Vous êtes sur la page 1sur 10

Introduction

Une phase est définie comme une quantité de matière entièrement


homogène, les substances peuvent se présenter dans des phases différentes,
à la température ambiante par exemple, le cuivre est solide, le mercure est
liquide et l’éthane est gazeux.
Plus précisément, de nombreuses applications pratiques où une substance
pure (dont la composition chimique est homogène et stable) se présente
simultanément dans des phases différentes, comme exemple à l’intérieur
d’une bouilloire d’une chaudière ou d’un condenseur, l’eau se trouve sous
forme liquide-vapeur, aussi le réfrigérant qui circule dans un évaporateur
passe de la phase liquide à la phase vapeur. Au point triple, les 3 phases
coexistent à une température et une pression données. Les différents types
de transformations entre ces trois phases sont schématisés comme suit :

Dans ce travail pratique nous allons donc étudier le comportement P V T


d’un corps pur qui est l’éthane
Historique
En revenant à l’histoire, c’est au XIX ème siècle que l’ingénieur et physicien
français Benoît Paul Émile Clapeyron étudia le changement d'état des corps
purs ainsi que le diagramme thermodynamique P V.
I – Le but de l’expérience
Cette séance de travaux pratiques est pour but de :
1- Déterminer les valeurs de la pression de saturation et des volumes de
liquide saturés.
2- Tracé les isothermes (le diagramme de Clapeyron).
3- Déterminer le point critique de l’éthane et ces caractéristiques.

II – La partie théorique
1 – Principe
Une quantité de l’éthane C2H6 est enfermée dans un tube en verre gradué,
le volume V occupé par l’échantillon peut être varie grâce a du mercure
introduit sous pression du côté inferieur du tube. La compression par le
mercure est réalisée en tournant un volant.
Le volume occupé est directement indiqué par les graduations sur le tube.
La pression P dans le tube est indiquée par un manomètre à pression relative
la valeur de la température T est réglée par circulation d’eau thermo-statée
et est mesurer à l’aide d’un thermomètre à alcool. En résumé le montage
permet de connaître P pour des valeurs fixées de V et T.

2 – Théorie
L’état thermodynamique des corps purs est repéré par la connaissance de
la pression, le volume et la température. Ces trois grandeurs sont liées entre
elles par une équation d’état ou loi de comportement P=f (V, T) ce qui permet
de tracer le diagramme P-V avec un réseau d’isothermes.
Le diagramme comporte une ligne de saturation sous laquelle le fluide est
un mélange liquide-vapeur. Le sommet correspond au point critique (Figure1)
Si la température du fluide est supérieure à la température critique l’état
de saturation ne peut être observé quel que soit la pression ou le volume.
Figure 1 : Diagramme P-V

3 – Définitions
Réalisation cet expérience pour un corps pur «éthane » et l’étude la loi de
comportement P=f (V, T) exigent la connaissance des concepts suivants :

Le corps pur :
Une substance pure est une substance dont la composition chimique est
homogène et stable. Elle peut se présenter sous différentes phases, mais elle
conserve toujours la même composition chimique, comme exemple un
mélange d’eau liquide et de vapeur d’eau ou un mélange de glace et de l’eau
liquide sont des substances pures, car chacune des phases a la même
composition chimique. Par contre, un mélange d’air liquide et d’air à l’état
gazeux n’est pas une substance pure puisque la composition de la phase
liquide est différente de celle de la phase vapeur.
La Phase :
Est un domaine du matériau dont les propriétés physiques et chimiques sont
uniformes. Cette région ou cet ensemble de régions sont caractérisés par une
structure et par un arrangement atomique identique.
Diagramme de phase :
Un diagramme de phase est une représentation graphique, généralement à
deux ou trois dimensions, il est utilisée en thermodynamique pour étudier les
évolutions d’une substance pure durant les changements de phase en
fonction de variables, choisies pour faciliter la compréhension des
phénomènes étudiés.
Les diagrammes les plus simples concernent un corps pur avec pour
variables la température et la pression ; les autres variables souvent utilisées
sont l'enthalpie, l'entropie, le volume massique, ainsi que la concentration en
masse ou en volume d'un des corps purs constituant un mélange.
Changement d’état :
On appelle changement d’état le passage d’un état à un autre.
Pour un corps pur, le changement d’état se fait à température constante.
La fusion (ou la solidification) est un changement d’état de première
espèce correspondant au passage solide-liquide (ou liquide-solide). Lors de
ce changement d’état, on observe une discontinuité de la masse volumique et
de l’entropie. Cette dernière grandeur exprime l’existence d’une chaleur
latente de fusion (ou de solidification). Pour une pression constante, ce
changement d’état s’effectue à température constante Ɵf, température de
fusion (ou ƟS de solidification). Cette température ne dépend que de la
pression.
Pression et température de saturation :
Afin de mieux comprendre ces deux notions on a l’exemple suivant : on dit
souvent que l’eau bout à 100°C. Du point de vue thermodynamique cet
énoncé est incomplet, l’eau bout à 100°C sous une pression de 1atm, alors la
notion de température de saturation Tsat désigne la température à laquelle se
produit l’évaporation pour une pression donnée. De même la pression de
saturation Psat désigne la pression à laquelle se produit la vaporisation pour
une température donnée.
Liquide comprimé et liquide saturé :
Lorsqu’une substance est à l’état liquide à la température et à la pression
de saturation, on l’appelle liquide saturé. Si la température de liquide est
inférieure à la température de saturation correspondant à la pression donnée
on parle alors, soit de liquide sous-refroidi (pour indiquer que la température
est inférieure à la température de saturation correspondant à la pression
donnée) soit de liquide comprimé (pour indiquer que la pression est
supérieure à la pression de saturation correspondant à la température
donnée) par contre les deux expressions sont valables.

Vapeur surchauffée et vapeur saturée :


Si une substance se trouve à la température de saturation, on l’appelle
vapeur saturée (on utilise parfois l’expression vapeur saturée sèche pour
insister sur le fait que le titre est de 100%). Lorsque la vapeur est à une
température supérieure à la température de saturation, on dit que c’est une
vapeur surchauffée. La pression et la température d’une vapeur surchauffée
sont des variables indépendantes, puisque la pression peut augmenter
pendant que la pression demeure constante.
Le titre ‘’x ‘’ :
Dans la partie médiane de la zone d’équilibre liquide-vapeur, le fluide se
présente à la fois sous les deux phases, liquide et vapeur.
Dans cette zone centrale, les isobares et les isothermes sont confondues, le
changement d’état liquide-vapeur se faisant à température et pression
constantes. La composition du mélange est définie par son titre x, rapport de
la masse de vapeur mg à la masse totale (mg plus la masse de liquide mℓ)
𝐌𝐠
X= .
𝐌𝐠+𝐌𝓵
III – Manipulation
1 – Matériel utilisé
Afin de réaliser cette expérience, on utilise un dispositif qui contient les
appareils et les instruments de mesure, suivants :

Le dispositif :
Ce dispositif est spécialement dédié à l’étude de la compressibilité et la
liquéfaction des gaz, il se compose alors de: (Figure2)
Thermomètre à alcool
C’est un thermomètre de -10…. +50°C, il sert à mesurer la température de
l’eau thermostatée dans le tube.
Manomètre à pression relative
C’est un manomètre à pression relative ; Il sert à mesurer la pression
relative de l’éthane renfermé dans un tube en verre gradué.
Tube en verre gradué
C’est le tube qui renferme l’éthane, et représente le milieu ou les
transformations de phase vont se déroulées.
Tube
C’est un grand tube qui referme de l’eau thermostatée, afin de maintenir
l’éthane à la température désirée
Volant de compression
Il sert en le tournant à comprimer l’éthane en introduisant le mercure dans
le tube en verre gradué.
Au plus de ce dispositif, on utilise aussi
Résistance + pompe
Cette résistance est utilisée afin d’échauffer l’eau contenue dans un bain
thermostatique. La pompe à son tour permet la circulation de l’eau du bain
au grand tube par intérimaire des tuyaux. (Figure3)
Figure2 : Dispositif de la compressibilité Figure 3 : résistance + pompe + bain
et la liquéfaction des gaz thermo statée

2 – Substances utilisées
Afin de réaliser cette expérience on a utilisé l’eau pour échauffer l’enceinte
et le mercure liquide pour comprimer, alors :
L’éthane
L'éthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule C2H6, c’est
un gaz combustible, inodore et incolore que l’on peut trouver dans le
gaz naturel et aussi dans les gaz du pétrole. A température ambiante, il se
présente sous forme gazeuse.
Le mercure
Le mercure est un élément chimique de symbole Hg et de numéro
atomique 80. C'est un métal argenté brillant dont la particularité est de se
présenter sous forme liquide dans les conditions normales de température et
de pression, conditions dans lesquelles il se vaporise toutefois assez
aisément. Son symbole Hg provient du latin, lui-même emprunté au grec,
hydrargyrum qui signifie « argent liquide ».

3– Montage
Le dispositif complet de l’expérience est représenté sur (Figure4)
Figure 4 : Dispositif pour déterminer le comportement d’un corps pur

4 - Mesures
On va étudier le comportement P V T de l’éthane, on poursuit les étapes
suivantes
1- Mesurer la pression absolue en fonction du volume et de la température et
reporter les valeurs sur le tableau1. Il faut surtout respecter strictement les
consignes de sécurité, ne pas dépasser la pression maximale de 50bars.
Recommandations :
a- Effectuer les mesures en parcourant les isothermes (fixer la
température puis faire varier le volume sur toute l’échelle).
b- Attendre au moins deux minutes entre deux mesures pour laisser
l’équilibre thermique se rétablir.
c- Reporter si nécessaire les valeurs exactes des températures (qui
doivent rester proches de celles indiquées sur le tableau).
2- Situer le plus précisément possible, pour chaque température, les valeurs
de la pression de saturation, des volumes de liquides saturés Vlsat ; repérer
ces points sur le tableau.
3- Tracer les isothermes sur papier millimètre et indiquer la ligne de
saturation.
4- Situer les valeurs des paramètres critiques de l’éthane Pc Tc Vc .

Les paramètres critiques de l’éthane sont :


Les paramètres ci-dessous sont trouvés par estimations des graphes parce que
ne sont pas obtenu dans l’expérimentation suivant les valeurs données :
Vc =0.148l/mol Pc =49 bars Tc =32.50 °C

50
45
40
35
30
P bar

25 T=16 °C
20 T=26°C
15 T=30°C
10 T=32°C
5
0
0 1 2 3 4 5

v ml
Analyse des résultats
D’après les ouvrages de thermodynamique la réalisation de cette
expérience demande beaucoup de temps afin que le système se stabilise, et
ensuite l’équilibre thermique s’effectue. Cependant, on avait réalisé les
étapes un peu brusquement, ce qui explique la variation de la pression
durant la saturation au lieu de rester constante.

V – La conclusion
Dans cette expérience nous avons étudié le comportement P-V d’un corps
pur qui est l’éthane, à l’aide d’un dispositif de de compressibilité et de
liquéfaction des gaz. Afin de réaliser correctement cette manipulation, il faut
donner de temps pour que l’équilibre thermique s’effectue, après l’obtention
des résultats, nous traçons ensuite le diagramme de phase P-V, qui permet
d’étudier les évolutions de ce corps pur en fonction de ces deux variables
thermodynamique. Nous constatons dans ce diagramme et avec les
précédentes connaissances que ce diagramme est composée de deux phases
la première ou le fluide est un mélange Vapeur-Liquide qui est sous le
diagramme P-V (comme décrit dans figure-1-) et la deuxième dehors le
diagramme ou le fluide est sur une seul état liquide ou vapeur le point
critique est le sommet de graphe.

Bibliographie
Thermodynamique appliquée (Van Wylen , Sontag , Desrochers )
Thermodynamique une approche pragmatique (Yunnus A. Cengel)
République Algérienne démocratique et populaire

Ministère d’enseignement et de recherche scientifique

Université de Jijel

Faculté des sciences et de la technologie

Département de Génie mécanique

Spécialité Energétique

Comportement P-V-T
d’un corps pur

Réalisé par ;
BOUAKRIF BILAL

3éme Année License