Vous êtes sur la page 1sur 4

Méthodologie Méthodologie Méthodologie Méthodologie Approche

Traditionnelle Directe Audio-Orale Structuro-globale Communicative et


audio-visuelle Actionnelle
Théories D’après Christian Puren, la La Méthodologie Directe (MD) a On a alors fait appel au linguisteÀ partir de la deuxième guerreL’approche communicative s’est
de référence méthodologie traditionnelle a résulté d’une évolution interne de la Bloomfield qui va créer “la mondiale, l’anglais devient de développée en France à partir des
donné lieu entre le XVIIIème et Méthodologie Traditionnelle (MT) qui méthode de l’armée”. Cette plus en plus la langue des années 1970 en réaction contre la
le XIXème siècles à des a été remplacée, et a constitué une méthode n’a duré en réalité quecommunications méthodologie audio-orale et la
variations méthodologiques approche naturelle de l’apprentissagedeux ans, mais elle a provoqué internationales et le français seméthodologie audio-visuelle. Elle
assez importantes, et a subi d’une langue étrangère fondée sur un grand intérêt dans le milieu sent alors menacé. La France aapparaît au moment où l’on remet
toute une évolution interne qui l’observation
a de l’acquisition de la scolaire. C’est dans les années besoin de renforcer son en cause en Grande-Bretagne
préparé l’avènement de la langue maternelle par l’enfant. 1950 que des spécialistes de la implantation dans les colonies,l’approche situationnelle et où aux
méthodologie directe. La méthodologie directe se base sur linguistique appliquée comme de restaurer son prestige à USA la grammaire générative-
l’utilisation de plusieurs méthodes: Lado, Fries, etc. ont créé la l’étranger et de lutter contre transformationnelle de Chomsky est
méthode directe, active et orale. méthode audio-orale (MAO), enl’essor de l’anglais. Elle va faireen plein apogée.
s’inspirant des principes de la de l’enseignement du FLE une
méthode de l’armée. affaire d’État.

Objectifs Le but essentiel de cette La Méthodologie Directe (MD) a L’objectif de la MAO était L’objectif était d’enseigner auxLa perspective actionnelle prônée
méthodologie était la lecture etrésulté d’une évolution interne de la parvenir à communiquer en L2 apprenants à apprendre à par le Cadre Européen Commun de
la traduction de textes littérairesMéthodologie Traditionnelle (MT) qui dans la vie quotidienne et on a parler et à communiquer dans Référence "considère avant tout
en langue étrangère, ce qui a été remplacée, et a constitué une donné la priorité à l’oral dans les situations de la vie l'usager et l'apprenant d'une langue
plaçait donc l’oral au second approche naturelle de l’apprentissagel’ordre suivant : courante. comme des acteurs sociaux ayant à
plan. d’une langue étrangère fondée sur Comprendre, Parler, Lire et accomplir des tâches (qui ne sont
l’observation de l’acquisition de la Ecrire (les 4 aptitudes). pas seulement langagières) dans
langue maternelle par l’enfant. des circonstances et un
environnement donnés, à l'intérieur
Centration Textes Littéraires Oral Oral Quatre habilites d'un
Oral domaine d'action particulier.
Grammaire L’introduction de la version- L’enseignement de la grammaire La grammaire générative- La MAV se différencie de la
grammaire dont les pratiques étrangère se fait d’une manière transformationnelle méthodologie directe parce
consistaient à découper en inductive (les règles ne s’étudient pas chomskyenne s’est attaquée au qu’elle interdit toute
parties un texte de la langue d’une manière explicite). On privilégiestructuralisme linguistique explication grammaticale. Les
étrangère et le traduire mot à les exercices de conversation et les bloomfieldien en lui reprochantexercices structuraux
mot à la langue maternelle. questions-réponses dirigées par de ne s’intéresser qu’aux fonctionnent comme une
l’enseignant. phénomènes de surface et de technique d’application de la
négliger les structures profondesméthode intuitive intégrale en
de la langue. enseignement grammatical et
c’est le professeur qui facilitera
Lexique Avec les textes literaries L’enseignement des mots étrangers On niait la conception Cette méthode
à l’élève au courss’appliquera
des exercicesPuisqu’elle donnait la priorité à
(deductive) sans passer par l’intermédiaire de universaliste de la langue en aussi bienimplicite
l’analyse à l’enseignement
des dul’expression orale, proposait une
leurs équivalents français. Le considérant que chaque langue lexique qu’à
structures. l’enseignement acquisition très progressive du
professeur explique le vocabulaire à a son propre système grammatical. Comme la lexique à partir d’un tronc commun
l’aide d’objets ou d’images, mais ne phonologique, morphologique méthode directe, la méthode et ne travaillait pas au-delà du
traduit jamais en langue maternelle. et syntaxique. Comme on ne audiovisuelle s’appuie sur un
L’objectif est que l’apprenant pense enconsidérait pas le niveau document de base dialogué
langue étrangère le plus tôt possible. sémantique, la signification conçu pour présenter le
L’utilisation de la langue orale sans n’occupait pas une place vocabulaire et les structures à
passer par l’intermédiaire de sa formeprioritaire en langue étrangère. étudier
écrite.
Phonétique Non, il se démarche en l’écrit et laOn accorde une importance Il s’agissait donc d’exercices de L’accent est placé dès le début sur
mémorisation particulière à la prononciation et répétition la correction phonétique en
on considère la langue écrite évitant les interférences de la
comme une langue orale « graphie.
scripturée «.

Progression C’est nulle, parce que le méthode stimulus-réponse-renforcement Pour la méthode directe ce sont Le scénario enseignement-
c’est antique et plus de la répétition intensive car il les images qui servent de point deapprentissage est remplacé par un
professeurs ne utilise pas faciliterait la mémorisation et départ pour une compréhension scénario d’apprentissage-action.
l’automatisation des structures dedirecte, c’est-à-dire sans passer
la langue. par la langue maternelle.

Pratiques La méthodologie traditionnelle Le dialogue est souvent de type l’enthousiasme pour les exercicesLes méthodes audiovisuelles
pédagogiques utilisait systématiquement le pédagogique, c'est-à-dire à sens structuraux a succédé la avaient recours à la séquence
thème comme exercice de unique, (question du professeur -déception. En effet les exercices d’images pouvant être de deux
traduction et la mémorisation de réponse de l'élève) et la ennuyaient les élèves, les types: des images de transcodage
phrases comme technique "performance" de l'élève est un démotivaient et le passage du qui traduisaient l’énoncé en
d’apprentissage de la langue. La moyen de vérification de ses réemploi dirigé au réemploi rendant visible le contenu
grammaire était enseignée de connaissances. spontané ne se faisait que sémantique des messages ou bien
manière déductive. rarement. des images situationnelles qui
Traitement L'erreur est intolérable dans cette privilégiaient la situation L’erreur c’est invetiable
de l’erreur méthode d’énonciation et les composantes
non linguistiques comme les
gestes, les attitudes, les rapports
Enseignement Elle a été largement utilisée dans On appelle méthodologie directe affectifs,
En ce sens etc.
la SGAV aurait le L’approche actionnelle indique le
de la Culture/ l’enseignement secondaire la méthode utilisée en Allemagne mérite de tenir compte du passage du paradigme de la
civilisation français dans la seconde moitié duet en France vers la fin du XIXème contexte social d’utilisation d’unecommunication au paradigme de
XIXème siècle. Il s’agit d’une siècle et le début du XXème siècle langue et permettrait d’apprendrel’action.
méthodologie qui a perduré assez vite à communiquer
Outils pendant
Texte plusieurs siècles et qui a l’activité physique
littéraires Enregistrements oralement avec des natifs de
Videos Parle
contribué au développement de la langues étrangères, mais
pensée méthodologique. n’offrirait pas la possibilité de
comprendre des natifs parlants
entre eux ni les médias.
Le statut de Second plan Second plan Premier plan Second plan Premier plan
l’oral
Le statut de Premier plan Premier plan Second plan Premier plan Second plan
l’écrit
L’approche à
l’égard de la
langue