Vous êtes sur la page 1sur 10

Travail de Recherches

Nouvelles tendances #influenceurs : Youtube est-il le


nouveau coach sportif de référence ?

Antoine Louvard
EDNH1

Travail de recherches présenté à :


-Nicolas DUFLOT : Communication digitale
- Anais PAPAZIAN, SHS : Psychologie

EDNH de Marseille
7 janvier 2019

P a g e 1 | 10
Table des matières

Introduction

Développement :

I. L’influence de YouTube sur la société

a) YouTube, une plateforme prisée à succès

b) L’impact des YouTubeurs sur leurs communautés

II. La controverse des YouTubeurs sport

a) Youtubeur, un métier de conseiller ?

b) YouTubeur, un métier d’apparence ?

Conclusion

Résumé en anglais

Sources

P a g e 2 | 10
Introduction

Le réseau Internet que nous connaissons aujourd’hui résulte de nombreux travaux et de


recherches afin de pouvoir faciliter les échanges d’informations à distance quasiment
instantanément.
L’idée de partager des information grâce à des réseaux est né dès 1962 pendant la Guerre
Froide. En effet la course technologique entre les deux blocs dominés par les Etats-Unis et
l’URSS a amené l’envoi du satellite Spoutnik de l’URSS dès 1957. Cette avance prise par le
leader communiste entraine l’US Air Force à développer des réseaux de communication
militaire pouvant notamment résister à une potentielle attaque nucléaire. Cette course à la
technologie favorisa grandement la création de l’Internet. Le concept d l’Internet a réellement
vu le jour en 1966 grâce à Lawrence Gilman Roberts avec l’ARPANET aux Etats-Unis qui a
créé, la possibilité de connexion entre différents réseaux grâce à la capacité de transmission
de messages des satellites. C’était l’Internetting. Cela ayant permis de relier quatre instituts
universitaire aux Etats-Unis. En 1971 fut créé le courrier électronique par Ray Tomlinson, ce
qui bouleversa les modes de communication grâce au « @ » que nous connaissons tous
aujourd’hui. Une année plus tard Lawrence Gilman Roberts améliora la création
révolutionnaire du « @ » en permettant notamment par le biais d’une application, la possibilité
d’archiver, trier, lire et faire suivre un mail à d’autres internautes. C’est cette même année que
l’ARPANET était présenté au grand publique, c’était les prémisses de l’Internet actuel. En 1990
le chercheur du CERN : L’Organisation Européenne pour la recherche nucléaire ; de Genève
Tim Berners-Lee créé le protocole HTTP (Hyper Text Transfer Protocol) avec le langage HTLM
(Hyper Text Markup Language) qui permet de naviguer sur différents réseaux : c’est la
naissance du World Wide Web et donc de l’Internet. Cette plateforme permet alors la
possibilité de rechercher des informations via des moteurs de recherche ; de communiquer ;
partager ses passions, ses avis, des informations ; se divertir avec des jeux en ligne, des
applications ; se faire des amis avec les réseaux sociaux ; Internet donne accès à tout et ce,
dans la quasi-totalité du monde.

Il y a donc eu en 2005 la création de la plateforme YouTube qui référence des dizaines de


millions de vidéos postées par les internautes eux-mêmes. Parmi celles-ci, on peut retrouver
énormément de vidéos liées au sport. Motivation, conseils, explications de divers exercices ;
les internautes peuvent consulter gratuitement les conseils de cette plateforme. Le contenu de
YouTube est donc mis en ligne par qui le souhaite, sur le sujet qu’il veut. La naissance des
chaînes YouTube dédiée au sport soulève donc plusieurs interrogations : Les coachs
d’Internet sont-ils les coachs de demain ? Ont-ils un avis valable comparé à un professionnel
diplômé ? Peuvent-ils influencer leurs audimats ?

Afin de répondre à ces problématiques, nous étudierons dans un premier temps l’influence
qu’a YouTube sur la société, ainsi que l’impact des influenceurs sur les abonnés.

Dans une seconde partie nous verrons la controverse qui est présente au sein des coachs de
l’Internet ; entre les conseils et l’importance de l’apparence par exemple.

On cherchera ainsi à voir si les coachs de l’Internet peuvent être de réel coachs de référence
pour les utilisateurs de YouTube notamment.

P a g e 3 | 10
I. L’influence de YouTube sur la société

a) YouTube, une plateforme prisée à succès


YouTube fut créé le 14 février 2005 par Jawed Karim, Chad Hurley et Stev Chen en Californie,
aux Etats-Unis. Google rachètera en 2006 YouTube pour 1,65 milliards de dollars et
s’imposera progressivement comme un puissant incontournable de l’Internet. En effet, on
compte en juillet 2018 1,9 milliards d’utilisateurs actifs par mois sur YouTube qui passent
environ 1h par jour à regarder du contenu YouTube. Chaque minute 400 heures de vidéos
sont « uploadées », mise en ligne sur le site soit 600 000 heures par jour. Enfin, chaque jour
les utilisateurs de YouTube cumulent plus d’1 milliard d’heures de visionnage de vidéos.
YouTube est donc le site de référence pour regarder des vidéos sur l’Internet.
YouTube est donc un site web qui permet aux utilisateurs de visualiser des vidéos, de les
commenter, de les évaluer : de les liker « aimer » ou disliker « ne pas aimer » ; ainsi que de
partager ses propres vidéos. Les internautes qui postent des vidéos sont connus sous le nom
de Youtubeurs et peuvent proposer un panel très large de vidéo à condition de respecter la
charte imposer par YouTube. Leurs vidéos vont générer des « vues » et cela peut être une
source de revenu en pour les YouTubeurs. En effet, certaines vidéos et chaines sont dites
« monétisées » c’est-à-dire qu’elles génèrent de l’argent ; selon le nombre de vues, d’abonnés
à la chaine, si des placements de produits ou partenariat sont faits ; avec la présence de pubs
avant ou pendant la vidéo ou enfin les dons des abonnés peuvent aussi être une source de
bénéfice. De là, un vidéaste peut vivre de son travail sur YouTube, par exemple PewDiePie,
le plus célèbre des YouTubeurs avec bientôt 80 millions d’abonnés avait déclaré gagner 15
millions de dollars en 2016 ! Pas tous les YouTubeurs arrive à un tel succès mais cela prouve
qu’un vidéaste peut être un réel salarié de YouTube.
Il y a donc la présence d’une vraie communauté sur YouTube qui permet le partage
d’informations dans tous les domaines y compris dans celui du sport. En effet les chaines
YouTube dédiées au sport sont de plus en plus florissantes sur la plateforme ce qui mène à
une accessibilité facilitée aux conseils pour l’internaute. La chaîne sportive française cumulant
le plus d’abonnés est celle de Tibo Inshape, un toulousain qui donne des conseils de
musculation depuis le 18 septembre 2013. Exercices, alimentation, motivation, la chaîne
cumule aujourd’hui plus de 5 550 000 abonnés et se hisse 6ème chaîne française la plus suivie
par les internautes. La seconde chaîne dédiée au sport se trouve à la 224 place du
classement France avec Juju Fitcats et ses 1 millions d’abonnés, une chaîne également
dédiée à la musculation créée le 4 septembre 2017.

On peut alors comprendre que dû à la visibilité des YouTubeurs, ainsi que la proximité de ces
derniers avec leurs abonnés, il est possible de faire passer des messages à une plus grande
échelle instantanément. Les YouTubeurs ont donc un statut d’influenceur, que les marques et
sponsors ont su voir rapidement. Quel est l’impact sur les internautes qui suivent ces
YouTubeurs ?

P a g e 4 | 10
b) L’impact des YouTubeurs sur leurs communautés

Ces YouTubeurs connus du grand publique expliquent alors leurs séances de sport, leurs
alimentations, ce qu’ils utilisent comme compléments alimentaires, et dans certains cas, leurs
revendications comme le veganisme par exemple. Ils sont donc souvent nommés
« influenceurs », car leurs notoriétés peuvent dirigés les comportements des communautés
d’abonnés. Avec leurs milliers d’internautes qui les suivent, il est plus simple de faire passer
des messages ou de faire une publicité.
En effet les YouTubeurs développent souvent des partenariats avec de grandes marques à
but lucratif. Certains arrivent même à devenir ambassadeurs comme Nathan Mozango avec
No Pain No Gain, d’autres développent des partenariats : Sissi Mua avec Fit Tea ou à créer
leurs propres marques comme From Human To God qui a créé une ligne de vêtement de
musculation nommé ZVES ou Tibo Inshape avec sa marque TeamShape. D’autres comme
Lucas Angles ou Justine Gallice Fitness sont sponsorisés par la marque de complément
alimentaire MyProtein, il y a aussi Raphael Cuesta et sa chaîne de 103 000 abonnés qui est
sponsorisé par la marque de sport Prozis tout comme Enzo Foukra et ses 209 000 abonnés.
Ces YouTubeurs sont sous contrat avec leurs sponsors officiels sont l’image d’une marque et
obtiennent des vêtements et compléments alimentaires gratuit ainsi que l’argent du contrat si
en contre parti ils exposent la marque durant leurs vidéos. Les internautes peuvent bénéficier
de cela aussi, en effet ces YouTubeurs sponsorisés peuvent donner des codes de réductions
dans leurs vidéos comme « JUSTINEG », « WORKOUTBRO » ou encore « ENZO » afin de
faire bénéficier les internautes de réduction de -15% jusqu’à -30% sur le site du sponsor ! On
voit donc ici le réel pouvoir d’influence que peut avoir un Youtubeur sur ses abonnés.
Néanmoins, parfois la quantité de vidéos peut dépasser sur la qualité de l’information. Certains
YouTubeurs se dirige souvent vers le divertissement et s’éloignent totalement du sport pour
toucher un publique plus large. Par exemple Tibo Inshape, traitait un sujet lié à la musculation
à chacune de ses vidéos au commencement de sa chaine. Maintenant, sur ses 30 dernières
vidéos, 5 ont un lien direct avec le sport. Les autres sont des vidéos catégorisées comme du
divertissement. Néanmoins cela permet aussi à ce YouTubeur très influant, de traiter des sujet
en sensibilisant sa communauté comme « Vivre avec le Sida », le témoignage « Elle survit au
camp de la mort », ou des sujets d’actualité comme « Je rencontre des gilets jaunes en
colère ». Cela permet une diversité sur la chaîne qui ne plaira pas aux puristes, mais qui
montre aussi que les valeurs du sport peuvent être retrouvées dans différents sujets autres
que celui du sport. Alors, on peut comprendre que ces influenceurs ont un audimat
conséquent, qui permet de vivre de YouTube dans certains cas.

P a g e 5 | 10
II. La controverse des YouTubeurs sport

a) Youtubeur, un métier de conseiller ?

On a donc vu que l’émergence des YouTubeurs peut être une source de motivation et de
conseils pour progresser dans le sport. Ces influenceurs ont une notoriété suffisante pour
convaincre leurs audiences et fans qui veulent être comme leurs exemple. Mais cependant,
très peu d’entre eux détiennent les diplômes nécessaires afin de donner de bons conseils. Les
vidéos nutrition reflètent bien cela, « que manger pendant une sèche » « prendre du poids »,
« ses aliments que vous ne devez jamais manger » etc… Toutes ces vidéos sont proposées
afin d’informer les internautes sur l’alimentation.
Néanmoins, Lorsque par exemple JeanOnche le Musclay dévoile ses repas pour préparer une
sèche, il donne les repas qu’il mange lui-même pour que sa communauté puisse s’inspirer et
s’adapter selon leurs besoins. A l’inverse d’une consultation avec un diététicien-nutritionniste,
il n’y a donc aucun suivi personnalisé dans les vidéos, elles reflètent juste les pratiques
utilisées par les coachs de l’Internet.
C’est pour cela que certains YouTubeurs se sont lancés dans le coaching en ligne : Nathan
Mozango, Jean Onche le Musclay, Le Raptor Dissident, Lorenzo Becker, BodyTime et pleins
d’autres ont profités de leurs notoriété YouTube pour se créer un réseau et développer ainsi
leurs activités lucratives. D’autre sortent des livres comme Sissi Mua ou Rudi Coïa. Mais leurs
notoriétés reflète-elle vraiment de réelle capacités à coacher ou à donner des conseils
valables ? Ce qui a fonctionné pour eux ne fonctionnera peut-être pas pour tous.
Ces coachs YouTube ne se revendiquent pas toujours comme tel, la plupart affirment donner
leurs simples avis sur le sujet pour donner leurs expériences, ressentis et progressions.
Néanmoins, les premiers influencés restent les abonnés qui peuvent adopter le même
comportement que le YouTubeur, même s’il n’est pas adapté à eux. Certains YouTubeurs
restent de réelles professionnels comme Enzo Foukra qui est un coach diplômé du BPJEPS
AGFF, ces conseils dans la pratique de la musculation sont donc valables, cependant il
s’identifie comme « conseiller en nutrition », ce qui veut dire qu’il n’est pas un professionnel
dans la santé alimentaire comme l’est un diététicien-nutritionniste. Néanmoins il reste
passionné et donne souvent des très bons conseils et n’hésite pas à faire intervenir des
professionnels de la nutrition pour réaliser des vidéos comme avec Philipe machin, coach en
nutrition diplômé, avec qui il réalise un repas pré-entrainement sain pour optimiser son
entrainement. Il y a donc dans ce genre de vidéos un réel professionnalisme qui assure à
l’internaute une qualité de l’information. Ce professionnalisme est également présent avec le
YouTubeur JameCoreDz, qui a suivi des études de médecine avant de commencer une
carrière internationale en bodybuilding. Il s’est ensuite dirigé vers le coaching sur YouTube
grâce au baguage scientifique qu’il a eu lors de ses études. Ses vidéos traitent des sujets
pointus mais restent à la portée de tous grâce aux explications et aux schémas récapitulatifs
caractéristiques de ses vidéos.
Le but premier de ses chaînes sportive est donc de conseiller l’internaute en expliquant des
exercices, donner des plans alimentaires et des astuces pour progresser dans son sport. C’est
avant tout par passion que ces coachs de l’Internet donne de leurs temps pour leur
communauté et ainsi partager les valeurs du sport de façon ludique. L’espace commentaire
sous les vidéos permettent par la suite aux différentes communautés de discuter par rapport
au sujet traité par le YouTubeur dans sa vidéo et donc d’apporter des précisions, avis ou
critiques, utiles pour cerner la totalité du sujet proposé.

P a g e 6 | 10
Il est donc évident que le YouTubeur du sport détient un rôle de conseiller envers les
internautes qui le suive. Néanmoins, il n’existe aucun suivi personnalisé à partir de la
plateforme YouTube contrairement à une consultation dans un cabinet spécialisé. Cela remet
en cause le fait que les coachs de YouTube soient une référence dans l’avenir. Ils donnent
cependant leurs avis sur divers sujets qui concernent les internautes tout en donnant certaines
bases incontournables, applicables à tous.

b) YouTubeur, un métier d’apparence ?


On sait donc que ces influenceurs sont dans la plupart du temps sponsorisés par des marques.
De ce fait, ils doivent donc être en accord avec l’image de la marque. Or, on sait que le dopage
très présent dans le sport, il reste interdit et sévèrement punis par la loi. Mais, le dopage est
également contraire aux valeurs sportives comme le « fair-play » ou l’équité. Un sportif dopé
est désigné comme un tricheur et s’il l’avoue l’avoir été, il peut perdre très vite l’image qu’il
avait de sa communauté et perdre petit à petit ses abonnés et son audience. Un sujet comme
le dopage est tabou en France et les YouTubeurs du sport en sont confronté. Avoir recours à
des stéroïdes anabolisants ou à des hormones de croissance permet d’obtenir des résultats
fulgurants ; le corps peut supporter des entrainements plus durs et plus longs, il peut mieux
assimiler les nutriments et se reposer plus facilement. Le dopage permet d’afficher des
performances exceptionnelles qui sont inatteignables par des sportifs dits « naturels », qui
n’utilisent pas ce genre de substances.
Le problème étant que les YouTubeurs influenceurs, étant sous contrat, ne peuvent pas
avouer être dopé. En effet cela ferrait surement baisser la notoriété du sportif et pourrait faire
défaut à la marque. C’est pour cela qu’il existe un très grand nombre de critiques du « fit
game » : le regroupement des YouTubeurs du sport. Ces nombreuses critiques cherchent à
démontrer que certains coachs de l’Internet mentiraient sur leurs façons de progresser en
clamant que l’entrainement et un régime strict permettrait d’obtenir un physique comme les
leurs.
Or un sportif naturel ne peut atteindre ce genre de résultats, même avec la meilleure des
volontés. Des chaînes comme Marvel Fitness Channel, Jean Onche Le Musclay ou encore
Geek'n'Fit. Les vidéos de ses chaînes cherchent à dénoncer certains coachs et influenceurs
de YouTube et à avertir les internautes que sur Internet, tous les monde peut se revendiquer
comme coach. Aucun moyen d’authentification n’est mis en place sur YouTube pour vérifier la
validité des propos des YouTubeurs. L’inverse aurait cependant soulever des questions
comme par rapport à la liberté d’expression. Car oui, tous ces Youtubeurs n’ont pas le même
avis, surtout dans un monde évolutif comme celui du sport, ou voit le jour fréquemment de
nouveaux exercices et régimes par exemple. Il y a donc une diversité dans les avis sur
YouTube qui sont souvent orienté par les sponsors et partenariats, ce qui montre l’aspect
parfois superficielle de ces coachs. Il ne faut pas oublier que l’apparence des YouTubeurs est
toujours impeccable durant leurs vidéos, l’image de soi à un rôle majeur et doit être la meilleure
possible. On voit donc l’apparition de vidéos « comment se maquiller pour aller à la salle de
sport » de Vanessa Lopes par exemple, qui montre bien que l’image du YouTubeur est
primordiale dans son succès.

P a g e 7 | 10
Conclusion

La plateforme YouTube permet donc une véritable visibilité pour les coachs de l’Internet. Ils
peuvent ainsi élaborer un contenu de vidéo qui peut permettre aux internautes de se
renseigner au sujet du sport. Cette accessibilité est permise par une instantanéité liée à
l’Internet. De plus le sport permet de regrouper des communautés très actives sur YouTube,
qui permet de véritables interactions avec des échanges d’informations précieuses dans
l’espace commentaire de la plateforme.
Youtube est donc un véritable tremplin pour ces vidéastes qui peuvent vivre de leurs
succès : sponsors, partenariats, placements de produits ; sont des moyens de gagner sa vie
pour les YouTubeurs. Ils ont donc acquis une place d’influenceur car les internautes qui les
suivent peuvent devenir des consommateurs. Il y a donc un vrai enjeu pour les marques de
repérer les YouTubeurs les plus influents afin de se faire connaitre par un grand nombre
d’abonnés.
Néanmoins, avec cet engouement envers ces influenceurs, il peut en résulter parfois
certaines polémiques surtout dans le domaine du sport avec la présence du dopage. Cette
pratique interdite est donc très mal vue par la société et cela mène à des mensonges de la
part de certains coachs qui se revendiquent sains. L’image inatteignable qu’ils reflètent
soulèvent des questions notamment sur l’image que pourrait avoir un individu sur lui-même
par rapport à ces idéaux.
Généralement, le rôle premier de ces coachs est celui de conseiller. Ils donnent leurs avis
sur leurs pratiques, leurs entrainements, ce qui a marché pour eux, afin de motiver les
internautes à prendre la vie côté sport. Certains de ses coachs sont même diplômés et ont
donc un réel avis spécialisé sur les sujets liés au sport.
Mais il ne faut pas oublier que l’air Internet a aussi modifié le rapport à l’image des individus,
et tout particulièrement celui des YouTubeurs. Vivre dans l’instantanéité engendre le travail
constant de son image et mène parfois à certaines polémiques. Les internautes sont
influencés dans cette quête au corps parfait qui est trop souvent, inatteignable. Il faut donc
trouver un certain équilibre afin d’obtenir, un esprit sain dans un corps sain.

P a g e 8 | 10
Sommary

Youtube is an American video-sharing website created in the United-States the 14 february


2005 by Jawed Karim, Chad Hurley and Stev Chen. People who are sharing vidéos are called
YouTubeurs and they can have many subscribers.
We speak about "influencer" when a youtubeur can have an impact on people’s choices and
decisions. Indeed, with their thousands of subscribers, they can be approached by brands or
sponsors in order to carry out advertising for profit. These commercials, sometimes hidden,
turn Internet users into real consumers. So, There is a challenge for brands to identify the most
influential YouTubers in order to get to know each other by a large number of subscribers.
So, these influencers are in most cases sponsored by brands. As a result, they must therefore
be in agreement with the brand image. Plus,
So we wondered here about the legitimacy of the new Internet coaches because Youtube is a
real springboard for these videographers who can live from their successes.
However, the influence of these coaches sometimes leads to certain controversies such as the
use of doping, which is prohibited by law. In these case, the superficial image of popularity can
generate lies in order to not to lose in notoriety and credibility because of the market value that
they have for industries.
However, youtubeurs are still, in most cases, passionate insiders who give their opinions on
sports related subjects even if the relation to the image is increasingly accentuated due to the
influence of the internet on society
To conclued, We cannot claim that the youtubeurs have become reference coaches.
Nevertheless, it is clear that they have a real influence and that they can send a message that
can help people about sport.

P a g e 9 | 10
Sources

 https://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/07/13/sur-youtube-les-coachs-sportifs-ont-
beaucoup-d-abonnes-mais-pas-toujours-des-diplomes_5160105_4408996.html

 http://www.philomedia.be/analyse-des-chaines-youtube-les-plus-populaires-en-france/

 https://www.youtube.com/results?search_query=bodytime+%C3%A9volution&sp=mAEB

 http://www.fitness.fr/fitness-blender-chaine-you-tube-aux-4-millions-dabonnes-plus-grand-
club-monde/

 https://www.lexpress.fr/tendances/soin-homme/les-chaines-youtube-pour-faire-du-sport-
chez-soi_1865270.html

 https://www.youtube.com/watch?v=kW197rFfOdA

 https://www.wellness-sportclub.fr/blog/sport-et-beaute-peut-on-se-maquiller-avant-une-
seance-de-fitness/

 https://www.google.fr/amp/s/www.blogdumoderateur.com/chiffres-internet/amp/

 https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-06-
octobre-2016

 https://www.numerama.com/startup/youtube

 https://www.societe.com/societe/d2am-813113826.html

 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/PewDiePie

P a g e 10 | 10