Vous êtes sur la page 1sur 9

TRAVAUX DIRIGES ISO 14001

A- PRESENTATION DE SOUTRA GARAGE


I- Description de l’établissement

I-1. Plan de masse

Magasin Ingrédients

Magasin
Pièces de
Rechange

Vestiaires
&
Douches

I-2. Activités principales


L’activité principale est l’entretien de véhicules automobile :
 Vidange et renouvellement des lubrifiants
 Remplacement de pièces (mécaniques, électroniques, etc.)
 Réglage d’équipements (moteurs, etc.)
 Lavage et nettoyage d’équipements, d’organes, de véhicules
 Contrôle technique
 Peinture

I-3. Liste des équipements


 Groupe électrogène (Puissance : 100 KVA) (à l’extérieur)
 Un poste de transformation électrique (Puissance : 150 KVA) (à l’extérieur)
 Un surpresseur à eau chaud (fonctionnant au gasoil)
 Local lubrifiants et autres produits chimiques (divers ingrédients et produits
chimiques stockés)
 Installations électriques
 Une baie de vidange avec une fosse de récupération des huiles usagées
 Une baie de lavage
 Etc.

I-4. Liste des matières et produits utilisés


 Huile moteur (dans le local à ingrédients) : environ 1’000 litres en permanence
(en petites boites)
 Azote : 2 bouteilles
 Carburant (Gasoil) : 200 litres dans un fût (pour le groupe électrogène et le
surpresseur)
L’inventaire du local à ingrédient, à ce jour est le suivant (Consommations annuelles)
 Huile moteur : environ 10 litres par jour, soit près de 4.000 litres par an
 Carburant : environ 200 litres consommés par semaine, soit plus de 10.000
litres par an (carburant non stocké sur le site car directement transféré dans
les réservoirs des engins et équipements)
 Azote : environs 20 bouteilles par an (7 m3 sous pression par bouteille)

I-5. Procédés de travail (description des différentes opérations effectuées)


 Echanges standards de pièces mécaniques, électroniques
 Vidange et purge d’huiles, de fluides d’hydrauliques et de carburants (volume
annuel : environ 5'000 m3) ;
 Compléments d’huiles et de fluides d’hydrauliques
 Echanges standard de filtres à huile
 Essai moteur
 Lavage de pièces et de véhicules
 Peinture
 Etc.

I-6. Autorisations et permis en cours de validité


Aucun

II- Pollution de l’eau

II-1. Provenance de l’eau


Réseau publique (SODECI), soit 1.359 m3 / an

II-2. Utilisation principale de l’eau


 Besoins sanitaires
 Lavage des pièces et des véhicules

II-3. Liste des rejets liquides


 Eaux usées sanitaires
 Eaux usées de lavage (souillées par les huiles usagés et autres substances
chimiques)

II-4. Points de rejet des eaux


 Réseaux sanitaire publique

II-5. Volume des rejets liquides


 Eaux usées sanitaires : 480 m3 / an
 Eaux usées de lavage (souillées par les huiles usagés et autres substances
chimiques) : 923 m3 / an
III- Pollution de l’air

III-1. Polluants émis (poussières, vapeurs de produits chimiques ou pétroliers, gaz de


combustion, …) et origine
 Vapeurs de produits chimiques et de carburant
 Gaz de combustion (groupe électrogène et surpresseur)

III-2. Quantités émises


Pas de données disponibles

III-3. Points de rejets


 Cheminées du groupe électrogène
 Cheminées du surpresseur
 Emissions diffuses

IV- Bruit

IV-1. Description des machines bruyantes


 Groupe électrogène
 Surpresseur
 Véhicules

IV-2. Périodes de fonctionnement


Du lundi au samedi, de 8H00 à 18H00

V- Déchets

V-1. Déchets de l’établissement


 Papiers et cartons
 Contenants de lubrifiants et produits chimiques (boîtes, tubes, aérosols, …)
 Caisses emballages
 Filtres à huile usagés
 Huiles usagées

V-2. Destinations des déchets de l’établissement


 Déchets solides : Présence de bennes à ordure (à dépoter à la décharge
municipale)
 Huiles de vidanges : Récupérées par un prestataire externe sans aucun suivi
après mise à disposition

VI- Sécurité

VI-1. Risques présentés par l’établissement et origine


 Incendie et/ou explosion des produits inflammables (voir liste des ingrédients)
 Intoxication (inhalation de vapeurs de produits chimiques, de gaz
d’échappement, …)
 Electrocution (présence de câbles électriques, armoires électriques, …)
VI-2. Moyens de lutte privés (extincteurs, réseau d’eau, RIA, équipe de sécurité, …)
 Extincteurs
 Détecteurs d’incendie dans certains locaux

VI-3. Moyens de lutte publics


 Sapeurs-pompiers militaires
 Poteaux incendie dans la zone
B- METHODOLOGIE DE COTATION DES COUPLES AE / IE

Méthodologique de l’analyse environnementale


Dans le cadre de l’analyse environnementale, les étapes sont les suivantes :
1. Listage des activités
2. Identification des aspects environnementaux liés aux activités
3. Identification des impacts environnementaux associés aux aspects
environnementaux identifiés
4. Cotation des aspects et impacts environnementaux
5. Détermination des aspects environnementaux significatifs
6. Hiérarchisation des aspects environnementaux significatifs

Cotation des aspects / impacts environnementaux


Les critères de cotation retenus sont :
 Importance
 Sensibilité
 Occurrence
 Maîtrise
 Criticité
Criticité = Importance x Sensibilité x Occurrence x Maîtrise

Chaque paramètre est noté entre 1 et 4, soit une criticité (C) se situant entre 1 et 256.
Cette criticité (C) permet de déterminer les aspects environnementaux significatifs.
 Les aspects environnementaux significatifs représentent ceux dont la note de
criticité est supérieure à 24 et/ou dont la gravité est égale à 16.
 En dessous de ce seuil, les aspects environnementaux seront considérés non
significatifs et ne seront pas traités.

Travaux à faire :
Renseigner le tableau ci-dessous pour la cotation des couples AE / IE.

Mode de fonct. Critères Criticité AES /


# Activité AE IE
Norm Anor. I S O M C AENS
Réduction de
Utilisation d’eau
la qté d’eau X 4 2 4 2 64 AES
potable
potable
Déversement Pollution de la
Lavage de d’eaux usées dans lagune X
1 véhicules la lagune
Diminution ou
Fuite d’eau
réduction de la
potable sur les X
qté d’eau
tuyaux
potable
Critères de cotation des aspects / impacts environnementaux

IMPORTANCE
SENSIBILITE

OCCURENCE
MAÎTRISE