Vous êtes sur la page 1sur 8

Note de veille

Ressorts
Décembre 2018

DIMENSIONNEMENT
Le dimensionnement des ressorts constitue une problématique industrielle importante pour des
raisons évidentes de sécurité et de coût, qui se décline sur un grand nombre d’axes
technologiques.
Les études relevées dans la littérature scientifique montrent que les ressorts à lames composent
une part importante des recherches notamment pour les pièces entrant dans la fabrication des
Veille technologique

poids lourds où ils constituent des éléments de confort et de sécurité majeurs. Pour ce type de
pièce, l’œil du ressort constitue un point clé des travaux.

Extrait de [3]
Le remplacement des ressorts acier par des ressorts composite est également une problématique
récurrente dans le but de l’allègement des véhicules.
Soulignons également la thèse de H. Trabelsi sur la prise en compte d’exigences dynamiques en
conception préliminaire de systèmes complexes, développée notamment pour l’étude de
suspensions automobiles [8].

Sommaire
RESSORTS À LAMES ACIER........................................................................................................2

RESSORTS À LAMES COMPOSITE .............................................................................................4

AUTRES RESSORTS COMPOSITES ............................................................................................5

SYSTÈME DE SUSPENSION AUTOMOBILE ................................................................................6

RESSORT ZFL ...............................................................................................................................7

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES ...........................................................................................8


Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

RESSORTS À LAMES ACIER


Optimisation de ressorts à lames acier utilisés dans le secteur automobile
Une étude menée à l’Université de sciences et de technologie de Faridabad (Inde) et présentée à la 5e Conférence
internationale sur le traitement et la caractérisation des matériaux (ICMPC 2016) [1] porte sur l’optimisation de ressorts à lames
acier utilisés dans le secteur automobile. L'optimisation des paramètres de conception vise la réduction du poids, de l’épaisseur
des composants et l'augmentation de la durée de vie en fatigue dans une large plage d'utilisation. Un logiciel basé sur l’analyse
des zones de relaxation des contraintes de compression à différents niveaux de contraintes a été mis en œuvre.
L’impact de l'intensité de grenaillage du matériau concerné, ici un acier à ressorts EN45A, est analysé.
Les principaux résultats des analyses conduites sont les suivants :

▪ Lorsque le niveau de contraintes est réduit, la durée de vie du ressort est considérablement améliorée. La variation
entre le niveau de contraintes et la durée de vie en fatigue montre qu'il existe une grande différence entre les
échantillons et les ressorts. Cette différence s’accentue lorsque les contraintes diminuent ;

▪ Lorsque la relaxation des contraintes résiduelles augmente, avec une intensité de grenaillage élevée, l'épaisseur et le
poids des ressorts à lames diminuent pour les différents niveaux de contraintes ;
▪ La durée de vie des ressorts présentant un bon état de surface est supérieure à celle des ressorts présentant un état
de surface moyen ;
▪ Lorsque la zone de relaxation des contraintes de compression (RCRSF) est maintenue constante et que le coefficient
de sécurité (FOS) augmente, l’épaisseur et le poids des feuilles augmentent ;

▪ les résultats de la simulation ont été validés à partir de tests expérimentaux avec des erreurs estimées entre 3 et 10%.
Le programme développé peut être utile pour une optimisation rapide et fiable de divers paramètres des ressorts à lames pour
véhicules automobiles.

Optimisation des ressorts à lames paraboliques en acier à haute résistance pour des essieux de camions
L’étude suivante, réalisée à l’Université deThessalonique en 2016 [2] concerne une procédure de conception et d’optimisation
des ressorts à lames paraboliques en acier à haute résistance pour des essieux de camions ayant des charges utiles de 7,5 à
8,0 tonnes.
…/…

Page 2 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

Les exigences à satisfaire dans un tel processus couvrent le comportement cinématique du ressort (conformation de la
trajectoire de l’articulation de la roue reliée au ressort avec la trajectoire du bras de direction), et ses paramètres (résistance et
surtout la durabilité). Par conséquent, une optimisation multidisciplinaire a été réalisée dans le but d’affiner le réglage de la
cinématique des articulations des roues du véhicule, le comportement sous contrainte des lames et les dommages constatés
pour certaines valeurs de charge multiaxiale.
La cinématique a été optimisée en utilisant les paramètres de conception appropriés. La durabilité des ressorts a été évaluée
théoriquement sur la base de contraintes calculées par FEM pour des charges verticales et de freinages purs (identifiés comme
causant les plus importantes contraintes en fonctionnement) et des calculs analytiques des dommages pour certaines plages
de charges multiaxiales basés sur les lois élémentaires de Miner.
Les auteurs ont montré que les deux principaux paramètres influents la trajectoire dynamique étaient la géométrie de l’œil du
ressort et l’épaisseur de la lame (e).

Le comportement cinématique des véhicules avec les trois types d’œil a été vérifié expérimentalement en pilotant des
prototypes sur des pistes d’essai. La conduite en ligne droite, le comportement en virage et le confort de conduite ont été
évalués quantitativement par 7 conducteurs différents. Les ressorts développés se sont avérés avoir des performances
équivalentes (charge utile 8,0 tonnes) ou significativement meilleures (charge utile 7,5 tonnes) que les ressorts classiquement
utilisés.

Modélisation de l’œil des ressorts à lames


Une autre étude publiée en 2016 dans le Engineering Failure Analysis Journal [3] est consacrée à la modélisation de l’œil des
ressorts à lames (ici un acier à haute densité 51 CrV4) et de la capacité de divers modèles à permettre d’éviter les avaries dans
des conditions de freinage, virage ou choc dus au mauvais état de la chaussée (nids de poule…).
Les ressorts à lames sont des éléments essentiels de la suspension des véhicules lourds, de sorte que la défaillance de ces
éléments majeurs peut provoquer des accidents mortels. Cependant, la conception de ces pièces de soutien est uniquement
établie en fonction des charges verticales maximales exercées. Pourtant, les efforts de torsion ou de cisaillement réels,
imputables à l’état du sol et s’exerçant sur l'œil du ressort, sont extrêmement élevés. Les méthodes expérimentales sur pistes
ou terrains d’essais sont trop coûteuses pour effectuer une analyse exacte de la charge.
Dans cette étude, les forces exercées sur l'œil du ressort sont simulées dans des cas de charge extrême (freinage, virages et
chocs). Les amplitudes des différentes charges ont été extraites d'un modèle dynamique multicorps et ont été utilisées comme
valeurs d’entrée dans une simulation par éléments finis.
Les principales contraintes de surface ont été calculées pour quatre types de conception (épaisseurs différentes de l'œil) et
comparées aux résistances limites à la traction pour évaluer la durabilité de la pièce lors de charges extrêmes. Les résultats
montrent que les conceptions présentant une épaisseur inférieure à 16 mm ne répondent pas aux exigences dans les cas de
charges extrêmes et celles conçues avec une épaisseur de 16 mm dépassent à peine ces dernières. Par conséquent, en tenant
compte des facteurs de sécurité, la conception d’un œil de ressort d'une épaisseur de 17 mm constitue la meilleure solution aux
cas de torsion extrêmes.
La figure suivante présente les résultats graphiques de la simulation de répartition des contraintes de surface pour les quatre
type de conception.

Page 3 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

Cette recherche fournit une analyse efficace pour prévenir l’apparition de défaillances lors de la conception sous charge
dynamique de ressorts à lames.

RESSORTS À LAMES COMPOSITE


Le remplacement des ressorts à lame en acier par des ressorts à lame en composite est une préoccupation importante pour
l’industrie automobile en vue d’obtenir une réduction de poids et donc la consommation des véhicules.
Une synthèse des différents travaux réalisés pour la conception et l’analyse de ressorts à lames composites a été proposée
dans le cadre de la 7ème édition de l’International Conference on Materials Processing and Characterization qui s’est tenue en
mars 2017 (Hyderabad, India) [4].
Un grand nombre d'auteurs ont proposé diverses méthodes de conception, de fabrication et d'analyse des ressorts à lames en
composite pour augmenter leur résistance et réduire leur poids. Au total, 18 travaux de recherche ont été répertoriés et
analysés. Ces derniers ont été classés suivant les matériaux composites mis en œuvre : composites renforcés fibres de verre,
composites renforcés fibres de carbone, composites hybrides.
Des progiciels tels que CATIA, PTC Creo 5.0 (ex PRO/Enginner), ANSYS ont été utilisés pour la conception des ressorts à
lames en composites et leurs performances ont été analysées en comparaison avec celles des ressorts acier (méthodes
expérimentales et analytiques : statique, tenue en fatigue…).
Selon les divers travaux de recherche qui ont été pris en compte dans cette étude, les ressorts à lames en composite
présentent de bonnes performances en termes de résistance et de tenue en fatigue. Ils permettent de diminuer les vibrations et
donc d’améliorer le confort de conduite. En conséquence, ils offrent une alternative intéressante aux ressorts à lame en acier

Une autre étude consacrée aux ressorts à lames en matériaux composites porte sur l’effet de la séquence d’empilement d’un
matériau sandwich sur sa tenue en fatigue [5]. Cette séquence a été optimisée à l'aide d’un algorithme génétique de la boîte à
outils MATLAB intégrant les lois de fatigue des matériaux. Plusieurs échantillons ont été soumis aux bancs d’essais afin de
valider le modèle.
Le ressort étudié est une lame composite de 70 mm constituée de fibre de verre de type E et de polyuréthane avec une fraction
volumique en fibre de 58%.

Page 4 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

Les conclusions établies par les différents calculs et résultats des tests sont les
suivantes :

▪ Les zones de fatigue réduites sont situées à l'intersection des couches


longues et courtes des ressorts ;
▪ Les fissures de fatigue se produisent d’abord dans la zone de fatigue, puis
se dilatent et convergent progressivement avec l’augmentation des cycles
de fatigue ;
▪ La tenue à la fatigue peut être améliorée en augmentant l'ordre du schéma
de plis et la distance géométrique des zones de fatigue ;
▪ La méthode d'optimisation a permis de proposer une séquence
d'empilement ayant un effet significatif sur l'amélioration de la résistance à
la fatigue.

AUTRES RESSORTS COMPOSITES


Les rondelles élastiques ondulées peuvent potentiellement remplacer les ressorts hélicoïdaux conventionnels dans diverses
applications en offrant des caractéristiques de résistance et de déflexion proches tout en occupant seulement la moitié de
l'espace disponible. Outre le fait que ces pièces sont plus compactes que les ressorts hélicoïdaux, elles sont parfaitement
adaptées à une fabrication faisant intervenir des matériaux composites.
Des chercheurs ont étudié le comportement mécanique d'une rondelle élastique ondulée à un tour en composite renforcé fibres
susceptible de remplacer le même type de ressorts à base d'acier [6]. Un défi important réside ici dans la compréhension de la
réponse élastique, mais également des caractéristiques de défaillance et de fatigue.
Une rondelle élastique ondulée a été étudiée en utilisant des approches expérimentales, analytiques et numériques.

L'approche analytique proposée repose sur la théorie des faisceaux circulaires chargés perpendiculairement au plan de
courbure. Les modèles ont été appliqués aux rondelles élastiques carbone époxy orthotrope avec des paramètres
géométriques arbitraires. Ces modèles numériques paramétriques permettent une compréhension détaillée des effets de la
géométrie sur le comportement mécanique des rondelles. Les conclusions relevées sont notamment les suivantes :

Page 5 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

▪ Les approches analytiques et numériques permettent de représenter la région linéaire de la réponse mais restent
limitées pour évaluer le contact de la zone ondulante avec une surface rigide ;
▪ L'approche analytique utilisée ne prend pas en compte les contraintes hors du plan susceptibles de générer des
délaminages dans d'autres types conceptions (les propriétés du composite pouvant y être inférieures). Une formulation
tridimensionnelle permettant de prendre en compte les contraintes entraînant des délaminages peut s'avérer
nécessaire pour des conceptions plus complexes ;
▪ Les modèles paramétriques par éléments finis montrent les effets de la hauteur, de l’épaisseur et du diamètre sur la
rigidité de la pièce, notamment, les auteurs ont relevé que la réduction de la hauteur entraînait des modifications
importantes de la rigidité ;
▪ La rigidité ne varie pas linéairement avec l'épaisseur ni avec les autres paramètres géométriques, ce qui indique la
nécessité d’utiliser des modèles analytiques ou numériques appropriés ;
▪ Les résultats des tests en fatigue montrent que les rondelles élastiques ainsi conçues conservent environ 50% de leur
rigidité initiale après plus de 10 millions de cycles de charge (la dégradation augmente fortement après 5 millions de
cycles).

SYSTÈME DE SUSPENSION AUTOMOBILE


Outre l’article « Interval computation and constraint propagation for the optimal design of a compression spring for a linear
vehicle suspension system » publié en 2015 [7], H. Trabelsi est l’auteur d’une thèse sur la « Contribution à la prise en compte
d’exigences dynamiques en conception préliminaire de systèmes complexes » [8]. L’objectif de cette thèse est de proposer et
d'outiller un processus de conception selon lequel le dimensionnement statique de l'architecture initiale d'un système satisfait,
dès le début, les exigences statiques et dynamiques sans nécessité de redimensionnement. Ainsi, l’auteur a proposé une
nouvelle démarche de conception dans laquelle la prise en compte des exigences statiques et dynamiques est effectuée de
manière simultanée et globale dans la phase de conception préliminaire. Cette démarche se base sur les exigences pour
déterminer les solutions admissibles et utilise des méthodes de résolution ensemblistes telles que la méthode de calcul par
intervalle et la méthode de propagation par contraintes.

Page 6 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

En effet, les variables de conception sont exprimées par intervalles et les exigences statiques et dynamiques sont
implémentées dans un même modèle NCSP. Les exigences dynamiques sont plus difficiles à intégrer. Il s'agit des exigences
fonctionnelles du système, de la résonance et des critères de stabilité, de commandabilité et de transmittance. Dans un premier
temps, les travaux ont permis d’intégrer le comportement dynamique d'un système technique sous forme d'équation
différentielle ordinaire par intervalles et dans un deuxième temps, les exigences dynamiques ont été traduites sous forme de
contraintes algébriques définies par un ensemble d'équations et d’inéquations. La solution générée représente les valeurs
admissibles des variables de conception satisfaisant simultanément les exigences statiques et dynamiques imposées. Ce
couplage entre le dimensionnement statique et dynamique dans l'approche de conception proposée permet d'éviter le sur-
dimensionnement puisque les exigences dynamiques interviennent dans le choix des coefficients de sécurité, et d'éviter les
boucles de redimensionnement en cas d'échec ce qui permet de gagner en temps de calcul et de réduire le coût de conception.
La démarche de conception proposée est validée par application sur un cas de dimensionnement d'un système de suspension
active MacPherson.

RESSORT ZFL
Les ressorts ZFL (Zero Free Lenght) sont dotés de propriétés spécifiques couramment utilisées dans l'équilibrage statique. Les
méthodes existantes pour concevoir ces éléments techniques présentent toutes des inconvénients qui rendent nécessaire la
mise au point d'une nouvelle méthode de conception.
Une méthode est proposée ici pour concevoir des ressorts ZFL plans avec une rigidité spécifiée (250–750 N/m) dans une
certaine plage (jusqu'à 20 mm de déplacement) [9]. Leur forme a été déterminée par un algorithme faisant appel à la méthode
des moindres carrés non linéaires permettant de minimiser les forces résiduelles. Plusieurs types de contraintes ont été
introduites et trois types de ressorts (« pinned-pinned », « clamped-pinned » et « clamped-clamped ») ont été étudiés.

Les meilleurs résultats ont été obtenus avec les ressorts de type (a) et (c) avec une erreur maximale de l’ordre de 1% sur la
force axiale alors qu’avec les ressorts de type (b) cette dernière varie entre 1 et 2%.

Page 7 / 8
Ressorts – Dimensionnement – Décembre 2018 Note de veille

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
[1] Optimization of Various Design Parameters for EN45A Flat Leaf Spring
Krishan Kumara, M.L.Aggarwalb
a Assistant Professor, Department of Mechanical Engineering, YMCA University of Sc. &Technology, Faridabad, India
b Professor, Department of Mechanical Engineering, YMCA University of Sc. &Technology, Faridabad, India

5th International Conference of Materials Processing and Characterization (ICMPC 2016)


Materials Today: Proceedings 4 (2017) 1829–1836
[2] Design, analysis and multi-disciplinary optimization of high-performance front leaf springs
Georgios Savaidisa Alexander Savaidisb Christoph Erteltc Franz Schwaigerc
a Aristotle University of Thessaloniki, Department of Mechanical Engineering, Laboratory of Machine Elements & Machine

Design, 54124 Thessaloniki, Greece


b School of Pedagogical and Technological Education, Department of Mechanical Engineering Educators, N. Heraklion,

Athens, Greece
c MAN Trucks & Bus AG, Engineering Suspension Truck & Bus, Dachauer Strasse 667, 80995 Munich, Germany

Theoretical and Applied Fracture Mechanics, Volume 83, June 2016, Pages 42-50
[3] Failure assessment of a leaf spring eye design under various load cases
Y.S. Kong a, S. Abdullah a,b, M.Z. Omar a,b, S.M. Haris a,b
a Department of Mechanical and Materials Engineering, Faculty of Engineering and Built Environment, Universiti

Kebangsaan Malaysia, 43600 UKM Bangi, Selangor Darul Ehsan, Malaysia


b Centre for Automotive Research, Faculty of Engineering and Built Environment, Universiti Kebangsaan Malaysia, 43600

UKM Bangi, Selangor, Malaysia


Engineering Failure Analysis 63 (2016) 146–159
[4] Design and Analysis of Leaf Spring using Various Composites – An Overview
K.Ashwini a, Prof C.V. Mohan Rao b
a Research Scholar, Department of Mechanical Engineering, Kakatiya University, Warangal-506009, INDIA
b Professor, Department of Mechanical Engineering, Kakatiya University, Warangal-506009, INDIA

ICMPC 2017
Materials Today: Proceedings 5 (2018) 5716–5721
[5] Fatigue reliability design of composite leaf springs based on ply scheme optimization
Shixiang Yang, Qianqian Song - State Key Laboratory of Automotive Simulation and Control, Jilin University, Changchun
130022, China
Composite Structures, Volume 168, 15 May 2017, Pages 40-46
[6] Composite wave springs: Theory and design
H. R. Erfanian-Naziftoosi, Seyedmohammad S. Shams, Rani Elhajjar - College of Engineering & Applied Science, 3200
North Cramer St., University of Wisconsin, Milwaukee, WI 53211, USA
Materials & Design, Volume 95, 5 April 2016, Pages 48-53
[7] Interval computation and constraint propagation for the optimal design of a compression spring for a linear vehicle
suspension system
Hassen Trabelsi a,b, Pierre-Alain Yvars a, Jamel Louati b, Mohamed Haddar b
a LISMMA, Institut Supérieur de Mécanique de Paris (SupMeca), 3 rue Fernand Hainaut, 93407 Saint Ouen Cedex, France
b U2MP, Ecole Nationale d' Ingénieurs de Sfax Université de Sfax (ENIS), BP N 1173-3038, Sfax, Tunisia

Mechanism and Machine Theory 84 (2015) 67–89


[8] Contribution à la prise en compte d’exigences dynamiques en conception préliminaire de systèmes complexes
Hassen TRABELSI
Thèse de Doctorat Ecole Centrale de Paris, Co-tutelle ENI Sfax Tunisie, Directeur Pierre-Alain YVARS – LISMMA
supméca, 16/01/2014
[9] Design and optimization of a general planar zero free length spring
Arnoud A.T.M. Delissen, Giuseppe Radaelli, Just L. Herder - Precision and Microsystems Engineering, Delft University of
Technology, The Netherlands
Mechanism and Machine Theory 117 (2017) 56–77

Note de veille rédigée par Gister Innovation (www.gister.fr).


Malgré le soin apporté à la réalisation de cette note, certains liens hypertextes peuvent ne pas fonctionner correctement, notamment en
raison de modifications des sites internet ciblés (ex : « page not found ») ou d’options de sécurité de certains viewer de PDF.

Contact : Henri Pépin - sqr@cetim.fr - 03 44 67 34 08

Page 8 / 8