Vous êtes sur la page 1sur 31

David VIEL – Le 15 01 2019

Les propriétés mécanique de ça

C’est ça qui permet d’être « sérieux » (en «  haut  » si ça prend)


= d’être « là » de fait
ou concentrer
puisque ça devient « sérieux » !!
Afin de pouvoir tenir encore à « soi » (aimer SA vie  ; s’ancrer)
et/ou conserver son lien avec la « terre »
avec le « vivant »
sinon ne plus RIEN pouvoir « garantir ».

Il y a ainsi une actualité


qui permet d’être proche de « soi » ( = où en est le sentiment)
d’être vachement « bien »
et/ou de manquer, réellement !! de RIEN.
Et une autre actualité
qui permet d’être concrètement « à la rue »,
d’être vraiment « mal »
et/ou de manquer de TOUT (ça deviendra de fait  ! Insupportable et/ou invivable).

Tout en sachant que les gens (une personne)


fait ce lien à travers l’histoire ( = son ça, est mis en perspective)
de là à ce que ça prenne de la « valeur »
et de la « hauteur » (le ça, l’importance et le soi, l’affection des gens)
= Convertir le monde (TOUT ce qui «  est  »)
à ce qui devient de fait ! « Sacré » (… «  virale  »)
aux yeux de tous,
sans l’être pour autant
tant que cela !!

Il est question de saisir ça


et/ou les propriétés mécaniques
de ce qui permet de ressortir de cet état de « fin » (lorsque RIEN «  n’y fait  »
et/ou que RIEN ne «  prend  »)
et non de convertir le monde,
à ce qui essaiera d’être « bien » (de se fixer, de ressortir de la densité, de la «  nuit  »)
et cela sans risque de connaître de fin,
de « chute » … à sa « production »
afin de continuer à faire ce lien

David VIEL – Le 15 01 2019


= à penser, à dire et à faire ce qui lui est « propre »
et/ou ce qui lui permet de ressortir de cet état de fait (de ne pas être «  fini  » et/ou
«  à la rue  »).

Il faut que les gens « achètent »


sa « production »
= il faut que ce que la personne émet
prenne le ça, l’importance
et le soi, l’affection des gens
- afin de pouvoir « léviter »
- afin de pouvoir prendre la « main » (le «  +  »)
et cela sans risque de connaître de « fin »
= ne pas perdre la « main »
après l’avoir prise (établit 1 lien!!!).
Et là convertir TOUT ce qui « est »
pour qu’il n’y ait plus RIEN,
de doute à son sujet (propos)
du fait d’avoir pris la « confiance »,
le droit ( = ce «  droit  »).
Ça Revient ainsi,
à ressortir RÉELLEMENT comme étant « modèle »
tout en étant une pourriture (sauf si ça «  prend  »  ;
comment dire ça … La «  nature  » ou ce qui «  est  »,
à horreur du vide et ça, est un «  trou  ». Pour que la pourriture ou ce qui est mort,
pourri prenne la vie pour que cet état, lui «  profite  »!!).

Il faut bien saisir que dans ce sens,


il leur est impossible d’établir ce lien
en perdant le contact avec la « terre » ;
et/ou ce qui leur est devenu « normal » d’obtenir,
des autres, de l’Autre, de la vie en général
pour conserver leur « estime »
ou leur « écoute » (lien avec la «  terre  »,
dans ce sens là  !).

Ça concentre le sentiment sur ce qui sera son à-faire (pb) ;


lien avec la « terre » («  l’éther  »).
Pour continuer à « s’expliquer les choses »
à comprendre ce qui se « passe »
sinon il ne peut plus RIEN « garantir ».
Il y aura ainsi 1 histoire
= il est « responsable »
et/ou à l’Origine d’une histoire

David VIEL – Le 15 01 2019


afin de pouvoir « avancer » dans ce qui sera son sujet !!
Non en le réalisant ça,
mais belle et bien en prenant de l’importance (le ça)
et l’affection (le soi) des gens.

Non pour le réaliser ça


mais belle et bien devenir le « héros », la « victime » …
et/ou le personnage principal
dans l’histoire qui se « passe »
afin d’être « félicité »  (d’avoir de l’importance et/ou de l’affection)
et/ou rafler la mise.

Réalisez lorsque ça « s’étend »


et/ou « prend »
que ça convertit toutes les énergies manifestées dans la densité (les personnes «  en
vie  ») !!
… Qu’est ce que cela va produire à votre avis ?!! à la fin dans ce sens là ?!
Vous pensez honnêtement que vous allez apprendre sur ça et sur vous en soi,
ou alors que vous allez donner raison (votre vie, votre «  écoute  »  = temps et énergie)
à ce qui ne dira pas non à cette perspective d’à-venir
puisque sinon,
tout le mal qu’il-s se donne-nt, sert à RIEN.

Ils « montent »
ils se « montrent »
pour convertir le monde à leur sujet
afin d’avoir de l’avenir !! (le ça, l’importance et le soi, l’affection des gens).
Pour manquer de RIEN
et non de TOUT (pour avoir cette influence là  ;
inconsciemment ils se servent des propriétés mécanique de ça,
de cette énergie noire,
pour aller là où ils veulent en venir,
pour s’assurer contre les «  ennuis  »
et/ou le fait d’être «  en vie  »).
Sans rien changer à leur condition
et/ou à ce qu’ils sont.

En ayant la main
en projetant un objet qui « prenne »
ça concentre du monde
sur ce qui leur « rapporte »
et non « coûte ».
En mettant ça en perspective

David VIEL – Le 15 01 2019


de là à que ça « marche »
= les autres, l’Autre, la vie en général est Conquis, Neutres ou alors plus « là »
tellement ça « prend » (impossible de «  s’opposer  »).
Pour que ça leur « profite »
et non « coûte » au final.

Ils seront là pour ça,


non en étant critique à ce sujet,
mais belle et bien avoir le « + »
sans le « - » ;
c’est à dire belle et bien être « là »
pour que TOUT ce qui « est »
leur « profite »,
« Revienne »
et cela sans risque de connaître de fin (d’arrêt à leur «  production  »  ; ils ont à l’Origine
et/ou «  responsable  » d’une histoire non pour le réaliser ça mais belle et bien ne pas
«  mourir  » et/ou perdre «  à la fin  » dans ce qu’ils se permettent).
Et pour cela il leur faut une em-prise
= établir le contact
afin d’avoir le ça (l’im-portance)
et le soi (l’affection)
= l’adhésion des gens
sinon impossible
de durer
et/ou de « résister » au temps.

Je le dis et redis
sans le réaliser (traverser ça  ; reconnaître)
vous ne traverserez RIEN du TOUT (durerez pas).
Tout ce que vous ferez dans ce sens,
c’est vous « renforcer »
c’est « renforcer » votre Je (sort)
et non alors en sortir
et/ou le reconnaître ça
afin d’avoir « + »
et non « - » ;
« + » de chance selon vous,
dans la limite de votre sujet (de ce qui est devenu «  concret  » pour vous
= votre lien avec la «  terre  », avec le «  vivant  »)
le temps d’une vie,
et que les autres, l’Autre, la vie en général
« accuse réception » (vous donne raison  ; leurs vies = temps et énergie)
sinon c’est « mort »

David VIEL – Le 15 01 2019


ou c’en est fini de votre « aventure » (temps de vie, de vos certitudes ou de votre lien
avec le «  terrestre  »).

TOUT dépend
de votre « estime »
de votre « écoute »
et/ou de votre lien avec la « terre » (le «  dure  »).
Sans faire un tour
dans cet état de fait,
d’être RIEN,
ni PERSONNE,
je ne sais pas si une personne (un sentiment)
peut le percuter ça.
Tout en sachant … Lorsqu’il en est là,
il a réellement ça (le monde et/ou TOUT ce qui «  est  »)
sur le dos
… Non pour le réaliser ça (changer d’état)
mais belle et bien donner raison (le change)
= SA vie (temps et énergie)
à ce qui a alors raison du sentiment.
Pour changer son lien avec le « vivant »
voire briser son lien avec le « terrestre ».
Pour que son énergie ne lui revienne pas,
mais belle et bien revienne,
à ceux qui ont eu raison de la personne (sans que cela ne ressorte!!) ;
à ceux qui ne verront pas le « mal »
mais belle et bien un « intérêt »
et/ou le « jour » !
Puisque c’est comme ça
que ça « marche-ra-it »
sur « terre ».

Impossible d’être « bien »


de faire ce lien avec le « vivant »
sans personne en « bas ».
Et pour cela il faut penser, dire et faire
1 chose (mettre ça en perspective)
qui captive du monde (qui prenne leur soi et leur ça)
afin de pouvoir ressortir
de cet état de « fin »
= « Rapporter »
dans le sens des « Lumières »
= de ce qui est « Juste » de penser, de dire et de faire

David VIEL – Le 15 01 2019


= de ce qui est « bien ».

Si ce qu’ils ont pensé, dit et fait,


ne scotche plus les gens
ne marque plus les gens
n’arrête plus le temps des gens,
de là à avoir leur adhésion (affection)
alors ils sont « morts » («  à l’arrêt  » tout en sachant qu’ils ont rien d’autre réalisé!
Dans l’idée d’y être arrivée dans ce qu’ils se figurent être la «  vie  » du fait que ça, les
autres, l’Autre, la vie en général leur Revient) .

Pourquoi à votre avis,


dans ce monde (qui a pris «  forme  » dans ce sens)
il est « normal »
de louer des idoles ?!
Vous donnez de votre vivant,
votre temps et énergie
à ce qui est « mort »
et/ou à ce qui a été « là » («  en vie  »)
pour « monter »
ou sinon ne RIEN « valoir » (être en «  bas  »).
Pourquoi dans ce monde,
il est « normal »
de donner de son temps (importance)
et de son énergie (essence)
à ce qui n’est plus « là »
et/ou à ce qui avait été « là » en fait,
que pour sortir personnellement de l’ordinaire (avoir cette influence ou em-prise
«  là  »)
sinon ça (le fait d’être «  en vie  »)
n’avait pas de « valeur »
selon eux
= où en était leur sentiment («  écoute  », lien avec la «  terre  »)
vis à vis de TOUT ce qui « est ».

Il faut un lien avec la « terre »


afin de pouvoir ressortir de cet état de « fin » ;
et/ou «éthérique ».

Quand je pense,
que ça,
= que ce qui vient à « soi »,
naturellement,

David VIEL – Le 15 01 2019


en étant « sérieux »
et/ou concentrer sur notre sujet
permet de conserver notre lien avec le « vivant »
pour ne pas être emporter
par une « vague »
qui tend à convertir TOUT ce qui « est »
afin d’être dans les faits « célébré » ;
= Conquis, Neutres ou Dé-fait ( = perdre notre «  écoute  »).

Sans avoir réalisé ça


impossible de le garantir ça ;
que notre énergie nous reviendra.
Il faut ainsi réaliser ça
afin d’avoir conscience de nous en soi,
et cela sans passer par l’objet
et/ou le monde.
Afin que quoi qu’il se passe,
par la « force » des choses (je rappelle que ça est ce qui Revient par la «  force  » des
choses pour que chacun puisse faire son trou, son à-faire et/ou SA vie)
et/ou à « force » de volonté
il ne soit pas possible de perdre notre « écoute »
et/ou lien avec la « terre »
= être déraciné.

Ne vous leurrez pas …


En étant « en vie »
une histoire est là pour vous déraciner
pour vous « bouffer »
puisqu’en l’état vous êtes comestible.
1 personne c’est du temps et de l’énergie ;
je rappelle les propriétés mécaniques de ça
= du « - » … C’est ça qui permet de « peser »,
de ressortir de cet état de « fin »,
= d’avoir une « écoute »,
d’avoir une notion de « temps »
= encore du « nerf » et par extension encore,
- 1 « nord » (un lien avec la «  terre  »).
Et
de la
- « joie » ou du « + » lorsque ça « prend » (le soi des autres, de l’Autre ...«  à la
fin  »).

Pour avoir le soi

David VIEL – Le 15 01 2019


et le ça,
… d’1 personne,
il faut avoir cette « écoute »
= une histoire sinon impossible
de pouvoir la « travailler »
pour y arriver ;
sans qu’elle puisse le réaliser
et/ou s’en Dé-faire.
Et ainsi le « pouvoir ».
Il ne faut pas le prendre « mal »,
c’est comme ça
pour ceux qui sont là
pour avoir le « + »
sans le « - »
= ce qu’il y a autours (il faut passer outre la volonté
ou les barrières du «  vivant  »).
Ils échangent ainsi leur soi,
contre ça,
pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir.

Que pensez-vous que ça « produise » à la fin


tout en sachant que la « mort »
… est une vue d’esprit.

La « fin »
est la main celle qui travaille le sentiment
le temps d’une vie
sur ce qui la Regarde
sur ce qui sera son à-faire
et/ou son lien avec le « vivant »
pour être encore « là »
… Si les événements lui donne raison
et ainsi si ça lui « profite »
par la « force » des choses
et/ou à « force » de volonté
sinon c’est « mort » ou « plié »
pour lui (il sera sûr de RIEN «  à la fin  »).
Tout en sachant que si ça lui donne raison,
personnellement,
alors ça « coûtera »
à ceux qui seront de fait !
Conquis,

David VIEL – Le 15 01 2019


Neutres
ou sinon plus « là » ; vous ne réalisez pas l’influence de ça,
sauf lorsque ça vous « profite »
dans ce qui est devenu votre à-faire
trou
ou lien avec la « terre » ;
ce que vous ne réalisez pas
mais belle et bien permettez
pour être encore « dedans »
à condition que ça vous Revienne avec le temps
c’est à dire que ça, les autres, l’Autre
soi-en-t à « l’heure » au rendez-vous dans le temps (ce temps)
sinon c’est « mort » (réaliser l’influence de ça!!!).
Et impossible de ressortir de cet état de « fin »,
sans l’avoir réalisé
ou traversé ;
au risque également de perdre votre « écoute »
puisque ça dépasse l’entendement
et/ou que ça « commande »
TOUT ce qui « est ».

Au sujet de ça
il s’agit de la « fin » ; de ce qui est im-portant/essen-ce-tiel en l’ayant cette
« écoute » et/ou la main et de ce qui est grave en la perdant ; mais en général ça ne
sera pas pour le réaliser ça, mais belle et bien mettre ça en perspective pour réaliser
leur vœu et/ou l’objet condition à leur sujet dans le temps … Ce temps afin de ne pas
être « ennuyé », perdre leur « écoute » et/ou lien avec la « terre ».
ou de cette main invisible,
pour être calé (concentré)
sur ce qui est au « centre »
= pour ressortir dans un sens,
qui Revient au final
au même !!

Lorsqu’une personne pige le truc


= ce qui devient son à-faire (milieu)
elle a trouvé sa place
= elle verrouille alors les autres, l’Autre, les choses
dans ce qui est devenu « évident » pour elle (une «  évidence  », «  lumineux  »!!!)
puisque ça lui « parle » (là ça veut dire, que ça ressort dans le temps pour boucler la
boucle  !! Être calé dessus)
ou que ça permette de verrouiller les choses, l’Autre, les autres
dans ce qui sera son milieu ! Son à-faire (lien avec la «  terre  »).

David VIEL – Le 15 01 2019


Elle a ainsi fait son « trou »
= Ça est « pratique », ça en vaut la « peine », « res-sort » pour elle, ça lui « parle » ...
= Ça lui est « possible »
et ainsi ça, ne lui « coûte » pas
= Les autres, l’Autre lui « profite »!! Lui « va ou lui Revienne dans un sens qui lui
« va » !!!
Non pour le réaliser ça !!
Mais belle et bien manquer de RIEN («  luire  » et/ou être sans «  égal  »).
Et tout ce qui « tombera » dedans,
ce sera pour être
Conquis, Neutres ou alors Dé-fait
pour continuer à faire ce lien
avec la « terre » (à «  s’étendre  »).
Ils parleront toujours de ça,
afin de pouvoir en revenir à l’essentiel,
ou là, où ils en sont !!!
Pour ne pas perdre leur « écoute »
= lien avec la « terre »
ou ce qu’ils ne réalisent pas
pour le permettre
et/ou se le permettre.

>(
La « terre » / le « ciel » (l’obje-c-t-if)
Ça/soi
Avoir/Être ;
ça sera leur « enveloppe » et/ou « milieu »
=« limite », « à-faire » ou lien avec la « terre » 
pour avoir encore un res-sort («  milieu  »ou «  centre  » de gravité).

Il faut un objet,
qui « accuse réception » dans le temps
pour qu’il y ait un fil conducteur
celui qui « assurera » l’être
dans ce qui sera son sujet (à-venir)
sinon il est « mort » (cuit  ; quand je pense que RIEN ni Personne, m’a assuré
afin de pouvoir ressortir de cet état de «  fin  »)  ;
sans avoir conscience de ça
et ainsi de « soi ».
Et alors ne plus pouvoir RIEN « garantir »
avec les conséquences que ça impliquera
pour ce qui a été pourtant, un temps …
« bien »

David VIEL – Le 15 01 2019


et/ou « là ».

Moi,
ou à mon sujet
… Mon père a été « là » un temps,
ce temps sans me poser de question.
Ça était une « évidence ».
Et les « années »
où les enfants sont « partis »
pour faire leur « trou » (leurs vies comme ce qui est devenu avec le temps, ce temps
leur «  parent  » et/ou «  assurance-vie  »).
Les enfants n’étaient plus ainsi là (… de fait  ; Avec, pour, à … Lui).
Ils ont « appris » et/ou « grandi ».
Pour avoir ce qui lui Revenait de fait ! Avant.
= Le ressort qui lui était propre. Il était « père » et/ou reconnu comme tel par les
autres, l’Autre, la vie en général ; la preuve étant qu’il a été « là » en tant que père et
qu’il n’a pas fui sa « charge » et/ou sa « responsabilité » … Brisé ce lien.
Sauf que les enfants avec le temps,
ne lui donnait pas Raison,
ou leurs vies (ils avaient «  grandi  » et/ou «  appris  »  ; leur amour, vision des choses ou
lien avec la «  terre  » avait changé).
Pour ne plus être supporté (leur «  soi  », «  amour  » ne lui revenait pas ou plus).
Pour ne plus avoir ce ressort
qui lui était propre (nécessaire).

Je n’en parle lorsque les enfants sont égoïstes


pour que TOUT ce qui « est »
leur Revienne
afin de prendre le « dessus »
ou sentir ainsi avoir, « grandi ».

Moi par exemple


j’ai un « frère »
qui n’a pas d’écoute
mais un ego.
Celui qui a plié les choses dans son sens,
pour avoir la preuve d’avoir « grandi ».
Et en réalité avoir converti le monde à son sujet,
pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir.
Moi je n’ai pas adhéré
en revanche pour qu’ils puissent le croire («  avancer  »
et/ou «  progresser  » dans le sens qui est devenu le sien)

David VIEL – Le 15 01 2019


les autres, l’Autre, la vie en général
lui a donné raison,
afin de pouvoir aimer SA vie
ou ce qui lui Revenait
= Être à l’Origine et/ou « responsable » de cette histoire qui a fait de lui a donner le
« bon » rôle dans l’idée d’être « meilleur » et d’attendre !! Dans le temps d’avoir cette
« écoute » et/ou « estime ». Afin de pouvoir boucler la boucle = verrouiller réellement
les choses dans ce sens, dans le temps , ce temps … Cet esprit !!

Moi (à mon sujet)


à ma 1er copine,
j’avais 20 ans (mon lien avec la «  terre  », avait 20 années … Dans le sens qui avait été
le mien!!)
De là à me donner à fond
= que c’était « sérieux » pour moi (j’étais et/ou je suis «  un peu  » ... comme ça)
c’est à dire que j’avais réellement donner mon amour,
pour ne plus supporter alors,
ce qui était avant mon sujet
= MA vie (être «  là  » de fait).
Je ne le (mon père) supportais plus ainsi
ou je n’étais plus « là » de fait.
Tout en sachant que cette fille
à la base ça n’a pas été pour donner autant de moi en soi,
mais de fil en aiguille
ça a amené à avoir le soi.

Je faisais mon « trou »


et/ou je changeais de cadre (mon «  milieu  »  ; «  centre  » de gravité).
Mon ça (temps)
et mon soi
revenait ainsi à ce qui avait eu raison de moi (de ma personne).
Et avant mon temps et mon énergie
était « stocké »
était « parké »
dans ce qui était mon « cadre » («  sujet  »)
= chez « moi ».
Et il y avait ainsi un « cadre »
= 1 histoire
où naturellement,
des personnes avaient une reconnaissance,
une estime
et ainsi avoir eu mon amour (énergie, soi)
et de mon importance (temps) ;

David VIEL – Le 15 01 2019


afin de pouvoir me construire émotionnellement
et mentalement
= vivre les choses (j’étais «  là  » de fait,
j’en étais «  là  » de fait  !
et/ou je vivais de fait
ce qui était en l’état,
mon statut,
ma place
et/ou mon affectation).

J’en étais là ;


et le « jour »  (… «  jour  » = ça se «  passe  » … = ça qui est émis par autre-s que soi
essaie de boucler également la boucle pour «  avancer  » à condition d’accuser réception
+ ou – inconsciemment pour avoir ainsi, ce qu’ils veulent  ; émettent et pas que des
doutes  !! Mais pour cela il faut interférer et/ou avoir cette influence là)
où les enfants sont partis
pour faire leur « trou »,
« vie » ;
mon père n’était plus « supporté »
et alors « chuté ».
Non pour le saisir ça,
mais belle et bien le « vivre »
et le prendre pour lui !!!
Mon père,
ne supportait,
ne comprenait pas son état.
Pour se « pousser » au cul !!
sauf que ça ne « marche » pas comme ça.
Son lien avec la « terre »
avec le « vivant » (était rompu).
Son lien (ce qui aurait dû se «  passer  »)
aurait été,
d’être encore « adoré »
et/ou « chef ( «  au centre  » de nos vies)
afin de pouvoir continuer SA vie …
à faire ce lien,
avec
et/ou dans le sens,
qui lui était devenu propre,
qui lui était familier
et/ou « évident » (pour ne pas être étrange-r à lui-même à condition que ça, les
autres, l’autre, lui Revienne sinon il ne peut plus RIEN «  garantir  »).
Sauf que ça n’aurait pas été pour grandir,

David VIEL – Le 15 01 2019


pour apprendre sur ça
et sur soi,
mais belle et bien se sacrifier
en son nom
et/ou pour lui (ce n’était pas de l’amour,
alors).
Bien que lui même,
ne le comprenne pas
et/ou qu’il l’ait voulu ça ;
n’empêche
il est devenu comme ça.

J’ai vu mon père …


À sa mort …
Ce que j’ai vu,
c’est une personne en souffrance
= désaffecté (un peu comme une maison qui a été abandonné que vous allez la revoir
plus «  tard  » pour prendre conscience de son état délabré)
et/ou en mal d’affection
et d’importance (personne ne s’occuper de lui  !! Malgré le monde autours pour se
convaincre du contraire = Pour croire en leur histoire et/ou «  pouvoir  »,
«  légitimité  », «  parole  », «  écoute  » et/ou «  autorité  » au sujet de ce qu’ils ne
réalisent pas mais belle et bien entretiennent !! Génèrent. Leur influence, em-prise lien
avec la «  terre  », à donné ça  !! Sans être «  responsable  » de RIEN).
Il n’était plus considéré.

Ce qui m’a frappé,


lorsqu’il est arrivé à ce stade
celui de ne plus être « là » de fait
c’est non la tristesse (puisqu’il n’y avait plus RIEN)
mais le manque de reconnaissance.
Sa présence (de corps et non d’esprit)
avait ainsi cette influence,
cette em-prise là sur les autres, sur l’Autre = la vie en général
afin de continuer à « s’appartenir »
et/ou à faire ce lien avec le « vivant »
dans ce sens là !!
Non pour apporter de la matière
et du sens,
mais belle et bien prendre l’importance
et l’affection des gens
pour ne pas « mourir »
pour ne pas « partir »

David VIEL – Le 15 01 2019


et/ou perdre SA vie (ce qui devait lui revenir,
pour être «  bien  »).
Et non être sans ce qui devait lui Revenir,
par la « force » des choses
et/ou à « force » de volonté
lui échappe
pour continuer à s’assurer,
contre la « fin ».
Afin de continuer à « comprendre » ce qui se passait ;
à faire ce lien
à avoir cette influence,
cette em-prise là.

Considérez maintenant le sacrifice


que ça impliquait
pour qu’une personne puisse continuer à croire en son histoire
et/ou en son « pouvoir » («  autorité  », «  légitimité  ») ;
en étant sans vie.
Il aurait fallu ne pas grandir,
ne pas apprendre sur ça
et sur soi 
= ne pas s’extraire de ce type d’influence.
Pour lui donner raison
= sa vie (temps et énergie).
Pour être sacrifié sur son autel
= ne pas avoir saisi ça (s’extraire de ce type d’influence, d’em-prise).
C’était un « trou »
qui prenait le temps et l’énergie
de ce qui lui avait été un temps « proche ».
Et avoir eu ainsi ça à gérer,
et/ou ça sur le dos pour ne pas se faire posséder («  bouffer  »).
Tandis que ça,
ne faisait RIEN à d’autres (et c’est ça, qui m’a toujours surpris).
Là,
ce n’était plus de l’amour,
ce n’était pas bienveillant
mais belle et bien mauvais
et/ou possessif.

Je n’en parle pas alors du chantage affectif exercé


… que des personnes ce sont d’ailleurs servis
pour avoir une importance qu’ils n’avaient pas.
Pour conserver leurs liens

David VIEL – Le 15 01 2019


leurs habitudes de vie (position!! Estime)
pour pareil ne pas « mourir ».
Ça (cet état de fait) leur a ainsi « profité »
pour conserver leur « écoute »,
leur lien avec le « vivant »
= leur place (importance)
avec le temps,
ce temps,
dans l’idée de « progresser » ;
= s’être en réalité servis de ça,
pour avoir une importance
qu’ils n’auraient pas eu sinon (ils n’auraient pas pu durer aussi longtemps).
Ils se sont servis des liens,
pour ça
et/ou dans ce sens là ;
sans que ça ressorte.

Ils auraient dû,


refuser cet état de fait …
Au lieu de donner raison,
c’est à dire le soutenir ça
et/ou l’entretenir !!!
Et j’ai vu « à la fin » mon père
être mort,
faute d’affection
et d’importance (d’estime).
Tout en ayant entretenu son état
pour ne pas changer,
ou perdre leur habitude de vie ;
repère
ou lien avec la « terre ».
Dans l’idée d’être + « humain »
c’est à dire d’être « solidaire »
d’être « fidèle » (et non être «  à jeter  »)
et en réalité s’être seulement « écouté »
pour ne pas perdre leurs vies celle qui leur donner raison
si ça avait raison de tout le monde (dans ce «  milieu  ») « à la fin ».
La « pression » qu’il y avait dans ce milieu
c’est à dire réaliser les « héros » de l’histoire censée « prendre » pour rafler la mise (à
hauteur de leur mauvaise foi = que ça «  prenne  » à la fin  ! Leur sentiment d’être
«  bien  » et/ou de le «  valoir  » en dépendait).

Il n’avait plus « l’écoute » pour faire ce lien (le saisir)

David VIEL – Le 15 01 2019


et les personnes qui étaient là
c’était fait à l’idée ;
pour le ranger dans une case  (le caser).
C’en était fini de lui,
et/ou à son sujet.
Son propre sujet
ne lui revenait plus !
Je ne sais pas si une personne
peut perdre autant sa dignité,
son écoute
ou toute légitimité à ce point.

Et le « meilleur »
ou le pire,
étant qu’il (l’état dans lequel il était) avait une influence (em-prise)
qu’il n’aurait pas eu sans devenir comme ça !
Dans l’idée d’être « fort ».
Il ne réalisait pas honnêtement ! Son état.
Le « meilleur » ou le pire … Ma « mère » ne le réalisait pas non plus pour lui donner
raison = Et alors profiter tout ce petit monde, cet état de fait pour leur permettre de
conserver leur « écoute » et/ou de conserver leurs rôles. Ce lien avec la « terre » dans
ce sens là (réalisez ... l’em-prise ou l’enfer-mement) .
Dans l’idée d’avoir TOUT « compris ».
Non pour apporter de la matière et du sens (tout le monde peut se tromper ... Après il
faut apporter de la matière et du sens pouvoir le reconnaître et non prendre le droit, ce
«  droit  ». Mais ils ne le reconnaissent pas ça puisqu’au final ça leur «  profite  » pour
qu’il n’y ait pas de mal mais belle et bien un intérêt)
non pour supporter (être père)
mais belle et bien enfoncer, dé-posséder
tant que ça « prenne »
tant que « marche »
pour le « pouvoir »
ou le plaisir (et que les autres, l’Autre, le permette-nt puisque ça leur donnait le
«  bon  » rôle  ; ça leur «  profitait  » au final. C’était bon pour leur image de marque).

Cette personne avait la place, de père …


Et je n’avais pas eu à me plaindre d’elle à son sujet.
Il faisait le Job !!
Durant tout un pan de vie ...
Et du jour au lendemain,
cette personne
qui était un repère,
est devenu méconnaissable

David VIEL – Le 15 01 2019


ou le contraire,
… l’opposé de ce quelle a toujours été.
Elle n’est pas « morte »
afin de pouvoir se faire une raison
et/ou se l’expliquer.
Son cas,
était inexplicable.
Tout en ayant eu cette influence là
durant tout ce temps !!
Et des gens s’en servaient pour « durer »
pour avoir une importance qu’ils n’avaient pas
et/ou pour leur image.
Je n’ai jamais compris
que ça ne les « toucher » pas au fond (ou au final)
malgré les mots
pour croire en leur histoire
et/ou en leur « pouvoir » («  autorité  », «  légitimité  »).
Il était impossible de ne pas être touché
par son état !!
Impossible !!!

Je peux assuré
que moi qui aime comprendre les choses
pour conserver mon « écoute »
et/ou mon lien avec la « terre »,
ça (cet état) était une inconnu,
un mystère
ou un « trou » dans ma psyché (qui «  m’aspirer  ») ;
je n’arrivais pas à me l’expliquer les choses,
et ainsi à remplir ce vide qu’il y avait en moi
= où il avait la place du père (ce qui n’est pas RIEN).

Durant plus de 20 ans


des gens se sont servis de son état
pour avoir un « mérite »
que je ne leur reconnaissais pas.
Non pour être « entendu »
mais belle et bien les avoir sur le dos,
pour m’apprendre la vie (être le «  méchant  »
voire le «  diable  »).
Et je devais à la fin
l’être,
pour leur donner raison (ma vie  ; temps et énergie)

David VIEL – Le 15 01 2019


sinon impossible que ça (ce qui ressort par la «  force  » des choses
et/ou à «  force  » de volonté)
leur donne raison.
Ah bah,
… c’est « sûr » qu’il aurait été plus facile de suivre le « mouvement » (ce qui se
«  passait  », «  prenait  »  !!)
pour perdre mon « écoute »
mon lien avec la « terre »
afin que ça leur « profite » à la fin (bien m’Avoir, bien m’abrutir et/ou dé-posséder).
Et non continuer à leur  « coûter » cher (j’étais en vie
sauf que ma vie ne leur donnait pas raison  ; leur posait problème dans leur tableau sans
tache).
Réaliser maintenant la place
ou l’importance que j’avais dans cet espace
afin de prendre conscience de mon sujet (de qui j’étais).

« Normalement »
je devrais être « mort » ;
puisque c’est « l’enfer »
sans que cela ressorte comme tel,
pour que ce soit pour le coup,
le coup de « grâce »
ou la « fin » de TOUT.

Je me rappelle d’un épisode


… C’était peut-être il y a 4 ou 5 ans.
La même em-prise
la même influence,
qui devait m’Avoir,
qui devait être cette fois la « fin » ...
Puisque lorsque ça se « passe »
ça souffle toute vie qu’il y a en « soi ».
Ça devait être le coup de grâce
pour qu’il n’y ait plus de « soi »
ou de « vie » en moi.
Et là,
il y a une chose qui m’a empli,
indescriptible
et qui ne venait pas de moi,
en soi.

Non pour que ça me refasse « partir » pour un tour

David VIEL – Le 15 01 2019


mais avoir ce moment de « pause » (une chose qui avait fait comme si les choses
étaient en suspend  ; en pause ...)
Je pense honnêtement,
que ça aurait dû normalement,
être le coup de « grâce » pour moi (à mon sujet  ; = où en était mon sentiment)
puisque c’était « navrant »
« consternant »,
totalement « vide de sens ».

Lorsque c’est « là »


et en même temps vide de sens,
en fait on donne de soi,
pour remplir le vide
et se faire Avoir.

Ça est ce qui est sérieux,


là de fait.
C’est ça qui permet de s’ancrer,
et/ou d’établir ce lien.

Il y a un « dehors »
= des personnes ...
après la question
est quel sera la nature des liens
et/ou pour ressortir dans quel sens,
dans quel état ?
Pour donner le change à quoi
ou permettre quoi !
À qui ça « profite » au final ?!
Ou au « Juste ».

Derrière tout lien (le miroir)


il y a un besoin.
Ça prend ainsi « forme »
pour que ça prenne le « soi »
= pouvoir le vivre
et/ou l’Avoir.
Et alors avoir cette influence là,
em-prise là,
non pour le réaliser ça
mais belle et bien ne pas « perdre » leur écoute (ce lien
qu’ils ont avec la «  terre  »,
ou le «  vivant  »).

David VIEL – Le 15 01 2019


Ils n’ont ni conscience de ça
ni conscience d’eux en soi.

Lorsque vous avez une personne en face de « vous »


ce sera pour établir quel type de lien ?!
Dans quel sens ;
ils ont envie que vous ressortiez
pour s’appartenir
ou ne pas perdre leur « écoute » ?!

Ce sera pour prendre conscience de quoi 


et/ou permettre quoi ?
Tout en sachant qu’il est impossible de dire Je,
de ressortir de cet état de « fin »,
ou de cet état « éthérique »
en étant sans besoin ( = «  mort  »).
Il y a ainsi un besoin avec la « terre » (une «  rencontre  »),
une attente,
qui est exprimé + ou - inconsciemment,
afin de pouvoir continuer à faire ce lien
sinon c’est la « mort » ;
= la personne perd son « écoute »
pour ne plus être « là » demain,
pour ne plus être « sûr » de RIEN, concrètement 
et/ou « là » dans les faits.
Avec les conséquences que ça impliquera
à son propos
et par extension pour les personnes
qui ont été un temps proche,
de son sujet
pour également s’appartenir
et/ou s’expliquer les choses (leur lien avec la «  terre  » en dépens,
également).

Elle paraissait « bien »


= ça prenait vraiment de soi,
ça paraissait vraiment bien.
Ça prenait de soi
et par extension de l’importance
non pour le réaliser
mais belle et bien le permettre.
Allez ensuite vous détacher,

David VIEL – Le 15 01 2019


de ce qui ressort par la « force » des choses
= de ce qui permet de dire Je,
le temps d’une vie !! De ce qui est devenu votre VIE.

1 Moi ( = «  j’existe  ») a conscience de son sujet,


en le vivant.
Et non en faisant ce lien
entre le ça et le soi,
afin de pouvoir s’attacher
et se détacher sans faire d’histoire.
Afin de pouvoir briser des liens
et/ou ne pas avoir à passer par la notion d’être et d’avoir.
Dépendre de la notion d’être et d’avoir,
ça implique que les autres, l’Autre,
vous le reconnaisse,
ce qu’ils ne feront pas !!
Sauf pour Revenir,
et/ou que ça leur « profite »
= Avoir TOUT « compris ».
Une histoire leur donnera ainsi raison (le «  sourire  » = le «  bon  » rôle  = ça est
«  pratique  » et non «  incommodant  »)
pour avoir concrètement cette influence,
cette em-prise
sans que ça ressorte
et ainsi que ça « marche » ;
« prenne ».

Il faut ainsi arriver à un moment,


à dépasser ce lien être-avoir
pour que des personnes n’aient pas une importance
c’est à dire de l’énergie (une «  valeur  »)
qui n’est pas censée leur revenir au final.

Sans avoir saisi ça


s’être révélé en soi,
impossible de le garantir ça.
Des personnes ainsi ressortiront
pour leur donner de l’importance,
de la « valeur » (une place dans votre tête)
= de votre affection
qui ne vous reviendra pas comme ça.
Pour que ça « profite » au final (votre temps et énergie)
à ceux,

David VIEL – Le 15 01 2019


qui ne diront pas non à ça
car leur sentiment d’être « bien »
de le « valoir » (à-venir)
en dépens (LEURS vies,
en dépens).

Ne cherchez pas ...


sans avoir saisi ça,
des histoires vous donneront tort !! Vous aurez ça (ce que vous n’aviez pas avant) sur le
dos !!
Sans ainsi,
que ce que vous vivez
ressorte (vous soit reconnu!!).
Afin que ça « profite » au final (il y a toujours du monde, au bout du fil)
à ceux qui raflent la mise.
Non pour que ça ressorte avec le temps
mais belle et bien que ça «s’étende »
pour ne plus être « là » demain
… puisqu’il y a un lien !!! (avec la «  terre  », avec ça ou ce qui «  n’existe pas  »).
Ça renforce ainsi leur Je (ça leur «  profite  » au final) de leur côté
et de l’autre qu’il n’y ait plus personne.
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien le permettre,
et/ou se le permettre.
Sauf en étant Conquis
ou alors Neutres
c’est à dire caler (ils se sont «  étendus  »  !! Vous vous êtes «  entendu  »  !!!)
sur ceux qui ont eu raison ! « À la fin » (de votre temps
et de votre énergie).

Ce dont je rends compte,


« n’existe pas ».
Et pourtant
c’est ce qui se « passe » inconsciemment («  en cachette  »).
Ça les Regarde
et/ou ça Regarde personne,
afin de pouvoir faire leurs vies
et/ou leur « trou ». Pour « avancer » l’air de RIEN. Et au bout du fil il y aura ceux qui
sont Conquis, Neutres ou Dé-faits dans les faits ! Ils ont à l’Origine et/ou
« responsable » de l’histoire censée leur donner raison « à la fin » pour ne pas
« mourir » et/ou perdre leur « écoute » ; leur lien avec le « terrestre », avec le
« vivant ». Ils sont vachement proche du « vivant » !! Des autres, de l’Autre à condition
de les Avoir « à la fin » pour ne pas perdre leur « écoute » ou leur lien avec la « terre ».

David VIEL – Le 15 01 2019


Lorsqu’une personne est « mal »,
et/ou qu’elle éprouve du « mal »,
c’est que les autres, l’Autre, la vie en général,
ne lui « profite » pas
mais belle et bien lui « coûte ».
Non pour le réaliser ça,
mais que ça (ce qui a raison de son temps et de son énergie)
puisse s’étendre « à la fin »
= ça (ce qui se «  passe  ») a raison de sa personne « à la fin » (de son «  écoute  », de
sa «  vision  » des choses et/ou de son lien avec la «  terre  »).
Pour renforcer le mouvement
qui besoin de matière
et d’énergie
afin de pouvoir s’étendre
et/ou ne pas risquer de tomber en panne « d’essence » (… «  d’inspiration  » pour le
«  pouvoir  » et/ou le plaisir)
= de s’éteindre.

Tout ce qui « marche »,


tout ce qui « ressort »
a besoin d’énergie
= a forcément une matière propre à son sujet
pour avoir une raison d’être (em-prise, im-portance)
et ensuite pouvoir durer ;
à condition de ne pas manquer d’air !
De temps
et par extension que ce qui se « passe » (que ce qui est «  produit  », «  émis  »)
et/ou que ce qui Revient par la « force » des choses,
soit fondé !!!
Et non que ça (les autres, l’Autre, la vie en général) leur donne raison (leur temps,
matière et leur énergie, soi). Car dans ce sens, ça ne sera pas pour le réaliser ça !!

Le soi, c’est le « courant » !


Et pour cela ( = avoir un «  emploi  »)
il faut un « canal » ;
afin de pouvoir contrôler le débit (son débit)
et la pression  (sa pression!!!)
= ressortir dans un sens qui leur sera propre (qui sera leur «  propos  », leur lien avec la
«  terre  ») ...
le temps d’une vie
et que ça « prenne » (le ça et le soi, des autres, de l’Autre).
Afin d’avoir 1 sujet,

David VIEL – Le 15 01 2019


et ensuite pouvoir renforcer
ce qui perdra conscience
de son propos
mais pas vraiment de sa condition (ce se sera pas son sujet,
ou ça ne la Regarde pas!!).
Et tant que ça « marche » pour lui,
alors ça « ira » (il n’y a pas de «  mal  »).

Il y a le soi,
et ça.

Ça est un « trou ».
Et lorsque la «vie »
= le « soi »,
traverse ça (ce qui « est »)
ça le changera
pour changer son lien avec le « vivant » ( = ne pas penser, dire et faire la même chose).

À quoi
et/ou à qui,
va Revenir,
au final,
le ça (le temps)
et le soi (l’énergie)
de ce qui a été un temps « là »
de fait !

Donc sans avoir saisi ça,


impossible de revenir à soi
ou à l’essentiel (à la «  vie  »).

Ça entraîne la vie,
pour renforcer
le « trou »
qui a eu raison d’elle ;
pour que le « trou »
puisse faire le « plein »
et non « tomber » en panne sèche.

Il faut un objet,
pour concentrer l’énergie
sur ce qui sera son à-faire ;
son lien avec la « terre »

David VIEL – Le 15 01 2019


sinon il est « mort ».
Il ne peut plus RIEN « garantir »,
« assurer »
et/ou ressortir de cet état de « fin » («  éthérique  »)
= « S’étendre »
et/ou par extension « s’étendre ».

Il leur faut avoir le « soi »,


en passant par l’histoire
= il leur faut établir
non ce lien avec la « terre »
mais avec les autres, l’Autre, la vie en général,
dans ce sens là
pour prendre de la « valeur » 
pour prendre de la « hauteur »,
pour avoir le « + »
= le « bien » des gens (raison de leur «  écoute  »,
de leur lien avec la «  terre  »)
sinon ça ne leur dit plus RIEN,
ou ça ne leur « parle » pas (ça ne leur est plus «  possible  »  ; «  supportable  »).

Moi je me rappelle
de ma dernière histoire (… de couple  et/ou «  d’amour  »).
Dans ma time-line,
j’avais besoin d’affection, d’amour
= de soi et/ou de vie
et !!
Je suis tombé sur une fille ( = dans un «  trou  »)
qui m’a rien apporté (mais belle et bien «  pris  »)
En échange du « soi » qui me restait
j’ai eu ça en Retour (ça à l’état brut
= du sexe et de la bêtise).
Alors pour elle,
ça lui apportait de l’essence ( = ce qui me restait)
en revanche à mon sujet
ça me « navrait »
ou ça m’a « ruiné ».

Ce n’était pas de l’amour,


mais sexué
et en plus elle était « tarée » ;
elle avait une tare

David VIEL – Le 15 01 2019


et/ou elle n’était pas « fini » (je suis sûr que vous demandez à ses mecs, avant moi et
après moi, ou alors vous regardez leur état pour comprendre ce qu’elle permet dans
l’idée d’être en couple ou de faire SA vie  ; d’être «  bien  » ou quelqu’un qui permet de
l’être ou du moins de le rester avec le temps).

Essayais de faire 1
avec ce qui est sexué
et trafiqué.
De plus ça se « passe » en histoire !
Pour que ce soit « passé »
= pour que ça ne lui « coûte » pas
mais belle et bien lui « profite » avec le temps
ce temps = que ça ne ressorte pas comme tel
pour continuer à croire en son histoire
et/ou en son « pouvoir » ...
à hauteur du monde qui la « supporte »
qui lui donne le « change » !! Raison = leurs vies (temps et énergie).
Pour continuer à s’appartenir
ou à ressortir de cet état de « fin ».
Oh elle n’est pas « finie »
elle a encore raison
ou cette influence,
là sur les autres, sur l’Autre
pour continuer à croire en son histoire
et/ou en son « pouvoir » (en sa «  légitimité  »).
Elle s’est bien foutue de ma gueule
tout en le permettant puisqu’il était question de « soi ».
Et elle a de la chance
puisque au sujet de soi,
ça revient à donner sa vie
pour supporter ;
afin de ne pas perdre son Amour
son « écoute »
ou son lien avec la « terre »
= à ne pas « mourir ».

Elle m’a ruiné


ou pris le peu de soi
qui me restait.

Le peu de « soi »
= le peu de vision

David VIEL – Le 15 01 2019


ou d’influence sur ça qui me restait (le temps, les choses qui ressortent à «  force  » de
volonté et/ou par la «  force  » des choses) m’avait échappé.

Elle m’avait déréglé


ou déphasé 
et je n’avais pas encore réalisé ça
et ainsi conscience de moi en «soi ».
= De ce lien avec la « terre » (… à-venir, res-sort)
était en Jeu.

Je peux assurer,
que pendant tout ce temps,
je ne savais
je ne comprenais pas ce qui se passait (ce qui me «  tombait  » dessus)
mais c’était bien, pour avoir raison de moi,
pour avoir ma peau,
ou qu’il n’y ait plus RIEN (de «  soi  ») « à la fin ».

PAS UNE CHOSE,


afin de pouvoir ressortir de cet état de « fin » ;
avoir de l’air
pour « respirer ».

Moi qui avait avant,


toujours de la chance,
de quoi.
D’ailleurs je me l’étais déjà dit ça avant,
à moi-même
= que j’avais de la « chance »
que ça me Revenait comme ça  (sur les conneries non … Mais dès qu’il y avait un truc
qui pouvait être grave, il y avait toujours un truc pour que ça ne se passe pas)
parfois même, j’hallucinais
que ça me Revienne (de ce qui se passait)
et cela sans RIEN à-voir eu à faire
(j’avais ainsi ce lien avant en moi,
mais inconsciemment).

Et puis un Jour,
ça (ce qui se passait)
ne me Revenait plus.
Au contraire, ça me coûtait,
pour perdre mon « écoute »
et/ou me battre contre ce je ne réalisais pas !

David VIEL – Le 15 01 2019


Et alors le permettre.
Puisque ça me revenait comme ça ;
sans l’avoir demandé (et/ou réalisé).

Cette dernière rencontre,


« fille » ...
Au lieu d’avoir de l’affection (faut-elle déjà qu’elle en « est »)
et de l’importance
elle m’apporte ça (du sexe)
+ ça tare
pour avoir conscience d’être « normal »
sans l’être.
Pour que ce qui lui Revienne continue à lui donner raison !! À lui « plaire » et/ou à être
Dé-faite … Pour continuer à faire son « trou », à se défendre d’être « bien » et/ou « à
s’aimer ».

Elle était ainsi devenue


mon lien avec la « terre ».
Pour donner le « soi » qui me restait
= lui donner raison (ma vie  ; mon énergie et par extension mon temps)
= la supporter
afin de ne pas perdre mon « amour » 
et/ou lien avec la « terre » (je m’étais engagé, ça avait eu mon «  soi  » ... donc le
résultat aller avoir une conséquence sur ce que j’allais penser de Moi, si ça ne
«  marche  » pas!! Allez changer ma vision des choses et/ou mon lien avec la « terre  »  ;
ce que je n’avoir pas encore réalisé puisque j’en étais pas encore arrivée là  !!).

C’est là où j’en étais


= c’est tout ce que j’avais « trouvé »
et/ou soulevé pour m’appartenir avec le temps (pour faire ce lien).
Comme quoi,
j’étais arrivée au bout du bout
au sujet de l’amour.

Ne pensez pas que coucher


avec une personne,
est anodin.
Vous passez par son ça (trou)
= canal
celui que son énergie génère
sans même le réaliser
pour continuer s’appartenir
pour continuer à faire ce qui lui est devenu normal de penser, de dire et de faire

David VIEL – Le 15 01 2019


= Pour ressortir de cet état de « fin ».
Pour faire encore ce lien avec la « terre »
ou ce que le sentiment ne réalise pas
mais belle et bien permet.

Je rappelle que ça, est à la base sexuée. Et c’est ça qu’ils mettent en perspective pour
faire leur « trou » à condition que ça « prenne ». Et je peux assurer que c’est pour
avoir raison « à la fin » et non risquer de tomber sur un os.

Il sent seulement si ça lui « profitera »


ou si ça lui « coûtera ».
Afin d’avoir le « soi »,
et le ça
des gens.
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien renforcer son sort
« trou » (lien avec la «  terre  »)
et/ou son Je (sort, pour s’étendre et non l’entendre ça!!).

Coucher
= Renforcer
= Avoir été sensible,
de là à donner de ça
et par extension de soi,
= être « là » !!!
De fait.

Vous êtes ce que vous faites ;


et impossible de détacher ça de soi avec le temps (ce temps)
puisque ça est ce qui est réalisé (permis).
Raison pour laquelle,
que penser, dire et faire les choses,
sans voir le mal,
mais belle et bien le « pouvoir »
et/ou le plaisir,
ça ne sera pas pour le réaliser ça,
mais belle et bien se le permettre,
dans l’idée d’être « proche »
et/ou que c’est « normal ».
Le propre et le fait
de banaliser le mal,
puisque ça a eu raison de soi ;
= de l’avoir permis ça !!

David VIEL – Le 15 01 2019


Je rappelle que dans ce sens,
ça sera pour avoir « + »
sans le « - »
= Pour avoir raison du monde
et non ainsi conscience de ça.

Le soi à ce stade
n’est pas marqué 
= il appartient ainsi ...
ou Revient ainsi ! À ce qui l’aura marqué
pour l’Avoir !!!
= Le « pouvoir »
et le plaisir.

David VIEL – Le 15 01 2019

Centres d'intérêt liés