Vous êtes sur la page 1sur 5

Compte rendu du tp3 EI

Oscillateur de relaxation

Réalisé par :

GHAZI Assia

Master 1 : instrumentation

05/01/2019
1. But:
Le but de ce TP est d’étudier un oscillateur à relaxation.

2. Introduction:
Un oscillateur est un montage autonome (pas de signal de commande) qui génère spontanément un
signal alternatif lors de la mise sous tension, si sont signal de sortie est périodique et non sinusoïdal, il
est appelé oscillateur de relaxation (astable).
 Un oscillateur à relaxation est un sont des oscillateurs qui produisent des signaux rectangulaires.
La période est fixée par les éléments extérieurs au circuit : réseau RC.
3. Etude théorique:
3.1. Principe de fonctionnement :

L'oscillateur à relaxation est obtenu par la combinaison, et le bouclage, de deux fonctions :

-Un intégrateur

-Un comparateur à hystérésis.

Le montage élémentaire est composé d’un intégrateur (élémentaire) et un trigger à amplificateur


opérationnel.

On réalise le circuit dans lequel R2 introduit une réaction positive. L'amplificateur fonctionne donc en
régime de saturation (mode non linéaire) la tension de sortie bascule entre V+ lrsq e+> e-, et V- lrsq
e+ < e-.
Si e+> e-, on a : VS = V+. Le condensateur C se charge à travers R. Le potentiel de l’entrée inverseuse
croît jusqu'à la valeur e+, puis le montage bascule et alors VS = V-.
Le potentiel de l’entrée non inverseuse devient négatif et donc : e+ < e-. Le condensateur se décharge à
travers R. e- décroît jusqu'à ce qu'il devienne inférieur à e+ et le montage bascule à nouveau. Le système
oscille indéfiniment entre ces deux états avec une période fonction des valeurs des éléments du circuit.
3.2. Calcul des seuils de basculement :
𝑅1
𝑉−= 𝑉𝑐(𝑡) et 𝑉+= 𝑅1+𝑅2 ∗ 𝑉𝑠

 Vs= +Vsat tant que e+>e- :  Vs= -Vsat tant que e+<e- :
𝑅1 𝑅1
𝑅1+𝑅2
∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 > 𝑉𝑐(𝑡) − 𝑅1+𝑅2 ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 < 𝑉𝑐(𝑡)

𝑅1 𝑅1
On pose 𝑉𝑏1 = ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 On pose 𝑉𝑏2 = − ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡
𝑅1+𝑅2 𝑅1+𝑅2

𝑉𝑏1 = 0.91𝑉 𝑉𝑏2 = −0.91𝑉

Nous avons donc :

Vs passe de +Vsat à –Vsat lorsque vc(t) atteint Vb1 par valeur croissante.

Vs passe de –Vsat à +Vsat lorsque vc(t) atteint Vb2 par valeur décroissante.

3.3. Equation de Vc(t) :


On suppose Vc(t)=0 et Vs=+Vsat.
𝑅1
Lorsque Vs=Vsat  𝑒+= 𝑅1+𝑅2 ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡
𝑅1
La capacité se charge jusqu’à ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 (on n’aura pas un chargement complet pour la
𝑅1+𝑅2
capacité)
𝑡
𝑉𝑐(𝑡) = 𝑉𝑠𝑎𝑡 ∗ (1 − 𝑒 −𝑅𝐶 )
puis on aura :
e->e+ Vs = -Vsat
𝑡
on sait que vc(t) = vc(∞) + [vc(0+) - vc(∞)] * 𝑒 −𝑅𝐶
𝑅1 𝑡
𝑉𝑐(𝑡) = −Vsat + ( ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 + 𝑉𝑠𝑎𝑡) 𝑒 −𝑅𝐶
𝑅1 + 𝑅2
On obtient l’allure suivante :
3.4. La période d’oscillation :
𝑡
Lors de la charge de la capacité : 𝑉𝑐1(𝑡) = 𝑉𝑠𝑎𝑡 ∗ (1 − 𝑒 −𝑅𝐶 )
𝑡
𝑅1
Lors de la décharge de la capacité : 𝑉𝑐(𝑡) = −Vsat + ( 𝑅1+𝑅2 ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 + 𝑉𝑠𝑎𝑡) 𝑒 −𝑅𝐶
𝑇 𝑇
A l’instant t=T/2 : 𝑉𝑐1 (2) = 𝑉𝑐2 (2)
𝑅1 𝑇 𝑇
−Vsat + ( ∗ 𝑉𝑠𝑎𝑡 + 𝑉𝑠𝑎𝑡) 𝑒 −2𝑅𝐶 = 𝑉𝑠𝑎𝑡 ∗ (1 − 𝑒 −2𝑅𝐶 )
𝑅1 + 𝑅2
𝑇 𝑅1 𝑅1
2
= 𝑅𝐶 ∗ ln(1 + 𝑅2)  𝑇 = 2 ∗ 𝑅𝐶 ∗ ln(1 + 𝑅2)  𝑇 = 89,5𝑢𝑠

4. Etude pratique :

Manipulation :
En Réalise le montage avec :
- une alimentation symétrique 10V et -10V.
- un ampli-op.
- trois résistances : R1=10KΩ , R2=100 kΩ et R=1kΩ
- une capacité : c=0.47 uF .

 On alimente l’amplificateur avec une tension symetrique +10V et -10V.


Puis on visualise le signal sortie s(t) et la tension au borne du condensateur sur l’oscilloscope.
Conclusion :
L’oscillateur à relaxation délivre un signal carré en sortie (générateur de signal oscillant
librement).
Ce type d’oscillateur est utilise pour des fréquences basses.