Vous êtes sur la page 1sur 3

Exemple 3 :

Contrat de location de l’immeuble (A) par la société P (preneur) : cet immeuble servira à la
société P pour siège social. Sa juste valeur à la date de location est de 1 000 000 dinars. La
durée de vie économique de l’immeuble est estimée à 50 ans. La durée du contrat est de 8 ans,
à la fin de chaque année, la société P paye un loyer dont le montant est de 140 000 dinars
hors taxes. A la fin du contrat, la société P est intéressée par l’acquisition de l’immeuble à un
prix s’élevant à 360 000 dinars. Ce prix est prévu par le contrat de location. Selon les experts,
à la fin de l’année 2018, la juste valeur de l’immeuble en question pourrait atteindre 1 400
000 dinars. Le taux de rendement annuel implicite des paiements minimaux est de 8%.

Sachant que la date d’échéance du contrat est le 31/12 de chaque année, comptabiliser les
opérations relatives à ce contrat au 1er janvier 2011 et au 31 décembre 2011, dans les états
de la société P et de la société X.

Solution :

1-Concernant la location de l’immeuble (A) : il s’agit d’un contrat de location financement


(0,5 point).

 En se basant sur le critère durée du contrat (8 ans) – durée de vie économique de


l’immeuble (50 ans) ; on peut dire qu’il s’agit d’un contrat de location simple (0,25
point). Cependant, tous les autres critères décrivent un contrat de location
financement. En effet :
 La société P est intéressée par l’acquisition de l’immeuble à la fin du contrat : il y a
donc transfert de propriété. (0,5 point).
 La valeur actualisée des paiements minimaux (ensemble des loyers + la valeur de
l’option) est égale à :

loyer × [1-(1 + i)-n/i] + prix de faveur × (1+i)-n = 999 026,250.

Comparée à la juste valeur de l’immeuble (1000 000), nous pouvons dire qu’elle couvre
la quasi-totalité de cette dernière. (0,5 point).

 L’option d’achat est de 360 000 dinars, alors que la juste valeur à l’achèvement du
contrat est de 1 400 000 dinars : il s’agit d’une option largement incitative. (0,25
point).
 2)(Pour les écritures comptables, il s’agit pratiquement de 0,25 par ligne)

 Comptabilisation chez le preneur
 Comptabilisation du contrat de location financement : immeuble (A)

24 Immobilisation à statut juridique particulier 999026,250
(Immeuble A)
168
8 Autres dettes non courantes
938948,35
Echéance à moins d’1 an /
505
emprunt 60077,9
(0,75 point)

505 Echéance à moins d’1 an/emprunt 60077,9

651 Charges d’intérêt 79922,100

436 TVA déductible 25200


6
532 Banque (loyer ttc) 165200

(0,75 point)

168 autres dettes non courantes 64884,132


8
505 Echéance à moins d’1 an / emprunt 64884,132
(0,5 point)

68 Dotations aux amortissements 19980,525

282 Amortissement immo à stat jur particulier 19980,525


4
(0,5 point)



 Comptabilisation chez le bailleur

 Location financement pour l’immeuble : le 1er janvier 2011

Créances immobilisées (leasing)

Echéances à – d’un an sur prêts NC (leasing)

Banque 999026,25
0
Revenu financier non acquis (non
courant)

Revenu financier non acquis (courant 79922,100

Cession d’un matériel en location-financement)

(0,75 point)


 Le 31/12/2011

532 Banque 165200

Echéances à – d’un an sur prêts NC (leasing) 60077,9

7 Revenus des autres créances 79922,100

Etat, TVA collectée 25200

(0,75 point)

Echéances à – d’un an sur prêts NC (leasing) 64884,132

Créances immobilisées 64884,132


(leasing)

(0,5 point)