Vous êtes sur la page 1sur 34

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAIDI

ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D’AL HOCEIMA


Département de Génie Environnement & Génie Civil

Option Hydraulique -Génie Civil

Thème :

ETUDE DE CONCEPTION ET DE DIMENSIONNEMENT DU


RESEAU D’ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES ET
PLUVIALES

Présenté le : 27 Décembre 2018 par : MAAROUFI SAID Encadré à l’ENSAH par : LAHLO MOHAMMED

Année Académique : 2018-2019

20
20
Table des matières

Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement


Introduction :................................................................................................................................ 03
I. Choix du réseau d’assainissement adéquat :......................................................................... …04
II. Méthodologies de dimensionnement des réseaux des eaux pluviales :...................................05
1. Tracé du réseau des eaux pluviales :................................................................................... 06
2. Délimitation des bassins versants :..................................................................................... 06

3. Caractéristiques des bassins versants :................................................................................ 06


a. La surface (A) :............................................................................................................... 06
b.a. longueur hydraulique (L) :........................................................................................... 06
c.a. pente (I) :..................................................................................................................... 06
d. Le coefficient de ruissellement pondéré (C) :................................................................ 06
4. Calcul des débits des eaux pluviales :................................................................................. 08
a. Coefficients de Montana :............................................................................................... 08
b. Coefficient numérique K et paramètres de la méthode de CAQUOT :..........................08
5. Validité des formules :........................................................................................................ 10
6. Assemblage des bassins versants :...................................................................................... 11
7. Dimensionnement des canalisations :................................................................................. 12
8. Calage des conduites :........................................................................................................ 12
9. Vérification des conditions d’auto-curage :........................................................................ 13
III. Dimensionnement des réseaux des eaux usées :................................................................... 13
1. Calcul des débits des eaux usées :.................................................................................... 14
a. Débit des eaux usées :.................................................................................................. 14
b. Débit de pointe journalier :........................................................................................... 14
c. Débit de pointe horaire :............................................................................................... 14
2. Dimensionnement des canalisations des eaux usées :......................................................... 16
3. Vérification des conditions d’auto-curage :........................................................................ 16
Bibliographie........................................................................................................................................18
Les annexes COVADIS : ……………………………………………………………19

1
20
20
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Liste des abréviations

Liste des abréviations


AC : Assainissement Collectif

AEP : Alimentation en Eau Potable

ANC : Assainissement Non Collectif

BA : Béton Armé

BV : Bassin Versant

CPS : Cahier de Prescriptions Spéciales

EP : Eaux Pluviales

EU : Eaux usées

PVC : Polychlorure de Vinyle

SP : Station de Pompage

STEP : Station d’Epuration

RIPT : Résidence Immobilière de Promotion Touristique

TN : Terrain Naturel

VRD : Voiries et Réseaux Divers

20
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Chapitre I :

Dimensionnement des ouvrages


D’assainissement
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Introduction
Ce chapitre explique au préalable le choix que nous avons pris concernant le choix du système
d’assainissement convenable. Puis, il détaille la méthodologie de dimensionnement des réseaux
des eaux pluviales d’une part, et des eaux usées d’une autre part. Cette partie du travail aborde
également le processus de dimensionnement de la station de refoulement.

I. Choix du réseau d’assainissement adéquat :


Le projet « la nouvelle cité » est situé dans une zone isolée, ceci nous donne une vision
générale sur le site, tel qu’il n’existe aucun réseau d’assainissement près de la zone étudié, et qu’il
existe des exutoires naturel (Châaba) au périphérique de site, en plus un barrage (Barrage d’Oued
Layamon) au sud du projet.
Dans le cadre de l’aménagement du site, le choix du système d’assainissement reste classiquement
entre 3 systèmes : système unitaire, pseudo séparatif et le système séparatif. Notre projet a connu
plusieurs contraintes liées à la topographie et la hydrologie de terrain surtout si on connait que la
zone est agriculture.
Selon la nature spécifique du projet, le système d’assainissement unitaire semble d’office écarté
car ce système conduirait au rejet des eaux usées et des eaux pluviales vers la station d'épuration
qui provoquera le risque de surcharge de débit, le système pseudo-séparatif est préféré dans les
zones contenant des grandes toitures et des espaces tels que les parkings et les aires publics, et ceci
est contredis des petites villes de 35 ha.
Le système le plus convenable reste le système séparatif avec pompage des eaux de la zone qui a
une pente aigue de 12% vers le collecteur gravitaire qui tend vers la station d’épuration, Les eaux
pluviales seront acheminées vers 3 exutoires naturels différents.

Système Unitaire Séparatif Pseudo séparatif

Coût Investissement Investissement Investissement


faible élevé élevé

Pas de risque Pas de risque d’inversion


Raccordements d’inversion de Risque d’inversion de de
branchement
branchement branchement

Pas de nécessité
Exutoire d’avoir à proximité un Nécessité d’avoir à Nécessité d’avoir à
proximité un exutoire proximité un exutoire
exutoire

Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement


Risque de pollution Risque de pollution
Pollution Risque de pollution des milieux faibles des milieux faibles
des milieux élevé (effluent pluvial (effluent pluvial
faiblement chargé) faiblement chargé)

Variation du
Conduite sur
Uniforme sous tout fonctionnement
Fonctionnement dimensionnées en régime de hydraulique en
temps sec
pluviométrie fonction des surfaces
(auto-curage, odeurs)
connectées

Fonctionnement de la Fonctionnement de la
Traitement station d’épuration station d’épuration Fonctionnement de la
station d’épuration difficile
difficile maitrisé

Tableau 5 : Comparaison entre les systèmes d’assainissement [8]

II. Méthodologies de dimensionnement des réseaux des eaux pluviales :


La méthodologie de dimensionnement des réseaux des eaux pluviales est illustrée dans le
schéma suivant :

Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement


1. Tracé du réseau des eaux pluviales :
Le tracé du réseau des EPs est de type ramifié. La conception du tracé du réseau doit
tenir compte des contraintes suivantes:
 La position des milieux de rejets (Châaba).
 La topographie du terrain.
 Les contres pentes ont été évités afin de minimiser les terrassements.

L'identification du tracé du réseau des eaux pluviales est basée aussi sur l'organisation du
réseau de voirie, Le choix du réseau séparatif, justifié au début de ce chapitre, nous permet de
multiplier les rejets des eaux pluviales.

Pour tracer notre réseau on va séparer le projet en trois zones selon la pente, les collecteurs de
chaque zone vont acheminée vers l’exutoire naturel le plus proche.

2. Délimitation des bassins versants :


Un bassin versant se définit comme étant l'aire de collecte qui recueille les eaux de
ruissellement, il les concentre vers le point de sortie appelé exutoire. Un bassin versant est
caractérisé par sa surface, sa pente moyenne, sa longueur hydraulique et son coefficient de
ruissellement.

Le découpage du bassin versant dépend du type de système d’assainissement choisi.

Pour les systèmes séparatifs et unitaires, le découpage englobe la surface de toiture et de


chaussée, par contre pour le système pseudo séparatif, il comprend l’emprise des voies, les
parkings et les espaces verts.

La délimitation des bassins versants relative aux EPs est présentée dans l’annexe des plans N°4.

3. Caractéristiques des bassins versants :

a. La surface (A) :

La surface des sous bassins versants est calculée à l’aide du logiciel AUTOCAD, et
contient généralement la surface d’habitat et la voirie sur laquelle la surface des espaces
vertes est considérée comme habitat pour plus de sécurité.

b. La longueur hydraulique (L) :

Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement


La longueur hydraulique du bassin versant correspond à la plus longue distance parcourue
par une goutte d’eau pour atteindre l’exutoire du bassin versant. Nous avons déterminé la
longueur hydraulique de chaque bassin versant en ayant recours à l’outil « Cotation linéaire »

du logiciel AUTOCAD intégré dans COVADIS.

c. La pente (I) :

La pente est définie comme étant la tangente de l'inclinaison entre deux points d'un
terrain, donc de son angle vis-à-vis de l'horizontale. Pour chaque bassin versant, on calcule la
pente correspondante en utilisant la formule :

=−

Exemples :
Calcul de la pente (Effectué dans le logiciel Excel) :

Surface Cote Cote Longueur Pente Pente


N° du BV
(ha) Amont Aval (m) (m/m) ( %)

BV I.1 0,775 225,750 225,500 111,000 0,002 0,2

BV I.2 0,616 226,550 225,420 112,400 0,010 1,0

BV I.3 0,833 226,400 225,100 119,400 0,011 1,1

BV I.4 0,759 226,200 224,400 116,600 0,015 1,5

Tableau 6 : Exemples de calcul de la pente I

Le calcul des pentes relatives à chaque BV sont présentés dans l’annexe des calculs N°9.

d. Le coefficient de ruissellement pondéré (C) :

Le coefficient de ruissellement dépend de la nature du sol et de son urbanisation. C'est le


paramètre le plus difficile à estimer. En effet, la détermination exacte de ce paramètre
nécessite la connaissance du pourcentage de la surface imperméabilisée. Le coefficient de
ruissellement pondéré est donné comme suit :

Avec :

Ai : La surface du bassin élémentaire i (homogène en type d’habitat)

Ci : Le coefficient de ruissellement du bassin i.


Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Les valeurs du coefficient de ruissellement pour chaque type de zone sont présentées dans le
tableau ci-dessous :

Dénomination Coefficient de ruissellement

Habitat moderne 0,6


Voirie 0,9
Administration 0,4
Ecole 0,4
Villa 0,35
Equipement 0,25
Espace vert 0,2
Terrain de sport 0,2

Tableau 7 : Coefficients de ruissellement de chaque type de zone [14]

Exemples :
Calcul du coefficient de ruissellement pondéré (Effectué dans le logiciel Excel):

N° du BV Surface (ha) Type de zone Coefficient de Surface Coefficient


ruissellement pondéré C
BV I.3 Habitat 0,6 0,202
0,775 Espace vert 0,2 0,045 0,781
Voirie 0,9 0,528
BV I.2 Habitat 0,6 0,128 0,838
0,616 Voirie 0,9 0,488 0,838
BV I.3 Habitat 0,6 0,266
0,833 Espace vert 0,2 0,045 0,766
Voirie 0,9 0,522

Tableau 8 : Exemples de calcul du coefficient de ruissellement pondéré C

Les calculs des coefficients de ruissellement pondérés de chaque BV sont présentés dans
l’annexe des calculs N°10.

4. Calcul des débits des eaux pluviales :


Pour notre projet, on a adopté le modèle de CAQUOT qui n'est applicable qu'à des bassins
Versants urbanisés, dont les superficies sont inférieures à quelques dizaines d'hectares, ce qui
est le cas pour notre projet.
La détermination des apports pluviaux des bassins versants sera faite à partir de la formule
de CAQUOT.
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

La formule de Caquot pour la récurrence décennale s'écrit comme suit :

Avec :

Q : Débit en m³/s
 I : Pente du bassin versant du plus grand parcours de l’eau m/m
 C : Coefficient de ruissellement pondéré du bassin
 A : La superficie des sous bassin en ha
 K, U, V et W : Paramètres dépend des coefficients de Montana

a. Coefficients de Montana :
Le modèle ponctuel de Montana, relie l’intensité de pluie à la durée de celle-ci, pour une
période de retour déterminée. La formule de Montana s’écrit comme suit :

Avec :

I : Intensité de la pluie en mm/min


 t : Durée de la pluie
 T : Période de retour
Les coefficients et de Montana sont obtenus à partir des courbes IDF, pour des pas de temps
de 5 min.
Le tableau ci-dessous présente les coefficients de Montana de Rabat :
Période de retour Coefficient a Coefficient b

10 ans 6.037 -0.626

Tableau 9 : Coefficients de Montana de la ville de Rabat

b. Coefficient numérique K et paramètres de la méthode de


CAQUOT :
Les Coefficients K, u, v et w dépendant de la pluviométrie et de la période de retour, et
sont calculés selon les formules suivantes :
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Les débits corrigés des BVs sont présentés dans l’annexe N°11.

5. Validité des formules :


Dans le domaine actuel de vérification de l'ajustement du modèle de Caquot, les formules
d'expression du débit, quelle que soit la période de retour d'insuffisance choisie, sont valables
dans les conditions suivantes :
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

la surface du bassin ou du groupement de bassins «A » : A ≤ 200ha ;


Le coefficient de ruissellement « C » : 0,2 ≤ C ≤ 1 ;
La pente « I » : 0,2% ≤ I ≤ 5% (0,002 m/m ≤ I ≤ 0,05 m/m)
Le coefficient d’allongement « M » : M ≥ 0.80

6. Assemblage des bassins versants :


La formule superficielle développée étant valable pour un bassin de caractéristiques
physiques homogènes, son application à un groupement de sous bassins hétérogènes de
paramètres individuels Ai, Ci, Li et Ii assemblés en série ou en parallèle, nécessite l’emploi de
formules d’équivalences afin de déterminer (débit de pointe du bassin équivalent) selon le
tableau suivant :

Tableau 11: Formules relatives aux assemblages des BV en série et en parallèle

A noter que le débit doit satisfaire la condition suivante :


( , )< < +

Avec :
 Q1 et Q2 : Débits des deux bassins assemblés.
 Q : Débit corrigé de l'assemblage.

Alors :

Les résultats de l’assemblage des bassins versants sont présentés dans l’annexe N°12
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

7. Dimensionnement des canalisations :


Cette partie aborde le dimensionnement des canalisations des eaux pluviales que nous
avons effectué en ayant recours à la relation de Manning Strickler :

Avec :

D : diamètre de la conduite en m

Pour les réseaux unitaires ou pluviaux séparatifs le coefficient de rugosité de Manning-


Strickler est K = 60 conduite en BA.

Les canalisations des EPs dont le diamètre minimal est de 400mm, sont fabriquées à base de
BA.

Les diamètres des canalisations normalisées au Maroc sont :

∅400 ; ∅500 ; ∅600 ; ∅700 ; ∅800 ; ∅900 ; ∅1000 ; ∅1200 ; ∅1400 ; ∅1500.

Les débits calculés relatifs à chaque tronçon des collecteurs des EPs présentés dans l’annexe
des calculs N°13, leurs diamètres sont illustrés dans l’annexe N°14.

8. Calage des conduites [9] :


Pour caler un réseau d’assainissement, il faut prendre en compte plusieurs contraintes et
aussi doit répondre aux exigences suivantes :
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Les collecteurs doivent être projetés à une profondeur minimale de 1.6 m, entre le lit et le
niveau de la chaussée afin d’éviter d’une part les surcharges roulantes, et d’autre part les
encombrements avec les autres réseaux (eau potable, électrification, téléphone …)

Figure 11 : Emplacement des divers réseaux au sous-sol [17]

 La pente doit répondre à la norme en vigueur afin d’assurer un écoulement sans


abrasion et sans dépôt.
 La distance entre le réseau EP et le réseau EU est égale 1.00 m dans le même tranché
 La distance entre les EU est le réseau EP est égale 0.40 au minimum.
D’après ces critères, on a réalisé le calage par logiciel COVADIS pour établir les profils en
long (Voir annexes N° 6 et N°7)

9. Vérification des conditions d’auto-curage :


 Pour assurer les conditions d’auto-curage dans les réseaux d’évacuation des eaux
pluviaux

 la vitesse d’écoulement V doit être :


 Ces limites sont respectées avec des vitesses à pleine section de 1 m/s dans les
canalisations circulaires et 0,90 m/s dans les canalisations ovoïdes.
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Les résultats de vérification de l’auto-curage sont présentés sont l’annexe N°14

III. Dimensionnement des réseaux des eaux usées :

1. Calcul des débits des eaux usées :


Les débits des eaux usées sont déterminés à partir de la dotation nette globale d’eau
potable évaluée jusqu’à l’horizon de planification. Dans notre cas, les dotations nettes
globales spécifiques sont :
Hôtel 300 l/lit/j
Appartement Hôtel 200 l/hab/j
RIPT 150 l/hab/j
Villa 150 l/hab/j
Appartement 120 l/hab/j

Club 25 m3/j/ha
Ecole 25 m3/j/ha
Commerces 25 m3/j/ha
Mosquée 5 m3/j/ha
STEP 5 m3/j/Unité
Château d'eau 2 m3/j/Unité
EV 3 mm/j

Tableau 12 : Les dotations unitaires en eau potable de chaque type de zone [2]

a. Débit des eaux usées :


Le débit moyen des eaux usées est calculé sur la base de la consommation moyenne par
jour en eau potable affectée d’un taux de rejet à l’égout

.
La consommation moyenne d’eau potable totale dépend de type d’usage :
- Débit moyen pour un usage industriel :

-
, = ×
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement


La délimitation des BVs relative aux EUs est présentée dans l’annexe des plans N°5

Les débits des eaux usées calculés sont présentés dans les annexes des calculs N°15 et N°16

2. Dimensionnement des canalisations des eaux usées :


Le calcul du diamètre des eaux usées est basé sur les mêmes méthodes de calcul des eaux
pluviales.
Pour le réseau des eaux usées en système séparatif la Coefficient de rugosité de Manning-
Strickler est K = 70 pour une conduite en BA.
Les résultats obtenus sont présentés dans l'annexe des calculs N°17

3. Vérification des conditions d’auto-curage :


Pour assurer les conditions d’auto-curage dans les réseaux d’évacuation des eaux usées la
vitesse d’écoulement V doit être :

La vérification de l’auto-curage pour les EUs est présentée dans l’annexe des calculs N°17.

Conclusion
Après le traçage du réseau des eaux pluviales et la délimitation des bassins versants, nous avons
procédé au calcul du coefficient de ruissèlement pondéré C, et de la pente moyenne I relatifs à
chaque bassin élémentaire. Nous avons également calculé le débit des eaux pluviales et le
débit corrigé correspondant à chaque bassin versant en faisant intervenir les coefficients de
Montana relatifs à la ville de Rabat. Ensuite, nous avons effectué l’assemblage des bassins
versants dont on distingue l’assemblage en série et l’assemblage en parallèle pour en extraire
les débits adoptés pour chaque assemblage. Le dimensionnement des canalisations a été
réalisé en se référant à la relation de Manning-Strickler.
En ce qui concerne le dimensionnement du réseau des eaux usées, les débits s’avèrent
en relation avec les notations nettes globales spécifiques à chaque type de construction. Nous
avons calculé en premier lieu les débits moyens des eaux usées basées sur la consommation
moyenne par jour en eau potable affecté à un taux de rejet à l’égout. Nous avons ensuite
calculé les débits de pointe journaliers et horaires et nous avons adopté une nouvelle fois la
relation de Manning Strickler pour dimensionner les canalisations.
Enfin, le dimensionnement de la station de refoulement s’est basé sur la consommation en
eau potable de la zone concernée.

Bibliographie :
[1] Office National de l’Eau Potable : « Gestion du service de l’eau potable en milieu rural »

[2] Bureau d’Etudes Techniques MDC Ingénierie : « Guide technique des travaux
d’assainissement », .

[3] Mr Abdelilah OUTFAROUN: « Etude d’assainissement et de voirie du lotissement Beni


Amir à Fquih Ben Salah »,.

[4] Mme Ichrak AMQOR et Mme Soumia ELHATIMY: « Etude de l’assainissement liquide
d’un lotissement »,.

Webographie :
2 1/ http://hydrauliqueformation.blogspot.com/2013/06/systeme-pseudo-separatif.html
3
4 http://www.hygiene-publique.gov.pf/spip.php?article61
5
6 https://www.google.com/maps/place/Ain+El+Aouda,+Maroc
7
8 http://idrop2.weebly.com/terrassement-en-trancheacutees
9
10 http://www.eau-seine-
normandie.fr/fileadmin/mediatheque/Dossier_partage/INSTITUTIONNEL/PLAQUETTES/G
UIDE_BRANCHEMENTS_AUX_RESEAUX_D_ASSAINISSEMENT_-_BD.pdf
Annexes

Annexes :
1. Annexes des plans (*) :
Annexe N°1 : Plan de masse

2| P a g e
Chapitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Annexes

Annexe N°2 : Plan côté


apitre I : Dimensionnement des ouvrages d’assainissement

Annexes

Annexe N° 3 : Tracé en plan des réseaux d’assainissement des eaux usées et pluviales
nnexes

Annexe N°4 : Délimitation des BVs relative aux eaux pluviales


Annexes

Annexe N°5 : Délimitation des eaux usées relative aux EUs


Annexe

Annexe N°6 :
Annexe N°6-1 : Profils en longs des EPs de la zone I

Annexe N°7-1 : Profils en long des EUs de la zone I


Annexes des calculs :

Annexe N°9 : Détermination la pente I de chaque BV

N° du BV Surface A Cote Cote Longueur L Pente I Pente


(ha) Amont Aval (m) (m/m) ( %)

BV I.1 0,775 225,750 225,500 111,000 0,002 0,2


BV I.2 0,616 226,550 225,420 112,400 0,010 1,0
BV I.3 0,833 226,400 225,100 119,400 0,011 1,1
BV I.4 0,759 226,200 224,400 116,600 0,015 1,5
BV I.5 0,798 223,000 224,140 102,400 -0,011 -1,1
BV I.6 0,401 225,330 224,780 66,850 0,008 0,8
BV I.7 0,548 225,330 225,820 107,100 -0,005 -0,5
BV I.8 0,812 225,800 227,350 91,000 -0,017 -1,7
BV I.9 0,329 227,240 229,700 55,300 -0,044 -4,4
BV I.10 0,184 227,600 226,600 57,300 0,017 1,7

Annexe N°10 : Coefficient de ruissellement pondéré C de chaque BV

N° du BV Surface Type de zone Coefficient de Surface des zones Coefficient


A (ha) ruissellement (ha) pondéré C
BV I.1 0,775 Habitat 0,6 0,202 0,781
Espace vert 0,2 0,045
Voirie 0,9 0,528
BV I.2 0,616 Habitat 0,6 0,128 0,838
Voirie 0,9 0,488
BV I.3 0,833 Habitat 0,6 0,266 0,766
Espace vert 0,2 0,045
Voirie 0,9 0,522
BV I.4 0,759 Habitat 0,6 0,208 0,818
Voirie 0,9 0,551
BV I.5 0,798 Habitat 0,6 0,182 0,832
Voirie 0,9 0,616
BV I.6 0,401 Espace vert 0,2 0,145 0,647
Voirie 0,9 0,256
BV I.7 0,548 Habitat 0,6 0,248 0,764
Voirie 0,9 0,300
BV I.8 0,811 Habitat 0,6 0,215 0,699
Villa 0,4 0,179
Voirie 0,9 0,417
BV I.9 0,329 Villa 0,4 0,203 0,561
Voirie 0,9 0,126
BV I.10 0,184 Villa 0,4 0,090 0,631
Voirie 0,9 0,094

Annexes

Annexe N°10 : Coefficient de ruissellement pondéré C de chaque BV

N° du BV Surface Type de zone Coefficient de Surface des zones Coefficient


A (ha) ruissellement (ha) pondéré C
BV I.1 0,775 Habitat 0,6 0,202 0,781
Espace vert 0,2 0,045
Voirie 0,9 0,528
BV I.2 0,616 Habitat 0,6 0,128 0,838
Voirie 0,9 0,488
BV I.3 0,833 Habitat 0,6 0,266 0,766
Espace vert 0,2 0,045
Voirie 0,9 0,522
BV I.4 0,759 Habitat 0,6 0,208 0,818
Voirie 0,9 0,551
BV I.5 0,798 Habitat 0,6 0,182 0,832
Voirie 0,9 0,616
BV I.6 0,401 Espace vert 0,2 0,145 0,647
Voirie 0,9 0,256
BV I.7 0,548 Habitat 0,6 0,248 0,764
Voirie 0,9 0,300
BV I.8 0,811 Habitat 0,6 0,215 0,699
Villa 0,4 0,179
Voirie 0,9 0,417
BV I.9 0,329 Villa 0,4 0,203 0,561
Voirie 0,9 0,126
BV I.10 0,184 Villa 0,4 0,090 0,631
Voirie 0,9 0,094
Annexe N°16 : Calcul des débits de pointe et des débits d’eaux usées corrigés Qc relatifs à chaque BV

N° des débit des débit de pointe coefficient de coefficient de débit de pointe débit des eaux
BVs eaux usées journalière pointe horaire pointe horaire (l/s) usées + eaux
(m³/j) (m³/j) calculé adopté parasites (l/s)

BV I.1 1,44 1,872 20,865 3,00 0,065 0,067 0,067


BV I.2 7,2 9,360 10,160 3,00 0,325 0,333 0,333
BV I.3 10,08 13,104 8,819 3,00 0,455 0,467 0,467
BV I.4 22,56 29,328 6,392 3,00 1,018 1,044 1,044
BV I.5 9,6 12,480 9,000 3,00 0,433 0,444 0,444
BV I.6 10,08 13,104 8,819 3,00 0,455 0,467 0,467
BV I.7
BV I.8 31,68 41,184 5,629 3,00 1,430 1,467 1,467
BV I.9 27,36 35,568 5,943 3,00 1,235 1,267 1,267
BV I.10 21,6 28,080 6,500 3,00 0,975 1,000 1,000
Annexe N°17 : Calcul des diamètres des collecteurs des eaux usées et vérification de l’auto-curage

Nom du Référence Pente Pente (%) Débit Diamètre Diamètre Pleine section Auto-curage Vérification
collecteur (m/m) cumulé calculé adopté (Vps /10)
D (mm) Qps (l/s) Vps (m/s) d'auto-curage
(l/s) (mm)

Coll EU 1-1 BV I.1 0,003 0,300 0,067 10,716 300 30,348 1,718 0,945 OK

Coll EU 1-2 BV I.2 0,003 0,250 0,400 21,711 300 27,703 1,568 0,863 OK

Coll EU 1-3 BV I.3 0,002 0,200 0,867 30,254 300 24,779 1,403 0,772 OK

Coll EU 1-4 BV I.4 0,004 0,400 1,911 35,737 300 35,042 1,984 1,091 OK

Coll EU 1-5 BV I.5 0,012 1,200 2,356 31,457 300 60,695 3,436 1,890 OK

Coll EU 1-6 BV I.6 0,021 2,080 2,822 30,364 300 79,909 4,524 2,488 OK

Coll EU 1-7 BV I.7 0,002 0,200 2,822 47,104 300 24,779 1,403 0,772 OK

Coll EU 1-8 BV I.8 0,002 0,200 4,289 55,108 300 24,779 1,403 0,772 OK

Coll EU 1-9 BV I.18 0,002 0,200 5,022 58,468 300 24,779 1,403 0,772 OK

Coll EU 1-10 BV I.19 0,002 0,200 6,222 63,360 300 24,779 1,403 0,772 OK