Vous êtes sur la page 1sur 7

No 7894 Alpes Jeudi 24 janvier 2019

Rallye Monte-Carlo: c’est parti!

Un duel
Deux rois ● Notre analyse de la course ● La première
spéciale à la loupe entre Ubaye et vallée de
la Blanche ● Les pilotes régionaux engagés
● Notre reportage : profession copilote,
dans l’ombre des géants. / PHOTOS RED BULL P.2 à 7
6 pages spéciales

"La Provence" déroule


le tapis rouge au Monte-Carlo
"La Provence" a organisé
hier sa soirée de lancement
à Gap avec l’équipage féminin
- Laure Jaussaud et Julie Trinquier -
qui porte nos couleurs.
/ PHOTO STÉPHANE DUCLET

L’ÉDITO MONTGENÈVRE
Le grand bazar Trois migrants sauvés
Par Philippe SCHMIT à la frontière P.8
Après la déflagration politique amorcée par Première
l’élection d’Emmanuel Macron, nouveau dyna-
mitage en vue avec l’annonce d’une liste de gi- interview SEYNE-LES-ALPES
lets jaunes emmenée par l’aide-soignante de
31 ans, Ingrid Levavasseur. Ce ne sera sans
de la star Privés de téléphone
doute pas la seule.
C’est la concrétisation inéluctable d’un mou-
depuis six mois P.8
vement de colère, jusqu’alors brouillon mais
Mercato:
sincère (si on exclut la frange ultra-violente) Eyraud MANOSQUE
qui, à peine 70 jours après son avènement,
continue à secouer le paysage politique en se défend La fibre arrivera
tous sens. En deux mois, les gilets ont obtenu
bien plus que toutes les oppositions réunies : en 2020 avec SFR P.11
gel des taxes sur les carburants, suspension du
nouveau et coûteux contrôle technique auto-
mobile, baisse du prix du gaz, hausse du Smic,
ACADÉMIE AIX-MARSEILLE
annulation de la hausse de la CSG pour les re-
traités, remise en question des 80 km/h… Mer-
140 profs en plus
ci qui ? En prime, ils ont fracturé le sacro-saint
catéchisme du libéralisme économique.
en septembre 2019 P.V
Paradoxalement, le seul à se frotter les
mains de l’émergence de gilets aux Euro- DIPLOMATIE
péennes, c’est leur bête noire : Emmanuel Ma-
cron. Un sondage BFM-Elabe attribue 13 % à Le torchon brûle entre
une potentielle liste jaune, faisant mécanique-
ment baisser le RN (17,5 %), Debout la France la France et l’Italie P.V
Déjà le cœur à Marseille
et La France insoumise glissant bien en deçà
des 10 %. Les Républicains végètent à 12 %. En
tête à 22,5 % les Marcheurs commencent à se
FOOT COUPE DE FRANCE
marrer… Le grand bazar français reste ouvert.
Faut-il s’en plaindre ?
OM "Je pense que je ressemble un peu aux gens d’ici". L’Italien Mario Balotelli a fait mouche lors de sa Marignane-Gignac
présentation à la presse, hier après-midi à la Commanderie. Les supporters attendent maintenant que
l’attaquant soit aussi incisif sur le terrain. Dès demain face à Lille au Vélodrome ? / PHOTO G.R. P.26 & 27 crucifié par Croix P.27

L’ARTISTE Y PRÉSENTE CINQ EXPOSITIONS TRANSPORTS "L’ÉMISSION POLITIQUE" FRANCE 2 - 21H


Sophie Calle crée les Autoroutes: ce que vous Sotto: "Radiographier ce
événements à Marseille P.I allez vraiment payer P.IV qui se passe en France" P.34
’:HIMKMG=YUVXUW:?k@b@m@e@a"
0 20264 - 124 - 1,30 E - 0

/ PHOTO VALÉRIE VREL / PHOTO STÉPHANE DUCLET / PHOTO NICOLAS VALLAURI


L’Ubaye et la Blanche
Par Sylvie ARNAUD et Gilbert MATHIEU
sarnaud@laprovence-presse.fr / manosque@laprovence-presse.fr

C
’est aujourd’hui que les choses sérieuses
commencent. Après des jours, des se-
maines d’attente, des préparatifs minu-
tieux, des réglages de dernière minute, le
sport auto va reprendre ses droits sur les routes des
Alpes du sud. Après la séance de mise au point ce
matin à Gap, les 84 pilotes engagés sur le Rallye
Monte-Carlo vont prendre la direction de La Bréole
pour le grand départ de cette 87e édition.
De la vallée de l’Ubaye à celle, voisine, de la
Blanche, on attend le passage des concurrents de
pied ferme. Depuis trois ans et une arrivée nocturne
à Seyne-les-Alpes, le rallye avait frôlé ou traversé
les deux vallées, sans ne jamais les choisir pour ter-
rain de jeu. Pourtant, l’histoire a prouvé que les cols
des Fillys, des Garcinets ou du Fanget s’avéraient
être des lieux d’affrontement redoutables. L’Auto-
mobile club de Monaco a décidé de servir aux pi-
lotes un sacré hors-d’œuvre avec cette épreuve
chronométrée entre La Bréole et Selonnet. Une spé-
ciale, retransmise en direct à la télévision (sur Ca-
nal +sport) , qui va assurer aux deux villages une
belle notoriété. D’ailleurs, au départ comme à l’arri-
vée, élus, associations locales et bénévoles ont sorti
le grand jeu pour accueillir comme il se doit le
Monte-Carlo. Les pilotes peuvent s’attendre à une
ambiance de folie pour cette première spéciale noc-
turne, où l’objectif sera de perdre le moins de temps L’arrivée nocturne du rallye est toujours un moment ultra
possible. Finalement, il ne manquait que la neige spectaculaire. Ce soir, la Citroën C3 WRC du quintuple
vainqueur en titre, Sébastien Ogier, sera la première à
pour pimenter un peu plus le début de ce prendre le départ depuis La Bréole à 19h38 très précisément.
"Monte-Carl’". Chouette, hier après-midi, elle a déci- / PHOTO ARCHIVES ERIC CAMOIN

dé de faire son apparition !

LE DÉPART SERA DONNÉ À LA BRÉOLE FAITES-LEUR COUCOU


Attachez vos ceintures avec Bréole i Brius !
Tout le village mobilisé pour cette spéciale très "spéciale" Bréole i Brius est une troupe de copains qui propose tout au long
de l’année sur le territoire d’Ubaye Serre-Ponçon des ren-
rieusement éclipsées certainement du dez-vous aussi festifs que culturels. La joyeuse bande, qui a un
fait de passionnés - à matérialiser les vrai talent pour la mise en scène, n’allait pas passer à côté du
zones de parking : une à proximité immé- grand retour du Rallye de Monte-Carlo sur sa commune.
diate de la route départementale 900, L’équipe à Sébastien Barruel, le président de Bréole i Brius sera
une autre dans le village pour les cam- donc bien présente sur la spéciale. C’est sur la zone public située
ping-cars et une dernière aux abords du près du hameau de L’Egaye que ces sympathiques saltim-
départ pour la presse et les personnes à banques s’installeront. "Nous allons proposer une buvette avec
mobilité réduite qui, depuis le village, au- stand saucisse/frites, notre spécialité" explique le chef de file de
raient du mal à rejoindre le tracé de la ces amuseurs qui ont également prévu dans l’après-midi de
spéciale (comptez 10 à 15 minutes à convier les spectateurs du Monte-Carlo à une petite animation.
pied). "Les commerçants joueront le jeu "Nous allons organiser un rallye à la sauce Bréole i Brius" lâche
et seront ouverts non stop. Je pense no- Sébastien Barruel. "Brouette et autre fauteuil roulant seront mo-
tamment à la pizzeria du village et puis à bilisés pour l’organisation de courses rocambolesques. Les gens
notre association Bréole i Brius présente présents pourront faire la course et nous avons même prévu un
à L’Egaye" poursuit le premier magistrat commentateur. Il devrait y avoir deux ou trois départs dans
de la bourgade ubayenne qui attend l’après-midi". De belles rigolades en perspective en attendant
entre 5 000 à 10 000 spectateurs. Le pu- les véritables pilotes du Monte-Carlo à l’œuvre dans la sinueuse
blic pourra apprécier un feu d’artifice route du col des Fillys.
programmé par Ubaye Tourisme et tiré S.A.
depuis le hameau de Charamel quelques
minutes seulement avant le coup d’envoi
de la spéciale prévu à 19h38, très pré-
cises.
Pour optimiser la sécurité de tous ceux
qui seront venus - pour certains, de très
loin - assister à cette première spéciale
de la 87e édition du Rallye Monte-Carlo,
la commune a installé un dispositif relié
à l’éclairage public pour matérialiser la
traversée de la route départementale
900 dont la vitesse sera ramenée à
50 km/h sur six kilomètres de part et
d’autre du village ainsi qu’autour de l’em-
branchement pour les gorges de la
Blanche, à Chaussetives, près d’Espi-
nasses.
Nicole Boucharcourt, élue chargée des événement, et Roland Aubert, responsable des À Ubaye-Serre-Ponçon, c’est toute une
services techniques d'Ubaye-Serre-Ponçon, sur le terrain pour vérifier la mise en commune qui mesure le formidable coup
palce des parkings. / PHOTO S.A. de projecteur que représente l’accueil de
cette spéciale La Bréole - Selonnet, très
Depuis plusieurs jours déjà, le village mune nouvellement créée de la vallée de "spéciale" à plusieurs titres ; c’est la pre-
de La Bréole, commune l’Ubaye. "C’est tout un village qui est mo- mière du championnat du monde WRC
d’Ubaye-Serre-Ponçon, se prépare à ac- bilisé autour de ce grand événement" pré- des rallyes 2019, la première disputée de
cueillir la première spéciale de nuit du cise Jean-Michel Tron, le maire de la com- nuit, celle qui marque le grand retour de
Rallye Monte-Carlo. Voilà près d’une cin- mune dont les employés communaux Sébastien Loeb et de son duel avec Sébas-
quantaine années que ce grand ren- sont occupés depuis plusieurs jours à dé- tien Ogier. Pour tout cela, le petit village
dez-vous du sport automobile n’était ployer des barrières, à installer des ban- ubayen est prêt !
plus passé sur le territoire de cette com- deroles - dont certaines se sont mysté- S.A.
sont au cœur du rallye
À SELONNET

Le village en effervescence
pour les derniers préparatifs!

À quelques heures d’accueillir le lage. Notez que certains, en particulier les A et


Monte-Carlo, qui traversera le village de part B réservés aux camping-cars à Boulangère, ne
en part, Selonnet est en pleine effervescence. seront accessibles qu’avant 16 h 38, horaire
La mairie, le comité des fêtes, l’USB ski, l’of- de fermeture des routes. À Villaudemard, un
fice de tourisme et les bénévoles sont, certes, parking accessible lui aussi avant 16 h 38 sera
engagés depuis plusieurs semaines pour que ouvert dans un champ. Attention, la quasi-to-
cet événement soit une grande fête populaire, talité des bordures de route, où ont été instal-
mais les dernières heures sont toujours les lés des km de rubalise et plusieurs centaines
plus stressantes. de panneaux "no public", sera interdite au pu-
Les préparatifs battent donc leur plein pour blic qui est invité à respecter à la lettre les
accueillir du mieux possible les 4 à 5 000 spec- zones accessibles sous peine d’annulation
tateurs attendus sur les deux zones public si- pure et simple de la spéciale !
tuées dans le pré qui domine l’entrée du pont À La Chaumette (carrefour RD7 et RD900)
(où est tiré le feu d’artifice lors de la fête du les véhicules pourront se garer sur une file en
village) et sur la place. Deux tribunes (environ bord de route et un food-truck sera présent.
300 places) prêtées par la mairie de Digne et Sachez encore qu’un écran géant devrait être
l’association Fort et Patrimoine seront propo- installé sur la place du village pour suivre en
sées au tarif de 2¤ la place, et deux buvettes direct l’épreuve retransmise par Canal + sport
seront proposées sur chacune des zones pu- et qu’un feu d’artifice sera tiré à 19 h 30, peu
blic avec restauration rapide. Du côté des par- avant l’arrivée de la première voiture. Der-
kings, au nombre de sept, plus de 1 000 places nière minute, il neigeotait hier après-midi sur
sont disponibles à proximité immédiate du vil- la route du rallye et à Selonnet… G.M.

UN PEU D’HISTOIRE
Le rallye n’était plus passé par le col des Fillys depuis près de cinquante ans !
L’histoire ne nous fournira pas beaucoup d’informations sur la "mountaire" et de basculer sur le tas ! Une autre était par contre
première épreuve spéciale du 87e rallye Monte-Carlo qui se déroule- restée posée sur une borne kilométrique que la neige avait entière-
ra depuis La Bréole et ira au-delà de Selonnet : le col des Fillys n’a ment recouverte. Une autre fois, il y avait tellement de neige que les
plus été emprunté depuis la première moitié des années 1970, le voitures ne parvenaient plus à monter de l’autre côté du col. Le
parcours de 2019 est totalement inédit et les voitures de l’époque chasse-neige, conduit par Jules Guibaud de La Bréole, avait été en-
n’avaient rien à voir avec celles d’aujourd’hui. voyé et les voitures le suivaient en convoi se souvient Maurice Pas-
Si nous n’avons pu retrouver les dates avec certitude, le col des cal de La Chaumette. À un endroit, il avait tellement de neige qu’il
Fillys fut régulièrement emprunté par le rallye dans les années 60, avait manqué la route et continué à faire la trace dans un champ :
souvent de nuit, lorsqu’il était encore question de parcourir des sec- les équipages l’avaient suivi sagement avant de faire marche ar-
teurs dans un temps imparti : le plus souvent, les voitures faisaient rière, pas simple en convoi et en pleine nuit entre deux murs de
le plein d’essence à la station de Selonnet - où il y avait souvent la neige ! Ce fut l’un des derniers, voire le dernier passage, peut-être
queue à la seule pompe dont elle était équipée. Un contrôle était pour cette raison, tout comme le col du Fanget où il tomba un mètre
installé à Seyne-les-Alpes, sur la terrasse de l’Hôtel des Trois Rois cinquante de neige en quelques heures durant le passage du rallye
ou sur la place d’Armes, et l’épreuve continuait jusqu’à 1978, bloquant des concurrents
Digne-les-Bains par le Col du Fanget, Auzet et les Clues de Barles. Dans la montée côté Auzet où la pagaille fut totale. Le village de
Puis, plusieurs fois, la route fut empruntée dans les années 70 en Selonnet retrouva le rallye Monte Carlo plus récemment, et fut le
spéciale chronométrée. Les riverains du parcours ont bien entendu théâtre du départ de l’épreuve du col des Garcinets. Mais c’est la
tous leurs anecdotes. Noël Tron se souvient d’une Mini qui avait sau- teurs, et les joueurs se dirigeaient vers les routes du rallye lorsque première fois que le rallye le traversera en spéciale chronométrée,
té dans le pré d’Ebrard, dans la première épingle de la descente le vainqueur était connu. Eleveur aux Champsaurs, dans la descente dans une ambiance sans doute totalement folle : plusieurs milliers
après avoir franchi le col : malgré la neige, elle était parvenue à après Villaudemard, Emilien Dou se rappelle que plusieurs voitures de spectateurs sont attendus sur les deux zones public disposées de
rejoindre la route en descendant le pré en forte pente. Très souvent, de course avaient oublié de tourner à l’épingle car elles avaient tiré part et d’autre du pont que les voitures ne pourront pas agrandir
un concours de mounes (jeu de cartes) était organisé au bar Rey- tout droit dans la trace qui conduisait à son tas de fumier : heureuse- pour élargir la trajectoire, mais où elles risquent de se rétrécir en
naud, dans le village de Selonnet, pour faire patienter les specta- ment, toutes s’étaient arrêtées avant de parvenir au sommet du cas de choc… G.M.

LA SPÉCIALE DIFFUSÉE... EN DIRECT XAVIER MALLE, ÉVÊQUE DE GAP


Pour tous ceux qui n’auraient pas la chance de se "Je pourrais bénir les voitures !"
rendre à La Bréole ou à Selonnet, vous pourrez vous Un an et demi après son arrivée, Monseigneur Xavier
consoler en observant la spéciale... en direct à la télé ! Malle évêque de Gap poursuit son acclimatation à son
Cette année, en remplacement de la chaîne L’Équipe, nouvel environnement. Le Monte-Carlo en fait partie
c’est sur Canal + sport que le début du rallye sera diffu- même si l’homme d’église n’est pas vraiment un familier
sé, en direct et en clair. La chaîne cryptée a d’ailleurs des belles carrosseries. Cette année, la deuxième spé-
mis en place un gros dispositif puisqu’avant le direct, ciale du rallye reliera Avançon à Notre-Dame du Laus.
une grosse présentation de l’épreuve sera faite, et une Une occasion pour lui de les approcher. "Je vais décou-
émission quotidienne sera proposée à la fin de chaque vrir car je ne connais pas du tout le sport automobile. Je
journée de course. suis un novice en la matière, confie Xavier Malle. Je n’ai
Samedi, le deuxième passage dans la spéciale champ- jamais vu de rallye de ma vie. Je m’y rendrai jeudi
saurine entre Saint-Léger et La Bâtie sera proposé sur après-midi (aujourd’hui). Le Monte-Carlo fait partie de
Canal +, en direct et en clair, tout comme la Power ma connaissance du département. Ce rallye est très im-
Stage de dimanche, à savoir le second passage dans la portant pour les gens." Voit-il un lien entre Monte-Carlo
spéciale entre La Cabanette et le col de Braus. Un et religion ? "Certains pilotes croient peut-être en la
grand résumé de l’épreuve sera proposé dimanche Sainte-Vierge ? Dans le rituel des bénédictions, on peut
soir à 19h30, avec les réactions de tous les protago- bénir des bateaux, des voitures, des avions… Je pourrais
nistes. bénir les voitures si on m’en fait la demande." I.B.
Les pilotes locaux veulent
Par Thomas BLANCHON, Mathias LLORET, Brian ORSINI
et Jean-Marie DELMAERE

I
l y a Ogier et Loeb. Il y a Tänak, Meeke, Lappi,
Neuville et le reste des pilotes officiels WRC, qui
peuvent prétendre à la victoire finale. Et puis, il y
a tous les autres. Il y a Renaud, Thibaut et Sté-
phane. Il y a Nicolas, Cédric, Laurent, Mickaël, Damien
et Yoann. Il y a Laure et Julie, notre duo féminin préfé-
ré. Eux, ce sont les Régionaux de l’étape. Ceux qui, au
quotidien, empruntent les routes de Piégut, de la Bâ-
tie-Neuve, de Sigottier, pour regagner leur domicile
ou se rendre sur leurs lieux de travail. Ceux qui auront
le privilège de disputer ce rallye à domicile, et qui trou-
veront sans doute autant de grâce aux yeux du public
que les pilotes de grands teams.
Ils sont onze, cette année, à représenter notre belle ré-
gion. Dix pilotes locaux - on considère Sébastien Ogier
hors catégorie - avec deux objectifs communs : rallier
la Principauté de Monaco, et prendre le maximum de
plaisir sur leurs terres. Eux, n’ont pas les millions de
Citroën ou Hyundai : la participation au rallye, c’est
une recherche de sponsors pendant six mois, une voi-
ture achetée ou louée sur leurs fonds propres. Et l’im-
périeuse nécessité d’éviter la sortie de route ou la
casse mécanique. Alors, lorsque les numéros 70 appa-
raîtront sur les voitures, faites un peu plus de bruit
que pour les autres : nos pilotes en auront bien be-
soin !

Cédric Durand
et Caroline Mazet
Ils se connaissent depuis
plus de dix ans. Et avaient
cette volonté commune, de
se lancer à l’assaut du
Monte-Carlo. Voilà com-
ment les deux gapençais Cé-
dric Durand et Caroline Ma-
zet se retrouveront ce ma-
tin au départ du shake-
down. "On n’a jamais roulé
ensemble, ce sera notre pre-
mière expérience commune.
Cédric est un pilote fou-
gueux, qui sait rester
propre, raconte sa copilote
Stéphane Clair et Alain Kambelle à la sortie d’une reconnais- Thibaut Poizot et Marion Grand
Stéphane Clair, c’est un nom bien connu des amateurs de sport sance. Nous avons mis à Le pilote gapençais participe à son quatrième
automobile. Plus précisément, des férus de Formule 1. "J’ai com- profit les séances d’essais Monte-Carl’, alors que sa copilote se lance pour la
mencé le rallye il y a trois ans, dans le Var et sur de petites courses pour apprivoiser la Clio, deuxième fois à l’assaut du mythe. Le but est, comme
régionales, livre le directeur du Circuit Paul-Ricard du Castellet, pour nous mettre en pour tous les amateurs, d’arriver jusqu’à la Principau-
hôte du Grand Prix de France de F1. C’est mon premier té, mais aussi, d’effacer le mauvais souvenir de l’an
jambes. On a hâte que ça dé-
Monte-Carlo. Pour moi, c’est un rêve de gosse qui se réalise ! J’ai pu dernier : alors très bien classé, Thibaut Poizot a subi
bute." Et de se mesurer aux
faire des raids en Afrique, le Rallye Dakar et, d’ailleurs, ce qui me une panne mécanique qui l’a contraint à renoncer.
spéciales de Piégut, dans le
plaît ici, c’est que c’est un peu du même genre : il y a de la difficulté, Alors cette année, les deux compères, qui se
des aléas, c’est une vraie aventure !" Avec Alain Kambelle, son copi- Champsaur, où a long-
connaissent depuis bien longtemps, ont mis toutes les
lote venu de Saint-Maximim, Stéphane Clair, Niçois de nais- temps vécu Caroline. En al- chances de leur côté pour allier plaisir et performance.
sance et Marseillais et Aubagnais d’adoption, ne nourrit pas lant chercher quelques "On veut faire le meilleur résultat possible, souffle Thi-
d’ambitions extravagantes, mais avant tout une satisfaction per- bons chronos ? "On veut ra- baut entre deux reconnaissances. On a hâte de Piégut
sonnelle. "Notre objectif, c’est de nous faire plaisir, livre le duo qui mener la voiture à Mona- et du col de Moissière, ça va être très sympa." Attention,
embarquera dans une Renault Clio. Nous voulons être à Monaco, co", dit Caroline. Ce serait les chronos pourraient s’affoler au passage de la Peu-
dimanche, et franchir la ligne d’arrivée !" une petite victoire… geot 208…

Nicolas Latil Laurent Scherrer


et Romain Roche et Romuald Dupont
Pour ce duo alpin, ce Ce ne sera pas une grande
Monte-Carlo 2019 est un première mais la passion et
grand moment. "Après quatre l’envie restent les mêmes
ans sans rouler ensemble, cela pour l’équipage haut-al-
marque nos retrouvailles !", pin, dont le pilote Laurent
lance Nicolas Latil, né à Siste- Scherrer est originaire de
ron et installé désormais à Savournon et le copilote,
Gap. Nous avons été associés Romuald Dupont de Châ-
pendant dix ans et nous avons teauroux-les-Alpes, près
notamment remporté la coupe d’Embrun. "Nous avons dé-
de France des rallyes. Mais jà participé au rallye l’an-
comme depuis quatre ans je ne née dernière. Nous nous
cours plus que deux rallyes par sommes régalés alors nous
saison, Romain est pilote le avons économisé toute l’an-
reste de l’année." Pour l’un des née pour pouvoir participer
meilleurs équipages de la ré- à nouveau", précise
gion, les ambitions sont Laurent Scherrer. Les deux
d’ailleurs claires : "L’an der-
Haut-Alpins prendront
nier, nous avons gagné en caté-
gorie deux roues motrices en place, comme l’année der-
amateur et avons terminé 17es nière, à bord d’une Peu-
du général. Alors nous espé- geot 208, "le véhicule le
rons faire aussi bien. Ce qui se- plus abordable financière-
ra grand car il y a encore du beau monde cette année !" Et, pour leur quatrième Monte-Carlo, ment". L’objectif, "comme
Nicolas Latil et Romain Roche, aux commandes d’une Peugeot 208 auront un petit avantage : la beaucoup", sera d’at-
connaissance du terrain de jeu. "Il y a certains passages que nous avons déjà empruntés à plu- teindre Monaco et d’être le
sieurs reprises sur d’autres rallyes, notamment le Gap Racing." mieux placé.
briller sur leurs terres
Le carnet de bord
de Laure et Julie
"Dernière ligne droite"
L’équipage La Provence était dans la
dernière ligne droite hier avant l’arri-
vée des premiers virages. Après les der-
nières vérifications techniques, les mé-
canos ont bossé la veille pour que la voi-
ture soit prête. Le coupe circuit a été ré-
paré en urgence. Mousses de protec-
tion, autocollants… les derniers détails
ont été réglés. Côté route, Laure et Julie
ont effectué leurs dernières reconnais-
sances hier. Les caprices de la météo se
sont invités à la fête dans la matinée.
Les flocons ont commencé à tomber
dans les Hautes-Alpes. Laure et Julie
surveillent donc les prévisions de près.
Dans ces conditions, le travail des ou-
vreurs est primordial. Demain matin, il
s’agira de repérer le parcours pour don-
ner à la copilote les indications les plus
précises possible pour éviter les pièges
et faire les bons choix de pneuma-
tiques. La pression monte, l’ambiance
est déjà bouillante sur les routes et
dans la ville. Concentrées, déjà plon-
gées dans leur course, Laure et Julie
sont prêtes pour se lancer à l’assaut de
leur objectif : atteindre le Rocher di-
manche. Elles pourront compter sur le
public qui a déjà repéré la voiture 74.

Mickaël Boisseranc
et Quentin Giroud
Pour l’équipage gapençais
À SUIVRE
composé de Mickaël Boisse-
ranc et Quentin Giroud, OLIVIER BURRI
cette première participation Le plus alpin… des Suisses
à un Monte-Carlo, c’est "un Il a remporté les deux premières édi-
rêve qui se réalise". Pourtant, tions du rallye hivernal du Dévoluy.
la préparation n’a pas tou- Le pilote suisse pourrait presque être
jours été simple. "Le plus dif- considéré comme un Régional, tant il
ficile a été de trouver les par- connaît les terres haut-alpines sur le
tenaires et les financements bout des doigts. Pas de quoi en faire le
mais beaucoup se sont mobi- favori de la catégorie "R5", mais certai-
lisés, à commencer par les nement l’un des pilotes à suivre dans
amis." La motivation sera for- cette classe.
cément plus importante
puisque cette année, le dé- TAKAMOTO KATSUTA
part sera donné chez eux, à
Gap. Mais cela n’est pas la Le "samouraï" sur les routes
seule raison. "On est passion- Au Pays du Soleil levant, le sport auto
nés de rallye depuis un bon est roi. Et si les pilotes nippons ont plu-
bout de temps, se souvient tôt l’habitude de sévir en Formule 1,
Mickaël, le pilote. Cela fait on suivra avec attention les perfor-
deux ans que nous faisons, mances de Takamoto Katsuta, le seul
ensemble les rallyes." Pour pilote japonais en lice sur le
Damien Oberti et Thomas Escartefigue cette grande première le duo Monte-Carl’. En espérant que le "sa-
Damien et Thomas participent à leur troisième Monte-Carlo en- haut-alpin, qui prendra mouraï" ne soit pas un vrai "kami-
semble. Malchanceux lors de leurs deux premières éditions, ils place à bord d’une Ford Fies- kaze".
veulent, cette fois-ci, "aller au bout" et visent le podium de leur ta, ne se fixe pas d’objectif
classe. L’équipage a une quinzaine de rallyes ensemble et veut se particulier, si ce n’est d’at- "MJ"
teindre la Côte d’Azur… Et
positionner parmi les meilleurs Alpins. Comme c’est le cas généra- de "se faire plaisir". MichaelJordan…
lement pour tous les amateurs, leur auto a été terminée juste ouJackson?
avant le départ. D’ailleurs, la famille Escartefigue est dignement
Dans la liste des engagés, on a remar-
représentée puisque Thomas navigue Damien, Julie navigue
qué un duo un peu insolite, entre le pi-
Laure Jaussaud (Twingo RS La Provence) et Jules, le petit dernier, lote irlandais Eamonn Boland et son
est ouvreur. Rémy, le papa, est aussi à l’ouvrage un peu partout, et copilote… "M.J.". Quoi, l’icône du bas-
il a du boulot avec trois de ses quatre enfants dans la course… ket, Michael Jordan se lance dans le co-
pilotage ? Ou est-ce un simple hom-
mage à la légende Michael Jackson ?
Renseignements pris, il semble que
Renaud Dolce et c’est un simple diminutif pour Mi-
Jean-Pierre Ayasse chael Joe Morrissey, copilote officiel
de Boland. Il aura remporté le titre offi-
C’est déjà la septième parti- cieux du surnom le plus stylé.
cipation pour le pilote origi-
naire de Pont-du-Fossé - et
la sixième avec son fidèle
MARC ET PAMELA DESSI
copilote. Cette année, le Le seul duo monégasque
duo n’a pas beaucoup rou- Bien sûr, la Principauté peur compter
lé, hormis pour l’ouverture sur son fidèle représentant, Daniel Ele-
du rallye hivernal du Dévo- na, depuis des années. Mais elle sou-
luy et le Terre de Vaucluse. tiendra également Marc et Pamela
"Il va falloir se remettre Dessi, le seul binôme 100 % moné-
dans le bain, reprendre les gasque engagé sur le rallye. Nul doute
sensations, concède Re- que les occupants de la Ford Fiesta au-
naud Dolce. Les séances d’es- ront à cœur de ramener la voiture à la
sais se sont très bien passées, maison.
mais on va partir tran-
quille. L’objectif, c’est d’arri- Yoann Reymond et Marine Delon IAN CRERAR
ver à Monaco et surtout, de Marine n’est pas une novice, au contraire de Yoann Reymond. Mais le Le pilote venu du grand Nord
se faire plaisir." On les verra binôme va se lancer à l’assaut d’une course mythique… sans pression. Outre Takamoto Katsuta, un autre
certainement faire le show
"C’est notre premier rallye ensemble, alors on veut arriver au bout, dit duo a traversé les continents pour par-
dans la spéciale de la Bâ-
Marine, qui fêtera ses 28 ans… demain, chez elle, sur la spéciale de Pié- ticiper au rallye : celui composé de Ian
tie-Neuve, "même si le
gut. On se connaît bien avec Yoann, on a travaillé ensemble à la conces- Crerar et Christina Kroner, venu du
choix des pneus sera compli-
sion Peugeot de Gap. C’est un bon pilote, qui est sur l’attaque mais tou- Canada. Le pilote originaire de l’Onta-
qué entre la spéciale du Dé-
jours de manière réfléchie." Il bénéficiera de l’expérience de Marine, qui rio devrait être à l’aise sur les routes
voluy qui s’annonce sèche et
a notamment été la copilote de Charlotte Dalmasso il y a quatre ans de alpines au volant de sa Porsche 911,
celle du Champsaur qui surtout si la neige est au rendez-vous.
peut être totalement ennei- cela. Au volant d’une Peugeot 208, ils seront les outsiders d’une catégo-
gée…" rie R2 plus ouverte que jamais.
Ingrassia - Elena, l’autre duel
COPILOTES L’un est Aixois, l’autre réside à La Brillanne. Ils sont indispensables à "leurs" Sébastien respectifs

C
’est l’autre "match dans le Sébastien Ogier ne manque jamais de
match", entre les deux copi- mettre son copilote à l’honneur lorsqu’il
lotes les plus titrés de l’his-
toire. Celui qui se dispute dans
l’ombre des géants, entre deux
LE SHAKEDOWN CE MATIN À 10H
remporte une nouvelle épreuve.
Face à l’Aixois de naissance, le
Brillannais d’adoption. Celui dont le Une dernière mise
hommes qui tentent de se faire
une place au soleil.
Depuis quinze ans, tout le
sourire et la bonne humeur ont déjà
conquis la Haute-Provence, depuis
son installation il y a un an de cela.
au point avant le départ
monde ne parle que de Sébas- Mais derrière les blagues et gri-
tien, qu’il s’agisse de Loeb voiseries de Daniel Elena, il
ou d’Ogier. Mais les deux y a une légende. Le Moné-
pilotes ne sont pas les gasque est le plus grand
seuls à glaner les titres copilote de l’Histoire -
et truster les podiums. normal, lorsqu’on est
Leurs succès sont in- associé au plus
dissociables de leurs grand pilote de
compagnons de tou- l’Histoire. Aux cô-
jours. Ceux dont on tés de Sébastien
ne parle quasiment Loeb, il a tout ga-
jamais, mais sans gné. Surtout le
qui, ni Loeb, ni Ogier, droit de se faire
n’aurait le même palmarès. charrier par son
C’est bien là la tâche ingrate "ami de toujours",
du copilote. Indispensable à notamment Avant de prendre la direction de l’Ubaye pour les premières spé-
son pilote, presque invisible sur… son suppo- ciales, les pilotes auront droit à la traditionnelle séance de mise au
aux yeux du grand public. Ju- sé embonpoint ! point, le fameux shakedown. Une première occasion pour eux de
lien Ingrassia et Daniel Elena "Je le charrie, on est tester leur monture, et pour le public de venir observer les bolides,
connaissent les règles du jeu. un vieux couple, ra- sur le petit circuit tracé autour de la Garde, à moins de cinq kilo-
Ne s’en plaignent jamais. Et contait Loeb il y a mètres du parc d’assistance. Avec un revêtement très typé
bossent, au moins autant quelques jours à l’un de "Monte-Carlo", ce shakedown alterne montée, descente, virages
que leurs voisins de baquet. ses sponsors, Redbull. Ça en tout genre, une grande ligne droite, une bosse et une épingle.
Deux hommes, deux carac- fait plus de vingt ans que De quoi permettre aux équipages d’affiner leurs derniers réglages
tères bien distincts. "Ju", né à l’on partage beaucoup de avant le départ du rallye. Après le shakedown, les véhicules rega-
Aix-en-Provence, de quatre temps ensemble. Je le re- gneront le parc fermé, situé au stade de Fontreyne, avant la pré-
ans l’aîné de Sébastien Ogier, vois encore dormir sur le sentation officielle l’après-midi, la séance d’autographes, la photo
accompagne son partenaire canapé de ma mère, dans officielle et la mise en route vers le départ de la première spéciale.
depuis ses débuts en cham- le petit pavillon familial
pionnat du monde des ral- en Alsace, où il séjournait ◗ LES DONNÉES TECHNIQUES
lyes, en 2006. Plus modéré, ex- lors de notre toute pre- Horaires : De 10h à 12h pour les pilotes des groupes P1 et P2P.
cellent préparateur et gestion- mière saison de rallye, his- De 12 h à 14 h pour tous les autres pilotes.
naire de road-books - et grand toire de limiter les coûts. Longueur : 3,35 km.
amateur de… pêche au bro- Bien sûr, il a fait Record du shakedown : Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul en
chet, celui qui a découvert le quelques conneries, moi 2’00"2 (Hyundai i20 WRC - 2018).
sport auto avec ses amis dans le aussi, on a progressé en- Accès : La route est fermée depuis hier 16h, jusqu’à cet après-mi-
pays d’Aix est le parfait complé- semble. J’ai gardé mon di, 15h. Accès fermé à partir du rond-point du sénateur. Accès par
ment du fin stratège qu’est ’gros’ !" la D 994 où des parkings spectateurs ont été matérialisés pour l’oc-
Ogier. "C’est un excellent orga- Ce soir, Daniel et Ju- casion. Huit zones public ont été installées tout au long du par-
nisateur, on est comme un lien auront la même cours, avec des tribunes au niveau de la ZP 7, à environ 900 m de
couple, on s’engueule pression que les deux l’arrivée. Des accès piétons sont possibles par les chemins autour
parfois mais sans lui, "Seb". Et partageront du parcours.
je n’aurais jamais pu leurs émotions,
réussir", disait de lui le qu’importe le résul-
Champsaurin il y a quelques se- tat final. Indisso- RETROUVEZ SUR LAPROVENCE.COM LES
maines. La complicité entre les deux
hommes a grandi au fil des rallyes et
ciables…
Brian ORSINI / PHOTOS REDBULL
CARTES DÉTAILLÉES DES SPÉCIALES 1 &2

LA SOIRÉE
La Provence derrière
Laure et Julie
Deux pilotes prêtes à en découdre et une ar- de la Ville de Gap est venu parler de ce rallye
mée de partenaires. La team La Provence s’est tombé amoureux de la capitale douce. Plus de 9
réunie hier dans les paddocks pour soutenir millions de retombées économiques, près de
son équipage, à la veille du début de la course. 300 000 visiteurs attendus, une couverture mé-
La soirée a débuté derrière les caméras de La diatique internationale... La cité la plus spor-
Provence pour un "facebook live". L’équipe du tive de France en 2013 reste fidèle à sa réputa-
18 :18, le journal en ligne du quotidien régional tion. Au coeur du paddock de La Provence, les
numéro un sur le Monte-Carlo, avait fait le dé- soutiens de Laure et Julie ont trinqué à leur
placement depuis Marseille pour présenter réussite. Même le coach des Rapaces de Gap Lu-
Laure Jaussaud et Julie Trinquier au grand pu- ciano Basile est venu encourager les cham-
blic. Les pilotes se sont prêtées au jeu des inter- pionnes. Nathalie Vincent - qui n’a pas pu
view et ont donné les dernières nouvelles de prendre le départ - est également venue soute-
leur préparation. Fabian Frydman, le directeur nir ses coéquipières. Une chose était claire hier
général adjoint de La Provence avait fait le dé- soir, Laure et Julie ne seront pas seules sur le
placement. Daniel Galland le patron des sports Monte-Carlo. T. CO.

La Provence, représentée par son directeur général adjoint Fabian Frydman, est venue encourager son équipage. Tout comme le coach des Rapaces de Gap Luciano Basile ici avec la pilote Laure Jaussaud. / PHOTO S. D.
Un nouveau roi en Principauté?
WRC Le 87e Rallye Monte-Carlo s’élance aujourd’hui à Gap. Sébastien Loeb, recordman de l’épreuve, y sera,
Sébastien Ogier, tenant du titre depuis 2014, aussi. Mais cette année, les cartes du pouvoir pourraient être rebattues

E t si la 87e édition du Rallye


Monte-Carlo était promise au sus-
pense ? Et si le nom de son lauréat
se jouait lors de l’ultime spéciale ? Et si,
comble des scénarios les plus fous, le pi-
AUJOURD’HUI
LE PROGRAMME

10h : Shakedown
Gap (rte de la Garde, RD503) ....3,35 km
19h38 : épreuve spéciale 1
lote sacré à Monaco dimanche n’était ni La Bréole - Selonnet ...............20,76 km
Ogier, ni Loeb ? Car pour retrouver un 20h41 : épreuve spéciale 2
autre vainqueur que l’un des deux Sébas- Avançon - ND-du-Laus ............20,59 km
tien au palmarès du Monte-Carlo, il faut DEMAIN
remonter à 2006 et le sacre du Finlandais 9h11 : épreuve spéciale 3
Marcus Grönholm (*). Cette année-là, Valdrôme - Sigottier ...............20,04 km
Loeb, qui avait déjà gravé son nom trois 10h14 : épreuve spéciale 4
Roussieux - Laborel ................24,05 km
fois de suite sur le trophée, était monté 11h37 : épreuve spéciale 5
sur la deuxième marche du podium. Sauf Curbans - Piégut .....................18,47 km
que cette première manche du champion- 14h23 : épreuve spéciale 6
nat du monde des rallyes 2019 pourrait Valdrôme - Sigottier ...............20,04 km
bel et bien mettre fin à l’hégémonie des 15h26 : épreuve spéciale 7
Roussieux - Laborel ................24,05 km
Sébastien. 16h49 : épreuve spéciale 8
Ogier et Loeb ne prendront, en effet, Curbans - Piégut .....................18,47 km
pas le départ avec le même capital SAMEDI
confiance qu’habituellement. Le Champ- 8h48 : épreuve spéciale 9
saurin, sextuple champion du monde en Agnières-en-Dévoluy - Corps .29,82 km
titre, vient tout juste de rejoindre une nou- 10h06 : épreuve spéciale 10
velle écurie, Citroën. Pas si nouvelle que St-Léger-les-Mélèzes -La Bâtie-Neuve
ça en réalité puisque c’est avec le .................................................16,87 km
12h47 : épreuve spéciale 11
constructeur français que le Haut-Alpin a Agnières-en-Dévoluy - Corps .29,82 km
commencé sa carrière. Quoi qu’il en soit, 14h08 : épreuve spéciale 12
sa nouvelle monture, la C3, il l’apprivoise St-Léger-les-Mélèzes - La Bâtie-Neuve
encore. "On est en phase de découverte, .................................................16,87 km
j’ai besoin d’apprendre comment elle fonc- DIMANCHE
tionne, livrait-il, la semaine dernière, lors 8h20 : épreuve spéciale 13
de ses séances d’essais dans la Drôme pro- La Bollène-Vésubie - Peïra-Cava
.................................................18,41 km
vençale. Il me faudra du temps pour arri- 9h08 : épreuve spéciale 14
ver au même niveau de confiance qu’au La Cabanette - Col de Braus ....13,58 km
bout de deux ans au volant de la Ford Fies- 10h55 : épreuve spéciale 15
ta. Mais j’ai de bonnes sensations !" La Bollène-Vésubie - Peïra-Cava
.................................................18,41 km
12h18 : épreuve spéciale 16
La Cabanette - Col de Braus ....13,58 km
Ogier et Loeb découvrent Six fois champion du monde des rallyes et maître à Monaco depuis 2014, Ogier a rejoint Citroën à l’intersaison. / PHOTOS REDBULL
13h58 : arrivée
du 87e Rallye Monte-Carlo
encore leurs voitures ;
Neuville, Tänak et Latvala Le nonuple champion du monde avait les batteries et nous sommes prêts à nous Dimanche, Loeb repoussera-t-il les li-

ont, eux, les dents longues


toutefois l’air confiant après ses premiers
tours, du côté de Chantaussel. "La voiture
lancer à l’assaut du titre WRC, ose même
le coéquipier de Loeb chez Hyundai qui
mites du record de victoires sur le
Monte-Carlo (7) dont il est déjà le déten- Et aussi...
se comporte bien, c’est différent de ce que va entamer sa huitième saison au plus teur ? Ogier l’égalera-t-il à ce rang honori- P Le Monte-Carlo sur
j’ai connu puisque c’est la première fois haut niveau. Nous allons tenter de réaliser fique ? Le nom de Neuville, Tänak ou Lat- Canal +. La chaîne cryptée
Même son de cloche du côté de l’Alsa- que je conduis autre chose qu’une Citroën notre meilleure campagne, mais nous vala sera-t-il inscrit pour la première fois diffusera en direct trois spé-
cien, qui est venu tardivement prendre la en WRC. Mais je pense qu’elle est bien équi- sommes conscients de la force de nos ri- au palmarès monégasque ? Ou une sur- ciales du Monte-Carlo. Au-
mesure de sa i20, le week-end dernier sur librée et joueuse, indiquait le pilote de vaux." prise encore plus grande est-elle pos- jourd’hui, l’ES1 entre
les routes haut-alpines. "Je n’ai eu qu’une 44 ans. Je suis conscient que ce sera compli- Ott Tänak et Jari-Matti Latvala at- sible ? Éléments de réponse dès aujour- La Bréole et Selonnet sera
journée et demie d’essais mais on va qué, mais je ferai au mieux et on verra ce tendent, eux aussi, leur heure de gloire. d’hui pour les premières épreuves du Ral- retransmise sur Canal +
s’adapter, glissait Loeb, tout juste rentré que ça va donner." L’Estonien de 31 ans, qui complète le po- lye Monte-Carlo qui lancera véritable- Sport, alors que l’ES12 de sa-
du Rallye Dakar au Pérou pour se jauger Ogier et Loeb moins favoris ? Leurs dium du dernier classement des pilotes ment le championnat du monde 2019. medi et l’ES16 de dimanche
avant le départ de cette épreuve my- concurrents espèrent bien profiter de grâce à ses quatre victoires en 2018 (Ar- Mathias LLORET (avec E.D.) seront à suivre sur Canal +.
thique que les pilotes affectionnent tout cette situation. Notamment Thierry Neu- gentine, Finlande, Allemagne, Turquie) et mlloret@laprovence-presse.fr P Loeb pour la saison ?
particulièrement pour sa difficulté liée ville. Le Belge est en pleine ascension : le Finlandais de deux ans son aîné, vain- Alors qu’il s’est engagé avec
aux conditions météos variables, les- l’an dernier, il a terminé, pour la qua- queur en Australie l’an dernier et 4e de la (*) Sébastien Loeb a remporté le Monte-Carlo Hyundai pour six manches
quelles rendent primordial le choix des trième fois consécutive, juste derrière hiérarchie mondiale, occuperont de nou- en 2003, 2004, 2005, 2007, 2008 et en 2012 et 2013. du championnat du monde,
pneumatiques. Tout est nouveau pour Ogier au classement des pilotes (avec veau le baquet d’une Toyota Yaris. Et le En 2009, 2010 et 2011, la course n’était pas inscrite Sébastien Loeb pourrait
nous, c’est compliqué, et d’autant plus 18 points de moins) après avoir remporté team japonais, champion du monde des au calendrier du championnat du monde WRC, mais à prendre part à l’intégralité
pour un Monte-Carlo. Pour nous, l’objectif trois manches du championnat du constructeurs en titre, compte bien celui de l’Intercontinental Rallye Challenge et avait de la saison au volant de la
sera de faire un bon rallye, sur un bon monde (Suède, Portugal, Italie) et être conserver sa couronne. Autant dire que alors été remportée respectivement par Sébastien i20, selon ses résultats
rythme, tout en découvrant la voiture en monté six fois sur le podium. "Nous avons ses deux pilotes ne seront pas là pour faire Ogier, Mikko Hirvonen et Bryan Bouffier. après six courses. M.LL.
course." profité de la trêve hivernale pour recharger de la figuration. Et depuis 2014, Ogier est toujours sacré à Monaco.

TOUS LES PILOTES DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYES


SÉBASTIEN OGIER JARI-MATTI LATVALA TEEMU SUNINEN
Né le 17 décembre 1983 à Gap (05). Né le 3 avril 1985 à Töysä (Finlande). Né le 1er février 1994
Âge : 35 ans. Âge : 33 ans. à Tuusula (Finlande). Âge : 24 ans.
Palmarès WRC : Champion du monde Palmarès WRC : 18 victoires en WRC. Palmarès WRC : pas de victoire en WRC.
des rallyes junior (2008, Citroën C2 Voiture : Toyota Yaris. Voiture : Ford Fiesta.
Copilote : Miikka Anttila (FIN). Copilote : Marko Salminen (FIN).
S1600), 6 fois champion du monde WRC
(2013-2016, Volkswagen Polo ; 2017-2018,
Ford Fiesta). 44 victoires en WRC.
Voiture : Citroën C3. Copilote : Julien Ingrassia (FRA).
ESAPEKKA LAPPI KRIS MEEKE
Né le 17 janvier 1991 Né le 2 juillet 1979 à Dungannon
à Pieksämäki (Finlande). Âge : 28 ans. (Irlande du Nord). Âge : 39 ans.
Palmarès WRC : 1 victoire en WRC. Palmarès WRC : 5 victoires en WRC.
THIERRY NEUVILLE Voiture : Citroën C3. Voiture : Toyota Yaris.
Né le 16 juin 1988 Copilote : Janne Ferm (FIN). Copilote : Sebastien Marshall (GBR).
à Saint-Vith (Belgique). Âge : 30 ans.
Palmarès WRC : 9 victoires en WRC.
Voiture : Hyundai i20.
Copilote : Nicolas Gilsoul (BEL).
ELFYN EVANS PONTUS TIDEMAND
Né le 28 décembre 1988 Né le 10 décembre 1990
à Cardiff (Pays de Galle). Âge : 30 ans. à Charlottenberg (Suède). Âge : 28 ans.
Palmarès WRC : 1 victoire en WRC. Palmarès WRC : pas de victoire en WRC.
OTT TÄNAK Voiture : Ford Fiesta. Voiture : Ford Fiesta.
Né le 15 octobre 1987 à Kärla (Estonie). Copilote : Scott Martin (GBR). Copilote : Ola Floene (NOR).
Âge : 31 ans.
Palmarès WRC : 6 victoires en WRC.
Voiture : Toyota Yaris.
Copilote : Martin Järveoja (EST). LE CALENDRIER DE LA SAISON SÉBASTIEN LOEB
Né le 26 février 1974 à Haguenau (67).
Monte-Carlo..22-27 janvier Italie ...................13-16 juin Âge : 44 ans.
Suède ..............14-17 février Finlande ...............1-4 août Palmarès WRC : Champion du monde
ANDREAS MIKKELSEN Mexique .............7-10 mars Allemagne .........22-25 août des rallyes junior (2001, Citroën Saxo Su-
Né le 22 juin 1989 à Oslo (Norvège). France (Corse) ..28-31 mars Turquie ...12-15 septembre per1600), 9 fois champion du monde WRC
Âge : 29 ans. (2004-2006, Citroën Xsara ; 2007-2010, Ci-
Palmarès en WRC : 3 victoires en WRC. Argentine ..........25-28 avril Gr.-Bretagne ...3-6 octobre
troën C4, 2011-2012, Citroën DS3), 79 victoires en WRC.
Voiture : Hyundai i20. Chili ......................9-12 mai Espagne .......24-27 octobre Voiture : Hyundai i20. Copilote : Daniel Elena (MON).
Copilote : Anders Jaeger-Amland (NOR). Portugal .........30 mai-2 juin Australie ..14-17 novembre ➔ Engagé uniquement pour six rallyes cette saison.