Vous êtes sur la page 1sur 7

Réponse :

FAB = ½ gLR²
P = ¼ gL R²
FAB + FBC = P
Projection sur un axe horizontal -FAB + X = 0
Projection sur un axe vertical Y=P
FBC = X² +Y²

FBC = ½ gLR² 1 + π ² / 4

VI- Poussée d’Archimède :

Un solide placé dans un liquide au repos peut prendre l’une des positions
suivantes :

(1)
(2)
(3) (4)

1) Une partie seulement du solide est immergé (à l’intérieur du liquide)


On dit que « le solide flotte »
2) Le solide est complètement immergé et reste entre 2 couches liquides
3) Le solide est complètement immergé mais touche le fond (il coule)
4) Il y a peu de liquide pour conclure.

1) Poussée d’Archimède

Dans les différents cas, le solide subit de la part du liquide qui l’entoure une
poussée (poussée d’Archimède) verticale, dirigée de bas en haut et égale au

20
poids du volume du liquide déplacé. Cette force est appliquée au centre de
gravité du liquide déplacé.

Vdéplacé
Vimmergé
L
A

La poussée d’Archimède est : A = L Vdép.g


Le liquide étant incompressible Vdép = Vim
D’où : A= L g. Vim A en (N), L (Kg/m3)
g (m/s2) et Vim (m3)

2) Condition de flottaison et d’immersion :

a- Condition de flottaison :

À l’équilibre statique ΣF = 0

: masse volumique du solide.


s
P
Vs : volume de solide
L

ρ sVs = ρ LVim
P = A, or on a P= s .Vs .g ρs π ρL
Vim π Vs

Et A= L. g. Vim
Conclusion : Pour que le solide Flotte, il faut que s< L

b- condition d’immersion :

À l’équilibre statique Σ F = 0

21
A P= A
ρ S V S = ρ LV im ρs = ρL
P
V S = V im
L
Conclusion : pour que le solide soit immergé et reste
entre deux couches liquides, il faut que : s= L

c- Solide complètement immergé et touche le fond :


À l’équilibre statique ΣF = 0
P=A+R
ρ sVs g = ρ LVim g + R

Vim = VS A
ρ S gVs = ρ lV s g + R R

D’où : ρ s φ ρ L P

Conclusion : pour que le solide soit complètement immergé et touche le fond, il


faut que : s> L

APPLICATION :
Le volume apparent d’un iceberg est 1000 m3
Déterminer le volume immergé et la masse totale
De l’iceberg.

ρ glace 917 Kg / m 3

Eau de mer
1030 kg/m3

P=A , or on a P= s .Vs .g et A= L. g. Vim


s .Vs= L. Vim et Vs = Vim + Vap

22
Vim = s .Vap / ( L- s) =8115.04 m3

Et M= s Vs = 8358491.7 Kg

3) Condition de stabilité :
a- Corps immergé :
A
P : appliquée en G centre de gravité
C du solide.
G A : appliquée en C centre de poussée
P

C est le centre géométrique du solide immergé, il peut être différent de G


C dépend de la forme et non de la constitution du solide.
Exemple :
M1OG1 + M2OG2
OG= G2 M2
M1 + M2
h
h
OC = C
2

G1 M1

Du fait que le solide est soumis à A et P alors, G et C doivent être sur la même
verticale.
* si G et C sont confondus (solide homogène), la stabilité est indifférente.
* G en dessous de C équilibre stable
* G en dessus de C équilibre instable.

b- Corps flottant :
A

G
P
ϕL
23
G et C doivent être sur la même verticale.
* G en dessous de C équilibre parfaitement stable.
* G en dessus de C équilibre peut être stable ou instable.
Dans ce cas, on détermine la position d’un point M appelé Métacentre défini par
I
CM = .
Vim
I : le plus petit moment quadratique de la surface de flottaison.
La surface de la flottaison est la partie de la surface libre limitée par
l’extérieur du solide.

Cylindre plein ou
tube
Surface de flottaison

Surface de flottaison

Surface libre

Si CM>CG : Equilibre stable


Si CM< CG : Equilibre instable

APPLICATION :
Un solide est constitué d’un cylindre en acier de section S=20cm2 et de hauteur
h1= 2cm et d’un cylindre en liège de section S=20cm2 et de hauteur h2=20 cm.

24
Le solide est placé dans l’eau
On donne :
ρ eau = ρ 0 = 10 3 kg / m 3
ρ acier = ρ1 = 7800kg / m 3
ρ Liège = ρ 2 = 150kg / m 3

a) Montrer que le solide flotte dans l’eau.


b) Dans la position verticale (acier en haut). Déterminer si cette position est
stable ou instable.

G1 Acier
h1 1

G2
G
C
h2 him
2
0

Liège

a) Pour que le solide flotte, il faut que :


ρs π ρL
ρ L = ρ 0 = 10 3 kg / m 3
M s M1 + M 2
ρs = =
Vs V1 + V2

M1 : masse de l’acier ; M2 : masse de liège


V1 : volume de l’acier ; v2 : volume de liège.
ρ1V1 + ρ 2V2
ρs =
V1 + V2
ρ1 h1 S + ρ 2 h2 s ρ1 h1 + ρ 2 h2
ρS = =
h1 s + h2 s h1 + h2

(7800 × 2) + (150 × 20)


ρs = ≈ 845,5kg / m 3
2 + 20
ρ s = 845,5kg / m 3 π ρ L Le solide va flotter.
2) Pour montrer la stabilité ou l’instabilité, il faut déterminer les positions de G
et C.
OG = ?
OG2=h2/2

25
OG1=h2 + h1/2
M 1OG1 + M 2 OG2 ρ .1 S .h1 .OG1 + ρ 2 .s.h2 .OG2
OG = =
M1 + M 2 ρ1 .S .h1 + ρ 2 .S .h2
h1 h
ρ1.h1 .(h2 + ) + ρ 2 .h2 .
= 2 2
ρ1h1 + ρ 2 h2
7800× 2(20 + 1) + (150 × 20 ×10)
=
(7800× 2) + (20 ×150)
Par suite OG ≈ 19,2cm
C centre géométrique de la partie immergée (Vim= ?)
EquilibreP = A
P = ρ sV s g ⇔ ρ sVs = ρ1Vim
A = ρ cVim g

ρ sV s
Vim =
ρl
ρ s (V1 + V2 ) ρ s ( Sh1 + Sh2 )
Vim = =
ρ0 ρ0

845,5(20 × 2 + 20 × 20)
= 3
≈ 372cm 3
10
Vim = Shim
V 372
im
h im = = 18 , 6 cm
=
s
20
him
dou OC = = 9 , 3 cm
2
Or on a OG = 19 , 2 cm

Conclusion : G au dessus de C, l’équilibre peut être stable ou instable.


On détermine la position de M (Métacentre) πD 2
S
S=
I 4
CM = D = 2 4S
Vim D
π
Surface de flottaison est un cercle S2
S
CM = 4π =
πD 4 S .him 4πhim
I=
64 20
CM = ≈ 0.0855cm
4π × 18,6
16S 2
π. 2 CG = OG − OC = 19,2 − 9,3 = 9,9cm
I= π2 = S
64 4π Conclusion : CM<CG Position instable.

26