Vous êtes sur la page 1sur 16

20JoumadaEthani

a1427 3
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

ORDONNANCES

Ordonnance n° 06-03 du 19 Joumada Ethania 1427 Promul


guel
’ordonnancedontl
ateneursui
t:
correspondantau 15 juil
let2006 portantstatut
généraldelafonctionpublique. TITRE I
———— DISPOSITIONSGENERALES
Article 1er. — La présente ordonnance porte statut
LePrésidentdelaRépublique, généralde la fonction publique.Elle détermine lesrègles
statutaires applicables aux fonctionnaires etles garanties
Vu la Constitution,notammentsesarticles51,122-26°
fondamentales quileur sontaccordées dans le cadre de
et124 ;
l’exercicedeleursmissionsauservicedel’Etat.
Vu l’ordonnance n° 74-103 du 15 novembre 1974, Chapitre1
modifiée et complétée, portant code du service
national; Champd’appl icati
on
Art. 2. — Le présent statut s’applique aux
Vu l’ordonnancen° 76-111 du 9 décembre1976 portant fonctionnaires exerçant au sein des institutions et
missionetorganisationdelaréserve; administrationspubliques.
Vu la loin° 78-12 du 5 août1978 relative au statut Il est entendu par institutions et administrations
généraldutravailleur,notammentsesarticles180à186 ; publiques,les institutions publiques,les administrations
centrales de l’Etat, les services déconcentrés en
Vu la loi n° 83-11 du 2 juillet 1983, modifiée et dépendant,lescollectivitésterritoriales,lesétablissements
complétée,relativeauxassurancessociales; publics à caractère administratif, les établissements
publics à caractère scientifique,cultureletprofessionnel,
Vu la loi n° 83-12 du 2 juillet 1983, modifiée et les établissements publics à caractère scientifique et
complétée,relativeàlaretraite; technologique et tout établissement public dont les
personnels peuvent être soumis aux dispositions du
Vu la loi n° 83-13 du 2 juillet 1983, modifiée et présentstatut.
complétée, relative aux accidents de travail et aux
maladiesprofessionnelles; Les magistrats,les personnels militaires etcivils de la
défense nationale etles personnels du Parlementne sont
Vu la loi n° 83-14 du 2 juillet 1983, modifiée et passoumisauxdispositionsdelaprésenteordonnance.
complétée, relative aux obligations des assujettis en
matièredesécuritésociale; Art. 3. — Des statuts particuliers, pris par décret,
préciserontpourlesdifférentscorpsde fonctionnairesles
Vu la loi n° 88-07 du 26 janvier 1988 relative à dispositionsduprésentstatut.
l’hygiène,àlasécuritéetàlamédecinedutravail;
Toutefoisetcomptetenu desspécificitésinhérentesaux
Vu la loi n° 90-02 du 6 février 1990, modifiée et corps des agents diplomatiques et consulaires, des
complétée,relative à la prévention etau règlementdes personnels enseignants de l’enseignementsupérieur,des
conflits collectifs de travail et à l’exercice du droit de chercheurs, des personnels appartenant aux corps
grève; spécifiquesdelasûreténationale,delagardecommunale,
de l’administration desforêts,de la protection civile,des
Vu la loi n° 90-11 du 21 avril 1990, modifiée et transmissions nationales, de la sécurité des
complétée,relative aux relations individuelles de travail, communications et des télécommunications, de
notammentsonarticle3 ; l’administration pénitentiaire et de l’administration des
douanes ainsique les personnels relevantdu corps des
Vu la loi n° 90-14 du 2 juin 1990, modifiée et greffes de juridictions et des corps spécifiques de
complétée, relative aux modalités d’exercice du droit l’administration des affaires religieuses, les statuts
syndical; particulierslesrégissantpeuventprévoirdesdispositions
dérogatoiresàlaprésenteordonnanceen matièrededroits
Vu l’ordonnance n° 97-03 du 2 Ramadhan 1417 et obligations, de déroulement de la carrière et de
correspondantau 11 janvier1997 fixantladuréelégaledu disciplinegénérale.
travail;
Chapitre2
Vu la loi n° 99-07 du 19 Dhou El Hidja 1419
correspondantau 5 avril1999 relativeau moudjahid etau Larel
ati
onstatutai
re
chahid; Art.4.— Estfonctionnairel’agentqui,nommédansun
emploi public, a été titularisé dans un grade de la
LeConseildesministresentendu, hiérarchieadministrative.
4 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Latitularisation estl’acteparlequellefonctionnaireest Art.12.— Les conditions de nomination aux postes


confirmédanssongrade. supérieurssontfixéesparvoieréglementaire.
Art.5.— Legradeestdistinctdel’emploi.Ilestletitre Art. 13. — La nomination aux postes supérieurs est
qui confèreàson titulairevocation àoccuperlesemplois réservéeauxfonctionnaires.
correspondants.
Art. 6. — Le corps regroupe un ensemble de Toutefois les postes supérieurs en rapport avec des
fonctionnairesappartenantàun ou plusieursgradesetqui activitésd’étudeou d’encadrementdeprojetspeuventêtre
sontrégisparlemêmestatutparticulier. pourvus, à titre exceptionnel, par des cadres qualifiés
n’ayantpaslaqualitédefonctionnaire.
Art. 7. — Le fonctionnaire est vis-à-vis de
l’administration dans une situation statutaire et Art. 14. — Les titulaires des postes supérieurs
réglementaire. bénéficient,en plus de la rémunération rattachée à leur
grade,d’une bonification indiciaire,selon des modalités
Art.8.— Lescorpsdefonctionnairessontclassésselon fixéesparvoieréglementaire.
lesniveaux de qualification requisau sein desquatre (4)
groupessuivants: Art. 15. — Dans le cadre de l’organisation des
Legroupe“A”comprend l’ensembledesfonctionnaires institutions et administrations publiques,il est créé des
ayant le niveau de qualification requis pour l’exercice fonctionssupérieuresdel’Etat.
d’activités de conception,de recherche,d’études ou tout
niveaudequalificationcomparable; Lafonction supérieuredel’Etatconsistedansl’exercice
d’uneresponsabilitéau nom del’Etat,en vuedeconcourir
Legroupe“B”comprend l’ensembledesfonctionnaires directementà la conception,l’élaboration ou la mise en
ayant le niveau de qualification requis pour l’exercice œuvredespolitiquespubliques.
d’activités d’application ou toutniveau de qualification
comparable; Art.16.— La nomination aux fonctionssupérieuresde
Legroupe“C”comprend l’ensembledesfonctionnaires l’Etat relève du pouvoir discrétionnaire de l’autorité
ayant le niveau de qualification requis pour l’exercice habilitée.
d’activités de maîtrise ou tout niveau de qualification Art.17.— La liste desfonctionssupérieuresde l’Etat,
comparable; lesconditionsde nomination,lesdroitsetobligationsqui
Legroupe“D”comprend l’ensembledesfonctionnaires s’y rattachent ainsi que le mode de rémunération
ayant le niveau de qualification requis pour l’exercice applicable à leurs titulaires sont fixés par voie
d’activités d’exécution ou tout niveau de qualification réglementaire.
comparable. Art.18.— Lanomination d’un non-fonctionnaireàune
Lesgroupespeuventêtrescindésensous-groupes. fonction supérieure de l’Etatou à un poste supérieurne
confère nila qualité de fonctionnaire,nile droitd’être
Art. 9. — Toute nomination à un emploi dans les nomméencettequalité.
institutions et administrations publiques doit pourvoir
régulièrementàunevacanced’emploi. Chapitre4
Lesautresrégi
mesjuri
diquesdetravail
Chapitre3
Lespostessupérieursetlesfoncti
ons Art.19.— Les emplois correspondantà des activités
supérieuresdel’Etat d’entretien, de maintenance ou de service, dans les
institutions etadministrations publiques,sontsoumis au
Art. 10. — Outre les emplois correspondant à des régimedelacontractualisation.
gradesdefonctionnaires,ilestcréédespostes supérieurs.
La liste des emplois prévus au présentarticle estfixée
Les postes supérieurs sont des emplois spécifiques parvoieréglementaire.
d’encadrement à caractère structurel ou fonctionnel.Ils
permettentd’assurerla prise en charge de l’encadrement Art.20.— Ilpeutêtre procédé,à titre exceptionnel,au
d’activités administratives et techniques, au niveau des recrutementd’agentscontractuelssurdesemploisdestinés
institutionsetadministrationspubliques. àdesfonctionnaires,danslescassuivants:
Art.11.— Les postes supérieurs visés à l’article 10 — en attendant l’organisation d’un concours de
ci-dessussontcrééspar: recrutementou la mise en place d’un nouveau corps de
fonctionnaires;
— les statuts particuliers régissant certains corps de
fonctionnaires, lorsqu’il s’agit des postes supérieurs à — en vue de pourvoirà la vacance momentanée d’un
caractèrefonctionnel; emploi.
— lesdispositifsréglementairesrelatifsà la création et Art.21.— A titre exceptionnel,ilpeutêtre procédé au
l’organisation des institutions et administrations recrutementd’agentscontractuelsautresque ceux prévus
publiques,lorsqu’ils’agitdespostessupérieursàcaractère aux articles 19 et20 ci-dessus,pour la prise en charge
structurel. d’opérationsrevêtantuncaractèreconjoncturel.
20JoumadaEthani
a1427 5
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

Art.22.— Les agents visés aux articles 19 à 21 Art.30.— L’Etatesttenu de protégerle fonctionnaire
ci-dessus sont recrutés,selon le cas et en fonction des contre les menaces, outrages, injures, diffamations ou
besoins des institutions etadministrations publiques,par attaques de quelque nature que ce soit,dontilpeutêtre
voie de contrat à durée déterminée ou indéterminée, à l’objet,dansou àl’occasion del’exercicedesesfonctions
tempspleinouàtempspartiel. etderéparerlepréjudicequienrésulterait.

Les emplois qu’ils occupent ne leur confèrent ni la L’Etatest,dans ces conditions,subrogé aux droits du
qualité de fonctionnaire,nile droità une intégration dans fonctionnairepourobtenirréparationdel’auteurdesfaits.
ungradedelafonctionpublique.
L’Etatdispose,en outre,aux mêmesfins,d’une action
directe qu’il peut exercer, au besoin, par voie de
Art. 23. — Les fonctionnaires occupant les emplois
constitution de partie civile devant la juridiction
prévusà l’article 19 ci-dessus,à la date de publication de
compétente.
la présente ordonnance, conservent la qualité de
fonctionnaire.
Art.31.— Lorsqu’un fonctionnaireestpoursuiviparun
tierspourfautedeservice,l’institution ou l’administration
Art.24.— Les modalités de recrutement des agents publique dontilrelève doitle couvrirdescondamnations
visés aux articles 19 à 21 ci-dessus, leurs droits et civilesprononcéesà son encontre,dansla mesure où une
obligations,lesélémentsconstitutifsdeleurrémunération, fautepersonnelledétachabledel’exercicedesesfonctions
les règles relatives à leur gestion, ainsi que le régime n’estpasimputableàcefonctionnaire.
disciplinaire qui leur est applicable sont fixés par voie
réglementaire. Art.32.— Lefonctionnaireadroit,aprèsservicefait,à
unerémunération.
Art. 25. — La réalisation de travaux ponctuels
d’expertise,d’étude ou de conseil,pour le compte des Art. 33. — Le fonctionnaire a droit à la protection
institutions etadministrations publiques,peuts’effectuer sociale età la retraite,dans le cadre de la législation en
dansun cadreconventionnel,pardesconsultantsjustifiant vigueur.
duniveaudequalificationrequis.
Art. 34. — Le fonctionnaire bénéficie des œuvres
Les modalités d’application du présent article sont sociales,danslecadredelalégislationenvigueur.
fixéesparvoieréglementaire.
Art.35.— Le fonctionnaire exerce le droitsyndical,
danslecadredelalégislationenvigueur.
TITRE II
Art.36.— Le fonctionnaire exerce le droitde grève,
GARANTIES,DROITSET OBLIGATIONS dansle cadre de la législation etde la réglementation en
DU FONCTIONNAIRE vigueur.

Art. 37. — Le fonctionnaire doit bénéficier de


Chapitre1er
conditions de travailde nature à préserversa dignité,sa
Garanti
esetdroi
tsdufoncti
onnai
re santéetsonintégritéphysiqueetmorale.

Art. 26. — La liberté d’opinion est garantie au Art.38.— Le fonctionnaire a droità la formation,au
fonctionnaire dansla limite de l’obligation de réserve qui perfectionnement etàlapromotiondurantsacarrière.
luiincombe.
Art.39.— Le fonctionnaire a droitaux congésprévus
Art.27.— Aucune discrimination ne peut être faite parlaprésenteordonnance.
entre les fonctionnaires,en raison de leurs opinions,de
leursexe,deleurorigineainsiquedetouteautrecondition
personnelleousociale. Chapitre 2
Obl
igati
onsdufoncti
onnai
re
Art.28.— L’adhésion à une organisation syndicale ou
à une association ne doitnullementinfluersurla carrière
dufonctionnaire. Art.40.— Danslecadredel’exercicedesesfonctions,
le fonctionnaire esttenu de respecteretde faire respecter
Sous réserve des cas d’interdiction prévus par la l’autorité de l’Etat,conformémentaux lois etrèglements
législation en vigueur, l’appartenance ou la envigueur.
non-appartenance à un partipolitique ne doiten aucune
manièreaffecterlacarrièredufonctionnaire. Art. 41. — Le fonctionnaire est tenu d’exercer ses
fonctionsentouteloyauté etimpartialité.
Art.29.— La carrière du fonctionnaire,candidatà un
mandatélectifpolitique ou syndical,ne peut,en aucune Art.42.— Le fonctionnaire doits’abstenirde toutacte
manière,êtreaffectéeparlesopinionsqu’ilémetavantou incompatible avec la nature de ses fonctions,même en
pendantsonmandat. dehorsduservice.
6 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Ilesttenu d’avoir,en toute circonstance,une conduite Art. 48. — Le fonctionnaire est tenu au secret
digneetrespectable. professionnel. Il ne doit divulguer, en dehors des
nécessités de service, aucun document, fait ou
Art.43.— Les fonctionnaires consacrentl’intégralité information, dont il a connaissance ou qu’il détient à
de leur activité professionnelle aux tâches quileur sont l’occasion de l’exercice de ses fonctions.Ilne peutêtre
confiées.Ils ne peuvent exercerune activité lucrative,à délié du secretprofessionnelqu’après autorisation écrite
titreprivé,dequelquenaturequecesoit. del’autoritéhiérarchiquehabilitée.

Toutefois, les fonctionnaires sont autorisés à exercer Art.49.— Lefonctionnaireveilleàlaprotection etàla


destâchesde formation,d’enseignementou de recherche sécuritédesdocumentsadministratifs.
à titre d’occupation accessoire, dans des conditions et
selondesmodalitésfixéesparvoieréglementaire. Toute dissimulation, détournement ou destruction de
dossiers,piècesou documentsadministratifssontinterdits
etexposentleurauteuràdessanctionsdisciplinaires,sans
Ils peuvent également produire des œuvres
préjudicedespoursuitespénales.
scientifiques,littérairesouartistiques.
Art.50.— Le fonctionnaire esttenu,dans le cadre de
Dans ce cas,le fonctionnaire ne pourra mentionnersa l’exercice de sesfonctions,de préserverle patrimoine de
qualité ou son titre administratif, à l’occasion de la l’administration.
publication de ses œuvres,qu’avec l’accord de l’autorité
investiedupouvoirdenomination. Art. 51. — Le fonctionnaire ne doit, en aucun cas,
utiliser les locaux, équipements et moyens de
Art.44.— Nonobstantles dispositions de l’alinéa 1er l’administration,à desfinspersonnellesou étrangèresau
de l’article 43 ci-dessus, les fonctionnaires appartenant service.
aux corps des enseignants de l’enseignement supérieur,
deschercheursainsiqu’au corpsdes praticiensmédicaux Art.52.— Lefonctionnairedoitagiraveccorrection et
spécialistes peuventexercerune activité lucrative,à titre déférence dans ses relations avec ses supérieurs
privé,enrapportavecleurspécialité. hiérarchiques,sescollèguesetsessubordonnés.

L’autorité compétente veille à assurer la sauvegarde Art.53.— Le fonctionnaire esttenu d’agirenvers les
des intérêts du service etprend,en tantque de besoin, usagersduservicepublicaveccourtoisieetdiligence.
toutemesureappropriée.
Art.54.— Sous peine de poursuites judiciaires,ilest
Lesconditionsetlesmodalitésd’application du présent interdit à tout fonctionnaire de solliciter, exiger ou
articlesontfixéesparvoieréglementaire. recevoir directement ou par personne interposée, en
contrepartie d’une prestation effectuée dans le cadre de
Art. 45. — Sous peine de sanctions disciplinaires ses fonctions, des présents, dons, gratifications ou
prévues par le présent statut, il est interdit à tout avantagesquelconques,dequelquenaturequecesoit.
fonctionnaire, quelle que soit sa position dans la
hiérarchie administrative,d’avoir,par lui-même ou par
TITRE III
personne interposée etsousquelque dénomination que ce
soit,à l’intérieurou à l’extérieurdu pays,desintérêtsde LA STRUCTURE CENTRALE ET LESORGANES
nature à compromettre son indépendance ou à constituer DE LA FONCTION PUBLIQUE
une entrave à l’exercice normalde sa mission,dans une
entreprise soumise au contrôle ou en relation avec Art.55.— La structure centrale etles organes de la
l’administrationdontilrelève. fonctionpubliquesont:
Art. 46. — Lorsque le conjoint d’un fonctionnaire — lastructurecentraledelafonctionpublique;
exerce,à titre professionnel,une activité privée lucrative,
déclaration doit en être faite à l’administration dont — leconseilsupérieurdelafonctionpublique;
relèvelefonctionnaire.L’autoritécompétenteprend,s’ily
a lieu, les mesures propres à sauvegarder l’intérêt du — lesorganesdeparticipationetderecours.
service.
Chapitre1
L’absence de déclaration constitue une faute
professionnelle passible de sanctions disciplinaires, tel Lastructurecentral
edel
afoncti
onpubl
ique
queprévuàl’article163 delaprésenteordonnance.
Art.56.— Lastructurecentraledelafonction publique
Art.47.— Toutfonctionnaire,quelque soitson rang est une administration permanente de l’Etat chargée
dans la hiérarchie administrative, est responsable de notamment:
l’exécutiondestâchesquiluisontconfiées.
— de proposer les éléments de la politique
La responsabilité propre de ses subordonnés ne le gouvernementale en matière de fonction publique etles
dégagenullementdesresponsabilitésquiluiincombent. mesuresnécessairesàsamiseenœuvre;
20JoumadaEthani
a1427 7
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

— de veiller, en liaison avec les administrations La composition,l’organisation etle fonctionnementdu


concernées,àl’application du statutgénéraldelafonction conseilsupérieur de la fonction publique sontfixés par
publique etd’assurer la conformité des textes pris pour voieréglementaire.
sonapplication;
Art.61.— Leconseilsupérieurdelafonction publique
— d’assurer le contrôle de la régularité des actes adresse au Présidentde la République un rapportannuel
administratifsse rapportantà la gestion de la carrière des surlasituationdelafonctionpublique.
fonctionnaires;
Chapitre3
— d’effectuerl’évaluation de la gestion desressources
humainesdanslesinstitutionsetadministrationspubliques Lesorganesdeparti
cipati
onetderecours
etd’assurerlarégulationdeseffectifs;
Art. 62. — Dans le cadre de la participation des
— de mettre en œuvre la politique de formation etde fonctionnaires à la gestion de leur carrière, il est
perfectionnementdesfonctionnaires; institué:
— de représenter,le cas échéant,les intérêts de l’Etat — descommissionsadministrativesparitaires;
employeurauprèsdesjuridictions.
— descommissionsderecours;
Art. 57. — Les attributions, l’organisation et le
fonctionnement de la structure centrale chargée de la — descomitéstechniques.
fonctionpubliquesontfixésparvoieréglementaire.
Art.63.— Les commissions administratives paritaires
sontcréées,selon lecas,pargradeou ensembledegrades,
Chapitre2
corps ou ensemble de corps de niveaux de qualification
Le consei
lsupéri
eurdel
afoncti
onpubl
ique équivalents, auprès des institutions et administrations
publiques.
Art.58. — Il est institué un organe de concertation
dénommé«conseilsupérieurdelafonctionpublique». Ces commissions comprennent, en nombre égal, des
représentantsde l’administration etdesreprésentantsélus
desfonctionnaires.
Art.59.— Leconseilsupérieurdelafonction publique
estchargé:
Elles sont présidées par l’autorité auprès de laquelle
— de définir les grands axes de la politique du elles sont placées ou son représentant choisi parmi les
Gouvernementenmatièredefonctionpublique; membresdésignésautitredel’administration.

— de déterminer la politique de formation et de Art.64.— Les commissions administratives paritaires


perfectionnementdesfonctionnaires; sont consultées sur les questions d’ordre individuel
concernantlacarrièredesfonctionnaires.
— d’examinerla situation de l’emploidansla fonction
publiqueauplanquantitatifetqualitatif;
Elles siègent,en outre,en jury de titularisation eten
— de veillerau respectdesrèglesd’éthique au sein de conseildediscipline.
lafonctionpublique;
Art.65.— Ilestcrééunecommission derecoursauprès
— deproposertoutemesuredenatureà promouvoirla de chaque ministre, wali, ainsi qu’auprès de chaque
cultureduservicepublic. responsable habilité de certaines institutions ou
administrationspubliques.
En outre,ilestconsultésurtoutprojetdetextelégislatif
enrapportaveclesecteurdelafonctionpublique.
Ces commissions sont composées, pour moitié, de
représentants de l’administration et, pour moitié, de
Art.60.— Leconseilsupérieurdelafonction publique
représentantsélusdesfonctionnaires.
estcomposédereprésentants:
— d’administrationscentralesdel’Etat; Elles sont présidées par l’autorité auprès de laquelle
elles sont placées ou son représentant choisi parmi les
— d’établissementspublics; membres désignés, au titre de l’administration. Les
— decollectivitésterritoriales; représentants des fonctionnaires aux commissions
administratives paritaires élisent en leur sein leurs
— desorganisationssyndicalesdestravailleurssalariés représentantsdanslescommissionsderecours.
les plus représentatives au plan national, au sens des
dispositionsdelaloi n° 90-14 du2 juin1990,susvisée. Art.66.— Les commissions de recours doiventêtre
mises en place dans un délai de deux (2) mois après
Ilcomprend,en outre,des personnalités choisies pour l’élection des membres des commissions administratives
leurcompétencedansledomainedelafonctionpublique. paritaires.
8 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Art.67.— Lescommissionsderecourssontsaisiespar Art. 75. — Nul ne peut être recruté en qualité de


le fonctionnaire, pour les sanctions disciplinaires des fonctionnaires’ilneremplitpaslesconditionssuivantes:
3èmeet4èmedegrésprévuesàl’article163 delaprésente
ordonnance. — êtredenationalitéalgérienne;

Art.68.— Les candidats à un mandatélectif pourla — jouirdesesdroitsciviques;


représentation desfonctionnairesau sein descommissions
paritaires sontprésentés parles organisations syndicales — ne pas avoir de mentions au bulletin du casier
représentatives. judiciaire incompatibles avec l’exercice de l’emploi
postulé;
Lorsque le nombre de votants estinférieurà la moitié
desélecteurs,ilestprocédéàunsecondtourd’élection. — être en situation régulière au regard du service
national;
Dans ce cas, tout fonctionnaire remplissant les
conditionsd’éligibilité peutseportercandidat.Lescrutin — avoirl’âge,l’aptitudephysiqueetmentale,ainsique
est,alors,validéquelquesoitlenombredevotants. lesqualificationsexigéespourl’accèsàl’emploipostulé.

Art. 69. — Lorsqu’il n’existe pas d’organisations


Art. 76. — L’administration peut, le cas échéant,
syndicales représentatives au sein d’une institution ou
administration publique, les fonctionnaires remplissant organiser un contrôle médicalpour le recrutementdans
les conditions d’éligibilité peuventse porter candidats à certainscorpsdefonctionnaires.
l’électiondescommissionsadministrativesparitaires.
Art.77.— Lesstatutsparticulierspeuventpréciser,en
Art.70.— Les comités techniques sontconsultés sur tant que de besoin, et compte tenu des spécificités
lesquestionsrelativesaux conditionsgénéralesde travail inhérentesà certainscorps,lesconditionsde recrutement
ainsiqu’àl’hygièneetàlasécuritéau sein desinstitutions prévuesàl’article75 ci-dessus.
etadministrationspubliquesconcernées.

Art. 71. — Les comités techniques sont créés Ils peuvent,en outre,préciser les corps pour lesquels
auprès des institutions et administrations publiques. l’accès est subordonné à une enquête administrative
Ils sont composés d’un nombre égal de représentants préalable.
de l’administration et de représentants élus des
fonctionnaires.
Art.78.— L’âgeminimum pourl’accèsàun emploide
Ilssontprésidésparl’autoritéauprèsdelaquelleilssont lafonctionpubliqueestfixéà18 ansrévolus.
placés ou son représentant choisi parmi les membres
désignésau titredel’administration.Lesreprésentantsdes Art. 79. — L’accès au grade est subordonné à la
fonctionnairesaux commissionsadministrativesparitaires justification d’une qualification attestée par des titres,
élisenten leur sein leurs représentants dans les comités diplômesouniveaudeformation.
techniques.

Art. 72. — Les membres représentants de Art. 80. — Le recrutement dans un emploi de la
l’administration au sein des commissions administratives fonctionpubliques’effectueparvoiede:
paritaires, des commissions de recours et des comités
techniques sont désignés par l’autorité investie du — concourssurépreuves;
pouvoirdenomination. — concours sur titres pour certains corps de
fonctionnaires;
Art. 73. — Les attributions, la composition,
l’organisation, le fonctionnement, le règlement — testprofessionnel;
intérieur-type des commissions prévues à l’article 62
ci-dessus ainsi que les modalités de déroulement des — recrutementdirect,parmiles candidats ayantsubi
électionssontfixésparvoieréglementaire. une formation spécialisée prévue par les statuts
particuliers, auprès d’établissements de formation
habilités.
TITRE IV
ORGANISATION ET DEROULEM ENT Art.81.— Les candidats aux concours sur épreuves,
DE LA CARRIERE concours sur titres ou tests professionnels sontdéclarés
admisparun jury,quiétablitune liste de classementpar
Chapitre1er ordredemérite.
Lerecrutement
Art. 82. — Les modalités d’organisation et de
Art. 74. — Le recrutement des fonctionnaires est déroulementdes concours prévus à l’article 80 ci-dessus
soumisauprincipedel’égal accèsauxemploispublics. sontdéterminéesparvoieréglementaire.
20JoumadaEthani
a1427 9
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

Chapitre 2 Chapitre3
Lestage Lagesti
onadmini
strati
vedelacarri
ère
dufonctionnai
re
Art.83.— Toutcandidatrecruté dans un grade de la
fonctionpubliqueestnomméenqualitédestagiaire. Art.93.— L’administration est tenue de constituer un
dossieradministratifpourchaquefonctionnaire.
Toutefois,les statuts particuliers peuvent,compte tenu
desqualificationsélevéesrequisespourl’accèsà certains Le dossier doit comporter l’ensemble des pièces
grades,prévoirlatitularisationdirectedanslegrade. concernantles titres etdiplômes,l’étatcivil,la situation
administrative du fonctionnaire. Ces pièces sont
enregistrées,numérotéesetclasséessansdiscontinuité.
Art.84.— Le stagiaire estastreint,selon la nature des
tâches inhérentes au grade auquel il a vocation à L’exploitation du dossier administratif est destinée
appartenir, à l’accomplissement d’un stage probatoire exclusivementàlagestiondelacarrièredufonctionnaire.
d’une durée d’une année quipeut,pour certains corps,
être assorti d’une formation préparatoire à l’occupation Aucune mention faisant état des opinions politiques,
del’emploi. syndicalesoureligieusesdel’intéressénedoityfigurer.

Art.85.— A l’issue de la période de stage,prévue à Art.94.— Les fonctionnaires sontdotés d’une carte
professionnelle. Ses caractéristiques etles conditions de
l’article84 ci-dessus,lestagiaireestsoit:
sonutilisationsontfixéesparvoieréglementaire.
— titularisédanssongrade;
Art.95.— Lepouvoirdenomination desfonctionnaires
— astreintà une prorogation de stage,une seule fois, relève de l’autorité habilitée parlesloisetrèglementsen
pourunemêmedurée; vigueur.

— licenciésanspréavisniindemnité. Art. 96. — Tous les actes concernant la situation


administrative du fonctionnaire luisont notifiés.Les
actes administratifs portant nomination, titularisation,
Art.86.— Latitularisation du stagiaireestproposéepar
promotion et cessation de fonctions des fonctionnaires
l’autorité hiérarchique habilitée.Elle est subordonnée à
sontpubliésdansun bulletin officieldel’institution ou de
l’inscription sur une liste d’aptitude et soumise à la l’administrationpubliqueconcernée.
commissionadministrativeparitaire compétente.
Le contenu et les caractéristiques du bulletin officiel
Art. 87. — Le stagiaire est assujetti aux mêmes sontfixésparvoieréglementaire.
obligations que le fonctionnaire et bénéficie des
mêmes droits,sous réserve des dispositions du présent Chapitre4
statut. L’éval
uati
ondufoncti
onnai
re
Art. 88. — Le stagiaire ne peut faire l’objet de Art.97.— Toutfonctionnaire estsoumis,au cours de
mutation,dedétachementoudemiseendisponibilité. sa carrière, à une évaluation continue et périodique
destinée à apprécier,selon desméthodesappropriées,ses
Art. 89. — Le stagiaire ne peut être éligible à une aptitudesprofessionnelles.
commission administrative paritaire,une commission de
recours ou un comité technique. Il peut, toutefois, Art. 98. — L’évaluation du fonctionnaire a pour
participeràl’élection desreprésentantsdesfonctionnaires finalité:
appartenantau grade ou corpsdanslequelila vocation à — l’avancement;
êtretitularisé.
— lapromotion;
Art. 90. — La période de stage est une période — l’octroi d’avantages liés au rendement et à la
d’activité. Elle est prise en compte dans le calcul de performance;
l’ancienneté pour la promotion, l’avancement et la
retraite. — l’octroidedistinctionshonorifiquesetrécompenses.

Art.99.— L’évaluation du fonctionnaireestfondéesur


Art. 91. — Les questions relatives à la situation descritèresobjectifsdestinésàappréciernotamment:
administrative du stagiaire relèvent de la commission
administrativeparitairecompétente. — lerespectdesobligationsgénéralesetstatutaires;
— lacompétenceprofessionnelle;
Art. 92. — Les modalités d’application des
dispositions du présent chapitre sont fixées par voie — l’efficacitéetlerendement;
réglementaire. — lamanièredeservir.
10 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Lesstatutsparticulierspeuventprévoird’autrescritères, — aprèsuneformationspécialisée;
comptetenudesspécificitésdecertainscorps.
— parvoied’examenoutest professionnels;
Art. 100. — Les institutions et administrations — au choix,parvoie d’inscription surliste d’aptitude,
publiques arrêtent, après avis des commissions après avis de la commission paritaire, parmi les
administrativesparitairesetaccord delastructurecentrale fonctionnairesjustifiantdel’anciennetérequise.
chargée de la fonction publique, des méthodes
d’évaluation adaptéesàlanaturedesactivitésdesservices Le fonctionnaire ne peutbénéficierde deux promotions
concernés. consécutives,parvoied’inscriptionsurlisted’aptitude.

Art.101.— Le pouvoird’évaluation etd’appréciation Lesmodalitésd’application desdispositionsdu présent


relèvedel’autoritéhiérarchique habilitée. articlesontpréciséesparlesstatutsparticuliers.

L’évaluation estpériodique.Elle donne lieu à une note Art. 108. — Le fonctionnaire promu dans les
chiffréeaccompagnéed’uneappréciationd’ordregénéral. conditions prévues à l’article 107 ci-dessus estdispensé
dustage.
Art. 102. — La note chiffrée est communiquée au
fonctionnaire concerné quipeutla contesteretsaisir la Art. 109. — Toute promotion impliquant le passage
commission administrative paritaire compétente qui peut d’un groupeàun groupeimmédiatementsupérieur,telque
proposersarévision. prévu à l’article 8 de la présente ordonnance, est
subordonnée à une formation préalable prévue par les
La fiche d’évaluation est versée au dossier du statutsparticuliers ouàl’obtentiondu diplômerequis.
fonctionnaire.
Art.110.— Les proportions affectées aux différents
Art. 103. — Les modalités d’application du présent modesde promotion prévusà l’article 107 ci-dessussont
chapitresontfixéesparvoieréglementaire. fixées parlesstatutsparticuliers.

Chapitre5 Art.111.— Lagestion delacarrièredesfonctionnaires


est assurée dans le cadre d’une politique de gestion
Laformati
on prévisionnelle des ressources humaines consacrée à
travers des plans annuels de gestion des ressources
Art. 104. — En vue d’assurer l’amélioration des humaines et des plans annuels ou pluriannuels de
qualifications et la promotion professionnelle du formationetdeperfectionnement.
fonctionnaire etsa préparation à de nouvelles missions,
l’administration est tenue d’organiser de manière Les modalités d’application du présent article sont
permanente des cycles de formation et de fixéesparvoieréglementaire.
perfectionnement.
Chapitre 7
Art. 105. — Les conditions d’accès, les modalités
d’organisation, la durée des cycles de formation et de Lesdi
sti
ncti
onshonori
fiquesetl
esrécompenses
perfectionnementainsiquelesdroitsetobligationsquien
résultent pour le fonctionnaire sont fixés par voie Art. 112. — Des distinctions honorifiques et des
réglementaire. récompenses peuvent être décernées aux fonctionnaires
sous forme de médailles de mérite ou de courage etde
Chapitre6 brevetsministériels.
L’avancementetl
apromoti
on La nature,les caractéristiques ainsique les modalités
d’octroides distinctions etrécompenses sontfixées par
Art. 106. — L’avancement consiste dans le passage voieréglementaire.
d’un échelon à l’échelon immédiatement supérieur et
s’effectue de façon continue selon des rythmes et Art.113.— Lefonctionnairequi,dansl’exercicedeses
modalitésquisont fixésparvoieréglementaire. fonctions,a fait preuve d’un acte de bravoure,dûment
établi, ou d’efforts exceptionnels ayant contribué à
Art.107.— La promotion consiste dansla progression améliorer la performance du service, peut bénéficier,
du fonctionnaire au cours de sa carrière,parle passage après avis d’une commission ad hoc placée auprès de
d’un gradeau gradeimmédiatementsupérieurrelevantdu l’autorité ministérielle compétente, d’une distinction
même corpsou du corpsimmédiatementsupérieur,selon honorifiqueet/oud’unerécompense.
lesmodalitésci-après:
— surtitre,parmilesfonctionnairesquiontobtenu au Lacomposition,lefonctionnementetlesattributionsde
coursdeleurcarrièrelestitresetdiplômesrequis; lacommissionad hocsontfixésparvoieréglementaire.
20JoumadaEthani
a1427 11
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

TITRE V Il résulte du produitde l’indice de traitementetde la


CLASSIFICATION –REM UNERATION valeurdupointindiciaire.

Art. 114. — Les groupes prévus à l’article 8 de la Art.123.— La valeurdu pointindiciaire ainsique les
présente ordonnance sont subdivisés en catégories critères qui en déterminent l’évolution sont
correspondantaux différents niveaux dequalification des respectivement fixéspardécret.
fonctionnaires.
Art.124.— Lesindemnitéssontdestinéesà rémunérer
Chaque catégorie comporte deséchelonscorrespondant les sujétions particulières inhérentes à l’exercice de
àl’avancementdufonctionnairedanssongrade. certaines activités ainsi qu’au lieu et aux conditions
spécifiques detravail.
Chaque échelon estaffecté d’un indice correspondantà
l’expérienceprofessionnelleacquiseparlefonctionnaire. Lesprimessontdestinéesà stimulerle rendementetla
performance.
Art.115.— Lescatégories,leséchelonsetlesindicesy
afférentsconstituentlagrilleindiciairedestraitements. Art.125.— Outre la rémunération prévue à l’article
119 ci-dessus, le fonctionnaire peut bénéficier
Le nombre de catégories,le seuilminimaletmaximal d’indemnitéscompensatricesdefraisengagésàl’occasion
de chaque catégorie,le nombre d’échelons ainsique les del’exercicedesesfonctions.
règles d’avancement d’échelon sont fixés par voie
réglementaire. Art.126.— Toute prime ou indemnité estinstituée par
décret.
Art. 116. — Compte tenu du haut niveau de
TITRE VI
qualification requis, certains grades appartenant au
groupe“A”,prévu àl’article8 delaprésenteordonnance, POSITIONSSTATUTAIRESET M OBILITE
peuventêtre classésdansdessubdivisionshorscatégorie DESFONCTIONNAIRES
comportantdes échelons etdes indices,tels que prévus
auxarticles114 et115 ci-dessus. Art.127.— Le fonctionnaire estplacé dans l’une des
positionsci-après:
Art. 117.— Lorsqu’un statutparticuliern’a pasprévu 1° –activité;
depossibilitédepromotiond’unfonctionnaireappartenant
à un corpsà grade unique,ilestaccordé une bonification 2° –détachement;
indiciaire, selon les modalités fixées par voie 3° –hors-cadre;
réglementaire.
4° –miseendisponibilité;
Art.118.— Lesstatutsparticuliersfixentleclassement 5° –servicenational.
catégorieldechaquegrade.
Les statuts particuliers déterminentles proportions de
Art.119.— Larémunération prévueàl’article32 dela fonctionnaires susceptibles d’être placés, sur leur
demande, dans les positions prévues aux 2°, 3° et 4°
présenteordonnancecomprend:
ci-dessus.
— le traitement;
— lesprimesetindemnités. Chapitre1er
Laposi
tiond’acti
vité
Le fonctionnaire bénéficie,en outre,des prestations à
caractère familial prévues par la réglementation en Art.128.— L’activité estla position du fonctionnaire
vigueur. qui exerce effectivement, dans l’institution ou
l’administration publiquedontilrelève,lestâches liéesà
Art.120.— Le fonctionnaire,quelque soitson rang, son grade d’appartenance ou à celles d’un des emplois
estrémunéréparl’institution ou l’administration publique prévusauxarticles10et15 delaprésenteordonnance.
où ilexerceeffectivement.
Art. 129. — Est considéré également en position
d’activité,lefonctionnaire:
Art.121.— Letraitementdebasecorrespond àl’indice
minimal de la catégorie. Il rémunère les obligations — encongéannuel;
statutairesdufonctionnaire. — encongédemaladieou accidentdetravail;

Art.122.— Le traitementestdéterminé en fonction de — encongé dematernité;


l’indice minimal du grade auquel s’ajoute l’indice — en autorisation d’absence, telle que prévue aux
correspondantàl’échelonoccupé. articles 208 à212 et215 delaprésenteordonnance;
12 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

— rappelé pour accomplir une période de — poursuivre une formation ou desétudes,lorsque le


perfectionnement ou d’entretien dans le cadre de la fonctionnaire est désigné par l’institution ou
réserve; l’administration publiquedontilrelève.
— rappelé danslecadredelaréserve; Art.135.— Le détachementpeutêtre prononcé à la
demandedufonctionnairepourexercer:
— admisàsuivreuncycle deperfectionnement.
— auprès d’une autre institution ou administration
Art.130.— Des fonctionnaires appartenantà certains publique et/ou dans un grade autre que son grade
grades peuvent être mis en position d’activité auprès d’origine;
d’une institution ou d’une administration publique autre
— des fonctions de direction auprès d’entreprises ou
quecelledontilsrelèvent,danslesconditionsetselon les
d’organismesdanslesquelsl’Etatdétienttoutou partiedu
modalitésfixéesparlesstatutsparticuliers.
capital;
Art.131.— Des fonctionnaires peuventêtre mis à la — une mission au titre de la coopération ou auprès
disposition d’associations nationales reconnues d’intérêt d’institutionsou d’organismes internationaux.
généralou d’utilité publique pourune durée de deux (2)
années,renouvelableunefois. Art.136.— Le détachementestconsacré parun acte
administratif individuel pris par la ou les autorités
Les fonctionnaires pouvant être mis à disposition habilitéesetprononcépouruneduréeminimaledesix (6)
doiventavoirdesqualificationsen rapportavecl’objetde moisetuneduréemaximaledecinq(5)ans.
l’associationconcernée.
Toutefois,la durée du détachementpourlescasprévus
Les fonctionnaires mis à disposition exercent leurs à l’article 134 ci-dessusest égale à celle de la fonction,
missions sous l’autorité du responsable de l’association du mandat,delaformation ou desétudespourlesquelsle
auprès de laquelle ils sont placés et continuent à être détachementaété prononcé.
rémunérésparleurinstitutionouadministrationd’origine.
Art. 137. — Le fonctionnaire mis en position de
Art.132.— Les conditions etmodalités d’application détachement est soumis aux règles régissant l’emploi
des dispositions du présentchapitre sontfixées parvoie danslequelilestdétaché.
réglementaire.
Le fonctionnaire détaché est évalué et rémunéré par
Chapitre2 l’institution ou l’administration publique,l’entrepriseou
l’organismeauprèsduquelilestdétaché.
Laposi
tiondedétachement
Toutefois,le fonctionnaire détaché pour effectuer une
Art. 133. — Le détachement est la position du formation ou des études, peut être rémunéré par
fonctionnaire qui,placé hors de son corps et/ou de son l’institution ou l’administration publique à laquelle il
administration d’origine,continue à bénéficier dans son appartient.
corpsau sein de l’institution ou l’administration publique
dontilrelève,desesdroitsàl’ancienneté,à l’avancement Art. 138. — A l’expiration de son détachement, le
etàlaretraite. fonctionnaire estréintégré de plein droitdans son grade
d’origine,mêmeensurnombre.
Ledétachementestrévocable.
Art. 139. — Les modalités d’application des
dispositions du présent chapitre sont fixées par voie
Art. 134. — Le détachement du fonctionnaire est réglementaire.
prononcédedroitpourexercer:
Chapitre3
— unefonctiondemembreduGouvernement;
Laposi
tionhorscadre
— un mandat électif permanent dans une institution
nationaleouunecollectivitéterritoriale; Art. 140. — La position hors cadre est celle dans
laquelle le fonctionnaire peutêtre placé,à sa demande,
— une fonction supérieure de l’Etat ou un poste
après épuisement de ses droits à détachement, dans le
supérieur dans une autre institution ou administration
cadre des dispositions de l’article 135 ci-dessus,dans un
publique;
emploinonrégiparleprésentstatut.
— un mandatsyndicalpermanentdans les conditions
fixéesparlalégislationenvigueur; Art. 141. — Seuls les fonctionnaires appartenant au
groupe“A”,prévu àl’article8 delaprésenteordonnance,
— pour suivre une formation prévue par les statuts peuventêtreplacésdanslapositionhorscadre.
particuliers;
La position hors cadre est consacrée par un acte
— pour représenter l’Etat auprès d’institutions ou administratifindividuelpris parl’autorité habilitée etne
organismesinternationaux; peutexcédercinq(5)années.
20JoumadaEthani
a1427 13
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

Lesfonctionnairesen position horscadrenebénéficient La mise en disponibilité pour convenance personnelle


pasdesdroitsàl’avancement. prévue à l’article 148 ci-dessus est accordée pour une
période minimale de six (6)mois,renouvelable,dans la
Art.142.— Lefonctionnaireen position horscadreest limitede(2)annéesdanslacarrièredufonctionnaire.
rémunéré et évalué par l’institution, l’entreprise ou
l’organismeauprèsduquelilestplacédanscetteposition.
La mise en disponibilité est consacrée par un acte
Art.143.— A l’expiration de la durée de la position individuelprisparl’autoritéhabilitée.
hors cadre,le fonctionnaire est réintégré de plein droit
danssongraded’origine,mêmeensurnombre. Art.150.— Il est interdit au fonctionnaire placé en
position de disponibilité d’exercer une activité lucrative
Art.144.— Les modalités d’application des articles dequelquenaturequecesoit.
141 et142 ci-dessussontfixéesparvoieréglementaire.
Art. 151. — L’administration peut, à tout moment,
Chapitre4 diligenter une enquête pour s’assurer que la mise en
disponibilité du fonctionnaire correspond au motif pour
Laposi
tiondemi
seendi
sponi
bil
ité
lequelilaétéplacé danscette position.
Art. 145. — La mise en disponibilité consiste en la
cessation temporaire dela relationdetravail. Art.152.— A l’expiration de la période de mise en
disponibilité,le fonctionnaire estréintégré de plein droit,
Cetteposition entraînelasuspension delarémunération danssongraded’origine,mêmeensurnombre.
du fonctionnaire ainsi que ses droits à l’ancienneté, à
l’avancementetàlaretraite. Art. 153. — Les modalités d’application des
dispositions du présent chapitre sont fixées par voie
Toutefois, le fonctionnaire conserve les droits acquis réglementaire.
dans son grade d’origine à la date de sa mise en
disponibilité.
Chapitre5
Art.146.— La miseen disponibilitéestdedroit dans Laposi
tiondeservi
cenati
onal
lescasci-après:
— en cas d’accident,d’infirmité ou de maladie grave Art. 154. — Le fonctionnaire appelé à effectuer
d’unascendant,duconjointoud’unenfantàcharge; son service national est placé dans la position dite de
«servicenational».
— pourpermettreàlafemmefonctionnaired’éleverun
enfantdemoinsdecinq(5)ans;
Danscette position,le fonctionnaire conserve lesdroits
— pour permettre au fonctionnaire de suivre son àl’avancementetàlaretraite.
conjoint astreint à changer de résidence pour raison
professionnelle; Ilnepeutprétendreau bénéficed’aucunerémunération,
— pourassurerdesfonctionsdemembredirigeantd’un sousréservedesdispositionslégislativesetréglementaires
partipolitique. régissantleservicenational.

Art.147.— Lorsque le conjointdu fonctionnaire est Art.155.— A l’expiration de la période de service


affecté auprès d’une représentation algérienne à national,le fonctionnaire estréintégré de plein droitdans
l’étranger, d’une institution ou d’un organisme songraded’origine,mêmeensurnombre.
internationalou chargé d’une mission de coopération,le
fonctionnaire,quine peut bénéficierd’un détachement, Il a priorité pour être affecté dans l’emploi qu’il
estplacé,dedroit,enpositiondedisponibilité.
occupaitavantson incorporation,s’ilestencorevacantou
Nonobstantles dispositions de l’article 149 ci-dessous, dansunemploiéquivalent.
laduréedela miseen disponibilitéestégaleàladuréede
lamissionduconjointdufonctionnaire. Chapitre6

Art.148.— La mise en disponibilité pourconvenance Lamobi


litédesfoncti
onnai
res
personnelle,notammentpoureffectuerdesétudesou des
travaux de recherche,peutêtre accordée à la demande du Art.156.— La mobilité des fonctionnaires peutavoir
fonctionnaire,aprèsdeux(2)annéesdeserviceeffectif. un caractèregénéraletpériodiqueou un caractèrelimitéet
ponctuel.Elle intervientdans la limite des impératifs du
Art. 149. — La mise en disponibilité dans les cas service.
prévus à l’article 146 ci-dessus est accordée pour une
période minimale de six (6)mois,renouvelable,dans la Ilesttenu compte égalementdes vœux des intéressés,
limitemaximaledecinq (5)annéesau coursdelacarrière de leursituation de famille,de leurancienneté etde leur
dufonctionnaire. valeurprofessionnelle.
14 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Art. 157. — La mutation du fonctionnaire peut être 3° - 3èmedegré:


prononcée,à sa demande,sous réserve des nécessités de
service. — lamiseàpiedde4 à8 jours;
— l’abaissementd’unou dedeuxéchelons;
Art. 158. — Lorsque les nécessités de service le
commandent, la mutation du fonctionnaire peut être — ledéplacementd’office.
prononcée d’office. L’avis de la commission
administrative paritaire doitêtre recueilli,même après 4° -4èmedegré:
l’intervention de la décision de mutation. L’avis de la — la rétrogradation dans le grade immédiatement
commission s’impose à l’autorité qui a prononcé la inférieur;
mutation.
— lelicenciement.
Art.159.— Le fonctionnaire quia faitl’objetd’une
mutation d’office pournécessité de service bénéficie du Art.164.— Les statuts particuliers peuvent,compte
remboursementdes frais de transport,de déménagement tenu des spécificités de certains corps,prévoir d’autres
ou d’installation,dans le cadre de la réglementation en sanctions dans le cadre des quatre (4) degrés fixés à
vigueur. l’article163 ci-dessus.

TITRE VII Art.165.— Les sanctions disciplinaires du 1er etdu


2ème degrés sont prononcées,par décision motivée de
REGIM E DISCIPLINAIRE l’autorité investie du pouvoirde nomination,après avoir
provoquélesexplicationsécritesdel’intéressé.
Chapitre1er
Lessanctionsdisciplinairesdu 3ème etdu 4ème degrés
Pri
nci
pesgénéraux sont prononcées par décision de l’autorité investie du
pouvoir de nomination, après avis conforme de la
Art. 160. — Tout manquement aux obligations commission administrative paritaire compétente,siégeant
professionnelles,toute atteinte à la discipline,toute faute en conseilde discipline,quidoitse prononcer dans un
ou irrégularité commise par un fonctionnaire dans délai n’excédant pas les quarante-cinq (45) jours, à
l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions compterdeladatedesasaisine.
constitueunefauteprofessionnelleet exposeson auteurà
une sanction disciplinaire sans préjudice,le cas échéant, Art.166.— Le conseilde discipline doitêtre saisi,sur
depoursuitespénales. un rapport motivé de l’autorité investie du pouvoir de
nomination,dansun délaimaximalde quarante-cinq (45)
Art. 161. — La détermination de la sanction jours,àcompterdeladatedelaconstatationdelafaute.
disciplinaire applicable au fonctionnaire estfonction du
degré de gravité de la faute, des circonstances dans Passé ce délai,la faute reprochée au fonctionnaire est
lesquelles elle a été commise, de la responsabilité du prescrite.
fonctionnaire concerné,des conséquences de la faute sur
le fonctionnement du service, du préjudice causé au Art.167.— Le fonctionnaire à l’encontre duquelune
serviceouauxusagersduservicepublic. procéduredisciplinaireestengagéeadroitàlanotification
desgriefsformulésà son encontre età la communication
Art. 162. — L’action disciplinaire est exercée par de l’intégralité de son dossierdisciplinaire dans un délai
l’autoritéinvestiedupouvoirdenomination. de quinze (15) jours à compter du déclenchement de
l’actiondisciplinaire.
Chapitre2
Art. 168. — Le fonctionnaire traduit devant la
Lessancti
onsdi
sci
pli
nai
res commission administrative paritaire,siégeanten conseil
de discipline, est tenu,sauf cas de force majeure,de
Art.163.— Les sanctions disciplinaires sontclassées, comparaîtreenpersonne.
en fonction de la gravité de la faute commise,en quatre
(4)degrés:
La date de sa comparution lui est notifiée par lettre
1° -1erdegré: recommandée avec accusé de réception au moins quinze
(15)joursàl’avance.
— lerappelàl’ordre;
— l’avertissementécrit; Lorsque le fonctionnaire présente un motif valable
justifiantson absence,ilpeutdemanderà la commission
— leblâme. administrativeparitairecompétente,siégeanten conseilde
discipline,desefairereprésenterparsondéfenseur.
2° -2èmedegré:
— lamiseàpiedde1 à3 jours; En casd’absencedu fonctionnairedûmentconvoquéou
du rejet du motif invoqué pour justifier son absence,
— laradiationdutableau d’avancement. l’actiondisciplinairesuitsoncours.
20JoumadaEthani
a1427 15
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

Art. 169. — Le fonctionnaire peut présenter des Art.176.— Le fonctionnaire,ayant faitl’objetd’une


observationsécritesouverbalesetciterdestémoins. sanction du 1er ou 2ème degré peut demander sa
réhabilitation à l’autorité investie du pouvoir de
Ilaledroitdesefaireassisterparun défenseurhabilité nomination,une année après la date du prononcé de la
ouparunfonctionnairedesonchoix. sanction.

Art. 170. — La commission administrative paritaire, La réhabilitation intervient de plein droit, deux (2)
siégeantenconseildediscipline,délibèreàhuisclos. annéesaprèsleprononcédelasanction,silefonctionnaire
n’afaitl’objetd’aucunenouvellesanction.
Les décisions du conseil de discipline doivent être
motivées. En cas de réhabilitation du fonctionnaire concerné,
toutetracedesanctionesteffacéedesondossier.
Art. 171. — La commission administrative paritaire
compétente, siégeant en conseil de discipline, peut Chapitre3
demander, avant de statuer, à l’autorité investie du Lesfautesprofessi
onnel
les
pouvoir de nomination, l’ouverture d’une enquête
administrative. Art.177.— Les fautes professionnelles sontdéfinies
parlesprésentesdispositions.
Art.172.— La décision portantsanction disciplinaire
est notifiée au fonctionnaire concerné dans un délai Sans préjudice de leur qualification pénale,les fautes
n’excédant pas huit (8) jours,à compter de la date du professionnellessontclasséesen:
prononcé de la décision.Elle estclassée dansson dossier
administratif. — fautesdu1erdegré;

Art. 173. — En cas de faute professionnelle grave — fautesdu2èmedegré;


commise par un fonctionnaire, pouvant entraîner une
— fautesdu3èmedegré;
sanction du 4ème degré, l’auteur de la faute est
immédiatement suspendu par l’autorité investie du — fautesdu4èmedegré.
pouvoirdenomination.

Pendant la durée de la suspension visée à l’alinéa Art.178.— Estconsidéré,notamment,commefautedu


ci-dessus l’intéressé perçoit la moitié de son traitement, 1er degré, tout manquement à la discipline générale
ainsiquel’intégralitédesindemnitésàcaractèrefamilial. susceptible de porter atteinte au bon fonctionnementdu
service.
Lorsque le fonctionnaire suspendu fait l’objet d’une Art.179.— Sontconsidérés,notamment,commefautes
sanction autre que celle du 4ème degré ou lorsqu’iln’est du2èmedegré,lesactesparlesquelslefonctionnaire:
pas reconnu coupable des faits quiluisontreprochés ou
lorsquelacommission administrativeparitairenes’estpas 1° – porte préjudice, par imprudence ou négligence
prononcée danslesdélaisprescrits,ilestrétablidansses à la sécurité des personnels et/ou des biens de
droits etla quotité de la rémunération retenue luiest l’administration;
reversée.
2° – transgresse des obligations statutaires,autres que
Art. 174. — Le fonctionnaire qui a fait l’objet de cellesprévuesauxarticles180et181 ci-dessous.
poursuites pénales ne permettant pas son maintien en
fonctionestimmédiatementsuspendu. Art.180.— Sontconsidérés,notamment,commefautes
professionnelles du 3ème degré,les faits parlesquels le
Il peut bénéficier, pendant une période ne pouvant fonctionnaire:
excéder six (6) mois, à compter de la date de la
suspension,du maintien d’unequotitédetraitementquine 1° – se rend coupable de détournementde documents
sauraitêtresupérieureàlamoitiédesontraitement. deservice;
2° – dissimule des informations d’ordre professionnel
Le fonctionnaire continue à percevoir la totalité des
qu’ilesttenudefournirdansl’exercicedesesfonctions;
prestationsfamiliales.
3° – refuse, sans motif valable, d’exécuter les
En toutétatde cause,sa situation administrative n’est instructions de l’autorité hiérarchique pour
réglée que lorsque la décision de justice sanctionnant les l’accomplissement detâchesliéesàsafonction;
poursuitespénalesestdevenuedéfinitive.
4° - divulgue ou tente de divulguer des secrets
Art.175.— Le fonctionnaire ayantfaitl’objetd’une professionnels;
sanction disciplinaire du 3ème ou 4ème degré peut,dans
un délaimaximald’un mois,aprèsla date de notification 5° - utilise à des fins personnelles ou à des fins
de la décision, introduire un recours auprès de la étrangères au service les équipements ou les biens de
commissionderecourscompétente. l’administration.
16 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Art.181.— Estconsidéré,notamment,comme fautes Les modalités d’application du présent article sont


professionnelles du 4ème degré, le fait pour le fixéesparvoieréglementaire.
fonctionnaire:
Art. 188. — Les fonctionnaires relevant de certains
1° – debénéficierd’avantages,dequelquenaturequece corps peuvent,dans les conditions fixées par les statuts
soit,de la partd’une personne physique ou morale,en particuliers, être appelés, compte tenu des spécificités
contrepartie d’un service rendu, dans le cadre de inhérentesau service,àeffectuerleuractivitéen travailde
l’exercicedesesfonctions; nuit,entre21 heureset5 heures.
2° – de commettre des actes de violence sur toute Art.189.— Sousréserve de l’amplitude journalière de
personneàl’intérieurdulieudetravail; travaileffectif,prévue par la législation en vigueur,les
3° – de causer,intentionnellement,desdégâtsmatériels fonctionnaires peuventêtreappelésàeffectuerdesheures
graves aux équipements etau patrimoine immobilier de supplémentaires.
l’institution ou de l’administration publique,susceptibles
d’entraverlebonfonctionnementduservice; Le recours aux heures supplémentaires doitrépondre à
unenécessité impérieusedeserviceetrevêtirun caractère
4° – dedétruiredesdocuments administratifsen vuede exceptionnel.
perturberlebonfonctionnementduservice;
Dans tous les cas, les heures supplémentaires ne
5° – de falsifier les titres, diplômes ou tout autre peuventexcéder20% deladuréelégaledu travail.
documentayantpermissonrecrutementousapromotion;
Art. 190. — Les conditions de travail de nuit, les
6° – de cumuler l’emploiqu’iloccupe avec une autre modalitésderecoursaux heuressupplémentairesainsique
activité lucrative,autre que cellesprévuesaux articles43 lesdroitsyafférentssontfixésparvoie réglementaire.
et44 delaprésenteordonnance.
Chapitre2
Art.182.— Lesstatutsparticulierspréciseront, en tant Lesreposl
égaux
que de besoin eten fonction des spécificités de certains
corps,lesdifférentscasde fautesprofessionnellesprévus Art. 191. — Le fonctionnaire a droit à une journée
auxarticles178 à181 ci-dessus. entière de repos hebdomadaire conformément à la
législationenvigueur.
Art. 183. — Les cas de fautes professionnelles
prévus aux articles 178 à 181 de la présente ordonnance Toutefois,dans le cadre de l’organisation du travailet
donnent lieu à l’application de l’une des sanctions lorsque les impératifs de service l’exigent, le repos
disciplinairesdemêmedegré,tellesque fixées àl’article hebdomadairepeutêtredifféré.
163 ci-dessus.
Art.192.— Le fonctionnaire a droitaux jours fériés,
Art.184.— Lorsqu’un fonctionnaire estabsentdepuis chômésetpayésfixésparlalégislationenvigueur.
au moinsquinze (15)joursconsécutifs,sansjustification
valable, l’autorité investie du pouvoir de nomination Art.193.— Le jourdereposhebdomadaireetlesjours
engagelaprocédurederévocation pourabandon deposte, fériéssontdesjoursdereposlégaux.
après mise en demeure,selon des modalités fixées par
voieréglementaire. Le fonctionnaire quia travaillé un jourde reposlégala
droitàunreposcompensateurd’égaledurée.
Art.185.— Le fonctionnaire ayant fait l’objet d’un
licenciementou d’une révocation ne peutprétendre à un Les modalités d’application du présent article sont
nouveaurecrutementdanslafonctionpublique. fixéesparvoieréglementaire.

TITRE IX
TITRE VIII
CONGES –ABSENCES
DUREE LEGALE DE TRAVAIL –REPOSLEGAUX
Chapitre1er
Chapitre1er
Lescongés
Laduréel
égal
edetravai
l
Art.194.— Le fonctionnaire a droità un congé annuel
Art.186.— La durée légale de travailapplicable dans rémunéré.
les institutions et administrations publiques est fixée
conformémentàlalégislationenvigueur. Art.195.— Lesfonctionnairesexerçantdanscertaines
localités du territoire national, notamment dans les
Art. 187. — La durée légale de travail peut être wilayasdu Sud, ainsiqueceux exerçantàl’étrangerdans
réduite pour les fonctionnaires exerçant des activités certaines zones géographiques,peuventbénéficier d’une
particulièrementpénibleset/ou dangereuses. bonificationdecongé.
20JoumadaEthani
a1427 17
16jui
llet2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46

Les modalités d’application du présent article sont — les périodes de congé de maternité, maladie ou
fixéesparvoieréglementaire. accidentdetravail;

Art.196.— Le congé annuelestoctroyé surla base de — les périodes de maintien ou de rappel au service
la période de travail accomplie,au coursde la période national.
deréférencequis’étend du 1erjuilletdel’annéeprécédant
lecongéau30juindel’annéeducongé. Art. 205. — En aucun cas, le congé ne peut être
compenséparune rémunération.
Pourlesfonctionnairesnouvellementrecrutés,la durée
du congé estcalculée au prorata de la période de travail Art.206.— Lereportd’uneannéesurl’autredetoutou
accomplie. partieducongéannuelest interdit.

Toutefois, l’administration peut, si les nécessités de


Art.197.— Le congé annuelrémunéré estcalculé à servicel’exigentou lepermettent,échelonner,reporterou
raison de deux (2)joursetdemiparmoisde travail,sans fractionnerle congé annuel,dans la limite maximale de
que la durée globale n’excède 30 jours calendaires par deux(2)années.
annéedetravail.
Chapitre2
Art.198.— Toute période égale à vingt-quatre (24)
jours ouvrables ou à quatre (4) semaines de travailest Lesabsences
équivalenteàun moisdetravail,lorsqu’ils’agitdefixerla
duréeducongéannuelrémunéré. Art.207.— Saufpourlescasexpressément prévuspar
laprésenteordonnance,lefonctionnaire,quelquesoitson
Toute périodedépassantlesquinze(15)joursouvrables rang, ne peut être rémunéré pour une période non
est équivalente à un mois de travail pour les travaillée.
fonctionnairesnouvellementrecrutés.
Toute absence non justifiée est sanctionnée par une
retenue sur la rémunération,au prorata de la durée de
Art.199.— Lefonctionnaireen congépeutêtreappelé l’absence, sans préjudice des mesures disciplinaires
à reprendre ses activités pour nécessité impérieuse de prévuesparleprésentstatut.
service.
Art. 208. — Le fonctionnaire peut bénéficier, sous
Art. 200. — Durant le congé annuel, la relation de réserve de justification préalable, d’autorisations
travailnepeutêtrenirompue,nisuspendue. d’absence, sans perte de rémunération, dans les cas
suivants:
Art. 201. — Le congé annuel est suspendu par la — poursuivre des études en rapportavec les activités
survenance d’une maladie ou d’un accident dûment exercées,danslalimited’un crédithorairen’excédantpas
justifié. quatre (4) heures par semaine compatible avec les
impératifsdu serviceou pourparticiperàdesexamensou
Le fonctionnaire bénéficie,dans ce cas,d’un congé de concours pourladuréedesépreuves;
maladie etdesdroitsy afférentsprévusparla législation
envigueur. — pour assurer un enseignement dans les conditions
prévuesparlaréglementationenvigueur;
Art.202.— Le congé de maladie de longue durée,tel — pour la durée des sessions des assemblées dans
que définiparla législation en vigueur,ne peuten aucun lesquelles ilexerce un mandatpublic électif,s’iln’a pas
cas etquelle que soitsa durée,ouvrirdroità plus d’un étéplacéenpositiondedétachement;
moisdecongéannuel.
— pour s’acquitter d’une mission liée à une
Art. 203. — Pour les congés de maladie, représentation syndicale,ou participeraux séminaires de
l’administration a la possibilité de faire procéderà un formation syndicale,conformément à la législation en
contrôlemédicallorsqu’ellelejugenécessaire. vigueur;
— pourparticiperàdesmanifestationsinternationalesà
Art. 204. — Sont considérées comme périodes de caractèresportifouculturel.
travail, pour la détermination de la durée du congé
annuel: Art.209.— Lefonctionnairepeutégalementbénéficier
d’autorisations d’absence, sans perte de rémunération,
— lapériodedetravaileffectif;
pour participer à des congrès et séminaires à caractère
— lapériodedecongéannuel; national ou international, en rapport avec ses activités
professionnelles.
— les périodes d’absences autorisées par
l’administration; Art.210.— Le fonctionnaire a droit,une fois dans sa
carrière,à un congé spécialrémunéré de trente (30)jours
— lespériodesde reposlégalprévuesaux articles191 consécutifs pour accomplir le pèlerinage aux Lieux
et192 ci-dessus; Saintsdel’Islam.
18 20JoumadaEthania1427
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 46 16jui
llet2006

Art 211. — La durée des autorisations d’absence, Art.218.— La démission ne peutrésulter que d’une
prévuesaux articles208 à210 delaprésenteordonnance, demande écrite du fonctionnaire marquantsa volonté non
peutêtreaugmentéedesdélaisderoutenécessaires. équivoque de rompre définitivement le lien quil’unità
l’administration.
Art.212. — Le fonctionnaire a droit à une absence
spéciale rémunérée de trois (3) jours ouvrables, à Art.219.— Le fonctionnaire transmetsa demande,par
l’occasiondesévénementsfamiliaux suivants: la voie hiérarchique,à l’autorité investie du pouvoirde
nomination. Il est tenu de s’acquitter des obligations
— mariagedufonctionnaire; attachées à ses fonctions, jusqu’à l’intervention de la
— naissanced’unenfantdufonctionnaire; décisiondeladiteautorité.

— circoncisiond’unenfantdufonctionnaire; L’acceptation de la demande de démission la rend


irrévocable.
— mariaged’undescendantdufonctionnaire;
— décèsduconjointdufonctionnaire; Art.220.— La démission n’ad’effetqu’autant qu’elle
a fait l’objet d’une acceptation expresse par l’autorité
— décèsd’un ascendant,d’un descendantou collatéral investiedu pouvoirdenomination,laquelledoitrendresa
directdufonctionnaireoudesonconjoint. décision dans un délai maximal de deux (2) mois, à
compter deladatededépôtdelademande.
Art.213.— Durantles périodes pré etpostnatales,la
femme fonctionnaire bénéficie du congé de maternité, Toutefois,l’autorité investie du pouvoirde nomination
conformémentàlalégislationenvigueur. peut, pour des nécessités impérieuses de service,
différer l’acceptation de la demande de démission de
Art.214.— Pendantunepérioded’uneannéeàcompter deux (2)mois,à compterde la date d’expiration du délai
de l’expiration du congé de maternité,la mère allaitant initial.
son enfant dispose chaque jour de deux (2) heures
d’absence payées pendant les six (6) premiers mois et Passécedélai,ladémissiondevienteffective.
d’une(1)heurependantlessix(6)derniersmois.

Ces absences peuvent être réparties au cours de la TITRE XI


journéeàlaconvenancedufonctionnaire.
DISPOSITIONSTRANSITOIRESET FINALES
Art. 215. — Le fonctionnaire peut bénéficier
d’autorisations exceptionnelles d’absence, non Art.221.— Lesdispositionsstatutairesen vigueurà la
rémunérées, pour des raisons impérieuses dûment date de publication de la présente ordonnance au Journal
justifiées,dontla durée ne sauraitexcéderdix jours(10) officiel,notammentcellesdu décretn° 85-59 du 23 mars
calendairesparan. 1985 portantstatut-typedestravailleursdesinstitutionset
administrations publiques et l’ensemble des textes pris
TITRE X pour son application ainsi que les textes relatifs aux
rémunérationsetaux régimesindemnitairescontinuentde
CESSATION D’ACTIVITE produire plein effet, jusqu’à l’intervention des textes
réglementairesprévus parlaprésenteordonnance.
Art.216.— Lacessation définitived’activitéentraînant
lapertedelaqualitédefonctionnairerésulte: Art.222.— L’alinéa2 del’article22 delaloin° 90-02
— de la perte ou de la déchéance de la nationalité du 6 février1990 relative à la prévention etau règlement
algérienne; desconflitscollectifsdetravailetàl’exercice du droitde
grèveestabrogé.
— deladéchéancedesdroitsciviques;
— deladémissionrégulièrementacceptée; Art. 223. — La mise en œuvre du système de
classification etde rémunération prévu aux articles114 à
— delarévocation; 126 de la présente ordonnance doit intervenir dans le
— dulicenciement; respectdesdroitsacquisdesfonctionnaires.
— del’admissionàlaretraite;
Art. 224. — La présente ordonnance sera publiée
— dudécès. au Journal officiel de la République algérienne
démocratiqueetpopulaire.
Lacessation définitived’activitéestprononcéedansles
mêmesformesquelanomination. FaitàAlger,le19 JoumadaEthania1427 correspondant
au15 juillet2006.
Art. 217. — La démission est un droit reconnu au
fonctionnairequi s’exercedanslesconditionsprévuespar
leprésentstatut. Abdelaziz BOUTEFLIKA.