Vous êtes sur la page 1sur 14

GROUPE PLANNING PROJET GCBAT

N GUESSAN MENEY CEDRIC PROFESSEUR :


INGENIEUR ALOSSE
KOTTO AMIAN ALEXANDRE NOEL WILFRIED
OUATTARA ABDOUL-AZIZ

EBULEY MOCKEY PIERRE C

KOUAO ALVARESTE

ZIGUI ABDOULAYE

YACOUBA KONE

KELIA NINA ELODIE

YAO KOUADIO ARSENE


INTRODUCTION ………………………………………………………

I. LE PLANNING………………………………………………………………………

1. Définition et Rôle du planning……………………………………………………


2. Technique de planification………………………………………………………....
a. Découpage en tache …………………………………………………………………..
b. charge et délai……………………………………………………………………………
c. Estimation des temps…………………………………………………………………
3. Ordonnancement……………………………………………………………………….
a. Définition…………………………………………………………………………………..
b. But de l’ordonnancement ………………………………………………………….
c. principe et réalisation d’un ordonnancement……………………………..

II. METHODE GANTT………………………………..........................................

1. Le Diagramme GANTT
a- Définition
b- Principe
c- Réalisation
2. Avantages et inconvénients de la méthode Gantt

III. CONCLUSION
INTRODUCTION

Toute entité économique (entreprise industrielle, entreprise du


bâtiment, administration, Sous-traitant, ...) doit assurer la cohérence
technique et économique de la réalisation du Produit et/ou service avec le
contrat qui la lie au client. Cette réalisation doit amener la Satisfaction du
client (voir concept de qualité) en respectant le cahier des charges, les
délais, et les couts. Pour cela il faut effectuer deux types de gestions :
- une gestion technique : spécifications, délais,
- une gestion économique : couts, prix de revient ...
Les différentes méthodes utilisées permettent de faire apparaitre
clairement et rapidement .les données liées a la réalisation d'un projet,
telles que :
- les temps, les délais,
- les moyens, ou ressources,
- les couts.
De plus, ces méthodes peuvent permettre de prévoir au moment
opportun, les contrôles qui s'imposent en cours de réalisation (le suivi).Les
méthodes d'ordonnancement des taches permettent d'avoir une
représentation graphique (immuable ou non) d'une réalisation en
représentant chaque opération (ou tache) par un arc, une liaison, ou un
rectangle qui peut être proportionnel ou non à la durée. Ce graphique dans
tous les cas permet le positionnement relatif des opérations dans le temps.

I-LE PLANNING

1-definition et rôle

Le planning est une Représentation graphique précisant les débuts et


fins de taches sur la durée d'un projet, d'un chantier, ainsi que les
contraintes d'enclenchement des taches les unes par rapport aux autres. Le
planning est un outil dynamique essentiel pour la gestion de projet.
Il permet notamment,
 De chiffrer budget (main d'œuvre) et délais du projet,
 de comprendre les contraintes et le chemin critique,
 de suivre au quotidien la réalisation et d'éviter les dérives.

2-technique de planification

Tout l'enjeu d'une planification est d'optimiser les cinq paramètres


primordiaux pour un projet (QCDP : Qualité, Coût, Délai, Performance,
Risques), sachant que :
 les ressources peuvent être limitées ;
 la durée doit être souvent la plus courte possible ;
 le coût de réalisation est toujours une contrainte ;
 le bénéficiaire du projet exigera toujours une qualité correspondant à
son besoin ;
 la maîtrise des risques reste primordiale

a-découpage en tache

Les différentes techniques de planification reposent toutes sur un


découpage du projet en tâches élémentaires. Ces tâches sont ensuite
Ordonnancées, c'est-à-dire positionnées dans l'ordre logique de réalisation
ou de fabrication (ex: on doit plâtrer les murs d'une maison avant
d'appliquer les peintures). Ce sont ensuite ces différentes tâches qui font
l'objet d'une planification. Il est donc essentiel que le découpage soit le plus
pertinent possible : on pourra se tromper sur l'estimation de la charge
d'une tâche et sur sa planification avec une marge d'erreur plus ou moins
Grande, mais si une tâche a été « oubliée » lors du découpage, la marge
d'erreur sera alors de 100 %.

b-charge et délais

Une fois le découpage en tâches obtenu (il peut être réalisé de manière
itérative) on procède :
 à l'estimation de la tâche : quelle en sera la charge, le délai, le coût ;
 à la planification de la tâche : de façon absolue (quand débute-t-elle,
quand se termine-t-elle? Le début d'une tâche peut être déterminé
par la disponibilité de la ressource affectée à cette tâche) ou de façon
relative (quelles sont les activités devant précéder cette tâche ?
Quelles sont les activités succédant à cette tâche?) ;
 à l'allocation des ressources : par qui est-elle réalisée, avec quels
moyens?
L'estimation peut se faire, de manière complémentaire :
 en charge : combien de temps faut-il pour mener à bien cette tâche
(par exemple, il faut 9 mois pour faire un bébé) ;
 en délai : si les ressources étaient quasi-infinies mais utilisées de
manière conventionnelle et usuelle, combien de temps s'écoulerait-il
« raisonnablement » entre le début et la fin de la tâche (dans notre
exemple, même si l'on disposait de nombreuses mamans, il faudrait
toujours 9 mois pour faire un bébé).

c-Estimation des temps

L'estimation de la charge ou du délai d'une tâche n'est pas une science


exacte et repose la plupart du temps sur l'expérience des
Planificateurs.
Cependant, quelques « lois » sont fréquemment observées :
 la loi de la chronobiologie : la durée de toute tâche planifiée aura une
tendance naturelle à se rapprocher de l’échéance chrono-biologique la
plus proche et l’horloge chrono-biologique est « discrète » et avance
par à-coups (les unités de temps chrono-biologique sont la journée, la
semaine, la saison (congés), l'année). Illustrations : tout travail prévu
pour trois jours prendra une semaine, inutile de planifier une étude de
8 jours : le travail sera fini le vendredi suivant, tout lancement prévu
en mai se fera pendant l’été, etc.
 le syndrome de l’échéance : une échéance officielle, prévue et
annoncée, organisée suffisamment longtemps à l’avance, peut se
transformer en échéance biologique pour les acteurs du projet et peut
donc, en conséquence, être respectée. Mais le stress doit être
suffisant pour vaincre les tendances biologiques internes, avec un
caractère officiel (réunion de validation, ...), public (réunion avec des
tiers, présentation de résultats, ...), incontournable (objet concret à
produire, dossier, démonstration, ...), et enfin, irréversible : les
convocations sont parties depuis longtemps ...
 la théorie CQFD, ou « Ce qu'il fallait démontrer » : toute tâche
commencée atteint un niveau d’avancement de 90 % environ,
beaucoup plus rapidement que prévu ... mais s’y stabilise beaucoup
plus longtemps que prévu. Pour contrer cette dérive, un autre
extrême (utilisé dans de très gros projets) consiste à mesurer
l’avancement des tâches de façon binaire : finie / pas finie.

3-ordonnancement

a-définition

Gérer un projet, cela signifie traditionnellement ordonner, ordonnancer


les différents taches qui vous permet de mener à bien le projet.
L'ordonnancement, c'est l'arrangement qui permet d'exécuter
séquentiellement les taches ou les ordres de Fabrication, de façon à ce que
l'ensemble du projet ou de la production soit achevé dans le temps imparti.

b- But de l’ordonnancement
Les méthodes d'ordonnancement des tâches permettent d'avoir une
représentation graphique (immuable ou non) d'une réalisation en
représentant chaque opération (ou tâche) par un arc, une liaison, ou un
rectangle qui peut être proportionnel ou non à la durée. Ce graphique dans
tous les cas permet le positionnement relatif des opérations dans le temps.

c- principes et réalisation d’un ordonnancement

La réalisation d’un projet nécessite souvent une succession de tâches


auxquelles s’attachent certaines contraintes :

: délais à respecter pour l’exécution des tâches ;


: certaines tâches doivent s’exécuter avant d’autres ;
: temps d’occupation du matériel ou des hommes qui
L’utilisent...
Avec

D= durée d’exécution du projet


T=temps unitaire
Q= quantités en m3
N0= nombres d’ouvriers
h/J= heure de travail par jours

Les techniques d’ordonnancement dans le cadre de la gestion d’un projet


ont pour objectif de répondre au mieux aux besoins exprimés par un client,
au meilleur coût et dans les meilleurs délais, en tenant compte des
différentes contraintes.

L’ordonnancement se déroule en trois étapes

: qui vise à déterminer les différentes opérations à réaliser,


les dates correspondantes, et les moyens matériels et humains à y affecter.
: qui consiste à la mise en œuvre des différentes opérations
définies dans la phase de planification.
: qui consiste à effectuer une comparaison entre planification
et exécution, soit au niveau des coûts, soit au niveau des dates de
réalisation. Il existe trois méthodes d’ordonnancement : le diagramme de
Gantt, la méthode MPM (Méthode des potentiels Métra), le PERT (Program
Research Technic).

II-LA METHODE GANTT


1 – Le Diagramme Gantt

a-définition
Le diagramme de GANTT est un outil permettant de modéliser la
planification de tâches nécessaires à la réalisation d'un projet. (Inventé en
1917 par Henry L. GANTT). Etant donné la relative facilitée de lecture
des diagrammes GANTT, cet outil est utilisé par la quasi-totalité des chefs
de projet dans tous les secteurs
b-principe

Ce type de diagramme a été mis au point par un américain Henry Gantt.


On représente au sein d’un tableau, en ligne les différentes tâches et en
colonne les unités de temps (exprimées en mois, semaines, jours, heures…)
La durée d’exécution d’une tâche est matérialisée par un trait au sein du
diagramme.

c- réalisation
Les différentes étapes de réalisation d’un diagramme de Gantt sont les
suivantes :
Première étape : On détermine les différentes tâches (ou opérations) à
réaliser et leur durée.
Deuxième étape : on définit les relations d’antériorité entre tâches.
Troisième étape : on représente d’abord les tâches n’ayant aucune
antériorité, puis les tâches dont les tâches antérieures ont déjà été
représentées, et ainsi de suite…
Quatrième étape : on représente par un trait parallèle en pointillé à la
tâche planifiée la progression réelle du travail.

Exemple : On veut organiser la production d’un poste de travail pendant


une semaine.

Opérations à réaliser

Réf des pièces à produire Durée de fabrication

A 3 heures

B 4 heures

C 3 heures

D 5 heures

E 3 heures

Lien entre les différentes opérations:


Pour respecter les délais clients, il est nécessaire de fabriquer:
B et D après A,
C après B
E après D.

Le diagramme de GANTT se présente sous forme d’un tableau quadrillé


où:
 chaque colonne correspond à une unité de temps,
 chaque ligne correspond à une opération à réaliser.

On définit une barre horizontale pour chaque tâche; la longueur de celle-ci


Correspond à la durée de la tâche. La situation de la barre sur le graphique
Est fonction des liens entre les différentes tâches.
Ainsi, le GANTT correspondant à l’exemple précédent est le suivant:

temps
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
taches
A
B
C
D
E

Representation des taches


Autres formes de diagrammes

Les tâches sont représentées par des "barres" dont la longueur correspond
à la durée. Sur ce diagramme dit "fléché" les liens d'antériorité entre les
tâches sont représentés par des flèches.
Par exemple la tâche 8 ne peut commencer que lorsque la tâche 6 est finie.

Remarque
Le temps de travail ne comportant pas les week-ends la tâche 8 ne démarre
que le lundi.

Le diagramme de Gantt ou diagramme à barres.


Remarque :

 Chaque colonne représente une unité de temps.


 Les durées d’exécution prévues des tâches sont représentées par un
trait épais.
(3 unités de temps pour C).
 Les contraintes de succession se lisent immédiatement.
 Les tâches B et D succèdent à la tâche A.
 C succède à B.
 Le déroulement d’exécution des tâches figure en pointillé, au fur et à
mesure des contrôles. On est à la fin de la 6 ème unité de temps, B est
en avance d’une unité et, C’est en retard d’une unité.
 On peut alors déterminer le chemin critique : qui est formé d’une
succession de tâches, sur le chemin le plus long en termes de durées. Il
est appelé chemin critique car tout retard pris sur l’une des tâches de ce
chemin, entraîne du retard dans l’achèvement du projet. (Chemin
critique : A, B, D, E).

APPLICATION

TACHES DESIGNATION UNITES QUANTITES TEMPS


UNITAITE
(h/u)
A Terrassement m3 825 4
B Béton de m3
propriété 55 5
3
C herrisonnage m 321 1,25
D Béton arme m3 47,5 10
E Mur de m3
cloison 231,5 2
3
F Mur en brique m
creuse 176 1

Les ouvriers travaillent 8h/jrs


Nombres d’ouvriers

 Tache A= 40
 Tache B= 5
 Tache C= 5
 Tache D= 6
 Tache E= 9
 Tache F= 5
1- Déterminer la durée d’exécution du projet
2- Exécuter le planning des travaux de types Gantt pour une durée de
30 jours

1-determinons la durée d’exécution du projet


 Tache A= 10,31 jrs
 Tache B= 6,875 jrs
 Tache C= 10,03 jrs
 Tache D= 9,895 jrs
 Tache E= 6,435 jrs
 Tache F= 4,45 jrs

Duree du projet = 47,943jrs = 48 jrs

2-diagramme du planning GANTT

eme
5
1ere SEMAINE 2eme SEMAINES 3eme SEMAINES 4eme SEMAINES semaines

temps
tache 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 1 2
A
B
C
D
E
F
Durée supplémentaires

=48 - 30 =18
DS= 18 jrs
Marge de temps entre les taches

Mt= 18/5 = 3,6jrs

2-Avantage et inconvénient de la méthode Gantt

a- Avantages

 Permet de déterminer la date de réalisation d’un projet.


 Permet d’identifier les marges existantes sur certaines tâches (avec
une date de début au plus tôt et une date au plus tard).
 La date au plus tard de début d’une tâche, la date à ne pas dépasser
sans retarder l’ensemble du projet.

b- inconvénients

 Ne résout pas tous les problèmes, en particulier si l’on doit planifier


des fabrications qui viennent en concurrence pour l’utilisation de
certaines ressources.

CONCLUSION
L’intérêt principal de Gantt réside dans sa simplicité de construction de
représentation et de compréhension. On peut constater que de nombreux
et récents logiciels intègrent la technique Gantt. La méthode GANTT
complète PERT dans la mesure où le diagramme GANTT permet de faire
apparaître la répartition des activités dans le temps et de visualiser
l'affectation des ressources aux tâches indispensables en la définition du
plan du projet. Il fournit une description détaillée des coûts et des dates
pour chaque tâche et pour chaque phase du projet.