Vous êtes sur la page 1sur 7

Questions de cours

Sept 2001
2. Cours
2.1 Le réacteur fonctionne sous pression. Indiquer l'équipement de sécurité nécessaire à son bon
fonctionnement.
2.2 On fait circuler dans la double enveloppe, de la vapeur d'eau surchauffée.
2.2.1 Préciser la différence entre une vapeur surchauffée et une vapeur saturante.
2.2.2 Indiquer l'intérêt de la vapeur d'eau surchauffée.
2.2.3 Exécuter le schéma fonctionnel d'un générateur de vapeur à tubes d'eau.

Juin 2001 Antilles


II - Cours
1. Grâce à un schéma légendé, donner le principe de fonctionnement du décanteur continu de
type florentin.
2. Les échangeurs
2.1. Citer les différents types d’échangeurs thermiques les plus couramment utilisés.
2.2. Donner le principe de fonctionnement de l'un d'entre eux.
3. L’eau de refroidissement utilisée dans un échangeur thermique peut subir un traitement qui
n’est pas la déminéralisation.
3.1. Donner le nom et le but de ce traitement.
3.2. Décrire brièvement un mode simple de ce traitement.

Juin 2001 métropole


2. Cours
2.1. Définir un azéotrope binaire.
2.2. Donner l'allure d'un diagramme isobare liquide - vapeur d'un mélange binaire présentant un
azéotrope à minimum de température.
2.3. Préciser si le mélange méthanol - eau étudié ici présente un azéotrope.(voir document)
bac_clpi_01_gc_metropole.pdf

Septembre 2002
II - Cours
Pour récupérer l’hydrogénophosphate d’ammonium en solution dans le filtrat, le liquide est
concentré dans un évaporateur chauffé à la vapeur.
À l’aide d’un schéma, décrire et expliquer le fonctionnement d’un tel appareil (modèle au choix du
candidat).

Juin 2002 Antilles


II- Cours : filtration.
1. Le rendement de la filtration est amélioré par l’adjonction de floculant. Celui-ci se présente
sous la forme d’une solution aqueuse de sulfate d’aluminium de titre massique 2,6 % en
Al2(SO4)3.
Expliquer comment procéder pour réaliser 200,0 kg de cette solution, à partir de noisettes de
sulfate d’aluminium technique de pureté 51 % (49 % d’eau).
2. Préciser l’intérêt de placer un manomètre indiquant la pression différentielle aux bornes du
filtre.
3. Indiquer les deux grands types de milieux filtrants, sur le plan de la mise en œuvre. Donner un
exemple pour chacun d’eux.
4. Le filtre utilisé ici est en acier. Il est protégé de la corrosion par anodes solubles en
magnésium.
Expliquer le principe général de cette méthode de protection cathodique.
DONNÉES
Potentiels standard d’électrode :
Mg2+/Mg : – 2,33 V Fe2+/Fe : – 0,44 V
Juin 2002 Métropole
II- COURS : FABRICATION DE LA VAPEUR
1. Donner le schéma de principe de fonctionnement d’une chaudière ou générateur de vapeur en
précisant tous les organes de mesure et de sécurité nécessaires à son fonctionnement.
2. Préciser la qualité de l’eau utilisée dans une chaudière.
3. Donner la définition d’une vapeur surchauffée et d’une vapeur saturante.

Septembre 2003
II- Questions de cours
1. Définir les trois modes de transfert de chaleur. Préciser l’appareil du procédé qui les utilise
simultanément.
2. Indiquer ce qu’est un fluide caloporteur. Donner ses caractéristiques principales. Citer deux
exemples de fluides caloporteurs.
3. Définir le pouvoir calorifique inférieur d’un combustible. Indiquer comment on le distingue du
pouvoir calorifique supérieur.

Juin 2003 Antilles


II - Cours
Les constituants du mélange « acide acétique - eau » issu du séparateur S sont séparés par
rectification continue sous pression normale. Répondre brièvement aux questions ci-dessous.
1. Expliquer l’intérêt de la rectification en continue.
2. Indiquer la nature des produits obtenus en tête et en pied de colonne sachant que le mélange
ne forme pas d’azéotrope. Justifier la réponse.
3. Définir le taux de reflux.
4. Préciser comment est assuré le reflux en tête de colonne. Citer deux méthodes de
rétrogradation.
5. Citer un type de garnissage et un type de plateaux. Indiquer le rôle des plateaux ou du
garnissage.
Données :
Les températures d’ébullitions sous pression atmosphérique normale sont :
- acide acétique 118 °C
- eau 100 °C

Juin 2003 Métropole


II- Question de cours
1. À l’aide d’un schéma légendé, expliquer le fonctionnement de la pompe centrifuge P3.
2. La vapeur saturée (5 bar) utilisée pour le chauffage du réacteur est produite dans une
chaudière alimentée en eau adoucie.
Expliquer, à l’aide d’un schéma légendé, le fonctionnement d’une installation d’adoucissement de
l’eau par permutation ; préciser la nature des réactions se produisant sur les résines utilisées et
justifier l’intérêt d’une telle opération.

Septembre 2004
II. Cours
1. La réaction a lieu sous une pression absolue de 10 bar. Préciser les règles de sécurité à
prévoir pour les réacteurs fonctionnant sous pression.
2. Indiquer si l’opération décrite est en fonctionnement continu ou discontinu. Donner les
principales différences entre ces deux types de fonctionnement.
04_gc_septembre.pdf
Juin 2004 Antilles
II - COURS : les colonnes et la distillation
1. Expliquer le rôle général d’une distillation.
2. A l’aide d’un dessin qui représente un tronçon comportant deux plateaux de la colonne à
plateaux (7) (chaque plateau comportant seulement quelques cloches), expliquer le principe de
fonctionnement d’une telle colonne.
3. En haut de cette colonne (7), on a disposé un système permettant d’obtenir un reflux à
l’intérieur de la colonne.
Donner la définition du taux de reflux et justifier l’utilisation du reflux.
4. Le mélange acétone-phénol est un mélange homogène idéal (zéotrope). Donner l’allure du
diagramme isobare correspondant à un tel mélange, en identifiant les axes.

Juin 2004 Métropole


II. Questions de cours
1. Expliquer le fonctionnement d’une pompe centrifuge ; on fera un schéma légendé.
2. Expliquer pourquoi on préchauffe le mélange introduit dans la colonne.
3. L’installation de distillation fonctionne-t-elle en continu ou discontinu ? Justifier.
04_gc_metropole_juin.pdf

Septembre 2005
II• Cours
Le séparateur florentin S.
1. Réaliser le schéma et donner le principe de fonctionnement d'un séparateur florentin.
2. Indiquer la position de l'interface et préciser quel réglage permet de modifier cette position
dans le séparateur.

Juin 2005 Antilles


II- QUESTIONS DE COURS
La colonne de rectification D3 est une colonne à plateaux, chauffée par un bouilleur à faisceau
tubulaire E3 monté en thermosiphon. En haut de la colonne, on utilise un dispositif permettant
d'obtenir un reflux à l'intérieur de la colonne.
1. Donner la définition du taux de reflux.
2. Justifier l'utilisation du reflux.
3. Préciser le rôle des plateaux de la colonne.
4. À l'aide d'un schéma détaillé qui représentera le pied de colonne et le bouilleur, expliquer le
fonctionnement du bouilleur.

Juin 2005 Métropole


II. Cours.
1. Expliquer pour quelles raisons on effectue la distillation du MAM pur sous pression réduite de
230 mm de mercure.
2. Comparer les avantages et les inconvénients d’une distillation sous dépression et d’une
distillation à pression atmosphérique.
3. Décrire et faire un ou plusieurs schémas détaillés et annotés d’un condenseur à faisceau
tubulaire, expliquer ses fonctionnements possibles.
Septembre 2006
L’hétéroazéotrope eau-pentanol obtenu en tête de colonne donne au niveau du florentin deux
phases.
Une phase supérieure B de masse volumique org et de hauteur horg.
Une phase supérieure A de masse volumique eau et de hauteur heau.

1. Hétéroazéotrope :
Donner approximativement sur la copie (voir données dans A principe) l’allure du
diagramme d’équilibre liquide vapeur isobare des mélange eau pentanol sous pression
atmosphérique normale en fonction de la fraction massique (en pourcentage) en
pentanol ; annoter ce diagramme (température et pourcentage).
2. Florentin.
Exprimer la hauteur H de la crosse (mesurée par rapport au fond du florentin) en fonction
des masses volumiques des deux liquides org et eau et des hauteurs des phases horg et
heau. On effectuera un schéma annoté du dispositif, et on ne tiendra pas compte des
pertes de charge.06_09_gc.pdf

Juin 2006 Antilles


Cours
1. Faire le schéma descriptif d’un échangeur à faisceau tubulaire et expliquer son
fonctionnement.
2. Préciser la signification de l’expression : les fluides circulent à contre courant.
3. Indiquer le rôle d’un purgeur situé à la sortie d’un circuit de vapeur de chauffe.

Juin 2006 Métropole


Cours.
1. Faire de schéma fonctionnel de la pompe centrifuge P2. Citer les éléments situés juste à
la sortie de ce type de pompe ; expliquer en quoi chacun de ces éléments est nécessaire.
2. Indiquer quel est l’intérêt d’un condenseur horizontal par rapport à un condenseur vertical,
après avoir expliqué en quoi ils sont différents.

Septembre 2007
Cours.
1. La colonne de rectification est une colonne à deux tronçons de garnissage.
1.1. Citer deux types de garnissage et expliquer l’intérêt du garnissage.
1.2. Expliquer pourquoi il y a deux tronçons de garnissage et non un seul.
2. Les pompes utilisées dans cette fabrication sont des pompes centrifuges.
2.1. Indiquer quel est l’autre type de pompe ; Expliquer leur fonctionnement en prenant
comme exemple une pompe à piston.
2.2. A l’aide de schéma expliquer le principe de fonctionnement de ce type de pompe.

Juin 2007 Antilles


Cours : Le froid ;
La saumure circulant dans la double enveloppe du réacteur, est refroidie à l’aide d’un groupe
frigorifique à compression. Réaliser un schéma de principe clairement annoté et expliquer en
quelques lignes son fonctionnement.
Juin 2007 Métropole
1. Pour faire da la vapeur saturée, on utilise une chaudière à tube d’eau, en faire un schéma
légendé et expliquer le fonctionnement. Préciser les différents organes de mesure et de
sécurité nécessaires en expliquant le rôle des régulations utilisées.
2. Quelle est la qualité de l’eau utilisée dans une chaudière ? Pourquoi ?

Septembre 2008
II- Cours
1. On considère les courbes du document de l’annexe 1 (lien : gc_sept08.pdf)
1.1. Compléter ce document en nommant la courbe 2.
1.2. Les deux courbes de ce document délimitent trois zones : compléter le document de
l’annexe 1 en nommant les trois zones indiquées.
1.3. Préciser ce qu’il faut faire si les cristaux ne se forment pas bien que l’on ait dépassé la
courbe de solubilité. Expliquer.
2. On considère le schéma du filtre presse utilisé dans l’installation ( gc_sept08.pdf).
2.1. Expliquer le fonctionnement de cet appareil.
2.2. Commenter et expliquer qualitativement l’allure de la courbe d’évolution de la masse de
filtrat obtenu en fonction du temps (gc_sept08.pdf).

Juin 2008 Antilles


II- Cours
1. En régulation, préciser la signification des termes « grandeur à régler », « consigne » et «
grandeur réglante ».
2. Indiquer ce qu’est une régulation « tout ou rien ». Donner un exemple simple pour illustrer la
réponse.
3. Préciser quel est l’intérêt qualitatif en régulation de mettre en œuvre une action proportionnelle
intégrale-dérivée « PID » plutôt que proportionnelle « P ». Détailler la réponse.
4. Indiquer quel est l’intérêt d’utiliser un purgeur lors de l’utilisation de vapeur d’eau de chauffe.
Expliquer pourquoi il est ici nécessaire de placer un purgeur.

Juin 2008 Métropole


II - Cours
1. Les colonnes de rectification D1 et D2 utilisées sont des colonnes à garnissage. Citer et
décrire un type de garnissage. Préciser également le rôle du garnissage.
2. Le décanteur S utilisé est un décanteur de type florentin. À l’aide d’un schéma légendé,
donner le principe de fonctionnement du décanteur continu de type florentin. Expliquer pourquoi
l’alimentation du décanteur doit se faire de préférence au niveau de l’interface. Indiquer quelle
régulation aurait pu remplacer l’évacuation de la phase lourde par le système du florentin.

Septembre 2009
II- COURS
1. Donner le principe d’un régulateur PID en précisant la signification des symboles P et I.
2. Expliquer le principe de fonctionnement d’un éjecteur à vapeur.
3. Dans un réfrigérateur à compresseur, le fluide frigorigène circule en circuit fermé à travers
quatre organes fondamentaux. Indiquer quels sont les fluides frigorigènes le plus souvent
utilisés.
Juin 2009 Antilles
II] Questions de cours
1. Expliquer le but d’une distillation ; préciser les phénomènes physiques mis en jeu au cours de
cette opération, en s’appuyant sur le croquis d’un plateau.
2. Étude du diagramme isobare eau-acétone, donnant la température (°C) en fonction du titre
molaire en acétone.
Le diagramme figure en stl_clpi_gc_juin_09_antilles.pdf
2.1. Indiquer les domaines correspondant à la phase vapeur et à la phase liquide.
2.2. Nommer les courbes qui les limitent en justifiant les noms donnés.
2.3. Identifier le composé léger et le composé lourd. Légender les axes du diagramme.

Juin 2009 Métropole


II. Cours
1. La colonne de rectification
1.1. Indiquer le rôle du garnissage dans une colonne.
1.2. Réaliser le schéma et donner le principe de fonctionnement d’une colonne équipée de
plateaux perforés.
1.3. Indiquer un autre type de technologie remplissant la même fonction.
2. Les échangeurs à faisceau tubulaire
2.1. Expliquer, en quelques phrases, le principe de fonctionnement des échangeurs à faisceau
tubulaire.
2.2. Citer deux autres types d’échangeurs.

Juin 2010 Métropole


2. Cours
Le mélange MAM brut est purifié par rectification en continu dans une colonne à plateaux perforés
D1.
Le bouilleur de cette colonne est constitué d’un échangeur à faisceau tubulaire E monté en
thermosiphon.
2.1. Reproduire et compléter le schéma ci-dessous, en représentant le premier plateau et le bouilleur
monté en thermosiphon.
(Bas de la colonne + Echangeur tubulaire verticale)

2.2. Expliquer le fonctionnement du thermosiphon dessiné à la question 2.1.


2.3. Le niveau en bas de colonne est régulé en fonction du débit de soutirage de la solution.
Représenter cette régulation afin d’éviter la cavitation.
Préciser quelle est la grandeur réglante et quelle est la grandeur réglée, en indiquant la définition de
ces grandeurs.

Juin 2010 Antilles :


1. Pour faire de la vapeur d’eau saturée, on utilise une chaudière vapeur à tube d’eau. Faire un
schéma légendé et expliquer le fonctionnement. Préciser les différents organes de mesure et
de sécurité nécessaires en expliquant le rôle des capteurs et des régulations utilisées.
2. Préciser quelle est la qualité de l’eau utilisée dans une chaudière. Expliquer.

Septembre 2010 métropole :


1. Les colonnes D1 et D2 sont des colonnes à plateaux.
1.1. Indiquer le rôle d’une colonne à plateaux.
1.2. Faire un schéma simplifié et expliquer le fonctionnement d’un plateau à cloches.
1.3. Citer deux autres types de plateaux.
2. Définir un mélange azéotropique.
Juin 2011 métropole :
Le mélange eau-éthanol présente un azéotrope à minimum. La température d’ébullition de
l’éthanol pur est de 78,4 °C et celle de l’azéotrope est de 78,1 °C sous une pression de 1,0 bar.
La fraction molaire de l’éthanol dans l’azéotrope est de 0,89.
1. Définir le terme azéotrope.
2. Donner l’allure du diagramme isobare d’équilibre liquide vapeur d’un mélange présentant
un azéotrope à minimum de température (on ne demande pas un diagramme à l’échelle).
On notera x le titre molaire de liquide en éthanol et xAZ celui de l’azéotrope.
3. Indiquer pour chaque domaine de x ce que l’on obtient en tête et en pied de colonne lors
de la rectification de ce mélange en continu.

Juin 2011 Antilles :

Septembre 2011 métropole :