’Abîme cosmique. Pouvoir l’identifier et la
reconnaître même subtilement est suffisant pour stimuler le processus
d’amplification maximale et d’ancrage maximal.
Maintenant que ce processus est déclenché, je me retrouve enfin ! Le zoo
interne se dissipe peu à peu. Je ressens encore des espaces de fixité à l’intérieur
de moi, mais il n’y a rien qui puisse résister à la vague vibratoire de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ. Je ne saurais vous décrire le bien-être et la paix qui
commencent à être miens de plus en plus régulièrement. Par contre, je ne saurais
vous cacher le sentiment d’isolement et de déchirure que j’expérimente quand,
subjuguée par l’énergie d’une autre personne, d’une autre philosophie ou d’un
groupe, je m’éloigne et me désengage de mon TOUT INDIVIDUALISÉ. C’est
comme cesser d’exister.
En commençant à nous identifier à notre nature profonde, nous sentons que
nous existons enfin. En cessant d’exister, il ne nous reste que le non-mouvement
de l’Abîme cosmique. Je n’ai rien contre l’Abîme cosmique, il est bien certain
qu’il joue un rôle extraordinaire lorsqu’il accompagne et soutient le mouvement
créateur, mais il devient un enfer quand il est polarisé ou qu’une partie en
mouvement s’y fige. C’est comme tomber dans le Néant. Ce Néant, qui lorsqu’il
est à son endroit juste peut aider à supporter mon intention d’amplification du
TOUT INDIVIDUALISÉ, devient alors un gouffre de mort.
L’EGO
L’ego est un mécanisme très intelligent que nous avons mis en place pour
remplacer l’Essence. Face au néant de l’Abîme cosmique nous nous rendons
compte que nous devons exister à tout prix. Sans conscience de notre Essence,
nous devons échafauder une structure quelconque qui nous permette de ne pas
être sans vie. Le cosmos est dotée d’un sentiment inné de vie. Tout ce qui vit a
une conscience, car la conscience existe là où la vie existe. Cette conscience veut
s’exprimer et c’est le but fondamental de la Création. Lorsque l’être n’a plus de
perception de sa propre existence vibratoire, il doit la remplacer par la
personnalité et se façonner une identité. Pour pouvoir maintenir cette identité en
place, cela prend des ressources remarquables. Pour pouvoir maintenir cet ego
en vie, cela demande un déploiement d’énergie psychique colossal, car il n’a pas
d’identité vibratoire et sa fondation est vide. C’est une structure qu’il faut
renforcer continuellement puisqu’elle n’a pas de fondation vitale.
L’ego a une très mauvaise réputation dans les cercles spirituels et
métaphysiques. Pour ma part, je crois que mieux vaut l’ego que l’Abîme
cosmique ou l’inexistence ! Maintenant que j’ai retrouvé mon identité vibratoire,
j’observe la désintégration naturelle de l’ego. Je n’ai pas besoin de me battre
contre lui ni de lui faire la guerre ou de lui tenir tête. Je lui suis plutôt
reconnaissante parce qu’il a pu me permettre d’exister quand je n’avais rien
d’autre, même s’il m’a épuisée et donné tant de problèmes avec ses décisions
vides de sens. C’est avec gratitude que je m’honore d’avoir eu autant de
résilience et un ego aussi fort, maintenant que je comprends à quel point il est
difficile de vivre sans Essence.
Il n’y a pas si longtemps, j’étais en présence de quelqu’un qui relatait un
témoignage venant d’une personne de son groupe et qui disait avoir perdu son
Essence au cours des années. Quand j’ai entendu cela, j’ai réalisé combien notre
Essence est précieuse et que nous devons l’honorer et la protéger. En vivant en
accord, avec et pour notre Essence, nous ne nous sentirons plus jamais isolés.
Nous découvrirons notre matrice existentielle et nous pourrons voir comment
nos choix, lorsqu’ils sont régis par le TOUT INDIVIDUALISÉ plutôt que par
l’ego, créent une vague harmonieuse dès qu’ils sont inscrits dans la matrice
parce qu’ils vibrent à la même fréquence qu’elle. Nous allons sentir que notre
vie extérieure s’harmonise et que notre vie intérieure se clarifie. Nous pourrons
devenir comme un instrument au son pur et accordé et nous serons fiers de qui
nous sommes vraiment !
Nous avons construit l’ego comme rempart devant l’Abîme cosmique puisque
nous n’avions pas d’autres idées plus judicieuses. Maintenant que nous décidons
que notre vie devient l’expression de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous
allons pouvoir nous libérer de l’ego, tout en lui permettant de coexister dans la
matrice qui comprend tout ce que nous sommes, tout ce que nous avons été et
tout ce que nous deviendrons. Pour vous aider à repositionner l’ego dans votre
matrice existentielle, je vous invite à répondre aux questions de la page suivante.
Voici ce qu’une amie m’a écrit à propos de ce processus : « J’abonde moi
aussi dans le sens que tu donnes à l’ego et à la reconnaissance qu’il mérite.
Comme le mental d’ailleurs, un autre incompris par la spiritualité ‘‘classique’’.
Quelle énergie on peut y trouver quand on l’accepte (ce que je suis en train de
faire ces jours-ci), quand on arrête de le traiter comme un dégénéré, de le
laisser à la porte comme un sans-abri, et qu’on l’invite à ‘‘manger à table’’ avec
toutes les autres parties de soi plutôt que de le tenir en laisse ou en échec comme
le suggère la spiritualité désuète que nous avons connue. En même temps, il est
assez bruyant et dérangeant, j’avoue. Et radoteur à mort ! Mais voilà : je n’en ai
plus honte et je n’en ai plus peur. » H.D.
Réflexion 10 L’EGO ET LE SENTIMENT D’ALERTE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne a du recul face à son ego et peut l’observer


sans jugement.
2. VÉRIFIER si la personne comprend que l’ego représente une forme
d’identification en réaction à l’Abîme cosmique.
3. VÉRIFIER si la personne pense que si elle se sépare du processus de
l’ego, elle n’aura d’autre identité que le non-mouvement de l’Abîme
cosmique.
4. VÉRIFIER si le besoin qu’a l’ego d’être séparé d’autrui est réel où
s’il découle de l’Abîme cosmique.
5. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle peut bloquer la force
d’entraînement de l’Abîme cosmique, non pas avec son ego et en
restant séparée, mais en faisant coexister au point zéro le mouvement
de la fréquence de son Essence et de l’Amour de soi avec le non-
mouvement de l’Abîme cosmique.
6. VÉRIFIER si la personne sait que la seule façon de se soustraire à
l’emprise de l’ego est d’affronter l’Abîme cosmique en faisant vibrer
son Essence et l’Amour de soi à l’intérieur d’elle et en leur
permettant de coexister au point zéro.
7. VÉRIFIER si la personne sait que, lorsqu’elle laisse son Essence et
l’Amour de soi (mouvement) vibrer au point zéro tout en permettant
au non-mouvement de l’Abîme cosmique d’exister, l’ego peut trouver
sa place et devenir un allié.
ISOLEMENT
Nous expérimentons tous, à un niveau plus ou moins élevé, l’expérience du
sentiment de séparation d’avec le GRAND TOUT et, à moins que nous ne
réussissions à demeurer dans un état d’Unité, les circonstances extérieures
planétaires feront que cette expérience ira en s’intensifiant. Ces circonstances
extérieures deviendront encore plus aiguës et nous nous sentirons très menacés
et en grand danger.
Il existe une coupure de communication entre notre Âme centrale et notre
incarnation qui se reflète dans notre vie, que ce soit entre nous et notre famille
ou ailleurs. En y mettant fin par le biais de l’intention au point zéro, ici dans la
troisième dimension, nous transmettons l’information à travers le cosmos.
Il existe aussi une autre coupure de communication entre notre vie terrestre et
certaines de nos autres incarnations extraterrestres qui font partie de notre Âme
centrale et vibrent à la même fréquence essentielle. Ces incarnations ne
comprennent pas la densité et la dimension temporelle. Elles conçoivent nos
incarnations terrestres comme une perte de pouvoir et nous trouvent finalement
sans grande importance. Grâce au pouvoir de l’intention au point zéro et à la
force de notre expérience magnétique, nous pouvons recréer ces liens manquants
et influencer le modèle cosmique polarisé et hiérarchisé, celui qui positionne
l’incarnation terrestre au bas de l’échelle. Je viens de visionner le film de
Guillermo del Toro intitulé Le Labyrinthe de Pan qui, une fois de plus, démontre
à quel point la vie sur la Terre est insignifiante et méprisable comparée à une vie
ailleurs. Malheureusement, nous partageons tous plus ou moins cette opinion, et
par le fait même, contribuons à sa manifestation.
Mettre fin à l’isolement ne signifie pas que nous devons retourner à la Cause
initiale pour que le sentiment de séparation se transforme. Le retour au GRAND
TOUT est un concept polarisé et pensé à partir de la dimension temporelle. Sur
notre Terre, nous avons une naissance et une mort, un début et une fin qui
s’échelonnent sur une vie étendue sur une ligne temporelle qui représente le
passé, le présent et le futur. Or, avec tous ses réseaux, le schéma de la matrice
existentielle permet à chacun des points de notre vie d’être abordé en dehors de
cette linéarité. Dans la matrice, tout se passe en même temps, de façon
accomplie ou non accomplie. Si un événement ou un potentiel ne s’est pas
encore accompli, leur existence est quand même bien réelle dans la matrice.
C’est un point du réseau auquel nous pouvons accéder vibratoirement pour en
saisir l’information.
L’autre jour, j’ai vu un ami qui me disait qu’il voulait changer de voiture et il
m’a demandé de regarder avec lui pour savoir si son idée était bonne. Ensemble,
nous avons fait la réflexion 21 du chapitre 7 qui s’intitule : Identification d’un
projet pour déterminer s’il découle du TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous avons
découvert qu’il avait 20 ans de plus que son âge actuel et qu’il prenait cette
décision à partir d’une possibilité non accomplie à l’âge de 70 ans ! Disons que
c’est le genre d’automobile que son père conduisait à la fin de sa vie ! Il a décidé
d’attendre un peu et de choisir de se procurer la voiture qui serait l’expression
matérielle de son TOUT INDIVIDUALISÉ. Après bien des péripéties durant
lesquelles il continuait de commander un véhicule qui s’alignerait sur la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ, il a finalement acheté une
BMW 2003 dont les paiements étaient presque similaires à ceux qu’il effectuait
auparavant pour une auto bien sage et sans grande personnalité. Nos parties fixes
et figées par la peur ou par d’autres émotions existent dans nos matrices en
même temps que celles qui sont heureuses et vont de l’avant. L’isolement et la
séparation peuvent coexister avec l’union et l’appartenance. Nous pouvons
choisir d’avoir un sentiment d’appartenance et une vie qui nous ressemble car
notre nature véritable et essentielle fait partie intégrale d’un plan cosmique
harmonieux.
Les règles de la coexistence régissent la matrice cosmique en ce qui concerne
le macrocosme et le microcosme, la vie sur la Terre ou ailleurs. Nous pouvons
actuellement choisir d’y participer et devenir cocréateur. Par un usage clair de
notre volonté essentielle, nous allons nous aligner sur le plan bienfaisant du
GRAND TOUT et choisir d’exister dans l’expression de cette alliance de façon
constante et continue. Nous allons ramener au GRAND TOUT la richesse de ce
que nous avons vécu sur la Terre ainsi que notre compréhension des émotions et
de leur rôle si important en tant que pôle magnétique, avec lequel nous pouvons
créer un nouveau schéma au point zéro. Dans ce nouveau scénario, chaque
élément de la Création occupera un endroit vibratoirement juste et en accord
avec la fréquence de son Essence.
Notre perception à partir de la Terre est importante dans l’échange que nous
avons avec le GRAND TOUT, tout autant que son plan l’est pour nous. Chaque
décision que nous prenons a une influence sur la Matrice cosmique et lorsque
nous émettons une intention au point zéro à partir de la densité terrestre, nous
lançons un appel qui a des racines gigantesques.
Nous sommes venus sur la Terre pour reprendre possession de notre corps
émotionnel. La dimension du temps linéaire nous force à bien ressentir l’effet de
nos choix et les réactions émotives qui les accompagnent. C’est grâce à la
polarité de notre planète et à la dualité de ses jours et de ses nuits que nous avons
pu avoir l’intuition du point zéro. C’est grâce au point zéro que nous avons pu
accepter que l’Abîme cosmique puisse avoir un rôle important dans
l’amplification et l’ancrage et c’est aussi grâce à l’Amour de soi et à la splendeur
de notre Essence retrouvée que nous allons commander la fin de l’isolement.
Nous allons commander que l’amour qui existe dans le cosmos se rende ici
sur la Terre. L’amour du GRAND CŒUR va alors se déployer pour se rendre
jusqu’à nous grâce à notre choix conscient au point zéro par l’usage du libre
arbitre. Nous, qui sommes pris dans la lenteur et la densité de la troisième
dimension, serons les parfaits témoins de l’ancrage de cet amour, puisque nous
pouvons le ressentir en nous. Si nous ne le ressentons pas, nous avons beau en
entendre parler, nous savons qu’il n’est pas tangible et enraciné. Si nous le
ressentons, nous savons qu’il s’est rendu ici et qu’il est bien ancré dans le
cosmos parce que nous l’aurons perçu. Nous vivons maintenant à l’ère du
Verseau et notre relation avec le GRAND TOUT peut devenir horizontale et
circulaire au lieu d’être verticale et hiérarchisée. Ensemble, nous allons nous
unir pour commander la fin de l’isolement et l’ancrage du GRAND CŒUR ici et
maintenant.
Réflexion 11 ISOLEMENT
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne peut, grâce à son pouvoir d’être humain


incarné sur le plan physique, commander :
a. la reconnexion avec le GRAND TOUT ;
b. la reconnexion avec son Âme centrale ;
c. la fin de l’isolement et de la séparation.
2. VÉRIFIER si la personne peut, grâce à son pouvoir d’être humain
incarné sur le plan physique, commander l’alignement de sa volonté
avec celle :
a. de son Essence ;
b. de l’Amour de soi ;
c. de l’Âme centrale ;
d. du GRAND TOUT.
3. VÉRIFIER si le sentiment d’isolement que la personne ressent
provient d’une coupure entre l’Âme centrale et son incarnation
présente.
Si OUI, VÉRIFIER s’il faut l’inclure au point zéro ou la dissoudre.
4. VÉRIFIER si tous les corps (physique et/ou émotionnel et/ou mental
et/ ou spirituel et/ou autre) de la personne sont dans le bon temps et
le bon espace.
Si NON, VÉRIFIER si cela cause un sentiment d’isolement et de
séparation.
5. VÉRIFIER s’il existe une rupture de communication entre sa vie
présente et d’autres incarnations de l’Âme centrale.
Si OUI, VÉRIFIER si certaines de ses autres vies auraient un jugement
polarisé ou hiérarchisé à l’égard de son incarnation terrestre.
6. VÉRIFIER si la personne a une non-perception de cette séparation
d’avec :
a. l’Essence ;
b. l’Âme centrale ;
c. le TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. le GRAND TOUT ;
e. une autre incarnation isolée de son Âme centrale ;
f. autre.
7. VÉRIFIER si la personne, en communiquant avec ses autres vies et
en transférant l’information de l’intention au point zéro qu’elle a
acquise ici et maintenant :
a. pourra installer un pont avec ses autres vies ;
b. pourra contribuer à rétablir la communication permanente et/ou
continue avec ses autres vies.
8. VÉRIFIER si la commande de liaison de la personne avec l’Âme
centrale, provenant de sa vie sur la Terre dans la troisième dimension
ancrée dans la densité, pourra ancrer ce lien de façon constante et/ou
continue.
9. VÉRIFIER si la commande de liaison de la personne avec l’Âme
centrale est alignée sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
10. VÉRIFIER si la commande de liaison de la personne avec l’Âme
centrale doit être transmise vibratoirement par le rythme essentiel
du cœur physique, émotionnel, mental et spirituel, pour qu’elle
devienne constante et/ou continue.
11. VÉRIFIER si l’information de cette connexion de la personne avec
l’Âme centrale peut être transmise à toutes ses autres incarnations
qui se sentent isolées.
12. VÉRIFIER si la personne peut commander la fin de l’isolement en
utilisant la charge magnétique du sentiment de séparation cosmique
concernant :
a. la coupure d’avec le GRAND TOUT ;
b. son Âme centrale ;
c. ses autres vies ;
d. son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
e. autre.
13. VÉRIFIER si la personne peut commander, en utilisant la charge
magnétique du sentiment de séparation et d’isolement cosmique, que
toutes les vies qui sont isolées vibrant sur sa fréquence (même celles
dans l’Abîme cosmique) soient rappelées et remises en contact avec
son Âme centrale.
14. VÉRIFIER si la Loi du libre arbitre a contribué par sa non-
implication et son détachement émotionnel :
a. au sentiment d’isolement ;
b. au sentiment d’abandon ;
c. au sentiment d’être perdu dans l’univers ;
d. à la coupure de communication avec l’Âme centrale ;
e. à la coupure de communication avec le GRAND TOUT ;
f. à la coupure de communication entre les vies de la matrice de
l’Âme centrale ;
g. au sentiment du manque de soutien ;
h. au sentiment du manque d’appartenance ;
i. à la coupure de communication avec le GRAND CŒUR ;
j. à la difficulté de ressentir l’amour inconditionnel ;
k. à l’absence de la coexistence des différences et du point zéro ;
l. à la croyance qu’elle ne pourra jamais s’en sortir ;
m. à une coupure au niveau des corps énergétiques ;
n. à un sentiment d’urgence parce qu’elle aurait pu participer à cette
coupure à cause du pouvoir de son propre libre arbitre.
15. VÉRIFIER si la personne peut cultiver une attitude et un mode de
pensée fondés sur la conviction qu’elle a le droit de ressentir :
a. un courant d’amour continu venant du GRAND TOUT ;
b. un courant d’amour continu venant de l’Âme centrale ;
c. un sentiment de confiance et de lâcher prise parce qu’elle est
certaine d’être toujours :
i. connectée ;
ii. soutenue ;
iii. accompagnée ;
iv. aimée ;
v. autre.
CHAPITRE 5
RELATIONS ET TOUT INDIVIDUALISÉ
L’un des aspects les plus intrigants de la vie sur Terre est l’aspect relationnel.
Nous venons ici pour pouvoir être physique et émotif. Pour pouvoir aimer,
toucher et sentir.
L’intimité est l’une des plus grandes expériences humaines. Qu’elle soit vécue
dans le couple, la famille ou la communauté, les relations intimes nous éveillent
et nous font découvrir des aspects de nous qui sont reflétés par l’autre.
Une vie est « bonne » si nous nous sentons contents de la vivre ! C’est la
satisfaction intérieure et le sentiment d’exister en tant qu’Essence incarnée qui
peuvent nous rendre heureux. La clef du bonheur n’est pas dans la réussite
financière, professionnelle ou amoureuse, mais dans la façon dont nous la
vivons. C’est en nous réjouissant de la capacité d’y incarner notre TOUT
INDIVIDUALISÉ et d’en observer les manifestations que nous pourrons
célébrer le fait d’être une énergie avec une fréquence essentielle incarnée en trois
dimensions. Nous éprouverons de la joie à vivre dans la densité et à ressentir les
émotions, à goûter, à toucher, à sentir et, surtout, à percevoir la tendresse entre
un parent et son enfant, entre deux amis, entre frères et sœurs ou entre deux
amoureux. C’est en partie pour venir expérimenter l’intimité dans la physicalité
que nous nous sommes incarnés. Avez-vous déjà imaginé ce que deux anges
auraient l’air s’ils essayaient de s’embrasser. Ce ne serait que de l’éther qui
rencontre de l’éther. Je suis certaine que l’amour existe dans les dimensions plus
subtiles mais pas la douceur de la joue d’un enfant. Nous sommes tous en
relation avec quelqu’un même si nous sommes célibataires.
Cet échange avec autrui peut être l’expression et la célébration de
l’incarnation terrestre quand il n’est pas fusionnel. Il peut facilement devenir une
source d’épuisement et de questionnement lorsque au lieu d’être comblée par
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, incluant l’Amour de soi, nous demandons à
l’autre de devenir la source de notre contentement.
Imaginons que nous avons un bol rempli du TOUT INDIVIDUALISÉ et que
l’autre s’approche de nous. Au nom de l’intimité, nous allons ouvrir un dispositif
qui laissera échapper une quantité de notre TOUT INDIVIDUALISÉ dans le bol
de l’être qui nous est proche. De son côté, il fera la même chose, et ainsi de
suite. Après quelque temps, dans ce genre d’échange, l’un des deux partenaires
commencera à se sentir mal et réalisera qu’il peut interrompre le schéma
fusionnel et refuser de laisser fuir son énergie. Il réalisera qu’il peut arrêter
d’envahir la matrice de l’autre et d’y laisser glisser ses ressources essentielles
sans pour autant supprimer le lien d’amour qui les unit. L’autre partenaire, de
toute façon, ne peut qu’exprimer la vibration de son Essence et ne peut utiliser la
fréquence d’autrui. Il aurait eu beau laisser couler la sienne dans le bol de son
conjoint, elle aurait toujours été inutilisable et inadéquate pour son partenaire.
En conservant notre fréquence essentielle pour nous-mêmes et en coexistant
avec celle d’autrui, nous pouvons utiliser cette ressource pour créer notre propre
bonheur et notre paix d’esprit. Dans un cas comme celui-ci, au lieu de se
demander comment agir pour pourvoir rétablir l’équilibre, il suffit de cesser de
vouloir faire quelque chose pour régler la situation et simplement choisir
d’amplifier et d’ancrer notre TOUT INDIVIDUALISÉ même si nous ne savons
pas comment. Le but n’est pas d’agir mais de choisir.
Il y a tant de personnes haut placées qui possèdent tellement de pouvoir et de
richesses, mais qui n’ont aucune sagesse. Comment font-ils ? En se nourrissant,
entre autres choses, de l’énergie qui fuit sans arrêt dans la matrice sociale. Ils ont
bien compris le procédé et installent des tuyaux de peur et d’inquiétude par
toutes sortes de machinations politiques et monétaires. Ils en récoltent ainsi
l’énergie qui coule à flots. Inspirés par notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous
deviendrons de plus en plus attentifs à ces fuites énergétiques.
À l’été 2006, à l’aéroport de Londres en Angleterre, a eu lieu une présumée
alerte terroriste. L’attentat n’a jamais eu lieu, mais certaines bombes avaient
apparemment été trouvées chez des terroristes londoniens plus tôt dans la
journée. À la suite de cette alerte qui, dit-on, aurait bel et bien pu avoir lieu, les
autorités ont décidé d’interdire tous les liquides sur tous les transporteurs
aériens. Ce genre d’événements que l’on nous rapporte me laisse toujours un peu
perplexe, car nous ignorons toujours s’ils sont vraiment réels. Toujours est-il
qu’une fois de plus, à cause de cet événement, la peur des gens s’est amplifiée.
En septembre 2006, je suis passée dans un aéroport et j’ai bien senti la
pression quand j’étais dans la file d’attente qui conduisait jusqu’à la rampe de
contrôle. Plus j’approchais de la barrière de sécurité, plus la tension montait.
Voici qu’un tube de dentifrice devenait un objet suspect et pouvait donc faire de
vous une personne à soupçonner ! La file était longue et l’attente aussi avant de
passer la barrière et, à toutes les cinq minutes, j’entendais une personne qui criait
aux agents d’inspection de bien regarder ce que les passagers avaient dans leurs
sacs. À ce rythme-là, qu’on le veuille ou non, la peur s’installe et l’on commence
à s’inquiéter un peu. C’est un phénomène d’angoisse qui croît petit à petit. Si
nous vivons un moment comme celui-là, nous pouvons choisir de nous soustraire
à ce tableau en utilisant l’angoisse environnante pour amplifier la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
En choisissant de se désengager de l’énergie d’autrui et en s’affranchissant des
scénarios extérieurs, nous allons commencer à émettre une note claire et pure
dans la matrice sociale, familiale, amicale ou amoureuse. C’est ainsi que nous
allons célébrer notre expérience incarnée, en coexistant avec l’expérience
d’autrui sans perdre la nôtre plutôt que de vouloir que l’autre soit la source de
notre bonheur.
Dans notre ancien mode de pensée, il n’y avait aucune brèche pour pouvoir
faire un bond quantique et ancrer la coexistence de deux fréquences
individuelles dans une relation intime. L’image d’un couple parfait l’emportait
sur le concept de l’Amour de soi. Nous imaginions qu’en amour, il fallait
fusionner avec l’autre. Nous pensions que dans un couple, la fréquence de l’un
devait primer sur celle de l’autre. Maintenant, nous pouvons commander la
coexistence harmonieuse au point zéro des deux fréquences individuelles sans
que l’une entraîne l’autre. LA SEULE VRAIE RELATION EST CELLE QUE
NOUS ENTRETENONS AVEC LE GRAND TOUT.
Pour se détacher du mode polarisé relationnel, nous pouvons commencer par
reconnaître et accepter que chaque chose et chaque personne qui entrent en
contact avec nous nous renvoient l’image d’une partie en nous. C’est la seule
façon de se libérer du cycle infernal du blâme et de la comparaison. Pour exister
dans l’Unité avec le GRAND TOUT, il est nécessaire d’être bien entraîné à se
désengager et à se détacher du drame et du blâme par le biais du point zéro et du
retour vers l’Âme centrale.
L’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ doivent passer à
travers les relations pour s’actualiser pleinement. Je trouve toujours que la
famille est un laboratoire idéal pour vérifier nos réussites spirituelles ou
psychologiques. En revisitant le milieu de notre enfance, nous pouvons
facilement remarquer si le nouveau paradigme demeure ou non, trempé comme
il l’est dans cet environnement qui peut nous faire réagir à tout moment.
BLÂME OU MIROIR
J’entends tellement de personnes me parler des autres plutôt que de parler
d’elles-mêmes. Il y a un certain temps, quelqu’un me parlait avec passion de
notre responsabilité sociale et humanitaire. Il me disait qu’il avait tant à donner
mais que les gens n’étaient pas en mesure de recevoir tout ce qu’il leur offrait. Il
se plaignait qu’ils ne voulaient pas faire le travail nécessaire pour se prendre en
main et il les trouvait superficiels. Vouloir s’occuper du cheminement des autres
et penser qu’ils ont un problème en s’imaginant que nous avons la solution est
inefficace. Vouloir aider quelqu’un ou le prendre en charge est une position
illusoire ; lorsque nous considérons que chaque être humain a une matrice
existentielle, nous savons que nous n’en n’avons aucun contrôle puisqu’elle ne
vibre pas à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Il est loin d’être
narcissique, mais au contraire plus légitime, de vouloir incarner l’Amour de soi
et la fréquence de notre Essence en faisant coexister la présence de l’Abîme
cosmique. C’est une position opérante et souveraine qui déclenche une vague
dans notre propre matrice pouvant alors déferler comme une impulsion dans les
matrices environnantes. Peut-être que cela incitera les autres à manifester leur
TOUT INDIVIDUALISÉ dans leur existence ou peut-être que cet élan n’aura
aucun effet et restera inscrit comme une possibilité non accomplie. Nous ne
pouvons qu’être activateur de cette prise de conscience en rayonnant notre
expérience.
Après avoir fait la réflexion qui suit nous ne serons plus jamais capable de
blâmer l’autre. Dans cette réflexion, nous allons remplacer le terme « autre » par
« je » ou par « une partie de moi ».
Prenons l’exemple de quelqu’un qui est désengagé lorsqu’il est en relation et
qui fuit dès que des demandes ou des promesses se présentent. Il est fort
probable qu’il considérera l’autre comme quelqu’un d’étouffant et qu’il utilisera
la personne intime pour refléter son conflit interne. Au lieu de voir son conjoint
comme une personne étouffante, il pourra se demander quelle partie de son être
l’étouffe. Ce n’est rien de moins qu’un revirement à 180o ! C’est à ce moment-là
que le vrai travail sur soi commence. Il devra alors se poser les questions
suivantes :

- Quelle partie de moi m’étouffe ?


- Qu’est-ce qui m’étouffe à l’intérieur de moi ?

Il se servait de l’autre pour s’étouffer plutôt que de regarder ce qui se passait à


l’intérieur de lui. Il pourrait être question d’une emprise familiale et d’une
blessure non résolue par rapport au réseau familial et professionnel. Nous avons
trouvé en testant les questions de la réflexion suivante : « l’autre » me contrôle,
que nous avons remplacé par « une partie de lui » le contrôlait. En cherchant
laquelle, nous avons trouvé que c’était celle en relation avec son père sur le plan
professionnel. Nous nous sommes demandé quel âge pouvait bien avoir cette
partie de lui et avons identifié l’âge de 4 ans. Comme si à cet âge-là, quelque
part dans sa matrice existentielle, un point fixe et immobile bloquait le
mouvement de la toile. Une fois ce point identifié, il a dû s’y attarder et le mettre
au point zéro en se permettant de ressentir ce qui s’était déclenché par rapport à
cette réalisation.
J’ai remarqué que plus je suis remplie de mon TOUT INDIVIDUALISÉ,
moins je blâme mon conjoint. Nous avons tous les deux un jour déposé nos
bagages et réalisé que nous ne pourrions jamais changer l’autre. Nous avons pu
reconnaître cette vérité et s’accepter profondément l’un l’autre parce que nous
vivons maintenant beaucoup plus d’harmonie vibratoire à l’intérieur de nous. Ce
n’est pas tout à fait continuel mais nous n’avons pas besoin d’être des héros pour
y arriver. Quand je remarque que je parle de Bruno plutôt que de moi-même, je
m’arrête et accueille cette partie de moi qui ne va pas trop bien avec
bienveillance et non-jugement. Je m’occupe de moi, je visite ce point de fixité
dans ma matrice et je réaffirme mon intention d’ancrer le TOUT
INDIVIDUALISÉ dans ma vie et dans mes relations.
Réflexion 12 L’AUTRE MIROIR DE SOI
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. REMPLACER L’AUTRE PAR JE ET/OU UNE PARTIE DE MOI


VÉRIFIER les questions qui vous interpellent et remplacer
« L’autre » par « Je » et/ou « une partie de moi ». Par exemple, au
numéro 1, on remplacera « l’autre » a des attentes à mon sujet par
« J’ai et/ou une partie de moi » a des attentes à mon sujet. L’autre
pourrait être un conjoint, un confrère de travail, une tante, etc.
L’autre/je et/ou une partie de moi :
1. a des attentes à mon sujet ;
2. ne s’occupe pas de moi ;
3. ne reconnaît pas mes besoins ;
4. n’est pas là pour moi ;
5. ne m’entend pas ;
6. ne m’aime pas ;
7. n’a pas de temps pour moi ;
8. ne me voit pas ;
9. n’est pas attiré par moi ;
10. me dérange quand il/elle est là ;
11. me dérange quand il/elle n’est pas là ;
12. m’envahit ;
13. m’empêche de vivre ;
14. m’empêche de rire ;
15. m’empêche de m’amuser ;
16. m’empêche de relaxer ;
17. m’empêche d’avoir une vie professionnelle ;
18. m’empêche d’avoir une vie sociale ;
19. m’empêche d’être moi-même ;
20. ne me comprend pas ;
21. ne sait pas comment relaxer ;
22. est violent, violente, paresseux, paresseuse, … ;
23. me contrôle ;
24. ne me donne pas de place ;
25. ne me donne pas son approbation ;
26. est tout pour moi ;
27. a besoin d’être sauvé/sauvée, aidé/aidée par moi ;
28. a besoin d’être sauvé/sauvée, aidé/aidée par moi car il ou elle a un
problème de… ;
29. n’est pas intègre, authentique, responsable de ses émotions ou ne
veut pas regarder ses problèmes ;
30. est manipulateur, manipulatrice ;
31. M’EMPÊCHE DE SYNTONISER LA FRÉQUENCE DE MON
ESSENCE ;
32. autre.
RÉACTIONS ÉLECTROMAGNÉTIQUES ANTAGONISTES
Les couples (les amis, les membres d’un même groupe) s’attirent par le
meilleur et par le pire. Les blessures laissent une trace au cerveau et émettent une
fréquence. Quand la mémoire d’une blessure est déclenchée, elle émet une
charge électromagnétique. Cette charge voyage d’un cerveau à l’autre entre les
personnes qui sont très proches. Il y a alors une reconnaissance de la charge et
ceci déclenche la mémoire d’une blessure identique chez le conjoint, le parent,
l’enfant ou les membres d’une même famille.
Il y a un échange d’informations biochimiques sur le plan du système nerveux
qui s’effectue en dehors des terminaisons nerveuses. C’est un courant
d’information presque instantané qui survient lorsque nous sommes stimulés
électromagnétiquement par la blessure émotionnelle de quelqu’un qui nous est
proche. Les peptides, qui sont des molécules d’émotions, envoient un message
spécifique aux cellules. Il s’agit d’un échange purement chimique qui se fait par
le biais des sites récepteurs des cellules par des peptides qui s’y attachent et
communiquent avec le noyau des cellules. Ils transfèrent un message par leurs
propriétés moléculaires aux récepteurs des cellules. La vie de la cellule est
déterminée par le nombre de récepteurs qui sont sur sa membrane et
l’information qu’ils reçoivent des peptides est comparable à une clef qui entre
dans une serrure. Lorsque le récepteur reçoit un message d’un peptide, il
transmet cette information au cœur de la cellule. C’est le langage avec lequel
l’organisme communique avec tous les systèmes. Nous communiquons nous
aussi, les uns avec les autres par des contacts subtils et spontanés.
Certaines discussions autour d’un souper de famille peuvent devenir une
source de nombreuses contradictions. Par exemple, si quelqu’un mentionne qu’il
a bien aimé un artiste en particulier, il pourra déclencher, en réaction à son
admiration, de la jalousie, du doute de soi, etc. Chacun des membres du groupe
résonnant à la stimulation électromagnétique d’une blessure similaire inscrite
dans son cerveau réagira au contact subtil et spontané de la stimulation. Dans un
cercle intime, cette susceptibilité est souvent hors de contrôle. Pour pouvoir
rester en paix, nous devons savoir nous définir par rapport à notre TOUT
INDIVIDUALISÉ plutôt que par rapport à nos blessures. Ce n’est pas parce que
nous apprécions un quelconque artiste que nous arrêterons d’aimer nos êtres
chers, mais la blessure qui a inscrit ce doute de soi ne sait pas comment
différencier le scénario interne de la situation actuelle. Une fois ravivée, elle
sécrète des peptides. Ces peptides affectent l’hypothalamus et déclenchent une
série de réactions adverses. Les conclusions pendant les interventions seront
polarisées et propres à l’expérience des personnes en réaction, au lieu d’être
collées à la réalité de celui ou de celle qui s’exprime.
Prenons par exemple le cas de Guillaume (nom fictif) qui gère une petite
entreprise. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour où il ne conclut pas une vente
parce qu’il n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Il rentre chez lui le soir, troublé
par le doute de soi ou le manque de valeur personnelle. Son cerveau émet une
fréquence en résonance à cette blessure. Sa conjointe Monique (nom fictif), qui
croyait passer une douce soirée en sa compagnie, l’attendait à la maison,
disponible et ouverte. En fait, le ressenti de Guillaume émet une charge
électromagnétique assez importante pour que Monique en soit affectée. En étant
inconsciemment ouverte à lui, elle peut, dès son arrivée, devenir tendue à son
contact. Comme si à l’intérieur de Guillaume il y avait eu un feu de forêt dont la
chaleur aurait été suffisante pour allumer les brindilles sèches qui gisaient au
cœur de sa compagne. Monique commence alors à se sentir mal à l’aise et
tentera de raisonner Guillaume pour qu’il arrête d’émettre cette fréquence qui la
fait réagir. Au fur et à mesure que Guillaume racontera ce qui lui est arrivé
durant la journée, le siège de la blessure correspondante de Monique s’activera
en déversant une grande quantité de peptides dans son système. Dérangée par
cette stimulation inconfortable, Monique essaiera en vain de freiner cette
réaction en chaîne en incitant Guillaume à se prendre en main, à émettre des
intentions ou à se contrôler. La seule avenue possible, lorsque ce train infernal
est en marche, est de se retourner vers soi et d’utiliser la charge magnétique
négative de cette émotion pour commander l’ancrage et l’amplification du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
La conscience de qui nous sommes essentiellement est notre point stable au
sein de cette perte de maîtrise. Alors, le corps s’harmonise, le TOUT
INDIVIDUALISÉ peut rayonner de nouveau et la pensée s’illumine. C’est le
moment où la coexistence aura toute sa force. Le plus grand acte d’amour n’est-
il pas de permettre à l’autre d’être mal en notre présence sans pour autant perdre
nos propres points d’amplification et d’ancrage. Lorsque Monique a réalisé
qu’elle n’était plus fidèle à sa vision, elle a pu utiliser son intention au point zéro
pour rester ancrée tout en permettant à Guillaume de ressentir ce qu’il avait à
ressentir même si cela lui semblait totalement impossible.
Nous pouvons imaginer que Guillaume est une matrice vibrant à une
fréquence particulière et que Monique en est une autre avec un taux vibratoire
différent. Lorsque, dans son propre réseau, Guillaume trébuche sur un point de
fixité qui n’est pas inclus ou admis dans sa fréquence, il influence le mouvement
général de sa matrice existentielle. Alors, cette réaction se répercute comme une
vague dans la matrice familiale qui l’entoure et vient affecter tous les points
similaires dans les matrices environnantes.
Nous pouvons tenter de nous éloigner physiquement de notre conjoint
lorsqu’il vit une telle contradiction pour éviter d’être mis en réaction, mais j’ai
remarqué que dans un réseau serré comme celui de la constellation familiale, la
distance accomplit bien peu de choses. Nous devons adopter une pensée
directrice plus forte et plus essentielle qui sera basée sur le TOUT
INDIVIDUALISÉ. Par contre, nous devons nous permettre de vivre nos
émotions, de les reconnaître et de les ressentir pour ensuite reprendre contact
avec notre nature profonde.
Il m’est arrivé d’arrêter de parler en plein milieu de conversations dès l’instant
où je m’apercevais qu’elles glissaient sur une pente électromagnétique et que
nous nous dirigions tout droit vers l’une de ces embûches émotives. Je pouvais
percevoir le changement énergétique et reconnaître le mouvement émotif en
notant la charge spécifique déclenchée. Le test ultime est de se dégager de
l’autre pour se ramener vers soi. J’ai eu assez de recul pour pouvoir sentir
l’influence de ces conflits dans mes systèmes, en me ramenant à moi-même.
Dans les relations intimes, il est toujours question de la même formule : nous
devons permettre à l’autre d’exister en se ramenant à soi, car le corps, pourvu de
ses facultés créatrices, est animé et vibrant et il réagit aux influences
énergétiques. Lorsque nous sommes décentrés, l’énergie peut se dissiper, être
perturbée et causer des malaises. Nous avons maintenant la chance de pouvoir
comprendre comment interrompre un schéma de façon consciente et essentielle
quand nous percevons qu’une fréquence extrinsèque s’est infiltrée dans notre
matrice et qu’elle a déclenché quelque chose en nous. Au lieu de blâmer l’autre,
nous avons l’option de nous ramener à nous-mêmes et de prendre conscience de
la blessure interne qui a été touchée. Petit à petit, en choisissant jour après jour
notre vraie nature, nous pourrons enfreindre ce processus intolérable qui sape
l’amour et l’amitié et qui dissipe notre bien-être en nous éloignant de notre
centre.
Pour qu’une relation de couple puisse fonctionner et s’épanouir, nous devons
d’abord être prêts à nous occuper de notre propre harmonie intérieure, dans notre
propre matrice ; nous nous apercevrons que, plus nous entretenons un lien fort et
serré avec nous-mêmes, moins nous aurons ce besoin d’aller jouer dans les
affaires internes de l’autre. C’est un travail avec soi plutôt qu’une relation sur
l’autre où nous aurons le plaisir de voir l’autre se mettre au monde pendant que
nous le ferons de notre côté nous aussi. En identifiant notre propre blessure au
lieu de nous occuper de celle de l’autre, nous pourrons l’apprivoiser. Nous allons
l’interpeller en lui demandant : « Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Comment puis-je
t’incorporer dans ma matrice ? Comment puis-je te synchroniser avec la
fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ pour te comprendre, t’accepter et te
faire mienne ? » En la reconnaissant, nous allons lui confirmer qu’elle fait partie
de la matrice et lui donner un sens de justesse et de localisation. Elle pourra
s’identifier et savoir qu’elle n’est pas dans le vide. En l’incluant dans le réseau
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous lui donnons un contour, une définition
et un mouvement. Elle cessera ainsi de former un vecteur qui bloque l’expansion
de notre fréquence dans la matrice en mouvement.
En choisissant notre TOUT INDIVIDUALISÉ, en permettant la coexistence
du processus de l’autre, sans empiéter sur ce processus ou sans se sentir envahis,
de grandes transformations très intéressantes peuvent surgir sur le plan de la
structure du couple. C’est toujours le changement qui inquiète, mais quand notre
intention première est celle du TOUT INDIVIDUALISÉ et du plan d’expression
unique de l’Âme centrale, on peut s’attendre à une transformation qui est loin
d’être réductionniste. L’amour ne peut que grandir quand il est libre et essentiel.
Ce que Khalil Gibran a écrit à propos du mariage résume bien cette vision :

Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux,


mais demeurez chacun seul,
De même que les cordes d’un luth sont seules
Cependant qu’elles vibrent de la même harmonie.
Donnez vos cœurs, mais non pas à la garde l’un de l’autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :
Car les piliers du temple s’érigent à distance,
Et le chêne et le cyprès ne croissent pas dans
l’ombre l’un de l’autre 1 .

Malgré les illusions et l’étroitesse d’esprit résultant des confrontations entre


personnes d’un même milieu, nous pouvons apprendre comment rester
indépendants et libres. En dépit des siècles de réactions adverses et émotives
entre les membres d’un même clan qui, inconsciemment, déclenchent des
réactions électromagnétiques entre eux, nous pouvons voir poindre des attitudes
et des comportements plus nobles et essentiels. L’aurore d’un nouveau mode
relationnel commence à éclairer les couples et les familles qui veulent devenir
authentiques. Nous avons la chance de comprendre l’impact de l’intention au
point zéro pour nous éclairer dans notre changement d’attitude. Les souffrances
que nous vivons en couple peuvent prendre fin. Grâce à l’expérience intrinsèque
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ pour nous ramener vers nous-mêmes, nous ne
nous perdons plus dans la matrice d’autrui.
Ce qui a l’air d’une dispute banale pour les clefs de la voiture ou pour toute
autre raison peut déclencher une blessure sur le plan du corps spirituel. C’est fou
les portes inconscientes que les relations intimes peuvent ouvrir. Pour que
l’intimité soit confortable, il faut choisir de s’aimer bien fort. Nous avons besoin
de grandes réserves d’amour pour pouvoir gérer cette réponse électromagnétique
hyper déstabilisante qui ouvre sur des parties d’ombre et de fixité à l’intérieur de
nous. J’ai remarqué que, bien souvent, l’un des partenaires se coupe de la
relation parce qu’il n’en peut plus. Au lieu d’agir ainsi, nous pouvons opter pour
la coexistence et prendre de la distance sans se séparer.
Le problème avec la coupure, c’est que rien n’a été accompli ni ressenti à
propos du trauma qui a été déclenché et il continue d’être actif.
Réflexion 13 RÉACTIONS ÉLECTROMAGNÉTIQUES
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne est consciente de la charge


électromagnétique de ses blessures.
2. VÉRIFIER si la personne sait reconnaître le transfert d’énergie
électromagnétique provenant de la blessure d’un proche.
3. VÉRIFIER si la personne peut rester scellée quand cette charge est
émise.
4. VÉRIFIER si la personne peut revenir vers son vide interstitiel en y
faisant vibrer son TOUT INDIVIDUALISÉ et en utilisant la charge
magnétique de sa blessure lorsqu’elle a été déclenchée par celle
d’autrui.
5. VÉRIFIER si la personne peut coexister avec un proche quand celui-
ci est en réaction émotive, en restant dans la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ même si l’autre ne se sent pas bien.
6. VÉRIFIER si la charge électromagnétique de la blessure de l’autre
déclenche :
a. des miasmes ;
b. des flash-back ;
c. des mémoires transgénérationnelles ;
d. l’énergie d’autres incarnations qui vibrent à la fréquence de son
Essence emprisonnée dans son aura ;
e. une mémoire cellulaire sur le plan :
i. physique ;
ii. émotionnel ;
iii. mental ;
iv. spirituel ;
v. autre.
f. une résonance akashique ;
g. autre.
ENGAGEMENT PERSONNEL
J’ai remarqué que lorsque notre enfant va mal ou a des troubles de
comportement, nous obtenons de bien meilleurs résultats si nous travaillons sur
nous plutôt que d’essayer seulement de le changer. En nous occupant de notre
propre crise reflétée par notre enfant, celui-ci se replace très vite. Il serait
important de nous poser les questions incluses dans la réflexion qui suit quand
nos proches ne vont pas bien. Elles pourraient nous aider à voir plus clair en
nous et à prendre conscience de nos réactions. En général, nous voulons que
l’autre se replace au plus vite parce que son inconfort interpelle le nôtre. Nous
voulons inconsciemment qu’il se sente mieux pour qu’il ne nous reflète plus
notre propre blessure. Nous voulons qu’il se calme pour que l’atmosphère autour
de nous se stabilise de nouveau. Mais cette approche est vouée à l’échec et est
toujours à recommencer puisqu’elle n’accomplit rien de solide à l’intérieur de
soi.
Que ce soit sur le plan social, politique ou relationnel, nous pouvons toujours
demeurer spectateur de la situation. En nous identifiant à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ en présence de contraintes externes sur lesquelles nous
n’avons aucun contrôle, nous allons pouvoir continuer d’avoir une relation stable
avec notre réalité vibratoire. Nous allons pouvoir nous brancher sur cette
vibration et la faire rayonner dans nos quatre corps et dans notre environnement
et créer ainsi un monde meilleur et qui tout doucement reflétera notre sens des
valeurs.
Lorsque nous sommes centrés au point zéro et que nous émanons une
fréquence en cohérence avec qui nous sommes vraiment, nous pouvons mieux
agir en tant qu’activateurs de l’onde du TOUT INDIVIDUALISÉ des personnes
autour de nous. C’est cette relation avec leur nature profonde qui va finalement
les réconforter totalement. Nous pouvons nous ramener vers notre processus
personnel par le biais de l’intention au point zéro, la reprogrammation de notre
code génétique ou toute autre approche qui nous convient.
Réflexion 14 AUTORESPONSABILITÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne, quand elle est gênée par la souffrance


d’un proche, comprend qu’elle doit d’abord s’occuper d’elle en se
ramenant à l’amplification et/ou à l’ancrage de son TOUT
INDIVIDUALISÉ avant d’offrir son soutien.
2. VÉRIFIER si la personne peut soutenir autrui au lieu de l’aider en
sachant que son TOUT INDIVIDUALISÉ contient tout ce qu’il lui
faut pour réussir.
3. VÉRIFIER si la personne, quand elle est gênée par la souffrance
d’un proche, insiste pour qu’il se sente mieux, en voulant l’aider
pour pouvoir de nouveau se sentir bien et que l’atmosphère se
stabilise autour d’elle, plutôt que d’être motivée par un sentiment de
compassion provenant de la coexistence au point zéro.
4. VÉRIFIER si la personne, quand elle est dérangée par la souffrance
d’un proche, peut rester détachée et jouir de sa relation avec son
TOUT INDIVIDUALISÉ à l’intérieur d’elle-même.
ACCOMPAGNER AUTRUI AU LIEU DE L’AIDER
L’aide est un concept directement régi par l’ancien paradigme polarisé. En
aidant quelqu’un au lieu de l’accompagner, nous nous positionnons en tant que
concept gouverneur de son TOUT INDIVIDUALISÉ. Maintenir la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ en présence du malaise d’autrui peut inciter la
personne accompagnée à se rebrancher sur sa propre fréquence. En voulant lui
imposer notre façon et notre taux vibratoire, il se peut que nous le détournions
du sien et que nous aggravions ses inconforts en lui infligeant l’ampleur d’une
fréquence différente de la sienne.
Le fait d’entraîner quelqu’un sur notre onde vibratoire peut l’exacerber.
Vouloir sauver l’autre est l’une des influences profondes de l’ego qui, privé
d’Essence, essaie de confirmer son existence à travers la reconnaissance
d’autrui. Accompagner l’autre dans son processus d’évolution personnelle en
occupant complètement notre propre matrice existentielle et en coexistant avec
la sienne, est un acte d’intense compassion.
Supposons que nous ayons mal au dos. Maintenant que nous sommes devenus
des cocréateurs et que nous connaissons l’influence de l’intention sur notre
réalité, nous pouvons choisir la santé et le confort même si l’on ne sait pas
comment. À partir de ce moment-là, tout ce qui va arriver pour nous permettre
de regagner notre santé jaillira de cette source. Comme si l’intention était une
tarte et que chaque pointe représentait un thérapeute ou un soin quelconque.
Nous demeurons les capitaines de notre guérison et c’est notre corps qui
l’effectuera. Si nous subissons une opération, qu’elle soit majeure ou pas, toutes
les épreuves contribueront à l’expression de notre intention sans pour autant
prétendre en être la cause. C’est l’intention qui produit les résultats. Chaque
intervention contribuera à notre succès et chaque geste fait par nos proches
collaborera à ce dernier. Nous pouvons accueillir leur soutien et leur
accompagnement mais la guérison appartient uniquement à celui qui la vit.
Je me souviens d’une dame que j’ai connue et qui était maître Reiki. Elle me
consultait pour que je participe aux soins de l’un de ses clients atteint d’une
tumeur au cerveau. L’objectif de son client n’était pas de guérir mais de se faire
accompagner par cette dame dans la dernière étape de sa vie. De mois en mois,
nous l’avons toutes les deux accompagné sans espérer quoi que ce soit. Il y avait
une telle aisance dans ses soins ; elle transmettait l’énergie Reiki en partageant
avec lui ce que j’avais identifié émotionnellement à son sujet par la
reprogrammation de l’ADN. Après quelques mois, et contre toute attente, il s’est
mis à guérir. Nous étions tous très ravis, bien entendu ! Puis, il s’est dit que
même s’il était guéri et que le cancer s’était arrêté, il ne pouvait quand même pas
vivre avec cette bosse dans le cerveau. Il a donc décidé de la faire extraire et ce
faisant, la tumeur s’est ouverte, les cellules cancéreuses se sont propagées et il
est mort quelques semaines plus tard. Toute une leçon pour nous deux ! Une fois
de plus, je faisais face au pouvoir individuel du libre arbitre. Je peux contribuer
au bien-être d’autrui s’il me le demande, mais je ne peux pas choisir à sa place.
Lorsque nous avons atteint notre but, nous pouvons remercier tous ceux qui
nous ont accompagnés. Nous pouvons avoir de la gratitude pour leur implication
dans l’une ou l’autre des pointes du cercle de notre intention au point zéro. Nous
pouvons célébrer leur participation, mais il va sans dire que sans notre intention,
il n’y aurait même pas eu de cercle. Accompagner l’autre ne signifie pas que
nous ferons les choix à sa place mais plutôt que nous serons présents à ses côtés,
en rayonnant notre fréquence essentielle, pendant qu’il voyage sur son chemin.
En optant pour l’accompagnement plutôt que pour l’aide, nous nous
repositionnons et soutenons l’intention des clients et de nos proches. Notre
famille et nos amis ne peuvent pas marcher sur notre chemin et ils n’ont pas
accès à notre matrice existentielle. Moins impliqués dans le théâtre que nous, ils
sont là pour porter le souvenir de notre fréquence essentielle quand nous nous en
éloignons et que nous souffrons. Ce sont les témoins de notre expression et ils
peuvent en être les gardiens, mais ils ne pourront jamais faire le choix de
l’exprimer à notre place. De la même façon, je peux garder au fond de mon cœur
l’image essentielle de ceux que j’aime, je peux leur refléter quand ils ont perdu
contact avec elle, mais je ne peux pas l’exprimer. Je n’ai la capacité que
d’exprimer la mienne. Nous devons devenir passionnés et déterminés pour bien
exprimer notre image essentielle. Il est impératif que nous devenions les
cocréateurs de notre destinée et que nous soyons spécifiques à propos de nos
besoins, pour que notre TOUT INDIVIDUALISÉ, dont nous sommes les
représentants, puisse s’incarner confortablement dans la densité terrestre.
Même les techniques de guérison les plus connues, et que nous utilisons
depuis longtemps, devront faire place à la nouvelle étape d’évolution et
d’individualisation de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous devrons
abandonner toutes les doctrines ainsi que toutes les initiations précédentes et
nous engager de plein fouet dans l’expression de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Ces doctrines et ces initiations étaient très appropriées avant
que nous n’ayons réalisé notre relation avec l’Âme centrale. Leur but était de
nous reconnecter à notre propre source essentielle et non pas de la remplacer.
Nous pouvons remercier les maîtres et les guides que nous avons croisés, pour
nous avoir montré un tel chemin ! Mais maintenant, le temps est venu de se
brancher sur notre propre fontaine personnelle.
J’hésite beaucoup relativement aux techniques imposant une vibration autre
que celle de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. La personne qui veut être soignée
n’est qu’en faible amplification de la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous l’avons tous à l’intérieur de nous vibrant plus ou moins
fort. Il serait impossible de vivre sans cette force vitale car c’est elle qui fait
battre le cœur. C’est son amplitude et son ancrage maximal qui assurent une
bonne santé et le maintien d’un terrain sain.
Si nous imposons les mains, donnons un soin ou un massage, nous allons
maintenant choisir de servir notre TOUT INDIVIDUALISÉ plutôt qu’être au
service d’autrui. Nous pourrons alors toucher les gens, appliquer une technique,
en ne faisant rien d’autre que rayonner qui nous sommes vraiment. En émettant
notre fréquence, nous allons propager le JE SUIS même si nous ne sommes pas
certains de faire vibrer notre TOUT INDIVIDUALISÉ à son maximum. Nous ne
pouvons pas donner de notre Essence à autrui, mais nous pouvons, par contre, la
faire vibrer en sa présence ; nous aurons alors peut-être la chance de déclencher
l’amplification, puis de l’accompagner dans son processus. Nous devons en être
le canal énergétique sans vouloir imposer notre fréquence.
En présence d’un thérapeute qui rayonne sa fréquence essentielle, le client
sera activé et pourra choisir, lui aussi, d’en faire autant en amplifiant la
fréquence de son propre TOUT INDIVIDUALISÉ. C’est la force vitale innée,
propre à chacun de nous qui peut guérir. Elle est l’élixir de jeunesse et de
longévité individualisé et appartient à chacun. Notre fréquence n’est pas utile
pour l’autre. Mais notre relation avec elle peut inciter l’autre à entrer en contact
avec la sienne. L’autre pourra alors syntoniser l’information de cette relation.
Nous n’avons aucune idée de ce qui va se passer pour l’autre. Nous ne pouvons
qu’être conscients de ce que cette activation et cet ancrage nous font vivre. De
cette façon, nous évitons de nous disperser dans la matrice de l’autre, de vouloir
diriger son histoire et de l’influencer par notre vécu, de le sauver ou de diriger
son TOUT INDIVIDUALISÉ.
Supposons que vous vouliez imposer les mains ou faire du Reiki. Il est
possible de maintenir ses mains sur l’autre en attendant qu’il puisse syntoniser
son JE SUIS. Vous maintiendrez votre intention claire et précise et attendrez
tranquillement de ressentir que le message a bien été transmis. Lorsque vous
sentirez que l’autre a établi la connexion avec son TOUT INDIVIDUALISÉ,
vous pourrez, si la personne le désire, poser les questions de vérification de
l’ancrage qui suivent :
Si vous obtenez un « non » aux questions suivantes, suggérer simplement au
client qu’il pourrait le commander s’il le veut même s’il ne sait pas comment.
Dans ce cas-ci, vous ne commandez pas pour le client, vous n’êtes que
l’activateur du TOUT INDIVIDUALISÉ et il peut le commander s’il le veut ou
non.

Vérifier si le rythme cardiaque syntonise la fréquence de l’onde du


TOUT INDIVIDUALISÉ.
Vérifier si le cerveau syntonise seulement la fréquence de l’onde du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
Vérifier si les os, qui sont comme un diapason, vibrent à la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
Vérifier si le vide interstitiel est rempli complètement par la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
Vérifier si le vide interstitiel vibre entièrement à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
Vérifier si la mitochondrie sait comment transmuter l’amplification de la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ pour la transmettre aux cellules.
Vérifier si la rate agit à 100% comme activatrice de la coexistence du
mouvement (Essence et Amour de soi) et du non-mouvement (Abîme
cosmique).
Vérifier si tous les corps (physique, émotionnel, mental, spirituel ou
autre) coexistent et se sentent soutenus par le non-mouvement de
l’Abîme cosmique lorsqu’ils vibrent à la fréquence de l’Essence et de
l’Amour de soi.

Nous n’avons pas besoin de rectifier quoi que ce soit. Nous n’avons qu’à
amplifier et ancrer notre TOUT INDIVIDUALISÉ et maintenir notre connexion
et notre disponibilité qui en permet le transfert. En restant bien connectée à mon
TOUT INDIVIDUALISÉ et en en rayonnant la fréquence, j’agis comme
activatrice de la connexion personnelle de l’autre à son TOUT
INDIVIDUALISÉ. La seule fonction des techniques est de permettre de
retrouver son centre et d’y intensifier l’ampleur de la force vitale qui nous
maintient en vie. Nous ne pouvons pas guérir autrui, quelle qu’en soit la
technique ; nous ne pouvons qu’être un catalyseur lui permettant d’amplifier sa
propre force vitale. C’est l’amplification de l’énergie du TOUT
INDIVIDUALISÉ qui peut vraiment régénérer et revitaliser notre organisme. En
imposant nos mains sur autrui, nous pouvons donc transférer l’information
vibratoire de notre propre cheminement vers notre Âme centrale pour que la
personne accompagnée s’approprie cette information et amplifie son TOUT
INDIVIDUALISÉ. C’est ainsi qu’à notre contact, le client pourra devenir
souverain et se désengager de nous, ou de notre technique, que ce soit le Reiki
ou tout autre procédé. La seule vraie santé est celle des cellules et du vide
interstitiel qui vibrent à leur tonalité essentielle.
J’ai fait la rencontre d’un médecin qui était ostéopathe, homéopathe et qui
possédait un éventail de diplômes en diverses techniques. Il avait atteint un tel
niveau qu’il ne faisait plus rien. Il se mettait aux pieds du client en lui tenant les
chevilles et restait disponible pendant 30 à 45 minutes. Quand j’ai fait
l’expérience de son approche, j’ai ressenti un accroissement de la fréquence de
mon TOUT INDIVIDUALISÉ et non pas du sien. J’ai senti qu’une énergie très
familière parcourait mon corps et j’ai senti que, tout doucement, elle alignait les
désordres et les désalignements. Il disait ne plus concevoir autre chose que
l’énergie vitale pour se guérir soi-même. Il m’a expliqué que pour arriver à faire
ce qu’il faisait, il devait travailler sur lui quatre heures par jour. Je lui ai alors
mentionné que par le pouvoir de l’intention au point zéro et l’amplification et
l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ, j’étais presque certaine que nous
n’aurions pas besoin de passer quatre heures par jour pour maintenir cette
vibration d’amplification.
Toutes ces techniques ne servent qu’à un seul but : permettre à la personne de
retourner vers sa nature essentielle. Nous pouvons présenter ces techniques
comme des portes ouvrant sur l’amplification du pouvoir dynamique du
TOUT INDIVIDUALISÉ et non pas comme un soulagement des symptômes qui
pourrait nous exempter du retour vers soi en prétendant sauver les gens. Il n’y a
que l’expression et l’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ qui peuvent
établir les fondements d’une santé durable et holistique.
Une thérapeute me racontait que lorsqu’elle écoute ses clients lui parler de
leurs problèmes, elle les écoute seulement en surface pendant qu’elle se
demande intérieurement : « Qui est devant moi ? Qui est à l’intérieur de cette
personne en train de parler ? » Elle dirige son apport thérapeutique vers le client,
en l’incitant subtilement à se reconnecter avec son moi essentiel. Elle ne fait rien
de précis, elle reflète le discours du client sans essayer de le diriger mais plutôt
en maintenant l’image de son propre TOUT INDIVIDUALISÉ, pour que
l’information lui soit transmise et qu’en retour le client puisse également s’y
reconnaître, s’il le veut. Notre nature réelle se différencie de nos blessures, de
notre vocation et de nos engagements familiaux ou intimes. Cette nature réelle,
c’est la personne que nous sommes, émerveillée, lorsque nous regardons le
coucher du soleil et que nous sommes profondément heureux. Elle est
indépendante de ce que nous faisons, de nos occupations professionnelles. Je ne
suis ni thérapeute ni écrivaine ; je suis une vibration incarnée qui s’aime et dont
le mouvement coexiste en harmonie avec le non-mouvement de l’Abîme
cosmique. Je suis une réflexion individualisée et incarnée de la Pensée du
GRAND TOUT.
SERVIR SON TOUT INDIVIDUALISÉ AU LIEU DE SERVIR AUTRUI
Quand j’ai réalisé que je préférais être au service de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ plutôt qu’au service des autres, tout a changé. Ma façon
d’enseigner s’est modifiée, mes interventions sont devenues très percutantes et
appropriées. J’allais droit au cœur de mon être et mes interventions jaillissaient
de l’intérieur. Mon parcours m’a révélé le chemin de l’extérieur vers l’intérieur
et je ne peux plus aborder de questions autrement. Je suis devenue libre et
dégagée. Au lieu de vouloir que tout marche parfaitement en essayant de
contrôler la situation, j’ai lâché prise sur les situations extérieures pour
m’engager avec mon TOUT INDIVIDUALISÉ. Cette décision m’a permis de
vraiment refaire le lien avec le GRAND TOUT. J’ai touché à une liberté
magnifique. En servant l’autre plutôt que de servir notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous ne faisons que remettre à plus tard ce qui est inévitable.
C’est tellement plus facile d’être au service d’un dogme, d’un concept
écologique ou politique, au service d’autrui et d’une cause que de s’engager à
émettre une fréquence claire et juste au jour le jour. Il va sans dire que si
l’amplification et l’ancrage de notre TOUT INDIVIDUALISÉ nous conduit vers
une cause politique ou écologique, notre engagement politique ou écologique
représentera alors l’expression de notre nature profonde. Pour être intègre et
impeccable, il vaut mieux s’impliquer dans ces idéaux extérieurs en se
retournant vers soi et en choisissant de s’engager à ancrer et à amplifier le TOUT
INDIVIDUALISÉ. En conclusion, il faut d’abord se sentir aligné à l’intérieur de
soi pour ensuite propager cette fréquence harmonieuse, car comme il est écrit
dans La Vie des Maîtres : « On peut essayer de montrer le chemin à son frère,
pour qu’il étende sa vision et incorpore le bien, mais on ne peut lui transférer ce
que l’on possède2. »
Réflexion 15 SERVIR SON TOUT INDIVIDUALISÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne est au service des autres ou au service de


son TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. en général ;
b. à propos d’une situation particulière à inscrire dans cette session.
2. VÉRIFIER si la matrice existentielle de la personne qui peut vibrer à
la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ, est complètement en
mouvement ou si elle est partiellement figée. Si elle est figée,
VÉRIFIER le pourcentage de fixité et commander le mouvement du
TOUT INDIVIDUALISÉ dans cette zone.
3. VÉRIFIER si la personne sait que, lorsqu’elle est au service du
TOUT INDIVIDUALISÉ des autres au lieu d’être au service du sien,
elle contribue à la cristallisation de certaines zones dans sa propre
matrice existentielle plutôt que de contribuer à l’amplification et/ou
à l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
4. VÉRIFIER le pourcentage de fixité de sa matrice existentielle
provenant :
a. du manque d’Amour de soi ;
b. du manque d’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
c. du service aux autres plutôt qu’à son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. du manque d’impeccabilité face à son TOUT INDIVIDUALISÉ.
5. VÉRIFIER si la personne est en relation avec son TOUT
INDIVIDUALISÉ.
6. VÉRIFIER si la personne est en relation avec sa matrice existentielle.
7. VÉRIFIER si la personne peut propager l’amplification maximale de
son TOUT INDIVIDUALISÉ.
8. VÉRIFIER si la personne peut propager l’ancrage maximal de son
TOUT INDIVIDUALISÉ.
9. VÉRIFIER si la personne peut devenir activatrice du TOUT
INDIVIDUALISÉ d’autrui en propageant le sien plutôt que d’aider
autrui.
ACCOMPAGNEMENT ET ENGAGEMENT
Offrir d’aider un proche plutôt que de l’accompagner est plus facile mais ô
combien moins efficace. L’aide suppose que nous soyons mieux outillés que
l’autre et que nous détenions les réponses à ses interrogations.
L’accompagnement suggère que l’autre possède tous les outils dont il a besoin à
l’intérieur de lui pour atteindre son but et que nous sommes son allié. Nous
comprenons qu’il porte en lui l’information de son TOUT INDIVIDUALISÉ qui
pourra le guider dans son voyage. Nous reconnaissons aussi que ses intentions
au point zéro en sont le compas et que la seule destination possible est vers lui-
même. Notre difficulté à accompagner nos proches et notre tendance à vouloir
les diriger ou à fusionner avec eux sont le reflet de notre relation fragmentaire
avec notre TOUT INDIVIDUALISÉ et avec notre Âme centrale.
Le plan universel du GRAND TOUT a construit l’être humain de telle sorte
qu’il ne peut être satisfait qu’en maintenant le lien avec son Âme centrale.
L’Intelligence universelle se manifeste sous forme de réseaux et d’interrelations.
Les souffrances dont nous sommes infligés proviennent de la séparation du
TOUT INDIVIDUALISÉ. En effet, lorsque nous nous engageons dans des voies
qui ne sont pas en harmonie avec les concepts de l’Intelligence cosmique et
alignées sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, notre action
déclenche une suite de réactions très puissantes qui se retournent contre nous.
Tant que nous n’aurons pas choisi que nos projets et nos décisions jaillissent de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous serons nous aussi malheureux et
insatisfaits. Comment pouvons-nous aider les autres si nous souffrons du même
problème ? Ceci me rappelle une histoire que mon père nous racontait au sujet
de deux aveugles dans une auto. Le premier dit au second : « Nous devons être
sortis de la ville car nous frappons moins de monde ! » Nous ne sommes que des
aveugles qui essaient de guider des aveugles.
Ce qui est le plus surprenant, c’est quand le déclic se fait et qu’à l’inverse de
ce scénario, nous décidons de nous lier intérieurement au dessein de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ et du GRAND TOUT. Nous n’avons plus besoin de contrôler
l’autre et nous devenons tellement inspirés par les révélations que nous recevons
et le sentiment d’amour qui nous lie au GRAND CŒUR que nous devenons
beaucoup plus préoccupés de rayonner cette abondance que de vouloir diriger
autrui. Notre concentration est complètement fixée sur l’expression de la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ et de la relation que nous avons avec le
GRAND TOUT. Nous suivons ce plan avec une totale disponibilité. Si ce plan
nous conduit à tendre la main, nous le ferons sans hésitation et sans attente de
redevance car cela fait partie du courant dans lequel nous évoluons. Nos actes
d’entraide sont moins importants que l’intarissable joie que représente l’aisance
de ce parcours. Chaque jour ressemble à Noël ; nous attendons avec trépidation
pour voir ce que la prochaine courbe va nous révéler et nous sommes
constamment en mouvement. Nous n’avons pas besoin de la gratitude de l’autre
pour être heureux et n’avons plus besoin que l’autre soit heureux pour le devenir.
Nous pouvons faire coexister son expérience avec la nôtre et savoir qu’il n’y a
pas d’autre issue possible que ce retour vers soi. Nous allons réussir à quitter les
régions de la compréhension et de l’élaboration de plans stratégiques pour
rejoindre celle de la connaissance de l’expression du GRAND TOUT à travers
nous.
L’autre jour, juste avant d’entrer dans un club vidéo pour retourner un film, je
croise deux fillettes qui reviennent de l’école en courant, quand tout à coup,
l’une d’entre elles tombe à terre. Je trouve qu’elle est bien mal tombée mais je
n’arrête pas et je vais porter mon film. En ressortant du club vidéo, je vois la
fillette qui marche en boitant. Je l’approche en lui disant que je l’ai vue tomber
et que je trouvais qu’elle était très mal tombée. Je lui ai demandé si elle pouvait
se rendre chez elle à pied. Elle m’a répondu qu’elle pensait s’être foulée la
cheville. Je suis allée la reconduire chez elle avec son amie. À l’intérieur de moi,
rien n’avait changé ; j’étais tellement attentive à l’expérience que j’avais avec
mon TOUT INDIVIDUALISÉ avant de croiser ces fillettes, que j’étais
totalement convaincue que cette rencontre faisait partie de ce courant intérieur.
Le seul accompagnement que nous pouvons offrir est celui qui ramène
l’individu vers son TOUT INDIVIDUALISÉ. Et c’est seulement en y revenant
nous-mêmes que nous pouvons y arriver. À travers les âges, les mystiques, les
prophètes et les initiés ont tous compris cette vérité. Plus je reconnais la
fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et que j’explore la richesse de
l’interrelation avec le GRAND TOUT, plus je sens que ma vie est de plus en plus
enrichissante. Osho a écrit à ce sujet : « Comment besoin et amour pourraient-ils
être synonymes ? L’amour est un luxe, il est l’abondance, il est si plein de vie
que ne sachant qu’en faire, on le partage. L’amour, c’est avoir le cœur si rempli
de chants que vous devez les chanter. Que l’on vous écoute ou non (…) L’autre
peut le recevoir ou passer à côté, mais en ce qui vous concerne, l’amour circule,
l’amour déborde (…) Lorsque vous êtes sans amour, vous demandez à l’autre de
vous en donner. Vous mendiez. L’autre vous demande aussi de lui en donner. Or,
deux mendiants face à face, les mains tendues, espérant tous les deux que l’autre
ait l’amour (…) Naturellement, les deux finissent par se sentir frustrés et
trompés (…) Lorsque vous vous êtes finalement réalisés, lorsque vous savez qui
vous êtes, l’amour s’élève alors dans votre être. Le parfum se répand et vous
pouvez le donner aux autres. Comment pourriez-vous donner une chose que vous
n’avez pas ? Pour la donner, vous devez l’avoir ; c’est la condition première3. »
Prenons l’exemple de Denis (nom fictif) qui voulait organiser une réunion de
famille pour le 40e anniversaire de sa sœur. Celle-ci avait vécu plusieurs
épreuves depuis quelque temps et il voulait organiser une très belle célébration
avec tous les membres de sa famille. La famille qui ne s’était pas réunie depuis
plusieurs années a accepté de participer. Denis avait émis l’intention que
l’événement soit au point zéro et il avait créé un menu et un décor pour favoriser
le confort de tous afin que sa sœur se sente aimée et entourée. Il voulait l’aider à
entrer dans la quarantaine du bon pied pour qu’elle puisse tourner la page
relativement à ses épreuves. La soirée fut une réussite et sa sœur était bien
contente. J’ai revu Denis quelques semaines plus tard, il s’était fait mal à la
jambe et je le trouvais bien fatigué. Ses batteries étaient à plat et il manquait
d’inspiration. Nous avons retracé le chemin qui l’avait conduit à cet état, et nous
nous sommes rendu compte que lorsqu’il avait préparé la soirée d’anniversaire
de sa sœur, il avait tout pris sur ses épaules. Il voulait à tout prix qu’elle aille
mieux et il a réalisé ce que cela lui avait coûté. Si Denis avait choisi
d’accompagner sa soeur au lieu de l’aider, il aurait pu organiser la réunion et lui
assurer un beau passage sans penser qu’il devait être en charge. Au lieu de
vouloir guider sa sœur vers un meilleur chemin, il aurait pu rester dans sa
matrice existentielle en choisissant de faire vibrer la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ et aurait ainsi contribué au bien-être de sa sœur à partir de
son centre intérieur plutôt qu’à partir d’une idée, d’un concept ou de l’ego qui
veut tant « aider » !
Pour parvenir à cette fin, nous allons devoir commander la transition entre
l’ego et le TOUT INDIVIDUALISÉ. Il ne faut surtout pas nous juger si nous
échouons ; il s’agit simplement de rester bien présent à notre ressenti et de
continuer d’émettre l’intention que toutes nos décisions s’alignent sur la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ même si nous ne savons pas comment.
Nous pouvons remarquer que lorsque nous voulons aider, nous subissons un
éparpillement de notre énergie. À la suite de cette observation, nous pouvons
commander de revenir vers l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ en utilisant le pouvoir magnétique de cette dispersion comme
moteur pour notre commande.
Si nous n’avons pas reçu de soutien ou d’accompagnement dans notre
enfance, il s’avère presque impossible d’en offrir. En observant les séquelles
profondes de ce manquement, nous pouvons nous servir de leurs charges
magnétiques pour choisir de le manifester dans notre existence.
Je me souviens que chaque fois que je voyais des mamans se balader dans les
magasins avec leur fille, ou des mamans qui sortaient d’une salle de cinéma avec
leur fille, je me jurais que si un jour j’avais une fille, je vivrais cela avec elle.
J’ai gardé cette vision en avant plan pendant que ma fille et moi avons vécu les
affres de l’adolescence. Maintenant qu’elle est un peu plus vieille, nous sommes
les meilleures amies du monde même si je n’ai jamais vécu cela avec ma mère.
Que nous nous sentions coupés du reste de l’univers, de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ et du GRAND TOUT, et que tout un chacun nous tourne le
dos, nous pouvons choisir de nous accompagner totalement. La personne la plus
en détresse que nous connaissions, c’est nous-mêmes lorsque nous sommes
coupés de notre nature essentielle. C’est en devenant bienveillants avec nous-
mêmes, en faisant face à notre ombre et en choisissant de nous accompagner
complètement en ne jugeant pas nos faiblesses, que nous allons comprendre la
véritable compassion et que nous pourrons ainsi la transmettre à notre prochain.
Nous pouvons réfléchir aux questions suivantes à propos de notre
accompagnement et vérifier si nous sommes des adeptes de l’aide ou du soutien.
Car, comment pourrions-nous nous engager envers l’autre si nous ne sommes
pas complètement engagés avec nous-mêmes ? C’est en nous épaulant nous-
mêmes et en soutenant nos propres décisions et l’expression de soi que nous
inspirerons autrui. En comprenant mieux la faiblesse de notre position
interventionniste, nous pourrons changer de mode relationnel et le substituer par
un accompagnement au point zéro. En rayonnant l’énergie authentique de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, nous pourrons coexister avec la détresse d’autrui tout
en respectant sa fréquence essentielle et son rythme de croisière.
Réflexion 16 ACCOMPAGNER AUTRUI AU LIEU DE L’AIDER
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne peut se sentir soutenue par l’Âme centrale


et/ ou le GRAND TOUT.
2. VÉRIFIER si la personne peut se sentir accompagnée par l’Âme
centrale et/ou le GRAND TOUT.
3. VÉRIFIER s’il y a une interruption dans la transmission de
fréquence entre son incarnation actuelle et l’Âme centrale.
4. VÉRIFIER s’il y a une interruption dans la transmission de
fréquence entre son Âme centrale et le GRAND TOUT.
5. VÉRIFIER si la personne a une expérience kinesthésique de soutien
sur le plan :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
6. VÉRIFIER si la personne est engagée face à elle-même :
a. à s’aimer ;
b. à incarner la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ au
maximum ;
c. à soutenir ses décisions ;
d. à être là pour elle.
7. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir la liste ci-dessous )
accompagner autrui au lieu d’offrir son aide :
a. est prête à ;
b. est ouverte à ;
c. peut assumer de ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
ALIGNEMENT DE L’INTIMITÉ SUR LA FRÉQUENCE DE SON TOUT
INDIVIDUALISÉ
Au lieu de chercher la personne parfaite ou l’âme sœur qui répondrait à une
liste de critères spécifiques, nous pouvons simplifier le processus en cherchant
quelqu’un dont la vibration essentielle se syntonise avec la nôtre.
Prenons l’exemple d’une dame qui avait sa liste de l’homme parfait. Elle a
demandé l’homme parfait et il s’est présenté dans sa vie. Lorsqu’ils jouaient
ensemble au tennis, il avait toujours le pointage parfait. Il possédait la garde-
robe parfaite et était toujours tiré à quatre épingles. Il avait l’emploi parfait, les
enfants parfaits, etc. Au bout de quelque temps, elle s’ennuyait tellement avec
cet homme « parfait » qu’elle a dû mettre fin à la relation. Ensuite, elle a réalisé
qu’elle devait demander l’homme parfait pour elle. Si nous commandons
d’attirer quelqu’un qui vibre en harmonie avec la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous allons attirer quelqu’un qui a des tonalités vibratoires
qui s’harmonisent avec les nôtres. Quand nous dirons bleu, l’autre verra bleu. Ne
l’oublions pas, notre fréquence essentielle a une signature, une saveur et une
tonalité spécifique. L’autre n’a pas besoin d’avoir la même, mais seulement d’en
posséder une qui ne soit pas dissonante. Quand deux individus sont en relation et
qu’ils connaissent leur signature personnelle, ils pourront éviter la codépendance
et la fusion pour manifester la coexistence des fréquences vibratoires
individuelles qui, ensemble, créeront une nouvelle note, résultant de
l’harmonique de leur tonalité. Comme elles vibrent simultanément, elles
produisent une troisième tonalité harmonique se superposant aux deux
premières. Cette troisième vibration est celle de la coexistence. Dans le cas de la
relation fusionnelle, il n’y a pas d’harmonique. La fréquence la plus forte
prédominera selon les circonstances. Notre point de vue polarisé relationnel ne
permet pas que notre TOUT INDIVIDUALISÉ puisse s’enraciner dans la
relation. C’est un modèle de bonheur parfait et de perfection qui ne permet pas à
tous nos aspects d’exister. La recherche acharnée de l’âme sœur ou du partenaire
parfait peut devenir une véritable obsession. Ceux qui l’ont vécu savent de quoi
il s’agit. Elle mène invariablement à l’échec. Le lâcher prise au point zéro
incluant nos désirs et nos doutes est bien plus puissant. Le fait de choisir de nous
aimer nous-mêmes et d’exprimer notre propre TOUT INDIVIDUALISÉ tout en
étant en relation nous dirigera vers le modèle harmonique de la coexistence.
La recherche polarisée de l’âme sœur ou de la relation parfaite limite la
matrice et peut créer un point de fixité dans la toile. Cette recherche nous
transporte dans le futur et ne sert que de barème illusoire pour sélectionner un
partenaire. Sommes-nous vraiment certains d’avoir une âme sœur ou que la
relation parfaite puisse exister ? La seule chose dont nous sommes certains est
que nous existons et que nous possédons une vibration unique et essentielle.
Nous savons qu’il y a un réservoir immense contenant une réserve inépuisable
de cette tonalité que nous appelons l’Âme centrale.
Le genre de relation essentielle se passe de toutes définitions. Lorsqu’il y a
une résonance des fréquences essentielles, l’expérience du TOUT
INDIVIDUALISÉ est ce qui préoccupe chacun des partenaires. La relation entre
deux partenaires n’est que la toile de fond qui permet l’expérience individuelle
du TOUT INDIVIDUALISÉ de chacun et la tonalité harmonique résultant de la
coexistence de leurs deux fréquences essentielles. J’ai connu tellement de
personnes pour qui la recherche du conjoint parfait est devenue une obsession en
plus de contribuer à leur isolement comme image polarisée. Je vous invite à
dépasser ce concept et à vous fier à la fréquence unique de votre TOUT
INDIVIDUALISÉ ainsi qu’à la loi de la concordance des vibrations essentielles.
Peut-être que c’est le chemin qui vous mènera à l’âme sœur ou au conjoint idéal
pour vous, mais ce qui prévaut, c’est le parcours qui vous conduira à vous-
mêmes.
En ce qui me concerne, j’ai vécu plusieurs relations avec des hommes, et à
plusieurs reprises, j’ai pensé qu’ils étaient mon âme sœur. Finalement, lassée de
cette quête, j’ai simplement commandé quelqu’un qui syntonise ma fréquence
vibratoire. Depuis, je vis une relation stable et profonde au point zéro avec ses
bons et ses mauvais côtés avec quelqu’un dont la fréquence vibratoire s’accorde
avec la mienne. C’est surtout cela qui compte pour moi. Et depuis l’avènement
de l’amplification et de l’ancrage, nous avons vécu un déclic qui nous a fait
comprendre que ni l’un ni l’autre n’allaient changer ; nous avons laissé aller le
contrôle et la poursuite du « couple parfait » pour célébrer la manifestation de
notre propre TOUT INDIVIDUALISÉ et celle de l’autre dans toute sa liberté.
Ah ! que la coexistence est saine et réconfortante ! Il s’agissait simplement de
lâcher prise et de se retourner chacun vers soi tout en choisissant la coexistence
de nos deux TOUTS INDIVIDUALISÉS.
Je ne sais pas si je vis avec mon âme sœur, si nous en avons une ou plusieurs,
si mes enfants, mes amis intimes ou mes frères et soeurs sont mes âmes sœurs.
Par contre, je sais comment reconnaître une résonance des fréquences
essentielles et c’est ce genre d’amour qui me préoccupe et non pas un concept
polarisé. Je connais des gens heureux qui sont certains de vivre avec leur âme
sœur et je célèbre leur certitude, mais je n’ai pas ce besoin et préfère célébrer
l’accord vibratoire que je vis avec mon conjoint.
Si nous sommes déjà en relation avec quelqu’un, nous pouvons commander la
coexistence des deux fréquences vibratoires pour permettre d’exprimer
l’harmonique résultant de la coexistence de ces deux fréquences qui vibrent en
même temps même si nous ne pensons jamais y arriver ! En tout temps, nous
pouvons aisément réaligner notre couple en choisissant la coexistence des
fréquences. Nous ne sommes pas toujours en relation avec l’autre à partir de la
coexistence et de la résonance des fréquences ; il se pourrait que nous pensions
avoir raison et devoir protéger notre position plutôt que de lui permettre d’exister
en présence de l’autre sans qu’elle ne soit annulée. Nous pouvons choisir une
relation essentielle et affirmer qu’à partir de maintenant nous commandons la
résonance des taux vibratoires dans l’intimité même si nous ne l’avons pas
encore expérimentée au lieu de dire que nous commandons que notre conjoint
s’aligne sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous devons
commander un état/cause au point zéro pour qu’il se manifeste. Même si nous
vivons les hauts et les bas typiques de la vie de couple, nous pouvons utiliser la
charge émotive de ces vicissitudes pour commander la coexistence. Il est certain
que l’autre en lien avec nous répondra d’une manière ou d’une autre à cette
nouvelle intention.
Si nous sommes célibataires et que nous souhaitons rencontrer quelqu’un,
nous pouvons commander d’attirer une personne dont la fréquence s’harmonise
avec la nôtre et avec qui nous pourrions vivre la coexistence même si nous n’y
croyons pas. Cette intention nous conduira vers une relation solide et
harmonieuse.
En nous libérant de tous les schémas relationnels fixes et polarisés, que ce soit
à propos de notre conjoint, de nos enfants, de nos amis ou de nos confrères, nous
nous ouvrons au mouvement fluide de l’expression du GRAND TOUT. Par le
fait même, nous simplifierons notre vie sociale et exprimerons notre TOUT
INDIVIDUALISÉ dans un réseau social juste et bon. En choisissant de
participer à l’implantation de la coexistence des fréquences uniques et en
refusant la fusion et le contrôle des vibrations, nous nous définissons et créerons
de la tolérance et de l’amour dans tous nos contacts. Gaston Miron a écrit que
nous nous définissons par nos choix et nos refus et j’abonde complètement dans
ce sens.
Réflexion 17 RÉSONANCE DES FRÉQUENCES DANS UN COUPLE
(OU ENTRE DEUX PERSONNES ASSOCIÉES, SUR LE PLAN
PROFESSIONNEL OU AUTRE)
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne peut choisir d’être en relation avec des


personnes qui syntonisent une fréquence en harmonie avec la sienne.
2. VÉRIFIER si la personne sait que ses relations intimes
(professionnelles ou autres) peuvent être vécues sur une ligne
quantique en résonance avec son TOUT INDIVIDUALISÉ.
3. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle peut garder tous ses corps
énergétiques ici et maintenant, et maintenir l’amplification acquise
de la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ lorsqu’elle est en
relation intime.
4. VÉRIFIER si la personne sait que, pour attirer quelqu’un qui vibre
à la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ et dont tous les corps
énergétiques sont ici et maintenant, elle doit d’abord arriver à le
faire elle-même puisque l’autre est un miroir.
5. VÉRIFIER si la personne peut dire « non » quand la fréquence d’un
événement ou d’une relation ne vibre pas en harmonie avec la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ et :
a. rester présente avec tous ses corps énergétiques ici et maintenant ;
b. ce, sans avoir à se justifier ;
c. avoir accès à l’Amour de soi ;
d. avoir la conviction que quelque chose de plus approprié se
présentera ;
e. autre.
6. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle doit commander la coexistence
des taux vibratoires qui vont former une harmonique pour :
a. pouvoir être aimée ;
b. réussir l’intimité ;
c. communiquer harmonieusement ;
d. être libre ;
e. autre.
7. VÉRIFIER si la personne sait que, pour permettre à sa fréquence de
coexister en présence de celle de son conjoint (ou une autre personne
avec qui elle est en relation), elle doit permettre aux deux fréquences
de coexister au lieu de contrôler ou d’être contrôlée par celle de
l’autre.
8. VÉRIFIER si la personne sait que :
a. l’autre ne changera jamais de fréquence essentielle ;
b. elle ne changera jamais de fréquence essentielle.
9. VÉRIFIER si la personne est polarisée dans le concept d’une relation
parfaite plutôt que d’être au point zéro dans la coexistence des
fréquences sur le plan :
a. familial : frère parfait, sœur parfaite, mère ou père parfait, etc. ;
b. amoureux ;
c. professionnel ;
d. amical ;
e. autre.
10. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle peut choisir d’aligner sur son
TOUT INDIVIDUALISÉ les aspects relationnels suivants :
a. sexualité ;
b. communication ;
c. sécurité vibratoire ;
d. intimité ;
e. entente ;
f. autre.
PROJET IMPLIQUANT PLUSIEURS PERSONNES
Lorsque deux ou plusieurs personnes forment une association, elles ont toutes
des taux vibratoires différents. Pour pouvoir créer quelque chose de fructueux,
nous devons choisir que le projet s’aligne sur la fréquence de l’harmonique des
personnes impliquées. C’est ainsi qu’un projet impliquant deux personnes, la
construction d’une maison par exemple, vibrera à la fréquence de cette tonalité
issue de l’harmonisation des deux fréquences individuelles. La meilleure façon
d’éviter les conflits et les pertes de temps, générés par l’ego qui cherche à
prouver qu’il existe, est de permettre à toutes les fréquences de vibrer en même
temps. Si nous incluons les différentes fréquences pour former une harmonique
ou une autre tonalité provenant de la coexistence des fréquences, le projet n’aura
plus besoin de supporter la tension de la non-existence propre à l’ego. De plus,
en y incluant l’intention au point zéro, aucune parcelle des individus ne sera
omise. Le plan essentiel pourra s’accomplir sans embûche, car la reconnaissance
vibratoire assure le succès d’un couple, d’un projet et de toutes les associations
en général.
Il est plus difficile de rester centrés quand nous sommes deux que lorsque
nous sommes seuls ; il faut le commander. L’intimité nous fait sortir de notre
centre et nous propulse vers l’autre au nom de l’amour. Nous pouvons maintenir
l’amplification maximale de notre TOUT INDIVIDUALISÉ en présence d’une
personne intime même si nous sommes codépendants. Le modèle de la
coexistence est encore jeune et nous devons insister pour qu’il s’enracine. Peu de
couples ont réussi à le manifester, mais comme l’écrivait Simone de Beauvoir, à
propos de Jean-Paul Sartre et d’elle-même, lorsqu’ils étaient ensemble, ils
n’étaient pas seuls mais ils n’étaient pas deux.
J’ai remarqué que les jeunes indigos ont déjà compris cela. J’ai demandé à une
jeune femme de 21 ans pourquoi son conjoint et elle ne se disputaient jamais et
s’entendaient si bien. Elle m’a répondu que s’ils syntonisent des fréquences
essentielles en accord l’une avec l’autre, lorsqu’ils discutent, même s’ils ne
partagent pas la même opinion, ils le font sur la même fréquence si bien que les
discussions ne tournent pas aux conflits. Vous ai-je déjà dit à quel point j’ai
confiance en ces jeunes ! C’est tellement beau de les voir aller : à 20 ans, ils
osent dire qu’ils veulent être authentiques l’un envers l’autre, mais désengagés
des blessures de l’autre. Nous avons l’air si archaïque en face d’eux. Je célèbre
ces couples qui enrichissent notre collectivité. Il semble que pour eux, le mythe
de l’âme sœur ait fait place à la reconnaissance des taux vibratoires.
Parfois, en association ou en couple, nous devenons tellement pris par l’autre
que nous oublions qu’ici encore nous avons le droit de choisir et de dire « non »
grâce au pouvoir du libre arbitre. Nous avons le droit de dire « non » si nous
sentons qu’une situation ne s’accorde pas avec l’expression de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous pouvons faire preuve de discernement et nous pouvons
refuser de nous engager dans des possibilités quantiques qui ne reflètent pas
notre taux vibratoire. Maintenant que nous avons compris qu’une décision non
alignée, sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ peut engendrer des
répercussions puissantes pouvant se retourner contre nous comme un tsunami,
nous pouvons y mettre fin par le pouvoir du choix. Nous sommes curieux et
avons besoin de faire des expériences, mais il faut aussi comprendre la loi de
causes à effets et considérer les répercussions de nos expériences dans notre
matrice existentielle. En créant des liens à partir de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous supportons le mouvement essentiel de la matrice et
contribuons à l’abondance et à l’aisance. Cette curiosité nous poussant à faire
des expériences nouvelles se doit d’être inspirée du TOUT INDIVIDUALISÉ
plutôt que de l’ego. Les relations sont un terrain tellement fertile pour apprendre
les frontières et le discernement vibratoire. Il importe d’installer des frontières en
ce qui concerne les fréquences pour pouvoir vivre des relations harmonieuses.
Nous pouvons nous choisir et choisir la coexistence sans avoir à nous justifier.
L’autre est un soutien de notre blessure commune. Nous y arriverons et nous
comprendrons de plus en plus qu’en choisissant notre fréquence individuelle et
la coexistence, nous protégeons nos relations et contribuons à l’épanouissement
de tous les participants. Notre couple a connu un profond revirement lorsque
Bruno a finalement réalisé le précepte fondamental de la coexistence et qu’il a
dit : « Il faut comprendre que je ne changerai jamais, et que tu ne changeras
jamais. » J’ai acquiescé totalement et ce fut le moment charnière où tous les
deux avons enfin compris la coexistence. Dès lors, nous avons cessé toutes les
discussions inutiles qui nous séparaient.
COMMENT UTILISER LA RELATION POUR ANCRER LE TOUT
INDIVIDUALISÉ
Le nouveau modèle de la coexistence nous permettra d’utiliser la plateforme
relationnelle pour intensifier l’amplitude du TOUT INDIVIDUALISÉ. Au lieu
d’attendre d’avoir un amoureux pour pouvoir être heureux, on devrait plutôt se
choisir continuellement… Cependant, nous pouvons utiliser l’intensité des
rapports humains pour nous ancrer plus profondément dans l’énergie essentielle,
plutôt que de nous perdre dans celle de l’autre. Le tantra préconise cette
approche en suggérant d’utiliser l’énergie sexuelle pour se rapprocher de son
centre au lieu de se dissiper vers l’autre ; nous pouvons utiliser l’union
relationnelle et le bonheur de l’intimité comme tremplin pour nous diriger vers
notre centre. Je trouve qu’avec l’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ, le
couple me ramène de plus en plus vers moi et me rend une bien meilleure
compagne de vie. Car, c’est en s’aimant et en prenant soin de nous-mêmes que
nous pouvons être réellement présent à l’autre et vivre des moments d’amour
essentiels. Au lieu de nous inquiéter de l’avenir de la relation, de douter du
conjoint quant à son désir d’engagement envers la coexistence et de douter que
les deux rythmes essentiels puissent vibrer en présence l’un de l’autre, nous
pouvons revisiter nos intentions en prenant une distance face à l’autre. Il faut
avoir le courage de nous demander si nous sommes capables de choisir un futur
béni pour notre couple. De plus, il faudra bien examiner nos attentes et notre
propre engagement avant de demander à l’autre d’opter pour la coexistence.
En travaillant avec le point zéro et le retour vers soi, il faut éviter de se
positionner vers l’isolement et le négatif. Nous voulons bien leur laisser de la
place, mais nous voulons aussi nous en servir pour faire en sorte que l’amour
soit bienfaisant. La relation n’est pas seulement une avenue qui mène vers la
connaissance de soi par le biais du miroir, c’est aussi un merveilleux canal par
lequel nous pouvons ancrer l’amour. Malgré toutes les leçons que j’ai apprises
grâce à l’intimité, je demande souvent que mon couple et ma relation avec mes
enfants ou mes amis soient protégés. Les coups peuvent être éprouvants quand
des enfants que nous aimons tant doivent quitter le nid familial. Je me souviens
d’un événement plutôt douloureux, comme si j’avais reçu un coup de poignard
au cœur. Dans ce moment de souffrance, j’ai eu assez de lucidité pour
commander que l’amour demeure intact et j’ai utilisé l’ampleur de cette
souffrance pour commander que l’amour soit protégé. C’est ce qui s’est produit :
la tempête est passée et l’amour familial s’est amplifié. En étant au point zéro à
propos de tout ce que nous sommes, nos bons et nos mauvais côtés, nous
pourrons aimer plus profondément. La coexistence des matrices existentielles
dans une collectivité rapproche et ne crée pas de scission. Nous restons liés par
la résonance de nos choix d’une matrice à l’autre. C’est le chemin ultime vers
l’amour inconditionnel par lequel l’un se nourrit de l’autre et vice versa sans
pour autant qu’aucun n’y perde son individualité. Le meilleur exemple pour
illustrer cette coexistence, c’est la vie intra-utérine. L’enfant vit à l’intérieur de la
mère et se nourrit de sa vie, la mère porte l’enfant à l’intérieur d’elle et est
nourrie par la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ. Voici les paroles
d’une chanson de Richard Séguin qui me touche beaucoup par l’accueil au point
zéro de tout ce que nous sommes et de la liberté qui peut bercer l’ancrage de
l’amour.

Ta douleur au fond du cœur ne m’a jamais, jamais fait peur


Donne-moi, donne-moi ton amour
Car ma douleur au fond du cœur ne t’a jamais, jamais fait peur
Je te donne, je te donne mon amour
Comme ça vient, comme ça vient, sans détour 4 .

Je sais que si nous réussissons la coexistence consciente de notre TOUT


INDIVIDUALISÉ avec celle d’autrui, nous deviendrons l’expression de la
grande coexistence cosmique. Dans notre famille, avec nos amis et dans notre
société, nous réussirons à exprimer ce que nous voulons atteindre avec le
GRAND TOUT, l’Âme centrale et le TOUT INDIVIDUALISÉ. C’est cette
coexistence harmonieuse de l’Unité et du TOUT qui instaurera l’ancrage du
coeur en manifestation.

1 Le Prophète, Khalil Gibran, Éditions Casterman, p. 18


2 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 152
3 La Vie, L’Amour, Le Rire, Osho, Éditions de Mortagne, p. 143 et 145
4 Richard Séguin – Sans détour de l’album D’instinct
CHAPITRE 6
ENDROIT JUSTE ET TAUX VIBRATOIRE HARMONIEUX
Le « vrai nous » est non localisé, c’est-à-dire qu’il n’est pas limité. Il n’existe
pas en fonction du temps, de l’espace et de notre histoire personnelle. Il n’a pas
de position fixe. C’est son taux vibratoire qui est constant. L’Âme centrale,
porteuse d’un taux vibratoire essentielle et unique, existe comme expression
individualisée du GRAND TOUT et s’exprime à travers ses multiples
incarnations comme un flot énergétique avec une signature vibrationnelle à
travers les univers.
Les gens ayant déjà vécu une mort clinique ont pu réaliser qu’une fois libérée
du corps, l’Essence, ou la force vitale (le KA ou le QI), peut aller dans toutes les
directions. En tant qu’expression individualisée du GRAND TOUT, nous
existons partout à la fois, dans tout ce que nous percevons. De même que le
GRAND TOUT fait l’expérience du Soi à travers ses Créations, nous aussi
faisons l’expérience de notre TOUT INDIVIDUALISÉ à travers tout ce que
nous croisons et que nous percevons dans notre réalité, à partir de notre point de
conscience individualisé et vibratoire.
Notre Âme centrale a répondu à l’invitation terrestre et a manifesté sa
fréquence vibratoire, entre autres choses, dans le corps que nous habitons « ici et
maintenant ». La dimension terrestre, rappelons-le, est régie par le temps linéaire
et l’espace en trois dimensions. Par contre, sur le plan de la matrice de l’Âme
centrale, il n’y a pas de limites temporelles, ni dimensionnelles. Dans le non-
temps et le non-espace, nous pouvons accéder à toutes les dimensions parallèles
et à toutes les matrices dans lesquelles notre TOUT INDIVIDUALISÉ s’est
promené et incarné. Il faut simplement se souvenir que pour avoir accès à une
possibilité accomplie ou non accomplie dans la grande Matrice cosmique, elle
doit se trouver en résonance avec la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ ou en porter la signature, comme c’est le cas de celle de notre
matrice existentielle actuelle. Rappelons-nous également qu’une matrice est un
réseau constamment en mouvement dans lequel tous les points coexistent en
même temps et qu’ils sont régis par notre fréquence essentielle et par nos choix.
Choisir de vivre quotidiennement dans la perspective quantique de notre
matrice existentielle, qui vibre à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ,
est donc primordial si l’on veut devenir multidimensionnel. Voici ce qu’une
stagiaire a écrit à ce sujet : « Lorsque je suis rentrée de ton stage ANCRAGE,
pendant 15 jours, j’ai eu accès à mes autres vies, vibrant à ma fréquence. C’était
vraiment fou. Tu comprends alors le concept de ‘‘tout se passe en même temps’’
et pour moi, c’était un avant-goût d’immortalité. Je n’ai plus retrouvé cette
connexion avec cette netteté. Au bout de +/- 15 jours, cela s’est arrêté mais je
pense que, nerveusement, mes circuits n’étaient pas au point. Ce soir, je vais
commander d’y avoir accès de nouveau, au point zéro évidemment.
Je voulais juste te faire part d’une question : ancrer notre TOUT
INDIVIDUALISÉ et s’assurer de la relation constante et continue entre ce
dernier et le cœur du GRAND TOUT, n’est-ce pas ça accéder à l’immortalité ?
Je suis intimement persuadée que me remplir de plus en plus d’Essence est la
seule clé de l’immortalité. Le seul code est celui de mon Essence unique et
seulement celui-là marchera pour moi. » N.D.
Avoir accès à nos autres vies qui vibrent à la fréquence de notre Essence est
pour moi ce qui décrit le mieux le processus de la nouvelle étape d’évolution
essentielle. Même en vivant ici sur la Terre, nous pouvons avoir accès à
l’information des autres mondes parallèles qui vibrent à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, comme il est possible de le faire dans le modèle
quantique. Une façon d’y arriver est par l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Ensuite, par le pouvoir de la loi de l’attraction, on pourra
visualiser le temps et l’espace que l’on désire atteindre dans la grande Matrice
cosmique où tout existe et commander d’avoir accès à leur information en
utilisant la route de notre taux vibratoire essentiel même si l’on ne sait pas
comment. Pour pouvoir accéder à ce point de la matrice, il doit y avoir une
résonance harmonieuse avec la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
Nous pourrions sans doute défier cette loi et faire fi de cette permission
vibratoire, mais les conséquences de cause à effet sont si lourdes à porter et
peuvent avoir tant de répercussions dans notre propre matrice existentielle, qu’il
faudra vraiment considérer les conséquences de cette décision et la force de la
vague qu’elle entraînera dans notre matrice avant de décider de le faire. Je
soupçonne que nous avons dû contribuer à une telle ingérence non essentielle
pour vivre actuellement dans le chaos vibratoire que nous connaissons
présentement sur la Terre. Je pense même que le fondement des guerres et des
intolérances politiques repose sur ce programme dissonant. J’espère qu’à partir
de maintenant, nous prendrons des décisions qui sont alignées sur la fréquence
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et qui ne se moquent pas de l’ordre cosmique
et de l’endroit juste pour chaque taux vibratoire dans la Matrice cosmique.
À bien y penser, c’est se compliquer la vie. La Matrice cosmique est infinie et
regorge de possibilités accomplies et non accomplies ; elle est très intéressante,
alors pourquoi ne pas y occuper la place qui nous a été désignée et s’y amuser au
lieu d’aller créer de la souffrance et des tempêtes dans des secteurs où nous ne
sommes pas invités et où notre fréquence essentielle peut créer des dissonances ?
Si nous nous limitons à la partie juste qui nous est accessible, notre plaisir et
notre abondance seront sans fin.
C’est une question d’harmonie vibratoire et d’endroit juste et adéquat dans
l’univers. C’est une question de relations essentielles et de constellations
d’univers, car il existe différents types de constellations d’univers avec des
dénominateurs communs essentiels. Il y a une géométrie sacrée qui gère le
cosmos et des lois immuables qu’il est préférable de respecter à moins que nous
voulions encore vivre les guerres, la violence et la peur qui résultent d’un
mélange désordonné de fréquences vibratoires essentielles. Comme dans les
affaires humaines, il existe dans le cosmos, « un territoire existentiel qui marque
ce rapport de constellation et donc qui marque un certain rapport
d’appropriation existentielle, de grasping existentiel correspondant à cette
constellation1. »
COEXISTENCE DES UNIVERS PARALLÈLES
Ce rapport d’appropriation existentielle ou l’accès aux autres lignes
quantiques n’est possible que par le biais de la coexistence. Dans le paradigme
de la coexistence, une réalité n’est pas altérée ou remise en question par celle de
l’autre, mais elle existe parallèlement en présence de l’autre et vibre à un taux
vibratoire différent, bien entendu !
Imaginons que nous voulions essayer ce modèle multidimensionnel dans un
moment de lassitude où nous ressentons le mal du pays. Nous pouvons
commander de revenir à notre Âme centrale où tout vibre à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ et qui est à l’intérieur de la grande Matrice cosmique.
C’est un peu comme faire de la télépathie : choisir un moment bien précis,
demander à la personne de se mettre en mode « réceptif » et transmettre le
message télépathique vers elle par l’amour et la pensée. Cette fois-ci, nous
enverrons l’énergie de notre TOUT INDIVIDUALISÉ à partir d’ici et
maintenant vers l’Âme centrale. Notre matrice existentielle actuelle est plus ou
moins claire, dépendamment de la conscience de la personne et de son désir
d’être intègre vibratoirement, mais il ne faut pas se décourager. Nous avons tous
en nous une petite flamme, une minuscule étincelle d’Essence et c’est la seule
chose dont nous avons besoin pour entrer au bercail. Nous pouvons l’amplifier
au point zéro en utilisant la charge magnétique de notre doute et de notre
insécurité. La sécurité vibratoire de notre TOUT INDIVIDUALISÉ est plus
puissante que n’importe quel guide ou archange. Souvenons-nous qu’il est notre
lien direct avec le GRAND TOUT ! « À chaque pas on devient plus fort et plus
audacieux. Finalement, on cesse de chanceler et d’hésiter. On recherche en soi-
même son illumination et l’on comprend que l’on est chez soi dans la conscience
ainsi éveillée. Telle est la divine omniprésence dans laquelle nous vivons et
évoluons. Nous la respirons à chaque souffle, nous la vivons à chaque battement
de cœur2. »
AUTRES VIES DE L’ÂME CENTRALE
Plusieurs thérapeutes qui travaillent en radiesthésie, ainsi que moi-même, ont
remarqué la présence d’autres énergies dans l’aura de leurs clients. À mon avis,
si elles y sont coincées et si elles sont là, il doit bien y avoir une résonance
quelque part. Pour que ces énergies puissent s’infiltrer dans l’aura d’une
personne, elles doivent vibrer à la fréquence de sa propre Essence. Cela est déjà
moins inquiétant de savoir que ces vies prises dans notre aura font partie de notre
Âme centrale. Nous n’avons pas besoin d’avoir peur d’être envahis par des
forces extérieures accaparantes et inconnues ou des entités maléfiques. C’était
peut-être le cas auparavant, mais en ayant commencé le processus de
l’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ, nous nous sommes déjà
automatiquement libérés des autres influences étrangères qui n’étaient pas en
accord avec notre taux vibratoire essentiel. En effet, le TOUT
INDIVIDUALISÉ, quand il s’ancre dans la matrice, évacue immédiatement
toutes les influences étrangères qui y résidaient à sa place.
Ces entités dont nous avions peur vibraient à une autre fréquence que celle de
notre Essence. Nous craignions ces fréquences étrangères et inconfortables qui
produisaient un désaccord harmonique. Depuis que notre TOUT
INDIVIDUALISÉ s’est infiltré à travers notre être, il ne peut y rester que les
incarnations en détresse qui vibrent à la même fréquence essentielle que nous.
Dans le contexte de la coexistence de tout ce qui est créé, nous pouvons dire
qu’une entité ou qu’une autre incarnation a le droit d’exister. Cependant, nous
pouvons nous rendre maître de la situation en commandant l’endroit juste et les
frontières saines. Nous pouvons nous réapproprier nos corps énergétiques et
commander qu’ils vibrent seulement à la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous pouvons demander que tout ce qui occupe nos corps
énergétiques ou notre matrice existentielle et qui ne vibre pas à la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, soit renvoyé dans son Âme Centrale qui est le
bassin de sa fréquence individuelle. Nous pouvons épurer notre matrice et nos
corps énergétiques en décrétant qu’ils ne peuvent être occupés que par notre taux
vibratoire essentiel même si nous avons contribué auparavant au chaos vibratoire
et n’avons pas respecté l’ordre cosmique et l’endroit approprié où chaque
particule est à sa place vibratoire adéquate. Il se peut aussi que nous ayons joué
certaines scènes de vie à travers d’autres incarnations qui comportent de vastes
répercussions et qui nous ont éloignés de notre TOUT INDIVIDUALISÉ ;
conséquemment, il se peut que nous ayons perdu notre chemin. Dans la
troisième dimension, il est facile de le perdre car chaque cause ou chaque choix
a un effet bien tangible dans nos vies. Ce qui devait être une petite leçon ou une
petite aventure a pu devenir un gouffre dans lequel nous nous sommes
fragmentés et perdus de vue. Dans notre désarroi, nous avons pu faire des vœux
et des alliances incompatibles avec la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ.
Aussi, nous pouvons très facilement perdre notre libre arbitre et notre Essence
au profit de ceux d’une autre entité si nous pensons qu’elle a le pouvoir de nous
sauver ou que son Essence est supérieure à la nôtre. Nous pouvons avoir fait des
choix non essentiels qui se sont retournés contre nous et ont des répercussions
qui sont causes de souffrance et de désespoir. Heureusement que nous avons
enfin la chance de communiquer avec toute la matrice de notre Âme centrale et
de fournir l’information de notre découverte du TOUT INDIVIDUALISÉ à
toutes nos autres vies. Ainsi, elles peuvent dès lors en bénéficier dans leur propre
théâtre comme nous commençons à le faire dans notre vie actuelle.
Probablement que tout un chacun a une opinion différente à ce sujet. Mon
expérience est la seule réalité qui me soit possible de vérifier. Par le pouvoir de
l’intention au point zéro, j’ai répondu à ces vies collées dans mon aura parce que
j’avais choisi que, dans celle-ci, mon ombre aurait la permission de coexister
avec ma lumière. J’ai répondu à leur appel pour leur permettre de coexister avec
mon expérience actuelle et de bénéficier des gains acquis dans ma relation avec
l’Âme centrale par le chemin vibratoire du TOUT INDIVIDUALISÉ. Depuis, je
suis plus calme et sereine que jamais. La panique de fond que je ressentais a
disparu et ma relation avec le GRAND TOUT s’est accrue. Je sens, qu’enfin, je
reçois moi aussi une réponse libératrice. Je ne me sens plus accablée comme
auparavant. Je ne suis plus freinée dans mon élan par le poids de ces autres
incarnations qui s’ajoutaient au défi de celle-ci. Je ne me sens plus sollicitée
autant qu’avant et j’ai plus de légèreté d’être.
Sur la planète Terre, nous sommes en mouvement continuel, même si ce
dernier est parfois lent et redondant. Nous pouvons quand même savoir que le
printemps viendra après l’hiver. Certaines de nos incarnations sont dans des
positions plutôt fixes ; elles semblent s’enliser dans un cycle infernal qui se
répète à l’infini. Si par mégarde, une vie glisse dans l’Abîme cosmique, c’est
encore pire ! Puisque le mouvement y est inexistant, une souffrance demeurera
constamment dans son état initial, le même dans lequel elle se trouvait au
moment de son insertion.
Nous devons rentrer en contact avec nos incarnations qui ont glissé dans
l’Abîme cosmique sans leur imposer aucun mouvement. Permettons-nous de
coexister avec elles, en devenant activateur de la fréquence essentielle, sans leur
infliger de jugement de valeur parce qu’elles sont figées et immobiles. En leur
accordant un accueil au point zéro, nous leur permettons d’exister de nouveau
dans le contexte de la coexistence organique du mouvement et du non-
mouvement. En permettant à notre TOUT INDIVIDUALISÉ de vibrer en leur
présence, nous allons leur permettre de retrouver leur identité vibratoire et leur
fournir ainsi un pont pour qu’elles puissent revenir à leur Âme centrale.
En répondant et en reconnaissant la situation de ces autres vies immobiles,
nous pouvons mettre fin à leur isolement et à leur désespoir. Rappelons-nous
qu’au moment où la pensée se tourne vers ces vies qui sont en détresse, elles
cessent d’être ignorées. Fixées comme elles l’étaient dans un immobilisme et un
désespoir profond, elles s’étaient déconnectées du mouvement de leur Âme
centrale qui vibre à la fréquence de l’Essence. Mais, en les identifiant et en leur
permettant d’être incluses par le biais de la coexistence au point zéro, nous
créons ainsi une vague qui remettra ces points de fixité en mouvance.
Nous voulons en fait devenir des activateurs du TOUT INDIVIDUALISÉ
sans avoir à donner une direction quelconque. Nous voulons cesser de souhaiter
tout réorganiser selon un concept personnel et égotique. Une fois réactivée, la
vibration de l’Essence fera le travail par elle-même, selon le plan et la
connaissance aimante de l’Âme centrale.
Tous ces concepts sont inspirés non pas par la religion ou la spiritualité mais
par les découvertes quantiques sur la coexistence et les nouvelles définitions de
la matière et des supercordes ayant chacune leur propre taux vibratoire. Quelle
religion ou quel groupe mystique pourrait accepter que le mal, la détresse et la
souffrance fassent autant partie de la matrice existentielle que le bien, la joie et le
plaisir ? C’est cette coexistence des différents aspects de soi qui permet enfin de
se retrouver et de s’accepter dans l’Amour de soi. C’est la permission d’exister
dans notre entièreté qui crée l’équilibre au point zéro et nous libère d’un mode
de pensée polarisé.
S’il existe un blocage entre l’Âme centrale et l’une de nos incarnations, il est
possible de rétablir la communication entre elles. Par la loi extraordinaire de
l’attraction, nous détenons un immense pouvoir et pouvons aider à rétablir un
mouvement au point zéro dans notre Âme centrale, nos autres vies et notre
matrice existentielle. Un choix émis de notre part, à partir de la densité de la
troisième dimension, a un impact énorme. Il est émis à partir de la plus grande
densité et du plan le plus concret vers des sphères éthérées extrêmement
sensibles à l’intention et à la pensée. Il est amplifié par le pouvoir magnétique de
notre Terre. Quand une intention peut émerger d’une sphère super dense comme
l’état terrestre, elle acquiert une puissance exponentielle. Nous pouvons utiliser
cette loi pour manifester ce dont nous avons besoin ici et maintenant et pour
rétablir un ordre essentiel juste et bon dans notre matrice existentielle. Nous
pouvons aussi nous en servir pour vivre dans l’abondance et la santé. Mais
pourquoi nous arrêter là ? Nous pouvons influencer la matrice de l’Âme centrale
et permettre, par notre intention, la réintégration des vies en contact avec nous et
qui nous sollicitent et crient à l’aide.
Ces incarnations pourraient lâcher prise et choisir d’avoir un futur béni en
recevant notre soutien, l’activation et l’ancrage du taux vibratoire du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Elles pourront choisir elles aussi de se remettre en
mouvement. Mais, elles peuvent aussi refuser ! C’est ici que le point zéro entre
en jeu. Notre intervention doit toujours s’orienter vers la coexistence et le libre
arbitre. Certes, nous avons entendu leur appel, nous les avons sorties de l’ombre,
nous avons partagé l’information du TOUT INDIVIDUALISÉ et de l’Âme
Centrale avec elles, mais le pouvoir de décider de leur devenir leur appartient.
Notre réalisation a créé une onde dans notre propre matrice existentielle qui s’est
propagée à toutes les matrices qui lui sont reliées ; l’information a été transmise
et la suite est hors de notre contrôle. Voilà tout un lâcher prise ! Heureusement
que nous avons le point zéro et le nouveau paradigme qui permettent de
concevoir que notre action puisse suivre une série de réactions possibles et pas
uniquement une seule, comme le voudrait la pensée linéaire.
Dans cette réflexion, notre but est finalement de nous libérer de l’emprise
qu’ont ces vies sur la nôtre. Une fois notre devoir accompli et l’information
transmise, en ce qui nous concerne, le tour est joué. Nos corps énergétiques et
notre aura peuvent maintenant être scellés par rapport à ces autres vies.
Maintenant affranchis de cette emprise, nous devons contacter les nouveaux
espaces libérés dans nos corps énergétiques et dans notre aura pour y amplifier la
fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous voulons éviter de laisser cet
espace vide et ouvert à n’importe quelle autre fréquence non essentielle.
Certaines des questions que l’on pourrait se poser par rapport à ces
incarnations se trouvent dans la réflexion qui suit.
Réflexion 18 IMPACT DES AUTRES VIES DE L’ÂME CENTRALE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre.
Avant de commencer, VÉRIFIER si la personne est sollicitée par d’autres
incarnations en détresse qui vibrent à la fréquence de son Essence pour une
situation particulière.
Exemple d’une situation particulière qui pourrait être due à d’autres vies dans
l’aura ou dans la matrice existentielle :

troubles du sommeil ;
difficulté à maintenir l’amplification maximale de la fréquence de son
Essence.

Si OUI, VÉRIFIER combien de vies ou de fragments sont en cause. S’il y en a


plus d’une, refaire la réflexion au complet pour chacune de ces vies.
Les fragments de notre vie actuelle ou d’une autre vie proviennent d’un
événement qui a pu créer une fragmentation, par exemple, à cause d’un état de
choc, et ce fragment agit comme une autre vie.

1. VÉRIFIER pour chaque vie :


I. ENDROIT
a. Terre ;
b. autre planète ;
c. autre dimension (galaxie, intergalaxie, cet univers ou un autre) ;
d. infiltrée dans l’Abîme cosmique par mégarde.
II. TEMPS
a. passé (l’année en cours, si nécessaire) ;
b. présent : autre vie contemporaine ;
c. futur (l’année en cours, si nécessaire) ;
d. le non-temps.
III. NATURE DU MALAISE
IDENTIFIER la nature du décès, de la maladie ou du malaise physique,
émotionnel, mental ou spirituel en vérifiant un endroit du corps ou une
émotion spécifique. Si vous avez de la difficulté à l’identifier, consultez
les annexes III, IV et V du livre L’ADN Démystifié.
2. VÉRIFIER s’il y a un thème récurrent entre cette incarnation et la
vie actuelle. Si OUI, VÉRIFIER lequel.
3. VÉRIFIER s’il y a une résonance vibratoire entre les blessures de
cette vie et celles de la vie actuelle.
4. VÉRIFIER si cette incarnation crée un déséquilibre :
a. physique et nutritif (minéraux, vitamines, acides aminés ou
autre) ;
b. émotif ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
5. VÉRIFIER si l’amplification et/ou l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ de la personne est diminué(e) à cause de cette vie
en détresse.
Si OUI, VÉRIFIER à quel pourcentage.
6. VÉRIFIER si cette vie est prise dans un cycle continu et infernal où
la détresse et la douleur se reproduisent à l’infini parce qu’elles sont
perdues et/ou figées dans le non-mouvement de l’Abîme cosmique.
7. VÉRIFIER si en répondant et en reconnaissant la situation de cette
autre vie, la personne peut mettre fin à l’isolement et au désespoir de
cette vie.
8. VÉRIFIER s’il existe un blocage entre l’Âme centrale et cette autre
incarnation et si en répondant à sa détresse, la personne peut rétablir
la communication entre l’Âme centrale et cette autre incarnation.
9. VÉRIFIER si cette autre vie peut syntoniser la fréquence de
l’information qui lui est transmise par rapport à la possibilité de
refaire le lien avec l’Âme centrale.
10. Si la vie en question est un fragment d’une autre vie qui se serait
glissé par mégarde dans l’Abîme cosmique, VÉRIFIER si ce
fragment peut être ramené à son incarnation par la coexistence des
mouvements de l’Essence et de l’Amour de soi et du non-mouvement
de l’Abîme cosmique.
11. VÉRIFIER si les corps énergétiques et l’aura de la personne peuvent
maintenant être scellés par rapport à cette autre vie.
12. VÉRIFIER si la personne peut contacter les nouveaux espaces
libérés dans ses corps énergétiques et son aura pour y amplifier la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
13. VÉRIFIER si cette autre vie peut recevoir l’information de
l’incarnation actuelle à propos :
a. de la coexistence du mouvement de l’Essence et de l’Amour de
Soi avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique au point zéro ;
b. de l’Âme centrale ;
c. du GRAND TOUT ;
d. du GRAND CŒUR.
PARTAGE DE L’INFORMATION
Chaque fois que nous aurons identifié l’information de la détresse d’une autre
incarnation, elle aura automatiquement influencé le flux de la matrice. L’autre
vie isolée et criant à l’aide a été affectée par cette information et notre
reconnaissance de son état. Elle reçoit l’information lui indiquant que sa
situation a été identifiée et reconnue. La vie agrippée à notre aura reçoit enfin un
accompagnement. Nous devenons ainsi un passeur pour nos autres vies. Nous
pouvons alors lâcher prise et nous en désengager en remettant le tout aux mains
de l’Âme centrale. Nous avons répondu à l’appel, avons transmis le message et
nous sommes maintenant libres. Nous ne devons pas être au service de nos
autres vies mais à celui de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous pouvons
transférer à ces autres vies ce que nous possédons pour qu’elles puissent étendre
leurs visions mais nous ne sommes pas leur planche de salut.
Lorsque nous sommes malades, nous transmutons parfois des résidus de nos
autres incarnations. Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée. Je
soupçonne que nous portons dans notre mémoire cellulaire beaucoup
d’informations provenant de nos autres vies sur Terre. Mais à partir de
maintenant, nous pouvons choisir de nous en dégager et de reporter toutes nos
énergies vers l’amplification et l’ancrage de notre fréquence dans cette
incarnation et remettre de l’ordre dans les différents territoires de nos
incarnations pour qu’elles puissent ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ dans leur
propre matrice existentielle. Au lieu de la dissiper et de vivre cette existence en
espérant réussir là où nous avons échoué auparavant, nous pouvons lâcher prise
et nous ramener vers l’amplification et l’ancrage de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Quand tout cela sera accompli, nous pourrons transférer
l’information de cet ancrage à nos autres vies et diffuser cette grande guérison
dans toutes nos incarnations.
Dans une canalisation sur la grille cosmique, Kryeon avait mentionné que
nous devions dire à nos autres vies de se positionner derrière celle que nous
vivions maintenant et de pousser, car nous étions en train de vivre un moment
cosmique bien particulier. Je sais que si nous réussissons la coexistence
consciente de notre volonté avec celle du GRAND TOUT et celle de l’Âme
centrale, nous allons créer un nouveau paradigme cosmique qui influencera la
Matrice cosmique. Nous allons pouvoir nous aligner sur la Pensée du GRAND
TOUT et permettre au GRAND CŒUR de s’enraciner dans la matière pour
pouvoir déployer le plan d’amour universel.
En ce début de XXIe siècle, nous sommes en train de vivre un très grand
passage et nous voulons pouvoir y participer pleinement. Nos autres vies
bénéficieront de notre transition actuelle par le transfert vibratoire qui s’effectue
sur le plan de l’Âme centrale. Nous ne voulons pas nous perdre dans le reste de
la matrice de l’Âme centrale en essayant de les aider. Nous ne voulons pas être
des touristes dans leur territoire. Nous n’avons réellement d’impact que dans
celui où nous vivons. En réussissant à bien y ancrer la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous pourrons alors influencer toutes les autres vies qui
auront besoin de cette information. C’est bien assez !
Nous sommes à un tournant cosmique majeur où le plan du GRAND TOUT
s’ouvre sur une nouvelle étape du respect des territoires vibratoires essentiels.
Nourrissons-nous de ce plan tout en y apportant l’amplification et l’ancrage de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ dans la troisième dimension. Devenons une
manifestation du TOUT INDIVIDUALISÉ en physicalité pour pouvoir
participer à ce grand mouvement cosmique à partir de notre position terrestre
dans la Matrice universelle. Nous pouvons nous servir de toutes nos émotions
négatives et positives au point zéro pour y arriver. Nous n’avons pas besoin
d’être des entités spirituelles hyper performantes. Nous pouvons commander
l’amplification et l’ancrage de l’Amour de soi et de notre Essence soutenues par
le non-mouvement de l’Abîme cosmique même si nous ne savons pas comment !
ACCOMPAGNEMENT AU LIEU D’EXORCISME
Plusieurs stagiaires m’ont demandé ce que je pensais de la magie noire, des
entités, des sorts, etc., et si je croyais que les personnes aux prises avec ces
énergies devraient se faire aider. Je peux reconnaître que ces personnes souffrent
et sont accablées mais, quoi qu’il en soit, la règle restera toujours la même : nous
ne pouvons pas sauver quelqu’un, mais l’accompagner pendant qu’il choisit de
se construire des frontières fermes en vibrant à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, plutôt que de permettre à toutes sortes de vibrations
d’empiéter sur sa matrice existentielle. Pour qu’un phénomène de ce genre se
produise, le territoire doit être disponible et avoir perdu son identité vibratoire.
Si le territoire n’est pas rempli par la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ qui
est juste et bon pour cette matrice, n’importe quelle autre fréquence pourra
remplir cet espace disponible. D’un autre côté, si le TOUT INDIVIDUALISÉ,
qui a priorité, est totalement présent, il ne pourra être déplacé puisqu’il est chez
lui dans ce territoire. Si les frontières sont grandes ouvertes, la probabilité
d’agressions à distance existe et ce terrain vacant peut subir l’influence
d’obscures conceptions projetées par les forces environnantes. Si la matrice
vibre au maximum et qu’elle est complètement en accord avec elle-même,
l’infiltration d’une influence étrangère s’avère impossible. La magie noire est un
empiètement de territoire avec une intention néfaste qui nécessite un terrain
vacant pour s’enraciner et s’y déployer. Nous pourrions aussi subir des
empiètements de territoire de bien d’autres façons qui, à première vue, peuvent
nous paraître inoffensives, par exemple par les médias, la conscience collective,
etc. Le même phénomène se produit alors. Nous pouvons aussi contribuer à cet
empiètement de territoire par l’ingérence qui peut créer autant d’effets néfastes
dans la matrice d’autrui. À la longue, elle peut devenir irritante malgré le fait
qu’elle soit issue de bonnes considérations, car l’enfer est pavé de bonnes
intentions polarisées !
Que l’intrusion soit noire ou blanche, positive ou négative, elle peut être
désagréable si elle n’est pas au point zéro et en résonance avec notre taux
vibratoire. Le fait qu’elle puisse envahir notre matrice est ce qui la rend
inconfortable.
Pour que la matrice existentielle soit envahie, les portes doivent être ouvertes
et il faut qu’il y ait des espaces qui ne vibrent pas à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ et qui soient en absence de cohérence vibratoire essentielle.
Nous pouvons nous acharner à nous libérer d’influences astrales négatives. Nous
pouvons identifier la présence d’un sort ou d’un autre type d’attaque qui
influence la matrice. Cependant, chacun de ces incidents n’est qu’un tout petit
point de la matrice. Une fois ce secteur réglé, il y en aura beaucoup d’autres à
vérifier. Pourquoi ne pas simplement remplir la matrice d’une seule et même
fréquence. Cette fréquence essentielle a carte blanche et peut s’infiltrer dans tous
les secteurs. Par son amplification, elle assurera une cohérence des fréquences et
tout ce qui est étranger s’en ira automatiquement. Il est bien difficile d’envahir
un territoire complètement occupé. Tout est une question de frontières et
d’identification des fréquences justes.
Quand je suis remplie de mon TOUT INDIVIDUALISÉ, il n’y a pas de place
pour une énergie différente de la mienne. Même l’énergie des hauts lieux, très
inspirante par ailleurs, peut devenir distrayante lorsque nous avons réussi à
établir un contact avec notre propre puissance. Ces hauts lieux servent
d’amplificateurs, mais l’amplification la plus appropriée et la plus juste est celle
de son propre TOUT INDIVIDUALISÉ, supportée par l’Abîme cosmique. En
nous identifiant à la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ, nous devenons les
maîtres de notre matrice. Nous décidons qui peut y entrer et nous choisissons
consciemment seulement les réalités qui vibrent à l’unisson avec la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
Dans les cours, on m’a aussi interpellée à propos de vœux et d’alliances, ou de
sorts, qui sont régis par des vies passées. Les vies passées ont une vibration dans
la matrice de l’Âme centrale. Elles peuvent y former un point de fixité tout
comme nos blessures peuvent marquer notre matrice existentielle. Les deux
matrices sont régies par les mêmes lois. Ce que nous n’avons pas réussi dans une
autre vie peut nous affecter par la résonance des fréquences des blessures
communes. Quand une personne me dit qu’elle m’a connue dans une autre vie,
je deviens souvent inquiète, car c’est probablement que nous n’avions pas réussi
à fermer notre cercle au point zéro et que nous devrons nous reprendre. Comme
l’une de mes stagiaires a dit : « c’est du réchauffé ! ». D’un autre côté, cela peut
aussi nous aider à traverser les conflits actuels, car tout comme les blessures
communes des différentes incarnations de l’Âme centrale, les réussites ou les
bonheurs vibrent à une fréquence commune bien spécifique. Si deux personnes
d’un couple ou d’une famille veulent, par exemple, régler un problème dont
l’origine semblerait venir d’une autre incarnation, il est important de savoir que
cette autre vie a les mêmes thèmes émotionnels que ceux de l’histoire actuelle de
ces personnes et qu’une impasse dans la communication ou une coupure avait eu
lieu avant la résolution de conflits au point zéro dans cette autre incarnation. Si
ce n’était pas le cas, le cercle aurait été bouclé et il ne serait pas nécessaire d’y
retravailler dans l’incarnation présente. La première étape est de nous ramener
au présent et de déclarer une fois de plus que dans notre vie actuelle, nous
choisissons la coexistence des différences. Si le couple, autant que la famille,
apprend à reconnaître ces influences, il peut aussi s’en servir pour prendre son
essor.
C’est donc dire que lorsqu’une autre vie, qui fait partie de notre Âme centrale,
est en danger ou qu’elle crie « au secours », ce cri est répercuté dans la matrice
au complet et peut nous affecter si nous sommes en résonance avec elle. Nous
sommes aussi affectés par toutes les autres matrices, même celles qui ne vibrent
pas en résonance avec la nôtre, puisque nous appartenons tous au GRAND
TOUT. Cependant, nous pouvons être en relation efficace seulement avec celles
qui résonnent à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. L’accès à une
autre vie se fait par l’intermédiaire d’un taux vibratoire similaire.
ENDROIT JUSTE AU LIEU D’INVASION DE MATRICE
Le concept de l’endroit juste dans le cosmos ouvre une vision bien différente
de celle du sauveur. Nous allons réaliser que, d’une part, nous pouvons devenir
des activateurs de TOUT INDIVIDUALISÉ chez les autres en syntonisant le
nôtre et que, d’autre part, nous n’avons d’influence directe que sur les réalités
qui vibrent à notre fréquence. En prenant soin de nous et en nous aimant nous-
mêmes, nous aurons une action percutante qui émettra une onde harmonieuse et
impeccable, imprégnée de force de vie. Cet élan de justesse pourra se répercuter
à l’infini, d’une matrice à l’autre, créant enfin un nouveau paradigme basé sur la
reconnaissance de qui nous sommes réellement. Ce sera comme un nouveau
souffle comparativement à celui de l’impuissance sociale qui résonne fortement
dans notre matrice sociale contemporaine.
Les influences externes ne peuvent pas nous atteindre à moins que nous le leur
permettions. Si l’autre a pu nous blesser et que nous n’arrêtons pas d’y penser,
c’est que nous lui en avons donné la permission vibrationnelle et qu’il occupe
notre matrice existentielle. Elle ne vibre donc plus complètement à la fréquence
de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Si nous sommes harcelés par quelqu’un
énergétiquement et que nous n’arrêtons pas d’y penser, il se pourrait que cette
personne occupe une région de notre matrice existentielle. En choisissant que
notre espace/temps ne vibre uniquement qu’à la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous pourrons, par le biais du libre arbitre, imaginer leur
ouvrir une porte et les reconduire sur une autre ligne énergétique qui vibre à leur
propre fréquence. On pense toujours qu’il y a seulement des esprits qui peuvent
s’infiltrer dans notre matrice ; malheureusement, il peut y avoir invasion de
territoire au cours d’un affrontement entre deux personnes. Si quelqu’un n’arrête
pas de se concentrer sur nous et sur le conflit qui nous habite, nous pouvons
devenir une cible vulnérable pour ce courant de pensées persistantes. En
reconnaissant clairement ce processus, nous tenons déjà la solution entre nos
mains.
Dans la trilogie À la croisée des mondes, Philip Pullman affirme que le seul
monde dans lequel nous avons du pouvoir est celui que nous occupons. Or, la
personne qui nous tourmente est sur une ligne existentielle qui ne lui appartient
pas. Elle occupe notre navire, mais souvenons-nous que nous en sommes les
capitaines et que nous pouvons lui redonner une direction substantielle. Un
empiètement de matrice existentielle aura lieu seulement si nous y avons
acquiescé. Au moment où nous nous rendons compte de la présence d’une autre
personne dans notre champ personnel, nous pouvons l’inviter à regagner le sien
par le biais de l’intention au point zéro tout en incluant notre peur d’être attaqué.
Chaque fois que j’ai fait cette réflexion, je n’ai jamais rencontré de résistance
lorsque j’ai invité quelqu’un à retourner sur sa fréquence essentielle. Nous
voulons tous au fond de nous retourner sur la voie de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. C’est comme revenir chez soi après avoir souffert du mal du
pays pendant des milliers d’années.
Imaginons que nous ouvrons la porte des mondes et que nous commandons la
voie juste qui vibre à la fréquence de cet intrus. D’une part, nous allons lui
permettre d’exister au lieu de continuer l’ancien modèle où l’un des deux devait
disparaître pour que l’autre puisse vivre, et, d’autre part, nous allons collaborer à
cocréer avec le projet du GRAND TOUT une localisation adéquate pour chacune
de Ses étincelles essentielles. Utilisons notre haine et notre adversité, ou toute
autre émotion que nous ressentons à propos de cette situation, comme moteur
pour commander que notre matrice existentielle vibre à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous éliminerons automatiquement les intrus et les
inviterons à exister dans un univers parallèle en respectant les frontières
naturelles vibratoires où ils pourront enfin se sentir chez eux. De cette façon,
nous serons libérés et eux aussi. Au fond de nous, nous savons tous que nous ne
pouvons pas être totalement en paix et heureux dans un territoire qui ne nous est
pas familier. Nous sommes envahis certes, mais cet intrus n’est pas plus heureux
dans notre espace vibratoire.
L’envahissement ne se produit pas uniquement lorsqu’il y a conflit avec une
personne. Nous pouvons aussi être envahis par un enfant, un parent, un ami ou
un conjoint lorsque nous sommes en relation fusionnelle. Les parents vivent
souvent cette situation avec leurs enfants. En tant que mère, j’ai souvent flanché
dans cette catégorie. Le reproche interne et la culpabilité peuvent me faire ouvrir
grandes mes frontières et je peux permettre à l’un de mes enfants d’envahir ma
matrice existentielle au lieu de coexister avec elle. Je sais qu’il y a empiètement
des matrices si, au lieu de me sentir libre et heureuse, je me sens étouffée et
guidée par le devoir et le doute. Quand je réalise que c’est le cas, j’ouvre la voie
de cet enfant, et par le pouvoir de l’intention, je le dirige vers la matrice qui lui
est essentielle. Chaque fois, je remarque en moi une grande libération et de son
côté, l’enfant va mieux. Au lieu d’avoir moins d’amour, j’en ressens encore plus
et tout à coup, le scénario change. J’ai de nouveau du plaisir avec mes enfants,
des solutions gagnantes se présentent et je me sens libérée. J’ai remarqué que je
peux me détacher de ceux que j’aime sans pour autant couper le lien d’amour ou
l’engagement.
Ce concept de l’endroit juste est l’un des axiomes cosmiques bien connus des
grands sages. Dans La Vie des Maîtres on peut lire : « Nous sommes encore plus
étonnés du fait qu’un grain de substance créé par Dieu puisse adhérer à une
autre Création de Dieu à laquelle il n’appartient pas, à un endroit où il n’est pas
désiré. Avec une conception juste, cela ne pourra pas arriver, car aucune
parcelle de la Substance de Dieu ne peut se trouver placée à un mauvais
endroit3. » Abordons la réflexion qui suit sans jugement de part et d’autre.
Comme je viens de le démontrer, remettre les choses en ordre et remplir son
territoire n’est pas complexe.
Il reste un dernier détail très important à visualiser. Lorsque nous ouvrons la
porte des mondes pour inviter l’envahisseur à retourner chez lui, ne jamais
oublier de la refermer. Ensuite, lorsque nous ressentons à l’intérieur de nous que
c’est accompli et que nous sommes libérés, il faut immédiatement commander
que l’espace vacant se remplisse de notre fréquence. Nous ne devons
absolument pas le laisser ouvert à d’autres possibilités d’intrusion.
J’ai remarqué également que si nous n’arrêtons pas de penser à quelqu’un, il
se pourrait que le processus soit en sens inverse et que ce soit nous qui
occupions l’espace de l’autre sans y avoir été invités. La différence est très
subtile. L’amplification du taux vibratoire de la fréquence de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ à l’intérieur de moi me facilite la tâche. Je commence à
pouvoir discerner plus clairement ce qui est mon territoire et ce qui ne
m’appartient pas. Quand j’occupe l’espace juste qui me revient, c’est paisible et
tout s’y déroule facilement. Quand je deviens obsédée par l’histoire ou la crise
de quelqu’un d’autre, je me pose deux questions. D’abord, je vérifie si j’y ai
participé de façon non essentielle. Si c’est le cas, je commande que les
conséquences non essentielles s’alignent dès lors sur la fréquence de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ. Ensuite, je vérifie si j’occupe un espace vibratoire qui ne
m’est pas désigné. Dans ce cas-ci, j’utilise l’intention au point zéro pour me
ramener vers ma propre matrice existentielle qui vibre à la fréquence de mon
TOUT INDIVIDUALISÉ. J’ai remarqué que de cette manière, j’évitais les
querelles, les crises et les mésententes en gardant un sentiment de coexistence et
de bon voisinage. C’est d’ailleurs avec cette question sur l’envahissement que
commence la réflexion qui suit.
Réflexion 19 ENVAHISSEMENT
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne occupe la matrice existentielle d’une autre


personne (nom de la personne).
Si OUI, VÉRIFIER si :
a. elle peut fermer la porte entre sa matrice existentielle et celle de
l’autre ;
b. elle peut respecter le territoire de l’autre lorsqu’elle réalise qu’elle
n’est pas la bienvenue ;
c. elle sait comment coexister avec celle de l’autre sans occuper son
espace vibratoire ;
d. autre.
2. VÉRIFIER si la matrice existentielle de la personne est envahie par
la fréquence de quelqu’un d’autre.
3. VÉRIFIER si la personne occupe la matrice existentielle de la
personne nommée au numéro 1 en étant simultanément envahie par
celle-ci.
4. VÉRIFIER si la personne avait accordé la permission consciente
et/ou inconsciente à (nom de la personne) d’occuper sa matrice
existentielle.
5. VÉRIFIER si la personne peut reconduire l’envahisseur sur sa ligne
essentielle en imaginant qu’elle lui ouvre une porte et que, par le
pouvoir de l’intention, elle l’invite à quitter sa matrice existentielle et
à rejoindre la sienne.
6. VÉRIFIER si la personne peut ensuite refermer cette porte donnant
accès à la matrice de l’autre individu.
7. VÉRIFIER si la personne est capable de ne plus jamais accorder une
telle permission à qui que ce soit.
8. VÉRIFIER si la personne peut commander que l’espace, qui était
occupé par l’autre et qui est maintenant vacant, se remplisse de sa
fréquence pour remplir la matrice existentielle de son TOUT
INDIVIDUALISÉ.
9. VÉRIFIER si la matrice existentielle alignée sur la fréquence de son
TOUT INDIVIDUALISÉ est comme une grande maison ouverte à
tous les vents ou si elle est scellée et régie par son intention au point
zéro.
IMPECCABILITÉ
Dans notre désir de devenir multidimensionnel, nous devons faire preuve
d’une impeccabilité et d’une intégrité sans pareil, car la source des problèmes est
la négation et l’ingérence. Nous pouvons retourner au moment où nous avons
manqué d’intégrité vibratoire dans la matrice de notre existence ou dans celle de
l’Âme centrale et ouvrir d’autres possibilités latentes d’impeccabilité vibratoire
qui n’ont pas été choisies. Le manque d’intégrité est un boomerang qui nous
revient toujours et nous éloigne de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
Le manque d’intégrité et d’impeccabilité est un compromis vibratoire
essentiel qui reflète notre manque de conviction et nos doutes. Il vient d’un
espace à l’intérieur de nous qui ne peut pas concevoir le droit à l’abondance, à la
paix, à la joie et à la prospérité. C’est un endroit qui n’a pas de fondement
vibratoire et qui ne peut pas recevoir l’amplitude du TOUT INDIVIDUALISÉ. Il
est important de le considérer afin de l’inclure au point zéro, mais si nous nous
polarisons de son côté uniquement, nous créerons des conséquences non
essentielles qui conduiront dans des territoires qui ne vibrent pas en accord avec
notre fréquence essentielle. Finalement, le manque d’intégrité est toujours à
propos de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Le plus grand compromis est celui
que nous faisons à propos de notre nature véritable.
Être intègre signifie que nous occupons entièrement l’espace dans notre
matrice. Si nous sommes engagés dans un projet et que des régions nous
semblent moins claires que d’autres, nous devons prendre le temps de nous y
attarder pour nous demander, sans nous juger, si nous avons totalement respecté
notre TOUT INDIVIDUALISÉ à tous les tournants. Derrière le manque
d’intégrité, il y a toujours une émotion en abnégation qui vient brouiller les
cartes. Nous pouvons choisir une autre possibilité latente d’intégrité en utilisant
la charge négative de ces moments qui sont moins clairs et figés. Nous
ressentirons alors un bien-être et un sentiment de paix immédiats. Sans intégrité
vibratoire, nous contribuons à la stagnation et permettons aux situations
désagréables de s’amplifier et de se cristalliser. En installant une limpidité et une
intégrité vibratoire impeccables dans notre matrice, nous ne participerons plus à
la confusion des fréquences et à l’amplification du désordre.
La pensée magique et les excès sont souvent liés au manque d’intégrité
vibratoire. Si nous avons pris une décision auparavant qui n’est plus
harmonieuse, nous pouvons aller voir si nous étions complètement engagés face
à notre nature profonde ; nous pouvons ensuite retourner au moment de cette
décision et choisir d’y inclure l’intégrité et le non-compromis face à notre taux
vibratoire même si nous ne pensons pas pouvoir réussir à faire coexister notre
besoin vibratoire essentiel avec celui des autres. En déclarant que nous avons
manqué d’intégrité et que nous avons contribué à un déséquilibre vibratoire,
nous pouvons prendre le temps de nous arrêter et de réajuster notre position sans
nous juger. C’est notre ressenti émotif qui nous indique que nous sommes
alignés sur une fréquence non essentielle. Nous pouvons utiliser ce malaise
émotif pour commander que notre réalité s’aligne sur la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ même si nous sommes confus.
Depuis un certain temps, les fréquences planétaires se sont amplifiées et le
manque d’intégrité peut aussi avoir d’énormes répercussions. Je connais une
personne qui était aux prises avec des difficultés financières récurrentes. Elle a
finalement réglé ce problème en considérant chacune de ses dépenses ; avant
d’acheter quoi que ce soit, elle se demandait si c’était essentiel ou non. Elle a
finalement réussi à respecter son budget et à vivre en même temps un sentiment
de plénitude et d’abondance parce que chaque achat et chaque décision vibre
maintenant en harmonie avec son TOUT INDIVIDUALISÉ où le mouvement et
le non-mouvement peuvent coexister côte à côte.
Il y a un plan cosmique, une géométrie sacrée, un endroit juste pour chaque
fréquence. Face à une très longue absence de notre fréquence essentielle, nous
avons utilisé notre libre arbitre pour nous éloigner de l’ordre juste et sacré du
plan cosmique. Nous sommes les maîtres du jeu de notre matrice existentielle
reliée à l’Âme centrale qui vibre à une fréquence individuelle essentielle. Voilà
le terrain de jeu approprié, un point c’est tout ! Nous nous devons de l’exploiter
et de l’exprimer correctement et sans compromis à travers les univers. Le terrain
de jeu est infini et fascinant. Arrêtons de nous positionner dans des secteurs qui
ne sont pas en accord avec notre taux vibratoire et qui ne nous concernent pas.
Arrêtons de contribuer à la souffrance et au désespoir en négligeant l’ordre
cosmique.
Je conçois que nous vivons actuellement sur la Terre dans le but de retrouver
notre signature vibratoire essentielle, d’incorporer tous les aspects de nous qui se
sont fragmentés et de devenir un vaisseau physique et matériel pour cette énergie
essentielle juste et sacrée. Je conçois aussi que nous pouvons avoir accès à
l’information de toutes nos autres vies. Finalement, je réalise l’ampleur de la
responsabilité qui nous incombe de respecter les lois et l’ordre cosmiques. Il
nous incombe de devenir des décideurs responsables et justes en alignant tous
nos choix sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ qui répond à la
Pensée du GRAND TOUT.
Il est très important de reconnaître la sensation de justesse ou d’inexactitude
face à nos expériences et aux conséquences de nos choix. Pour cela, nous
pouvons prendre l’habitude de ressentir une situation pour vérifier si nous avons
la capacité d’y faire vibrer la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Une
sensation de tension et d’inquiétude comparée à un sentiment d’aisance, de
justesse et de bien-être nous indiquera que tout est à l’ordre ou non. Toutes les
fois que nous sommes conscients de ne pas nous sentir tranquilles
intérieurement, nous devrions toujours nous arrêter pour considérer cet inconfort
au lieu de faire un compromis et ce, peu importe ce qui se passe autour de nous.
Nous savons maintenant comment récupérer cet inconfort et l’inclure dans notre
intention au point zéro pour CHOISIR l’ancrage et l’amplification du TOUT
INDIVIDUALISÉ, au lieu d’inventer des stratagèmes nous permettant de
neutraliser cet inconfort.
CONTACTER L’ÂME CENTRALE
Pour récapituler, il s’agit premièrement de contacter son Âme centrale. Puis
visualiser la région de la matrice de l’Âme centrale par l’intention au point zéro
qui est en concordance avec l’incarnation actuelle sur la Terre, ici et maintenant,
en s’assurant de la faire vibrer à la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ. Il
est inutile d’être insistant. Aussitôt que l’idée et la localisation sont entrées dans
la matrice, elles ont créé une vague qui déclenche une série de possibilités. Il
faut arrêter de penser à la conséquence dès que l’intention a été émise. Nous
devons nous ramener vers nous-mêmes et nous concentrer sur la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ en se voyant vibrer à cette fréquence ici et
maintenant. Nous n’avons pas besoin d’organiser la manière dont cette
possibilité prendra forme. En émettant notre intention, nous avons ouvert une
voie et quelque chose se passera ; il s’agit d’être un peu patient, de ne pas
changer d’idée et d’être attentif pour voir comment cela va se déployer dans
notre vie. Deuxièmement, émettre une commande et une direction claire. On
peut tout simplement dire : « Je commande de contacter la matrice de mon Âme
centrale avec la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ même si je ne sais
pas comment. »
Toutes nos vies, toutes nos réalités, sont en fait des options parallèles, des
possibilités multiples qui existent constamment en potentiel dans des univers
parallèles. En s’alignant sur une autre réalité qui vibre à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, nous nous alignons avec cette réalité dans une
concordance de nos univers personnels.
COMPARAISON ENTRE LES MONDES
J’ai remarqué que les personnes très insatisfaites sont souvent très psychiques
et qu’en réalité, elles ont accès à plus d’un monde à la fois. Cependant, ces
réalités parallèles peuvent s’infiltrer dans leur réalité actuelle et créer une
comparaison déstabilisante sur différents plans, que ce soit professionnel,
matériel ou amoureux.
Par exemple, si une personne est incapable de trouver un conjoint ou une
conjointe, il se peut qu’elle soit en train de vivre un grand amour sur une autre
ligne espace/temps ou que l’un de ses corps énergétiques soit sur une autre ligne
et qu’il y ait une comparaison constante avec les gens qu’elle rencontre ici.
Il se peut que nous ayons besoin de syntoniser au point zéro d’autres mondes
qui vibrent sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. La raison pour
laquelle nous faisons cela est pour nous inspirer ici et maintenant quand nous
sommes désespérés et que nous manquons de courage ou d’inspiration. J’ai
cependant remarqué chez la plupart des personnes très intuitives ayant accès à
d’autres mondes ou d’autres réalités qu’elles s’en servaient surtout pour les
comparer avec ici. Par contre, la comparaison est rarement avantageuse pour leur
vie actuelle. En comparant avec ici, nous obtenons toujours une conclusion
fâcheuse. En effet, comment cette conclusion pourrait-elle être heureuse quand
nous partons d’un endroit qui est dense et que nous nous dirigeons vers un autre
monde plus éthéré ? La raison pour laquelle nous y allons est pour ramener de
l’information vibratoire pouvant nous inspirer et nous être utile dans notre vie de
tous les jours. Autrement, cette expérience ne ferait qu’amplifier notre
insatisfaction et accentuerait notre mal du pays.
Réflexion 20 COMMUNICATION AVEC L’ÂME CENTRALE
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.
I. CONTACT AVEC L’ÂME CENTRALE

1. VÉRIFIER si la personne, pour devenir multidimensionnelle et


contacter consciemment l’Âme centrale :
a. sait qu’elle doit contacter son Âme centrale en faisant vibrer la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
b. sait qu’il lui faut émettre une commande et une direction claire :
« Je commande de contacter la matrice de mon Âme centrale ici
et maintenant avec la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ
même si je ne sais pas comment » ;
c. sait qu’elle doit visualiser une région de la matrice de l’Âme
centrale par l’intention au point zéro qui est en concordance avec
ce qu’elle vit sur la Terre, ici et maintenant ;
d. comprend que, lorsque l’idée et la localisation sont entrées dans
la matrice, elles ont créé une vague qui déclenche une série de
possibilités multidimensionnelles ;
e. comprend qu’une fois le contact établi, elle doit se ramener vers
elle et se concentrer sur la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ dans sa matrice existentielle actuelle ;
f. sait qu’elle doit se visualiser elle-même vibrant à la fréquence de
son TOUT INDIVIDUALISÉ dans son environnement ;
g. comprend que l’échange multidimensionnel se fait sur le plan de
l’information essentielle qui est échangée entre les différentes
incarnations de l’Âme centrale qui vibrent à la fréquence de son
Essence ;
h. comprend la responsabilité vibratoire de la multidimensionnalité,
ce qui veut dire qu’elle peut contacter d’autres incarnations et
partager l’information inhérente à ces autres vies en les faisant
coexister plutôt qu’en ouvrant des portes qui pourraient mêler les
espaces/temps.
II. MONDES PARALLÈLES

1. VÉRIFIER si la personne :
a. sait que pour avoir accès à un monde parallèle, quand on est
incarné sur la Terre, celui-ci doit s’harmoniser avec la fréquence
vibratoire de son TOUT INDIVIDUALISÉ pour qu’elle puisse y
maintenir la fréquence du sien ;
b. sait que chacun des mondes ou des réalités parallèles coexistent à
une fréquence individuelle ;
c. sait que la coexistence des mondes parallèles permet d’avoir
accès à plus d’un espace/temps à la fois ;
d. sait qu’elle peut commander d’y accéder par :
i. le pouvoir de l’intention au point zéro ;
ii. l’amplitude maximale de son TOUT INDIVIDUALISÉ au
point zéro.

III. OUVERTURE DES MONDES ET COMPARAISON


1. VÉRIFIER si la personne peut accéder à des mondes parallèles. Si OUI,
VÉRIFIER s’ils vibrent en accord avec la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ.
2. VÉRIFIER si la personne est capable de fermer la porte entre les mondes
qui ne vibrent pas à la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ et de leur
permettre de coexister.
3. VÉRIFIER si la personne peut avoir accès à l’information d’un autre
monde qui vibre sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ pour être
plus heureuse ici plutôt que de s’ennuyer.
4. VÉRIFIER si la personne compare son expérience actuelle avec les
réalités d’autres mondes qui vibrent à la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ.
5. VÉRIFIER si ses corps physique et/ou émotionnel et/ou mental et/ou
spirituel et/ou autre occupent le bon espace/temps.
6. VÉRIFIER si l’un de ses corps énergétiques (émotionnel, mental,
spirituel ou autre) est déplacé dans un autre monde.
7. VÉRIFIER si ses décisions sont basées sur la réalité d’un autre monde ou
sur celui qu’elle habite ici.
8. VÉRIFIER si la personne est prise dans un autre temps et un autre
espace dans cette vie ou une autre, ou si elle est engagée avec une autre
personne.
Si OUI, VÉRIFIER si elle veut refermer les portes entre ces autres
espaces/temps pour n’être engagée qu’avec elle-même ici et maintenant.
9. Autre comparaison.

1 http://1libertaire.free.fr/Guattari11.html
2 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 117
3 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 89
CHAPITRE 7
L’ANCRAGE ET LES PROJETS
Nous vivons dans un monde qui a besoin de héros et de vedettes. C’est un
monde où les extrêmes sont à l’honneur et qui vénère l’extraordinaire et le
grandiose au profit de l’innocence et de l’équilibre. Reconnaître que la recherche
de l’extraordinaire est bien peu de chose et qu’elle peut devenir une prison,
comparée à l’ampleur vibratoire de sa nature essentielle, est un long parcours qui
demande de la bienveillance envers soi et l’usage juste du point zéro. Les désirs
et les besoins liés à notre TOUT INDIVIDUALISÉ sont à la fois intuitifs et
songés. Ils s’accordent à notre nature profonde plutôt qu’à une extravagance
extérieure. Une personne essentielle est authentique et s’ajuste aux exigences du
moment présent tout en essayant de vivre en accord avec sa fréquence. Elle n’est
pas préoccupée par les tendances à la mode et elle peut profiter de tout ce qui
l’entoure, mais c’est la relation qu’elle entretient avec sa voix intérieure et ses
valeurs profondes qui mène ses actions. En demandant l’expression juste en
manifestation de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous deviendrons abondants
sans que l’ego, avec ses plans grandioses et épuisants, régisse cette
manifestation.
« Tout est divinement naturel pour l’homme opérant dans son véritable
domaine1. » Nous avons une spécialité naturelle qui résonne à la fréquence de
notre Essence. Si nous décidons de l’ancrer, nous pourrons nous réaliser
pleinement. En choisissant des projets qui résonnent avec notre véritable
domaine, nous nous assurons un futur juste et bon, en accord avec notre TOUT
INDIVIDUALISÉ et le plan d’expression de notre Âme centrale. Malgré les
embûches, quand un projet est sur la bonne voie, le sentiment de paix persiste.
Voici ce qui m’est arrivé lorsque je suis partie pour aller écrire ce livre à Sedona,
en Arizona, à la fin d’octobre 2006.
Je suis partie un mardi vers 14h. Arrivée à l’aéroport, je suis allée m’inscrire
et j’ai installé mes valises sur un petit chariot. Ensuite, je me suis rendue aux
toilettes avec le chariot, mon sac à main et une petite valise à roulettes dans
laquelle j’avais mis mon ordinateur. Avant de quitter les toilettes, j’ai aperçu le
sac à main d’une dame sur le comptoir. Je l’ai regardé en me demandant si je
devais y toucher ou non. D’une façon ou d’une autre, je savais très bien que je
déclencherais une série de causes à effets. J’ai donc décidé de prendre le sac et
de courir après la dame pour pouvoir le lui remettre. Je l’ai finalement laissé à un
agent de sécurité que j’ai croisé puis, je suis retournée aux toilettes pour chercher
mon chariot. Tout en mangeant mon repas, je me demandais pour quelle raison
j’avais vécu cela mais je savais pertinemment que ce n’était pas arrivé pour rien.
Je me suis finalement présentée pour l’embarquement en réalisant que je n’avais
plus ma valise à roulettes qui contenait l’ordinateur avec lequel je m’en allais
écrire mon livre à Sedona. Je suis retournée aux fameuses toilettes, mais la valise
n’y était pas. Je suis allée voir au kiosque d’informations, aucune valise non
plus. Je me suis ensuite rendue au bureau de la sécurité de l’aéroport, quelqu’un
venait de la rapporter ! Quel soulagement ! Lorsque je suis revenue pour
l’embarquement, le vol venait d’être annulé à cause d’un problème mécanique.
Je suis demeurée calme, malgré toutes ces péripéties, parce que je sentais que je
devais aller écrire mon livre à Sedona. Je savais que j’allais y arriver quoi qu’il
puisse se produire. J’ai donc attendu trois heures de plus pour embarquer sur le
prochain vol qui lui, a été retardé d’une heure sur la voie de départ à cause d’un
petit détail technique ! Pour en rajouter juste un peu plus, j’ai raté la
communication avec mon autre vol et j’ai dû dormir à Chicago. Une fois de plus,
je suis restée calme car j’étais certaine que ce voyage était en accord avec mon
Essence. Peu importe ce qui se passait, je ressentais ce calme intérieurement. Le
lendemain matin, en m’apprêtant à monter dans l’avion, j’ai eu un problème
avec mon billet à cause du transfert. En arrivant à destination, la voiture de
location que j’avais réservée a eu un problème et j’ai dû changer de compagnie.
Je suis finalement arrivée à bon port, un peu ébranlée de ce périple mais toujours
sereine. J’étais même surprise de l’ampleur de cette sérénité. C’était la saveur de
l’alignement sur le TOUT INDIVIDUALISÉ.
Quand un projet est désaligné, il incite à la tension, aux chicanes, au stress et à
la panique. L’ego est géré par l’appât du gain et l’excès, tandis que l’Essence et
l’Amour de soi le sont par l’attrait de l’expression juste de leurs fréquences.
Dans certaines conditions, nous avons très peu tendance à nous écouter. Nos
actions sont caractérisées par l’excès polarisé à travers lequel nous ne pouvons
reconnaître les limites de nos ressources et les accepter au point zéro.
En novembre 2006, quand nous étions à Sedona, nous voulions revenir pour y
passer l’hiver 2007. Bruno avait trouvé une maison à louer dans le quartier qui
nous convenait parfaitement. Lorsqu’il a rejoint la propriétaire, elle l’a informé
que c’était déjà loué. Le matin suivant, il m’a demandé de lui téléphoner car il
avait le sentiment que la maison n’était pas louée. J’ai donc appelé tout de suite
et j’ai parlé avec la propriétaire qui m’a confirmé que la maison n’était pas
encore louée. Avec une confiance et un grand lâcher prise, je lui ai parlé comme
si je la connaissais déjà et je lui ai dit que j’étais écrivaine, conférencière et que
nous étions thérapeutes. Elle aussi travaillait dans le même domaine. Elle a
accepté de nous louer sa maison pour les mois d’hiver comme nous le
souhaitions. Elle était certaine que nous étions les bonnes personnes et qu’elle
pouvait nous faire pleinement confiance. Il se trouvait que sa grande amie et
associée thérapeute était une personne que nous avions déjà rencontrée quelques
jours auparavant. Nous pensions bien que le tour était joué, mais quand nous
sommes allés voir la maison, nous n’avons pas ressenti la liberté et la joie de
l’Essence. Il y avait un questionnement très léger mais tout de même présent.
Cependant, nous n’étions pas encore assez expérimentés dans l’art de faire
confiance au plan du TOUT INDIVIDUALISÉ pour comprendre que nous étions
sur le mauvais chemin. Nous avons alors poursuivi nos recherches mais la
tension est devenue si grande qu’il nous a été impossible de continuer. À certains
moments, nous devons aller jusqu’au bout de nos ressources avant de
comprendre que notre idée, même si nous la trouvons très attirante, n’est peut-
être pas celle qui supporte notre intention. Pendant cette recherche de maison,
nous demandions souvent que le projet s’aligne sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous demandions aussi que le plan du GRAND TOUT et de
l’Âme centrale s’exprime dans notre vie. Il a été très intéressant de remarquer
que nous avons dû devenir archi-honnêtes, de réaliser que nous avions dépassé
nos limites et que ce projet excédait nos ressources. Plus nous avancions et
moins nous nous sentions riches et en santé, nous nous sentions plutôt vidés et
restreints. Comme si notre vie n’avait plus d’abondance et que nous n’avions
plus le droit d’exister. Malgré tout et une fois de plus, nous avons continué nos
recherches !
Finalement, notre plan n’a pas fonctionné : la maison que nous voulions louer
n’était plus disponible. Mais, nous avons encore cherché. Plus le temps passait et
plus nous devenions anxieux. Il va sans dire que Sedona est un lieu où il se
trouve de grands vortex d’énergie qui sont amplificateurs autant du bon que du
mauvais. Au bout de deux nuits d’insomnie et de maux de tête, nous avons dû
accepter que nous faisions fausse route. Ah ! qu’il est difficile le moment où l’on
doit admettre que nos idées, nos fantasmes et nos projets dépassent notre nature
essentielle et l’aisance confortable de notre vrai domaine. C’est là que le point
zéro et l’Amour de soi entrent en jeu. Nous avions senti que le projet nous
pèserait financièrement et autrement, mais nous avons tout de même continué à
pousser et à persévérer, jusqu’à ce que nous réalisions que même si c’était un
très beau rêve, la vie ne nous l’accordait pas facilement et aisément.
Nous nous sommes ramenés vers l’essentiel et avons choisi de commander
tout ce qui nous plaisait relativement à l’idée de passer l’hiver au soleil et de
laisser aller la forme que nous avions envisagée. Nous avons donc choisi de
manifester dans nos vies les sentiments de liberté, de communauté, de beauté et
de chaleur que nous avions vécu dans ce site enchanteur, quelle qu’en soit la
forme. En décidant cela, nous nous sommes sentis de mieux en mieux, nous
avons refait le contact avec le cœur, l’innocence, l’équilibre et la certitude de
l’abondance. Il va sans dire que d’aligner un projet sur la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, après que nous en avons commandé l’amplification et
l’ancrage, requiert de la sagesse et l’attention nécessaire pour écouter nos
réactions physiques, émotives, mentales et spirituelles. Elles se manifesteront
sous forme de bien-être, de joie, de sérénité et de paix, étroitement liés à notre
fréquence vibratoire originelle.
Quand nous sommes sur la mauvaise voie quantique qui ne résonne pas avec
notre nature essentielle, nous sommes anxieux, nous devons pousser, insister et
chaque pas en avant s’accompagne d’un pas en arrière. Nous devons alors nous
arrêter et nous ramener à l’innocence et à la modestie grandiose de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ. Car le TOUT INDIVIDUALISÉ, pour s’incarner de façon
consciente dans la nouvelle fréquence actuelle, recherche la voie du cœur.
L’expansion et la manifestation de l’abondance à tout prix ne sont pas toujours
essentielles. La modestie essentielle est riche et elle vibre, elle est confiante et
sereine. Si nous demandons, nous recevrons, mais pas à n’importe quel prix et
pas sur n’importe quelle fréquence.
Quand nous nous écartons de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous sommes
polarisés sur le plan d’un corps ou d’un autre. Nous pouvons devenir
extrêmement mental, émotionnel ou spirituel. L’énergie de certaines méditations
ou cérémonies religieuses qui sont extrêmement chargées peuvent nous porter
au-delà de nous-mêmes. D’un côté, c’est très inspirant, et cela peut nous élever
dans des fréquences magiques et puissantes. D’un autre côté, si nous perdons le
contact avec notre taux vibratoire personnel, ces grands moments dynamiques
peuvent être suivis de dépression. En commandant la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ même pendant les moments de surcharge, nous pouvons
maintenir un taux vibratoire constant. Le respect de notre taux vibratoire nous
conduira au plus haut sommet qu’il soit possible d’atteindre. En abandonnant le
contrôle et en laissant venir vers soi la manifestation juste et simple de l’Essence
coexistant avec l’Amour de soi et supportés par l’Abîme cosmique, nous
manifesterons la paix et l’amour dans un climat amical avec une puissance
tranquille.
Si nous nous sentons confus et stressés, nous devons nous ramener à nous-
mêmes et à notre fréquence pure et claire en utilisant l’intention au point zéro
qui inclut cette confusion et ce stress comme pôle négatif. Voici ce qu’une amie
et lectrice a écrit à propos de l’amplification de l’Essence : « Quand j’ai lu ton
dernier livre, j’ai commandé l’amplification de mon Essence, ma Fragrance, ma
Symphonie musicale et vibratoire, ou ma note (…), et je l’ai mise en place 24/24.
Maintenant, je me fie à mes désirs et coups de coeur ! C’est tellement facile et
joyeux même si des fois ce peut être inconfortable dans le sens d’un étirement.
Finalement, c’est un déclic physique - c’est comme ça que je teste/sens si je suis
dans mon Essence ou non, par le corps physique, mon ventre surtout… Cette
histoire d’amour avec l’Essence, ça pourrait faire le tour du monde ! » F. C.
AMPLIFICATION
En commandant l’amplification et l’ancrage de son TOUT INDIVIDUALISÉ,
on peut s’attendre à une amplification et à un changement de vitesse dans sa vie.
Maintenant que notre matrice a reçu l’ordre de vibrer à la fréquence qui lui est
essentielle, on peut aussi s’attendre à ce que son flux ne soit plus endigué et que
son mouvement ne soit plus freiné. Auparavant, pour qu’une idée ou une
intention puisse se manifester, elle devait faire plusieurs ricochets dans la
matrice, parce qu’il y avait toutes sortes d’influences étrangères qui détournaient
le courant. Maintenant que l’intention vibratoire y est essentielle, la fréquence et
la vitesse de manifestation viennent de changer.
Les anciens paramètres nous demandaient de fournir un effort considérable
pour arriver à manifester nos intentions, car elles n’étaient pas alignées sur la
fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Une pensée que l’on souhaite
manifester et qui n’est pas en accord avec notre Essence crée généralement un
effet dysharmonique que nous devrons ajuster ultérieurement. Notre matrice
existentielle ne peut absorber gracieusement que les décisions qui sont en accord
vibratoire avec elle.
Maintenant que nous sommes en mesure de définir avec précision la
fréquence sur laquelle nous voulons vivre, il faut s’attendre à ce que certaines
idées, qui ne suivent pas ces critères et qui s’inscrivent sur des lignes quantiques
qui ne vibrent pas en résonance avec la fréquence essentielle, soient
immédiatement bloquées. Il en sera ainsi même si nous insistons ou que nous
argumentons avec flamme. C’est alors que nous devons desserrer le contrôle,
lâcher prise, et choisir que ce qui nous arrive représente la conséquence de notre
intention, puis, attendre et laisser venir avec confiance ce que le TOUT
INDIVIDUALISÉ va exprimer même si nous sommes anxieux ou nerveux.
C’est le moment crucial de l’amplification et de l’ancrage. Il faut s’ouvrir et
se permettre d’être vulnérable, en sachant que tout ce qui n’est pas en accord
avec notre nature profonde sera automatiquement écarté et que la vie va nous
présenter une occasion juste qui s’aligne avec notre nature véritable.
Prenons l’exemple d’une stagiaire que nous appellerons Christine (nom fictif).
Elle venait de prendre sa retraite. Pendant plus de 30 ans, elle avait enseigné le
yoga et voulait maintenant ouvrir un centre chez elle. Sa nouvelle entreprise a eu
bien de la difficulté à démarrer. Elle ne comprenait pas ce qui pouvait bien
clocher. Nous nous sommes demandé toutes les deux si ce projet était vraiment
aligné sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous avons réalisé
qu’elle était à la retraite du yoga dans tous les sens du mot et que ce projet ne
résonnait plus avec l’expression de sa nature essentielle. Elle a donc choisi que
la deuxième partie de sa vie professionnelle serait alignée sur la fréquence de
son TOUT INDIVIDUALISÉ. Puis elle a dû attendre, jusqu’à ce que le déclic se
fasse et qu’elle puisse sentir qu’elle avait trouvé la voie essentielle.
À la fin du stage, Christine avait senti que son centre devrait devenir un
endroit qui favoriserait les passages et les moments de transition, que ce soit un
mariage, une naissance, un deuil, un accident, un divorce ou tout autre
événement significatif. Cette nouvelle mission s’accordait complètement avec sa
nature profonde et l’endroit où elle était rendue dans sa vie. Lorsque nous
sommes remplis d’une vibration juste, nous pouvons créer une matrice qui soit
en synchronicité avec notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Il devient alors fascinant
d’observer l’expression de cette justesse.
Il faut savoir rester disponible et attendre avec assurance que les choses se
produisent en sachant que l’univers ne tolère pas de vide. Le TOUT
INDIVIDUALISÉ s’exprimera naturellement et au bon moment. Les stagiaires
ont remarqué que de nos jours, il est devenu futile de vouloir organiser ou
contrôler l’expression de leur vie. En faisant place à l’expression de leur TOUT
INDIVIDUALISÉ, ils deviennent spectateurs d’une nouvelle réalité qui leur
convient parfaitement. Le lâcher prise, une fois aligné sur la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, n’est pas un lâcher prise qui manque d’intelligence, mais
devient plutôt une disponibilité avec une direction intentionnelle. Cela exige
d’avoir la foi en son TOUT INDIVIDUALISÉ pour pouvoir attendre la
manifestation de l’intention. Cependant, ce n’est pas une foi aveugle où rien
n’arrive mais une intime conviction. Ce déclic de l’amplification et de l’ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ, ce glissement dans le chemin de l’Essence dont
parlait un stagiaire, nous permet d’abandonner nos rôles sans crainte d’être
contrôlés ou mal dirigés. Il s’agit de considérer que tout ce qui nous arrive est en
réponse à l’intention que nous avons émise, d’amplifier la fréquence de notre
Essence et celle de l’Amour de soi en les faisant coexister avec l’Abîme
cosmique. Nous serons alors rassurés et capables de maintenir le cap jusqu’à ce
que ce déclic irrévocable se manifeste dans notre vie et nous procure une
expérience de communication avec l’Âme centrale et le GRAND TOUT de
façon constante et continue. C’EST UNE QUESTION DE CHOIX même si nous
trouvons que la route est longue et pénible. Une fois la porte passée, tout change.
Depuis ce passage inévitable, j’ai remarqué que ma relation avec mes
blessures d’antan s’était transformée. Mon conjoint et moi-même observons de
grands changements physiques, notre diète se transforme sans effort, notre corps
se restructure et subit toutes sortes de changements. Notre lien avec le passé se
métamorphose. Nous ressentons une transmutation profonde de notre psyché et
nos expériences spirituelles sont de plus en plus importantes et dynamiques.
Chaque fois que nous rencontrons une embûche, elle est automatiquement
recyclée comme un catalyseur nous permettant d’ancrer un peu plus notre TOUT
INDIVIDUALISÉ dans la matière. Nous nous servons de tout ce qui nous arrive
pour amplifier ce processus et nous choisissons que chacune de nos journées soit
une manifestation directe de cet ancrage. Il est certain que nous devons nous
enraciner profondément dans notre vision. Les doutes sont encore présents et
nous ne sommes pas certains que l’abondance essentielle sera continue. Nous
nous battons contre de vieux programmes de survie et d’impuissance. Mais c’est
justement durant ces périodes que nous devons insister pour que notre vie
exprime la forme essentielle de notre Âme centrale et l’Amour de soi soutenues
par la présence de l’Abîme cosmique même si les autres ou notre environnement
ne semblent pas supporter cette expression.
Avec l’expérience, j’ai appris que plus ça prend de place dans notre vie, plus
nous nous sentons confortables. À force de vivre des expériences positives,
faciles et fluides, il devient plus aisé de lâcher prise. Plus cela occupe de place,
plus nous vivons dans une matrice qui vibre et dont le mouvement est actif et
cohérent. C’est ainsi que se créent la sécurité vibratoire et un profond sentiment
de confiance.
La grande question existentielle à se poser est la suivante : « Qu’est-ce que le
TOUT INDIVIDUALISÉ va m’apporter si je choisis de me laisser glisser sur ce
chemin et/ou de me sentir béni même si je n’y crois pas ? » Peut-être pensons-
nous que c’est une illusion et que rien de différent nous arrivera. Mais c’est le
moment de foi, non pas aveugle mais scientifique. Si les concepts quantiques
sont réels comme le prouve la physique, tout n’est qu’une question de choix et
de probabilités, même les plus infimes. C’est une question de décision prise et
maintenue ! Toujours vouloir organiser sa vie, ses loisirs, ses relations, etc.,
devient tellement épuisant. Si nous voulons faire du ski, de la danse, du yoga ou
tout autre loisir qui soit à notre goût, décidons que nos loisirs s’alignent sur la
fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous comprendrons alors que cela
ne dépend pas de l’endroit où nous vivons ni des personnes qui nous entourent.
En lâchant prise sur la forme parfaite et en laissant venir les opportunités, nous
verrons tout à coup que notre emploi du temps s’ajuste, que les professeurs
parfaits pour nous se présentent et que les occasions se multiplient. Il s’agit tout
simplement d’utiliser l’anxiété anticipatoire comme moteur à notre intention et
de se détendre dans la certitude que l’Âme centrale a une direction pour toutes
ses incarnations et que le GRAND TOUT n’a pour but que l’expression de ses
TOUTS INDIVIDUALISÉS.
Certains choix nous ont entraînés hors de notre ligne essentielle sans que nous
en ayons eu connaissance. C’est la raison pour laquelle j’ai fait une liste de
points à vérifier quotidiennement (voir Réflexion 6) pour s’assurer que nous
sommes bien sur notre chemin d’amplitude maximale et d’ancrage maximal de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Chaque fois que nous nous sommes engagés sur
une voie quantique qui n’était pas en résonance avec notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous avons créé un scénario dont nous sommes responsables
et qui continue à ouvrir des possibilités non essentielles. Habituellement, nous
savons que nous sommes en dehors de notre chemin vibratoire parce que nous ne
nous sentons pas bien. Il suffit de commander que toutes les décisions que nous
avons prises et qui ne sont pas en accord avec notre TOUT INDIVIDUALISÉ
soient refermées, puis de commander d’ouvrir des possibilités qui sont en accord
avec notre fréquence même si nous ne savons pas comment et que nous croyons
qu’il est trop tard.
Nous avons le pouvoir de nous faire et de nous défaire nous-mêmes par notre
manque de discernement des fréquences. Pour nous faciliter la tâche, il s’agit de
faire le bon choix vibratoire au point zéro et le juste exercice de nos intentions.
Dans un stage, j’avais remarqué que Jacinthe (nom fictif) ne vibrait pas de la
même façon qu’avant et qu’elle n’émettait plus la même clarté vibratoire. Nous
avons réalisé ensemble qu’elle avait fait un choix en dehors de son TOUT
INDIVIDUALISÉ. Elle m’a dit : « Je sais ce dont tu parles, mais je ne sais pas
comment l’exprimer et je le ressens vibratoirement à l’intérieur de moi. » Elle a
dû s’arrêter pour bien observer son ressenti et retourner à la source de son
cheminement non essentiel. Elle a réfléchi à la situation, fait des protocoles de
reprogrammation du code génétique tels qu’enseignés dans mes livres
précédents pour pouvoir affirmer sa préférence vibratoire. Tout projet ou
tendance spirituelle ou psychologique va se désagréger petit à petit s’il ne repose
pas sur une fondation substantielle et essentielle. J’ai moi-même monté plusieurs
« grands » projets dans ma vie qui, à ma grande surprise, se sont écroulés. J’ai
dû quitter une maison solaire passive que j’avais bâtie avec les meilleures
intentions du monde selon le concept d’un projet écologique et humanitaire.
Lorsqu’elles ne sont pas alignées sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, les meilleures intentions du monde ont leurs fondements sur
des sables mouvants. En remontant à la source, nous constaterons que nous
avons fait des compromis à propos de notre ressenti vibratoire.
Réflexion 21 IDENTIFICATION D’UN PROJET POUR DÉTERMINER
S’IL DÉCOULE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
I. ÉVALUATION DU PROJET

1. Identifier le projet qu’on veut évaluer. Exemple : rénovations en cours


du chalet de campagne.

II. SI LE PROJET INCLUT PLUSIEURS PERSONNES, vous pouvez


refaire
cette réflexion pour chacun des participants.

1. VÉRIFIER si le projet permet à la fréquence de tous ses participants


de coexister.
2. VÉRIFIER si le projet peut mener au bien commun vibratoire de
tous ses participants.

III. POUR CHAQUE PARTICIPANT :

1. VÉRIFIER si le projet supporte le processus d’amplification


maximale du TOUT INDIVIDUALISÉ.
2. VÉRIFIER si le projet supporte le processus d’ancrage maximal du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
3. VÉRIFIER si le projet émane du TOUT INDIVIDUALISÉ en accord
avec le GRAND TOUT.
Si NON, VÉRIFIER si le projet émane :
a. de l’ego ;
b. d’une blessure (à quel âge) ;
c. d’un fantasme ;
d. d’une idéologie ;
e. de l’appât du gain ;
f. ou de tout autre attrait qui ne serait pas aligné sur le TOUT
INDIVIDUALISÉ. Si OUI, VÉRIFIER lequel.
4. VÉRIFIER si le projet est influencé par des concepts extérieurs à soi
plutôt que par l’Essence.
5. VÉRIFIER si le projet émane de la conscience sociale ou autres
forces extérieures.
6. VÉRIFIER si la forme extérieure du projet est naturelle et essentielle
ou si elle est le fruit d’une idéologie.
7. VÉRIFIER si le projet inclut tous les corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
8. VÉRIFIER si le besoin prioritaire de la personne a été identifié et/ou
considéré dans ce projet. Si NON, vous pouvez consulter la liste qui
suit pour le déterminer.
LISTE DES BESOINS
1. MIEUX MANGER
2. BOIRE PLUS D’EAU
3. APPRENDRE – CONNAÎTRE
4. TRAVAILLER
5. CARRIÈRE
6. APPUI
7. ADHÉRER À UNE ASSOCIATION, UN GROUPE, ETC.
8. FAMILLE
9. AVOIR DES ENFANTS
10. RELATION AMOUREUSE
11. JOUER
12. DÉMÉNAGER - MAISON
13. RÉGÉNÉRATION - CONVALESCENCE
14. RELATIONS SEXUELLES
15. SOINS : ACUPUNCTURE, MÉDICAL, CHIROPRATIQUE,
MASSAGE, CHIRURGIE, PSYCHOLOGIE, SOINS DE LA
PEAU, ETC.
16. PRENDRE DES INITIATIVES
17. INSPIRATION
18. APPARTENANCE
19. POUVOIR
20. ÉNERGIE – ARDEUR
21. FINIR QUELQUE CHOSE – DEUIL, ETC.
22. DÉLÉGUER
23. COEXISTENCE
24. NE RIEN FAIRE - PRENDRE UNE PAUSE
1. RÉALISATION
2. COMPÉTENCE
3. APPROBATION
4. FACILITÉ
5. S’AFFIRMER
6. CALME
7. PLAISIR
8. REPOS – DORMIR
9. VACANCES –VOYAGE
10. SANTÉ – BIEN-ÊTRE
11. ABONDANCE
12. ÉQUILIBRE
13. SÉCURITÉ
14. ÊTRE HEUREUX
15. ÉCRIRE
16. RIRE
17. LOISIRS – ACTIVITÉS
18. EXERCER SA CRÉATIVITÉ
19. CHANGEMENT
20. GRATIFICATION
21. RÉUSSITE
22. LA MER, LA MONTAGNE, L’EAU, LE SOLEIL, L’OXYGÈNE
23. CONSTANCE
24. CONTINUITÉ
25. AUTRE
9. VÉRIFIER si le projet offre une sécurité vibratoire adéquate.
10. VÉRIFIER si le projet permet à la personne de contacter :
a. sa nature profonde ;
b. l’innocence ;
c. l’énergie du cœur ;
d. le sentiment de bien-être ;
e. la foi en son TOUT INDIVIDUALISÉ ;
f. l’espoir ;
g. la confiance ;
h. la certitude ;
i. la conviction ;
j. la foi en soi ;
k. autre.
11. VÉRIFIER si le projet peut créer un déséquilibre dans la matrice
existentielle qui vibre à la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
12. VÉRIFIER si le projet peut créer un déséquilibre sur le plan des c
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
13. VÉRIFIER si l’énergie du projet est bloquée.
14. VÉRIFIER s’il y a une entité ou une autre interférence qui bloque le
projet. Si OUI, ouvrir une ligne quantique, un autre monde ou une
matrice pour la retourner dans un espace qui vibre à sa fréquence.
Ensuite, refermer la porte.
15. VÉRIFIER si le projet est :
a. ici et maintenant, dans le bon temps ;
b. ici et maintenant, dans le bon espace ;
c. sur la bonne voie quantique ;
d. dans la bonne matrice ;
e. dans la bonne dimension ;
f. autre.
16. VÉRIFIER si le projet peut conduire au résultat suivant :
a. succès ;
b. santé ;
c. détente ;
d. amour ;
e. abondance ;
f. appartenance ;
g. relationnel (familial, amoureux, amical) ;
h. sécurité financière ;
i. autre.
17. VÉRIFIER si le projet précédent est aligné sur la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ. Si NON, passer à la Réflexion 22.
À la lumière des réponses précédentes, il faut se demander si le projet
précédent est essentiel et s’il peut apporter la paix de l’esprit et le
contentement. Si ce n’est pas le cas, il pourrait être remplacé par un
autre projet plus simple et plus aligné sur la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
PROJET ALIGNÉ SUR LA FRÉQUENCE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Utiliser le point zéro nous permet de visualiser un projet s’identifiant à notre
vraie nature plutôt qu’à nos blessures. Pour pouvoir faire confiance à notre
TOUT INDIVIDUALISÉ et choisir de s’aimer tel que nous sommes en nous
sentant en sécurité à tous les niveaux, nous devons accepter sans jugement nos
blessures et leurs séquelles. En utilisant l’intention au point zéro, nous pourrons
utiliser la charge magnétique de ces blessures et de leurs séquelles pour
demander l’expression matérielle de notre vraie nature.
Un projet qui n’est pas aligné sur la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ déclenchera une certaine dose de panique à l’intérieur de
nous. Elle peut être subtile ou très évidente. Nous devons éviter tout jugement
envers cette réaction. Dans le ressenti émotif de la panique, nous oublions
qu’elle est là pour nous indiquer que nous ne sommes pas alignés sur notre
fréquence essentielle. Nous devons nous y arrêter et la respecter parce qu’elle
nous envoie un signal. Nous pouvons alors choisir de faire confiance à notre
vraie nature même si nous avons peur de ne pas être en sécurité. Grâce au
pouvoir du point zéro, nous pourrons la laisser s’exprimer sans hésitation. Cette
hésitation n’est pas innée. Elle est soit familiale, transgénérationelle, génétique
ou tout simplement sociale.
Un projet aligné sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ
s’accordera à nos valeurs profondes. En prenant le temps d’écrire une liste de
nos valeurs, il sera plus facile de choisir des réalités qui nous ressemblent.
Pour établir cette liste, penser à des moments où il s’est produit une connexion
avec votre Essence. Ces situations essentielles reflètent tout particulièrement
notre nature profonde, une mesure juste, un sentiment de joie, d’abondance, de
noblesse et de bien-être.
La Réflexion 22 s’adresse à ceux qui ont obtenu un NON à la question finale
(no. 17) de la Réflexion 21.
Réflexion 22 DÉFINIR UN NOUVEAU PROJET ALIGNÉ SUR LA
FRÉQUENCE DU TOUT INDIVIDUALISÉ

1. ÉTAPE PRÉPARATOIRE
Avant de définir un nouveau projet, VÉRIFIER si la personne peut être
au point zéro à propos de l’idée d’avoir à redéfinir un nouveau projet
parce que le précédent n’était pas aligné sur la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ mais sur sa blessure ou son ego.
2. DÉFINIR un nouveau projet : par exemple, acheter un condo.
3. VÉRIFIER si toutes les valeurs essentielles sont incluses dans ce
projet.
Voici un exemple d’une liste de valeurs :
l’amour ;
le coeur ;
la sagesse ;
le respect ;
la créativité ;
l’originalité ;
la facilité ;
la sensualité ;
la passion ;
l’amitié ;
l’intégrité ;
l’appréciation de la nature ;
autre.
4. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir liste ci-dessous ), à
partir de maintenant, seulement choisir un projet aligné sur la
fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ et que ses efforts soient
complètement convergents et efficaces :
a. peut assumer de ;
b. a le droit de ;
c. mérite de ;
d. est prête à ;
e. est ouverte à ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
5. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir liste ci-dessous ) choisir
un projet aligné sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. est prête à ;
b. est ouverte à ;
c. peut assumer de ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
6. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir liste ci-dessus ) choisir
un projet qui supporte pleinement l’amplification et/ou l’ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
7. Si le projet n’est pas aligné sur la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ, des réactions émotives profondes indiqueront que
la personne est sur la mauvaise voie quantique. VÉRIFIER dans la
liste ci-dessous l’émotion ou les émotions qui décrivent l’expérience
ressentie et passer ensuite au numéro suivant.
a. dépression ;
b. découragement ;
c. stress ;
d. se sentir pauvre ;
e. se sentir vidé ;
f. se sentir éloigné de soi ;
g. difficulté à rester au présent ;
h. anxiété anticipatoire ;
i. symptômes physiques reliés au stress ;
j. sentiment d’échec ;
k. sentiment d’inaptitude ;
l. sentiment de ne pas avoir le droit d’exister ;
m. impatience ;
n. confusion ;
o. panique ;
p. culpabilité ;
q. sentiment de ne pas avoir le droit de changer ;
r. sentiment de ne pas avoir d’identité claire ;
s. autre.
8. VÉRIFIER si la personne peut utiliser la charge magnétique des
émotions précédentes comme moteur à son intention d’amplification
et/ou d’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ, dans sa vie :
a. professionnelle ;
b. amoureuse ;
c. familiale ;
d. sociale ;
e. autre.
9. VÉRIFIER si la personne peut utiliser la charge magnétique des
émotions précédentes pour commander au point zéro de vivre une
relation constante et continue avec le TOUT INDIVIDUALISÉ.
10. Finalement, VÉRIFIER si le projet supporte le processus
d’amplification et/ou d’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ en
accord avec le plan du GRAND TOUT.
Si NON, rechoisir un autre projet.
Pour vous aider dans ce processus, consulter le livre Essence à l’exercice
no 9 : Aligner un projet sur la fréquence de son Essence.
L’INFLUENCE DE NOS CHOIX
Si le battement d’ailes d’un papillon en Amazonie peut déclencher un raz-de-
marée au Japon, une décision qui n’est pas alignée sur la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ peut créer une lame de fond qui se retournera
éventuellement contre nous-mêmes. Chaque fois que nous avons fait un
compromis et que nous avons aligné un projet sur une fréquence qui n’est pas en
résonance avec notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous avons créé un mouvement
de causes à effets dont nous sommes responsables et qui agit contre nous. Les
conséquences portent la signature de notre ego qui essaie de nous donner une
identité en l’absence de la fréquence de notre taux vibratoire unique. C’est ainsi
que nous pouvons être en 2007 avec une amplification maximale de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, mais notre réputation peut dater de 1995 ou de 2003 car nous
ne syntonisions pas la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous
pouvons replier la matrice et retourner au moment de cette décision pour prendre
une autre voie qui vibre en résonance avec la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, car toutes les possibilités que nous n’avions pas choisies
continuent d’exister dans la matrice existentielle en tant que fait non accompli et
disponible. Nous pouvons modifier le cours de la rivière, dessiner un nouvel
itinéraire et choisir un affluent parallèle qui s’accorde aux fréquences de
l’Essence et de l’Amour de soi soutenues par le non-mouvement de tout ce qui
est immobile à l’intérieur de nous. Les conséquences polarisées de nos anciens
choix peuvent coexister avec des conséquences essentielles formant un lien
instantané pour changer le rayonnement de nos choix non essentiels afin de
former de nouvelles conséquences.
Nous pouvons nous réapproprier les conséquences de tout ce que nous avons
créé en dehors du cœur et du TOUT INDIVIDUALISÉ et commander que
d’autres conséquences s’y alignent.
Voici un commentaire que j’ai reçu d’une stagiaire à propos de cette
réflexion : « Merci Kishori pour ce séminaire, je suis tellement contente d’y être
allée, cela fut vraiment un choix essentiel ! Merci pour l’espoir que j’ai retrouvé
et que je croyais presque perdu à tout jamais dans cette vie-ci. La réflexion sur
le retour sur les choix essentiels m’ouvre des portes d’espoir ! Grâce au pardon
et éventuellement à l’Amour de soi, j’ai pu me choisir, choisir l’Essence de
nouveau et choisir de laisser aller l’expérience de la séparation. J’étais si
saturée que l’épuisement avait commencé à se pointer, il y a enfin de l’espoir de
s’en sortir. » R.B.
Réflexion 23 CONSÉQUENCES DES CHOIX QUI NE SONT PAS
ALIGNÉS SUR LA FRÉQUENCE DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la personne est capable de se réapproprier toutes les


conséquences de ses choix et de ses actes non essentiels qui portent sa
signature :
a. dans toutes les vies ;
b. dans toutes les dimensions.
2. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir la liste ci-dessous )
commander que les conséquences de ses choix et de ses actes non
essentiels s’alignent sur la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ :
a. peut assumer de ;
b. est ouverte à ;
c. est prête à ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
3. VÉRIFIER si la personne peut intégrer la charge magnétique
négative des conséquences de ses choix et de ses actes non essentiels
pour commander :
a. que sa vie quotidienne soit facile et aisée ;
b. l’amplification maximale de son TOUT INDIVIDUALISÉ de
façon constante et/ou continue ;
c. l’ancrage maximal de son TOUT INDIVIDUALISÉ de façon
constante et/ou continue ;
d. la communication avec le GRAND COEUR ;
e. la communication avec le GRAND TOUT ;
f. la redynamisation de tous ses corps (physique et/ou émotionnel
et/ ou mental et/ou spirituel et/ou autre) ;
g. de faire un bond quantique et remettre l’événement non essentiel
sur une voie essentielle.
4. VÉRIFIER si les autres incarnations de la matrice de l’Âme centrale
avec des conséquences de choix et d’actes non essentiels peuvent
bénéficier de ce changement de voie quantique.
5. VÉRIFIER s’il y a d’autres incarnations de la matrice de l’Âme
centrale avec des conséquences de choix et d’actes non essentiels
qui :
a. résistent à ce changement vibratoire ;
b. sont polarisées dans la lumière ;
c. sont polarisées dans la noirceur ;
d. sont attachées au scénario qu’elles ont créé et qui leur donne le
sentiment d’avoir du pouvoir ;
e. se sentent humiliées d’avoir à changer de direction et à revenir
vers une voie quantique essentielle ;
f. autre.
6. VÉRIFIER si la personne peut commander que les conséquences de
ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence de
son TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. facilement ;
b. aisément ;
c. en s’aimant ;
d. en se reconnaissant ;
e. en sachant qui elle est ;
f. en s’approuvant ;
g. autre.
7. VÉRIFIER si, lorsque la personne commande que les conséquences
de ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle peut être en santé sur tous les
plans :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
8. VÉRIFIER si, lorsque la personne commande que les conséquences
de ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle peut le tolérer sur tous les
plans :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
9. VÉRIFIER si, lorsque la personne commande que les conséquences
de ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle peut l’ancrer sur tous les
plans :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
10. VÉRIFIER si, lorsque la personne commande que les conséquences
de ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle peut subir un choc sur le plan :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
11. VÉRIFIER si, lorsque la personne commande que les conséquences
de ses choix et de ses actes non essentiels s’alignent sur la fréquence
de son TOUT INDIVIDUALISÉ, elle peut se sentir en sécurité
vibratoire sur tous les plans :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
12. VÉRIFIER si les conséquences des choix et des actes non essentiels
de cette incarnation ou d’une autre peuvent :
a. contribuer à la coupure du lien entre l’Âme centrale et ses
incarnations ;
b. contribuer à la rupture du lien entre toutes les incarnations qui
vibrent à la même fréquence essentielle ;
c. empêcher l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. empêcher l’ancrage du Cœur du GRAND TOUT ;
e. interférer avec le lien entre l’Unité et le GRAND TOUT ;
f. interférer avec le lien entre l’Âme centrale et le GRAND TOUT ;
g. autre.
13. VÉRIFIER si la personne peut mettre au point zéro toutes les
émotions qu’elle ressent relative au fait de s’être trompée de voie
quantique et d’avoir fait des choix et accompli des actes non
essentiels.
14. VÉRIFIER si la personne peut s’aimer même si elle a pris des
décisions et accompli des actes non essentiels.
15. VÉRIFIER si la personne peut se pardonner d’avoir pris des
décisions et accompli des actes non essentiels.
16. VÉRIFIER si la personne peut intégrer la charge magnétique des
émotions déclenchées par la réalisation qu’elle aurait choisi avant de
se détourner de son TOUT INDIVIDUALISÉ.
17. VÉRIFIER si la personne pense qu’elle doit remettre les situations
non essentielles en ordre ou si elle peut lâcher prise en faisant
confiance au pouvoir de sa nouvelle décision essentielle.
18. VÉRIFIER si la personne sait que les réalités non essentielles
auxquelles elle a participé dans d’autres incarnations peuvent
s’aligner sur la fréquence de son TOUT INDIVIDUALISÉ pour
ensuite retourner vers l’Âme centrale.
19. VÉRIFIER si la personne se sent responsable des réalités non
essentielles auxquelles elle a participé dans d’autres incarnations ou
dans celle qu’elle vit actuellement.
20. VÉRIFIER si la personne sait qu’elle peut servir de pont vers l’Âme
centrale pour les réalités non essentielles auxquelles elle a participé
dans d’autres incarnations.
21. VÉRIFIER si la personne peut bénéficier de l’amplification du
TOUT INDIVIDUALISÉ lorsqu’elle aligne la conséquence de tous
ses choix et de toutes ses actions sur la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ pour :
a. manifester le plan essentiel dans sa vie ;
b. maintenir un contact constant et/ou continu avec le GRAND
TOUT ;
c. maintenir un contact constant et/ou continu avec l’Âme centrale ;
d. maintenir le processus d’amplification de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ ;
e. maintenir le processus d’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
f. amplifier la fréquence de l’Amour de soi ;
g. accéder de façon constante et/ou continue à la substance
abondante universelle pour en jouir dans son quotidien ;
h. autre.
L’ANCRAGE ET L’ENVIRONNEMENT
Une fois l’amplification et l’ancrage amorcés et après avoir senti que notre vie
a pris une expansion essentielle, nous savons maintenant que vivre en harmonie
avec l’onde vibratoire de sa propre signature essentielle est incontournable. Tout
ce qui nous entoure s’accordera inévitablement avec cette décision. Nous
voulons oeuvrer dans notre domaine essentiel. Nous voulons que nos maisons et
lieux de travail reflètent cette image et qu’ils s’alignent sur la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ. Si nous sommes plusieurs personnes à partager le
même espace, il s’alignera sur la coexistence de nos fréquences. Lorsqu’elles
sont manifestées dans le même environnement, les fréquences individualisées
créent une harmonique. Cet espace, que ce soit la maison, le bureau ou tout autre
endroit, syntonisera cette harmonique et deviendra ainsi un lieu essentiel
représentatif de la concordance des matrices existentielles de tous ses habitants.
Si ce lieu est traité comme s’il avait une conscience, il s’alignera sur la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ. Il doit être perçu comme une matrice
avec un réseau de possibilités accomplies ou non accomplies. Chaque lieu a une
histoire et nous devons considérer qu’il est imprégné de pensées et de choix qui
donnent une tangente à sa toile. Si c’est un nouveau lieu, son identité vibratoire
n’a probablement pas encore été définie et il sera peut-être nécessaire de lui en
indiquer une en utilisant les données de la réflexion qui suit.
Si le lieu sert à plusieurs fonctions et pour plusieurs groupes comme c’est le
cas des salles de conférence, par exemple, il serait bon de créer un espace/temps
spécifique pour la vôtre et d’aligner le lieu à la fréquence de votre groupe. Par
exemple, lorsque je donne un stage, je commande la création d’un espace/temps
spécifique qui permet la coexistence du TOUT INDIVIDUALISÉ de tous les
participants même si je ne sais pas comment. Ensuite, je réclame que les
fréquences essentielles de tout un chacun puissent coexister au point zéro. En cas
de nécessité, je ferai la réflexion pour bien ancrer cette nouvelle énergie. Quand
le stage se termine, je referme mon espace/temps et me désengage du lieu pour
qu’il puisse s’accorder à son prochain rôle. Mes étudiants peuvent à volonté
avoir recours à cet espace/temps par le biais de leur TOUT INDIVIDUALISÉ.
Puisque leur TOUT INDIVIDUALISÉ a fait partie de la matrice espace/temps
de ce stage, ils peuvent donc y avoir accès en contactant leur propre matrice
existentielle sans avoir besoin de passer par ma fréquence.
En testant les données de la liste qui suit, il est inquiétant de s’apercevoir que,
par exemple, un lieu puisse être habité par des entités, qu’il puisse lui manquer
une pièce ou que l’un de ses côtés ne soit pas protégé. En restant au point zéro,
nous pouvons inculquer à ce lieu l’image d’une matrice énergétique au lieu de le
considérer comme un environnement purement physique. Si des entités y vivent
ou qu’il s’y trouve une quelconque interférence, il est très facile de les retourner
dans la matrice qui leur convient. Imaginons que nous ouvrons une ligne
quantique, un autre monde ou une autre matrice qui vibre à la fréquence de
leur TOUT INDIVIDUALISÉ et que nous les invitons à se repositionner dans
cet espace, ils s’y dirigeront facilement et aisément. Il est extrêmement important
de refermer la porte par le biais de l’intention même si nous ne savons pas
comment. Chacun d’entre nous aspire à revenir sur sa fréquence juste, tout
comme ces entités. En utilisant cette commande, il n’y aura pas de mélange de
fréquences ni aucune résistance puisque c’est comme les renvoyer au bercail.
L’endroit ou le domaine véritable et juste est l’une des grandes tangentes
cosmiques de la Pensée du GRAND TOUT.
J’ai connu un couple qui était propriétaire de quelques appartements mais l’un
d’eux ne se louait jamais. Ils n’avaient pourtant pas de difficulté à trouver des
personnes intéressées, mais chaque fois, il se passait quelque chose qui les
empêchait de signer le bail. Après avoir vérifié, ils ont trouvé un conflit
émotionnel résiduel venant des locataires précédents en plus de trouver que
l’appartement n’avait pas de toit. Puisqu’ils étaient copropriétaires, ils ont donc
aligné leur logement sur la vibration provenant de la coexistence de leur deux
fréquences, et en très peu de temps, ils ont réussi à le louer. Avec un logement
sans toit et imprégné de conflits maritaux appartenant aux locataires précédents,
il est compréhensible que les propriétaires aient eu autant de difficulté non
seulement à le louer, mais à garder les locataires potentiels !
Pour obtenir la liste de questions apparaissant dans la réflexion suivante, je me
suis inspirée des concepts de géobiologie. J’en ai inventé d’autres qui se
conformaient à l’idée de l’amplification et de l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous pouvons bien sûr utiliser cette liste pour toutes sortes
de raison matérielle. Mais le but primordial est d’incarner pleinement la
fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et de vivre dans une réalité qui la
reflète. Si nous en faisons notre mobile fondamental, nous pourrons avoir des
bénéfices incroyables sur tous les plans.
Si mon auto, ma maison, mon lieu de travail, etc., s’alignent sur la fréquence
de mon TOUT INDIVIDUALISÉ, je pourrai profiter pleinement d’une
résonance de mon environnement extérieur sur mon environnement intérieur. Il
pourra lui aussi se mettre à syntoniser la fréquence de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ et s’y aligner. L’un de mes stagiaires qui a fait ce choix, a vu
la consommation de carburant de sa voiture diminuer grandement. Les objets et
les lieux matériels ne sont peut-être pas si inanimés que nous le croyons !
Une stagiaire a hésité avant de sentir qu’elle avait la permission de tester son
logement car elle n’en était que locataire et l’endroit ne lui appartenait pas. Si
vous louez un endroit, vous devenez responsables de sa fréquence pendant la
durée du bail et vous pouvez appliquer la réflexion qui suit puisque vous êtes
responsables de son espace/temps.
Au cours du premier stage d’Ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ, un
stagiaire ayant appliqué la réflexion suivante à sa maison qui datait de quelques
siècles, a, par la suite, pu noter des manifestations très tangibles. Il habitait un
ancien couvent de religieuses du XVIIIe siècle. Voici ce qu’il m’a écrit : « Au
fait, à la suite du travail du stage, coupure d’électricité, bien sûr dans la maison,
mais aussi grand coup de vent à l’intérieur de la maison. » M.D.
Après avoir terminé cette réflexion, commander que la fréquence du lieu
s’aligne sur l’harmonique provenant de la coexistence de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ de tous les habitants et/ou de tous les participants.
Réflexion 24 LIEU ANCRANT LE TOUT INDIVIDUALISÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. Nommer le lieu à ancrer, que ce soit la maison, le lieu de travail,


l’auto, l’ordinateur, une salle de conférence, une pièce de la maison
en particulier, etc.
2. VÉRIFIER si le lieu a tous ses corps à 100% :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
3. VÉRIFIER si le lieu a un besoin prioritaire.
Si OUI, VÉRIFIER lequel dans la liste des besoins qui se trouve à la
page suivante.
4. VÉRIFIER si la maison a perdu son Essence.
Si OUI, VÉRIFIER si elle sait que son Essence existe.
LISTE DES BESOINS
Qu’il s’agisse d’un lieu ou de ses habitants, prière d’ajuster ces besoins
selon le cas.
1. MIEUX MANGER
2. BOIRE PLUS D’EAU
3. APPRENDRE – CONNAÎTRE
4. TRAVAILLER
5. CARRIÈRE
6. APPUI
7. ADHÉRER À UNE ASSOCIATION, UN GROUPE, ETC.
8. FAMILLE
9. AVOIR DES ENFANTS
10. RELATION AMOUREUSE
11. JOUER
12. DÉMÉNAGER - MAISON
13. RÉGÉNÉRATION - CONVALESCENCE
14. RELATIONS SEXUELLES
15. SOINS : ACUPUNCTURE, MÉDICAL, CHIROPRATIQUE,
MASSAGE, CHIRURGIE, PSYCHOLOGIE, SOINS DE LA
PEAU, ETC.
16. PRENDRE DES INITIATIVES
17. INSPIRATION
18. APPARTENANCE
19. POUVOIR
20. ÉNERGIE – ARDEUR
21. FINIR QUELQUE CHOSE – DEUIL, ETC.
22. DÉLÉGUER
23. COEXISTENCE
24. NE RIEN FAIRE - PRENDRE UNE PAUSE
1. RÉALISATION
2. COMPÉTENCE
3. APPROBATION
4. FACILITÉ
5. S’AFFIRMER
6. CALME
7. PLAISIR
8. REPOS – DORMIR
9. VACANCES – VOYAGE
10. SANTÉ – BIEN-ÊTRE
11. ABONDANCE
12. ÉQUILIBRE
13. SÉCURITÉ
14. ÊTRE HEUREUX
15. ÉCRIRE
16. RIRE
17. LOISIRS – ACTIVITÉS
18. EXERCER SA CRÉATIVITÉ
19. CHANGEMENT
20. GRATIFICATION
21. RÉUSSITE
22. LA MER, LA MONTAGNE, L’EAU, LE SOLEIL, L’OXYGÈNE
23. CONSTANCE
24. CONTINUITÉ
25. AUTRE
5. VÉRIFIER si tous les côtés du lieu sont protégés.
Si NON, VÉRIFIER lequel ou lesquels ne le sont pas.
6. VÉRIFIER si les quatre éléments sont équilibrés :
a. air ;
b. terre ;
c. feu ;
d. eau.
7. VÉRIFIER si le lieu a toutes ses parties :
a. toit ;
b. racines ;
c. toutes ses pièces ;
d. balcon ;
e. autre.
8. VÉRIFIER s’il y a des résidus de locataires/propriétaires précédents,
sur le plan :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
9. VÉRIFIER si le lieu sait à qui il appartient.
10. VÉRIFIER si le lieu a une identité vibratoire.
11. VÉRIFIER si le lieu permet à la fréquence de tous ses habitants/
participants de coexister.
12. VÉRIFIER si le lieu peut être un espace qui syntonise la fréquence
provenant de la coexistence de la fréquence de tous les habitants/
participants.
13. VÉRIFIER si l’énergie du lieu est bloquée.
Si OUI, VÉRIFIER à quel endroit.
14. VÉRIFIER s’il y a une entité ou une autre interférence.
Si OUI, ouvrir une ligne quantique, un autre monde ou une matrice pour
la renvoyer dans un espace qui vibre à la même fréquence. Refermer la
porte.
15. VÉRIFIER s’il y a une maladie, une mort ou d’autres inconforts qui
y sont énergétiquement logés.
Si OUI, VÉRIFIER :
a. le nombre de maladies, de morts ou d’inconforts ;
b. l’époque ;
c. quel endroit ou quels endroits du corps d’un habitant ou des
habitants pourraient être affectés ;
d. si cela est logé dans un endroit spécifique du lieu (par exemple :
dehors, dans l’une des pièces, dans l’un des murs, dans le toit, au
sous-sol, à l’étage, etc.) ;
e. autre.
16. VÉRIFIER si le lieu est :
a. ici et maintenant, dans le bon temps ;
b. ici et maintenant, dans le bon espace ;
c. ici et maintenant, sur la bonne voie quantique essentielle en
accord avec les fréquences du TOUT INDIVIDUALISÉ de tous
ses habitants ;
d. dans la bonne matrice ;
e. dans le bon monde ;
f. supporté par le monde des dévas ;
g. autre.
17. VÉRIFIER si le lieu peut être, pour tous ses habitants, un endroit :
a. de succès ;
b. de santé ;
c. de détente ;
d. d’amour ;
e. d’abondance ;
f. d’appartenance ;
g. relationnel (familial, amoureux, amical) ;
h. sécuritaire ;
i. qui soutient le processus de la nouvelle étape d’évolution
essentiel sur le plan physique et/ou émotionnel et/ou mental et/ou
spirituel et/ou autre ;
j. autre.
18. VÉRIFIER si le lieu peut et/ou… ( voir la liste ci-dessous ) supporter
pleinement le processus de la nouvelle étape d’évolution essentielle :
a. est prêt à ;
b. est ouvert à ;
c. peut assumer de ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’il a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. autre.
19. VÉRIFIER si le voisinage peut et/ou… ( voir la liste ci-dessous )
supporter pleinement le processus de la nouvelle étape d’évolution
essentielle :
a. est prêt à ;
b. est ouvert à ;
c. peut assumer de ;
d. a le droit de ;
e. mérite de ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’il a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. autre.

1 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 150


CHAPITRE 8
CE QUI EST ACQUIS
Pour maintenir et intégrer l’ancrage et l’amplification qui sont acquis, il faut
décliner le modèle linéaire qui nous fait passer d’une étape de croissance à une
autre en laissant derrière ce qui est maîtrisé. Nous devons entrevoir notre vie
comme une matrice existentielle où tout coexiste et est relié au-delà du temps et
de l’espace et où tout communique.
En appréciantle processus de conscientisation du TOUT INDIVIDUALISÉ,
nous allons donc lui accorder une plus grande valeur et protéger ce qui est acquis
par notre implication assidue même si nous ne pensons pas pouvoir y arriver ou
que nous avons des doutes. « Quiconque n’apprécie pas à sa vraie valeur l’idéal
(…) parfait de coopération entre l’homme et Dieu ne saurait les réaliser.
Quiconque ferme la porte (…) s’isole lui-même (…) Il perd le bénéfice de
l’illumination spirituelle due à l’alchimie transcendante (…) Il cesse de profiter
du pouvoir qui lui appartient et qu’il avait le droit d’utiliser au même titre que le
Christ1 . »
Ainsi, il est important d’être alignés quotidiennement sur la fréquence de son
TOUT INDIVIDUALISÉ en ayant l’intention d’ancrer cette fréquence dans son
quotidien. Il va sans dire que nous avons tous des paramètres individuels conçus
par l’ego que nous voulons remplacer par ceux du TOUT INDIVIDUALISÉ. À
partir de maintenant, au lieu de nous définir par une liste de caractéristiques
physiques, psychologiques et spirituelles dictées par l’ego et notre histoire
personnelle, nous aurons une relation avec nous-mêmes basée sur l’innocence et
la tonalité véritable de notre signature vibratoire.
Quand je me sens déconnectée de moi-même et que je retourne à l’expérience
du TOUT INDIVIDUALISÉ par le pouvoir de l’intention au point zéro, je
demande d’aligner ma vie sur la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ et
que toutes mes décisions soient en harmonie vibratoire avec ma fréquence
essentielle même si j’ai peur de ne pas pouvoir maintenir cette expérience de
façon constante et continue. Graduellement, j’accumule les expériences qui me
confirment que, cette fois-ci, je vais pouvoir m’en sortir et que ce que j’ai gagné
ne s’évanouira pas à la première tempête. Voici le témoignage d’une stagiaire
qui, elle aussi, expérimente ce bien-être : « Je sens de plus en plus que ce travail
m’ouvre des portes à la connexion et à la compréhension de la vie qui bouge en
moi et autour de moi, mais plus j’approfondis, plus le chemin est infini, intense
et vaste. Chaque réflexion m’apporte des réponses claires et insoupçonnables et
le respect pour tout s’accroît avec tendresse. » U.Y.
Je commence à ressentir l’intelligence essentielle et à comprendre le sens de la
coexistence au point zéro. Je suis passionnée par la manifestation de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ et désire profondément aligner ma vie sur le plan originel de
la Matrice cosmique afin de devenir magnifiquement libre dans la joie parfaite
de ma fréquence originelle. Je peux imaginer mon existence comme une matrice
en mouvement qui ressemblerait à une toile volant au vent et je peux voir les
points de fixité polarisés sans les juger. En commandant que la fréquence de mon
TOUT INDIVIDUALISÉ remplisse la matrice au complet, j’inclus ces points de
fixité dans le processus au point zéro et ils cessent alors d’agir comme des
vecteurs qui bloquent l’onde de la matrice lorsqu’elle devient essentielle. En
faisant cela, je vois le mouvement ondulatoire traverser cette zone auparavant
immobile, puis la fréquence essentielle de la matrice qui s’amplifie.
J’ai atteint une étape de ma vie où je commande l’amplification maximale de
l’Essence, de l’Amour de soi et de la coexistence du non-mouvement de l’Abîme
cosmique, qui est le TOUT INDIVIDUALISÉ. Je commande aussi que ma
matrice existentielle vibre de plus en plus à cette fréquence ainsi que
l’environnement dans lequel je vis. Je suis en train de devenir une conscience
vibratoire à l’externe comme à l’interne. Chaque jour, j’apprécie de plus en plus
l’ampleur de ce processus et je veux m’assurer de maintenir ce taux vibratoire en
insistant pour que cela devienne ma réalité constante et continue. Dans La Vie
des Maîtres, on mentionne cette insistance de la façon suivante : « Considérez
une âme qui insiste pour recevoir immédiatement et complètement l’illumination
spirituelle et l’émancipation, ici, maintenant, et qui connaît la relation de père à
fils entre Dieu et l’homme. Non seulement elle ne tarde pas à voir que les
possibilités divines se clarifient, mais elle s’aperçoit qu’elle peut les utiliser, et
que celles-ci travailleront pour elle selon sa volonté2. »
Graduellement, nous réussirons à maintenir l’amplification de la fréquence de
l’Essence et de l’Amour de soi avec la charge magnétique du non-mouvement de
l’Abîme cosmique. Nous allons de plus en plus choisir de conserver ce qui est
acquis et continuer peu à peu l’amplification de la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ même si nous n’avons pas d’expériences qui nous prouvent
que cela puisse devenir constant et continu.
Réflexion 25 MAINTENIR CE QUI EST ACQUIS
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER si la charge magnétique au point zéro du bien-être de la


nouvelle étape d’évolution essentielle et l’épuisement de l’ancienne
étape non essentielle peut maintenir dans la vie de tous les jours :
a. la coexistence du mouvement des fréquences de l’Essence et de
l’Amour de soi avec le non-mouvement de l’Abîme cosmique ;
b. l’amplification maximale du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
c. l’ancrage maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ ;
d. la communication avec l’Âme centrale ;
e. l’alignement avec le plan cosmique du GRAND TOUT ;
f. le lien avec le GRAND COEUR.
2. VÉRIFIER si la personne peut maintenir :
a. la fréquence de son Essence ;
b. la fréquence de l’Amour de soi au point zéro ;
c. l’espace à l’intérieur d’elle-même pour permettre à ces deux
fréquences de coexister ;
d. la charge de la coexistence de ces fréquences avec celle du non-
mouvement de l’Abîme cosmique ;
e. l’amplification maximale de la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ ;
f. l’ancrage maximal de la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ ;
g. la communication avec l’Âme centrale ;
h. l’alignement avec le plan cosmique du GRAND TOUT ;
i. le lien avec le GRAND COEUR.
3. VÉRIFIER si la personne peut ressentir de façon constante et/ou
continue :
a. la fréquence de son Essence ;
b. la fréquence de l’Amour de soi au point zéro ;
c. l’espace à l’intérieur d’elle-même pour permettre à ces deux
fréquences de coexister ;
d. la charge de la coexistence de ces fréquences avec celle du non-
mouvement de l’Abîme cosmique ;
e. l’amplification maximale de la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ ;
f. l’ancrage maximal de la fréquence de son TOUT
INDIVIDUALISÉ ;
g. la communication avec l’Âme centrale ;
h. l’alignement avec le plan cosmique du GRAND TOUT ;
i. le lien avec le GRAND COEUR.
4. VÉRIFIER si la personne peut bénéficier des acquis de la nouvelle
étape d’évolution sur tous les plans :
a. physique ;
b. émotionnel ;
c. mental ;
d. spirituel ;
e. autre.
5. VÉRIFIER si la mitochondrie peut maintenir ce qui est acquis et
continuer de transmettre la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ
aux cellules sans retourner vers l’ancien mode biochimique auquel
elle était habituée.
6. VÉRIFIER si la personne peut bénéficier des acquis de la nouvelle
étape d’évolution pour :
a. améliorer sa santé ;
b. améliorer sa vie professionnelle ;
c. améliorer sa vie sociale ;
d. améliorer son quotidien ;
e. se sentir plus paisible, heureuse, etc. ;
f. avoir plus de facilité et d’aisance dans ce qu’elle entreprend ;
g. autre.
7. VÉRIFIER si les acquis de la nouvelle étape d’évolution peuvent être
transmis au code génétique pour que soient émises de nouvelles
commandes plus appropriées pour la personne, lui permettant
d’atteindre entièrement dans tous ses corps (physique et/ou
émotionnel et/ou mental et/ou spirituel et/ou autre) :
a. la santé ;
b. la sagesse ;
c. l’amour ;
d. le bien-être ;
e. autre (voir la liste des besoins à la page 221).
MAINTENIR L’ORDRE VIBRATOIRE ACQUIS
Maintenant que nous avons commencé l’amplification et l’ancrage de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ, nous allons pouvoir contribuer à l’ordre cosmique. En
choisissant que toutes les décisions futures soient alignées sur la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, que les conséquences de nos choix ultérieurs
non essentiels s’alignent également sur cette fréquence, nous remettons de
l’ordre dans notre matrice existentielle.
Non seulement devrons-nous maintenir notre fréquence vibratoire essentielle,
mais aussi en être le gardien bienveillant. Nous pourrons protéger ce qui est
acquis en décidant de ne plus participer aux désordres et au chaos cosmique.
Nous avons une fréquence vibratoire essentielle qui est notre signature attitrée
par le GRAND TOUT et celle-ci deviendra notre carte de visite dans tout ce que
nous entreprendrons. Le réservoir de cette vibration est l’Âme centrale. Si nous
avons perdu le contact avec Elle, nous pourrons lui indiquer où nous sommes et
rouvrir immédiatement la communication avec Elle.
En choisissant que notre cœur syntonise la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, que notre vide interstitiel, notre rate, nos os et le restant de
notre corps ainsi que notre mitochondrie s’alignent sur la fréquence de notre taux
vibratoire essentiel, nous remettons de l’ordre dans notre corps et notre esprit.
L’amplification et l’ancrage de notre TOUT INDIVIDUALISÉ vont nous
permettre de remplacer toutes les vibrations et les influences extrinsèques qui
nous habitent au moyen de la fréquence de notre Essence et de celle de l’Amour
de soi tout en permettant au non-mouvement de l’Abîme cosmique de coexister
avec elles.
Après avoir fait ce parcours, nous nous devons d’user de notre libre arbitre
pour refuser d’occuper des matrices qui ne sont pas en accord avec notre
fréquence et nous nous devons d’insister pour que notre matrice existentielle ne
vibre qu’à une seule fréquence, celle de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
La nouvelle étape essentielle nous permet d’avoir accès à l’Âme centrale et à
nos autres incarnations qui vibrent à la même fréquence essentielle. Nous
arrivons d’ailleurs dans cette matrice pour venir instaurer l’ordre essentiel. Nous
devons insister pour que l’acquis soit toléré, ancré et maintenu. Nous devons
cesser de cheminer sur des sentiers qui ne sont pas les nôtres afin de ne plus
contribuer à la confusion des fréquences et de la géométrie sacrée. Voici ce
qu’un stagiaire m’a écrit à propos de ces sentiers non essentiels : « Je suis triste
et j’éprouve de cette compassion qui lie les êtres lorsqu’ils parlent de cœur à
cœur ; je connais cet essoufflement des sentiers qui nous sont nécessaires
d’emprunter et qui ne sont pas les nôtres. » F.B.
Il faut permettre à l’Abîme cosmique de demeurer immobile et à ce qui est en
mouvement de rester en mouvement. Cessons d’interférer avec le plan du
GRAND TOUT pour collaborer à son harmonie en y apportant notre
contribution individualisée. En reprenant le droit chemin vibrationnel, nous
allons enfin connaître l’amour et la paix. Nous pourrons en plus porter en nous,
au point zéro, l’information du grand chaos terrestre et cosmique qui nous
servira de pôle négatif pour commander que le plan du GRAND TOUT et celui
de notre Âme centrale s’accomplissent. C’est ainsi que nous serons souverains,
fiers et nobles.
TOLÉRÉ
Pour pouvoir accéder à la nouvelle étape d’évolution essentielle et à la matrice
de l’Âme centrale, le corps physique doit vibrer à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Le corps physique est en train de changer progressivement
de fréquence et de densité pour ne syntoniser que la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous avons déjà commencé à vibrer progressivement à cette
nouvelle fréquence à cause de l’amplification et de l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Avec ce changement de taux vibratoire, nous allons
forcément nous transformer et nos besoins vont se modifier. Certaines notions,
qui nous ont guidés auparavant, vont se dissiper peu à peu et se disperser dans
des régions de la matrice non essentielle, que nous occuperons moins
fréquemment de façon systématique, puisque nous nous permettons maintenant
d’accéder à la matrice de l’Âme centrale qui vibre uniquement à la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Nous nous permettrons de coexister avec ces
régions plutôt que d’y être polarisés et emprisonnés. Au lieu d’être dans la
turbulence des fréquences étrangères, nous allons choisir l’expression de notre
taux vibratoire uniquement, et ce, peu importe la région du globe que nous
occupons. Le point zéro, qui permet de tout inclure, ne veut pas dire que nous
renions nos parties sombres et non essentielles. Au contraire, il nous permet de
choisir la libération et le bien-être vibratoire en faisant coexister ces régions plus
denses avec la partie de la matrice qui vibre uniquement à la fréquence de notre
TOUT INDIVIDUALISÉ.
C’est une décision qui est prise et maintenue quotidiennement avec répétition
et qui fait fi de toutes les autres options. Cette insistance est la clef de la clarté et
de la limpidité vibratoires. C’est cette unicité qui nous conduira à l’abondance
sur tous les plans et qui harmonisera automatiquement toute la confusion de nos
existences et de nos influences. En intégrant cette clarté vibratoire dans notre
intention journalière, nous venons de signer le meilleur contrat possible avec
nous-mêmes. Pourquoi donc continuer à élaborer des scénarios mentaux pour
être heureux et satisfaits, plutôt que de commander l’expression maximale de
notre fréquence vibratoire essentielle dans notre réalité individuelle ? Je vous
mets au défi, vous lectrices et lecteurs, de faire en sorte que toutes les décisions
prises à partir de maintenant soient alignées sur la fréquence de votre TOUT
INDIVIDUALISÉ, que vous soyez certaines ou certains de vous ou non. Je vous
invite à tenter l’expérience et à commander l’amplification et l’ancrage de votre
TOUT INDIVIDUALISÉ de façon facile et tolérée même si vous ne savez pas
comment. Je vous invite également à tenir un journal de bord et à noter tous les
événements de synchronicité et d’épanouissement que vous vivrez, en même
temps que les doutes et les hésitations que vous connaîtrez. Au bout d’un certain
temps, vous saurez avec certitude que vous avez changé une fois pour toutes et
que le chemin du TOUT INDIVIDUALISÉ mène vers le GRAND TOUT, le
GRAND CŒUR et l’AMOUR.
Présentement, notre corps ne vibre pas encore totalement à la fréquence de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, même si c’est mieux qu’avant. Nous vibrons
encore à des fréquences beaucoup plus lourdes, comme celle d’une participante
au stage qui croyait que, puisque sa grand-mère maternelle était morte d’une
cirrhose, elle aurait sans doute un foie très faible en vieillissant. Elle pensait
avoir peu de chances d’éviter des troubles biliaires ou pancréatiques puisque son
autre grand-mère était diabétique. Entre le diabète potentiel ou peut-être la
cirrhose, elle s’inquiétait énormément pour sa santé éventuelle. Faudrait-il
qu’elle prenne des médicaments ou des tisanes en prévention ? Faudrait-il
qu’elle s’attende à mourir jeune comme sa propre mère ?
Elle a finalement compris qu’elle pouvait récupérer la charge magnétique de
cette anxiété anticipatoire et commander le bien-être et la santé résultant de
l’amplification maximale et de l’ancrage maximal de son TOUT
INDIVIDUALISÉ même si elle était inquiète. Beaucoup d’entre nous ont déjà
décodé ce genre de croyances, mais la fréquence vibratoire de ce mode de
pensée se transforme petit à petit et de jour en jour, elle fait place à celle du
TOUT INDIVIDUALISÉ. Cette transformation s’opère en répétant notre
intention d’amplifier et d’ancrer notre taux vibratoire essentiel quotidiennement.
L’énergie de l’Amour de soi émet aussi une onde beaucoup moins dense que
nos croyances de mort et de maladies transgénérationnelles. En faisant coexister
la densité de l’étape précédente avec l’onde plus légère du TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous allons accéder à un ancrage extraordinaire, mais il faut
permettre au processus de faire son chemin. Comme une graine que l’on plante
au printemps et qui doit s’enraciner et croître avant de produire des fruits.
Heureusement que nous sommes entrés dans une nouvelle étape d’évolution qui
s’est enclenchée et qui permettra l’accélération de ce processus transitoire. Si
nous avions vécu les changements de fréquence actuels il y a quelques années,
nous n’aurions jamais pu les tolérer !
Le corps est en train de s’ajuster pour devenir un véhicule plus puissant et plus
pur sur le plan vibratoire et il se peut que nous ressentions toutes sortes de
symptômes pendant que les cellules s’ajustent. Nous pouvons vivre des épisodes
d’hypoglycémie, de tensions nerveuses et d’insomnies, des états grippaux, des
déséquilibres hormonaux et j’en passe. Le corps physique peut ancrer le TOUT
INDIVIDUALISÉ tout en demeurant dans la dimension terrestre, mais il doit
subir de grandes transformations. Nous pouvons choisir de l’amplifier et de
l’ancrer afin de découvrir comment atteindre la vélocité vibratoire qui permettra
à notre corps de changer de fréquence et que ce soit toléré même si nous
subissons des symptômes de changement de fréquence.
En commandant l’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ,
nous allons nous aligner avec le plan du GRAND TOUT et par conséquent, avec
celui du GRAND CŒUR. Les corps physique, émotionnel, mental et spirituel
doivent aussi s’aligner sur cette nouvelle étape d’évolution qui donne une
cohérence à notre taux vibratoire essentiel.
Nous pouvons commander que ce processus soit toléré et que les bienfaits des
vertus du cœur, lorsqu’elles s’ancrent et s’amplifient, aient des effets curatifs et
rendent l’expérience de l’amplification et de l’ancrage de plus en plus
confortable. Fondamentalement, le cœur est impeccable et bon. Il peut pardonner
sans pour autant accepter. Par exemple, nous pouvons comprendre qu’un homme
violent ait pu devenir un être maléfique si nous connaissons l’histoire de sa vie et
le contexte dans lequel il a grandi. Nous pouvons lui pardonner ses actions sans
pour autant les accepter. Le cœur comprend avec compassion les difficultés
humaines ; il est noble et valeureux quand il devient essentiel sans pour autant
humilier autrui. L’ego et l’insécurité, qui remplaçaient le confort de la relation
d’amour avec le GRAND TOUT et l’Âme centrale, vont tranquillement
s’estomper pour laisser la place au TOUT INDIVIDUALISÉ et à la présence du
cœur essentiel dans tous les corps.
L’amplification et l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ est un processus
délicat. S’il n’est pas toléré sur tous les plans, nous allons avoir des réactions
adverses qui nous feront croire que le processus est défectueux et qu’il n’a pas
de valeur. Nous devons nous assurer que l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ sont tolérés afin qu’il n’y ait pas de réactions adverses
pouvant nous détourner de notre but et nous faire perdre le contact avec notre
TOUT INDIVIDUALISÉ.
J’ai observé que le processus d’amplification et d’ancrage provoquait de
nombreuses transformations physiques. Or, la mitochondrie doit s’adapter à ces
transformations. Pour empêcher mes élèves de développer trop de symptômes et
rendre le processus le plus confortable possible sur les plans physique,
émotionnel, mental et spirituel, j’ai élaboré la réflexion qui suit. Il est important
que ces transformations soient au point zéro et tolérées afin d’éviter une réaction
chaotique. Vous verrez, vous aussi, votre corps se transformer graduellement, de
même que votre rapport au stress, aux conflits, à la nourriture et à la réalité en
général.
Je me suis demandé pourquoi, après avoir vécu des journées consécutives de
paix et d’illumination en me sentant complètement alignée sur la fréquence de
mon TOUT INDIVIDUALISÉ et sur le plan du GRAND TOUT, je pouvais tout
à coup m’éparpiller, m’éloigner de moi-même et cesser d’être centrée, à cause du
mal de vivre ou des malaises de mes proches ou d’incidents fâcheux. J’ai vécu
cela comme un deuil et le désarroi de me sentir de nouveau isolée et détachée de
mon TOUT INDIVIDUALISÉ m’a aidée à trouver une solution efficace par la
force de l’intention et la détermination de ne pas retourner dans l’ancienne étape
non essentielle. À force d’insister et de commander de vivre en ressentant mon
TOUT INDIVIDUALISÉ et de maintenir ce qui était acquis, j’ai retrouvé mon
cap et commandé que le processus soit toléré et facile même si j’étais
désemparée par le changement de fréquence. Je suis toujours étonnée de ces
réactions antagonistes lorsqu’un processus n’est pas toléré. C’est alors que nos
émotions et nos blessures s’activent pour reprendre leur pouvoir magnétique et
nous ramener à l’ancien schéma dans lequel nous vivions auparavant.
Au cours d’un stage, j’ai demandé aux stagiaires d’identifier un moment de
grâce pendant lequel ils auraient expérimenté leur Essence. Ensuite, au lieu de se
présenter au groupe en se nommant et en décrivant leurs occupations, ils ont
partagé ce moment d’Essence avec les autres participants. Je leur ai ensuite
demandé de dire la phrase suivante : « Je peux exprimer mon TOUT
INDIVIDUALISÉ dans ma vie même si… » Certains ont répondu : « même si
ma mère ne voulait pas de moi, même si je ne me donne pas le droit d’exister,
même si je ne pense pas avoir assez de valeur, etc. » Ensuite, je leur ai demandé
d’imaginer comment ils se sentiraient s’ils étaient le GRAND TOUT et qu’ils
entendaient ces commentaires polarisés à propos des hommes et des femmes sur
la Terre, qui sont des étincelles individualisées du grand flux cosmique. Ils ont
dû alors imaginer la réaction du GRAND TOUT en réalisant qu’ils fermaient la
porte aux bénédictions et à l’harmonie disponible, à cause d’une émotion. Mais
c’est cela vivre sur la Terre, c’est d’abord et avant tout une expérience
émotionnelle ! Il faut s’en servir au point zéro au lieu de vouloir s’en défaire.
Nous devons commander avec la charge magnétique de cette émotion que le
processus s’intègre à notre réalité humaine et qu’il soit toléré pour que nous
puissions avoir une relation constante et continue avec le GRAND TOUT en
s’alignant sur le plan cosmique.
Plus l’amplification et l’ancrage seront tolérés et plus il sera facile de les
enraciner et de maintenir la relation avec l’Âme centrale et le GRAND TOUT.
En commandant que l’amplification et l’ancrage soient parfaitement tolérés,
parfaitement intégrés et au point zéro, nous allons renoncer aux anciens modèles
de l’individualisation non essentielle qui nous enchaînaient aux lois polarisées et
qui nous isolaient. Nous pourrons enfin retrouver notre place juste et bonne,
nous allons être la goutte dans l’océan qui reste une goutte tout en se fondant au
TOUT. Nous serons comme un flocon dans une tempête de neige : totalement
unique, différent de son voisin et en faisant partie de la rafale blanche.
J’avoue que le processus d’amplification et d’ancrage peut être très exigeant.
Le point zéro est le meilleur moyen pour favoriser le bien-être et supporter ce
passage sans réactions inconfortables. Il permet à tout ce qui résiste à
l’amplification et à l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ et qui ne croit pas
avoir une place sur la Terre de coexister avec cet accroissement. Je n’avais pas
prévu cela. Pourtant, dans l’ADN et le Choix Quantique, lorsque j’ai conçu le
protocole de l’expansion au point zéro, j’avais bien compris que lorsqu’il y
avait expansion, cela se passait sur tous les plans, que ce soit positif ou négatif.
J’avais réalisé que le point zéro nous permettait de placer les réactions adverses
dans un équilibre harmonieux. Mais je n’avais pas prévu que le changement de
fréquence tant attendu suivrait le même chemin et qu’il y aurait un temps
d’acclimatation nécessaire. Ce qui me réjouit cependant, c’est la rapidité avec
laquelle cette transition s’effectue. Je peux perdre le contact avec mon TOUT
INDIVIDUALISÉ, mais le retrouver beaucoup plus rapidement qu’avant. Le
laps de temps entre l’intention et sa résultante a diminué considérablement
depuis que nous avons franchi cette nouvelle étape d’évolution.
Plus le processus d’amplification et d’ancrage sera toléré et plus nous y
adhérerons. L’effet concentré de notre TOUT INDIVIDUALISÉ en physicalité
nous aidera à devenir libres. S’il n’est pas toléré, ce serait notre inconfort qui
pourrait prendre le dessus en nous éloignant de notre but. Il ne faut jamais
ignorer l’effet physique et humain d’une amplification vibratoire, car tant que
nous serons ici et maintenant dans un corps physique, ce sera toujours lui qui
mènera. Essayez pour voir de méditer si vous avez mal au dos, et vous verrez
qu’une fois de plus, c’est le corps qui décide. Prenons donc le temps ici de bien
réfléchir aux questions qui suivent pour inclure nos résistances et leur permettre
d’occuper l’espace qui leur est dû dans la grande matrice existentielle qui vibre à
la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ.
La réflexion qui suit doit être faite deux fois. La première fois, en utilisant le
mot AMPLIFICATION du TOUT INDIVIDUALISÉ ; la deuxième fois, en
utilisant le mot ANCRAGE du TOUT INDIVIDUALISÉ. Vous serez surpris de
ne pas avoir les mêmes réponses intuitives aux questions similaires lorsque vous
utilisez le mot amplification et le mot ancrage. Pour certains, c’est
l’amplification qui est plus difficile à tolérer tandis que pour d’autres, c’est
l’ancrage. Quoi qu’il en soit, vous trouverez qu’il est tellement plus facile d’y
accéder et de dire « oui » lorsque le processus est toléré.
Réflexion 26 PROCESSUS D’AMPLIFICATION/ANCRAGE TOLÉRÉ
ET INTÉGRÉ
Veuillez répondre aux questions suivantes de façon intuitive. Les données
serviront à établir votre profil individuel et à mieux comprendre votre position
par rapport au processus d’amplification et d’ancrage. Pour approfondir votre
questionnement, vous pouvez consulter la méditation de l’amplification et de
l’ancrage qui apparaît dans la conclusion du livre. Vous pouvez refaire cette
réflexion en général ou pour une situation particulière.

1. VÉRIFIER le pourcentage de tolérance d’amplification/ancrage du


TOUT INDIVIDUALISÉ.
2. VÉRIFIER le pourcentage d’intégration d’amplification/ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
3. VÉRIFIER si la personne peut accueillir totalement le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
4. VÉRIFIER si la personne peut accueillir avec confiance le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
5. VÉRIFIER si les éléments suivants peuvent tolérer le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ :
a. la structure osseuse ;
b. la structure musculaire ;
c. les articulations ;
d. la rate ;
e. le cœur ;
f. le système nerveux ;
g. le cerveau ;
h. les méninges ;
i. le bulbe rachidien ;
j. le cervelet ;
k. les glandes endocrines ;
l. les cellules ;
m. la lymphe ;
n. le sang ;
o. tous les systèmes ;
p. tous les autres organes ;
q. autre.
6. VÉRIFIER s’il existe un programme fautif dans l’ADN qui empêche
la tolérance et/ou l’intégration du processus d’amplification/ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ.
7. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ est toléré et/ou intégré sur tous les plans :
a. professionnel ;
b. amoureux ;
c. familial ;
d. social ;
e. autre.
8. VÉRIFIER si tous les corps (physique et/ou émotionnel et/ou mental
et/ou sprirituel et/ou autre) soutiennent le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
9. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir liste ci-dessous ) choisir
que le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ soit toléré :
a. peut assumer de ;
b. a le droit de ;
c. mérite de ;
d. est prête à ;
e. est ouverte à ;
f. accepte de ;
g. veut ;
h. se doit de ;
i. sait comment ;
j. a la volonté de ;
k. a la passion nécessaire pour ;
l. croit que c’est facile de ;
m. a l’énergie nécessaire pour ;
n. pense qu’elle a assez de valeur pour ;
o. a la vocation pour ;
p. pense qu’elle peut ;
q. autre.
10. VÉRIFIER si la personne peut et/ou… ( voir liste précédente ) choisir
que le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ soit intégré.
11. VÉRIFIER si la mitochondrie tolère et/ou intègre le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
12. VÉRIFIER si le cerveau et/ou le système immunitaire sécrète les
peptides nécessaires pour que le processus d’amplification/ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ soit toléré et/ou intégré.
13. VÉRIFIER si le code génétique de la personne contient le
programme lui permettant de tolérer et/ou d’intégrer le processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
14. VÉRIFIER s’il existe un programme en résonance et/ou en dualité
qui pourrait interférer avec la tolérance et/ou l’intégration du
processus d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
15. VÉRIFIER s’il existe un thème nuisible en résonance et/ou en dualité
qui pourrait interférer avec la tolérance et/ou l’intégration du
processus d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
Si OUI, VÉRIFIER de quelle émotion ou croyance mentale il s’agit.
16. VÉRIFIER si la personne peut recevoir les bénéfices du processus
d’amplification/ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
17. VÉRIFIER si la personne apprécie la valeur du processus
d’amplification/ ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ.
18. VÉRIFIER si la personne comprend que si elle amplifie/ancre le
TOUT INDIVIDUALISÉ dans son quotidien, elle devra peut-être
s’ajuster à un changement de paradigme dans les domaines suivants
pour qu’ils soient tolérés et/ou intégrés :
a. son mode de vie ;
b. son alimentation ;
c. ses occupations sociales ;
d. ses occupations professionnelles ;
e. ses occupations familiales ;
f. ses occupations religieuses ;
g. autres occupations ;
h. l’endroit où elle vit ;
i. autre.
19. VÉRIFIER si la personne comprend que si elle amplifie/ancre le
TOUT INDIVIDUALISÉ dans son quotidien, elle devra mettre au
point zéro les changements de paradigme du numéro précédent pour
qu’ils puissent être tolérés et/ou intégrés.
20. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut contribuer à :
a. l’Amour de soi ;
b. la santé ;
c. l’abondance ;
d. ériger des frontières fermes ;
e. la joie ;
f. la paix ;
g. la confiance en soi ;
h. la sécurité ;
i. la détente ;
j. l’appartenance ;
k. la constance ;
l. la continuité ;
m. avoir du succès ;
n. la certitude ;
o. la foi en soi ;
p. la toute puissance tranquille ;
q. autre.
21. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ peut permettre à la personne :
a. de mieux se connaître ;
b. de mieux communiquer avec les autres ;
c. d’avoir plus de tolérance ;
d. d’être en contact avec soi ;
e. de créer de l’harmonie dans son entourage ;
f. une plus grande coexistence des fréquences d’autrui ;
g. un plus grand équilibre physique ;
h. un plus grand équilibre émotionnel ;
i. un plus grand équilibre mental ;
j. un plus grand équilibre spirituel ;
k. de recevoir facilement ce qui lui est offert ;
l. de faire confiance au processus ;
m. de tolérer le processus ;
n. d’intégrer le processus ;
o. d’être en coopération avec le plan essentiel de façon constante
et/ou continue ;
p. d’être en coopération avec le plan du GRAND TOUT de façon
constante et/ou continue ;
q. de recevoir l’amour du GRAND CŒUR ;
r. de se sentir uni au GRAND CŒUR de façon constante et/ou
continue ;
s. autre.
22. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ est :
a. dans le bon temps ;
b. dans le bon espace ;
c. au bon rythme, sur le plan physique ;
d. au bon rythme, sur le plan émotionnel ;
e. au bon rythme, sur le plan mental ;
f. au bon rythme, sur le plan spirituel ;
g. au point zéro ;
h. autre.
23. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ a créé des réactions adverses dans l’entourage.
24. VÉRIFIER si le processus d’amplification/ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ est toléré par l’entourage.
LE PROCESSUS DE L’ANCRAGE
Personne ne peut faire le passage à notre place. Notre corps est en
transmutation à cause du changement de fréquence. Il est important de
s’observer et de savoir s’ajuster quotidiennement en s’attendant à des
fluctuations de notre état de santé, en ce qui concerne la diète, les exercices ou
les suppléments alimentaires. Il faut se servir de ce que nous vivons, que ce soit
des inconforts physiques ou moraux, pour nous aider à commander que le
processus soit toléré. Il se peut que le processus d’amplification et d’ancrage
débloque des points de fixité très importants et qu’il déclenche un effet domino.
Il est primordial de devenir le maître du jeu et de demeurer le gardien de son
taux vibratoire essentiel et ce, peu importe le parcours à suivre. Il n’en tient qu’à
nous de devenir nous aussi responsables de l’amplification et de l’ancrage de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ. Au lieu d’être stimulés par un idéal de
perfection polarisé et maladif, nous allons observer ce qui arrive en nous
permettant d’être au point zéro et avec le TOUT INDIVIDUALISÉ comme point
de repère. En période de chute libre, le souvenir d’un moment d’Essence nous
aidera à syntoniser de nouveau notre fréquence essentielle. Il faut se rappeler que
nous n’avons nulle part où aller, nous sommes seulement qui nous sommes.
Voici ce que l’une de mes étudiantes a vécu et remarquez bien la façon dont elle
a géré le processus.
« Je t’écris pour te raconter l’expérience merveilleuse qui m’est arrivée en ce
début d’année 2007. Je voyais ces fêtes de fin d’année approcher et je sentais
que je n’étais pas alignée sur ma fréquence, dans mes projets, malgré le fait que
l’Ancrage restait constant. Je ne voyais pas comment faire autrement ; j’étais
dans un état où tout était de trop, le ménage, le travail, je n’arrivais plus à
assumer, mais ne savais comment changer les choses.
Et là, le 22 décembre au matin, des douleurs abdominales ont commencé,
donc jeûne forcé qui correspondait à un besoin que j’avais ressenti mais que je
n’avais pas eu la volonté de faire. Finalement, j’ai été hospitalisée en urgence
le 5 janvier pour une sigmoïdite diverticulose avec début de péritonite. Je suis
passée à deux doigts d’une poche artificielle pour les selles.
Au cours de mon hospitalisation, j’ai commandé que tout ce qui allait arriver
s’aligne sur ma fréquence en utilisant toutes mes émotions de peur et
d’insécurité. Cela a marché, mon admission et mon séjour se sont très bien
passés. J’ai utilisé toutes ces émotions pour commander plus d’Essence et la
santé parfaite et dans ces moments de solitude et de peur, être avec mon Essence
était d’un grand réconfort.
Dans ces jours où l’on se trouve face à soi-même, j’envoyais le message à
mon Âme centrale pour savoir si elle savait bien où j’étais. Je contactais la
matrice du groupe du stage de l’Ancrage d’où je recevais des informations
vibratoires et du soutien très palpable et je te remercie d’avoir créé cela. Cela
me faisait penser à E.T. qui contactait la maison, c’était doux, chaud,
sécuritaire, vivant et vibrant.
J’ai aussi contacté d’autres incarnations qui auraient vécu une expérience
similaire afin d’avoir une information vibratoire dans la résolution de ce
problème. J’ai fait confiance à l’intelligence de mon Essence dans les
médicaments à prendre. Un premier médecin m’avait donné des anti-
inflammatoires qui auraient fait une perforation des intestins. J’ai refusé de les
prendre parce que je les avais pressentis comme néfastes.
Vois-tu, 2007 commence différemment, avec 5 kilos en moins, d’autres
habitudes alimentaires et un autre rapport à mon Essence.
Au cours de cette hospitalisation, l’enfant intérieur remontait souvent avec
des angoisses et des peurs et je lui disais je suis là pour toi, cela faisait du bien.
J’ai donc commencé une année riche en Essence, au service de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ. » C. L.
LE BIEN-ÊTRE DE L’ANCRAGE
C’est surtout sur le plan de la respiration que je ressens cet ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Parfois, j’ai l’impression que mes cellules respirent. J’ai
changé ma façon de respirer ; j’utilise maintenant une technique respiratoire que
les aborigènes d’Australie et les yogis ont utilisée pour se régénérer. C’est un
souffle juste. Je me sers de la vacuité entre l’inspiration et l’expiration pour
amplifier la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ dans le vide interstitiel.
Les techniques de respiration du yoga avec l’usage de la vacuité respiratoire
prennent des années à maîtriser. Cependant, avec l’amplification et l’ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ, cela devient naturel et très simple à mettre en
pratique. Les écoles mystiques ont enseigné toutes sortes de techniques pour
arriver à devenir moins densifié et à contacter l’être véritable. Je réalise qu’en
choisissant l’amplification et l’ancrage du taux vibratoire, j’y arrive sans effort.
Au lieu d’avoir à subir de longues années d’enseignement, cela se fait presque
sans instructions. Petit à petit, ma structure change et j’atteins un stade réflexe.
Dans mon premier livre, l’ADN Démystifié, j’avais écrit qu’à l’âge de 40 ans,
je considérais être au milieu de ma vie. Maintenant que je me sens vibrer de plus
en plus en accord avec ma source essentielle, je n’ai plus aucune préconception
de la sorte et je n’ai plus de destination polarisée. Je me sens en contact avec
toutes les parties de mon corps et je ressens de grandes transformations à
l’intérieur de moi qui affectent positivement ma santé et ma pensée. Je me sens
vitale et dans une nouvelle étape d’évolution qui me rend magnifiquement
essentielle au présent ici et maintenant. Je me sens en train de devenir un
instrument qui est enfin bien accordé et je célèbre avec ferveur les nuances
essentielles autour de moi.
Un soir après Noël, je cuisinais calmement en écoutant la radio et j’ai eu la
chance d’entendre Sting chanter Songs from the Labyrinth, un chant ancien de la
Renaissance. Je me suis assise au salon, près du foyer, en regardant la neige
tomber, pour prendre le temps de m’imbiber de cette mélodie qui jaillissait de
son Essence. J’ai dû arrêter ce que j’étais en train de faire pour écouter
religieusement cet enregistrement. Sting a su me toucher profondément par le
pouvoir extraordinaire de sa voix et par son authenticité et sa liberté. Il n’y en a
qu’un seul comme lui, qui chante du rock, du jazz ou du classique de cette
façon-là, et c’est cette unicité qui le rend si populaire et original. J’ai été
profondément inspirée par l’expression de son Essence à travers ce chant
classique. Quand nous vibrons à la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ
et que nous sommes en paix avec nous-mêmes, nous pouvons aussi être émus
par l’expression essentielle de quelqu’un d’autre. Nous n’éprouvons aucune
jalousie, nous ne les envions pas. Nous sommes simplement ravis de partager et
de nous baigner dans l’expression pure de leur tonalité unique. J’ai été enrichie
et surprise par ce cadeau de Sting. Après, j’ai entendu une pièce de musique
classique qui m’a laissée indifférente ; même si elle était musicalement plus
poussée que celle de Sting car elle manquait d’Essence.
Je joins ici un commentaire d’une stagiaire à propos de l’expression de sa
nature essentielle. Nous allons tous exprimer notre TOUT INDIVIDUALISÉ à
notre manière et avec raison. « En tout cas de mon côté ça y est, je me suis
lancée samedi 11/11, j’ai animé un premier atelier expérimental sur le son
essentiel. Le premier essai est plutôt concluant, 10 amis m’ont fait confiance
pour cet essai, tout le monde est reparti content et frustré : ils ont dit, encore,
c’est trop court ! J’ai senti en le faisant que j’avais envie d’y associer le
mouvement. Je vais puiser dans mon expérience de danseuse pour rechercher en
moi les mouvements qui appellent l’Essence et pourquoi pas, l’associer au son ;
tout est bon pour appeler l’Essence et l’ancrer. J’ai utilisé aussi les parfums, les
couleurs et les cristaux comme des ‘‘doudous’’ sur lesquels la personne va
s’appuyer pour contacter son Essence et la faire se répandre dans son corps. Je
me suis éclatée, c’était ludique mais en même temps puissant, ce qui me fait
penser que l’outil que je développe à partir de mon Essence (c’est ça qui est
extraordinaire, ce n’est pas quelque chose que j’ai appris mais qui émerge de
moi !) est au point zéro. » E.L.

1 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 279


2 La Vie des Maîtres, Baird T. Spalding, Éditions J’AI LU, p. 278
CHAPITRE 9
ALIGNEMENT DU CŒUR AVEC CELUI DU GRAND TOUT
En insistant jour après jour pour que ma vie s’aligne sur la fréquence de mon
TOUT INDIVIDUALISÉ et en en commandant l’amplification et l’ancrage dans
ma vie, j’ai commencé à vivre une expérience plus constante. Mes commandes
ont eu des résultats plus rapides et la foi a fait place à la certitude grâce à
l’expression kinesthésique dans mon corps et à la manifestation matérielle dans
ma vie. Je ne désirais plus rien d’autre que l’expression de ma nature profonde.
Les compulsions se sont retirées d’elles-mêmes. Les doutes et l’anxiété se sont
dissipés sans effort. Je n’avais plus qu’une seule et unique aspiration : que
l’expérience de l’union et de l’individualisation de l’Unité avec le GRAND
TOUT devienne constante et continue. Je voulais que la volonté du GRAND
TOUT soit la mienne. C’est à partir de ces points d’amplification et d’ancrage du
TOUT INDIVIDUALISÉ dans la matrice que j’ai ensuite fait la commande
suivante :
JE PARLE À PARTIR DE MON TOUT INDIVIDUALISÉ ET JE
COMMANDE que la relation avec le GRAND TOUT soit constante et continue
à travers ma matrice existentielle et celle de mon Âme centrale. À partir de cette
incarnation-ci ancrée dans la dualité de la densité terrestre, je commande avec le
pouvoir magnétique de la souffrance de l’isolement et de la séparation que toutes
mes incarnations vibrent à la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ dans
toutes les dimensions et tous les univers et qu’elles soient en relation constante
et continue avec le GRAND TOUT. Aujourd’hui et pour toujours. AINSI SOIT-
IL !
Ma commande a été entendue. J’ai senti une ouverture et j’ai été touchée par
une présence nouvelle et inattendue. C’est comme si j’étais entrée en contact
avec un courant émergeant du cœur du GRAND TOUT. J’ai senti cette énergie
entrer dans chacune de mes cellules et pénétrer le cœur. Pour la première fois de
ma vie, j’ai senti l’Amour du GRAND TOUT. J’ai senti un échange à l’infini
comme le symbole de l’infini qui est en forme de « 8 ».
Nous attendons tous que ce qui se passe sur la Terre se transforme pour que
nous puissions vivre en paix les uns avec les autres. Pour le moment, les
changements tant attendus n’apparaîtront que dans le cadre de l’affirmation
consciente du désir d’amplifier et d’ancrer notre TOUT INDIVIDUALISÉ et
d’accéder ainsi à la nouvelle étape d’évolution essentielle. Nous devons user de
notre volonté, puis insister et exiger que le GRAND CŒUR s’incarne enfin sur
la Terre afin que nous puissions le ressentir en utilisant la force de notre
désespoir et de nos doutes comme pôle opposé. C’est ainsi que nous pourrons
rendre notre intention extrêmement magnétique.
Le mot amour, qui a été utilisé à tellement de sauces, ne me semblait pas être
le meilleur pour décrire l’expérience du cœur que j’ai eue. Mais faute de n’avoir
pu en trouver un autre, je vais l’utiliser. J’ai ressenti un amour qui pouvait
redynamiser le corps et qui permettait l’accès infini à la substance abondante de
l’univers. La vibration de cet amour était constante et continuellement en
mouvement entre ce que j’appelle maintenant le GRAND CŒUR et le CŒUR
INDIVIDUALISÉ. C’est le cœur de l’humain essentiel dans le GRAND CŒUR
et celui du GRAND CŒUR dans le cœur de l’humain essentiel.
Le but de l’amplification et de l’ancrage du cœur du GRAND TOUT dans la
densité de la troisième dimension est une résultante directe de l’amplification et
de l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ. C’est le passage que nous attendons
tous. À partir de maintenant, tout ce qui arrivera sera teinté de cette union infinie
et individualisée. Nous pourrons utiliser cette énergie suprême pour cocréer une
nouvelle dimension.
Depuis que je travaille avec la reprogrammation du code génétique, je
demande toujours la présence du cœur en manifestation pour que cette
reprogrammation puisse inclure l’énergie d’amour au point zéro. J’ai toujours
bien senti que nous vivions dans un univers polarisé et que le cœur, qui est
l’expression du point zéro, n’avait pas sa place. C’est grâce à cette requête que
j’ai pu découvrir le pouvoir de la charge magnétique des émotions et c’est aussi
grâce à l’état d’amour au point zéro que j’ai découvert la pensée quantique et la
présence d’une vibration essentielle. C’est par cette intention que j’ai compris le
sens et le pouvoir magnétique de l’Essence et de l’Amour de soi lorsqu’ils
coexistent avec le avec l’Abîme cosmique.
Le symbole de l’infini, qui représente cette nouvelle relation intime constante
et continue avec le GRAND TOUT, n’est pas une forme géométrique fermée.
C’est une forme géométrique sacrée qui contient tout : nos hauts, nos bas et
toutes nos couleurs. Nous n’avons besoin de rien d’autre. C’est une ligne sur
laquelle tous les moments vivent simultanément. Tout y est inclus.
L’Ancrage suprême nous permet d’accéder à l’intelligence du cœur. Tous les
ancrages précédents nous ont aidés à nous alléger et à mieux nous connaître ; ils
nous ont permis de nous accepter avec tout ce que nous étions. Mais étant donné
que nous sommes capables de vivre le point zéro en choisissant l’expression de
notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous avons enfin atteint ce que nous avons
toujours espéré vivre un jour. Cette nouvelle amplification et ce nouvel ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ expriment la nouvelle forme, le nouvel ordre et la
nouvelle manifestation du GRAND TOUT. C’était une possibilité latente qui ne
s’était pas encore actualisée. L’heure est enfin venue ! C’est l’ancrage ultime
d’une nouvelle forme dans la Création qui joint le désir de l’être humain à celui
du GRAND TOUT et permet au GRAND CŒUR de se déployer. C’est la
destination du voyage, il n’y a plus rien d’autre à conquérir. En retournant vers
notre TOUT INDIVIDUALISÉ et en reprenant notre place vibratoire adéquate
dans la Matrice cosmique, nous sommes arrivés à notre destination.
LE NOUVEAU PLAN DU CŒUR
Le GRAND CŒUR veut maintenant établir un contact avec le coeur des
humains. Ce contact est comme une transmission d’amour, une onde de bien-être
et de reconnaissance. Ce courant d’amour part du GRAND CŒUR et se dirige
vers chacune de ses manifestations. Pour pouvoir ressentir cette énergie, nous
devons être en mesure de la syntoniser. C’est une question de pureté de tonalité.
Le TOUT INDIVIDUALISÉ est comme une autoroute qui mène au GRAND
TOUT et jusqu’en son Coeur. Si les fréquences sont brouillées, nous ne pourrons
pas ressentir cette énergie. Depuis que mon TOUT INDIVIDUALISÉ s’est
amplifié et qu’il fait ses racines en moi, j’ai de moins en moins d’interférences et
je peux profondément ressentir cette transmission et ce contact. Ce qui me
surprend le plus dans ce processus est que, une fois enclenché, il ne s’arrête plus.
Plus je travaille à l’amplification et à l’ancrage de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ, plus je deviens sensible à toutes les autres vibrations non
essentielles qui occupent l’espace à l’intérieur de mon vide interstitiel. Lorsque
je perçois une perte de maîtrise à l’intérieur de moi, j’y remédie par le pouvoir
de l’intention et de la coexistence. Au lieu de me battre contre des intrusions, le
matériel génétique étranger ou toutes autres sortes d’interférences de fréquences,
je commande la coexistence maximale de mon TOUT INDIVIDUALISÉ, en leur
présence. Puis j’attends, car je sais que le TOUT INDIVIDUALISÉ est chez lui
dans mon corps. C’est un vase sacré qui est le récipient parfait pour cette
fréquence. Par exemple, si j’attrape la grippe, j’ai, bien sûr, contracté le virus
d’une part, mais j’ai aussi syntonisé la fréquence du virus de la grippe d’autre
part. En commandant l’amplification du TOUT INDIVIDUALISÉ dans le vide
interstitiel d’un organe malade où je ressens la vibration du virus sous forme de
fréquence, je bloque immédiatement son intrusion en occupant tout l’espace par
la vibration du TOUT INDIVIDUALISÉ. Je peux imaginer que la fréquence du
virus s’est infiltrée dans les sinus, dans le vide interstitiel du sang, etc. Je
l’imagine comme une petite bestiole qui se promène dans cet espace intérieur. Je
ne me bats surtout pas contre elle, je commande l’amplification de la fréquence
de mon TOUT INDIVIDUALISÉ dans l’espace occupé par la fréquence du virus
et laisse la coexistence faire le travail. C’est tellement puissant. Je ne m’étais
jamais rendu compte du pouvoir extraordinaire et de la justesse de l’onde
essentielle de notre taux vibratoire individuel. C’est l’élan vital, la force de vie
qui s’exprime sans fausse note. En l’imposant à notre biologie, nous instaurons
une rectitude vibratoire et la santé.
Les vibrations extrinsèques brouillent la transmission de la fréquence de
l’amour du GRAND TOUT. Ce sont des intrus qui ne portent pas notre signature
vibrationnelle. Tout ce qui ne porte pas la fréquence de notre Essence perturbe la
transmission vibratoire du contact avec le GRAND TOUT et le GRAND CŒUR.
Nous pouvons établir des frontières saines et protéger notre environnement
interne et externe simplement par l’intention au point zéro qui inclut nos peurs et
nos doutes.
Tout ce qui est émotionnel et toutes nos blessures sont des points de fixité
portant notre signature vibratoire, mais rappelons-nous que ce n’est pas ce que
nous sommes. Nous sommes une vibration juste et pure, avec un taux vibratoire
très précis. Nous pouvons permettre à toute notre histoire de faire partie de notre
matrice existentielle au point zéro, car si nous excluons ces points de fixité, ils
ont le pouvoir de bloquer la fluidité du mouvement de la matrice. Une fois qu’ils
auront été considérés et positionnés au point zéro, ils ne formeront plus
d’entrave et participeront par leur pouvoir magnétique à l’amplification
maximale et à l’ancrage maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ.
Le cosmos s’ouvre actuellement sur une nouvelle matrice dans laquelle nous
visons à revendiquer notre TOUT INDIVIDUALISÉ et à établir un lien
permanent avec le GRAND CŒUR. En résonant à la fréquence de notre TOUT
INDIVIDUALISÉ, nous résonnons à la Pensée du GRAND TOUT. Il en
émergera un nouvel ensemble de possibilités. Aucun de nous n’est séparé du
GRAND TOUT et nous faisons partie de ce grand jeu chacun à notre façon.
Lorsqu’une nouvelle idée émerge de la Pensée du GRAND TOUT, elle est déjà
complète et la fin est déjà conclue jusqu’à son point de résolution dans la
Matrice cosmique. C’est son déroulement et nos choix en tant que joueurs qui en
délimitent la forme. Ce nouveau plan de l’expression du GRAND CŒUR est
déjà pensé et accompli mais il se déroulera selon l’ordre du jeu et la loi des
causes à effets. Le retour vers son TOUT INDIVIDUALISÉ, son amplification
et son ancrage à l’intérieur de notre matrice existentielle en accord avec le plan
vibratoire juste et bon du GRAND TOUT est la règle du jeu. Cette pureté
vibratoire à laquelle le GRAND TOUT nous invite est un silence très profond à
l’intérieur de nous. Nous pourrions appeler cette transmission d’amour, le
GRAND SILENCE au point zéro. Plus nous goûterons à cette expérience
mystique et tellement naturelle, plus nous deviendrons responsables
vibratoirement.
La plupart des grands initiés et des mystiques parlent de cette coopération
avec le dessein du GRAND TOUT et de l’émergence du GRAND CŒUR.
Prenons par exemple Alice A. Bailey. Cette théosophe, ayant vécu au début du
siècle dernier, avait composé une prière intitulée : La Grande Invocation. Cette
prière recèle des concepts qui s’apparentent à ceux du TOUT INDIVIDUALISÉ.
Dans Initiation humaine et solaire, elle parle d’une grande individualité qui
pourrait décrire le TOUT INDIVIDUALISÉ, puis du GRAND TOUT, « à
laquelle nous donnons vaguement le nom de Dieu » et finalement du GRAND
CŒUR, lorsqu’elle affirme que « la puissance motrice de l’univers est
l’Amour ». La Grande Invocation est utilisée par des milliers de personnes
quotidiennement dans le monde entier.
Voici ce qu’elle a écrit dans Initiation humaine et solaire à propos de La
Grande Invocation : « La beauté et la force de cette Invocation résident dans sa
simplicité, et dans l’expression de certaines vérités fondamentales, que tous les
hommes acceptent normalement et spontanément : la vérité de l’existence d’une
grande Intelligence supérieure à laquelle nous donnons vaguement le nom de
Dieu ; la vérité que derrière toutes les apparences extérieures, la puissance
motrice de l’univers est l’Amour ; la vérité qu’une grande Individualité (…) ; et
enfin la vérité évidente que le plan divin ne peut se manifester que par
l’entremise de l’humanité1. »
Ce qui me fascine actuellement, c’est le changement de paradigme et la
possibilité d’en faire l’expérience au point zéro sans avoir à devenir des
personnes extraordinaires ou de grands initiés comme il le fallait auparavant. Je
me réjouis que l’heure de la reconnaissance du pouvoir de la vie humaine
« ordinaire » soit enfin arrivée et que nous puissions nous aligner simplement
avec le dessein supérieur pour pouvoir l’ancrer ici et maintenant dans notre
quotidien seulement par la reconnaissance de notre TOUT INDIVIDUALISÉ et
de son unicité.

1 Initiation humaine et solaire, Alice A. Bailey, Éditions Lucis Trust.


CONCLUSION

Maintenant que nous avons choisi de vivre dans le vortex de l’Unité qui se
nourrit du GRAND TOUT et du GRAND TOUT qui se nourrit de l’Unité,
maintenant que nous avons choisi l’amplification maximale et l’ancrage
maximal du TOUT INDIVIDUALISÉ, maintenant que nous avons ressenti la
fréquence de notre Essence et entrevu sa direction et sa connaissance, nous
savons qu’il existe une harmonie des fréquences.
En osant manifester notre TOUT INDIVIDUALISÉ et l’ancrer dans notre vie,
nous formons une alliance avec le vrai nous. Notre nature essentielle peut enfin
s’incarner. La toile de notre existence se mettra en mouvement et la
synchronicité et l’abondance seront automatiques. J’ai reçu un jour un message
d’une stagiaire qui vivait une expansion professionnelle. Voici ce qu’elle a écrit :
« Merci Kishori de te permettre d’être toi, merci d’oser avancer et de te
manifester en pleine lumière, Merci, tu nous inspires à oser aussi, quand on est
prêt. » C.M.
Imaginons pendant quelques instants que notre TOUT INDIVIDUALISÉ est
amical et qu’il nous encourage à devenir son ambassadeur ; prenons le risque de
vivre et de prendre nos décisions à partir de son champ vibratoire, il s’ensuivra
une magie et une harmonie croissantes. Notre vie, qui est une matrice
existentielle en mouvement, deviendra harmonieuse et conséquente sur tous les
plans.
Quand j’ai voulu ancrer le TOUT INDIVIDUALISÉ, je savais que demander
l’amplification de la fréquence de mon Essence était la pierre angulaire qui me
permettrait d’atteindre mon but. J’avais déjà ressenti l’amour et la
reconnaissance pour mon Essence, mais j’allais découvrir la foi et la confiance.
Je n’avais pas encore vécu le déclic qui m’a soudainement amenée à la
compréhension de la matrice et du GRAND TOUT. J’ignorais que cela me
conduirait à m’allier à la volonté cosmique et à comprendre l’Âme centrale et le
GRAND TOUT sous forme de matrice et à saisir le concept de l’influence des
choix qui se répercutent dans le réseau. Je ne savais pas que j’allais comprendre
que tous mes corps énergétiques, incluant le physique, étaient une matrice, une
toile énergétique qui vibrait à l’unisson de la matrice existentielle et de la
Matrice cosmique. Il me restait aussi à découvrir le rôle du cœur et de la rate.
J’allais me libérer de l’ego par l’amplification et l’ancrage de l’Essence et de
l’Amour de soi soutenus par le non-mouvement de l’Abîme cosmique. Je ne
savais pas encore à quel point j’allais devenir LIBRE. Maintenant que j’ai choisi
de laisser à tout jamais l’ancien mode de penser non essentiel et que j’ai déclaré
que la nouvelle étape essentielle était enclenchée, je commence à vivre de plus
en plus selon ce modèle essentiel.
GARDIEN DE SON TAUX VIBRATOIRE ESSENTIEL
Cette liberté d’être soi-même doit être protégée à tout prix. Il nous a fallu
tellement de temps et d’énergie pour y arriver. Je me rends compte que je dois
m’écarter de l’ancien mode de fonctionnement de l’ego qui n’a aucune substance
pour faire des choix vibratoires judicieux, qui permettent à mon TOUT
INDIVIDUALISÉ de s’amplifier et de s’ancrer de plus en plus. Je ne peux plus
me permettre de faire de compromis qui viennent diminuer l’amplification de
mon taux vibratoire essentiel. Avant, je pouvais butiner d’une matrice à l’autre et
ignorer les signaux émotifs qui m’avertissaient que je déviais de ma trajectoire
vibratoire, mais maintenant, c’est avec passion et rigueur que j’insiste pour
maintenir ce qui est acquis et pour continuer à regarder dans la direction du
nouveau paradigme de l’étape actuelle. Plus je passe de temps dans ma
fréquence unique et essentielle et plus j’aligne mes décisions en fonction de
l’expression de mon TOUT INDIVIDUALISÉ, plus je ressens mon énergie
vitale s’accentuer et mieux je me sens dans ma peau. Je n’ai plus besoin de plan
stratégique comme ceux de l’ego qui sont construits sans fondation essentielle et
qui peuvent s’écrouler à tous moments. Je n’ai plus besoin de buts excepté de
celui de l’expression totale de mon TOUT INDIVIDUALISÉ qui s’accorde
automatiquement avec le plan cosmique harmonieux. Je refuse de me perdre
dans des scénarios qui n’ont rien à voir avec l’expression de mon Essence. J’ai
pris le gouvernail et je navigue sur un océan qui porte mon nom et ma signature
vibratoire. Je suis soutenue à tout moment dans mon élan par la force
extraordinaire du non-mouvement de l’Abîme cosmique. Le TOUT
INDIVIDUALISÉ n’a pas de jugement et il est constamment ouvert à l’idée de
suivre la direction que ma conscience lui donne. C’est donc consciemment que
je choisis d’en être la gardienne et de diriger mes choix et mes actions vers son
expression totale. Si, par hasard, je réalise que je me suis embourbée dans un
choix ou une réalité non essentielle, je m’arrête et j’imagine que je retire mon
Essence de cette matrice ou de cette création non essentielle, pour ensuite
rediriger toute cette énergie vers ma propre matrice existentielle et vers mon
centre. Je me désengage de cette réalité et de mon implication. Je dois avouer
que je suis étonnée de la rapidité des résultats d’une telle démarche et de la
facilité avec laquelle je peux revenir vers la solidité de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ.
Imaginons que nous nous sommes joints à un groupe ou à un séminaire et
qu’au bout d’un certain temps, nous nous rendions compte que cela commence à
mal tourner pour nous. D’habitude, quand nous sommes au mauvais endroit ou
en mauvaise compagnie, c’est-à-dire quand nous vivons une expérience non
alignée sur la fréquence de notre TOUT INDIVIDUALISÉ, nous commençons à
connaître toutes sortes de conséquences inconfortables ou des conflits de
personnalité. Au lieu de vivre ces répercussions fâcheuses, nous pourrions
choisir de nous retirer et d’imaginer que nous enlevons notre fréquence du
groupe en désengageant notre fréquence essentielle de cette matrice. Un
soulagement presque immédiat se fera sentir. En se réappropriant notre énergie
essentielle et en la faisant vibrer dans notre vide interstitiel, nous bénéficierons
d’une abondance et d’un bien-être au lieu de disperser notre fréquence à tous les
vents.
Une fois que l’on commence à ressentir les bienfaits de l’amplification et de
l’ancrage du TOUT INDIVIDUALISÉ et de la connexion avec le GRAND
TOUT et l’amour du GRAND CŒUR, il n’existe pas de plus grande souffrance
que de s’en éloigner. C’est ce déchirement qui me donne la passion et la
détermination de ne plus retourner dans l’ancienne fréquence de l’isolement pour
garder un point de mire constant vers la nouvelle étape de notre évolution. Je
tiens bon et commande l’expression belle et facile de mon TOUT
INDIVIDUALISÉ dans ma vie terrestre, ici et maintenant, même si je ne sais pas
comment. Je refuse de devenir neutre ou de devoir élaborer des stratagèmes qui
baseraient mon identité sur l’ego plutôt que sur mon Essence et je célèbre mon
unicité vibratoire et son expression avec force et détermination. Voici ce que
deux stagiaires m’ont écrit à ce sujet : « Arrive un moment où l’on devient
l’expression la plus consciente ou la plus au point zéro de la matrice de l’Âme
centrale et cela se produit lorsqu’on s’approche des 50 % d’ancrage. On devient
le guide conscient de nos autres incarnations et surtout on est conscient de
donner l’info aux autres. Il s’agit d’un véritable coup d’État dans la Matrice. Le
pouvoir est redirigé vers la manifestation physique et il est important de
demander à toutes nos incarnations de pousser dans le même sens et de
collaborer au point zéro et dans la fréquence de l’Amour. Merci encore Kishori
pour ces outils. » P.P. et M.T.
MÉDITATION ET RESPIRATION DU TOUT INDIVIDUALISÉ
Cette méditation est un moyen kinesthésique pour nous aider à contacter notre
TOUT INDIVIDUALISÉ et à l’ancrer au point zéro en incluant le coeur, surtout
si nous sommes en chute libre et que nous avons perdu nos repères.
J’initie la respiration en inspirant au niveau de l’abdomen et en gonflant le
diaphragme et en m’ancrant bien dans la Terre. Puis j’arrête de respirer pendant
une ou deux secondes, pour ensuite expirer en rentrant le ventre et en retournant
vers mes racines, en faisant un autre arrêt jusqu’à ce que la respiration reparte
d’elle-même et que la vie terrestre reprenne sa prédominance. C’est cette pause
entre l’expiration et l’inspiration, cet instant de vacuité et d’abandon qui coexiste
au point zéro avec l’enracinement de la respiration, qui me donne la chance de
contacter l’Âme centrale. J’ai un moment où je ne suis plus sollicitée par la Terre
et où je peux refaire le plein, puis je m’élance et me projette, par l’imagination,
vers l’Âme centrale.
Je ne pensais pas que cette pause me permettrait de toucher l’abondance
inépuisable du TOUT INDIVIDUALISÉ. Au début, je ne demandais rien d’autre
qu’un moment où je pouvais permettre à tout ce qui ne veut ni vivre ni être
enraciné ni coopérer, de pouvoir exister au point zéro avec l’ancrage et la vie qui
s’exprime par la respiration. J’ai reçu et je continue de recevoir tellement. Cette
acceptation totale de tout ce que je suis, la partie qui va de l’avant comme celle
qui recule, m’a permis de contacter de façon réelle et continue le réservoir infini
de la fréquence de mon TOUT INDIVIDUALISÉ au cours de cette pause entre
l’inspiration et l’expiration. Cette expérience de l’amplification et de l’ancrage
du TOUT INDIVIDUALISÉ par la respiration est comme une présence, une
confirmation, un cadeau et un lien d’amour qui s’ancre et s’amplifie sans qu’il
n’y ait d’interruption majeure. Je peux enfin être totalement présente ici tout en
étant totalement ailleurs, connectée à mon Âme centrale. C’est ce que j’appelle
la respiration du TOUT INDIVIDUALISÉ.
Cette respiration rayonne à partir du cœur. À l’inspiration, c’est une vague qui
naît au centre de soi à partir de nos racines, pour s’amplifier en passant par le
cœur et sous le sternum. Ensuite, ce sont comme des ailes qui se déploient dans
les corps énergétiques et l’environnement. Il y a un temps d’arrêt, et à
l’expiration, la conscience revient se ressourcer vers le centre du TOUT
INDIVIDUALISÉ pour ensuite prendre une pause et se ressourcer dans l’Âme
centrale.
En respirant comme il est indiqué dans la réflexion suivante, nous ressentirons
que notre Essence, coexistant avec l’Amour de soi et soutenu par l’Abîme
cosmique, s’enracine dans la physicalité. Nous ressentirons également que
toutes nos cellules s’harmonisent avec la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Nous goûterons à une grande paix et à une plus grande
vitalité. Nous pourrons enfin nous détendre dans le confort de la fréquence de
notre Essence coexistant avec celle de l’Amour de soi, soutenues par l’Abîme
cosmique au point zéro.
Avec la pratique, j’ai réalisé que je pouvais vraiment m’appuyer sur l’Abîme
cosmique comme si c’était un hamac. J’ai compris que je pouvais ainsi
réellement lâcher prise parce que le souffle est un contact tangible avec la
GRAND TOUT et que l’Abîme cosmique est une présence constante et continue
qui provient du GRAND TOUT, pour nous permettre de vivre dans l’amour au
point zéro. J’inspire en me nourrissant du GRAND TOUT et j’expire en
nourrissant le GRAND TOUT.
Réflexion 27 AMPLIFICATION ET ANCRAGE DU TOUT
INDIVIDUALISÉ PAR LA RESPIRATION

1. Commandez à votre cœur de vibrer à la fréquence du TOUT


INDIVIDUALISÉ. Imaginez-le sous le sternum vibrant à ce rythme.
2. Commandez que les os vibrent à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
3. Commandez au cerveau de syntoniser seulement la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
4. Commandez au vide interstitiel de vibrer à la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ.
5. Commandez à la mitochondrie de transférer la fréquence du TOUT
INDIVIDUALISÉ à vos cellules.
6. Commandez à tous les corps (physique, émotionnel, mental et
spirituel) de vibrer à la fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ.
7. Commandez à la rate de devenir l’amplificatrice de la coexistence du
mouvement de l’Essence et de celui de l’Amour de soi avec le non-
mouvement de l’Abîme cosmique.
8. Finalement, alignez votre colonne vertébrale sur la fréquence du
TOUT INDIVIDUALISÉ.
i. Observez le cœur qui, par son autorité noble, maintient la
fréquence du TOUT INDIVIDUALISÉ dans tous les corps.
Par sa constance et sa régularité, voyez-le transférer cette
fréquence au sang et à la lymphe qui la font circuler partout
de la tête aux pieds.
ii. Visualisez votre vie sous la forme d’une matrice, où chaque
point du treillis est lié aux autres. Remarquez les endroits de
fixité ou de fluidité dans la toile de la matrice sans les juger.
Puis, imaginez qu’elle vibre complètement au rythme du
mouvement de votre Essence et de celui de l’Amour de soi en
étant totalement appuyé sur le non-mouvement de l’Abîme
cosmique, peu importe les zones de fixité ou de fluidité que
vous observez.
iii. Prenez une grande respiration et expirez profondément en
vidant l’air des poumons. Appuyez la langue contre le palais.
iv. Chacune des respirations commencera par l’intérieur de
l’abdomen pour monter dans la cage thoracique. Cette
respiration s’amplifiera vers le cœur, qui vibre à la fréquence
du TOUT INDIVIDUALISÉ. Il
y aura un temps d’arrêt de quelques secondes pendant lequel
vous pouvez prendre une pause de la vie sur Terre pour vous
baigner dans l’Âme centrale. Puis à l’expiration, en rentrant
l’abdomen, vous retournerez vers votre centre pour prendre
de nouveau une petite pause.
v. Inspirez en cherchant l’air du bout du nez à quelques
centimètres des narines, en devenant conscients que l’air qui
entre en soi est le lien physique que nous avons avec le
GRAND TOUT. Gonflez la poitrine et le ventre tout en
imaginant que l’onde du TOUT INDIVIDUALISÉ remplit le
corps en entier pour monter ensuite vers le coeur. Visualisez
cette fréquence traversant le sternum pour se propager dans
le corps émotionnel, le corps mental, le corps spirituel et les
autres corps éthériques. Puis, voyez-la se déferler dans
l’environnement autour de vous.
vi. Arrêtez de respirer pendant quelques secondes avant
l’expiration et à la fin de l’inspiration pour permettre à
l’Abîme cosmique de soutenir ce processus. C’est un instant
de vacuité pour permettre la coexistence du mouvement de
l’Essence et de celui de l’Amour de soi avec le non-
mouvement de l’Abîme cosmique. C’est un moment pendant
lequel vous pouvez prendre une pause et contacter l’Âme
centrale par l’amplification et l’ancrage du TOUT
INDIVIDUALISÉ. Vous pouvez aussi imaginer ici que vous
vous détendez complètement en vous appuyant totalement sur
l’Abîme cosmique.
vii. Continuez la méditation en ouvrant les bras à l’inspiration à
partir du cœur et en laissant l’onde du TOUT
INDIVIDUALISÉ se propager dans tous vos corps et dans
l’environnement. Arrêtez de respirer pendant quelques
secondes. À l’expiration, refermez les bras vers le cœur en
imaginant que l’onde du TOUT INDIVIDUALISÉ retourne
vers son centre. Cessez de respirer pendant quelques
secondes.
viii. Refaites ces respirations quelques fois.
ix. Expirez et ramenez vos mains sur votre cœur pour le
remercier d’être le gardien de la fréquence de votre TOUT
INDIVIDUALISÉ.

Sachez que vous êtes bénis, que vos cœurs et vos corps sont bénis. Sachez que
vous faites partie du GRAND TOUT et que vous êtes nourris par Lui et que le
GRAND TOUT est nourri par vous. Commandez qu’il en soit ainsi de façon
constante et continue. En vous servant de la respiration, souvenez-vous que vous
êtes nourris par le GRAND TOUT à l’inspiration et que le GRAND TOUT est
nourrit par vous à l’expiration.
Je termine ce livre en honorant le TOUT INDIVIDUALISÉ de chacun d’entre
vous, lectrices et lecteurs, et en vous disant que mon TOUT INDIVIDUALISÉ
honore et célèbre le vôtre en se réjouissant de notre coexistence au point zéro.
BIOGRAPHIE

Naturopathe professionnelle de formation, Kishori Aird est une intuitive


médicale. Tous les intuitifs médicaux ont leur méthode particulière pour la
lecture des symptômes et rétablir le courant vital après avoir identifié les
blocages. Kishori Aird n’est pas différente dans ce domaine. Elle utilise, entre
autres, la kinésiologie de reprogrammation.
Le chemin de l’intuition médicale est beaucoup plus fréquenté de nos jours
qu’il ne l’était il y a quelques années. Kishori Aird a un long parcours spirituel et
alternatif derrière elle. Elle a vécu dans un ashram à l’âge de 18 ans. À 20 ans,
elle faisait son cours d’infirmière en espérant devenir sage-femme. À 25 ans,
après avoir été de nouveau résidente dans un ashram pendant deux ans, elle a
fondé une famille et s’est installée à Ottawa où elle a travaillé à L’Arche de Jean
Vanier (une organisation internationale qui œuvre auprès de personnes
déficientes intellectuelles). C’est en 1986 qu’elle est revenue à Montréal et
qu’elle a commencé de nouvelles formations de guérison avec les cristaux et
l’hypnothérapie. Depuis l’événement de la Convergence Harmonique de 1987,
elle a complété une formation thérapeutique axée sur la naturopathie, la
kinésiologie et les approches émotionnelles. Elle possède une formation en
Tantra et elle est maître Reiki.
En 1990, elle a été initiée à la kinésiologie de reprogrammation sur la Côte
Ouest américaine et a eu la chance de travailler dans un cabinet de chiropractie
et de naturopathie très réputé. C’est en 1993, après cette période de formation
sur le terrain, qu’elle a ouvert son cabinet de consultation et qu’elle a commencé
à travailler par téléphone comme intuitive médicale.
En 1994, Kishori Aird a commencé à enseigner l’art de devenir intuitif
médical. À partir de l’été 1997, elle a entrepris des recherches sur l’ADN et sur
les moyens par lesquels le reprogrammer et se le réapproprier. Elle a ensuite
élaboré des techniques de reprogrammation qu’elle enseigne aujourd’hui et qui
l’ont conduite à la découverte de l’Essence, de l’Ancrage et de la Convergence
du point zéro.
Depuis la parution du livre Essence en 2005, elle a fermé son cabinet et
consacre son temps à l’écriture et à l’enseignement. La reprogrammation de
l’ADN, l’exploration de l’Essence et le processus d’amplification et d’ancrage
du Tout Individualisé sont devenus ses préoccupations principales. Son approche
non sectaire est maintenant celle d’une visionnaire et d’une mystique, qu’elle
applique par le coaching de la convergence.
FORMATIONS

Kishori Aird offre des formations sur le contenu de ses livres : L’ADN
Démystifié, L’ADN et le Choix Quantique, Essence, Ancrage et Convergence.
Dans ces formations, elle explique les protocoles et les exercices présentés dans
les livres. Elle explique aussi comment faire de nouveaux liens et reprogrammer
par le pouvoir de l’intention au point zéro. Les formations comportent une partie
théorique (25%) et une partie pratique (75%) supervisée par Kishori et ses
assistants.
À un moment donné, nous avons voulu changer le parcours pour le simplifier
mais ce sont les étudiants qui avaient fait les quatre stages qui ont dit de ne rien
changer, car il y avait une progression notable depuis le départ jusqu’à la fin,
surtout à propos du point zéro et de l’Essence. Il faut avoir fait le stage du
tome 1 (L’ADN Démystifié) et du tome 2 (L’ADN et le Choix Quantique) avant
de pouvoir faire celui de l’Essence et ensuite celui de l’Ancrage. Le cinquième
stage, Convergence, conduit à l’obtention d’un certificat en coaching de
convergence. Nous conseillons aux personnes qui assistent à une formation de
lire auparavant le livre correspondant à celle-ci.
Les stages sont des parcours initiatiques et vibrationnels qui se succèdent. Ce
n’est pas tellement le contenu qui est déterminant mais l’expérience personnelle
qui en découle. Même les personnes qui refont un stage pour la deuxième fois
ont des gains appréciables.
Nous considérons que les stages sont des parcours initiatiques à l’intérieur de
notre code génétique plutôt qu’être uniquement des formations théoriques. C’est
la raison pour laquelle nous n’enseignons pas dans les villes mais à la campagne.
Nous considérons que l’information est de nature vibratoire. Pour éviter toute
modification imperceptible du contenu des livres, consultez notre site Internet
avant de suivre une formation sur la reprogrammation de l’ADN, pour vérifier
qu’un enseignant est vraiment autorisé par l’Institut Kishori à enseigner le
contenu des livres.
Pour plus de renseignements sur les formations :
Casier postal 252, Magog (Québec) Canada JIX 3W8
Téléphone : 819 868-1284
Site Internet : www.kishori.org
Courriel : kishori@kishori.org
L’ADN DÉMYSTIFIÉ

Dans un livre intitulé L’ADN Démystifié, Kishori Aird dévoile des


informations inédites sur l’ADN et la façon dont on peut le programmer. Il s’agit
plus spécifiquement d’installer de nouveaux programmes ou codes à des endroits
ou adresses directement dans les gènes. L’auteure a développé dans cet ouvrage
des listes d’instructions qu’elle a appelées protocoles de reprogrammation.
Selon Kishori Aird, fonctionner à partir de treize hélices plutôt que deux
permet de transcender une vision dualiste de la réalité et de vivre au point
zéro - entre l’ombre et la lumière - dans une perspective circulaire qui apporte
avec elle la compassion, la compréhension, l’abondance, l’humilité et l’Amour
de soi.
L’ADN ET LE CHOIX
QUANTIQUE

Avec L’ADN et le Choix Quantique, Kishori Aird nous invite à entrer dans le
monde de l’infiniment petit et à adopter un mode de pensée qui envisage la
coexistence de multiples possibilités. Elle explique en termes simples et précis
des concepts tels que la vision quantique, la théorie des cordes, la théorie des
multiples univers, l’effet tunnel et le temps non linéaire. Elle nous permet ainsi
d’entrevoir que, non seulement le microcosme n’est pas statique, mais au
contraire, qu’il se comporte différemment selon l’observateur. Nous apprenons
qu’il existe des mondes parallèles qui vibrent à des taux vibratoires différents de
ceux de notre monde.
Kishori Aird nous propose de travailler avec les protocoles de ce livre et avec
ceux de L’ADN Démystifié afin de pouvoir opérer des choix nouveaux et
enrichissants et prendre des décisions plus judicieuses. Nous bénéficions
désormais du soutien de la science et de la métaphysique. Il n’y a aucune raison
de ne pas nous servir de nos nouveaux outils puisque notre ADN est flexible et
reprogrammable. En appliquant les nouvelles découvertes scientifiques à la
biologie humaine et au code génétique, nous donnons un sens à la vie et à la
matière.
ESSENCE

NOUS AVONS TOUS UN TAUX VIBRATOIRE ESSENTIEL


Ce livre explore le concept de la fréquence vibratoire de notre Essence. En
apprenant à identifier la longueur d’onde de notre Essence et en la faisant vibrer
totalement à l’intérieur de nous, nous allons de plus en plus nous définir par
notre taux vibratoire. Nous aussi nous allons obtenir une identité vibratoire
comme c’est le cas pour les super cordes en physique quantique, qui représentent
la nouvelle définition vibratoire de la matière.
L’ESSENCE RECHERCHE AUTOMATIQUEMENT UN MODE
D’EXPRESSION QUI SOIT EN RÉSONANCE AVEC SA FRÉQUENCE
Dans cet ouvrage, Kishori Aird nous propose de changer de voie quantique en
établissant des frontières saines, en prenant conscience de nos besoins
personnels et authentiques, en utilisant le pouvoir des intentions au point zéro et
finalement, en exploitant l’extraordinaire puissance de la fréquence de notre
Essence. Elle nous montre comment choisir la fréquence de notre Essence pour
activer le taux vibratoire de nos cellules. Une fois ce changement vibratoire
accompli, elle enseigne comment déclencher le processus d’Ascension
consciente. Nous apprenons dans cet ouvrage que pour accéder à la nouvelle
étape d’évolution essentielle, il faut entre autres que le corps vibre au complet à
la fréquence de l’Essence !
CONVERGENCE

LE POUVOIR ET LE MOUVEMENT CONVERGENT


DU POINT ZÉRO
Le point zéro est un état d’être dynamique qui résulte de la coexistence
consciente de deux pôles opposés. Il nous permet d’utiliser l’aspect négatif et
l’aspect positif des émotions et de créer ainsi une force d’attraction.
Mais saviez-vous que ce point zéro peut devenir dynamique et créer un vortex
de haute énergie que nous pouvons utiliser comme force créatrice pour nous
permettre de mieux amplifier notre Essence et d’apporter du mouvement dans
les situations stagnantes ?
La spirale convergente du point zéro est une constante qui permet à l’ombre
de coexister avec la lumière sans que l’une annule l’autre. Peu importe ce qui
nous arrive, si nous choisissons de le vivre sans jugement au point zéro, nous
permettons à tout ce que nous ressentons, que ce soit sur le plan physique,
émotionnel, mental ou spirituel, de contribuer à la dynamique convergente du
vortex du point zéro. Au centre de cette tornade, il y a un espace vaste et sacré
de possibilités où nous pouvons créer l’émergence de notre individualité
essentielle.
À force de pratiquer la convergence, nous devenons riches et pleins de
l’intérieur, restaurés par notre Essence et par la paix du cœur. Quand nous
laissons agir l’Essence et la Convergence, nous développons une disponibilité à
recevoir leurs bienfaits, dont l’accès à l’espace sacré des possibilités essentielles
au centre de la spirale du point zéro. Ainsi, au lieu de choisir que nos objectifs
s’alignent sur l’Essence, nous permettons à l’Essence de réaliser ses objectifs
dans nos vies.