Vous êtes sur la page 1sur 2

36.

Hyperthermie majeure chez l’enfant et l’adulte : diagnostic et traitement

Introduction Pathogénie
Elévation rapide de la température centrale ≥ 40°C, associé à Réponse de stress altérée
des troubles neurologiques et qui peut évoluer vers une Coup de chaleur classique :
défaillance multiviscérale et la mort.  Vagues de chaleur estivales ou ambiance trop chaude
Urgence médicale, pronostic vital engagé  → Charge thermique exogène dépassant les possibilités de
thermolyse
Terrain Coup de chaleur d'exercice :
 Effort musculaire intense et prolongé
Selon le terrain, on distingue classiquement 3 entités :
 → Charge thermique endogène, + pertes liquidiennes
Coup de chaleur classique :
(hypovolémie), humidité relative > 70% (sudation
Sujet âgé, fragile, pèlerins à la Mecque
inefficace), absence de vent.
 Pathologies chroniques (cardiovasculaire++)
Hyperthermie majeure de l'enfant :
 Polymédicamentés (interfère avec thermorégulation)
 Fièvre liée à une maladie intercurrente (virale)
 Pas d'acclimatation.
 Hyperthermie liée à une entrave à la thermolyse :
Coup de chaleur d'exercice = hyperthermie maligne d'effort :
syndrome « fièvre -hyperthermie »
Sujet jeune, athlète, et militaire!
 Maladies musculaires (mucoviscidose, ichtyose) interfère
avec les mécanismes de la sudation. Traitement
 Autres tares (drépanocytose, obésité, ..) Coup de chaleur
Hyperthermie majeure de l'enfant : Pronostic selon la durée de l'hyperthermie
 Enquête étiologique le plus souvent négative. En pré hospitalier : baisse de la T
 Affection virale intercurrente.  Réfrigération+++ :
o Déshabiller, ombre, linge humide sur grands axes vx.
Diagnostic positif o Courant d'air par ventilateur et aspersion d'eau froide
Clinique o Paracétamol 0,5-lg (aspirine est proscrite)
Coup de chaleur  Réhydratation
Prodromes : A l'hôpital:
 Crampes  USI : monitorage : T, ECG, diurèse
 Anomalies du comportement (irritabilité, état ébrieux)  Réfrigération :
 Nausées, vomissements, diarrhée o Lit spécial, tunnel réfrigérant
Phase d'état : atteinte pluri viscérale o Lavage gastrique et perfusion avec liquides froids
 Hyperthermie>40°C  Remplissage vasculaire – Compensez pertes hydro-sodées
 Syndrome neurologique :  PFC, CCP - Alcalinisation
o Perte de connaissance et coma ± profond.  Diurèse forcée (mannitol) - Epuration extra-rénale
o ±signes focalisés, sd méningé, convulsions  Oxygénothérapie, ventilation assistée
 Troubles cardio-vasculaires : constants  Anticonvulsivants : BZD
o hypoTA, collapsus, tachycardie, déshydratation.
o ECG: troubles de la repolarisation, arythmie Hyperthermie majeure de l'enfant
 Troubles musculo-cutanées : Moyens physiques : lutte contre l'hyperthermie en premier lieu
o Téguments chauds, brûlants (anhidrose), secs.  Dévêtir l'enfant
o Pli cutané (déshydratation), sueurs profuses  Pièce à 20°C maximum
o Muscles tendus, hypertoniques, douloureux  Bain tiède : x 10min (20-30min), 1-2°C par rapport à la
température de l'enfant, bien mouillé la tête, puis l'assécher
o Oligurie, " urines porto " = rhabdomyolyse
 Faire boire abondamment
o Rash pétéchial et hémorragies aux points de ponction
 Vessies de glace sur les grands axes vasculaires +/-?
(coagulopathie) Moyens médicamenteux : contre la Fièvre
 Atteinte pulmonaires : SDRA  Antipyrétiques : paracétamol (PO, IR, IV)
Hyperthermie majeure de l’enfant o 20-25mg/kg en dose de charge
 T° rectale (x 2min) ou T° membrano-tympanique : les plus
o 10-15mg/kg/4h
fiables > 40°C
 Anticonvulsivants : diazépam 0,3mg/kg IVL
 T° centrale > 40,5 ou 41°C
Traitement symptomatique des défaillances viscérales (réa)
 Collapsus cardio-vasculaire.
 VVP + remplissage vasculaire
 Atteinte pluri viscérale :
 Faire passer les tubulures de perfusion dans de la glace.
o Cérébrale : convulsions cloniques ou tonicocloniques,
 Support ventilatoire
bilatérales, voire état de mal convulsif
 Diurèse forcée - Alcalinisation - PFC
o Cardiaque : insuffisance cardiaque
Traitement étiologique (généralement une infection virale).
o Hépatique - Rénale
 Déshydratation à prédominance intra cellulaire Stratégies préventives
 Acclimatation aux climats chauds.
Biologie  Port de vêtements aérés, amples, légers,
 Rhabdomyolyse : CPK MM ↑, myoglobine (sang et urine)  Eviter effort musc pdt phase d'acclimatation (4-6sem), puis
 Hémoconcentration, hypoCa puis hyper hypoPh puis hyper éviter période les + chaudes et + humides, srt si pas de vent
 Alcalose resp, acidose métabolique, hyperlactatémie  Hydratation suffisante : prévenir dsh avant et pendant
 Tr de la coagulation : CIVD, fibrinolyse, thrombopénie effort par boissons abondantes un peu salées, pas de jeûne.
 Atteinte hépatique: cytolyse, insuffisance hépato-cellulaire  Climatisation pendant le sommeil
 Insuffisance rénale fonctionnelle puis organique.  Lutte contre hyperthermie>38°C (nourrisson, enfant<5ans)
Diagnostic différentiel Evolution – pronostic :
 Crampes musculaires : T°centrale est normale  Défaillance multiviscérale : encéphalopathie, insuf rénale,
 Epuisement : ischémie ou infarctus intestinal, IC, CIVD
o Déshydratation, sujets non acclimatés en zone  Décès par défaillance multiviscérale :
chaude. o CCC:10-15%
o La T°centrale est à 38°C o CCE: 30%=>10%(adulte),
 Insolation o Hyperthermie majeure: 50% (enfant)
 Pathologies infectieuses :  Séquelles neurologiques
o Coma fébrile = neuropaludisme, méningite purulente
 Accidents cardio-vasculaires et neurologiques Signes de gravité :
o Rupture d’un anévrysme cérébral o Coma profond,
o T>42°C,
Conclusion o Choc+anurie,
 Urgence vital, vu son évolution et ses complications. o CIVD,
 Intérêt de la prévention +++ o Ictère+insuf hépatique