Vous êtes sur la page 1sur 2

COMMUNIQUE DE PRESSE

MOBILISATION DU MARDI 15 JANVIER 2019

Depuis bientôt une année, les Avocats de métropole et des Outre-Mer, manifestent leur opposition
à l’encontre du projet de loi de programmation pour la justice.

Ce projet est dangereux. Car il va dégrader les conditions dans lesquelles la justice sera rendue.

Le Gouvernement envisage de sacrifier la qualité du débat judiciaire et les droits de la défense, en


tentant de compenser l’insuffisance des moyens par une logique de rationnement.

Et il risque de fragiliser vos droits en prévoyant par exemple :

- L’augmentation des pouvoirs des Policiers et du Procureur de la République au cours de la


phase d’enquête sans contre-pouvoir ;
- La privatisation du débat sur l’ajustement des pensions alimentaires sans recours au Juge ;
- L’obligation de soumettre certains litiges à un préalable de médiation assuré uniquement en
ligne par des plateformes privées ;

Depuis la mi-décembre, les Avocats ont solennellement demandé à Monsieur le Président de la


République de suspendre l’examen de ce projet de loi par l’Assemblée Nationale.

Parce que nous avons des choses à dire et des idées à proposer, nous demandons que le sujet de
la réforme de la justice soit intégré au grand débat national voulu par le Président de la République.
Les Avocats du Barreau de Nouméa s’associent à la grande manifestation nationale de ce
mardi 15 janvier 2019 et répètent qu'ils souhaitent que la question de la justice soit insérée dans le
grand débat national.

Les avocats veulent construire avec vous la justice de demain.

Nous sommes aujourd’hui mobilisés pour bâtir une justice accessible, moderne, humaine, proche
des justiciables et rendue au nom du peuple français en toute indépendance, dans la dignité et la
sérénité.

Fait à Nouméa, le 14 janvier 2019

Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats au Barreau de Nouméa


Olivier MAZZOLI