Vous êtes sur la page 1sur 11

Université Hassan II-Mohammedia

faculté des sciences ben M’sik

ANALYSE DES MODES DE DEFAILLANCE


DE LEURS EFFETS ET DE LEURS
CRITICITES
SOMMAIRE

Introduction……………………………………………………………………3
Historique de l’AMDEC………………………………………………………4
Objectif de l’AMDEC………………………………………………………….5
Méthodologie……………………………………………………………………6
Déroulement de la méthode AMDEC…………………………………………9
Les différents types d’AMDEC………………………………………………10
Conclusion……………………………………………………………………..11
INTRODUCTION

L'AMDEC est une technique utilisée pour le développement des produits et des procédés
afin de réduire le risque d'échecs et de documenter les actions entreprises pour la revue
d'un processus.

L'AMDEC est destiné à être utilisé pour les actions préventives.

L'AMDEC est un outil de travail de groupe destiné à :


Reconnaître, évaluer les effets et l'échec potentiel d'un produit ou procédé.
Identifier des actions qui pourraient éliminer ou réduire l'échec potentiel d'un
produit ou procédé.
Documenter le processus.

On peut définir aussi AMDEC comme suit :

une démarche déductive et exhaustive qui consiste à définir les effets des
défaillances des éléments d’un système.

un procédé systématique pour identifier les modes potentiels et traiter les


défaillances (causes et effets) d’un système qui peuvent affecter les fonctions et
composants.
I. Historique de l’AMDEC

L'AMDEC a été développée par l'armée américaine vers la fin des années 40 en tant
que procédure militaire (MIL-P-1629). Elle était utilisée comme technique
d'évaluation de fiabilité afin de déterminer les effets des défaillances de systèmes ou
d'équipements. Les défaillances étaient répertoriées suivant leur effet sur le succès
d'une mission et sur la sécurité du personnel et de l'équipement. Au cours des
années 50 l'AMDEC a été utilisée dans l'industrie aérospatiale. Les équipes de
lancement à Cape Canaveral ne pouvaient pas se permettre d'erreurs. Ils se
demandaient systématiquement ce qui pourrait survenir et ce qu'ils pouvaient faire
pour éviter ces défaillances. Actuellement l'AMDEC est devenue une technique de
base pour la maîtrise de la qualité, qui est appliquée depuis longtemps déjà dans
l'industrie automobile. Ford p.ex. oblige tous ses sous-traitants à effectuer une

AMDEC pour chaque pièce. L'AMDEC fait également de plus en plus son entrée
dans les autres secteurs.

II. L’objectif de l’AMDEC :

Déterminer les points faibles du système et y apporter des remèdes.

Préciser les moyens de se prémunir contre certaines défaillances.

Étudier les conséquences de défaillances vis-à-vis des différents composants.

Classer les défaillances selon certains critères.

Fournir une optimisation du plan de contrôle, une aide éclairée à l’élaboration


de plans d’essais.

Optimiser les tests (choix judicieux de tests) pour solliciter toutes les fonctions du
système.
Prendre des décisions de « rétro-conception ».

s’assurer que les choix de conception n’induisent pas d’anomalies de


fonctionnement.

Identifier les modes de défaillances ayant des conséquences importantes quand à


différents critères : fiabilité, disponibilité, sécurité, qualité ….

Aide à la décision en maintenance

Identifier les risques : Prévention

Prendre des décisions cohérentes :

Hiérarchiser ses actions ou ses besoins

Réaliser un plan d’améliorations (PDCA)

III. METHODOLOGIE :

Avant de se lancer dans la réalisation proprement dite des AMDEC, il faut :

Connaître le système et son environnement. Ces informations sont les résultats de


l'analyse fonctionnelle, de l'analyse des risques et du retour d'expériences.

Et il faut également déterminer comment et à quel fin l'AMDEC sera exploitée et


définir les moyens nécessaires, l'organisation et les responsabilités associées.

Dans un second temps, il faut évaluer Les effets de mode de défaillance d'une
entité donnée sont étudiées d'abord sur les composants directement interfacés
avec celui-ci (effet local) et de proche en proche (effets de zone) vers le système et
son environnement (effet global).
Dans un troisième temps, il convient de classer les effets des modes de défaillance
par niveau de criticité, par rapport à certains critères de sûreté de
fonctionnement préalablement définis au niveau du système en fonction des
objectifs fixés (fiabilité, sécurité, etc.).Les modes de défaillance d'un composant
sont regroupés par niveau de criticité de leurs effets et sont par conséquent
hiérarchisés.

Cette typologie permet d'identifier les composants les plus critiques et de proposer alors
les actions et les procédures " juste nécessaires " pour y remédier. Cette activité
d'interprétation des résultats et de mise en place de recommandations constitue la
dernière étape de l'AMDEC.

Pour une bonne analyse des modes de défaillance, il faut donc identifier les causes
d’apparition. Ces premiers éléments constituent les bases de l’analyse qualitative de
fonctionnement du système.

Mais le propre de la méthode AMDEC est de pouvoir également quantifier l’importance


du risque lié a chaque effet. Trois critères sont ainsi définis :

La fréquence d’apparition de l’incident (qui sera notée f) : on peut ainsi estimer


qu’un certain genre d’incident risque d’arriver une fois par an. Une variante de
la fréquence temporelle est de ire (par exemple dans l’industrie ou des machines-
outils fabriquent des pièces a la chaîne) qu’une pièce ayant tel défaut sera
produite toutes les 10000 pièces. C’est le premier critère auquel on pense, le plus
intuitif en matière de sécurité, de maintenance et de disponibilité.
La gravité (notée G), qui est calibrée selon les critères de satisfaction du client
(toujours au sens large, c’est dire le client de l’entreprise, l’utilisateur,
l’entreprise elle même, l’ensemble de la population quand il s’agit de sécurité
publique, etc.). De manière générale, on fait apparaître dans l’échelle de la
gravité, en parallèle, la notion de danger associé a la défaillance. toute atteinte a
la sécurité de l’utilisateur ou du public est ainsi décliné par un niveau élevé de la
gravité. Dans le cas d’une entreprise, on réalise en parallèle une étude de la
gravité pour l’entreprise, qui se résume en fait souvent par une mesure de
l’impacte des défaillances sur les coûts. Ce facteur est en fait le plus difficile a
évaluer, et pose des problèmes quand il s’agit de sécurité : En effet, comment
chiffrer la mort de vies humaines, comme il faudrait le faire quand on étudie les
risques de déraillement d’un train par exemple ?

La détection (notée D), est un facteur auquel on pense de façon beaucoup moins
immédiate. Elle est calibrée en fonction des moyens de mesure de l’apparition des
causes de dysfonctionnement mis en œuvre.

Ces trois indicateurs sont ensuite synthétisés par un indicateur appelé criticité, défini
comme le produit des trois critères précédents. C= f*G*(1-D).

Ainsi, la criticité sera d’autant plus importante que l’incident se produit souvent
fréquence élevée), qu’il est grave en conséquences (G), et qu’il ne pourra pas être détecté
avant apparition. Le but de la démarche AMDEC est ainsi de ramener la criticité a un
seuil inférieur a celui convenu au début de l’étude.(par convention, elle varie sur une
échelle allant de 1 a 100).

VI. DEROULEMENT DE LA METHODE AMDEC :


Pour réaliser une AMDEC, il faut bien connaître le fonctionnement du système qui est
analysé ou avoir les moyens de se procurer l'information auprès de ceux qui la
détiennent.

Pour cela, la méthode AMDEC est divisée en 5 étapes :

Initialisation de l’étude : Quelle Système étudier ?

Quels Objectifs atteindre ?

Constituer le Groupe de Travail

Etablir le Planning des réunions

Définir les supports de travail (Grilles, tableaux de saisie.)

Analyse fonctionnelle : est une étape de préparation à travers d’un groupe de


travail.
Analyse des défaillances : on obtient une liste des défaillances, de leurs causes et
de leurs effets que l’on réunit sur une grille AMDEC adaptée.

La réalisation de la grille AMDEC et Cotation de la criticité : après avoir validé


des grilles de criticité (Fréquence, Gravité et éventuellement mode de détection),
le groupe évalue la criticité de chaque défaillance et hiérarchise ces défaillances.

La réalisation et le suivi des actions : des actions sont menées pour diminuer la
criticité des défaillances les plus critiques ; une nouvelle cotation est réalisée.
V. LES DIFFERENTS TYPES D’AMDEC :

AMDEC PRODUIT: Analyse de la Conception d’un produit pour


améliorer sa qualité et sa fiabilité.
AMDEC PROCESSUS: Analyse des opérations de Production pour
améliorer la qualité de fabrication du produit

AMDEC MOYEN DE PRODUCTION (ou système): Analyse de la


Conception et /ou de l ’Exploitation des Equipements de Production pour
améliorer leur disponibilité.

AMDEC SECURITE: Analyse des défaillances et des Risques


prévisionnels sur un équipement pour améliorer la Sécurité et la fiabilité.
CONCLUSION

Bien que simple, la méthode s'accompagne d'une lourdeur certaine et la réalisation


exige un travail souvent important et fastidieux. Une des difficultés est dans
l'optimisation de l'effort entre le coût de l'analyse AMDEC (dépendant de la
profondeur de l'analyse) et le coût de l'amélioration à apporter. La solution pour
surmonter le volume des entités à étudier est de conduire des AMDEC fonctionnelles.
Cette approche permet de détecter les fonctions les plus critiques et de limiter ensuite
l'AMDEC " physique " aux composants qui réalisent tout ou partie de ces fonctions.
La cohérence entre d'une part la gestion des AMDEC et des améliorations
préconisées et d'autre part, les différentes versions du système est l'une des autres
principales difficultés à résoudre. Aussi, la méthode n'est pas bien adaptée aux
projets en temps réel car elle ne permet pas de bien appréhender l'aspect temporel
des scénarios. Néanmoins l'AMDEC fournit :-une autre vision du système,- des
supports de réflexion, de décision et d'amélioration, des informations à gérer au
niveau des études de sûreté de fonctionnement et des actions à entreprendre.
BIBILIOGRAPHIE

chaqual.free.fr/outils/amdec/methodologie.html - 7k

fr.wikipedia.org/wiki/AMDEC - 32k

www.univ-angers.fr/docs/etudquassi/AMDEC.pdf

www.cyber.uhp-nancy.fr/demos/MAIN-003/chap_deux/index.html
- 28k

www.cnam.fr/HSE/uv/document/6cours-amdec-hse107.pdf

www.sia.fr/files/formation/FP-AMDEC-V1-1.pdf

www.fmeainfocentre.com/foreign%20language/AMDEC_site.ppt