Vous êtes sur la page 1sur 30

RAPPORT DE

STAGE OUVRIER

2013/2014 ELABORER PAR : BILEL ABDELMALEK

ENCADREUR ACDEMIQUE : Mr. MOUNIR BEN JDIDIA


ENCADREURS INDUSTRIELS : Mr. ZOUHAIR TRABELSI
Mr. AMMAR LOUHICHI
n DÉPARTEMENT GENIE CIVIL

RAPPORT DE STAGE OUVRIER


ELABORER PAR : BILEL ABDELMALEK
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

INTRODUCTION :

Ø Ce rapport est le résultat d’un stage ouvrier, a pour


but de mettre l’étudiant au champ du travail, pour
pratiquer les diverses étapes et lui donner l’occasion
d’enrichir ses information à propos :
• Le matériel, nature du travail et l’esprit de
l’ouvrier aussi de l’entreprise.
Ø Vue l’importance des grandes entreprises et leurs
expériences dans les services de planification et
organisation des travaux et des bâtiments je me suis
adressé à SONEB qui m’a donné l’opportunité
d’assisté à la réalisation de l’hôtel IMPERIAL
PALACE. Ce qui m’a permis de mieux connaître les
choses de prêt.

Page 1
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

REMERCIMENT :

Je tiens à remercier tout particulièrement et à témoigner toute ma


reconnaissance aux personnes suivantes, pour l’expérience enrichissante et
pleine d’intérêt qu’elles m’ont fait vivre durant ces quatre semaines au sein
de la société NEIFAR BATIMENTS :

M. FATHI NEIFAR pour m’avoir acceptée comme stagiaire au sein de son


entreprise et sur le chantier de L’IMPERIAL HOTEL

M. ZOUHAIR TRABELSI, qui a accepté ma présence sur le chantier. Ainsi


que l’ingénieur M. AMMAR LOUHICHI, qui m’a permis d’acquérir de
nouvelles connaissances.

M.RAMI CHEBBI qui m’a aidé par ses conseils.

L’ensemble des ouvriers avec qui j’ai travaillé sur le chantier, pour leurs
accueils et pour les informations qu’ils m’ont transmis.
Mon encadreur de stage, M.MOUNIR BEN JDIDIA pour sa formation académique qui
m’a beaucoup aidé dans ce stage.
Enfin, je tiens à remercier cordialement aussi tous les personnels qui m’ont aidé durant la
période de stage et qui n’ont pas hésité à me donner le maximum de conseils.

Page 2
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

SOMMAIRE :
I. PRESENTATIONS DU PROJET
II. Les différents intervenants et leurs attributions
1. Le Maître d’ouvrage
2. Le Maître d’ouvrage délégué
3. Le Maître d’œuvre
4. Le bureau d’études techniques
5. L’entreprise
6. Personnels
7. Principaux matériels du chantier
III. SUIVI DES TRAVAUX
1. Travaux de terrassement
a. Réalisation de la fouille :
b. Rabattement de la nappe phréatique :
2. type de fondation
3. Mise en place du radier
4. Implantation :
5. Mise en place du remblai :
6. Béton de propreté :
7. traçage des poteaux :
8. Ferraillage :
9. Coffrage de l’ascenseur :
10. Bétonnage d’ascenseur :
11. Bétonnage de radier générale :
12. Bétonnage des poteaux :
IV. Conclusion

Page 3
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

I. Présentation du projet :
Ø Le projet proposé par le bureau d’études de l’ingénieur conseil Hamrouni Ferid
concerne la construction totale de l’hôtel Impérial Palace (de catégorie 5-
étoiles). Cet hôtel est situé au Berges du Lac de Tunis s’étend sur une surface
couverte d’environ 32000 m, son élévation atteint 15.6 m.
Ø Ce projet comprend un sous-sol (S.S), un rez-de-chaussée (RDC), une mezzanine et
trois étages identiques d’hébergements divisés en plusieurs blocs séparés par des
joints de dilatations. Ces joints débutent à partir du sous -sol.

Page 4
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Ø Situation  
• Il est limité côté Nord, Est et Sud par trois voies accessibles aux engins de la
protection civile. La partie ouest est limitée par un voisin.

II. Les différents intervenants et leurs attributions


1. Le Maître d’ouvrage
Il s’agit du Ministère de l’information’ FATHI NEIFFAR’.
Il est chargé de:

Page 5
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

• Définir le programme et le financement


• Choisir les participants {l’opération
• Définir les conditions administratives de la réalisation
• Recevoir l’ouvrage
• Il est assisté dans ses différentes tâches par un délégué
2. Le Maître d’ouvrage délégué
Il s’agit de (SONEB): société NEIFFAR de bâtiment.

3. Le Maître d’œuvre
Le Cabinet d’Architecture SJ de l’Architecte Ingénieur JEBER SLIM est le Maître
d’œuvre de l’actuel projet. Il est le responsable de la conception et donc des
Avant-projets sommaires et détaillés. En effet, après approbation de l’esquisse,
l’Architecte, au stade de l’avant-projet sommaire, précise la conception générale
en plan et en volume, et propose des dispositions techniques pour une seconde
approbation. Ensuite il dresse de nouveaux plans, coupes et façades de
l’ouvrage,
Il veille aussi à la conformité de la réalisation aux documents du marché ayant
fait l’objet de l’appel d’offres.

4. Bureau de contrôle :
Il s’agit de la SOCIETE TUNISIENNE DE CONTROLE VERITAS qui a pour but de
Contrôler le déroulement des travaux, la qualité des matériaux utilisés, les
dépenses……

5. L’entreprise :
C’est le (SONEB) qui a été choisi pour réaliser les travaux d’exécution des
bâtiments. Le Groupe Neifar de Construction (GNC), parti avec la société Neifar
de Bâtiment « SONEB » en Tunisie, ne cesse de développer ses compétences et
son savoir faire pour gagner l'efficience et la confiance de sa clientèle élargie,
fidèle et de renommée. Le Groupe Neifar de Construction, a réalisé en Tunisie
des projets clé en main de grandes envergures notamment des hôtels de
catégories 5 étoiles, des complexes résidentiels et bureautiques haut standing,
des centres commerciaux.

6. Personnels :
A l’exception de l’ingénieur, du technicien (chef chantier) et d’un cadre
administratif, les autres personnes qui travaillent dans l’entreprise ne sont pas
fixes et dont le nombre et le profil est déterminé selon le type et la durée des
travaux.

Page 6
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Page 7
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

7. Principaux matériels du chantier


- Une pelle hydraulique sur chenille
- Un chargeur
- Une benne
- Un compacteur vibrant
- Une « bétonneuse » de 500 litres
- Un dumper
- Une niveleuse
- Un camion toupie, pompe à béton
- Télescopique
- Vibreur
- Codeuse
- Melle a disque
- pompe à l’eau
- Théodolite électronique
Ø Les outillages :
ü Mètre , Marteau, Niveau d’eau , à plomb,
Ø Les outils :
ü Brouette , Pell, Pioche ; Cisaille

QUELQUES ENGINS DU CHANTIER : VIBREUR/ TRAXE / TERRAIN LEVELER….

Page 8
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

8. Matériaux utilisés :
Le béton est un mélange de ciment, de sable, de gravier et d'eau et éventuellement
d’adjuvants pour en modifier les propriétés.
Øciment :
Le ciment est vendu en sac de 50 kg. On distingue plusieurs types selon le travail à
effectuer. Parmi ces types :
üCPA : ciment portland artificiel. On l’utilise dans les cas ordinaires : béton armé en
élévation, enduit intérieur et extérieur, brique (maçonnerie en briques).

SAC DE CIMENT CEM2 AL DE 50 KG

ü HRS : haute résistance contre les sulfates. On l’utilise dans le cas ou on a un milieu
agressif.
La teneur en ciment dépend de la résistance souhaitée.
Le béton contient généralement 350 kg/m3 de ciment.

SAC DE CIMENT HRS DE 50KG

Øgravier & sable :


üLe gravier est concassé.Il existe en différentes grosseurs. Pour les bétons employés
en bâtiment, les granulats les plus courants sont des graviers 15/25. Le béton
contient 800 litres/m3 de gravier.

Page 9
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

üLe sable doit être propre, sans déchets végétaux, sans poussières argileuses et
sans terre et dont la granulométrie est variée avec des grains fins, moyens et gros
(de 0 à 5 mm). Pour 1 m3 de béton, on utilise 400 l de sable.

Remarque : Les agrégats (sable, gravier), employés pour la confection du béton, ne


devront en aucun cas contenir d’impuretés pouvant nuire à la résistance du béton ou
capables d’altérer les armatures.
Ø Eau
L’eau doit être propre et ne possède pas une concentration très élevée en sels; c’est
généralement de l’eau potable. Si elle contient des chlorures, une réaction chimique
a lieu et modifie la prise du ciment. Le béton perd alors ses qualités de résistance.
Plus un béton est liquide, plus il est facile de travailler avec lui. Il est nécessaire de
définir la teneur en eau selon l’usage du béton et obtenir le juste équilibre pour que
le matériau soit résistant et néanmoins maniable. En général, le béton contient entre
175 et 180 L/m3 d’eau.
Ø Adjuvant

Lors du malaxage, on ajoute (en faible proportion) parfois des adjuvants au béton
qui permet de modifier, améliorer ou compléter ses propriétés. On peut aussi
retarder ou accélérer le temps de prise du ciment dans le béton.

PRODUIT SIKA POUDRE ET LAIT

III. Suivi des travaux


1. Phase préparatoire :
Préalablement, une phase préparatoire est réalisée sur le site. L’engin utilisé pour cette
opération est le bulldozer. Elle comprend :
• La démolition des constructions existantes
• Le débroussaillage, l’abattage et le dessouchage des arbres
• L’implantation du bâtiment

Page 10
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

2. Terrassement
Ø Réalisation des fouilles :
L’exécution des travaux commence par des terrassements qui représentent l’ensemble
des travaux visant à modifier le relief du terrain. Sur ce chantier, il s’est
principalement agit d’effectuer une fouille en pleine masse réalisée sur l’emprise du
bâtiment avec une sur largeur de 1 m pour faciliter la mise en place des coffrages, puis
de mettre en place un remblai.

EXCAVATION DU TERRAIN

Page 11
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Ø Rabattement de la nappe

Le rabattement de nappes consiste à abaisser temporairement le niveau de la nappe


phréatique pendant la construction des infrastructures d'un bâtiment ou des ouvrages
d'art.
Dans ce projet, l’entreprise a considéré d’utiliser la méthode de rabattement de la
nappe par pointes filtrantes. En effet, cette méthode est particulièrement adapté dans
les terrains peu perméables (limons ou sables fin) dont la perméabilité est comprise
entre 10-7et 10-4 m/s tout comme notre projet.
Des mini forages de Ø 114 mm sont exécutés sur la périphérie de la fouille à une
équidistance comprise entre 1 et 2 m permettant la mise en place des pointes filtrantes
reliées à un réseau d'aspiration sous vide. Le rabattement de nappes par pointes
filtrantes est limité à une hauteur de 6 mètres.

RABATTEMENT DE LA NAPPE

Page 12
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

POMPE D’EAU ET LES ÉGUILLES

3. type de fondation :
Ø D’après l’étude géotechnique du terrain et suivant les résultats des tests de
laboratoires qui ont été faites par le bureau d’étude GEOTUCO, l’entreprise
a été conseillée de réaliser une fondation de type radier général .
Ø Pour cela et pour assurer la sécurité du terrain, l’entreprise a pris la décision
de réaliser des structures de soutènements en utilisant les techniques
suivantes selon la position du projet :
o loin du lac : une solution par parois composites suffit pour garantir la stabilité
des parois de la fouille et assurer la sécurité des bâtiments avoisinants lors
des travaux d’excavation. Une paroi micro-berlinoise est à envisager qui est
composée de micro pieux ou pieux armés de tubes ou de profilés
métalliques. Le parement peut-être en béton projeté, bois ou métallique.

IMPLANTATION DES MICRO-PIEUX

Page 13
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

o à la proximité immédiate du lac : une solution par parois continues étanches


s’impose pour soutenir les terres sur 4 m de profondeur, assurer la stabilité du
fond de la fouille (éviter le phénomène de renard hydraulique) et jouer le rôle
d’une barrière étanche. Un rideau de palplanches est à envisager qui sont des
Profilés en bois ou métallique, doté de nervures, constituant un élément de
rideau ou de caisson et utilisé, une fois planté dans le sol, comme mur de
soutènement ou écran imperméable.

IMPLANTATION DES PALPLANCHES

Page 14
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

PALPLANCHES

Page 15
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

4. Mise en place du radier :


Ø Implantation
L’implantation du radier consiste à reporter sur le terrain des indications provenant
des plans, en vue d’y réaliser la construction. La méthode utilisée ici est
l’implantation par alignement et prolongement.

Ø Mise en place du remblai


Le remblai a été mis en place par couches successives compactées à l’aide
des rouleaux compacteurs. L’épaisseur est contrôlée à l’aide d’un niveau à lunette.
Pour s’assurer de la bonne mise en œuvre du remblai, des essais de compacité sont
effectués sur chaque couche sous la supervision du bureau de contrôle.

Page 16
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Ø Béton de propreté :
Après le compactage des remblais, on effectue le coulage du béton de propreté.
En effet, c’est un béton maigre de dosage de 250kg dans le m3 . Il a été posé en
présence d’un géomètre sur toute l’emprise du radier avec une épaisseur de 20 cm,
avant la mise en œuvre de celui-ci pour obtenir une meilleure planéité du terrain et
pour empêcher l’infiltration de déchets dans le béton.

COULAGE DU BÉTON DE PROPRETÉ

Page 17
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

5. Traçage des poteaux


Dans ce projet, le traçage des poteaux était fait par 2 méthodes :
o Traçage à l’aide d’un topographe
En effet, la société a recourt à un topographe qui a fixé les centres des axes des poteaux à
l’aide d’une station totale. puis on a vérifié par la méthode de Traçage au cordeau

TRAÇAGE PAR TOPOGRAPHE

o Traçage au cordeau :
Il y a des temps que le topographe n’est pas disponible donc on a utilisé la méthode au cordeau
et puis on a vérifié à l’aide de la station totale pour s’assurer que le travail se déroule
correctement.

Page 18
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

6. Ferraillage :
Ferraillage = façonnage + montage de l’acier.
Le ferraillage est un ensemble des armatures placé à l’intérieur d’une pièce en
béton pour en garantir une bonne résistance à la traction.
Le terme ferraillage désigne aussi l’ensemble des opérations nécessaires pour la
mise en place des armatures comme l’indiquent les plans de ferraillage préparés à
l’avance.
Coupe :
Les armatures sont coupées aux longueurs définies par les dessins.
Pour une grande quantité d’armatures ayant la même longueur, le ferrailleur prend
uniquement la mesure de la première barre qui va être utilisé comme un repère
pour les autres.
La découpe des armatures est souvent réalisée à l’aide d’un bordereau de coupe
(coupe manuelle) mais dans certains cas : quantité importante, diamètre de l’acier
important, gain du temps, plus de précision ; on coupe les armatures en utilisant une
codeuse électrique.
Façonnage :
Cette opération consiste à donner aux armatures découpées les formes imposées
par les dessins.

Page 19
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Le façonnage est effectué souvent, sauf dans le cas où le diamètre de l’acier est
important, manuellement par pliage (griffes de différentes tailles) ou par cintrage
(tablier en bois sur lequel sont fixés des mandrins).

FERRAILLAGE DES CHAISES

L’espacement des armatures


Les armatures doivent être placées conformément aux dessins et fixées pour résister
sans déplacements aux efforts subis lors de la mise en place du béton.
Autrement dit, il faut respecter les tolérances et les espacements imposés entre les
armatures en marquant à chaque fois leur position sur le support (coffrage dans le cas
d’une dalle pleine et gros béton dans le cas du radier, semelles…)
Pour assembler les armatures, on utilise un fil d’attache afin de réaliser des nœuds
simples ou doubles au lieu de croisement.

Page 20
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Dans le ferraillage du radier, on a posé un 1er lit d’armatures. Ensuite on a fixé les
chaise suivant les positions données le plan de coffrage et puis on a ajouté un 2eme lit
d’armatures. Et comme ça, on obtient le coffrage et le ferraillage du radier. Il ne faut
pas oublier de régler les pré poteaux.

PREMIER LIT DU RADIER

CHAISES DU RADIER

Page 21
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

DEUXIEME LIT DU RADIER

Enrobage :
Il est indispensable que l’acier soit correctement enrobé de béton et ne soit pas au
contact avec le milieu extérieur et ceci en respectant une distance prévue entre
l’armature et le coffrage.Au contact de l’air humide ou de l’eau, l’acier vient à rouiller
et par suite sa section diminue et la résistance de la structure est réduite.
Remarque :
La rouille, en gonflant, peut faire éclater le béton et conduire à la ruine de la pièce.
L’enrobage de l’acier est assuré, dans la plupart des cas, par des cales préfabriquées
en mortier d’épaisseur 3 cm en les fixant sur les armatures par l’intermédiaire du fil
d’attache

Ø Coffrage et Ferraillage de l’assenceur


Les coffrages utilisés dans cette partie de la construction sont en bois. Leur mise en
place s’effectue à l’aide d’instruments de précision pour assurer une meilleure rectitude
et un bon nivellement.
Le coffrage désigne à la fois l’opération qui consiste à réaliser le moule dans lequel on
met en œuvre le béton, et le moule lui-même.
Donc on peut dire que le coffrage est une structure provisoire, utile pour mouler le
matériau plastique en attendant sa prise puis son durcissement.
Ce moule peut être en bois (le cas le plus utilisable) ou métallique qui donne, après le
décoffrage, une bonne surface.

Page 22
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Les coffrages doivent répondre à certaines exigences :


-Une rigidité suffisante pour résister, sans déformations, aux charges et chocs qu’ils
sont exposés à subir pendant l’exécution des travaux compte tenu des forces
engendrées par le serrage du béton et par la vibration.
-Exactitude des dimensions.
-Stabilité : le coffrage doit être bien étayé pour qu’il soit stable.
-Aptitude à un décoffrage sans dommages : surface lisse avec l’utilisation d’un
démoulant pour faciliter l’opération de décoffrage ou aussi avec la mise en place de
rouleaux de poly âne entre le coffrage et le béton avant de couler ce dernier.
-Etanchéité : pour ne pas provoquer une perte de laitance du béton frais lors du
bétonnage, le coffrage doit être étanche.
Pour réaliser le coffrage de l’assenceur on doit faire :
-Excavation d’une fouille.
-Coulage du gros béton.
-Ferraillage + coulage du béton du radier général.

EXCAVATION DE LA FOUILLE

Page 23
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

FERRAILLAGE ET
COULAGE DE
L’ASSENCEUR

Page 24
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

7. Bétonnage d’ascenseur :
L’ascenseur a été construit avec un béton dosé à 400kg/m3 (HRS) qui provenait d’une
centrale à béton et était transporté par un camion toupie. Le coulage est accompagné
d’une vibration qui permet d’améliorer la compacité.

8. Bétonnage du radier
la table du radier a été construite avec un béton dosé à 400kg/m3 qui provenait d’une
centrale à béton et était transporté par un camion toupie. Le coulage est accompagné
d’une vibration qui permet d’améliorer la compacité.
On doit réduire les interruptions de travail pendant le bétonnage.
-Avant le coulage du béton, il faut mouiller le coffrage pour qu’il ne dissipe pas, par la
suite, l’eau du béton.
-Pour éviter le phénomène de ségrégation, le coulage du béton ne doit pas se faire
avec une chute qui dépasse 2.5 m.

Page 25
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

COULAGE DU BÉTON DU RADIER

Page 26
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

9. Bétonnage des poteaux


Après le bétonnage du radier, on doit réaliser le coffrage, le ferraillage et le
bétonnage des poteaux. En effet, comme les positions et les axes des poteaux sont déjà
tracés , on met l’armature en acier en place puis on exécute le coffrage en bois selon
les dimensions des poteaux à réaliser(55*22cm pour les poteaux rectangulaires et
Ø 25 cm) . Et quand tout ça est fini en réalise le bétonnage.

ARMATURE EN ACIER DU POTEAUX 55*22cm

Page 27
RAPPORT DE STAGE OUVRIER

10. Dalle pleine


Une dalle pleine est une plaque horizontale porteuse en béton armé qui repose sur les
appuis constitués par des poutres.
Dans une structure en béton armé, les aciers principaux sont positionnés dans les parties
tendues du béton pour compenser la mauvaise résistance du béton en traction.
Pour une dalle en béton armé par exemple, on place les armatures principales en
partie basse des travées et en partie haute au niveau des appuis.
Epaisseur des dalles pleines en béton armé : 20cm
Poutre (22,30) ; (22,45) ; (22,50) ; (22,55), Retombé (10, 25, 30, 35).
Section d’acier : HA12 - HA14
Des madriers (20-6cm) et (15-6cm) extensibles comme supports horizontaux.

Page 28
ENIS RAPPORT DE STAGE OUVRIER

Conclusion

J’ai découvert durant ce stage, de nombreux aspects pratiques


du métier D’ingénieur en Génie civil. En effet, l’opportunité m’a
été donné de participer aux réalisations sur le chantier.
A ce titre, je peux affirmer j’ai beaucoup appris concernant les
techniques de construction des radiers généraux et que j’ai
satisfait en grande partie les objectifs visés par ce stage.
En effet, j’ai beaucoup appris sur le plan pratique et sur le plan
social. C’est pourquoi je suis fier d’avoir réaliser ce stage.
Enfin je suis convaincu que le savoir acquis durant ces 4
semaines me sera d’une immense utilité dans la suite de notre
formation ainsi que dans la vie professionnelle.

Page 29