Vous êtes sur la page 1sur 7

Conseils Pour aboutir à une bonne dissertation

Dissertation

La dissertation est un exercice d'argumentation organisée, généralement et idéalement, en trois parties (une
introduction, un développement et une conclusion) d'après une problématique.

C'est un exercice de réflexion écrit ou oral sur un sujet qui peut être d'ordre littéraire, historique, philosophique,
juridique, etc.

dans une dissertation, il peut être demandé de commenter une parole célèbre, d'étudier un problème d'ordre
économique, social, culturel ou moral.

Deux aspects sont à considérer dans une dissertation: le fond et la forme.

Entant que travail intellectuel, tout ce qui est dit dans une dissertation doit être prouvé par des faits, des
illustrations ou des exemples relatifs à la vie courante.

INTERPRETATION DU SUJET

Avant de commencer à rédiger le texte, il faut d'abord bien cerner les contours du sujets, comprendre les
enjeux.

1- Lire le sujet

2- Saisir les intentions de celui qui l'a proposé

3- Souligner et définissez les mots-clés, les termes centraux

4- Se poser ses questions:

Face à ce sujet, qu'est ce qu'on me demande de faire exactement?

Dois-je expliquer? commenter? analyser? Prouver?

Dans chaque cas, quelle est la méthode appropriée à adopter?

1. Quelles sont les notions-clés ou les mots importants ?


2. Que me demande-t-on exactement ? Si je devais reformuler la question, quelle serait-elle ?
3. Quel domaine de connaissance questionne-t-on ? Quelle partie du programme est discuté ?
4. Dans quel contexte se situe la question ?
5. Quelle est la période? Une date précise, une période, atemporel ?

Les étapes

Organisons ces questions par étape !

Étape 1 : Lisez attentivement l’énoncé


Étape 2 : Repérez les notions-clés ou les mots importants. N’hésitez pas à les surligner ou à les entourer.
Étape 3 : Mobilisez vos connaissances sur ces notions et mettez-les en relation en vous posant différentes
questions : Qui ? Quand ? Pourquoi ? En quoi… ? Comment ? Quels rapports entre telle et telle notion ?
Quels liens ? Est-ce des liens de contradiction ou de complémentarité ?
Étape 4 : Reformuler la question ou le sujet. Ici, il est nécessaire de reformuler et se poser plein de questions !

Des exemples

Allez, voyons ensemble ces étapes à partir des 3 exemples d’analyse de sujets :

Exemple n°1 : Les questions explicites

Étape 1 : Lire le sujet “Qu’est-ce qu’une loi juste ?”


Étape 2 : Repérer les mots importants en les surlignant.
Étape 3 : Mobiliser vos connaissances et questionnez les notions (voir annotations à la main)

Étape 4 : Reformulez

 Si on devait reformuler le sujet par une autre question:


Y a-t-il vraiment des lois justes ? Qu’est-ce qui différencie une loi juste d’une loi injuste ?

 Quelle est l’alternative à cette thèse ? L’antithèse (son contraire)


Qu’est-ce qu’une loi injuste ? Y-a t-il vraiment des lois justes ? Une loi peut-elle être juste pour tous ? La
justice n’est-elle pas une notion subjective ?
Exemple n°2 : Les sujets de mise en relation de 2 concepts ou notions

Étape 1 : Lire le sujet “Voltaire et la figure religieuse”


Étape 2 : Repérer les mots importants en les surlignant.
Étape 3 : Mobiliser vos connaissances et questionnez les notions (voir annotations)

Étape 4 : Reformulez.

 Si on devait reformuler le sujet sous forme de question :


Quels étaient les rapports du philosophe et écrivain Voltaire avec la religion pendant le siècle des Lumières?
Comment Voltaire a-t-il combattu le fanatisme religieux dans ses textes et dans sa vie ?

 Quelle est l’alternative à cette thèse ? Quelle est l’antithèse ?


Est-ce le rôle d’un écrivain et philosophe de critiquer la religion ? Peut-il le faire dans ses œuvres ?

Exemple n°3 : Les questions dites sous-jacentes

Étape 1 : Lire le sujet “Nombreux sont les écrivains qui, dans leurs préfaces, leurs manifestes ou leurs
essais, revendiquent comme fonction principale du romancier de représenter la réalité contemporaine dans
ses détails les plus concrets. … Discutez cette conception du roman.”

Étape 2 : Repérer les mots importants en les surlignant.


Étape 3 : Mobiliser vos connaissances et questionner les notions (voir annotations).
Étape 4 : Reformulez.

 Si on devait reformuler le sujet sous forme de question :


Le rôle principal des romanciers est de représenter dans leurs écrits la réalité / le quotidien / le réel de leur
époque. Est-ce vrai selon vous ? Exemple du réalisme.

 Quelle est l’alternative à cette thèse ? Quelle est l’antithèse ?


L’antithèse pourrait être que les romanciers n’ont pas ce rôle. Ils doivent au contraire “inventer”. Ici, on
s'éloigne du réalisme pour aborder d'autres mouvements littéraires. Quelle est alors la fonction du romancier ?

 Quelle question rassemblerait la thèse et l'antithèse ?


Le romancier n’est-il que le peintre officiel de sa société ? N’a-t-il pas d’autres rôles ?

L'INTRODUCTION DANS LE SUJET

Rédiger l’introduction de la dissertation


L’introduction de la dissertation est très importante car elle censée susciter l’intérêt du correcteur
pour votre copie. C’est pourquoi elle doit donner, dès les premières phrases, une impression si

possible très favorable tout en posant clairement et brièvement le sujet. Comme

pour l’introduction dans le commentaire, il est conseillé de la rédiger comme si le lecteur ne


connaissait pas le sujet. Il est nécessaire de rédiger l’introduction avec soin et d’éviter les fautes

d’orthographe dès le début du devoir. Par ailleurs, la problématisation du sujet est inévitable : il

s’agit d’exprimer avec clarté les questions que pose le sujet.

 Présentation du sujet
 Problématisation du sujet
 Annonce du plan
Présenter le sujet
Présenter le sujet, c’est rappeler le contexte littéraire de l’œuvre ou des œuvres sur lesquelles porte
le sujet. En effet, la dissertation littéraire au baccalauréat porte sur un programme précis et il s’agit,
au cours de cette entrée en matière, de l’évoquer. Pour cela, bien entendu, il faut bien connaître
votre programme (objets d’étude, genres littéraires, textes étudiés au cours de l’année, etc.). Les
banalités (lieux communs) sont à proscrire ; il vaut mieux essayer d’être original dans l’entrée en
matière de l’introduction et surtout de délimiter le sujet le plus tôt possible. Exemple d’une entrée
en matière ratée :
Suffit-il de se souvenir pour écrire un récit autobiographique ?
 Entrée en matière : « Depuis la nuit des temps, les écrivains ont été tentés par le récit
autobiographique. »
En l’occurrence, une entrée matière réussie aurait délimité le sujet très vite et aurait explicité le lien
du sujet avec l’objet d’étude au programme de français. Ici, l’objet d’étude est le biographique et le
récit autobiographique est une forme du genre autobiographique.

Présenter le sujet, c’est aussi le reformuler avec ses propres mots. Pour cela, il faut avoir lu le sujet
plusieurs fois et avoir procédé à son analyse. Dans l’exemple de sujet que nous avons pris, il s’agit
bien entendu de s’attarder sur « suffit-il de se souvenir » et « récit autobiographique ».

Problématiser le sujet
La problématisation du sujet est une étape essentielle dans l’introduction de la dissertation. En
effet, c’est la problématique qui régit l’ensemble du devoir et sa progression logique. Il s’agit
d’exprimer les problèmes que pose le sujet (dans notre exemple, le problème semble déjà énoncé)
et explorer toutes les questions qu’il soulève : se souvenir est l’une des conditions pour écrire un
récit autobiographique (présupposé) → est-ce qu’il suffit de se souvenir ? → le récit
autobiographique ne repose-t-il que sur le souvenir de l’auteur ? → si le souvenir ne suffit pas pour
écrire un récit autobiographique, que faut-il d’autre ? etc.
Annoncer le plan
L’annonce du plan est la dernière étape de l’introduction. L’annonce du plan est liée à la
problématisation du sujet car le plan doit découler logiquement de l’analyse du sujet. Autrement
dit, le plan proposé doit explorer tous les problèmes que pose le sujet. Par ailleurs, il doit y avoir
une progression dans le plan que vous exposez : votre plan doit montrer que vous allez répondre à
la question formulée dans le sujet et à la problématique que vous avez précédemment énoncée.
Toutefois, une introduction n’est pas une conclusion : ne répondez pas explicitement au sujet
(maintenez un peu de suspens) dans l’introduction, mais montrez que vous allez en explorer tous
les aspects. Enfin, vous devez tenir vos promesses : le plan que vous proposez doit être
impérativement respecté dans le corps du devoir ; le correcteur doit pouvoir retrouver dans votre
devoir les parties que vous avez annoncées dans l’introduction.

PLAN DE LA DISSERTATION

1. Ce qu'il faut savoir avant de choisir un type de plan particulier


Le choix d'un type de plan particulier dépend avant tout du sujet posé, du type de réflexion auquel
invite le sujet. Ce n'est qu'après une analyse précise de la consigne que l'on peut choisir un type
de plan, car bien souvent la consigne indique la démarche à suivre de manière explicite. En aucun
cas, on ne peut en appliquer un systématiquement, à n'importe quelle sorte de sujet. De même, il est
clair que certains sujets peuvent faire l'objet d'un traitement selon des plans différents.
2. Les différents types de plans
a. Le plan thématique
C'est le type de plan le plus simple et le plus courant. Il permet d'exposer un thème et de le
développer selon différents points de vue. On l'appelle thématique parce qu'il s'organise autour de
parties qui examinent les différents aspects d'une même question. Ce type de plan répond aux
sujets qui appellent une définition d'un sentiment, d'un rôle, d'une notion.
Voici un exemple de sujet qui exige d'adopter ce type de plan.
Sujet : Que représente pour vous la lecture d'un livre d'histoire ?
Plan
I. L'histoire ou le charme du passé.
II. L'histoire et la compréhension du présent.
III. L'histoire comme définition d'une identité.

b. Le plan dialectique ou critique


Il est nécessaire d'adopter ce type de plan lorsque le sujet demande de discuter une idée ou invite à
vérifier et/ou à corriger une définition, une affirmation ou la réalité d'un fait. Il peut également être
utilisé lorsque le sujet propose de mesurer les avantages et les inconvénients de tel ou tel
phénomène.
Ce type de plan exige l'examen approfondi de deux positions opposées. Ainsi le devoir commence
par l'exposé argumenté d'une thèse, d'une idée ; il se poursuit sur la présentation