Vous êtes sur la page 1sur 11

SOMMAIRE

Introduction générale : ............................................................................................. 4


 CHAPITRE.I

I.2) Soleil et énergie solaire : ........................................................................................... 5


I.2.1) Le Soleil : ............................................................................................................. 5
I.2.2) Énergie solaire : .................................................................................................. 5
I.3)Panneaux solaire photovoltaïques : .......................................................................... 7
I.3.1) Cellule photovoltaïque : ..................................................................................... 8
I.3.2) Module photovoltaïque : .................................................................................... 8
I.3.3) La structure des panneaux solaire :.................................................................. 9
I.3.4) Principe de fonctionnement de la cellule photovoltaïque : ........................... 10
I.4) Les équations électriques d’une cellule photovoltaïque : .................................... 10
I.4.1) Caractéristiques électriques d’une cellule photovoltaïque : ......................... 10
I.4.2) Les Paramètres d’une cellule photovoltaïque :.............................................. 11
I-5) Conclusion : ................................................................................................................ 13

 CHAPITRE.II

II.1) INTRODUCTION : ...................................................... Error! Bookmark not defined.


II.2)Modélisation du système photovoltaïque : ................... Error! Bookmark not defined.
II.2.1)Modélisations du panneau solaire : ....................... Error! Bookmark not defined.
II.2.2) Détermination des paramètres de schéma :[11] .. Error! Bookmark not defined.
II.3.1)Influence de la température sur le panneau solaire : ......... Error! Bookmark not
defined.
II.3.2) Influence de l’éclairement sur le panneau solaire : ........... Error! Bookmark not
defined.
II.3.3)Influence de l’association série des cellulesphotovoltaïques : ..Error! Bookmark
not defined.
II.3.4) Influence de l’association parallèle des cellules photovoltaïques :........... Error!
Bookmark not defined.

3
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

II.3.5)Influence de l’association hybride des cellules photovoltaïques : ............. Error!


Bookmark not defined.
II.4 Dimensionnement d’un Système Solaire Photovoltaïque: ........ Error! Bookmark not
defined.
II.5) Conclusion : ................................................................... Error! Bookmark not defined.

 Introduction générale :
Les énergies renouvelables se manifestent comme une solution potentielle à la réduction de
la pollution. Parmi les moyens de production prometteurs (éolien, hydraulique…), le
photovoltaïque (PV) apparaît aujourd’hui comme le plus approprié et le plus abouti à la
production d’électricité d’origine renouvelable pour l’habitat. Ajoutons à cela la
libéralisation du marché de l’électricité qui introduit des changements majeurs dans le
domaine de l’énergie. La multiplication des producteurs indépendants et des productions
décentralisées

Par énergie renouvelable, on entend des énergies issues du soleil, du vent, de la chaleur de
la terre, de l’eau ou encore de la biomasse. La filière étudiée dans ce mémoire est l’énergie
solaire photovoltaïque. L’énergie solaire photovoltaïque (PV) est en forte croissance
depuis quelques années car c’est une source inépuisable, non polluante pour
l'environnement, silencieuse et non dérangeante pour les riverains. Le développement
rapide de l’énergie solaire est apparu progressivement sous forme d'installations de petites
puissances raccordées au réseau à Basse Tension (BT) et de fermes solaires connectées
directement au réseau à Moyenne Tension (HTA).[0]

I.1) Introduction :

Le soleil est une source énergétique quasiment illimitée, il pourrait couvrir


plusieurs milliers de fois notre consommation globale d'énergie. C'est pourquoi, l'homme
cherche depuis longtemps à mettre à profit cette énergie importante et diffusée sur
l'ensemble de la planète, il est arrivé à réaliser ce but par le moyen dit cellule
photovoltaïque.

Cette énergie solaire est disponible en abondance sur toute la surface terrestre, et
malgré une atténuation importante lorsqu'elle traverse l'atmosphère, la quantité qui reste est
encore assez importante quand elle arrive au sol. On peut ainsi compter sur 10 000 w/m²

4
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

crête dans les zones tempérées et jusqu'à 14 000 W/m² lorsque l'atmosphère est faiblement
polluée.

Pour mieux comprendre l’importance de cette énergie et comment l’utiliser comme


une source, Nous avons cité dans ce chapitre une visualité générale sur source de cette
énergie (le soleil), et la cellule photovoltaïque et le principe de l’effet photovoltaïque, et
ses performances, et les caractéristiques électriques d’une cellule photovoltaïque. [1]

I.2) Soleil et énergie solaire :


I.2.1) Le Soleil :
Le Soleil est une étoile, la seule du système solaire, et la plus proche de nous. La plus
proche après elle est Proxima du Centaure, située à 4,2 années lumières du Soleil.

Tableau I.1 : Carte d'identité du Soleil


Age 4,6 milliards d’années
Diamètre équatorial 1 392 530 km
Circonférence 4 372 544 km
Distance par rapport à la Terre 149 598 000 km
Composition (éléments / pourcentage) Hydrogène 73,46 %
Hélium 24,85 %
Oxygène 00,77 %
Carbone 00,29 %
Fer 00,16 %
Néon 00,12 %
Azote 00,09 %
Silicium 00,07 %
Magnésium 00,05 %
Soufre 00,04 %
Autres éléments 00,01 %
Température Noyau 15 000 000 k
Zone radiative 1 500000 k
Zone de convection 6 000 k
et photosphère

5
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

Densité (eau =1) 1,41

I.2.2) Énergie solaire :

Le Soleil produit de l'énergie grâce aux réactions de fusion nucléaires qui se


produisent en son noyau, à cause de la chaleur et de la pression très élevées : les atomes
d'hydrogène et leurs isotopes se heurtent violemment pour former de l'hélium, libérant en
même temps une énorme quantité d'énergie sous forme d'un rayonnement
électromagnétique de basse longueur d'onde et de très haute fréquence : les rayons gamma.
Ainsi, chaque seconde, le Soleil transforme 600 millions de tonnes d'hydrogène en hélium
et perd 4 millions de tonnes, expulsées dans l'espace sous forme de particule ou de
rayonnement. Tous les atomes présents au cœur du Soleil peuvent fusionner. C'est ainsi
que tous les éléments présents dans l'Univers ont été formés. Après avoir étés émis à la
suite des réactions nucléaires à l'intérieur du noyau, les rayons gamma doivent, pour
atteindre la surface, traverser la zone radiative du Soleil. Cependant, la zone radiative est
opaque et très dense, et les rayons gamma sont absorbés par les atomes de cette zone et
sont réémis sous forme de photons de moindre énergie, à leur tour absorbés et réémis,
jusqu'à atteindre la surface du Soleil, en passant par la zone de convection et la
chromosphère. Du coup, les photons produits à l'intérieur du noyau mettent parfois un
temps estimé entre 20 000 et 50 millions d'années à atteindre la surface du Soleil mais
toutes les longueurs d'onde du spectre de la lumière y sont La fusion d'hydrogène en
hélium4* représentée, ou presque. Puis, en 8 minutes en moyenne, à la vitesse de 3.108
m/s, les photons atteignent la Terre.

6
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

Figure I.1 :L'énergie solaire

On estime aujourd'hui que le Soleil va encore «vivre» pendant 6 milliards d'années.


Tout ce temps, il continuera à produire de l'énergie. L'énergie solaire est donc une source
infinie d'énergie. [2]

Des cartes météorologiques sont établies et nous renseignent sur l’irradiation


moyenne par jour ou bien sur une année.

Figure I.2 : Carte du monde de l’irradiation moyenne annuelle en kWh/m2/jour.[3]

Le scientifique français, Edmond Becquerel, fut le premier à découvrir en 1839


l’effet photoélectrique. Il a trouvé que certains matériaux pouvaient produire une petite
quantité de courant sous l’effet de la lumière. Par la suite, Albert Einstein a découvert,
en travaillant sur l’effet photoélectrique, que la lumière n’avait pas qu’un caractère
ondulatoire, mais que son énergie était portée par des particules, les photons.

L’énergie d’un photon est donnée par la relation :

𝐸 = ℎ. 𝑐⁄𝜆 (I.1)

Avec 𝒉 : La constante de Planck. 𝒄 : La vitesse de la lumière.𝝀 : La longueur d’onde.

Ainsi, plus la longueur d’onde est courte, plus l’énergie du photon est grande. Cette
découverte value à Albert Einstein le prix Nobel en 1905. [3]

7
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

I.3)Panneaux solaire photovoltaïques :


L'énergie solaire photovoltaïque désigne l’électricité produite par transformation d’une
partie du rayonnement solaire avec une cellule photovoltaïque. Plusieurs cellules sont
reliées entre elles et forment un panneau solaire (ou module photovoltaïque).

Plusieurs modules qui sont regroupés dans une centrale solaire photovoltaïque sont appelés
champ photovoltaïque. Le terme photovoltaïque peut désigner soit le phénomène physique
- l'effet photovoltaïque - ou la technologie associée.

I.3.1) Cellule photovoltaïque :


Composant électronique,Le semi-conducteur dans lequel l’absorption des photons
libèrent des électrons chargés négativement et des « trous » chargés positivement. Ces
charges électriques sont séparées par un champ électrique interne et collectées par une
grille à l’avant et un contact à l’arrière. La cellule photovoltaïque est un générateur
électrique élémentaire. [10]

Figure I.3 : Cellule photovoltaïque poly-cristalline

I.3.2) Module photovoltaïque :


Assemblage en série et en parallèle de plusieurs cellules photovoltaïques protégées
par un revêtement qui en permet l’utilisation à l’extérieur. Figure I.4.

Un module photovoltaïque se compose généralement d’un circuit de 36 jusqu’à 60


cellules en série encapsulées entre deux plaques de verre ou une plaque de verre à l’avant
et un matériau composite à l’arrière. Un cadre en aluminium permet la fixation de ce
module sur différents types de supports. Des modèles sans cadre permettent différentes
variantes pour l’intégration architecturale. La puissance d’un module photovoltaïque est

8
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

exprimée en Watt crête, c’est une valeur donnée pour un ensoleillement de 1 000 W/m² et
une température ambiante de 25°.[9,10]

Figure I.4 :Module photovoltaïque de 75Wc

I.3.3) La structure des panneaux solaire :


C’est la conversion de l’énergie que transportent les photons de la lumière
lorsqu’ils rentrent en collision avec des matériaux semi-conducteurs convenablement
traités, en énergie électrique capable de créer un courant d’électrons à travers un circuit
extérieur. en réalisant un travail utile. [5.7]

La clé pour produire un courant électrique utile est d’arriver à extraire les électrons
libérés. Un procédé pour faire cela est d’introduire dans le matériau semi-conducteur des
éléments chimiques qui contribuent à produire un excès d’électrons et de trous. Ces
éléments. qui altèrent notablement les propriétés intrinsèques du semi-conducteur,
s’appellent les dopants et le matériau est dopé lorsque le processus d’incorporation au
semi-conducteur est achevé.

Un dopant approprié pour le silicium est le bore. La structure créée s’appelle un


semi-conducteur de type P (positif).Un autre dopant possible pour le silicium est
phosphore. Le semi-conducteur est dit de type N (négatif).

Si les photons de lumière incidente communiquent de l’énergie aux électrons du


semi-conducteur, quelques électrons peuvent traverser la barrière de la potentiel, en étant
expulsés hors du semi-conducteur dans un circuit extérieur. Ceci génère un courant
électrique. Les électrons, après avoir parcouru le circuit externe, retournent dans le semi-
conducteur par la face opposée.

9
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

.Le matériau semi-conducteur ne stocke donc pas d’énergie électrique mais la


génère, en transformant l’énergie incidente. [7]

Figure I.5 :Coupe transversale d’une cellule PV typique

I.3.4) Principe de fonctionnement de la cellule photovoltaïque :


La cellule photovoltaïque est composée d'un matériau semi-conducteur qui absorbe
l'énergie lumineuse et la transforme directement en courant électrique. Le principe de
fonctionnement de cette cellule fait appel aux propriétés du rayonnement et à celles des
semi-conducteurs. Lorsqu’une cellule est exposée au rayonnement électromagnétique
solaire, les photons de la lumière viennent frapper la face avant de la cellule. Cette énergie
est suffisante pour permettre aux électrons (présents en abondance sur cette face) de se
déplacer sur la face arrière de la cellule (qui présente un manque d’électrons).[9]

I.4) Les équations électriques d’une cellule photovoltaïque :


I.4.1) Caractéristiques électriques d’une cellule photovoltaïque :
En peut définir les caractéristiques électriques d’une cellule photovoltaïque au schéma
équivalent Figure I.6, elle se compose par un générateur de courant en parallèle avec une
diode en parallèle et une résistance 𝑅𝑝, et une résistance ensérie𝑅𝑠.

10
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

Figure 1.6 :Schéma équivalent de la cellule photovoltaïque

Le modèle mathématique pour la caractéristique courant-tension d’une cellule PV


est donné par :

Ipv = Iph − Id − IR v (I.2)

e(Vpv +(Ipv ∗Rs )) Vpv +(Ipv ∗Rs )


Ipv = Iph − Isat [exp ( ) − 1] − (I.3)
nKT Rp

Isat : Est le courant de saturation.

K: Est la constante de Boltzmann (1,381 10-23J/K).

T: Est la température effective des cellules en Kelvin(K).

e: Est la charge de l’électron (e=1,6 10-19C).

n: est le facteur d’idéalité de la jonction (1< n<3).

Ipv : Est le courant fourni par la cellule lorsqu’elle fonctionne en générateur,

Vpv : est la tension aux bornes de cette même cellule.

Iph : Est le photo-courant de la cellule dépendant de l’éclairement et de la température ou


bien courant de (court-circuit).

R p : Est la résistance shunt caractérisant les courants de fuite de la jonction et la diode.

R s :Est la résistance série représentant les diverses résistances de contacts et de connexions.

I.4.2) Les Paramètres d’une cellule photovoltaïque :

I.4.2.a) Caractéristique Courant-Tension :


Il est difficile de donner un caractère source de courant ou de tension à un module
photovoltaïque sur toute l’étendue de la caractéristique courant-tension. Par conséquent, le
module photovoltaïque est considéré comme une source de puissance avec un point Pm Il
est important de noter que certains régulateurs solaires réalisent une adaptation
d’impédance afin qu’à chaque instant on se trouve proche de ce point P où la puissance se

11
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

trouve être maximale. Il est donc intéressant de se placer sur ce point pour tirer le
maximum d’énergie et ainsi exploiter au mieux la puissance crête installée. [4]

Il est important de noter que certains régulateurs solaires réalisent une adaptation
d’impédance afin qu’à chaque instant on se trouve proche de ce point𝑃𝑚𝑝 .

A partir de la Figure I.7 on peut déterminer les paramètres d’une cellule


photovoltaïque avec l’équation caractéristique (I.2) comme suite :

Figure I.7 : Caractéristique des courbes I-V et P-V [3]

I.4.2.b) Courant de court-circuit (𝑰𝒄𝒄) :


C’est le courant pour lequel la tension aux bornes de la cellule ou du générateur PV
est nulle. Dans le cas idéal (𝑅𝑠 nulle et 𝑅𝑑 infinie), ce courant se confond avec le photo-
courant 𝐼𝑝ℎdans le cas contraire, en annulant la tension 𝑉𝑝𝑣 dans l’équation (I.4), on
obtient :

𝑒(Icc ∗Rs ) (Icc ∗Rs )


Icc = Iph − Isat [exp ( ) − 1] − (I.4)
nKT Rp

Pour la plupart des cellules (dont la résistance série est faible), on peut négliger le
𝑒(Icc ∗Rs )
terme Isat [exp ( ) − 1] devant Iph .L’expression approchée du courant de court-
nKT

circuit est alors :

Iph
Icc ≈ R (I.5)
1+ s
Rp

12
Chapitre I Généralité sur les systèmes photovoltaïques

Quantitativement, il a la plus grande valeur du courant généré par la cellule


(pratiquement 𝐼𝑐𝑐 =𝐼𝑝ℎ). [1]

I.4.2.c) Tension de circuit-ouvert (𝑽𝒄𝒐) :


C’est la tension 𝑉𝑐𝑜pour laquelle le courant débité par le générateur photovoltaïque
est nul (c’est la tension maximale d’une photopile ou d’un générateur photovoltaïque). [1]

𝑒Vpv Vpv
0 = Icc − Isat [exp ( nKT ) − 1] − (I.6)
Rp

Dans le cas idéal, sa valeur est légèrement inférieur à

𝐼
𝑉𝑐𝑜 = 𝑉𝑇 𝐿𝑛 [𝐼 𝑝ℎ + 1] (I.7)
𝑠𝑎𝑡

I.4.2.d) La puissance maximale :


L’objectif principal de l’utilisateur de générateur photovoltaïque est que l’énergie
produite soit la plus optimale possible. C’est la puissance électrique maximum qui est :
fournie par le module, associée à une tension maximale Um et à une intensité maximale
Im. Nous verronscela en détail autroisième chapitre.

I-5) Conclusion :
Dans ce chapitre on a remarqué que l’énergie solaire n’est pas assez complexe dans
son étude et elle est nécessaire postérieurement. Elle présente les différents composants
d’un système photovoltaïque. Le principe de l’effet photovoltaïque, la cellule PV et ses
paramètres sont étudiés dans ce lieu.

13