Vous êtes sur la page 1sur 5

TD de MDF - 2 ème ann. Lic. GC

Corrigé de la série 2B

Pr. M. CHERRARED

Corrigé de la série 2B

Exercice 1 (figure 1)

a) Dans le cas du mercure (figure 1.a)

La densité du mercure étant supérieure à celle du béton (d Hg = 13,57 > d b = 2,4), le bloc de béton aura tendance à flotter en surface. Pour le maintenir complètement immergé, il faut exercer une force F dirigée vers le bas (figure 1.a).

L’équation d’équilibre est dans ce cas :

avec

V : volume du bloc

A.N :

F > 0

b) Dans le cas du mercure (figure 1.b)

La densité de l’eau étant inférieure à celle du béton (d e = 1 < d b = 2,4), le bloc de béton aura tendance à couler. Pour le maintenir complètement immergé, il faut exercer une force F dirigée vers le haut (figure 1.b).

L’équation d’équilibre est dans ce cas :

G = F + P Vm

A.N : F = 9,81x(0,3) 3 x(2400 – 10 3 ) = 370,8 N

F > 0

G + F = P Vm

F P Vm G
F
P
Vm
G

a. Mercure

F P Ve G
F
P
Ve
G

b. Eau

Figure 1

F = P Vm – G

F = ρ Hg .g.V – ρ b .g.V

F = g.V (ρ Hg ρ b )

F = 9,81x(0,3) 3 x(13570 – 2400) = 2958,6 N

F est bien dirigée vers le bas.

F = G - P Vm

F = ρ b .g.V – ρ e .g.V

F = g.V (ρ b ρ e )

F est bien dirigée vers le haut.

Exercice 2

(figure 2)

Les forces exercées sur l’objet dans les deux cas sont (figure 2) :

G e ’ et G h ’ : poids apparents de l’objet respectivement dans l’eau et dans l’huile.

P Ve et P Vh : poussées d’Archimède dues respectivement à l’eau et à l’huile.

G : poids de l’objet.

Les équations d’équilibre dans les 2 cas de figure sont donc :

G

= P Ve + G e

G = ρ e .g.V + G e

(1)

V étant le volume de l’objet

G

= P Vh + G h

G = ρ h .g.V + G h

(2)

(1) = (2)

A.N :

D’où

V =

(1)

V =

.( )

) = ,

, (

G = 10 3 x9,81x0,085 + 200 = 1033,85 N

G e ’ G h ’ P P Ve Vh G G a. Dans l’eau
G
e ’
G
h ’
P
P
Ve
Vh
G
G
a. Dans l’eau
b. Dans l’huile
Figure 2

Et le poids spécifique de l’objet est alors :

γ =

1033,85

=

,

= /

1/5

TD de MDF - 2 ème ann. Lic. GC

Corrigé de la série 2B

Pr. M. CHERRARED

Exercice 3 (figure 3)

L’équation d’équilibre s’écrit (figure 3) :

G = P Ve + P Vm

avec

G = ρ a .g.V a : poids du bloc d’acier

P Ve = ρ e .g.V ie : poussée d’Archimède due à l’eau

P Vm = ρ Hg .g.V im : poussée d’Archimède due au mercure

V

a = (a + b).S : volume du bloc d’acier

V

ie = a.S : volume immergé dans l’eau

V

im = b.S : volume immergé dans le mercure

S

: surface de base du bloc d’acier

D’où

ρ a .g. (a + b).S = ρ e .g. a.S + ρ Hg .g. b.S

ρ a .a + ρ a .b = ρ e .a + ρ Hg .b

V ie P Ve V im G P Vm Figure 3
V ie
P Ve
V im
G
P Vm
Figure 3

=

A.N :

(figure 4)

=

Exercice 4

= ,

La sphère 2 étant plus lourde que la sphère 1, elle sera donc au-dessous d’elle (figure 4).

La sphère 1 est soumise aux forces suivantes :

G 1 : son poids

P V1 : la poussée d’Archimède

T : la force de tension exercée sur la corde, dirigée vers le bas

La sphère 2 est soumise aux forces suivantes :

G 2 : son poids

P V2 : la poussée d’Archimède

T : la force de tension exercée sur la corde, dirigée vers le haut

a/ Tension appliquée sur la corde Portion du volume qui sillonnera la surface de l’eau

Pour déterminer la tension T, utilisons l’équation d’équilibre au niveau de la sphère 2 :

P V1 D G 1
P V1
D
G 1

V

T

T

P V2 V D G 2
P V2
V
D
G 2

Figure 4

Sphère 1

Sphère 2

G 2 = P V2 + T

T = G 2 - P V2

avec P V2 = ρ e .g.V

et

V =

Donc,

P V2 = 10 3 x9,81x1,767 = 17334,3 N

 

A.N :

= 24x10 17334,3 = ,

D =

Pour savoir si la sphère 1 sillonnera la surface de l’eau, déterminons

P V1 .

L’équation d’équilibre au niveau de la sphère 1 est :

P V1 = G 1 + T

A.N :

P V1 < P V2 la sphère 1 ne sera pas complètement immergée comme la sphère 2 (figure 4’).

Soient

P V1 = 8x10 3 + 6665,7 = 14665,7 N

V i : le volume immergé de la sphère 1

V s : le volume qui sillonnera la surface de l’eau

2/5

(1,5) = 1,767 m

V P s V1 Surface de l’eau G V 1 i T T P V2
V
P
s
V1
Surface
de l’eau
G
V
1
i
T
T
P
V2
G
2
Figure 4’
P V1 Surface G de l’eau 1 V i T T P V2 G 2
P
V1
Surface
G
de l’eau
1
V
i
T
T
P
V2
G
2
Figure 4’’

TD de MDF - 2 ème ann. Lic. GC

Corrigé de la série 2B

Pr. M. CHERRARED

Au niveau de la sphère 1 on a :

P V1 = ρ e .g.V - ρ e .g.V s

Divisons les 2 termes de l’équation par ρ e .g.V, on a :

Ou encore

P V1 = G 1 + T

avec

ρ e .g.V s = ρ e .g.V - P V1

P V1 = ρ e .g.V i = ρ e .g.(V – V s )

V

ρ . g. V P

=

V

ρ . g. V

V

P P

=

V

P

A.N :

=

, ,

,

= ,

Donc, 15,4 % de la sphère 1 sillonnera la surface de l’eau.

b/ Poids de la sphère 2 pour que la sphère 1 flotte à demi – plongée

L’équation d’équilibre correspondant au système global (les 2 sphères) s’écrit (figure 4’’) :

G 1 + T + G 2 = P V1 + T + P V2

Ou encore

G 2 = P V1 + P V2 – G 1

G 2 = ρ e .g.V i + ρ e .g.V – G 1

avec

V i = ½ V

D’où

G 2 = ½ ρ e .g.V + ρ e .g.V – G 1

G =

ρ . g. V –

G

A.N :

=

x10 x9,81x1,767 – 8x10 = ,

Exercice 5

(figure 5)

L’équation d’équilibre s’écrit (figure 5) :

d b réf .g.V b + m p .g = ρ e .g.V i + ρ e .g.V p

G b : poids du bois ; G p : poids du plomb ; P V1 : poussée d’Archimède sur le bois ; P V2 : poussée d’Archimède sur le plomb.

V b = a².h volume total du bois

G b + G p = P V1 + P V2

(a=0.75m

et

h=1.5m)

V i = a².(h – h s ) volume immerge du bois (h s = 0.30cm) V p = m p /(d p réf ) volume du plomb

D’où

d b .ρ réf .a².h + m p = ρ e . a².(h – h s ) + ρ e .m p /(d p réf )

Finalement

:

m =

. é . ².

h s G V i b P V1 Plomb de masse m p G p
h
s
G
V
i
b
P
V1
Plomb de
masse m p
G
p
P
V2
Figure 5

A.N :

= ( . .

( . .

.

Exercice 6 (Figure 6)

= 138,97 kg =

1)

Les forces appliquées sur les 3 éléments du montage sont indiquées sur la figure où :

2)

G 1 et G 2 : respectivement les poids des sphères 1 et 2 P v1 et P v2 : poussées d’Archimède due à l’eau et exercées sur les sphères 1 et 2 respectivement Force de tension sur le fil

Pour cela, utilisons la sphère 2 qui est complètement immergée.

L’équation d’équilibre s’écrit (figure 6) : G = P + T

T = G

P

T = ρ . g. V

ρ . g. V = g. V . (ρ − ρ ) ;

3/5

P v1 G 1 T T G 2 P v2 Figure 6
P
v1
G
1
T
T
G
2
P
v2
Figure 6

TD de MDF - 2 ème ann. Lic. GC

Corrigé de la série 2B

Pr. M. CHERRARED

V 2 = (4π/3)(R 2 ) 3 = (4π/3)(0,01) 3 = 4,19x10 -6 m 3 : volume de la sphère 2

D’où = 9,81x4,19x10 x(11350 1025) = ,

3) Poussée d’Archimède exercée sur la sphère 1

L’équation d’équilibre s’écrit :

P = G +

T

P = ρ . g. V +

T

V =

D’où

[R

(R e) ] =

[0,04 (0,04 0,005) ] = 8,84x10 m : vol. plein de la sphère 1

= 500x9,81x(8,84x10 ) + 0,424 = ,

4)

Fraction du volume immergé du flotteur

P = ρ . g. V

Donc,

V =

avec

V i : volume immergé du flotteur

. =

,

, = 8,53x10 m

D’où

= ,

= ,

,

= 0,3183

F vi = 31,83 %

Exercice 7

(figure 7)

Figure 7
Figure 7

La vanne est soumise aux forces suivantes (figure 7) :

- Son poids G V = 4500 N

- La force de tension T (due à la poussée d’Archimède provoquée par l’eau sur la sphère)

- La force de pression de l’eau sur la vanne :

Horizontale F px

Verticale F py (résultante de 2 forces verticales : une dirigée de haut vers le bas et provoquée par le volume V ABOD , et l’autre dirigée de bas vers le haut et provoquée par le volume V ABOED )

Déterminons chacune des forces T, F px et F py .

Tension T : Pour déterminer T, utilisons l’équation d’équilibre au niveau de la sphère :

G S + T = P V

T = P V – G S

T = ρ e .g.V S ω s .V S ;

V s = .(π/6).D 3 : volume de la sphère

ω S : poids spécifique de la sphère

D’où

T = (π/6).D 3 .( ρ e .g - ω s )

A.N :

T = (π/6).( 10 3 x9,81 - 1500). D 3

T = 4349 D 3

Force de pression F px et position du centre de pression cp :

F px = ρ e .g.y G .S OE

S OE = b.d : est la surface projetée de la vanne sur le plan vertical (b : largeur de la vanne).

Donc,

F px = ρ e .g.y G .b.d

A.N :

F px = 10 3 x9,81x6x1,5x2 = 176580 N

F px = 176580 N

La position du centre de pression est donnée par :

y

=

4/5

y +

.

= y +

.

= y +

.

TD de MDF - 2 ème ann. Lic. GC

Corrigé de la série 2B

Pr. M. CHERRARED

A.N :

= 6 +

= ,

Force de pression F py

F = ρ . g. V − ρ . g. V = ρ . g. (V V ) = ρ . g. V

V OED étant le volume délimité par le demi-cercle de la vanne et sa largeur b ;

A.N :

= 10 x9,81x

πx1 x1,5 = ,

(avec π = 3,14)

V

=

πr b

(r = 1 m)

Cette force est équivalente à la poussée d’Archimède due à l’eau sur la vanne ; elle passe par le CDG « G » de la vanne (figure 7).

Ecrivons maintenant l’équation d’équilibre des moments par rapport au pivot « O » :

Avec

M / = 0

d’’ = 6,056 – 5 = 1,056 m

d' = 4r/3π = 4x1/3π = 0,4246 m

F . d = T. d +

(avec π = 3,14)

F G . d′

D’où 176580x1,056 = (4349. D )x2 + (23102,6 4500)x0,4246

Enfin, il vient :

= , ( , ) ,

5/5

= ,