Vous êtes sur la page 1sur 2

37. Réanimation du nouveau-né en salle d’accouchement.

Introduction Moyens de réanimation


En milieu hospitalier ~70% des nouveau-nés nécessiteront une Oxygénothérapie passive : 5L/min
réanimation en salle d’accouchement.  Indication : cyanose centrale avec FC > 100/min
Le but est de prendre en charge l’adaptation respiratoire et  Si pas d’amélioration au bout de 10sec  ventilation
hémodynamique des n-nés en difficulté, pour éviter séquelles Ventilation au ballon / par masque : 30 à 60/min.
neuro parfois définitives, d’une anoxie cérébrale prolongée.  Indication :
o Respiration inefficace – apnée.
o FC<100/min, cyanose centrale réfractaire à l'O2
Préparation à la réanimation  CI : Inhalation méconiale – Hernie diaphragmatique.
Anticiper : facteurs associés à un risque accru de réa néonatal
 Arrêter si resp spontanée depuis 15 à 30s et FC>100/min.
Facteurs de risque anté-nataux
Intubation endotrachéale :
 Diabète, HTA, métrorragie 2ème, 3ème T
 Indication :
 Oligoamnios, hydramnios, ↓ mouvement fœtaux.
o Inhalation méconiale
 Grossesse multiple, prématuré, macrosomie, RCIU.
o Pathologie coupole diaphragmatique
Facteurs de risque per nataux
 Césarienne, liquide méconial o Prématuré < 28SA
 Travail prolongé, procidence du cordon. o Échec ventilation au ballon
 Morphiniques maternels o DR avec ventilation mécanique – surfactant.
Être toujours prêt :  Ventiler jusqu’à ce qu’il redevienne rose avec FC > 100,
 Matériel nécessaire pour la réanimation.  Puis extuber le n-né après aspiration du contenu gastrique
 1 personne entraînées voir 2 si situation de risque connue. et secrétions pharyngées, administrer O2 passivement après
Informer équipe réa à l’avance du haut risque en salle d’accou. Massage cardiaque externe (MCE) :
Conséquences de l'asphyxie périnatale :  Indication : FC<50-60/min, FC=60-80 malgré ventilation
 Acidose respiratoire, acidose métabolique  Deux techniques : 2 pouces > à 2 doigts.
 Retour à la circulation fœtale  Fréquence et pression : 120/min 1-2 cm.
 Souffrance poly viscérale  Simultanément ou en alternance avec la ventilation.
 Refroidissement, hypoglycémie  Efficacité : pouls périphériques (+), temps recoloration<5s.
Médicaments et solutés :
Adrénaline :
Principes de la réanimation :  Indication : ACR>30s (FC<100) après intubation et MCE
La règle ABC de secourisme :
 30 γ/kg IT à diluer (risque de nécrose trachéale) ou
 A = Airway = liberté des voies aériennes.
 10 γ/kg IV (risque HTA et hémorragie intracrânienne)
 B = Breathing = mouvements respiratoires.
Naloxone : Narcan*
 C = Circulatoire efficace.
 100γ/kg IT, IV, IM, S/C
Objectifs à assurer :
 DR due à l’analgésie morphinique de la mère.
 Ventilation alvéolaire efficace +++ (objectif prioritaire)
Sérum bicarbonaté : l-2mEq/kg
 Equilibre hémodynamique
 Indication : ACR > 5 min, acidose métabolique.
 Lutter contre l’acidose.
 Attention : hyper natrémie, hémorragie intra ventriculaire
Impératifs à respecter : rapidité, normo thermie et asepsie.
Expansion volémique :
 Indiquée pour les n-nés en état de choc,
Phases de la réanimation néonatale  En premier choix 10 à 20 ml/kg en 5 min de SS iso.
Evaluation à la naissance (1ères minutes de vie) : Glucose :
 La réaction aux stimulations.  Si hypoglycémie objectivée.
 Qualité et efficacité des mouvements respiratoires.  2 à 3ml/kg de SG10%, surveillée par Dextro ou glycémie.
 La fréquence cardiaque.
 La coloration. Cas particuliers
 Le tonus. Grand prématuré
Gestes pour tout nouveau-né :  Personnel expérimenté et entraîné
Prévention du refroidissement :  Cas particulier du prématuré :
 T° salle de naissance : 30 - 32 °C o Graisse brune : 1% du PC (à terme 5%)
 Chaleur radiante : n-né à terme 30°C, prématuré 37°C o Production de chaleur cérébrale > 1/2 chaleur totale
 Essuyer n-né par un linge chaud et stérile puis le jeter bonnet isolant
 Envelopper le n-né dans un autre linge sec, chaud et stérile Ambiance méconiale
Ouverture des voies aériennes :
 Aspirer sécrétions tête à la vulve : avant sortie des épaules
 Décubitus dorsale – Cou en légère extension.  Tête déclive
 Aspiration bouche puis nez, par sonde 8 ou 10 F,
 Ne pas sécher ni stimuler, éviter phases initiales de la RCP
P<100mmHg, sur 1 à 2 cm, sinon bradycardie.  Si méconium épais et nouveau-né déprimé :
Stimulation de la respiration :
- Vision directe, aspiration hypopharynx après intubation
 Stimulation douce de la plante des pieds,
sans ventilation, toilette bronchique jusqu'à éclaircissement
 Caresses dans le dos
du liquide d'aspiration
Réévaluation du nouveau-né : Score d'Apgar à 1, 5 et 10min
- Lavage avec surfactant
0-3 = état de mort apparente / 4-6 = souffrance modérée /
 Si nouveau-né non déprimé : aspiration oro-pharyngée
7-10 = va bien
Score d'Apgar

Paramètre / Cotation 0 1 2
Fréquence cardiaque Absence < 100/min > 100/min
Mvts respiratoires Absence Irréguliers Réguliers
Tonus musculaire hypotonie Légère flexion des extrémités Bon tonus, flexion
Réactivité aucune Grimace Cri
Coloration Cyanose ou pâleur Corps rose, cyanose extrémités Rose

Conclusion
 Vu les risques et les dommages qu’entraîne la réanimation néonatale, il est indispensable
de n’agir qu’en cas de nécessité, d’agir rapidement, efficacement et avec douceur.
 Le mieux serait d’éviter les situations nécessitant la réanimation par une prévention
adéquate des facteurs de risques d’asphyxie néonatale.