Vous êtes sur la page 1sur 14

1.

ENGAGEMENTS SOCIAUX

1.A) SOURCES

 CONTRAT DE TRAVAIL
 CONVENTION D’ENTREPRISE
 USAGES
 CONVENTIONS INTERPROFESSIONNELLES
 DROIT DU TRAVAIL ET AUTRES LOIS NATIONALES
 NORMES ET CONVENTIONS INTERNATIONALES

1
1.B LES DIFFERENTS TYPES D’ENGAGEMENTS
SOCIAUX

COURT, MOYEN, OU LONG TERME; POST EMPLOI:

•INDEMNITES FIN DE CARRIERE (IFC)


•GARANTIES DECES

•MEDAILLES DU TRAVAIL(ARGENT, VERMEILLE, OR,


GRAND OR)

•RETRAITE
2
.

1.C LES DEUX TYPES DE REGIMES SOCIAUX

• LES REGIMES A COTISATIONS DEFINIES

• LES REGIMES A PRESTATIONS DEFINIES

3
2. LES PASSIFS SOCIAUX

 NE SONT CONCERNES QUE LES


ENGAGEMENTS A PRESTATIONS DEFINIES

 A CHAQUE CLÔTURE, SE POSE LE PROBLEME


DE LA COMPTABILISATION DES
ENGAGEMENTS SOCIAUX DIFFERES DANS
LE FUTUR ET NON COUVERT PAR DES
COTISATIONS

4
3. LA PROBLEMATIQUE COMPTABLE

 LA SPECIALISATION DES EXERCICES

 LE RECOURS A L’EXPERTISE ACTUARIELLE

5
4. LE MODELE GENERAL DE L’EVALUATION
ACTUARIEL

LE PASSIF EST EGAL A LA VALEUR ACTUELLE

PROBABLE DES PAIEMENTS (DROITS) FUTURS

SOIT :

PASSIF= VAP (PAIEMENTS FUTURS)

6
5. LE CAS DE LA CÔTE D’IVOIRE

5.A) LE PLUS PETIT PASSIF SOCIAL COMMUN


(PPPSC): LES INDEMNITES FIN DE CARRIERES

• L’ARICLE 40 DE LA CONVENTION COLLECTIVE


INTERPROFESSIONNELLE DE CÔTE D’IVOIRE:
« Au moment de son départ à la retraite, une indemnité
spéciale dite de fin de carrière sera versée au travailleur
par son employeur. Cette indemnité est calculée sur les
mêmes bases et suivant les mêmes que l’indemnité de
licenciement »
7
Règle de calcul de l’Indemnité Fin de
carrière :

Chaque année de présence dans l’entreprise donne


droit à un pourcentage déterminé du salaire
mensuel moyen des douze derniers mois

Le pourcentage est fixé comme suit :


 30% pour les 5 premières années;
 35% de la 6ième à la 10ième année incluse;
 40% au-delà de la 10ième année.

8
METHODE ACTUARIELLE D’EVALUATION DU PASSIF:
UNITES DE CREDIT PROJETES (IAS 19)

FORMULE:

DetteActuarielle =
DroitsFuturs*ProbaPresence*ProbaSurvie*FacteurActualisation*
FacteurAcquisition

Avec :
DroitsFuturs = Fonction (AnciennetéRetraite, SalaireFuturRetraite,
TauxIndemnisationIFC)
ProbaPresence = (1- Turnover) Durée Résiduelle
ProbaSurvie = TableNombreSurvivantsAgeSalarié /
TableNombreSurvivantAgeRetraite
FacteurActualisation = (1+ TauxActualisation) - Durée Résiduelle
FacteurAcquisition = AnciennetéActuelle / AnciennetéRetraite
Où :
Durée Résiduelle = DateDepartRetraite – DateEvaluation (exprimée en année)
9
PARAMETRES:

 AGE DE DEPART EN RETRAITE


 TURN-OVER
 Taux de Progression des Salaire (TPS)
 Taux d’Actualisation (TA)
 NOMBRES DE SURVIVANTS (TABLE CIMA)

DONNEES INDIVIDUELLES REQUISES


Matricule, Date Naissance, Date Embauche, Salaire Annuel

CALCULS EFFECTIFS

PROGRAMMES; SENSIBILITES; ECARTS ACTUARIELS; REGLES DU


CORRIDOR

 COMMENTAIRES

 CALCULS POSSIBLES CHAQUE JOUR 10

 EVITER LES MELANGES DE RISQUES


5.B) LES MEDAILLES DE TRAVAIL
 Argent = 15 ans
 Vermeille = 25 ans
 Or = 30 ans
 Grand Or = 35 ans

5.C) LES ENGAGEMENTS DECES EN COURS


D’ACTIVITE
 Hypothèse de décès en milieu d’année
 Sommation sur l’ensemble des années d’activité

5.D) LES ENGAGEMENTS DE RETRAITE (RENTE)


 Conversion rente / capital 11
7. LA PROBLEMATIQUE D’EXTERNALISATION

 LES INCITATIONS FISCALES


 LES FREINS
 LES RISQUES RESIDUELS

12
8. LES CAS DE QUELQUES PAYS AFRICAINS

BENIN

Toujours en pourcentage de SMM :

30% pour les 15 premières années;


35% de la 16ième à la 20ième année incluse;
40% de la 21ième à la 30ième;
40% au-delà de la 30ième année.

PAREIL AU TOGO, MALI, SENEGAL, NIGER,


CAMEROUN, GUINEE BISSAU

13
CONCLUSION

 ALLER PLUS LOIN POUR LE FUTUR

 ECHANGER LES EXPERIENCES

14