Vous êtes sur la page 1sur 13

š›

1er CHAPITRE

LA CRÉATION ET LA CHUTE

Pour bien comprendre le fonctionnement de l’être humain, il nous faut remonter à la chute, car c’est là que tout a commencé.

Dieu donne un ordre à Adam. Genèse 2:15-16.


™ Verset 15 : « L’Éternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le Jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. »
 

Nous voyons donc qu’avant la chute Dieu avait déjà un plan pour l’homme, lequel plan était parfait pour lui.

Nous voyons le double objectif de Dieu pour Adam, cela avant même qu’Ève soit créée. Dieu voulait cultiver et garder Adam. Son
plan était parfait pour Adam.

Par contre, Dieu veut, dès le début, faire passer un test à Adam pour éprouver son obéissance.
™ 
Verset 16 : « L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : tu pourras manger de tous les arbres du Jardin ; mais tu ne
17,

mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. »

Il y avait dans cet ordre pour l’homme la liberté de faire un choix. Cet ordre contenait un aspect positif et un aspect négatif.

Dans la première partie du verset, il n’y a rien de négatif, tout est en faveur d’Adam, mais comme Dieu ne voulait pas faire de ses
créatures des marionnettes sans aucune capacité de faire des choix autonomes Il a résolu en Lui-même de laisser l’homme libre
de choisir entre le bien et le mal, donc avec l’autonomie et la capacité de choisir.

Dieu voulait une communion parfaite avec sa créature. Cependant, Il lui a laissé la liberté d’accepter ou de refuser de Lui obéir.

Dieu, dans Son plan, veut que l’homme soit totalement libre afin d’être en relation intime et volontaire avec Sa créature.

Lorsqu’on parle de liberté, cette liberté doit être mise à l’épreuve. Autrement l’homme n’aurait aucun choix, aucune liberté.

Une relation avec Dieu engendre automatiquement la liberté de vouloir ou non obéir aux critères qu’Il a établis, des critères de
base et relationnels où l’autre n’est pas enfermé sous une domination ou sous une obligation absolue.

Bien entendu Dieu sait tout, mais, comme dans Son plan Il désire être en relation avec Adam, Il prend quand même la décision
de le laisser libre d’obéir ou non.

Dieu établit et cible dès le départ les normes qu’il doit nécessairement y avoir entre Dieu et Sa création. Dieu est Dieu et la créature
est créature. Dieu avait dit auparavant :
™ 
Genèse 1:26 : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à Notre image, selon Notre ressemblance et qu’il domine sur les poissons
de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. »
2
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

Avant la chute Dieu, dans Son plan parfait, délégua à l’homme la responsabilité de dominer « sur toute la terre ».

Dominer, ici, ne veut pas dire négliger ou faire tout ce que bon lui semble, mais en respectant les lois naturelles et l’ordre divin de
la création. Dominer, oui, mais en relation avec son Créateur.

Selon le plan de Dieu, l’homme lui est redevable, car dominer, ici, signifie que les hommes sont tous responsables devant leur
Créateur.

Dieu avait délégué ce rôle à Adam avant même qu’Ève soit créée. Il voulait qu’Adam soit le chef de la création. Il lui a donné la
responsabilité de donner un nom à chacune de ses créatures. Il lui a aussi donné la liberté de choisir le nom de sa femme, Ève.
La raison pour laquelle Dieu a créé Ève c’est pour qu’elle soit une aide à ses côtés et pour que désormais Adam ne soit plus seul.
C’est ainsi que Dieu a défini les rôles de chacun. Genèse 2:18-25.

L’homme :
™ Genèse 1:27 : « Dieu créa l’homme à Son image. Il le créa à l’Image de Dieu. Il créa l’homme et 1 2
la femme. »

L’image de Dieu englobe le masculin et le féminin.

™ Chapitre 2:18 : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; Je lui ferai une aide semblable à lui. »
Dieu, par la suite, après avoir résolu ce plan, créa la femme.
™ 
Verset 19 : « L’Éternel Dieu forma, de la terre, tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et Il les fît venir vers
l’homme pour voir comment il les appellerait et afin que tout être vivant porte le nom que lui donnerait l’homme. »

Nous voyons que l’homme a été créé le premier pour être le décideur des noms de toute la création, et la femme a été tirée des
côtes d’Adam.
™ 
Verset 21 : « Alors, l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; Il prit une de ses côtes, et
referma la chair à sa place ; 22 l’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’Il avait prise de l’homme, et Il l’amena vers
l’homme. »
™ 
Verset 23 : « Et l’homme dit : Voici cette celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce
qu’elle a été prise de l’homme. »
™ 
Verset 24 : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule
chair. 25 L’homme et la femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte. »

Avant la chute l’homme avait compris son rôle de décideur. Il a donc décidé d’appeler la femme, « femme », comme il avait au-
paravant décidé du nom de toute la création.

Lui aussi, qui n’avait eu ni père ni mère, avait aussi compris que, désormais, il en serait ainsi ; qu’ils auront besoin d’un père et
d’une mère, pour respecter l’ordre que Dieu avait donné lorsqu’Il avait dit :
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 3

™ 
Verset 28 : « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et assujettissez-la ; et domi-
nez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. »

Double responsabilité de prendre soin de tout ce que Dieu avait créé. Adam comme chef et décideur, Ève ayant été établie
comme aide aux côtés de l’homme. Le mariage fût constitué à ce moment.
™ Verset 24 : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule
chair. »

Nous voyons encore que c’est l’homme qui doit prendre l’initiative et la responsabilité :
— 1 — de quitter son père et sa mère — 2 — de s’attacher à sa femme — 3 — de devenir un avec elle.

Jusque là, tout va très bien. Dieu établit l’ordre de création, Dieu est le décideur, tout en laissant à Adam la liberté de donner des
noms à tout ce qui vit.

Nous sommes toujours au moment où Dieu prend l’initiative de tout créer et de donner à Adam le rôle de second décideur pour
nommer les choses. Adam et Ève ne connaissent pas, dans ce temps d’innocence, la honte de leur nudité.

Tout se déroule très bien, jusqu’à ce qu’un inconnu se présente et vient confondre le décor enchanteur dans lequel l’homme et la
femme se trouvent.

Une confrontation a lieu en rapport avec l’ordre de création et ce que le serpent a semé dans l’esprit de la femme.

Le premier péché fut le doute : Contraire de la Foi.


Le second : L’orgueil de la femme qui prend l’initiative de décider de désobéir.
Le troisième : Le mari qui se laisse conduire vers la chute par sa femme.

La femme a écouté le mensonge du serpent après avoir bien répondu à ce dernier. Puis s’ensuivent la gourmandise – Genèse
3:6 - et la convoitise des yeux, l’orgueil spirituel, précieux pour ouvrir l’intelligence. Son mari a été pire encore, en un sens, car lui,
qui était décideur et responsable du couple, se laissa entraîner sans aucune résistance. Lire chapitre 3 de la Genèse.

Maintenant, Satan prend l’initiative de tenter Ève, et Adam et Ève échouent à un test ultime. À partir de là commencent tous les
problèmes et toutes les conséquences liés à la nature adamique.

Ce qui devait arriver arriva.


™ 
Genèse 3:7 : « Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de
figuier, ils s’en firent des ceintures ».

La connaissance de leur nudité leur apparut pour la première fois, la honte s’ensuivit, car, avant la chute, ils n’en avaient point
honte.
4
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

™ 
Verset 8 : « La fuite ». « Dieu s’adressa d’abord à l’homme, car avant la chute c’est lui que Dieu avait établi comme
9

décideur et responsable.

Ensuite vint la peur — ils s’accusent l’un et l’autre plutôt que de prendre chacun leurs propres responsabilités.

Et, conséquence sur conséquence, les fausses croyances, les faux raisonnements et les émotions négatives étaient nés, sans comp-
ter la mort spirituelle et physique que nous subissons tous depuis.

Nous traiterons plus en détail ce que les fausses croyances engendrent sur nos sentiments, sur nos émotions, et sur notre corps qui
subit maintenant la maladie et la mort, sans compter les blessures abusives et conflictuelles. Mais avant d’entrer dans tous ces
aspects, j’aimerais d’abord présenter une bonne nouvelle, accessible à tout le monde.

Voici comment régler le problème des fausses croyances : NAÎTRE DE NOUVEAU.

Comme nous l’avons vu dans la Genèse, lorsqu’Adam et Ève Lui ont désobéi Dieu leur a dit : « Tu mourras certainement ». Ge-
nèse 2:17. Ce qui justifie la nécessité de naître de nouveau.
™ 
Dans Jean 3:3 : « Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, Je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le
royaume de Dieu. » Lire le chapitre 3.
™ Verset 1 : « Jésus s’adresse à « un chef des Juifs ». V.10 : « Jésus lui répondit : Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces
choses. »

Jésus ici ne s’adresse pas à n’importe qui en matière de religion. Il s’adresse au chef religieux gardien de la Loi et des choses en
ce qui concerne la religion juive à l’époque de Jésus.

On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine. Il ne faut pas se fier aux diverses religions, mais à Jésus seul. Voir Jean 14:6 et
1 Timothée 2:5.
™ Dans Actes 4:12 : « Il n’y a de salut en aucun autre : car il n’y a sous le ciel aucun autre Nom qui avait été donné parmi
les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Voir v.5-11.

Comment naître de nouveau ?


™ Actes 3:19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés. » Lire v.20.

La repentance : 2 Corinthiens 7:9-11 — Romains 2:1-11 (2:4) — 2 Timothée 2:25-26 — Actes 5:31 — Luc 24:47 — 2 Pierre 3:9.


La repentance est un profond regret et une profonde tristesse produits par l’initiative de Dieu dans nos cœurs. Le moment où Dieu
vient nous visiter, où Il vient Lui-même à notre rencontre. Par la lumière de sa Parole que nous avons entendue, et par le Saint-­Esprit
qui nous convainc de péché. Alors nous prenons conscience, notre esprit s’éveille à la réalité de Dieu, et nous réalisons notre état
de pécheur (de notre incrédulité) et notre perdition éternelle, ainsi que le besoin d’un authentique changement, ce qui nous pousse
vers la conversion. Nous réalisons que Christ, en tant que Sauveur unique, a accompli Lui-même notre salut à la croix et nous
décidons, poussés par le Saint-Esprit, qu’Il soit notre seul Sauveur et seul Seigneur. Nous nous tournons vers Lui. Voir Actes 11:18 —
Actes 20:21 — Romains 3:23 et 6:23.
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 5

Nous remettons donc notre vie entre Ses mains et nous comprenons que nous avons besoin de Le recevoir dans notre cœur. Nous
Lui cédons notre vie et nous décidons de marcher sous l’autorité de sa Parole, afin de La mettre en pratique, en cherchant à nous
soumettre à Sa seule autorité à compter de ce moment précieux. Amen.
™ 
Lire Jean 3:16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse
point, mais, qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais
pour que le monde soit sauvé par Lui. 18 Celui qui croit en Lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé,
parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c’est que, la Lumière étant venue dans le monde,
les hommes ont préféré les ténèbres à la Lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 20, Car quiconque fait le mal
hait la Lumière, et ne vient point à la Lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées ; 21, mais celui qui agit selon la
Vérité vient à la Lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. »
™ 
Éphésiens 2:8 : « Car, c’est par la Grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la Foi. Et, cela ne vient pas de vous, c’est
le Don de Dieu ; 9 ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. »
™ Jean 1:12 : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en Son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants
de Dieu, lesquels sont né. »

Le nouveau croyant doit toujours vérifier dans sa Bible l’exactitude de ce qu’on lui enseigne. Actes 17:11. Ces Juifs avaient des sen-
timents plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la Parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque
jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. Étant donné qu’il est seul responsable dans sa relation nouvelle avec
Dieu, pour être formé comme disciple de Jésus-Christ il doit aussi chercher conseil auprès d’une personne mature dans sa Foi.
Voir Matthieu 28:16-20.

Le nouveau chrétien doit s’attacher à une église évangélique locale où l’on prêche le Salut par la Grâce, pour être enseigné, pour
croître dans la Grâce et pour servir. Hébreux 10:23-25.

QU’EST-CE QUE LA FOI ?

Sa provenance :
™ Romains 10:17 : « Ainsi, la Foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole du Christ. »

La Foi a d’abord été proclamée par ceux qui nous ont précédés. Ensuite elle a été écrite par ceux que Dieu avait choisis pour
cela.

Aujourd’hui le message de l’Évangile est proclamé par ceux qui annoncent la Bonne Nouvelle basée sur la Parole du Christ ou
de Dieu. Les croyants s’en servent en la lisant et en la proclamant, ou par l’enseignement.

Ce qu’elle est :
™ Hébreux 11:1-3 : « Or, la Foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit
6
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

pas. »

Donc, la Foi est :


1 - une ferme assurance des choses qu’on espère,
2 - une démonstration de celles qu’on ne voit pas.
Donc, premièrement, la Foi est une absolue certitude de l’espérance qu’elle nous promet. En second lieu, elle démontre, dans
l’action, la toute-puissance et les attributs du Dieu invisible dans lequel nous croyons.
™ Verset 2 : « Pour L’avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. »

Donc elle confirme, en fournissant, par le témoignage qui en est rendu, pourquoi :
™ 
Verset 3 : « C’est par la Foi que nous reconnaissons que l’univers a été formé par la Parole de Dieu, en sorte que ce qu’on
voit n’a pas été fait de choses visibles. »

LA FOI, LE MOYEN D’APPROPRIATION

™ 
Éphésiens 2:8 : « Car c’est par la Grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la Foi et cela ne vient pas de vous, c’est
le Don de Dieu. »

Cause du salut : 1 - La Grâce est la faveur gratuite de Dieu.


Moyen pour saisir : 2 - La Foi est le moyen prévu par Dieu pour se l’approprier.
Il n’y a rien qu’on peut faire : 3 - Cela ne vient pas de vous, on ne peut ni la mériter ni la gagner, par aucun moyen
qui pourrait provenir de nous-mêmes.
Dieu prend l’initiative : 4 - C’est le Don de Dieu.
™ Verset 9 : « Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. »

1 - Ce n’est nullement par ce que nous essayons de faire, par exemple mener une bonne vie, faire des sacrifices, pratiquer,
une religion, une tradition, etc.
2 - Jean 3:16 : « Parce que le Don vient de Dieu seul, c’est gratuit, déjà payé par Jésus-Christ, le seul Sauveur prévu par
Dieu Lui-même. »

Dieu a pris l’initiative de notre salut en envoyant son Fils Jésus-Christ mourir à la croix pour payer entièrement le prix de notre
dette, car Lui seul, le Fils unique de Dieu, avait la perfection requise pour pouvoir satisfaire un Dieu trois fois Saint.

Nous resterions toujours pécheurs même si nous mourions nous-mêmes à la croix un million de fois. Par notre condition pécheresse,
jamais, en aucun temps et d’aucune manière nous ne pourrions satisfaire aux exigences d’un Dieu aussi Saint.

Seulement penser d’essayer de payer le prix de notre dette par nous-mêmes est une insulte à Dieu. Ce serait comme Lui dire
qu’avoir envoyé Jésus-Christ mourir à la croix a été inutile.
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 7

Il ne pouvait y avoir un autre Sauveur que Lui. C’est la raison pour laquelle Il a accepté de mourir à la croix. Il est mort à notre
place, pour nous. Le Fils unique de Dieu s’est substitué à nous pour satisfaire les immenses exigences de son Père. Il était absolu-
ment impossible pour tout être humain de satisfaire aux immenses exigences de Dieu.

Le salut est une invitation de nous repentir de nos fautes et à nous convertir au Sauveur qui a payé de Sa vie notre accessibilité
au royaume de Dieu : Notre Seigneur Jésus-Christ.

La Foi peut transporter les montagnes, même une petite Foi. L’important c’est qu’elle soit authentique. Matthieu 17:19-21.
™ 
Verset 19 : « Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier : Pourquoi n’avons- nous pu chasser ce
démon ? 20 C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en Vérité, si vous aviez de la Foi comme un
grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impos-
sible. 21, mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne. »

La Foi fait agir la Main de Dieu, mais pour cela elle doit d’abord atteindre notre incrédulité et, avec une Foi authentique, nous
sommes équipés pour vaincre notre péché.

Tant que nous ne sommes pas nous-mêmes vaincus par Dieu en Jésus-Christ il n’y a pas de victoire spirituelle possible, pour aucun
d’entre de nous.

La victoire est rendue possible lorsque nous nous approprions la Grâce de Dieu, par le seul moyen prévu par Dieu, c’est-à-dire
par la Foi dans ce qu’il nous dit Romains 10:17. Seule une Foi authentique : lorsque nous marchons dans la Lumière, nous basant
sur la Parole de Dieu, la Foi peut transporter la montagne du péché, quel qu’il soit, et nous donner la victoire sur lui. 1 Jean 1:5-10

La Foi, en communion avec l’Esprit et la Parole de Dieu, peut opérer des miracles ; de grandes et petites délivrances, même des
changements profonds.

Notre vie spirituelle, notre vie intérieure, notre santé à tous les niveaux peuvent être influencées par notre foi en Dieu et en son
Fils bien-aimé, Jésus-Christ.

Je prie pour que vous preniez le temps de lire et d’écrire Éphésiens 1:15-23.

La Foi, c’est s’approprier la Parole de Dieu dans notre vie et, par la prière, vivre notre relation avec Dieu et sa Parole.
™ 
Verset 17 : « Afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de Gloire, vous donne un esprit de sagesse et de
 

révélation dans Sa connaissance ; 18 qu’Il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance
qui s’attache à Son appel, quelle est la richesse de la gloire de Son héritage qu’Il réserve aux saints, 19 et quelle est envers
nous qui croyons l’infinie grandeur de Sa puissance, nous manifestant avec efficacité par la vertu de Sa force. »

LES PRIÈRES
Éphésiens 6:18-20
8
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

Pourquoi j’ai mis comme titre : Les prières ?


™ 
Verset 18 : « Faites en tout temps par l’esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière
persévérance, et priez pour tous les saints » :
1 - faites en tout temps,
2 - par l’esprit,
3 - toutes sortes de prières,
4 - et de supplications,
5 - veillez à cela,
6 - avec une entière persévérance,
7 - priez pour tous les saints.

Premièrement, la prière est une arme redoutable contre notre ennemi. Elle est offensive, car elle déjoue ses plans et nous fait entrer
en communion avec notre Dieu.

En second lieu, Dieu désire nous rencontrer en tout temps, à condition que la prière soit faite « par l’Esprit ». Dieu dit Lui-même
qu’il y a « toutes sortes de prières » : selon les besoins, les situations, les circonstances, les lieux, le genre de difficultés rencontrées.
Romains 8:26.
™ 
Jean 9:31 : « Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un L’honore et fait Sa volonté, c’est
celui-là qu’Il exauce. »

Le seul moment où Dieu exauce un pécheur c’est lorsqu’il y a repentance et que de tout son cœur il désire se convertir. À ce
moment précis le Saint-Esprit entre en contact avec le pécheur. C’est Dieu qui prend l’initiative, « par l’Esprit », parce qu’Il désire
le sauver, en Son temps à Lui.
™ Luc 24:45 : « Alors Il leur ouvre l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures. »

La prière, comme nous l’avons vu, ne peut être faite que par l’Esprit qui vient éclairer le croyant. C’est un moment spécial et unique
que seuls Dieu et le croyant appelé au salut connaissent.

C’est un moment glorieux, mais aussi très dangereux si la personne persiste à refuser l’offre de Dieu. Hébreux 6:4-8.
™ 
Hébreux 4:1 : « Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans Son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne
paraisse être venu trop tard, 2, car la Bonne Nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux ; mais la Parole qui leur
fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas la foi chez ceux qui l’entendirent. »

Le moment où le Saint-Esprit éclaire une personne est un moment crucial et unique, et si la personne persiste dans son refus elle
est vouée à l’impossibilité d’une nouvelle repentance.
™ 
Hébreux 6:4 : « Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le Don céleste, qui ont eu part
au Saint‑Esprit. » Sinon, c’est Hébreux 4:3 qui s’applique : « Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon
qu’Il dit : Je jurai dans Ma colère : ils n’entreront dans Mon repos ! »
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 9

Il dit cela, quoique Ses œuvres eussent été achevées depuis la création du monde.
™ 
Hébreux 4:7 : « Dieu fixe de nouveau un jour — aujourd’hui — en disant dans David bien longtemps après, comme il est
dit plus haut : Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. » Voilà l’explication d’Hébreux 6:4-6.

Une fois que nous avons accepté d’entrer dans Son repos, nous y sommes entrés éternellement, c’est cela la Vie et le Repos éternel
que Dieu nous donne par pure Grâce. Voir Hébreux 4:10-13.

En ce qui concerne le temps que Dieu accorde pour entrer dans le Repos éternel, le verset 7 d’Hébreux 6 dit ceci :
™ 
Verset 7 : « Lorsqu’une terre abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle
est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu ; 8 mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée
et près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu. » — Voir Hébreux 2:1-4.

LA PRIÈRE POUR LE SALUT

Première prière à faire : lire Romains 3:33 ; 6 h 23 — Jean 3:16 — Actes 4:12 — Éphésiens 2:8-9.

Exemple de prière :

J’ai entendu le message de l’Évangile par ta Sainte Parole. Je reconnais avoir été un pécheur incrédule toute ma vie durant.
Maintenant, ta Parole me fait réaliser mon état de mort spirituelle devant Toi, mon Dieu. Je désire, par Ta grâce, me repentir devant
Toi, me détourner totalement de cette manière de vivre, car, dans mon ignorance, je ne connaissais pas le message de Ton salut
en Jésus-Christ. Je désire volontairement recevoir le Sauveur Jésus-Christ comme Celui qui dirigera ma vie totalement et qui me
scellera pour l’éternité. Amen. Gloire à Ton Nom. Merci Seigneur.

La prière doit avoir un rapport étroit avec les attributs (qualités) de Dieu, avec les promesses et les principes de la Parole de Dieu.
Elle doit être dirigée par l’Esprit de Dieu, aller dans le sens de sa Parole, dans l’obéissance, c’est-à-dire selon Sa volonté et pour
Sa gloire.

Au niveau de la prière pour le salut on doit d’abord présenter le message de l’Évangile, le plan du salut, mettant d’abord l’accent
sur le péché. Romains 3:23 ; Romains 6:23. Prendre le temps nécessaire pour présenter le péché, car il est important de d’abord
présenter le besoin de repentance — Actes 3:19 — pour que la personne reconnaisse son péché, spécialement l’incrédulité dans
laquelle elle fonctionne depuis sa première naissance.

Ensuite, une fois le péché et la repentance bien compris, si l’incroyant s’est rendu jusque là c’est qu’il est prêt à recevoir Jésus-Christ
comme Sauveur. S’il y a argumentation avant la repentance nous devons prendre les versets appropriés, exemple : Pourquoi
Jésus-Christ est le seul Sauveur.

Exemple : Actes 4:12 — Jean 3:16 ; 14:6 — 1 Timothée 2:5 — Éphésiens 2:8-9.


10
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

Il est important de mettre l’accent sur Jésus-Christ, seul Médiateur, sans se référer à une religion, à une tradition, à un livre quel-
conque, ou à des œuvres bonnes. Nous ne pouvons pas non plus retrancher un iota à la Parole de Dieu, ni y ajouter quoi que ce
soit.

Le salut : Le seul Auteur du Salut, c’est Jésus-Christ, Celui qui en a payé le prix sans le secours de rien d’autre que Sa Personne.
Nous ne pouvons absolument pas mériter notre salut. Si nous avions pu le faire par nous-mêmes, Jésus n’aurait pas eu besoin de
mourir à la croix.

Les genres de prières :

• Prière avant la Pentecôte : Actes 1:14.


• Une maison de prière pour toutes les nations : Marc 11:17.
• La prière du juste a une grande efficacité — contexte de guérison : Jacques 5:15-16.
• Car les Yeux du Seigneur sont sur les justes et Ses oreilles sont attentives à leur prière, mais
• la Face du Seigneur est contre ceux qui font le mal : 1 Pierre 3:12.
• La sagesse et la sobriété par la prière : 1 Pierre 4:7.
• La prière : 1 Pierre 5:5-10 - et comment résister à l’ennemi : verset 7.
• Position acquise et prière en accord : Colossiens 2:8-15.
• La prière est une arme : Éphésiens 6:10-20, voir verset 18.
• La prière de Jésus : Jean 17:1-3.
• Comment prier : Matthieu 6:5-26, voir versets 9-26 — délivrances.

Ce ne sont que les principales prières, car elles sont très nombreuses, puis mon but n’est pas d’écrire un livre sur la prière. Mais la
prière est, à la base, le pilier incontestable de notre relation avec Dieu. Et, dans la Bible, il y a toujours un genre de prière adaptée
à tout genre de situation. À nous de la pratiquer.
™ 
Matthieu 7:7-11 : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque de-
mande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande
du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de
bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-Il de bonnes choses à ceux qui
les Lui demandent. »

LA MÉCONNAISSANCE DE DIEU

Mal connaître Dieu est la cause d’un mal de l’âme profond chez le croyant et affecte encore plus l’incroyant.
™ 
Jean 17:3 : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu et Celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ. » Voir
Tite 3:4-8

La vie éternelle, c’est de tellement bien connaître notre Dieu que nous désirons ardemment l’avoir comme Modèle. Lorsque nous
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 11

vivons une riche expérience relationnelle avec Lui, en son Fils bien-aimé, nous devenons des êtres à Sa ressemblance.

Notre vie Le reflète à un tel point que nous devenons progressivement des croyants qui, pour enrichir les autres, se dépouillent de
leur temps et de leur argent. Nos attitudes d’esprit reflètent notre Seigneur, riches en toutes sortes de bonnes œuvres, compatis-
santes, miséricordieuses, riches en toutes sortes de bontés.

Si nous jouons un jeu ou portons un masque, tôt ou tard nous serons découverts. Devant l’épreuve grandissante, toutes les années
que nous aurons investies pour nous bâtir une image soi-disant respectable ou respectée s’écrouleront comme un château de
cartes. Par contre, si nous vivons une Foi authentique, face à l’adversité, par nos épreuves nous resterons de dignes et fiers repré-
sentants de vrais croyants qui savent traverser le temps et les obstacles. Amen.

COMMENT ENTRER DANS LA PRIÈRE

Les chrétiens, avant d’entrer dans la prière, peu importe le genre de prière qu’ils font, doivent s’assurer de respecter les normes
de Dieu.
™ 1 Jean 2:6 : « Celui qui dit qu’il demeure en Lui doit marcher aussi comme Il a marché Lui-même. »
™ 1 Jean 3:3 : « Quiconque a cette espérance en Lui se purifie, comme Lui-même est pur. »
™ Verset 5 « La Nouvelle que nous avons apprise de Lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est Lumière, et qu’il n’y a point en
Lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui, et que à nous marchions dans les ténèbres, nous mentons,
et nous ne pratiquons pas la Vérité. Mais si nous marchons dans la Lumière, comme Il est Lui-même dans la Lumière, nous sommes
mutuellement en communion et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »
™ 
Verset 8 : « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la Vérité n’est point en nous. 9
Si nous
confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous confessons nos pé-
chés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 10 Si nous disons que nous n’avons pas péché,
nous Le faisons menteur, et sa Parole n’est point en nous. »

La norme de Dieu pour entrer en relation avec Lui, qui est Lumière — v7 « Mais si nous marchons dans la Lumière, comme il est
Lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »
Ce ne sont que les principales prières, car elles sont très nombreuses, puis mon but n’est pas d’écrire un livre sur la prière. Mais la
prière est, à la base, le pilier incontestable de notre relation avec Dieu. Et, dans la Bible, il y a toujours un genre de prière adaptée
à tout genre de situation. À nous de la pratiquer.
™ 
Matthieu 7:7-11 : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque de-
mande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande
du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de
bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père Qui est dans les cieux donnera-t-Il de bonnes choses à ceux qui
les Lui demandent. »
12
† LA CRÉATION ET LA CHUTE

LA MÉCONNAISSANCE DE DIEU

Mal connaître Dieu est la cause d’un mal de l’âme profond chez le croyant et affecte encore plus l’incroyant.
™ 
Jean 17:3 : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu et Celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ. » Voir
Tite 3:4-8

La vie éternelle, c’est de tellement bien connaître notre Dieu que nous désirons ardemment L’avoir comme Modèle. Lorsque nous
vivons une riche expérience relationnelle avec Lui, en son Fils bien-aimé, nous devenons des êtres à Sa ressemblance.

Notre vie Le reflète à un tel point que nous devenons progressivement des croyants qui, pour enrichir les autres, se dépouillent de
leur temps et de leur argent. Nos attitudes d’esprit reflètent notre Seigneur, riches en toutes sortes de bonnes œuvres, compatis-
santes, miséricordieuses, riches en toutes sortes de bontés.

Si nous jouons un jeu ou portons un masque, tôt ou tard nous serons découverts. Devant l’épreuve grandissante, toutes les années
que nous aurons investies pour nous bâtir une image soi-disant respectable ou respectée s’écrouleront comme un château de
cartes. Par contre, si nous vivons une Foi authentique, face à l’adversité, par nos épreuves nous resterons de dignes et fiers repré-
sentants de vrais croyants qui savent traverser le temps et les obstacles. Amen.

COMMENT ENTRER DANS LA PRIÈRE

Les chrétiens, avant d’entrer dans la prière, peu importe le genre de prière qu’ils font, doivent s’assurer de respecter les normes
de Dieu.
™ 1 Jean 2:6 : « Celui qui dit qu’il demeure en Lui doit marcher aussi comme Il a marché Lui-même. »
™ 1 Jean 3:3 : « Quiconque a cette espérance en Lui se purifie, comme Lui-même est pur. »
Verset 5 : « La Nouvelle que nous avons appris de Lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est Lumière, et qu’il n’y a point en
™ 
Lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui, et que à nous marchions dans les ténèbres, nous mentons,
et nous ne pratiquons pas la Vérité. Mais si nous marchons dans la Lumière, comme Il est Lui-même dans la Lumière, nous sommes
mutuellement en communion et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »
™ 
Verset 8 : « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la Vérité n’est point en nous. 9
Si nous
confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous confessons nos pé-
chés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 10 Si nous disons que nous n’avons pas péché,
LA CRÉATION ET LA CHUTE † 13

nous Le faisons menteur, et sa Parole n’est point en nous. »

La norme de Dieu pour entrer en relation avec Lui, qui est Lumière — Verset 7 « Mais si nous marchons dans la Lumière, comme il
est Lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »

Vous pouvez rejoindre l’auteur François Galarneau sur Facebook : @françois.galarneau.104