Vous êtes sur la page 1sur 27

413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.

qxd 27/10/05 15:09 Page 27

LES CHEMINS DE LA SANTÉ

livret pédagogique
CE2- CM1- CM2

Léo et
la terre
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 2

C
e coffret d’éducation pour la santé, conçu et édité
par le Comité français d’éducation pour la santé
(CFES)* et actualisé par l’Institut national
de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes)**, est
le deuxième d’une collection intitulée Les chemins de la santé
et consacrée aux quatre éléments : l’eau, la terre, l’air et le feu.
Il est destiné aux classes du troisième cycle de l’école primaire
(CE2, CM1, CM2).
Il a été conçu par un groupe de travail associant :
- des professionnels de l’éducation pour la santé,
- des enseignants,
- des médecins et infirmières de l’Éducation nationale,
- des auteurs et illustrateurs de livres pour enfants,
- des spécialistes de la nutrition.

L’eau, la terre, l’air et le feu, éléments indispensables à la vie,


permettent d’aborder avec les enfants plusieurs thèmes
de santé au travers de situations quotidiennes.

Être en bonne santé, c’est d’abord se sentir bien :


dans son corps, dans sa tête, dans ses relations à autrui,
dans son environnement. La terre y contribue et les manières
de l’évoquer sont nombreuses : la terre que l’on cultive
pour se nourrir, la terre que les hommes doivent partager,
la terre qui nous offre des reliefs et des paysages variés.
C’est dans la terre que germe la vie, c’est aussi la terre
qui nous ensevelit. C’est elle qui garde la trace
des civilisations passées.

Autant de sujets d’apprentissages, de découvertes,


de réflexions et d’échanges. Les auteurs de ce coffret espèrent
ainsi aider les adultes de l’école à accompagner les enfants
sur les chemins de la santé... et de la vie.

* : En partenariat avec CPC France


** : L’Inpes est substitué au CFES depuis le 4 mai 2002
(art. L1417-9 du code de la santé).
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 1

Les modalités d’utilisation À l’issue de chaque chapitre,


Objectifs du coffret sont souples et variées. plusieurs activités sont proposées.
et contenu Chaque enseignant pourra
y consacrer plus ou moins de temps
Certaines pourront être réalisées
le jour même de la lecture, d’autres
Les coffrets pédagogiques édités et utiliser les différents éléments dans les jours qui suivent.
dans la collection Les chemins aux moments qui lui sembleront
les plus adéquats. • Affichage sur le mur de la classe
de la santé s’inscrivent dans d’un panneau de la frise. Celle-ci
une démarche de promotion Néanmoins, dans une perspective
sera complétée au fur et à mesure
de la santé et poursuivent trois d’éducation pour la santé, on évitera
du déroulement de l’histoire,
finalités éducatives : les interventions ponctuelles.
chaque panneau se rapportant
• développer le respect de soi-même On intégrera autant que possible
à un chapitre.
et l’autonomie, les animations proposées à un projet
de classe ou d’établissement. • Organisation d’un débat avec
• promouvoir le respect d’autrui et les enfants à partir d’un événement
la solidarité, Plusieurs activités sont conçues pour
relaté dans l’histoire.
• sensibiliser au respect et à associer d’autres adultes à ce travail :
les collègues enseignants, • Activités nécessitant souvent peu
la protection de l’environnement. de préparation et apparaissant dans
le personnel de santé scolaire,
Les activités proposées permettront le livret des enfants : jeux, tests,
les parents, les responsables
donc aux enfants d’acquérir petites expériences. Les explications
municipaux...
des connaissances mais elles et les résultats sont indiqués
les aideront aussi à prendre soin dans le guide de l’enseignant.
d’eux-mêmes, à mieux vivre Mode • Activités plus importantes qui
ne sont décrites que dans le guide
ensemble et à assumer
des responsabilités*. d’emploi de l’enseignant : sorties, enquêtes,
production d’écrits. Celles-ci
Tout le coffret est construit autour sont en rapport avec un chapitre
Vous trouverez dans ce coffret : d’une histoire intitulée Léo et la terre
• un guide pour l’enseignant, de l’histoire mais peuvent être
qui comporte cinq chapitres réalisées à n’importe quel moment
• un livret pour chaque enfant se rapportant chacun à un thème.
dont les quatre pages centrales du projet.
Léo et ses camarades vivent Le jeu collectif a été conçu
sont à emporter à la maison
à la campagne. Un nouvel élève pour permettre à chaque enfant
pour inciter à un dialogue
arrive dans la classe, il vient d’y participer en fonction de
avec les parents,
de la ville et les autres enfants vont ses goûts et de ses domaines de plus
• une frise composée lui faire découvrir toutes les ressources
de cinq panneaux pour décorer grande réussite. Il fait en effet appel
de la nature. L’histoire raconte à des capacités très diverses :
la classe,
également la vie quotidienne mémoire, logique, adresse, dessin,
• un jeu collectif, de ce groupe d’enfants : leurs amitiés,
• des documents d’évaluation. mime, sport...
leurs jeux et leurs conflits.

Sommaire général du coffret


Thème Chapitre Activités du livret enfant Activités du livret enseignant Sujet de débat

De la terre Les pommes Le petit jardin. Visite d’un lieu Les autres
à cultiver. de terre. De la terre à la table. de transformation se moquent de moi.
d’aliments.
De la terre Le père Léon. Le petit forestier. L’arbre généalogique. J’ai perdu quelqu’un
pour vivre. Le petit collectionneur. que j’aimais.
De la terre La clé d’Arthus. La machine à digérer. Les aliments. J’ai peur des contrôles.
pour se nourrir. Vrai ou faux ?
De la terre Le jour Dans tous les sens ! Les recettes. J’aime trop
pour grandir. des frites. Croques-tu énergique ? Enquête sur la restauration les bonbons.
scolaire.
De la terre Pique-nique À la soupe ! Le tour du monde À chacun
à partager. au château. des tables. son territoire.

Chaque activité ou débat au thème de la terre. Le sujet de la terre est donc traité
fonctionne indépendamment Le coffret fait appel à des disciplines de manière transversale.
des autres. L’enseignant pourra très diverses : sciences de la nature, Chacun des cinq thèmes poursuit
utiliser tout ou partie du coffret expression écrite et orale, activités un certain nombre d’objectifs
en fonction des enfants de sa classe manuelles, géographie, éducation qui seront précisés au fil des pages
et du temps qu’il souhaite consacrer civique... de ce guide.
*Pour fixer certains objectifs de ce coffret, les auteurs se sont notamment inspirés du programme suisse «Objectif grandir» (Mandat Plus Prévention, 1993).
1
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 2

Les débats Les débats


en classe : en classe :
pourquoi ? comment ?
L’histoire racontée dans ce coffret L’organisation des débats gagne Dans ce guide, une grille de
met en scène un groupe d’enfants à respecter un certain nombre de questions est proposée pour chaque
avec ses amitiés, ses conflits, règles pour que chacun (enseignant thème de débat. Il conviendra
ses rivalités. Un extrait de chaque et enfants) se sente en sécurité bien sûr de l’adapter aux enfants et
chapitre a été choisi pour servir pendant ces moments d’échanges. aux circonstances, mais il faudra
de prétexte à un débat. Les sujets toujours préparer à l’avance quelques
proposés correspondent à À titre d’exemple : questions pour relancer le débat
des préoccupations fréquentes • Le débat commence et se termine en cas de besoin et éviter de trop
chez les enfants de ces âges-là. à une heure précise ; il a toujours grandes digressions.
à peu près la même durée.
Donner l’occasion aux enfants de Les grilles de débat proposées
s’exprimer, dans le cadre d’un débat • Le débat est une activité qui
ne sera jamais notée. se terminent toujours par la référence
bien structuré, sur des sujets qui à une feuille personnelle sur laquelle
les préoccupent ou qui concernent • Il ne sera pas présenté comme
une récompense ni supprimé on propose aux enfants d’écrire
la vie de la classe, est intéressant quelque chose. C’est une manière de
par sanction.
à plusieurs titres en éducation pour conclure. On était dans un temps
la santé : • Le débat est un moment
où chaque enfant peut parler d’échanges, de confidences,
• La pratique du débat développe de choses qui sont importantes de partage d’idées personnelles,
bien sûr les capacités d’écoute, de réflexion collective ; avant de
sans être jugé, sans être puni,
d’expression et de communication. se quitter ou de passer à d’autres
sans qu’on se moque de lui.
• Les enfants prennent l’habitude activités, on prend le temps
de reconnaître et de respecter • Chacun est invité à intervenir,
mais personne n’est obligé d’un retour sur soi-même et
les différences individuelles. on pense à un événement positif
de prendre la parole.
Ils apprennent à s’entraider et pour s’encourager, se donner
à résoudre, autrement que • On n’interrompt pas celui
qui parle. confiance. Cette feuille se trouve
par la violence, les conflits qui dans le carnet personnel d’évaluation
surviennent au sein du groupe. • Quand on parle, on fait attention
à ne pas être trop long. et pourra être utilisée de plusieurs
• Ils comprennent également que manières : rester secrète pour chacun
les sentiments qu’ils éprouvent • Ce qui est dit pendant le débat
ne doit pas être répété à l’extérieur ou, par exemple, servir de base
sont universels. Que l’on soit à une rédaction non notée.
sans l’accord explicite de l’enfant
enfant ou adulte, on a peur
concerné.
de certaines choses, on est mal
à l’aise dans certaines situations, Il est important d’expliquer
on éprouve parfois du plaisir ces règles aux enfants et
en prenant des risques, on a du mal de les rappeler régulièrement.
à tenir ses résolutions, à faire On n’oubliera pas, à la fin du débat,
ce que l’on sait bon pour soi-même, de remercier les élèves qui ont bien
à résister à la pression de ses pairs. voulu faire part de leur expérience.
C’est important que les enfants
Les débats peuvent se faire en classe
en prennent conscience pour
entière ou par demi-classe. Ils sont
qu’ils n’aient pas honte d’en parler
animés par l’enseignant seul ou
et qu’ils ne développent pas
accompagné d’un autre adulte :
une image dévalorisée d’eux-
infirmière, médecin ou psychologue
mêmes.
scolaire par exemple.
• Plus généralement, la discussion
doit les aider à découvrir ce qui
influence leurs opinions et
leurs comportements.

2
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 3

chapitre 1 ● De La terre à cultiver

Le petit jardin
Activité 4
Matériel utilisé
pour l’activité
Les plantes
œ page 5 du livret enfant 2
L’objectif de cette activité est de découvrir
le rôle de la terre dans la production
des aliments.
Les plantes ont besoin • Une caisse
de la terre pour se développer. en polystyrène
Elles y puisent l’eau par groupe d’élèves
et la nourriture (la demander par exemple
indispensables au poissonnier)
à leur croissance. De même, 5
sans soleil et sans air,
rien ne pousserait.

1 Les racines
Elles fixent la plante dans la terre • Du terreau
et en retirent l’eau et les sels
minéraux qui la nourrissent.
2 La tige
Elle porte les feuilles, les fleurs
et les fruits de la plante.
Le tronc d’un arbre est une tige.
3
3 Les feuilles • Un sachet de lentilles,
Elles transforment le gaz carbonique
de l’air en carbone, dont la plante un sachet de haricots secs,
se nourrit, et en oxygène, une pomme de terre
que la plante rejette. par caisse, plusieurs
sachets de graines
4 Les fleurs de cresson
Elles permettent la reproduction
de la plante. Elles sont composées
d’un organe reproducteur mâle,
les étamines qui contiennent
le pollen, et d’un organe femelle, 1
le pistil qui contient les ovules.
5 Les fruits
Ils contiennent les graines
qui donneront naissance à la future
plante.
Pour faire pousser des plantes, - la racine, pour la carotte ; la pomme • Une bouteille plastique
on utilise des graines, de terre est plus précisément d’eau par caisse
comme pour le blé, ou des parties une tubercule • Des brochettes en bois
d’anciennes plantes, comme pour - la graine, pour le blé et le maïs longues, des petites bandes
la pomme de terre. - la feuille, pour la salade et le cresson de papier et de la colle
La partie que l’on mange peut être, - les fruits pour faire les étiquettes
selon la plante : - la tige, pour la rhubarbe et la blette. • Un feutre

3
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 4

chapitre 1 ● De la terre à cultiver

Activité
Activité

De la terre
à la table
œ pages 6-7 du livret enfant
Les objectifs de cette activité
sont de découvrir les richesses produites
par la terre et de prendre conscience
des différents parcours des aliments,
de leur production à leur consommation.

Solution
Il fallait relier dans l’ordre :
En marron :
le champ de blé, la moissonneuse-
batteuse, le silo à grains,
la minoterie, la boutique
du boulanger et le pain sur la table.
En bleu :
la vache, le box de traite, le réservoir,
le camion-citerne de la laiterie,
la laiterie qui fabrique le yaourt,
le camion frigorifique de la laiterie,
la crémerie, le yaourt sur la table.
En vert :
la serre du maraîcher, les palettes
sur la remorque du tracteur,
le M.I.N (Marché d’intérêt
national), le camion frigorifique
du primeur, la boutique
des quatre saisons, la salade
de tomates sur la table.
En rouge :
la vache, la bétaillère traînée
par son tracteur, l’abattoir,
le M.I.N., le camion frigorifique
du boucher, la boucherie,
le bifteck sur la table.
En violet :
le poisson, le chalutier,
la criée, le camion frigorifique
du poissonnier, la poissonnerie,
le poisson sur la table.

Il y a plusieurs façons de relier • par un circuit un peu plus long, qui les revend à un fabriquant
la terre à la table : où le producteur vend de crème caramel que l’on achète
• par un circuit très court, à un distributeur (les œufs au supermarché).
où le consommateur produit que le fermier vend au crémier). Les industries qui transforment
lui-même l’aliment qu’il va manger • par un circuit plus compliqué, les produits de la terre s’appellent
(l’œuf que l’on va chercher où le produit sera transformé les industries agro-alimentaires.
dans son poulailler). (les œufs sont vendus à une coopérative

4
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 5

la serre
du maraîcher
hangar en verre, à température
contrôlée, où les fruits
et légumes poussent plus vite
qu’à l’air libre.

le M.I.N.
le Marché d’intérêt national
est l’endroit où les producteurs
(agriculteurs) vendent
aux distributeurs (bouchers,
primeurs, supermarchés...).

la criée
marché où le pêcheur vend
son poisson aux poissonniers.

le chalutier
bateau qu’utilise le pêcheur
quand il pêche au chalut
(une sorte de filet).

le box de traite
bâtiment où l’on trait les vaches
à l’aide d’une trayeuse électrique.

la laiterie
usine où le lait est conditionné
ou transformé en fromage,
en yaourt, en beurre, en crème...

le silo à grains
endroit où l’on stocke le blé.

le camion la moissonneuse- la minoterie


frigorifique batteuse on y moud de grandes quantités
permet de transporter, machine qui permet à l’agriculteur de blé pour faire la farine
à température adaptée et de faucher le blé et de séparer qui sera livrée aux boulangers.
sans les abîmer, les produits les grains de la paille.
de la terre les plus fragiles.

5
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 6

chapitre 1 ● De la terre à cultiver

Découvrir des maraîchers, observer Proposez aussi aux enfants d’emporter


Activité
Activité un marché ou une grande surface, un appareil-photo.
sont également des visites possibles
Et après ?
Visite pour avoir une vue plus globale et
plus complète des différentes étapes. Après la visite, vous pouvez répartir
d’un lieu la classe en groupes, chacun étant
de transformation Comment la préparer ? chargé de traiter une étape de la visite
d’aliments Avant la visite, les élèves auront et de la retranscrire sous la forme d’un
préparé avec vous une liste panneau. L’ensemble des panneaux peut
Objectif de cette activité : découvrir les de questions à poser. Exemples : former une exposition à montrer aux
différentes transformations subies par - D’où proviennent les aliments ? autres classes ou aux parents.
les aliments avant d’être consommables - Quels types et quelles quantités Chaque groupe peut aussi présenter
ou pour augmenter leur durée de de matières premières sont traitées son reportage à l’ensemble de la classe.
conservation avant d’être disposés sur les chaque jour (matières premières, Vous pouvez également faire
lieux de vente. produits finis, déchets) ? travailler les élèves sur l’étiquetage
- Quelles transformations subissent des produits alimentaires. La loi
Le choix de la visite les aliments ? Lavage, tri, épluchage, oblige, dans le cas de produits
Nous vous suggérons quelques découpage, cuisson (quel type ?), préemballés, à préciser le nom
exemples de lieux de transformations : congélation, emballage (quel type ?), du produit, la composition (dont
- artisanales : fromagerie, etc. les ingrédients allergènes), la quantité
boulangerie, etc ; - Combien de temps dure nette, le nom du fabricant, du
- plus industrielles : conserverie, la transformation des aliments ? conditionneur ou distributeur, la date
usines de fabrication de soupes, de - L’usine fonctionne-t-elle limite d’utilisation optimale, la date
sauces, de plats cuisinés, d’aliments toute l’année ? limite de consommation, le code-
déshydratés, d’huiles, etc. - L’usine fonctionne-t-elle jour et nuit ? barres, le numéro du lot de
À noter : pour les industries agro- - Les produits sortants sont-ils fabrication, le mode d’emploi
alimentaires, vous pouvez en général des produits finis ou des produits et les conditions particulières
obtenir les renseignements intermédiaires ? de fabrication.
nécessaires en contactant leur service - Comment est contrôlée la qualité À partir d’étiquettes rapportées
communication et/ou des aliments ? de chez eux ou de l’usine, faites-leur
consommateurs. - Vers quelles destinations partent retrouver ces différentes caractéristiques.
les aliments transformés ?
Débat
Débat
Pourquoi se moquent-ils d’Arthus ? Renoncez-vous à faire ou à dire
Les autres D’une façon plus générale, quelles
sont les raisons pour lesquelles
certaines choses par peur
que les autres se moquent de vous
se moquent on se moque parfois des autres ? (prendre la parole en classe, porter
certains vêtements...) ?
de moi Vous est-il déjà arrivé
que l’on se moque de vous ? Avez-vous parfois le sentiment
que les adultes se moquent de vous ?
«Comme il vient de la ville, Arthus Pour nous aider à réfléchir,
est-ce-que l’un d’entre vous pourrait Pensez-vous qu’à l’âge adulte on craint
ne sait rien de la campagne. Mais encore la moquerie des autres ?
il est assez bon en classe. Un jour, raconter ce qui lui est arrivé ?
dans un champ, Tom lui demande - Comment as-tu réagi ? Conclusion
de ramasser des pommes de terre. - Si un autre enfant avait été et prolongement
Arthus ne les trouve pas car il ne dans la même situation, Je vous remercie de ces témoignages
sait pas qu’elles sont enfouies dans est-ce que tu penses que tu te serais qui nous ont permis de réfléchir
le sol. Il s’assied par terre moqué de lui ? et qui vous aideront sûrement
et se met à pleurer. Quelques jours à mieux vivre ensemble.
plus tard, Tom raconte cette Est-ce-que l’un d’entre vous a très
souvent l’impression que les autres Nous avons parlé de la moquerie.
histoire en classe. Tous les élèves Il y a aussi des moments où
éclatent de rire et se moquent se moquent de lui ?
les autres vous encouragent
d’Arthus.» - Peux-tu nous en dire un peu plus? et même vous félicitent.
- À propos de quoi as-tu l’impression Je voudrais que chacun d’entre vous
D’après vous, que ressent Arthus réfléchisse pendant quelques
à ce moment-là, quels sentiments que les autres se moquent toujours
de toi ? minutes et décrive sur sa feuille
éprouve-t-il ? personnelle une circonstance
Que pensez-vous de l’attitude - Est-ce que tu en souffres ? au cours de laquelle les autres
des autres enfants ? Comment pourrions-nous l’aider ? l’ont félicité.

6
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 7

chapitre 2 ● De la terre pour vivre

Le cycle de la vie
Activité Débat

L’arbre J’ai perdu - Est-ce que tu étais triste ?


- Est-ce que tu as pu parler
généalogique quelqu’un avec d’autres gens de ta tristesse
ou de la leur ?
L’objectif de cette activité que j’aimais - Est-ce que tu t’es senti très seul
est de parler du cycle de la vie, ou bien les autres t’ont-ils aidé ?
de la naissance à la mort. - Quelles sont selon vous les choses
que l’on peut dire ou faire
Chaque élève est chargé pour aider quelqu’un
de reconstituer, avec l’aide dans ces cas-là ?
de ses parents, la généalogie
de sa famille : les noms, prénoms, - Pensez-vous que les adultes et
dates de naissance, l’âge actuel ou les enfants soient tristes
la date du décès des trois générations de la même façon ?
précédentes. Il peut ensuite remplir - Certains adultes ont très peur
l’arbre généalogique (photocopie de faire du mal aux enfants
de la page suivante) avec ces données. en leur annonçant la mort
À partir de ces documents, d’un proche : ils préfèrent ne pas
il convient de dire aux enfants leur dire tout de suite, ou ne pas
qu’il existe beaucoup de familles les emmener à l’enterrement.
différentes. On peut aussi faire «Le vieux père Léon est mort. - Qu’en pensez-vous ?
le lien entre les histoires familiales C’était le grand-père de Violette. - Si c’est arrivé à l’un d’entre vous,
et quelques événements historiques Il avait appris quelque chose peut-il nous en parler, nous dire
ou techniques. à tout le monde dans le village. ce qu’il a ressenti ?
Exemples : apparition C’est pour ça qu’au cimetière,
dans les ménages des appareils le jour de son enterrement, Conclusion et prolongement
ménagers, évolution il y a beaucoup de monde. Je vous remercie de vos témoignages
de la consommation alimentaire, Arthus n’est pas rassuré parce que qui nous ont permis de réfléchir
de la corpulence, etc. c’est la première fois qu’il va et qui nous apprennent comment
à un enterrement et qu’il voit nous entraider dans les situations
un cercueil descendre dans la terre, difficiles.
avec les fleurs et tous ces gens Nous avons parlé de la mort
qui ont l’air triste. de personnes qui nous sont proches.
Il ne sait pas quoi dire à Violette.» D’autres choses dans la vie peuvent
nous rendre très tristes.
Vous est-il déjà arrivé d’assister Beaucoup de choses aussi peuvent
à un enterrement ? nous rendre heureux.
Je voudrais que chacun d’entre
Est-ce que cela ressemblait vous réfléchisse pendant quelques
à la scène décrite dans l’histoire ? minutes et décrive sur sa feuille
Pour nous aider à réfléchir, personnelle un événement
l’un d’entre vous pourrait-il qui lui a fait beaucoup de peine
nous raconter ce qu’il a vécu ? et un autre événement
qui lui a procuré une grande joie.
- Peux-tu nous décrire ce que
tu as ressenti si ce n’est pas trop
difficile pour toi ?

7
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 8

à photocopier

arbre généalogique
8
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 9

chapitre 2 ● De la terre pour vivre

Le petit forestier
Activité

Découvrir la forêt
œ pages 11-12 du livret enfant
L’objectif de cette activité est de parler
du cycle de la vie par l’observation
de la faune et de la flore.

Rien de tel que de s’y promener !


Mais au retour, il faudra classer
sur des grands panneaux
tous les petits trésors qu’on aura
découverts,...
Avant la promenade,
il faut prévoir :
- un appareil-photo et une pellicule,
- une grande enveloppe en papier
par élève,
- des crayons à papier,
- des feuilles de papier,
- un mètre de couturière.
Les panneaux-
découvertes :
- de grandes feuilles de papier,
- des sachets en cellophane agrafés
pour mettre les objets en volume,
- des feuilles et objets fixés avec
du papier adhésif double-face,
- le nom de l’arbre au marqueur.

Les mots de la forêt


La futaie
C’est l’ensemble des plus hauts arbres
de la forêt qui sont nés de graines
semées ou qui ont été plantés.
Les taillis
C’est l’ensemble des arbres encore
petits et des arbres qui ont repoussé
à partir d’une souche.
La clairière
C’est une partie sans arbres de la forêt.
Les sous-bois
Ce sont les arbres naturellement
petits de la forêt, et qui le resteront.
Les allées forestières
Ce sont les chemins larges dans la forêt.
Elles servent aussi à arrêter les feux.

Il est également possible


d’observer la végétation de façon
similaire dans un verger.
9
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 10

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

La machine à digérer
Activité
Activité

Le parcours 3 L’estomac :
Poche élastique pouvant contenir
des aliments 1,5 litre. Ses parois musculaires
permettent le brassage des aliments.
œ page 21 du livret enfant Elles comportent des glandes
1 qui sécrètent le suc gastrique
L’objectif de cette activité est (ou acide) ; les aliments sont broyés
de comprendre le devenir finement et acidifiés.
des aliments à l’intérieur du corps,
après leur ingestion.
4 Le foie :
Individuellement, chaque enfant 2 Glande la plus volumineuse
essaie de retrouver l’ordre des organes de l’organisme. Les aliments
de la digestion. Dans un premier ne passent pas directement par
temps, il écrit ses réponses cet organe. Il fabrique la bile qui
avec un crayon de papier dans est stockée dans la vésicule biliaire
4 3
les cases destinées à cet usage. avant d’être sécrétée à la sortie
Avec l’ensemble de la classe : de l’estomac. Elle aide à la digestion
vous pourrez reprendre le schéma des lipides*, donc a peu d’action
5
et aider les enfants à retrouver 7 sur le pain qui est très pauvre
l’ordre logique des éléments. en graisses. Le foie participe
également à la régulation
6
du glucose dans le sang.

Pour plus 5 Le pancréas :


d’explications Glande en forme de feuille
Avant de goûter l’aliment, la qui sécrète le suc pancréatique
sécrétion de la salive est augmentée dans l’intestin grêle, à la sortie
par la stimulation des quatre autres de l’estomac. Le pancréas participe
sens (odorat, ouïe, vue et toucher). à la digestion des aliments contenant
Se reporter au chapitre 4 du coffret. des glucides*, des lipides et
des protides*. Comme le foie,
1 La bouche : il intervient dans la régulation
Elle comporte les dents et la langue. du glucose dans le sang.
Les trois paires de glandes* salivaires
y déversent leurs sécrétions. 6 L’intestin grêle :
Le pain est broyé par les dents Tube long de 7 à 8 mètres,
grâce à l’action des muscles de replié sur lui-même, composé
la mâchoire, humidifié et ramolli de trois parties : le duodénum,
par la salive. Cette dernière contient
une enzyme*, l’amylase salivaire,
2 L’œsophage : le jéjunum et l’iléon.
Long tube lisse de 20 cm La digestion s’y termine et
qui commence la digestion* les nutriments* obtenus (protides,
dans lequel les aliments ne font
de l’amidon cuit. L’amylase modifie lipides, glucides ainsi que
que passer, après la déglutition.
la structure du pain ; une bouchée les minéraux et vitamines)
Au bout se trouve le cardia,
de pain mastiquée longuement sont absorbés* sur toute sa longueur :
porte d’entrée de l’estomac,
a un goût qui devient sucré. ils traversent la paroi, arrivent
qui ne s’ouvre qu’au passage
des aliments. dans le sang et sont transportés
dans toutes les parties du corps.

* Se rapporter au lexique page 11.


10
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 11

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

Lexique
absorption :
passage des nutriments à travers
les cellules de la paroi intestinale et
Les aliments
déversement dans la circulation
sanguine ou lymphatique. classification mais de réfléchir
Activité aux avantages et aux inconvénients
digestion :
réduction des aliments. Elle commence de chaque proposition.
dans la bouche et se fait principalement L’objectif de cette activité
dans l’estomac et l’intestin grêle. est de comprendre les liens qui existent - Vous pouvez alors enrichir
Elle résulte d’un ensemble d’actions entre l’alimentation et la vie. les connaissances des enfants en leur
mécaniques et chimiques. présentant une classification basée
Ce sont ces liens qui dictent les besoins
enzyme : alimentaires. Vous trouverez différents sur le rôle des aliments dans le corps
substance qui permet une réaction éléments vous permettant de parler (le tableau figurant à la page 13
biochimique.
avec vos élèves des aliments, vous donne des informations
glande : de leurs groupes, ainsi que des repas. complémentaires ; il n’est pas
organe qui fabrique certaines directement destiné aux élèves).
substances (enzymes, hormones, etc.)
et les déverse dans le tube digestif, Vous comparerez cette classification
dans le milieu extérieur, ou Chercher les groupes à celles proposées par les enfants :
directement dans le sang. Avant d’apporter des informations ce qu’elle apporte de plus,
glucides ou sucres : complémentaires aux enfants, il est ce qu’elle ne prend pas en compte...
combustibles les mieux adaptés intéressant de leur permettre d’exprimer
au travail musculaire, ils fournissent ce qu’ils savent et la façon dont ils se Ce système de classement en six
de l’énergie. Il en existe deux “sortes” : représentent les choses. C’est la raison groupes plus les boissons permet
les glucides simples (glucose, saccharose, de varier les aliments tout en
fructose, lactose, etc.) et les glucides pour laquelle nous vous suggérons
complexes (amidon). d’organiser l’activité de la manière couvrant l’ensemble des besoins
suivante : de l’organisme ; ceci à condition de
lipides ou graisses : consommer chaque jour des aliments
ils apportent beaucoup d’énergie
sous un faible volume et, selon leur • En classe entière, vous demandez de chacun des groupes, selon les
origine, sont source de vitamines A aux élèves de citer tous les aliments repères donnés par le Programme
ou E, ainsi que d’acides gras essentiels, qui leur passent par la tête. Vous les national nutrition-santé (PNNS,
éléments non synthétisés par inscrivez au tableau. voir tableau des repères page 14).
l’organisme, devant obligatoirement De façon pratique, l’équilibre
être apportés par l’alimentation.
• Vous répartissez les élèves en petits alimentaire se fait le plus souvent
nutriment : groupes et vous leur demandez sur l’ensemble de la semaine.
éléments assimilables par l’organisme,
obtenus à la suite de la digestion de trouver une façon pratique
des aliments. de classer tous ces aliments. Le sucre et les produits sucrés
(groupe rose) ne sont pas indispensables
protéines ou protides :
constituants de base de toutes • Si vous leur donnez un exemple pour couvrir les besoins nutritionnels.
les cellules vivantes. Elles servent de classification, prenez un autre Ils sont synonymes de plaisir
à construire, entretenir et renouveler domaine que l’alimentation afin et de douceur, particulièrement
les tissus du corps. Elles sont de ne pas orienter leur choix. à cet âge-là, et leur consommation
constituées d’acides aminés, dont “Vous avez trouvé un grand nombre doit être limitée et réservée
certains sont indispensables ou à des moments de fêtes.
essentiels à l’organisme qui ne sait pas d’aliments : je voudrais maintenant
les fabriquer. que vous les sépariez en plusieurs
groupes. Il existe plusieurs façons - Photocopiez page 15 la demi-page
de classer les choses : s’il s’agissait “À table” et distribuez-en
de vêtements, on pourrait les ranger un exemplaire à chaque élève.
7Le côlon par leur taille, leur couleur, leur
(ou gros intestin) : tissu ou selon la saison à laquelle on
Tube de gros diamètre (5 à 6 cm) les utilise... Pour les aliments
dans lequel se termine l’absorption choisissez le classement qui vous
des aliments et surtout celle de paraît le plus simple”.
l’eau. À la fin du parcours digestif - À tour de rôle chaque groupe
ne restent que les déchets (dont présente sa classification à l’ensemble
les fibres) : ils sont collectés puis de la classe. Le but n’est bien sûr pas
excrétés à travers l’anus. de découvrir la “meilleure”

11
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 12

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

Les aliments
Activité

Des aliments 7. Vrai : l’organisme, à jeun depuis


la veille, consomme de l’énergie
aux 4. Vrai : ces aliments sont riches
en vitamines (que notre organisme
en permanence, y compris pendant
les heures de sommeil. En cas d’absence
nutriments ne sait pas fabriquer) et en minéraux
qui aident notre organisme
de ce repas, aucune nourriture
n’est absorbée pendant plus
œ page 22 du livret enfant à se défendre contre certaines de la moitié de la journée
agressions. Les fibres qu’ils (16 heures), ce qui déséquilibre
Le questionnaire peut être utilisé contiennent ont aussi un rôle les principaux rythmes biologiques.
en fin d’activité. Voici les réponses : fonctionnel indispensable. Leur
consommation régulière protège
de certains cancers. Il est important
de consommer 5 fruits et légumes
par jour, crus ou cuits, frais,
en conserve ou surgelés.
8. Faux : notre corps contient
1. Vrai : il y a beaucoup plus de 60 % d’eau. Notre besoin
de vitamine A, indispensable quotidien est d’au moins 1,5 litre
à la vision, dans les fruits et d’eau, en plus de l’eau contenue
légumes de couleur jaune orangé. naturellement dans les aliments.
Il y en a aussi en grande quantité
dans les produits laitiers non
écrémés et dans les matières grasses
issues du lait (crème fraîche et
beurre). 5. Vrai : la viande, les poissons
et les œufs contiennent des protéines
qui permettent la construction et 9. Vrai : l’intérêt principal des
l’entretien du corps. Ils font partie produits laitiers est leur richesse en
du même groupe d’aliments. protéines et en calcium, éléments
Il est important de consommer constructeurs de l’os. Consommer
2. Faux : la soupe est un plat peu de la viande, du poisson ou des œufs l’un de ces aliments à chaque repas
calorique qui rassasie. Elle donne au moins une à deux fois par jour. participe à un bon équilibre
une sensation d’avoir bien mangé alimentaire. On trouve aussi du
grâce aux fibres des légumes qu’elle calcium, en quantité intéressante,
contient et, en plus, elle permet dans les végétaux.
de manger des légumes de façon
agréable.

10. Vrai : les pâtes sont riches


6. Faux : l’eau est la boisson la plus en glucides complexes, source d’énergie
désaltérante, c’est-à-dire qui satisfait stockable et disponible au fur et à
3. Vrai : pour couvrir tous les besoins le plus la soif. Quand il fait très mesure des besoins. Elles font partie
alimentaires, trois repas sont chaud, il est préférable de boire du groupe des féculents (pain et
indispensables à tous les âges. de l’eau. De plus, trop de boissons autres aléments céréaliers, pommes
Pour les enfants et pour certains sucrées peuvent faire grossir. de terre et légumes secs). Il est
adultes, une collation est nécessaire important de consommer du pain
afin de couper la longue période ou autres féculents à chaque repas.
qui sépare le déjeuner du dîner. Sans trop de beurre ou de matière
Prendre un goûter évite souvent grasse ajoutés, ils ne font pas grossir.
le grignotage.
12
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 13

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

Les groupes d’aliments


La classification de l’Inpes comprend six groupes d’aliments, plus les boissons. Elle permet de parler de l’équilibre
alimentaire de façon concrète, et le code des couleurs une bonne visualisation.

Couleurs Groupes Aliments Principaux Principaux rôles


nutriments de ces nutriments

Marron Féculents* Pain, pâtes, riz, • Glucides complexes → Énergie pour l’activité
semoule, pomme de terre, • Fibres, minéraux musculaire et le cerveau
blé dur, légumes secs, et vitamines
céréales du petit-déjeuner

Vert Fruits et légumes Carottes, haricots verts, • Vitamines et minéraux → Protection


(crus ou cuits, poireaux, tomates, • Eau de l’organisme
frais, en conserve pommes, abricots, • Fibres → Régulation
ou surgelés) fraises, poires... du transit intestinal

Rouge Viandes, poissons Steak, côtelette, • Protéines → Transport de l’oxygène


et produits poulet, thon, colin, • Fer dans le corps
de la pêche, oeufs saumon, sardine,
raie, œufs...

Bleu Lait et produits Lait, fromage, • Calcium → Formation


laitiers yaourt, du squelette et des dents
fromage blanc, • Protéines → Construction et entretien
entremets • Vitamines B et A des tissus du corps

Jaune Matières grasses Beurre, margarine, • Lipides faits d’acides → Énergie


ajoutées huile, crème fraîche gras essentiels «concentrée»
(selon leur origine) → Croissance des tissus
• Vitamines A ou E

Rose Sucre et Sucre, miel, confiture, • Glucose, fructose, → Énergie «rapide»


produits sucrés bonbons, chocolat, glucides simples
sirop, cola...

Bleu clair Boissons Eau, tisane, infusion, • Eau → Hydratation


bouillon de légumes

* : Pour des raisons pédagogiques, nous préférons utiliser le terme « féculents » dans ce tableau destiné à un public scolaire. Mais
la dénomination exacte de ce type d’aliments pour le PNNS est :« Pain et autres aliments céréaliers, pomme de terre et légumes secs ».

13
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 14

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

Les repères nutritionnels


correspondant aux objectifs du PNNS pour protéger votre santé

Au moins
l'équivalent
• A intégrer dans la vie quotidienne
Activité physique de 30 minutes (marcher, monter les escaliers, faire du vélo...).
de marche rapide
chaque jour

• À chaque repas et en cas de petits creux


Fruits Au moins • Crus, cuits, natures ou préparés
• Frais, surgelés ou en conserve
et légumes 5 par jour • Fruit pressé ou 1/2 verre de jus de fruits “sans sucre ajouté” :
au petit-déjeuner ou au goûter

Pain et autres • Privilégier la variété : pain, riz, pâtes, semoule, blé, pommes
de terre, lentilles, haricots... (y compris le pain complet et les autres
aliments céréaliers, À chaque repas aliments céréaliers complets)
pommes de terre et selon l'appétit • Préférer les céréales de petit-déjeuner peu sucrées, en limitant
les formes très sucrées (céréales chocolatées, au miel)
et légumes secs ou particulièrement grasses et sucrées (céréales fourrées)

Lait et produits • Jouer sur la variété


• Privilégier les produits nature et les produits les plus riches
laitiers (yaourts, 3 par jour en calcium, les moins gras et les moins salés : lait, yaourt,
fromages) fromage blanc...

• En quantité inférieure à celle de l'accompagnement constitué


Viandes, de légumes et de féculents
poissons 1 à 2 fois par jour • Si 2 fois par jour, donner en plus petites portions à chaque repas
• Privilégier la variété des espèces et les morceaux les moins gras
et produits (escalopes de veau, poulet sans peau, steak hâché 5 % MG...)
de la pêche, œufs • Limiter les formes frites et panées
• Poisson : au moins deux fois par semaine (frais, surgelé
ou en conserve

Matières grasses Limiter • Privilégier les matières grasses végétales (huile d'olive, de colza)
• Favoriser la variété
ajoutées la consommation • Limiter les graisses d'origine animale (beurre, crème…)

• Attention aux boissons sucrées (sirops, sodas, boissons sucrées


Limiter à base de fruits et nectars) et aux bonbons
Produits sucrés la consommation • Attention aux aliments gras et sucrés (pâtisseries, viennoiseries,
crèmes dessert, chocolat, glaces, barres chocolatées…)

• L’eau est la seule boisson recommandée au cours et en dehors


des repas
Boissons Eau à volonté • Limiter les boissons sucrées (sirops, sodas, boissons sucrées
à base de fruits et nectars)
• Pas de boissons alcoolisées

• Préférer le sel iodé et éventuellement fluoré


Limiter • Ne pas resaler avant de goûter
Sel la consommation • Réduire l'ajout de sel en cuisinant et dans les eaux de cuisson
• Limiter la consommation de produits gras et salés :
charcuteries les plus salées et produits apéritifs salés

Source : J’aime manger, j’aime bouger. Le Guide nutrition pour les ados. PNNS, 2005.

14
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 15

chapitre 3 ● De la terre pour se nourrir

Débat

Pour nous aider à réfléchir - Y-a-t-il d’autres raisons qui


J’ai peur est-ce que l’un d’entre vous pourrait vous donnent parfois très envie
des contrôles nous décrire comment cela se passe
pour lui ?
de ne pas venir à l’école ?
- Quels sont au contraire
- Peux-tu nous décrire ce que les moments que vous appréciez
tu ressens dans ces moments-là ? à l’école et que vous ne voudriez
"Monsieur Paul, l’instituteur,
- As-tu trouvé des moyens surtout pas manquer ?
a annoncé aux enfants un contrôle
de maths pour le lendemain. pour surmonter cette peur ?
Pour y échapper, Bastien, Tom - En parles-tu avec tes parents, Conclusion et prolongement
et Simon décident d’aller manger avec tes copains ? Je vous remercie de vos témoignages
des poires vertes. Ils espèrent ainsi qui nous ont permis de réfléchir
- As-tu l’impression que cette peur
avoir la colique et être absents ensemble et qui m’aident à mieux
te fais plutôt rater le contrôle ou
au moment du contrôle." comprendre vos réactions.
au contraire t’aide à donner
le maximum de toi-même ? Je voudrais maintenant que chacun
Que pensez-vous de leur attitude ? d’entre vous réfléchisse pendant
Vous avez sûrement tous un peu - Ressens-tu cette peur à tous
quelques minutes et écrive
peur, certaines fois, d’être interrogés, les contrôles ou seulement
sur sa feuille personnelle
de ne pas réussir un contrôle quand tu n’as pas assez révisé ou
les moments qu’il redoute le plus
ou d’avoir un mauvais livret. seulement pour certaines matières ?
à l’école et les moments qu’il préfère.
- Et les autres, ressentez-vous
les mêmes choses que lui ?

à photocopier

u Menu Menu
Men
e
s e n salad Carottes râpées Jambo
n
te
Toma on Steak Purée
Poiss Froma
s verts Riz ge b
Gâteau lanc
i c o t
Har es
Yaou
rt Compote de poir roulé
ne
Bana

Men
À table ! aliments à ajouter,
au choix : Pam
u
p
Ces menus ne sont pas bien équilibrés, pêche, côte de porc, Pâte lemous
s au s
from e
tous les groupes indispensables semoule,
ne sont pas représentés. pommes de terre, a
Pom
À toi de trouver ce qui ne va pas poulet, me ge
et de le remplacer ou de l’ajouter. fromage,
Tu peux t’aider de la liste pour ananas,
des idées d’aliments. jambon,
pain, fromage,
salade de fruits frais.

15
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 16

chapitre 4 ● De la terre pour grandir

Dans tous les sens !


Activité La vue : Les élèves regardent le sac et demandez aux enfants
dans leur livret la page 27. d’en attraper un, de le décrire
Ensemble, observez les photos et de trouver son nom avant
L’objectif de cette activité est de découvrir l’une après l’autre. Pour chacune, de le sortir du sac.
l’importance et le rôle des cinq sens vous pouvez leur poser les questions
dans l’acte alimentaire. L’analyse Le goût :
suivantes : Procurez-vous un aliment représentant
par les sens permet d’approfondir
Est-ce que cette chose se mange ? chacune des quatre saveurs :
son jugement face à un aliment et ainsi
Vous donne-t-elle envie de la manger ? du citron pour l’acide, du miel pour
d’éviter une critique trop rapide,
le sucré, du cacao amer pour l’amer
pas toujours fondée (j’aime ou j’aime pas). Pourquoi ? Goût, dégoût, description
et du sel pour le salé.
Elle favorise également l’échange, de l’aspect.
Faites goûter les aliments aux enfants
avec les autres, des sensations perçues Qu’est-ce que c’est ? et demandez-leur de décrire,
individuellement. de qualifier le goût qu’ils ressentent.
Donnez-leur la réponse avant
L’importance des sens de passer à la photo suivante L’ouïe :
L’information sensorielle dicte et demandez-leur s’ils sont Un élève, caché derrière un rideau,
en grande partie nos conduites ou non attirés par cet aliment. manipule différents aliments ;
alimentaires ; elle nous permet Réponses (lecture de gauche à droite les autres enfants doivent deviner
d’identifier l’aliment et de décider et de haut en bas) : orange, filet le nom de l’aliment, simplement
ou non de le manger, en fonction de saumon, pain, écorce d’ananas, guidés par le son.
de notre expérience personnelle et ex : manger une biscotte, verser
coquille d’huitre, feuille de salade,
des bases socioculturelles de chacun. de l’eau dans un verre, couper
roquefort, entrecôte, peau de poulet.
un aliment dans une assiette, éplucher
Les cinq sens interviennent dans une carotte, fouetter un liquide,
l’alimentation ; le goût et l’odorat L’odorat : faire tomber des lentilles, du riz ou
ont une importance particulière. Procurez-vous 10 petits flacons des pâtes dans une casserole, etc.
à fermeture hermétique (des boîtes
Le goût de pellicules photos ou bien
Il est composé de quatre saveurs - vous pouvez obtenir des flacons
Activité
le salé, le sucré, l’acide et l’amer - destinés au recueil des urines
qui sont perçues sur la langue
(prédominance d’une saveur par
gratuitement en pharmacie).
Numérotez ces flacons et disposez Croques-tu
rapport à une autre selon la zone
de la langue) par des capteurs,
au fond de chacun une petite quantité
d’un aliment odorant coupé en énergique ?
les bourgeons du goût, situés petits morceaux ou écrasé : oignon, œ page 28 du livret enfant
sur les papilles. menthe (ou estragon, persil…),
L’odorat vinaigre, café, poivre, banane, sirop L’objectif de cette activité est de découvrir
Son rôle est primordial de fraise, vanille liquide, chocolat le rôle des aliments dans l’effort physique.
dans l’appréciation du goût en poudre et morceau de lard fumé. Réponses :
des aliments (en cas de rhume, Si les flacons sont transparents, 1/b, 2/b, 3/a, 4/b, 5/a, 6/b, 7/b, 8/a
les «aliments n’ont plus de goût»!). recouvrez- les d’un papier.
L’olfaction est la résultante de Demandez aux élèves d’ouvrir • Avant l’effort, il vaut mieux
la perception des arômes (voie rétro- rapidement un flacon, de sentir privilégier les glucides complexes
nasale) et des odeurs (voie nasale). son contenu les yeux fermés, (pâtes, céréales, pains) aux glucides
de le refermer puis de noter sur simples (bonbons, pâtisseries, soda).
Les sensations auditives (par l’ouïe),
une feuille le numéro du flacon • Il faut boire de façon régulière
les couleurs (par la vue) et la texture
et l’aliment reconnu. sans attendre d’avoir soif.
(par le toucher) participent
Chacun renouvelle dix fois
également à la reconnaissance • Il faut bien se nourrir dès le matin
cette manipulation.
et à l’acceptation des aliments. et faire des pauses régulières.
Après avoir donné les bonnes réponses,
Il est préférable de boire de l’eau,
proposez-leur de sentir à nouveau
Des activités les aliments qu’ils n’ont pas identifiés. car c’est elle qui désaltère le mieux.
pour chaque sens • Il faut éviter de manger trop gras
Nous vous proposons une activité Le toucher : (frites, charcuterie...) et trop lourd.
pour chaque sens. Vous pouvez Procurez-vous un sac en plastique Il faut aussi varier les aliments et
en réaliser une ou plusieurs avec votre ou en toile (une taie d’oreiller peut surtout ne pas bouder les légumes
classe selon la préparation et le temps convenir) et une quinzaine de fruits et les fruits frais, cuits ou secs.
que vous souhaitez consacrer et de légumes de formes et de textures Et ne pas oublier que l’essentiel,
à la perception des aliments. variées. Placez les aliments dans est de toujours manger avec plaisir...
16
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 17

chapitre 4 ● De la terre pour grandir

Activité

Les recettes
Les objectifs de cette activité sont :
- de découvrir des aliments nouveaux ;
- d’échanger avec les autres à propos les ingrédients pour 4 personnes, Exercice supplémentaire
des goûts et des habitudes alimentaires le matériel nécessaire, la préparation, Vous avez commandé des ingrédients
de chacun ; le mode de cuisson, les astuces, pour 4 personnes. Si vous aviez à
- de vivre et de partager des moments des idées de décorations, une idée cuisiner pour 25 personnes, quelles
de plaisir et de convivialité autour de menu pour accompagner cette seraient les quantités nécessaires ?
des repas. recette. Nous vous suggérons de leur faire
2e temps, en classe : cuisiner des plats simples, mais
La chasse aux recettes Faites lire les fiches des enfants demandant tout de même quelques
1er temps, à la maison : qui ont proposé des recettes peu manipulations : du pain, des gougères,
Chaque élève doit réaliser une fiche connues. Demandez aux autres des yaourts, etc. Ne pas oublier de
avec tous les éléments d’une recette ce qu’ils ressentent à l’écoute de ces laisser la cuisine aussi propre qu’on l’a
originale qu’il apprécie en explications : auraient-ils envie de trouvée !
particulier. Il peut la décorer de goûter ces plats inconnus ?
Profitez d’une occasion pour leur
dessins qui lui semblent adaptés. On 3e temps : faire réaliser quelques recettes
peut aussi demander aux enfants de Avec l’ensemble des fiches, la classe et invitez les parents à les déguster.
rechercher, avec l’aide des grands- peut fabriquer son livre de recettes. Ces recettes seront bien sûr bien
parents, une recette ancienne. L’ordre de classement des fiches présentées et disposées sur une belle
Les éléments à trouver sont : est selon le choix des enfants. table. Insistez sur l’aspect convivial
le titre, le type de plat (entrée, des repas, lieux d’échanges
viande, etc.), la température À vos fourneaux ! et de partages.
de consommation (chaud ou froid), Pour réaliser une ou plusieurs
le pays ou la région d’origine, Se référer à la circulaire n°2002-2004
de ces recettes, les élèves doivent, du 3 janvier 2002 (La sécurité des aliments :
le degré de difficulté, les temps d’abord faire la liste des ingrédients les bons gestes) qui indique les précautions
de préparation et de cuisson, à acheter. à prendre et les gestes à respecter lors
de ce type d’activités en classe.

Débat
de rester une semaine sans manger - Est-ce que certaines personnes
J’aime trop de bonbons ? t’aident ?
les bonbons Pourrions-nous réfléchir ensemble
à tout ce qui, dans la vie, pousse
Les autres, avez-vous des conseils
à lui donner ? Comment pourrions-
les enfants à manger des friandises ? nous l’aider à résoudre son problème ?
(Pour mémoire : le plaisir, Pensez-vous que les adultes ont aussi
«Marie-Jeanne, la dame la publicité, leur emplacement du mal à changer certains de
de la cantine, dit que ce n’est pas à portée des enfants dans les magasins, leurs comportements ou certaines
bon pour les enfants de manger leur aspect très attractif, les adultes de leurs habitudes même s’ils savent
trop de frites. Elle dit aussi que qui en offrent pour récompenser que ce n’est pas très bon pour eux ?
les légumes c’est bourré de vitamines, ou consoler ou à l’occasion
qu’on en a besoin pour grandir et de certaines fêtes…)
que ce n’est pas dans les bonbons Conclusion et prolongement
D’une façon plus générale, y a-t-il
qu’on va les trouver.» Je vous remercie de vos témoignages
des comportements ou des habitudes
dont vous aimeriez vous débarrasser ? qui nous ont permis de réfléchir.
Les adultes disent souvent aux Nous avons parlé des friandises
Pour nous aider à réfléchir, qui sont agréables à manger mais
enfants qu’il ne faut pas manger trop l’un d’entre vous pourrait-il
de bonbons, de chocolat, de gâteaux : dont il vaut mieux ne pas abuser.
nous donner un exemple précis ? Je voudrais maintenant que chacun
pensez-vous qu’ils ont raison ?
Pourquoi ? - Pourquoi voudrais-tu changer écrive sur sa feuille personnelle
Est-ce que c’est facile de limiter sa cette habitude ? les choses qui lui font vraiment
consommation de sucreries ? Est-ce - As-tu trouvé des petits moyens plaisir dans la vie et qui sont bonnes
que, par exemple, vous êtes capables pour t’aider ? pour la santé.

17
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 18

chapitre 4 ● De la terre pour grandir

Enquête
en restauration
Activité
L’objectif de cette activité est d’identifier
tous ceux qui, dans l’établissement
et dans la communauté, ont une
responsabilité vis-à-vis des conditions
de restauration à l’école, et de proposer
des solutions pour les améliorer
ou les maintenir.
C’est un travail qui s’échelonnera
sur plusieurs semaines voire sur
plusieurs mois.
L’activité pourra se dérouler
en cinq étapes. 2. On écoute le point Exemples de questions :
de vue des autres • Sur la préparation des repas :
Il ne s’agit pas de faire croire aux les enfants pourront visiter la cuisine,
enfants que l’on pourra résoudre personnes de l’école interroger le chef de cuisine
magiquement tous les problèmes. Chaque petit groupe (sauf un, ou l’intendant.
On sera seulement attentif à ne pas qui réalisera l’étape 3) - Qui construit les menus ?
passer sous silence les difficultés et aura la responsabilité d’interroger Selon quels critères ? Existe-t-il
les contradictions de l’école. Dans une catégorie de personnes : d’autres une législation à respecter ?
une démarche d’éducation pour la enfants de l’école, des enseignants, - Qui passe les commandes ?
santé, il est essentiel de ne pas des dames de service, des animateurs À quelle fréquence ? Auprès de qui ?
évoquer la seule responsabilité des de la cantine, des parents, le médecin - Les aliments sont-ils transformés
élèves. Les enfants et plus tard les ou l’infirmière de l’école... sur place ou arrivent-ils prêts à être
adolescents seront sensibles à cette Les entretiens seront toujours servis ?
honnêteté des adultes. structurés autour des mêmes - Combien de repas sont servis
questions que celles proposées chaque jour ? Ce nombre pose-t-il
1. On exprime aux enfants de la classe : ce qui plaît, problème ?
son point de vue ce qui vous gêne, ce qui pourrait - Comment sont préparés les
Pour organiser la réflexion, améliorer la situation et de quelle aliments ? Avec quels instruments ?
on considérera que les conditions manière. - Combien de personnes travaillent
de restauration concernent cinq Pour aider les enfants à rendre en cuisine ? Quelle est la fonction
domaines : compte de ce qu’ils auront entendu, de chacune ?
- la qualité des repas, on leur conseillera d’utiliser - Reste-t-il des aliments à la fin
- la salle et le mobilier de restauration un tableau. du service ? Qu’en fait-on ?
(décoration, niveau sonore...), - Combien coûte un repas ?
- l’organisation du service
(durée des repas, self-service ou
3. On observe, - Etc.
service à table, débarrassage...), on s’informe • Sur l’aménagement des locaux et
- les relations entre enfants, Pour compléter l’enquête le déroulement des repas.
- les relations entre adultes et enfants. d’opinions, on proposera - La salle de restauration est-elle
aux enfants d’observer les locaux, décorée ?
Répartis en petits groupes, le déroulement des repas et - Existe-t-il des aménagements
les enfants doivent dire de s’informer auprès du personnel contre le bruit : nappes sur les
pour chaque domaine : de cuisine. On établira avec les tables, embouts de plastique sous
- ce qui leur plaît, ce qu’ils aiment ; élèves une liste de questions les chaises, cloisons, pièges à bruit
- ce qui ne leur plaît pas, dont vous trouverez des exemples au plafond...) ?
ce qui leur pose problème ; ci-après. Le travail du dernier petit - Combien y a-t-il d’enfants
- qui, selon eux, pourrait améliorer groupe d’enfants consistera par table ?
la situation ou résoudre le problème ; à répondre à ces questions. - Qui fait le service ? Les enfants y
- de quelle manière ? participent-ils ?
18
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 19

- Qui débarrasse et nettoie les tables ? - Devons-nous faire des démarches rencontrent plus «officiellement»
- Où se trouvent les adultes supplémentaires, par exemple tel ou tel responsable (de l’école,
pendant le repas ? Comment rencontrer un représentant de la de la mairie, des associations de
interviennent-ils ? municipalité ? parents d’élèves...) pour lui
- Y a-t-il des conflits entre les - Certains problèmes sont-ils plus soumettre les propositions.
enfants ? À propos de quoi ? urgents ou plus faciles à résoudre ?
- Combien de temps dure le repas
d’un élève ? Ce travail pourra être préparé par 5. On s’engage
des petits groupes, chacun ayant Pour garder la trace de tout le travail
- Les assiettes et les plats sont-ils
à faire la synthèse des problèmes réalisé et pour favoriser l’implication
vides à la fin du repas ?
de l’un des six groupes de personnes de chacun, on pourra rédiger
- Etc.
interrogées. Cette étape devra une charte de la restauration à
nécessairement s’achever en classe l’école.
4. On propose entière. «Pour que le repas soit un moment
Il s’agit de faire la synthèse vraiment agréable, nous nous
des données recueillies. Les conclusions, positives et
engageons, adultes et enfants,
négatives, formulées en terme
- Quels sont les éléments positifs ? à respecter les règles suivantes…»
de propositions concrètes, seront
- Quels ont été les problèmes présentées par voie d’affichage
évoqués ? Cette charte sera proposée
ou de courrier aux différentes à la signature des enfants
- Les solutions proposées paraissent- catégories de personnes interrogées
elles acceptables et réalisables ? et des adultes qui déjeunent à l’école.
pendant l’enquête. Elle pourra être reproduite et illustrée
- Pour un même problème,
les solutions proposées vont-elles En fonction des problèmes sur des affiches apposées
toutes dans le même sens ou identifiés, il sera peut-être nécessaire dans le restaurant.
sont-elles contradictoires ? que des représentants de la classe

chapitre 5 ● De la terre à partager

À la soupe Activité
œ page 33 du livret enfant Le bouillon de renne : La bouillabaisse :
les Lapons sont de grands éleveurs c’est la reine des soupes de poissons !
L’objectif de cette activité est de découvrir de rennes. Comme il fait très froid On la prépare à Marseille avec
la variété des aliments à travers le monde. en Laponie, ils consomment ce des gros morceaux de poissons,
bouillon très gras et très chaud. de l’ail et du safran.
Arto le Lapon préfère
le bouillon de renne. Le minestrone : Le potage au yaourt :
dans cette soupe italienne, appellé Tarato, ce potage mélange
Pino l’Italien préfère le minestrone.
les légumes sont très nombreux yaourt, poivrons, aubergines,
Victoria l’Espagnole préfère et coupés tout petit. On y rajoute ail et citron. Il se mange glacé.
le gaspacho. des pâtes et du parmesan. Le bouillon aux champignons :
Fatou la Congolaise préfère c’est un bouillon très léger qui
le potage aux noix de coco. Le gaspacho :
comme le climat est chaud en débute le dîner au Japon. Il est servi
Ivan le Russe préfère dans un petit bol en bois laqué.
le bortsch. Espagne, cette soupe de tomates et
de concombres est servie très froide, La soupe aux vermicelles :
Florence la Française préfère parfois avec des croûtons. c’est souvent le plat unique en Chine.
la bouillabaisse. On y trouve du poulet et des
Aki la Japonnaise préfère Le potage aux noix de coco : champignons noirs. Les vermicelles
le bouillon aux champignons. il est préparé avec la pulpe et le lait chinois sont très longs et transparents !
Mikis le Grec préfère de la noix de coco. ll est très pimenté !
La chorba :
le potage au yaourt. Le bortsch : c’est par cette soupe au mouton
Liu le Chinois préfère c’est une soupe à la betterave et et à la coriandre (une herbe) que
la soupe aux vermicelles. à la viande ou au poisson. On la sert l’on interrompt souvent le jeûne du
Samia l’Algérienne préfère généralement avec de la crème aigre ! Ramadan dans les pays musulmans.
la chorba. Avec un jus de citron, c’est délicieux !
19
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 20

chapitre 5 ● De la terre à partager

Le tour du monde
des tables
Activité

Enquête
culinaire
L’objectif de cette activité est de prendre
conscience de l’existence de modes
alimentaires variés et d’en découvrir La culture de ses habitants : Comment mangent-ils
les raisons. Cette activité permet - De quelles religions sont-ils ? - Quand mangent-ils ?
également de prendre conscience Est-ce que cela a une importance - Quels sont les principaux repas
des inégalités de productions dans la façon dont ils mangent ? de la journée ?
alimentaires des pays. - Quelles céréales cultivent-ils ? - Comment prennent-ils leurs repas ?
Comment ? (assis, à genoux, autour d’une table...)
Les élèves réaliseront par petits - Quels animaux élèvent-ils ?
Comment ? Que mangent-ils ?
groupes une enquête sur la cuisine - Quel est le plat national ?
d’un pays qu’ils présenteront - Est-ce qu’ils pêchent ?
Est-ce qu’ils chassent ? - Mangent-ils des choses que vous
sous forme d’un panneau. n’avez pas l’habitude de manger ?
Quelles sont les coutumes de - Est-ce que leur façon de manger
Thèmes à aborder sur le panneau politesse, de savoir-vivre à table et a été influencée par d’autres pays ?
La géographie du pays : autour des repas ? - Trouvez un menu de tous les jours.
- Où est-il situé ? - Trouvez un menu de fête.
- Quel est son climat ? Comment préparent-ils - Trouvez une recette.
- Quel est son relief ? la nourriture ?
- Est-il bordé par des mers ? - sur un feu, dans une cuisine, en Un conseil : choisissez des pays pour
Lesquelles ? plein air... lesquels on trouve facilement de la
documentation !

Débat
ainsi trahi ou abandonné par un ami ? pas aux autres ou qui sont secrètes.
À chacun Pour nous aider à réfléchir, C’est normal, c’est notre territoire.
son territoire l’un d’entre vous pourrait-il
nous donner un exemple précis ?
Est-ce que parfois vous avez
l’impression que les autres ne
- Comment as-tu réagi ? respectent pas votre territoire ?
«Les enfants font un match de foot Dans ce cas, est-ce que vous arrivez
devant le château. Quand Alex - Est-ce que tu as pu en parler
à en parler, à vous défendre ?
marque un but, Léo le prend à cet ami ?
dans ses bras pour fêter ça. Tom, Dans d’autres domaines que l’amitié, Conclusion et prolongement
qui joue dans l’équipe adverse, est-ce que c’est facile de partager,
regarde Léo comme s’il n’était par exemple la nourriture, ses jouets Nous avons parlé des difficultés
du partage. Parfois on éprouve
plus son copain». ou sa chambre ? Vous arrive-t-il
au contraire beaucoup de plaisir
de vous disputer avec vos copains ou à partager. Je voudrais que chacun
Qu’en pensez-vous ? Pourquoi Tom avec vos frères et sœurs pour d’entre vous décrive sur sa feuille
réagit-il ainsi ? Que ressent-il selon des problèmes de partage ? personnelle une situation où il a été
vous ? Il y a aussi des choses que l’on garde heureux de partager quelque chose.
Vous est-il déjà arrivé de vous sentir pour soi tout seul, que l’on ne prête

20
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 21

Quelques références Éducation nutritionnelle


Bibliographie sur la nutrition et restauration scolaire

- Note de la Direction
Quelques références OLOGOUDOU M. de l’enseignement scolaire
sur l’éducation pour Le rôle de l’éducation dans l’alimentation du 25 mars 2004 : collation matinale
Paris : Conseil économique et social,
la santé à l’école coll. “Avis et rapports du Conseil
à l’école
économique et social”, 2004, 138 p. - Circulaire n°2002-004
INSTITUT NATIONAL DE LA SANTÉ du 3 janvier 2002 / La sécurité
ET DE LA RECHERCHE MÉDICALE CORMAND M.-F. (COORD.) des aliments : les bons gestes
Santé des enfants et des adolescents. Nutrition, ça bouge à l’école
Propositions pour la préserver. Dossier In : La santé de l’homme - Circulaire n°2001-118
Paris : Éditions Inserm, collection n° 374, novembre - décembre 2004, du 25 juin 2001 / Composition
“Expertise opérationnelle, de l’expertise p. 17- 47 des repas servis en restauration scolaire
à l’action”, 2003, 187 p. et sécurité des aliments
MINISTÈRE DE L’EMPLOI
SOLONEL M., BOUR T., PETTIER J.-C. ET DE LA SOLIDARITÉ,
Les références des textes parus
Apprendre à débattre : vie collective MINISTÈRE DÉLÉGUÉ À LA SANTÉ au Bulletin officiel de la Jeunesse,
et éducation civique au cycle 3 Programme national nutrition-santé de l’Éducation nationale et de la
Paris : Hachette éducation, 2001-2005 Recherche depuis 1987 et l’intégralité
collection “Pédagogie pratique à l’école Paris : ministère de l’Emploi et de la des textes parus depuis 1998 sont en
élémentaire”, 2003, 224 p. Solidarité, 2001, 29 p. ligne à l’adresse suivante :
http://mentor.adc.education.fr/
ARWIDSON P., BURY J., ANDRIEN M., HALBARDIER V.,
CHOQUET M., ET AL. COMMISSION EUROPÉENNE.
Éducation pour la santé des jeunes. DIRECTION SANTÉ SÉCURITÉ
Démarches et méthodes. Planification et évaluation Quelques livres
Paris : Éditions Inserm, collection de l’éducation nutritionnelle à l’école : guide pour enfants
“Expertise collective”, 2001, 247 p. méthodologique
Bruxelles : Ceres, 1998, 63 p. Documentaires
LARUE R., FORTIN J., MICHARD J.-L.
École et santé : le pari de l’éducation LUFIN A. LABBÉ B., PUECH M.
Paris : Hachette livre ; CNDP, L’ali à l’école : petit manuel d’éducation La vie et la mort
collection “Ressources, formation, nutritionnelle en milieu scolaire. Toulouse : Milan Jeunesse,
enjeux du système éducatif”, 2000, Bruxelles : Croix rouge de Belgique, coll. “Les goûters philo”, 2005, 56 p.
158 p. 1997, 32 p. La collection “Les goûters philo” expose
idées et concepts philosophiques adaptés
Éducation à la santé, rôle et formation aux jeunes de 8 à 13 ans. Cet ouvrage
des personnels d’éducation. propose une réflexion sur le cycle de la vie,
Textes de l’Éducation l’importance de la vie, la mort comme suite
In : Recherche et formation n°28,
1998, 198 p. nationale de la vie…
5,50 euros
SANDRIN-BERTHON B. Santé à l’école
La santé s’apprend aussi à l’école ROQUES N., HENNIG A.
Paris : Éditions ESF, collection - Circulaire n°2003-210 La planète dans l’assiette : 49 recettes
“Pratiques et enjeux pédagogiques”, du 1er décembre 2003 / La santé du monde entier
1997, 124 p. des élèves : programme quinquennal Paris : Mango jeunesse, 2004, 115 p.
de prévention et d’éducation Un livre de cuisine pour les enfants où
BOEGLI J.-D. Mouss initie les apprentis cuisiniers
École en santé : quelques clefs - Circulaire n°2002-098 du 25 avril aux recettes de l’Afrique, Suzanna aux
Bruxelles : Éditions Loisirs 2002 / Santé de élèves : politique plats océaniens, etc. Chaque recette est
et pédagogie, collection Éducation, de santé en faveur des élèves bien détaillée et accompagnée d’un texte
2000, 1996, 167 p. sur les pratiques alimentaires locales
- Circulaire n°2001-012 du 12 janvier et les produits utilisés.
ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 2001 / Orientations générales pour la
Promouvoir la santé des jeunes en Europe. politique de santé en faveur des élèves BOUCHARDY C.
Éducation à la santé dans les écoles. Manuel Copain de la nature : pour
de formation pour les enseignants et autres - Circulaire n°2001-013 du 12 janvier une première découverte de la nature
personnels travaillant avec des jeunes. 2001 / Missions des médecins Toulouse : Milan jeunesse, coll. Copain,
Genève : OMS, 1994, 215 p. de l’Éducation nationale 2004, 286 p.
Après un chapitre sur les règles
ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE - Circulaire n°2001-014 du 12 janvier et l’équipement de base, cet ouvrage explore
DE L’UNIVERSITÉ DE LIÈGE 2001 / Missions des infirmier(ères) les différents milieux naturels et donne
Apprendre et vivre la santé à l’école de l’Éducation nationale des pistes pour repérer l’existence d’une vie
Liège : Colloque-conférence sauvage, l’observer, la comprendre,
des communautés néerlandophone - Circulaire n° 91-148 du 24 juin la respecter.
et française de Belgique sur l’éducation 1991 / Missions et fonctionnement 22,60 euros
pour la santé dans les écoles, 1994, du service de promotion de la santé
317 p. en faveur des élèves.

21
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 22

LE ROCHAIS M.-A. Fiction il se tait, comme les grands. Mais ce silence


Manger, quelle histoire ! imposé l'étouffe. Il se révolte soudain contre
Paris : École des loisirs, SOLMINIHAC (DE) O. cette mort annoncée, mais aussi contre
coll. Archimède, 2003, 45 p. C’est quoi mort ? le mensonge et le malaise des adultes.
Cet ouvrage retrace l’histoire des aliments Paris : École des loisirs, 7,50 euros
et de l’alimentation ; il s’intéresse aux coll. Mouche, 2003, 39 p.
différents produits, aux rites des repas, Émile est parti avec Jésus, le père Noël Poésie
aux habitudes alimentaires mais aussi à la a emmené grand-mère, le poisson de Marilyn
domestication des animaux, la conservation a rejoint le paradis des poissons… Même BRAMI E., HOUDART E.
des aliments, la malnutrition, l’obésité… avec de l’imagination, un enfant a du mal Poèmes à dire et à manger
12,50 euros à croire les propos des adultes et s’interroge, Paris : Seuil jeunesse, 2002, 134 p.
à travers ces deuils, sur la mort Anthologie de poésies, chansons et comptines
BENLAKHEL N. et sa signification. sur le thème de la nourriture.
Sais-tu vraiment ce que tu manges ? 6,50 euros 16,50 euros
Toulouse : Éditions Milan, coll.
“Les essentiels Milan junior”, STROEVA A. HEURTÉ Y., LE GRAND C.
2003, 37 p. Histoires de fruits et de légumes Chocolats chauds et autres poèmes
Ce document présente l’alimentation du point Paris : Flies France, coll. “La caravane à savourer
de vue de l’équilibre alimentaire, de l’agroa- des contes”, 2002, 122 p. Toulouse : Éditions Milan, coll. “Milan
limentaire et de la sécurité alimentaire. Une anthologie avec des encadrés qui poche poésie”, 2001, 40 p.
Les textes sont courts, illustrés de dessins ou éclairent chaque conte par des éléments 24 petits et grands poèmes gourmands.
de photographies et complétés par un index, mythologiques, culturels ou linguistiques 4,50 euros
une bibliographie et des références de sites pour montrer aux enfants qu’à côté
internet. de la vision occidentale du monde existent MORGENSTERN S.
6 euros bien d’autres regards. Potins du potager
13,50 euros Paris : École des loisirs, coll. Mouche,
ZEITOUN C. 1999
Le corps humain BRAUD F. Poèmes bilingues anglais / français
Paris : Mango jeunesse, coll. Kézako ?, Le couteau de Pépé sur les légumes.
2003, 23 p. Paris : Syros jeunesse, coll. “Les minis 7,90 euros
Cet ouvrage explique de façon ludique, Syros”, 2001, 32 p.
à partir d’expériences simples à réaliser, L’enterrement d’un grand-père
comment fonctionne le corps humain : à la campagne, observé très simplement Matériel pédagogique,
croissance, squelette, muscles, digestion, par un petit garçon. Une approche saine
respiration… d’un bouleversement familial qu’on a souvent vidéos
10 euros tendance à cacher aux enfants.
2,90 euros SÉRIE « BON APPÉTIT LES ENFANTS »
STASSART G. Paris : CNDP, Coll. “Côté télé”, 2003
C’est bon, c’est beau : les arts du goût MATHUISIEULX (DE) S., RICHARD L. Cette série diffusée par le CNDP
Paris : Autrement jeunesse, coll. Junior, Beurk ! Encore des légumes ! (coéditée en partenariat avec Marathon,
2002, 63 p. Toulouse : Éditions Milan, coll. “Milan La Cinquième, Cinéphil et Sirocco)
Après avoir convié les lecteurs à observer poche benjamin”, 2001, 24 p. compte 4 numéros. Chaque numéro comprend
le monde qui les entoure, cet ouvrage Ève-Anne n’aime que les pâtes et voudrait 3 ou 4 courts métrages documentaires de
sensibilise les enfants au sujet du goût, ne rien manger d’autre. Mais sa maman 13 minutes et un livret d’accompagnement.
d’un point de vue physiologique, et les fait n’est pas d’accord et l’oblige à manger aussi Chaque court métrage met en scène un enfant
réfléchir sur les mécanismes de l’envie, de la viande et des légumes. La petite fille en qui réalise un plat ou un repas typique de
du dégoût, sur le pouvoir des images fait des cauchemars toute la nuit, ça ne peut son pays. Au-delà des recettes et des saveurs
et de l’imagination. plus durer… nouvelles, c’est l’occasion de découvrir
10 euros 4 euros la variété des traditions et des cultures,
de s’ouvrir aux autres. Les pays représentés :
RASTOIN-FAUGERON F., CHAUD B. SAINT MARS (DE) D., BLOCH S. Israël, Géorgie, Kazakhstan, Sénégal,
L’alimentation : pourquoi Lili n’aime que les frites Maroc, Afrique du Sud, Jamaïque,
on ne mange pas que des frites Paris : Calligram, coll. “Ainsi va la vie”, Mexique, Trinidad, Inde, Turquie,
Paris : Nathan jeunesse, 1997, 45 p. Thaïlande, Japon.
coll. “En grande forme”, 2002, 32 p. Lili n'aime rien... sauf les frites ! Chacun Diffusion Scérèn - CNDP :
Des informations illustrées, des activités a ses goûts, mais des frites à tous les repas, http://www.sceren.fr
ludiques pour comprendre avec Lilou et Rémi ce n'est pas bon pour la santé ! Ce petit livre 12,96 euros / numéro
ce qu’il faut manger chaque jour. de “Max et Lili” sur la nourriture montre
6 euros que le calme et la bonne humeur autour JARDINER AVEC LES ENFANTS : PISTES
POUR RÉALISER UN JARDIN PÉDAGOGIQUE
de la table sont parfois aussi importants
FONTABLE F., CARLES F. que ce qu'il y a dans les assiettes ! Paris : Graine Île-de-France,
Jardin gourmand : sur une terrasse, 4,90 euros Valenciennes : Association des jardiniers
un balcon, des étagères, crée ton mini de France
jardin. HONORÉ C. Réalisé par des éducateurs praticiens
Dauphin : Éditions Le sablier, Tout contre Léo du jardin à l’intention des enseignants
coll. “Pouce vert”, 2001, 26 p. Paris : École des loisirs, coll. Neuf, et animateurs, ce dossier pédagogique présente
+ CD audio 1996, 127 p. l’intérêt et les objectifs des activités
Cet ouvrage fournit des conseils pour cultiver P'tit Marcel a 10 ans. Il mène une vie de jardinage. Treize fiches pratiques
des fruits et légumes qui demandent peu tranquille et heureuse avec ses parents permettent d'aborder le jardinage sous
de place (carottes, fraises, radis…) et des et ses frères en Bretagne. Mais un jour, alors plusieurs angles : scientifique, artistique,
recettes pour cuisiner les fruits de sa récolte. qu'il était censé dormir dans sa chambre, ludique et technique.
Un lexique et un CD audio (avec des il surprend une conversation entre son grand Diffusion Graine Île-de-France
chansons sur le thème des fruits et légumes et frère Léo et ses parents. La vie de P'tit 11 euros + frais de port
un conte complètent cet ouvrage. Marcel bascule quand il apprend que son
25,76 euros frère Léo va mourir du sida et qu'il doit
faire semblant de ne rien savoir… Alors

22
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 23

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE http://www.inrp.fr/lamap/accueil.html


DE L’ALIMENTATION Le site “La main est la pâte” est un outil
Paris : Les enfants du goût, 2001, destiné à aider les enseignants de primaire
114 p. + 12 p. à pratiquer les sciences en classe. On y trouve
Destiné aux cycles 2 et 3, cet outil de nombreuses ressources (pédagogiques,
est composé d’un livre pour le maître scientifiques, activités de classes,
et de 30 livrets pour les élèves. Il propose textes officiels) et des outils d’échange
une approche globale et transversale (réseau d’entraide, liste de diffusion).
de l’alimentation, de l’origine des aliments
aux grands principes de l’équilibre http://www.jardinons-
alimentaire et de l’hygiène de vie. alecole.org/pages/intro.asp
Diffusion Scérèn - CNDP : Ce site est proposé par le Groupement
http://www.sceren.fr national interprofessionnel des semences
38 euros et plants, avec le concours de deux professeurs
de sciences naturelles. Il comporte
LÉA ET GASPARD de nombreuses rubriques destinées
Paris : Télé Images Kids, 1995 à promouvoir la mise en œuvre de jardins
Série d’animation franco-canadienne pédagogiques à l’école. On y trouve
composée de 26 épisodes de 5 minutes notamment une rubrique “Culture”
(3 vidéocassettes). Léo et Gaspard très complète sur ce qu’on peut cultiver à
réinterprètent à leur manière les contes l’école, une rubrique “Prolongements” qui
et histoires du monde entier (Le petit Poucet, propose des pistes pédagogiques pour exploiter
Frankenstein…) pour parler de nutrition cette activité de jardinage dans toutes
aux enfants. les disciplines et une rubrique
Diffusion : Télé Images international “Documentation” très fournie : ressources
bibliographiques, lieux à visiter, actions…
Ressources sur le Web http://www.genefede.org/
menu.php?mbre=&partie=5&page=20
[Dernière visite de chaque site C’est la rubrique “Généalogie à l’école”
le 25/10/05] de la Fédération française de généalogie.
On y trouve des documents en ligne ainsi
http://www.eduscol.education.fr/ qu’une invitation à contacter le groupe
C’est le site pédagogique du ministère de travail “Généalogie à l’école” qui a
de l’Éducation nationale. Trois rubriques les objectifs suivants : recenser les expériences
intéressent plus particulièrement l’école de généalogie menées dans les établissements
élémentaire : les rubriques “École” (avec scolaires (du primaire au lycée) ; créer
une sous-rubrique “Sciences à l’école”), et diffuser la documentation et les conseils de
“Vie scolaire et éducative” et “Innovation”. base destinés aux personnels enseignants qui
souhaitent entreprendre de telles expériences.
http://carrefour-
education.telequebec.qc.ca/actualite/
chroniques.asp?affiche=true&no=63
Carrefour éducation est un espace virtuel
dédié aux enseignants qui regroupe
des ressources didactiques francophones.
Il a été créé à l’initiative du ministère de
l’Éducation du Québec. Dans sa rubrique
“Actualité / chroniques”, une chronique
intitulée “L’alimentation en quelques clics”
propose un répertoire de sites thématiques
avec accès direct à l’activité, au scénario
pédagogique, à l’information ou à la feuille
d’activité à imprimer. Pour chaque lien,
un court résumé ainsi qu’une indication
du niveau d’enseignement sont fournis.
Des pictogrammes permettent de repérer
rapidement les sites qui contiennent
des extraits vidéo et ceux qui proposent
une activité où l’élève utilise l’ordinateur.
http://www.mangerbouger.fr/pro/
education/enseignants/intro.php
Produit par le ministère de la Santé
et des Solidarités et l’Inpes, c’est le site
du plan national nutrition-santé (PNNS).
Il propose en particulier une rubrique
destinée aux professionnels de l’éducation.
On y trouve les recommandations
nutritionnelles et on peut y télécharger
les différents guides nutrition du PNNS.

23
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 25

Ce coffret a été réalisé par


le Dr Brigitte Sandrin-Berthon et Béatrice Bressac (CFES)
avec la collaboration du Dr François Baudier (CFES/GREEN),
Fiches d’évaluation
Dr Catherine Leynaud Rouaud (SAFRANE Sud/GREEN) et Cécile Delesalle (SAFRANE)
Actualisation en 2005
Remerciements à
Maïa Baudelaire et Laurence Legrand
Illustrations
Robert Barborini - Serge Bloch
Conception graphique
Dans les villes - Strasbourg
Janvier 1997

Il a été actualisé en 2005 et mis en conformité avec les objectifs


du Programme national nutrition-santé (PNNS).
Cette actualisation a été réalisée à l’Inpes par :

Corinne Delamaire et Philippe Guilbert


(Direction des affaires scientifiques)

Vincent Fournier
(Direction des éditions et des stratégies de diffusion)

Fabienne Lemonnier et Bruno Housseau


(Direction de la communication et des outils pédagogiques)
413-05125-MP Livret-EnseignantTerre.qxd 27/10/05 15:09 Page 26

LES CHEMINS DE LA SANTÉ

te oéL
erret al