Vous êtes sur la page 1sur 76

"Régénérez la planète et les humains,

tout en créant votre job"

Devenez Ecopreneur ! Par Benjamin Broustey

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


Table des matières

Pourquoi devenir Ecopreneur ?


Page 1

Qu'est-ce qu'un Ecopreneur ?


Page 19

Comment devenir Ecopreneur ?


Page 34

La suite ?
Page 68

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


Pourquoi devenir ecopreneur ?
"Plus qu'une entreprise...un style de vie qui change le monde..."
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
1
L'état des lieux : notre monde
"L’homme est arrivé à un stade de son évolution où il doit se
poser de nouvelles questions relatives à sa continuité sur
cette planète."

La terre : notre hôte

Nous sommes tous témoins de l’impact du développement de


l’homme, et de son modèle, à la surface de la planète.
Pollutions, perte de diversité biologique, dégradation de la qualité
des aliments, ressources naturelles mal gérées, et pour certaines
en danger de disparition, déforestation, etc… Le style de vie d’une
minorité, celle des pays dits « industrialisés » comme les nôtres, a
un impact considérable sur notre Terre nourricière et chaque jour
nous constatons les dégâts de notre style de vie sur celle-ci.
Sachant que que bientôt, à ces gens vont s'ajouter les milliards
d’êtres humains issus des nouveaux pays à l'économie
grandissante. La dette écologique risque de sérieusement se
corser...

"Il est urgent de penser de nouveaux modèles pour préserver


notre hôte, notre Terre mère nourricière."

2
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Les habitants : nous, humains

Le constat n’est pas plus convaincant de ce coté !


De nombreuses vies humaines sont sacrifiées pour la conquête
des territoires ou des ressources.
Même si les conditions sociales des humains se sont globalement
améliorées, la situation reste dramatique d’un coté ou de l’autre de
la planète : conditions des paysans catastrophiques dans de
nombreux pays du monde, famine, mal bouffe et problème de
santé publique dans d'autres...

Bref, d’un coté du monde, on exploite, puise et prélève sans


conscience, on continue à vivre dans des conditions de vie
lamentables; et de l’autre, par la recherche du bonheur à travers
l’individualisme, le matérialisme et le profit, on se perd. Les
consommations d’antidépresseurs n’ont jamais été aussi
importantes qu’en France par exemple, preuve que notre situation
sociale et la course en avant que nous menons, ne nous amène
pas le bonheur escompté…

Selon où l’on se situe sur la planète, il est parfois difficile de


se dire que la situation de l’homme évolue vers le meilleur…

3
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
L'économie
Du coté de l’évolution de la situation économique à la Néanmoins, je ne pourrais pas en rester là sans parler de
surface de la planète aujourd’hui, on peut dire que l’énorme potentiel qu’à l’être humain à créer, à vivre et
tout est lié, et qu'en gros, c’est la « cata » … à donner de l’amour, à comprendre, à inventer…
Le modèle économique actuel arrive au bout de ses Ce potentiel, nous devons l’élever, le faire exister.
forces, il est en lambeaux et s’effondre par pans entiers, Nous avons aujourd’hui un nouveau bond à franchir, qui va
produisant des dommages collatéraux importants… amener les humains dans une nouvelle ère. Une ère plus
Richesses très mal réparties, systèmes basés sur respectueuse de la planète et de ses ressources, une ère
l’endettement constant qui ne contente que les grandes où chaque humain va de nouveau gagner en bien être, en
banques, états corrompus, mode de gouvernance qualité de vie, en sensation d’accomplissement et d’utilité
autocratique, y compris dans les plus « grandes au monde qui l’entoure, une ère où l’Homme va reprendre
démocraties »… Difficile constat encore une fois… son pouvoir créateur et sa responsabilité, une ère allant
vers plus de réconciliation avec ses concitoyens et sa
Pourtant, il n’est pas question de refuser le progrès planète. Une ère ou l’on fera plus avec moins, par exemple.
humain dans ces lignes.
Je n’ai pas pour habitude d’être dogmatique ou clivant… L’être humain est au pied du mur dans de nombreux
secteurs, c’est maintenant ou jamais…Ce virage nous
Si le monde est dans cet état, c’est parce que nous devons le prendre ou disparaître.
l’avons voulu, c’est parce que nous y participons
chaque jour et c’est parce qu’il est le reflet de ce que Etant aujourd'hui et contrairement au passé, résolument
nous sommes, et de notre état de conscience. positif et confiant en l’Humain, et au delà de cela, en la vie
Nous pourrions être comparés à une somme d’individus et sa dynamique, je pense que nous allons prendre cette
adolescents, qui en tant qu’espèce très jeune sur Terre, voie et que le mouvement de vie, inébranlable, ici ou
pleine de peur, joue avec le feu, et qui a encore grand ailleurs, dans le passé ou l’avenir, fera route sans que
besoin d’apprendre, de murir, de grandir et d’élever son quiconque puisse l’entraver... comme cela a toujours été…
niveau de conscience… Il s’agit d’un positionnement personnel, à chacun le sien…

4
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Une période de transition
profonde
Le feu, le travail de la pierre, du métal, les découvertes scientifiques
majeures, les grands mouvements d’émancipation sociale,
politique, jusqu’à internet aujourd’hui, autant de révolutions dans
l’histoire de l’humanité qui nous ont fait franchir des caps,
comprendre des choses, vivre des expériences, être tous ensemble
de plus en plus mâtures.

Même si nous sommes encore à l’état d’adolescents comme dit


plus haut, disons encore peu "conscients", une nouvelle
révolution arrive, celle de la prise de conscience de nos succès et
expériences malheureuses passées, et celle d’une transition vers
de nouveaux modèles.

Nous devons engager une transition vers un modèle ou plutôt des


modèles plus durables, tant au niveau écologique, social,
qu’économique. Trois secteurs qui fondent une société et qui
forment un tout indissociable.
Cette évolution ou révolution, elle est déjà en marche aujourd’hui,
elle pointe partout dans le monde. Des initiatives inspirantes, des
utopies, issues du travail de pionniers, de militants, de créateurs
passionnés divers, émergent.

Ces initiatives auparavant anecdotiques sont aujourd’hui


entendues et visibles par le grand public, qui souhaite maintenant
des changements rapides, et qui fait entendre sa voie, par la
contestation et la création de nouveaux courants de pensée, et de
vie. 5
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
On souhaite vivre dans des environnements à l’atmosphère saine,
des bâtiments moins gaspilleurs d’énergie, changer de régimes
alimentaires pour aller vers des modes d’alimentation plus vivants
et respectueux de la planète, du bien être animal, vers de
nouveaux modes de gouvernance, de médecine, de relation à
l’autre et aux autres, vers des modes d’éducation différents,
reprendre sa citoyenneté en main, bref, reprendre son pouvoir en
main…

Par incidence et par la volonté de ne plus acheter et consommer


comme avant, de ne plus vivre comme avant, éduquer comme
avant, consommer plus juste socialement, plus durable,
plus "conscient" dirons-nous…les choses changent et
évoluent...Tous les pans de nos sociétés sont concernés.

L’ensemble de ces volontés de changements, corrélées aux


multiples crises que nous avons vécues dans l’actualité de ces
dernières décennies, s’amplifient, s’accélèrent…

"Même si les choses bougent déjà, chacun aujourd’hui


s’impatiente de voir arriver plus de changements, et
veut être acteur maintenant de ceux-ci, afin de pouvoir
les vivre et les voir se concrétiser dans sa propre vie."

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


6
Lutte contre le changement climatique, transition écologique, démocratie participative, agriculture durable…
Tout le monde est donc plus ou moins d’accord sur le fait qu’il faut changer et sauter ce nouveau pas et s’essayer ; on
expérimente partout…La société est donc de plus en plus mûre pour ces changements.
A tel point que cette situation a déclenché, au-delà de l’interêt du grand public, celui des gouvernements. Et donc, par le
soutien des pouvoirs publics aux initiatives durables, et de la demande du public, de nouveaux marchés émergent.
Des points de rencontre se créent, entre des gens qui demandent de nouveaux produits et services de ce type, et ceux qui en
offrent…

"Cette nouvelle émergence va être gigantesque,


et toucher tous les secteurs d’activité qui font nos vies, et je dirai un grand « tant mieux !"

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
7
Construire l'offre saine et éthique de
demain "Pour ne pas qu'on la construise pour nous"

De plus en plus, dans les dizaines d'années à venir, la norme va


être d’acheter des produits de l’artisanat local, de manger dans un
restaurant offrant des plats réalisés sainement avec des légumes
cultivés par le maraicher d’à côté, de faire construire sa maison
avec des matériaux locaux et naturels, de la rendre efficace au
niveau énergétique, se soigner de manière alternative et saine,
mais aussi promouvoir des entreprises aux modes de gouvernance
innovants, où les collaborateurs ne sont pas du bétail servile, mais
force d’initiative, de proposition et de création.
La liste peut être très longue, on trouvera des financements
coopératifs pour sa future activité d’entreprise, utilisera des
transports verts, on aura des vacances et des loisirs utiles et sains,
etc.

Tout cela existe déjà, ou commence à exister et à être


médiatisé.

Malheureusement certaines entreprises sautent sur le créneau en


devenant vertes du jour au lendemain, en camouflant leurs réelles
intentions outrancières derrière des étiquettes et plans de protection
de la nature, aidées par une communication verte, phénomène
couramment appelé Green Washing ou lavage au vert...

8
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Nous ne nous situons évidemment pas dans ces pratiques
malhonnêtes… Les véritables initiatives régénératrices restent des
activités marginales et encore rares.

Pour conclure, une des plus grosse problématique qu’il y a


aujourd’hui, ce n’est pas tant que les gens ne veulent pas
changer, c’est qu’ils ne trouvent pas suffisamment d’offres de
produits et de services devant eux pour aller dans ce sens !!!

Nous ne voyons donc aujourd’hui que la pointe de l’iceberg, tant


ces activités vont se développer et devenir la norme dans les
quelques décennies qui viennent, cela va être très rapide… 65%
des métiers de demain n’existent pas encore…
La r-évolution va se diffuser comme un trainée de poudre et très
rapidement. En quelques générations, notre société va
fondamentalement changer et cette révolution va être aussi
importante que celle d'internet voire peut être plus grande...

Nous allons assister à une accélération certaine des progrès


technologiques et des découvertes scientifiques, et il est clair
qu’une grande partie des métiers d’aujourd’hui n’existeront plus
demain, produisant de graves dommages chez les personnes ne
l’ayant pas anticipé, mais aussi d'un autre coté, une transformation
de larges secteurs de nos sociétés vers des modèles plus justes
écologiquement, socialement, économiquement…

"Et vous comment allez vous vivre ce changement et


où allez vous vous situer dans tous cela ?"

9
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Vous et moi dans tout cela ?
"Si je l'ai fait, il n'y a pas de raison que vous n'y arriviez pas !"

Ou en êtes vous ? Vous sentez vous à votre


place ?

Vous êtes un militant d’une ou plusieurs « causes » ?


Vous êtes un créatif qui cherche une voie ?
Vous êtes à la recherche d'un nouveau projet ?
Vous êtes sans emploi, désabusé par cette société qui ne vous
offre pas votre chance ?
Un jeune qui veut changer le monde ?
Un sénior à la recherche d’un nouveau projet ?
Vous êtes un homme, une femme, n’avez jamais su, où trouver ce
que vous vouliez « faire » dans cette vie ?
Vous êtes un salarié, et sentez votre situation précaire, et avez peur
pour votre avenir ?

Pour ces derniers, vous avez raison d'avoir peur…selon deux


chercheurs de Harvard, 47% des emplois pourront être confiés à
des ordinateurs d’ici à 20 ans…Pas besoin d’être de Harvard pour
le deviner…
On l’entend tous les jours : « y’ a plus de boulot », « les retraités
vivent de manière de plus en plus précaire » etc… Bref la sécurité
de l’emploi qu’ont connu nos parents, ça n’existe plus, tout le
monde le sait aujourd’hui, et des entreprises « dinosaures » du
20ème siècle sont au bord de l’extinction, ce qui ne va pas arranger
les choses… 10
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
J’étais un peu tout cela et dans ce monde-là, il y a quelques
années. Et j’espère que mon histoire personnelle pourra
vous être utile, si j’écris cela c’est parce que je le crois au
plus profond de moi.

Peut-être êtes vous qualifiés comme « instable », comme je


l’étais dans ma jeunesse, dans une économie basée sur la
spécialisation, c’est parfois mal perçu.

Qu’est ce qu’on nous enseigne à tous quand on est petit ?


Que le succès, c’est d’aller à l’école, d’y travailler dur, d’obtenir
de bonnes notes, afin de trouver un emploi sûr et bien
rémunéré, assorti d’avantages sociaux si possible…
La panacée étant le poste de fonctionnaire, dernier vestige de la
sécurité de l’emploi assuré par un état en pleine faillite
aujourd’hui !!!

Je suis passé par cette case « école » mais j’ai très vite vu que
tout cela n’était qu’une farce !

11
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Mon expérience personnelle : de la construction à la réalisation du rêve

J’ai toujours été quelqu’un de passionné, par la nature tout d’abord, car j’ai grandi en son sein, dans le courant des années
70. Puis par le fait de mener des projets diversifiés, de les faire émerger, finalement de « créer ».
J’ai fait milles métiers. Tout d’abord la protection de la nature, qui m’a déçue pour de multiples raisons, trop longues à
expliquer ici…
Puis commercial, déçu aussi, profit à tout prix sans aucune humanité…Beurk…
Ensuite cela a été pléiades de boulots « alimentaires »…Puis j’ai de nouveau rejoins les espaces libertaires et la nature
avec un poste dans les bateaux de grands voyages, très belles expériences, mais la quantité de produits polluants utilisés
pour gagner des espaces de liberté m’a vite fait déchanter, d’autant plus que ma santé en pâtissait…

"Finalement que faire ? Rien ne me convenait…"

Et la pression sociale dans ces moments là, vous fait bien comprendre que vous êtes : soit trop exigeant, et par
conséquence, imbu de votre personne alors que avez « déjà » un boulot, ce qui est quand même une situation de luxe par
les temps qui courent. On vous dit aussi « instable » physiquement… et on franchit vite le cap du «
intérieurement »… vous recevez rapidement l'étiquette de nouveau hippie utopiste new âge, qui ne sait pas où il va…
Tout cela est, finalement, aussi vrai en partie ;-)...Difficile à vivre pendant de nombreuses années, puis un déclic :

Pourquoi alors ne pas vivre à 100% cette différence ? L’assumer au plus profond de moi.

12
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Je décide de tout quitter, vendre tout ce que je possède,
rembourser mes crédits et m’installer dans une zone où la nature
est « relativement » préservée. Me retrouver au sein de la nature,
construire ma maison comme je l’entendais, avec le petit pécule qui
me restait, c’étaient mes seuls objectifs…Pour le reste "qui vivra
verra".
J’ai construit la maison…Elle n’a d’égal que la dimension de mon
ego de l’époque : très grande, la plus écologique possible (paille,
terre crue, chanvre, etc…), en utilisant beaucoup de matériaux
trouvés sur place, donc très économiques, bref :
une habitation très impressionnante !

Le besoin de reconnaissance était très important chez moi à ce


moment, d’autant plus que je me lançais à l’inconnu dans des
techniques peu maitrisées, au grand étonnement de mes parents
qui se demandaient ce que j’allais devenir dans tout cela…comme
moi d’ailleurs…
Ce genre de constructions étaient rares et on peut dire que les
autochtones me prenaient soit pour un illuminé, soit pour un fou ou
un clown tout simplement.
Le bioclimatisme, les toilettes sèches, la phyto-épuration, le
jardinage écologique et la permaculture, etc…Toutes ces pratiques
étaient marginales et très peu connues.
Malgré cela, une frange alternative de la population
s’intéressait vivement à ces concepts.
Ils visitaient ces maisons, voulaient savoir comment les construire,
et comment les aménager écologiquement. J’ai alors pu tirer parti
de cette opportunité en créant mon emploi de formateur en éco-
construction, en collaboration avec un Ecocentre en développement
près de chez moi, avec lequel j’ai parfait mes formations, et
continué à apprendre.

13
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Après quelques années d’expérience dans ce domaine, mon style
de vie devenait de plus en plus simple et frugal : je consommais de
moins en moins, auto-produisais pas mal de choses, et mes
besoins financiers étaient en partie comblés avec quelques heures
de travail dans la semaine en moyenne.
J’ai alors été extrêmement surpris que mon « reste à vivre » soit
presque le même dans cette situation que quand j’étais salarié,
alors que je gagnais beaucoup plus à cette époque. Je dépensais
tellement en loyer, nourriture, transport et loisirs exceptionnels que
finalement à la fin, il ne me restait plus rien, voire moins que cela…

A la fin de mon projet de construction et d’installation, il manquait


tout de même une petite activité d’appoint que j’ai pu trouver en
créant un bureau d’étude en gestion écologique de l’eau, grâce au
soutien d’Aquatiris une franchise de phyto-épuration…J’ai encore
appris énormément ; sur la création d’entreprise tout d’abord, puis
ur les organisations humaines et commerciales comme la
franchise, et sur la gestion de l’eau bien sûr…

Puis vient la rencontre avec la permaculture, démarche de vie


éthique et méthode de conception d’habitats durables. Véritable
philosophie de vie, que j’enseigne avec ma compagne et mon
équipe depuis de nombreuses années maintenant.
Ce fut une rencontre de coeur car cette démarche fédérait tout
ce que je souhaitais pour le monde de demain, de l’éthique, de
la réflexion et une vraie méthodologie de planification
écologique, des techniques et pratiques durables…
Avec cette découverte et au-delà du côté coeur et de la passion
pour mon métier, mes compétences en création et gestion
d’entreprise n’ont fait que croitre, car je décidais d’intégrer mes
activités professionnelles dans celle plus large de la permaculture
et de m’y lancer à 150%…
14
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
En tant que pionnier du domaine, peu de gens en parlaient, et peu se sentaient concernés à l’époque. Il a fallu faire
connaitre la démarche, faire parler de nous et apprendre ce qu’est une entreprise en même temps. J’ai dû énormément
me former dans de nombreux domaines, allant de mes domaines d'expertise et de mon coeur de métier tout d'abord,
puis de la communication et de la technique web à la gestion d’entreprise.
J’ai travaillé dur sur moi, pour me dire que vendre mes prestations et avoir une activité rémunérée autour de l’écologie et
des alternatives, ne faisait pas de moi le diable des business men.
J’ai appris toutes les recettes pour me faire connaitre, ainsi que mon entreprise, pour augmenter mon expertise dans
mon domaine, pour créer des produits et des services qui aident mes contemporains et qui soient suffisamment
rémunérateurs pour vraiment avoir une activité durable…Et petit à petit le système que j’ai rôdé, et que j'ai développé avec
ma compagne, mon associé et équipe, a fonctionné plutôt bien…

Et que se passe-t-il depuis quelques années ?


Non seulement je reçois régulièrement des lettres de remerciements pour exprimer toute la gratitude que les gens ont pour
le travail que je réalise avec mes collaborateurs, et comment nous les avons aidé, et aidons le monde à aller mieux. Mais
en plus, je réalise enfin mon rêve : celui d’avoir mon propre emploi, ma propre entreprise, dans un secteur qui aide à
régénérer les Humains et la Planète… Tout cela en réalisant un autre rêve :

En vivant le style de vie que je recherchais vraiment, un style de vie sain, respectueux de la nature
et des hommes, qui m’équilibre, me nourrit intérieurement et me rend heureux.

Evidemment en tant que passionné, je continue à développer de nouveaux projets, et reste aujourd’hui plus que jamais
une espèce de « serial-ecopreneur » avec plusieurs activités entrepreneuriales durables et aujourd’hui pérennisées ou en
création, et ce pour mon grand bonheur…

15
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Pour résumer, en vivant cette aventure pendant toutes ces années, je me suis aperçu que :

Oui, on peut être entrepreneur et être utile à la société, voire participer à la préservation, à la régénération des
ressources de la planète et de ses habitants.
Oui, la création d’entreprise peut être simple en France, et c’est un super pays pour entreprendre si on
sait décrypter les codes en place...
Si l’on suit les bonnes méthodes, que l’on s’inspire des gens qui font ce que nous souhaitons faire, et que l’on se
forme, les choses ne sont pas aussi difficiles que tout le monde le pense.
Oui, il y a des tonnes d’opportunités à saisir dans l’écologie et l’alternative dans notre pays et il va y en avoir
beaucoup dans les dizaines d’années à venir pour d'autres indépendants.
On peut créer son job et vivre ses passions dans ces domaines au rythme que l'on souhaite et travailler de
n'importe où.
Oui, on peut vivre un style de vie proche de la nature…et mener à bien ses projets d’entreprise régénératifs.
Oui, il y a de l’espoir pour vivre un monde meilleur,
il se construit chaque jour grâce à des gens qui ont quitté la tristesse, le désespoir, la peur, et qui agissent,
montrent, positivent et prennent des initiatives.
Internet est un outil qui permet aujourd’hui des effets de leviers fantastiques pour ces changements, pour créer
du lien et pour faciliter le travail d’entreprises comme les nôtres.
alors vous ?

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 16
Allez-vous retomber une nouvelle fois dans la matrice, vous refaire
avoir ? Avez vous envie de faire grossir les chiffres statistiques du
chômage parce que vous attendez le super job dans la super
entreprise qui a du sens et qui paye bien ?

Ou :
Avez-vous envie de changer votre perception du monde,
d’arrêter de râler face aux politiques, aux grands groupes qui
vous trompent, de vous prendre en main pour construire votre
destin, votre monde, et vraiment vous mettre en action pour
participer à son changement ?

Parce que si vous le voulez, c’est possible, je le fais et des milliers


d’autres le font, il suffit juste d’une et unique chose :

Décider de le faire !!!

Si par hasard vous êtes en quête de sens dans votre vie, en quête
d’un projet, si vous avez envie de vous sentir utile, et besoin comme
nous tous d’un revenu, mettez donc vos anciennes croyances de
coté un instant et imaginez : pourquoi ne pas prendre ce train en
marche et vivre cette aventure ?
Néanmoins ce train ne passera que peu de fois devant vous,
comme tous les autres. C’est à dire que les opportunités sont là
aujourd’hui, mais qu’elles ne seront peut-être plus là demain…

Alors pourquoi ne pas imaginer que vous pourriez faire partie


de ce mouvement d’entrepreneurs qui va aider à changer la
face du monde, à y faire vivre vos valeurs, et ce, en en tirant un
revenu ?

17
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Et si vous deveniez un ECOPRENEUR ?

18
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Qu'est ce qu'un ecopreneur ?
"Plus qu'une entreprise...la recherche d'un mode de vie harmonieux"
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
19
Comment l’entreprise
joue un rôle majeur dans
la société ?
Economie pour les nuls et pour moi !
Dans un premier temps, selon le milieu d’où vous venez, il va
vous falloir déconstruire tout un tas de croyances inculquées
par notre joli modèle éducatif pour que nous restions de
serviles salariés à la solde d’un système bien rôdé…
Celui du méchant entrepreneur qui est vraiment un requin, qui
ne cherche que profits et qui dessert la société contre la
tellement louable et charitable position de salarié, qui se
sacrifie tant, et a tellement de mérite à être dans sa position…
Ou bien celle qui nous dit qu’entreprendre est tellement risqué
que peu d’élus réussissent et que ce ne sont vraiment que les
gens qui sont issus d’un certain milieu qui réussissent…Faux,
faux et archi faux…
Tout cela n’est que balivernes orchestrées par les milieux de
pouvoir, qu’ils soient pseudo libéraux, gaucho, et de tous les
partis du monde, y compris les plus alternatifs qui soient, avec
une seule idée derrière la tête, préserver leur place, et faire en
sorte que vous restiez sous contrôle et continuiez à alimenter la
matrice…
Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’économie, j’ai eu
quelques surprises dont on ne m’avait jamais parlé à l’école…

20
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Qu’est ce qu’une entreprise ?
Pour la majorité des gens que je rencontre, c’est un outil visant à réaliser du profit et qui souvent est vue comme une
structure qui "exploite" des humains.
Il me semble que c’est réduire la vocation de cette « organe » de la société.
Tout d’abord une entreprise est la concrétisation d’une passion, d’une idée, d’une vocation, d’une personne ou d’un collectif,
qui viendra amener un « bonus » une « valeur ajoutée » à la société.
Et ce que j’entends par « valeur ajoutée », c’est une notion « d’apport » d’un produit ou d’un service qui va améliorer la
condition des gens et/ou de l’environnement.

L’entrepreneur devrait donc être avant tout quelqu’un qui cherche à améliorer le quotidien de la population ou d’une situation
donnée, en échange de recevoir suffisamment de revenu pour pouvoir vivre décemment, et faire durer son activité, voire de
la développer pour atteindre plus de gens.

21
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Une certaine spécialisation, mais pas trop ;-)

On ne peut pas tout faire, on le sait bien, on ne peut être producteur de


légumes, plombier, constructeur de maison et instituteur, tout cela à la fois.
On ne peut pas faire des choux à un endroit, mais on peut y faire de
l’élevage ou d’autres types de légumes, et puis parfois, ça ne nous plait
tout simplement pas de faire telle ou telle activité, alors que celle-ci plaira à
un autre.
Naturellement, on tend donc à « relativement » se spécialiser selon nos
passions, notre environnement, nos souhaits de vie, là où nous nous
sentons efficace. Il nous faudra donc nous procurer ce qui faut pour réaliser
notre projet, et tout ce qu’il faut pour le mettre à disposition des autres : des
biens, des services, qui nous seront fournis par d’autres ayant envie de
nous les fournir : une économie est donc en marche…
Cette économie a pour vocation de satisfaire chacun de ses acteurs : des
entreprises ou entrepreneurs, des travailleurs, des consommateurs, des
jeunes, des personnes âgées…rôles que nous tenons tous, tour à tour
dans la société…

L’entreprise à donc pour vocation initiale d’émanciper, de faciliter, de


solutionner des problèmes divers, et ce, en générant des surplus
économiques qui pourront faire vivre des communautés humaines, les faire
se pérenniser.

Une partie de ces surplus économiques générés par cette entreprise et


ces équipes, quels qu’ils soient, pourront, entre autres, ensuite, être
prélevés pour participer à créer des services « publics » pour la
communauté : école et autres services gratuits, soutien des plus démunis,
etc…

22
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Les limites de notre époque

Néanmoins quand on voit des conglomérats Le but, dans un échange qui lie une
d’entreprises en situation de monopole donc
« régnant » sur des marchés et imposant leurs lois
entreprise et son client, c’est la
sur ceux-ci, les jeux de petits chefs dans de satisfaction.
nombreuses entreprises à la hiérarchie pyramidale et
fonctionnant sur la pression psychologique faite à Un produit ou service ne se vend que si le client
leurs salariés, les entreprises rémunérant grassement est satisfait quand il l’achète, et si les conditions
ses actionnaires mais ne redistribuant qu’un infime de vente satisfont l’entreprise qui le distribue,
surplus aux travailleurs ou à l’investissement, les sans quoi l’échange n’a pas lieu.
entreprises sans aucune éthique et ne pensant qu’à Hélas, ces dernières années ont été le théâtre de
se remplir les poches au détriment de la santé de démarches de manipulations psychologiques
leurs clients, ou de notre planète, etc, on peut se dire orchestrées, visant à nous faire croire qu’on avait
que tout le monde n’oeuvre pas dans la catégorie besoin de ce produit, à nous convaincre de son
« amélioration de la société », mais plutôt le contraire. caractère indispensable, même si’l n’apporte pas
Les incidences de ces inconsciences, ajoutées à grand chose à notre quotidien voire, qu’il nous
celles du citoyens lambda, sur notre monde sont dessert plus qu’il nous sert…La fameuse
colossales et amènent des problématiques de société entreprise ou le fameux commercial capable de
énormes, qui vont jusqu’à mettre en péril notre survie « vendre un réfrigérateur à un esquimau… »
sur cette planète.

23
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Aujourd’hui à force d’éveil progressif de la population, de crises, de
« foutages de gueule » toujours plus grands, et par indigestion de
matraquage marketing, ce système bat de l’aile.
Une frange très importante de la population n’est plus dans cet état de
satisfaction et ne veut plus soutenir ces systèmes dégénératifs.
L’entreprise n’est pas en cause, ni l’argent d’ailleurs, ce qui est en
cause c’est le niveau de conscience avec laquelle on utilise ces deux
outils. Niveau que je qualifierai aujourd’hui de « préhistorique »
Je m’expliquerai en disant qu’aujourd’hui, notre état de conscience
collectif est encore très jeune. L’humanité est à un stade d’adolescent
(voir plus jeune!) et c’est bien normal au vu de sa présence très récente
sur Terre, je vous en ai déjà parler plus haut.
Nos valeurs principales restent donc très « primitives » si je puis dire,
depuis la nuit des temps : pouvoir, plaisir, peur…
Il est très simple encore une fois de maintenir la population dans ces
valeurs en utilisant des leviers émotionnels basiques, soutenu par
quelques machines médiatiques, et ce, dans de nombreux secteurs de
nos vies : sécurité, alimentation, et même écologie…

Néanmoins aujourd’hui un autre monde est en


marche. Il est basé sur de nouvelles valeurs :
coopération, confiance, liberté, amour et partage
par exemple…

Même si certaines de ces valeurs existaient déjà de manière


anecdotiques dans le monde du travail, toujours plus d’entreprises
aujourd’hui émergent, porteuses d’éthiques fortes.

24
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Vers une entreprise régénératrice
Au-delà de la protection: la régénération

Mon expérience dans la protection de la nature m’a appris deux choses : la première est qu’il est très dangereux de
vouloir figer les choses dans un monde dynamique, tout en croyant que l’homme connait la solution pour tous les maux.
La deuxième est de croire que protéger la nature suffit pour régler les problèmes de notre monde. Non, la protection
n’est plus suffisante, nous devons maintenant penser à régénérer ce monde, à l’aider à se réparer, tout en continuant à
y vivre…
Sacré défi pour un humain, et sacré défi pour une entreprise…Cela peut paraitre insurmontable si on ne connait pas
l’extraordinaire capacité de la vie à se régénérer et à prospérer.

Quand on connait ces rouages et que l’on veut aller dans le sens de la vie, un simple
coup de pouce est nécessaire.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 25


Des éthiques centrales : devenir des gardiens de la vie

Alors l’entreprise de demain, que je nomme entreprise régénératrice, celle que je vous encourage à créer, devra relever
ce défi et pas juste être une autre opération de green-washing. Elle ne devra pas avoir comme seul objectif le profit ou la
rentabilité, mais celui de respecter une éthique forte, qui lui permettra de ne jamais perdre son fil conducteur, de ne
jamais s’écarter de son but ultime de service à ce monde en changement. Ces éthiques je les emprunte à la
permaculture que je pratique depuis tant d’années dans ma vie, elles sont universelles et complètement appropriées pour
un Ecopreneur :

Etre attentif à la terre :

C’est être attentif à tout ce qui est vivant et non vivant.


Dans le cadre de l'entreprise cela va de notre manière de concevoir notre produit, à la manière de le transporter, de le
distribuer, de penser sa fin de vie etc... c'est aussi dans les choix quotidiens que fait l'entreprise, que l'on va tendre vers
un comportement et des pratiques les plus respectueuses possibles de la Nature. Néanmoins, il est évident que ceci
n'est pas un dogme, ni un absolu, car des compromis sont parfois nécessaires quand la situation économique de
l'entreprise n'est par exemple pas encore optimale, ou quand tout simplement on ne trouve pas une réponse satisfaisante
dans un domaine particulier.
L'essentiel étant de penser les événements sous forme de transition, de mettre un maximum de conscience sur ce que
l'on fait et de commencer à se mettre en route sur la voie de la durabilité.

Etre attentif à l’humain :

L'attention à l'humain est une éthique tout aussi fondamentale dans notre démarche.
Il s'agira de tendre vers un système où l'entrepreneur lui-même prendra soin de lui. N'oublions pas qu'il est le cœur de la
pérennité de cette activité ! Gestion du stress, efficacité personnelle, se réserver du temps pour soi et sa famille, prendre
soin de son capital physique et mental, alimentation, sont autant d'attentions que l'entrepreneur doit poser sur lui. La
création d'entreprise, surtout dans les premières années, est une activité très exigeante pour le corps et l'esprit du
créateur et nécessite un soin tout particulier à l'ensemble de ce qui fait sa vie...
Par extension les modes de gouvernance, de management dans l'entreprise, la qualité de la relation, de la
communication avec l'équipe, sont autant de points d'attention de cette éthique, ainsi que de nombreux autres que nous
aborderons dans le blog lors de nos publications futures...

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


26
Créer l’abondance et redistribuer les surplus :

Pour se pérenniser, et être durable, l'entreprise se doit d'être régénératrice tout en étant profitable.
Ce dernier point reste fondamental pour son développement. Assurer le versement d'un ou de plusieurs revenus, payer
les taxes, provisionner pour les projets futurs, payer les prestataires et fournisseurs, etc. Autant d’opérations qui font le
quotidien de l'activité et pour subvenir à celles ci, l’entreprise doit être rentable...
L'accent devra être donc autant mis sur l'efficacité sociale et environnementale qu'économique...aucun secteur ne doit
être oublié et surtout le dernier.
Dans les premiers temps de lancement de l'entreprise, il reste même prioritaire...une fois l'entreprise saine et prospère
au niveau économique, le côté environnemental et social peut être amélioré et peaufiné, l'inverse n'étant pas possible…
Si les surplus sont au rendez vous avec le temps, il sera alors temps de penser au mode de redistribution de ceux ci : à
l'ensemble des travailleurs, pour aider d'autres activités régénératrices à se lancer, dans l'investissement durable, le
don, etc...de nombreuses solutions seront possibles et quelle joie d'arriver à ce stade, car au-delà de l'activité vertueuse
de l’entreprise elle-même, nous étendons alors son effet de levier au changement à l'extérieur de l'écosystème de celle
ci, et au monde !!!

27
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
La prise en compte de « toutes » les formes de
capital

En résumé, l’Ecopreneur ne se soucie donc pas que du capital


financier.Il tient compte du capital naturel et vivant, matériel,
culturel et intellectuel, spirituel, social…Mon collègue
permaculteur Ethan Rolland explique très bien ce phénomène
dans son livre : « 8 forms of capital », que l’on peut synthétiser
ainsi :

Le capital naturel et vivant :


L’eau, les plantes, le sol, les animaux, les humains, et la santé
des autres organismes, dont nous sommes tous dépendants.

Le capital social:
Les connexions, les relations et influences, qui s‘échangent
chaque jour à la surface de notre planète.

Le capital matériel:
Les objets non-vivants (pour peu que cela existe), les ressources
minérales, les métaux, prélevés dans la nature pour produire des
biens de consommation, des services, des structures et
infrastructures et des technologies.

Le capital intellectuel:
Les idées, les concepts, le Savoir. Capital qui est très valorisé
dans notre système actuel.

28
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Le capital expérientiel :
Actuellement concrétisé par ce que l’on nomme « savoir faire »
construit à partir des expériences personnelles de chacun.

Le capital spirituel:
Défini par la connexion à son « intérieur » ou au « grand tout »
par de multiples chemins.

Le capital financier:
La monnaie, les devises, et autres instruments, facilitant
l’échange de biens et services…

Le capital culturel:
L’expérience partagée, tant intérieure qu’extérieure d’un groupe
de gens, d’une communauté, ville, village, bio-région, nation…
Les histoires, les mythes, les chansons, l’art, sont des
manifestations concrètes du capital culturel.

L’ensemble de ces formes de capitaux, sont


interconnectés et en mouvement perpétuel. Ils
sont tous d’une importance équivalente pour les
générations futures et l’équilibre de l’humanité.

29
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Malheureusement la tendance actuelle est de vider à peu près toutes les formes de capital pour faire augmenter le
capital financier.
Cette monoculture conduit à la dégénérescence, et a des impacts énormes sur notre société et sur la durabilité de
celle-ci. L’éthique de l’Ecopreneur est donc de prendre la responsabilité de traiter toute forme de capital à sa juste
valeur et considérer le maintient et la prospérité de chacun d’entre eux. Et non comme le modèle de société actuel, qui
ne privilégie que le capital matériel, intellectuel et financier.

Au-delà de cela, et si possible, comme je l’indiquais à propos de l’investissement régénératif plus haut, une fois des
surplus dégagés, l’idée est d’utiliser le capital financier excédentaire actuel, pour restaurer des formes de capital en
danger ou en situation grave.

30
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Le choix d’œuvrer pour réparer ce qui a été « cassé » dans l’environnement

La logique du paragraphe précédent invite à comprendre que toute entreprise visant à reconstituer un captal
aujourd’hui, vidé au détriment du capital matériel ou financier, peut être considérée comme une entreprise
régénératrice, participant à l’amélioration de la durabilité de l’espèce humaine sur Terre et au-delà de cela, à la vie
sous toutes ses formes.

Il y a donc à faire, dans les différents secteurs qui constituent une société !

De l’entreprise qui valorise un déchet, à celle qui produit des solutions pour résoudre des problèmes
environnementaux et sociaux identifiés, de celle qui œuvre pour la recherche, la restauration du patrimoine historique,
à ceux qui soignent les humains de manière holistique et ceux qui leur apportent de la joie ou de la réflexion par leur
travail artistique...

Tous et toutes ont à faire pour construire une société durable et remettre du sens dans
celle-ci..

31
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
De nouvelles formes de gouvernance

Il est aujourd'hui évident que les entreprises au mode de


fonctionnement préhistorique vont suivre la voie des
dinosaures.
Qui n'a pas connu un petit chef humiliant qui abusait du
peu de pouvoir qu'on lui confiait ?
Qui n'a pas connu les difficultés à faire remonter une
information dans sa hiérarchie ou s'est senti incompris
quand il avait une solution pour résoudre un problème que
l'on venait d'identifier dans un process, et à qui on répond :
« restez donc à votre place svp…" ?

Aujourd'hui de nouvelles formes de gouvernance et de


travail émergent. Le travail à distance, va devenir
omniprésent, le travail salarié va laisser de plus en plus
place à des regroupements d'indépendants qui coopèrent
plus ou moins régulièrement. Pour les entreprises plus
structurées et importantes, l'organisation dans celle-ci
évolue et de nouvelles initiatives apparaissent et
remportent de francs succès : entreprise libérée, système
sociocratique et holacratique, de nombreuses expériences
sont très intéressantes, malgré leur complexité à les
mettre en place.

Les entreprises vont donc continuer d’évoluer


et faire quelques sauts quantiques
impressionnants dans les prochaines décennies !

32
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
De meilleures récoltes !

Par incidence, les récoltes de toutes initiatives régénératrices ne se limitent pas à la seule thématique de réparer la
planète et les humains. Elles apportent avec leur système de fonctionnement de nombreux bienfaits : augmentation
du bien-être et de la productivité générale, diminution de l'absentéisme, entraide, positivité, retour d'une certaine
autonomie chez les individus, nécessitant moins la présence d'un Etat providence et nourricier aux coûts de
fonctionnements gigantesques, etc...

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 33


Comment devenir Ecopreneur ?
"Plus qu'une entreprise...choisir de vivre d'une passion"

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 34


Le pré-requis
Avez vous une mentalité d’entrepreneur ?

Aujourd’hui beaucoup d’entrepreneurs ou de gens qui


créent leurs jobs tentent le coup mais n’y arrivent pas. « Benjamin, tu ne reverras plus l’excellent
Tous les jours je vois des maraichers biologiques, fromage de tes amies dans quelques temps
des thérapeutes en médecines alternatives, des éco- sur les étales »
artisans ou artistes ou autres qui laissent tomber, qui
abandonnent car ils sont arrivés à bout de souffle. Si vous considérez que votre produit ne vaut pas
quelque chose, que votre travail ne vaut pas quelque
Pourquoi ? chose, et que vous ne méritez pas une rémunération
Récemment j’ai rencontré deux éleveuses de chèvres qui pour cela, alors vous ne vous considérez même pas
galèrent à gagner leur vie et qui m’ont attristé quand je les vous même…Autant mettre la clé sous la porte tout de
ai croisées, tant elles étaient fatiguées. Pourtant leur suite et ne même pas se lancer.
produit est exceptionnel, leurs méthodes sont Si vous ne considérez pas la communication de vos
respectueuses de la terre, du bien être animal, ce sont de produits, qui sont tellement chouettes, personne ne le
vraies paysannes que l’on peut considérer comme de saura, personne ne vous les achètera et personne ne
vraies Ecopreneuses, néanmoins leur entreprise ne vous aidera à faire comprendre aux autres qu’un autre
fonctionne pas correctement et elle risque de s’arrêter modèle d’entreprise, d’agriculture plus
avec l’épuisement de ces personnes… Quand je les ai respectueuse des Humains et de la Terre, est possible,
questionnées, j’ai tout de suite vu ce qui clochait…Après et même au contraire…
quelques questions sur leur organisation dans le travail, Si vous ne vous organisez pas dans votre travail et
leur système de vente, de communication, nous en dans la gestion de votre business, vous dépenserez des
sommes arrivés à quelques réponses de ce type : « oh tu tonnes d’énergie pour un retour médiocre et ce, dans
sais nous tout cela, le business, l’argent, la com, ça ne tous les secteurs…Vous n’êtes donc pas dans l’optique
nous intéresse pas... » de l’entreprise régénératrice telle que je la conçois, car
en tant que pilier de la durabilité de celle-ci, vous ne
Pour moi, quand j’entends ça, ma petite conscience me prenez pas soin de vous…
dit :
35
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Avoir une mentalité d’entrepreneur, ce n’est pas obligatoirement penser comme Rockfeller,
Rotschild ou autres personnages qui en ont terni l’image…

Ce qui compose cette mentalité c’est tout d’abord croire en soi, en son idée, faire en sorte que l’exécution de cette idée
soit possible, s’arracher tous les jours pour qu’elle se maintienne, être capable de subir des tempêtes, de traverser des
déserts, apprendre, apprendre, apprendre, tout ce qu’il faut savoir dans tous les secteurs de l’entreprise pour qu’elle
prospère, communiquer et vendre son produit parce qu’on en est fier, et un jour on se retourne et on se dit : «
finalement ça a marché, j’y suis arrivé » (souvent à ce stade on dit « on » parce qu’on ne fait que très rarement les
choses seul)…

Est-ce cela que vous vivez dans votre vie de tous les jours ?

Moi je trouve que le défi est à relever car au bout il y a une des satisfactions les plus belles que l’être humain puisse
avoir : faire vivre sa famille en rendant service à la société ! Quoi de plus gratifiant ? D’autant-plus qu’une fois que le
succès est au rendez-vous, tout devient exponentiel et ce sera peut être à vous d’aider les autres à se lancer, d’aider
des initiatives qui encouragent la création d’un modèle de société différent, car vous aurez les moyens de le faire, que
ce soit, en temps, en argent, ou en compétences !!!

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 36


Vous n’avez pas besoin de quitter tout de
suite votre travail !
Il est clair que nous avons tous besoin d’être
sécurisés.
Dans ce livre, le but n’est pas de vous dire de vous jeter dans
un puits en attendant de toucher le fond. Il est tout-à-fait
possible de sécuriser soi-même ou sa famille, en « testant »
son activité, tout en étant encore en poste ailleurs, et en
continuant à assurer un revenu qui vous permettra d’assurer
votre transition.
Aujourd’hui nous avons tous les outils juridiques,
technologiques, qui nous permettent de nous lancer tout en
conservant notre poste. En cas de succès vous pourrez
basculer. En cas d’expérience moins fructueuse, vous
conservez votre poste en attendant une nouvelle expérience
plus réussie. L’auto-entreprise est un fabuleux outil pour cela.
Vous pouvez la créer en conservant votre travail, elle n’engage
que très peu de frais.
Bien sûr, la technologie d’internet qui est aujourd’hui
indispensable dans toute création d’entreprise, vous aidera à
tester la viabilité de votre idée ou de votre création. En
quelques heures par semaine pour commencer, vous pourrez
très rapidement vous faire une idée de la qualité ou non de
votre initiative.
Pas besoin non plus d’investir des milles et des cents. La
méthode que j’ai utilisée personnellement que vous retrouverez
un peu plus loin, vous coûtera un peu de travail, de matériel,
mais très peu au regard d’une installation plus traditionnelle. Si
votre « test » est viable alors vous pourrez développer votre
activité et investir un peu plus.
37
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Lifestyle : commencer par sa vie personnelle pour s’étendre ensuite à
votre activité professionnelle.

Cette partie du livre vous paraîtra peut être un peu bizarre, pourquoi parler de style de vie dans un livre qui traite de la
création d'entreprise ? Et bien, pour de nombreuses raisons plus que valables. Tout d'abord, l'entrepreneur qui a une vie
personnelle et affective comblée, qui sait travailler sur lui, se remettre en question va augmenter drastiquement ses
chances de succès...vous ne pouvez imaginer les vies de couple détruites, les entrepreneurs cherchant toujours plus,
se perdant dans une course effrénée où ils s'oublient eux-mêmes, et qui se retournent quelques années plus tard en
regrettant de n'avoir pu profiter de la vie…
C’est vous qui dirigerez votre entreprise et non pas votre entreprise qui vous dirigera !
Puis nous parlons ici d'entreprises régénératrices, éthiques, aidant la planète et les humains à se sentir mieux.. Alors :

« Incarne ce que tu veux pour le monde »,


disait Gandhi…

38
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Comment envisager de conseiller les autres sur ces thématiques
alors que dans sa propre vie personnelle, cette démarche, cette
incarnation, n'est pas effective.
Pour moi, l'entreprise est la résultante de mon choix de style de
vie. J'espère que pour vous il en sera de même, ou tout du moins
que les concepts que je vais vous présenter, vont vous inspirer pour
amener de la durabilité et de la sobriété, y compris dans votre vie
quotidienne…
Personne ne vous oblige à le faire, ou à faire tout et tout de suite
évidemment, certaines transitions se font doucement, et il est
préférable de les vivre de manière choisie et non subie pour éviter
les frustrations... mais incarner progressivement, étapes par étapes,
ce style de vie que vous espérez, vous sauvera des désagréments
de notre monde, croyez moi…
Tout d’abord vous serez en cohérence, dans votre vie pro et perso
vers ce changement du monde que vous souhaitez voir arriver...
Ensuite votre vie sera moins gourmande en énergie, en transport,
en achats inutiles, etc.. donc aussi en argent...vous demanderez
donc moins de revenus à votre entreprise, et vous aurez donc plus
de facilité à assurer sa pérennité et sa durabilité.
Enfin vous serez plus efficace, plus efficient, et vous réaliserez plus
de résultats avec moins d’intrants énergétiques, comme le travail
par exemple... Vous serez donc amené dans ce style de vie à
travailler sur de nombreux sujets qui transpireront ensuite
inévitablement sur votre entreprise.
L’idée n’est pas de rechercher un absolu ou une performance à tout
prix pour devenir le parfait petit écolo ! Mais de vivre les
changements dans une transition douce ne produisant pas de
frustration, ou alors de s’intéresser peut-être à une seule de ces
thématiques, chacune demandant des années d’études et de
pratiques avant d’avoir des résultats, et certaines étant à travailler
durant la vie entière !
39
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Alors ne vous mettez pas la pression, faites des Les 4R :
compromis, mais tentez d’inclure des changements réduire, réutiliser, recycler, réparer.
dans vos vies personnelles dans une ou plusieurs de Comment « ne pas consommer » avant de consommer :
ces thématiques : la « récup » , le recyclage, quelle « conscience » je
mets sur mes achats et mes besoins, l’entretien de mon
Le travail sur soi et sur sa relation aux autres et capital matériel pour sa durabilité…Achats
au monde : groupés,etc...
Moi : mon corps, mon état d'esprit (comment je Un « habitat » permaculturel :
comprends les évènements de ma vie, organisation Confort et économie au rendez vous…
personnelle…), ma spiritualité, mes émotions, mes Bioclimatique.
objectifs et ma niche (là où je peux rendre service aux Construction ou rénovation en matériaux prélevés le
autres tout en me sentant bien),… plus possible sur place ou dans l’environnement proche
Ma relation à l'autre : communication bienveillante, utiliser des technologies (chauffage, etc…) simples,
coopérer plutôt que se concurrencer, «autoconstructibles» et faciles à maintenir.
Ma relation au monde : de la vision du manque, de la Toilettes sèches et assainissements alternatifs
peur, du pouvoir, de la lutte, de la protection vers une Etc...
vision positive, de confiance, de coopération et de L’auto-production de certains de ses besoins et le
construction du monde que l’on souhaite voir faire soi même :
émerger… un pas vers la réussite mais sans se précipiter !!!
La nourriture, l'énergie et l’eau.

40
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Attention, ces activités sont très chronophages et
devront être pensées dans une transition, en
commençant petit et en se respectant. La performance
n’est pas de mise ici, sinon vous courrez droit au burn-
out, je sais de quoi je parle !
Que vous soyez en milieu urbain ou rural, faites donc
ce que vous pouvez, avec le temps que vous avez,
gardez-vous du temps pour vous et vos loisirs, et si
vous ne pouvez pas tout faire, vous ferez plaisir à
d'autres, en faisant fonctionner l’économie locale et en
faisant vivre ses acteurs qui font un travail que vous ne
savez pas ou ne voulez pas faire: maraicher,
arboriculteurs, artisans divers, etc…

Mutualiser, la force de la communauté:


le matériel domestique
le travail professionnel
les outils de production
les financements de son entreprise
Etc...

Etendre ces idées à l’entièreté de son style de vie:


Vacances en « couch surfing », sur des chantiers
participatifs, dans des éco lieux ou éco lodge,
partagées, etc..
Hobbies
Etc...

41
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Avez-vous besoin d’être un expert dans le domaine que vous visez ?
« Les experts ne sont finalement que des gens qui ont fait toutes les conneries dans un
domaine. »
Que vous soyez en ville ou à la campagne, peu importe le secteur d’activité que vous avez choisi, vous allez
expérimenter.
Comme dit plus haut, vous allez ou avez déjà, dans un secteur de la régénération ou un autre, incarner quelque chose
et vous y intéresser. A partir de ce moment-là, vous en savez déjà plus que 90% de la population.
Et comme Oscar Wilde le disait :

« un expert, c’est un homme qui donne son avis…quand il n’est pas à la maison… »

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 42


Décomplexez-vous avec cette idée.
Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas vous former et apprendre tout ce que vous voulez sur votre
sujet. Mais ce que cela veut dire, c’est que le meilleur moment pour vous lancer, c’est maintenant ! Vous
apprendrez en chemin, en faisant, en enseignant, en pratiquant, tout cela à la fois…
Vous n’avez pas le temps d’attendre et vous en savez déjà assez…
Vous ne vous sentez pas légitime ? Sachez qu’il y a de la place pour tout le monde; si vous avez un niveau très
bas dans votre discipline, faites des choses très simples, adressez vous à des gens ultra débutants…Petit à petit en
sachant plus, vous pourrez étoffer votre offre.
Si vous attendez d’avoir le niveau que vous souhaitez pour vous lancer, combien de temps pensez vous qu’il va
vous falloir : 5 ans ? 10 ans ? 25 ans ? Et serez vous satisfait à ce moment ?
Cassez les codes, hackez votre cerveau et vos croyances limitantes et laissez tomber votre volonté d’être un
expert reconnu, d’avoir l’approbation de pseudo mentors, ou la reconnaissance que vous offrira un bout de papier
pour vous lancer…
Par contre, ne mentez jamais sur ce que vous êtes, ce serait vous mentir à vous-même et vous décrédibiliser,
restez justes, vrais, et ayez une parole impeccable et honnête. Personne ne vous en voudra de débuter et de le
dire, au contraire cela augmentera votre facteur sympathie…Si vous mentez, vous faites plus gros que le boeuf, et
êtes démasqué alors vous allez être décrédibilisé et le message circulera…
Pour résumer, je vous encourage à vous lancer, dès à présent, sans attendre d’avoir acquis telle ou telle chose
ou compétence qui vous manque.
Le must dans tout cela et dans la méthode que j’ai personnellement utilisée et peaufinée, c’est que vous apprenez
et devenez un expert en faisant déjà votre métier, en gagnant déjà votre vie…

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 43


Se réconcilier avec l’argent : lui redonner une juste place

L’argent peut être assimilé à un flux énergétique, Ok, le troc est très intéressant dans certaines situations,
même s'il n'en est pas un. Et comme beaucoup le don aussi bien sûr. Mais le jour où je souhaite acheter
d’autres énergies, il peut être utilisé pour créer de la la fabrication d’une maison éco-construite à mon voisin
fertilité et de la prospérité pour tous, ou produire de la charpentier et que moi je suis éleveur et maraicher, vais-
dégénérescence. J’adore le comparer au fumier dans je la payer en vache et en légumes ? Oui peut être, mais
l’agriculture ou au jardin. Si on le stocke à un seul et là où la question se pose, c’est si mon charpentier n’a
même endroit, il crée de la pollution et des désordres besoin ni de légumes ni de vache, qu’est-ce que je fais ?
écologiques, tandis que si on le disperse Dois-je trouver quelqu’un qui voudra bien de mes
correctement et à dose raisonnable dans l’espace, légumes et de mes vaches en échange de quelque
il encourage la fertilité et la prospérité de chose qui intéressera mon charpentier pour ensuite
l’ensemble. revenir vers mon charpentier et enfin commander mon
chantier ? Ici l’argent prend toute sa valeur d’outil
L’argent, trop souvent assimilé à une entité diabolique d’échange universel. Une fois payé, mon charpentier
dans les milieux alternatifs et écolos n’est pas le pourra à son tour servir ses projets et faire fonctionner
problème. Le problème est l’état de conscience de une économie qui servira chacun d’entre nous.
celui qui l’utilise, tout comme n’importe quel autre type
d’outil, comme un marteau par exemple, qui peut Nous avons néanmoins de nombreux exemples dans le
construire ou détruire, voire même tuer… L’argent système actuel, où de nombreux projets ou personnes
est un outil fabuleux qui nous permet de fluidifier sont au service de l’argent, avec un seul but, l’accumuler
les échanges et qui permet à chacun de pouvoir au plus possible. Nous sommes ici dans une situation de
échanger des biens et des services de toutes sortes. pollution et de dégénérescence car sa circulation en est
Certains diront que le troc est plus sain. énormément freinée, si je ne donne rien, je ne reçois
rien...Et surtout, nous ne devons pas être au service
de l'argent mais il doit être à notre service...

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


44
L’argent est donc à mettre au service de nos
projets et des personnes, et à ce moment-là il
devient un outil très puissant pour bâtir des
communautés ou des projets régénératifs…

Il est également intéressant d’aller observer nos croyances


familiales relatives à l'argent:
Si nous sommes issus d’un milieu modeste, où il est
nécessaire de travailler très dur pour gagner peu, la croyance
que l’argent gagné en exerçant sa passion est impossible,
peut être un frein inconscient qu’il faut aller voir de près.
De la même manière, si nous avons vécu dans un milieu où
l’argent a été utilisé comme outil de pouvoir, dans le sens de
prendre le pouvoir sur autrui, il peut être difficile au sens
éthique du terme, d’accepter de gagner de l’argent.
La problématique principale des gens que je rencontre est
pourtant que, même s’ils souhaitent secrètement de l’argent
pour réaliser leur rêve et leurs projets pour eux et leurs
communautés, ils le dénigrent à longueur de journée…
Comment attirer l’abondance et la diffuser autour de nous
avec un tel état d’esprit ? C’est impossible et c’est dans de
nombreux projets la cause principale d’échec.
Pour faire fleurir votre activité, activer les leviers du
changement, changer le monde, vous devez avoir une autre
paire de lunettes et voir l’argent comme un outil comme un
autre pour que votre projet soit durable et qu’il amène
vraiment du changement dans votre vie et celle des autres.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 45


Inéluctablement, nous en arrivons au point de la Il est évident que dans ce que je vis et ce que je vous
rentabilité de votre projet. propose de vivre, plus vos besoins personnels sont
faibles (mais remplis de manière satisfaisante et
Si vous le voulez durable, il va falloir qu’il vous fasse vivre gratifiante, attention !), plus vous avez de chance de
en tant qu’acteur de celui-ci, et ce dans la durée, afin de faire durer votre activité.
poursuivre votre tâche le plus longtemps possible. Le but étant donc de « designer » son style de vie et
La toute première des considérations va donc être de son entreprise afin qu’il soit le moins gourmand en
savoir quelle valeur vous donnez à votre travail, à énergie, donc argent y compris, pour que tout cela soit
vous même, quels sont vos besoins financiers pour le plus durable possible.
mener à bien votre projet, et par incidence, comment
vous allez fixer vos prix… Les étapes qui suivent sont communes à de
nombreuses entreprises.
Encore une fois, de nombreux Ecopreneurs que je Soit vous lèverez des fonds car votre entreprise
connais fixent leur prix en fonction de ce qu’ils croient nécessite une mise de départ importante, soit vous
possible pour la bourse de l’acheteur. C’est une erreur ! vous lancerez avec vos quelques économies. Mais là
Il s’agit ici d’une interprétation personnelle, et une encore la logique reste la même, il va falloir rechercher
croyance ou une supposition qui vous limite grandement ! l’efficience énergétique au possible, commencer petit.
Utilisez des low tech, recyclez, concevez votre
Bien sûr qu’il faut prendre en compte les prix du marché, business plan afin d’être efficace, afin de pouvoir
mais si vous vous oubliez, une fois de plus vous ne vous remplir plusieurs tâches grâce à un travail ou un
respectez pas, vous ne tenez pas compte de vos besoins produit, etc…
personnels et de ceux de votre entreprise, et vous allez
droit à l’échec. Il est donc très important de tenir des Enfin, l’argent et l’efficience énergétique sont une
tableaux, de faire des plans, de calculer les couts de chose, mais ne sont rien sans l’éthique centrale à tout
revient, pour tenter de comprendre dans les premiers travail d’un Ecopreneur. Ces éthiques doivent être au
temps vers où vous allez. coeur de vos décisions et actions relatives à tous les
aspects de votre activité et surtout ceux-là.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 46


Je me souviens clairement d’une proposition que
nous avions eu, sur une de mes activités, de création
de fermes verticales dans toutes les capitales du
monde, rien que ça... pour un budget de 50 millions
de dollars par ferme.
Les projets et les sommes en jeu pouvant paraitre
grisants au départ, nous avons vite remis pieds sur
terre et pris des renseignements sur les instigateurs
de ces projets.

Rockfeller et ses fonds d’investissements, principal


acteur de la révolution verte, (exemple même de ce
que peut être la mise en place de systèmes
dégénératifs) étaient derrière tout cela, avec toujours
la même volonté évidente de maintenir un contrôle sur
la production de nourriture et de priver la communauté
de sa liberté la plus précieuse, celle de sa sécurité
alimentaire; tout cela sous couvert bien sûr de circuits
courts, d’écologie et de permaculture…

Nous ne nous sommes pas laisser berner, le « non »


fut catégorique malgré le prestige et la rémunération
du projet.

47
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Se réconcilier avec le marketing : le slow marketing
« Dédramatisez le marketing : il est l’allié de votre volonté d’amener du changement et faites
parler de vous, mais pas à n’importe quel prix »

Le marketing bénéficie d'une image qui est aujourd'hui méritée. On nous envoie quotidiennement tout un tas
d'informations ciblées, on étudie notre comportement, et ce, depuis des dizaines d'années. Le marketing est donc
devenu une science, visant à faire vendre des réfrigérateurs à des esquimaux ou plus simplement à vous faire
acheter ce dont vous n'avez pas besoin…

Néanmoins quand on propose un service à quelqu'un, un vrai service, il faut bien arriver à le montrer à notre clientèle
potentielle...il est d'ailleurs dommage de ne pas voir plus de produits et de services sains et régénératifs, alors qu'il
en existe beaucoup...si nous ne les voyons pas beaucoup, c'est que par réaction à la tendance que nous avons
énoncée plus haut, de nombreux entrepreneurs régénératifs, producteurs d'alimentation saine, petits artisans, ou
autres, ont le marketing en horreur...et par incidence, ils communiquent très peu sur leurs produits ou services, qui
bénéficient donc de peu de visibilité et les amènent tout droit à leur perte ou à l’épuisement…

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 48


Je vous propose donc de vous réconcilier avec le Des résultats qui me permettent d'aider des
marketing, le vrai, celui qui se trouve à la racine du mot qui dizaines de milliers de personnes à
signifie la « commercialisation » de votre produit. Et puis, de changer, à mieux respecter leur planète, à mieux
tenter de trouver un équilibre entre le « tabassage" vivre sur celle-ci, à mieux être en lien avec leurs
médiatique, et rien du tout...si vous voulez faire vivre votre contemporains…
activité, vous allez devoir parler de vous, raconter votre
histoire et parler de ce que vous proposez à la société. Et parmi ces dizaines de milliers de personnes,
Car ce que vous proposez peut vraiment faire avancer le quelques-unes deviennent souhaitent aller plus
monde et le monde doit le savoir... loin avec moi dans une de mes activités. Elles
J'ai personnellement traversé la période de rejet complet du souhaitent aller plus vite dans leur apprentissage,
marketing, puis, après réflexion, je me suis dit : bénéficier de manière plus approfondie de mon
expérience...ces personnes deviennent donc mes
clients et participent à la pérennité de mon
« Benjamin tu es fier de ce que tu fais, les activités entreprise. Par incidence, elles participent aussi à
que tu mènes ont vraiment un apport fort pour le assurer la pérennité de notre aide gratuite à
monde de demain, alors arrête d'être en réaction et l'ensemble de notre communauté...
construis quelques chose qui te convient...»
Je vais vous en dire plus dans le paragraphe
suivant car ce modèle repose sur un outil
J'ai donc puisé dans de nombreux outils, certains peu éthiques extraordinaire et incontournable aujourd'hui :
ont été écartés, d'autres extrêmement efficaces ont été
transformés, puis adaptés à mon contexte, pour en faire de INTERNET
vrais outils de communication sains sur nos activités, et le fait
de s'être libéré sur ce point nous a amené des résultats
extraordinaires et largement au-dessus de nos attentes.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 49


L’outil internet : incontournable
« En vous construisant une culture internet solide, vos clients sont à portée de clics, et les
opportunités sont immenses »
Créer une entreprise qui fonctionne, c'est donc apporter de la valeur à la société, aider les autres.
Dans le cadre d'une entreprise régénératrice, c'est aider les gens et la terre à se réparer, et au-delà, faire en sorte que
les humains puissent vivre durablement sur celle-ci et ensemble de façon pérenne, en tout premier lieu, en faisant vivre
son initiateur.
Et l'outil Internet est un outil formidable pour cela.
Il nous permet aujourd'hui d'envoyer notre message à la planète entière, d'atteindre des gens autrefois inaccessibles,
de communiquer tous ensemble sur ces sujets, de s'inspirer les uns et les autres et de coopérer dans ce sens...il nous
permet aussi, en tant qu'entrepreneur, de joindre nos clients, de leur parler de nos prestations et faire vivre notre
entreprise avec beaucoup plus de facilité que le temps où nous devions passer des annonces sur les journaux ou faire
de la pub dans des médias divers.
Aujourd'hui les réseaux sociaux et internet sont les médias de référence, et une entreprise, sans une vitrine virtuelle, se
prive de nombreuses opportunités pour sa pérennité. Le modèle que j'utilise et que je vous encourage à utiliser est
celui d'Internet. Modèle qui d'ailleurs ne vous empêche pas d'être présent localement ou de joindre vos clients les plus
proches, car sachez que même ceux-ci sont sur internet, qu'ils auront beaucoup plus de facilité à vous trouver sur ce
support que sur un marché ou sur une affichette dans une boulangerie.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 50


Internet a donc de nombreux avantages. Nous passons donc notre temps à expérimenter des
Il vous permet donc de toucher plus de gens, de les aider au choses, à informer des gens, à créer des contenus
changement du monde, de faire vivre votre militantisme et que nous offrons...Mais sur la totalité des gens qui
parler de votre message, tout en aidant la communication sur nous suivent, certains veulent aller plus loin, plus vite,
vos services ou produits, au service de l'Humain et de la veulent un service plus personnalisé, veulent
planète... bénéficier de notre expérience plus facilement, avec
Et c'est vraiment génial !!! Encore faut-il savoir comment ça un focus particulier sur le projet et c'est là que nous
marche car c'est tout un monde à découvrir ! En tant que faisons vivre notre entreprise et gagnons de l'argent
praticien en écologie appliquée, je peux vous dire que ce n'était pour sa pérennité.
pas mon monde du tout ! Au moment où mon activité était à N'est-ce pas génial ? Nous trouvons nos clients en
son plus bas, je me suis dit : publiant du contenu gratuit, issu d'expériences de
« soit tu continues à lutter, à être contre, tu vas terrain qui nous passionnent, nous aidons les gens et
pouvoir re-pointer au chômage et refaire un travail la planète au quotidien...que peut-on attendre de plus
gratifiant dans une vie ?
sans grand sens bientôt, soit tu te décomplexes, tu
acceptes le changement, et tu t'y mets... » Certains aigris nous font parfois remarquer que " nous
faisons de l'argent sur des sujets qui devraient
appartenir à tous, d'intérêt public".
Je m'y suis mis et je ne regrette pas... Ces réflexions nous arrivent souvent d'ailleurs de
Si aujourd'hui mes entreprises ont du succès, c'est dû, bien sûr, personnes frustrées qui vivent mal leur situation, et
à notre savoir faire et à la qualité de notre travail sur laquelle connaissent mal la portée de ce que nous faisons...
nous mettons un point d'honneur, mais c'est aussi parce que Par un petit ratio très simple, je vais vous montrer que
nous savons communiquer. ce sujet ne me complexe absolument pas.
Et j'ai dû apprendre, pendant des années, comment J'ai par exemple sur un de mes blogs, un taux de
communiquer à moindre coût, et hisser mon message à côté conversion-client de 2%, ce qui est relativement
des plus grands. normal. Qu'est ce que cela signifie ? Que 2% des
gens qui reçoivent nos informations se transforment
La méthode que j'utilise est basée sur le don.
en clients et nous achètent quelque chose...Cela veut
Je donne de l'information gratuite sur un blog avec mon équipe.
dire que 98% des gens qui nous suivent ne nous
Tout comme je le fais ici.
Vous êtes en train de lire de l'information à forte valeur ajoutée, achèteront rien. Nous leur fournissons une aide au
qui va vous aider à changer votre vie, la planète, le monde... Une changement, de nombreux contenus, outils, et nous
grande partie de notre travail est donc à vocation de gratuité. en sommes d'ailleurs fiers, absolument gratuitement.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 51


Avons-nous quelque chose à nous reprocher ? Certainement pas et au contraire...

Alors notre leitmotiv, c'est de créer des contenus sur notre thématique, sur notre blog et dans nos réseaux sociaux...et
comme nous avons quelques produits ou services à vendre à ceux qui souhaitent accélérer leur progression, et bien nous
faisons vivre notre entreprise, permettons de déclencher de nouvelles expérimentations sans avoir la contrainte de la
rentabilité sur ces dernières, et de rester nous-même au top de notre formation et de notre expertise...

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 52


Une méthode en quelques étapes
indispensables :
Peu importe le projet que vous menez, que ce soit en agriculture urbaine, en éco-construction, dans les nouveaux modes de
gouvernance ou dans le soin alternatif, cette méthode est la meilleure que j’ai trouvée aujourd’hui, elle a fonctionné pour moi
et je suis prêt à garantir qu’elle fonctionnera pour vous.
Ce livre n’a pas pour vocation d’être exhaustif dans sa description, car cela demanderait un travail colossal, mais une
introduction à celle-ci, vous permettra certainement d’avancer dans vos projets respectifs et de glaner de nombreuses pistes
et astuces pour celles-ci.

Vos objectifs, vos passions et qualités


Travailler dans un secteur qui ne vous passionne pas est une grande erreur.
Si c'est simplement le côté régénérateur et urgent, l'argent ou la reconnaissance, bref, une toute autre motivation qui vous
anime, vous faites fausse route.
Vous allez passer énormément de temps sur votre activité à créer des contenus. Elle ne sera en mode "vitesse de croisière"
au niveau rentabilité, qu'au bout d'un certain nombres de mois, parfois d'années...

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 53


Vous devez être capable de tenir la distance sans vous
lasser, sans vouloir tout abandonner à la moindre anicroche et
au moindre obstacle plus important...
Pour cela, il va falloir vous connaître et trouver l'occupation, la
passion dans laquelle vous ne voyez pas le temps passer, pour
laquelle vous avez un enthousiasme intarissable, et faire
coïncider celle-ci avec une des observations que vous allez faire
ensuite…
Sondez-vous donc, listez ces passions sans analyse particulière,
listez ces compétences innées que vous avez, de manière
honnête et la plus exhaustive possible.
Vous allez aussi poser sur papier ce qui vous motive pour être
entrepreneur. Encore une fois dans la vérité avec vous même,
vous êtes le seul à lire le document après tout.
Quels sont vos objectifs personnels, professionnels, que
voulez vous avoir, être ? Comment vous voyez-vous dans 2
ans, 5 ans, 15 ans...Ces exercices sont très puissants, je les
actualise régulièrement. N'ayez pas la facilité de dire que tout
cela est peu important, vous feriez une grosse erreur qui mettrait
en péril vos projets d'avenir...
Ça m'est arrivé pour la construction de ma maison. Comme je
vous l'ai dit, elle ravissait mon ego mais pas particulièrement mon
moi profond . J'ai donc dépensé beaucoup d'énergie pour des
choses qui me paraissent futiles aujourd'hui et je ne regrette pas,
mais si c'était à refaire, je ne ferai pas la même chose.
Ne faites donc pas cette erreur pour les 5 ou 15 années qui
viennent et passez donc un maximum de temps sur cette étape.

54
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Là où tout commence « l’observation »

Ensuite après vous être observé vous même, vous allez devoir Encore une fois en vous mentant à vous-même, ou
observer votre environnement, votre contexte, et tenter de faire en choisissant la facilité, vous risqueriez de le
coïncider votre contexte d'objectifs vus plus haut. regretter amèrement plus tard. N'ayez pas peur
Vous avez plusieurs choix qui s'offrent à vous. Il se peut que vous d'être entrepreneur parce que votre famille ou votre
ayez envie de partir d'une création, que vous ayez déjà l'idée du entourage vous dit que vous prenez des risques
siècle ou que vous vouliez améliorer l'existant et travailler sur un inconsidérés. Ayez conscience que ce n’est pas
concept, un produit ou une entreprise déjà existante. parce que vous vivez dans un milieu où tous ceux
Vous pourrez donc par exemple : que vous côtoyez sont salariés, que vous allez être
Repérez des choses qui sont cassées dans notre monde et aider à rejeté parce que vous devenez entrepreneur. Mais
les réparer et créer votre structure dans ce domaine, avec une attendez-vous à ce que certaines personnes
idée ou une innovation réglant le problème. changent leur regard sur vous...Je l'ai vécu
Reprendre une entreprise pour y apporter plus d'éthique personnellement.
environnementale ou sociale.
Créer une association qui n'aura pas pour but le profit mais de Créer votre entreprise, c'est
fédérer un groupe d'individus qui souhaitent aider notre monde, en passionnant, gratifiant, et quand on sait
bénéficiant d'aides publiques par exemple. Attention je retiens ce qu'il y a à faire, aussi facile à gérer
votre attention sur un fait : une association est bien ce que ce nom
qu'une association, et peut-être même
indique, c’est-à-dire, un rassemblement d'individus souhaitant
œuvrer ensemble et sans générer de profit. plus souple !
Si vous êtes à la recherche de la création de votre propre emploi,
que vous souhaitez le camoufler en mettant votre grand-mère et
votre oncle au bureau ou conseil d'administration, vous allez vers
des ennuis et vous n'êtes pas honnête avec vous-même et le
monde, l'éthique commence ici.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés 55


Le potentiel de votre idée et la maturité du
marché
Une fois votre projet identifié, il va tout de même falloir savoir s'il
a de grandes chances de vous faire vivre, vous et peut être
votre famille.
Pour cela et avant de tester votre activité en live, vous allez
devoir faire une étude de marché ou de faisabilité . Nul
besoin de s'engager dans des démarches très compliquées
avec des vingtaines de pages à la clé. Vous allez
majoritairement faire une étude numérique pour commencer,
avec quelques étapes telles que :
Voir s'il existe des livres, des magazines sur votre sujet
Voir s'il existe d'autres sites internet commerciaux ou pas, sur le
sujet et étudier leurs trafics et éventuellement leurs chiffres
d’affaires.
S'il s'agit d'une entreprise à reprendre, vous allez devoir mener
un audit qui vous apprendra si sa transition en éco entreprise
est possible.
Etc

56
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Vos besoins en formations,
financiers, etc..

Avez vous aujourd'hui toutes les


compétences pour vous lancer ?

Sûrement pas et c'est bien normal. Il va vous falloir


vous informer et vous former dans de nombreux
domaines et il existe des tonnes de solutions dans
ce domaine.
Les premiers éléments à trouver vont être ceux
relatifs à la création d'entreprise, aux premières
tâches du quotidien que vous aurez à exécuter, à
l'organisation de votre travail, et à votre niche, où
allez-vous devoir vous perfectionner?
D’autres compétences suivront et seront à acquérir
dans de multiples domaines tels que les bases de
comptabilité et de gestion de vos comptes et de la
trésorerie de votre entreprise, de management, de
vente, de web marketing, de communication, comme
la gestion des réseaux sociaux, et de nombreuses
autres...

57
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Faites le design de votre activité
"Oubliez les prévisionnels immenses, planifiez sur deux ans…"

Vous amorcez ici la planification de votre activité et c'est un morceau assez important de votre préparation, vous
allez devoir répondre à quelques questions essentielles dans cette partie comme :
Quel problème souhaitez-vous résoudre ?
Qu'est-ce que vous allez commercialiser pour y remédier ?
Comment vous allez le commercialiser ?
A qui vous adressez-vous ?
Comment allez-vous vous adresser à ces gens et les rejoindre ?
Personnellement je conçois une entreprise comme un paysage ou une activité permacole, c’est à dire que je tente
de créer un « écosystème basé sur le fonctionnement de la nature et ses grandes lois ». J’applique donc ces lois à la
création d’une activité, et pour cela j’utilise les principes de permaculture, qui sont issus de l’observation du
fonctionnement de la nature.

Quel meilleur professeur avons-nous en matière d’efficacité énergétique, donc économique, de


stabilité, de durabilité et de diversité, que la Nature ???

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


58
Voici donc quelques principes que j’ai volontairement Ce principe comme tous les autres doit être pensé
choisis pour vous inspirer. dans de nombreux secteurs et à plusieurs échelles.
Bien sûr il ne s’agit ici que d’un survol, tant ces principes
sont nombreux. Leur planification dans l’entreprise est Planifiez l'efficacité énergétique et diminuez les
une activité qui demande un temps certain et une étude fuites énergétiques
rigoureuse. Mais je suis certain qu’ils sauront déjà vous Où sont les fuites énergétiques dans votre entreprise
donner de nombreuses pistes et vous démontrer leur ou votre projet en terme : de travail, de coûts inutiles,
pertinence. de consommation d’énergies fossiles, en transport, en
achats ou en investissements ? Il est intéressant aussi
Un élément remplit plusieurs fonctions : de regarder l’organisation du travail de la journée, de
Chaque personne, élément, événement, que vous mettez la semaine, de l’année dans cette optique et de faire
en place dans votre entreprise sera pensé pour avoir un focus sur le fameux principe de 80/20, loi de
plusieurs fonctions. Pareto et de passer son activité au crible de ce
Prenons l’exemple d’un salon du bien-être ou sur le bio principe…
que vous allez faire. Il pourrait être planifié pour vendre Une des plus grosses fuites énergétiques financières
bien sûr, mais aussi pour recueillir des informations sur de votre entreprise est par exemple le crédit
les besoins de vos clients ou prospects, pour filmer des bancaire, qu’il vous faut minimiser ou même éviter si
conversations avec ces derniers et alimenter votre blog, possible. Les conséquences sur le long terme sont
pour produire des objets, tout en étant sur place, pour énormes.
aller tisser des réseaux et des partenariats avec d’autres
acteurs de votre secteur et de les interviewer, etc… Utiliser et valoriser les ressources biologiques
Une fonction est remplie par plusieurs éléments Transport vert et économe, rafraichissement de vos
En complément du premier principe, celui-ci apportera locaux par la conception paysagère, mobilier en
stabilité et résilience à votre entreprise et elle saura matériaux recueillis sur place ou récupérés, électricité
résister à toutes sortes de crises ou événements et eau chaude solaire, chauffage au bois,
imprévus. lombricomposteur pour les déchets organiques des
Si dans votre cas personnel, la fonction « gestion repas de midi, papiers recyclés, etc. Les exemples
administrative et comptable » est une compétence que sont très nombreux dans ce domaine et même si vous
plusieurs personnes peuvent remplir, en cas de maladie ne pouvez pas tout faire, tentez de mettre de la
de l’un des collaborateurs, l’activité peut continuer et votre conscience sur ce principe…
entreprise peut continuer à fonctionner.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


59
Favorisez la diversité
Votre offre peut comporter des produits pour chaque saison ou chaque profil de vos clients, des activités différentes, et
donc par incidences dans vos revenus, dans les compétences que vous allez rechercher chez un associé ou un
collaborateur, dans vos publications avec des vidéos, articles, podcasts et photos…La diversité est synonyme de
stabilité et de durabilité pour votre activité. Ce principe doit être aussi constamment présent dans tous les choix que
vous faites au quotidien.

Planifiez du global au détail


Commencez par vous intéresser au design global de votre activité. Quel est son sens ? À quelle problématique répond
elle ? Pouvez-vous la résumer en une phrase ?
Ensuite vous rentrerez petit-à-petit dans l’observation de l’état des lieux, puis à la création des systèmes et process
qui la compose, jusqu’aux détails qui seront du coup, en cohérence avec l’ensemble de votre processus créatif de
départ.

60
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Chaque élément est placé en relation avec les autres
"Les besoins des uns sont le produit des autres", est la phrase
qui accompagne souvent ce principe.
J’installe un poulailler pour mon activité agricole, et j’étudie
ses besoins (eau, nourriture, comme les déchets de légumes,
chaleur, etc..) et ces produits (oeufs, viande, fumier, chaleur,
les poules peuvent gratter le sol, etc.). Je fais le même travail
pour tous mes autres éléments comme ma serre par exemple,
ces besoins sont la chaleur, le soleil, du fumier pour les
cultures, un travail du sol, etc.) et ces produits sont la chaleur,
les légumes et ses déchets, etc... Imaginez donc si je place
mon poulailler dans ma serre. Il est évident que les services
rendus par celui-ci vont soulager mon travail et la dépense
énergétiques de toute l’activité. Et imaginez maintenant si je
colle l’ensemble de ces ouvrages à mon bâtiment agricole, la
dépense en chauffage, par exemple, risque fortement de
diminuer! Bref, je pourrai ne pas m’arrêter ! Il est possible de
mettre en casacde de nombreux éléments de notre activité ou
de notre entreprise, pour diminuer la dépense énergétique sur
site (y compris le travail), diversifier et multiplier ses revenus
par incidence.
Cette mentalité et cette recherche vous devez la faire dans
tous les secteurs de votre activité et elle vous sera d’une
aide fantastique. N’oubliez pas de changer d’échelle dans
l’application de ces principes, j’aurai très bien pu prendre
l’exemple d’un spa, d’une activité agro-touristique, d’une
pratique de soin, etc...

61
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Commencez petit ou utilisez des petits systèmes
intensifs et des solutions lentes.
Ce principe est aussi fondamental bien sûr. Il vous permettra
d’éviter les écueils du crédit et des difficultés financières, ou
du burn out et bien d’autres problématiques. Commencez le
plus petit possible et dès que vous avez contrôlé
humainement cette petite activité et dégagé un peu de
surplus financier pour vous étendre, faites le si vous en
ressentez le besoin. C’est ainsi que vous vous respecterez
vraiment dans votre activité, et vous vous dirigerez
tranquillement vers la réussite. Il est de toute manière rare
qu’elle arrive rapidement. Nous sommes plutôt des tortues
que des lièvres. Commencer petit vous permettra aussi de
changer d’activité en cas de mauvais résultats de celle-ci et
de vous recentrer sur une autre. Utiliser des solutions lentes,
c’est utiliser aussi des solutions peu coûteuse mais qui sont
très souvent durables donc économiques sur la durée…

Le problème est la solution/acceptez les feed-back et


réagissez-y de manière créative
La principale qualité d’un entrepreneur est de savoir franchir
des obstacles et régler des problèmes. Problèmes qui
n’existent pas vraiment puisqu’ils peuvent très bien être
assimilés comme des enseignements pour avancer, des
expériences qui rendent plus efficace, et qui nous permettent
petit-à-petit de nous rapprocher de ce que l’on considère
comme le succès pour notre entreprise.
Les obstacles sont donc constamment présents et si nous les
assimilons comme une solution pour comprendre quelque
chose, pour apprendre sur une situation ou sur nous, tout
devient beaucoup plus fluide.
62
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Tout travail est un besoin que vous n'avez pas fait remplir par votre système
« L’automatisation » de votre entreprise est une clé; elle doit être au coeur de vos préoccupations. Vous devez avoir
comme but d’automatiser le plus de tâches que vous le pouvez. « Automatiser » n’est pas un mot à prendre au pied de
la lettre, il ne s’agit pas obligatoirement de faire faire votre travail par des robots !!! Mais penser chaque tâche dans un
déroulement bien défini (procédures), et tenter d’enlever les superflus et gâchis énergétiques dans celle-ci est
essentiel. Il sera alors beaucoup plus simple de déléguer ces activités, ou de les sous-traiter par diverses possibilités,
et donc de vous concentrer sur ce qui est essentiel à terme pour vous : travailler « sur » votre entreprise et non
« dans » votre entreprise.

Tout déchet est une ressource non exploitée


Il y a, encore une fois, plusieurs échelles pour comprendre ce principe. Tout d’abord l’étude de tous les sortants de
votre activité. Vous faites de la bière à l’ortie par exemple, il vous reste des résidus de filtration, et bien pourquoi ne pas
les transformer en amendements pour le sol, ou en soupe et créer du coup un autre produit avec vos déchets. Ne pas
produire de déchets est un absolu, mais c’est un état d’esprit qui doit être présent dans votre mentalité d’Ecopreneur.
Certains maraichers jettent énormément de légumes, je le constate parfois, pourquoi ne pas entamer un partenariat
avec une personne qui transforme ces légumes peu vendeurs, en une autre récolte…Je crois que vous m’aurez
compris.
A une autre échelle, notre système actuel de consommation, produit énormément de déchets et ils sont souvent une
manne d’opportunité, pour créer votre entreprise, comme le grand marché des matériaux de dé-construction, du carton,
etc. Ils peuvent aussi vous fournir en éléments nécessaires à la bonne marche de celle-ci, je pense aux matériels de
deuxième main, à la récup, à limiter le gaspillage, etc.

63
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Testez et communiquez ce que vous faites :

« La magie d’internet, des réseaux sociaux et du blogging, Lancez vous : installez votre blog,
criez qui vous êtes et mettez votre machine en route… »

Dans un monde comme le nôtre la communication de votre activité va être d'une importance capitale et aussi
importante que votre savoir et savoir faire...aujourd'hui c'est un peu communiquez ou disparaissez...
Il va vous falloir trouver votre auditoire, vous faire connaître, communiquer sur vos produits et les vendre...et pour cela
un outil est formidable et c'est celui que j'ai toujours utilisé pour réunir une communauté de plus de 100000 personnes
aujourd’hui (à l’heure où vous lisez ce message c’est peut être le double !), et des milliers de clients tant locaux ,
qu'internationaux, c'est le "blogging"...cerise sur le gâteau, au-delà de l'efficacité du blogging pour les points vus
précédemment, il permet de travailler de n'importe quel endroit du monde, de générer des revenus, même quand vous
dormez, et de toucher des gens partout...c'est un outil fantastique...
Même si l'art de bloguer demande une formation, il y a des incontournables et des bases que vous pouvez mettre en
place dès maintenant pour commencer sur la bonne voie, vous les trouverez ci-dessous.

64
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Quittez les starting-blocks et DEMARREZ

Puisqu’on se lance dans la course, pas besoin ici de 4.Créez et animez vos réseaux sociaux,Facebook,
faire de longues phrases, je résumerai ma stratégie en YouTube, LinkedIn, etc... Vous les choisirez en
plusieurs points fondamentaux pour réussir. rapport avec votre activité.

1.Créez un blog sur Wordpress, la meilleure plate- 5.Construisez une vraie relation avec votre
forme du moment pour ce faire. Ne vous embêtez pas communauté, parlez avec les gens, échangez avec
avec un site internet classique. C’est très facile à eux, aimez les !!!
créer, à maintenir, le top…
6.Construisez vos produits avec votre
2.Créez un petit cadeau, comme celui que vous lisez
communauté, et proposez vos produits en ligne
(là c’est plutôt un gros cadeau car il y a beaucoup de
physiques ou numériques.
boulot derrière ;-), pour encourager les gens à
s'inscrire à votre newsletter et à ne pas quitter votre
Avec tout d’abord un conseil de ma part que je
blog sans vous avoir laissé au moins de quoi les
considère comme prioritaire :
recontacter, donc leur email. N'oubliez pas que
certaines personnes ne viendront qu'une fois sur votre Commencez d’abord, si vous le pouvez, par des
blog, il faut que vous puissiez garder une trace d'eux si produits ou services dématérialisés. Si vous n’avez
possible...pour cela un « autorepondeur » sera pas le choix et avez choisi la commercialisation de
indispensable, vous en trouverez de nombreux sur le produits « physiques », liez à votre activité un
web. service de conseils, de coaching, de formations en
ligne ou même présentielle. Cela vous facilitera
3.Alimentez votre blog en contenus de haute grandement la tâche pour démarrer et vous créer
qualité ,pour créer votre communauté, que ce soit par un revenu de base ou un complément à vos activités
le biais d'articles, de vidéos et de posts sur les réseaux disons plus "terrain ou physique". Dans tous les
sociaux. secteurs qui soient, beaucoup de gens cherchent à
apprendre comment vous faites et construisez vos
produits, votre métier, et comment vous en êtes
arrivés là ! 65
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Boostez votre activité, passez en
mode vitesse de croisière et prenez
le leadership
Quand vous en êtes à ce stade on peut dire que le
gros du boulot est fait, vous avez créé votre activité
régénératrice, aidez des gens ou la planète à aller
mieux, et vivez de votre activité. Il ne reste plus que
quelques grandes étapes à parcourir…Facile à dire ;-)
N’oubliez pas que tout cela prend du temps, mais
que c’est tout-à-fait à votre portée.

Au bout de quelques années, vous pourrez :

Développer votre activité par la publicité numérique et


l'affiliation de vos produits auprès d'autres blogueurs
ou sites internet...diversifiez-vous..communiquez aussi
sur leurs produits.

Travailler la gestion de votre entreprise, ses


process, votre organisation.

Déléguer

Et bien sûr, réduire votre temps de travail, car à ce


stade vous aurez certainement envie de vous
reposer un peu après avoir tant donné et ne vous
contenter que de l'essentiel et ce qu'il vous plaît de
faire..
66
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Quoi vendre pour assurer votre revenu ?

Qu'est ce que je vais vendre ? Me direz-vous...


De mon côté, j'ai une large préférence pour les produits d'information, la formation en ligne, qui se développe
énormément et dont les gens sont friands pour développer leurs compétences dans de multiples domaines.
Mais bien sûr, les produits physiques sont tout aussi intéressants, ils nécessitent simplement un peu plus
d'organisation, de maintenance et de présence pour rejoindre vos clients...
Néanmoins dans les deux types de produits, de nombreuses tâches peuvent être automatisées et si vous
respectez les grands principes vus plus haut et la méthode que je vous propose, tout cela ne demandera que peu
de travail dans la journée une fois lancé, ce qui vous libèrera du temps pour d’autres activités qui vous passionnent.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


67
La suite ?
"Démultiplier et accélérer ses résultats et utiliser tous les leviers possibles pour le changement"

68
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Partager ses surplus : l’investissement
durable et régénérateur
L’investissement durable et au- Nous sommes tous au courant des dettes colossales
delà, "régénérateur", vise à restaurer des Etats et la situation très fragilisée de nombreuses
l'environnement, l'économie locale et banques et établissements financiers.
apportant une vraie plus-value sociale. Tout ceci fait que notre argent n'est en sûreté nulle
part. De plus, la majorité des produits financiers souvent
Ces investissements visent donc des entreprises qualifiés de "toxiques", ne servent en rien la société et
et des initiatives éthiques, des initiatives n'ont pour but que de faire du profit sans aucune
foncières, ou des placements régénératifs. conscience. De nombreuses personnes sont aujourd'hui
L'idée est donc que l'investisseur accepte de en recherche de nouveaux investissements sûrs et à
perdre quelques points de rentabilité pour placer réelle valeur-ajoutée pour la société et pour nos enfants, y
son argent dans une réelle démarche de compris s'il faut y laisser un peu de rentabilité au
durabilité. Parfois même, ces investissements passage…
sont aussi rentables que les autres.
Dans un contexte financier assez catastrophique, Je vous propose donc dans le blog
on en a eu la preuve en 2008 (et on l’aura de Ecopreneur, d'ici quelques temps, et après en avoir posé
nouveau très bientôt !), l'investisseur ou les bases, d'étudier ensemble des possibilités
l'épargnant classique, comme vous et moi, peut d'investissements régénérateurs dans les nouvelles
être complètement perdu pour protéger les pratiques agricoles, les entreprises
économies de son travail. régénératrices environnementales ou sociales, ainsi que
d'autres types de placements…

L’idée dans ce livre n’étant pas de traiter cette thématique,


on se retrouvera très bientôt pour les premières pistes
d’investissement sur le blog ;-) et pour un prochain livre
sur le sujet.

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


69
Un dernier point
important et le plus
important !!!
Bravo vous avez terminé ce livre !
Ce qui vous distingue des 95% qui se sont arrêtés avant. Si
vous êtes arrivés jusque-là, c'est que vous avez certainement
une motivation en béton pour votre projet futur et vous avez
donc certainement la mentalité et le potentiel d'un
Ecopreneur...
Vous allez retrouver dans cette section le conseil le plus
important de toute ma carrière pour réussir, et de la vôtre à
venir certainement :

"Investissez en vous ! "

Vous former sera la voie royale pour accélérer votre


développement, limiter vos erreurs, booster votre réussite et
assurer la bonne gestion de votre entreprise...
J'ai dépensé des sommes très importantes en formation. Je me
suis amusé à faire le calcul récemment et je suis arrivé aux
alentours de 50000 euros de formations payantes, sans
compter les formations informelles que je fais au quotidien.
Eh bien sachez que je ne regrette absolument pas ces
dépenses...elles ont été d'une importance capitale dans ma vie,
dans ma réussite personnelle comme professionnelle...
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
70
Je me suis formé dans ma thématique bien sûr, ce qui
m'a permis d'avoir un des meilleurs niveau d'expertise
dans mon domaine en francophonie, mais aussi dans
le développement personnel, élément incontournable
d'une vie équilibrée, harmonieuse et saine.
Puis, j’ai développé des compétences dans la gestion
d'entreprise, car il est très compliqué dans nos pays
de démêler « l'incroyable bordel » des différentes
opérations à réaliser quand on est chef d'entreprise.
Néanmoins, une fois que l'on « sait », tout paraît
beaucoup plus simple...et enfin je me suis formé en
communication et techniques internet,
incontournables aujourd'hui...
Vous me croirez ou non, toutes ces formations ont
été rentabilisées dans les semaines qui suivent mon
investissement, tant elles m'ont permis de progresser
à grands pas et d'obtenir le résultat que j'ai
aujourd’hui : celui d'avoir plusieurs entreprises
régénératrices, viables économiquement et qui grâce
à internet, me permettent de travailler partout et
conserver du temps libre pour mes passions.
Grâce à certains surplus générés par certaines de ces
dernières, je peux même aujourd'hui entrevoir la
possibilité d'aider les autres à monter leurs propres
projets d'un point de vue de mon expérience, ou d'un
point de vue financier en tant qu'investisseur éthique...

Le cycle vertueux est en marche et je m'en


réjouis chaque jour !

Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés


71
Je vous encourage vivement à ressentir le bonheur que cela peut faire que d'être un véritable accélérateur
de changement pour votre monde tout en vous épanouissant dans votre activité...
Certains d'entre vous à ce stade se posent sûrement la question de comment allez plus loin ?
Comment mettre tout les atouts de votre côté pour réussir ?
Comment être coaché par des personnes expérimentées, qui ont fait les erreurs avant vous et qui vont vous
donner tout les outils pour réussir et dans un laps de temps le plus court possible ?

Peut être que vous vous dites :


Existe-t-il une formation qui réunit toutes ces étapes à franchir, et qui va me guider pas à pas dans tout cela ?
Où pourrais-je trouver un réel fil conducteur pour créer puis développer mon activité ?
Où je pourrai tout avoir au même endroit et être accompagné par des gens qui ont déjà fait l'expérience...je l'ai
cherché et je ne l'ai pas trouvé moi-même…

72
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Alors je la crée actuellement, et certains d'entre vous pourront m'aider à créer cette formation, et y
accéder…

Cette formation, dont j’aurais rêvé il y a quelques années, je la prépare avec vous et pour vous, afin
d'accélérer votre transition et vous accompagner vers la réussite ou l’amélioration de votre activité, et puis,
bien sûr, afin de vous éviter les nombreuses erreurs que j’ai pu faire.

Pourquoi, plus haut, j’ai mentionné que « certains » d'entre vous auront accès à la formation ?
Parce que je souhaite conserver une qualité de travail et d’écoute dans ma vie professionnelle tout d’abord,
et ensuite, parce que j’ai choisi un style de vie où je prends soin de moi, en bon Ecopreneur que je suis !

Cette formation ouvrira donc ces portes de une à trois fois par an, afin de vous faire attendre le moins
possible...
Vous pouvez d'ors et déjà vous pré-inscrire sur la liste d’attente de la
prochaine formation en cliquant ici.

En attendant, fidèle à mon éthique et à ma manière de travailler, je me permettrai suite à votre lecture, de vous
envoyer de nombreux contenus gratuits par le biais de :

NOTRE CHAÎNE YOU TUBE ICI, AVEC DES VIDÉOS CHAQUE


SEMAINE
DU BLOG, AVEC DES ARTICLES ET CONTENUS VARIÉS, QUE VOUS POUVEZ RETROUVER ICI

ET DE NOTRE PAGE FACEBOOK AVEC DES FACEBOOK LIVE, ET UNE CENTRALISATION


D'INFORMATIONS DE TOUS BORDS, ICI !

ABONNEZ VOUS AUX TROIS, CAR LES CONTENUS SONT DIFFÉRENTS ET ADAPTÉS À CHAQUE
PLATEFORME, VOUS APPRENDREZ CELA DANS LA FORMATION 😀

73
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés
Vous pourrez donc en apprendre déjà énormément par ces biais et il est possible que cela suffise à inspirer
une majorité d'entre vous, ce que je vous souhaite..formation ou non…
Dans le même registre n'hésitez pas à partager ce livre autant que vous le pouvez en cliquant sur la page
où vous avez laisser votre adresse email à l'accueil du blog ou en distribuant le lien aux personnes que
vous pourriez penser intéressées par ce sujet…

Au plaisir de vous revoir, je vous souhaite à tous de beaux projets pour régénérer la planète, les humains,
retrouver un réel sens à votre vie et aider les autres à le faire.

Benjamin Broustey

74
Copyright-Ecopreneur.fr-Broustey Benjamin-Tous droits réservés