Vous êtes sur la page 1sur 12

TP de Chimie N° 2

CINETIQUE DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGENEE

Objectif :

1- Utiliser une méthode chimique pour étudier la cinétique d'une réaction.

1. BUT DE LA MANIPULATION

Le peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) se décompose lentement à la température ambiante et ne peut se garder longtemps.
Cette décomposition peut être accélérée grâce à un catalyseur contenant des ions Fe 3+.

Le but de la manipulation est d’étudier la réaction de décomposition de l’eau oxygénée en présence de l’ion Fe 3+.

2. PRINCIPE DE LA MANIPULATION

2.1. Réaction de dismutation de l’eau oxygénée

La réaction de décomposition de l'eau oxygénée est une réaction de dismutation dans laquelle l’eau oxygénée joue à la fois le
rôle d’oxydant et de réducteur. Les couples mis en jeu sont H 2O2 / H2O et O2 / H2O2.

1- Ecrire les deux demi-équations électroniques correspondant aux couples oxydant-réducteur qui font intervenir l’eau
oxygénée.

2- Montrer que l'équation de la réaction de dismutation (réaction 1) étudiée est : 2 H2O2 (aq)  2 H2O (l) + O2 (g)

2.2. Dosage de H2O2 restant

On détermine la concentration en H2O2 restant dans le milieu réactionnel S à la date t en effectuant des prélèvements de
volume Vred. et en dosant ceux-ci par une solution de permanganate de potassium de concentration connue C ox.
Cette concentration en eau oxygénée restant à la date t est notée [H2O2] .
t
Le volume de permanganate de potassium versé à l'équivalence est noté V ox, équiv .

1. Faire le schéma légendé du montage permettant de réaliser le dosage.


2. Ecrire l'équation de la réaction de dosage (voir TP N°1). Cette réaction sera la réaction 2.
3. Exprimer [H2O2] en fonction de Vred., Vox, équiv et Cox.
t

3. CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION

3.1. Mode opératoire

On suit l’évolution de la concentration H2O2 restant en fonction du temps. Pour cela, effectuer les opérations suivantes.

1. Remplir la burette avec la solution de permanganate de potassium de concentration C ox = 2,0.10-2 mol.L-1 .

2. Verser dans un erlenmeyer 95 mL (mesurés à l'éprouvette graduée) de solution d'eau oxygénée de même concentration
que dans le TP 1 (solution commerciale à 20 volumes diluée 20 fois ).

3. Préparer 6 béchers contenant chacun 40 mL environ d'eau distillée glacée et 10 mL environ d'acide sulfurique de
concentration 1 mol.L-1. Placer ces 6 béchers dans un cristallisoir contenant un mélange d’eau et de glace.

4. Prélever 5 mL (mesurés à l'éprouvette graduée) de la solution de chlorure de fer III et placer cette solution dans
l’erlenmeyer contenant la solution d’eau oxygénée (cette solution sera notée S) : déclencher le chronomètre, agiter. Le
volume de la solution S est V = 100 mL.
S
Page 1
16/01/2019
5. Aux dates t = 2 min, 5 min, 10, 20, 30 et 40 min, effectuer à l'aide d'une pipette graduée un prélèvement de V p.e. =
10,0 mL de la solution précédente. A cause des bulles de dioxygène se dégageant en continu, le prélèvement est quelque peu
perturbé. C'est pourquoi, l'utilisation d'une pipette jaugée ne se justifie pas. Une pipette graduée suffit.

6. Verser rapidement le contenu de la pipette dans l’un des 6 béchers précédents.

L’ajout d’eau et de glace ralentit ( arrête) la réaction de dismutation de l’eau oxygénée par effet de température mais aussi en
diminuant, par dilution, la concentration des réactifs, on dispose donc du temps nécessaire pour effectuer le dosage.

7. Doser le peroxyde d’hydrogène présent par la solution de permanganate de potassium, noter le volume V ox, équiv de
solution de permanganate de potassium correspondant à l’apparition de la couleur rose, dans le tableau suivant. ( Remplir
uniquement la première ligne).

Date (min) 0 2 5 10 20 30 40

Volume de permanganate de
potassium versé (mL)
[H2O2] (mol.L-1)
S, t

n(H2O2)
S, t

Avancement x

8. Pour déterminer la concentration à t = 0, il est plus simple de préparer une solution contenant 95 mL de la solution
diluée d'eau oxygénée et d'ajouter 5 mL d'eau. Cette solution a déjà été préparée au bureau par le professeur. Sa
concentration sera notée [H2O2]
S, t = 0 .

9. Prélever 10 mL de cette solution, la verser la dans un bécher contenant 40 mL environ d'eau distillée glacée et 10 mL
environ d'acide sulfurique. Doser avec le permanganate de potassium.

3.2. Exploitation des résultats

1. Remplir les lignes [H2O2] et n(H2O2)


S, t S, t. Détailler les expressions littérales et les applications numériques pour t = 10
min.
2. Que dire de l'évolution de [H2O2]S, t au cours du temps ? Est-ce conforme à vos prévisions ?

3. Compléter le tableau d'avancement relatif à la réaction de dismutation.


4. Exprimer l'avancement x de la réaction de dismutation en fonction de n (H2O2)S, t = 0 et n(H2O2)S, t.
5. Remplir la ligne "Avancement x". Détailler l'application numérique pour t = 10 min.
6. On admet qu'à t , on a : n(H2O2) = 0 et x = xfin = xmax. Calculer xmax. A t = 40 min; la réaction est-elle terminée ?
S, t
7. Tracer l'avancement x en fonction du temps sans oublier la date t = 0.
Echelles : 1cm  2,5.10-4 mol
1cm  2 min
8. On rappelle que la vitesse volumique à la date t 1 de la réaction de dismutation de l'eau oxygénée s'écrit :
v 1 = . La quantité
1 .représente la valeur dérivée de la fonction x(t) à la date t 1. Graphiquement,
1 1 représente le coefficient
t t t t
directeur de la tangente à la courbe x en fonction de t à la date t 1. Calculer la vitesse de la réaction de dismutation de l'eau
oxygénée à la date t = 10 min.
9. Que dire de l'évolution de la vitesse de la réaction au cours du temps ? Donner une réponse qualitative. Quelle en est la
raison au niveau microscopique ?
10. Le temps de demi-réaction noté t1/2 est le temps au bout duquel l'avancement a atteint la moitié de sa valeur finale (à
t). Déterminer la valeur du temps de demi-réaction pour la réaction de dismutation de l'eau oxygénée.

Page 2
16/01/2019
Tableau d'avancement relatif à la réaction de dismutation de l'eau oxygénée :

Equation de la réaction 2 H2O2 (aq)  2 H2O (l) + O2 (g)

Avancement
Etats du système n(H2O2) en mol n(H2O) en mol n(O2) en mol
(en mol)

Initial 0

Intermédiaire x

Final littéral xmax

Final numérique

Equation de la réaction 2 H2O2 (aq)  2 H2O (l) + O2 (g)

Avancement
Etats du système n(H2O2) en mol n(H2O) en mol n(O2) en mol
(en mol)

Initial 0

Intermédiaire x

Final littéral xmax

Final numérique

Page 3
16/01/2019
Travaux pratiques

CINETIQUE DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGENEE

MATERIEL ET PRODUITS

MATERIEL PRODUITS

Sur le bureau : Sur le bureau :

2 fioles de 100 mL solution d'eau oxygénée à 20 volumes diluée 20 fois : 2,5 L


1 éprouvette de 100 mL acide sulfurique à 1 mol.L-1 : 1,5 L
Marqueurs permanganate de potassium non acidifié à 2,0.10-2 mol.L-1 : 1,5
1 éprouvette de 10 mL L
1 pissette d'eau distillée glace
chlorure de fer III à 0,1 mol.L-1 : 200 mL

Pour huit groupes :

Burette 25 mL
Agitateur magnétique
Erlenmeyer de 100 mL
6 béchers de 100 mL
1 bécher de 250 mL
1 bécher de 25 mL
1 bécher de 50 mL
Grand cristallisoir
Pipette graduée de 20 mL
Poire aspirante
Chronomètre
Eprouvettes graduées de 20 mL, 50 mL et 100 mL
2 pots de yaourts
1 bécher poubelle en plastique
Pissettes d'eau distillée froide (les mettre au réfrigérateur la
veille)

Page 4
16/01/2019
Travaux pratiques

CINETIQUE DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGENEE

FICHE PROFESSEUR

1. INRODUCTION

Le peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) se décompose lentement à la température ambiante et ne peut se garder longtemps.
Cette décomposition peut être accélérée grâce à un catalyseur contenant des ions Fe 3+.

Le but de la manipulation est d’étudier la réaction de décomposition de l’eau oxygénée en présence de l’ion Fe 3+.

2. PRINCIPE DE LA MANIPULATION

2.1. Réaction de dismutation de l’eau oxygénée

La réaction de décomposition de l'eau oxygénée est une réaction de dismutation dans laquelle l’eau oxygénée joue à la fois le
rôle d’oxydant et de réducteur. Les couples mis en jeu sont H 2O2 / H2O et O2 / H2O2.

1. Ecrire les deux demi-équations électroniques correspondant aux couples oxydant-réducteur qui font intervenir l’eau
oxygénée.

Couple H2O2 / H2O : H2O2 (aq) = O2 (g) + 2 H+(aq) + 2 e-

Couple O2 / H2O2. : H2O2 (aq) + 2 H+(aq) + 2 e- = 2 H2O (l)

2. Montrer que l'équation de la réaction de dismutation (réaction 1) étudiée est : 2 H 2O2 (aq)  2 H2O (l) + O2 (g)

En additionnant membre à membre les deux demi-équations précédentes, on retrouve l'équation proposée.

2.2. Dosage de H2O2 restant

1. Faire le schéma légendé du montage permettant de réaliser le dosage.


Voir à la fin.

2. Rappeler l'équation de la réaction de dosage (voir TP N°1). Cette réaction sera la réaction 2.
La réaction de dosage de l'eau oxygénée par le permanganate de potassium a pour équation :

2 MnO4–(aq) + 5 H2O2(aq) + 6 H3O+(aq)  2 Mn2+(aq) + 14 H2O (l) + 5 O2 (g)

3. Le tableau d’avancement à l’equivalence donne : voir TP1

5C ox xVox ,equiv
A l’équivalence : [H2O2] =
t
2 xVred

Page 5
16/01/2019
3. CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION

3.1. Mode opératoire

Date (min) 0 2 5 10 20 30 40

Volume de permanganate de
16,9 12,3 8,1 5,0 2,0 1,1 0,6
potassium versé (mL)
[H2O2] (mol.L-1) 8,5.10-2 6,2.10-2 4,1.10-2 2,5.10-2 1,0.10-2 5,5.10-3 3,0.10-3
S, t

n(H2O2) 8,5.10-3 6,2.10-3 4,1.10-3 2,5.10-3 1,0.10-3 5,5.10-4 3,0.10-4


S, t

Avancement x 0 1,2.10-3 2,2.10-3 3,0.10-3 3,8.10-3 3,98.10-3 4,10.10-3

3.2. Exploitation des résultats

1. Remplir les lignes [H2O2] et n(H2O2) .


t t Détailler les expressions littérales et les applications numériques pour t = 10
min.

On a : [H2O2] t = 10 min = = = 2,5.10 mol.L


-2 -1

On a : n(H2O2) t = 10 min = [H2O2] t = 10 min  VS = 2,5.10  0,100 = 2,5.10 mol


-2 -3

2. Que dire de l'évolution de [H2O2] t au cours du temps ? Est-ce conforme à vos prévisions ?
Au cours du temps, la concentration en H2O2 diminue, ce qui est normal puisque la quantité de matière en H2O2 diminue (l'eau
oxygénée est consommée, c'est un réactif) et que le volume V est constant.
S

3. Compléter le tableau d'avancement relatif à la réaction de dismutation.

Equation de la réaction 2 H2O2 (aq)  2 H2O (l) + O2 (g)

Avancement
Etats du système
(en mol)

Initial 0 n(H2O2) t = 0 0 0

Intermédiaire x n(H2O2) t = 0 - 2 x 2x x

Final littéral xmax n(H2O2) t = 0 - 2 xmax 2 xmax xmax

Final numérique xmax = 4,25.10-3 0

Page 6
16/01/2019
4. Exprimer l'avancement x de la réaction de dismutation en fonction de n (H2O2)t = 0 et n(H2O2) t.

On a : n(H2O2) t = n(H2O2) t = 0 – 2x  2x = n(H2O2)t = 0 – n(H2O2)


t

 x=

5. Remplir la ligne "Avancement x". Détailler l'application numérique pour t = 10 min.

-3
A t = 10 min, on a : x = = 3,0.10 mol

6. On admet qu'à t , on a : n(H2O2) = 0 et x = xfin = xmax.


S, t
Calculer xmax. A t = 40 min; la réaction est-elle terminée ?

On a : n(H2O2) t = 0  n(H2O2)
t=0
– 2xmax = 0  2xmax = n(H2O2)
S, t = 0

 xmax = = = 4,25.10-3 mol = xfin

A t = 40 min, x = 4,1.10 mol


-3
< 4,25.10 -3
mol . On a : x < xfin. La réaction n'est donc pas terminée.

7. Tracer l'avancement x en fonction du temps sans oublier la date t = 0.


Echelles : 1cm  2,5.10-4 mol
1cm  2 min

Voir graphe ci-dessous

8. On rappelle que la vitesse volumique à la date t 1 de la réaction de dismutation de l'eau oxygénée s'écrit :
v 1 = . La quantité
1 .représente la valeur dérivée de la fonction x(t) à la date t 1. Graphiquement,
1 1 représente le coefficient
t t t t
directeur de la tangente à la courbe x en fonction de t à la date t 1. Calculer la vitesse de la réaction de dismutation de l'eau
oxygénée à la date t = 10 min.
Voir fiche ci-dessous.

9. Que dire de l'évolution de la vitesse de la réaction au cours du temps ? Donner une réponse qualitative. Quelle en est la
raison au niveau microscopique ?
On voit que le coefficient directeur de la tangente à la courbe x en fonction de t diminue au cours du temps. Par conséquent, la
vitesse de réaction qui est proportionnelle à ce coefficient diminue aussi au cours du temps. Au niveau microscopique, cela
s'explique par la diminution de la concentration en eau oxygénée au cours du temps et donc à la diminution des chocs efficaces
entre les molécules de réactifs.

10. Le temps de demi-réaction noté t1/2 est le temps au bout duquel l'avancement a atteint la moitié de sa valeur finale (à
t). Déterminer la valeur du temps de demi-réaction pour la réaction de dismutation de l'eau oxygénée.
Voir fiche ci-dessous.

Page 7
16/01/2019
Schéma du montage servant à réaliser le dosage

burette graduée contenant la solution titrante de permanganate


de potassium (K+(aq) + MnO4–(aq)), Vp, Cp = 2,0.10-2 mol.L-1

bécher contenant Vp.e. = 10,0 mL de la solution S de concentration


[H2O2]S, t en H2O2, 10 mL d'acide sulfurique à 1 mol.L-1 et 40 mL d'eau
distillée glacée

agitateur magnétique

Page 8
16/01/2019
CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGÉNÉE

Tracé de l'avancement en fonction du temps

x (mmol)
  









        
 
t (min)

Page 9
16/01/2019
CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGÉNÉE

Tracé de l'avancement en fonction du temps – Détermination d'une vitesse instantanée

x (mmol)
  


A
+


 B
+





        
 
t (min)

Première étape :

On trace la tangente au point d'abscisse choisie, soit ici t = 10 min.

Deuxième étape :

On choisit deux points A et B sur cette tangente et on écrit leurs coordonnées.

tA = 20 min tB = 5 min
A A
-3
xA = 4,0.10 mol xB = 2,3.10-3 mol
Troisième étape

Le coefficient directeur de cette tangente représente 1 , soit ici .


t t = 10 min
On a :
vt = 10 min = 1 =  =  = 1,1.10-3 mol.L-1.min-1
t

Page 10
16/01/2019
CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGÉNÉE

Tracé de l'avancement en fonction du temps – Détermination du temps de demi-réaction

x (mmol)
  
xfin







Première
étape :

On détermine la valeur det xfin, puis de .


1/2
Ici, on a : = 2,25.10-3 mol
       
 
Deuxième étape :
t (min)

On trace la droite d'équation x = .

Troisième étape :

L'abscisse du point d'intersection de la droite d'équation x = avec la courbe x en fonction de t donne t1/2

Ici t1/2  5 min.

Page 11
16/01/2019
CINÉTIQUE DE LA RÉACTION DE DISMUTATION DE L'EAU OXYGÉNÉE

Conseils pour mener à bien le TP

1. Au début du TP, pour éviter ensuite des déplacements intempestifs, demander aux élèves de faire
leurs provisions :

- environ 50 mL de permanganate de potassium (dans un bécher de 50 mL)


- environ 250 mL d'eau distillée glacée (dans un bécher de 250 mL)
- environ 70 mL d'acide sulfurique (dans un bécher de 100 mL)

2. Demander aux élèves de tout préparer jusqu'à l'étape qui précède l'ajout de chlorure de fer III.
C'est le professeur qui donnera le feu vert afin que tous les élèves commencent simultanément l'étude
cinétique. Ainsi le professeur pourra mieux gérer le déroulement du TP et prévenir les élèves quelques
secondes avant chaque prélèvement.

Par souci d'économie, c'est le professeur qui préparera la solution pour t = 0 (95 mL de solution d'eau
oxygénée et 5 mL de chlorure de fer III). Les élèves viendront en prélever chacun

Page 12
16/01/2019

Vous aimerez peut-être aussi