Vous êtes sur la page 1sur 3
Final de Réseaux électriques ei électrotechnique (EL47) Printemps 2006 Final EL47 - 21 Juin 2006 Prenez bien soin de donner les résultats sous forme littérale avant de faire !'application numérique. Expliquez vos démarches. Eneadrez vos résultats. Whésitez pas 2 faire des schémes. Aucun document autorisé - Calculatrice autorisée Exercice 1: Comme présenté sur la figure ci-dessous, les sondes de mesure de courant du type «pince de courant » sont constituées d'un circuit magnétique mobile qui se referme autour du courant & mesurer. Dans le circuit magnétique est insérée une sonde a effet Hall qui a la propriété de délivrer une tension proportionnelle au champ magnétique qui la parcourt. Cette tension constitue une mesure du courant. La section S du circuit magnétique (matériau magnétique et sonde a effet Hall) est considérée uniforme. On note |; la longueur moyenne des lignes de champ dans le fer (matériau magnétique) et le la longueur dans la sonde a effet Hall. La perméabilite magnétique du fer est j= 2,1, et celle de la sonde estz,. On note i le courant a mesurer. Valeurs numériques : $= 26 mm2,=5cm, l= 3mm, f= 42-107 THA, 4, =10000 Courant & anesurer \ Cireait magnétique 4) Déterminez la loi de variation de linduction du champ B en fonction du courant i. Vous donnerez expression analytique et expression numérique 2) Donnez la valeur numérique du champ B pour un courant de 50 A 3) Déterminez l'inductance induite par le systéme de mesure sur le circuit sur lequel est faite la mesure. Donnez son expression et sa valeur numérique. Les sondes de ce type ont une limitation : la linéarité de la sonde & effet Hell qui n'est pas parfaite, Ainsi, la mesure sera c’autent plus faussée que le courant A mesurer est élevé Afin de paliier ce probléme, une amélioration est faite au systéme : on adjoint un second circuit électrique composé de n spires bobinées sur le circuit magnétique. Le principe est iithm Final de Réseaux électriques et électrotechnique (EL47) Printemps 2006 le suivant : on s'arrange pour que la force magnétomotrice du courant amené par le second circuit compense parfaitement la force magnétomotrice du courant & mesurer. La mesure du courant i est alors donnée par le courant i2 dans le second circuit. Cette technique est connue sous le nom de « sonde & champ nul ». 4) En supposant le champ nul dans le circuit magnétique, déterminez la relation liant le courant & mesurer i et le courant i2 dans le second circuit. 5) On souhaite que la sonde soit capable de mesurer des courants jusqu’a 100 A. Par ailleurs, le systéme de mesure est limité 4 200 mA. Déterminez le nombre de spires a bobiner sur le circuit secondaire. 6) Donner le schéma équivalent de ce circuit magnétique. Exercice 2: Un moteur a courant continu a excitation indépendante fonctionne a flux constant ; son courant inducteur a une intensité l_ = 0,35 A. Dans ces conditions, la force électromotrice E peut s'exprimer sous la forme E = k.n, relation dans laquelle n désigne la fréquence (vitesse) de rotation exprimée en tr/min ; on donne k = 0,11 Vitr. min”. La résistance de linduit, mesurée a chaud est R= 6,3 0. Fonctionnement a vide : sous tension dinduit nominal U = 250 V, lindult absorbe ur courant d'intensité Ip = 0,28 A. 1) Calculer la force électromotrice Ep de lindult dans ces conditions. 2) En déduire la fréquence de rotation no du moteur. 3) Evaluer les pertes par effet Joule dans linduit, notées Pio. 4) Determiner le moment T) du couple de partes que l'on considérera constant dans la Suite du probléme. Fonctionnement en charge : le moteur, toujours alimenté sous tension nominale U= 250 V, développe un couple électromagnétique de moment T. = 2,1 N.m. 5) — Montrer que linduit absorbe alors un courant dintensité | = 8) Calculer la force électromotrice E du moteur. 7) En déduire sa fréquence de rotation, n. 8) _ Représente le bilan des puissances de linduit en charge ; 9) Calculer le rendement de tindult cu moteur en charge. 410) Calculer le moment T, du couple utile développé par le moteur. 10 A. iithm Final de Réseaux éleciriques et élecirotechnique (ELA7) Printemps 2006 Exercice 3: On veut construire un transformateur monophasé qui alimenté sous sa tension nominale primaire U=220V, 50Hz, ait une tension secondeire a vide égale & Uzo=25V. On dispose d'un circuit magnétique de section $=25em? et de longueur de ligne de force moyenne de |=0.6m, présentant une perméabilité relative magnétique pratiquement constante et égale @ 1=3180 pour une induction variant entre 0 et 1T. On désire faire travailler ce circuit avec une induction magnétique maximale de Bn=0,9T. 4) Rappeler le schéma équivalent réel d'un transformateur en précisant chaque élément. 2) Calculer le rapport de transformation m. 3) _Déterminer les nombres de spires A bobiner au primaire (ni) et au secondaire (m2). Lors de I'essai a vide : La tension primaire est de Us=Uin=220V, la tension secondaire de Urs=25V et la puissance absorbée par l'appareil est de Pyo=5W. 4) Quelle sera lintensité efficace Ip du courant magnétisant ? Déterminer alors le facteur de pulssance cosy, Lors de l'essai en court-circuit au secondaire : La tension primaire est U;0.=9,7V, la puissance et le courant absorbés sont elors de Prco=40W et de heo=5A. 5) Donner le schéma équivalent ramené au secondaire du transformateur, 6) Déterminer la résistance et inductance ramenées au secondaire (R, et |.) en justifiant es hypotheses utilisées. Le secondaire du transformateur débite, 4 présent, un courant de 10A dans une charge de facteur de puissance égal a 0.8 AR. 7) Déterminer analytique la tension secondaire du transformateur. 8) —_Evaluer le rendement du transformateur. iithm