Vous êtes sur la page 1sur 74

REMERCIMENT

Avant tout développement sur cette expérience, il apparait opportun


de commencer ce rapport de projet de fin d'année par des remerciements,
a ceux qui nous ont beaucoup appris, et même a ceux qui ont eu la
gentillesse de nous encourager.

Aussi, nous remercions Mme ATIG Miniar , notre enseignante qui


nous a encadré , formé et accompagné tout au long de ce projet avec
beaucoup de patience et de pédagogie.

Enfin, nous remercions Mr CHEKIB Ayed ingénieur de STUCOM


qui nous a aidé et guidé énormément .
SOMMAIRE
REMERCIMENT __________________________________________________________ 1

SOMMAIRE _____________________________________________________________ 2

Liste des tableaux ________________________________________________________ 5

Liste des figures __________________________________________________________ 6

Introduction _____________________________________________________________ 7

I. Généralités ____________________________________________________________ 8

I.1. Conception générale d'un hangar : _________________________________________ 8

I.2. Caractéristique de l'acier : _______________________________________________ 10

I.3. Règlements : __________________________________________________________ 11

I.4. Conception assisté par ordinateur : ________________________________________ 11

II. Présentation du projet _________________________________________________ 13

II.1. Dimensions ___________________________________________________________ 13

II.2. Paramètres de calcul ___________________________________________________ 14

II.3. Chargement __________________________________________________________ 14

III. Calcul vent __________________________________________________________ 15

III.1. Action du vent résultant C:_______________________________________________ 16


III.1.1. W1:vent normale au long pont : ______________________________________________ 16
III.1.2. W2:vent normale à la petite face _____________________________________________ 20

IV. Pré-dimensionnement _________________________________________________ 24

IV.1. Calcul et dimensionnement des lisses de bardage __________________________ 24


IV.1.1. Les charges appliquées : _____________________________________________________ 24
IV.1.2. Pré dimensionnement à l’ELU en flexion horizontale (en élasticité ): _________________ 24
IV.1.3. Vérification de la flexion bi axial : _____________________________________________ 26
IV.1.4. Vérification de la flèche : ____________________________________________________ 27
IV.1.5. Principe de la solution ______________________________________________________ 28
IV.1.6. Revérification de la flèche : __________________________________________________ 28
IV.1.7. Vérification de la résistance à l'effort tranchant __________________________________ 28
IV.1.8. Dimensionnement des suspentes : ____________________________________________ 30
IV.2. Calcul et dimensionnement des pannes __________________________________ 31
IV.2.1. Les cas du Charge __________________________________________________________ 31
IV.2.2. Pré dimensionnement à l’ELS _________________________________________________ 32
IV.2.3. Vérification de la flèche _____________________________________________________ 35
IV.2.4. Vérification de la flexion bi-axial : _____________________________________________ 35
IV.2.5. Résultat de la 1ére variante __________________________________________________ 35
IV.2.6. Résultat de la 2éme variante _________________________________________________ 36
IV.2.7. Choix du profilé :___________________________________________________________ 36
IV.2.8. Vérification de la résistance à l'effort tranchant __________________________________ 38

V. Etude et dimensionnement du pont Roulant ________________________________ 39

V.1. Définition de pont roulant : ______________________________________________ 39

V.2. Classement des ponts roulant ____________________________________________ 39

V.3. Caractéristiques du pont roulant __________________________________________ 41

V.4. Description générale du calcul ____________________________________________ 43

V.5. Définition des charges et coefficients ______________________________________ 44


V.5.1. Charges verticales ________________________________________________ 44
V.5.2. Charges horizontales transversales __________________________________ 44
Charges horizontales longitudinales __________________________________ 44
V.5.4. Coefficients _______________________________________________________________ 44

V.6. Calcul des réactions des galets d'un pont roulant _____________________________ 45
V.6.1. Charges statiques (Réactions par galet) ________________________________________ 45
V.6.2. Charges verticales ________________________________________________ 45
V.6.3. Charges horizontales longitudinales __________________________________ 45
V.6.4. Charges horizontales transversales ___________________________________ 46

V.7. Choix du rail __________________________________________________________ 46

V.8. Dimensionnement de la poutre de roulement _______________________________ 48


V.8.1. Condition de flèche(z-z) _____________________________________________________ 48
V.8.2. condition de la flèche suivant (y-y) ____________________________________________ 49

V.9. Caractéristiques du profilée ______________________________________________ 51

V.10. Resistance du profilée ________________________________________________ 52


V.10.1. Vérification à l'état limite ultime _____________________________________________ 52
V.10.2. Resistance de la section à l'effort tranchant _____________________________________ 53

V.11. Resistance de l'âme au voilement par cisaillement _________________________ 53


VI. Calcul du support du chemin de roulement ________________________________ 55

VI.1. Charges verticales ___________________________________________________ 55

VI.2. Charges horizontales _________________________________________________ 56

VI.3. Dimensionnement du support du chemin de roulement _____________________ 56

VI.4. Vérification de la flèche _______________________________________________ 57

VI.5. Vérification des contraintes ____________________________________________ 57

VII. Dimensionnement des contreventements _________________________________ 59

VII.1. Les différents types de contreventements : _______________________________ 59


VII.1.1. Contreventements de toiture (poutre au vent): __________________________________ 59
VII.1.2. Contreventement de façades: (palée de stabilité) ________________________________ 59

VII.2. Effort du vent sur les pignons : _________________________________________ 59

VII.3. Calcul de la poutre au vent en pignon : ___________________________________ 60


VII.3.1. Effort de traction dans les diagonales : _________________________________________ 61
VII.3.2. Section de la diagonale :_____________________________________________________ 62
VII.3.3. Vérification des pannes (montants de la poutre au vent) à la résistance: ______________ 63

VII.4. Calcul de la palée de stabilité en long pan : _______________________________ 67


VII.4.1. Dimensionnement du buton comprimé ________________________________________ 68
VII.4.2. Dimensionnement du diagonale tendu _________________________________________ 68

VIII. Dimensionnement des potelets_________________________________________ 70

VIII.1. Détermination des sollicitations : _______________________________________ 71


VIII.1.1. Charges permanentes (G) : ___________________________________________________ 71
VIII.1.2. Surcharge climatiques : _____________________________________________________ 71

VIII.2. Pré-dimensionnement ________________________________________________ 71

VIII.3. Vérification des contraintes : ___________________________________________ 72

Conclusion _____________________________________________________________ 73

ANNEXES ______________________________________________________________ 74
Liste des tableaux
Tableau 1 : entraxe des lisses en fonction du profilée ................................................................................................ 25
Tableau 2 : entraxe des lisses en fonction de leurs nombre ........................................................................................ 25
Tableau 3 : valeur des charge pour la combinaison G+Q ............................................................................................ 32
Tableau 4 : valeur des charge pour la combinaison G+Wn ......................................................................................... 33
Tableau 5: valeurs des charges les plus défavorables ................................................................................................. 33
Tableau 6 : entraxe des pannes en fonction du profilée ............................................................................................. 34
Tableau 7 : entraxe des pannes en fonction de leurs nombres ................................................................................... 34
Tableau 8 : classes des ponts roulants ........................................................................................................................ 39
Tableau 9 : classification des ponts selon la fréquence d'utilisation ........................................................................... 40
Tableau 10 : coéf.de majoration dynamique et la formule de flèche selon la groupe ................................................ 40
Tableau 11 : caractéristique géométrique ................................................................................................................. 42
Tableau 12 : caractéristique mécanique ..................................................................................................................... 42
Tableau 13 : dimension du rail en fonction du charge par galet ................................................................................. 46
Tableau 14 : désignation du rail .................................................................................................................................. 47
Tableau 15 : valeur de la flèche selon le profilé .......................................................................................................... 49
Tableau 16 : classe des profilés ................................................................................................................................... 51
Tableau 17 : caractéristique du profilés HEA 340 ....................................................................................................... 51
Tableau 18 : caractéristique du profilé HEA 180 ......................................................................................................... 56
Tableau 19 : caractéristique du profilé IPE 120 ........................................................................................................... 63
Tableau 20 : caractéristique du profilé IPE140............................................................................................................ 64
Tableau 21 : caractéristique du profilé IPE 120 ramifié .............................................................................................. 66
Tableau 22 : caractéristique du profilé IPE 200 ........................................................................................................... 72
Liste des figures
Figure 1 : différents types de traverses ........................................................................................................................ 8
Figure 2 : conception d'une ferme ................................................................................................................................. 8
Figure 3 : différents éléments d'un bâtiment métallique .............................................................................................. 9
Figure 4 : conception globale de notre projet ............................................................................................................. 13
Figure 5 : disposition des lisses ................................................................................................................................... 25
Figure 6 : schéma explicatif de la solution .................................................................................................................. 28
Figure 7 : diagramme de l'effort tranchant d'une poutre isostatique ......................................................................... 29
Figure 8 : diagramme de l'effort tranchant d'une poutre sur trois appuis .................................................................. 29
Figure 9 : répartition des charges prises par la panne ............................................................................................... 32
Figure 10 :disposition des pannes ............................................................................................................................... 37
Figure 11 :diagramme de l'effort tranchant d'une poutre sur trois appuis ................................................................. 38
Figure 12 :vue 3D d'un pont roulant ........................................................................................................................... 41
Figure 13 :vu en face d'un pont roulant ...................................................................................................................... 41
Figure 14 :pont de roulement à étudier ...................................................................................................................... 42
Figure 15 :forces engendrées par le mouvement du pont de roulement .................................................................... 43
Figure16 :théorème de BARRE ................................................................................................................................... 44
Figure17 :répartition du charge par galet ................................................................................................................. 45
Figure 18 :méthode de fixation du rail ........................................................................................................................ 48
Figure 19: correction adopté vis à vis la flèche y-y ...................................................................................................... 50
Figure 20: support de poutre de roulement ................................................................................................................ 55
Figure 21: effort du vent sur le pignon ........................................................................................................................ 60
Figure 22: poutre au vent ............................................................................................................................................ 60
Figure 23: diagonales tendus (poutre au vent) ........................................................................................................... 61
Figure 24: solution adopté pour la panne intermidiaire comprimée .......................................................................... 65
Figure 25: conception du palée de stabilité................................................................................................................. 67
Figure 26: conception des potelets.............................................................................................................................. 70
Introduction

Dans le cadre des études d'ingénieur, le projet de fin d'étude est


souvent synonyme de la manipulation des connaissances déjà acquises
ainsi que le développement des capacités .

Découvrir et vivre la réalité d'un projet, prendre conscience des


contraintes liées à notre future embauche.

Compte tenu de notre manque d’expérience dans les secteurs


professionnels du bâtiment et des travaux publics, notre choix s’est porte
sur ce dernier plus précisément un projet de construction métallique afin
de découvrir la phase de la conception et de l'étude , gagner
d'expériences et réduire le déphasage entre le théorique et le pratique .

7
I. Généralités

I.1. conception générale d'un hangar :


l'ossature principales des bâtiments métalliques est constituée par les portiques qui sont
composés de fermes ou traverse, supportant les pannes les couvertures , et de poteaux .

la conception technologique des portiques dépendant de :

la portée
schéma statique retenue pour la structure (dépend de la nature du sol , l'existence ou non
de ponts roulants..)
on distingue deux types de portiques :
les portiques à âme pleines: ils sont constitués par des profils en IPE généralement et peuvent
être renfoncé par des jarrets pour réduire la section .

Figure 1 : différents types de traverses

les portiques avec fermes à treillis : ils sont constituées par des barres rectangulaire située dans
un même plan, assemblées entre elles .

Figure 2 : conception d'une ferme

8
Figure 3 : différents éléments d'un bâtiment métallique

*Poteau : élément vertical d'un ossature collectant les charges et les surcharges des
éléments qui s'y attachent et reportant ce efforts sur l'infrastructures et les fondations de la
construction

* Panne : est une pièce de charpente posée horizontalement sur les fermes. Elle supporte la
couverture qui peut être en fibrociment, tôles ou panneaux sandwichs.
En fonction de sa position dans la charpente, la panne prend un nom particulier :
- La panne faîtière, située au sommet de la charpente.
- La panne sablière, située en bas de pente.
- Les pannes intermédiaires, situées entre la panne sablière et la panne faîtière, sont appelées
pannes ventrières. Un versant de toiture peut comporter plusieurs pannes ventrières.

*Lisses : barres horizontales interrompues aux montants aux lesquelles sont accrochés les
tôles du bardages . on appel lisse filante ou filières ,les barres continues et passant à l'extérieur du
montant .

*Contreventement : est un système statique destiné à assurer la stabilité globale d'un


ouvrage vis-à-vis des effets horizontaux issus des éventuelles actions sur celui-ci (par exemple :
vent, séisme, choc, freinage, etc.). Il sert également à stabiliser localement certaines parties de

9
l'ouvrage relativement aux phénomènes d'instabilité (flambage ou déversement).
on distingue les contreventements verticaux (destinés à transmettre les efforts horizontaux dans
les fondations) des contreventements horizontaux (destinés à s'opposer aux effets de torsion dus
à ces efforts).

*Potelet : poteau de dimensions réduites et n'ayant à supporter que son poids propre,
charge de lisses et le chargement du vent .

*Acrotère : saille verticale d'une façade au-dessus du niveau d'une toiture à faible pente
pour masquer la couverture .

*Baïonnette : pour certains poteaux de forte section, une prolongation e section réduite au
delà du fut principal , destinée à supporter la ferme et l'acrotère s'il existe .

* Chéneau : canal disposé en bas de pente des toitures servant à recueillir les aux de pluie
et à les diriger vers les tuyaux de descente.

I.2. caractéristique de l'acier :


Les valeurs des principales caractéristiques mécaniques des aciers de construction (aciers
E24, E28, E36) sont les suivantes:

 Module d'élasticité longitudinale:

 Coefficient de poisson:

 Module d'élasticité transversale:

 Coefficient de dilatation linéaire:

 Masse volumique de l'acier:

 Contraintes limites conventionnelles d'élasticité:

10
I.3. Règlements :

* Règles NV 65 :Règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions et
annexes.

*CM 66 : Les règles de calcul des constructions en acier, concernent essentiellement les
structures à barres constituées à partir de pièces simples ou composées de profils laminés. En
prenant uniquement en compte le comportement élastique de l'acier.

*EUROCODE 3 : Cet ouvrage s’applique au calcul des bâtiments et des ouvrages de génie
civil en acier. Il concerne les exigences de résistance, d’aptitude au service, de durabilité et de
résistance au feu des structures en acier.

*NF P22-615 : poutres de roulement de pont roulants – déformations en service et


tolérances(eurocode partie6).

I.4. conception assisté par ordinateur :


Bien que les constructions métallique, comme ceux en béton armé, puissent être analysés
et vérifiés par des méthodes manuelles, l’utilisation de logiciels est recommandée pour conduire
à plus d’efficacité. Un grand nombre de logiciels dédiés au calcul des structures sont disponibles
qui permettent :

 de mener une analyse élasto-plastique,


 de déterminer le charge dut au vent et neige,
 de vérifier et dimensionner les barres,
 de vérifier les assemblages.

En général, pour calculer une construction métallique, un très grand nombre de


combinaisons de charges doit être étudié. Les logiciels, capables de vérifier les barres pour toutes
ces combinaisons, réduisent considérablement le processus de calcul.

11
Bien qu’un calcul manuel puisse être utile pour le pré-dimensionnement des barres et
qu'une compréhension approfondie de toute la démarche de calcul soit nécessaire, l’utilisation de
logiciels adaptés est recommandée.(dans notre cas on utilisera Robot)

12
II. Présentation du projet

II.1. Dimensions
Bâtiment en charpente métallique de caractéristiques suivantes:

- Longueur a : 60 m

- Largeur b : 15 m

- Hauteur des poteaux h : 7m

- pente 10%

- acrotère pour cacher la forme de pente.

-chanine roulante au niveau de 5m

-Hauteur du bâtiment H :

Figure 4 : conception globale de notre projet

13
II.2. Paramètres de calcul
- Couverture en panneaux sandwich ép40mm

- maçonnerie périphérique de hauteur 1.2m, puis bardage en panneaux sandwich sur toute
la hauteur du bâtiment.

- pont roulant de capacité 3 Tonnes, hauteur de 5m avec un écartement de 0.5m par rapport
aux poteaux .

- Porte 4,00m x 4,00m sur une façade pignon.

-Bâtiment situé dans une région 2, site exposé.

II.3. Chargement
En plus de charge du vent on a une variété de charge appliquée sur des différents éléments
:

charge sur panne :

charge permanant : (panneau sandwich ep40 mm)


charge d'exploitation : (charge d'entretient)

charge sur lisse :

charge permanant : (panneau sandwich ep40 mm)

charge sur chaine de roulement :

3t

14
III. Calcul vent
La formule des surcharges dues aux vents :

Avec :

 : pression dynamique normale (site exposé, région 2)

*km: coefficient de masque  (pas de masque)

δ : Coefficient de pression dynamique est en fonction de la plus grande dimension


offerte au vent. D’après l’abaque de coefficient de réduction δ des pressions dynamiques on peut
déterminer sa valeur en fonction de la hauteur totale du bâtiment H.

*ks : coefficient du site = f (Nature de site ;Région). Dans notre cas le projet est situé dans
un site exposé et dans la région II  

*Perméabilité du bâtiment :

Bâtiment partiellement ouvert .

Remarque : le calcul des éléments par la suite se basera sur les résultats trouvés sur Robot

15
III.1. action du vent résultant C:

III.1.1. W1:vent normale au long pont :

 Calcul de Ce :

Surface au vent

Surface sous le vent :

Versant au vent : annexe 5→

Versant sous le vent : annexe 5→

16
 Calcul de Ci :

Cas de surpression :

Cas de dépression :

Cas de surpression :

Cas de dépression :

17
 Calcul de C :(vent normale au long pont)

Cas de surpression :

Cas de dépression :

18
Alors on aura :

Cas de surpression :

Cas de dépression :

19
III.1.2. W2:vent normale à la petite face

On a considéré le cas de bâtiment ouvert

D’après l’annexe 4 →

 Ouverture au vent

 Calcule de ci

 Calcule de ce

20
 Calcul de C :

 Calcule de W2

21
 Ouverture sous vent :

 Calcule de ci

 Calcule de ce

22
 Calcule de c

 De même on recalcule w2 :

23
IV. Pré-dimensionnement

IV.1. Calcul et dimensionnement des lisses de bardage

IV.1.1. Les charges appliquées :

Action horizontale
due au vent : Wn (NV65) =83.17

Actions verticales
Poids propre du bardage pp= 12,7 (panneaux sandwich d’épaisseur 40 mm)

Poids propre de la lisse ( à déterminer)

IV.1.2. Pré dimensionnement à l’ELU en flexion horizontale (en


élasticité ):

on travail suivant al composition la plus défavorable G+We

on a :

donc :

avec

24
Tableau 1 : entraxe des lisses en fonction du profilée

d'autre part on a :

avec

Tableau 2 : entraxe des lisses en fonction de leurs nombre

donc :

on choisit qui correspond à l'IPE 120.

Dans la pratique on essaie d'avoir un espacement bien définie c'est à dire un espacement
exacte , pour ce la on varie les distance latéraux .

Soit → par suite on a :

Figure 5 : disposition des lisses

25
Données du profilé :

IV.1.3. vérification de la flexion bi axial :

(pas de majoration car G+We)

26
IV.1.4. vérification de la flèche :

 solution :
1ére proposition :

on passe à l'IPE suivant

2éme proposition :

lisse hyperstatique continue sur 3 poteaux

3éme proposition :

lisse isostatique avec suspentes

NB: on prend en compte la troisième proposition .

27
IV.1.5. principe de la solution

l'utilisation des suspentes à mi portés nous permet de réduire uniquement la flèche et le


moment suivant y-y autrement dit on traitera la lisse comme étant un barre et hyperstatique
suivant y-y sur trois appuis avec une portée de .

Figure 6 : schéma explicatif de la solution

IV.1.6. revivification de la flèche :


c'est pareil que l'ajout du suspentes n'influe que la flèche verticale .

IV.1.7. vérification de la résistance à l'effort tranchant


 suivant l'axe z-z :

28
sur appuis :

Figure 7 : diagramme de l'effort tranchant d'une poutre isostatique

on doit vérifier donc :

donc : est bien vérifiée .

 suivant l'axe y-y :

suivant y-y l'utilisation du suspentes engendre la création d'un troisième appuis à mi-portée

par suite on a le diagramme de l'effort tranchant :

Figure 8 : diagramme de l'effort tranchant d'une poutre sur trois appuis

29
sur l'appui intermédiaire on a et aussi d'ou on vérifie :

par suite les deux conditions sont satisfaite .

→ les lisses résiste au effort tranchant .

IV.1.8. Dimensionnement des suspentes :

par récurrence on trouve :

avec :

30
or

IV.2. calcul et dimensionnement des pannes


Les pannes sont dimensionnées par le calcul pour satisfaire simultanément :

- Aux conditions de résistance.

- Aux conditions de flèche.

IV.2.1. les cas du Charge


Charge permanant :

*poids du panneau
*poids du panne à déterminer

Charge d'exploitation :

charge du vent :

31
IV.2.2. Pré dimensionnement à l’ELS

on doit tout d'abord déterminer la combinaison de charge la plus défavorable en fonction


de l'entraxe des pannes .

les pannes sont posées sur la ferme avec une inclinaison de pente égale à celle du versant ,
ce qui impose un calcul dépendant de l'angle suivant les deux sens y-y et z-z .

Figure 9 : répartition des charges prises par la panne

1ére combinaison G+Q

à l'ELU

à l'ELS

Charge en dan/ ELU ELS

Py 4.69 3.25

Pz 47.14 32.54

Tableau 3 : valeur des charge pour la combinaison G+Q

32
2éme combinaison (G+Wn)

Rq :à l'ELU on ne major pas les charges pérennantes .

à l'ELU

à l'ELS

Charge en dan/ ELU ELS

Py 1.26 1.26

Pz -105.84 -55

Tableau 4 : valeur des charge pour la combinaison G+Wn

3éme combinaison (G+Q+Wn) :

cette combinaison ne sera jamais plus défavorable que les deux précédentes

 par suite on obtient :

Charge en dan/ ELU ELS

Py 4.69 3.25

Pz -105.84 -55

Tableau 5: valeurs des charges les plus défavorables

sachant que l'équation de la flèche est :

33
et aussi on a :

établissant une relation qui permet de déterminer e en fonction de Iy :

Tableau 6 : entraxe des pannes en fonction du profilée

d'autre part :

avec

Tableau 7 : entraxe des pannes en fonction de leurs nombres

Dons notre projet on dispose de deux variante :

 1ére variante :

34
 2éme variante :

par la suite on développera les deux variantes chaque une appart .

IV.2.3. vérification de la flèche

IV.2.4. vérification de la flexion bi-axial :

IV.2.5. résultat de la 1ére variante

35
la solution adapté pour le problème de la flèche résultante et l'utilisation des panne
hyperstatique sur trois appuis . on obtient :

IV.2.6. résultat de la 2éme variante

Dans la pratique on peut accepter la valeur de la flèche résultante mais comme toujours on
cherche une solution qui assure la sécurité , l économie et la facilité d'exécution, on choisit donc
un IPE 120 hyperstatique sur trois appuis .On obtient par suite :

IV.2.7. choix du profilé :

notre critère de choix se base l'économie des frais de construction , sachant que la vente
des éléments ne dépend pas du type de profilé mais sur la poids .

le poid totale des panne est données par :

36
avec :

poids de profilé en IPE100 :

poids de profilé en IPE120 :

par suite :

donc on choisit :

Figure 10 disposition des pannes

37
IV.2.8. vérification de la résistance à l'effort tranchant

le diagramme de l'effort tranchant (y-y , z-z) est donnée par :

Figure 11 diagramme de l'effort tranchant d'une poutre sur trois appuis

 suivant y-y

sur l'appui intermédiaire on a et aussi d'ou on vérifie :

par suite les deux conditions sont satisfaite .

 suivant z-z :

sur l'appui intermédiaire on a et aussi d'ou on vérifie :

38
V. Etude et dimensionnement du pont
Roulant

Le pont de roulement est de capacité de 14 m de portée .

V.1. Définition de pont roulant :


 Le pont roulant : est un engin de levage mobile circulant sur une voie de
roulement. Il est constitué d’une ou plusieurs poutres sur lesquelles se déplace,
transversalement à la voie principale, un chariot de transfert équipé d’un treuil pour
le levage de la charge.

 La voie de roulement : est la structure porteuse de l’engin de levage, constituée de


deux poutres de roulement et ses supports, les deux poutres parallèles surmontées
d’un rail spécial et sur lesquelles circule le pont roulant.

 La poutre de roulement : est l’élément porteur longitudinal de la voie, les poutres


de roulement sont des poutres simples ou profilés reconstitués soudés (PRS). Leurs
appuis sont constitués par des poteaux.

V.2. Classement des ponts roulant

 Classes d’utilisation :

Tableau 8 : classes des ponts roulants

39
 Etats de charges

Tableau 9 : classification des ponts selon la fréquence d'utilisation

Tableau 10 : coéf.de majoration dynamique et la formule de flèche selon la groupe

Le choix de la classe et la groupe se base sur le choix du client , dans notre cas il
s'agit d'un pont B2

40
V.3. Caractéristiques du pont roulant

En générale les caractéristiques géométriques ainsi que les mécaniques sont fournis par le
fabricant du pont .

Figure 12 vue 3D d'un pont roulant

Figure 13 vu en face d'un pont roulant

41
L(m) amin(m) bmin(m) e(m)

14 0.59 0.14 2

Tableau 11 : caractéristique géométrique

Puissance(t) Vitesse(m/min) Poids(t)

3.2 40à60 12

Tableau 12 : caractéristique mécanique

Figure 14 pont de roulement à étudier

42
Figure 15 forces engendrées par le mouvement du pont de roulement

V.4. Description générale du calcul

En général, les poutres de roulements sont conçues sur deux appuis particulièrement celles
destinées à recevoir les ponts de type A.

Le moment maximum est déterminé par le théorème de BARRE, il est défini comme suit :

ce théorème n'est valable que dans le cas :

43
Figure16 théorème de BARRE

V.5. Définition des charges et coefficients

V.5.1. Charges verticales


 le poids des poutres de roulement ;
 le poids du pont, du chariot et de la charge soulèvement ;
 les surcharges sur passerelles si elles existent.

V.5.2. Charges horizontales transversales


 réaction transversale provoquée par le roulement ;
 freinage de direction ;
 vent sur la poutre dans le cas des poutres de roulement à l'extérieur du hangar.

V.5.3. Charges horizontales longitudinales


 freinage longitudinale (de translation) ;
 effet de tamponnement(synchronisation)
 vent sur pont s'il est à l'extérieur du hangar.

V.5.4. Coefficients

 :coefficient de majoration dynamique des réactions verticales :


 : chemin de roulement,
 : support de chemin de roulement.

44
V.6. Calcul des réactions des galets d'un pont roulant

V.6.1. Charges statiques (Réactions par galet)

d'après NFP22-615 les réactions estimés par galet pour un pont de 3t et de 14 m de portée
sont:

Figure17 répartition du charge par galet

en effet la répartition de charge dépend par la position du chariot si le chariot est à


l'extrémité gauche alors les galets du sommier gauche supportent Rmax et d'autre part les droites
supportent Rmin , puisque notre bâtiment est symétrie il suffit d'étudier le cas le plus défavorable
et en conclue le reste par symétrie .

V.6.2. Charges verticales

V.6.3. Charges horizontales longitudinales

45
V.6.4. Charges horizontales transversales

d'aprés NFP22-615 on estime les réactions horizontaux transversales à 1/10 des charges
verticales sans majoration dynamique :

V.7. Choix du rail


Même si on utilise des poutres isostatiques , on utilise des rails continus avec des joints en
néoprène entre le rail et les poutres pour étaler les charges .

D'après les recommandations pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement

de ponts roulants - 3e Partie

Tableau 13 : dimension du rail en fonction du charge par galet

46
dans notre cas on se limite par la valeur la plus proche et on choisie
le type de rail à partir de l'EC 3 partie 6 :

Tableau 14 : désignation du rail

on se basant sur les deux tableaux on choisie A45 .

 Fixation du rail sur la poutre de roulement :

Le rail est fixée sur la poutre de roulement à l'aide d'une attache appelée Crapaud,

figurée ci-dessus :

47
Figure 18 méthode de fixation du rail

V.8. Dimensionnement de la poutre de roulement

V.8.1. Condition de flèche(z-z)


Le dimensionnement de la poutre de roulement se fait avec la condition de flèche.

La flèche admissible est obtenue quand les deux charges sont en position symétrique par
rapport au milieu de la poutre, il faut vérifier donc que :

On prendra compte seulement la première travée ou il existe la flèche maximale car


l'influence des charges est faible pour les autres travées.

La méthode consiste à superposer les flèches causées par :

 Les deux charges sur galets

avec :

 Le poids propre de la poutre

48
avec :

Q = poids propre de la poutre + poids propre du rail(estimé à 44 kg/m)

notre profilé est un HEA cherchant le profilé convenable tel que :

Avec :

on prévoit la fléche en fonction du profilé :

Tableau 15 : valeur de la flèche selon le profilé

on choisit par suite : l'HEA 340condition de la flèche(z-z)

V.8.2. condition de la flèche suivant (y-y)

la charge transversale est prise uniquement par l'aile supérieur pour cela il faut vérifier la
condition de la flèche sur cet partie de profilé .

pour cela il faut déterminer :

49
comme la déférence n'est pas aussi grande on peut augmenter le moment d'inertie ainsi que
la section de l'aile supérieure on ajoutant une seule cornière de L50*5*5 :

Figure 19 correction adopté vis à vis la flèche y-y

d'ou :

par suite on a une section avec une ale supérieure ramifiée :

50
V.9. Caractéristiques du profilée

Tableau 16 : classe des profilés

→ classe I .

profilée Poids(kg/m) Section(cm2) Iy(cm4) Wply(cm3) iy(cm) Iz(cm4) Wplz(cm3) iz(cm)

HEA340 105 138.3 27700 1680 14.4 7436 496 7.46

Tableau 17 : caractéristique du profilés HEA 340

51
V.10. Resistance du profilée

V.10.1. Vérification à l'état limite ultime

avec :

: moment sollicitant dû à Rv et au poids propre du chemin de roulement

 Moment dû à la réaction RV :

 Moment dû au poids propre (HEA340 + A45) :

par suite :

: moment sollicitant dû à Rh

 Moment dû à la réaction Rh (pris par l'aile supérieure):

N : effort de compression dû à Rl

finalement on a :

vérifié

52
V.10.2. Resistance de la section à l'effort tranchant

avec :

 : Resistance ultime au cisaillement :

 : effort tranchant sollicitant dû à RV et au poids propre du chemin de

roulement :

 Effort tranchant dû à la réaction RV :

 effort tranchant dû au poids propre (HEB340 + A45)

par suite :

vérifié

V.11. Resistance de l'âme au voilement par cisaillement

Si , il n'est pas nécessaire de vérifier le voilement par cisaillement.

avec :

53
par suite :

→ pas de risque de voilement .

54
VI. Calcul du support du chemin de
roulement

Le chemin de roulement est supporte par une console qui est sollicitée par les efforts
suivant :

 Le poids propre de la poutre de roulement et du rail


 Les actions verticales et horizontales des galets du pont roulant
 Le poids propre de la console elle même.

Figure 20 support de poutre de roulement

VI.1. Charges verticales


 Effort dû à la réaction RV :

 Effort dû au poids propre (HEB340 + A45)

par suite :

55
VI.2. Charges horizontales

VI.3. Dimensionnement du support du chemin de roulement


on dimensionne le console le plus sollicité : le console intermédiaire

on a :

avec :

par suite on choisit un HEA 180

profilée Poids(kg/m) Section(cm2) Iy(cm4) Wply(cm3) iy(cm) Iz(cm4) Wplz(cm3) iz(cm)

HEA220 50.5 64.3 5410 515 9.17 1955 178 5.15

Tableau 18 : caractéristique du profilé HEA 180

56
VI.4. Vérification de la
flèche

vérifié

VI.5. Vérification des contraintes


comme les efforts engendrés par le poids propre du consol sont relativement faible par
rapport à la force vertical prévenante de la poutre de
roulement , on considère seulement cette dernière .

au niveau de l'encastrement on a un effort


tranchant max ainsi que un moment max donc il faut
vérifier :

57
avec :

par suite :

→ donc il existe une influence de l'effort tranchant sur le moment et on doit vérifier :

avec :

par suite on a:

vérifié

58
VII. dimensionnement des contreventements

VII.1. Les différents types de contreventements :

VII.1.1. Contreventements de toiture (poutre au vent):


Les contreventements sont disposés généralement suivant les versants de la toiture comme
la montre la figure ci-dessous. Ils sont placés le plus souvent dans les travées de rive. Leurs
diagonales sont généralement des cornières doubles qui sont fixées sur la traverse (ou ferme).
Leur rôle principal est de transmettre les efforts du vent du pignon aux fondations. Remarque :
Dans les bâtiments de grande longueur, comportant des joints de dilatation, il est bon de prévoir
au moins une travée de contreventement entre deux joints de dilatation.

VII.1.2. Contreventement de façades: (palée de stabilité)


La palée de stabilité est un contreventement de façade destiné à reprendre les efforts
provenant de la poutre au vent et les descendre au fondations.

VII.2. Effort du vent sur les pignons :


La transmission des efforts sur le pignon passe successivement du bardage aux lisses, puis
aux potelets, puis à la traverse (ferme) du portique de rive. Ce dernier n’étant pas rigide
transversalement, il est nécessaire de le stabiliser en construisant un dispositif, tant dans le plan
de la toiture (poutre au vent) que dans le plan vertical (palée de stabilité)

59
Figure 21 effort du vent sur le pignon

VII.3. Calcul de la poutre au vent en pignon :


Elle sera calculée comme une poutre à treillis reposant sur deux appuis et soumises aux
réactions horizontales supérieures des potelets auxquelles on adjoint l’effort d’entraînement.

Figure 22 poutre au vent

60
la plus grande surface offerte au vent est de :

on a :

on obtient par la suite :

VII.3.1. Effort de traction dans les diagonales :

On ne fait travailler que les diagonales tendues et on considère que les diagonales
comprimées ne reprennent aucun effort, car du fait de leur grand élancement, elles tendent à
flamber sous de faibles efforts. Suivant le sens du vent, c’est l’une ou l’autre des diagonales qui
est tendue.

Le contreventement de versant est une poutre à treillis supposée horizontale.

Figure 23 diagonales tendus (poutre au vent)

61
Par la méthode des coupures, on établit que l’effort F dans les diagonales d’extrémité (les
d

plus sollicitées) est donné comme suit :

par suite :

VII.3.2. Section de la diagonale :

la section du cornière doit vérifie :

par suite on choisit : L 40x40x4 ( )

Soit une cornière isolée de 40x40x4 avec deux boulons de 12 mm et trous de 13 mm convient

on vérifie par suite la résistance de l'assemblage vis à vis la traction :

62
VII.3.3. Vérification des pannes
(montants de la poutre au
vent) à la résistance:

Les montants de la poutre au vent sont des pannes qui


travaillent à la flexion déviée sous l’action de charges
verticales , et en outre à la compression sous (F), on doit
donc vérifier la panne à la flexion déviée composée. La
formule de vérification est la suivante :

C'est à dire :

VII.3.3.1. Vérification de la panne intermédiaire :

IPE 120 :

Wely(cm3) Welz(cm3) A(cm2)

53 8.64 13.2

Tableau 19 : caractéristique du profilé IPE 120

63
on obtient :

non vérifié

pour résoudre ce problème on passe à l'IPE suivant (IPE140) uniquement pour les pannes
intermédiaires de portique de rive :

IPE 140

Wely(cm3) Welz(cm3) A(cm2)

77.3 12.3 16.4

Tableau 20 : caractéristique du profilé IPE140

vérifié

cette solution engendre par suite une difficulté lors du montage particulièrement lors de la
mise en place et fixation du panneau pour s'enfuir de ce genre de problème on utilise l'IPE 140
pour tous les pannes pour cela on doit recalculer la nouvelle disposition des pannes et revérifié
de nouveau .

64
Il y'a aussi une solution plus pratique , cette solution s'agit de ramifié la section du profilé
par l'ajout de deux cornières L 25x25x4 comme montre

le schéma suivant .

Figure 24 solution adopté pour la panne intermidiaire comprimée

par suite :

par suite :

65
d'ou on a :

W'ely(cm3) W'elz(cm3) A'(cm2)

66.48 12.91 16.92

Tableau 21 : caractéristique du profilé IPE 120 ramifié

vérifié

VII.3.3.2. Vérification de la panne faitière


au niveau du potelet du milieu la force F sera diviser entre les deux pannes faitière :

66
on obtient :

vérifié

VII.4. Calcul de la palée de stabilité en long pan :


Les palées de stabilité doivent reprendre les efforts de vent sur pignons transmis par le
contreventement des versants (poutre au vent). On ne fait travailler que les diagonales tendues,
comme dans le cas de la poutre au vent.

Les diagonales supérieures sont réservés pour s'opposer au charge du vent et celui
inférieures sont réservés pour assurer la stabilité vis à vis la force du freinage de chemin de
roulement

Figure 25 conception du palée de stabilité

67
VII.4.1. Dimensionnement du buton comprimé

le buton comprimé assure la transmission de la force prévenue de la poutre au vent vers


l'élément diagonal du palet de stabilité .

soit un tube circulaire

on doit vérifier alors :

avec :

par suite la condition de résistance est bien vérifié , on maintient la section

VII.4.2. Dimensionnement du diagonale tendu

VII.4.2.1. Diagonales supérieures

sachant que :

68
on détermine A :

par suite on choisit : L 40x40x4 ( )

Soit une cornière isolée de 40x40x4 avec deux boulons de 12 mm et trous de 13 mm convient :

on vérifie par suite la résistance de l'assemblage vis à vis la traction :

VII.4.2.2. Diagonales inférieurs

on dimensionne le diagonale avec la même façon sauf que notre charge :

il est pareil que la section sera inférieur que la précédente déjà calculé pour cette raison on
conserve la même cornière L40x40x4 .

la disposition des diagonales inférieures est sur toute la longueur du projet autrement dit le
palet de stabilité inférieure doit être placé entre tous les portique , en effet la force de freinage
peut se produire dans n'importe quel position de la poutre pour ce là on doit être sûr que la force
de freinage est prise en compte .

69
VIII. Dimensionnement des potelets

Les potelets sont le plus souvent des profilés en I ou H destinés à rigidifier la clôture
(bardage) et résister aux efforts horizontaux du vent. Leurs caractéristiques varient en fonction
de la nature du bardage (en maçonnerie ou en tôle ondulée) et de la hauteur de la construction.

Ils sont considérés comme articulés dans les deux extrémités.

on a la disposition suivantes :

3.75m 3.75m 3.75m 3.75m

Figure 26 conception des potelet

70
VIII.1. Détermination des sollicitations :
Le Potelet, travaille à la flexion sous l’action de l’effort du vent
provenant du bardage et des lisses, et à la compression sous l’effet de
son poids propre, du poids du bardage et des lisses qui lui est associé, et
de ce fait fonctionne à la flexion composé.

VIII.1.1. charges permanentes (G) :

Puisque notre bardage est en maçonnerie donc il y'que le poids


propre du potelet

VIII.1.2. surcharge climatiques :

VIII.2. Pré-dimensionnement
le pré-dimensionnement s'effectue selon la flèche suivant z-z

Sachant que :

par suite on détermine :

71
Donc on choisit un IPE 200 :

profilée Poids(kg/m) Section(cm2) Iy(cm4) Wply(cm3) iy(cm) Iz(cm4) Wplz(cm3) iz(cm)

HEA200 22.4 28.5 1943.2 220.6 8.26 142.31 44.6 2.24

Tableau 22 : caractéristique du profilé IPE 200

VIII.3. Vérification des contraintes :


Dans la pratique et en générale la force de compression est négligeable vue que le potelet
ne supporte que lui même et le bardage s'il existe , par suite le risque de flambement est
négligeable est en vérifie uniquement :

avec :

d'ou :

vérifié

72
Conclusion

Par la suite des calculs on obtient :

panne :

pannes en IPE 120 hyperstatiques sur trois traverses , chaque versant contient 5 pannes
espacés de 1.8 m avec un débord de 0.17 m de deux cotés du versant.

la panne intermédiaire travaille aussi en compression pour cela on lui rajoute deux cornière
en L 25x25x4 d'une par et de l'autre de l'âme

lisse :

lisses en IPE 120 isostatiques avec l'utilisation des suspentes de diamètre 6 mm , chaque
file entre deux portiques contient 5 lisses espacés par 1.3m à partir du 1.5m du niveau du sol .

rail de roulement :

le rail utilisé est de classe A45.

poutre de roulement :

la poutre de roulement est constitué d'un profilé HEA 340 avec l'utilisation d'une cornière
en L 50x50x5 au niveau de l'aile supérieure .

support de la poutre de roulement :

le support est un console en HEA 180 de longueur 0.5 m

contreventement :

tous les diagnoses de ce système sont des profilés en L 40x40x4 avec un buton comprimé
de diamètre 101.6 mm.

potelet :

les potelet sont en profilés IPE 120

73
ANNEXES

74